Ne pas y aller de main morte - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Ne pas y aller de main morte

Frapper violemment.
Agir, intervenir brutalement, sans retenue.

Origine

Si le deuxième sens n'est qu'une métaphore issue du premier, ce dernier (le premier, donc !) est aisément compréhensible.

Prenez une main qui, pour une raison ou pour autre (malencontreux coup de katana Lien externe, accident du travail...) est détachée du bras auquel elle appartenait. Vous constatez que cette main devient totalement inactive, incapable du moindre mouvement. C'est ce qu'on peut, sans crainte de se tromper, appeler une main morte.

Prenez maintenant une main normale, située au bout du bras d'un bonhomme un peu bestial, capable d'asséner des coups très forts à quelqu'un d'autre.
Par opposition à la main précédente complètement inerte, celle de notre bonhomme, lorsqu'elle frappe, est bien vivante et elle peut faire très mal.

Cette simple comparaison a suffi pour que, dès le XVIIe siècle, on ait pu dire d'un tel type que, lorsqu'il frappait, il n'y allait pas du tout de main morte.

Exemple

« Diable, Messieurs ! dit le cardinal, trois hommes hors de combat pour une dispute de cabaret, vous n'y allez pas de main morte (...) »
Alexandre Dumas - Les trois mousquetaires

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Ne pas y aller de main morte » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Angleterreen Not to do things by halvesNe pas faire les choses à moitié
Angleterreen Not to pull one's punchesNe pas ménager ses coups
États-Unisen Not to pull one's punchesNe pas tirer ses coups de poing
Espagnees No andarse con chiquitasNe pas user de petites choses
Espagne (Catalogne)es No tenir miraments /contemplacionsNe pas avoir d'égards
Italieit Non andar(ci) per il sottileNe pas (y) aller pour le fin
Italieit Andarci giù di bruttoY aller par dessous mauvaisement,
Pays-Basnl Rake klappen uitdelenServir des claques bien visées
Pays-Basnl (een probleem) met harde hand aanpakkenS'attaquer ( à un problème) avec la main dure
Pays-Basnl Niet met fluwelen handschoenen aanpakkenNe pas prendre avec des gants de velours
Pays-Basnl Met grof geschut komen Venir avec de l'artillerie lourde
Brésilpt Descer o braçoDescendre le bras

Déformée

Ne pas y aller avec le dos de la main morte

Vos commentaires
Tempête sur mon coin de littoral... le vent n’y va pas de mer morte ..! 
Le vent n’y va pas de mer morte
Ce sont galets que vent apporte
Jusqu’au parking
Ce soir c’est la fête au hareng
Jusqu’aux vitres des restaurants
Et blang et bling

Vous r’prendrez bien un p’tit galet
Dans vot’par’-brise..? Sur le perrey
La ouache ’(*) est forte...
(* ce sont embruns que vent déporte...)

L’tourist’ ne saurait seul vomir
(Un sac, Madame..?)
L’écume a vit’fait de venir
Au bord des lames...
j’ai toujours cru que c’était : "le dos d’une main morte" !

On dit d’un critique qu’il a la dent dure ce qui n’indique pas qu’il soit injuste, mais plutôt qu’il est difficile à contenter ... Bref, il ne mâche pas ses mots = il ne prend pas de gants, et n’y va pas avec le dos d’une "main morte" ... Il est mordant, incisif, c’est-à-dire "coupant" comme les dents situées entre les canines ... (incisif ! quoi !)
Pour moi, c’est avoir la dent dure ! 
Ne pas y hâler sur les bords de la mer morte.
Et bé! c’est vrai que le vent n’y est pas allé de main morte cette nuit...il y est même allé de main (cé)leste.
Dadou, qui ne voudrait vraiment pas être demain morte...!
réponse à . AnimalDan le 11/11/2008 à 00h06 : Tempête sur mon coin de littoral... le vent n’y va pas de mer morte...
ne pas y aller de main morte, ne pas y aller de mer morte: les deux vont quand même de pair, et cela est bien vivant! 
M’est avis que le vent et la pluie ne sont pas près d’y aller de main morte avec nous : la Terre transpire et éternue. Quand elle se mettra à tousser...

La main de la soeur qui traînait dans la culotte d’un zouave était-elle morte ou vive ? Je vous laisse avec cette question existentielle, ayant un (encore) déménagement à faire.

Toutes mes pensées vont à ceux dont les mains et le coeur ardent sont morts (10 millions, rien que ça) pour des gisements de fer et de charbon dont personne ne se souvient aujourd’hui qu’ils ont existés. La première guerre industrielle a frappé l’Europe, à l’échelle industrielle. Temps modernes, dites-vous ?
réponse à . file_au_logis le 11/11/2008 à 08h14 : ne pas y aller de main morte, ne pas y aller de mer morte: les deux vont quand m...
On s’est encore levés en même temps, chacun dans son fuseau horaire ! Belle journée Filo, et bonne journée expressionaute à tous !
après le décès de sa main , la veuve poignet a décidé de ne plus y aller de main morte.
petits rappels historiques :
Parce qu’il cachait sa main morte dans son gilet , Napoléon était surnommé le manchot empereur.
Quant à Cervantes -le manchot de Lepante- il n’écrivait pas de main morte, mais de l’autre.
Nelson ne besognait pas Emma Hamilton de main morte, pourtant il avait le manche chaud.
on dit ,du sexe qui n’y va pas de main morte, qu’il vit.
réponse à . chirstian le 11/11/2008 à 08h32 : après le décès de sa main , la veuve poignet a décid...
Excellent !
Je voulais rajouter "elle en reste sans vit" mais je suis trop tard !
Damned ! 
Bonjour à tous !
réponse à . chirstian le 11/11/2008 à 08h47 : on dit ,du sexe qui n’y va pas de main morte, qu’il vit....
Ce qui est plutôt vrai pour le sexe masculin, et parfois s’il vit, c’est grâce à Sylvie.

Quand au sexe féminin quand il vous "tape", il n’y va pas de main morte comme l’exprime le poème suivant :


Livre, Euro, Yen, Dollar, ou Lire,
La Femme en connaît la valeur.
Car l’argent __ qui n’a pas d’odeur ! __
A sur elle un puissant empire :
C’est sont principal séducteur !

Serait-ce pas, j’ose le dire,
Pour cela que le Créateur,
__ Un tantinet pince-sans-rire __
A mis à cet être enchanteur,
Pour marquer son instinct tapeur,

Où je pense... une tirelire !  
@ JeanLeLion: Je t’avertis, je ne vais pas y aller de main morte! Tu vas devoir faire tout le boulot car je n’arrive à t’y amener directement. Alors voilà: Tu vas sur cette page, ensuite tu choisis "boutique", puis "cartes postales", tu descends un chouïa (disons un fifrelin) et là, tu cliques à volonté. C’est ce que je te souhaite pour cette jolie journée. (En me basant sur la liste de file_au_logis.)
   
réponse à . cotentine le 11/11/2008 à 01h08 : j’ai toujours cru que c’était : "le dos d’une main...
Chez nous, on dit aussi, "ne pas y aller avec le dos de la cuillère", qui veut dire la même chose, mais j’ai beau analyser la chose, je ne vois pas bien le rapport.
Le jour où l’Art miss tisse, il est clair que l’on ne peut que te souhaiter un bonnannif!, cher Jean sans Terre-Richard Coeur de Lion

Beaucoup de tartes, gâteaux et bulles, c#est tout le mal que nous te souhaitons de tout coeur (de Lion, bien sûr). Oui, je sais, c’est très ... Terre à Terre, mon cher Jean...

Qu’a cela ne tienne, il est temps que Maaaaaaaaarceeeeeeeeeeeeeeellllllllllllllllllllllllllll et Bernaaaaaaaaaaaaaaaaaaaard reviennent au turbin, là, pour te faire les sévices le service d’usage.
Zut alors, j’ai failli oublier. Heureux anniversaire à JeanLeLion.

iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
IIIIIIIIIIIIIIIIIII
IIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
réponse à . file_au_logis le 11/11/2008 à 09h57 : Le jour où l’Art miss tisse, il est clair que l’on ne peut qu...
Ah, il aime aussi le camembert? Alors JeanLeLion, avant le gâteau (où après, c’est toi qui choisis...) cette page
Je pensais que cette expression avait un rapport avec la mainmorte, règle qui régissait les héritages de serfs au moyen-âge...
Nous n’irons pas de main morte demain à mainmorte cette page
réponse à . horizondelle le 11/11/2008 à 09h49 : @ JeanLeLion: Je t’avertis, je ne vais pas y aller de main morte! Tu vas d...
Excellent !

