Etre tiré à quatre épingles

Être vêtu avec un soin méticuleux.

Origine

Prenez un carré de tissu.
Si vous voulez qu'il soit bien tendu (ou tiré) une fois posé sur une surface, il vous suffit de quatre épingles, une plantée à chaque coin.
Voilà qui peut suffire à expliquer d'où vient l'image d'un vêtement bien en place (ou sans plis, donc bien tendu) sur quelqu'un.

Cette expression est née à la fin du XVIIe siècle.
Au siècle précédent, on disait déjà d'une personne qui avait des vêtements bien ajustés qu'elle était "bien tirée" (pensez aux jambières ou bas-de-chausses, sortes de bas que les bourgeois ou les nobles portaient autrefois et qui devaient être bien tirés vers le haut pour faire un minimum de plis).
Le 'quatre' peut aussi être compris comme 'au maximum' (des vêtements ajustés au mieux) tel qu'il est également utilisé dans des expressions comme "monter des marches quatre à quatre" ou bien "se mettre en quatre".

Aux XVIIe et XVIIIe siècle, cette expression désignait quelqu'un "vêtu avec art, avec symétrie". Elle a pris depuis un sens un peu plus péjoratif en étant plus souvent appliquée à quelqu'un à la tenue un peu trop soignée.

Exemple

« On soigne et on vernit sa surface (…) on est tiré à quatre épingles, lavé, savonné, ratissé, rasé, peigné, ciré, lissé, frotté, brossé, nettoyé au dehors, irréprochable, poli comme un caillou (…) »
Victor Hugo - Les misérables

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Etre tiré à quatre épingles » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Marocar AmchayakTiré à quatres épingles
Allemagnede Wie aus dem Ei gepellt seinÊtre comme pelé de l'oeuf
Allemagnede Geschniegelt und gebügelt seinÊtre attifé et repassé
États-Unisen To put on the dog (short for dog collar)Mettre le chien (contraction de collier de chien)
Angleterreen To be spick-and-spanÊtre impeccable
Angleterreen To be dressed up to the ninesEtre vêtu jusqu'aux neufs
Espagnees Ir hecho un pincel.Aller comme un pinceau.
Espagne (Catalogne)es Anar de vint-i-un botoSe vêtir de 21 boutons
Espagnees Ir de punta en blancoAller de pointe / bout en blanc
Iranfa Adame asa ghoort dadehC'est la personne qui a avalé un bâton
Canada (Québec)fr Être sur son 36Être sur son trente six
Italieit In ghingheriEn grande toilette
Italie (Sicile)it Vistire allicchittatuS'habiller avec soin
Italie (Sicile)it AllicchittàtuLéché
Pays-Basnl Piekfijn (gekleed zijn)Être superbement habillé
Belgique (Flandre)nl Op zijn paasbestÊtre vêtu comme à Paques
Pays-Basnl Op zijn paasbest zijnÊtre vêtu de ses vêtements de Pâques
Pays-Basnl Eruitzien als om door een ringetje te halenAvoir l'air comme pour enfiler un petit anneau
Roumaniero Tras la patru aceTiré à quatre épingles
Roumaniero Îmbrăcat la patru aceHabillé à quatre aiguilles
Suèdesv Ta på sig gåbortsklädernaMettre ses vêtements de sortie
Suèdesv Ta på sig söndagsklädernaMettre ses vêtements du dimanche

Vos commentaires
Eh bien, tout le monde s’est tiré aux quatre points cardinaux ? Bonjour à tous de ce beau jour !
réponse à . momolala le 11/02/2008 à 07h57 : Eh bien, tout le monde s’est tiré aux quatre points cardinaux ...
Bonjour. Encore un jour où Expressio a du mal à se tirer du lit. Point de courriel de God ce matin. Il faut donc user et abuser du truc de l’expression de la veille pour arriver jusqu’ici. Il me semble même avoir noté hier que certains ne pouvaient plus atteindre ce site. L’expression s’étant tirée ailleurs. Mais où va-t-on ? Quelqu’un veut-il la mort de ce merveilleux site ? Ne tirons pas trop vite de conclusion, God va bien vite nous régler tout cela. 
Goog ne perd pas le nord. Il me conseille un site pour rendre parfait mes habits. Défroissage, repassage, mise sur cintre, etc... Et pour poursuivre sa logique implacable, il me propose ensuite un atelier de tapisserie.

