Fumer comme un pompier - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Fumer comme un pompier

Fumer (du tabac) beaucoup.

Origine

Les pompiers fument-ils plus que le commun des mortels ? Les statistiques là-dessus sont formelles[1] : ce n'est pas le cas ! Ou alors, ils le font en cachette dans des endroits où personne ne peut aller à leur place.

Peut-être qu'ils réfléchissent tellement lorsqu'ils sont confrontés à un incident ou un incendie quelconque, qu'ils en ont "les oreilles qui fument" ?
A moins qu'il leur arrive, lorsqu'ils se frottent d'un peu trop près aux flammes, d'avoir quelques éléments de leurs vêtements qui commencent à s'enflammer et à dégager de la fumée ?

Vous ne croyez pas si bien lire ! Cette dernière élucubration n'est pas loin de la réalité.
L'origine de l'expression remonte en fait à une époque où les vêtements ignifuges n'existaient pas et où nos valeureux soldats du feu, vêtus de simple coton ou de laine, se faisaient copieusement arroser d'eau avant d'entrer dans un endroit enflammé.
Une fois dans l'enfer, cette eau portée à haute température se transformait en vapeur. Et lorsqu'ils ressortaient, une grande quantité de fumée du lieu et de vapeur d'eau s'échappait de leur tenue.

L'image de ces pompiers qui fumaient a ensuite été transposée à ces fumeurs invétérés, toujours entourés de leur nuage toxique à la fois pour eux, ce qui est leur problème, mais aussi pour leur entourage, ce qui devient un problème de santé publique.

[1] Et on peut certainement s'y fier, même si, selon de récentes statistiques, 90% des statistiques sont fausses ; ce ne sont après tout que des comptes de faits.

Compléments

Bien entendu, ici il n'est pas du tout question de ce 'pompier' que les hommes aiment se faire pratiquer, car s'il se mettait à y avoir un fort dégagement de fumée au cours de cette gâterie, il y aurait de quoi se faire du souci...

J'ai lu quelque part une autre explication qui dit que sur les navires à vapeur, les cheminées s'appelaient aussi des pompiers. Et que, comme ceux-ci fumaient obligatoirement beaucoup, l'amalgame avec le fumeur compulsif a été vite fait. Mais j'attends toujours de trouver une preuve de cette autre appellation de la cheminée d'un navire.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Fumer comme un pompier » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Bulgariebg Да пушиш като коминFumer comme comme une cheminée
Danemarkda Ryge som en skorstenFumer comme une cheminée
Allemagnede Rauchen wie ein Schlot !Fumer comme une cheminée !
États-Unisen Smoke like a chimneyFumer comme une cheminée
Angleterreen To smoke like a chimneyFumer comme une cheminée
Angleterre / États-unisen To be a chain smokerÊtre un fumeur à la chaine
Espagnees Fumar como un carreteroFumer comme un charretier
Argentinees Fumar como un escuerzo.Fumer comme un crapaud.
Espagnees Fumar como un carreteroFumer comme un charretier
Finlandefi Röka som en borstbindareFumer comme un brossier
Canada (Québec)fr Fumer comme une cheminée
Canada (Québec)fr Boucaner sans arrêt
Grècegr καπνίζω σαν φουγάρο (transcription phonétique: kapnizo san fougaro)Fumer comme une cheminée
Hongriehu Füstöl mint a kéményFumer comme en cheminée
Italieit Fumare come un turco.Fumer comme un turc.
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl Roken als een stoombootFumer comme un bateau à vapeur.
Belgique (Flandre)nl Roken als een TurkFumer comme un Turc
Pays-Basnl Roken als een schoorsteen.Fumer comme une cheminée.
Pays-Basnl Roken als een Turk.Fumer comme un Turc
Belgique (Flandre)nl roken als een ketterfumer comme un hérétique
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl Roken als een schoorsteen.Fumer comme une cheminée
Pays-Basnl Roken als een ketterFumer comme un hérétique
Polognepl Palić jak smokFumer comme un dragon
Polognepl Kopcić jak lokomotywaFumer comme une locomotive
Brésilpt Fumar como uma chaminéFumer comme une cheminée
Roumaniero A fuma ca un ?arpeFumer comme un serpent
Roumaniero A fuma ca turculFumer comme le Turc
Russieru ?????? ??? ????????fumer comme un cordonnier
Slovaquiesk Fajčiť ako TurekFumer comme un Turc
Serbiesr Pusiti kao turcin.Fumer comme un turc.
Suèdesv Röka som en skorstenFumer comme une cheminée

Vos commentaires
Donc là, c’est fumer comme un pompier de service ; même en service minimum.
Hommage à nos vaillants soldats du feu, toujours prêts, sur le qui-vive pour nous sauver de divers périls. Ils auraient moins de labeur, si chacun veillaient à déclarer sa flamme, dès qu’elle se présente…
Au contraire de l’expression d’avant-hier, eux, se retrouvent fréquemment en haut de l’escalier, de l’échelle plutôt…

