La cour des grands - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

La cour des grands

L'endroit où le niveau envié est atteint suite à une promotion ou à une réussite
Ceux qui comptent, dans un domaine quelconque

Origine

Que voilà une jolie métaphore scolaire !
Quel est l'enfant qui, déambulant dans sa cour de récréation, n'a pas parfois jeté des regards envieux vers les activités des 'grands', dans cette partie de la cour réservée aux 'forts' qui peuvent s'autoriser des choses inaccessibles aux petits ou qui font la loi.

Ah, cette cour des grands où, lorsqu'on aura enfin le droit d'y mettre les pieds, ce sera avec une certaine timidité, impressionné d'atteindre enfin cet endroit où l'on va pouvoir se comporter comme ceux qu'on avait précédemment observés !

C'est en pensant à cette image que la cour des grands a commencé métaphoriquement à désigner un endroit, un classement, un groupe, un niveau qu'on atteint avec plaisir et/ou fierté après en avoir longtemps rêvé, suite à une promotion (le conseil de direction d'une entreprise, par exemple) ou de bons résultats (la ligue 1 en foot), par exemple.

Cette locution, apparue au cours de la deuxième moitié du XXe siècle, est généralement précédée de 'jouer dans' (toujours le rappel de l'origine scolaire) ou 'passer dans'.

Exemple

« Pour les quarts de finale, Bordeaux, qui n'a jamais joué à ce niveau depuis l'instauration de la nouvelle formule de la Ligue des champions, se retrouve dans la cour des grands. »
Le Monde - Article du 18 mars 2010

« La perspective de l'ouverture totale du marché du courrier - même les lettres de moins de 50 grammes -, en 2011, ne lui laisse pas le choix : si La Poste veut jouer un rôle dans la cour des grands, aux côtés des fleurons allemand ou néerlandais du secteur, elle doit investir, se moderniser, et renforcer sa structure financière. »
Le Nouvel Observateur - Article du 18 septembre 2008

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La cour des grands » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Der erlauchte KreisLe cercle illustre
États-Unisen The grownups' tableLa table des grands
États-Unisen The "in" crowdCeux qui sont "au-dedans"
États-Unisen The Big LeaguesLes grandes ligues (de baseball)
Italie (Sicile)it 'I vàppiLes membres de la guape
Roumaniero La echipa mareA l'équipe grande (promu des juniors)

Vos commentaires
Bonjour à toutes et à tous.
Avant toute autre recherche, qui sera de toute façon brève ce soir, et sans du tout faire de politique, sujet qui m’est indifférent, je dirais que depuis 2007 nous avons droit à Paris à la Cour du Petit !
Aaaaaaaaaah,jouer dans la cour des grands !!!!

En attendant chez moi c’est la cour des miracles  
le seul problème, c’est que cette cour des grands que l’on envie tant quand on est "petit", une fois qu’on y est admis, on redevient un petit chez les grands ! ... et il faut du temps pour devenir un "grand" dans cette cour et il y a toujours une autre cour, avec des encore plus grands qui nous fascinent et quand on parvient à y entrer, on n’est qu’un "bleu" ... le temps de faire ses preuves ... et ainsi de suite ... c’est juste l’inverse du couvercle de la vache qui rit 
Sans aucun intérêt >>> censuré !
Il y a bien longtemps, suis entrée chez Lacour-Desgrands par la petite porte... au fond du jardin...
cette page
réponse à . DiwanC le 13/04/2010 à 01h45 : Il y a bien longtemps, suis entrée chez Lacour-Desgrands par la petite po...
J’avais lu il y a longtemps que le jeu de la marelle datait de la Renaissance. Ma mémoire ne me trompait pas, et la réalité est encore plus "bluffante" :

cette page
Voir aussi le jeu de balle en p 286, même si j’ai tendance à me méfier des ouvrages à prétention ésotérique.

Dans mon école de garçons, dans les années 50, nous ne jouions pas à la marelle. Les filles, si, beaucoup, dans une autre école.
réponse à . cotentine le 13/04/2010 à 00h55 : le seul problème, c’est que cette cour des grands que l’on en...
Je suis tout à fait d’accord avec toi.
Personnellement, j’ai redoublé mon CM2 (j’étais trop jeune pour l’examen d’entrée en 6ème), et j’aurais dû me sentir parmi les "grands".
Mais il y avait une classe de ceux qui préparaient le certificat d’études, genre 12-14 ans, qui eux ne jouaient plus du tout et passaient leur temps à discuter entre eux en ignorant superbement les enfants. C’étaient eux qui monopolisaient le coin de cour des grands.
réponse à . cotentine le 13/04/2010 à 00h55 : le seul problème, c’est que cette cour des grands que l’on en...
Il parait que non. Une fois dans la cour des grands, on sort par l’echelle de Peter et au sommet de la pyramide, on casse sa pipe.
Sans intérêt >>> censuré !
Hélas absolument authentique.

A mon entrée en 6ème, en 1956, le lycée avait organisé des activités d’accueil des nouveaux par les anciens (premières et terminales, ce lycée n’avait pas de classes préparatoires).
Je suis "tombé" sur une grande fille qui, déguisée en bohémienne, m’a fait les lignes de la main. Elle m’a dit, je cite : "Tu mourras dans une catastrophe épouvantable".
Je n’ai jamais oublié cette phrase, et j’y ai pensé à chaque fois que j’ai pris l’avion, c’est à dire des dizaines de fois, au décollage et à l’atterrissage.
Mais j’ai quand même pris l’avion, pour mon métier comme pour la quasi-totalité de mes vacances.

