La quadrature du cercle - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

La quadrature du cercle

Un problème impossible à résoudre.
Un projet irréalisable.

Origine

En géométrie, la quadrature est l'opération qui consiste à construire un carré de surface rigoureusement équivalente à celle d'une figure délimitée par cette courbe fermée qu'on appelle un cercle, le tout à l'aide d'une règle et d'un compas.

La maîtresse (euh pardon : la professeur des écoles) :
- Est-ce que le nombre 3,14 vous dit quelque chose ?
- Oui, toi Toto, près du radiateur ?
- Ah ! Il te fait penser à une vache ? Désolé, Toto, mais tes connaissances vont de mal en pis !
- Et toi, Gaëtan-Charles, as-tu un avis ?
- Oui, c'est bien ça, c'est le nombre pi qui sert, entre autres, à calculer le diamètre et la surface d'un cercle !
- Et toi, Caliméro, si je te dis que ce nombre n'est pas juste, peux-tu me dire pourquoi ?
- Effectivement ! Bien que, pour simplifier, on le réduise souvent à quelques décimales, son nombre de chiffres après la virgule est en réalité infini[1]. Il s'agit d'un nombre qu'on dit transcendent ; on ne peut l'exprimer sous la forme exacte d'une fraction et il ne peut être représenté géométriquement.

Vouloir résoudre la quadrature du cercle conduirait à réussir à tracer à la règle et au compas un segment de longueur pi ce qui est impossible compte tenu de la transcendance de ce nombre (Lien externe).
Et, donc,par extension, vouloir trouver la quadrature du cercle, expression qui date de la fin du XVIIe siècle, c'est vouloir chercher quelque chose d'impossible ou se lancer dans quelque chose irréalisable.

On notera quand même une chose étrange : bien que 'pi' ne soit pas un nombre rond, il sert à calculer le périmètre ou la surface de quelque chose de rond. Étonnant, non ?

[1] A ce jour, on connaît plus de 200 milliards de décimales de cette constante.
Dans un genre de record qui fait indéniablement progresser le monde, un japonais est capable de réciter par coeur les 100 000 premières décimales de pi. Il ne lui faut que 16 heures pour cela (Lien externe).

Exemple

« Une démonstration définitive a rejeté parmi les rêves l'antique ambition de la quadrature du cercle. Heureux les géomètres, qui résolvent de temps à autre telle nébuleuse de leur système; mais les poètes le sont moins; ils ne sont pas encore assurés de l'impossibilité de quarrer toute pensée dans une forme poétique. »
Paul Valéry - Variété

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La quadrature du cercle » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Bulgariebg Квадратурата на кръгаLa quadrature du cercle
Allemagnede Die Quadratur des KreisesLa quadrature du cercle
Angleterre / États-Unisen To square the circleRendre le cercle carré
États-Unisen You can't square a circleOn ne peut faire un carré d'un cercle
Espagnees La cuadratura del círculoLa quadrature du cercle
Espagnees Decir huevo con la boca cerrada.Dire oeuf avec la bouche fermée.
Grècegr Ο τετραγωνισμός του κύκλου (O tetraghonizmòs tou kyklou)La quadrature du cercle
Israëlhe ריבוע העיגולQuadrature du cercle
Hongriehu A kör négyszögesítése.La quadrature du cercle.
Italieit La quadratura del cerchioLa quadrature du cercle
Polognepl Kwadratura kołaLa quadrature du cercle
Serbiesr Kvadratura krugaLa quadrature du cercle
Suèdesv Cirkelns kvadraturLa quadrature du cercle

Vos commentaires
Un problème impossible à résoudre.
y’a pas de problèmes !!! il n’y a que des solutions !
pas compliqué ... il suffit de prendre la tangente ... ah, non, ça c’était le 19 octobre ! je rectifie, il suffit de tracer deux tangentes perpendiculaires entre elles pour qu’elles forment les côtés d’un carré dont le quatrième sommet ... sera forcémentpris sur le cercle ... et sauf pour les "pinailleurs" (les "coupeurs de cheveux en 4 ou les ... sadiques qui embêtent les diptères) ... ben, le résultat est mieux qu’approximatif !
Quand on parle de la quadrature du cercle, s’agit-il de la quadrature du Cercle des Poètes Disparus?
Bon, je sens qu’Expressio va encore me déclencher une migraine aujourd’hui. Alors je prends la tangente [comme notre primo-intervenante (bonjour, primo)].
Quand je pense que lorsque je soulage ma vessie je fais doublement de la géométrie sans le savoir...(pi-pi).La tangente, je la verrais très bien, dans ce cas, mais je n’ose l’évoquer.
réponse à . cotentine le 23/10/2006 à 02h36 : Un problème impossible à résoudre.y’a pas de probl&eg...
Juste un mot, en annexe du sujet : pas la "professeur" des écoles, non, non ; pire encore : la "professeure" des écoles. Beurk, beurk, beurk ! Pauvres enfants du XXIème siècle. Ayant enseigné pour l’essentiel au siècle dernier, et malgré ma réussite au-dit concours, je suis parvenue à rester institutrice laïque, publique et obligatoire, une maîtresse d’Ecole, quoi (et pas que d’école, je vous rassure !). C’était hier, bonnes gens, au bon vieux temps où les enfants étaient des enfant, leurs père et mère des parents, où les ministres ne gâchaient pas la pâte où montait le bon levain ; le temps où l’on partait de rien, où l’espoir pouvait être infini, où l’avenir n’était pas borné par un Zéro pointé.
Je préfère : institutrice; mais s’il faut employer " professeur " ( de Collège ) au moins metrre un e final, non ?
réponse à . momolala le 23/10/2006 à 08h20 : Juste un mot, en annexe du sujet : pas la "professeur" des écoles, n...
"la professeure" ?
On aurait pu faire pire encore, en adoptant "la professeuse" , mais la circulaire de Laurent Fabius de Laurent Fabius – alors Premier Ministre – du 11 mars 1986 relative à la féminisation des noms de métier, fonction, grade ou titre (Journal Officiel Mars 1986, p. 4267) indique : « Si le verbe de base n’est pas reconnaissable, que ce soit pour la forme ou le sens, il est recommandé, faute de règle acceptée, d’utiliser un masculin et un féminin identiques : une proviseur, une ingénieur, une professeur... ».
voir pour un intéressant développement sur ce sujet (la femme est un sujet sur lequel il est toujours intéressant de s’étendre!) cette page
Le cercle parafait existe-t-il dans la nature ? Non, biensûr L’esprit humain vise à la perfection, cad à une coincidence parfaite entre son idée des choses et celles-ci. Si l’esprit était un produit du cerveau comme l’affirme les matérialistes, pourquoi ne parviendrait-il pas d’emblée à la coïncidence parfaite entre sa pensée et la réalité extérieure ?
Alors que ce ne peut pas être le cas de celle d’un cercle, compte tenu de l’imprécision irrémédiable de ’pi’
oh God, toi qui est infini, comme le nombre de décimales de PI, c’est ce qu’on appelle un raccourci périlleux !
Le fait que le nombre PI soit un nombre imprécis n’implique pas que la surface d’un cercle soit une réalité imprécise ... mais seulement qu’elle ne peut être calculée de façon parfaitement précise par une formule mathématique utilisant PI !
Et pourtant cela ne nous a jamais empêché de chanter :
"la circonférence est très fière
d’être égale à 2PIR
et le cercle est tout heureux
d’être égal à PIR2"

Vous voulez réussir de façon pratique la quadrature du cercle ?
Avec n’importe quel programme informatique type "morphisme" (déformation) : prenez un cercle , sélectionnez 4 points équidistants, et déformez pour avoir un carré : celui-ci aura par nature la surface du cercle initial.

