Ne tirez pas sur le pianiste ! - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Ne tirez pas sur le pianiste !

Soyez indulgent envers une personne qui est de bonne volonté !
N'accusez / n'agressez pas un lampiste au lieu du véritable responsable !

Origine

C'est Oscar Wilde qui, dans ses "Impressions d'Amérique", raconte qu'en 1880, dans le saloon de Leadville, ville-champignon où l'on venait de découvrir des gisements aurifères, il y avait un panneau qui disait "Please don't shoot the pianist. He is doing his best". Ce qui, en bon français, veut dire "Merci de ne pas tirer sur le pianiste. Il fait de son mieux".

Car c'est bien par allusion au Far-West que cette expression est née.
Qui n'a vu, entre autres dans ces livres d'histoire de l'Ouest illustrée par Morris et Goscinny (Lien externe) ou dans des westerns, ce fameux pianiste qui, dans les saloons, est toujours là, à la fois pour animer un peu les lieux et pour, grâce à sa musique, "adoucir les moeurs".
Sauf que quand les bagarres se déclenchaient ou les balles commençaient à voler, les deux premières victimes étaient souvent le miroir placé derrière le comptoir et le pianiste.

Celui qui 'prenait' était donc ce pauvre bougre plein de bonne volonté, tentant juste de faire son job, et certainement pas le responsable de la bagarre générale (sauf, peut-être, si sa musique était aussi pénible à supporter que celle d'Assurancetourix Lien externe).

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Ne tirez pas sur le pianiste ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Pays de Gallescy Chwarae teg!Franc jeu!
États-Unisen Don't shoot the pianist !Ne tirez pas sur le pianiste !
Angleterreen To bark at the wrong treeAboyer vers le mauvais arbre (se tromper de cible)
États-Unisen Don't shoot the messenger !Ne tirez pas sur le messager !
Espagnees No disparen al pianistaNe tirez pas au pianiste
Espagnees No matar al mensajeroNe tuer pas le messager
Grècegr Μη πυροβολείτε τον πιανίστα!Ne tirez pas sur le pianiste !
Italie (Sicile)it Non v'accanìtiN'agissez pas comme des chiens
Italieit Non sparate al pianista!Ne tirez pas au pianiste !
Italieit Non sparate sul pianistaNe tirez pas sur le pianiste
Pays-Basnl bijt niet in de hand die je voedtne mord pas la main qui te nourit
Pays-Basnl Ne tirez pas sur le pianiste !Don't shoot the pianoplayer! (dans ce cas les hollandais utilisent l'expression anglaise!)
Belgique (Flandre)nl Schiet niet op de pianistNe tirez pas sur le pianiste
Brésilpt Não matem o messageiro.Ne tuez pas le messager.
Roumaniero Nu trageti in pianist!Ne tirez pas sur le pianiste!
Roumaniero Nu omorati mesagerulNe tuer pas le messager
Russieru Не стреляйте в пианиста ! Ne tirez pas sur le pianiste !

Vos commentaires
J’ouvre le bal ???
Pas tirer sur le pianiste… m’ouais, même pas à petites touches ?

Il y en a un qui s’est fait tirer dessus car on ne le voit plus guère, c’est Richard Claydermann. Les femmes amoureuses pleurent-elles toujours ?
A force de vanter les mérites de son piano à queue, je pense que ça a pu servir à jouer sur les cordes sensibles de quelques dames. Le sacré dragueur en fête.
Quoi à quoi pensez-vous ? Non mais, ne tirez pas de conclusions hâtives quand même. Bonne journée, vous pouvez vous resservir de vos mains pour tirer la couverture que le marin marrant à conseillé de tenir bien haut sous le menton.
Quand j’étais kid, dans le Northern (Africa), j’usais mes fonds de culottes sur les bancs de l’école des Beaux-Arts. Section violon. Et j’étais fou amoureux de ma copine Annie, qui elle était en classe de piano. Heureusement, nous étions ensemble en classe de solfège, deux heures le jeudi matin et autant le dimanche matin... Notre idylle de gosses a duré sept ans, seulement rompue par l’Histoire qui nous a séparés, alors que nous étions encore trop jeunes pour que j’osasse dégainer... 
C’est Oscar Wilde qui, dans ses "Impressions d’Amérique", raconte qu’en 1880, dans le saloon de Leadville, ville-champignon où l’on venait de découvrir des gisements aurifères, il y avait un panneau qui disait "Please don’t shoot the pianist. He is doing his best"

D’où l’acharnement effréné des inventeurs contemporains d’Oscar au Wild wild west à supprimer la nécessité de l’intervention humaine dans un grand concours de création de pianos mécaniques (voir cette page). Que de vies sauvées !
réponse à . Elpepe le 15/05/2007 à 01h10 : Quand j’étais kid, dans le Northern (Africa), j’usais mes fon...
Voilà une journée pleine de tendresse qui commence avec Annie au piano et Pepe au violon. L’innocence enfantine est belle qui ne tire rien, pas même des conclusions! 
Il est des expressions qui redoublent de vie après avoir été citées dans un ouvrage célèbre. Ici il me semble que la mémorable double représentation du pauvre artiste de bonne volonté par Charles Aznavour et Boby Lapointe dans le film de Truffaut Tirez sur le pianiste y est pour beaucoup.
Oscar Wilde est un de mes ecrivains preferees depuis que j’etais jeune (10-11 ans) et j’ai lu tout ce qu’il a ecrit. Quand j’etais a Paris, le premiere chose que j’ai fait etait aller au Pere Lachaise, ou il est enterre, pour visiter sa tombe. Je pense que j’ai lu tout les biographies sur lui aussi. J’aime la litterature americaine, bien sur, mais a l’universite j’appris la litterature anglaise, ce que j’aime beaucoup (j’appris aussi la litterature de France et l’Italie, surtout celle de le Moyen Age, mais en anglais...).
réponse à . momolala le 15/05/2007 à 06h11 : Voilà une journée pleine de tendresse qui commence avec Annie au p...
Et j’avais déjà mon six coups (cette page)... 
Et Sarkosy de dire : "Ne tirez pas sur le péniste !"  
- Le nez n’parasite si pur site.
- Un prier tait assez le penis
Anna Gramme
réponse à . <inconnu> le 15/05/2007 à 08h13 : Et Sarkosy de dire : "Ne tirez pas sur le péniste !"  ...
Et le nihiliste d’ajouter : "ne tirez pas sur le pére Nietzsche !"

Tireurs et pianistes de tous pays, bonjour !

Et bon anniv’ en retard Bono beau 
a l’est, on dit plutôt " n’étirez pas le pépinieriste " (bitte schön)
réponse à . charlesattend le 15/05/2007 à 09h15 : a l’est, on dit plutôt " n’étirez pas le pépinie...
Depuis quelques temps, dans la presse, on a tendance à tirer sur le pigiste, plutôt...
réponse à . <inconnu> le 15/05/2007 à 00h42 : J’ouvre le bal ??? Pas tirer sur le pianiste… m’ouais, m&eci...
les mérites de son piano à queue
un pianiste qui joue du piano à queue est-il un "pianiste à queue" ?
L’expression pourrait alors être une évolution de : "ne tirez pas la queue du pianiste ".
(c’est vrai, quoi : le malheureux, obligé de caresser toutes ces blanches et ces noires... à force on devient marteau, et on cesse de raisonner. Or un pianiste qui ne raisonne pas, c’est un piano qui ne résonne plus ! C’est Mozart qu’on assassine.)
réponse à . Elpepe le 15/05/2007 à 07h56 : Et j’avais déjà mon six coups (cette page)... ...
Pfiouuuu ! Félicitations Elpepe et tout ça sans viagra ?
réponse à . Elpepe le 15/05/2007 à 09h20 : Depuis quelques temps, dans la presse, on a tendance à tirer sur le pigis...
"ne cirer pas sur l’ébeniste" aurait dit Marie Dubois dans " six troncs pressés" d’Eugene Labûche
le métier de pianiste ne me semble pas aussi dangereux que vous le dites : pendant longtemps - au contraire - il a été attesté que le meilleur moyen de rester en bonne santé était de voyager avec un piano : cf le proverbe bien connu : "chi va piano va sano"
réponse à . chirstian le 15/05/2007 à 09h28 : le métier de pianiste ne me semble pas aussi dangereux que vous le dites&...
sauf si le-dit pianiste se déplace en ambulance !!!
réponse à . <inconnu> le 15/05/2007 à 09h30 : sauf si le-dit pianiste se déplace en ambulance !!!...
effectivement, là il y a de quoi tirer la sonate d’alarme
réponse à . <inconnu> le 15/05/2007 à 09h25 : Pfiouuuu ! Félicitations Elpepe et tout ça sans viagra ?...
Naturel. Rien que du naturel, chère mie. Le Viagra, sauf pathologie avérée, n’est bon que pour ceux qui ont peur des femmes... ou d’eux-mêmes ?
réponse à . chirstian le 15/05/2007 à 09h23 : les mérites de son piano à queue un pianiste qui joue du piano &...
Encore trop d’imprécision de langage, Chirstian : ta titularisation s’éloigne un peu plus... Veux-tu parler d’un quart-de-queue, d’un demi-queue, d’un trois-quart de queue, ou d’un Grand concert (cette page) ? Ce site étant dédié à l’édification des masses mélomanes, navigantes et mystifiées avides de savoir, il eût également été de bon ton que God nous y installât une fosse d’orchestre dans un coin (pour l’aisance musicale).
Ou, à défaut, un éditeur de partoche... 
QUESTION :