Je n’ai jamais plus voulu que quiconque me prédise l’avenir.
réponse à . deLassus le 13/04/2010 à 00h06 : Bonjour à toutes et à tous. Avant toute autre recherche, qui sera ...
Pour paraphraser Victor Hugo et à l’instar des Dupont-Dupond chers à Hergé, je dirais même plus !.....Nous avons droit à la cour de Nabot Léon le petit !!!!!!
réponse à . deLassus le 13/04/2010 à 05h51 : Hélas absolument authentique. A mon entrée en 6ème, en 195...
Cette prédiction se réalisera puisque à titre individuel la mort est une catastrophe épouvantable !
Mââme Irma.
On peut améliorer l’expression en disant:"Prends ton seau et ta pelle et va jouer sur ton tas de sable, ici t’es dans la cour des grands"............
réponse à . cotentine le 13/04/2010 à 00h55 : le seul problème, c’est que cette cour des grands que l’on en...
exact !.......tout comme on est toujours le vieux de quelqu’un......
réponse à . BOUBA le 13/04/2010 à 06h07 : Cette prédiction se réalisera puisque à titre individuel la...
Pas tout à fait d’accord avec toi, mais là n’est pas le sujet : j’avais 10 ans !
réponse à . DiwanC le 13/04/2010 à 01h45 : Il y a bien longtemps, suis entrée chez Lacour-Desgrands par la petite po...
Jolie page pour commencer cette journée printanière.
C’est quand même sot, ça : entrée à l’école à 3 ans pour en sortir à presque 56, j’ai toujours cru que cette expression était un glissement d’une autre, très en vogue chez Louis (pas S., Monsieur XIV) où il fallait être Né pour avoir le droit de jouer à lui vider son pot de chambre. On y mettait des majuscules quand même : la Cour des Grands. L’école de la République (la seule qui en mérite une) n’a pas manqué d’humour sur ce coup-là. Jolie parabole pragmatique et laïque que rappelle Cotentine : si on est toujours le "grand" de quelqu’un, on est souvent aussi le "petit" de beaucoup d’autres.
réponse à . BOUBA le 13/04/2010 à 06h10 : exact !.......tout comme on est toujours le vieux de quelqu’un.........
Grand et petit dans notre langue ont des sens aussi bien quantitatifs que qualitatifs, contrairement à la langue des perfides qui utilise des mots différents : ainsi Napoléon 1er était-il small et great tandis que Napoléon III était une little thing et high. Le nôtre serait plus ... synthétique, n’est-ce pas Boubacar ?
réponse à . deLassus le 13/04/2010 à 04h33 : J’avais lu il y a longtemps que le jeu de la marelle datait de la Renaissa...
Dans les écoles minuscules , où il n’y avait que 4 ou 5 élèves (si! l’école de Navacelles par exemple), la maîtresse mettait tous ses élèves ensemble.
Ça avait un bon côté, les grands s’occupant des plus petits.( noeuds aux lacets,etc...)
Cela me rappelle un souvenir de “primaire”: un petit malin voulant me racketter (à l’époque 191957/1968, ce n’était peut-être pas le terme à la mode), en me disant en fin d’après-midi, sortie de l’école que si le lendemain je ne luis amenais pas une petite voiture, il me casserait la figure !
Qu’ais-je trouvé de mieux et de plus urgent à faire ? Dès son retour du travail j’ai tout “balancé” à mon père !
Le lendemain, le gus en question était assis à ma droite (ces fameux bancs/pupitre deux places...), le directeur s’est pointé dans la classe et m’a demandé illico qui m’avait menacé... j’ai bien évidemment désigné le g us à ma droite, le coupable, qui s’est pris immédiatement une baffe magistrale ! Un peu plus tard, les, disons adjoint du gus en question voulaient, soi-disant jouer avec moi: ben voyons ! ils voulaient surtout me flanquer une raclée pour avoir balancé leur “chef”. Ce que j’aurais fait de nouveau s’ils étaient parvenu à leurs fins. Prudemment, je suivait les profs et les pions qui faisaient les cent pas dans la cour. et eux, avec de grands sourires (bande de faux-culs !) qui me demandaient de venir jouer (sic) avec eux.
J’ai toujours cette même attitude de refus (et de rébellion immédiate !) face à cette attiutde de mâle dominant. Avoir, depuis toujours refusé ce type de hiérarchie dominant-dominé (non officielle), m’a valu bien des coups de poings entre autres, mais pas question de rendre les armes: plutôt la mort que la soumission ! Et je suis sérieux !!!
réponse à . cotentine le 13/04/2010 à 00h55 : le seul problème, c’est que cette cour des grands que l’on en...
et il y a toujours une autre cour, avec des encore plus grands qui nous fascinent
ta remarque est très juste : nous avons le désir de monter toujours plus haut, et nous découvrons chaque fois un niveau supplémentaire qui nous rappelle que nous ne sommes pas au sommet.
Mais le plus remarquable me semble être le fait que nous oublions de regarder derrière, vers les cours des petits que nous avons traversées : quand nous nous situons dans une hiérarchie nous pensons au chemin qui nous reste à parcourir, plus qu’à celui que nous avons parcouru, et l’on entend plus souvent un salarié s’étonner de ne pas avoir eu la promotion qu’il mérite, que d’avoir eu une promotion qu’il ne s’explique pas !
’cet endroit où l’on va pouvoir se comporter comme ceux qu’on avait précédemment observé !’ : attention au bizutage
réponse à . DiwanC le 13/04/2010 à 01h45 : Il y a bien longtemps, suis entrée chez Lacour-Desgrands par la petite po...
c’étaient les toilettes?
réponse à . deLassus le 13/04/2010 à 06h31 : Pas tout à fait d’accord avec toi, mais là n’est pas l...
Mais mon amionaute, on est condamné à mourir aussitôt qu’on vient au monde ! On a juste toute sa vie à réussir entre les deux, avec la certitude du début et l’incertitude de la fin. Même à 10 ans, c’est un sujet de questionnement. Certains y répondent par les certitudes de la religion, d’autres s’interrogent jusqu’à la fin de leur vie, d’autres encore, les plus Grands, parviennent à accepter l’inéluctable pour ce qu’il est. Je n’y suis pas encore parvenue, mais j’y travaille, à petits pas pas pressés.
réponse à . BOUBA le 13/04/2010 à 06h07 : Cette prédiction se réalisera puisque à titre individuel la...
ça se discute
l’expression ne me rappelle pas de souvenirs d’école, pour la raison simple qu’en primaire, s’il y avait 2 cours, c’était seulement pour que les filles et les garçons ne soient pas mélangés ! Ensuite, au Lycée, où il n’y avait que des garçons, il y avait effectivement deux cours, mais correspondant à deux bâtiments que nous appellerions aujourd’hui collège et lycée. La hiérarchie portait donc plus sur la porte d’entrée des grands que sur leur cour.
réponse à . <inconnu> le 13/04/2010 à 08h56 : Cela me rappelle un souvenir de “primaire”: un petit malin voulant m...
Je te prends au sérieux. Un dominant, qu’il soit mâle ou femelle, n’est qu’un être dominé par sa connerie. Ceci est mon opinion et je la partage.
réponse à . chirstian le 13/04/2010 à 08h59 : et il y a toujours une autre cour, avec des encore plus grands qui nous fascine...
C’est vrai et je pense que ce qui nous fait progresser n’est non pas la concurrence, mais la solidarité.
Celles qui y sont portées sont fort jolies et n’ont aucune vulgarité.
réponse à . deLassus le 13/04/2010 à 06h31 : Pas tout à fait d’accord avec toi, mais là n’est pas l...
C’est épouvantable d’avoir donné à cette fille un tel rôle à cet âge. C’est là qu’on voit que lorsque l’on se prend pour un(e) grand(e), on est bien loin de l’être.Cela a dû être difficile de recevoir cette phrase à 10 ans.

A part ça, d’accord avec toi pour ton pas tout à fait d’accord au sujet de la mort dont ce n’est pas le sujet aujourd’hui 
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 09h06 : Je te prends au sérieux. Un dominant, qu’il soit mâle ou feme...
Excellent commentaire que je vais m’efforcer de garder en mémoire. Cela me permet, enfin, de conceptualiser (tant pis pour le Grand mot) ce que j’aurais dû comprendre depuis six longtemps.
Heu, incidemment, je vais avoir 61 ans le 14 mai. Et par bien des côtés il me semble être en bonne voie (certains diront que c’est déjà fait...) d’être un parfait vieux con
réponse à . chirstian le 13/04/2010 à 08h59 : et il y a toujours une autre cour, avec des encore plus grands qui nous fascine...
Lao Tseu l’a dit: L’expérience est une lanterne que l’on porte dans son dos et qui éclaire le chemin parcouru.

Cela dit, il me semble qu’une fois "à l’aise dans ses baskets", on ne convoite ni n’envie une autre cour de plus grands, on se contente d’atteindre ses propres buts, qui, une fois atteints, nous donneront l’envie d’en atteindre d’autres; tout cela sans forcément chercher à rejoindre une cour quelconque.
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 09h06 : Je te prends au sérieux. Un dominant, qu’il soit mâle ou feme...
Un dominant, qu’il soit mâle ou femelle, n’est qu’un être dominé par sa connerie.
...Ou par sa peur.
cette expression me fait hurler car comme "voilà" en fin de phrase, elle fait partie de ces locutions récentes utilisées généralement très benoîtement à toutes les sauces (ah oui, les "soucis" au lieu des problèmes: idem !).
Ici, en Wallonie et en Région Bruxelloise, ce fut l’habitude pendant des années pour nos journalistes et politiques d’utiliser cette expression maintenant en passe d’être complètement usée, ringardisée.
Sinon, la cour des grands n’était un lieu à traverser quand on était un petit; il ne fallait pas non s’approcher de trop près de la ligne blanche qui séparait les deux cours au risque d’y perdre son bonnet happé au passage quand ce n’’était pas le poing dans la gueule, le croc en jambes ou le coup dans le plexus .... souvenirs crispés ... D’autant que quand j’ai eu l’âge de passer dans l’autre cour, nous avons déménagé, et impossible de me venger sur les suivants !
réponse à . pfloche le 13/04/2010 à 09h36 : Sinon, la cour des grands n’était un lieu à traverser quand ...
et avec des boules puantes , à l’époque elles étaient encore remplies à l’hydrogène sulfuré !
Même en javellisant les parquets, l’odeur tient au moins la semaine...
il y a aussi le poil à gratter et la poudre à éternuer à balancer sur les “cogneurs”, le pistolet à eau rempli avec du bleu de méthylène(*), et en dehors de l’école le guet-apens: on s’embusque dans un coin et l’on tire au lance-pierre une bille de roulement de camion dans la gueule de l’un des emmerdeurs...

(*) sinon on peut pisser pour remplir le pistolet...
réponse à . <inconnu> le 13/04/2010 à 09h23 : Excellent commentaire que je vais m’efforcer de garder en mémoire. ...
En être conscient frôle la perfection. Ceci dit , j’aurai 35 ans le 26 mai et je me doute bien du fait que je finirai comme une vieille conne.
réponse à . pfloche le 13/04/2010 à 09h36 : Sinon, la cour des grands n’était un lieu à traverser quand ...
C’est le bizutage dont je parlais plus haut: pourquoi cette envie de faire les mêmes méchancetés que les plus grands? En plus, se venger signifie se venger sur ceux-là, pas sur les petits qui ne t’on rien fait. On ne serait donc pas en présence de vengeance, mais de lâcheté.
réponse à . <inconnu> le 13/04/2010 à 09h43 : et avec des boules puantes , à l’époque elles étaient...
Eloignez les enfants de l’écran !
réponse à . horizondelle le 13/04/2010 à 09h29 : Un dominant, qu’il soit mâle ou femelle, n’est qu’un &ec...
Surtout dominé par la peur que sa connerie soit étalée dans la cour des grands.
réponse à . <inconnu> le 13/04/2010 à 08h56 : Cela me rappelle un souvenir de “primaire”: un petit malin voulant m...
mais pas question de rendre les armes: plutôt la mort que la soumission !
Cela me rappelle la légende de la blanche hermine, emblème de la Bretagne : "Plutôt la mort que la souillure " (en bas-breton : kentoc’h mervel evet bezañ saotret - en latin : Potius mori quam foedari).  Si vous voulez en savoir plus : cette page.