Bonne journée à tous ceux et celles qui parviendront à entrer sur Expressio.
Quelle corvée le repassage ! Si seulement il suffisait de 4 épingles, nous autres pauvres femmes aurions plus de temps pour venir sur Expressio. Quand il veut bien venir jusqu’à nous...
cette page
réponse à . tytoalba le 11/02/2008 à 08h55 : Goog ne perd pas le nord. Il me conseille un site pour rendre parfait mes habits...
Tiens, c’est marrant. Pour une fois, moi aussi: il me propose un site "Tapisserie Médiévale" et un autre "Traitement des Métaux". C’est fou, quand même, comme il peut bien s’adapter à l’Expressio.fr du jour.

Moi, aujourd’hui, je n’ai pas été mis au pied du mur, attaché au poteau, les yeux bandés. Non, ils ne m’ont pas tiré ni à quatre épingles, ni à douze balles dans la peau...
Tant mieux d’ailleurs...
Bonne journéee d’un Bruxelles ensoleillé.
pour les adeptes du waudou et de la magie noire, 4 épingles c’est un peu juste ! bonne journée !
réponse à . memphis le 11/02/2008 à 09h38 : Quelle corvée le repassage ! Si seulement il suffisait de 4 é...
...nous autres pauvres femmes ...
Ces propos sont sexistes, ils me semble. Ou alors, serais-je l’exception qui confirme la règle. Je connais autour de moi, plus d’un homme qui repasse son linge. Parfois par obligation puisque vivants seuls, mais aussi parfois pour aider leur compagne ou femme. Le partage des tâches ménagères ça existe. 

Pour tendre un napperon en dentelle de lin (et aussi de Brugges), quatre épingles, c’est nettement insuffisant.

@ file_au_logis-5 : On devrait faire un échange de tapisserie. La tienne est médiévale, la mienne est flamande.
Bonjour bonjour, les gosses ! Quatre épingles pour se mettre sur son trente-et-un, en vue d’un soixante-neuf au salon rose, c’est bien de l’inflation du chiffre d’affaires, pour finalement se retrouver à poil, non ?
Ah, zut ! Ça m’a échappé, pardon...
réponse à . Elpepe le 11/02/2008 à 10h48 : Bonjour bonjour, les gosses ! Quatre épingles pour se mettre sur son...
me trompé-je ou les gosses sont les testicules au Québec ?
Pendant longtemps, les femmes portaient, le dimanche, un fichu plié en triangle sur les épaules. Pour ne pas que le vent dérange l’ajustement de leur tenue, elle épinglaient chaque pointe du fichu à leur vêtement. Comptez bien : une dans le dos, une sur chaque épaule, une devant = 4.
C’est de là que vient l’expression.
réponse à . <inconnu> le 11/02/2008 à 11h46 : me trompé-je ou les gosses sont les testicules au Québec ?...
C’est exact. Mais ce n’est pas le sens que je donne à mon expression, qui reste à cas des miques. Les mioches, les gones vers Lyon... oualà.
réponse à . brasil le 11/02/2008 à 11h54 : Pendant longtemps, les femmes portaient, le dimanche, un fichu plié en tr...
Bonjour les gens.

un fichu plié en triangle... elle épinglaient chaque pointe du fichu à leur vêtement. Comptez bien : une dans le dos, une sur chaque épaule, une devant = 4

Si je comprends bien, c’était un triange à 4 côtés ???
Certains hommes pas très regardants et près de leurs sous se mettent parfois à plusieurs pour s’offrir les services d’une prostituée.

Ce ne doit pas être très agréable d’être tirée à quatre pingres.
réponse à . <inconnu> le 11/02/2008 à 11h46 : me trompé-je ou les gosses sont les testicules au Québec ?...
C’est bien de poser la question à un expert en la matière 
réponse à . <inconnu> le 11/02/2008 à 12h47 : Bonjour les gens. un fichu plié en triangle... elle épinglaient c...
Même qu’on l’appelle un tétriangle.
Si !
réponse à . file_au_logis le 11/02/2008 à 13h06 : C’est bien de poser la question à un expert en la matière&nb...
Orfèvre, s’il te plaît ! Les experts, y’en a partout, et on en crève !
réponse à . file_au_logis le 11/02/2008 à 13h06 : C’est bien de poser la question à un expert en la matière&nb...
fécale ?
Être tiré à quatre ... C’est ahurissant comme image subliminale !