Nom d’une pipe, dommage que le rapport à la gâterie soit une fausse piste… 
Bonne journée à tous et toutes.
l’expression exacte est : "fumer comme un sapeur" ... enfin, c’est ce qu’on dit en Normandie ! un sapeur c’est un soldat du génie qui sape (dixit Robert !)
ça me sape le moral, un dimanche matin ...
c’est décidé, j’arrête de fumer ... bientôt
et je laisse la place aux génies de l’élucubration, car avec mon esprit d’escalier, c’est après avoir validé que j’aurai une idée de génie ...
nulle doute que si nos amis belges ont une expression "Fume , c’est du Français!" elle n’est pas à mettre dans toutes les bouches !
réponse à . chirstian le 25/06/2006 à 11h24 : nulle doute que si nos amis belges ont une expression "Fume , c’est du Fr...
Ben non, on n’en a pas d’équivalente, mais chez nous on entend souvent l’expression "fumer comme un Turc" dans le même sens.
Ceci dit, un petit commentaire aux compléments de notre Maître à tous: j’ai été marin, et je n’ai jamais entendu dire que, du temps de la marine à vapeur, une cheminée s’appelait un pompier...
réponse à . chirstian le 25/06/2006 à 11h24 : nulle doute que si nos amis belges ont une expression "Fume , c’est du Fr...
Ben non, on n’en a pas d’équivalente, mais chez nous on entend souvent l’expression "fumer comme un Turc" dans le même sens.
Ceci dit, un petit commentaire aux compléments de notre Maître à tous: j’ai été marin, et je n’ai jamais entendu dire que, du temps de la marine à vapeur, une cheminée s’appelait un pompier...
Acré, God, au secours: "s’appelait" ou "s’appelât" ? Tonnerre de Brest !
réponse à . <inconnu> le 25/06/2006 à 12h14 : Ben non, on n’en a pas d’équivalente, mais chez nous on enten...
"s’appelât", évidemment !
si l’on en croit ce bon Grévisse, expert en la matière, pour l’emploi des modes et des temps ... et leur concordances selon le fait exprimé (cf 2° du "b" du chapitre 869 du "bon usage")
C’est Dimanche, God ne peut voler au secours de chacun à toute heure, c’est le jour du seigneur, que diable ! lol ... Bon repos à lui !
réponse à . cotentine le 25/06/2006 à 16h12 : "s’appelât", évidemment ! si l’on en croit ce bon ...
Merci cher congénère ! F’rai plus (si possible...) ! Faut me pardonner, je ne suis qu’un petit Belge... Et puis, comme ça, on laisse notre God se reposer. Imagines-tu un jour sans Lui ?
réponse à . <inconnu> le 25/06/2006 à 16h19 : Merci cher congénère ! F’rai plus (si possible...) ...
Très cher Rikske, vous n’avez donc plus votre grammaire Grévisse qui faisait partie de nos livres scolaires ? Faut dire qu’à présent les "chères têtes blondes" reçoivent des feuillets stencilés qu’avec un peu de chance (et beaucoup de surveillance des parents) ils rangent dans des classeurs .... Mais, j’avoue, bien qu’ayant envore ma fameus grammaire, j’aurais hésité aussi ...
réponse à . framboise le 25/06/2006 à 16h42 : Très cher Rikske, vous n’avez donc plus votre grammaire Grév...
Merci Framboise, ça me console que d’autres hésitent aussi, même après avoir eu de très bons maîtres ! Non, je n’ai plus mon "Précis de grammaire française", ni même les excellents ouvrages de J. Hanse. Dommage... Mais je fais en sorte, ou du moins j’essaye de faire en sorte, que la difficulté de notre belle langue reste appréciée pour ce qu’elle doit être: un exercice permanent de l’esprit !
Même fumants, l’essentiel est que les soldats du feu ressortissent "pompiers, bon oeil"!
Pour les nicotinomaniaques, c’est peu probable, vu les dégâts occasionnés par cette pratique (je ne parle pas de la susdite gâterie...)!
réponse à . cotentine le 25/06/2006 à 16h12 : "s’appelât", évidemment ! si l’on en croit ce bon ...
Grévisse ? Grévisse ? Mais qui parle de grève ici ?
Sans préavis, c’est illégal ! Et faire grève un dimanche est-ce bien raisonnable ?
Et contre qui, cette grève ? Contre God ?
Laissez-le donc tranquille, il doit être à l’aise sur son yacht avec ses Playmates....
réponse à beaucoup d’entre vous: je ne suis qu’un petit nouveau dans le cercle (des poêtes non disparus) et j’apprécie depuis mon Autriche d’adoption ces délires hurlants, doublés de d’un niveau de culture époustouflant, qu’ils soient qué becs, quoi!, franc sait ou belgicains (fume, c’est du ...)
Grévisse, Dieu de Dieu, que de bons souvenirs, surtout de se dire que le meilleur grammairien fut ... belge! Et vive nous!
Les feuillets stencilés, rénéotypés et autres sont déjà pièces de musée... A l’heure actuelle, les "chères têtes blondes" nous le font à l’ordinateur, ... et travaux pratiques, avec aides et corrections en ligne... Merci Monsieur Portes (oui, je sais, c’est trop facile, mais avec pour l’instant 34°C à Vienne... ca fatigue...).
Avouez quand même qu’il serait génial de pouvoir se dire - oui, c’est à vous que je parle, les mecs - les vrais! - que la petite gâterie dont au sujet de laquelle il a été question ci-dessus par le ci-devant lorangoutan (et non lorandégoutant) ait pu conduire à l’expression du jour! Sidéré hier, sapé aujourdh’hui... God, que nous réserves-tu donc demain?
je viens de lire le texte suivant sur ce site:
“ expressio.fr devrait être immédiatement
déclaré d’utilité publique, parce que la culture,
avant de prétendre l’étaler, il faut l’acquérir ! ”
Gilles Sainte-Croix - Accro à expressio.fr
Cher Gilles, je suis accro aussi, mais je ne comparerais pas quand même la culture avec un petit suisse... Je l’achète, je l’étale, puis je l’ingurgite.
La culture ne s’achète pas: c’est un entraînement parmanent, une évolution constante, une curiosité passionnée, un besoin inassouvi...
Il fait en ingurgiter des tonnes, ensuite trier comme un gourmet très sélectif, très fin, comme un chercheur d’or sur un filon très prometteur, qui ne contiendrait malheureusement que peu de pépites parfaites, et puis - pour finir - en faire bon usage (camme dirait Maurice, oui le Grévisse de tout à l’heure), briller comme une pépite parfaite, avec éclat, pour les yeux d’un public averti. Ne pas le faire à l’esbrouffe, mais avec mots d’Estie!
réponse à . file_au_logis le 25/06/2006 à 19h19 : réponse à beaucoup d’entre vous: je ne suis qu’un peti...
Bienvenue file_au_logis (ne serait-ce pas plutôt "fille au logis" ? Parce que, hein, "file à la maison", j’ai toujours été rebelleur) Eh bien, la francophonie a gagné l’Autriche ! Ah quheeuuuh, dirait Jhonhnhy (faut combien de "h", déjà ?) Il n’y a pas de "petits nouveaux", il n’y a que des "accros" ! Ici notre God règne en maître, mais, ô démocratie, tout le monde francophone peut s’exprimer ! C’est la beauté de l’endroit...
réponse à . borikito le 25/06/2006 à 17h33 : Grévisse ? Grévisse ? Mais qui parle de grève ici...
J’espère pour Lui que c’est vai ! Et pour nous, qu’Il ne s’attardera pas à Capoue...
réponse à . cotentine le 25/06/2006 à 10h26 : l’expression exacte est : "fumer comme un sapeur" ... enfin, c’...
Il me revient aussi que les sapeurs (portant la barbe entière et un grand tablier de cuir, de par la tradition en honneur dans leurs régiments) "pétunaient" beaucoup. Je serais curieux de savoir d’où provient le "pétun"...
réponse à . <inconnu> le 25/06/2006 à 21h24 : Il me revient aussi que les sapeurs (portant la barbe entière et un grand...
Le Pétain est issu d’une mauvaise idée qui a pris de l’ampleur à Vichy et qui a pris définitivement l’eau à l’île d’Yeu.

