Donner du fil à retordre - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Donner du fil à retordre

Causer des difficultés, des ennuis, des embarras (à quelqu'un).

Origine

Le sens actuel de cette expression date de 1680 et son origine la plus courante, une fois qu'on la connaît, paraît très claire.

Autrefois, "retordre du fil", c'était assembler en les torsadant deux ou trois brins d'un fil plus fin pour constituer un fil épais et plus résistant.
Or, il semble que, contrairement au simple filage qui pouvait se faire presque sans y penser, obtenir un fil retors uniforme et à l'épaisseur à peu près régulière était un travail extrêmement difficile, entre autres en raison de l'inégalité des fils constituants.
Et cette difficulté aurait été suffisamment importante pour donner naissance à notre expression.

Cependant, on doit quand même noter que, avant son sens actuel, vers 1630, cette expression a d'abord signifié "se prostituer" sans qu'on sache réellement expliquer pourquoi.
De là à imaginer que l'origine la plus répandue n'a été imaginée qu'a posteriori...

Exemple

« Notre cas n'est pas clair et nous donnerions aux théologiens du fil à retordre si ces docteurs avaient le temps de s'occuper de nous »
Georges Bernanos - Journal d'un curé de campagne

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Donner du fil à retordre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Jemandem eine harte Nuß zu knacken gebenDonner une noix dure à casser à quelqu'un
Allemagnede In die Bredouille bringen / kommenSe retrouver en difficultés
Angleterreen To give somebody a hard timeDonner à quelqu'un des moments difficiles
Angleterreen To lead somebody a pretty danceMener quelqu'un dans une jolie danse
Espagnees Dar mucho que hacerDonner beaucoup à faire (travail + soucis)
Espagnees Dar la lata a alguienDonner (faire) des ennuis à quelqu'un
Espagnees Dar mucha guerraDonner beaucoup de guerre (= Donner du fil à retordre)
Espagnees Aguar la fiesta a alguienTroubler la fête à quelqu'un
Espagnees Dar mucha guerra a alguienDonner beaucoup de guerre à quelqu'un
Argentinees Embarrar algo (o alguien)Mettre de la boue (sur quelqu'un)
Espagnees Dar guerra a alguienDonner la guerre à quelqu'un
Italieit Dare del filo da torcereDonner du fil à retordre
Italie (Sicile)it Dàri fìlu ddi tòrciriDonner du fil à tordre
Italieit Far vedere sorci verdeFaire voir des souris vertes
Italieit Dare filo da torcere a qnDonner du fil à tordre à quelqu'un
Pays-Basnl iemand de pap zuur makenrendre la bouillie aigre à quelqu'un
Pays-Basnl Rotzooi trappenFoutre un embarras, des problèmes dans une situation
Pays-Basnl een harde noot te kraken hebbenavoir une noix très dure à casser.
Pays-Basnl Veel te stellen gevenDonner beaucoup à faire, à régler
Pays-Basnl In een lastig parket brengenConduire à une clôture pénible
Belgique (Limbourg)nl Iets te bakken makenColler un fouillis (à quelqu'un)
Pays-Basnl Iemand dwarszittenÊtre assis à travers quelqu'un
Brésilpt Botar dificuldadeMettre de la difficulté
Brésilpt Por areiaMettre du sable
Brésilpt EmpatarEmbarrasser
Brésilpt Dar pano para mangaDonner du tissu pour la manche
Roumaniero A da de furc?Donner (du travail) pour la fourche
Roumaniero A pune bete in roateMettre des bâtons dans les roues ( a quelqu'un)
Belgique (Wallonie)wa Bayer des loques à mâcherDonner des loques à mâcher
Belgique (Wallonie)wa Diner dè fi à r' toideDonner du fil à retordre

Vos commentaires
le 27 juillet Tyto nous apprenait à "faire dans la dentelle" ! et disait, entre autres détails :
le fil est cher et rare. On ne trouve pas ce fil dans les grandes surfaces mais dans les merceries spécialisées. Je ne sais pas si en France, il est plus facile de se fournir en fil à dentelle.
Depuis, je me suis renseignée, tu penses bien ! et effectivement, on n’en trouve pas à chaque coin de rue ! fil de lin chez Perles & Co (perlesandco.com) à pas cher, et aussi sur eBay !!!mais il est simple non torsadé et je n’ose te proposer du fil à retordre !
Pour ma part, j’utilise du coton DMC, mais il est "perlé" et non torsadé ... et tapisserie à l’aiguille n’est pas dentelle aux fuseaux ! cette page 
Par contre, il existe maints sites internationaux qui vendent des outils à retordre les fils voir à cette page 
Dans la Hague, où j’ai d’abord enseigné, mon voisin (qui n’était pas très riche, mais pas pingre) gardait toutes les ficelles de lieuse quand il donnait des bottes de foin à ses "vac’ (ses bêtes) ou quand il nettoyait et remettait de la litière de paille ... fraîche.
Par souci d’économie et aussi pour occuper les jours de froidure, (où personne ne pouvait mettre le nez dehors pour cause de vent/tempête et pluie glaciale) il détressait ses ficelles et ensuite, les retressait, les retordait, les "raboutait" et en fabriquait une corde plus solide qu’une neuve du commerce ! Il avait beaucoup de fil à retordre
Il s’appelait Paul (et bien d’autres agissaient comme lui)
un film documentaire a été tourné en 2004 sur lui : "Paul dans sa vie"
cette page (par curiosité regardez la vidéo N° 1, vous verrez qu’il ramène à la maison les bouts d’ficelle de sa botte de foin !
réponse à . cotentine le 02/11/2007 à 01h43 : Dans la Hague, où j’ai d’abord enseigné, mon voisin (q...
"Pas mal" aussi... :
http://www.filmsduparadoxe.com/terriens.html
Là, c’est "ceux-là d’cheû mè"..!
... Et pour "coller" au sujet, lire ou relire "La Ficelle", nouvelle de Maupassant...
http://membres.lycos.fr/jccau/ressourc/biblio/maupas/divers/ficelle.htm
... était un travail extrêmement difficile, en autres en raison de l’inégalité des fils constituants.
voulais-tu dire "entre autres", mon Godemichou adoré?
Si oui, tout est bien. Si non, j’avoue ne pas comprendre...
et vive la marine:
Il s’agit ici, bien sûr, d’une expressio.fr ayant trait aux marins et à leurs chaussettes. Etant donné le travail long pénis long et pénible qu’ils devaient effectuer à longuer de journée, ils n’avaient bien sûr pas le temps de se laver tous les jours, et encore moins les pieds...
Dès lors, ils devaient vivre les pieds enfermés dans des chaussettes trempées, aussi bien d’eau de mer que de transpiration durable. Une fois par mois au moins, le mousse le plus jeune devait leur enlever leurs chaussettes et laver les pieds. Plus d’un mousse s’est jeté à l’eau pour pouvoir éviter cette torture, aussi bien morale que physique. Ceux qui y ont survécu, eux, avaient trouvé le système: ils défaisaient les chaussettes, tordaient les fils et les retordaient jusqu’à plus soif (un café sans goût s’appelle encore de nos jours: du jus de chaussettes), puis retricotaient des chaussettes "neuves" après avoir lavé les fils.
Un des stakhanovistes de ce travail s’appelait Jacob. Il a retordu des multitudes de fils. Il en est devenu tellement célèbre qu’on en parle même dans l’Ancien Testament. Rappelez-vous: les Fils de Jacob...
Bien le bonjour quand même...
réponse à . file_au_logis le 02/11/2007 à 06h29 : ... était un travail extrêmement difficile, en autres en raison de ...
Alors tout est bien... 
réponse à . AnimalDan le 02/11/2007 à 04h45 : "Pas mal" aussi... : http://www.filmsduparadoxe.com/terriens.html Là...
C’est l’heure tardive qui t’a fait oublier comment God nous permet de créer des liens magiques sur ce merveilleux site ? Merci pour ces liens aussi. Maupassant, dans ses nouvelles, fut un scénariste de talent : les images viennent d’elles-mêmes à leur lecture.