10 h 20 : on s’prend un p’tit café, pour se détendre ?
réponse à . momolala le 13/04/2010 à 08h25 : Grand et petit dans notre langue ont des sens aussi bien quantitatifs que qualit...
synthétique comme le bling-bling qu’il représente........Ah que n’ai je connu l’époque des Clemenceau, Jaurès et autres de Gaulle.......En dehors de toute opinion politique il y avait là des tribuns, des orateurs, de la prestance, de la présence, une aura.........
réponse à . DiwanC le 13/04/2010 à 10h17 : mais pas question de rendre les armes: plutôt la mort que la soumission&n...
Personnellement, le thé à ma préférence... mais après, ben il faut aller au petit coin 
réponse à . momolala le 13/04/2010 à 08h25 : Grand et petit dans notre langue ont des sens aussi bien quantitatifs que qualit...
Le nôtre serait plus ... synthétique
Peut-être, ... mais alors, pourquoi ne respecte-t-il pas la Sainte Ethique?
Allez jouer!
réponse à . deLassus le 13/04/2010 à 06h31 : Pas tout à fait d’accord avec toi, mais là n’est pas l...
Le grand Charles disait:"la vieillesse est un naufrage !"........et qu’est ce qu’un naufrage sinon une catastrophe ?
réponse à . <inconnu> le 13/04/2010 à 08h56 : Cela me rappelle un souvenir de “primaire”: un petit malin voulant m...
"prefiero morir de pie que vivir siempre arrodillado !".......(Je préfère mourir debout que vivire toujours à genoux).........E."Che" Guevara
réponse à . file_au_logis le 13/04/2010 à 10h28 : Le nôtre serait plus ... synthétiquePeut-être, ... mais alors...
Joli !!!!!!!!!!!!
réponse à . chirstian le 13/04/2010 à 08h59 : et il y a toujours une autre cour, avec des encore plus grands qui nous fascine...
Ne jamais oublier que la Roche Tarpéenne n’est pas loin du Capitole...
réponse à . momolala le 13/04/2010 à 08h12 : Jolie page pour commencer cette journée printanière....
Et si tu as un peu de temps, va jusqu’à cette page : tu pourras y lire en entier le poème du grand Verlaine. Un vrai petit bonheur !
réponse à . <inconnu> le 13/04/2010 à 10h28 : Personnellement, le thé à ma préférence... mais apr&...
Un thé vert pour moi!
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 09h53 : En être conscient frôle la perfection. Ceci dit , j’aurai 35 a...
Vieille certes mais pourquoi conne ?
réponse à . <inconnu> le 13/04/2010 à 09h23 : Excellent commentaire que je vais m’efforcer de garder en mémoire. ...
le temps ne fait rien à l’affaire
quand on es con, on es con
qu’on soit jeunot
qu’on soit grand père
quand on es con, on est con.......

G.Brassens
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 09h58 : C’est le bizutage dont je parlais plus haut: pourquoi cette envie de faire...
D’accord avec toi sur toute la ligne 

Je vois qu’aujourd’hui on dit son âge, normal avec une expression qui nous parachute dans les souvenirs d’enfance qui sont bien différents pour chacun.

J’ai 46 ans et je constate que nous ne voyons pas cette fameuse cour des grands de la même manière selon l’époque à laquelle nous y étions confrontés. Comme toi, j’ai eu la chance de ne pas connaître la guerre, la chance aussi d’avoir des classes mixtes et de ne pas être "menacée" par les "grands". J’ai seulement le souvenir d’avoir envié leur place, et comme dit plus haut, une fois eue envié la suivante (on dirait l’escalier caracolant d’hier). Mais, comme tout est cyclique, la génération actuelle semble à nouveau se frotter à certaines difficultés auxquelles nous avons eu la chance d’échapper.
réponse à . DiwanC le 13/04/2010 à 10h32 : Et si tu as un peu de temps, va jusqu’à cette page : tu pourra...
Je ne l’ai pas trouvé, mais j’ai retrouvé avec plaisir ta page précédente. Cela dit, Verlaine que j’adorais, jeune fille, m’est resté en travers du gosier plus tard car sa relation avec le jeune Rimbaud était quand même pédophile. Le poème très porno à mes yeux que j’ai mis en lien il y a quelque temps le démontre s’il en était besoin.
réponse à . chirstian le 13/04/2010 à 09h06 : l’expression ne me rappelle pas de souvenirs d’école, pour la...
J’ai connu le même cursus scolaire que toi jusqu’en classe de seconde, étant entrée au lycée en 6ème dans un lycée de jeunes filles vétuste dont l’escalier tout entier tremblait quand nous le montions mais sans coupure entre les générations. Nous étions 300 et c’était bien.
quand le poussin sort de sa coquille, il passe directement dans la basse cour des grands.
réponse à . momolala le 13/04/2010 à 10h42 : Je ne l’ai pas trouvé, mais j’ai retrouvé avec plaisir...
Peux-tu s’il-te-plaît le remettre?
réponse à . <inconnu> le 13/04/2010 à 08h56 : Cela me rappelle un souvenir de “primaire”: un petit malin voulant m...
Bravo
réponse à . momolala le 13/04/2010 à 10h42 : Je ne l’ai pas trouvé, mais j’ai retrouvé avec plaisir...
cette page-là devrait être la bonne !
Comme toi, un peu déçue... J’imaginais le délicat Verlaine romantiquement agenouillé devant une belle. Il ne faudrait jamais aller voir derrière le miroir.

Ah ! non ! On retombe sur la même ! Alors fais glisser la mulote : tu trouveras un "ici" et un "là". Clique et tu dois trouver... j’espère !
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 09h06 : Je te prends au sérieux. Un dominant, qu’il soit mâle ou feme...
C’est bien vrai
Parce qu’il me semble que ce que l’on appelle ’le fossé des générations’ est infranchissable et qu’à un moment donné, je vais avoir des idées rétrogrades. Je vais me scléroser sans m’en rendre compte et devenir une vieille conne ’de droite’. Pardon pour la droite.En voici un exemple: je suis une femme, ni anti-militariste ni pro, mais je pense qu’une armée est nécessaire dans le monde dans lequel nous vivons (je m’explique : zéro armée si aucun Etat n’en a, mais ce n’est pas le cas) et voici où je veux en venir: j’ai commencé à travailler en 2001 et je suis persuadée que si j’avais subi le service militaire, j’aurais été mieux capable de gérer les fous que je me coltine dans ma vie professionnelle depuis 10 ans. J’aurais eu de l’avance. Affirmer ceci, n’est-ce pas déjà un réflexe de ’vieux con’? Eclaire-moi si tu peux et si tu veux.
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 09h07 : C’est vrai et je pense que ce qui nous fait progresser n’est non pas...
C’est encore plus vrai!
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 11h01 : Parce qu’il me semble que ce que l’on appelle ’le fossé...
Mais non, mais non. Souviens-toi du sergent Serge. Il n’a pas mal viré. très bien au contraire.
Chirstian, Houbba-Hobbes, MickeyLange,Yannou ! J’étions absent hier aprèm, mais je vous ai répondu ce matin à propos de la caracole d’hier. Mais je ne connais pas le maniement d’armes en la matière. D’où ce message;
Boujou
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 11h01 : Parce qu’il me semble que ce que l’on appelle ’le fossé...
je ne suis pas d’accord, on vieillit et quand on arrive à l’automne de sa vie on réagit en fonction de son vécu, de ses expériences, de son savoir alors forcément par rapport à la nouvelle génération on a des idées "rétrogrades" et "à la con" ....mais la roue tourne pour tout le monde et les jeunots qui nous prennent pour des vieux cons le deviendront eux aussi un jour et ainsi va la vie sans que jamais personne n’arrive et n’arrivera à détenir la vérité.....(voir la réponse 52 que j’ai faite à Jacques27)
j’ai plus d’expérience que toi puisque je suis retraité mais je peux t’assurer que je ne me sens pas un "vieux con".
il y a des choses que je trouve très bien aujourd’hui et d’autres que je réprouve bien qu’étant du temps passé.......
ne t’inquiètes pas, le "fossé des générations" n’est autre qu’un vieux poncif éculé par ceux qui ne veulent pas évoluer.......on peut très bien le franchir et personnellement je suis aussi à l’aise avec une bande de jeunes qu’avec des papys de mon age........
mes explications ne t’apparaissent peut être pas très claires et je ne sais si j’arrive à me faire comprendre. je ne veux pas développer car ce merveilleux site n’est pas là pour çà et je ne voudrais pas embêter la bande de joyeux drilles qui délire sur cette page alors je vais juste te dire......confiance en l’avenir, l’humanité évolue depuis 3.000.000 d’années et elle continuera tout au long des siècles et des siècles...........
réponse à . rip357 le 13/04/2010 à 11h03 : Mais non, mais non. Souviens-toi du sergent Serge. Il n’a pas mal vir&eacu...
Qui est-ce?
réponse à . momolala le 13/04/2010 à 10h42 : Je ne l’ai pas trouvé, mais j’ai retrouvé avec plaisir...
Verlaine ,Rimbaud ? Il faut quand même dire que Rimbaud avait 17 ans, et une vie assez libre, avant sa rencontre avec Verlaine.
Personnellement et sans avoir jamais eu la moindre attirance dans ce domaine, je dirais que ce qui me choque c’est l’abus de pouvoir de l’adulte sur le jeune.
17 ans c’était l’âge de l’élève de Gabrielle Russier et je ne l’ai jamais considérée comme une criminelle !
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 09h53 : En être conscient frôle la perfection. Ceci dit , j’aurai 35 a...
Beaucoup plus vieille que toi (je dois donc avoir atteint la connerie l’état annoncé !), je me dis parfois en « admirant » certain jeune godelureau aux dents longues se démenant pour se hisser : « Quel idiot ! Un vrai petit con… qui ne sera jamais un grand con ! » car il faut quand même un certaine envergure pour atteindre les sommets de la « sottise » !
Et revient alors la chanson de Georges (déjà citée) :
Petits cons d’ la dernière averse,
Vieux cons des neiges d’antan.