Le Grand Concert a quelque chose de particulier ?
MESSAGE DE L’AMIRAUTÉ :

Sur un voilier, toutes les manœuvres courantes qui reviennent au cockpit (drisses des voiles, bosses de ris, balancines, hâle-bas...) depuis le pied de mât, guidées par des bloqueurs, composent ce qu’on appelle le piano. Pour autant, l’équipier au piano n’est pas un pianiste, mais un marin régatier, ou un paisancier. Il est également interdit de lui tirer dessus : car c’est lui qui tire sur les bouts.
réponse à . Elpepe le 15/05/2007 à 10h11 : QUESTION : Le Grand Concert a quelque chose de particulier ?...
QUESTION :
Le Grand Concert a quelque chose de particulier ?
et oui ! plus le concert dure et plus l’habitant jouit ! 

et les jolis "pianos" dans les belles cuisines ? faut pas tirer sur ce pianiste-là non plus, sinon adieu le régal des papilles : un cuistot mort = on ne mord plus à belles dents dans ses exquises créations ! 
Niste, la reine des laitières a une mammite. Conseil de la Faculté : ne tirez pas sur le pis à Niste.
réponse à . Elpepe le 15/05/2007 à 10h05 : Encore trop d’imprécision de langage, Chirstian : ta titularis...
Veux-tu parler d’un quart-de-queue, d’un demi-queue, d’un trois-quart de queue,
quelle que soit la réalité de ses choses , j’imagine mal un pianiste demander : "mesdames, je vous prie de ne pas tirer sur ma demi-queue, ou sur mon quart de queue...". Dans ce domaine , chacun aime à s’imaginer maître-queue, et à parler de son mêtre-queue.
(mais , ainsi qu’aiment le rappeler ceux qui en ont une toute petite : ce n’est pas la longueur qui compte, mais la façon de s’en servir : aller piano et sano, soit, mais à condition d’aller assez lontano)
réponse à . Elpepe le 15/05/2007 à 10h11 : QUESTION : Le Grand Concert a quelque chose de particulier ?...
"Le Grand Concert a quelque chose de particulier ?"

Oui, dépassant d’une tête les autres convives, le grand qu’on sert roule des yeux sur la tête de veau fraîche qu’on apporte des cuisines. Ne tirons pas sur le serveur.
Même à bal réel, ne tirez pas sur l’accordéoniste non plus.
Soyez indulgent envers une personne qui est de bonne volonté !

l’indulgence, du latin indulgere, « accorder » ... comme tout bon piano !

* Jadis, on pouvait les acheter ... les indulgences et ainsi remettre ses péchés futurs ... absous par avance ! (et le clergé s’enrichissait fortissimo et non piano) depuis peu, elles sont distribuées gratos ! (cf. Pluie d’« indulgences » papales sur les JMJ de Cologne en Août 2005)

** J’ai toujours fait preuve d’indulgence envers mes petits élèves, souvent taquins ou dissipés ... en y mêlant l’humour, mais il ne faut pas que ce devienne la "foire" cette page 
ne tirez pas sur le pianiste  : cette loi ne supporte aucune exception !
Mais...
rien ne vous interdit de tirer sur la pianiste. Toutefois, je vous conseille de respecter ces consignes élémentaires :
- choisissez un concert avec pianiste : cela semble évident, mais combien d’amateurs viennent tirer sur le pianiste d’un quatuor à cordes !
- choisissez une pianiste désarmée, dont vous devinez qu’elle ne porte pas de gilet pare-balles sous son smoking.
- approchez vous assez près , pour être certain de ne pas la rater (mais pas trop pour ne pas être éclaboussé : le sang tâche !)
- attendez le moment adéquat : votre coup doit s’intégrer harmonieusement dans la symphonie : n’ajoutez pas la fausse note au crime !
- évitez soigneusement d’endommager le piano : le jury ne vous le pardonnerait pas,
- et surtout : tout de suite après avoir tiré...tirez vous !
réponse à . chirstian le 15/05/2007 à 11h17 : Veux-tu parler d’un quart-de-queue, d’un demi-queue, d’un tro...
Chirstian, tu es un maître-queux de la réthorique jésuitique. Pour autant, tu ne feras pas un bon coq*, même si, de La Napoule, tu la câlines assez. Non, non, j’insiste : dans l’Est, le concerto en sol mineur, joué sur un quart de queue, faut aller au charbon, là... Sans compter que plus le morceau est long et plus le concert dure.
* cuisinier sur un navire - NDLA

Note pour les amateurs de quatuors à cordes : pour une altiste, il est très difficile d’attendre sur le do l’introduction du morceau.
Bonjour à tous,je choisis un jour dangereux pour intervenir,mais je sais que je peux compter sur votre indulgence,car de toute façon si on ne tire pas sur le pianiste ,on ne tire pas non plus sur une ambulance.
Un grand merci pour vos messages ,vos bisous et tout et tout.
J’essaie de rattraper le retard de lecture d’expressio,mais y a du boulot.
Je vous embrasse tous et vous souhaite un bonne journée.

Ps;soyez indulgents pour les ponctuations,car suite au cambriolage j’ai un nouveau clavier et je n’ai pas encore trouvé tous ces petits machins qui donne vie à ce que l’on dit,par exemple le point d’exclamation, donc considérez qu’il se trouve au bout de ma phrase .

Je souhaite un bon anniversaire à ceux qui l’ont fêté pendant mon absence,bisous à tous.
réponse à . louisann le 15/05/2007 à 13h31 : Bonjour à tous,je choisis un jour dangereux pour intervenir,mais je sais ...
pour fêter ton retour, le point d’exclamation qu’il te manque , je te l’offre : !
et même un grand modéle, rien que pour toi :
|
|
o
réponse à . Elpepe le 15/05/2007 à 10h34 : MESSAGE DE L’AMIRAUTÉ : Sur un voilier, toutes les manœ...
Bon, là, hein ? C’est net : la trirème du jour te revient haut la main, Pépé.
L’Amiral

Et tiens, aousqu’elle est passée, mon Eureka d’amour ? Elle fait ses gammes, peut-être ? Tiens, voilà un clavier (en PHP*) pour vous entraîner.

|_||_|_||_||_|_||_||_||_|_||_||_|_||_||_||_|_||_||_|_||_||_||_|_||_||_|_||_||_|

* bisque bisque rage, God ?
réponse à . louisann le 15/05/2007 à 13h31 : Bonjour à tous,je choisis un jour dangereux pour intervenir,mais je sais ...
Tu me fais penser Louisann qu’il ne faut pas non plus tirer sur la socotériste que tu es... mais plutôt sur ton cambrioleur. Dur dur.
réponse à . <inconnu> le 15/05/2007 à 09h30 : sauf si le-dit pianiste se déplace en ambulance !!!...
France Gall a tout compris. Son pianiste à elle joue debout… près à décarrer au moindre signe d’énervement.

Il jouait du piano debout
C’est peut-être un détail pour vous
Mais pour moi, ça veut dire beaucoup
Ça veut dire qu’il était libre
Heureux d’être là malgré tout
Il jouait du piano debout
Quand les trouillards sont à genoux
Et les soldats au garde à vous
Simplement sur ses deux pieds,
Il voulait être lui, vous comprenez

C’est toujours tendance ! Voyez comment il s’appelle, euh, JM Jarre, il joue toujours debout mais sans Jean-Jacques.
réponse à . Elpepe le 15/05/2007 à 09h46 : Naturel. Rien que du naturel, chère mie. Le Viagra, sauf pathologie av&ea...
"Le Viagra, sauf pathologie avérée, n’est bon que pour ceux qui ont peur des femmes..."

Salut Ellpp > dans ce cas, la meilleure solution reste encore de s’approcher par derrière et hop "coucou c’est moi". Evidemment, il sera de bon THon de ne pas laisser sa carte de visite sinon ensuite, ce sera tirer sur le goujat.
réponse à . Elpepe le 15/05/2007 à 15h20 : Bon, là, hein ? C’est net : la trirème du jour te ...
Et le tabouret, pour jouer assis, c’est plus confortable.
.._ _ _ _ _
|.....|.....|
......|
......X
...../\
..../..\
.../....\
réponse à . Elpepe le 15/05/2007 à 10h05 : Encore trop d’imprécision de langage, Chirstian : ta titularis...
« il eût également été de bon ton que God nous y installât une fosse d’orchestre dans un coin (pour l’aisance musicale). »

Je crains que cette fosse ne devienne carrément le lieu d’aisance du camping de Puyricard. Jouer de la grosse caisse y sera évident, jouer des coudes, un peu moins…
réponse à . Elpepe le 15/05/2007 à 13h24 : Chirstian, tu es un maître-queux de la réthorique jésuitique...
Allons bon, j’arrive comme les carabiniers ...
On m’a soufflé le pianiste dans l’ambulance.