@Cotentine :
Non, Paul n’est pas un folklore. Ce film a l’air superbe.
J’aime détordre les fils, défaire les noeuds :"chaque fois que tu défais un noeud, tu t’enlèves un problème", m’a-t-on appris. C’est de toute façon un bon exercice de patience. Je peux aussi donner du fil à retordre à ceux qui prétendraient me lier avec !

En me relisant, je me dis que j’ai peut-être trouvé pourquoi "donner du fil à retordre" pouvait signifier "prostituer" : ce serait donner à la dame son noeud à faire, non ?
quel lien entre la prostitution et la filature ?
desserrer les noeuds ? délier les bourses ?
vraiment je ne vois pas le rapport
Et pourquoi 1630, on a du trouver un document de cette époque, de quoi causait il ? que filait on alors ?
"Autrefois, "retordre du fil", c’était assembler en les torsadant deux ou trois brins d’un fil plus fin pour constituer un fil épais et plus résistant": donc, cette expression vient de la marine ! Voir cordages, garcettes, écoutes, amarres et bouts divers...
réponse à . Rikske le 02/11/2007 à 08h13 : "Autrefois, "retordre du fil", c’était assembler en les torsadant d...
Toi, tu n’as pas lu la brillante démonstration de Filo !
réponse à . momolala le 02/11/2007 à 08h15 : Toi, tu n’as pas lu la brillante démonstration de Filo !...
Non, j’avoue être descendu tout de suite... La honte soit sur moi ! Faut bien dire que la contrib de Filo est beaucoup plus poétique (oserais-je dire) que la mienne, qui est assez terre-à-terre (gag pour un ancien marin, non ?)
réponse à . Rikske le 02/11/2007 à 08h18 : Non, j’avoue être descendu tout de suite... La honte soit sur moi&nb...
Filo est littéraire et tu es pragmatique. Pepe va avoir du mal à décerner sa trirème ! Remarque, il doit en avoir en stock d’avance depuis le temps qu’il n’en donne plus !
je ne sais pas ce qu’il en est des fils , mais j’atteste ici que les filles aussi sont souvent tordues ! 
Avez-vous essayé de tresser de très longs cheveux soyeux avec 4 mèches ? Ou de faire avec ces mêmes cheveux des tresses africaines ? Ca donne du fi là retordre ! Capillotracté , d’accord !
Je me suis toujours demandé pourquoi ce pauvre Hauchecorne avait ramassé ce ’tit bout de ficelle , il était très avare paraît-il , mais quand même ! Enfin il fallait bien qu’uns fois de plus Maupassant illustre la méchanceté des hommes ! Je ne sais pas si l’expression "faire des économies de bout de ficelle" existe parallèlement à "économiser des bouts de chandelles" , et si "ne pas joindre les deux bouts" a un lien avec les chandelles ou la ficelle, à moins qu’il ne s’agisse des "bouts" maritimes ou des deux bouts du mois ? Je mets les bouts ! Bon vent !
réponse à . cotentine le 02/11/2007 à 01h14 : le 27 juillet Tyto nous apprenait à "faire dans la dentelle" ! et di...
Bonjour à toi et aux autres aussi bien sûr.
Grand merci pour le site des dentelles, tout cela est très joli, dommage qu’ils n’en donnent pas les cartons.
tapisserie à l’aiguille n’est pas dentelle aux fuseaux
Tu as raison, et comme je le disais ailleurs, je préfère le lin au coton pour le travail au fuseau. Les fils de coton cassent parfois tandis que le lin supporte mieux les torsions des fuseaux. Mais il est exact que pour les dentelles un peu moins fines, on utilise parfois le coton.
réponse à . file_au_logis le 02/11/2007 à 06h42 : et vive la marine: Il s’agit ici, bien sûr, d’une expressio.fr...
un café sans goût s’appelle encore de nos jours: du jus de chaussettes)
Je me souviens que ma marraine passait le café dans une chaussette, mais il s’agissait d’un sac tricoté. Elle utilisait parfois plusieurs fois le café ce qui fait que le premeir était bon et on imagine bien que les autres avaient de moins en moins de goût et comme on dit : on voyait Paris au travers. Mais que dit-on dans ce cas à Paris ? 
réponse à . <inconnu> le 02/11/2007 à 08h49 : Avez-vous essayé de tresser de très longs cheveux soyeux avec 4 m&...
Chère Janemona, si tu fais une recherche sur le site (dans le menu, colonne de gauche, cliquer sur "recherche"), tu trouveras probablement ton bonheur quant aux expressions que tu cites. Si mes souvenirs sont bons, notre God en a déja traité quelques-unes.
réponse à . <inconnu> le 02/11/2007 à 08h04 : quel lien entre la prostitution et la filature ? desserrer les noeuds ...
que filait-on ? Ben du mauvais coton tiens. 
Non, non: Elpépé, il file 12 noeuds au loch ! Et quand on sait que le fonctionnement du loch Walker est basé sur la rotation d’une sorte d’hélice, transmise, par l’intermédiaire d’un câblot, à un appareil qui transforme cette vitesse de rotation en vitesse par rapport à l’eau... Hein, l’amiral ?
réponse à . chirstian le 02/11/2007 à 08h49 : je ne sais pas ce qu’il en est des fils , mais j’atteste ici que les...
"Elle lui avait donné un fils à retordre"
Jean-Louis Gioja - Les cailloux du sablier
réponse à . cotentine le 02/11/2007 à 01h43 : Dans la Hague, où j’ai d’abord enseigné, mon voisin (q...
j’ai regardé les extraits du film. Dans l’extrait no 4 je remarque cependant une incongruité, ou disons une certaine mise en scène qui me gêne. Toi qui as vécu
près de la Hague, tu devrais le voir aussi... Ily a un détail qui ne cadre pas du tout
réponse à . <inconnu> le 02/11/2007 à 08h49 : Avez-vous essayé de tresser de très longs cheveux soyeux avec 4 m&...
Avez-vous essayé de tresser de très longs cheveux soyeux avec 4 mèches ? Ou de faire avec ces mêmes cheveux des tresses africaines ? Ca donne du fi là retordre ! Capillotracté

