Remettre le couvert - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Remettre le couvert

Recommencer (s'utilise souvent à propos de l'acte sexuel)

Origine

Toute personne ayant lancé une invitation chez elle sait parfaitement ce que veut dire "mettre le couvert" ou "dresser la table". Mais, dans un tel cas, il est rare qu'il y ait un deuxième service et qu'on remette le couvert.
Par contre, après un repas épicé et quelques libations, les échanges autour de la table ayant permis de mieux faire connaissance, d'autres choses peuvent alors être dressées, plus ou moins spontanément...
Et c'est ensuite, au cours de la deuxième partie de soirée, bien après le repas et loin de la table[1], qu'il est possible de remettre le couvert.

Si la répétition qu'indique le verbe 'remettre' peut expliquer que l'expression signifie recommencer, on peut se demander pourquoi cela s'utilise plus précisément pour le coït et pourquoi on a choisi "le couvert" alors qu'on peut remettre plein de choses, comme le bébé dans son berceau, une couche de peinture ou bien une taloche au gamin récalcitrant.
Eh bien malheureusement, les lexicographes n'ont pas semblé vraiment s'intéresser à cette expression et la littérature spécialisée est peu prolixe sur le sujet.

On peut peut-être faire le lien, justement, avec ce qui peut suivre le repas : on met le couvert à table et, une fois les invités partis, on remet le couvert ? Mais on peut douter car remettre le couvert veut dire reforniquer, pas forniquer une première fois.
Mais on peut aussi remarquer qu'il existe quelques autres liens entre la table et l'utilisation de ce qu'on trouve sous la ceinture. On peut, par exemple, citer "le café du pauvre" qui désigne le coït ou bien "le service (ou le couvert) trois pièces", résumant bien l'attirail dont l'homme dispose au niveau du bas-ventre.

[1] Quoique ! Si on se souvient du film "La grande bouffe"...

Exemple

« (...) j'ai bénéficié de l'émerveillement de mes parents et de mes grands-parents du fait d'être le premier. Cela n'a pas duré, car après avoir trouvé la recette pour faire un enfant, mon père et ma mère ont remis le couvert. »
Joël Paul - Le Calédonien - 2008

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Remettre le couvert » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Argentinees Verle la cara a Dios.Voir le visage de Dieux.
Pays-Basnl Nog een beurtjeEncore un service (supplémentaire)

Vos commentaires
une couche de peinture ou bien une taloche au gamin récalcitrant
Dit comme ça, God, tu risques fort de te retrouver en taule pour mauvais traitements, acte de torture et de barbarie, mise en danger de la vie d’autrui, abus de pouvoir par ascendant ayant autorité et autres délices de notre époque formidable. Et comme je tiens absolument à t’éviter pareils désagréments, je corrige :
une taloche de peinture ou bien une couche au gamin chéri
Est-ce quand le Comte est à découvert qu’il remet le couvert?
Allez, les gosses, et les mains sur les couverts! Dur!
Il y a beaucoup de canes qui aimeraient bien remettre le cou vert...
Et pourtant, il leur arrive de tomber sur un bec!
Je soupçonne les hommes d’avoir inventé cette peu élégante expression pour obtenir un refus indigné de leur partenaire, réduisant ainsi à rien le risque d’avoir à décliner leur hypothétique requête, faute de pouvoir eux-mêmes se montrer durs à la double détente. J’ignore les exigences du Viagra qui transformerait vos ustensiles, messieurs, en engins mitrailleurs.