Et joyeux anniversaire à JeanLeLion 
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 09h48 : Ce qui est plutôt vrai pour le sexe masculin, et parfois s’il vit, c...
Tu n’y vas pas de main morte ! Irais-tu jusqu’à approuver la définition de Jules Renard (je crois) : "la femme est un roseau, le plus frêle de la nature, mais c’est un roseau dépensant " ? 
réponse à . horizondelle le 11/11/2008 à 09h54 : Chez nous, on dit aussi, "ne pas y aller avec le dos de la cuillère", qui...
Bin..? Si tu "y vas" (te sers...) avec le dos d’une cuillère, tu auras qu’une petite dose..! Il est là, le rapport... 
réponse à . horizondelle le 11/11/2008 à 09h54 : Chez nous, on dit aussi, "ne pas y aller avec le dos de la cuillère", qui...
Essaie donc de manger de la soupe ou des petits pois avec le dos de la cuiller... et tu verras !

Quant à l’expression "ne pas y aller avec le dos de la main morte" que cite notre Cotentine nationale et préférée, c’est une "expression-valise" (ne pas y aller de main morte + ne pas y aller avec le dos de la cuiller = ne pas y aller avec le dos de la main morte), qui relève du comique de mots et de l’humour absurde.
Ne pas y aller en deux coups de cuillers à peau de main morte, en quelque sorte...

(Il m’a précédée, l’Animal ! Mille excuses pour la redite...)
réponse à . syanne le 11/11/2008 à 11h03 : Essaie donc de manger de la soupe ou des petits pois avec le dos de la cuiller.....
Nan nan, c’est bien plus savoureux quand c’est toi qui nexpliques ! 
Voici à cette page quelqu’un qui y a goûté.
Les dernières vieilles mains "qu’on écoutait même pas ce qu’elles racontaient" sauf le 11 novembre pour le principe, elles sont mortes, elles font plus le salut aux couleurs toussaint terne. Elles tripotent plus les vieilles médailles sur les vieux vieux coeurs poilus.
Merci !! J’avais presque oublié ce texte, et complètement le nom de l’auteur..!
Faudrait, à défaut d’une touche "main-morte" sur les claviers, inventer un smilee "main-morte" dont j’userais pour relativiser mes billevesées...
Mes révoltes seront demain mortes
Ce sont avis que vent emporte
On dira "Oh qu’il est moignon"
Je m’occuperai de mes oignons
Par la racine du bulbe.
réponse à . horizondelle le 11/11/2008 à 09h54 : Chez nous, on dit aussi, "ne pas y aller avec le dos de la cuillère", qui...
y’a quand même un petit rapport ... car ne pas y aller avec le dos de la cuillersignifie " agir sans précautions, sans modération : c’était, d’après une rumeur, le privilège du bourreau !
dans l’argot de 1878, est présent le sens de "main" (morte depuis, sans doute) dans se serrer la cuiller (ou la louche pour les plus gourmands ! 
Au printemps la main verte
A l’automne la morte
Pour ramasser les feuilles et les choses brunes et rousses.
réponse à . cotentine le 11/11/2008 à 11h20 : y’a quand même un petit rapport ... car ne pas y aller avec le dos d...
Dans ce sens, c’est "y aller avec le dos de la cuiller" qui serait plus douloureux, voire contondant, alors...
réponse à . AnimalDan le 11/11/2008 à 11h17 : Mes révoltes seront demain mortes Ce sont avis que vent emporte On dira "...
Mes révoltes seront demain mortes
Ce sont avis que vent emporte

En lisant ces lignes je pense au "Pauvre Ruteboeuf" de Ferré... Du coup je m’en vais écouter le grand Léo sans y aller de feuille morte.
Au pêcheur qui n’y va pas avec le dos de la cuiller, le plus gros tas de poissons !
réponse à . subbuteo le 11/11/2008 à 11h30 : Mes révoltes seront demain mortes Ce sont avis que vent emporte En lisan...
T’es gentil, toi, tu sais..?
A quoi ça sert qu’AnimalDucros se décarcasse à alluser discrètement depuis le post 2. ..? 
:&rsquo)
réponse à . AnimalDan le 11/11/2008 à 11h33 : T’es gentil, toi, tu sais..? A quoi ça sert qu’AnimalDucros s...
Oui oui, mais je prends les contributions à l’envers aujourd’hui, ça m’apprendra !
Cette explication me semble assez capillotractée.
La main vivante, lorsqu’elle frappe fort, peut aussi ressentir une douleur qui modérera ses coups, tandis que la main morte ne ressentant rien peut frapper plus fort et sans la retenue causée par la douleur.
Une autre explication : le droit de main-morte, impôt qui taxait durement les mutations immobilières (aboli en 1790).
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 11h44 : Cette explication me semble assez capillotractée. La main vivante, lorsqu...
la main morte ne ressentant rien peut frapper plus fort et sans la retenue causée par la douleur. (...) les mutations

Oui mais là, c’est carrément dans les histoires de zombies..? 
Il y a aussi les mains d’or, et l’acier rouge de la
chanson de Bernard Lavilliers.
Je suis trop nulle pour insérer une page dans
mon message, j’sais pas ! mais cette magnifique
hommage au travail qui... lui est bien mort, vaut
le détour.
Le travail qui animait l’esprit des ouvriers est
bien mort, leurs mains sont elles bien vivantes,
et rien de pire que des mains mortes pour un
être vivant.
"J’voudrais tavailler encore - travailler encore
Forger l’acier rouge avec mes mains d’or
Travailler encore - encore
Acier rouge et mains d’or"
Et toutes ces usines qui ferment...
Mes mains n’auront plus qu’à jouer
des marionnettes
Ainsi font font font....
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 11h54 : Il y a aussi les mains d’or, et l’acier rouge de la chanson de Berna...
Pas d’accord... mais c’est perso. "Travail" ça signifie "souffrance".
Ca fait 27 ans que j’ai décidé de plus perdre ma vie à la gagner, et de pas utiliser mes mains pour souffrir... le "truc" c’est de changer d’occupation dès que ça sent un-peu-trop plus le "travail" que le plaisir. 
Et puis, Lavilliers, comme bosseur manuel, hein... Alors forcément, ça lui rapporte plus que ça lui coûte des "chefs d’oeuvre" pareils

"J’voudrais travailler encore - j’suis pas encore mort
Nourrir les rentiers avec mes mains d’or
Travailler encore - pour les droits d’auteur
Des démago à la bouche d’or" 
Le bandit manchot n’y est pas allé avec le dos -vil- de la cuillère pour déposer une main courante sur laquelle on pouvait lire : Partouche à mon casino !!!
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 11h44 : Cette explication me semble assez capillotractée. La main vivante, lorsqu...
Une autre explication : le droit de main-morte, impôt qui taxait durement les mutations immobilières (aboli en 1790)

Il me semble très improbable d’établir un rapport entre notre expressio du jour et la signification médiévale de la mainmorte (= état de serfs privés du droit de disposer de leurs biens en l’absence de descendants – source : Greimas) ou celle que tu proposes (et que je ne connaissais pas) d’« impôt qui taxait durement ». Car alors, pour qualifier un comportement brutal, il faudrait dire « y aller de main morte », et non l’inverse !
réponse à . AnimalDan le 11/11/2008 à 12h00 : Pas d’accord... mais c’est perso. "Travail" ça signifie "souf...
C’est vrai que le travail rime souvent avec
souffrance, et qu’éthymologiquement je crois
que cela veut dire "instrument de torture" !

Ceci dit, il a écrit cette chanson lorsque lors
du licenciement de son père.

On peut aimer l’ouvrage dur physiquement et
ne pas pour autant être masochiste. Pour le
plaisir du résultat qu’il procure.

Bon c’est mon idée à moi.

Moi, j’écris, mais comme je vis en milieu
rural, je m’éclate bien au "travail" des champs...
On ne peut pas dire que ce soit un loisir à
part entière puisque ces travaux là me nourrissent aussi...
Ceci dit, bien que ma littérature ne me fasse pas manger,
j’ai moi aussi choisi, depuis... moins longtemps,
mais ce n’est pas prés de changer, de ne plus
perdre ma vie à la gagner... C’est mieux quand
on se regarde dans la glace le matin.
Lavilliers se démerde mieux que moi !!!!!
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 12h13 : C’est vrai que le travail rime souvent avec souffrance, et qu’&eacut...
je m’éclate bien au "travail" des champs...
On ne peut pas dire que ce soit un loisir à
part entière puisque ces travaux là me nourrissent aussi...

