Se rincer la dalle / Avoir la dalle en pente - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Se rincer la dalle / Avoir la dalle en pente

Boire / Boire souvent (de l'alcool)

Origine

Même si certains ivrognes sont capables d'avaler des mixtures peu ragoûtantes dignes de ce qu'on trouve dans les égouts, ce n'est pas d'une dalle de bouche d'égout qu'il est question ici ; ni d'une dalle funéraire, même si certains abus de boisson peuvent mener directement au cimetière, car si on boit, c'est que tout n'est pas si rose !

Au XIVe siècle, 'dalle' vient de l'ancien nordique 'daela' qui signifie 'évier' (de cuisine), mais aussi 'rigole' ou 'gouttière'.
Ce sont ces deux dernières significations qui, au XVe, ont donné naissance au sens métaphorique de 'gosier'[1], ce dernier pouvant finalement n'être considéré que comme une rigole qui dirige le liquide vers l'estomac.

Malgré l'ancienneté de la métaphore, ces deux expressions ne sont nées qu'au XIXe siècle.
A la même époque, 'boire' se disait aussi "se rincer le corridor".

Notez que se rincer la dalle s'utilise pour n'importe quelle boisson, y compris de l'eau la plus plate possible, et même en petite quantité, alors que avoir la dalle en pente s'applique aux grands buveurs de boissons alcoolisées.

[1] qu'on appelait aussi "la dalle du cou" à cette époque.

Exemple

« Gervaise en vit deux autres devant le comptoir en train de se gargariser, si pafs, qu'ils se jetaient leur petit verre sous le menton, et imbibaient leur chemise, en croyant se rincer la dalle »
Emile Zola, L'assommoir.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Se rincer la dalle / Avoir la dalle en pente » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
États-Unisen To be a bit of a boozerÊtre soûlard sur les bords
Angleterre / États-Unisen To have a (quick) pick-me-upAvoir un relevez-moi (rapide)
Espagnees Empinar el codoLever le coude
Espagnees Darse un latigazoSe donner un coup de fouet (= boire un coup)
France (Picardie)fr Il'o été seuvré avuc un sauretIl a été sevré avec un hareng saur
Suissefr Se piquer le tube
Algérie (Kabylie)kab Ssew igerArroser un champ céréalier
Pays-Basnl PimpelenPicoler
Pays-Basnl zuipense rincer la dalle
Pays-Basnl drinken als een tempelier (ancienne expression)boire comme un templier
Pays-Basnl HijssenHisser
Pays-Basnl een stuk in de hakken drinken (ancienne expression)faire/boire un coup dans les talons
Polognepl Mieć dziurawe gardłoAvoir un trou dans la gorge
Brésilpt Encher a lataRemplir la boîte métallique
Roumaniero A da (o bautura) pe gatDonner (une boisson) sur le gosier
Russieru Пить как бочка / как сапожникBoire comme une barrique / comme un cordonnier

Déformée

Se rincer la Béatrice Dalle
Avoir le gosier en pente

Vos commentaires
"si on boit, c’est que tout n’est pas si rose"... J’aurais pas osé !
C’est fou ce qu’un mot peut avoir de significations ! Poussé par la curiosité qu’éveille God en moi chaque matin (et, je dois l’avouer, cherchant l’inspiration pour trouver des définitions foireuses et des à-peu-près scabreux), j’ai fait des recherches sur le mot dalle, et j’ai trouvé pas moins de dix définitions ! Je vous les livre dans le désordre :

 Plaque rocheuse ou de matière dure
 Petite auge
 Conduit de bois ou de métal
 Tuyau ouvert servant à acheminer un liquide
 Bassin de cuivre
 Canal amenant l’eau au moulin
 Couloir de flottage (pour les grumes)
 Gosier
 Pierre tombale
 Tranche mince de poisson (par opposition à darne : tranche épaisse)