Il ne vous reste plus qu’à calculer la cerclature du carré !
réponse à Christian : 1)dans professeur le verbe de base est reconnaissable, non ?; 2) c’est vrai que
" la femme est un sujet sur lequel il est toujours intéressant de s’étendre" ; mais pour l’homme , lui, c’est plus reposant et plus jouissible si c’est la femme qui s’asseoit dessus..de face ou de dos 
réponse à . cotentine le 23/10/2006 à 02h36 : Un problème impossible à résoudre.y’a pas de probl&eg...
Un problème impossible à résoudre.

Comme le mariage de la carpe et du lapin qui, comme chacun sait, n’est ni du lard ni du cochon.
réponse à . chirstian le 23/10/2006 à 09h26 : Alors que ce ne peut pas être le cas de celle d’un cercle, compte t...
Oh, roi des pinici :
...celui-ci aura par nature approximativement la surface du cercle initial.
Car je maintiens que la surface d’un cercle est, à cause de pi, une valeur fondamentalement imprécise (qu’on arrondi toujours, par commodité, ne serait-ce que parce que s’il fallait calculer la surface avec les milliards de décimales connues de pi à ce jour, je souhaiterais bien du plaisir à nos écoliers).
réponse à . <inconnu> le 23/10/2006 à 09h27 : réponse à Christian : 1)dans professeur le verbe de base est ...
"une proviseur, une ingénieur, une professeur... » : c’est pas moi qui ai inclus les exemples ! Pas ma faute s’il y a une c... dans la circulaire. Mr Fabius assure sans doute le service après vente ?

"plus reposant quand la femme s’asseoit dessus ?" J’aurais tendance à te rejoindre dans cette conclusion ... dans les limites d’un poids maximal ,parce que sinon, la suivante, tes c..., tu peux lui faxer !
réponse à . God le 23/10/2006 à 09h39 : Oh, roi des pinici : ...celui-ci aura par nature approximativement la surfa...
faire comprendre quelque chose à God quand il ne veut pas ... c’est la quadrature du cercle !

Je maintiens que ce n’est pas la surface du cercle qui est imprécise, c’est sa surface, telle qu’elle est mesurée par la formule qui utilise PI . Autrement dit, c’est notre outil mathématique qui n’est pas précis, pas la réalité des choses. (les miennes sont bien réélles  : faut pas m’les casser, sous pretexte que je ne les mesure pas, vu  !)

Pour être plus précis, je rappelle que le défi de l’école Pythagoricienne n’était pas de calculer la surface d’un cercle, mais de pouvoir construire géométriquement , c’est à dire avec compas et équerre, un carré de surface identique. 19 siècle plus tard, on a su démontrer que c’était impossible parce qu’une telle construction géométrique ne peut pas se faire en utilisant des nombres non algébriques, comme PI.
le roi Arthur avait commandé une table ronde. Quand, lisant les explications de God, il réalisa qu’elle ne l’était pas exactement, il baptisa par dépît son chateau : "Camelotte" ...
réponse à . chirstian le 23/10/2006 à 09h51 : faire comprendre quelque chose à God quand il ne veut pas ... c’est...
Ah, parce que la réalité ne se résumé pas à quelques formules mathématiques et physiques, peut-être ? Dans lesquelles un certain nombre de constantes ne sont peut-être pas si constantes que ça et pas forcément aussi précises qu’on veut bien le croire.
Que ’ta’ réalité te dise que le cercle a une surface précise, pourquoi pas, si tu gardes tes oeillères. Mais moi je refuse d’enlever les miennes... 

M’enfin, je suppose que tu gagneras le prix Nobel de physique, de mathématiques (même s’il n’existe pas) et de la paix (sur une toile cirée), conjointement, si tu trouves un moyen de calculer la surface d’un cercle en se passant de pi et de sa foutue imprécision.
En tant que semi autiste, le sujet du jour me perturbe beaucoup !
Une des raisons pour lesquelles j’ai quitté l’école très tôt ; le scolaire m’ayant traumatisé grave.

Je me dis qu’il ne faut pas se prendre la tête, les choses s’arrangent d’elles-mêmes car finalement et en exemple, le carré et le rond finissent par se rendre complices par nécessité absolue.

L’exemple que je choisis est équivalent à ma serviette (carrée donc) que je plie pour la rentrer dans mon rond de serviette, celui avec mon joli prénom breton gravé dessus.

Une surface qu’est-ce sinon une réduction de mes espoirs à voir en toutes choses, une infinie grandiloquente donc grandiose.

Ca m’a angoissé de lire l’expression du jour car tout ce qui réduit les espaces me stresse un maximum. Cependant, depuis que je me suis exprimé, je vais mieux.

Comprenez Professeurs et Professeures l’angoisse de certains élèves rêveurs, lunatiques, spirituels avec la géométrie, le calcul et autres tortures de terriens. Je m’emploie à m’extraire un maximum de l’emprise terrestre, ce n’est pas pour y retomber. Reste que les maîtresses d’écoles me font de l’effet, je dois avoir une revanche à prendre… 

Pi c’est tout !
Cher Maître, merci pour cette expliquation, ca me rappelle oh combien je dormais en classe!
Merci de nous aider à enrichir notre language.

Cordialement.

Ichraq.
"Pour ceux qui se souviennent de ce dernier petit détail, il devient évident qu’il est totalement impossible de trouver un carré dont la surface serait exactement égale à celle d’un cercle."