Ne vous démoralisez pas les jeunes ! Y’en a qui échappent à la « règle » ! Je connais des z’âgés merveilleux (hommes et femmes) près desquels il fait bon passer quelques heures à les écouter parler, raconter, commenter...
le petit chêne joue dans la cour des glands.
réponse à . DiwanC le 13/04/2010 à 11h30 : Beaucoup plus vieille que toi (je dois donc avoir atteint la connerie l’&e...
Oui, j’en connais aussi et ils rendent ma vie plus douce...
et là où il y a de la ’chêne’...
réponse à . BOUBA le 13/04/2010 à 11h24 : je ne suis pas d’accord, on vieillit et quand on arrive à l’a...
Je pense te comprendre. Je vais reconsidérer l’expression ’le fossé des générations’. Et effectivement, LA vérité n’existe pas.
J’ai toujours préféré jouer dans la cour des grandes.
réponse à . chirstian le 13/04/2010 à 11h26 : Verlaine ,Rimbaud ? Il faut quand même dire que Rimbaud avait 17 ans,...
J’ai vu un film sur Rimbaud et Verlaine avec Leonardo di Caprio dans le rôle de Rimbaud (’Total Eclipse’, 1995) dans lequel on nous montre un Rimbaud immonde à l’égard de Verlaine. Je me demande si ce fait est conforme à la réalité, le saura-t-on jamais?
réponse à . mickeylange le 13/04/2010 à 11h39 : J’ai toujours préféré jouer dans la cour des grandes....
C’est tout à ton honneur.
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 09h53 : En être conscient frôle la perfection. Ceci dit , j’aurai 35 a...
...j’aurai 35 ans le 26 mai et je me doute bien du fait que je finirai comme une vieille conne

1) Je l’avais noté dans la liste des anniversaires à souhaiter (22/01/09, Mettre les bouts) : je sais maintenant qu’à quelques dizaines d’années et un seul jour près, nous sommes gémeaux-jumeaux.

2) Pourquoi ce pessimisme ? Avec les progrès de la médecine, tu finiras, à 120 ans, comme une jeune brillante. Surtout si tu continues à fréquenter expressio qui est, crois-moi, une arme absolue contre la connerie.
réponse à . horizondelle le 13/04/2010 à 10h35 : D’accord avec toi sur toute la ligne  Je vois qu’aujourd&rsquo...
Je vois qu’aujourd’hui on dit son âge
Et ça ne cause aucun problème : j’ai dghoienvt-deux ans !
Et j’ai vraiment autre chose à faire qu’à deviser gaiement : vais encore être en retard chez les Desgrands-Lacour ! A +, comme disent les jeunes d’à c’te heure !
réponse à . pfloche le 13/04/2010 à 09h35 : cette expression me fait hurler car comme "voilà" en fin de phrase, elle ...
On préfèrait "et voili, ça suffa".
réponse à . DiwanC le 13/04/2010 à 11h30 : Beaucoup plus vieille que toi (je dois donc avoir atteint la connerie l’&e...
voilà qui est bien parlé !!!!!!!!!
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 11h36 : Je pense te comprendre. Je vais reconsidérer l’expression ’le...
.............BRAVO ! et si je suis un tout petit peu pour cette petite remise en question j’en suis ravi !!
réponse à . deLassus le 13/04/2010 à 11h40 : ...j’aurai 35 ans le 26 mai et je me doute bien du fait que je finirai com...
Pourquoi ce pessimisme ?
quand Purdey te dit qu’elle va finir vieille , elle ne me semble pas faire preuve de pessimisme, mais au contraire d’un grand optimisme ! Le pessimisme consiste à penser qu’on disparaitra bien avant ! 
le concours mondial des nains a lieu chaque année. Seuls les plus petits d’entre eux peuvent espérer jouer* dans la cour des grands.
*jouer sagement, pour faire mentir le proverbe : jeux de nains, jeux de vilains. C’est Elpepe qui nous conseillait toujours de laisser les nains sur les couvertures.
La cours des grands ? moi c’est la cours des p’tits, du peuple quoi. Et nous les p’tits avec notre logique simple on regarde la cours des grands en se demandant souvent entre ces deux sociétés qui sont les plus petits !
Ce qui est navrant est qu’ils nous prennent trop souvent pour des couillons!
Mais vous les grands sachez que les EXPRESSIONAUTES sont immenses, bandes de p’tits grands ! 
réponse à . DiwanC le 13/04/2010 à 11h44 : Je vois qu’aujourd’hui on dit son âgeEt ça ne cause auc...
A plus dans l’bus! voyons...
réponse à . <inconnu> le 13/04/2010 à 13h13 : La cours des grands ? moi c’est la cours des p’tits, du peuple ...
Si haut que l’on soit placé on n’est jamais assis que sur son cul !
Montaigne
ok, je n’étais pas sûre, je ne savais pas qu’il avait fait carrière au sein de la Grande Muette
réponse à . deLassus le 13/04/2010 à 00h06 : Bonjour à toutes et à tous. Avant toute autre recherche, qui sera ...
Attention : dans les petits pots les bons onguents, ah mais j’oubliais... dans les grands les excellents; je dois bien prêcher un peu pour ma paroisse  
réponse à . BOUBA le 13/04/2010 à 13h46 : Si haut que l’on soit placé on n’est jamais assis que sur son...
plus dure sera la chute, plus basse sera la fosse...
réponse à . chirstian le 13/04/2010 à 12h04 : Pourquoi ce pessimisme ? quand Purdey te dit qu’elle va finir vieil...
Tu as PRESQUE raison : Purdey, en #37, a dit , je cite, "je finirai comme une vieille conne".
C’est ce deuxième adjectif, plus que le premier, qui m’a fait sursauter.
Est-ce que Madame Simone Veil, qui commence à 82 ans une brillante carrière d’Immortelle, est une vieille conne ?
réponse à . patchouli le 13/04/2010 à 13h47 : Attention : dans les petits pots les bons onguents, ah mais j’oubliai...
tu es pharmacien? ou cienne?
réponse à . deLassus le 13/04/2010 à 13h48 : Tu as PRESQUE raison : Purdey, en #37, a dit , je cite, "je finirai comme u...
Je ne pense pas
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 11h01 : Parce qu’il me semble que ce que l’on appelle ’le fossé...
Je ne sais si l’armée t’aurait appris à gérer les fous, mais, effectivement, ça autait été au moins une première expérience, un premier contact.
Non, je suis comédienne, je fais du théâtre, rien à voir avec la pharmacie mais je m’y connais quand même en petits pots, en grand pots également, et j’aime bien prendre un pot. Santé!!
J’arrive après la bagarre, bien fait pour moi ! J’étais dans les expressions des autres jours. A vous lire, je constate que remuer le passé fait du bien mais fait douter d’être ou non, con ou conne. Si ce n’est pas de la déconne ça… 

Sinon, l’expression du jour me laisse à penser qu’elle serait légèrement anxiogène... La cour des grands, la cour des mites, mythes et réalités oui... Perdre son innocence, c’est comprendre qu’un jour, nous serons tous coupable sur un air martial… voire martien. La mort est une cour qui donne sur un espace publicitaire : yes, we cannerons quand même… (Pour delassus)

Tous ceux qui, à l’école, étaient dans la lune, iront dans la cour des Sélénites. C’est Chirstian, représentant officiel puisque descendu jusqu’à nous, qui organise et invite. Pas de bile à s’faire, il a de la surface à revendre... Prévoir un Module homologué pour y poser ses fesses. 
réponse à . louisann le 13/04/2010 à 00h44 : Aaaaaaaaaah,jouer dans la cour des grands !!!! En attendant chez moi c&rsq...
Cherchez la Vierge... (?)
Hé bé !