Et moi qui en étais resté à la plaque rocheuse… merveilleuse langue que le français, qui nous réserve des surprises chaque jour que God fait.
On dit aussi "avoir une bonne descente !". Au Zageman par exemple, c’était le cas (voir photos d’archives) 
Réplique de Jean-Hugues Anglade dans « 37°2 le matin et tout va bien » :
- Et Béatrice alors ? Après avoir pris son bain, elle se rince, la Dalle !
réponse à . Rikske le 04/07/2006 à 08h13 : "si on boit, c’est que tout n’est pas si rose"... J’aurais pas...
J’avais déjà noté qu’au chapitre boissons , God se sentait à l’aise comme glaçon en verre. ( du reste godet est le diminutif de God)
En tous cas, je confirme : ces six roses sont admirables, et méritent d’être arrosées.
Las, j’ai que dalle pour me rincer la dalle !
réponse à . <inconnu> le 04/07/2006 à 08h33 : C’est fou ce qu’un mot peut avoir de significations ! Pouss&eac...
Merci, François, pour cette instructive contribution !
Un commentaire sérieux, après tous les mots d’esprit dont je me réjouis chaque matin, après ma dose de culture.
Pour la deuxième fois en quelques jours, God oublie le rôle pédagogique qu’il doit assumer, sciemment ou à son corps défendant. Pourquoi contribuer à la manie ambiante par une tournure telle que : « ce n’est pas d’une dalle de bouche d’égout dont il est question ici » ? outre qu’elle est archaïque et fait quelque peu prétentieux, elle introduit un pléonasme dont on se passerait fort bien… Pas "dont", "que" !
Dois-je être contrit après m’être permis semblable remarque à God ?
réponse à . Condorcet le 04/07/2006 à 10h45 : Un commentaire sérieux, après tous les mots d’esprit dont je...
Ah tiens, voilà que Condorcet ressucite ! Si l’Académie française s’en mêle, peut-être que le niveau va se relever... 

>> ...fait quelque peu prétentieux...
Que je fasse volontairement parfois précieux, d’accord, mais prétentieux, certainement pas !

Si je comprends bien la remarque, j’aurais dû écrire :
"ce n’est pas d’une dalle de bouche d’égout qu’il est question ici"
Eh bien voilà une tournure qui ne me serait certainement pas venue à l’esprit et qui ne me viendra sûrement pas les fois d’après. Sa lecture me fait tiquer et, jusqu’à preuve du contraire, elle me semble incorrecte.
J’attends donc les preuves avec une certaine impatience (je n’ai ni Grévisse, ni Bescherelle sous la main).
réponse à . God le 04/07/2006 à 11h07 : Ah tiens, voilà que Condorcet ressucite ! Si l’Académie...
J’aurais également écrit ce "dont", mais Condorcet me fait douter... Je crains bien qu’il n’aie raison !
réponse à . God le 04/07/2006 à 11h07 : Ah tiens, voilà que Condorcet ressucite ! Si l’Académie...
Forcément, la remarque m’a titillé dru.
J’ai donc fait une petite recherche webesque et je lis que ce qui est introduit par ’de’ appelle le ’dont’ (*). Or, on dit "il est question de...".
D’autres avis ?

(*) Dont a la valeur d’un complément introduit par de. C’est donc le pronom relatif qu’il faut utiliser pour tous les verbes ou locutions verbales construisant leur complément avec de.
Attention, ne mélangeons pas tout.
D’abord, Condorcet a entièrement raison, désolé pour votre ego, God.
Ensuite, lorsque l’on dit : « ce qui est introduit par ’de’ appelle le ’dont’ », d’accord, mais c’est l’un OU l’autre, pas les deux en même temps ! Ainsi, puisque l’on dit « Je parle DE quelque chose », il faudra dire « ce DONT je parle ». C’est dans ce sens qu’il faut comprendre que ‘de’ appelle dont’.
Enfin, on ne peut pas doubler la transition indirecte. On dit « c’est CELA DONT je parle », ou « c’est DE cela QUE je parle », mais pas « c’est DE cela DONT je parle ».
J’espère avoir pu éclairer votre lanterne.
réponse à . <inconnu> le 04/07/2006 à 11h42 : Attention, ne mélangeons pas tout. D’abord, Condorcet a entiè...
Merci pour le dernier exemple qui est limpide, même si j’aurais eu tendance à quand même en employer la dernière version sans me douter un seul instant de la grossière fôte grammaticale.
Pour garder mon ’dont’, aurais-je donc dû écrire : "ce n’est pas une dalle de bouche d’égout dont il est question ici" ?
Si oui, il faudra que j’essaye de m’en souvenir... mais je ne garantis rien, vu l’âge et les habitudes bien ancrées !