Hé ben, moi, ça ne me dérange pas du tout !
Ce que j’aime bien moi, c’est un cercle entouré d’un carré. C’est d’ailleurs comme ça que je comprenais l’expression du jour.
C’est véritablement utile, puisque c’est joli, comme dit le Petit Prince.
Excellente journée à tous !
réponse à . Jonayla le 23/10/2006 à 10h41 : "Pour ceux qui se souviennent de ce dernier petit détail, il devient &eac...
Pluto (comme disait Mickey) un carré entouré d’un cercle ! Et avec le bonhomme Leonardo da Manpower à l’intérieur !
" Lorsque l’enfant paraît, le cercle de famille
Applaudit à grands cris ; son doux regard qui brille
Fait briller tous les yeux, ..." (Victor H.)
Pourquoi un cercle et non un carré ?
Reste que les maîtresses d’écoles me font de l’effet, je dois avoir une revanche à prendre…
Quelle revanche ? Ha ! si tu avais été mon élève ... tu n’aurais pas été traumatisé ... tu aurais aimé ta maîtresse ! 
L’expression me rappelle un article de presse écrit par un pédant qui ignorait à peu près totalement la géométrie. Pour exprimer qu’une chose lui semblait impossible à réaliser, il avait écrit : "Quadrature ! " Hélas pour lui, la quadrature est une opération des plus courantes en mathématiques. C’est quand il s’agit de quadrer le cercle, que l’opération devient impossible. Comme quoi, ce sont souvent les plus ignorants qui étalent le plus leurs connaissances.
Le lien suivant ( http://www.univ-orleans.fr/irem/publication/cahiers/cahier3.pd ) vous permet d’accéder à un document où des professeur(e)s de mathématiques vous démontrent "comment quarrer un rectangle, un triangle, plus généralement un polygone régulier, à la règle et au compas en utilisant des méthodes qui remontent à Euclide" (je vous préviens tout de suite qu’il s’agit d’un exemple flag*a*t de publicité mensongère puisque le document ne donne que les grandes étapes de la démonstration et en laisse le détail au lecteur.... je cite : "Montrer que [..]" "Appliquer le résultat précédent pour quarrer le rectangle ABCD donné initialement. Expliquer la méthode utilisée, et laisser apparents les traits de construction.(rappel : construction à la règle et au compas.) " zauraient pu donner la solution quand même. Ah, ces profs de maths !)
Pour ce qui est du débat "maître (maîtresse) d’école" contre "professeur(e) des écoles", rappelons que le nouveau terme visait à mettre sur le même plan les enseignants du primaire et du secondaire, en les désignant du même nom, pour ce débarrasser de l’idée qu’un/une prof est en quelque sorte "supérieur" à un/une simple instit. Quand à la forme féminine, pourquoi pas? Les québécois ont moins d’états d’âme que nous et ont adopté officiellement le terme "professeure". Curieusement, dans la langue courante, ont dit facilement "une prof", mais pas encore "une professeur" avec ou sans "e" final. Je suis souvent surpris de la véhémence avec laquelle sont rejetés les propositions de termes nouveaux en français, qu’il s’agisse de s’adapter à des réalités nouvelle (Après tout au 19e siècle, une instit était moins payée que ses homologues masculins. La féminisation des nom de métier n’est-elle pas une étape supplémentaire de la reconnaissance du rôle des femmes?) ou de franciser des termes étrangers. Les termes proposés officiellement, notamment par les commissions de terminologie, sont souvent tournés en ridicule, avec pour principal argument que personne ne les emploie. C’est un faux procès puisque les termes qui paraissent au Journal Officiel sont justement censés combler un manque, et sont avant tout des suggestions (voir la circulaire citée par Chrisitian :"il est recommandé"). Ils sont d’ailleurs conçus par des linguistes qui savent bien que c’est finalement l’USAGE qui décidera. Autrement dit, il ne s’agit pas d’imposer des termes en légiférant sur la langue française, mais de proposer des solutions à tous ceux qui hésitent, et si suffisamment d’entre eux adoptent cette suggestion, elle passera dans la langue.
Notez enfin Mme Aliot-Marie insiste pour être appelée "madame le ministre". Évidemment, certains y verront une raison de plus pour dire "madame la ministre"  .
ps: je me permet de signaler à un intervenant que je ne citerai pas, mais qui se reconnaîtra, qu’on n’écrit pas "Mr Fabius", "Mr" étant une abréviation anglaise, mais bien "M. Fabius", avec un point à la fin de l’abbréviation. Na !
réponse à . cotentine le 23/10/2006 à 11h07 : Reste que les maîtresses d’écoles me font de l’effet, j...
Le p’tit mignon silencieux au fond de la classe près de la fenêtre et du radiateur : c’est moi !
Non sans rire, lorsque vous venez d’une autre planète comme le petit Prince, c’est très difficile de suivre certaines logiques terrestres, vu qu’on a les nôtres nous, habitants de Véga !

@ Jonayla : Bien d’accord avec toi aussi.
réponse à . cotentine le 23/10/2006 à 11h04 : " Lorsque l’enfant paraît, le cercle de famille Applaudit à g...
Parce que c’est la rondeur qui unit tout comme l’alliance.
La rondeur est associée à la chaleureusité (soleil) et à la fécondité. Le ventre portant l’enfant, Lune et fécondité...
Le carré à la rigidité > voir les enseignes des banques par exemple, assurances et autres trucs trop sérieux.
réponse à . OliverrTwist le 23/10/2006 à 11h15 : L’expression me rappelle un article de presse écrit par un pé...
"M. Fabius" et non "Mr Fabius" : tu as tout à fait raison et en plus on fait des économies d’encre!
Par contre si Mme Aliot-Marie insiste pour être appelée "madame le ministre", elle ne fait que suivre l’avis de l’Académie française , qui préconise :

"Enfin, seul le genre masculin, qui est le genre non marqué (il a en effet la capacité de représenter les éléments relevant de l’un et de l’autre genre), peut traduire la nature indifférenciée des titres, grades, dignités et fonctions. Les termes chevalière, officière (de tel ordre), députée, sénatrice, etc., ne doivent pas être employés"
et elle explique fort justement :
"Comme l’Académie française le soulignait déjà en 1984, l’instauration progressive d’une réelle égalité entre les hommes et les femmes dans la vie politique et économique rend indispensable la préservation de dénominations collectives et neutres, donc le maintien du genre non marqué chaque fois que l’usage le permet. Le choix systématique et irréfléchi de formes féminisées établit au contraire, à l’intérieur même de la langue, une ségrégation qui va à l’encontre du but recherché."
réponse à . chirstian le 23/10/2006 à 11h43 : "M. Fabius" et non "Mr Fabius" : tu as tout à fait raison et en plus...
Féminisation des professions : exemple : Ecrivain et/ou Ecrivaine : Rien ne sera pensé ou écrit à l’unisson qu’en cesse de vain et en son sein, veine de vie y fût et y sera nécessaire.

Moralité : Féminisons sans outrances terminaisons mêmes si parfois nerveuses. Progrès même si cela est et sera question de temps, d’évolution d’UNE espèce : l’homme, ce frein rongeur.
un japonais est capable de réciter par coeur les 100 000 premières décimales de pi. Il ne lui faut que 16 heures pour cela
si un japonais récite les 100 000 premières décimales de pi en 16 heures,
il pourra en réciter (100 000/16) x 39 = 243 750 en 39 heures
là où un français ne pourrait en réciter que (100 000 /16) x 35 = 218 750 en 35 heures

Il est donc mathématiquement prouvé que la loi Aubry nous fait perdre (243 750 - 218 750) = 25 000 décimales de PI par semaine, et que, dans ces conditions, toutes nos entreprises de récitation de décimales de PI sont condamnées à se délocaliser pour survivre. Encore une de nos activités traditionnelles qui va disparaître dans l’indifférence générale .
réponse à . God le 23/10/2006 à 10h45 : Pluto (comme disait Mickey) un carré entouré d’un cercle&nbs...
Vous avez raison. Pas un hasard si Léonard De Vinci dessina le carré dans un cercle, le cercle étant dogmatiquement(ésotériquement et kabbalistiquement aussi) sans début, sans fin, sans direction, sans orientation ouvert sur le Ciel, donc Dieu, il se devait de dominer le carré intég*a*t lui-même le triangle.