Essayé oui, réussi non. Pour les tresses africaines, il faut être experte. Mes cheveux ont toujours été longs, fins et soyeux, d’où la difficulté des tresses. si on lâche en cours de travail, tout se défait. Les cheveux n’ont pas tous la même constitution, il y en a de plus épais, crépus, qui ne prennent pas l’eau de la même manière.
Ce sera tout pour l’instant, assez écrit, je file, la journée ne fait que commencer bien que certains soient levés depuis belle lurette.
réponse à . <inconnu> le 02/11/2007 à 08h49 : Avez-vous essayé de tresser de très longs cheveux soyeux avec 4 m&...
Je me suis toujours demandé pourquoi ce pauvre Hauchecorne avait ramassé ce ’tit bout de ficelle , il était très avare paraît-il , mais quand même
cela n’a rien à voir avec l’avarice : à la campagne on gardait tout , parce que tout pouvait servir un jour, pour un bricolage de fortune : les emballages (moins nombreux qu’aujourd’hui!) , le verre, les ficelles, les papiers, les morceaux de bois ... tout ! Il n’y avait pas de poubelles dans les rues : le recyclage était interne. Alors trouver quelque chose d’utile par terre dans la rue, c’était quelque chose de rare, une occasion à saisir : le réflexe qu’ont conservé les enfants quand ils se promènent.
La réponse est dans la nouvelle, d’ailleurs :
« Maître Hauchecorne, de Bréauté, venait d’arriver à Goderville, et il se dirigeait vers la place, quand il aperçut par terre un petit bout de ficelle. Maître Hauchecorne, économe en vrai Normand, pensa que tout était bon à ramasser qui peut servir ; »
réponse à . syanne le 02/11/2007 à 09h51 : La réponse est dans la nouvelle, d’ailleurs : « Ma&...
"econome en vrai normand "signifiait avare dans l’esprit de Maupassant ! Mais je suis bien d’accord avec Christian pour ce qui était du "recyclage interne" , à la campagne du moins, car à l’époque il y avait dans les villes des Bourgeois fort gaspilleurs ! Mais si on aborde l’écologie et la société de consommation , ça va faire long !
Eurêka: je ne suis de nouveau pas d’accord avec tes équivalents en allemand. Être dans la bredouille, c’est être dans la panade... au sens financier comme au sens "intellectuel". C’est beaucoup plus passif que d’avoir quelque chose ou quelqu’un qui nous donne du fil à retordre, donc qq.ch. à FAIRE. J’ai proposé "eine harte Nuss knacken", parce que dans cette expression, il y a à mon avis la même idée: qq. ch. est difficile, mais on s’attache à le faire.
Qu’en penses-tu?
réponse à . <inconnu> le 02/11/2007 à 10h09 : "econome en vrai normand "signifiait avare dans l’esprit de Maupassant&nbs...
Il y a, parmi les personnages des réalistes, les "économes" qui regardent à la dépense et « récupèrent » tout ce qui peut la réduire : ce sont les paysans, les petits employés, ceux pour qui « un sou est un sou », et il y a les "avares", ceux qui cumulent et accumulent, qui ont le goût de l’argent, de la possession. Je crois que ce n’est pas tout à fait la même chose pour Maupassant, et que Hauchecorne (comme Madame Oreille dans Le parapluie, par exemple) fait partie de la première catégorie.
réponse à . Rikske le 02/11/2007 à 09h11 : Non, non: Elpépé, il file 12 noeuds au loch ! Et quand on sai...
Elpépé, il file 12 noeuds au loch
Il fait tout par 12 ? Le nombre 12 serait-il le nombre fétiche de cet illustre intervenant (et non pas revenant, quoique).
réponse à . chirstian le 02/11/2007 à 09h22 : Je me suis toujours demandé pourquoi ce pauvre Hauchecorne avait ramass&...
sans être avare, je fais partie d’une famille qui garde tout : boutons, vis, clous, pelotes de laines, boucles de ceintures, vieux outils et j’en passe. d’où l’encombrement à la cave, au grenier, au garage dont j’ai déjà parlé . 
Une des rares choses que vous ne trouverez pas chez moi, des sous, ceux-là je ne peux pas les garder, ils me filent entre les doigts, à la vitesse d’une fusée.
Pour sourire, retrouvez Gaston sur cette page.
réponse à . <inconnu> le 02/11/2007 à 10h39 : Eurêka: je ne suis de nouveau pas d’accord avec tes équivalen...
J’en pense que c’est pas moi qui ai proposé ça ! Demande à God

Ma proposition c’est la 2è. Elle te donne aussi du fil à retordre ??

Mais "in die bredouille bringen" (pas kommen) peut prendre le sens de notre fil à retordre, et pas forcément sens financier, selon le contexte. Ex. Tu ne me paies pas, tu me donnes du fil à retordre, etc...

Je t’en propose d’autres dans le même sens :

in Verlegenheit / Schwierigkeiten / Bedrängnis bringen
in eine Zwickmühle bringen
dumm dastehen lassen
alt aussehen lassen

qui toutes signifient qu’on "amène" ou qu’on "laisse" quelqu’un dans des difficultés, dans l’embarras. Je te donne pas les traducs, t’as tout compris, bien sûr
Enfin, il me semble ....

Autre chose ?

Eh ben tiens, j’en profite pour dire bonjour et bon appétit à tous
...obtenir un fil retors uniforme et à l’épaisseur à peu près régulière était un travail extrêmement difficile, entre autres en raison de l’inégalité des fils constituants.

Voilà pourquoi il est difficile de filer le parfait amour.
réponse à . tytoalba le 02/11/2007 à 11h51 : Elpépé, il file 12 noeuds au loch Il fait tout par 12 ? Le no...
Oui, il fait tout par 12. Même le carré. Et tu sais bien sûr comment cela s’appelle, alors, douze douzaines, hein? UNE GROSSE.
Elpépé, arrête de faire des bêtises, t’es plus à Cambrai!
réponse à . <inconnu> le 02/11/2007 à 09h14 : j’ai regardé les extraits du film. Dans l’extrait no 4 je rem...
je viens de** re et re-visionner l’extrait n° 4 de Paul dans sa vie et je n’y ai vu aucune incongruité ... J’ai déjà bu le café chez Paul, à Auderville, près du Raz Blanchard (le phare) avec le "Goubi" (surnom d’un ami, contrôleur de bovins en Cotentin) et le café est servi ainsi, avec la "bêt’ à chuc" (boîte à sucre) ouverte sur la table et la conversation qui se languit et un effort des patoisants pour parler presque en bon françois ! Ils disent toujours "no z’a" pour "j’ai" ou "nous avons"
pas de mise en scène, Paul et ses 2 frangines sont ... on ne peut plus "authentiques"
mais si je n’ai rien remarqué c’est peut-être parce que ce genre de scène m’est très familier ... Raconte le détail "incongru" ???? 

** lorsque j’ai écrit, c’était vrai, mais comme j’ai trop traîné à la re-re-re-re-lecture de la vidéo, j’ai été punie par un accès momentané (+ de 1 h. !!!) fermé vers Expressio
Depuis hier, j’ai pas beaucoup t’été là (ni tété d’ailleurs). En effet j’ai une nouille (y a pas de « c » sur ma bécane) au turbin qui me donne beaucoup de fil à retordre. Ca me donne même à découdre. Je retord ou je découd, faudrait savoir, chais plus sur quel fil danser moi, en plus chuis pas funambule, tu vois ! Mais dis donc ce serait bien de faire des pas de danse sur un fil, ça ferait travailler les quenouilles, quoique le « fait-main » soit plus apprécié, mais bon, et le fil se tordrait de lui-même, non ? un moindre effort ! au lieu de le retordre comme ça bêtement, sans rien faire, sauf de faire travailler les biscotos et peut-être broyer du noir en même temps. Y a rien de retors ni d’intellectuel là-dedans, or la danse …hein ! C’est de l’énergie foutue au panier et c’est carrément cousu de fil blanc ce truc, dommage donc pas d’intérêt. Surtout pas de mécanique, ça y ferait perdre tout le charme et pas oublier également qu’y a retordre et retordre, et fil et fil ! Eh oui, alors quèce tu crois ? Y a retordre qui rapporte gros et retordre qu’t’as peau d’balle avec. Et le fil ah oui, eh ben le fil c’est la qualité, si t’as pas du fil de bonne qualité, ça rimerait à quoi de le retordre, il casserait tout de suite ou te glisserait entre les mains becoz qu’il est trop lisse. Déjà qu’c’est un fil hein, c’est coton s’pas, le cheveu si tu veux, en plus l’avoir de mauvaise qualité ... Non, non, ce serait pousser le bouchon un peu loin. La qualité mon vieux, la qualité ça paye ! Du bon fil, bien solide ! déjà quand t’as retordu un bout, c’est tout de suite les nerfs en pelote, y a pas photo. Et dis toi bien en plus qu’avec du fil de luxe, tu peux en voir de toutes les couleurs, recta t’es dans de beaux draps ! Pure jute garantie ! Hein, tant qu’à retordre, vaut mieux retordre du costaud pas de la toile d’araignée, et ça ne tient qu’à un fil de retordre c’est pas le fil qui manque. Si avec ça j’perd pas le fil de mes idées moi … Bon, faut que j’me reprenne, pas oublier qu’j’ai encore c’p.. de fil .....à retordre ou à découdre déjà ?