Quant à l’égo, peu importe ! C’est parce que je peux soigner mes plaies au nasme et à l’égo que je peux dire "je panse donc je suis".
réponse à . <inconnu> le 04/07/2006 à 11h42 : Attention, ne mélangeons pas tout. D’abord, Condorcet a entiè...
Eh bien, merci à tous pour cette intéressante discussion. Faudra tâcher moyen d’moyenner de s’en souvenir à l’avenir !
réponse à . God le 04/07/2006 à 11h56 : Merci pour le dernier exemple qui est limpide, même si j’aurais eu t...
" Pour garder mon ’dont’, aurais-je donc dû écrire : "ce n’est pas une dalle de bouche d’égout dont il est question ici" ? " demandez-vous

D’abord, rassurez-vous : personne ne songe à vous reprendre votre ’dont’. Donné c’est donné, repris c’est volé.
Mais effectivement l’ego n’étant pas le problème , vous auriez pu dire :
"ce n’est pas une dalle de bouche d’ego dont il est question ici" .

Pour être tout à fait précis, il convient toutefois de noter qu’une bouche d’égoût n’a pas de dalle. A la rigueur elle pourrait avoir une plaque , comme un regard ou un puisard.
Et çà ,je doute que Bled en ait parlé , car son génie est peu civil ... !
réponse à . chirstian le 04/07/2006 à 12h47 : " Pour garder mon ’dont’, aurais-je donc dû écrire ...
Pan sur le bec !
Il est parfaitement vrai qu’une bouche a une plaque au lieu d’une dalle (surtout si elle est dentaire).
Tout comme il est de bon goût d’éviter le circonflexe sur l’égout...  
réponse à . God le 04/07/2006 à 13h37 : Pan sur le bec ! Il est parfaitement vrai qu’une bouche a une plaque ...
c’est dur : j’étais en train de rappeler la page pour la corriger !
Mais vous savez ce que c’est : il en faut pour tout l’égout ...
Amis dont l’orthographe ou la syntaxe manque de précision et de rigueur, évitez de laisser vos commentaires sur ce site aujourd’hui ! Je ne sais ce qui les a piqués, mais depuis quelques heures ça tire à hauteur d’homme et à balles réelles ; on ne vous pardonnera pas la moindre absence de virgule !

(Ou alor, bourré votre tekste de fôtes, avec un peut de chanse sa passerat pour de l’umour.)
réponse à . <inconnu> le 04/07/2006 à 13h49 : Amis dont l’orthographe ou la syntaxe manque de précision et de rig...
Ah ! Ces puristes !
réponse à . <inconnu> le 04/07/2006 à 13h49 : Amis dont l’orthographe ou la syntaxe manque de précision et de rig...
je suis désolé, Francois, mais votre dernière phrase , celle entre () contient quelques mots exacts qui nuisent à la compréhension du texte  : j’en ai trouvé 7 : ou, votre, de, avec, un, pour et l’.
En cliquant sur le tronbonne, tu peux encore te rattraper.
réponse à . chirstian le 04/07/2006 à 14h04 : je suis désolé, Francois, mais votre dernière phrase , cell...
’tronbonne’ ? Elle est trop bonne !

Il est vrai que quelques scuds volent un peu aujourd’hui, mais c’est juste de l’entraînement pour le feu dentifrice du 14 juillet.

Vu les gens qui participent généralement ici, il n’est pas très étonnant qu’une remarque (justifiée) destinée à améliorer le style du maître des lieux vire un peu en eau de boudin.
Mais pour l’instant, je n’y vois aucune méchanceté, juste un peu de malice.
D’abord, si méchanceté il y a, je zappe impitoyablement.
réponse à . chirstian le 04/07/2006 à 14h04 : je suis désolé, Francois, mais votre dernière phrase , cell...
Mes plus plates excuses :

Hou alor, bourré vautre tekste deu fôtes, avek hun peut deu chanse sa passerat pourt deu ll’umour

Quelle jouissance perverse de pouvoir écrire impunément ainsi, quand je pense à tous les coups de règle que j’ai pris sur les doigts lorsque j’allais à l’école ! Allez ! Je me la refais, rien que pour mon petit plaisir personnel :