Merci Filo ! Avoir ou être, hein, toujours ...
A bien y réfléchir, ce qui me demande un gros effort, je me demande si "remettre le couvert" ne signifierait pas se relancer dans des préliminaires, sans engagement à conclure... comme on redresserait la table sans être certain d’y repasser pour s’y sustenter une seconde fois. On re-met ça et on voit en route. N’empêche que je n’aimerais pas qu’on me propose la chose de cette façon, encore moins dans cette intention d’ailleurs.
Lors d’un repas familial, il peut arriver, qu’après que les femmes aient desservies la table, les hommes restent à celle-ci pour discuter de discussion d’hommes qui ne regardent pas les femmes. Ils discutent tant & si bien que l’heure du repas du soir arrive (& qu’il faille donc prendre l’apéro aussitôt). & pendant l’apéro ils disent: "Femmes, il faut remettre le couvert! BURP"
Il y a quelques mois, le site Linguapop a mis cette expression à l’honneur et j’y ai laissé quelques lignes de commentaire afin de contribuer à en cerner l’origine ; c’est ici : http://www.linguapop.com/article-28877119.html
réponse à . <inconnu> le 08/12/2009 à 08h15 : Lors d’un repas familial, il peut arriver, qu’après que les f...
poua ! les vilains matous que voilà.
Y’a pas un seul homme pour desservir cette table ?
Si, si, j’en suis certain, ils existent....
réponse à . momolala le 08/12/2009 à 08h01 : Je soupçonne les hommes d’avoir inventé cette peu él&...
Je soupçonne les hommes
Ah ben ça alors...
l’expression vient de la première campagne publicitaire pour le préservatif (à la fin de la Renaissance, je crois ) : il s’agissait tout simplement, après être sorti (et entré !) couvert, de se recouvrir en vue de ...
Et d’ailleurs il faut comprendre "remettez le couvert" par "remettez le, couvert" c’est à dire : couvrez "le" à nouveau. Hauts les cœurs, haut la bite , et comme disait le poète : " vingt fois sur le métier remettez le couvert , polissez le sans cesse et le repolissez ..." 
réponse à . zulunation le 08/12/2009 à 09h04 : Il y a quelques mois, le site Linguapop a mis cette expression à l’...
Bien, bien. Comme toujours. Tu es bien trop rare ici.
Eh bien malheureusement, les lexicographes n’ont pas semblé vraiment s’intéresser à cette expression
c’est qu’il avaient autre chose à faire, tiens ! Chaque fois qu’ils se penchaient sur l’expression ils décidaient de la mettre en application -juste pour voir- et résultat, leurs travaux n’avançaient pas. On ne soulignera jamais assez les conséquences négatives de la mixité de notre espèce.
Comme le dit le marin, après la météo: le temps est couvert on remet ça... à une autre fois.
réponse à . <inconnu> le 08/12/2009 à 08h15 : Lors d’un repas familial, il peut arriver, qu’après que les f...
Oh mon God Vierge Marie ! (c’est le jour de l’Immaculée Conception aujourd’hui, ne l’oublions pas, pôvre pêcheurs...), je les imagine bien tous ces gros mecs ventripotents, avec leur gros cigare et devant un verre de cognac ou autre liqueur, à refaire le monde pendant que mesdames font la vaisselle ou discutent froufrou (du superflue, donc...) à attendre que bobonne vienne remettre le couvert, pour repartir dans de nouvelles réjouissances culinaires.
Remettre le couvert n’est pas réservée au domaine sexuel. Ca s’applique aussi (rarement) à des discussions animées dans le même sens que "en remettre une couche".
Pour ce qui est des rapports physiques je crois que la notion de "service trois pièces" est en relation directe avec la cuisine et le sexe.
Les savants, réunis à Copenhague ont prouvé que l’introduction du zizi dans la zigounette s’accompagnait d’un réchauffement local, et d’une émission de CO2. Moins que le rôt des vaches, mais c’est parce que les vaches rotent plus souvent que l’on ne ... enfin, moi , en tous cas, parce que lorsque God rappelle que des "choses peuvent alors être dressées, plus ou moins spontanément..." je dois con-fesser que je spontanne moins qu’avant. Mais ça n’en est que meilleur quand on ne le fait que 4 ou 5 fois par jour ! Si, si, essayez vous aussi de vous restreindre : vous verrez comme c’est bon !
D’où le projet d’établir des quotas. Le droit au couvert va être instauré, avec obligation pour les plus grands pollueurs d’acheter des droits.( Yannou, si tu nous lis encore !) Il y aura donc une taxe, car bonne baise ne saurait être gratuite plus longtemps.
Il n’est pas exclu que ce projet ait aussi une conséquence positive sur la natalité planétaire. D’où économie de couches culottes et d’ozone.
Puisque l’on sort ’couvert’ pour des échanges amoureux, on peut très bien remettre le ’couvert’ si deuxième échange il y a!
Le couvert c’est la "cloche" que dans certains restaurants on pose sur les assiettes pendant leur transport de la cuisine à la table pour garder la chaleur.
Remettre le couvert au restaurant a donc plutôt un sens privatif, contraire à celui du salon rose. De même que passer à table ne veut pas dire passer à la casserole (enfin pas à chaque fois)
réponse à . GenteGouyat24 le 08/12/2009 à 09h56 : Remettre le couvert n’est pas réservée au domaine sexuel. Ca...
Bien le bonjour et bienvenue par Minou, aussi bien à toi, GenteGouyat24, qu’à Tiré six As, en @17.
Des petits nouveaux ou petites nouvelles ici, encore, quel bonheur!
Quand les lexicographes se penchent sur le problème, ils doivent faire gaffe à pas tomber dedans. Ce serait alors vache, d’essayer de remettre le couvert.
Il faudrait en remettre une couche...
...cette peu élégante expression...

