Ne pas quitter quelqu'un d'une semelle - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Ne pas quitter quelqu'un d'une semelle

Le suivre partout, s'attacher obstinément à ses pas.

Origine

Cette expression date de la fin du XIXe siècle.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Ne pas quitter quelqu'un d'une semelle » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Tunisiear Itebaa fih ki dhellouIl le suit comme son ombre
Libanar 2ejreh, 2ejrakMon pied, ton pied !
Allemagne / Suissede Auf seinen Fersen bleiben.Rester sur ses talons
Canada / États-Unisen stick to someone like glueadhérer à quelqu'un comme de la colle
Angleterreen to be hard on the heels of someoneêtre tout près des talons de quelqu'un
Espagnees No dejar ni a sol ni a sombraNe pas laisser ni au soleil ni à l'ombre
Argentinees No dejar a alguien ni a sol ni a sombraNe pas quitter quelqu'un ni au soleil ni à l'ombre
Espagnees Hacer un marcaje cerradoFaire un marquage serré (= Faire un marquage à la culotte)
Espagnees No despegarse de alguienNe pas se decoller de quelqu'un
Canada (Québec)fr Il te colle au cul comme une mouche à mardeIl te suit comme une mouche à merde
Canada (Québec)fr Être collé après lui comme une tache de mer..
Pays-Basnl Iemand op de voet volgenSuivre quelqu'un à pied
Pays-Basnl Geen duimbreed van iemand wijkenNe pas céder d'un pouce de quelqu'un
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl iemand op z'n hielen lopenmarcher sur les talons de quelqu'un
Bretagneother Il ne me lâche pas d'une semelle : Il me reste collé comme un brennic (une bernique).Il ne me lâche pas d'une semelle
Roumaniero a nu slabi pe cineva din privireavoir toujours l'oeil sur quelqu'un
Roumaniero A se tine ca raia de omRester accroché comme la gale à l'homme
Roumaniero A-i sufla cuiva in ceafaSouffler dans la nuque de quelqu'un

Vos commentaires
God aurait-il des actions dans la chaussure ?
Il bat la semelle et maintenant il ne veut plus la quitter !
C’est pour ça que l’on dit de lui "God c’est une pointure"[/slurp]
bonne nuit les pieds sous les couvertures.
Aujourdh’ui c’est la fête nationale en Belle gique, Tout au moins encore pour cette année.
Peut-être que l’année prochaine nous aurons le "Vlaams land et la "Wallonie libre"? 
Alors bonne fête à tout les wallons et que les Vlamingen aillent se faire voir chez les grecs.
Il est certaines "idées" qui, si l’on n’y prend garde, collent à la semelle. De les avoir seulement vu ou entendu s’exprimer, on se sent souillé comme si l’on avait marché dedans. On ressent comme une envie d’aller se laver l’esprit -comme empuanti d’on ne sait quelle culpabilité collective...- avant d’aller se présenter au monde.
Ne pas quitter quelqu’un d’une semelle, c’est lui coller aux basques ?


Bonne fête à tous les Belges, j’ai bien dit tous. Car il en reste, même si au nord comme au sud, il faut une évolution. Ne pas confondre flamands et flamingants. Et bonne fête aussi à tous ceux qui ont choisi notre pays pour y vivre.
réponse à . tytoalba le 21/07/2008 à 07h30 : Ne pas quitter quelqu’un d’une semelle, c’est lui coller aux b...
Ne pas quitter quelqu’un d’une semelle, c’est lui coller aux basques ?

Oui... triste short que d’être marqué à la culotte !!!

-Dagobert... testeur chez Adidas... à Anvers-
réponse à . tytoalba le 21/07/2008 à 07h30 : Ne pas quitter quelqu’un d’une semelle, c’est lui coller aux b...
D’où l’expression : "Lâche moi les baskets!"
réponse à . tytoalba le 21/07/2008 à 07h30 : Ne pas quitter quelqu’un d’une semelle, c’est lui coller aux b...
Ne pas quitter quelqu’un d’une semelle, c’est lui coller aux basques ?
ce que les Basques collent sous leurs semelles c’est de la corde. Vive l’espadrille !
je crois qu’en ce mercredi 27 juillet, God a battu tous ses records de concision ! 
L’expression : "s’attacher obstinément à ses pas." est-elle plus explicite ? Comment s’attacher à un pas ? Avec une corde ? Vive l’espadrille !
Elle ne me lâche pas les baskets, elle s’attache à mes pas, parce qu’elle se mêle de mes affaires, toutes mes affaires.
Elle se mêle même de mes choix de baskets. Elle se mêle de mes semelles ! Et même elle s’aime elle !
Tout ça m’emmêle. Ça m’emmielle. Pourquoi ne me quitte-t-elle donc pas ? Je m’aime bien assez tout seul finalement.
C’est peut-être cela le sens de l’expression : ne pas quitter une personne qui s’aime elle ?
la merguez ne quitte pas la brochette d’une semoule : couscous panier, patates en rond .
réponse à . <inconnu> le 21/07/2008 à 09h40 : Elle ne me lâche pas les baskets, elle s’attache à mes pas, ...
je comprends : ne pas la quitter d’une semaine , le temps semble long ! Prends des vacances, ou tu vas te lacet !
réponse à . <inconnu> le 21/07/2008 à 09h40 : Elle ne me lâche pas les baskets, elle s’attache à mes pas, ...
Hier j’étais en panne d’ordinateur. C’est donc aujourd’hui que je viens te souhaiter un bon anniversaire. Puisque tu compte à rebours tu as un jour de moins. C’est cool !
Bonne fête à tous les Belges aussi bien à ceux de Belgique qu’à ceux qui sont venus s’installer ici et avec qui j’ai de très bons rapports. Ils sont sympa !
Voulez-vous voir l’endroit où God passe ses vacançes ? cette page
réponse à . tytoalba le 21/07/2008 à 07h30 : Ne pas quitter quelqu’un d’une semelle, c’est lui coller aux b...
Vive Tyto. Et vive tous les Belges, qui sont fiers de l’être.
Non pas les wallingants, non pas les flamingants, non pas les extrémistes de tous bords Ils/elles ne sont pas Belges, même si ils/elles ont eu la chance de naître dans ce beau pays de Cocagne. Ils/elles ne l’ont pas reconnue, cette chance.
Nous, les Belges, même les-z-émigrés (comme moi), nous y croyons, à la Belle Gique. Il n’y aura pas de Kosovo chez nous, car tous, nous oeuvrons pour l’Europe, gardant quand même nos identités nationales et régionales, linguistiques et culturelles. Arrêtons de confondre racisme politicien - qui est à hair comme toute forme d’extrémisme - et identité culturo-régionale - qui est à saluer et à cultiver.
J’ai grandement apprécié le courage de notre Souverain qui, il y a quelques jours, a refusé la démission d’Yves Leterme, premier ministre. Il a ainsi signifié aux extrémistes qu’ils ne passeraient pas. Youpie! En voilà encore un qui croit en la grandeur de notre petit pays qui a déjà accompli de si grandes choses!
L’ivrée, il y en a beaucoup qui la sèment, elle.
Le bon grain doit se battre pour survivre:
en France, ils disent: liberté, égalité, fraternité.
en Belle Gique, c’est: le Roi, la Loi, la Liberté!
« Ne pas quitter quelqu’un d’une semelle »