Hou alor, bourré vautre tekste deu fôtes, avek hun peut deu chanse sa passerat pourt deu ll’umour

Aaaaah, c’est bon !
réponse à . <inconnu> le 04/07/2006 à 14h19 : Mes plus plates excuses : Hou alor, bourré vautre tekste deu f&ocir...
Est-ce vraiment si bon ?
Faut beaucoup réfléchir pour se vautrer à ce point dans les phôttes, et du coup, ça entame un peu le plaisir, non ?
réponse à . God le 04/07/2006 à 15h20 : Est-ce vraiment si bon ? Faut beaucoup réfléchir pour se vaut...
C’est le plaisir du flic intègre qui prépare un hold-up ;
C’est le plaisir de la bonne sœur qui mange un caramel en cachette ;
C’est le plaisir du vieil académicien couvert d’honneurs et de décorations qui lâche un pet bien sonore dans son bain ;
C’est le plaisir du puritain pudibond qui regarde par le trou de la serrure.

Bref, c’est assez difficile à expliquer, mais c’est très, très bon !
Je croyais, dans ma candeur, que des égouts et des couleuvres, il ne fallait pas discuter. Ceux qui sont d’égout-tés n’ont qu’à tout plaquer.....

God, n’oubliez pas que pour gérer ce site vous faites preuve de certains "dont" que volontiers nous vous accord-dont.
"Je panse donc j’essuie " n’est il pas plus exact? " . Ou alors "Je panse que j’essuie" peut être mieux ?
réponse à . Condorcet le 04/07/2006 à 10h45 : Un commentaire sérieux, après tous les mots d’esprit dont je...
Il semble bien, décidément que j’aie levé un fameux lièvre ! Et puisque j’aurais vergogne à me soustraire à la volonté de God…, voici deux « preuves » de ma récente affirmation :
1) Joseph HANSE, “Nouveau dictionnaire des difficultés du français moderne”, art. “Ce, cet, c’est, cela”, 6 :
« On évitera de dire comme autrefois : C’est à vous à qui je veux parler. C’est de cela dont il a besoin. C’est de sa mauvaise foi dont je me plains. On dira : que je veux parler, qu’il a besoin, que je me plains. »
2) GREVISSE, “Le bon usage”, § 447, 3° :
« On continue à trouver, moins rarement que ne le disent les grammairiens, les tours anciens (cf. Hist.) consistant à attacher la préposition au relatif (à qui, etc.) ou à utiliser les formes du relatif qui la contiennent (dont, où), – ou bien à exprimer deux fois la préposition, dans le syntagme déplacé et avec le relatif : […]
La préposition est exprimée deux fois ; cela est surtout fréquent avec dont : C’est DE lui DONT il s’agit (Th. Gautier, Mlle de Maupin, IV) – C’est DE dynamomètres DONT le graveur a besoin (Bachelard, Droit de rêver, p. 72). – C’est toujours DES yeux de Nicolas DONT je me souviens (M. Duras, Vie tranquille, F°, p. 137) »
Que God me pardonne mon irrévérence…
réponse à . Condorcet le 04/07/2006 à 18h24 : Il semble bien, décidément que j’aie levé un fameux l...
Voilà qu’on me met au niveau de Gautier, Bachelard et Duras !
Je ne vais pas m’en plaindre, non ?
C’est suffisant pour me permettre de pardonner l’impudent qui m’a crucifié sur la place publique...  