Je ne suis pas passé depuis quelques jours et je vous trouve plutôt déprimé(e)s !
Finalement, la cour des grands ... c’est très surfait.
réponse à . chirstian le 13/04/2010 à 11h26 : Verlaine ,Rimbaud ? Il faut quand même dire que Rimbaud avait 17 ans,...
Je ne suis pas chez moi, et je ne pourrai retrouver le poème auquel je faisais référence. Ce qui m’avait frappée à sa lecture, c’était sa brutalité ; non celle des mots, tu t’en doutes, mais justement cet ascendant possessif et sans nuances qui se manifestait à chaque ligne dans ce qui me semblait vouloir être une transcendance du désir essentiellement physique. Il est vrai que Rimbaud, d’après ce que j’en sais et c’est bien peu, se montrait capricieux et violent lui aussi, mais Verlaine n’était pas très "clair". Quant à Gabrielle Russier, je ne l’ai jamais considérée non plus comme une criminelle. Je ne pense pas que les sentiments qu’elle portait à son élève aient été du même tonneau. Très objectivement.
réponse à . deLassus le 13/04/2010 à 04h53 : Je suis tout à fait d’accord avec toi. Personnellement, j’ai...
Creuser un tunnel entre la cour des petits et celle des grands est moyennement apprécié. Encore faut-il avoir été trahi par une taupe, modèle de vertu.
Conseil : lui rouler au préalable une pelle !
réponse à . deLassus le 13/04/2010 à 13h48 : Tu as PRESQUE raison : Purdey, en #37, a dit , je cite, "je finirai comme u...
Purdey a presque 35 ans, seulement. Elle voit, et c’est normal, les gens de 50 ans comme des presque vieux, alors l’étage au-dessus ! Et elle apprendra, comme chacun d’entre nous, à nuancer son approche des gens, des situations et à faire reculer le seuil de la vieillesse ! En attendant, il me semble normal qu’elle pense ce qu’elle pense, et tout aussi normal qu’elle l’exprime ! 
réponse à . <inconnu> le 13/04/2010 à 08h56 : Cela me rappelle un souvenir de “primaire”: un petit malin voulant m...
Jacques, permettez-moi humblement de vous appeler : "Gi-Joe", pardon, "GI-Jack" ! cette page
réponse à . momolala le 13/04/2010 à 15h40 : Purdey a presque 35 ans, seulement. Elle voit, et c’est normal, les gens d...
Absolument.
C’est plutôt dans l’ordre des choses.
Je trouve plus inquiétant que des gens de ma génération déclarent : Je ne me suis jamais senti aussi jeune. J’ai l’impression qu’ils entrent dans la cour d’Alzheimer (Aloïsius, pour ses copains)
réponse à . chirstian le 13/04/2010 à 08h59 : et il y a toujours une autre cour, avec des encore plus grands qui nous fascine...
et l’on entend plus souvent un salarié s’étonner de ne pas avoir eu la promotion qu’il mérite, que d’avoir eu une promotion qu’il ne s’explique pas !

Elle est bien bonne celle-là et très vraie. On tire des plans sur la comète (celle qu’on veut) et on reste coi de l’astéroïde qu’on se prend tout à coup dans la face ou la fesse. Et "les Mowoïdes" sont les premières consternées de la chose…
Zut, enfin ! Et pourtant, on s’adresse bien là, à des majeurs, non ? Tant il est vrai que l’ambition comme la déception sont choses communes à l’anus et à l’année parfois.
Pour surmonter l’incompréhension, le premier réflexe est pourtant de passer de la crème dans le dos. Allez comprendre… les massages douteux et les brassages compliqués entre patrons et salariés. 
réponse à . momolala le 13/04/2010 à 15h40 : Purdey a presque 35 ans, seulement. Elle voit, et c’est normal, les gens d...
Je crois qu’il y a un malentendu : pour moi, on est physiquement vieux à 85 ans, dans l’idéal. On peut être mentalement vieux à n’importe quel âge. Je ne vois pas les gens de 50 ans comme des vieux, mais je vois comme des vieux cons des hommes de 50 ans se moquer des hommes de 25, pour se faire passer pour des génies auprès de femmes de mon âge. Il faut relire un commentaire que j’écris plus haut (numéro 70) dans lequel j’écris que ces derniers temps, je fréquente des hommes et des femmes de plus de 60 ans et que ma vie est plus douce depuis. De grâce, ne dénaturez pas mes propos, vous tombez dans le cliché de la petite conne de 35 ans qui voit les plus de 50 ans comme des vieux cons. Ce n’est pas le cas.
réponse à . BOUBA le 13/04/2010 à 10h28 : Le grand Charles disait:"la vieillesse est un naufrage !"........et qu&rsqu...
Un naufrage, une cata?
Ca dépend qui est à bord du navire. Parfois, ce serait plutôt une oeuvre de salubrité publique, si non un bienfait pour l’humanité... 
réponse à . <inconnu> le 13/04/2010 à 09h23 : Excellent commentaire que je vais m’efforcer de garder en mémoire. ...
Heu, incidemment, je vais avoir 61 ans le 14 mai. Et par bien des côtés il me semble être en bonne voie (certains diront que c’est déjà fait...) d’être un parfait vieux con

Mais non, comme moi, vous êtes Taureau en zodiaque et tout le monde vous aime comme vous êtes, à commencer par le Toréador qui adore tout ce qu’il touche... Même Matt adore, c’est dire qu’on pense à nous pour la fête… à Rennes ou ailleurs. Olé !
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 16h11 : Je crois qu’il y a un malentendu : pour moi, on est physiquement vieu...
On t’avait bien compris. Il n’y a que les cons qui ne comprennent rien, et ce n’est pas le cas sur ce mêêêêêêêrvilleux site, voyons!  
pour moi qui ai à peine le temps de lire toutes vos contributions,vous jouez tous dans la cour en question!!
Merci et je regrette juste de ne pas pouvoir participer davantage.
réponse à . file_au_logis le 13/04/2010 à 16h27 : On t’avait bien compris. Il n’y a que les cons qui ne comprennent ri...
Je suis rassurée... 
bisous
réponse à . horizondelle le 13/04/2010 à 10h35 : D’accord avec toi sur toute la ligne  Je vois qu’aujourd&rsquo...
une expression qui nous parachute

Et c’est God qui tire les ficelles... La zone d’atterrissage, par contre, est parfois/toujours floue... Un Pont trop loin ? Non, une expression trop lointaine mais qui débouche sur Verlaine et Pharmacienne... Plaisant(erie) !

Euh, ça rimait... 
réponse à . voyoux le 13/04/2010 à 16h27 : pour moi qui ai à peine le temps de lire toutes vos contributions,vous jo...
Ben pourquoi, on peut tout dire ici, tant que cela reste dans la con vivialité.
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 11h01 : Parce qu’il me semble que ce que l’on appelle ’le fossé...
’le fossé des générations’

Un fossé antichars ou un ressenti anti-charme ?

Avec l’expression qui parachute, ceci parachève le contexte guerrier... 
Pendant ma scolarité, il n’y avait pas de cour des grands et cour des petits. Pas de mixité non plus sauf chez ce que nous appelons les maternelles. Au Lycée, pas de mixité non plus, snif. Ce l’est devenu après mon départ.

Depuis septembre, je suis retournée dans la cour des petits de l’école du village. Et la cour des grands, je m’en bats comme de ma première chemise, c’est vous dire si c’est loin. 
réponse à . rip357 le 13/04/2010 à 11h06 : Chirstian, Houbba-Hobbes, MickeyLange,Yannou ! J’étions absent...
je ne connais pas le maniement d’armes en la matière

Ce que je disais, aujourd’hui sur Expressio, si t’es à poil, on te tue ; on te rackette, même une petite voiture... Ambiance Kaki !
réponse à . file_au_logis le 13/04/2010 à 16h17 : Un naufrage, une cata? Ca dépend qui est à bord du navire. Parfoi...
Tout à fait d’accord.........mais quand il s’agit de son naufrage perso........là c’est la cata !
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 13h47 : plus dure sera la chute, plus basse sera la fosse......
Il est clair que plus on monte haut plus dure est la chute........c’est pourquoi je reste à ma place. Peu m’importe de savoir où d’aucuns la placent, c’est la mienne et j’y suis bien.
Après avoir fait la cour le 3 avril dernier, et aujourd’hui la cour des grands faudra les balayer.
Demain "du balai" va y avoir moins de monde forcément !
réponse à . BOUBA le 13/04/2010 à 17h10 : Tout à fait d’accord.........mais quand il s’agit de son nauf...
C’est vrai, c’est l’horreur...
réponse à . BOUBA le 13/04/2010 à 17h13 : Il est clair que plus on monte haut plus dure est la chute........c’est po...
Il est clair que plus on monte haut plus dure est la chute
est-ce bien clair ? D’abord ce n’est pas le fait de monter qui entraine la chute : on peut tomber d’une chaise et gravir l’Everest sans tomber.
On peut aussi se dire que parfois, le fait de continuer à monter fait courir moins de risques qu’en restant immobile : par exemple, parce qu’on atteint alors un palier où l’on est moins exposé.
Enfin , quitte à tomber, il y a des cas où il est préférable (de lapin) de tomber de plus haut : par exemple en parachute, tomber de trop bas ne laisse pas le temps au parachute de s’ouvrir !
bzzzzz bzzzzzz (ça c’est le bruit de la petit mouche qui n’apprécie pas le traitement que je lui fait subir!)
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 16h11 : Je crois qu’il y a un malentendu : pour moi, on est physiquement vieu...
Ce n’était pas mon intention du tout. D’ailleurs si tu me lis, tu dois savoir que je déteste les clichés quels qu’ils soient. Les personnes m’intéressent trop pour leur coller des casquettes ou des étiquettes. Cependant c’est toi qui te posais la question et qui évoquais "le fossé infranchissable" entre les générations. C’est toi qui crains d’avoir à un certain moment des idées rétrogrades, ce qui te semble motiver justement ou non l’idée de devenir "une vieille conne". Je te disais simplement, comme Boubacar ou d’autres ici, que ta vision des choses se modifiera avec l’âge et le recul du seuil réel de la vieillesse. Il est vrai aussi que certains naissent vieux, grandissent vieux, et le restent toute leur vie. Sont-ils tous cons ? Possible mais je n’en fréquente pas assez pour en tirer une opinion.