Ne pas quéquetter le con d’une femelle
Moi je dis bravo God, en accord avec Chirstian, cette expression du jour est la meilleure depuis des semaines. La recherche du sens profond de ces quelques mots, l’extrême finesse de l’explication, franchement, je me régale.

Je plaisante, God, bien sûr. Tout le monde a droit à des vacances, toi surtout, notre grand prêtre des mystères du bon François, et après tout ça laisse libre cours à l’imaginaire : ne pas quitter quelqu’un d’une semelle signifie-t-il qu’on marche immédiatement dans l’ombre de ses pas, ou bien que nos deux semelles avancent au même rythme ... ?? Bref, un océan de possibilités sur ce forum qui n’est certes pas qu’un verre d’eau !! 
c’est le pied qui est l’unité de mesure. Pourquoi ne pas dire : ne pas quitter quelqu’un d’un pied ? Bon, d’accord, généralement on trouve chaussure à son pied, mais pas toujours : comment deux va-nus-pieds* peuvent-ils ne pas se quitter d’une semelle ? Et deux cul-de-jattes ? Et deux cul-de-jatte qui se mêlent d’être va-nus-pieds comment restent-ils ensemble ? Je vous fais marcher, hein ?

* va-nu-pieds ? les règles de l’accord m’échappent !
La contrepèterie est très imparfaite, mais elle m’a titillé le gingin !
Si la personne que l’on suit pas à pas, est à gifler cela peut donner le contrepet suivant :
"ne pas quitter quelqu’un à baffer d’une semelle"

solution dans la soirée pour ceux qui n’auraient pas trouvé 
réponse à . chirstian le 21/07/2008 à 11h30 : c’est le pied qui est l’unité de mesure. Pourquoi ne pas dire...
va-nu-pieds : invariable !

Mais on n’a pas pensé aux unijambistes !
Vous imaginez Hermes qui jouerait au scaphandrier, avec des semelles en plomb et ses sandales ailées ?
C’est pourtant comme ça qu’il a inventé le ski nautique.
réponse à . chirstian le 21/07/2008 à 09h36 : je crois qu’en ce mercredi 27 juillet, God a battu tous ses records de con...
Sa-alut-hips, Chi-cih-Ctisrnaih,
mais que vient faire le 27 juillet ? et de surcroît mercredi ? Aurais-tuhips fê-hêté notre fiesse nat hier soir ?
Je viens d’aller rang-hips ranger la cour d’éc-hips -ole du barbecue national d’hips-hier soir.
On a eu Jo Destré et son piani à bret-hips-telles (un Sartois auss-hips) qui nous a joué quelques chouettes airs de musette pendant qu’une montgolfière noir-jaune-rouge traversait notre ciel !
Bonne fête à tous les belges, et que ceux qui n’en veulent plus aillent se faire voir ailleurs !

Hips-Hobbes
réponse à . HoubaHOBBES le 21/07/2008 à 12h24 : Sa-alut-hips, Chi-cih-Ctisrnaih, mais que vient faire le 27 juillet ? et de...
que vient faire le 27 juillet ? God a pris le lundi pour un jour de weekend et nous ressort une expression qui n’avait pas fait un tabac à l’époque. D’où la sobriété que j’évoque, qui était le signe des premières expressions. Mais chut !... il ne faut pas lui dire que nous sommes lundi !
« Ne pas quitter quelqu’un d’une semelle »
Le suivre partout, s’attacher obstinément à ses pas.