Allez je file…j’ai une navette à faire

Eureka Lamitas
réponse à . file_au_logis le 02/11/2007 à 13h09 : Oui, il fait tout par 12. Même le carré. Et tu sais bien sûr ...
Tout, tout ?? Ah ouais ?
Il est digne du Guiness Book, et une Guiness en prime pour

Comment qu’tu l’as appelé Amiral d’aux Douze ?? Filooooo ! là t’exagères, un pote à toi en plus ! Tu vas avoir du fil à retordre avec lui
réponse à . file_au_logis le 02/11/2007 à 13h09 : Oui, il fait tout par 12. Même le carré. Et tu sais bien sûr ...
"Oui, il fait tout par douze. Même le carré". Une partouze dans le carré des officiers ?
A moins qu’il ne s’agisse d’une partouze carrée ?
réponse à . cotentine le 02/11/2007 à 01h43 : Dans la Hague, où j’ai d’abord enseigné, mon voisin (q...
Venant de la campagne , comme tous les Hedgehog,j’ai pas trouvé le détail incongru,de "mise en scène", qui semble avoir gêné Tsinta, dans la 4° vidéo sur la vie de Paul. C’est vrai qu’on sent que le frère et ses soeurs parlent en présence d’un "étranger",mais qu’entend Tsinta par "mise en scène ?? Manque d’authenticité?? le fait que les mains sont lavées, pour "prendre" le café??
Au plaisir de lire ton avis, Tsinta.
Amicalement à tous.
réponse à . Rikske le 02/11/2007 à 14h15 : "Oui, il fait tout par douze. Même le carré". Une partouze dans le ...
Ca a certainement un rapport avec le fil de l’eau...
C’est ce qu’on appelle ne pas avoir un fil à la patte quand on peut s’payer une douze party commak
réponse à . eureka le 02/11/2007 à 15h24 : Ca a certainement un rapport avec le fil de l’eau... C’est ce qu&rsq...
Damoclès l’a bien eu du fil mais pas à retordre ! Le veinard
réponse à . eureka le 02/11/2007 à 15h27 : Damoclès l’a bien eu du fil mais pas à retordre ! Le ve...
Qu’est-ce que Filo peut bien donner à retordre ?
C’est une devinette ? D’abord à qui ? Pendant les conventions, avec les autres ?
Ben euuuh chais pas si c’est jouable, mais il peut toujours essayer
réponse à . cotentine le 02/11/2007 à 13h33 : je viens de** re et re-visionner l’extrait n° 4 de Paul dans sa vie et...
le détail, et il est d’importance, c’est la toile cirée qui manque sur la table.
J’ai de la famille en Normandie, tous agriculteurs ou éleveurs, et je n’ai j amais
vu une belle table luisante comme celle de Paul avec des tasses ou plutôt des
verres de café posés directement dessus. Il y a toujours une toile cirée !
Comme un P sur une toile cirée, je vous dis Bowie Ken et Alain Di 

@ File-o-logis, réponse à ta question d’hier : une convention.be m’arrangerait le vendredi 14 décembre.

@ ceux qui voudraient venir à la convention.be Quelle genre de cuisine préférez-vous ? Comme d’hab belgo-belge, avec un peu de tout style le Loup Voyant cette page ou Le Campus cette page, ou aut’chose ?

Et petite question subsidiaire, pourquoi ne pas le faire pour une fois "en province" (comme disent les capiteux) ?
réponse à . Jonayla le 02/11/2007 à 17h32 : Comme un P sur une toile cirée, je vous dis Bowie Ken et Alain Di  ...
comme un P de la pain
réponse à . Jonayla le 02/11/2007 à 17h32 : Comme un P sur une toile cirée, je vous dis Bowie Ken et Alain Di  ...
Du côté du Brabant Wallon, bien sûr... mais-z-attention, si nous avons des expressionautes qui viennet de la Province extrafrontalière, en-z-avion, par exemple, suivez mon regard, n’est-ce-pas, ma Momo léoferrée préférée, ou en Thalis, ca risque d’être duraille...
J’avoue que les Brassins m’avaient plu énormément...
Mais où diantre reste l’Amirauté ? Blood and guts ! Encore occupé à mateloter, avec Mattéo, je présume, mmmhh ? Il va encore lui apprendre à retordre le fil, à celui-là ?
PS: Mattéo retord le fil à Elpépé, ou l’inverse ?
réponse à . Jonayla le 02/11/2007 à 17h32 : Comme un P sur une toile cirée, je vous dis Bowie Ken et Alain Di  ...
Bon pour le 14. A redéfinir, pourquoi pas au Loup Voyant ? Y’a lulure que j’y ai plus été (ou que je n’y suis plus allé, pour les puristes). Il parait que la cuisine s’y est affinnée au fil des années. Mes derniers souvenirs remontent à 1976, c’est te dire: mon temps de "student" à l’ULB... On y mangeait correctement pour un prix raisonnable, pour nos pauvres portefeuilles estudiantins. Mais, bon, s’il a grandi... A essayer à nouveau !
réponse à . file_au_logis le 02/11/2007 à 19h42 : Du côté du Brabant Wallon, bien sûr... mais-z-attention, si n...
Ch’uis toujours partant, mais la chère y est parfois un peu plus chère qu’ailleurs !
réponse à . tytoalba le 02/11/2007 à 09h04 : un café sans goût s’appelle encore de nos jours: du jus de ch...
A Paris je ne sais pas mais en Provence on dit qu’on peut lire le journal à travers
réponse à . momolala le 02/11/2007 à 12h34 : ...obtenir un fil retors uniforme et à l’épaisseur à ...
très très joli
réponse à . <inconnu> le 02/11/2007 à 17h17 : le détail, et il est d’importance, c’est la toile ciré...
Bonsoir a tous. suis toujours là. vous lit tout les jours et apprécie.

Je crois que, exceptionnellement pour les besoins du film, la scène a étée tournée sur la table de la salle a manger plutôt que sur celle de la cuisine qui devait être trop petite (la cuisine) pour caser le matos de tournage.

Qu’en pense Cotentine?
bonne nuit a toutes et tous.
réponse à . eureka le 02/11/2007 à 12h17 : J’en pense que c’est pas moi qui ai proposé ça ! ...
Je vais couper les cheveux en quatre...

Ne suis tjs pas d’ac. Die Bredouiile, das sind stets Schwierigkeiten, ob im materiellen oder im übertragenen Sinn, aus denen man nicht herauskommt. On reste comme un rond de flan, on pedale dans la semoule.....
Alors que lorsque l’on donne du fil à retrordre à quelqu’un, cette personne aura certes du mal, mais elle pourra arriver à vaincre la difficulté qui est proposée.
réponse à . momolala le 02/11/2007 à 08h26 : Filo est littéraire et tu es pragmatique. Pepe va avoir du mal à d...
Juste, Momolala. Mais comme Filou est d’une mauvaise foi pas tante patente au sujet des Conventions (voir mes levées de boucliers, tout à la fin), il va se brosser pour une trirème conjointe, le cuistre, hein ?
Par contre, Rikske (qui est un vrai marin, lui) gagne la sienne, avec palmes, masque et tuba... 
réponse à . Rikske le 02/11/2007 à 09h11 : Non, non: Elpépé, il file 12 noeuds au loch ! Et quand on sai...
Ben tiens ! Qu’est-ce que je disais_55 ? Ah, Expressio est à God ce que la Marine est à Expressio, comme God est à la Marine ce qu’Expressio est à God : du grain à moudre, du fil à retordre, du pain sur la planche, etc...
réponse à . tytoalba le 02/11/2007 à 11h51 : Elpépé, il file 12 noeuds au loch Il fait tout par 12 ? Le no...
Depuis l’invention de la clé de 12®* par l’Amiral, il y a un certain temps déjà, le chiffre 12 est devenu, au fil de nos échanges, le chiffre fétiche unanimement adopté sur Expressio dans ses travaux.
Hercule (poirot de 12)
réponse à . file_au_logis le 02/11/2007 à 13h09 : Oui, il fait tout par 12. Même le carré. Et tu sais bien sûr ...
Ben tiens, Filou, justement : toutes les prochaines Conventions internationales que j’organiserai seront des Conventions de 12. 
réponse à . Rikske le 02/11/2007 à 14h15 : "Oui, il fait tout par douze. Même le carré". Une partouze dans le ...
Ah, pardouzer dans le carré, avec les équipières...
Espar, que de crimes ont été commis en ton nom ! 
réponse à . <inconnu> le 02/11/2007 à 20h22 : Mais où diantre reste l’Amirauté ? Blood and guts ...
Pépé a colmaté la voie d’eau de lait dans les biberons belges de Mateo, commandant ! En lui achetant des biberons français... 
Parce que, les tétines belges, elles sont conçues kif-kif un presse-étoupe sur un arbre d’hélice, qui finit toujours par de l’eau dans les fonds...
réponse à . <inconnu> le 02/11/2007 à 20h30 : Bon pour le 14. A redéfinir, pourquoi pas au Loup Voyant ? Y’a...
pourquoi pas au Loup Voyant
C’est tout indiqué, pour un marin (voileux, certes) !
réponse à . Elpepe le 03/11/2007 à 14h46 : Depuis l’invention de la clé de 12®* par l’Amiral, il y a...
et les dix commandements alors ?
Pour la 60, pourrais-tu conseiller à Mateo de convoiter les Roberts. Leurs tétines sont les meilleures du monde.  Tu remarqueras que 60 est un multiple de 12. 
réponse à . <inconnu> le 03/11/2007 à 10h14 : Je vais couper les cheveux en quatre... Ne suis tjs pas d’ac. Die Bredou...
Allez, arrête de couper quoi que ce soit, j’ai un peu changé la celle que t’a proposée et elle est toujours à toi... Santé !
Ariane ! Y a Thésée - un peu retors comme garçon - qui a tout tournicoté ton fil ! Faudrait faire quelque chose parce que c’est le bazar dans le Labyrinthe !
Donner, c’est donner. Reprendre, c’est voler!
Si tu me donnes du fil à retordre, je le garde!
Qu’on se le dise - qu’on se le vingte - qu’on se le trente...