Ne pas croire non plus que le Pétun est le rejeton du pétunia… ce serait une erreur.
réponse à . <inconnu> le 25/06/2006 à 22h15 : Le Pétain est issu d’une mauvaise idée qui a pris de l&rsquo...
Merci grand, mais ça n’arrange pas ma question: (en avant les dictionaires): ce Pétu-n-y-a et le pétun (et le verbe "pétuner"), quels rapports ? (autres que sexuels, oeuf course)
réponse à . <inconnu> le 25/06/2006 à 22h46 : Merci grand, mais ça n’arrange pas ma question: (en avant les dicti...
Verbe d’origine brésilienne s’est formé à partir du portugais petum (tabac).
Veut dire, fumer, priser du tabac... Rien à voir a priori avec petunia donc.
réponse à . <inconnu> le 26/06/2006 à 01h01 : Verbe d’origine brésilienne s’est formé à parti...
oh petun de sort ! on en apprend des choses ici ...
réponse à . cotentine le 25/06/2006 à 10h26 : l’expression exacte est : "fumer comme un sapeur" ... enfin, c’...
En Normandie, "fumer comme un sapeur" nous dit Turpinic.
Bon sang, mais c’est bien sûr (Bourrelle "les 5 dernières minutes" , épisode 1,2,3,4,5,6,7,8, et alii ...) d’où le sapeur Camembert !
Sa devise : "Sapeur et sans reproches " , ou était-ce "Pompier , bon oeil" ... 
réponse à . cotentine le 25/06/2006 à 16h12 : "s’appelât", évidemment ! si l’on en croit ce bon ...
Grevisse, encore un belge !
réponse à . cotentine le 25/06/2006 à 10h26 : l’expression exacte est : "fumer comme un sapeur" ... enfin, c’...
Les sapeurs portaient à cette époque un tablier. Et croyez-moi, pour ce tablier de sapeur, il fallait des tripes !!!
Une pensée émue pour la ville de Bonneuil qui possède des pompiers célèbres.
Et une autre pour la ville de St-Claude.
réponse à . HoubaHOBBES le 26/06/2006 à 10h44 : En Normandie, "fumer comme un sapeur" nous dit Turpinic. Bon sang, mais c’...
A l’époque, le camembert sentait, mais le sapeur était sans T, et avait la santé, je suppose...
C’était bien le sapeur Camember donc, mais n’en faisons pas un fromage...
réponse à . <inconnu> le 25/06/2006 à 21h08 : Bienvenue file_au_logis (ne serait-ce pas plutôt "fille au logis" ? P...
T’en fais pas, Rikske, les H dans Jhohnnhy, c’est comme les R dans Chistiarn, tu les mets où ça t’inspire.
réponse à . lorangoutan le 26/06/2006 à 16h59 : A l’époque, le camembert sentait, mais le sapeur était sans ...
C’était un récit imagé, ce sapeur Camember ? (pour ne pas dire une BD)
Cela doit bien dater du temps de Bécassine , non ?
c’était les BD de Christophe (avec le Savant Cosinus, et la famille Fenouillard), l’époque où les textes étaient sous l’image ! Tout à fait illisible maintenant, je pense!
C’était un pompier courageux , qui savait cacher sa peur, Camemberrt !
réponse à . chirstian le 27/06/2006 à 08h31 : c’était les BD de Christophe (avec le Savant Cosinus, et la famille...
Camember, sapeur et sans reproche ?
Je baîlle, aaaaarrrrrhhhh!
réponse à . <inconnu> le 25/06/2006 à 21h08 : Bienvenue file_au_logis (ne serait-ce pas plutôt "fille au logis" ? P...
ben non, c’eût éventuellement pu être fille_o_sophie, si j’en avais été une, mais comme je n’en suis qu’un, importé de surcroît, c’est ma meilleure moité qui m’apostrophe toujours comme cela: file_au_logis!
Je n’ai malheureusement jamais eu l’occasion de vivre le Zagem, dont j’ai eu connaissance trop tard, ayant quitté Bruxelles depuis près de 22 ans maintenant (NOOOOOOOON, pas, v’là les flics!)
Bonjour à toutes et à tous en cette année 2011.
Tout commentaire sur l’expression du jour serait inutilement autobiographique, et chacun sait que le culte du moi est haïssable.
réponse à . file_au_logis le 25/06/2006 à 19h19 : réponse à beaucoup d’entre vous: je ne suis qu’un peti...
je ne suis qu’un petit nouveau dans le cercle
Belle carrière ma foi : prometteuse !
réponse à . deLassus le 27/02/2011 à 06h29 : je ne suis qu’un petit nouveau dans le cercleBelle carrière ma foi&...
Cette carrière: quel cas rare!
Ça y est, j’ai de nouveau fondu une soupape et coulé une bielle: ça fume à nouveau...
En tant qu’ingénieur des ponts et chaussées*, je dois m’insurger vivement contre cette expression!
Une pile de pont ne fume pas! Elle n’a pas été élevée ni comme cela, ni pour cela! Et puis, j’insiste: cela s’appelle une pile de pont, et non un pont-pied! C’est un ouvrage d’art!