Bon, ça, c’est ce qui arrive quand on arrive comme les carabiniers ! Tout le monde t’a rassurée ma belle, et c’est tant mieux. Je précise si tu veux bien que n’étant pas d’âge canonique bien qu’étant pour toi une mère putative, tu peux me tutoyer, je préférerais. Voili, voilou et pis c’est tout.
réponse à . cotentine le 13/04/2010 à 00h55 : le seul problème, c’est que cette cour des grands que l’on en...
Pour ta collection, ces larges extraits d’un livre sur les comptines enfantines, paru en 1883 :

cette page

Malheureusement, il y a beaucoup de textes et peu de mélodies.
réponse à . momolala le 13/04/2010 à 18h47 : Ce n’était pas mon intention du tout. D’ailleurs si tu me lis...
Je crois que toutes nos pensées se bousculent au portillon et qu’ il en ressort un magma parfois difficile à comprendre. Je te tutoie depuis le début, mais j’englobais dans mon ’vous’ momolala (Toi) et deLassus, car c’est à ce dernier que tu parlais (écrivais). Ma chérie, nous nous sommes compris (ou comprises, je ne sais pas accorder les verbes réfléchis). Bisous.
réponse à . momolala le 13/04/2010 à 18h47 : Ce n’était pas mon intention du tout. D’ailleurs si tu me lis...
Je précise si tu veux bien que n’étant pas d’âge canonique

Mais si, ma Momo tu es d’un âge canonique.
L’âge canonique (du droit canon) était l’âge minimum que devait avoir la bonne du curée.
Et c’est.... 40 ans !
Avant 40 t’es canon, après t’es canonisée 

Le Boulet
Une vague scélérate s’est abattue sur l’expression du jour, tentant de nous entraîner vers les profondeurs de la morosité…
Souquez, matelots ! Hissez haut ! Et cap chez Marcel !
On y trinquera tous ensemble à la santé des déjà plus jeunes et des pas encore vieux !
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 19h26 : Je crois que toutes nos pensées se bousculent au portillon et qu’ i...
Si tu es sûre que nous sommes 2 filles, comprises est parfaitement parfait !
Une photo du panneau que la DDE a mis devant chez moi cette page
réponse à . mickeylange le 13/04/2010 à 19h28 : Je précise si tu veux bien que n’étant pas d’âge...
Soit, canonique je suis. M’en fous, c’est que des billevesées de pseudo-mecs en soutane. Nan nan, elle reste (à sa façon dodue) canon Monique !
réponse à . mickeylange le 13/04/2010 à 19h43 : Une photo du panneau que la DDE a mis devant chez moi cette page...
Etant donné ton âge, ça s’imposait ! Belle soirée à toutes et tous et leurs tous et toutes, jolie douce nuit, les mains sur  sous les couvertures !
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 09h53 : En être conscient frôle la perfection. Ceci dit , j’aurai 35 a...
En être conscient frôle la perfection
«Si la perfection existait, le progrès serait-il encore possible ?» un excellent sujet de disserte pour épreuve de philo...
Autre sujet “intéressant: «problématique du paradigme, paradigme de la problématique»
écrire au moins 6 pages...
Je suis nul en rédaction alors la philo: ma meilleure note, 13/20, ordinairement 7-8/20..
Mais bon, heureusement quand même que ma mère m’y a obligé, j’ai fait qq années de cours Pigier™ qui m’ont permis de savoir la dactylo(*) et rédiger une lettre administrative ou commerciale... mais sorti de là...
(*) cela m’a bien faciliter les choses lors de l’arrivée des ordinateurs à claviers azerty… mais bon 30-40 mots minute alors que les autres en était à 60-70-80, ben c’est plutôt moyen-moyen… Heureusement que dans l’intervalle j’avais eu une machine à écrire... qui dérangeait les voisins à partir de 21:00 
réponse à . mickeylange le 13/04/2010 à 19h43 : Une photo du panneau que la DDE a mis devant chez moi cette page...
pas mal, mais il y a aussi un panneau dans certaines îles danoises disant de faire attention aux bovins... mais le plus intéressant est que l’image montre un taureau s’occupant d’une vache 
si l’un d’entre-vous peut retrouver le lien faisant mention de ce panneau, la photo vaut le coup d’œil !
tout ce que j’ai trouvé: cette page
Non, c’est l’ordre naturel des choses et comme personne n’y peut rien autant l’accepter.
la seule chose dont on est sur en venant au monde c’est de mourir un jour.........c’est la seule justice qui reste en ce bas monde.......Aristo ou clodo tout le monde y passe un jour......
Personnellement j’ai juré de vivre jusqu’à ma mort............
Marceeel ! Remets-nous ça ! Je n’en peux plus de tant de gaîté !
réponse à . BOUBA le 13/04/2010 à 20h15 : Non, c’est l’ordre naturel des choses et comme personne n’y pe...
Il aurait fallu définir ’naufrage’ : je l’ai compris comme ’dépression’.
réponse à . mickeylange le 13/04/2010 à 19h43 : Une photo du panneau que la DDE a mis devant chez moi cette page...
Je suis morte de rire. Ils sont cons, non, à la DDE? ou bien est-il nécessaire de protéger cette espèce, qui traverse sans regarder ni à droite, ni à gauche? Nom de nom....
réponse à . DiwanC le 13/04/2010 à 20h28 : Marceeel ! Remets-nous ça ! Je n’en peux plus de tant de ...
Roger ! Un muscadet...
réponse à . DiwanC le 13/04/2010 à 20h28 : Marceeel ! Remets-nous ça ! Je n’en peux plus de tant de ...
Paul! une Tourtel...
réponse à . SyntaxTerror le 13/04/2010 à 15h32 : Hé bé ! Je ne suis pas passé depuis quelques jours et...
Mais non! ce ne sont que des joutes verbales qui nous font avancer.
réponse à . mickeylange le 13/04/2010 à 19h43 : Une photo du panneau que la DDE a mis devant chez moi cette page...
La croix des gardes ou la Californie?
réponse à . mickeylange le 13/04/2010 à 19h43 : Une photo du panneau que la DDE a mis devant chez moi cette page...
ou les Broussailles?
réponse à . DiwanC le 13/04/2010 à 20h28 : Marceeel ! Remets-nous ça ! Je n’en peux plus de tant de ...
Ou qu’il est ce Marcel?
réponse à . deLassus le 13/04/2010 à 19h02 : Pour ta collection, ces larges extraits d’un livre sur les comptines enfan...
pour avoir longtemps fréquenté la cour des petits, sache que pour les comptines il n’y a pas forcément de mélodie ... c’est plutôt le rythme ... am stram gram ... ou une poule sur un mur, etc.