PROCHAINE CONVENTION DES DIX CASSES


le vendredi 09 Décembre, à partir de 18:30
Restaurant: Le Rendez-vous des Belges
(en face de la Gare du Nord, à Paris - 23, Rue de Dunkerque)


Notre petit Godemichou adoré y fera une apparition.
J’ai ouï dire qu’il y aura une rencontre absolument pas fortuite entre un scooter rose et une isetta. Qui peut confirmer? Le choix de la localité n’est absolument pas fortuit non plus.
Celui qui donne du fil à retordre inconsciemment, ne peut être que nouille 
Elles ne donnent jamais de fil à retordre.
Les couturières britanniques sont trés discrètes, elles filent à l’anglaise.
Savions point que Marcel était aussi musicien, en tout cas avec la chanson ci-dessous, il est bien dans le coup avec l’expression du jour:
cette page  
pour sûr, cette expression, elle donne ... du fil à retordre !!!
réponse à . actuellement le 14/11/2011 à 13h37 : pour sûr, cette expression, elle donne ... du fil à retordre !...
Pour toi, amicalement, et pour tous les autres, voici la liste des anniversaires, telle que je la connais actuelement (tu verras, je t’ai mise en bonne place, à peu près au milieu):
- 01/01 Ligorodo
- 06/01 Canelle
- 11/01 Ecrit_vain
- 14/01 HoubaHOBBES
- 15/01 Dzovig
- 18/01 Missesmeralda
- 25/01 Maryna
- 31/01 Mident
- 03/02 Memphis
- 09/02 Borikito
- 11/02 Jotape
- 12/02 Carouge - Osomachi
- 13/02 Mirlou
- 19/02 Elpépé
- 22/02 File_au_logis
- 23/02 Dadiche
- 25/02 Ciceron, Thanbatch
- 28/02 PetulaPerrot
- 29/02 Lovendric
- 02/03 Hellem, Micantate
- 05/03 Tytoalba
- 06/03 Mickeylange
- 21/03 Lamone
- 23/03 Andanta
- 29/03 Décès de Elpépé
- 31/03 LaNive
- 02/04 Eureka
- 06/04 Patchouli
- 13/04 Décès de Borikito
- 18/04 Pierreguillot
- 19/04 Marcek
- 24/04 Sebkeu
- 30/04 Antigoneaway
- 01/05 Yannounours
- 03/05 Lulette
- 04/05 mramottotaf
- 07/05 Shekane
- 08/05 Marilou
- 10/05 Animaldan, Boubacar, Gold_30
- 13/05 Bonobo
- 17/05 Treffe
- 18/05 Manata
- 21/05 Angélique
- 24/05 Jonayla
- 25/05 Expressio77
- 27/05 deLassus
- 29/05 Cornelius
- 01/06 Filopat
- 03/06 Phil de Syl
- 05/06 Claudine
- 07/06 Muscat
- 12/06 Franclaorana
- 27/06 Jean1938
- 01/07 Voyoux
- 11/07 Louisann
- 12/07 Quinou64
- 13/07 Small_de_suisse
- 18/07 Jaipatouvu
- 20/07 Comtarebours, PtitPat
- 25/07 Actuellement
- 28/07 Karasu
- 04/08 Melilou
- 10/08 Momolala
- 14/08 Syanne
- 15/08 Mowgli
- 16/08 gege5191, Melodie
- 18/08 Framboise
- 19/08 MonaiK
- 22/08 Epicure
- 25/08 Lafeepolaire, Joseta
- 05/09 Totor95 ; Larry Tournelle
- 10/09 Tsinta
- 11/09 Rigolote
- 14/09 Emeu29
- 20/09 Dive_nounours
- 24/09 Cotentine & Chirstian
- 25/09 Syl de Phil
- 27/09 SaGesseFolie
- 01/10 Patrickonthenet
- 10/10 HoCamPing
- 18/10 Menut66
- 25/10 Machin
- 27/10 5pivoine6
- 30/10 Palmyre
- 01/11 Lejnan
- 07/11 Noupate
- 09/11 Carole1978
- 11/11 JeanLeLion
- 13/11 Dadou_1311
- 16/11 Horizondelle
- 19/11 Hedgehog
- 26/11 BB
- 05/12 Myrtine
- 07/12 Syntax_Terror
- 10/12 Alcalin, Agronome
- 16/12 Hacyran
- 17/12 Renoir2
- 24/12 Bridge
- 26/12 Titorelli, Rikske & Condorcet
- 28/12 God
- 30/12 DiwanC
Il y a des anciens que l’on lit encore avec plaisir - et parfois avec des lunettes - et il y a des anciens qui sont toujours là, avec un autre pseudo. Cela donne parfois du fil à retordre pour les retrouver, mais c’est comme une nouvelle vie, spa...
Monique et Jacques tissaient en parfaite harmonie. Elle faisait, avec le fil, art, Monique...Et, ayant à tisser une grande toile, elle, s’occupait du fil bas, et Jacques du fil haut. 
Le sens actuel de cette expression date de 1680
Oserai-je imaginer une date plus ancienne, même si la première source avérée date de 1680 ? En effet cette expression est déjà dans l’édition de 1694 de l’Académie Française :On dit prov. Donner du fil, bien du fil à retordre à quelqu’un, pour dire, Luy causer bien de la peine, luy susciter bien des difficultez. Il n’est pas encore au bout, je luy donneray bien du fil à retordre. Or, entre le moment où une expression était utilisée pour la première fois, celui où son sens s’imposait proverbialement, et celui où l’Académie l’enregistrait, il s’écoulait bien plus de 14 ans !
Cela dit, il existait déjà des retordeurs de fils, ou de filets, dès le 15eme siècle. Alors, que faisaient-ils, si on ne leur donnait pas de fil à retordre, hein ? hein ? Ils allaient chez les putes, d’où le sens de prostitution ? Soit, mais ça devait être dur, s’ils n’avaient pas de travail, donc pas de revenu. (C’est d’ailleurs quand ça devient dur qu’on est tenté d’aller chez les putes.) Le fait de ne pas avoir de fil à retordre leur donnait donc du fil à retordre. Oui, mais du coup ils n’avaient plus de temps pour aller chez les putes, alors ?
Cela prouve que la vie était déjà bien dure au 15eme siècle pour les amateurs de putes, mais on en parlait moins dans les coulisses du FMI.
réponse à . file_au_logis le 14/11/2011 à 13h58 : Pour toi, amicalement, et pour tous les autres, voici la liste des anniversaires...
merci pour ta liste. Par contre, pourrais-tu m’envoyer discrètement l’autre, celle avec les codes Visa et/ou Amex qui sert à God pour ses prélèvements automatiques ?
Je promets de ne les utiliser carbone et sciant : par exemple pour commander le dernier livre de G.Planelles, ou pour prendre mon billet pour la Convention du 9/12.  
Retordeur de fils, c’est tout un métier:cette page  
il y a plus d’une façon de "tordre"....