*: à ne pas confondre avec un pont déchaussé! Parce que là, il se pourrait bien que son tablier montre quelque signe de faiblesse. Je parle ici du tablier du pont, et non de celui du sa peur, qui ne m’effraie pas!
Dimanche 6, c’est le carnaval de Dunkerque et on pourra bientôt dire fumer comme un carnavaleux.
Le rigaudon final est un chahut perpétuel. On y est tellement serrés qu’une fois, je me suis fêlé une côte. Les carnavaleux, qui y ont très chaud, arrosent leurs vêtements de l’intérieur... de leur transpiration. Cette transpiration s’évapore et, quand il fait froid, surtout en février, elle se condense en s’élevant, formant, sous les projecteurs, un nuage assez spectaculaire à un mètre au-dessus de leur tête.
Ça n’empêche pas ces mêmes carnavaleux de s’orroser copieusement l’intérieur d’un autre liquide...
Version culinaire de cette expression:
À cause de l’arôme qui se dégage en élaborant les pieds de porc, on dit:
Fumet comme un bon pied.
Et se faire passer à tabac....est un coup à fumer de rage. Quand je pense que le tabac, de la famille des solanacées (tout comme le pétunia, d’ ailleurs, cité en 2006, donc... il y a bien un rapport !) a été d’ abord importé comme plante d’ ornement, avant qu’ on ne le chique, prise, fume... C’ est vraiment faire feu de tout bois - non, de toute feuille. Quant à dire, comme Filo, qu’ une pile de pont est un ouvrage d’ art, cela dépend. J’ ai vu, en Belle-Gique, un pont tout seul au milieu de la campagne, il y a de cela un bon bout de temps. Sa présence insolite tenait à ce que les bâtisseurs avaient reçu un plan sur lequel les indications étaient erronnées, la route qui devait être tracée passait en fait à des centaines de mètres de l’ ouvrage. Je ne sais s’ il existe toujours ou s’ il a été démoli. Mais il ne fumait pas, sauf après un violent orage, l’ été !
réponse à . joseta le 27/02/2011 à 09h36 : Version culinaire de cette expression: À cause de l’arôme qui...
Certainement plus agréable que celui qui se dégage des pieds mal lavés !
réponse à . Gilbiere le 27/02/2011 à 09h05 : Dimanche 6, c’est le carnaval de Dunkerque et on pourra bientôt dire...
On veut des détails... Bière seulement ou genièvre ? Ou les deux ?
Les pompiers en apprentissage écoutent de leur instructeur:
- Il faut que, pour vaincre sa peur, pompiez toute l’eau que vous puis(s)iez, d’où l’expression sapeur pompier.
Au risque de commettre une irréverence (et je demande pardon aux dames) Je dirais que la fumée a plus de rapport avec la pipe qu’avec le pompier.
Une autre origine dispute à celle des cheminées de bateau : elle prétend attribuer l’expression à la signification argotique de "pompier", désignant dans les Etats-Majors au début du 20ème siècle un "tirailleur", c’est-à-dire un soldat faisant feu à volonté contre l’ennemi (par analogie probable au "soldat du feu") ; dans cette hypothèse la fumée de l’expression est celle dégagée par l’arme de ce "pompier" chauffée par les explosions et frottements fréquents des projectiles.
réponse à . zulunation le 27/02/2011 à 10h05 : Une autre origine dispute à celle des cheminées de bateau : e...
Même un soldat qui tire à volonté n’est pas dangereux s’il tire ailleurs.
réponse à . joseta le 27/02/2011 à 10h04 : Au risque de commettre une irréverence (et je demande pardon aux dames) J...
Je dirais que la fumée a plus de rapport avec la pipe qu’avec le pompier.
Cette expression est d’origine shadock. C’était fumer comme un pompé, ce qui fait la liaison avec ta gâterie.  
réponse à . mitzi50 le 27/02/2011 à 09h44 : Et se faire passer à tabac....est un coup à fumer de rage. Quand j...
J’ ai vu, en Belle-Gique, un pont tout seul au milieu de la campagne,
Perso, je ne l’ai jamais vu en réalité, mais bien en photo. Je ne sais pas non plus s’il existe toujours. Je me souviens que la presse en avait fait des gorges chaudes (peut-être aussi à cause des pompiers... ) et que l’on parlait à l’époque (suivant la région) des bâtisseurs wallons ne sachant pas lire les plans dessinés par les ingénieurs flamands ou des bâtisseurs flamands ne sachant pas lire les plans dessinés par les ingénieurs wallons...
réponse à . mitzi50 le 27/02/2011 à 09h48 : On veut des détails... Bière seulement ou genièvre ? O...
Pas de petits verres, donc pas de genièvre ; d’ailleurs pas de verres du tout : que des obus de 25 (cl) et curieusement, pas beaucoup pipi, que de la sueur !
réponse à . Gilbiere le 27/02/2011 à 10h51 : Pas de petits verres, donc pas de genièvre ; d’ailleurs pas de...
Normal. En cas de transpiration abondante, les toxines sont éliminées par les pores de la peau, les reins ayant moins de "travail" à fournir, et aussi moins d’ eau à leur disposition ! Bon, peut-on dire "fumer comme un Dunkerquois", puisque Dunkerque est une ville flamande (L’ église des dunes...en V.O.) ? Mais attention, les belges vont vouloir l’ annexer (enfin une partie d’ entre eux...)Je ne sais ce qu’ en penserait Jean Bart.
réponse à . file_au_logis le 27/02/2011 à 10h40 : J’ ai vu, en Belle-Gique, un pont tout seul au milieu de la campagne, Pers...
Merci Filo. Comme ça je ne passerai pas pour une mythomane ! J’ ai vu la "chose" en me rendant à Anvers (ou Antwerp, je ne veux fâcher personne), mais je ne me souviens plus exactement de l’ endroit, ça fait entre 25 et 30 ans, environ !
réponse à . mitzi50 le 27/02/2011 à 11h08 : Normal. En cas de transpiration abondante, les toxines sont éliminé...
Mais attention, les belges vont vouloir l’ annexer (enfin une partie d’ entre eux...)Je ne sais ce qu’ en penserait Jean Bart.
Jean Bart... un copain à Bart Dewever?
Non, je déconne, là, cela n’aurait jamais pu être, l’un étant un grand capitaine, et l’autre un grand c..., dont il croit qu’il faut faire grand cas...
réponse à . mitzi50 le 27/02/2011 à 11h08 : Normal. En cas de transpiration abondante, les toxines sont éliminé...
En cas de transpiration abondante, les toxines sont éliminées par les pores de la peau
Ca me rappelle un souvenir de lycée : le professeur avait raillé un élève qui avait dit "En été, on urine par la peau". Finalement, quelques dizaines d’années plus tard, je continue à penser qu’il n’avait pas tout à fait tort.
réponse à . deLassus le 27/02/2011 à 11h23 : En cas de transpiration abondante, les toxines sont éliminées par ...
C’ est l’ élève qui avait raison, et le prof qui avait tort ! La culture livresque, il faut en sortir un peu pour examiner ce qui se passe en pratique. Il y a 40 ou 50 ans, une danseuse de flamenco, atteinte d’ insuffisance rénale pas trop grave toutefois, a pu gagner un bon nombre d’ années de vie supplémentaires grâce à son art, qui lui permettait d’ éliminer via la transpiration. Elle devait "fumer" à la fin de chaque représentation... Mais quand l’ âge ne lui a plus permis une activité aussi intensive, son état s’ est dégradé très vite. C.Q.F.D.
En ce 27 février 2011, mes bien chers frères, mes bien chères sœurs, c’est le jour du Seigneur.
GOD se repose mais nous, nous devons montrer notre ferveur plus que jamais et lui faire nos dévotions dominicale (autrement à quoi ça sert qu’il se décarcasse?!).

Or que vois-je en cette heure tardive de la matinale?
Seul, bon pied bon œil, deLassus s’est extrait dès Laudes des bras de Morphé, ce saligaud que Belzébuth planque dans notre plumard avec son cortége de substances illicites dont certaines se fument…

Mais pas au lit, sinon bonjour les dégâts.
Déjà les draps quand ils sentent la fumée c’est pas terrible même si c’est celle de l’herbe qui fait rire.
Les escarbilles ça fini par transformer les draps en chemises de nuit de Zaïha, ça protège beaucoup moins bien.

La clope au bec en s’endormant c’est d’Ange pas heureux.
Et les pompiers n’ont plus ne le sont pas. Ils n’ont pas que ça à faire.
Ils faut aussi qu’ils secourent tous les noyés submergé sous les trombes d’eau des incendies qu’ils ont, putaing cong, battus.
Et lorsqu’ils sortent leurs grandes lances il y a parfois même des noyées, eau peu chère. Sans compter qu’il y en a qui en redemandent…
À quelle vie k’la vie qu’on vit, qu’il disent, asphyxiés par tant d’effort…

Ils manquent d’air, et il faudrait qu’on les prive de ce petit plaisir? Et qu’en sus on se gausse d’eux en les érigeant, en ce dernier dimanche précédant l’anniversaire du départ du grand Serge, en Parangon des fumeurs?