Voilà ce que j’appelle l’idéal... et un heureux homme ..! 
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 11h54 : Il y a aussi les mains d’or, et l’acier rouge de la chanson de Berna...
Voir vos commentaires - Mode d’emploi !
Un mien cousin,
Un rescapé de la guerre de quatorze, un jour, en coupant à la hâche son petit bois, se coupa les tendons de la main gauche.
C’est que la chêvre était bancale...
Le docteur, le bon docteur du coin, enveloppa le tout en disant,
-Il ne faut surtout pas y toucher!
Quinze jours plus tard, la main n’ayant pas gonflé...on défit le pansement.
A la place de la main, il avait une espéce de pelote de doigts racornis...repliés sur eux et plus aucune sensibilité...
Ah! Oui, il s’appelait Julou.
Julou qui devait jusque là, piocher, caresser ses brebis, bref, se servir de sa main!
pour cacher sa "misère" s’inventa une espèce de moufle de cuir rouge dans laquelle il coinçait, comme il pouvait, en l’attachant avec une ficelle , sa canne.
Ne pouvant pas coincer la menotte de sa fille qui apprenait à marcher...elle se tenait au baton.
On ne parlait pas à l’époque de chirurgie réparatrice, de rééducation...
On disait de Julou: Il a la main morte.

Ah Oui ! Bon et doux anniversaire à.? Jeanlelion...suis-je bête!
Et ººººººººº mon sachet de smarties pour décorer son gâteau avec des ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~..plein de ~~~~~~~~~~ copeaux de chocolat! 
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 12h13 : C’est vrai que le travail rime souvent avec souffrance, et qu’&eacut...
Ceci dit, il a écrit cette chanson lorsque lors
du licenciement de son père.

Il a été licencié quand, Lavilliers père..? avant 1976 ..?
Parce que sinon... à moins que son fils ne soit un sacré salaud, je me fais pas vraiment de souci pour sa survie, à Popa... 

Lavilliers se démerde mieux que moi !!!!!

Si ma solidarité peut te réchauffer: idem ! :&rsquo)
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 11h54 : Il y a aussi les mains d’or, et l’acier rouge de la chanson de Berna...
Y a qu’à demander, voir à cette page. Contrairement à certains, j’aime Lavilliers. Il n’a pas toujours eu du succès, il a ramé. 
La preuve, on l’invite maintenant sur les plateaux télé, mais il fut un temps où il fallait regarder Taratata pour le voir. Comme bien d’autres chanteurs d’ailleurs.
Heureusement qu’ici comme ailleurs, la diversité est encore permise.

Je l’ai aussi entendu dire qu’il avait écrit cette chanson au moment où son père a été licencié de son usine à Saint-Etienne (si mes souvenirs sont exacts). La date ? Peu importe, un licenciement est toujours douloureux.

Petit  à AnimalDan.
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 13h04 : Un mien cousin, Un rescapé de la guerre de quatorze, un jour, en coupant ...
Beau talent de conteuse, Lulette..!! Wow...
réponse à . tytoalba le 11/11/2008 à 13h10 : Y a qu’à demander, voir à cette page. Contrairement à...
Bien d’accord avec les bienfaits de la diversité..! 
Cela étant, peux pas être objectif sur l’artiste Lavilliers (qui en a en fait très peu "bavé" pour autant que je sache...), que j’ai apprécié à ce titre jusqu’à "O Gringo", début de sa saga commerciale. C’est que j’ai le souvenir d’un grand hâbleur déjà pas mal mytho (*) (ce qui s’appelle ne pas y aller de main morte...) qui jouait les mouches du coche et les provos d’un certain "groupe L... M..." d’une certaine fédé à une certaine époque...

il fut un temps où il fallait regarder Taratata pour le voir.

Evidemment, si tu appelles ça "en baver"... 
Last but not least et à titre "anecdotique", j’ai aussi le souvenir d’une Fête de l’Huma où la pas-encore-très grosse star chantait encadré de gorilles à ray-ban, qui écrasaient -et pas de pied-mort...- les doigts des djeun’s osant, crime de lèse-Nanard, les accrocher au bord de la scène... Bonjour la fraternité.
_____
(*)
Je l’ai aussi entendu dire
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 11h44 : Cette explication me semble assez capillotractée. La main vivante, lorsqu...
Bienvenue en tant que nouvel intervenant ici.
Avoir des convictions, c’est bien, mais encore faudrait-il les étayer un peu.
Je te suggère deux choses :
1. Lire la réponse à la question 21 de ma page ’Foire Aux Questions’. Elle te fera comprendre que cette explication tirée par les cheveux n’est, sur le fond, pas de moi mais de lexicographes reconnus (voir ma page ’Bibliographie’). Et elle me semble quand même un peu moins imaginaire que l’histoire de la main morte qui frappe (sauf, peut-être, dans "le retour de la revanche des morts-vivants VI").
2. Nous expliquer quel lien tu vois entre ta main-morte et la main morte du jour pouvant expliquer (et pas de manière capillotractée) sa signification. La taxe qui frappe durement me semble d’autant moins suffisante que, comme le fait justement remarquer Syanne en 43, l’expression ne devrait pas être négative.
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 11h54 : Il y a aussi les mains d’or, et l’acier rouge de la chanson de Berna...
Le travail qui animait l’esprit des ouvriers est
bien mort

Allez, une dernière pi je vais piquer mon boudin aux oignons...
Je suis pas sûr que le travail ait jamais "animé l’esprit des ouvriers", j’inclinerais même à penser qu’il a été l’outil de leur abrutissement. Leur révolte contre l’exploitation salariale, ça, oui. Et ça, oui, c’est bien mort. Comme pour la main du cousin de Lulette, on leur a collé dessus un bon pansement de crédits à la consommation et de sécurité sociale "miminale". Ca calme.
réponse à . AnimalDan le 11/11/2008 à 13h19 : Bien d’accord avec les bienfaits de la diversité..!  Cela &eac...
Tu remarqueras que je n’ai pas écrit "en baver" mais ramer. 
Mais laissons tout cela, ce n’est pas l’endroit pour discuter des vedettes de tous bords et tous poils.
Fin des propos à ce sujet en ce qui me concerne. 
expression alpine : ne pas dormir de marmotte.
réponse à . AnimalDan le 11/11/2008 à 13h52 : Le travail qui animait l’esprit des ouvriers est bien mort Allez, une dern...
Après toutes ces considérations philosophicosociales et le déjeuner, on en est arrivé à l’heure du café... du pauvre parfois, où je préfère jouer à la main chaude qu’à la main morte. Pas toi ? 
Je connaissais : ne pas dormir en marmotte. Ah, mâtin quel site où l’on apprend sans trêve, même le jour de la commémoration de l’armistice !
En Israël on dit : ne pas y aller de Mer Morte...
réponse à . tytoalba le 11/11/2008 à 13h10 : Y a qu’à demander, voir à cette page. Contrairement à...
un licenciement est toujours douloureux.

Se méfier des "toujours" comme des "jamais"... ça n’existe pas dans l’absolu.
Pour moi, un licenciement collectif "économique" a été l’incroyable révélation
que je "bénis" encore. Un tournant positif. 
réponse à . momolala le 11/11/2008 à 14h08 : Après toutes ces considérations philosophicosociales et le d&eacut...
Tss... je suis un SDF(*), moi ..! remue pas ce genre de plaie autour du couteau :&rsquo)

(*) Sans Demoiselle Fixe.
réponse à . tytoalba le 11/11/2008 à 13h58 : Tu remarqueras que je n’ai pas écrit "en baver" mais ramer.  M...
Bon, si quelqu’un a un tuyau, je cherche un moyen d’aller ramer chez Nagui... 
réponse à . AnimalDan le 11/11/2008 à 13h52 : Le travail qui animait l’esprit des ouvriers est bien mort Allez, une dern...
Moi, j’ai connu des ouvriers qui allaient bosser
contents, aïe hi, aïe ho, je m’en vais au
boulot ! C’est sûr ils n’avaient pas de crédits
sur le dos !
Aujourd’hui, pieds, et... mains liés au système,
c’est dur, d’être un homme libre... Ou une femme
d’ailleurs.
Le bonheur est une petite chose que l’on grignote,
assis par terre, au soleil 
n’y a-t-il pas une suite à cette phrase ? ... et garde l’autre pour demain ?
réponse à . syanne le 11/11/2008 à 11h03 : Essaie donc de manger de la soupe ou des petits pois avec le dos de la cuiller.....
J’ai bien compris le rapport...avec toutes ces explications (je m’étais focalisée sur l’explication"intervenir brutalement"), mais ce n’est pas une raison pour remuer la charrue dans la plaie 
Merci... Pour le coup de main ! 
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 14h29 : Moi, j’ai connu des ouvriers qui allaient bosser contents, aïe hi, a&...
Eloge de l’aliénation "volontaire" sur cette page :&rsquo)
Y’a de fortes mains dans la G... qui se perdent...
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 14h29 : Moi, j’ai connu des ouvriers qui allaient bosser contents, aïe hi, a&...
Le bonheur est une petite chose que l’on grignote,
assis par terre, au soleil