cette page
réponse à . chirstian le 14/11/2011 à 14h33 : merci pour ta liste. Par contre, pourrais-tu m’envoyer discrètement...
pour prendre mon billet pour la Convention du 9/12
Pas besoin de billet. Mais merci à toi, ainsi qu’aux autres intéressés, de faire connaitre tes intentions, car j’ai la sympathique tâche de faire la réservation du restaurant.
Les lieux et horaires ont été choisis pour nos amis belges, pour cause de Thalys, mais les français s’adapteront.
J’apporterai un stylo à God pour les dédicaces, mais néanmoins l’achat de Son livre est facultatif. Ce qui ne l’est pas, c’est la bonne humeur !
Et Robbie Williams nous a donné ’feel’ à retordre... nos corps dans les disco.
cette page
réponse à . deLassus le 14/11/2011 à 15h40 : pour prendre mon billet pour la Convention du 9/12Pas besoin de billet. Mais mer...
Merci d’avoir accepté ainsi!
Mais je ne comprends pas: devons-nous ACHETER Son Livre? J’avais cru comprendre qu’il nous l’offrait en paquet cadeau, pochette surprise, bien caché dans une terrine du terroir du dessous, ou alors, dans la mousse au chocolat...
réponse à . deLassus le 14/11/2011 à 15h40 : pour prendre mon billet pour la Convention du 9/12Pas besoin de billet. Mais mer...
mais les français s’adapteront.
En d’autres mots: la quadrature du cercle dans l’Hexagone? Et qu’en disent-ils au Pentagone?
Il va y en avoir, des fils à retordre....
réponse à . file_au_logis le 14/11/2011 à 15h55 : Merci d’avoir accepté ainsi! Mais je ne comprends pas: devons-nous ...
Plutôt dans une terrine de rillettes, non ? A moins que la mousse au chocolat ne soit préparée à base de chocolat de Puyricard... 
réponse à . Rikske le 14/11/2011 à 15h58 : Plutôt dans une terrine de rillettes, non ? A moins que la mousse au ...
Les deux, mon adjudant!
réponse à . DiwanC le 14/11/2011 à 02h51 : Ariane ! Y a Thésée - un peu retors comme garçon - qui...
Voila ce que c’est.
Tu a attiré son Kourou et Ariane, elle est un peu dans la lune.
L’expression du jour me rappelle une planche d’Achile Talon (cerveau-choc).
Dans un souci de bonne gestion, l’économat de Polite a racheté la cargaison de trombones d’un navire coulé en mer. On (Goscinny ?) vient prévenir Talon qu’il est chargé de nettoyer la-dite cargaison par ces mots : Talon, vous allez dérouiller.
Tout en étant Frequent Flyer (voleteuse fréquente?), cette libellule n’est toutefois pas à la hauteur des vols à longue distance. Amusez-vous bien...et que la foule ne donne pas à God du fil à retordre ni de crampes aux mains à force de signer les dédicaces.
Du fil à retordre ça mérite bien quelques vers. cette page
réponse à . mickeylange le 14/11/2011 à 16h26 : Du fil à retordre ça mérite bien quelques vers. cette page...
VER-y funny
réponse à . mickeylange le 14/11/2011 à 16h26 : Du fil à retordre ça mérite bien quelques vers. cette page...
Comme tout le monde connait la chanson interprétée par Jacques Douai, je vous propose Matmatah cette page
réponse à . lalibellule1946 le 14/11/2011 à 16h25 : Tout en étant Frequent Flyer (voleteuse fréquente?), cette libell...
voleteuse fréquente?

Peut-être !
Méfie-toi, en "français", on utilise maintenant le terme "flyer" pour désigner un "tract".
Le second terme ayant une connotation trop politique.
réponse à . chirstian le 14/11/2011 à 14h33 : merci pour ta liste. Par contre, pourrais-tu m’envoyer discrètement...
Y a pas de quoi. Comme je n’aime pas laisser traîner ce genre de liste, je te l’amènerai le 09 décembre et te l’offrirai bien volontiers, contre un versement quotidien de 12 Zlotys sur le compte que tu connais déjà. Mais, dis-moi, as-tu déjà réglé tout ce que tu dois à HoubaHobbes pour son modèle-réduit (échelle 1:1) de notre belle planète?
réponse à . SyntaxTerror le 14/11/2011 à 16h53 : voleteuse fréquente? Peut-être ! Méfie-toi, en "fran&cc...
Le terme "flyer" désigne aussi un prospectus, sans connotation sexuelle politique...

@ lalibellule: je suis aussi un fréqunt voleteur. Nous sommes-nous déjà rencontrés, lorsque nous nous envoyions en l’air?
réponse à . file_au_logis le 14/11/2011 à 17h39 : Y a pas de quoi. Comme je n’aime pas laisser traîner ce genre de lis...
Mais, dis-moi, as-tu déjà réglé tout ce que tu dois à HoubaHobbes
ne me dis pas que tu ne lui as pas encore fait suivre le chèque que tu as encaissé il y a bientôt deux ans pour son compte ???  
réponse à . file_au_logis le 14/11/2011 à 17h43 : Le terme "flyer" désigne aussi un prospectus, sans connotation sexuelle p...
Mais c’est scandaleux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Tu ne te souviens même pas de notre "rencontre"? Tu me blesses.

C’est peut-être parce que j’avais mes lunettes que tu ne me reconnaissais pas....
La couturière mâche du chewing-gum avant de finir sa toile pour clore au fil.
réponse à . file_au_logis le 14/11/2011 à 13h58 : Pour toi, amicalement, et pour tous les autres, voici la liste des anniversaires...
Tiens ! C’est toi qui tiens le registre des « naissances » maintenant !
Eh bien ! Si tu t’y colles, tu as du pain sur la planche*, c’est un travail de bénédictin* que de retrouver qui est encore là et qui vagabonde ailleurs. A vue de nez *, tu en as pour un certain temps même si ce n’est pas un travail de Titan* ! En conclusion, faut vérifier et ce va te donner du fil à retordre ; cependant, il n’y a pas le feu au lac* !
Sauf erreur de ma part (mais j’ai sondé avec l’aide Google) : Ligorodo, Shekane et Titorelli sont devenus des « inconnus » dans la maison. Il y en a certainement d’autres...

En revanche, n’apparaissent pas : Purdey (26/05), Mitzi 50 (06/09), M’sieur Ubbleu (11/12) qui ne semblent pas avoir quitter le navire (ils figurent sur la liste d’Horizondelle). De la rigueur, mon Joli, de la rigueur !
A toi de jouer puisque c’est toi qui faut qui fais tout sur ce mêêêrveilleux site.  
Et ce n’est pas moi qui prendrai ta place !