Si Saint-Pierre a ouvert la porte à Gainsbarre, m’est avis qu’il ne lui a pas demandé de laisser son paquet de cloques à l’entrée.
Ni qu’il lui demande de sortir pour fumer dehors, sinon, comment c’est-y qu’il y aurait les nuages, ceux qui pleurent pas, ceux qui piquent pas les yeux non plus, et sur lesquels reposent douillettement tant d’anges heureux, cramés de leur vivant parce que les pompiers s’en grillaient une petite dernière? Et encore une autre. Et une autre encore?
Ils sont montés avec la fumée, et finalement c’est pas mal là-haut dans le vestibule de Sa Divinité, alors le Serge, s’il entretient les coussins et qu’en plus il s’occupe de la chorale, il est le bien venu.
De toute façon si on l’a empêché de fumer comme un pompier au Paradis m’est avis qu’il a foncé en Enfer et que Lucifer lui a ouvert tout grand ses portes en lui faisant un contrat sur mesure: clopes gratos de toutes les marques et même du à rouler si ça le chante, du tabac de troupe pour chanter la Marseillaise et même un petit cigare à la fin du repas. Non? Ah, à la fin du repas il préfère une petite pipe? C’est possible, c’est possible.
Un homme sandwich comme lui, ça vaut tous les sportifs du monde pour assurer un flot continu d’arrivée, ça mérite bien la croisière dans la salle des chaudières avec toutes les cheminées pour son usage personnel.
Un jour j’ai rencontré un pompier. Il était infumable.
Un candidat à pompier s’est fait refouler.
La raison: il était tout feu, tout flamme.
réponse à . patrickonthenet le 27/02/2011 à 11h48 : En ce 27 février 2011, mes bien chers frères, mes bien chèr...
"des bras de Morphé, ce saligaud "
On écrit plutôt "Morphée",je croyais d’ailleurs que c’était une gonzesse,j’irai me coucher un peu moins ignorant ce soir.
Merci Expressio et tous ces participants...
Bonne journée!!!!!
réponse à . voyoux le 27/02/2011 à 13h26 : "des bras de Morphé, ce saligaud " On écrit plutôt "Morph&ea...
La gonzesse, c’est Morphine...et mort fine, quand tu dépasses la dose.
réponse à . voyoux le 27/02/2011 à 13h26 : "des bras de Morphé, ce saligaud " On écrit plutôt "Morph&ea...
Non de Zeus GOD !  
Y’a un œuf qu’est tombé et ça brouille l’écoute! 
Non ce n’est ni une donzelle qui a ses vapeurs à cause de sa chaudière qui bout
Comme disait Brétecher dans son album sur les aventures de Sainte Thérèse 

ni un gars de la narine, vu que c’est plutôt dans une pipe que le pote instille Morphine, la bien surnommée par joseta, comme d’habitude.
Lui c’est un Dieu, comme Sa Divinité, Aie! Ouille!  
mais qu’est-ce que j’ai encore fait?!...
… veuillez excusez cette interruption de l’image et pas du son…
…une ancienne Divinité divinité donc, de mécréants qui avaient des mites au logis.

Morphée est le fils d’Hypnos (le sommeil) et de Nyx (la nuit) et son boulot ce sont c’était les rêves prophétiques.

(L’est chatouilleux Notre Père à tous, aujourd’hui encore plus que d’habitude. C’est vrai que c’est Dimanche, c’est encore plus son jour que le reste de la semaine, et qu’il a toujours été à cheval sur la préséance… v’là t-y pas qu’il a mandé Sainte Anastasie pour retoucher mon texte, et elle le caviarde à la volée en plus, la bougresse!)
réponse à . patrickonthenet le 27/02/2011 à 11h48 : En ce 27 février 2011, mes bien chers frères, mes bien chèr...
Mais chacun sait que "Dieu est un fumeur de havanes...."
il a mandé Sainte Anastasie..., et elle le caviarde à la volée en plus, la bougresse
Il faut que tu choisisses ton camp : c’est une sainte ou une bougresse ?
Je crois que dans l’histoire de la censure Anastasie n’était pas sainte, mais je peux me tromper... A moi Wiki ! Voir cette page
Et moi dans mon potager, fumeur à vannes.
(Mitzi50--57--)
réponse à . joseta le 27/02/2011 à 17h08 : Et moi dans mon potager, fumeur à vannes. (Mitzi50--57--)...
Tu es du Morbihan ?
Non non il est de Venelles, un petit bled à côté d’Aix en Provence.
C’est là qu’il a fait construire sa pasGod à deux pentes, va y comprendre quelque chose !
Et voilà, à l’Elysée, le p’tit Nicolas a passé un cigare à MAM. Si elle lui a fait le coup du pompier pour se faire pardonner, nul ne le sait, mais il paraît que cela fumait dur, dur...
Enfin, maintenant, elle pourra aller s’envoyer en l’air dans tous les cigares volants de tous ses amis...
"Fume, c’est du ... " NOOOOOOOOON, pas elle!
Mor-bihan?
Mor-phine?
Mor-rigane?
C’est pas un peu lugubre, tout ça?
réponse à . deLassus le 27/02/2011 à 17h00 : il a mandé Sainte Anastasie..., et elle le caviarde à la vol&eacut...
Mais c’est ma foi vrai qu’elle née sainte la bougresse!
Et moi, naïf qui la laisse faire avec ses grands ciseaux, "ordre du ciel, ordre du ciel". Sainte, mais bougresse.
Je me suis fais endormir: "Anasthasie, l’ennui m’anesthésie"
D’ après Léo Ferré, "Dieu est nègre". Donc il pourrait éventuellement être cubain.
voir cette page
réponse à . mitzi50 le 27/02/2011 à 22h58 : D’ après Léo Ferré, "Dieu est nègre". Donc il ...
Okay. Je veux bien que God soit cubain et qu’il fume des havanes. Et le Père Noël ?  
Aujourd’hui c’est le solstice d’hiver. Une fête païenne à laquelle tout le monde peut croire. Le jour sera court alors profitez-en longuement. Joyeux solstice à tous !  
réponse à . lalibellule1946 le 21/12/2013 à 00h54 : Okay. Je veux bien que God soit cubain et qu’il fume des havanes. Et l...
J’en viens, et God là bas c’est pas lui mais eux

Quand à notre Georges, il n’y a pas de pompier chez lui.
Bien sûr, qui dit Brassens, dit pipe....

Un jour qu’il attendait son tour pour passer sur scène en tirant sur sa pipe, un jeune chanteur lui fit remarquer que lui ne pourrait pas chanter juste après avoir fumé.
Georges lui répondit:
"Que voulez vous, je suis plus fumeur que chanteur"