Autant je n’aurais jamais dit "C’est à vous à qui je veux parler", autant j’aurais été parfaitement d’accord pour dire que "C’est de dynamomètres dont le graveur a besoin".
Mais bon, il semble que ce soit un tour ancien qu’il n’est plus d’actualité d’employer...
réponse à . Condorcet le 04/07/2006 à 18h24 : Il semble bien, décidément que j’aie levé un fameux l...
Voici qui va consoler God, après cette dure journée : fauter avec Théophile Gautier, Bachelard et Marguerite Duras !...
On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui disait Desproges (?). N’a-t-on pas le droit d’écrire n’importe quoi, en telle compagnie ?
réponse à . God le 04/07/2006 à 18h53 : Voilà qu’on me met au niveau de Gautier, Bachelard et Duras ! ...
Bon, ben, les enfants, Grévisse, Hanse ou tous les autres... Notre langue est belle, je l’ai dit et je le maintiens, et nous en sommes tous persuadés. Elle reste un exercice de réflexion permanent, la preuve en est donnée aujourd’hui ici-même, une fois de plus. Et donc, il existe un doute sur les positions de God, de Condorcet, de François, de Chirstian et... du commun des mortels ! Tenons compte d’une évolution de notre langue, pas toujours, peut-être, dans le bon sens, mais une langue doit rester vivante, appliquée, utilisée. Que les dérives du genre "langage SMS" - anglicisme pour Short Message Service, soit service de message court - ça veut déjà tout dire ! - ne polluent pas notre belle langue française. Sur ce, à demain, si vous le voulez bien ! (Non, vous n’avez pas gagné au jeu des mille francs...)
réponse à . Condorcet le 04/07/2006 à 18h24 : Il semble bien, décidément que j’aie levé un fameux l...
je connais fort bien Grévisse (sans l’avoir vraiment fréquenté, quoique, il aurait pu m’avoir comme élève en cours de français si j’avais ... ou si j’eusse séjourné en Belgique)
mais vous avez relevé avant moi, l’erreur dont il est question plus haut ! ...

je me sens frustrée ... seulement car je ne trouve pas sur mon clavier le petit signe " § " qui remplace le mot "paragraphe" (et j’ai dû le copier dans la réponse N° 2 de Condorcet ...)
j’ai essayé en police Wingding 2 sous Word, pas moyen de copier/coller !
Siouplé ! Mr Condorcet, elle est où l’astuce ???
réponse à . cotentine le 05/07/2006 à 10h38 : je connais fort bien Grévisse (sans l’avoir vraiment fréquen...
Peut-être simplement au-dessus du point d’exclamation, non ? A condition d’en avoir été azerty, bien sûr !
réponse à . cotentine le 05/07/2006 à 10h38 : je connais fort bien Grévisse (sans l’avoir vraiment fréquen...
Je ne voudrais pas, Turpinic, que vous mijotiez plus longtemps dans ce sentiment de frustration.
Il n’y a pas la moindre astuce : le signe §, sur mon clavier iMac – mais pour autant que ma mémoire ne soit pas en train de flancher, il n’a rien d’exceptionnel à cet égard –, se trouve tout bêtement sous le chiffre 6, touche sur laquelle il suffit de taper en minuscule. Élémentaire, mon cher Watson…
Quant à Grevisse, la dernière édition de sa grammaire « Le bon usage » (revue par André GOOSSE, 80 ans !) sort en ce moment même chez Duculot ; mais ce n’est pas donné : 81,50 € !
Bonne journée !
réponse à . Condorcet le 05/07/2006 à 11h14 : Je ne voudrais pas, Turpinic, que vous mijotiez plus longtemps dans ce sentiment...
Ah mais ça, c’est dans le cas d’un clavier iMac belge, ce qui fait deux déviances par rapport à la norme "clavier PC français".  
Reste donc à savoir quelle est la religion de Turpinic dans ce domaine pour, peut-être, pouvoir lui donner un vrai coup de main...
réponse à . Condorcet le 05/07/2006 à 11h14 : Je ne voudrais pas, Turpinic, que vous mijotiez plus longtemps dans ce sentiment...
mon clavier, sans "Mac" ni marque (sauf made in China) est bien un AZERTY, mais s’il a bien l’éperluette : & , il n’a nulle part le signe typographique § ... que je suis obligé de copier ... vais devoir changer de clavier ... sinon impossible de continuer à vivre dans de telles conditions ... j’irais l’acheter en Belgique ... j’avais déjà eu des pb avec les claviers canadiens ! lol
réponse à . God le 04/07/2006 à 13h37 : Pan sur le bec ! Il est parfaitement vrai qu’une bouche a une plaque ...
Confusion entre "les goûts et les couleurs" d’une part et l’égout et ses odeurs d’autre part ?
réponse à . cotentine le 05/07/2006 à 12h14 : mon clavier, sans "Mac" ni marque (sauf made in China) est bien un AZERTY, mais ...
Qu’est-ce qu’elle nous fait, la Turpinic ? Un accès de chikungugna ?
J’ai un clavier "azerty" tous ce qu’il y a de plus basique et l’esperluette je la trouve sous le chiffre 1 (du clavier et non pas du bloc numérique) et le signe § je le tape sur le point d’exclamation (en majuscules), à l’extrême droite de la rangée du "W".
Et, ma foi, il est d’une docilité très docile !
réponse à . borikito le 06/07/2006 à 13h43 : Qu’est-ce qu’elle nous fait, la Turpinic ? Un accès de c...
il y a un "W" dans le clavier "azerty" ? Sesperlupopette ! Je pensais que c’était une option payante.
réponse à . chirstian le 06/07/2006 à 14h01 : il y a un "W" dans le clavier "azerty" ? Sesperlupopette ! Je pensais ...
Yen a, dans la classe, qui ne suivent pas.
Le "W" est indispensable, ne serait-ce que pour aller à Waterloo.
Ou en Wallonie (prononcer "Ouallonie") en Wagon (prononcer ouagon si l’on est ouallon)
En cas d’inutilité on peut le garder pour le décor, car quoi de plus esthétique qu’un "W" ? Je vous demande la question....
was sagen sie ?
(Dans ce cas, prononcer "vass", comme en Teutonie)
Pour Turpinic (ça devient ma hantise).
Un instantané de mon clavier (au millième) :
AZERTYUIOP¨£
Azertyuiop^$