*Expressions à retrouver dans « Les 1001... ».
réponse à . mickeylange le 14/11/2011 à 16h26 : Du fil à retordre ça mérite bien quelques vers. cette page...
Cela va de "soie"...
Il y a tout juste un an aujourd’hui, ma voisine la rivière, s’est invitée chez moi sans crier gare ! Elle m’en a donné du fil à retorde... et c’est pas fini.
Très bonne soirée à vous tous.
réponse à . mident le 14/11/2011 à 19h50 : Il y a tout juste un an aujourd’hui, ma voisine la rivière, s&rsquo...
tu as du en tordre, des fils de serpillères!
réponse à . DiwanC le 14/11/2011 à 19h42 : Tiens ! C’est toi qui tiens le registre des « naissances &raq...
Tiens ! C’est toi qui tiens le registre des « naissances » maintenant !
Pas "maintenant", mais "aussi". Merci pour les infos complémentaires. Je me mettrai donc à jour!. Je ne veux rien remplacer, il me suffit d’être complémentaire!
Nan, je ne fais pas tout! Toutàfé, toutàfé, toutàfé...
réponse à . chirstian le 14/11/2011 à 17h53 : Mais, dis-moi, as-tu déjà réglé tout ce que tu dois...
M’enfin, c’est toi qui m’as dit que son compte était bon!
réponse à . lalibellule1946 le 14/11/2011 à 19h02 : Mais c’est scandaleux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Tu n...
C’est peut-être parce que j’avais mes lunettes que tu ne me reconnaissais pas
Ah bon! C’est donc toi que j’ai croisé dans les toilettes, quand je n’avais pas les miennes (les lunettes, pas les toilettes, je voyage toujours léger et ne m’encombre pas de trucs en plumes...)
réponse à . file_au_logis le 14/11/2011 à 13h58 : Pour toi, amicalement, et pour tous les autres, voici la liste des anniversaires...
merci !!!!
Sapristi ! 102 contrib... j’ai tout lu... du coup j’ai perdu le fil !

Chez Georges (l’autre !), il y a un fil ∞-∞-∞-∞ tout comme God le décrit : cadeau pour Bouba qui devrait reviendre aujourd’hui !

Il y a ce fil là et puis les jolis fils que la femme d’Hector croise et entrecroise, tord et retord pour rafistoler les chausses et les cœurs :

Comme nous dansons devant
Le buffet bien souvent
On a toujours peu ou prou
Les bas criblés de trous...
Qui raccommode ces malheurs
De fils de toutes les couleurs
Qui brode, divine cousette,
Des arcs-en-ciel à nos chaussettes ?


Toutes les paroles sont à cette page et la ritournelle à cette page.
J’ai préparé la cafetière : le premier qui arrive appuie sur le bouton. À tout à l’heure ! 
réponse à . DiwanC le 13/05/2014 à 01h40 : Sapristi ! 102 contrib... j’ai tout lu... du coup j’ai perdu le...
Coucou me revoilou...........

Alors merci pour tous vos "joyeux anniversaire".....Et joseta qui s’est même fendu d’un poème en "ange".......j’ai été gâté........


Bon,, c’est pas parce qu’il y a un coup de plus qu’a sonné à l’horloge qu’on va se laisser abattre !
J’ai bien l’intention de lui donner du fil à retordre à la camarde et comme dirait Georges dans le vieux Normand

Moi le fil d´Ariane me fait un peu peur
Et je ne m´en sers plus que pour couper le beurre


En ce qui concerne notre expression journalière il y a
Vénus Callipyge pardi.........

Pour obtenir, madame, un galbe de cet ordre,
Vous devez torturer les gens de votre entour,
Donner aux couturiers bien du fil à retordre,
Et vous devez crever votre dame d’atout


Allez, j’allume la cafetière et je vous attends...........

Pendant ce temps je vais donner sa pâtée à Coyote qui m’a tout bien surveillé les pompes à fric gouvernementales sur les 1400 kms du week end........Brave bête, va !
La version féminine du "fil à retordre", serait-ce la fille à retordre?
Maurice Fombeure fait ici sans le savoir l’inventaire -à la Prévert- de ce qui précéda : le fil à fil à détordre de la pluie, l’inondation de Mident, un hérisson, une hulotte et une libellule... et de la poésie pour votre journée.
Tricoteuse de cotte... une maille à l’endroit, une maille à l’envers... ça doit donner du fil à retordre...
- Tiens, Colombo abandonne le cas ? Il s’en va ?
- oui, comme il s’est fait pigeonner, Colombo file...
Rediffusion
Phil Collins tout en haut de l’Aiguille du Midi: Phil à l’Aiguille.
- Pourquoi tu m’offres ce tricot si cher ?
- pour que tu aies bon ’fil Ling’ avec moi...
réponse à . joseta le 13/05/2014 à 09h54 : - Pourquoi tu m’offres ce tricot si cher ? - pour que tu aies bon &rs...
"Ta" petite Bai Ling est charmante, mais avoue que ta vanne est particulièrement tirée par les fils cheveux !
Non seulement c’est le troisième passage de cette expression, mais en plus ’fil’ a été traité a plusieurs reprises (ce qui est normal quand il s’agit de ’fil’);
alors je suis un peu à court d’idées...
excuse-moi, mais ne perds pas pour ça ton bon feeling avec moi. 

M’ suis trompé de bouton...c’est une réponse à deLassus (111)
réponse à . joseta le 13/05/2014 à 10h30 : Non seulement c’est le troisième passage de cette expression, mais ...
ne perds pas pour ça ton bon feeling avec moi
Ça ne risque pas !

Dans la catégorie Tiré par les couettes, j’ai trouvé ceci : il ne faut pas, pour nous expressionautes, confondre "fil à retordre" et "Filo retarde"...
Deuce !
réponse à . mickeylange le 14/11/2011 à 16h26 : Du fil à retordre ça mérite bien quelques vers. cette page...
Un bien beau reportage, que de travail pour que les élégantes puissent réchauffer leurs épaules avec un carré d’Hermès © 100% pure soie !
DEVINETTE
Pourquoi, à l’usine, c’est le pote du Sénégal qui se charge de la machine à réduire le métal en fils ?
réponse à . SyntaxTerror le 14/11/2011 à 16h49 : Comme tout le monde connait la chanson interprétée par Jacques Dou...
Comme tout le monde connait la chanson interprétée par Jacques Douai
Ben non, je ne connais pas la chanson chantée par Jacques Douai, est-ce que c’est celle-ci ?
Au musée du macramé, le fil d’art régnait...
Un métier en expansion : redresseur de fils retordus !
le fil d’art régnait...
et tissait sa toile chez Bergères de France (la concurrence) 
réponse à . deLassus le 13/05/2014 à 10h36 : ne perds pas pour ça ton bon feeling avec moiÇa ne risque pas ...
Caisse à dire?
réponse à . joseta le 13/05/2014 à 12h10 : DEVINETTE Pourquoi, à l’usine, c’est le pote du Sén&ea...
Réponse
- parce que l’ami noir
réponse à . joseta le 13/05/2014 à 12h10 : DEVINETTE Pourquoi, à l’usine, c’est le pote du Sén&ea...
Parce que c’est le seul qui fait correctement le boulot !
On a essayé de confier la tâche au Capverdien, mais le résultat était vraiment moins satisfaisant.
Quant au gars de Levallois, un désastre ! L’était complètement nul ce mec : tous ses fils étaient à retordre, c’est dire !

Ah ! ben non ! me suis encore fait z’eu de vitesse ! Pfffff... Tant pis... D’autant plus, qu’apparemment - mais apparemment seulement - je n’avais pas la bonne réponse...
réponse à . DiwanC le 13/05/2014 à 12h56 : Parce que c’est le seul qui fait correctement le boulot ! On a essay&...
Comme d’habitude, ta réponse est meilleure que la mienne...et en plus, dans les temps; on n’est pas à cinq minutes près, hein ?
réponse à . joseta le 13/05/2014 à 13h24 : Comme d’habitude, ta réponse est meilleure que la mienne...et en pl...
Meilleure... c’est vite dit ! Disons que la tienne est plus concise et la mienne plus... retorse ! 
Quelle belle réunion de famille ce fut ! Ils étaient tous là... ou presque !

Il y avait ceux de l’ouest, les plus nombreux avec les Retors d’Ire, au caractère volcanique et les Retors de Mans qui avaient fait fortune dans la triperie. Ceux du nord étaient venus en car : les Retors d’Issions – un peu coincés, faut bien l’admettre – avec les Retors d’Issiez, un petit bourg voisin.

Ceux du sud avaient l’accent de là-bas dis ! Volubiles bien que casaniers... Ah ! les Rétors ! Sion était leur lieu de vacances.

À l’est... rien de nouveau.
Histoire sotte, grenue et complètement tordue ? Je sais !  Allez, je file !
réponse à . saharaa le 13/05/2014 à 12h13 : Comme tout le monde connait la chanson interprétée par Jacques Dou...
Ah ! Jacques Douai... l’élégance et la délicatesse faites Troubadour.
J’eus l’occasion de l’entendre une douce nuit de festival il y a... hooouuu... fort fort longtemps !