Ah bin bravo! merci! J’AI ESSAYé ..! Résultat..? J’ai bouffé mon boudin aux oignons le Q dans une flaque... Quel temps ! On se croirait presque un 11 novembre..!! 
Je suis serviable et pas feignant: si un copain ou une copine a un gros boulot sur les bras, j’hésite jamais à prêter main morte ..!
réponse à . AnimalDan le 11/11/2008 à 13h19 : Bien d’accord avec les bienfaits de la diversité..!  Cela &eac...
Eh bin Animal, on peut dire que tu n’y vas pas de main morte. Tu l’aurais dans le nez ce Bernard-là? Et tous ces commentaires, pour toi, serait-ce la goutte d’eau qui met le feu aux poudres?
Alors pour te détendre va faire une partie de ping pong (table morte, raquette morte et filet mort,si si c’est possible avec une main vivante) cette page
A Pyljm27 et TIQUETAQUE, que je ne connais pas encore, ni des lèvres, ni des dents, et puis les autres nouveaux/nouvelles que je n’aurais point remarqué,

BIENVENUE, WELCOME, WILLKOMMEN, WELKOM, BENVENUTA, e tutti quanti, sur ce mêêêêêrveilleux site mis à notre disposition par notre petit Godemichou adoré, afin de nous laisser nous éclater tant et plus..
Comme je disais, bienvenue par Minou (c’est le bonhomme à Minerve).
Vous avez certainement vu plus haut qu’aujourd’hui, c’est l’anniversaire à JeanLeLion et que nous le lui fêtons dignement.
Si vous voulez également être fêté/es de la sorte, c’est facile, dites-nous à quelle date (jour et mois) vous êtes né/es. L’année, on s’en bat le coquillard, de toute facon, c’est passé et ca ne reviendra plus.
Les prochains à fêter, par exemple, seront Dadou1311, depuis longtemps déjà avec nous, et notre petite Genevoise, Horizondelle, qui virevolte depuis peu et avec élégance et désinvolture sur ce site... (non, ce n’est pas la fille à Maurice..., enfin, pas que je sache)
réponse à . horizondelle le 11/11/2008 à 15h07 : Eh bin Animal, on peut dire que tu n’y vas pas de main morte. Tu l’a...
Pourquoi, j’ai l’air tendu..? 
J’ai rien de plus contre Nanard, ou guère (de 14...) que contre plein d’autres (y compris toutefois certains qui ont l’honnêteté de pas se la péter "ouvriériste-anar-fraternel"...). Le "pestac", le show-biz dans le cas présent, c’est un milieu plein de cas d’espèce plus ou moins débectants, où l’authenticité ne vaut pas cher. La réussite a un coût, souvent celui de l’honorabilité. J’aurais d’autres anecdotes sur d’autres valeureux discoureurs "militants", ou certains "humoristes" odieux avec les techniciens des salles et-ou avec leur propre équipe, je suis plus tout à fait un bleu... il se trouve que c’est de lui qu’il a été question aujourd’hui. Presque "nothing personnal" donc... et puis j’aime bien les parties de "ping-pong" d’ici, moi.
Guerre de 14 et main (de fer) du Général Pétain sur cette page
réponse à . chirstian le 11/11/2008 à 10h57 : Tu n’y vas pas de main morte ! Irais-tu jusqu’à approuve...
Bien sur que je n’approuve pas cette définition Chirstian, comme je n’approuve aucune généralisation. Comme tu t’en doutes très certainement, le texte du #13 n’était qu’une plaisanterie. 
Les femmes ne sont pas plus sensibles à l’aspect négatif de l’argent que les hommes. De même qu’elles ne sont pas moins intelligentes que les hommes, ni plus d’ailleurs.

"Il n’y a de différences, entre l’Homme et la Femme, que dans les fonctions cérébrales qui sont en relation avec les émotions liées au système endocrinien. Mais quant aux fonctions cognitives, il n’y a aucune différence."

Et j’espère bien que ma plaisanterie  a été comprise comme telle, par toutes les lectrices du site.
réponse à . file_au_logis le 11/11/2008 à 15h08 : A Pyljm27 et TIQUETAQUE, que je ne connais pas encore, ni des lèvres, ni ...
BIENVENUE, WELCOME, WILLKOMMEN, WELKOM, BENVENUTA, e tutti quanti, sur ce mêêêêêrveilleux site mis à notre disposition par notre petit Godemichou adoré, afin de nous laisser nous éclater tant et plus..

On peut dire que tu n’y vas pas de main morte avec la pommade (Remarque, il vaut mieux pour l’agrément du massage).
Mais tu as raison et je me joins (non ce n’est pas du belge!) à toi pour souhaiter la bienvenue à tout ce petit monde.

A propos, Comment tu sais que je suis petite???? 
(Je confirme...C’est pas Maurice)
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 15h42 : Bien sur que je n’approuve pas cette définition Chirstian, comme je...
Il n’y a qu’à prendre seulement les trois dernières phrases, comme ça c’est très joli 

Et, vous les hommes, on sait bien que vos bijoux valent de l’or, serait-ce la raison pour laquelle ils aiment tant s’approcher de cette fameuse tirelire? 
réponse à . horizondelle le 11/11/2008 à 15h57 : Il n’y a qu’à prendre seulement les trois dernières ph...
la raison pour laquelle ils aiment tant s’approcher de cette fameuse tirelire?
C’est que dans tirelire il y "tire" et "lire" deux bonnes raisons d’aller voir de plus près 
réponse à . horizondelle le 11/11/2008 à 15h57 : Il n’y a qu’à prendre seulement les trois dernières ph...
Oui Horizondelle, tu as raison.
Tu nous a d’ailleurs expliqué, ces derniers jours, que tu n ’y allais (comme disait Alphonse) pas de main morte avec les touches £, $ et € de ton clavier Qwertz 
réponse à . mickeylange le 11/11/2008 à 16h13 : la raison pour laquelle ils aiment tant s’approcher de cette fameuse tirel...
Tu parles de lire avec les yeux ou de l’ancienne monnaie italienne?

Tu voulais certainement dire "dans tirelire il y a...
Lapsus? (ouiii, je sais dans lapsus, il y a....)
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 16h22 : Oui Horizondelle, tu as raison. Tu nous a d’ailleurs expliqué, ces ...
Mais non, j’ai dit que je les utilisais seulement depuis que j’ai besoin des accolades... et d’après ton poème en 13, je ne sais pas comment je dois le prendre 
Entre les touches de mon clavier et ma tirelire, il y a tout un monde 
réponse à . God le 11/11/2008 à 13h34 : Bienvenue en tant que nouvel intervenant ici. Avoir des convictions, c’est...
À ceux qui auraient trouvé ma réponse 53 (tiens, c’est une excellente année, ça !) un peu brutale, je tiens à signaler que je ne déclare pas la guerre un jour d’armistice.

Simplement, recevant très régulièrement et directement des courriels de personnes qui, pour une expression, me disent en substance : "vous vous êtes complètement planté, la véritable explication est là", sans apporter aucun élément justifiant la remise en cause du boulot d’auteurs spécialisés, autre que leur conviction pure et dure, ce genre d’affirmation sans preuve, surtout quand, comme ici, la proposition est forcément erronée ainsi que syanne l’a bien relevé, a tendance à me faire un peu sortir de mes gonds.

Mais heureusement, j’y retourne rapidement... Vous avez dit soupe-au-lait ?
réponse à . horizondelle le 11/11/2008 à 15h07 : Eh bin Animal, on peut dire que tu n’y vas pas de main morte. Tu l’a...
Et tous ces commentaires, pour toi, serait-ce la goutte d’eau qui met le feu aux poudres?
Meuh non, c’est juste une façon de défendre nos opinions divergentes. On est libre de penser comme on pense et jusqu’à présent libre d’écrire ce qu’on pense aussi, tant que cela reste dans le style convivial. de là l’utilité des smileys.

Ton ping-pong m’a rappelé une vieille console de jeu que je possède encore. Un des ancêtres des jeux que l’on pratique sur d’autres consoles. C’est fou l’évolution.
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 14h30 : n’y a-t-il pas une suite à cette phrase ? ... et garde l&rsquo...
n’y a-t-il pas une suite à cette phrase ? ... et garde l’autre pour demain?
Elle existe mais pas dans le poème.
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 14h29 : Moi, j’ai connu des ouvriers qui allaient bosser contents, aïe hi, a&...
C’est toi, Blanche-Neige ?  Ca me rappelle une histoire, mais je ne peux décemment la raconter ici, elle serait hors sujet.
réponse à . God le 11/11/2008 à 16h47 : À ceux qui auraient trouvé ma réponse 53 (tiens, c’es...
À ceux qui auraient trouvé ma réponse 53 (tiens, c’est une excellente année, ça !)
D’accord avec toi et que n’en plus si on est née le 5 mars (donc 5 du 3 ème mois) c’est encore mieux. 