Bon, allez maintenant halte au feu.......on ferme et direction le golfe de Tadjourah........
Ben alors tata Germaine !
Tu nous dit pas que Georges Lautre fumait comme un pipier !
réponse à . BOUBA le 21/12/2013 à 05h47 : J’en viens, et God là bas c’est pas lui mais eux Quand &agra...
Bon voyage, bon Noël et bonne année.
ANAGRAMME mot par mot
Fumer —> 	Fémur
comme —> comme
un —> nu
pompier —> opprimé
réponse à . <inconnu> le 21/12/2013 à 07h00 : ANAGRAMME mot par mot Fumer —> Fémur comme —> comme un —> nu po...
Qu’est-ce qu’on s’amuse bien sur Expressio ! :-#
J’ai lu quelque part une autre explication qui dit que sur les navires à vapeur, les cheminées s’appelaient aussi des pompiers. Et que, comme ceux-ci fumaient obligatoirement beaucoup, l’amalgame avec le fumeur compulsif a été vite fait.
À mon avis, ce serait plutôt les cheminées qui auraient reçu le nom de pompiers du fait qu’elles fumaient beaucoup.
D’autres personnes font un autre amalgame avec l’expression "fumer comme un trou". Sans doute avaient-elles trop bu.
DEVINETTE
Y a-t-il un rapport entre prononcer le nom de Jésus et fumer comme un pompier ?
- aucun, parce que Jésus, le nom fut moeurs.
• La devise des pompiers : Qui trop embrase mal éteint.
• Le pompier fou voulait éteindre le feu d’artifice. Puis il est parti arroser le feu rouge.
• Les pompiers ont des camions pimpon neufs.
• Si les pompiers créent des inondations en arrosant les incendies, pourquoi ne sèche-t-on pas les inondations en allumant des incendies ?
Quand on a l’esprit embrumé par les sapeurs d’alcool, peut-on dire qu’on est enfumé comme un jambon?
Les non-fumeurs respirent gratuitement l’oxygène nécessaire à la combustion de mes cigarettes alors que moi, je paie des taxes sur le tabac.
réponse à . <inconnu> le 21/12/2013 à 07h00 : ANAGRAMME mot par mot Fumer —> Fémur comme —> comme un —> nu po...
Opprimé comme un fémur ?
réponse à . <inconnu> le 21/12/2013 à 08h54 : Les non-fumeurs respirent gratuitement l’oxygène nécessaire ...
"Avoir une section fumeur (pompier ou non) dans un restaurant c’est comme avoir une section pisseur dans une piscine." dixit notre Emeu... et je partage son avis !

Belle journée à tous !
Quand on est opprimé on fait le mur. 
Depuis le début, on confond "fumer" et "fumer".
C’est parce que les pompiers avaient l’habitude de répandre beaucoup de déjections animales sur leur courtil qu’on a dit "fumer comme un pompier".
Le seul objet qui émettait beaucoup de fumée, c’était la locomotive à vapeur, la locomotive à voiles étant une traction à vent.
réponse à . momolala le 21/12/2013 à 09h45 : "Avoir une section fumeur (pompier ou non) dans un restaurant c’est comme ...
Tu as raison, c’est aussi déplacé qu’un pompier chez les sodomites.
réponse à . momolala le 21/12/2013 à 09h45 : "Avoir une section fumeur (pompier ou non) dans un restaurant c’est comme ...
En tant que fumeur, je ne vois pas le rapport et je regrette l’époque de la section "non fumeur" ... où nous trouvions toujours une place !
réponse à . <inconnu> le 21/12/2013 à 08h54 : Les non-fumeurs respirent gratuitement l’oxygène nécessaire ...
Des taxes ?
Quand j’étais étudiant, le paquet de Gitanes et le Canard Enchaîné valaient 1,30 FF.
Fin 2013, le Canard coûte 1,20 €, les Gitanes 6,90.
réponse à . SyntaxTerror le 21/12/2013 à 09h51 : En tant que fumeur, je ne vois pas le rapport et je regrette l’époq...
Ça fait deux ans que j’ai arrêté du fumer et je regrette quotidiennement cette époque bénie.
réponse à . SyntaxTerror le 21/12/2013 à 09h57 : Des taxes ? Quand j’étais étudiant, le paquet de Gitane...
Tu as raison, je vais me remettre à fumer, mais cette fois-ci de la gazette, ça me changera de la moquette.
réponse à . <inconnu> le 21/12/2013 à 10h01 : Tu as raison, je vais me remettre à fumer, mais cette fois-ci de la gazet...
C’est moins agréable qu’avec du "zouave", mais le Canard peut encore servir à fumer l’herbe bleue que Diwan nous vantait hier.
Faudra quand même aller voir ce qui pousse dans le "petit bois derrière chez [elle]" !
réponse à . mickeylange le 21/12/2013 à 05h49 : Ben alors tata Germaine ! Tu nous dit pas que Georges Lautre fumait comme u...
Impatient, va !

Bon alors… suis allée fouiller dans les p’tits papiers de Georges (l’autre !), sûre que j’allais dénicher tout un râtelier de pipes, à commencer par celle qu’il fumait auprès de son arbre :
Je suis un pauvre type
J’aurai plus de joie
J’ai jeté ma pipe
Ma vieille pipe en bois
Qu’avait fumé sans se fâcher
Sans jamais me brûler la lippe
Le tabac de la vache enragée
Dans sa bonne vieille tête de pipe


Une pipe qu’on retrouve dans La Fessée :
Ma pipe dépassait un peu de mon veston.
Aimable, elle m’encouragea : " Bourrez-la donc,
Qu’aucun impératif moral ne vous arrête,
Si mon pauvre mari détestait le tabac,
Maintenant la fumée ne le dérange pas !


…dans La ronde des jurons :
Tous les morbleus, tous les ventrebleus
Les sacrebleus et les cornegidouilles
Ainsi, parbleu, que les jarnibleus
Et les palsambleus
Tous les cristis, les ventres saint-gris
Les par ma barbe et les noms d’une pipe


…aussi dans Le Cœur à l’automne et chez Les Quat’z’arts  :
J’ai compris ma méprise un petit peu plus tard
Quand, allumant ma pipe avec le faire-part,
Je m’aperçus que mon nom, comme celui d’un bourgeois
Occupait sur la liste une place de choix


Donc, v’là pour les pipes. Restait le pompier. Eh bien j’en ai découvert tout un régiment !
Mis au fait, les pompiers de Paris,
Me clouèrent au pilori.
Ils retirèrent par précaution
Leurs femmes de la circulation.
Vendetta, vendetta…

Alors... satisfait ? 
Quand il allume son chalumeau, on dit de lui qu’il fume comme un plombier, même s’il n’habite plus Varsovie.
réponse à . SyntaxTerror le 21/12/2013 à 10h17 : C’est moins agréable qu’avec du "zouave", mais le Canard peut...
Faudra quand même aller voir ce qui pousse dans le "petit bois derrière chez [elle]" !
Cours-y vite ! Cours-y vite et saute par-dessus la haie ! Paraît que le bonheur y est…

Merci M’sieur Paul Fort !
Des voisins des étages supérieurs [@16-17-18-19], pétunaient passivement… pas comme Cyrano qui lui fumait d’agacement face à un p’tit vicomte :

Truculent : Ça, Monsieur, lorsque vous pétunez,
La vapeur du tabac vous sort-elle du nez
Sans qu’un voisin ne crie au feu de cheminée ?


Pétuner, verbe d’origine brésilienne s’est formé à partir du portugais petum (tabac). Veut dire, fumer, priser du tabac... Rien à voir a priori avec petunia donc, assurait, péremptoire, un "inconnu".

Un a priori, que n’a pas Alain Rey. Aidé par Jussieu le botaniste, il assure que pétunia est dérivé de petun (1555) depuis supplanté par tabac.
Vous faites ce que vous voulez avec ça... Allez ! à très plus tard ! 
réponse à . <inconnu> le 21/12/2013 à 10h01 : Tu as raison, je vais me remettre à fumer, mais cette fois-ci de la gazet...
ça me changera de la moquette.