Moi je la trouve plutôt mignonne, en tout cas c’est toujours aussi joli que "passer à l a casserole", qui à pourtant un peu le même sens  
Bon : sérions les problèmes.
- A ma droite, un couple établi de longue date. La fougue des débuts de leur histoire s’est peu à peu émoussée, le ressort du désir s’est estompé, et il reste bien sûr beaucoup de tendresse sous le train-train sournois, qui a remplacé la rage du cul déclenchée par la nouveauté de la rencontre. L’habitude s’est installée, reste l’entretien d’une saine hygiène de vie qui pousse à dégorger le goupillon le samedi soir ou le dimanche matin (quel site !), de toute façon avant la messe.
- A ma gauche, un jeune couple. Non pas tant par l’âge, mais par la fraîcheur de la rencontre. Le miragecle de l’amour, que chacun des deux est à même de réinventer à l’envi (par devant), après une cruelle désillusion (par derrière), est à l’œuvre (à poil sous les couvertures). L’empoignade est de mise, si j’ose dire, et le corps-à-corps la règle de bienséance, baïonnette au canon, à l’assaut des tranchées ennemies. Et que je te vole dans les plumes, ma poule ! Et que je m’assieds sur tes bijoux de famille, mon loup ! Et que je te pêche à la cuiller, et que ta levrette est en chasse… Oh la belle rouge ! Ah, la belle bleue ! Ouah, le bouquet final ! Comment ça, final ? Tu vas voir, j’ai encore des fusées à tirer ! Moi itou ! Bon, on remet le couvert ? Oh ouiii ! Aaaahhh…
Et là, ça te parle, ça, hein ? Toi aussi, tu as connu ces deux mêmes couples, ma louloute. Et si tu te rapproches du premier, tu as une furieuse envie d’aller vers le second. Ne t’en défends pas, tu serais immédiatement prise en flagra*t du lit de mensonges.
Et voilà pourquoi votre fille est muette les hommes ont des maîtresses, et les femmes des amants : histoire de remettre le couvert pour se goinfrer à la santé des copains, des copines… Au nom de l’Amour, dont on est seul détenteur de la clé. De 12.
Tu parles, chérie ! "L’amour, c’est offrir quelque chose qu’on n’a pas à quelqu’un qui n’en veut pas", disait Lacan coyote. Et la formule, pour lapidaire qu’elle soit, est assez juste.
Ce qui explique, en tant que de besoin, l’existence même du salon rose. Tu mords ?
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 08/12/2009 à 10h48 : ...cette peu élégante expression... Moi je la trouve plutôt ...
Un peu, oui ; une fois, comme on dit chez nos amionautes Belges ! Que veux-tu, comme le décrit si bien notre Amiral, la branche reste certes verte tant que le coeur ne vieillit pas, mais on est moins leste pour y sauter et je préfère qu’on me déroule préalablement une jolie échelle de soie, comprends-tu ? Ce qui ne nécessite pas forcément qu’elle soit très longue ni qu’on y monte trop vêtu !  
réponse à . Elpepe le 08/12/2009 à 10h49 : Bon : sérions les problèmes. - A ma droite, un couple é...
Cher Monsieur,
quand j’ai voulu me connecter sur ce merveilleux site, une fenêtre m’a demandé si j’avais plus de 18 ans, car j’accédais à un site classé pornographique.
Heureusement j’ai un peu plus que cet âge limite (535 ans) j’ai donc pu répondre oui et me connecter comme d’habitude sans me méfier outre mesure.
A la lecture de votre contribution N° 21 j’ai compris que le cul avait pris le dessus sur le turel, et que God changeait de position et était en pleine évolution.
C’est pas encore le kamasutra mais on y vient.
N’allez pas croire que je sois choqué, à mon âge j’en ai vu, mais votre intervention me pose un problème de con science. En effet comment mettre ou remettre le couvert, alors que le Pape interdit le port du préservatif ( même par temps de pluie)
Alors quand je vois la liste des prochaine expressions qui seront traitées sur expressio, je m’interroge au hasard:
Aller au cul
Avoir du sex-appeal
Avoir la gaule / la trique
Avoir le diable au corps
Avoir un ticket
Baiser Lamourette
Ballets roses
Cherchez la femme !
Courir l’aiguillette
Donner de la bande
Dur à la détente
En habit d’Ève
Envoyer faire foutre
Etre marié de la main gauche
Etre un mauvais coucheur
Faire des folies de son corps
Faire des langues fourrées
Faire du gringue
Faire la nique à quelqu’un
Faire l’amour
Faire un soixante-neuf
Faire une partie carrée
Faire une partouze
Jeter sa gourme
Mettre la main au panier
Pelotage et patinage
Petit flirt (un)
Prendre son fade
S’astiquer la colonne
Se polluer le dard
S’endormir sur le rôti
Tirer sa crampe
Virer sa cuti
Vous comprendrez que sans être une grenouille de bénitier j’hésite à lire vos turpitudes qui heurtent des deux mains mon cousin, mon âme d’artiste qui a travaillé toute sa vie pour l’Eglise.
Amen (ton whisky c’est l’heure)
réponse à . momolala le 08/12/2009 à 11h26 : Un peu, oui ; une fois, comme on dit chez nos amionautes Belges ! Que ...
je préfère qu’on me déroule préalablement une jolie échelle de soie...
Ca ressemble à du Roméo et Juliette, non ?, mais tu sais, je ne crains pas de "grimper" pas trop vêtu, ça dépend qui bien sûr !!!  :&rsquo)
réponse à . mickeylange le 08/12/2009 à 12h20 : Cher Monsieur, quand j’ai voulu me connecter sur ce merveilleux site, une ...
Bien cher monsieur,
je vous informe, par la présente, que vous remettrez le couvert samedi. A la colle surveillée par Chirstian, vu que moi, je remets le mien avec l’Amiral, si tant est qu’on ne peut être à la fois au four et au moulin.
Veuillez croire, bien cher monsieur, à l’assurance de ma con-sidération distenduetinguée.
BB
"Quand le moment est venu, l’heure est arrivée" ( Raymond Barre ).
"Même en avion, nous serons tous dans le même bateau" ( Jacques Toubon ).
"La droite et la gauche, ce n’est pas la même chose" ( Pierre Mauroy ).
"Voici que s’avance l’immobilisme, et nous ne savons pas comment l’arrêter" (Edgar Faure )
"Saint Louis rendait la justice sous un chêne. Pierre Arpaillange la rend comme un gland" ( André Santini ).
"Les socialistes aiment tellement les pauvres qu’ils en fabriquent" ( Jacques Godfrain ).
"Je me demande si l’on n’en a pas trop fait pour les obsèques de François Mitterrand. Je ne me souviens pas qu’on en ait fait autant pour Giscard." ( André Santini).
"La meilleure façon de résoudre le chômage, c’est de travailler" (Raymond Barre).
"Il est plus facile de céder son siège à une femme dans l’autobus qu’à l’Assemblée nationale" (Laurent Fabius).
"Villepin fait tout, je fais le reste" (Renaud Muselier).
"Cette semaine, le gouvernement fait un sans faute ; il est vrai que nous ne sommes que mardi" ( François Goulard ).
"Il doit bien rester un angle de tir pour la paix" (Bernard Kouchner ).
"Mamère Noël est une ordure" (Michel Charasse).
"La moitié du nuage d’ozone qui sévit dans la région parisienne est d’importation anglaise et allemande" (Roselyne Bachelot).
"C’est l’union d’un postier et d’une timbrée" (Dominique Strauss-Kahn, à propos de l’alliance LO-LCR ).
"A mon âge, l’immortalité est devenue une valeur-refuge" (Valéry Giscard d’Estaing, reçu à l’Académie Française).
"Je ne suis candidat à rien" (Nicolas Sarkozy).
"C’est un texte facilement lisible, limpide et assez joliment écrit : je le dis d’autant plus aisément que c’est moi qui l’ai écrit" (Valéry Giscard d’Estaing au sujet du projet de Constitution Européenne).
"C’est une bonne idée d’avoir choisi le référendum, à condition que la réponse soit oui" (Valéry Giscard d’Estaing au sujet du projet de Constitution Européenne).
"Si Bush et Thatcher avaient eu un enfant ensemble, ils l’auraient appelé Sarkozy" (Robert Hue).
"J’étais partisan du non, mais face à la montée du non, je vote oui" (Manuel Valls).
"Que l’on soit pour ou contre la Turquie, on ne pourra pas changer l’endroit où elle se trouve" (Michel Barnier).
"Les veuves vivent plus longtemps que leurs conjoints" (Jean-Pierre Raffarin).
"Le pétrole est une ressource inépuisable qui va se faire de plus en plus rare" (Dominique de Villepin).
"Même quand je ne dis rien, cela fait du bruit" (Ségolène Royal).