une comptine se dit avec la voix parlée ... et chantée (intonation, intensité, hauteur, durée, rythme), pour le développement de manière ludique de la précision gestuelle (dissociation ou coordination des gestes des mains, des doigts) et pour le pur plaisir de jouer avec les mots et les sons en répétant et en inventant. Ce sont là les premiers usages et les seuls pertinents avec les petits.
un autre intérêt des comptines et formulettes réside dans le fait qu’elles favorisent une approche ludique de la langue qui prépare, de manière implicite, le travail de structuration et les traitements réflexifs sur la langue. Jouer avec la langue consiste alors à ne pas tant s’occuper du sens de ce qui est dit, du comique de ce qui est dit, que de la forme. (mais ça prépare aussi à l’humour) 
Yannou: la place du Châtelain se situe au sud de la ligne Anderlecht Ettebeek, entre l’Avenue Louise et le musée Horta (tum, mais c pas un pianiste). Salve!
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 20h31 : Il aurait fallu définir ’naufrage’ : je l’ai compr...
mais non voyons, on peut se remettre à flot après une dépression.......le naufrage lui est Titanesque !
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 09h58 : C’est le bizutage dont je parlais plus haut: pourquoi cette envie de faire...
bien sur, mais c’était ça le jeu: casser la gueule des petits après s’être fait casser la gueule. Petit qui lui même, devenu grand cassera la gueule du nouveau petit .... et c’est comme ça que les traditions se perpétuent soit dit en passant ... et la bêtise humaine, je le concède volontiers.
Mais nous étions très excité quand entre grands il y avait de la castagne: qui que ce fut qui perdit, hé bien, c’était bien fait pour lui.
le p’tit Eugène dans la cour il glande
de bois, la garde, à califourchon !
réponse à . mickeylange le 13/04/2010 à 19h28 : Je précise si tu veux bien que n’étant pas d’âge...
... tant que ce n’est pas canonnée (et à la barbe)
réponse à . <inconnu> le 13/04/2010 à 17h04 : je ne connais pas le maniement d’armes en la matière Ce que je dis...
Benoît gngngn connaît bien le maniement d’âmes et la manière
ben moi, un p’tit verre bien sur; quoique, je serais pie (que ça), ce serait un p’tit ver.
Chacun son Tuc
pas de réponse ? Je pense comme toi que ce devaient être les toilettes, la fameuse Cour affichée à la porte de tous les cafés et restos quand nous sommes arrivés en Wallonie faisait bien marrer mon père (mais je me répète je crois, oups). Et cette cour en était bien une, par temps pluvieux le plus souvent ("il y a tjrs un endroit où il pleut en Belgique": pub Uniroyal), c’était pour le moins désagréable de traverser la cour et se retrouver au pied du mur de ciment contre lequel on pissait, et sa rigole sale qu’on évitait des pieds mais qui nous renvoyait sur les mollets quelques éclaboussures jaunâtres. L’été, l’odeur était insoutenable. Quand à la "grosse commission", que de fois, dans un jardin de vagues connaissances des parents, perdu entre les poireaux et les pots de fleurs, je cherchais le cabanon à la porte qui ne fermait pas, à l’obscurité éprouvante (quid des araîgnées et autres moustiques qui devaient pulluler dans le noir ? pensais-je); et puis ce rond de bois à soulever, couvercle dérisoire sur ces odeurs infectes, lourdes, enveloppant un noir qui laissait petit à petit voir - les yeux s’habituant à l’obscurité - la masse obscure et molle parsemée de papillons de papiers. Et il fallait encore s’asseoir (trop petit pour s’accroupir au-dessus !) sur la planche chaude et collante ...
réponse à . pfloche le 13/04/2010 à 21h58 : pas de réponse ? Je pense comme toi que ce devaient être les t...
C’était donc ’La cabane au fond du jardin’. Je vais me coucher. Bonne nuit et gros bisous
avec son compteur, bien sûr...
réponse à . pfloche le 13/04/2010 à 21h37 : ben moi, un p’tit verre bien sur; quoique, je serais pie (que ça), ...
J’adooooooooooooore les Tuc et je trouve ce jeu de mot grandiose.
réponse à . pfloche le 13/04/2010 à 21h24 : bien sur, mais c’était ça le jeu: casser la gueule des petit...
Oui, je sais bien, mais je ne m’y ferai jamais.
réponse à . mickeylange le 13/04/2010 à 19h43 : Une photo du panneau que la DDE a mis devant chez moi cette page...
non ? c’est un gag ?
Après cette journée passée avec vous, je me rends compte du fait que God est comme l’autre (celui dont on ne sait s’il existe ou non): God envoie son expression et nous laisse construire un monde autour. Quel filou!
Vous méritez un lien vers les blagues concernant Chuck Norris:

cette page
réponse à . chirstian le 13/04/2010 à 12h16 : le concours mondial des nains a lieu chaque année. Seuls les plus petits ...
Et le Nain Sectaire, tu connais ? C’est une présentation d’un fromage Président (un Saint-Nectaire) avec la bouille du Naboléon qui veut jouer dans la cour des grands, avec ses talonnettes.
réponse à . file_au_logis le 13/04/2010 à 16h27 : On t’avait bien compris. Il n’y a que les cons qui ne comprennent ri...
Et puis comme disait le délicieux Michou Audiard :" Les cons, on les reconnait, ça ose tout " !!! My God, quelle gaité aujourd’hui, j’en reste ....sans voix. Bon, malgré l’heure, peut-être un peu tardive pour certains, Marceeeeel : tournée générale.....
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 22h45 : Vous méritez un lien vers les blagues concernant Chuck Norris: cette pag...
attends, avant que j’aille voir, je me demande tout de go: "il y a moyen de rire avec Chuck Norris?" à moins que ce soit DE Chuck Norris que l’on rie, avec sa philo nauséabonde, un rire jaune alors, non ?
Bon, je vais voir ...
réponse à . Purdey le 13/04/2010 à 22h45 : Vous méritez un lien vers les blagues concernant Chuck Norris: cette pag...
Ouf, OK, je respire, bcp de bonnes, presqu’au hasard celle-ci:
"Chuck Norris comprend Jean-Claude Van Damme."
CQFD
réponse à . renoir2 le 13/04/2010 à 22h49 : Et le Nain Sectaire, tu connais ? C’est une présentation d&rsq...
Naboléon, oui, Nabosarko, c’est un pléonasme
tu as absolument raison, pourvu qu’on ne s’y fasse jamais de peur de s’effacer, c’est si facile de laisser filer, de prendre la file et de suivre. Bon, dodo maintenant, il est temps de laisser les grands et de partir à la chasse ... à courre, non, aux rêves de petits qui gagnent sur les grands.
Tiens, c’est le rêve de Nain Sectaire-es-talonnettes ça, non ?

heu ... non Marcel, je prendrais ton dernier pour une autre route
réponse à . pfloche le 14/04/2010 à 01h43 : Ouf, OK, je respire, bcp de bonnes, presqu’au hasard celle-ci: "Chuck Norr...
Contente que cela te plaise!
Tu parles de Cannes là, Mickey il est comme moi, il ne va à l’étranger que s’il y est obligé. Nous sommes varo-varois et nous allons à l’Intercommunal... Enfin, quand on n’a pas le choix !
Comme chaque vendredi, je dévore avec avidité et délectation le contenu du mail hebdomadaire d’expressio. Aujourd’hui cependant, une fois n’est pas coutume, j’ai sourcillé pour une lettre manquante... Dans "Origine" à la fin du 2ème. alinéa, le mot "observé" doit s’accorder au masculin pluriel (avec "ceux"...).
Ceci dit, votre site est vraiment très intéressant, épatant même, et l’humour de l’auteur comme celui des participants au forum tellement caustique et spirituel que je prends un réel plaisir chaque semaine à y passer de longs moments.
Félicitations et merci.
AM.
Ah ! s’il y en a des qui ont leurs entrées dans la cour des grands, ce sont bien nos Georges* !

Au bois d’ Clamart y a des petit’s fleurs,
Y a des petit’s fleurs
Y a des copains au, au bois d’mon cœur
Au, au bois d’mon cœur.

Au fond de ma cour j’suis renommé,
J’suis renommé
Pour avoir le cœur mal famé
Le cœur mal famé.


La suite est là, à cette page
*Quoi je fais du « slurp » ? Oui ! Et alors ?  
"La cour des Grands"...
Il ne peut s’agir de la Cour du Palais de l’Elysée, alors?
- M’dame, j’dois faire pipi!
- Ben, va à la cour, mon petit...
- Oui, mais mainant, chuis déjà un grand, chpeu aller à la cour des grands?
- Seulement si tu fais pas sur tes chaussures, pasqu’autrement, ta môman va t’attraper, tu le sais, hein?
- Ch’f’rai attention, Maîtresse, merci!