J’ai entendu à la télé, il y a peu, cette histoire de concerto en sol mineur par quelqu’un qui voulait faire le malin, il parlait de Lille (Ijsel, Lille-in Flan_ne).
Le charbon n’est ni à Lille, ni dans l’Est (c’est le fer ou la potasse), il est dans le Pas de Calais, na !
Quelle drôle d’association d’idées !
réponse à . cotentine le 15/05/2007 à 11h02 : QUESTION : Le Grand Concert a quelque chose de particulier ?et oui&nbs...
« et oui ! plus le concert dure et plus l’habitant jouit ! »

Et l’habiteuse aussi ! Lorsqu’un concert dure, c’est grâce aux rappels… d’impôts subis par l’artiste. Forcément, s’il veut vendre et se faire bien voir, il a intérêt à tirer sur la corde, là, à sa portée.

@40 > Un camping, c’est pas grand ! Et où est-ce qu’on chante le plus ? Sous la douche et dans les lieux d’aisances, bien connu ça.
C’est parce qu’il est encore branché sur Claydermann !

Soit tu t’endors, soit tu te fait ch...
réponse à . SyntaxTerror le 15/05/2007 à 15h52 : Allons bon, j’arrive comme les carabiniers ... On m’a soufflé...
Le charbon n’est ni à Lille, ni dans l’Est (c’est le fer ou la potasse), il est dans le Pas de Calais
Y’en a eu à peu près partout, Syntax Terror, et aussi dans l’Est ! (cette page).
réponse à . SyntaxTerror le 15/05/2007 à 15h52 : Allons bon, j’arrive comme les carabiniers ... On m’a soufflé...
Le Char-bon était au Stade de France, il n’y a pas si longtemps… et propriété de Ben Hur !
Il s’enflamme vite, je peux vous le dire. C’était un peu : « Tirer sur l’attelage » d’ailleurs.
réponse à . SyntaxTerror le 15/05/2007 à 16h01 : C’est parce qu’il est encore branché sur Claydermann ! ...
Oh que non, Claydermann, pouah ! Autant s’tirer la bourre sur autre chose. Y’en a qui ne sont jamais réveillé de leurs siestes.
C’est de l’euthanasie "pure" !  ou  (les pour et les contre)
réponse à . Elpepe le 15/05/2007 à 16h03 : Le charbon n’est ni à Lille, ni dans l’Est (c’est le fe...
Dont acte et miléscuz.

Tirez pas sur le pianiste !
Dans les entrailles du raffiot,
Un mataf jouait du piano.
Le commandant dit tout de go :
« Ce bateau n’est pas un tripot ».

Puis, se sentant pistolero
Il abattit le musico,
Et consigna dans ses fafiots :
« mort au combat, le matelot ».

Mais en rentrant droit sur Bordeaux,
Il talonna, passa à l’eau.
Personne ne lança radeau,

Ni même bouée à ce rustaud.
Son âme alla au brasero
Tout beau tout chaud de Méphisto.
réponse à . <inconnu> le 15/05/2007 à 16h08 : Le Char-bon était au Stade de France, il n’y a pas si longtemps…...
Le Char-bon était au Stade de France, il n’y a pas si longtemps.

Tu ne crois pas si bien dire !
C’était un site de Gaz de France où il y avait une usine à gaz (une vraie, pour faire du gaz de ville à partir du charbon).
C’était là que les truands parisiens allaient de temps à autre "au charbon" pour faire semblant d’avoir un travail salarié.
réponse à . Elpepe le 15/05/2007 à 16h23 : Dans les entrailles du raffiot, Un mataf jouait du piano. Le commandant dit tout...
Quelle drôle d’association d’idées !
Eh… 
réponse à . SyntaxTerror le 15/05/2007 à 16h26 : Le Char-bon était au Stade de France, il n’y a pas si longtemps. T...
Ca, c’est de l’info !!!
Pour ça que le credo des voleurs pris est : "je n’y suie pour rien monsieur le commissaire !"
réponse à . <inconnu> le 15/05/2007 à 06h32 : Il est des expressions qui redoublent de vie après avoir été...
Sans doute.

Mais, si ma mémoire est bonne, Aznavour joue un pianiste de renom qui a arrêté sa carrière après le suicide de sa femme. Question piano, il est loin d’être le pauvre bougre qui fait ce qu’il peut.
Se peut-il que l’expression vienne du fait que le pianiste était au temps de la guillotine le surnom du valet suppléant l’exécuteur des basses œuvres ? (Argot musical ancien et donc populaire)
vous avez remarqué que les pianos n’ont que 2 pédales ? Bref, on ne débraye pas ! Notez, ma voiture aussi a une boîte automatique, et j’aime assez , sauf quand on est en panne de batterie : impossible de pousser ou de démarrer dans la descente.
Mais maintenant que j’y pense, c’est probablement pour cela que les pianistes jouent généralement sur des scènes plates : ils savent qu’ils ne pourront jamais démarrer en poussant la 2nd dans la descente !
Résultat : si le piano est en panne y a qu’une seule solution : tirer le pianiste !

Le scooter de Louisann aussi a deux pédales, et les roues sont plus grosses. Le tabouret ne se règle probablement pas aussi bien , mais on peut pas tout avoir, hein !
réponse à . chirstian le 15/05/2007 à 18h17 : vous avez remarqué que les pianos n’ont que 2 pédales ?...
Et je suppose que ce piano-voiture se démarre à l’aide d’une clé de Sol ?

Ah ta Louisann, Selle qu’on aime harnacher de belles pensées. 
Hommage :
Je pense que l’expression est l’occasion de souligner que Serge Gainsbourg a été pianiste à ses débuts dans des hôtels, restaurants et qu’à défaut d’avoir été tiré comme un lapin, il a lui-même tiré pas mal sur la cigarette, moins que Dieu puisque d’après lui, celui-ci est un grand fumeur de havanes et doit donc fréquemment survoler sans crises de Missel Cuba. C’est pas Ken Eddie qui dira le contraire.
Mais tout de même, ce Serge, quel talent au service de nos émotions.
réponse à . chirstian le 15/05/2007 à 18h17 : vous avez remarqué que les pianos n’ont que 2 pédales ?...
Chirstian ! Les pianos de concert ont toujours trois, voire quatre pédales  : La Forte à droite, la douce à gauche (d’où "mettre la pédale douce"), et la sourdine au milieu. Sur certains pianos à quatre pédales, celle-ci est l’harmonique. Et quand tu vois un piano droit avec seulement deux pédales, c’est que la sourdine est une poignée, sous le clavier.
Ton CCD est reconduit. Hein, Syanne ?
réponse à . <inconnu> le 15/05/2007 à 18h38 : Hommage : Je pense que l’expression est l’occasion de souligner...
celui-ci est un grand fumeur de havanes et doit donc fréquemment survoler sans crises de Missel Cuba
Qu’ouis-je ? Même Dieu fricote avec le communiste Castro ? Tout fout le camp...
réponse à . Elpepe le 15/05/2007 à 18h49 : celui-ci est un grand fumeur de havanes et doit donc fréquemment survoler...
Quand on peut avoir des prix sur des cigares, on achète ! Vois au Monopoly, nous terriens, on fait pareil si quelqu’un brade ses gares, on le dévalise à pas cher.
réponse à . <inconnu> le 15/05/2007 à 18h57 : Quand on peut avoir des prix sur des cigares, on achète ! Vois au Mo...
Nous.. enfin, toi, oui. Mais Dieu, tout de même ! Est-ce bien raisonnable ? Cigarettes, whisky et p’tites pépées, avec Annie Cordy en prime ?
réponse à . Elpepe le 15/05/2007 à 19h04 : Nous.. enfin, toi, oui. Mais Dieu, tout de même ! Est-ce bien raisonn...
Annie Cordy en prime ? Avec l’immense respect que je dois à nos amis Belges, depuis qu’elle a chanté la bonne du curé, elle n’a plus la cote. N’est pas sainte chérie qui veut… Quant à Dieu, il est partout même là où se placent les bastringues sympathiques. A Cuba ou ailleurs et même à Guantanamo, pas de zone de non-droit pour les effluves seigneuriales.
Quand même, c’est injuste, tu es pianiste à Bâle, tu animes un bal, Barre y est, puis, tu te prends une balle perdue : logique ou injuste ? Soirée gâchette !
Conclusion : Un mauvais tireur est un mauvais coucheur.
réponse à . <inconnu> le 15/05/2007 à 19h11 : Annie Cordy en prime ? Avec l’immense respect que je dois à no...
Pourtant, elle mérirerait la Canonisation, elle aussi, moi je dis. Comme soeur Marie-Pierre-Jean-Paul, de Puyricard...
réponse à . Elpepe le 15/05/2007 à 19h32 : Pourtant, elle mérirerait la Canonisation, elle aussi, moi je dis. Comme ...
Canonisation... Ca sert à quoi ? Aux humains comme référence. Mais ensuite, on traîne ça (le titre) comme un boulet. C’est qui MPJP de Puyricard sans eau ?
Les titres comme les légions d’honneur, ça ne vaut pas un clou pour là on va après la décrépitude. Pour peu qu’on croit à quelque chose, genre tremplin vers... ou néant. Respect pour tous.
réponse à . <inconnu> le 15/05/2007 à 19h51 : Canonisation... Ca sert à quoi ? Aux humains comme réfé...
Marceeeeeeeeeeeeeel ! Deux, bien tassés...
réponse à . Elpepe le 15/05/2007 à 19h04 : Nous.. enfin, toi, oui. Mais Dieu, tout de même ! Est-ce bien raisonn...
Philippe Clay, cousin lointain de Claydermann (à voir) chantait cette chanson : cigarettes, whisky et p’tites pépées. J’ai bien fait de le citer celui-là. En ce moment, on déterre les morts, les vieilles « gloires « du passé, c’est tendance… on s’refait du blé sur eux. C’est du Vintage !