Et c’est quand qu’on remet le couvert ?
réponse à . Elpepe le 08/12/2009 à 12h59 : "Quand le moment est venu, l’heure est arrivée" ( Raymond Barre )....
Et c’est quand qu’on remet le couvert ?
Après un tel sacrilège florilège, est-ce bien nécéssaire (de toilette - autrement dit: baise-en-ville)?
réponse à . Elpepe le 08/12/2009 à 12h59 : "Quand le moment est venu, l’heure est arrivée" ( Raymond Barre )....
"- Monsieur le Premier Ministre, pouvez-vous nous chanter la Brabanconne?
- Bien sûr. Hmmmm.... Allons-z-enfants de la patrie..." (Yves Leterme)
Plus fort que ca, tu meurs...
réponse à . Elpepe le 08/12/2009 à 12h59 : "Quand le moment est venu, l’heure est arrivée" ( Raymond Barre )....
Mais voici un vrai bon mot:
On demandait aux trois chefs d’Etat (DeGaulle, Kennedy et Krouchtchov) de décrire leurs armées:
- Kennedy: "mes officiers: ... des hommes caoutchouc..."
- Krouchtchov: "mes officiers: ... des hommes d’acier..."
Après un court temps de réflexion, DeGaulle: "mes officiers, messieurs, ils sont en tôle, pour le bien de la France"
réponse à . file_au_logis le 08/12/2009 à 13h11 : "- Monsieur le Premier Ministre, pouvez-vous nous chanter la Brabanconne? - Bien...
N’empêche : depuis qu’on a tous gagné Vent Trompelœil, il a remis le couvert !
Merci qui ? Merci, l’Europe !
Purée...
Vous les entendez, femmes de ce site?
Ils s’en racontent, des vertes et des pas mûres, à mots débridés...dans le salon pour fumeurs pendant que nous Mesdames, à la cuisine, on lave les couverts!
J’imagine un de ces salons douillets, où ces Messieurs se retrouvent entr’eux, après le repas, attendant que ces Dames remettent le couvert pour le repas du soir.
Je cite sans le citer...ce cher Monsieur Holmes. Quelle vision des choses...
réponse à . <inconnu> le 08/12/2009 à 14h36 : Purée... Vous les entendez, femmes de ce site? Ils s’en racontent, ...
Mais celui-là c’est Jack et si les Jacques étaient réalistes, ça se saurait, demande à Bernadette !
réponse à . Elpepe le 08/12/2009 à 12h59 : "Quand le moment est venu, l’heure est arrivée" ( Raymond Barre )....
"La reprise est pour le prochain semestre" (Tous ceux précédemment cités, depuis 1974)
Toute personne ayant lancé une invitation chez elle sait parfaitement ce que veut dire "mettre le couvert" ou "dresser la table". Mais, dans un tel cas, il est rare qu’il y ait un deuxième service et qu’on remette le couvert.