Pour en arriver à ce genre de comportement addictif, je ne vois que la "Fée Rhômone" pour entrelacer un autre destin au sien. De cette histoire de suivisme, je pense (donc je suis) que le nœud de l’affaire est à observer de près et même en boucle.
Notez que le sujet suiveur doit être fatalement placé dans le cirage et se doit absolument d’éviter le coup de pompe, celui qui fusille le moral. Là se mêle et rame et Cie me direz-vous... Ouais ouais, lâchez-moi la grappe Agrippine, surveillez plutôt le né rond, votre fils qui joue encore avec le feu... 
Ne pas quéquetter le con d’une femelle

A force de piétiner de trop d’impatience au bord du gouffre, on n’obtient rien ou si peu, "queue" dalle parfois. Pour conquérir une femme, mettre un pied devant l’autre et à sa suite requiert une stratégie ne laissant que peu de place au pifomètre. Elles aiment sentir la rose avant d’accepter la dose… Aussi, suivre un mode d’emploi vous sauvera d’un mauvais pas… de deux Monsieur.
Oh ! Oh ! Vertige de l’Amour... 
réponse à . <inconnu> le 21/07/2008 à 13h21 : Ne pas quéquetter le con d’une femelle A force de piétiner d...
Pour conquérir une femme, mettre un pied devant l’autre
est-ce là le but ultime de la conquête ? Sa quête ne consiste-t-elle pas plutôt à les écarter ?
emprunt avoué à Sacha Guitry qui disait, je crois : je n’aime pas les cuisses des femmes : quand j’en rencontre je m’empresse de les écarter.
Je ne suis pas Belge, mais j’aimerais souhaiter à tous les Belges et en particulier à ceux d’expressio, une excellente fête nationale. Je ne pratique pas la langue de bois. Si je n’étais pas à 100% sincère dans ce souhait, je ne le formulerais pas.

Étant un amoureux de la langue Française, j’ai depuis longtemps constaté que les habitants des pays francophones sont de bien meilleurs défenseurs de la langue que les français eux-mêmes. Je mettrais les Belges en premier et les Canadiens en second, mais il y a bien d’autres pays qui défendent la langue Française. Il y a beaucoup d’expatriés, dans ma famille et mes amis, et j’ai souvent constaté qu’il existait une nostalgie, non pas du pays, mais de la langue.

Pour les jeux de mots, la Belgique nous a donné le grand Maître : Raymond Devos, mais il n’y a pas que lui à défendre efficacement la langue. Un en particulier, qui est malheureusement et injustement pratiquement inconnu en France, et que je trouve excellent est Bruno Coppens. J’adore tous ses textes.

Je vais terminer par un autre domaine ou les Belges sont, à mon avis, les meilleurs : c’est la bière. Au goût, je serais plutôt trappiste, puisque mon classement personnel est : 1) Rochefort 10, 2) Orval, 3)Westmalle tripel (je n’ai, il est vrai, jamais goûté à la Westvleteren Abt 12, qui est, paraît-il, la meilleure). J’en bois environ 2 ou 3 par semaine. Pas plus, mais je les savoure. . . .
D’ailleurs une fois ce post envoyé, je vais me déguster tranquillement une Rochefort et trinquer à la santé de la Belgique.
réponse à . chirstian le 21/07/2008 à 14h07 : Pour conquérir une femme, mettre un pied devant l’autre est-ce l&...
vous placez l’amour à un bien curieux endroit, collègues... à moins que votre conquête soit celle des cuisses et pas du coeur !
réponse à . <inconnu> le 21/07/2008 à 14h36 : Je ne suis pas Belge, mais j’aimerais souhaiter à tous les Belges e...
je te rejoins, bien que peu adepte de la bière, mais si c’est pour la Belle Gique, trinquons ! Bien qu’étant jeune, elle n’est pas encore morte, et je souhaite très fort qu’elle ne le soie pas de sitôt !
réponse à . <inconnu> le 21/07/2008 à 14h41 : je te rejoins, bien que peu adepte de la bière, mais si c’est pour ...
Bonjour crayon bleu,
As-tu lu ma contribution #34 d’hier qui répond un peu à ton #24 ?
réponse à . chirstian le 21/07/2008 à 12h56 : que vient faire le 27 juillet ? God a pris le lundi pour un jour de weekend...
La sobriété était systématiquement de mise puisque le forum n’a été ouvert que dans la dernière semaine de décembre 2005. 
réponse à . Emeu29 le 21/07/2008 à 11h32 : La contrepèterie est très imparfaite, mais elle m’a titill&e...
Bravo pour ta contrepèterie, je n’en suis qu’une piètre adepte, j’ai en revanche un faible pour les distorsions ( mots et sens), ceci explique l’approximation... (sauf que hier j’ai reçu une volée de bois vert! à cause d’une histoire de pédalage)
réponse à . <inconnu> le 21/07/2008 à 14h53 : Bonjour crayon bleu, As-tu lu ma contribution #34 d’hier qui répond...
bien sûr, mon cher. J’y avais jeté un coup d’oeil ce matin... et effectivement, je laie ève hue, tout en étant satisfaite qu’un autre aie prêté attention à toutes ces petites choses. Comme disent nos amis anglais, "regards" 
réponse à . mickeylange le 21/07/2008 à 00h02 : God aurait-il des actions dans la chaussure ? Il bat la semelle et maintena...
Je ne suis pas le seul qui s’y perde !

Demain : les bottes de sept lieues
Après-demain : on n’emporte pas la patrie à la semelle de ses souliers
etc.