À cette page, tu peux écouter une vingtaine de ses chansons [dont "File la laine" que tu as déjà trouvé et le mythique "Démons et merveilles" (Prévert) des "Enfants du Paradis" (M. Carné)]. Certes, ça ne "rythme" pas comme à Brodway, ça ne balance pas comme à Paname, ça n’a rien à voir avec les talentueux et bons derniers "Twin Twin" actuels... mais ça convenait parfaitement au romantisme de mon adolescence d’alors.
C’était la rubrique "Nostalgie..." !  
réponse à . DiwanC le 13/05/2014 à 15h04 : Ah ! Jacques Douai... l’élégance et la délicates...
Merci, c’est une belle compilation, qu’on écoute avec plaisir même passée l’adolescence 
mais la chanson " Démons et merveilles " entre autres était dans " Les Visiteurs du Soir ", autre film mythique de Marcel Carné, et c’était Jacques Jansen qui l’interprétait 
cette page
réponse à . saharaa le 13/05/2014 à 17h09 : Merci, c’est une belle compilation, qu’on écoute avec plaisir...
Ventre saint-bleu et palsengris ! Mais bien sûr qu’il s’agit des "Visiteurs du Soir*" et non des "Enfants du Paradis" ! Où avais-je la tête ? Dans mes souvenirs sans doute... S’cuse-moi.

Est-ce à cause d’Arletty que j’ai confondu ? Dominique tout en nuances dans l’un et sublime Garance dans l’autre ; elle était loin de la gouaille "atmosphérique" de "L’Hôtel du Nord".
Bon... Vais pas l’entraîner dans ce coup tordu (à défaut de "fil à retordre") : j’ m’a trompi et pis c’est tout !

* Ça gratte un peu et la copie n’est pas toute neuve. Le film a 72 ans et il reste dans les mémoires. On se croirait au "Cinéma de minuit" !
Moi, c’est les tordus qui me donnent du fil à retordre.
réponse à . DiwanC le 13/05/2014 à 18h32 : Ventre saint-bleu et palsengris ! Mais bien sûr qu’il s’a...
c’est pô grave de se trompir, ça arrive qu’à ceux qui font ! 

j’avais zoublié l’accent sur le à
réponse à . saharaa le 13/05/2014 à 12h13 : Comme tout le monde connait la chanson interprétée par Jacques Dou...
En effet, je croyais que c’était très connu.
Ta-ta-tannnnnnnnnn.......Bouba le retour...

Bon, sans aller me casser les pattes à grimper aux étages supérieurs je subodore que Germaine ou moi vous avons déjà livré la Vénus callipyge......

Donner aux couturiers bien du fil à retordre

Me trompe je ?

Hé, c'est que ça commence à nous donner sérieusement du fil à retordre pour éviter les bis-répétitations..

Bon allez je vous laisse pour la journée j'ai 8h00 de route qui m'attendent. Enfin 8h00 de rail plutôt, Coyote est en RTT alors ......

Juste le temps de préparer le café...
Phil Collins: - Où tu m'enmènes chérie ?
la fille:- On va voir le zoo Phil...
Collins: - heu...tu connais des drôles de gens, toi...
Dans le cadre de la recherche des causes de mon hypertension, j'ai passé la nuit au Centre du sommeil qui porte le doux nom de Service de polysomnographie.

J'ai dû dormir avec des électrodes dans tous les coins et des tuyaux dans les naseaux. J'y ai survécu grâce à un moustique compatissant qui est venu me remonter le moral.

Je n'aurai les résultats que dans 4 ou 6 semaines et d'ici là il m'est interdit de mourir… 
réponse à . Mintaka le 07/07/2016 à 09h05 : Dans le cadre de la recherche des causes de mon hypertension, j'ai pass&eac...
Je n'aurai les résultats que dans 4 ou 6 semaines et d'ici là il m'est interdit de mourir
Dans ce cas, évite de manger du poisson, tu pourrais tomber sur la 'morue'...(contre ta volonté)
réponse à . Mintaka le 07/07/2016 à 09h05 : Dans le cadre de la recherche des causes de mon hypertension, j'ai pass&eac...
En France aussi, cet examen s'appelle "polysomnographie", ou PSG comme ... le Pré Saint-Gervais.
réponse à . SyntaxTerror le 07/07/2016 à 09h25 : En France aussi, cet examen s'appelle "polysomnographie", ou PSG ...
Et toi, as-tu été au moins malade quand tu étais petit ? As-tu déjà conduit un menhir ? As-tu parfois tordu et retordu le fil de tes idées ?
réponse à . Mintaka le 07/07/2016 à 10h01 : Et toi, as-tu été au moins malade quand tu étais petit ...
Si tu n'avais pas perdu le fil de ce qui se dit ici, tu saurais que j'ai été élevé dans un village où il n'y avait pas d'autres enfants, je n'y ai attrapé aucune maladie et j'espère ne jamais "faire" de maladie infantile à mon âge.
J'ai été recalé à la conduite des menhirs, mais j'ai toujours le code.
Enfin, n'ayant qu'une idée à la fois, il n'y a rien à tordre, à retordre ni à détordre.
réponse à . SyntaxTerror le 07/07/2016 à 10h20 : Si tu n'avais pas perdu le fil de ce qui se dit ici, tu saurais que j'...
Si tu n'avais pas perdu le fil de ce qui se dit ici, tu saurais que j'ai été élevé dans un village où il n'y avait pas d'autres enfants,
Ignorer la présence des autres enfants, n'est-ce pas une preuve d'autisme ?
réponse à . Mintaka le 07/07/2016 à 10h25 : Si tu n'avais pas perdu le fil de ce qui se dit ici, tu saurais que j'ai é...
En mai 2014, Bouba entrait en disant : Coucou me revoilou... [@ 104].

Aujourd'hui, il ouvre la porte avec un claironnant : Ta-ta-tannnnnnnnnn... Bouba le retour... [@ 132].

Amusant non ?
Bon... il n'y a pas de quoi se tordre non plus...
il n'y a pas de quoi se tordre non plus
Si, c'est un filou, pour les tordous ! 
Phil Collins:
- À chaque fois que je me mets assis dans ma baignoire, ça me fait péter...
- dans la baignoire ? c'est le pet d'eau Phil !
- qui moi ? mais ça va pas, non ?
réponse à . DiwanC le 07/07/2016 à 14h58 : En mai 2014, Bouba entrait en disant : Coucou me revoilou... [@ 104]. Aujo...
Sa vie est une succession d'apparitions.
Il devrait songer à habiter Lourdes ou Fatima.
réponse à . joseta le 07/07/2016 à 18h32 : Phil Collins: - À chaque fois que je me mets assis dans ma baignoire, &cc...
♫ Ça faisait des bulles, c'était rigolo ♫
Nous qui devisons ici gaiment, calmement, avons-nous conscience que nous vivons la journée la plus étourdissante, la plus inouïe, la plus extraordinaire, la plus incroyable, la plus imprévue, la plus grande, la plus rare, la plus commune, la plus éclatante, la plus brillante, la plus digne d’envie ? Enfin une chose dont on trouve peu d'exemples dans les siècles passées* : le match de foot France-Allemagne !

On n'entend que ça à la radio ! À croire qu'ailleurs dans le monde, tout n'est qu'ordre et calme...

- Allez les Bleus ! clament tous les animateurs.

Si on perd, je crains les commentaires de demain...
- Ah ! les traîtres !
- Enfoirés !
- Vendus !
...et là, les Bleus auront peut-être du souci à se faire... ou du fil à retordre avec les journalistes...

* Avec l'aide – bien involontaire ! – de Madame de Sévigné. 


Causer des difficultés, des ennuis
Des gosses:
- Ma mère est très coquette, et si je dévoile son âge, ça lui cause des ennuis...
- Causer des ans nuit ?
- Exactement ! Des ennuis...
France va gagner.
Ensuite Portugal.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Donner du fil à retordre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?