Ceci dit, non God t’es pas tout seul. Tu n’es pas obligé de te parler à ton toi-même. 
réponse à . AnimalDan le 11/11/2008 à 14h57 : Eloge de l’aliénation "volontaire" sur cette page :&rsquo) Y&r...
Nooon, ça existe vraiment  ?
Je vais l’envoyer à mes collègues, bel exemple de cynisme ...
réponse à . AnimalDan le 11/11/2008 à 00h13 : Le vent n’y va pas de mer morte Ce sont galets que vent apporte Jusqu&rsqu...
Très beau.
Très réussi...le blang et bling!!! magnifique.
Je pensais au "singe en hiver" en te lisant.
L’athmosphère...la brûme...
Ça m’a donné de l’émotion!
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 09h48 : Ce qui est plutôt vrai pour le sexe masculin, et parfois s’il vit, c...
" Son principal séducteur..."
Tu y vas un peu fort!!!
On voit que tu connais mal les femmes...que tu n’en as pas fait le tour.
Faudrait pas généaliser comme ça.
Ta comparaison avec la tire-lire...HUm!!
Je préfèrerais que tu parles de coffret à bijoux...les bijoux étant précieux et devant être protégés, accueillis dans un lieu digne d’eux! 
réponse à . AnimalDan le 11/11/2008 à 11h08 : Les dernières vieilles mains "qu’on écoutait même pas ...
Par contre je connais des petites filles qui ont répété la Marseillaise tout le matin pour aller la chanter au moment de la commémoration. Ils sont toujous là, nos poilus, dans le souvenir.
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 18h05 : " Son principal séducteur..." Tu y vas un peu fort!!! On voit que tu conn...
Lulette, s’il te plait, lis mon texte au numéro 74. Tu verras que ce n’était qu’une plaisanterie sans aucune méchanceté.  
réponse à . horizondelle le 11/11/2008 à 16h40 : Mais non, j’ai dit que je les utilisais seulement depuis que j’ai be...
je ne sais pas comment je dois le prendre

Comme une accolade amicale sans cérémonie et sans aucune prétention.
En mathématiques les accolades servent à définir un ensemble en extension, alors qu’il l’était peut-être déjà en compréhension
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 18h21 : je ne sais pas comment je dois le prendre Comme une accolade amicale sans c&eacu...
Ça me rassure..., mais je n’en avais pas besoin, c’était aussi un clin d’œil 

un ensemble en compréhension.

Définition d’un ensemble en extension et en compréhension cette page
Ça ferait pas un peu essai de micro? :&rsquo)
réponse à . God le 11/11/2008 à 16h47 : À ceux qui auraient trouvé ma réponse 53 (tiens, c’es...
C’est beau, l’élégance...
T’es pas tout seul, moi aussi, je suis plutôt dans la marmite, tant qu’elle est pas sur le feu. Pasqu’alors, je déborde assez vite, tu vois.
Mais dès que la flamme est éteinte, tout retombe aussi vite, spa...

Et Pyljm37 n’a pas été des plus diplomatiques. C’était plutôt genre diplodicus...
M’enfin, c’est un / une nouveau / nouvelle ...
Laisse-lui p’têt’ le temps de se rattrapper...
Une qui n’y va pas de main morte c’est "la Chose" de la famille Adams cette page

Question : comment on se porte quand on rentre dans ses gonds ?
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 18h05 : " Son principal séducteur..." Tu y vas un peu fort!!! On voit que tu conn...
Ca me rappelle ce monsieur qui revenait de Suisse avec sa fille et lui avait demandé de cacher une fort belle montre qu’il s’était achetée, le temps de passer la douane. Lorsque sa fille en rougissant lui fait comprendre à demi-mot que la question "Mais au fait, où l’avais-tu donc cachée..?" est indiscrète, le bonhomme se lamente: "Bon sang..! Si ta mère nous avait accompagnée, j’aurais pu ramener un coucou..!!"

Et puis cette vieille vanne: "-Et ta soeuuuur ..? -Ma soeur, tu la r’tournes, ça fait une tireliiiire ..!" que j’avais entendue entre deux "loulous", et qui m’avait laissé pantois quand j’étais p’tit...
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 17h58 : Très beau. Très réussi...le blang et bling!!! magnifique. J...
Ah ce "Singe..." quel bonheur. C’est vrai que cette magie des plages désertées, c’est une part de l’âme des populations côtières... Merci à toi ! 
réponse à . God le 11/11/2008 à 16h47 : À ceux qui auraient trouvé ma réponse 53 (tiens, c’es...
Ah, moi, j’aime bien ..! God est humain..!! :&rsquo)
réponse à . horizondelle le 11/11/2008 à 10h10 : Nous n’irons pas de main morte demain à mainmorte cette page...
Opération "Main morte"’: Un qui aurait bien fait d’y aller mollo et qui s’est retrouvé sans les doigts, faute d’avoir su que sa petite amie portait des culottes "bouffantes"..?
réponse à . Jonayla le 11/11/2008 à 19h40 : Une qui n’y va pas de main morte c’est "la Chose" de la famille Adam...
"... une main qui bouge toute seule et qui est [nez en moins] intelligente", moi-je dis qu’elle cumule les handicaps, mais qu’elle les surmonte avec brio... et doigté ..! :&rsquo)
réponse à . <inconnu> le 11/11/2008 à 15h42 : Bien sur que je n’approuve pas cette définition Chirstian, comme je...
... De même qu’elles ne sont pas moins intelligentes que les hommes, ni plus d’ailleurs.
Comment ? quoi ? que lis-je ? aurais-tu l’outrecuidance de suggérer, que nous, les "Nanas" nous pourrions être moins intelligentes que vous, les "Mecs"  !!!
Que nous ne viennions pas de la même planète (Mars ou Vénus) ... je peux le concevoir aisément, mais tu ne peux comparer nos jugements, ...esprit, ... facultés, ... compréhension, ... imagination, ... lucidité, ... perceptions, ... perspicacité, ... bref, notre maîtrise d’ingéniosité par rapport à celle des "Hommes" ! 
Tu n’y vas pas de main morte ! ... nous sommes, les MEILLEURES (toute modestie mise à part ! sans rancune, aucune !) :&rsquo)
réponse à . cotentine le 11/11/2008 à 22h21 : ... De même qu’elles ne sont pas moins intelligentes que les hommes,...
Pauvre saGesseFolie, tu t’étais vraiment lancé sur un terrain miné  Ma foi, il faut assumer maintenant.

PS: Les trois dernières lignes du poème sont quand-même jolies... Quant au reste..je suis naturellement d’accord avec toutes les revendications!
   Il fallait t’y attendre!

Bonne fin de soirée
Amnistice: Jour où l’on fait la paix des braves en effaçant tous griefs réciproques.
réponse à . AnimalDan le 12/11/2008 à 00h54 : Amnistice: Jour où l’on fait la paix des braves en effaçant ...
Je ne me permettrai d’ajouter que...lui! 
réponse à . horizondelle le 11/11/2008 à 23h20 : Pauvre saGesseFolie, tu t’étais vraiment lancé sur un terrai...
Ce n’était pas une revendication, mais une BOUTADE ... j’ai feint le courroux, pour m’amuser ... je ne suis pas une féministe enragée ... je crois aussi que les femmes et les hommes ont hérité de la même façon de l’intelligence et que chacun s’en sert à sa façon, avec plus ou moins de bonheur ... et nous avons aussi reçu en partage la sensibilité, la susceptibilité, l’humour, la dérision ... et la maladresse ! 
réponse à . cotentine le 12/11/2008 à 13h58 : Ce n’était pas une revendication, mais une BOUTADE ... j’ai f...
Pour moi aussi, c’était une BOUTADE 
Je ne l’avais pas pris au 1er degré, c’était juste pour RIIIIIIRRRREEE  
réponse à . cotentine le 12/11/2008 à 13h58 : Ce n’était pas une revendication, mais une BOUTADE ... j’ai f...
les femmes et les hommes ont hérité de la même façon de l’intelligence et que chacun s’en sert à sa façon
moi j’ai refusé l’héritage parce qu’il y avait des droits à payer.
Bon, Sagesse a donc eu la Folie de prendre le message 100 de Coco au premier degré ? C’est dommage : d’abord parce que SagesseFolie avait pleinement sa place parmi nous, et ensuite, parce que ce n’était à l’évidence l’intention de personne ici de le critiquer !
La nature de nos messages fait que certains peuvent être interprétés de bien des façons. Ce site ne peut fonctionner que si nous nous interdisons de nous poser trop de questions sur les non-dits ou les sous-entendus réels ou imaginaires, et si nous choisissons toujours l’explication la plus simple et la plus amicale.
Il reste à SagesseFolie à se réinscrire sous un nouveau pseudo , pour refaire un bout de route avec nous, s’il y prend un peu de plaisir !
réponse à . chirstian le 12/11/2008 à 17h17 : les femmes et les hommes ont hérité de la même façon...
La nature de nos messages fait que certains peuvent être interprétés de bien des façons. Ce site ne peut fonctionner que si nous nous interdisons de nous poser trop de questions sur les non-dits ou les sous-entendus réels ou imaginaires, et si nous choisissons toujours l’explication la plus simple et la plus amicale.