Après l’inventon du verbe "tanasser", je propose le verbe "zorber" puisque Machin (en #2) zorba le Grec.
réponse à . SyntaxTerror le 21/07/2008 à 15h52 : Je ne suis pas le seul qui s’y perde ! Demain : les bottes de s...
Tout à fait d’accord avec toi " zorber" c’est plus concis et tout aussi imagé que va te faire voir chez les grecs. Mais doit-on dire va te faire avant, "va te faire zorber" ou " je te zorbe" ?
Je sais là je tanasse un peu.
réponse à . <inconnu> le 21/07/2008 à 15h17 : Bravo pour ta contrepèterie, je n’en suis qu’une piètr...
(sauf que hier j’ai reçu une volée de bois vert! à cause d’une histoire de pédalage)
T’inquiète pas, moi aussi il m’a cafté à God. Tu peux comme lui traité Sarko de punaise c’est bien puisqu’il le fait, mais évite de plaisanter sur le vélo il aime pas. Mais tu pouvais pas le savoir.
Ne fais pas de lien avec la contrib précédente où je demandais simplement à SyntaxTerror s’il faut dire "va dire va te faire zorber" ou "je te zorbe"
Je voudrais pas être dénoncé à God tous les jours, déjà que j’étais collé samedi.
réponse à . <inconnu> le 21/07/2008 à 14h39 : vous placez l’amour à un bien curieux endroit, collègues... ...
vous placez l’amour à un bien curieux endroit, collègues... à moins que votre conquête soit celle des cuisses et pas du coeur
je te rejoins tout à fait, mais je réagissais sur le mot "conquérir" employé par Yannou. Or, l’objet d’une con-quête , clairement ce n’est pas la quête du coeur !
Si nous voulons avoir des aspirations plus nobles, et plus haut placé, il faut alors parler de coeurquérir ou de coeurquête.
Qué quête est-ce là ?  
réponse à . SyntaxTerror le 21/07/2008 à 15h52 : Je ne suis pas le seul qui s’y perde ! Demain : les bottes de s...
T’inquiète ! Quand on trouve chaussure à son pied, on ne la quitte pas de la semelle, et on prend son pied sans se lacet. Et on trouve sabot ! J’ai connu une ballerine pendant que je faisais mon service dans une espadrille de chasse , je te dis pas comme elle me bottait ! Il était tellement chaud-son... J’arrête , pencilblue va changer de couleur !
réponse à . chirstian le 21/07/2008 à 11h30 : c’est le pied qui est l’unité de mesure. Pourquoi ne pas dire...
Et pourquoi pas des vont-nus-pieds, hein ? 
réponse à . chirstian le 21/07/2008 à 11h30 : c’est le pied qui est l’unité de mesure. Pourquoi ne pas dire...
Il y a aussi le pif qui sert d’unité de mesure.
On ne dit pas non plus "ne pas quitter quelqu’un d’un mouchoir".
réponse à . chirstian le 21/07/2008 à 16h41 : vous placez l’amour à un bien curieux endroit, collègues......
j’aime bien coeurquérir... encore un autre mot à aligner derrière "tanasser’’, "zorber" et la "chmoteuse". Vive Expressio 
réponse à . chirstian le 21/07/2008 à 16h51 : T’inquiète ! Quand on trouve chaussure à son pied, on n...
penses-tu ! je suis bien au-dessus de tout ça...
réponse à . <inconnu> le 21/07/2008 à 18h53 : j’aime bien coeurquérir... encore un autre mot à aligner der...
J’aime bien aussi coeurquérir ! Sauf si c’est une femme de tête auquel cas, on court à l’échec !

Et comme dit le chat (fête Nationale de Belle Gique oblige), une joueur d’échec, c’est comme la peinture, s’il n’est pas brillant, il est mat ! 

Bonnes Vacances à Cot’, notre tantine pas manchote de la langue françoise ! 
Hier à 8 h Momolala déclarait:

PS - Préparez le verre d’eau : je m’apprête illico à changer d’ordinateur et de connexion Internet. A bientôt, peut-être !

depuis on ne l’a pas revue.
Ayons une pensée, pour cette nouvelle victime de Bill
rassurez-vous tous à 19h 21 elle a refait surface sur le canal 12.
Ouf !
réponse à . mickeylange le 21/07/2008 à 19h30 : Hier à 8 h Momolala déclarait: PS - Préparez le verre d&rs...
Et voili, et voilou, je suis revenue ! Je ne trouvais pas le bon trou de mon joli nouveau portable pour brancher le câble RJ45 qui refusait d’entrer dans l’orifice offert à la RJ11. Comme quoi le diamètre compte autant que la pointure pour les semelles battues ou pas.
réponse à . Emeu29 le 21/07/2008 à 19h19 : J’aime bien aussi coeurquérir ! Sauf si c’est une femme ...
C’est son téléphone qui s’est mis en vacances pour le moment, mais bientôt elle prendra le train du soleil et j’en suis très contente. Bonne Fête Nat aux Belges qui ne m’en voudront pas d’arriver comme les carabiniers ; ils savent que je suis sincère. Belle soirée à tous !
bien le bonsoir à vous tous et nous ne devons pas quitter quelqu’un d’une semelle, des ses espadrilles, de ses bottes de marinier, de ses sabots d, de ses coturnes, de ses amis c’est ici!! plein de bises ...Syl-Phil de
oups!! je tape trop vite...et phil remplit les verres trop vite aussi ..
Qui chante à sa semelle " Ne me quitte pas" du Grand Jacques (le plus grand Belge de tous les temps, selon le public de la RTBF en décembre 2005) ?
Voir cette page
réponse à . mickeylange le 21/07/2008 à 16h33 : (sauf que hier j’ai reçu une volée de bois vert! à c...
"Cher" Mickey... Je n’ai pas envie de te répondre, mais alors pas du tout. Tu fais partie des personnes que je me suis résolu à ranger dans une catégorie bien précise -ce que j’évite généralement-, en l’occurrence celle dont on dit volontiers que leur répondre revient à les instruire. Seul l’emploi de certains vocables ((pas innocents du tout) dans ton pitoyable billet me fait réagir.
J’ai signalé à God, en son statut de "webmaster", et comme il en a lui-même institué la possibilité, ton intervention ainsi que celle de maud_pace dont c’était (à ma connaissance et sous ce pseudo) la première, ou l’une des premières, ce qui lui vaut à mes yeux circonstance atténuante... je souhaite simplement que tu n’aies pas ouvert une "nouvelle voie"...
Je ne m’en suis pas seulement senti le droit mais le devoir, et je l’ai dit.
Je n’ai pas cafté, ni agi dans l’acception d’un des divers vocables que tu emploies. Ce que ce terme suppose de lâcheté, je le laisse à ceux qui par exemple, sous l’occupation nazie, dénonçaient des Juifs... ou des homosexuels. Si tu te sens morveux, mouche-toi je te prie.
Je ne suis ni Juif ni Nègre ni homosexuel -au cas où cela intéresserait quelqu’un de le savoir. Je suis juste assez au fait de la vie pour savoir que les plaisanteries et blagues "sur" les Juifs, les Nègres et les homosexuels, il vaut mieux en laisser l’exclu aux susdits qui, en ayant assez bavé pour ça, en ont seuls le "privilège".
Toi, et pour la deuxième fois consécutive, tu empestes ce site avec de pitoyables "théories" sur la "civilisation" qui puent l’extrème-extrème-droite. Personnellement, je t’en dénie le droit.
Si personne n’intervient, Expressio sera bientôt un site "en odorama". Laiisse-moi te dire que je n’y serai plus.
Dans l’attente de l’arbitrage du Master des lieux (et sans "sluuuurp" pour autant, quitte à te frustrer... ni particulière salutation à ton égard).
P.S.: J’ignore où tu vis. Ici en France, depuis (trop) peu, les injures racistes et homophobes constituent des délits passibles de poursuites au civil et au pénal.
PPS: Je signale le présent post à God.