Être tirée ... Le subliminal devient animal maximal, car dès que le féminin nous parle, à nous cochons qui sommeillent, cochons-dindes, cochons-laquais, cochons-nés !

Être tirée à quatre ... Aaaaaaaah que c’est affreux, mais quand on nem on ne compte pas, on se cantonne dans le ri - fifi !

Mais l’être en plus en épingle, c’est proprement fakirien, avaleur de pointes et d’entre-chats, piqueur piqué surpiqué, mangeur de sots piqués, adepte du Kama sous tra-versin, contortionniste, magicien du cache-sexe enturbanné autour du zoizeau transformé, à plat, repassé et redressé enfin à quatre épingles ! Sado-macho à la noix de cajou et sapajou va ! Rala, rala !

Être tiré(e) à quatre épingles !

Bingo, jack-pot et lang de Blois, c’est tout cousu, du sans fil mais quand même piqué, par la nourrice (à quatre épingles, tirée de nos fantasmes)

Ach ! Que c’est môffais !

Mais ponne chournée pelle et radieussse pour fous touss !

°
Chirstian, qui est au ski ce que la sardine est à l’huile, s’est pris la piste noire, et s’est tiré à quatre épingles à cheveux, dans sa belle combinaison rose fluo, juste avant de s’écrier "ça sent le sapin à plein nez".
Et paf, le Chirstian... Maintenant, il est tiré à quatre épingles et plâtre, sur un lit de la clinique du coin. A son âge, c’est malin, hein ?
réponse à . brasil le 11/02/2008 à 11h54 : Pendant longtemps, les femmes portaient, le dimanche, un fichu plié en tr...
Comptez bien : une dans le dos, une sur chaque épaule, une devant = 4.
Où devant ? C’était une manière de chador ? Tu aurais dit des épingles à cheveux, oui, mais aux vêtements, c’est autre chose... ) Je vois mal la chose, mais peut-être est-ce parce que je viens de changer de lunettes.
Je signale à God que j’ai eu un trou dans mon lien vers Expressio entre midi et 14 h environ avec arrivée sur la page erreur 404 ...d’Expressio. Si ton hébergeur récidive à t’empoisonner la vie, tu nous le dis. Côté hackers, veux-tu que je contacte Lisbeth Salander ? Il est encore temps, je n’ai pas tout à fait fini le tome 3 de Millenium. Quand je l’aurai refermé, il sera trop tard !

Bon, c’est pire que ça : j’ai ce message d’erreur lorsque je clique sur le lien perso que tu m’as obligeamment attribué et qui figure depuis l’origine de mon abonnement dans mes favoris sans que j’y aie touché un cil, tant je le vénère, tu penses bien ! Alors, que fais-je ? Parce que c’est mon seul lien vers toi quand tous les autres flanchent ! 

Bon, j’ai réparu toute seule en remplaçant mon ancien lien par celui de la page du jour de ma lettre. Cela dit, je ne comprends pas la raison de la cause. Hé, n’est pas God qui veut !
Qu’est-ce qui habille le mieux sinon l’auréole… qui ne peut être distendue (à l’infini) que par l’entremise de la Grâce. Mais bon, encore faut-il être plus qu’exemplaire, l’esprit drapé dans un voile de pureté… qui euh, ne tiendrait non pas par l’usage d’aiguilles mais bien par les témoignages révélateurs des nourrices sur les vertus d’un enfant du bon Dieu et non d’un canard sauvage.
Bon, ça, c’était vu du Ciel. 

Vu de la terre et en vrac : « Etre tiré à quatre épingles », ça peut être aussi se faire tailler un costard non ? L’épingle, si elle fait alliance entre deux tissus peut également souligner quelques faiblesses dans la robustesse des fesses, des reins, des entrecuisses… Ce qui peut être injuste, le client ayant toujours bon dos. Tout cela finalement se termine en rafistolage sous le patronage du dé protecteur.