S’il avait fait le contraire, il aurait eu quelques problèmes avec les autorités féroces de l’époque.
Néron était plutôt carré dans ses décisions de tout démolir.
réponse à . chirstian le 23/10/2006 à 12h47 : un japonais est capable de réciter par coeur les 100 000 première...
Les Japonais devraient Pi-Corée des idées pour dissuader leurs voisins de péter un câble en leur balançant une bombe nucléaire sur leur K Pi Tal. (Capitale-Capital)
"Yen" ne vous fait pas le dire…
réponse à . <inconnu> le 23/10/2006 à 13h02 : Les Japonais devraient Pi-Corée des idées pour dissuader leurs voi...
c’est vrai que si elle renonçait à faire la bombe, ce serait une chic Corée.
Quel est le cours du "Yan" aujourd’hui ?
réponse à . chirstian le 23/10/2006 à 13h37 : c’est vrai que si elle renonçait à faire la bombe, ce serait...
Yan tsé rien 
réponse à . chirstian le 23/10/2006 à 13h37 : c’est vrai que si elle renonçait à faire la bombe, ce serait...
Sachant que mes Bourses s’affolent, le cours n’a plus ni queue ni tête. Mais, on verra à la clôture car je suis chaud là !

L’ami Chicoré, celui qui tôt le matin nous veut du bien et qui saute ta femme si t’es parti trop tôt... le salaud !
Bonjour bonjour... Moi, je reçois à peine le sujet du jour, alors que vous... vous tournez en rond depuis lulure, mes bien chers frèrs, mes bien chères soeures... (ça vous va, comme ça ?).
Et tiens, dans la magnifique chanson de salle de garde "Le plaisir des dieux", après l’dessert, que fait-on, en couronne ? Ce que d’aucuns font à de malheureux diptères, et avec la même impossibilité de transformer ladite couronne en carré, pour d’évidentes questions de souplesse-limite.
Moi, de mes maîtresses (d’école), je n’ai retenu que cette leçon d’histoire : Cicéron, c’est Poincarré.
Exact ?
attends, bouge pas ! j’essaye la quadrature de ton cercle : 
[_] , m... ça marche pas /__/ non plus : c’est le plafond qui pose problème, pas le nombre PI !
réponse à . Elpepe le 23/10/2006 à 14h25 : Bonjour bonjour... Moi, je reçois à peine le sujet du jour, alors ...
Une couronne carrée ! Tiens si, dans la bouche de la Reine Mère qui mange des bouchées tout en méditant sur le spleen de ses sujets qui ont une dent contre elle car ils paient trop d’impôts pour son entretien journalier.
Ronds de jambe s’imposent.

Cicéron, c’est Poincaré. > Cherchez le sein/Saint, vous saurez la Vérité, car tout découle de là. Pierre-Emmanuel Morel.
(Oeuvre et Itinéraire d’un Paroissien de Province…)
réponse à . chirstian le 23/10/2006 à 14h26 : attends, bouge pas ! j’essaye la quadrature de ton cercle : ...
On vous croirait sous une tente vous deux. Attention au Pi quet central.
réponse à . <inconnu> le 23/10/2006 à 14h43 : Une couronne carrée ! Tiens si, dans la bouche de la Reine Mè...
Et quand je vois ces jouvencelles, dont l’essaim gonfle sans cesse...
réponse à . Elpepe le 23/10/2006 à 14h47 : Et quand je vois ces jouvencelles, dont l’essaim gonfle sans cesse......
Ah, on se sent Missionnaire en ce cas n’est-ce pas ?
Gare à la piqûre du malin, il fait le lit de l’insubordination de la raison ; raison qu’il ne faut point perdre avant l’hiver.

Une jouvencelle en appelle à votre paternelle conduite M Elpepe. BB va taper ! 
réponse à . Elpepe le 23/10/2006 à 14h25 : Bonjour bonjour... Moi, je reçois à peine le sujet du jour, alors ...
Le Petit Prince a-t-il perdu sa couronne sur le Golden Gate Bridge ou bien se l’est-il carrée dans les dents, en tirant les rois dans la salle de garde de son Cercle avant de descendre dans l’arène ?
réponse à . <inconnu> le 23/10/2006 à 14h55 : Ah, on se sent Missionnaire en ce cas n’est-ce pas ? Gare à l...
Chuuuuut ! BB n’est plus tout-à-fait une jouvencelle, mais elle ne le sait pas ! Alors, ne lui disons rien ! 
réponse à . lorangoutan le 23/10/2006 à 14h59 : Le Petit Prince a-t-il perdu sa couronne sur le Golden Gate Bridge ou bien se l&...
Ah ça, c’est de l’analyse de texte, où je ne m’y connais pas. Mais l’expression "en être comme une reine", si chère à Frédéric Dard, peut-elle être considérée comme tangentielle à "tirer les rois" ?
réponse à . Elpepe le 23/10/2006 à 15h06 : Chuuuuut ! BB n’est plus tout-à-fait une jouvencelle, mais ell...
BB: Brigitte Bardot (celle-là, c’est vraiment plus une jouvencelle !) ? Ou Berthe Bérurier ?
réponse à . Rikske le 23/10/2006 à 15h13 : BB: Brigitte Bardot (celle-là, c’est vraiment plus une jouvencelle&...
Meuh non, ni l’une ni l’autre ! BB, c’est ma blonde Belge à moi ! Et je suis admis dans son cercle littéraire. Comme membre permanent.
réponse à . Elpepe le 23/10/2006 à 15h17 : Meuh non, ni l’une ni l’autre ! BB, c’est ma blonde Belge...
Je ne connais qu’une blonde belge, et si les hommes savent pourquoi, les femmes savent combien !
réponse à . Rikske le 23/10/2006 à 15h24 : Je ne connais qu’une blonde belge, et si les hommes savent pourquoi, les f...
Eh bien, j’en connais une autre, et ô combien ! Pourquoi, ça, ça reviendrait à épuiser le sujet du jour.
réponse à . God le 23/10/2006 à 10h09 : Ah, parce que la réalité ne se résumé pas à q...
Et bien non, la réalité est plus simple que les formules mathématiques: elle suit la logique la plus élémentaire!
De même que la circonférence d’un cercle est une valeur absolument définie, à partir du moment où on n’essaye pas de la calculer en fonction de son rayon. Car tout est là: mettez un point (d’honneur, même si vous voulez) sur la circonférence, et mesurez-en la longueur (de la-dite circonférence, bêta!), et vous arriverez, si vous savez vous servir correctement d’un double-mètre, à une valeur absolument définie.
De même pour la surface du cercle: à partir du moment où vous n’êtes pas obtus au point de ne vouloir que la connaître par rapport à son rayon, comme il s’agit d’une surface fermée (!) - eh oui, il suffisait d’y penser - elle est donc forcément exactement quantifiable!
Ne vous emmerdez donc plus à tout vouloir ramener au rayon!