"Mon père m’a dit... "Occup’toé po d’la politique..." J’y ai répondu... "J’m’occup’rai pas d’la politique... tant qu’la politique ell’ s’occupera pas d’moé..!" (Gilles VIGNEAULT)
réponse à . <inconnu> le 21/07/2008 à 14h39 : vous placez l’amour à un bien curieux endroit, collègues... ...
Je souhaite, quitte à m’enfoncer dans le rôle de "lourdingue du site", appuyer ta réaction. Je commence à ne pas me sentir très à l’aise ici.
réponse à . AnimalDan le 21/07/2008 à 21h59 : "Cher" Mickey... Je n’ai pas envie de te répondre, mais alors pas d...
Laiisse-moi te dire que je n’y serai plus.
En voilà une bonne nouvelle 
En hommage à ton talent cette page
AnimalDan, Mickeylange, je crois que vous illustrez aujourd’hui l’expression de demain. Avant l’heure c’est pas l’heure !  
réponse à . chirstian le 21/07/2008 à 23h12 : AnimalDan, Mickeylange, je crois que vous illustrez aujourd’hui l’ex...
Content que tu te décides à mettre ton grain de sel... Mais... C’est QUAND l’heure de QUOI, à ton avis ..?
réponse à . chirstian le 21/07/2008 à 09h44 : la merguez ne quitte pas la brochette d’une semoule : couscous panier...
la merguez ne quitte pas la brochette d’une semoule : couscous panier, patates en rond .
Excellent de chez trop bon !

Je reviens du feu d’artifice du Parc Royal. Féérique ! C’est la fête des belges, et c’est très bien comme ça.

Aux esprits chagrins ou tanasseurs, je voudrais dire une chose : souriez, et vous verrez que la vie vaut la peine d’être vécue simplement et en bonne compagnie.
Bises et bonne nuit les petits et le grands 
réponse à . AnimalDan le 21/07/2008 à 23h38 : Content que tu te décides à mettre ton grain de sel... Mais... C&r...
mon intervention s’expliquait par le fait que j’avais lu "se battre à fleurets mouchetés " comme prévision d’expression de demain, mais nous sommes en rediffusion , et God nous ressort aujourd’hui un "au fur et à mesure" sans rapport avec une quelconque brouille.

Bon sinon , personnellement je dis que l’humour est un exercice trop sérieux pour y mettre des messages politiques ou philosophiques qui risquent de blesser. Je crois que l’on a parfaitement le droit de rire de n’importe quoi, à condition de le faire dans un souci de qualité. C’est une notion subjective ? OK : nous pouvons donc nous planter ! La réaction d’un lecteur (participant actif ou non) nous en fait prendre conscience et il est simple de faire marche arrière en effaçant l’intervention litigieuse. Pas besoin de God pour cela : c’est une règle de simple savoir vivre en groupe.
Je crois que la paix sur ce site où chacun apporte quelque chose de précieux (et notamment la variété), est à ce simple prix.
Quand je trouve une intervention qui m’irrite, sur le fond ou la forme (car j’aime le français, et je souffre quand on l’écorche) je m’empresse d’admirer la suivante.Mais moi je suis Sélénite, alors il y a des allusions que je ne comprends même pas... 
réponse à . file_au_logis le 21/07/2008 à 10h06 : L’ivrée, il y en a beaucoup qui la sèment, elle. Le bon grai...
L’ivrée, il y en a beaucoup qui la sèment, elle

Ivrée : plante parasite qui envahit les alentours des bars et des boïtes ; on peut la planter en toute saison et elle a la particularité de fleurir surtout le samedi soir ; on l’arrose largement avec un ou deux verres mais pas plus, car à Troyes (et pas seulement dans cette bonne ville), bonjour les dégâts ; certains ajoutent comme engrais des résidus de soirées trop arrosées, et elle s’étale alors en gerbes. Très appréciée et très répandue, l’ivrée peut aussi être livrée à domicile par un coursier enivré en livrée.
L’ivrée se consomme nature, en infusion, en décoction ou en macération. Son abus conduit malheureusement à l’ivresse.
Proverbes.
Pour le fêtard : "Qui sème l’ivrée récolte la gueule de bois"
Pour le montagnard : "Qu’importe le flocon pourvu qu’on ait l’Everest"
Purée ! Ce 21 juillet 2008, je ne sais pas quelle était la température extérieure mais ça chauffait chez les voisins du dessus...