Qui s’y frotte s’y pique ! Témoignage d’une femme à une autre. "C’est s’il y a... que... car là", défilé de créatrices qui s’astreignent à reluire leurs blasons en se tirant la bourre et le bourriquet... qui de droit y fonce. Le tissu électoral, lui, en rit quatre fois plus, protestant de toute moquerie déplacée mais soulignant qu’au pays d’Alice au Pays des Merveilles, seul le rêve compte sans distorsions hâtives d’interprétations.
Tout est dans la tête d’épingle… ou de veau aurait répondu son prédécesseur. Dans celui qui porte le chapeau aurait affirmé le prédécesseur du prédécesseur. Point croix pour celui-ci car feu. Bref, un tissu de mensonges est un chiffon rouge brandi aux quatre coins de Paris mais encore faut-il prouver par sa bonne… foi tenue en mains que la vérité est le plus court chemin entre le désir et son évolution. La main sur le coeur, pendant que l’autre agrippe le drapeau trois-pièces. L’aile visée, l’aile risée, mais l’aile libérée de l’outrage. Quand la Capitale est prête à être dynamitée, il convient d’éteindre la mèche avec les doigts ou avec le souffle d’un képi gaullien prestement agité devant. Debout les morts ! Le doigt sur la couture. A quatre épingles, ne supportant pas de faux plis… encore moins de vraies pies sans lits propres.

Voire sur la carte des stratèges qui tirent Otan comme Otan sur les possibilités des couvertures aériennes. La vie n’est décidément pas drone sur l’ancienne route de la soie, même dans ses larges abords sud sud/Est.

C’est tout en vrac, je vous l’avais dit. Difficile d’avoir de la tenue.
(C’est abscons mais c’est pour faire un p’tit coucou à Eurêka) 
réponse à . Elpepe le 11/02/2008 à 14h12 : Chirstian, qui est au ski ce que la sardine est à l’huile, s’...
Ouais, c’est pas gentil de parler dans son dos mais oui, qu’est-ce qu’il descend bien et vite et qu’est-ce qu’il est doué à slalomer entre les bars à vins de la station notre Chirstian… En ce moment précis, je suis certain, il a le gros bonnet !
Et il n’est même pas Préfet, ni ex… et ne connaît pas de Francis.
(A part Cabrel sans doute) 
réponse à . <inconnu> le 11/02/2008 à 14h57 : Ouais, c’est pas gentil de parler dans son dos mais oui, qu’est-ce q...
Il lira en rentrant, lorsque l’ambulance l’aura ramené... 
réponse à . ThanhBach le 11/02/2008 à 13h50 : Être tiré à quatre ... C’est ahurissant comme image su...
Être tiré(e) à quatre ... C’est ahurissant comme image subliminale !

Non, pas du tout ! Imaginons ça vierge en Format… A4.
Banal !
réponse à . Elpepe le 11/02/2008 à 15h03 : Il lira en rentrant, lorsque l’ambulance l’aura ramené...&nbs...
J’espère qu’il sort couvert… d’une bonne assurance.
Une bonne ambulance, c’est dit-on (pour les cochons) une ambulance garnie.
Je lui souhaite d’avoir pris l’option : " blouse trop courte, gros lolos et décolleté…" sans épingles.
Aïe ! 
Si la fée cale, pourquoi n’agite t’elle pas sa baguette pour réparer le ralenti ?
Filo, il va répondre car il sait LUI le secret du 4X4 englué dans la boue !
Etre tiré à quatre roues motrices... et s’en vanter au bar des Quat’z’amis.
Je sais, c’est vaseux mais j’suis tombé par terre, c’est la faute à Filo.
réponse à . Elpepe le 11/02/2008 à 13h10 : Orfèvre, s’il te plaît ! Les experts, y’en a parto...
Les experts, y’en a partout, et on en crève !