C’est comme réaccorder les vieux pianos en somme… et en Picardie pour en tirer bénéfices.
réponse à . <inconnu> le 15/05/2007 à 19h54 : Philippe Clay, cousin lointain de Claydermann (à voir) chantait cette cha...
Accorder un piano (cadre bois ou cadre fonte) n’est pas une mince affaire, c’est pourquoi c’est un métier à part entière (cette page). Il est également interdit de tirer sur l’accordeur de piano, sauf si, après son passage, votre piano joue faux.
réponse à . <inconnu> le 15/05/2007 à 18h38 : Hommage : Je pense que l’expression est l’occasion de souligner...
Le grand Serge ? Celui qui maniait si bien le tire-bouchon et qui disait : le vin est tiré, il faut le boire. A tirer sur tout ce qui porte jupon et sur la corde, il a fini par tirer sa révérence et laisser une belle tirelire à ses héritiers. Chapeau quand même l’artiste.
N’en déplaise à certains, Annie Cordy est une de nos fiertés nationales, elle a même été faite baronne par notre roi et c’est une bonne comédienne.
J’en connais une ( MM ) dont le retour n’a pas fait vraiment recette en france sauf auprès des humoristes. Ceci dit il en faut pour tout le monde . Sans rancune.
réponse à . tytoalba le 15/05/2007 à 20h40 : Le grand Serge ? Celui qui maniait si bien le tire-bouchon et qui disait&nb...
Non mais je plaisantais bien entendu. Vive les Cordy  ! Une fois, dans une soirée, j’ai eu à l’imiter, tu penses, j’ai eu un succès fou. 

Marylin Monroe ? Oui, un peu française quelque part.
Marie Myriam ? Sympathique.
Michelle Mercier ? Crapahuteuse de première.
Mireille Mathieu ? elle ne sort que le dimanche soir.

Al la la la les MM, ça ne vaut pas la triple M.
Vraiment.
réponse à . SyntaxTerror le 15/05/2007 à 16h59 : Sans doute. Mais, si ma mémoire est bonne, Aznavour joue un pianiste de ...
Tu as raison sur son histoire, mais bien des bar-pianistes ont dû passer par là ! Et dans le présent du film il ne joue que des accords ratatinés, cigarette au bec et verre sur le piano, les yeux vides. Le numéro de Boby Lapointe (à peine compris à l’époque) renforce la sensation de vacuité dans la continuité. Je pense que Truffaut a voulu qu’Aznavour joue le pianiste américain série B mais qu’il a ajouté l’histoire du grand concertiste pour faire plaisir à son comédien.

Ce qui ramène cela au sujet du jour, c’est que Truffaut se présente à ses débuts comme un modeste et honnête artisan du cinéma, jouant sur les conventions des séries B, et qu’il se prémunit d’avance par le titre et son écho visuel contre les méchantes critiques.
réponse à . chirstian le 15/05/2007 à 18h17 : vous avez remarqué que les pianos n’ont que 2 pédales ?...
Viens l’essayer mon scooter et tu verras qu’il est confortable .
Et lui au moins il a échappé au cambriolage.
Bonne nuit les petits loups,faites de beaux rêves.
réponse à . <inconnu> le 15/05/2007 à 21h00 : Non mais je plaisantais bien entendu. Vive les Cordy  ! Une fois, dans une ...
Mireille Mathieu ? elle ne sort que le dimanche soir.
et pas n’importe quel dimanche !!! seulement celui du 2ème tour des élections ... en compagnie de E.M. et du Doc ... etc ! 
réponse à . cotentine le 15/05/2007 à 22h20 : Mireille Mathieu ? elle ne sort que le dimanche soir.et pas n’importe...
Tradition française, on ne tire pas sur les artistes ! Mais alors sur qui ?

@ Louisann > pas volé parce que le contrôle technique n’était pas à jour, pis c’est tout.
Oscar Wilde a dit: "When good people die, they go to Paris." Il l’a dit parce qu’il a pense que Paris est un Paradis! Et effectivement, il est mort a Paris parce qu’il etait un bon homme et ecrivain (et aussi un homosexuel, qui a ete heureusement accepte en France).

Hier et aujourd’hui il faisait tres chaud chez moi. Alors, j’aime quand il fait Bernard Chaud, mais je vais au Scar Wilde.
réponse à . <inconnu> le 15/05/2007 à 21h00 : Non mais je plaisantais bien entendu. Vive les Cordy  ! Une fois, dans une ...
tu devrais essayer "le grand JOJO". Pas Halliday, les belges savent de qui je parle surtout les bruxellois.  et pour MM, il s’agit bien entendu de Mireille Matthieu, qui s’est vautrée lamentablement et dont tout le monde se moque. Le ridicule ne tue pas, ou alors lentement. Que la paix soit avec vous et avec votre esprit... et de l’esprit on n’en manque pas sur ce site heureusement, personne ne se prend au sérieux. Amen et bonne nuit à tous et toutes.
réponse à . Elpepe le 15/05/2007 à 18h43 : Chirstian ! Les pianos de concert ont toujours trois, voire quatre pé...
Et quand tu vois un piano droit avec seulement deux pédales, c’est que la sourdine est une poignée, sous le clavier.
 : je confirme : mon piano a bien une poignée sour le clavier, mais j’ai toujours cru qu’il s’agissait du frein à main. Je m’instruis ici, je m’instruis !
réponse à . chirstian le 15/05/2007 à 09h23 : les mérites de son piano à queue un pianiste qui joue du piano &...
Cette histoire vient très certainement de la marine: un piano aqueux, c’est bien pour absorber les larmes de ces dames...
Hier je me suis souviens que Oscar Wilde a dit en fait que quand les bons Americains meurent--et pas les bons gens en general--ils vont a Paris.
Mais c’est beaucoup plus amusant (du moins pour moi), et je ne sais pas comment j’ai pu oublier ca.

When good Americans die, they go to Paris. When bad Americans die, they go to America.

Oscar Wilde s’est moque des Americains et a dit des choses assez amusants au sujet de nous... Alors, si je ne pourrai pas aller a Paris jusqu’a ma mort, j’espere du moins pouvoir y aller quand je meurs.
Suis-je donc le premier?
Après avoir été l’avant dernier? Mon God, quelle remontée!