Dites-moi... il y a deux jours, on battait la semelle... aujourd'hui, on ne doit pas la quitter pas...
L'a acheté un magasin de chaussures M'sieur IznoG0d ? Ou il est devenu cordonnier ?


Chez not' Georges, à son grand regret !, il y en a une qui ne le quitte pas d'une semelle !

Elle est laide, elle est plus plate que limande, elle est méchante comme une teigne, elle est bête comme un troupeau d'oie... et elle est là !

Si seulement l'était moribonde,
Je dirais : "Tout n'est pas perdu,
Elle me trompe c'est entendu,
Mais elle va quitter le monde."
Malheureusement jamais elle tousse :
Elle nous enterrera tous.


C'est impertinent, un tout petit brin méchant, mais qu'est-ce que c'est drôle ! 

Voici toute l'histoire à cette page.

Écoutez sans crainte : ce n'est pas Bertola qui chante !


Origine
Lapidaire…
Et alors Môssieur deLassus, mon "à la semelle prochaine" que vous avez décrié ignominieusement dans votre #104 vénéneux pour des raisons bassement électorales faisandées de fourberie fourbitude, mon "à la semelle prochaine" donc n'était-il pas une deuxième fois héroïquement prémonitoire ?
réponse à . DiwanC le 03/05/2017 à 01h14 : Dites-moi... il y a deux jours, on battait la semelle... aujourd'hui, on ne doit...
Et dire que nous avons eu droit aux deux seules expressions du site avec le mot semelle !
réponse à . DiwanC le 03/05/2017 à 01h06 : Purée ! Ce 21 juillet 2008, je ne sais pas quelle était la te...
Wouaouuuu ! C'est vrai dis donc ! Je suis allé jeter un oeil........ben mon vieux, ça envoyait du lourd !

Moi j'ai trouvé ce Dieu qui ne le lache pas d'une semelle...

Je serai triste comme un saule
Quand le Dieu qui partout me suit


Si vous voulez le son...

Et le café démarre.......
Vulgairement (et familièrement ?): «Lui coller au cul» 
«Miche à miches» comme les footbaleurs ou encore: «marquage à la culotte»
réponse à . Jacques1949b le 03/05/2017 à 07h00 : Vulgairement (et familièrement ?): «Lui coller au cul»&n...
En sport mécanique:
"Lui sucer la roue"
Gospellons tous en choeur : « Oh lapidaire... »
réponse à . chirstian le 21/07/2008 à 09h36 : je crois qu’en ce mercredi 27 juillet, God a battu tous ses records de con...
Tout est dit !
La pie est un oiseau de proie, parce que la pie d'aire. 
réponse à . chirstian le 21/07/2008 à 09h32 : Ne pas quitter quelqu’un d’une semelle, c’est lui coller aux ...
Voilà qui ne doit pas plaire à certains basques... Auparavant (japonais ?) on aurait dit: fais gaffe à l’ETA ! 
réponse à . BOUBA le 03/05/2017 à 06h20 : Wouaouuuu ! C'est vrai dis donc ! Je suis allé jeter un oeil......
Moi j'ai trouvé ce Dieu... Claudel, ce fut derrière un pilier de Notre-Dame ! 
Autres temps...
Grâce à la technique, God-Créateur écrit chaque jour qu'il fait à ses ouailles...
Autres mœurs...
Quelques privilégiés d'ici l'ont vraiment rencontré, partageant avec lui le pain et le vin... et pis entrée-plat-dessert-café parce qu'il ne dédaigne pas les nourritures terrestres not' Divinité !


réponse à . mickeylange le 21/07/2008 à 00h02 : God aurait-il des actions dans la chaussure ? Il bat la semelle et maintena...
God aurait-il des actions dans la chaussure ?
Il bat la semelle et maintenant il ne veut plus la quitter !
D'où l'adage bien connu : Chassez la semelle par la porte, elle revient par Windows.
Quelques privilégiés d'ici l'ont vraiment rencontré

Je suis de ces élus ! ....Alleluiah !
Grande et ma joie depuis ce jour béni entre tous...
réponse à . <inconnu> le 21/07/2008 à 14h36 : Je ne suis pas Belge, mais j’aimerais souhaiter à tous les Belges e...
Pour les jeux de mots, la Belgique nous a donné le grand Maître : Raymond Devos
D'accord, c'était la drache nationale, ce n'est pas une raison pour laisser croire que Devos, né à Mouscron, était Belge !
réponse à . Jacques1949b le 03/05/2017 à 08h45 : Voilà qui ne doit pas plaire à certains basques... Auparavant (ja...
frais gaffe à l’ETA !
No, no, l'età
réponse à . SyntaxTerror le 03/05/2017 à 09h47 : Pour les jeux de mots, la Belgique nous a donné le grand Maître&nbs...
C'était un Hurlu qui a eu la berlue ?

Non sans rire il était quoi s'il n'était pas Belge ?
Semelle… Qu'en dit M'sieur Rey ?
Attesté vers 1460, le mot est d'origine incertaine. Pfff… nous v'là bien.

Heureusement, ses copains Bloch et Wartburg proposent d'y voir une altération de lemelle (vers 1200), considéré comme une variante picarde de lamelle diminutif de lamina → lame.

Ensuite, M'sieur Rey part dans un délire de linguiste : si tu ne t'appelles pas syanne, tu n'y comprends pas grand-chose… Un "pas grand-chose" dont on ne retiendra sans doute rien ; donc ce n'est pas la peine d'en causer !