De Miami à Tombouctou, les experts affirment, prétendent, démontrent mais qu’est-ce qu’un expert ???
L’expert est un saltimbanque dans son art. Il comprend mieux que quiconque les paramètres d’une situation donnée. Il a le temps pour étudier car en tant qu’ex-père, il n’a plus l’environnement de bazar lié à sa marmaille. Il est donc seul, libre et peut aimer une experte à la condition que celle-ci n’en fasse pas à chaque fois qu’ils se voient, un rapport en douze exemplaires.

Le job serait donc fatiguant ? Usant ? Parole donnée ici aux experts de la chose.
réponse à . <inconnu> le 11/02/2008 à 12h48 : Certains hommes pas très regardants et près de leurs sous se mette...
Ah, zut, c’est la seule chose qui me soit venue à l’esprit.

Bon, ben j’ai plus rien à dire ...
réponse à . momolala le 11/02/2008 à 14h24 : Je signale à God que j’ai eu un trou dans mon lien vers Expressio e...
Bizarrement, comme toi je ne reçois pas expressio par mes "Favoris", (pour encore plus de commodité j’ai placé un raccourci sur mon bureau) mais j’arrive à l’ouvrir par ma boite de réception. C’est à ne plus rien y comprendre. En ce moment il y a pas mal de problèmes. Pauvre God qui se démène comme un diable dans bénitier.
God se démenant comme un diable ? comme dirait quelqu’un : Ach! Que c’est Môffais !  
réponse à . <inconnu> le 11/02/2008 à 16h08 : Bizarrement, comme toi je ne reçois pas expressio par mes "Favoris", (pou...
Hier, c’était fermeture éclair aux quatre coins du site !
God est une victime, son hébergeur un gredin !
Mais, en même temps, God, il n’a rien donné, pas même une petite offrande* à son Saint d’appartenance : "Saint Hébert dit le Geur..."
Tuerait-on père et mère pour notre petite expression du matin ?
Nous nous ferions sûrement épingler… 

*Allez, je fais un don, je clique sur les cours d’hébreu en ligne.
réponse à . SyntaxTerror le 11/02/2008 à 15h49 : Ah, zut, c’est la seule chose qui me soit venue à l’esprit. ...
Bon, ben j’ai plus rien à dire
Allez, dis-le quand même : God a l’habitude...   
réponse à . <inconnu> le 11/02/2008 à 16h36 : Hier, c’était fermeture éclair aux quatre coins du site ...
Son saint d’appartenance, c’est Saint Hébert L’Hué !
réponse à . file_au_logis le 11/02/2008 à 10h18 : Tiens, c’est marrant. Pour une fois, moi aussi: il me propose un site "Tap...
il me propose un site "Tapisserie Médiévale" et un autre "Traitement des Métaux".

Cela aurait pu être pire : « Traitement Médiéval » et « Tapisserie des Métaux en fleurs de lys ».
Pour le premier, ce serait, étudier les tortures médiévales et les réflexions humanistes
Et pour l’autre :
Le fer en papiers peints, facile à poser ou à clouter.
La réflexion ou l’action Filo...
réponse à . Elpepe le 11/02/2008 à 16h47 : Son saint d’appartenance, c’est Saint Hébert L’Hu&eacut...
God va finir par engager un tueur d’hébergeur :
"Etre tiré par quatre flingues" ; cela fait mal !
Nous, on ne dira rien… un de plus, un de moins… 
réponse à . <inconnu> le 11/02/2008 à 17h04 : God va finir par engager un tueur d’hébergeur : "Etre tir&eacu...
Car le loup dans l’hébergeur rit ?

- Astiquer : Angleterre t’épie.
- Espiègle errante à quitter.
- Triste réale, pingre à quête !
- Gésir tare titrée planquée.
- Quatre tigres repaient Lee.
- Quatre égéries te la prient.

Anna Gramme
Je me suis fait épinglée, j’ai tiré mon document au format A4 (Europe) au lieu de Ltr (lettre, Amérique du Nord) !
B12, coulée !
réponse à . <inconnu> le 11/02/2008 à 22h34 : Je me suis fait épinglée, j’ai tiré mon document au f...
Autant dire que tu n’as pas tiré ton épingle du jeu : A4, touchée ! Tiens, je suis sûr que God aimerait qu’on organise une bataille navale autour du phare... Hein, God ? Hein ?
réponse à . brasil le 11/02/2008 à 11h54 : Pendant longtemps, les femmes portaient, le dimanche, un fichu plié en tr...
Et cette certitude vient de quelle source ?
Vu le pseudo du camarade, il doit s’agir de celle de l’Amazone, du Tocantins, du Rio de la Plata ou du São Francisco, ce qui limite tout de même les réponses possibles, hein ?
réponse à . <inconnu> le 11/02/2008 à 15h04 : Être tiré(e) à quatre ... C’est ahurissant comme image...
Bonjour yannounours,

Super votre texte, bourré de calembours et surtout de talent !