Pour continuer à être clair: sun egment de droite reliant deux point définis est infini: vous partez d’un point, parcourez tout d’abord la moitié du trajet. Ensuite, vous parcourez la moitié de ce qui reste, ensuite la moitié de ce qui reste, ensuite la moitié de ce qui reste, ensuite.... Il restera toujours une moitié.
C’est pour cela que je l’ai épousée: pour l’avoir hors de mon chemin, et enfin arriver au bout de ma quête (bis repetita placent)...
CQFD

math-hobbes
euh, non, pardon, je me suis trompé d’identité...
File_aux_sophies
réponse à . file_au_logis le 23/10/2006 à 16h18 : Et bien non, la réalité est plus simple que les formules math&eacu...
Moi, je suis d’accord, non seulement pour le point, mais même pour le bras, car la démonstration est brillantissime. File_aux_Sophies en connaît un rayon sur le sujet, ça se voit comme le nez au milieu de la figure géométrique.
Question subsidiaire : quand est-ce qu’on boit un coup ? Le sujet du jour me donne :
1/ le tournis
2/ la pépie.
réponse à . file_au_logis le 23/10/2006 à 16h18 : Et bien non, la réalité est plus simple que les formules math&eacu...
cette culture du cercle est étonnante pour un quadra !
Oui, vraiment , cette quadraculture du cercle m’étonne.
réponse à . Elpepe le 23/10/2006 à 15h17 : Meuh non, ni l’une ni l’autre ! BB, c’est ma blonde Belge...
Comme membre permanent.
Priapisme ? ça doit se soigner ?
réponse à . chirstian le 23/10/2006 à 16h51 : cette culture du cercle est étonnante pour un quadra ! Oui, vraimen...
cette culture du cercle est étonnante pour un quadra !
et pour les "sexa" ? ça n’existe pas la sexaculture ? ben oui, avec 1 polygone régulier à 6 côtés, ce serait plus facile qu’avec le carré ! (et les sexagénaires seraient autant à l’honneur que les quadra ...)
réponse à . borikito le 23/10/2006 à 16h56 : Comme membre permanent.Priapisme ? ça doit se soigner ?...
Ah que nenni ! Touchez pas à mon pote ! 
réponse à . cotentine le 23/10/2006 à 17h05 : cette culture du cercle est étonnante pour un quadra !et pour les "s...
Et les quincagénaires, les caténaires, les septuagénaires, les thuriféraires, les octogénaires ou les scorcenaires, alors ? Tricards ?
réponse à . file_au_logis le 23/10/2006 à 16h18 : Et bien non, la réalité est plus simple que les formules math&eacu...
J’ai tout compris. La surface étant très précise, c’est donc le diamètre qui est imprécis.
J’en connais un rayon, hein ?

PS : J’adore le ’forcément’. Innombrables sont les bêtises faites par les hommes à cause de ’forcément’...
réponse à . file_au_logis le 23/10/2006 à 16h18 : Et bien non, la réalité est plus simple que les formules math&eacu...
"à partir du moment où vous n’êtes pas obtus au point de ne vouloir que la connaître par rapport à son rayon, comme il s’agit d’une surface fermée (!) - eh oui, il suffisait d’y penser - elle est donc forcément exactement quantifiable!
Ne vous emmerdez donc plus à tout vouloir ramener au rayon!" dis-tu avec raison !

Sachant que (cfr "prendre la tangente, comm 18) la tangente se construit en prenant la deuxième rue à droite puis lau rond-point , la première à gauche, et là-tu suis la camionnette blanche.
Sachant qu’arrivé à destination, tu remontes la bobinette pour faire cherrer la moulinette : le résultat qui en résulte te donne immanquablement la tangente de l’ornithorax et celle de la fusée Ariane.

D’après moi, la mesure exacte de la surfarce du cercle des Anciens se mesure facilement en utilisant un bon mètre de chez un quincailler renommé. Rien de tel qu’un bon outillage au lieu de s’échiner à démonter ses roues de vélo pour en utiliser les rayons qui ne sont pas forcément exacts. C’est pourtant simple, les outils, plus ils sont bons, plus ils sont meilleurs.

Achetez la scie "Chien Fidèle"
Achetez la pelle du dit "Zuijuin"

Le gouvernement prend des mesures ?
Jamais sans un bon mètre de chez le quincailler !

Pub-Hobbes
réponse à . HoubaHOBBES le 23/10/2006 à 17h17 : "à partir du moment où vous n’êtes pas obtus au point ...
Un cercle, c’est continu, continu... Un carré, c’est arête, arête !
réponse à . God le 23/10/2006 à 17h16 : J’ai tout compris. La surface étant très précise, c&r...
c’est donc le diamètre qui est imprécis.
c’est idiot : un diamètre est parfaitement mesurable ! Le seul problème ,c’est que pour tout diamètre français il en existe un diamètre allemand opposé : l’Europe géométrique n’est pas pour demain !
réponse à . chirstian le 23/10/2006 à 17h36 : c’est donc le diamètre qui est imprécis. c’est idiot...
Et pourtant, elle tourne !
réponse à . chirstian le 23/10/2006 à 17h36 : c’est donc le diamètre qui est imprécis. c’est idiot...
Très bon !
réponse à . chirstian le 23/10/2006 à 16h51 : cette culture du cercle est étonnante pour un quadra ! Oui, vraimen...
quadra - quoi? - culture
sex à cul-ture
J’opte pour la seconde hypothèse. La première rend sourd...
autre démonstration élémentaire de la non-exactitude des sciences dites exactes:
vous prenez un tiers de quelque chose (o,3333333... à l’infini) = valeur non exacte
vous y ajoutez un sixième de la même choses (0,16666666.... à l’infini) = valeur non exacte.
Vous les ajoutez.
Si vous faites une simple addition, vous obtenez quoi? Oui, 0,499999...... à l’infini = valeur non exacte.

Par contre, si l’on dit que un tiers = deux sixièmes, ajoutés à un sixième, cela nous donne... oui, cela nous donne. bien vu, là: trois sixièmes. Si nous simplifions par trois, cela revient à un demi (Rikske, elle est pour toi, celle-là)
et un demi, hein, qu’est que c’est? Hein? Hein? Très exactement 0,5! valeur tout-à-fait exacte celle-là.
Donc: 0,4999999..... = 0,5 !
A quoi cela sert-il donc de se faire ch... avec le nombre PI?
réponse à . file_au_logis le 23/10/2006 à 18h00 : autre démonstration élémentaire de la non-exactitude des sc...
Un demi ? Vous avez dit un demi ? Où ça ? Où ça ?
réponse à . cotentine le 23/10/2006 à 17h05 : cette culture du cercle est étonnante pour un quadra !et pour les "s...
et pour les "sexa" ? ça n’existe pas la sexaculture
oui, oui, oui ,ma Cotentine , je comprends ta détresse, mais il ne faut pas te laisser aller ainsi ! D’abord savais tu que "sexagénaire" , ethymologiquement, cela signifie " qui génère du sexe" : tout espoir n’est donc pas perdu.
La "sexature" ? Oui, effectivement le sexe sature, mais il sature très lentement... Si la quadrature du cercle est difficile, le sexe sature le cercle , seulement à partir d’un diamètre du pi , non, je veux dire, un diamètre calculé à partir de PI, donc de façon quelque peu imprécise.
Et la "sexaculture", me demanderas-tu ? He bien, vois tu : le sexe est très facile à cultiver : il suffit de l’arroser de temps en temps.
Donc, des nichons ...pardon, dénichons cette mélancolie et chassons la bien vite. Fais risette, ma Cotentine, et magne toi la rondelle sans crainte de te la quadraturer!
réponse à . file_au_logis le 23/10/2006 à 18h00 : autre démonstration élémentaire de la non-exactitude des sc...
eh, file_au_bar , tu me prends pour un con ? J’ai tout de suite vu que ton raisonnement est faux : y a pas la même quantité de mousse dans les deux verres !
réponse à . chirstian le 23/10/2006 à 18h17 : eh, file_au_bar , tu me prends pour un con ? J’ai tout de suite vu qu...
Ecoute Chirstian, quand tu t’occupes de la Cotentine, laisse-moi au moins le filou, non ?
J’allais l’entreprendre sur la quantité de mousse... patatras, L’ot’là, y m’a soufflé la place. J’en reste comme deux ronds de flan !