QSDFGHJKLM%µ
Qsdfghjklmù*

>WXCVBN?./§
etc...
réponse à . borikito le 06/07/2006 à 16h09 : Yen a, dans la classe, qui ne suivent pas. Le "W" est indispensable, ne serait-c...
Au fait, comment se prononce Waterloo ?
Est-ce "Ouaterlou" ou "Vaterlo" ou je ne sais quoi au juste ?

Abba les prononciations globalenglichiantes ou franchgribrouillardes!
réponse à . borikito le 06/07/2006 à 16h24 : Pour Turpinic (ça devient ma hantise). Un instantané de mon clavie...
je ne sais pas si çà peut aider Turpinic , mais moi je trouve cela très joli.
questions avant que j’achète, en profitant des soldes  :
- ce sont des vers libres ?
- vous l’avez dans ma taille ?
- dans d’autres coloris, peut-être ?
réponse à . lorangoutan le 06/07/2006 à 16h56 : Au fait, comment se prononce Waterloo ? Est-ce "Ouaterlou" ou "Vaterlo" ou ...
En France, et notamment chez les révisionnistes ,Waterlo se prononce Austerlitz .
Allez les Bleus !
Vers libres, le "W" étant fourni pour 1 € de plus, selon la formule devenue courante.
Pour rejoindre Chirstian, en France on ne le prononce pas du tout, du tout.
réponse à . chirstian le 06/07/2006 à 17h01 : je ne sais pas si çà peut aider Turpinic , mais moi je trouve cela...
L’académicien ressuscite…
Dans « Je ne sais pas si ça peut aider Turpinic », ÇA est une abréviation du pronom CELA et ne prend pas d’accent.
L’accent doit être réservé à l’adverbe, comme dans ÇÀ ET LÀ.
Et c’est vrai aussi en “nouvelle” orthographe !
NA !
réponse à . Condorcet le 07/07/2006 à 10h28 : L’académicien ressuscite… Dans « Je ne sais pas si &cc...
tout à fait d’accord, naturellement  ! Je pourrais répondre qu’il me restait un "à" et que, n’aimant pas gaspiller, j’ai voulu le caser ici... mais en réalité c’est l’effet pervers du traitement de textes : on tape une phrase, et sans avoir à l’effacer on revient changer les mots. Je me souviens avoir débuté par un "à vouloir aider Turpinic ..." avant d’arriver à cette phrase (qui, est du reste assez moche: ça... cela...).
Reste que , quand nous en avons le temps, il n’est probablement pas tout à fait interdit de se relire et d’utiliser le trombonne de God!

Ceci me fait penser que dans un de spremiers chapitres du Pendule de Foucault , il y a une superbe réflexion en (Umberto) écho à celle-ci : nous ne posséderons plus jamais les différentes versions d’un manuscrit, les ratures etc... et donc toutes traces de l’évolution d’une pensée est perdue -même pour son auteur. Eco souligne qu’il n’est pas possible que ceci ne conduise pas à un changement fondamental dont nous ne suspectons pas encore les conséquences... A la même époque, au contraire, la science nous permet de retrouver dans un tableau chaque repentir de l’artiste, jusqu’à présent oublié sous la couche finale.