Cette expressio me rapelle une phrase des Frères Ennemis:
- Et son sourire! Ses dents! Un vrai clavier de piano!
- Oui, ... sans les blanches...
réponse à . Elpepe le 15/05/2007 à 10h34 : MESSAGE DE L’AMIRAUTÉ : Sur un voilier, toutes les manœ...
car c’est lui qui tire sur les bouts.
Ah, bon ? tiens donc... 
réponse à . file_au_logis le 16/05/2007 à 16h50 : Cette histoire vient très certainement de la marine: un piano aqueux, c&r...
un piano aqueux
Comme celui de Jonny ? 
réponse à . <inconnu> le 15/05/2007 à 19h17 : Quand même, c’est injuste, tu es pianiste à Bâle, tu an...
Cela semble, pourtant, relever de ce que l’on peut appeler prôner la détente
Seulement certains comprennent qu’ils faut utiliser celle de leur six coups...
réponse à . <inconnu> le 03/10/2010 à 09h06 : Cela semble, pourtant, relever de ce que l’on peut appeler prôner la...
Avec leurs six-coups et leurs carabines - COLT, REMINGTON, WINCHESTER et autres LEBEL - ils disaient prôner la détente en disant faut pacifier. Les autochtones répondaient faut pas s’y fier!
Comme quoi, tout n’est qu’une question de point de vue.
réponse à . file_au_logis le 03/10/2010 à 09h18 : Avec leurs six-coups et leurs carabines - COLT, REMINGTON, WINCHESTER et autres ...
Heu, objection: le Lebel était le fusil réglementaire de l’armée française encore en 1940... Mis en service en 1886 cette page. Il ne pouvait donc être utilise au Far-West.
réponse à . <inconnu> le 03/10/2010 à 08h56 : car c’est lui qui tire sur les bouts.Ah, bon ? tiens donc... ...
Sur un bateau, tout morceau de ficelle, cordage, etc, quels que soient diamètre, utilisation et longueur s’ appelle un bout (on prononce le t). Sauf celui de la cloche...
Et tu as raison, le Lebel n’ a rien à faire au Far-West.
Les Steinway et Bösendorder de concert non plus. Les pianistes ne disposaient que de pianos droits, comme du reste au cinéma muet, où ils improvisaient la plupart du temps au fur et à mesure que les images défilaients....Truffaut a été un ardent défenseur defilms série B américaine du temps où il était critique. Nul doute que ça l’ aie influencé jusque dans le choix du titre. Je me souviens surtout des deux scènes les plus "loufoques" : un gangster dit "que ma mère meure si je mens"... et une vieille dame s’ effondre. Et bien sûr "Avanie et Framboise", sous-titrée, à l’ époque du parlant !
De toute façon il ne faut jamais tirer sur un musicien. Sauf, s’ il est très mauvais, avec des tomates.....
réponse à . file_au_logis le 03/10/2010 à 08h41 : Suis-je donc le premier? Après avoir été l’avant dern...
Une minute de silence.... On n’ a jamais bien su le pourquoi du comment de la disparition d’un de ces frères (ou bien j’ ai mal suivi). Quant à la bouche pleine de caries, je me souviens plutôt de "La fille de Londres", chanson chantée par Germaine Montero :
....il jouait des ragtimes sur un vieux piano
Un piano avec des dents de chameau" (ou à peu-près, toutes mes excuses à Pierre Mac Orlan !)
Et, revenant à 2007, pourquoi n’ y aurait-il pas des pianos aqueux ? Il y a bien des montres molles, et sept apparitions de Lénine sur un piano à queue (du coup, ça doit le faire fondre en larmes, un "miracle" de cette espèce...)
réponse à . <inconnu> le 03/10/2010 à 09h29 : Heu, objection: le Lebel était le fusil réglementaire de l’a...
Erreur, cher ami. Il y a eu des fusils Lebel aux Etats-Unis... Peut-être pas des masses, mais il y en a eu. Par exemple, via les forces francaises au Mexique, qui étaient là pour... soutenir... Maximilien.
réponse à . mitzi50 le 03/10/2010 à 09h55 : Une minute de silence.... On n’ a jamais bien su le pourquoi du comment de...
Quant à la bouche pleine de caries...
Celui qui a la bouche pleine de caries chante, comme Luis Mariano : "Mes chicots, mes chiiiiiiiiiicots...".
réponse à . file_au_logis le 03/10/2010 à 10h20 : Erreur, cher ami. Il y a eu des fusils Lebel aux Etats-Unis... Peut-être p...
Ce n’ étaient que des fusils "de contrebande", pas des armes usuelles....Donc pas "couleur locale" !
réponse à . mitzi50 le 03/10/2010 à 09h55 : Une minute de silence.... On n’ a jamais bien su le pourquoi du comment de...
...il jouait des ragtimes sur un vieux piano
Un piano avec des dents de chameau" (ou à peu-près, toutes mes excuses à Pierre Mac Orlan !)
Bonjour !
Tu n’as pas à t’excuser : c’est déjà super de te souvenir de cela :
Voir cette page
réponse à . God le 03/10/2010 à 10h29 : Quant à la bouche pleine de caries...Celui qui a la bouche pleine de cari...
Les chiiiiiiiiicots....sous le soleil qui channnnte.....pas de quoi vanter le Paradis des coeurs et de l’ amour ! En tout cas Mariano présentait une dentition bien blanche. Naturelle ou non, je n’ en sais rien. Par contre, dans le Japon de l’ époque médiévale, il était du plus haut "chic" (sans ot) de se faire noircir les dents ! Voir à ce sujet les "Notes de chevet", de Sei Shônagon, écrites au XIè siècle par une dame d’ honneur à la cour de Kyoto (Non, je ne lis pas couramment le japonais. Je me suis contentée d’ acheter le bouquin dans l’ édition Gallimard/Unesco). Dans l’ appareil critique, je peux lire : "on s’ est demandé si les japonais se noircissaient les dents par coquetterie ou, au contraire, pour montrer qu’ ils ne se souciaient pas de plaire ; il semble que la première hypothèse soit la bonne , puisque Sei place les dents bien noircies parmi les choses qui égaient le coeur..." A moins qu’ il y ait une troisième explication : pour que les "chicots noircis" se remarquent moins....
réponse à . deLassus le 03/10/2010 à 10h48 : ...il jouait des ragtimes sur un vieux piano Un piano avec des dents de chameau"...
Merci infiniment. J’ ai un double CD de Germaine Montero consacré essentiellement à Federico Garcia Lorca et à "Mère Courage" de Brecht, avec quelques autres chansons en prime, mais le petit livret qui va avec, s’ il donne tous les textes de Lorca, et un résumé de "Mère Courage" (que j’ ai eu la chance de voir au TNP avec Montero dans le rôle-titre), reste "muet" quant au reste, et je n’ avais pas le temps de passer la plage correspondante du CD sur ma chaîne...Donc je me souvenais surtout du chinois avec une casquette de marine ornée d’ une ancre coralline et du sale couteau... sans spécialité (celle de tuer, peut-être ?)
P.S. Où vas-tu te produire dans la Sainte Russie ? Tu peux répondre par le Canal 12....
est-il plus facile de tirer sur un pianiste que sur un violoniste ou un flutiste ? Assurément ,oui ! Car la taille de son piano le rend moins mobile. (oui, je sais : le piano est équipé de roulettes, ce qui n’est pas le cas d’un violon ni d’une flute. Mais ces roulettes sont-elles efficaces ? Je me pose la question, n’ayant jamais été doublé par un piano, même quand je roule lentement. Et j’ajouterai que l’excès de vitesse mène au violon, pas au piano. Flute, alors ! )
Ergo, considérons que le piano n’est pas mobile, et que le pianiste a donc un handicap. Pourquoi s’étonner, dans ces conditions, que le mouvement des Écologistes ait cherché à le protéger, en réduisant la période de la chasse au pianiste et en frappant d’opprobre ceux qui veulent le tirer.
Sans compter qu’une tête de pianiste empaillée est nettement moins décorative que celle d’un dix-cors de chasse. Sauf si le pianiste est cocu. Mais généralement, les pianistes, méfiants et jaloux, demandent à leur épouse de leur tourner les pages de la partition : pour les surveiller. Mais à force, ils oublient de regarder leurs notes, et en font des fausses. Résultat le public excédé sort son arme et comme il ne doit pas tirer sur le pianiste, il se tire ailleurs (de lapin).
réponse à . chirstian le 03/10/2010 à 15h58 : est-il plus facile de tirer sur un pianiste que sur un violoniste ou un flutiste...
CQFD ! Bravo, joliiiiii !
réponse à . mitzi50 le 03/10/2010 à 10h32 : Ce n’ étaient que des fusils "de contrebande", pas des armes usuell...
Le bromure aussi est un produit de... contre-bande ! 

Quant au pianiste on peut toujours lui "balancer" un ou deux ananas(*), également appelée "quadrillée" (*) qui devaient déjà exister à l’époque...

(*) cf. l’argot militaire, essentiellement US...
n’agressez pas un lampiste
comme un certain M. Leguignon, lampiste de son état...
réponse à . file_au_logis le 03/10/2010 à 10h20 : Erreur, cher ami. Il y a eu des fusils Lebel aux Etats-Unis... Peut-être p...
D’accord, mais quel modèle de Lebel ? L’intervention française n’eut lieu que pendant la guerre de sécession, essentiellement, or le Lebel (pour l’armée française) fut mis en service en 1887 (modèle 1886) et servit jusqu’aux années 1940 et fut encore le fusil de l’armée d’armistice ???
Il en est même question dans le film: «On a perdu la 7eme compagnie».
Extrait de Wikipédia sur le Lebel:
la décision de mettre en commande le futur fusil Mle 1886 a été prise par le général Boulanger, ministre de la Guerre, en janvier 1886. En effet, il était devenu impératif de remplacer le Fusil Gras Mle 1874 à un coup, dépassé depuis l’apparition dans l’Empire Allemand du nouveau modèle de Mauser, le Mle 1871-84 à répétition.
Donc au moment de la guerre de sécession et de l’intervention française au Mexique, le fusil réglementaire de l’armée française était le fusil Gras ou encore un Chassepot...
Mais c’était plutôt le Chassepot puisque l’intervention s’est faite entre 1861 et 1867, cette page) et qu’en 1874, c’était déjà la troisième république avec Thiers (pourtant monarchiste...), comme président. Et que le fusil Gras, donc était de 1874.
Wikipédia: cette page
Il n’est pas question de Lebel sous le second empire, puisqu’il apparut plus tard, donc sous la troisième république...
Cela me laisse père plexe
réponse à . <inconnu> le 15/05/2007 à 23h09 : Oscar Wilde a dit: "When good people die, they go to Paris." Il l’a dit p...
Puisque leur CIA leur recommande de ne pas venir à Paris, les States gardent donc tous leurs américains, les bons avec les mauvais. Mais ils étaient donc tous pianistes, les bons américains, qu’ils venaient se faire mourir chez nous ?
réponse à . <inconnu> le 03/10/2010 à 19h18 : D’accord, mais quel modèle de Lebel ? L’intervention fra...
Toutafé, toutafé.
Toutes mes excuses, j’ai eu l’occasion (comme ils sont déjà très vieux, n’est-ce-pas, plus rien de neuf) de vérifier médire mes dires et de me rendre compte que j’ai confondu Lebel (le mari à Monica) et Chassepot,... pas de bol!

Je me souvenais d’avoir "hérité" d’un ami américain d’une carcasse de révolver d’origine francaise, complètement bouffée par la rouille, après avoir passé de nombreuses dizaines d’années enterré. Après des efforts incommensurés, nous avons réussi à lui redonner une allure reconnaissable. Il s’agissait d’un révolver Lefaucheux (et non Lebel). Ma seule excuse est de l’avoir revendu il y a déjà 26 ou 27 ans, lors de mon départ de Belgique.
réponse à . <inconnu> le 03/10/2010 à 19h08 : Le bromure aussi est un produit de... contre-bande !  Quant au pianis...
Et on prétend que la musique adoucit les moeurs....
En tout cas, on ne tire plus sur les pianistes aux U.S.A. Sinon Hélène Grimaud n’ y aurait pas vécu avec ses loups, et n’ y aurait pas fait carrière de façon méritée, d’ ailleurs. Mais en France nous avons un vilain travers : nous estimons souvent plus les musiciens étrangers que ceux issus de nos Conservatoires nationaux (Paris et Lyon seulement. Les autres n’ ont pas le même prestige et leurs premiers prix, pas la même valeur).