Zut, j’ai du monde ! je vous laisse.
@64 et @ 65: Patron, une tournée pour le mousse!
réponse à . momolala le 23/10/2006 à 08h20 : Juste un mot, en annexe du sujet : pas la "professeur" des écoles, n...
audit concours ==> attaché SVP !
Ben non, slaaavii ! Bien que n’étant pas professeur des écoles, moi j’aurais écrit "au dit concours".
réponse à . God le 23/10/2006 à 19h03 : Ben non, slaaavii ! Bien que n’étant pas professeur des &eacut...
et bien voyez-vous, le matheux sort des ténèbres et dit: "je crois que momolala a raison de dire au-dit concours..."
La discussion est ouverte. Maurice*, où es-tu?
*Grévisse, bien entendu, c’est du belge, c’est du bon; c’est du belge, c’est le meilleur!
audit concours ==> attaché SVP !
Si c’est audit, c’est qu’il (ou elle) est attaché(e) à un cabinet ... du même nom, juste pour faire de la vérification de comptabilité et de gestion

Grévisse, consulté, a omis le trait d’union et rejoint l’opinion du Tout-Puissant God ... et si on peut utiliser ladite (attaché) pour rappeller ce qui est mentionné auparavant, on utilise au dit tout simplement avant un nom dont on veut accentuer le sens ...
réponse à . Elpepe le 23/10/2006 à 15h13 : Ah ça, c’est de l’analyse de texte, où je ne m’y...
Ah, ça!
Il faut demander à God...
réponse à . cotentine le 23/10/2006 à 20h06 : audit concours ==> attaché SVP !Si c’est audit, c’est qu...
et bien, tu ne te cotentes pas de peu.
Merci, chère amie, pour ces précisions.

Toi dans ta sizaine et moi dans la mienne, nous formons une belle paire de sex à génères... Hein, mon p’tit loup?

Merci, Madame la Professeure,
On ne vous oubliera jamais,
Ni vous, ni toutes vos humeurs,
De tous nos profs de francais,
Vous étiez la seule toujours à l’heure,
Et nous seriniez sans cesse: Ah, mais
Voyez, pour votre bonheur,
Grévisse, y a que ca de vrai!
réponse à . cotentine le 23/10/2006 à 20h06 : audit concours ==> attaché SVP !Si c’est audit, c’est qu...
@67, 68, 69 et 70 : voir, par exemple, l’article "dit" dans le TLFI. Les deux se dit, ou se disent, dans l’usage, bien qu’il n’existe pas d’entrée spécifique pour "audit", mais seulement de (nombreuses) citations d’auteurs. Foin de querelle d’école à ce sujet.
Pax lexiqui sit semper vobiscum.
réponse à . Elpepe le 23/10/2006 à 21h14 : @67, 68, 69 et 70 : voir, par exemple, l’article "dit" dans le TLFI. ...
c’est exquis ... un Moody Blues ...
réponse à . Elpepe le 23/10/2006 à 21h14 : @67, 68, 69 et 70 : voir, par exemple, l’article "dit" dans le TLFI. ...
Merci à tous. J’ai bien fait de venir ! J’ajouterai pour Oliverr Twist que la différence ne tient pas qu’au vocabulaire. Je n’aime pas, c’est très perso, le nouveau nom de la profession, mais si j’ai opté pour ce statut c’est pour les pépètes. Pas honte de dire qu’on travaille pour gagner sa vie. Tant qu’à faire ledit boulot, autant être mieux payée.

C’est pourquoi je faisais mention du concours. Sinon il faut attendre la veille ou l’avant-veille de son départ en retraite pour parvenir au cadre A des professeurs des écoles à l’ancienneté. D’où deux vitesses de traitement pour le même travail. Certains de mes anciens collègues actifs sont encore instituteurs avec la paie qui va avec.

Aujourd’hui que je suis sexagénaire (et je génère souvent, ayant beaucoup de temps libre et des rondeurs là où il faut qui n’ont pas encore pris la tangente), je mesure la différence entre ma pension de radiée du Grand livre de la dette publique et celle de ma soeur qui a eu le même déroulement de carrière que moi, mais qui n’a été intégrée dans le nouveau corps qu’au moment de son départ en retraite, un an après le mien, alors que j’y ai évolué pendant 9 ans.

Comme quoi, il faut regarder derrière l’arbre qui cache la forêt. Là, je m’interroge : dira-t-on désormais, pour faire bonne mesure et rendre l’Homme à son état de Nature, "un peuplier" (mâle), "une peuplière" (femelle) ? "Erable" ne posera aucun problème à nos amis canadiens, à l’avant-garde de l’égalité des sexes !
réponse à . momolala le 24/10/2006 à 06h57 : Merci à tous. J’ai bien fait de venir ! J’ajouterai pour...
Ici, on reste neutre. Il y a quelques mois, est-ce moi ou un autre, j’sais plus, mais toujours est-il que pour nous désigner, il a été proposé : Un Expressionaute, une Expressionaute.
Egalité/Neutralité/Fraternité.

Eh oui, c’est moi qui dit ça God ! 
Le carré est un triangle qui a réussi, ou une circonférence qui a mal tourné... disait Pierre Dac.
Suis pas sûre que cette citation va vous éclairer…
Un carré ayant des côtés qui, s’ils ne sont pas libres et fraternels, n’en sont pas moins strictement égaux et d’une valeur précise
Pas sûr, pas sûr, mon petit Godemichou adoré.
Prends donc un côté de carré (non, pas une côte de porc ou un port de côte, non). Mets y un point à une des extrémités. Déplace ce point le long de la ligne: il va d’abord couvrir la moitié de la longueur. Ensuite, il couvrira la moité de ce qui reste, puis à nouveau la moitié de ce qui reste, puis encore la moitié de ce qui reste, et ainsi de suite. Il reste toujours la moitié restante à couvrir. Le point se déplacera donc sans arrêt, et sans jamais rejoindre l’autre extrémité de lce côté...
réponse à . file_au_logis le 30/11/2010 à 07h16 : Un carré ayant des côtés qui, s’ils ne sont pas libres...
Contenu publicitaire supprimé
Pi étant la division de 22 par 7. Si le multiple pour trouver la surface ou la circonférence d’un cercle est un multiple de 7, la surface est juste.
Dans un genre de record qui fait indéniablement progresser le monde, un japonais est capable de réciter par coeur les 100 000 premières décimales de pi. Il ne lui faut que 16 heures pour cela
Ce pauvre japonais...il tourne en rond. Qu’on le pardonne, il est le roi, le roi des c...