C’est tout-à-fait juste. Mais, c’était un jour comme ça. On aurait dit à plusieurs reprises que les commentaires n’étaient pas (ou mal) compris, interprétés.
L’expression du jour y était peut-être aussi pour quelque chose, personne n’y est allé de main morte.

Bonne fête Christian, car même si j’écris sur la page d’hier, c’est aujourd’hui la Saint Christian.
réponse à . chirstian le 12/11/2008 à 17h17 : les femmes et les hommes ont hérité de la même façon...
pourquoi sous un nouveau pseudo ? ... même adresse et même pseudo ... son p’tit pseudo © coquin et malicieux lui conviennent tout-à-fait bien ! et je crois ne pas être la seule à l’apprécier !
(107) même pas vrai ! saGesseFolie me connaît suffisamment pour reconnaître une plaisanterie de bon ou mauvais aloi ! ... et ma "Boutade" ne l’a pas étonnée plus que ça ! Détrompe-toi, Chirstian ! Ce "Monsieur" est capable du 2ème et même 3ème degré dans l’humour ! c’est un p’tit futé ! ... et tu n’as pas le droit de me faire culpabiliser ! na !
(Sa jolie p’tite femme ne sera pas jalouse, si je déclare qu’il me passe près du coeur et réciproquement ! )
réponse à . cotentine le 13/11/2008 à 02h12 : pourquoi sous un nouveau pseudo ? ... même adresse et même pseu...
Tout à fait d’accord cocotte, on voit trés bien tout de suite que ton intervention n’est qu’une boutade. Je crois plutôt que c’est la 102 qui a donné le coup de grâce avec le commentaire assez sec et toutes ces icones rouges qui expriment la colère (et triplées en plus). 
réponse à . <inconnu> le 13/11/2008 à 18h22 : Tout à fait d’accord cocotte, on voit trés bien tout de suit...
J’espère bien que ce n’est pas à cause de moi. C’était pour RIRE!!! Et j’ose croire qu’il l’a compris comme tel. Cela ne fait pas longtemps que je suis là, mais j’avais l’impression d’une complicité agréable avec saGesseFolie. Et si jamais il lit ces lignes, qu’il sache que ce commentaire que tu dis "assez sec et exprimant la colère" était à prendre au 2ème ou 3ème degré, mais en tout cas pas comme sec et en colère. Je suis d’ailleurs surprise qu’il ait été interprété comme tel, car loin de moi cette intention; ni cette fois, ni une autre!
Si j’ai bien compris, ici on n’y va pas de main morte, ni même avec le dos de la cuillère ! cette dernière expression pourrait peut-être fournir, le cas échéant, un sujet de méditation à notre cher God ...
réponse à . slCacou le 14/11/2008 à 20h39 : Si j’ai bien compris, ici on n’y va pas de main morte, ni même...
t’as raison, Notre God va sûrement méditer et se pencher sur nos cas ! Il pourrait même essayer de psychanalyser nos différentes personnes alitées personnalités et nos susceptibilités ! :&rsquo)
La main morte n’était-elle pas, au moyen-age le défunt laissant un héritage qui revenait de droit au suzerain si aucun héritier vivant et ayant-droit conformément aux règles en vigueur à l’époque et sur le territoire concerné ne pouvait y prétendre.
Y aller de main-morte était donc une action par défaut et sans opposition possible alors que dans le cas contraire il s’agissait d’un acte faisant violence à un héritier légitime mais trop faible pour défendre son bon droit.
réponse à . lebahire le 06/08/2011 à 12h20 : La main morte n’était-elle pas, au moyen-age le défunt laiss...
C’est une remarque qui revient régulièrement. Mais il n’y a aucun lien entre la mainmorte (en un seul mot) du Moyen Âge et celle de l’expression.
Et la présence d’héritiers de changeait rien. Si l’homme était un serf, ses biens revenaient à son seigneur à son décès. Point. Il n’y avait que si l’homme, son épouse et ses enfants, tous serfs, vivaient tous ensemble, sans qu’un seul quitte le foyer commun que, dans ce cas, les biens du défunt restaient dans la communauté.
Souhaitons tous un bon anniverssaire à Mickey(l’ange)
cette page 
Et un anniversaire, un ! Que ta 537e année te soit douce, Lange !
Reproduire en images toute ton œuvre était impossible... Voici seulement un détail d’une de tes fresques les plus célèbres, récemment restaurée...
Sais pas si ça va te plaire...
Joyeux anniversaire à l’artiste de la seizième capille (capille sixteen).
Aujourd’hui, d’abord, l’apéro et après l’ avoir Bu, on a (r)rôti, Mickeylange! Ça te dit l’artiste?
(Vais passer toute la journée au Phare, moi....)
Quand il combat les romains, Abraracourcix n’y va pas de main morte........
@ Mickeylange :

Puisse cette anagramme hilarante égayer ton anniversaire : Lengi mac yek. 
Ne confonds plus fresques et frasques !
Il n’empêche qu’au bridge, on joue avec la main du mort.
Moi, j’y vais jamais de main morte!
Capitaine Crochet.
Le manchot n’y alla pas de main morte, et il s’en mordit les doigts. 
Et que penser de l’expression lever une main-morte c’est un terme de droit comme une main-levée...
Ces termes sont toujours utilisés par les notaires et les huissiers ?
réponse à . BOUBA le 06/03/2012 à 06h12 : Quand il combat les romains, Abraracourcix n’y va pas de main morte..........
Ce ne serait pas, de préférence, Obélix ?
- Le film que tu voulais voir, il ne passe plus que demain...
- Merci, je ne manquerai pas d’y aller demain Marthe!
– Il n’y est pas allé de main morte !
– Non, il y est allé à pied.
Le compositeur Schuman n’y est pas allé demain, Mort, près des lacs du Connémara. Lui, il s’appelait Robert!
... Avec les biens du monde fais-moi prendre en haine
Les beautés que j’ ai cultivées et honorées
Afin qu’ avant la mort j’ ai la vie éternelle".
(extrait d’ un sonnet écrit et envoyé à l’ archevêque de Raguse par Michel-Ange). Avoir l’ éternité avant la mort, il n’ y allait pas de main morte... Bon anniversaire tout de même à son alt*r ego !
Rien à faire pour corriger.... L’ astérisque persiste et signe. Désolée !
réponse à . mitzi50 le 06/03/2012 à 10h08 : ... Avec les biens du monde fais-moi prendre en haine Les beautés que j&r...
« Avoir l’ éternité avant la mort ». C’était pas la peine de mourir !
Et voici venue l’heure de   La Minute informatic-tac  

Question : Qu’est-ce que c’est, des e-mails ?
Réponse : Ce sont des relations e-pistolaires.

Question : Que signifie le sigle URL ?
Réponse : Utéro-rhino-laryngologie.

Et voilà, vous faites maintenant partie des rares privilégiés à être au courant !

Communiqué de la rédaction :
L’attitude outrageante de la S.A.R.L. "Lagon Bleu" constitue une rupture unilatérale de contrat. N’ayant pas l’habitude d’y aller de main morte, nous allons nous tourner vers un autre partenariat.
Ce réajustement tactique n’influera en rien sur le déroulement de votre "Minute informatic-tac" préférée.