Bon camarade, il cite également Guiraud. L'est pas simple non plus le Pierre… Il voit des formes anciennes et dialectales : sumelle, soumelle ; du gallo-roman : sublamella et du latin sublamina → lame du dessous.

Ça va ? Vous suivez ? Alors on continue !

Revenons à notre semelle, dessous d'une chaussure. Par métonymie, le mot signifie "longueur de pied" (1611), qu'on retrouve en escrime dans l'expression reculer (rompre) d'une semelle. Le contraire ne pas reculer d'une semelle, c'est faire preuve de fermeté (XVIe s.)

En 1630, on avait aussi courir d'une semelle, c'est-à-dire "aller à pied d'un point à un autre", expression qui a disparu. Dommage…

Au XXe, on a créé c'est de la semelle qui désigne une viande trop dure à nos délicates quenottes. Et aussi en garder sous la semelle, un brin argotique, signifiant "avoir des ressources en réserve", expression "ignorée" par M'sieur Rey !

Bon… c'est à peu près tout ce que j'ai en magasin. 

réponse à . SyntaxTerror le 03/05/2017 à 09h37 : God aurait-il des actions dans la chaussure ? Il bat la semelle et maintena...
Ah ! joliii !
J'ai pas été encore voir au-dessus "scènes de ménage" mais il semble que ça vaut le coup d'après vos écrits... et puis j'ai pas d'idées ce matin peut-être la semelle des 4 jeudis ? bof...
réponse à . BOUBA le 03/05/2017 à 10h41 : C'était un Hurlu qui a eu la berlue ? Non sans rire il é...
Non sans rire il était quoi s'il n'était pas Belge ?
Ben, Français né en Belgique, comme un certain nombre d'autres.
(J'ai eu un copain de fac qui m'a expliqué qu'il était né à Mouscron parce que c'était l'hôpital le plus proche du domicile de ses parents.)
réponse à . BOUBA le 03/05/2017 à 09h39 : Quelques privilégiés d'ici l'ont vraiment rencontr&eacut...
God marching in, ça veut dire qu'il a marché dedans ?
Certains (es) disent que le mariage est une très longue garde à vue... Je trouve pas.
Que penser alors de Talaria ou encore d'Hermès ? Ils connaissaient le sujet il me semble...
réponse à . SyntaxTerror le 03/05/2017 à 11h04 : Non sans rire il était quoi s'il n'était pas Belge ...
J'ai trouvé ça chez M'sieur Wiki (cette page) :

"Devos" en néerlandais signifie "le renard". Mais pourtant, pas de doute : son père, né à Tourcoing en 1887, son grand-père Charles (administrateur de La Libre Parole), né à Bousbecque, en 1841, sa mère, bretonne de Vitré, sont français. À sa naissance à Mouscron, en Belgique, à deux pas de la frontière avec la France, son père le déclara à la maison communale de cette ville, où ses parents avaient alors une propriété, le château de Tourelles. Mais il omit de l'inscrire également au consulat de France.

Malgré des papiers d’identité en bonne et due forme, sa situation de fond ne fut jamais régularisée. En 2002, interrogeant à ce sujet le service chargé des Français nés à l'étranger, à Nantes, il se vit répondre : "Il n’y a pas de M. Devos sur nos tablettes…". Raymond Devos traduira cette ambiguïté avec humour : "Je suis né avec un pied en Belgique et un pied en France, c’est pour cela que je marche les pieds écartés."


réponse à . mickeylange le 03/05/2017 à 11h11 : God marching in, ça veut dire qu'il a marché dedans ?...
Non... il se contente de marcher sur l'eau !...

réponse à . DiwanC le 03/05/2017 à 10h46 : Semelle… Qu'en dit M'sieur Rey ? Attesté vers 1460, le mot es...
Ben mon colon, t'en connais un reyon sur les semelles. Mais tu nous causes pas des semelles des pieds noirs. Les semelles des pieds noirs étaient de mauvaise qualité, la teinture, avec la transpiration des pieds (En Algérie y fait chaud) donnait aux pieds une couleur sombre et une odeur particulière. C'était pas comme les sabots noirs et vernis de Blanquette. Je sais pas si les cornes des pieds noirs sont zébrées, mais ça m'étonnerais qu'après ce que je viens de dire ils aient les yeux doux ! 
réponse à . mickeylange le 03/05/2017 à 11h34 : Ben mon colon, t'en connais un reyon sur les semelles. Mais tu nous causes ...
En fait, je ne connais pas grand-chose !
Je grappille chez les autres… je maraude… je glane ici, je récolte là… et je reviens vider mon panier sur les étals de ce mêêêrveilleux site !

réponse à . SyntaxTerror le 21/07/2008 à 15h52 : Je ne suis pas le seul qui s’y perde ! Demain : les bottes de s...
Je suis largué avec tes expressions ! C'est du parler local ou alors c'est belge ?
Pourquoi n'avons nous pas en langue étrangère du Belge vu que le Néerlandais y figure ? Je veux pas chercher la petite bête, mais je pose tout de même la question.... Si vous avez une réponse...
réponse à . le gone le 03/05/2017 à 12h04 : Pourquoi n'avons nous pas en langue étrangère du Belge vu que...
T'as fumé autre chose que du Belge ?
LE JEU DES MOTS CACHÉS (jeu nº 363) Synonymes
J'ai planqué, dans le texte ci-dessous, 13 SYNONYMES DE DÉCANILLER . À vous de jouer...c'est parti !