Belles paroles à ce sujet cette page
Y’ en a un qui a passé bien du temps à déformer des carrés pour les rendre circulaires, voir cette page
Et n’ allez pas me dire que ce sont des cubes, car les cubes ne sont que des carrés remultipliés par la longueur d’ un côté (pour ce qui est du volume, bien sur).
C’ est Vasarely. Mais il a aussi peint d’ autres oeuvres....bien que pour moi cela s’ apparente plus à du graphisme qu’ à de la création picturale...Finalement, il tournait un peu en rond. Il aurait mieux fait de peindre une pipe en faisant remarquer que ce n’ en était pas une (sous-entendu : mais sa représentation). Voir cette page. Ben quoi, j’ ai le droit de préférer Magritte, non ?
réponse à . simplet le 30/11/2010 à 08h25 : Pi étant la division de 22 par 7. Si le multiple pour trouver la surface ...
Pas tout à fait; 22/7 ne donne qu’ une approximation de pi. Pour 3,14 c’ est vrai. Ensuite... les décimales ne "suivent plus"....Si j’ ai bonne souvenance cela correspond à 3,1428 etc... ce qui n’ est pas 3,14159 etc... (Vous pouvez calculer, moi je laisse !)
réponse à . file_au_logis le 30/11/2010 à 07h16 : Un carré ayant des côtés qui, s’ils ne sont pas libres...
je vois que ton argumentation 48 tient toujours 4 ans après ! 
il existe un moyen très efficace de mesurer la surface d’un cercle : c’est d’en faire un récipient rond de 1cm de haut. Ensuite vous le remplissez d’un liquide approprié. Sans mousse ni bulles. Vous le videz dans un verre gradué pour en calculer avec précision le volume.
Une fois le volume du cercle connu, vous en déduisez la surface en le divisant par 1, et vous le buvez cul-sec, à la santé de God.
Enfin, il ne vous reste plus qu’à retourner traiter l’expression d’hier, celle qui ne pose pas le moindre problème métaphysique.
Chercher à trouver la quadrature du cercle, ne serait-ce pas, un peu, comme essayer de déterminer l’âge du capitaine ?
Simple interrogation qui devrait pouvoir aboutir à des développements… amusants.
réponse à . chirstian le 23/10/2006 à 09h13 : "la professeure" ? On aurait pu faire pire encore, en adoptant "la profes...
Quel dommage, en quelque sorte, que ce ne soit pas comme en allemand ou en d’autres langues où le genre neutre existe: tous les noms de métiers, professions, etc (y compris les injures), au neutre et basta !
Quoiqu’il me semble qu’en latin il y ait eu quelques possibilités, supprimées lorsque l’on a voulu simplifier le françois en tant que langue officielle. Lequle avait des déclinaisons aussi nombreuses et complexes qu’en latin.
Voilà, qui peut préciser et développer ?
Grand merci par avance.
réponse à . file_au_logis le 30/11/2010 à 07h16 : Un carré ayant des côtés qui, s’ils ne sont pas libres...
Le paradoxe (sic ?) de Zénon ???
Un exemple amusant: cette page
La voici, la quadrature du cercle à cette page.

Ah, Léonard, devin, si !
Vous êtes à côté de la plaque , Ciceron nous l’a prouvé en faisant passer l’image d’un carré de papier à travers un objectif rond pour la restituer sur un carré de film argentique et tout cela pour un résultat qui ne valait pas la peine de réaliser( doublement )la quadrature d’un cercle -puisque les allemands n’ont pas cru à la véracité des informations du papier initial - avant de prendre la tangente
Le Ciceron en question s’étant fait grugé par des hommes pour qui faire son lit au carré semble avoir été plus important que d’animer un cercle de réflexion a fait par la suite des (cir)conférences dont les propos ont parait il été aussi approximatifs que la valeur de Pi utilisée pour les calculs
L’important de l’affaire est que tous ont été floués et que le mur fait de parallélépipèdes a été contourné , les allemands encerclés avant d’avoir la tête au carré
Ciceron est donc à l’origine d’une histoire autour de laquelle aurait pu broder Lecarré

cette page à consulter pour trouver la quadrature du cercle de ma digression
réponse à . <inconnu> le 30/11/2010 à 10h41 : Le paradoxe (sic ?) de Zénon ??? Un exemple amusant: cette page...
en effet, amusante cette " suite décroissante convergente" ... et plus facile à imaginer que celle des moitiés de Filo ! 
réponse à . <inconnu> le 30/11/2010 à 10h08 : Quel dommage, en quelque sorte, que ce ne soit pas comme en allemand ou en d&rsq...
tous les noms de métiers, professions, etc (y compris les injures), au neutre et basta !
ce n’est pas le neutre qui a disparu du français : les pronoms personnels (il, le, se, en, y), démonstratifs (ce, ceci, cela) ou indéfinis (rien, quelque chose, tout, autre chose) sont toujours neutres.
Mais le neutre ne se différenciant pas suffisamment du masculin ou du féminin , il s’est effectivement fait bouffer par ces deux genres.
Notre discussion portait davantage sur le fait qu’il existe en français des mots qui ont la même forme au masculin qu’au féminin : par exemple : professeur. (des épicènes, nous apprendrait Syanne) Pour autant, se posait la question de savoir si on souhaitait en marquer le genre par le simple article : un professeur, une professeur*, ou si on le marquait davantage : une professeure. En l’occurrence la France s’est alignée sur les solutions adoptées par le Quebec et la Suisse : c’est un cas rarissime où une règle d’usage du français n’a pas été définie en France !

* "une professeur" ne vient pas naturellement. Pourtant tout le monde dit "une prof" !
Je remarque que chaque fois que tu mets un commentaire sur le site, c’est pour faire de la publicité. Une autre expressionaute te l’a d’ailleurs dit dernièrement.
Ce n’est pas l’endroit, ce site a été créé pour les amoureux de la langue française, qu’on se le dise.