À demain pour une nouvelle question !
Heureux anniversaire MickeyLange Quand on aime on ne compte plus, voir à cette page.
réponse à . <inconnu> le 06/03/2012 à 10h16 : Et voici venue l’heure de   La Minute informatic-tac   Questio...
L’attitude outrageante de la S.A.R.L. "Lagon Bleu" constitue une rupture unilatérale de contrat.
Bachi–bouzouk ! Moule à gaufre ! Ectoplasme ! Mauvais perdant ! :&rsquo)
réponse à . DiwanC le 06/03/2012 à 12h36 : L’attitude outrageante de la S.A.R.L. "Lagon Bleu" constitue une rupture u...
J’ai bien reçu votre provocation en duel singulier. Vu ma maladresse, je vous conseille de prévoir quelques témoins de rechange.
réponse à . <inconnu> le 06/03/2012 à 12h49 : J’ai bien reçu votre provocation en duel singulier. Vu ma maladress...
...duel singulier.
Chiche ! Je choisis* les armes : le lagon bleu sur le pré-bar de Marcel !
*Je choisis. Pourquoi ? Parce que c’est le premier qui dit qui y est. Et pis c’est tout ! 
Joyeux anniversaire MicheyLange

J’avais du boulot hier soir et j’ai dû quitter avant d’en avoir envie.

SyntaxTerror . Merci pour la lumière sur le contrepet. J’aurais eu du mal à trouver. C’est un peu plus compliqué que l’Album de la Comtesse sur le palmipède.

DiwanC : sympa d’avoir répondu à Mintaka pour le serpent. Je prévoyais de chercher aujoud’hui mais tu as été plus rapide. Et merci à Mintaka pour le son curieux de cet instrument qui s’appelle effectivement le serpent.
réponse à . charmagnac le 06/03/2012 à 13h21 : Joyeux anniversaire MicheyLange J’avais du boulot hier soir et j’ai...
e son curieux de cet instrument qui s’appelle effectivement le serpent.
Tu n’y es pas, les serpents jouent de la sonnette !
Et c’est long: surtout vers la fin... 
réponse à . <inconnu> le 06/03/2012 à 13h37 : e son curieux de cet instrument qui s’appelle effectivement le serpent.Tu ...
Seulement les serpents à sornettes.
réponse à . charmagnac le 06/03/2012 à 13h21 : Joyeux anniversaire MicheyLange J’avais du boulot hier soir et j’ai...
sympa d’avoir répondu à Mintaka pour le serpent.
Normal !
...car il me semble que l’attrait de ce meeerveilleux site, ce sont les échanges à plusieurs voix, les dialogues plus ou moins fous, l’apport d’un peu de culture de quelque nature qu’elle soit, un brin d’extravagance mêlé à un rien d’exubérance... et de temps en temps, quelques duels insensés mélangés à de belles empoignades* mais avec modération, s’pas : il faut y aller de main morte !

*on n’a pas tout lu car des contrib. ont été effacées, mais entre les lignes, on sent bien que ça bardait un peu chez les voisins du d’ssus, en 2008...
J’au eu une réponse de God. (ton #161 du 01 mars). Mais malgré ses encouragements je n’ai rien trouvé. Et toi ?
réponse à . DiwanC le 06/03/2012 à 14h38 : sympa d’avoir répondu à Mintaka pour le serpent.Normal ...
Quelle belle définition expressio (mâtin ! quel site !).

Mais plus récemment qu’en 2008, j’ai cru remarquer une montée de mayonnaise du côté d’un certain Macheprot...à propos d’une minute bleue dans le lagon informatique. Le costume était bien taillé. Le Macheprot n’a pas mâché ses mots mais il a disparu des radars...
réponse à . charmagnac le 06/03/2012 à 14h49 : Quelle belle définition expressio (mâtin ! quel site !). ...
Macheprout a bien fait de mettre son clape-merde au point mort.
Non, mais, vouloir me faire endosser un trois-pièces d’hiver aux couleurs clownesques de sa société bidon d’apéro pour une croisière pourrie dans les "Merdes du Sud" (sic) !!!
réponse à . <inconnu> le 06/03/2012 à 15h09 : Macheprout a bien fait de mettre son clape-merde au point mort. Non, mais, voul...
Cependant, afin de ne pas rompre nos liens commerciaux, nous joignons à ce courrier un bon d’une valeur de 12 zlotys

Et j’ajoute qu’il faut plus de douze lotis pour me corrompre !
J’ai gagné au Loto, j’ai pas besoin de lotis !
Bon anniversaire à Mickey qui veut faire l’ange.

En fait, et Animal Dan en avait eu l’intuition, l’origine de l’expressio du jour remonte à Jésus quand il a marché sur les eaux du lac de Tibériade (ainsi nommé parce que Tibère était déjà empereur du Vème arrondissement). Les disciples, un peu émêchés lui avaient déclaré qu’il n’y allait pas de Mer Morte, prouvant ainsi qu’ils étaient nuls en géo.
Revenons à notre main morte :

– Paya mordillements arène
– Payeras mon déraillement

Devinette : Comment se fait-il que les anagrammes soient si bien alignées ?
J’ai largement perdu le fil des délires de ce site, si jamais j’étais vraiment au courant, mais si c’est l’anniversaire de mickeylange je sais ce qu’il faut dire.


HAPPY BIRTHDAY TO YOU, MICKEYLANGE!


On n’est jamais trop vieillard pour entendre cela j’espère.
Je n’ai pas fait l’expérience, mais...si j’avale du bleu de méthylène, avec ou sans un peu de Lagon Bleu, je crois que la pisse qui sera le résultat aura la couleur VERTE. Vertubleu! Verte ou bleue ???
réponse à . SyntaxTerror le 06/03/2012 à 15h25 : Bon anniversaire à Mickey qui veut faire l’ange. En fait, et Anima...
Bon anniversaire à Mickey qui veut faire l’ange...
fait la fête.
réponse à . charmagnac le 06/03/2012 à 14h49 : Quelle belle définition expressio (mâtin ! quel site !). ...
Macheprot n’a pas mâché ses mots mais il a disparu des radars...
Pas vraiment ! Sous un nom d’emprunt, il est en train d’en découdre – chez Marcel et depuis 13 h – avec le rédac.-chef de « La Minute informatic–tac » (#131...).
Doivent être dans un état !

Connais–tu le vrai Macheprot, celui de « Signé Furax », un personnage issu de l’imagination du génial Francis Blanche ? Savait–il nous faire rire celui–là avec ses canulars téléphoniques !
Voici la célèbre histoire de l’ouvre-boîte.
 
réponse à . lalibellule1946 le 06/03/2012 à 15h49 : Je n’ai pas fait l’expérience, mais...si j’avale du ble...
Quand on prend du bleu de méthylène (en badigeonnages dans la gorge, ou les pilules Dewitt pour les reins, ou du Curaçao), on pisse bleu. C’est le lendemain matin que c’est verdâtre parce que dilué.
réponse à . <inconnu> le 06/03/2012 à 15h09 : Macheprout a bien fait de mettre son clape-merde au point mort. Non, mais, voul...
Ben alors, mon mignon, on s’énerve, on perd le contrôle de sa plume, on dérape, on glisse vers le saumâtre, on dérive, on se laisse aller vers le peu, vers le va–te–faire–l’en–l’air si t’es un homme ? hmmmmmm ?
Çà, ce sont les effets secondaires du lagon bleu lorsqu’on manque d’entraînement ! 
Guillaume Macheprot.
réponse à . DiwanC le 06/03/2012 à 15h49 : Macheprot n’a pas mâché ses mots mais il a disparu des radars...
Le rédacteur en chef, c’est Helmut Ardelpic ! Et la moutarde lui monte au nez !
réponse à . lalibellule1946 le 06/03/2012 à 15h34 : J’ai largement perdu le fil des délires de ce site, si jamais j&rsq...
J’ai largement perdu le fil des délires de ce site,...
Si tu veux mieux comprendre, il faut te reporter aux échanges d’après-midi de l’expression d’hier "Habiller pour l’hiver".

Expressio prend quelquefois des allures de feuilleton et si on rate un épisode... Je pense parfois aux bienheureux qui - aujourd’hui - accostent pour la première fois sur les rives de ce site !
réponse à . <inconnu> le 06/03/2012 à 15h52 : Quand on prend du bleu de méthylène (en badigeonnages dans la gorg...
Il faudrait transmettre la recette à Merlin.
Si ma mémoire est bonne, d’après les chroniques arthuriennes de Kaamelott, les deux piliers de bistrots que sont Perceval(ve) et (Jean-Michel) Karadoc ne parviennent pas à leurs fins. cette page
réponse à . <inconnu> le 06/03/2012 à 16h06 : Le rédacteur en chef, c’est Helmut Ardelpic ! Et la moutarde l...
Et lorsque quelqu’un n’y va de main morte, faut-il dire tous aux abris ?
réponse à . SyntaxTerror le 06/03/2012 à 16h14 : Il faudrait transmettre la recette à Merlin. Si ma mémoire est bon...
Les deux que tu cites sont ceux que je préfère et Kaamelott est une des toutes meilleures séries.
Mickeylange, beau sire du temps renaissant, que ce jour où tu vins au monde soit pour toi source de créations nonpareilles, d’aventures chevaleureuses et de plaisirs d’amour !
Reçois aujourd’hui en présent la continuation du conte offert hier à Tytoalba.