Chez soi (ou chez les autres), peut-être. Au restaurant, certainement pas, où on change le couvert à chaque plat. Il y a alors quelque chose qu’il faut de nouveau vider ...
réponse à . momolala le 08/12/2009 à 14h59 : Mais celui-là c’est Jack et si les Jacques étaient ré...
Probablement que le Sherlock du même métal devait faire la vaisselle lui-même, ou alors, c’était la tâche du Dr Watson !
réponse à . SyntaxTerror le 08/12/2009 à 15h42 : "La reprise est pour le prochain semestre" (Tous ceux précédemment...
Chez l’Homo Politicus, "demain on rase gratis" est en usage depuis l’invention de la monnaie et de l’impôt qui va avec, remarque bien. Avant, ça s’appelait le pillage, ou bien la mise à sac. Mais c’était aussi par des bandes. Tu vas voir que le fisc de notre président du pouvoir d’achat n’a pas fini de remettre le couvert !
Cette expression vient de la marine ou l’on dit " quand il y a de la gîte le couvert se barre"
Il faut donc remettre le couvert. C’est BB qui me l’a dit.
réponse à . mickeylange le 08/12/2009 à 16h44 : Cette expression vient de la marine ou l’on dit " quand il y a de la g&ici...
Nan nan nan... Un marin, qui n’est pa la moitié d’un abruti, met des fargues et des listons sur toutes les surfaces planes, pour tout bloquer à la gîte. Bon, d’accord, tu reçois quand même ton potage brûlant sur les valseuses dans le coup de roulis, mais ton assiette creuse reste à sa place sur la table du carré. C’est précisément pourquoi on ne met jamais de potage dans des assiettes creuses, remarque bien, mais dans des bols pas trop remplis qu’on tient à la main tant qu’ils ne sont pas vidés. De même, pour remplir raisonnablement les verres des soiffards qui ne manquent jamais à bord, on oriente toujours la bouteille dans le sens de la marche du bateau, le roulis étant bien plus traître que le tangage. Et dans le grand mauvais temps, eh bien... on boit au goulot, ça évite de rincer le cockpit au Pétrus.
Et on a vite fait d’acquérir les bons réflexes : il suffit d’avoir connu deux ou trois bons distribils pour tout bien caler à la gîte, le marin y compris : rien ne remplacera jamais l’expérience malheureuse, et les ecchymoses ont une grande valeur pédagogique.
Si la répétition qu’indique le verbe ’remettre’
une répétition dans "remettre" ? Affirmatif : celle du "t" ! Ce qui semble indiquer qu’il faut deux T pour remettre dans de bonnes conditions. Or, c’est faux : pour remettre, il faut au contraire avoir la "sans T" !
réponse à . chirstian le 08/12/2009 à 18h05 : Si la répétition qu’indique le verbe ’remettre’...
Avec trois "e", forcément...
il existe quelques autres liens entre la table et l’utilisation de ce qu’on trouve sous la ceinture
il existe surtout, me semble-t-il un parallèle entre le repas et le coït : d’abord quelques amuse-gueules épicés, juste pour se mettre en bouche. Puis la montée en puissance : de plat et plat, de verre en verre, jusqu’à satiété. Et quand on est comblé, repus, la nourriture offerte sur la table a beau être toujours aussi belle, aussi désirable (de lapin) : on est incapable d’en reprendre, même une bouchée. L’esprit continue à dire "oui, vas-y ! " Mais le corps s’étonne : " qui, moi ? "
Alors on reste là, sans bouger, ou en trempant seulement un doigt paresseux dans ... oui, ou simplement dans le pot de confiture ou le verre de vieux cognac.
Et après quelques instants -quelques heures ?- la faim revient. L’estomac se tend vers les talons, et l’étalon se tend à nouveau vers toi. Et j’en reprendrai bien une petite tranche, après tout !
Et toi qui feins la surprise, mais si mal !

Il ne faut pas confondre : forniquer avec niquer fort.
réponse à . Elpepe le 08/12/2009 à 17h24 : Nan nan nan... Un marin, qui n’est pa la moitié d’un abruti, ...
met des fargues et des listons sur toutes les surfaces planes, pour tout bloquer à la gîte.
Des fargues et attrapes pour que ça reste sur la table. Tous des rigolots ces marins.
réponse à . mickeylange le 08/12/2009 à 18h32 : met des fargues et des listons sur toutes les surfaces planes, pour tout bloquer...
Tu confondrais pas la Marine avec tes navigations en promène-couillons, les soirs de réveillon, avec un cône en carton tenu sur la coiffe par un élastique, en soufflant dans une langue de belle-mère, à faire des batailles navales avec des boulettes de papier et ta sarbacane, plus les serpentins lancés en guise de grappins ?
réponse à . chirstian le 08/12/2009 à 18h05 : Si la répétition qu’indique le verbe ’remettre’...
Ce qui semble indiquer qu’il faut deux T pour remettre dans de bonnes conditions.
Bien sûr il faut téter pour remettre ça dans de bonnes conditions.
réponse à . chirstian le 08/12/2009 à 18h26 : il existe quelques autres liens entre la table et l’utilisation de ce qu&r...
Niquer fort Niepce ? Oui, si on est Niçois, car celui de Nice est fort.
réponse à . Elpepe le 08/12/2009 à 18h46 : Tu confondrais pas la Marine avec tes navigations en promène-couillons, l...
J’ai navigué sur les trois océans, moi Môôôssieuur, mais j’avoue jamais sur la mer des Rillettes. Je veux bien admettre que les vagues y soient plus glissantes.
réponse à . God le 08/12/2009 à 18h54 : Niquer fort Niepce ? Oui, si on est Niçois, car celui de Nice est fo...
C’est çui qu’est paparazzo de Carla, au Cap Nègre, en planque dans les égouts ?
Disons que tu étais passager d’un navigateur, et que quand il te filait la barre, il constatait très vite ta circumnavigation... dans un rayon de trois milles ! Non, moi, je dis : pour garder le cap, il vaut mieux te confier le manche du faubert que la barre, hein !
réponse à . chirstian le 08/12/2009 à 18h26 : il existe quelques autres liens entre la table et l’utilisation de ce qu&r...
Et après quelques instants -quelques heures ?- la faim revient.