Tout ça pour un accent : on voit que c’est samedi !
réponse à . Condorcet le 04/07/2006 à 18h24 : Il semble bien, décidément que j’aie levé un fameux l...
Moi je n’aime pas les syntagmes déplacés ! (le schtroumpf grognon)
réponse à . cotentine le 05/07/2006 à 12h14 : mon clavier, sans "Mac" ni marque (sauf made in China) est bien un AZERTY, mais ...
Puisque c’est le jour où on peut ergoter, chère Turpinic, c’est d’esperluette qu’on parle. Je te signale que le "s" se trouve entre le "q" et le "d" sur la deuxième ligne (en Belle Gique en tout cas).
Ne me remercie pas, chez moi, c’est naturel !
réponse à . lorangoutan le 06/07/2006 à 16h56 : Au fait, comment se prononce Waterloo ? Est-ce "Ouaterlou" ou "Vaterlo" ou ...
Y avait personne qui voulait lui répondre ?
On dit "ouah ! t’es ’rloo", comme dans "Ouah! t’erres"

Quoi Alésia ? Connais pas !
réponse à . HoubaHOBBES le 18/07/2006 à 17h57 : Y avait personne qui voulait lui répondre ? On dit "ouah ! t&rs...
Donc, on dit comme les amateurs de verlan contemporain : "Hou! Ha! T’es relou!" ?
Hé ben, ça sonne plutôt anglais, finalement! Etonnant!
réponse à . lorangoutan le 19/07/2006 à 18h13 : Donc, on dit comme les amateurs de verlan contemporain : "Hou! Ha! T’...
Dans ce cas précis, je dirais plutôt: "Ouaaah ! T’es re-là !"
réponse à . <inconnu> le 19/07/2006 à 20h23 : Dans ce cas précis, je dirais plutôt: "Ouaaah ! T’es re-...
Waterla, morne plat ?
Waterzoï, ouille, ouye, oy!
réponse à . lorangoutan le 19/07/2006 à 18h13 : Donc, on dit comme les amateurs de verlan contemporain : "Hou! Ha! T’...
Ben non, j’y ai repensé ce wikenne, et ça fait trop britiche. La finale se dit comme "l’eau".
réponse à . HoubaHOBBES le 24/07/2006 à 10h42 : Ben non, j’y ai repensé ce wikenne, et ça fait trop britiche...
En somme, "water = l’eau", simple traduction anglo-française ? 
réponse à . lorangoutan le 25/07/2006 à 14h19 : En somme, "water = l’eau", simple traduction anglo-française ?...
T’as tout capté !
Ne confondons pas :
"Waterloo"
et
"eau courante dans les cabinets"
réponse à . HoubaHOBBES le 26/07/2006 à 14h07 : Ne confondons pas : "Waterloo" et "eau courante dans les cabinets"...
Etre au bout du rouleau, l’Empereur a dû se le dire...
Ne confondons pas :
"un cerceuil de Lorraine"
et
"une bière d’Alsace"
(André Franquin)
réponse à . <inconnu> le 26/07/2006 à 15h06 : Etre au bout du rouleau, l’Empereur a dû se le dire......
quand on est
Etre au bout du rouleau
c’est qu’on est mort, comme ce pauvre Sigurd que Leconte de Lisle nomme "le germain au poil blond" et qui décrit : "son beau corps sur la dalle est couché, roide et long"
avait-on rincé la dalle ?
J’ai bien ri de tout ce qui précède et ça m’a lavé le cerveau. Ça fait du bien, mais je ne suis guère inspirée, ni expirée non plus Cotentine, par ces dalles à rincer. Ou bien oserais-je quand même cette cette page pour illustrer "Lada l’(est) en pente" ?
réponse à . cotentine le 07/02/2009 à 00h51 : quand on est Etre au bout du rouleau c’est qu’on est mort, comme ce ...
Il pleut sur Dinant.
Elles sont bien rincées, les dalles de ma terrasse..
On en apprend des choses aujourd’hui grâce aux anciens. 
Mais doit-on vraiment écrire ça, sans cédille comme nous l’écrit condorcet en 45 ? J’en doute, je n’ai rien de trouvé dans mes livres qui corrobore ça.
Confirmation aussi qu’il n’y a pas qu’une sorte de clavier. Le § se trouve sous le 6 chez moi.
Et qu’en Belgique nous prononçons oua ou oue pour w. Comme dans watman, waterzooi et westmalle (si appréciée par certains surtout lorsqu’il s’agit de triple).