réponse à . chirstian le 30/11/2010 à 14h01 : tous les noms de métiers, professions, etc (y compris les injures), au n...
Ceci est purement personnel, mais voir écrit "professeure, auteure, ingénieure" - vous pouvez tous continuer la liste - me semble un peu grotesque. Ce ne sont que des métiers, et les métiers peuvent être considérés comme "neutres". Faire avancer les mentalités en ce qui concerne la parité hommes-femmes en se limitant à ça est un peu simpliste. D’ ailleurs il y a des hommes qui exercent le métier de "sage-femme". A-t-on fait passer "sage-homme" dans le langage courant ? Et je n’ ai pas vu beaucoup utiliser le terme "députée" non plus ! Je pense à Dumas, qui estimait qu’ une femme ne pouvait exercer la fonction de secrétaire, car elle y perdrait sa féminité. Pourtant, voilà un métier qui s’ est largement féminisé, et dont l’ orthographe est restée la même, tout simplement parceque le mot se terminait par "e".
pour les adultes, la confiture se sert dans un pot carré.
Ainsi le quadra n’est pas déconfi, par la quadra_ture des confi_tures.
Mais moi je préfère le caramel.
réponse à . chirstian le 30/11/2010 à 16h13 : pour les adultes, la confiture se sert dans un pot carré. Ainsi le quadr...
Le caramel adoucit le cadre amer des quadra durs du cercle.
Une vache dans un pré carré tourne en rond sans se soucier de ses pis.
Et pis c’est tout, et je suis pas rond, mais je vais arranger ça !
Marceeeeel !
réponse à . mitzi50 le 30/11/2010 à 16h04 : Ceci est purement personnel, mais voir écrit "professeure, auteure, ing&e...
secrétaire, voilà un métier qui s’ est largement féminisé, et dont l’ orthographe est restée la même, tout simplement parceque le mot se terminait par "e".
on disait donc : madame le Secrétaire-d’Etat ,(parce que le métier étant valorisant, il devait conserver sa forme masculine) a une secrétaire,( parce que, s’agissant d’un emploi subalterne, il fallait le féminin).
Curieux que cela n’ait pas satisfait pleinement les féministes , hein !
Mais le féminin peut se marquer avec des mots en "e" : à l’oral , en appuyant sur le e final, et même à l’écrit , ou une journaliste du Monde avait écrit : des militaireus pour renforcer le e final et faire comprendre qu’il s’agissait de femmes-militaires. C’est une idée intéressante, non ?
réponse à . mickeylange le 30/11/2010 à 18h21 : Une vache dans un pré carré tourne en rond sans se soucier de ses ...
je suis pas rond, mais je vais arranger ça !
Afin d’être rond comme un coin ? 
réponse à . chirstian le 30/11/2010 à 19h49 : secrétaire, voilà un métier qui s’ est largement f&e...
Et un mirlitaire qui joue du mirliton, Qu’est-ce que c’est ?
Question bête méchante… Ce qui confirme mon appartenance au CPVC !
Et que penser de cete comptine:
«Il n’est ni rond, ni carré, ni pointu, il est ovale mon trou de balle,
Il n’est ni rond, ni carr, ni pointu, il est ovale mon trou du c…»
réponse à . chirstian le 30/11/2010 à 19h49 : secrétaire, voilà un métier qui s’ est largement f&e...
Les militaireus ? Ca me fait penser à la dictée que décrit Pagnol, je ne sais plus dans quel bouquin : "des moutonsses paissaieuent dans un pré... " (ou quelque chose d’ approchant). De toute façon, à l’ époque d’ Alexandre Dumas il n’ y avait aucune madame la secrétaire... de quoi que ce soit, et surtout pas d’ Etat. Ce n’ est d’ ailleurs pas du féminisme de le constater, c’ est de l’ objectivité ! Maintenant il y a des militaires femmes. On ne va pas pour autant aller forger le mot militairesse... pas plus que mairesse pour le premier magistrat d’ une commune. Alors encore moins secrétairesse ou ministresse ou.... (la liste est longue !). Et puis il y a des titres qui n’ en sont pas : si une générale peut être une femme arrivée à ce grade, madame la maréchale n’ est autre que... l’ épouse du maréchal, depuis longtemps. Et je me demande bien pourquoi, puisqu’ être maréchal n’ est pas un grade mais une distinction honorifique !
P.S. Pas bête ton idée du récipient, pour calculer la surface d’ un cercle, mais as-tu une matière absolument anti-adhésive (et transparente) en tête ? Sinon, il reste des gouttes... qui faussent le résultat. Tout comme le phénomène de capillarité qui fait que le liquide, adhérant généralement à la périphérie, celle-ci se trouve être légèrement plus haute qu’ au centre....
oh ,je suis nouvelle ici ,et je suis chinoise qui apprend le francais ,je trouve que l’expressio ma plait bcp..car apres avoir lu l’origine de la phrase ,ca me fait plus facile de la maitriser et difficile de l’oublier .
pour le francais ,il y a trop d’expressions qu’on comprend pas meme si apres quatre ans des etudes de francais a la fac ..
j’aimerai bien apprendre le francais chaque jour avec l’aide de l’expressio.
merci a tout le group de l’expressio!
réponse à . pandaamelie le 01/12/2010 à 16h59 : oh ,je suis nouvelle ici ,et je suis chinoise qui apprend le francais ,je trouve...
L’orang-outan souhaite la bienvenue au panda amélien dans la ménagerie d’Expressio !
Assurément, les expressions ont de quoi devenir inoubliables après leur passage entre les pattes des drôles d’animaux qui hantent ces lieux !
C’est donc un bon moyen de s’imprégner, encore que si tu ressers par ailleurs certains discours "capillotractés" tels que tu peux les lire ici, nombre de tes interlocuteurs francophones non avertis risquent de te considérer avec perplexité... :-D
réponse à . mitzi50 le 30/11/2010 à 16h04 : Ceci est purement personnel, mais voir écrit "professeure, auteure, ing&e...
Les hommes restent des "sages femmes " car ils ont acquis la sagesse concernant une fonction physiologiquement spécifiquement féminine  : l’accouchement
Je je trouve pour le moins étrange cette démonstration concernant l’impossibilité de construire Pi... ou plutôt une ligne de longeur Pi.
Prenez racine de 2 par exemple, comme chacun le sait, ce nombre est tout aussi irrationnel que Pi et par conséquent il a un nombre infini de décimales... maintenant observez attentivement: Je trace un carré de côté 1, je trace une de ses diagonales, sa diagonale mesure, selon le théorème de pythagore (acquis de 4eme): racine(1+1)=racine(2)... miracle! Nous avons réussi à construire ce nombre pourtant si peu sympathique de prime abord!

Non, le réel problème avec Pi, tout comme avec le nombre de Neper entre autres, c’est qu’il est transcendant, c’est à dire qu’il n’est racine d’aucun polynome à coefficients rationnels... Et par conséquent (la on passe du cours de 4eme à celui de mathématiques spéciales, mais ce n’est pas grave), il ne fait pas partie d’une tour d’extention quadratique, on ne peut donc pas construire Pi (ou e) uniquement avec la règle et le compas, et c’est pour les mêmes raisons que la trissection de l’angle ou la duplication du cube n’ont pas non plus étés résolus dans l’antiquité... Car oui, ces 3 problèmes forment ensemble les fameux 3 problèmes de l’antiquité, ça méritait d’être notifié non?
Je comprends parfaitement qu’on aborde pas de notions mathématiques aussi subtiles ici, mais de la à donner une fausse démonstration il y a un pas! Peut-être aurait-il été plus judicieux de faire un commentaire ironique et de mettre un lien vers une page traitant du sujet?
réponse à . Draakziel le 02/12/2010 à 22h59 : Je je trouve pour le moins étrange cette démonstration concernant ...
Maintenant que le commentaire ironique est (fort bien) fait, pourrais-tu nous indiquer toi-même un lien valable vers une page (accessible aux béotiens dont je suis en mathématique) traitant du sujet ? Ta contribution serait ainsi p a r f a i t e !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La quadrature du cercle » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?