Et pendant ce temps là, ce sont les nanas qui ont débarrassé la table, fait la vaisselle et remis le couvert ?
Et toi qui feins la surprise, mais si mal !
Dans les temps anciens, durant leurs agapes, les romains une fois rassasiès se faisaient vomir, ce qui leur permettait de remettre le couvert indéfiniment.  
je remets le couvert quand j’en ai l’O à la louche.
Euh.. à la mouche ?
réponse à . Elpepe le 08/12/2009 à 19h38 : Disons que tu étais passager d’un navigateur, et que quand il te fi...
Je sens dans tes propos un chouïa de la jalousie de l’amateur face au pro. Va ou les vents te poussent mousse, et moi sur mon pétrolier je t’apporterai du pétrole pour ta lampe et ta mobilette, et des galettes pour tes plages et tes pieds noirs. :&rsquo)
réponse à . mickeylange le 08/12/2009 à 20h47 : Je sens dans tes propos un chouïa de la jalousie de l’amateur face au...
Ah ben non, là, je ne remettrai pas le couvert, moussaillon ! Mais il est vrai que j’ai besoin de ton pétrole, juste pour les manœuvres de port (obligatoires au moteur, sauf quand il est en panne, évidemment !), et pour la lampe tempête, hissée en tête de mât au mouillage, la nuit, pour ne pas sucer le jus des batteries. C’est que, sur nos voiliers, on apprend à faire beaucoup avec pas grand chose, comme se rincer de sa douche à l’eau de mer avec 2 litres d’eau douce, juste pour enlever le sel, ou à faire des centaines de milles avec 400 litres d’eau pour 4, tout alimenter avec 2 ou 3 batteries, faire le point sans l’électronique, et même avoir du pain frais cuit au milieu de nulle part. Bref : un marin, tu le mets sur un bateau, et avec sa bite et son couteau il fait le reste. Dont des régals de cuisine improvisée, avec des ingrédients qu’il ne te viendrait même pas à l’esprit d’associer à terre, en grattant dans les fonds de la cambuse vers la fin de la mer, là que tu te prépares à retrouver à regret le bordel initié par tes temporains. God, que tu étais pourtant bien, loin d’eux ! Mais pourquoi reviens-tu donc ? Bernard Moitessier, lui, s’est barré... Mais tu n’es pas aussi grand que lui, voilà tout.
réponse à . Elpepe le 08/12/2009 à 21h09 : Ah ben non, là, je ne remettrai pas le couvert, moussaillon ! Mais i...
-- 
Ça te coupe la chique, que tu ne trouves plus tes mots, moussaillon ?
Encore quelques minutes et on remet le couvert pour une nouvelle expression. Jolie nuit à tous.
réponse à . renoir2 le 08/12/2009 à 23h50 : Encore quelques minutes et on remet le couvert pour une nouvelle expression. Jol...
Effectivement, c’était vraiment quelques minutes : 1. Le 08/12/2009 à 23:56:54 par Elpepe !!
C’est LPP qui a démarré les hostilités du 09/12/09, pour l’expression "Faire une touche".
Mais ça ne me touche pas plus que ça !!!  
Après avoir lu les commentaires des voisins du d’ssus, et avant de remettre le couvert du jour, il est peut-être nécessaire de remetre à l’heure les pendules des mêêêrveilleux garçons de ce site :
Ils semblent ignorer que – déjà en 2009 – les filles ne passaient plus leur temps à laver les assiettes : il y a des lave-vaisselle.
Arrêtons-là les informations... faut les laisser assimiler, s’pas !
Demain, on leur dira que nous ne passons plus notre temps au lavoir : il y a des lave-linge. 
réponse à . DiwanC le 14/11/2012 à 02h15 : Après avoir lu les commentaires des voisins du d’ssus, et avant de ...
C’est d’ailleurs pour cela que les appareils électro-menagers sont blancs.......C’est pour être assortis à la robe de la mariée........
Bon, ben en sortant des conneries pareilles suis pas prêt de remettre le couvert, moi........
Aujourd’hui, c’est la Saint-Sidoine.
Formes dérivées du prénom : Saëns, Sidney, Sidonie.