…Bartholomé de Riveri, le mercier de la rue Grande, à Naplouse, avait au milieu de ses splendeurs une femme que nous, jouvenceaux francs, nommions avec révérence Dame Pâque de Riveri. Or si assurément belle était cette Pâque, en nulle guise elle n’était dame. Tandis que son mari vendait sa mercerie meslée, elle faisait, quant à elle, vendage de son corps, chose que nous ne mîmes guère de temps à déceler. Elle était même, disait-on à la réonde, la plus chère des marchandises rassemblées par le mercier. Car elle estimait à haut prix les attraits de ses formes, la grâce de son visage et l’éclat de sa jeunesse. Le mercier, plus encore qu’il ne craignait Dieu, redoutait que Pâque ne l’abandonnât, aussi disait-il néant et laissait-il ribauder à sa guise la putain. En vérité, Pâque de Riveri rêvait de devenir seigneuresse. Et de par ma foi, si elle empilait avec tant ardeur l’or et les biens, c’est pour ce qu’elle pensait qu’accroître ses richesses irait grandir sa qualité. Se fourvoyait-elle ? On eût pu le croire, mais son destin prouva que non. Par une singulière sorcellerie, elle se trouva un jour sur le chemin où s’avançait le Patriarche de Jérusalem, premier prélat du royaume, lequel avait nom Héraclius. Pâque plut au Patriarche, un homme de rien n’ayant ni foi ni la moindre valeur. Elle quitta sans délai son mari cornart, puis courut à Jérusalem où Héraclius l’hébergea dans son propre manoir, lui donna chevaux, servants et robes de soie. Ce fut ce même Héraclius dont la contenance devait bientôt, pour une grande part, être cause de la perdition du royaume.
♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫ BONS ANNIVERSAIRES ♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫
 

CHERS MICK & LANGE
En l’honneur de l’anniversaire de l’artisss, poète, ex-capitaine de ferry-boite de ce meeeerveilleux site, tous chez Marcel, y’ a des Lagons bleus et du champagne au frais ( Riske, y’ a aussi de la triple Westmalle ! )..................
réponse à . BeeBee le 06/03/2012 à 18h18 : En l’honneur de l’anniversaire de l’artisss, poète, ex-...
Pour que la fête soit plus folle encore, j’apporte une ou deux caisses de Glenfiddish ! :&rsquo)
Vivement un prochain anniversaire ! Il me tarde de lire Lovendric et la suite de la vie trépidante de Dame Pâque de Riveri... qui au fil de l’histoire semble n’être qu’une gourgandine !
réponse à . SyntaxTerror le 06/03/2012 à 16h14 : Il faudrait transmettre la recette à Merlin. Si ma mémoire est bon...
Kaamelott : Je ne parviens pas à visionner sur ton site ; j’utilise celui-ci : cette page
réponse à . DiwanC le 06/03/2012 à 15h49 : Macheprot n’a pas mâché ses mots mais il a disparu des radars...
Bien sûr, et ledit Francis Blanche utilisait ce patronyme dans les gags et les impostures qu’il commettait à la radio. Qu’est ce qu’on rigolait à l’époque !
Cette journée aurait pu être mémorable (pour moi) si je n’avais d’un seul coup vieilli de 301 ans dans la nuit.
Hier j’avais 536 ans, ce matin à 01:34:03 la @117 de Germaine me créditait d’une 837 eme année. Franchement j’ai pas vu passer les trois cents dernières. C’est vrai que plus on vieilli plus le temps passe vite, mais quand même faut pas exagérer!
Comme quoi on peut être plus jeune que moi et déjà gâteuse. 
Et selon la formule con sacrée merciàtoutesetàtousse.
Bien entendu OPEN BAR chez Marceeel toute le nuit.
Avec 837 bougies pas besoins d’allumer le phare cette nuit.
réponse à . <inconnu> le 06/03/2012 à 15h52 : Quand on prend du bleu de méthylène (en badigeonnages dans la gorg...
Le bleu de méthylène peut servir aussi à soigner les hémorroïdes (si, si, j’ai entendu dire qu’il y en a qui le croient). Dans ce cas, quand on a mal à la gorge et si on a des hémorrhoïdes, il faut faire attention à bien respecter l’ordre des badigeons.
réponse à . <inconnu> le 06/03/2012 à 15h52 : Quand on prend du bleu de méthylène (en badigeonnages dans la gorg...
Est ce que ça marche aussi avec les dragées Fuca ?
Le croque-mort (expr. du 3 mars) s’est occupé de la main morte (expr. de ce jour) qui est partie les pieds devant (expr. du 1er mars).

Pour DiwanC : j’ai indiqué la date des expressions par sympathie pour les
bienheureux qui -aujourd’hui - accostent pour la première fois sur les rives de ce site
réponse à . mickeylange le 06/03/2012 à 18h48 : Cette journée aurait pu être mémorable (pour moi) si je n&rs...
Comme je ne suis pas aussi gâteuse que certain (dont c’est l’anniversaire aujourd’hui, mais je ne dénoncerai pas !) veut bien le laisser entendre, je me suis aperçu que j’ m’avais toute trompie et j’ai rectifié à 18:34:20, soit bien avant que certain qui se pare de 537 ans (mais je n’en dirai pas plus) ne fasse la remarque...

On se décarcasse pour lui faire un naniversaire grandiose, on repeint le phare façon Moulin Rouge - et on n’y va pas de main morte, croyez-moi ! - on arrache l’autorisation du garde-côte à prix d’or (et avec l’aimable concours de Mademoiselle Marcelle) pour mettre le phare en veilleuse façon boule de dancing, on lui organise un spectacle "Paris by night" en invitant quelques Dames Pâque de Riveri pour animer la soirée façon effeuilleuses du Crazy Horse, (ne vous en faites pas les filles, j’ai trouvé quelques Chippendales !), on recrute les extras du Crillon pour assurer un service de haute tenue, et "ça" râle !

Pffffffffffffff....
BeeBee et Germaine
Chouette  ! encore un anniversaire que je ne rate pas.

... et une coupe de champagne en l’honneur de Mickeylange  !!!!
Alors, ou bien j’ai manqué une info quelque part, ou bien je n’y comprend vraiment rien! Mais comment faites-vous pour savoir que c’est anniversaire de qui que ce soit se cachant derrière l’un ou l’autre de ces pseudonymes?

Si je suis à côté de la "track" comme on dit chez nous, n’y allez pas de main morte et dites-le moi!

À vous lire, on dirait un échange texto d’un groupe de collègien(ne)s vivant sur le même campus. Ouf!!! Ça me fais imaginer de images... et la Germaine@170 ne fait rien pour aider... le moulin rouge, les effeuilleuses...

Aïe! Aïe! à une soirée comme celle-là, tant pis pour les mains mortes!
réponse à . DiwanC le 06/03/2012 à 19h54 : Comme je ne suis pas aussi gâteuse que certain (dont c’est l’a...
Ben voilà !
Maintenant ceux qui savaient pas que tu as un mauvais fond maintenant ils le savent ! 
réponse à . mickeylange le 06/03/2012 à 20h41 : Ben voilà ! Maintenant ceux qui savaient pas que tu as un mauvais fo...
Ne serait-ce pas l’hôpital qui se moque de la charité ?
Que Sa Divinité, elle dit comme ça : S’utilise lorsque quelqu’un se moque, chez un autre, d’un défaut qu’il a lui-même
réponse à . Quebeclibre le 06/03/2012 à 20h23 : Alors, ou bien j’ai manqué une info quelque part, ou bien je n&rsqu...
À vous lire, on dirait un échange texto d’un groupe de collégien(ne)s vivant sur le même campus.
Il y a un peu de ça... mais il n’y a pas que ça, sinon reviendrais–tu ?

Maintenant : « ...comment faites-vous pour savoir que c’est l’anniversaire de.... Simple : il suffit de donner la date du jour de ta naissance et le mois (genre : 28 décembre). Ce précieux renseignement sera reporté par Horizondelle sur son grand livre.

A cette page @ 11, tu peux lire le résultat et retrouver les jours anniversaires des vieux–jeunes que nous sommes !
Allez, je t’emmène au Bar du Phare, on y est tous ! 

la Germaine, comme tu dis !
réponse à . DiwanC le 06/03/2012 à 21h22 : À vous lire, on dirait un échange texto d’un groupe de coll&...
Cool!

Merci du tuyau!

Moi c’est le 6 novembre.

En passant, Bonne fin d’anniversaire Micheylange!!! (Puisqu’il est déjà tard dans les vieux pays!)

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Ne pas y aller de main morte » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?