Même réflexion de celui qui a dit un jour Quand je vois les grosseurs de tapis je n’ai plus envie de me taper des moquettes

Les habitués auront repéré les deux contrepets.
réponse à . DiwanC le 21/12/2013 à 12h22 : Des voisins des étages supérieurs [@16-17-18-19], pétunaien...
Le CNTRL, lui aussi, envoie bouler le portugais :

Emprunté directement au tupi petyma, petyn, au guarani pety et non pas emprunté par l’intermédiaire du portugais petum.

Malheureusement, le mot ne figure pas dans le dictionnaire de Nicot !
réponse à . SyntaxTerror le 21/12/2013 à 18h45 : Le CNTRL, lui aussi, envoie bouler le portugais : Emprunté directem...
Rey donne les mêmes info., ajoutant que petun a subsisté pour priser et fumer dans certains dialectés de l’Ouest : normand, breton et manceau.

Après, j’ai vraiment plus rien à te mettre sous la dent...
réponse à . DiwanC le 21/12/2013 à 20h19 : Rey donne les mêmes info., ajoutant que petun a subsisté pour pris...
plus rien à te mettre sous la dent.
Essaie la Makla Ifrikia (la chemma) !
Produit venant d’ Algérie en passant par la Belgique. Attention directement sur les muqueuses, ça décape !
réponse à . SyntaxTerror le 21/12/2013 à 22h27 : plus rien à te mettre sous la dent.Essaie la Makla Ifrikia (la chemma)&nb...
le te de "te mettre sous la dent" n’était pas une erreur ! Donc, je n’ai pas envie d’essayer quoi que ce soit et surtout pas ce que tu me proposes ! Viens de découvrir ce qu’était la chemma... ça ne me tente pas, mais alors là, pas du tout ! Désolée Syntax-Fumor (tu le disais ce matin).
réponse à . SyntaxTerror le 21/12/2013 à 22h27 : plus rien à te mettre sous la dent.Essaie la Makla Ifrikia (la chemma)&nb...
Produit venant d’ Algérie en passant par la Belgique


Est-ce l’origine de l’expression Fume c’est du belge ?
C'est malin ! Il y a deux, j'ai quasiment utilisé toutes les pipes que l'ami Georges fuma. Serais donc contrainte à recourir au détestable, à l'odieux, à l'exécrable, bref au méprisable"bis repetita", tant honni ici !

Sauf que... j'ai laissé choir les pipes – en prenant garde de ne point les casser ! – et suis allée voir du côté de "fumer" avec le sens de rager, pester, être en colère.

Ensuite, il retroussa ses manches,
Prit son goupillon des dimanches
Et, plein d'une sainte colère,
Il partit comme à l'offensive
Dire une grand' messe exclusive
À celui qui dansait en l'air.


Toute l'histoire est là.

Je n'ai pas trouvé de vidéo de Brassens chantant "La Messe au pendu" mais cet interprète n'est pas trop désagréable à écouter, surtout comparé à quelque Berto... non, j'ai rien dit.

réponse à . DiwanC le 30/11/2015 à 01h34 : C'est malin ! Il y a deux, j'ai quasiment utilisé toutes les pipes q...
Rhôôôôôôô...........Comme tu y vas..........moi je le trouve pas si déshonorant

Si on peut l'éviter c'est bien, mais si on l'utilise on va pas en faire un tabac, d'autant plus que comme t'as brûlé toutes les cartouches ( de cigarettes ) d'un coup il devient inévitable......

Avoue que c'est dommage, avec tout le tabac présent chez Georges on pouvait tenir cinq ou six redifs.....

Me voilà donc contraint de tirer (sur la pipe) des rideaux et de vous proposer Les deux oncles.......

Ben oui, sur les deux y avait peut être un Caporal

On s'en grille une après le café ?

En parlant de caporal, dans l'armée surtout toujours obéir aux ordres, même les plus saugrenus......
Pour avoir la tranquillité il faut appliquer la politique de la P.I.P.E....

Pas d'Intitiatives Pas d'Emmerdes.......

Bon, faut que je vous laisse ...........@ ++

-"Allez Coyote, au pied mon pépère........Y a du schtroumpf à enfumer aujourd'hui........"
Peut-être fument-ils du Belge ?
Et les pompiers/pompières savent-ils/elle faire des pompiers et des petits pompiers... 
Un collègue belge d'il y a 40 ans disait « fumer comme un dragon » - je ne sais pas si le dragon en question était l'animal mythique ou un soldat de cavalerie.
réponse à . BOUBA le 30/11/2015 à 05h40 : En parlant de caporal, dans l'armée surtout toujours obéir aux ord...
Entendu à la TV:
«Pas de couilles, pas d'embrouilles»
Et puis-je suggéré que le E veuille dire pas d'embrouilles ? Ça ferait plus distingué... 
DÉFORMÉE
Pomper nomme un fumier
Ça veut rien dire, ton truc !
Hélas non, et c'est bien triste ! 
....moi je le trouve pas si déshonorant.
J'espère tu as remarqué la petite frimousse moqueuse voulue par Sa Divinité →  !

Mieux vaut une bonne "bisrépète" (surtout s'il s'agit de Georges !) plutôt qu'une mauvaise nouveauté |b]de Bertol...[/b] Non, j' l'ai pas dit !

Belle journée à toi ! 


réponse à . charmagnac le 22/12/2013 à 13h38 : Produit venant d’ Algérie en passant par la Belgique Est-ce l&rsqu...
Ce serait surprenant.
Je ne vois pas comment on pourrait fumer ça.
Non, il balance des vannes dans son potager en Moselle.
réponse à . <inconnu> le 21/12/2013 à 10h00 : Ça fait deux ans que j’ai arrêté du fumer et je regret...
Cela fait bientôt 3 ans, et je ne regrette pas cette sage décision.
Quand je pense qu'il m'est arrivé de faire des km pour trouver un tabac ouvert un dimanche ou jour férié !
LE JEU DES MOTS CACHÉS (124)
Aujourd'hui je vous invite à fumer, mais vous avez le choix entre ces 20 marques de cigarettes : Dunhill, Gauloises, Gitanes, Hellas, Imperial, John Silver, Kim, Kool, L&M, Lark, Life, Luxe, Meteor, Mongoles, Pallas, Philip Morris, Rallye, Royales, Virginia, Vogue.