Mon copain Sidoine m’a dit que "remettre le couvert" s’employait aussi dans un sens plus général, synonyme de "en remettre une couche", par exemple :

– Le gouvernement a voté de nouvelles taxes.
– Oui, ils ont remis le couvert !
– Tu veux dire qu’ils en ont remis une couche ?
– Non, peut-être !

cette page et cette page.
- On remet le couvert, chérie?
- J’suis pas dans mon assiette, et toi, tu dois déjà être à ramasser à la petite cuillère...
- Ben, t’y vas pas avec le dos de la cuillère avec tes critiques!
- Transparente comme le cristal!
- Ben flûte alors! Et pis, tu veux que je te dise, tes aisselles sentent mauvais!
- Ah, ben ça alors! Sache que j’ai un petit torchon à cet effet, et qu’en plus je l’essuie; j’essuie lave aisselle!
- Oui, t’es bonne qu’à ça...
Enfin, comme vous voyez, on a fini à couteaux tirés!
remettre le couvert veut dire reforniquer

Alors...re mettre le couvert veut dire re forniquer! pourtant, la première fois on se met à découvert!
réponse à . joseta le 14/11/2012 à 08h56 : - On remet le couvert, chérie? - J’suis pas dans mon assiette, et t...
J’suis pas dans mon assiette
Quand on n’est pas dans son assiette, on a les pieds plats met les pieds dans le plat.
"dresser la table".
Le paysan avait acheté une paire de boeufs sauvages, qu’il lui fallait domestiquer, aussi il dit à sa femme:
- J’en ai pour cinq minutes, pendant que tu dresses la table, je dresse l’étable!
réponse à . DiwanC le 14/11/2012 à 02h15 : Après avoir lu les commentaires des voisins du d’ssus, et avant de ...
Effectivement, les lave-linge et sèche-linge sont bien utiles pour faire disparaître les traces d’ une activité débridée, et pouvoir recommencer ses ébats dans un lit propre, sec, tout ceci rapidement. Quoique... Il y ait les sièges de voiture, les meules de foin, etc.....
Le paysan ne remet le ’qu’ouvert’ qu’à la ferme. 
Après le coït, elle est restée coite. 
C’est quand même beaucoup plus facile pour nous les femmes de remettre le couvert.
Il suffit de prendre un autre client.

Marcelle
réponse à . mickeylange le 14/11/2012 à 10h14 : C’est quand même beaucoup plus facile pour nous les femmes de remett...
Et il est surtout plus facile d’ouvrir la bouche que tendre le bras.........
Les poules avaient pondu leur oeuf hors de son endroit habituel, puis, chacune allant au pondoir le remettre, le couvèrent.
Est-ce remettre le couvert que de dire:
«Une pendules arrêté est à l’heure deux fois par jour», condition sine qua none: que ce soit une pendule à aiguilles...
réponse à . mickeylange le 14/11/2012 à 10h14 : C’est quand même beaucoup plus facile pour nous les femmes de remett...
Depuis qu’elle fréquente assidûment ce mêêêrveilleux site (et le salon rose), Marcelle cite Molière comme d’autres Brassens :
- À vous remettre bien je me veux appliquer !

Ça, c’est quand elle ne parodie pas Marivaux qui lui fait dire :
- Je fus obligée, dans le jour, de me remettre au lit…

Songeuse après quelques « bergers » de passage, elle prend pour sienne une réplique de Rousseau :
- Ils perdent plus de temps à me remettre qu’ils n’en ont mis à m’expédier…

Se souvenant de Corneille, la voici d’une délicatesse extrême lorsque le compagnon d’un moment est particulièrement… fringuant !
- Je veux bien m’en remettre à votre… sentiment !

Ce qui ne l’empêche pas de retrouver son vocabulaire d’antan face au rustre :
- Ben dis donc mon grand, faut pas t’ gêner ! T’as plus qu’à[censuré] et pis [censuré] tant qu’tu y es ! T’es pas prês de r’mettre le couvert, moi j’ te l’ dis !
réponse à . <inconnu> le 14/11/2012 à 11h11 : Est-ce remettre le couvert que de dire: «Une pendules arrêté ...
sine qua none
Que voilà une synthèse croustillante latin-anglais ! 
Mémé remet le couvert en plein air, parce que Lépic, nique.
Hier, on pouvait raconter des histoires sans queue ni tête...

Marcelle
réponse à . DiwanC le 14/11/2012 à 12h24 : Hier, on pouvait raconter des histoires sans queue ni tête... Marcelle ...
Comme les poissons ? Il sont meilleurs préparés ainsi...
réponse à . DiwanC le 14/11/2012 à 12h24 : Hier, on pouvait raconter des histoires sans queue ni tête... Marcelle ...
Germaine, surtout ne refais jamais ça !

Dans ton lien, tu as intégré le paramètre ’id=XXXXXXXX’. Or, ce paramètre est ton identifiant personnel qui permet à mon site de te reconnaître automatiquement comme abonnée.
Autrement dit, en utilisant ton lien (que j’ai modifié), n’importe qui peut aller sur expressio en se faisant passer pour toi. Et ce n’importe qui peut alors ajouter des commentaires en ton nom, mais aussi faire toutes les opérations de la page ’Votre compte’ comme te désabonner.

Comme ce type de lien est présent dans chaque courriel d’expressio, cela explique aussi pourquoi il ne faut jamais transférer son expression du jour à quelqu’un d’autre (plusieurs abonnés ont ainsi été désabonnés par un « ami » à eux ou bien ont perdu leur abonnement parce que leur excellent ami avait remplacé leur adresse mail par la sienne).