@ chirstian : un clavecin petit modèle est plus léger. Mais c’ est un instrument à cordes pincées et non pas frappées. De là à penser que tous les pianistes sont suffisamment marteaux pour se faire tirer comme des pigeons....
réponse à . momolala le 03/10/2010 à 19h39 : Puisque leur CIA leur recommande de ne pas venir à Paris, les States gard...
Ils étaient parfois bons écrivains (Hemingway, par exemple), et ne mouraient pas tous en France. Ceci dit le plus français des musiciens spécialisés dans la musique baroque est un américain qui vit en France : j’ ai nommé William Christie. Et chacun de ses concerts est un enchantement. Je souhaite donc... qu’ il ne meure pas !

Tout à coup je repense à la fin de la seconde guerre mondiale, et à la réunion des alliés à Potsdam. Truman venait de remplacer Roosevelt à la présidence des USA mais n’ était pas au courant de tout... Il était par contre bon pianiste amateur. Et se délassa en jouant la" rêverie" de Schumann. Ce qui donna lieu à une contrepèterie savoureuse : Traümerei von Schumannn devint Schaümerei von Truman (grosso modo cela signifie Truman "écumant" (de rage). Il a probablement eu l’ impression que Staline lui tirait dans le dos.....
réponse à . file_au_logis le 03/10/2010 à 20h00 : Toutafé, toutafé. Toutes mes excuses, j’ai eu l’occasi...
Un Lefaucheux pour rendre service à la Grande Faucheuse.... Hé bien.... Quel nom prédestiné !
Ah ce n’est pas le paisible Georges (l’autre !) - lui qui avait en horreur les armes et la violence - qui tirerait sur un pianiste ou sur un guitariste... ni sur quelque musicien !

Le petit joueur de flûteau
Fit la révérence au château
Sans armoiries, sans parchemin
Sans gloire il se mit en chemin
Vers son clocher, sa chaumine
Ses parents et sa promise,
Nul ne dise dans le pays
Le joueur de flûte a trahi
Et God* reconnaisse pour sien
Le brave petit musicien.


À tout bientôt Bouba et les hôtes de tes petits déjeuners ! J’apporte les croissants du dimanche... et les paroles de la chanson !
Mazette quelle AG hier !.......150 véhicules au moins 300 bonhommes. Z’ont qu’à bien se tenir les pyromaniaques et autres incendiaires........

Mo, toi qui connais ça .........pas vrai que c’est pesta..spectaculaire ?

Alors pour en revenir à notre Cleyderman du jour, saviez vous que Georges a composé ses premières mélodies au piano et qu’il a gardé cette habitude par la suite

Mais alors, pourquoi les jouer ensuite à la guitare ?

Avez vous exercé le métier de déménageur ?

Moi, oui......

Bon, allez on va faire passer tout doucement le café, il n’en sera que meilleur et puis comme disent les italiens qui sont des maîtres dans l’art de la caféine:
Chi va piano, va sano e chi va sano va lontano !"......
réponse à . DiwanC le 04/05/2014 à 06h27 : Ah ce n’est pas le paisible Georges (l’autre !) - lui qui avait...
Oh on a interviendu en même temps.....Bon, hé ben je t’attends dans mon Do Mi Si La Do Ré et si tu renverses du café c’est pas grave, j’ai un Sol Fa Si La Si Ré........
réponse à . BOUBA le 04/05/2014 à 06h45 : Mazette quelle AG hier !.......150 véhicules au moins 300 bonhommes....
Je te l’ai trouvée :

cette page

Bonne journée. 
Soyez indulgent envers une personne qui est de bonne volonté !

ou la seule qui a eu le courage (ou l’inconscience) de faire quelque chose !
réponse à . charmagnac le 04/05/2014 à 07h50 : Je te l’ai trouvée : cette page Bonne journée. ...
Ah ben voui........merci !....
réponse à . charmagnac le 04/05/2014 à 07h52 : Soyez indulgent envers une personne qui est de bonne volonté ! ou la...
Malheureusement c’est bien souvent le contraire qui se produit....hélas !.....

Beaucoup appliquent la politique de la P.I.P.E...(Pas d’Initiatives, Pas d’Emmerdes ).....
réponse à . DiwanC le 04/05/2014 à 06h27 : Ah ce n’est pas le paisible Georges (l’autre !) - lui qui avait...
un pianiste ou sur un guitariste... ni sur quelque musicien
Qui dois-je considérer comme musiciens ? La tentation est forte de pointer une arme à feu en direction de pollueurs des ondes tels que Daft Punk ou Farrell Williams.
Pour ce dernier, ça pourrait embêter Bouba, vu que c’est le meilleur promoteur de la lutte contre les incendies de forêts, si j’en crois cette image. Ah, non, c’est celle-ci.
DEVINETTE
Dans cette commune il n’y a aucun pianiste; par contre, il y a beaucoup d’oiseaux: alors que font les tireurs ?
Bonjour !

Je vous passe un peu du soleillou qui vient adoucir le petit 4°C affimé par le thermo.

Je ne connaissais pas les CCFF, et pourtant, combien de fois sont-ils sur le tabouret du pianiste ?

J’ai sollicité, pour mon job, les stratèges du camps de la Sécurité Civile de Brignoles, mais je n’ai jamais le réflexe de "voir" la quasi timidité de façade des bénévoles.
Or, en cas de feux où départs de feu à répétition, sur qui tire la rumeur, à votre avis...

Mais, comme il est mieux dit plus avant, tant qu’il existe ce type de pianiste...
réponse à . joseta le 04/05/2014 à 09h21 : DEVINETTE Dans cette commune il n’y a aucun pianiste; par contre, il y a...
Réponse
- ils tirent sur les pies, à Neaux !
réponse à . BOUBA le 04/05/2014 à 06h45 : Mazette quelle AG hier !.......150 véhicules au moins 300 bonhommes....
Z’ont qu’à bien se tenir les pyromaniaques et autres incendiaires........

Momo n’était pas là avec son décolleté incendiaire ?
réponse à . mitzi50 le 03/10/2010 à 09h44 : Sur un bateau, tout morceau de ficelle, cordage, etc, quels que soient diam&egra...
deux scènes les plus "loufoques" : un gangster... Et bien sûr "Avanie et Framboise", sous-titrée, à l’ époque du parlant !
D’après cette page, le sous-titrage de cette séquence "loufoque" n’était pas dans les intentions de Trufffaut.
Déformation professionnelle
Même quand il draguait, le fabriquant de pianos faisait des touches...
réponse à . SyntaxTerror le 04/05/2014 à 09h16 : un pianiste ou sur un guitariste... ni sur quelque musicienQui dois-je consid&ea...
Non, non tu peux tirer sur les sus-cités, je suis entièrement d’accord avec toi !
réponse à . platon07 le 04/05/2014 à 09h45 : Bonjour ! Je vous passe un peu du soleillou qui vient adoucir le petit 4&d...
Les vrais pianistes sont les pompiers à qui il faut rendre hommage pour leur bravoure et leur dévouement.
Nous CCFF ne sommes qu’une force d’appui......nous ne faisons pas du pipeau mais nous ne jouons pas non plus du Ronisch.......
réponse à . mickeylange le 04/05/2014 à 11h04 : Z’ont qu’à bien se tenir les pyromaniaques et autres incendia...
Hé non, et puis la tenue CCFF est un T- shirt ras de cou.........
réponse à . joseta le 04/05/2014 à 11h55 : Déformation professionnelle Même quand il draguait, le fabriquant d...
Surtout que pour lui une ronde vaut deux blanches et blanche vaut deux noires.
Hermann Hesse jouait du piano, et il utilisait sa propre clef;
il jouait du piano à la ’clef d’Hermann’ !
Quand il était sérieux, il jouait du piano, mais quand il avait envie de rire, il jouait du sifflet: il avait l’humour dans l’appeau !
Chaque Homme, cher Boubacar, ...chaque Homme !!

Et, puisque nous vivons des temps bien singuliers - G. le confirmerait -chaque Femme...chaque Femme...

Et je ne dis pas cela pour inciter DiwanC à raccrocher le fusil qu’elle s’apprêtait à équiper de cartouches au sel.

Chaque Homme, Chaque Femme...indispensable pianiste.
Indispensable pianiste.
réponse à . platon07 le 04/05/2014 à 16h02 : Chaque Homme, cher Boubacar, ...chaque Homme !! Et, puisque nous vivons de...
Indispensable, je dirais non........
Mais nécessaire pianiste......nécessaire.

Ce qui n’est pas tout à fait la même chose..........

Tu peux raccrocher ton Lebel au râtelier Diwan........On est entre potes.......
réponse à . joseta le 04/05/2014 à 14h23 : Quand il était sérieux, il jouait du piano, mais quand il avait en...
Martin Ecouille ?
réponse à . BOUBA le 04/05/2014 à 16h23 : Indispensable, je dirais non........ Mais nécessaire pianiste......n&eacu...
Euh... je veux bien vous rendre service, à toi et à platon, mais venez sans arme !
Les fusils, les couteaux, les regards assassins, les mots qui blessent ne sont pas fréquentables !
Au vieux râtelier de bois, point de Lebel... j’ai accroché des fleurs séchées, des photos jaunies, des souvenirs heureux, des rêves à finir, des amitiés sincères, des refrains qu’on fredonne, quelques larmes qu’il faudrait bien songer à oublier, des rubans, de vieux bouts de nuages et puis des coquillages...