Virginia, elle aime le luxe, et elle montrait à son amie le terrain où elle construirait son palace...
- Au centre, notre gîte Anne, de ce côté je planterai des fleurs, là, ifs, j'adore ces arbres...à l'aile gauche
un grand arc, et l'arc rallie la maison au garage...
- une demeure royale, impériale !
- c'est pas tout, un petit ruisseau coule tout près du jardin et en face j'installerai une volière: Philippe, Maurice,
les enfants adorent les oiseaux, et tiens j'en ai vu un l'autre jour, que l'oiselier me réserve, marrant comme tout:
jaune, cils verts ! jamais vu ! il vient du Nil, je crois...
- ce qui m'plait aussi c'est que tu seras un peu éloignée du centre ville, donc du bruit et de la pollution...
- sans être trop loin quand même...
- mais t'es hors du centre urbain et tes poumons et oreilles ne s'en porteront que mieux ! Hélas, tout le monde n'a pas eu
la chance d'épouser un footballeur, qui, en plus, est en vogue ! je suis très heureuse pour toi, mais j'avoue que ça me déplairait
pas une maison comme celle-là...
- mon goal ! goal Oise ! le meilleur gardien de but du département ! De toute façon, j'ai pensé à une chambre d'invités
rien que pour toi ! et où tu pourras rester tout le temps que tu voudras !
- ah, ça c'est gentil !
Tu dis ça parce que tu n'as pas connu Raymond Pomper...

C'était une sorte de géant, une montagne de muscles et de gras ! Il habitait seul dans la dernière maison du village. Après c'était les bois dans lesquels il braconnait en toutes saisons.

Trois ou quatre fois par semaine, il descendait jusqu'au bourg pour acheter son pain et son tabac. Il entrait dans l'épicerie-boulangerie-buvette en grommelant quelque chose qu'on interprétait comme un bonjour et saluait la compagnie en portant la main à la casquette sans couleur qui ne quittait jamais son crâne chevelu. Il s'accoudait au comptoir le temps d'une, deux ou trois bières, écoutant sans mot dire les propos échangés par les habitués.

Sans mot dire... ça valait mieux ! Car dès qu'il ouvrait la bouche, il était en révolte  ! Parlait-on de la pluie ? Il vociférait :
- C'est la faute aux gens de la ville qui polluent not' atmosphère ! Y savent plus faire un pas sans monter dans leur bagnole ! Tous des fumiers !

Se plaignait-on de la forte chaleur des derniers jours ? Il braillait comme un âne :
- C'est la faute à ces beaux messieurs les ingénieurs ! Y nous prennent pour des billes et balancent leurs satellites inutiles qui polluent not' atmosphère ! Tous des fumiers !

Après les bières, il attaquait les "jaunes". Au deuxième, c'était la généralisation !
- Le gouvernement ? Tous des fumiers qui prennent nos trois quat' sous de retraite pour financer leurs voyages !

La gauche, la droite, le curé, le maire, les écolos, aucun ne trouvait grâce à ses yeux !
- Sont tous des fumiers !
- Pomper... tu crois pas que t'exagères un brin ?
- Videmment ! comme d'habitude, c'est moi qu'ai tort ! Marcel ! Tu mets ça sur ma note, j' me tire !

Et il se "tirait"... en beuglant :
- Germaine ! Tu peux pas rentrer ton fumier de chien qu'arrête pas d'aboyer contre les nuages !"
... en maugréant contre les enfants qui couraient, qui criaient dans la cour de l'école... "Fumier d'instit ! Peut pas les faire taire"...

Bref !... Dès qu'on l'entendait tonitruer en quelque coin du village, on souriait :
- Tiens ! V'là Pomper ! Y va pas tarder à nommer un fumier !


Tu vois que l'écrit de Mintaka veut dire quelque chose !

réponse à . <inconnu> le 21/12/2013 à 10h00 : Ça fait deux ans que j’ai arrêté du fumer et je regret...
Maintenant ça fait 4 ans. Félicitations à moi-même. 
réponse à . DiwanC le 30/11/2015 à 11h06 : Tu dis ça parce que tu n'as pas connu Raymond Pomper... C'était u...
De la très belle écrituration ! 
réponse à . gonalzako le 30/11/2015 à 10h47 : Cela fait bientôt 3 ans, et je ne regrette pas cette sage décision....
Dans ces conditions, il vaut mieux arrêter !
Ça fait un moment que j'achète des cartouches ...
réponse à . joseta le 30/11/2015 à 10h52 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (124) Aujourd'hui je vous invite à fumer,...
jaune, cils verts ! jamais vu !
C'est un ancien batteur de Genesis !
Merci de ta félicitatude...
DEVINETTE
Y a-t-il une différence entre un fumeur et un gardien de zoo ?
- Il vient de m'inviter à fumer...tu sais les clopes qu'il a Mel Gibson ?
- les cigarettes qu'a Mel ?
- c'est ça 'Camel' ! tu savais ?
réponse à . SyntaxTerror le 30/11/2015 à 12h10 : jaune, cils verts ! jamais vu !C'est un ancien batteur de Genesis...
Et un personnage de "L'île au trésor", de Stevenson...
réponse à . joseta le 30/11/2015 à 12h35 : DEVINETTE Y a-t-il une différence entre un fumeur et un gardien de zoo&nb...
Si elle existe, elle n'a jamais été démontrée clairement.
Tu as raison de poser cette question : on n'a que trop tardé !
réponse à . DiwanC le 30/11/2015 à 12h55 : Si elle existe, elle n'a jamais été démontrée claire...
Et voilà la réponse tant attendue:
Non, il n'y a pas de différence; le fumeur garde ses cibiches et l'employé du zoo garde ses six biches !
DEVINETTE
Quels sont les cigares les plus rigolos ?
réponse à . joseta le 30/11/2015 à 12h35 : DEVINETTE Y a-t-il une différence entre un fumeur et un gardien de zoo&nb...
Le fumeur tire sur les cigares et le gardien
gare les six tigres.
réponse à . joseta le 30/11/2015 à 13h04 : DEVINETTE Quels sont les cigares les plus rigolos ?...
Les cigarillogolos ?
Réponse
- les cigares 'havanes'
DEVINETTE
Pourquoi la voiture fume au garage ?
- parce que la voiture 's'y gare'
DEVINETTE
Combien de cigarettes fume par jour un borgne ?
- six clopes

Bon, après tout ça, je mérite une sieste ! À+
réponse à . joseta le 30/11/2015 à 10h52 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (124) Aujourd'hui je vous invite à fumer,...
Ben mince alors... V'là que la "vie" m'échappe ! 
réponse à . DiwanC le 30/11/2015 à 16h18 : Ben mince alors... V'là que la "vie" m'échappe !&nb...
là, ifs
À la question :
- Papa, qu'est-ce qui sort de la cheminée ?
Les papas cordonniers, comptables ou P.D.G., répondent :
- La fumée bien sûr !
Les papas pompiers chuchotent à l'oreille de leur enfant  :
- Le Père Noël...

Avec un p'tit coucou du loin de mon enfance à M'sieur Laurel, à M'sieur Hardy
Merci ! Je reprends goût à l'existence ! Mais je n'étais pas près de trouver !
Il y a six gares à Vannes ?
Oui, routières, parce qu'il y a plus de six cars à Vannes...
Rediffusion
Le tabac t'abat.  
ou
La cigarette t'abat...
- Tu sais que Sandy sort avec un pompier ?
- hein ? Sandy ?

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Fumer comme un pompier » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?