C’est une des raisons pour lesquelles un jour, peut-être, je remplacerai cette identification automatique par une identification classique par login et mot de passe.
réponse à . God le 14/11/2012 à 12h57 : Germaine, surtout ne refais jamais ça ! Dans ton lien, tu as int&ea...
Désolée God…
J’ai eu l’impression de faire « comme d’habitude » pour inscrire le lien.
Pour comprendre, je viens de refaire le chemin… Je promets de ne plus jamais emprunter cette route et, de toute façon, d’être attentive à ce que rien ne soit inscrit à la suite du php ; et surtout pas id=…moi.
Merci... suis toute confusionnée…
Dans le monde rural dont je suis issu, on dit d’une vache qui a été saillie quelle a été couverte... allusion faite à la position des animaux en coit, soit le male "couvrant" de son corps celui de la femelle. Le paysan pourrait avoir utilisé cette même notion de couverture s’agissant de son retour en forme auprès de sa belle... Après l’avoir couverte une premiere fois, il remet le couvert.
réponse à . <inconnu> le 14/11/2012 à 13h46 : Dans le monde rural dont je suis issu, on dit d’une vache qui a ét&...
il remet le couvert.
Moi, je remettrais le couvercle ! 
Disons-le tout de suite (même si cela doit nuire au suspense !), Alain Rey ne remet pas le couvert, tout au moins pas dans l’intimité du DHLF !

Après avoir longuement renseigné sur l’histoire de « couvrir », Rey aborde couvert, d’abord en tant que participe passé, puis en tant que nom commun.
C’est au XIIe s. que le couvert apparaît à l’écrit, d’abord avec le sens de retraite, de logement, puis avec le sens de toit : donner le vivre et le couvert (XVIe s.).

On peut « remettre le couvert » sous le couvert, c’est-à-dire sous le feuillage (1285) ; on pourra aussi se mettre à couvert, à savoir sous la protection de.

Depuis le XVIe, on met le couvert, autrement dit on met la table (nappe et ustensiles) et on ajoute un couvert (couteau, fourchette, etc.) pour l’hôte tardif.

Au XIIe, familièrement on passait à la couverte, la couverte étant là une couverture en laine à l’usage des soldats. (couverture apparaît vers 1120). La couverte est aussi connue de ceux qui décorent la faïence, la terre, la porcelaine…

Si couvrir a créé couvert, il a également donné les mots couvreur, recouvrement, etc. Et même cover-girl, la jolie jeune fille qui figure sur les couvertures des magazines… ou sur le camion du routier !
réponse à . joseta le 14/11/2012 à 12h23 : Mémé remet le couvert en plein air, parce que Lépic, nique....
Ha ha, l’inoxydable Colonel Reyel.
Je préfère le Colonel Sanders !

Connais-tu cette chanson sans queue ni tête ? cette page
réponse à . <inconnu> le 14/11/2012 à 13h46 : Dans le monde rural dont je suis issu, on dit d’une vache qui a ét&...
Dans mon monde rural aussi et même qu’on le dit de n’importe quelle race d’animaux.
Ca doit dater du temps où les missionnaires n’étaient pas venus expliquer à nos ancêtres comment il fallait s’y prendre.
réponse à . <inconnu> le 14/11/2012 à 11h50 : sine qua noneQue voilà une synthèse croustillante latin-anglais&nb...
A moins que "sine qua none" ne veuille dire "ne pas chercher midi à quatorze heures"
réponse à . SyntaxTerror le 14/11/2012 à 16h59 : A moins que "sine qua none" ne veuille dire "ne pas chercher midi à quato...
Et si on se trouve rue du Cherche-Midi à 14:00 ?
Les parisien anciens ou nouveaux comprendront: elle se trouve juste à côté de la rue de la rue de Rennes (6e).
Pas eu le temps de lire...
C’est la cane de Jeanne qui a eu envie de remettre le col vert...
réponse à . <inconnu> le 14/11/2012 à 11h11 : Est-ce remettre le couvert que de dire: «Une pendules arrêté ...
sine qua none
Je ne savais pas que Siné aimait remettre le couvert avec les nonnes... Ca fait pas un pet (de nonne)!
réponse à . file_au_logis le 14/11/2012 à 18h41 : Pas eu le temps de lire... C’est la cane de Jeanne qui a eu envie de remet...
La cane de Jeanne aurait mieux fait de s’abstenir !
Parce que, pour autant que je me souvienne,
La cane de Jeanne est morte au gui l’an neuf
Elle avait fait la veille
Merveille,
Un œuf

Si, au lieu de céder à ses pulsions, elle avait, par exemple, bu un jus d’orange (excellent préservatif s’il est pris ni avant, ni pendant, ni après, mais à la place) elle serait encore toute guillerette
La Thora, pudique, utilise le verbe "connaître" pour qualifier un rapport sexuel.
Or, connaître, c’est découvrir.
Donc il faut couvrir pour découvrir...
Allez-donc comprendre !
@ Syntax, 82
Non, je ne la connaissais pas, ce que je ne regrette point.
à propos de l’acte sexuel
Ça forniquait sec chez la Macpherson, et ça transpirait; durant l’acte sec, sue Elle.
réponse à . file_au_logis le 14/11/2012 à 18h56 : sine qua noneJe ne savais pas que Siné aimait remettre le couvert avec le...
Ca fait pas...
Pour le "Ç" il y a [Alt+128] ou [Alt+0199].

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Remettre le couvert » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?