Mais pour Otan, je dirais à la Dupond-t, même plus ou mieux ?

Otan suspend ton vol (à l’Ali in the Baba)
et tes vols (de faucons et de vrais va-t’en-guerre)

Otan avant que ne t’emporte le vent,
le vent frais et pur d’un monde plus juste, plus fraternel et plus joyeux,
dont expressio serait un avant-goût
avec God comme Manitou, maniant tout, absolument tout, tout ... (***) et nous tous comme ses saints doux !

Ach ! Que c’est môffais 

(***) Ach ! chai trop pu, et qui a pu apoiera !

°
réponse à . ThanhBach le 12/02/2008 à 08h45 : Bonjour yannounours, Super votre texte, bourré de calembours et surtout ...
au temps pour nous
avez vous remarquer, c’est trés svt en SVT que les grenouilles sont tirées à quatre epingles
parfois se sont les souris qui sont alors faites comme des rats
si elles ne trouvent pas quelqu’un pour les aiguiller elles vont finir par s’ennuyer comme des rameur n’est ce pas?
On évite généralement de se faire épingler !
Une mise à mort infamante que les Romains infligaient au "tissu" humain d’esclaves et de brigands...
Le Messi a tiré l’épingle du Barça du jeu. Deux épingles.
Il n’était pourtant pas tiré à quatre épingles et malgré tout, le Real s’est fait épingler!
Oui, Messi avait cru s’y fier!
- Un coup Barçi, un coup Barça, il l’a fait!
- Noooon?
- Messi!
Dites-moi, vous êtes toutesetoussent dans les pommes ou quoi? Ou alors, vous vous êtes fait épingler...
Ou alors, vous êtes à l’ombre Londres, pour le mariage de Kate et William L’Émergeant...
Que Joseta sois dans les bas de Morphée, pasque le Real a morflé, je comprends... Mais vous... Ou alors, est-ce pasque Marseille devance Lille d’un tout petit pois poing point depuis hier?
Prenez un carré de tissu.
Si vous voulez qu’il soit bien tendu (ou tiré) une fois posé sur une surface, il vous suffit de quatre épingles, une plantée à chaque coin.

J’aurais plutôt pris des punaises ou des clous de tapisssier, mais chacun fait comme il veut.
D’un autre côté pour illustrer l’expression les épingles c’est plus parlant, mais c’est plus difficile à enfoncer que des punaises. De plus, tirer à quatre punaises c’est pas une expression assez connue pour que God en parle ici.
réponse à . <inconnu> le 11/02/2008 à 14h46 : Qu’est-ce qui habille le mieux sinon l’auréole… qui ne peut...
Voire sur la carte des stratèges qui tirent Otan comme Otan sur les possibilités des couvertures aériennes.
Not’ Yannou de l’époque n’était pas prémonitoire. Il nous démontre simplement que rien ne change sous le solsil: ni le vieil homme, ni l’amer...

Maintenant, il tire Otan que fer se peut.. mais de manière sélective: la Lybie a du pétrole, la Syrie n’en a pas...
Avant, on tirait à quatre épingles, maintenant, on tire à la courte paille. Celle par laquelle le pétrole n’arrive pas (parce que trop courte) a gagné...
Au poker, si je fais des mauvais plis, je ne tire pas mon épingle du jeu (je me fais plutôt épingler) et c’est un sale coup car au fil des coups eus, je risque d’avoir un trou...dans mon économie.