Rien qui ne puisse occire un pianiste 
DEVINETTE
Le pianiste avait une mèche rebelle de cheveux qu’il maintenait toujours très propre. Pourquoi ?
réponse à . joseta le 04/05/2014 à 19h03 : DEVINETTE Le pianiste avait une mèche rebelle de cheveux qu’il main...
Parce qu’il avait epi net..........

Yeeeeepeahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!!!!!!!!!!
réponse à . DiwanC le 04/05/2014 à 18h34 : Euh... je veux bien vous rendre service, à toi et à platon, mais v...
On te lit comme du petit lait !.........
réponse à . BOUBA le 04/05/2014 à 19h06 : Parce qu’il avait epi net.......... Yeeeeepeahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh&n...
Parce qu’il aimait l’épi net...Bravo, disciple !
réponse à . joseta le 04/05/2014 à 19h18 : Parce qu’il aimait l’épi net...Bravo, disciple !...
Merci maître.......
réponse à . BOUBA le 04/05/2014 à 19h06 : Parce qu’il avait epi net.......... Yeeeeepeahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh&n...
Je n’y aurais jamais pensé, dans mon esprit, une épinette ressemble à ce qu’on voit à cette page
réponse à . SyntaxTerror le 04/05/2014 à 19h42 : Je n’y aurais jamais pensé, dans mon esprit, une épinette re...
Pour moi, l’épinette était la grand-mère du clavecin, quelque chose qui ressemblait à ça mais pas du tout à l’instrument que tu as dans ton esprit !
Comme quoi, sur ce mêêêrveilleux site, on ne fait pas que jouer avec les mots et protéger les pianistes.
réponse à . DiwanC le 04/05/2014 à 20h08 : Pour moi, l’épinette était la grand-mère du clavecin,...
Comme quoi, je vais faire comme Truffaut : tirer sur le pianiste ... et en prendre de la graine.
" Un petit joueur de luth
qui a écrit sur sa boutique;
Moyennant un p’tit écu..."

Cette chanson chargé de joyeusetés me revient à l’esprit et à vous lire.

J’avoue ne pas avoir vérifié si elle est évoquée plus avant.

Vous pardonnerez, j’espère, cette légèreté de comportement. J’ai passé une partie de la journée à arpenter un salon de peintures amateurs. Un authentique nid de vieilles dames indignes se défoulant dans le figuratif. L’argument du vernissage: des toiles à prix modestes... mais une invitation incontournable, d’une vieille anglaise de voisine. Du pur volcanique en dentelles.

Le sourire tient en ce qu’un fond musical de clavecin...
dans ces livres d’histoire de l’Ouest....ce fameux pianiste ...., grâce à sa musique, "adoucir les moeurs"
Et, far-east, la moujik adoucit les morses
Bonjour à tous, avec cette expression, il me vient cette petite histoire :
Un homme rentre dans un bar où se trouve un pianiste jouant sur son piano, cet homme se dirige vers le barman: "Bonjour un whisky s'il vous plaît" aussitôt le whisky servit, un petit singe vient tremper sa queue dans le verre er s’enfuit. Le client surpris demande un autre verre de whisky, mais aussitôt servi le petit singe revient et répète la même action, le client commençant à s'énerver, redemande encore une fois un autre whisky tout en faisant bien attention d'où venait le petit singe. Le singe recommençe encore une fois, mais l'homme a l'œil et voit que le petit singe venait du piano, l'homme se dirige vers le piano et demande au pianiste:
-Bonjour excusez-moi est-ce que vous connaissez le petit singe qui trempe sa queue dans le verre de whisky ?
- Non mais si vous me donner la partition je pourrai peut-être la jouer ?
Ne tirez pas sur le pianiste... Sage conseil...

Mais que le voisin-pianiste commence et cesse d'assassiner "Élise" à longueur de journée !

On était tout près du drame...
On imagine Georges avec une guitare en main depuis toute éternité hé bien non !

Il composa nombre de ses premières chansons au piano

Ceci est un document rare, ne tirez pas sur le pianiste

Encore un peu de patience, le café chauffe et les croissants vont arriver..
138. BOUBA 22/05 à 06h00 (j'ai raté le bouton-réponse...)

Certes... même si la plupart du temps, il préférait "se gratter le ventre en chantant des chansons".

Cet homme paisible n'aurait sans doute jamais eu l'idée de tirer sur un pianiste-lampiste même si l'instrument de celui-ci était un
Piano jouant des fausses notes
Avec des touches ne devant
Pas leur ivoire aux éléphants.

L'histoire est là... et si vous voulez l'écouter c'est ici...

Et pis v'là les croissants du dimanche !

réponse à . DiwanC le 22/05/2016 à 06h27 : 138. BOUBA 22/05 à 06h00 (j'ai raté le bouton-réponse...) ...
Moi je l'ai pas loupé......

L'art du piano est une chimie entre clavecin et orgue d'où l'expression "piano acqueux".......

Voilà........
On ignore beaucoup de choses de sa vie, notamment qu'il ( elle ?) était un (e) virtuose du piano à bretelles à qui l'on doit bon nombre d'accords.

C'est pourquoi on parle d'accords d'Eon....

Voilà......
Les éléphants sont une espèce menacée.
Il faut fabriquer les touches des pianos en matière synthétique...

Gilbert Montagné est bien la preuve que pour jouer du piano il n'y a pas besoin d'ivoire....

Voilà.....
LE JEU DES MOTS CACHÉS
Comme je dois m'absenter pour la journée, j'ai repris le texte du jeu nº 27, du 17-6-2015, auquel j'ai quand même rajouté quelques instruments...Il y a donc maintenent 21 instruments de musique . Allez-y piano, vous avez le temps...
Les jeunes adolescentes du quartier se disposaient encore à sauter à la corde...
- Tiens, voilà Monica qui promène sa laïka...tu viens jouer avec nous à la corde ?
- d'accord ! je donne une balle à laïka pour qu'elle s'amuse toute seule, et j'arrive !
- chouette ! toi, tu as fait du saut à la corde tout un art Monica !
- tu exagères...mais c'est bath !
- si c'est bath ris donc, tu as l'air sérieux, t'as le bourdon ?
- un peu fatiguée, c'est tout...allez ! on commence à jouer ou je m'endors !
Elles sautaient depuis à peine une demi-heure, quand soudain...
- Flûte ! ramasse la corde et on y va...
- qu'est-ce qui te prend ? il n'est pas si tard...
- c'est Guy et sa bande qui viennent encore nous faire chier !
Puis, s'adressant au 'dur', qui par la même occasion, était dur de la feuille, et qui n'arrêtait pas de siffler pour la narguer:
- je te préviens ! si t'approches, je crie au viol !
Guy: - Lutte perdue d'avance...que je sache, nous ne violons aucune règle...je me trompe ? Et pis, à nos filles on ne leur ferait jamais aucun mal....
Monica: - fiche-nous la paix !
Guy: - l'ire est mauvaise conseillère, tu sais ? éclairons les idées, et restons calme...qu'est-ce que je t'ai fait moi ?
Puis, se retournant vers un copain:
- quelle heure il est ?
- éh ! Guy, tard !
Le dur s'adressa de nouveau à Monica:
- bon, c'est l'heure de souper, comme d'habitude, un plaisir !
Et il s'en alla avec ses amis...
- Où il va comme ça, Monica ?
- Au bois, il y habite ! Décidément, on ne peut être tranquilles que quand le sourd dîne !
réponse à . BOUBA le 22/05/2016 à 06h00 : On imagine Georges avec une guitare en main depuis toute éternité ...
Merci pour ce morceau, que je ne connaissais pas.
Il n'est pas ridicule au piano, le Georges !
réponse à . comte_arebours le 22/05/2016 à 04h39 : Bonjour à tous, avec cette expression, il me vient cette petite histoire&...
Tu viens de me griller sur le poteau, j'allais l'écrire 
réponse à . gonalzako le 22/05/2016 à 09h42 : Merci pour ce morceau, que je ne connaissais pas. Il n'est pas ridicule au ...
D'autant plus qu'il apprit à en jouer en autodidacte et qu'il ne se mit à la guitare ( qu'il apprit aussi en autodidacte ) uniquement pour son côté pratique.

En effet, à ses débuts il se déplaçait en scooter et une guitare est plus facile à transporter quand on utilise ce moyen de locomotion....

C'était pour la petite histoire....Ne tirez pas sur le pianiste*, j'arrête de parler de Georges..

* N'empêche que j'lai eu !
réponse à . BOUBA le 22/05/2016 à 09h58 : D'autant plus qu'il apprit à en jouer en autodidacte et qu'...
Il y a aussi "Ne jetez pas la pierre à la femme adultère, je suis derrière !"
réponse à . DiwanC le 22/05/2016 à 05h42 : Ne tirez pas sur le pianiste... Sage conseil... Mais que le voisin-pianiste co...
Ah là là, pauvre de moi.
Il y a quelques années que les enfants des voisins ont arrêté de jouer du piano, maintenant c'est au tour du voisin du dessous de s'y mettre. Pour le moment, les voisins du dessus n'ont pas encore d'enfants.
Je n'ai pas lu tous les VDD et cela fera peut-être double emploi, mais il ne faut pas oublier que TIREZ SUR LE PIANISTE est un excellent film de Truffaut, avec Charles Aznavour, et une incursion de l’inénarrable Bobby Lapointe.
réponse à . gonalzako le 22/05/2016 à 10h22 : Je n'ai pas lu tous les VDD et cela fera peut-être double emploi, mai...
Je n'ai pas lu tous les VDD
En effet.
Bon, c'est quoi un mauvais Truffaut ?
Je viens de finir ma déclaration de revenus.