- Doyen, je suis navré, mais c'est, paraît-il impossible que la mairie puisse nous cèder une salle pour demain...
- Bon, ben y'a des bars assez grands pour nous accueillir...Tiens, là, chez Mado, ce bar est parfait, y'a de la place et il est tranquille...
- Oui, on peut le prendre à l'essai...et puis on n'a pas le choix, tous les membres de la piscine en plein air veulent, dès mai, nager !
- C'est exact, donc à partir de demain il faut absolument établir les bases pour ce qui est des carnets des membres et étudier les règles !
- Tu vas encore devoir supporter Ève et ses corrections aux règles...mais décan, paix avant tout, tu sais bien que tu as l'appui inconditionnel de tout le monde...
- C'est vrai, Ève est assez rebelle mais j'ai eu à combattre dans des guerres pires et, ma foi, je les ai gagnées !
- L'autre jour, je l'ai rencontrée et je lui ai reproché carrément: “qui t'es toi pour mettre toujours en cause la parole de notre doyen, lui qui ne reçoit que d'éloges et... unanimes ?”
- Qu'a-t-elle répondu ?
- “De quoi je me mêle ? Ne viens pas manger dans ce plat qu'est le mien !” voilà ce qu'elle m'a répondu ! Mais je te répéte que le plan que tu auras tracé, ce plan, t'es sûr qu'il sera approuvé !
- Ne t'en fais pas, la réunion se déroulera sans imprévus, j'en suis sûr !
réponse à . joseta le 03/05/2017 à 12h32 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (jeu nº 363) Synonymes J'ai planqué...
J'en vois 13.
J'enfile mes souliers d'beu et j'écoute Félix :
"Au paradis, paraît-il, mes amis
C'est pas la place pour les souliers vernis..."

Comment?
Qui c'est qui a dit "casse-toi pauv'con" ?
réponse à . ipels le 03/05/2017 à 14h04 : J'en vois 13. J'enfile mes souliers d'beu et j'écoute...
Ma boule de cristal ne m'en révèle que 11... 

Ah ! le cher Félix... quand je commence à l'écouter, je ne peux plus le quitter (tiens ! comme les semelles du jour !).
Contrairement à lui, mes souliers n'ont guère voyagé... mais comme lui, sur le bord de mon chemin, j'ai trouvé un joli petit bonheur qui m'a souri... on a fait des bourgeons et il n'est jamais parti.

On se retrouve pour la solution ?

Pour une solution liquide alors, une indigo, une azurée !
réponse à . ipels le 03/05/2017 à 15h09 : Pour une solution liquide alors, une indigo, une azurée !...
Comme qui dirait couleur lagon... !
- Salut Sylvie...toujours avec ton petit parasol, hein ?
- Oui,elle me suit partout mon ombrelle !
- Et ta petite soeur ?
- Elle vient derrière; elle me suit comme mon ombre, elle !
À la prison de femmes
- Tu sais, Ève s'est mis à collectionner des dés à coudre...
- pourquoi ça ?
- pour qu'on dise d'elle "l'Ève à dés"...


1) SÉPARER (c'est, paraît...)
2) DÉBARRASSER (des bars assez...)
3) LÂCHER (là, chez...)
4) SE BARRER (ce bar est...)
5) LAISSER (l'essai)
6) DÉMÉNAGER (dès mai, nager)
7) PARTIR (à partir)
8) DÉCAMPER (décan, paix)
9) DÉGUERPIR (des guerres pires)
10) QUITTER (qui t'es...)
11) DÉLOGER (d'éloges et...)
12) PLAQUER (ce plat qu'est...)
13) PLANTER (plan, t'es...)
Voilà !
réponse à . joseta le 03/05/2017 à 17h50 : À la prison de femmes - Tu sais, Ève s'est mis à colle...
Prêt pour la discussion M'sieur le Directeur ?
- Céder… il n'est pas bien caché, certes, mais il est là ! Et quand on cède la place, on décanille
s' pas.
Cela dit, si tu ne veux pas, je lâche* l'affaire ! Et quoi qu'il en soit, merci ! 

* Pas trouver "lâcher"…
réponse à . joseta le 03/05/2017 à 17h50 : À la prison de femmes - Tu sais, Ève s'est mis à colle...
¡ yé ! (in petto)
Va y avoir de nombreuses semelles françaises ce samedi, à Montréal.
Plus de 57000 Français sont inscrits pour voter.
réponse à . DiwanC le 03/05/2017 à 18h04 : Prêt pour la discussion M'sieur le Directeur ? - Céder…...
C'est que 'céder', il était pas sur sa liste !  
réponse à . DiwanC le 03/05/2017 à 18h04 : Prêt pour la discussion M'sieur le Directeur ? - Céder…...
Le Directeur ne peut 't'aider' avec 'céder'; 'c'est des'...bêtises. En effet, 'céder' (sa place) a à voir davantage avec la politesse, qu'avec 'se barrer'. En outre, il n'est cité nulle part en tant que synonyme de 'quitter'. Tu veux que, pour te convaincre, je t'envoie un 'CD' ?  
Le Directeur
Tu deviens tout un expert, Slepi-Geppeto !  
réponse à . joseta le 03/05/2017 à 19h06 : Le Directeur ne peut 't'aider' avec 'céder'; 'c'est des'...bêtises....
Euh... Monsieur le Directeur, si on te menace de manière inquiétante, effrayante, terrifiante, tu vas céder la place... et ce ne sera pas seule politesse mais sage sauve-qui-peut !

On essaie ?  

Tu me prêtes ta place près du radiateur ?
Veux bien te la prêter.
Mais un gentleman ne la donne pas, pas à une dame !
Étant donné vos performances, les radiateurs ont été supprimés. 
Le Directeur
réponse à . joseta le 03/05/2017 à 21h50 : Étant donné vos performances, les radiateurs ont été...
Directatude inadmissible ! Môssieu le Directeur continuera à se chauffer au soleil ibérique et nous les petits, les sans-grades, on se les gèlera ! Bravo... Belle mentalité !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Ne pas quitter quelqu'un d'une semelle » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?