Je suis en effet très content pour le Barça, mais soyons prudents, il y a un match retour et on pourrait encore se faire battre à plat de...couture.
réponse à . mickeylange le 28/04/2011 à 09h39 : Prenez un carré de tissu. Si vous voulez qu’il soit bien tendu (ou ...
De plus, tirer à quatre punaises c’est pas une expression assez connue pour que God en parle ici.
Il s’en arrache les cheveux, pour s’en débarrasser...
réponse à . mickeylange le 28/04/2011 à 09h39 : Prenez un carré de tissu. Si vous voulez qu’il soit bien tendu (ou ...
une fois posé sur une surface,

Oui mais quelle surface ?
sur face book ?
À la gare, l’aiguilleur était tiré par quatre épingles.
Prenez un carré de tissu.
Pour être tiré à quatre épingle prenez plutôt un carré Hermes.
Peut-on tirer du lait avec quatre épingles de nourrice ?
Etre tiré à quatre épingles c’est ça?
Les épingles ça pique, c’est pourquoi en anglais on dit ’les pins’.
Synonymes
Je voulais être tiré par quatre ’épingles’, mais je n’avais pas vu l’’attache’ sur ma cravate: c’est p’’agrafe’, je mets une ’aiguille’ dessus..
- T’as vu ma copine, elle est tirée à quatre épingles !
- Oui et pas que par quatre épingles d’ailleurs !
- tu piques ma curiosité, que veux-tu dire ?
- hier elle était chez Chirstian je me pique de la savoir
- Et alors ?
- non rien...
réponse à . mickeylange le 28/04/2011 à 12h33 : - T’as vu ma copine, elle est tirée à quatre épingles...
Chez Chirstian !!!!!!!!! Le Sélénite aurait-il d’autres penchants que les diptères ???? :&rsquo)
Tiré à quatre épingles : excès de zèle
Belle prise ! Avoir réussi à épingler le caporal Sa Divinité : chapeau ! 
Devinette
C’est une forte tête, mais ce n’est pas l’ail
Toucher ses pointes nous fait crier aïe!
Pour le couturier, c’est un outil de travail
Pour aller avec la cravate, c’est un joli détail
Ça évite avoir les cheveux en pagaille
Ça nous fait être bien fringués, où on aille
Avez-vous la solution à ma trouvaille?
(à suivre)
réponse à . BeeBee le 28/04/2011 à 12h56 : Chez Chirstian !!!!!!!!! Le Sélénite aurait-il d’autres...
c’est pas beau d’être jalouse !
(suite et fin)
Pour ceux qui ne sont pas trop doués en devinettes, la solution c’est: la rose.
(pour la forte tête, il s’agit de l’odeur)
(pour le couturier, il s’agit de sa trousse de bobines colorées)

P.S. Allez va....j’accepte aussi: épingle.
Tu es sûr ? BeeBee, jalouse des diptères ? Non !!!???!!!
réponse à . <inconnu> le 11/02/2008 à 14h46 : Qu’est-ce qui habille le mieux sinon l’auréole… qui ne peut...
Ne pas confondre:
"l’auréole du saint"
et
"l’aréole du sein"

Rikske-Hob-hic !-bes 
ayons une pensée émue pour Jean-Michel Jarretelle , l’inventeur du fixe bas. Outre son apport décisif au phantasme masculin (à condition qu’il soit noir ! Un porte-jarretelle blanc ne se supporte que sur une mariée, laquelle, comme chacun sait, n’excite que le curé), c’est lui qui mit ainsi fin au supplice enduré depuis des siècles par les femmes qui n’avaient d’autre solution, pour tendre leurs bas, que de se les piquer à 4 épingles dans la cuisse.
Tiré à quatre épingles ! Quelle piquante expression !
réponse à . DiwanC le 28/04/2011 à 14h14 : Tiré à quatre épingles ! Quelle piquante expression&nb...
oui, et je connais des rideaux qui se font tirer à quatre tringles.
réponse à . chirstian le 28/04/2011 à 15h28 : oui, et je connais des rideaux qui se font tirer à quatre tringles....
Voire se font tringler à quatre tires... Euh, non, enfin je voulais dire... ch’ais pus. Hic !
réponse à . chirstian le 28/04/2011 à 14h13 : ayons une pensée émue pour Jean-Michel Jarretelle , l’invent...
A cette même époque, apparut le fixe-chaussettes, inventé par Alexandre Tupper pour un but identique : soulager la misère humaine.