C'est bizarre de déclarer ses revenus : ils ont partis.

réponse à . Ratanak le 22/05/2016 à 12h02 : Je viens de finir ma déclaration de revenus. C'est bizarre de d&eac...
Que sont mes rev'nus devenus
Que j'avais de si près tenus
Et tant aimés
Ils ont été trop clairsemés
Je crois l'impôt les a ôtés
Ma bourse est morte
Économies que vent me porte
Le fisc guettant devant ma porte
Les emporta


S'cusez-moi M'sieur Rutebeuf.
réponse à . DiwanC le 22/05/2016 à 14h30 : Que sont mes rev'nus devenus Que j'avais de si près tenus Et tant aim&eac...
réponse à . <inconnu> le 15/05/2007 à 09h30 : sauf si le-dit pianiste se déplace en ambulance !!!...
le métier de pianiste ne me semble pas aussi dangereux que vous le dites :
L'année passée au festival de jazz de Segré (j'y suis bénévole pour ventiler la salle avec mes ailes) le pianiste Jonh Taylor est mort en scène, enfin presque il s'est d'abord tiré avec l'ambulance des pompiers.
J'efface pour ne pas me répéter...
réponse à . mickeylange le 22/05/2016 à 16h05 : le métier de pianiste ne me semble pas aussi dangereux que vous le dites&...
il s'est d'abord tiré avec l'ambulance
Tu veux dire qu'il a été transporté en ambulance, pas qu'il avait volé l'ambulance ?
réponse à . DiwanC le 22/05/2016 à 14h30 : Que sont mes rev'nus devenus Que j'avais de si près tenus Et tant aim&eac...
Joli !!!
...
Et quant au fisc qui nous effeuille
Il a tout pris mon portefeuille
Qui n'est aptère
Et mes euros qui sont diptères
Oncques les vis gisant par terre
Sur le derrière
Ne convient pas que mon acompte
Après que ieusse bu toutes hontes
Parte sur l'erre

... s'cusez-moi aussi !
réponse à . ipels le 22/05/2016 à 17h09 : Joli !!! ... Et quant au fisc qui nous effeuille Il a tout pris mon portefe...
Superbe !!! 
réponse à . joseta le 22/05/2016 à 08h18 : LE JEU DES MOTS CACHÉS Comme je dois m'absenter pour la journée,...
L'élève, tout excité:
- Madame, madame ! Je crois que cette fois je les ai tous !
La maîtresse:
- C'est bien d'avoir la foi !
réponse à . ipels le 22/05/2016 à 17h12 : L'élève, tout excité: - Madame, madame ! Je crois...
Bravo, il y en a un qui me résiste ...
réponse à . DiwanC le 22/05/2016 à 14h30 : Que sont mes rev'nus devenus Que j'avais de si près tenus Et tant aim&eac...
et
réponse à 158. Slepi le 22/05 à 17h09

Subliiiime ! 
réponse à . ipels le 22/05/2016 à 17h12 : L'élève, tout excité: - Madame, madame ! Je crois...
Bravo !  Tu vas encore avoir une étoile !

Pour moi, je pense les avoir tous et même plus qu'il n'en faut, mais il se pourrait que j'ai pène à donner le détail...
réponse à . Ratanak le 22/05/2016 à 17h48 : Bravo !  Tu vas encore avoir une étoile ! Pour moi, je pe...
Faut rester o-pène !
J'en ai quand même 2 de pas sûrs.
Par contre celle-ci est toujours actuelle. Mais je préfère celle de France Gall !
Nous voilà rentrés à la maison, et je m'occupe de vous tambour battant...
(Si c'est dans la musette, vous aurez une bonne note !)

1) COR (encore)
2) BALALAÏKA (balle à Laïka)
3) HARMONICA (art Monica)
4) BATTERIE (bath, ris)
5) BOURDON
6) MANDORE (m'endors)
7) FLÛTE
8) ACCORDÉON (la corde et on...)
9) CITHARE (si tard)
10) SIFFLET (siffler)
11) VIOLE (viol)
12) LUTH (lutte)
13) VIOLON (violons)
14) TROMPE
15) PIANO (pis à nos...)
16) LYRE (l'ire)
17) CLAIRON (éclairons)
18) CAISSE (qu'est-ce...)
19) GUITARE (Guy, tard)
20) HAUTBOIS (Au bois)
21) SOURDINE (sourd dîne)
Voilà !
réponse à . Ratanak le 22/05/2016 à 17h46 : et réponse à 158. Slepi le 22/05 à 17h09 Subliiiime !&...
Toi-même !  
réponse à . joseta le 22/05/2016 à 19h12 : Nous voilà rentrés à la maison, et je m'occupe de vous tamb...
Bel orchestre auquel j'ajouterais :
- la KORA (encore à), qui renvoie le COR dans les (cordes) ;
- la SCIE (si c'est bath) qui est un instrument de musique lorsqu'elle ne sort pas de chez le quincaillier ;

et peut-être aussi :
- le SITAR (si tard) indien de Ravi Shankar, music, please ! ici "combiné" avec la CITHARE autrichienne d'Anton Karas, The third man...

Éventuellement, il y avait encore trois instruments que je n'ai connus que par les mots croisés et le Scrabble :
- le KA (Laïka), tambour des caraïbes ;
- le QIN (qui n'arrêtait), luth chinois ;
- le TÂR (tard), luth d'Iran et des alentours. [en gigogne avec la CITHARE ou la GUITARE]

Bonsoir et à la prochaine !
réponse à . joseta le 22/05/2016 à 19h12 : Nous voilà rentrés à la maison, et je m'occupe de vous tamb...
Ouf !
Malgré un an passé chez les chasseurs, j'ai failli rater le cor !
Comme de juste, je n'ai pas vu tout ce que Ratanak a découvert.
réponse à . ipels le 22/05/2016 à 17h12 : L'élève, tout excité: - Madame, madame ! Je crois...
La maîtresse:
- Et alors mon petit Frédéric François ?
L'élève:
- J'en ai eu 20 madame ! J'ai raté la 'mandore', j'avais mis 'corne' madame. C'est ça le luth des classes ?
réponse à . ipels le 22/05/2016 à 20h39 : La maîtresse: - Et alors mon petit Frédéric François...
Tiens, j'avais plus d'étoile argentée, alors je t'ai trouvé un ☼ , tu le mérites ! 
réponse à . ipels le 22/05/2016 à 20h39 : La maîtresse: - Et alors mon petit Frédéric François...
J'ai raté la 'mandore'
Je me suis souvenu que je l'avais ratée la première fois mais elle n'était pas tombée sur l'orteil d'un sourd !
réponse à . joseta le 22/05/2016 à 19h12 : Nous voilà rentrés à la maison, et je m'occupe de vous tamb...
Moi je dirais bien que dans une batterie, il y a une caisse... mais bon...
Et je ne connaissais pas le ? la ? mandore (déjà entraperçue me semble-t-il, mais oubliée...)
Comme Ratanak, j'avais une scie gardée lors d'un dernier marché chez le quincailler.
Merci à toi !
réponse à . Ratanak le 22/05/2016 à 20h16 : Bel orchestre auquel j'ajouterais : - la KORA (encore à), qui renvoi...
Transcendantal ! 
Juste de la musique mais pas de piano... Je ne résiste pas à vous proposer d'écouter un peu de hackbrett dont j'adore la sonorité cristalline, et c'est encore mieux quand il est joué par Nicolas Senn, virtuose de cet instrument, ici en 2002 à l'âge de 13 ans (il continue de jouer aujourd'hui avec grand succès).
Ah non, c'est l'autre, moi j'ai moins de cheveux !
réponse à . Ratanak le 22/05/2016 à 21h42 : Juste de la musique mais pas de piano... Je ne résiste pas à vous ...
Merci bien.
Décidément, la variété d'instruments de la famille des cithares n' a pas fini de m'étonner.
réponse à . SyntaxTerror le 22/05/2016 à 23h20 : Merci bien. Décidément, la variété d'instruments de ...
Connais-tu la sonorité si particulière du psaltérion ? Écoute... ou pas !

On le dit médiéval... d'autres affirment qu'il est du XXe siècle.
J'ai découvert cet instrument et M'sieur J.L. Gault un jour de fête à Quimper ; il jouait au pied de la cathédrale... Un curieux moment hors du temps...

Ici, un morceau "cordes pincées"...
Une des deux expressions analogues en néerlandais (Pays-Bas) est erronément reprise en français. La bonne traduction est "Schiet niet op de pianist" (voir l'équivalent néerlandais en Belgique, Flandre). L'autre expression mentionnée en néerlandais ("Bijt niet in de hand die je voedt") n'est pas un équivalent du français. Elle signifie: "Ne mordez pas la main qui vous nourrit", ce qui a quand même un autre sens que l'histoire du pianiste.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Ne tirez pas sur le pianiste ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?