On sent le vécu, là, n’est-ce-pas? Même qu’il y avait des jours où cela puait carrément! 
Aujourd’hui, c’est la Sainte-Larissa. Bonne fête à tous les Gabonais Cap Bonais : cette page.
GODOGRAMME
God danse sur l’arc
Au théâtre, il y a côté cour et côté jardin. Chez moi, rien de tout ça, la cour est au fond du jardin. Quand je cours au fond du jardin, c’est pour aller à la cour. Comme il n’y a pas de chasse à ma cour on ne peut pas parler de chasse à courre, n’empêche que quand j’ai la chiasse, j’y cours à fond. Heureusement que le jardin n’est pas trop long, sinon je serais pris de court.
Allons, c’est bien, t’as fait court!
Dans un collège mixte
C’est entre cours et cours que dans la cour on y faisait la cour.
DEVINETTE
Pourquoi la cour des petits et celle des grands étaient construites l’une à côté de l’autre ?
- parce que les cours s’ collèrent.
Quand on était petit on restait dans notre cour à jeux, parce qu’on n’était pas courageux. 
réponse à . <inconnu> le 26/03/2013 à 07h11 : Aujourd’hui, c’est la Sainte-Larissa. Bonne fête à tous...
Larissa est un prénom slave... Ceux qui ont lu le "Docteur Jivago" de Pasternak (ou vu le film) se souviennent sans doute de Lara (c’ est le diminutif de ce prénom).
Bon, n’ étant ni catholique ni pratiquante, je ne me souviens pas de la date d’ entrée dans la vie éternelle de tous les saints. Mais la piètre huguenote que je suis a été très émue par le choix du saint patron par le pape qui vient d’ être choisi : François d’ Assise, le "poverello". Ainsi que par la demande qu’ il fit à la foule de le bénir, lui, avant de la bénir en retour. Si la curie est sa cour,Françoisl est "grand" par sa simplicité.
Quand à l’école, le petit de cette page était à la récré, c’était le Préaux de la cour. 
réponse à . <inconnu> le 16/04/2010 à 14h15 : Comme chaque vendredi, je dévore avec avidité et délectatio...
Comme chaque vendredi, je dévore avec avidité et délectation le contenu du mail hebdomadaire d’expressio.
Je ne comprends pas bien ce cas de "mail hebdomadaire"...
Quant à la faute d’accord que tu as repérée, elle n’a toujours pas été corrigée sur le site, mais God l’a corrigée dans "Les 1001 expressions préférées des français".
Seul inconvénient : c’est plus cher !
Pour différencier les cours de récré à l’Ecole de Cinéma, ils avaient trouvé la bonne solution: dans les cours mettre âge.
réponse à . deLassus le 26/03/2013 à 10h34 : Comme chaque vendredi, je dévore avec avidité et délectatio...
Ah, Delassus !
Tu ne sais donc encore pas qu’on peut s’abonner soit au mail quotidien, soit au mail hebdromadaire qui envoie chaque vendredi la liste des 7 expressions parues dans la semaine (sans le texte, faut cliquer pour venir les lire sur le site).
D’ailleurs, si tu vas sur ta page ’Votre compte’, tu verras que tu peux changer la périodicité des envois.
Quant à la fôte signalée en 2010 et une autre encore, elles sont corrigées ici aussi.
C’était vrai à 10:34 car il lui fallait le temps de faire chauffer son clavier…
Mais à 11:10, Not’ Grandeur a œuvré ; et là, tout n’est qu’ordre, calme et beauté*, dans la cour d’Expressio.
*J’ai mis de côté le luxe et la volupté… faut pas exagérer non plus !  

Je ne comprends pas bien ce cas de "mail hebdomadaire"...
Pffff… faut lire ! God propose un abonnement quotidien (12 zlotys) ou hebdomadaire (je n’ai pas le montant, mais ça devrait être moins cher… Ou alors c’est de l’arnaque !)

(Merdre ! Le temps de rédiger, me suis fait eu par Sa Divinité elle-même...)
réponse à . God le 26/03/2013 à 11h10 : Ah, Delassus ! Tu ne sais donc encore pas qu’on peut s’abonner ...
tu peux changer la périodicité des envois.
Et @ DiwanC 185 : Effectivement, j’en apprends tous les jours ! Excusez mon ignorance crasse !
réponse à . deLassus le 26/03/2013 à 11h33 : tu peux changer la périodicité des envois.Et @ DiwanC 185 : ...
Effectivement, j’en apprends tous les jours !
Cesser d’apprendre, c’est cesser de vivre (Wladimir Wolf Gozin)

Mais il y a des choses qu’il est impardonnable de ne pas savoir. 
réponse à . mitzi50 le 26/03/2013 à 09h18 : Larissa est un prénom slave... Ceux qui ont lu le "Docteur Jivago" de Pas...
Et "harissa" vient du mot "har" qui veut dire "chaud".
Larissa n’a donc rien à voir avec, à moins que, non, rien.
À l’école elle jouait à la cour Techelle.
réponse à . SyntaxTerror le 26/03/2013 à 12h43 : Et "harissa" vient du mot "har" qui veut dire "chaud". Larissa n’a donc ri...
Les Slaves sont chaudes !
Mais la cour des petits me va tres bien.

Hi! Coucou!

En vacances en France
Au printemps je suis, elle est
Pas belle la vie, si !
C’est deja huit jours
Sans meme une goutte d’eau qui tombe,
Plus pluvieux, Paris?

Pourtant, je suis prete,
Parapluie et imper,
J’attends le deluge.
La vie d’un touriste

Une belle promenade, descendre faire un tour, une balade, de la tour Saint Jacques
De Chatelet, la voila l’imposante Conciergerie, la Seine traversee,
La sainte chapelle delicate, la vieille Dame, le gardien St. Michel,
Ensuite prendre une route en biais, la rue St. Andre des Arts, c’est parfait,
Les touristes s’ajoutant au paysage, ’y des bousculades au passage.
Enfin arrivee au St. Sulpice, les deux tours ne se ressemblent pas,
La droite ayant subi quelque supplice, la guerre, c’est peut-etre le cas.
Si l’on s’installe un moment sur une chaise dans l’eglise,
On n’est pas oblige d’etre croyant pour autant, qu’on se le dise.
Quel orgue geant, il faut revenir le jeudi saint pour entendre jouer Daniel Roth.
En route vers le Pantheon, il est ou aujourd’hui, la rue Soufflot au fond?
’Faut juste suivre les jardin du Luxembourg, le chemin est long.
Enfin le voila ou il devait etre, ce Pantheon,
Mais la queue decourage, un autre jour peut-etre c’est plus sage.
Juste a cote je peux entrer tout de suite la bibliotheque Ste. Genevieve
Dont la grande salle de lecture, une merveille d’architecture.
Il y a meme de vieils objets, une pipe a fourneau discoide dont la tige a effigie animale
De mon pays quelques curiosites - who knew?
La visite terminee, en route les jambes a l’hotel, au lit les pieds,
Demain c’est un autre jour, c’est Scarlett O’Hara qui l’a dit avant moi.
Quelle délicieuse promenade parisienne on vient de faire grâce à toi !
La rue Saint-André-des-Arts… je l’avais presque oubliée celle-là…

Si tu as le temps de te perdre dans la capitale, promène-toi dans la rue Mouffetard… égare-toi au gré de tes pas dans le paisible quartier du Marais… Longe les quais de la Seine : voici les bouquinistes*, le quai aux Fleurs, un peu plus loin, ou juste en face, les riches boutiques des antiquaires… emprunte les petites rues perpendiculaires au fleuve, certaines ont encore un parfum d’antan, d’autres ne sont remarquables que par leur nom, telle la Rue du Chat-qui-Pêche ! Arpente au moins une fois le superbe pont Alexandre III !

Et – pour rejoindre la cour des grands d’aujourd’hui – rends-toi à la cour carrée du Louvre hérissée de son étonnante pyramide de verre.

Et puis… et puis… chacun à son Paris, ses quartiers préférés tellement différents d’un arrondissement à l’autre, d’une rue à l’autre : le boulevard de Clichy grouillant de vie, de couleurs… la rue Lepic, tout en haut le Sacré-Cœur et derrière, de paisibles rues, havres de paix loin des bruissantes avenues.

Vois pas pourquoi je te raconte tout cela ! Tu dois certainement avoir de bons guides – livres ou amis – qui te conseilleront mieux que moi.
Bonnes vacances ! 

*Vas-y l’après-midi car les bouquinistes sont des lève-tard.

Bon… je vais laisser un p’tit mouchoir pour M’sieur Ubbleu : s’il passe par là, il va encore pleurer de rire.
réponse à . lalibellule1946 le 26/03/2013 à 14h44 : Mais la cour des petits me va tres bien. Hi! Coucou! En vacances en France Au...
Je ne sais pas comment c’est chez toi, mais pour les gens habitués à Paris, on a l’impression d’un hiver qui n’en finit pas et non d’un printemps qui commence !
réponse à . lalibellule1946 le 26/03/2013 à 14h58 : La vie d’un touriste Une belle promenade, descendre faire un tour, une ba...
Au fait, dans ce quartier, tu as évité la Sorbonne, rue des écoles et ses magasins pour randonneurs, surnommés "le vieux voleur" par des clients mécontents, l’hôpital militaire du Val de Grâce, l’église Saint Jacques du Haut Pas (une des plus laides de Paris), entre autres.
Oui, on dirait du Francesca Brel (la fille bien cachée du grand Jacques), revu(e) par Gerra.
Merci pour les gentilles reponses, Diwan et Syntax.

Parait que chez moi hier ou avant-hier il y avait une grande tempete de neige, c’est a dire a St. Louis dans le Missouri. C’est les infos a la tele francaise qui me l’apprend...je suis tres contente de l’absence de la pluie a Paris, on peut se mettre plusieurs couches pour se proteger du froid et du vent, mais la pluie, ca mouille...
et je vois pas mal de fleurs et de buissons qui fleurissent, alors, je crois que c’est le printemps, Syntax...

Et , Diwan, il y avait un orgue de Barbarie la rue Mouffetard l’autre jour, connait pas d’ailleurs le chat qui peche...Hemingway avait raison, s’pas?
réponse à . SyntaxTerror le 26/03/2013 à 12h43 : Et "harissa" vient du mot "har" qui veut dire "chaud". Larissa n’a donc ri...
Comme Haar, en allemand, signifie cheveu dans notre langue, cela pourrait arriver comme des cheveux dans le couscous, éventuellement ?

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La cour des grands » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?