Cependant, il faut bien reconnaître que - si le porte-jarretelles fait toujours fantasmer - l’érotisme torride du fixe-chaussettes s’est assez rapidement émoussé pour n’être plus aujourd’hui qu’une méthode permettant de surmonter son stress.

Ainsi, si vous avez un dossier délicat à présenter à votre PDG ou à votre député-maire - forcément tirés à quatre épingles - ou au petit chefaillon de m...de qui vous pourrit la vie tous les jours, les imaginer portant caleçon et fixe-chaussettes, ça détend !
Etait-ce le cas du "Caporal épinglé" (de Jacques Perret)...et de l’ adaptation cinématographique qu’ en fit Jean Renoir ? Après ses tentatives d’ évasion, il devait plutôt être en tenue... mal fagottée.
réponse à . DiwanC le 28/04/2011 à 17h15 : A cette même époque, apparut le fixe-chaussettes, inventé pa...
ll faut bien reconnaître que - si le porte-jarretelles fait toujours fantasmer -
Tu imagines la mouche qui en porte trois en même temps !!!
L’être, c’est mon rêve de toujours :

Impeccable, impénétrable, même par le menu fretin de mes chefaillons que, je peux emmerder sans qu’ils le devinent.
Rien, ils ne sauront rien de ce qui se cache derrière ma cuirasse de tissus tirés à quatre épingles d’airain.
Ils ne sauront rien de mon esprit chiffonné, dont quatre épingles ne sont jamais venues à bout.
réponse à . mickeylange le 28/04/2011 à 18h47 : ll faut bien reconnaître que - si le porte-jarretelles fait toujours fanta...
:&rsquo) J’imagine aussi l’état de transe de certain Sélénite ! Je veux bien lui prêter mes rideaux puisque je ne les utilise qu’en cas de grosse colère !
réponse à . DiwanC le 28/04/2011 à 18h56 : :&rsquo) J’imagine aussi l’état de transe de certain Sé...
3 porte-jarretelles, oui mais avec des jambes poilues... 
réponse à . mickeylange le 28/04/2011 à 19h27 : 3 porte-jarretelles, oui mais avec des jambes poilues... ...
T’énerves pas, mon Lapin... Certes, 3 porte-jarretelles à jambes velues, c’est insupportable...
Pense que certain aurait pu se prendre de passion pour les mille-pattes !
réponse à . DiwanC le 28/04/2011 à 19h59 : T’énerves pas, mon Lapin... Certes, 3 porte-jarretelles à ja...
T’imagines la même scène avec des mouches portugaises qui ont en plus de la moustache et des poils sous les bras...
réponse à . mickeylange le 28/04/2011 à 20h14 : T’imagines la même scène avec des mouches portugaises qui ont...
:&rsquo)... :&rsquo)... :&rsquo)
C’est de cette guise qu’il a dit à sa fiancèe: j’en pince pour toi.
réponse à . <inconnu> le 28/04/2011 à 18h56 : L’être, c’est mon rêve de toujours : Impeccable, i...
Ils ne sauront rien de mon esprit chiffonné
Tu seras froissé alors, si ton esprit est chiffoné?
Te creuses pas, je suis sceptique!
réponse à . file_au_logis le 28/04/2011 à 20h50 : Ils ne sauront rien de mon esprit chiffonnéTu seras froissé alors,...
J’ai une voisine qui se dit sceptique, mais je ne la crois pas: c’est une fausse sceptique...elle fait plutôt chier.
réponse à . mickeylange le 28/04/2011 à 20h14 : T’imagines la même scène avec des mouches portugaises qui ont...
Pour essayer les mouches chinoises en écotourisme, tirez vous à quatre, à Pingle
(voir cette page)
réponse à . DiwanC le 28/04/2011 à 17h15 : A cette même époque, apparut le fixe-chaussettes, inventé pa...
Marrant...lorsque j’ étais au lycée, dont le proviseur était un immense type bedonnant aux sourcils en broussaille et à l’ air pas commode, je me le représentais mentalement en tutu de danseuse pour ne pas être impressionnée.... C’ est un peu la même technique !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Etre tiré à quatre épingles » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?