Il me semble qu’ici, lorsqu’on dit que quelqu’un a la dalle en pente, ce n’est pas tant pour quantifier le breuvage que pour signifier que le dit liquide descend vite. En bref, il a une bonne descente.
réponse à . momolala le 07/02/2009 à 08h18 : J’ai bien ri de tout ce qui précède et ça m’a l...
Le lien ne me donne qu’une étiquette en haut, à gauche. Tu as peut-être mal serré le frein et Lada a descendu la dalle.
réponse à . tytoalba le 07/02/2009 à 08h50 : On en apprend des choses aujourd’hui grâce aux anciens.  Mais d...
Condorcet ne dit pas "sans cédille" mais "sans accent" : ça, pour cela et non çà (adverbe de lieu : çà et là).
réponse à . tytoalba le 07/02/2009 à 08h52 : Le lien ne me donne qu’une étiquette en haut, à gauche. Tu a...
Io no capisco niente : pour moi, il fonctionne. Donc, en arrivant dans les Ardennes belges, elle descend la dalle en marche arrière ?
réponse à . momolala le 07/02/2009 à 08h54 : Condorcet ne dit pas "sans cédille" mais "sans accent" : ça, ...
Autant pour moi, je n’avais pas les yeux en face des trous. Mes excuses à Condorcet.
Pour le lien, il doit y avoir eu obstruction à la frontière comme tu dis. Mais pourquoi passer par les Ardennes, alors qu’il te suffit de monter tout droit. Une envie de fôlatrer dans les bois et sous-bois ? 

hotlinking_forbidden for this domein : voilà ce que me dit ton lien. Suit une adresse 4x4 qu’il me faut copier, me menant à un forum.
Je connaissais seulement : se rincer l’oeil.
Se rincer la dalle...
(prendrai le temps dans la journée de venir lire vos commentaires de 2oo6.)
le caïman a la dalle en pente. C’est pourquoi on le confond avec le crocodalle.

Signe des temps : cette expression, publiée le 4 juillet a suscité des commentaires les 4, 5, 6, 7, 8, 18, 19, 14, 24, 25, 26 et 27. Grammaire et syntaxe faisaient recette, et God pouvait remarquer :" quelques scuds volent un peu aujourd’hui" !
20 fois sur le métier, remettez l’expression ...  
réponse à . <inconnu> le 07/02/2009 à 09h14 : Je connaissais seulement : se rincer l’oeil. Se rincer la dalle... (p...
Si tu crois que je me trimballe
A toujours courir derrière la baballe
D’arrière-salle en arrière-salle,
Alors là, que dalle!
Ecoute-moi, tout je déballe:
Dans l’église, avec l’Abbé à Trisses, je m’installe
A coté des moinillons, dans les stalles,
En fait, j’y vais la rincer, la Dalle!
réponse à . <inconnu> le 07/02/2009 à 09h14 : Je connaissais seulement : se rincer l’oeil. Se rincer la dalle... (p...
Ne crois-tu pas qu’à force de te rincer l’oeil, tu te sois tellement échauffée et donc déshydratée, qu’il te faille après te rincer la dalle?
réponse à . file_au_logis le 07/02/2009 à 09h51 : Ne crois-tu pas qu’à force de te rincer l’oeil, tu te sois te...
Enfin! Une pub du jour (07/02/2009) en relation avec le sujet d’un autre jour (04/07/2006): éviers en pierre de taille: Pierre de Bourgogne (qui accompagna Godefroid de Bouillon pendant la première croisade: ils prirent un bouillon de culture, mais ne prirent pas la pâtée). Je clique!
Et je lis: "La dalle de Bourgogne: inimitable et intemporelle).
C’est vrai que devant un bon verre de Bourgogne: j’ai la dalle en pente!
Dans mon Grand Pays, accessoirement francophone, la bicyclette a une place prépondérante, (surtout le dimanche, sur les petites routes) l’on utilise une autre expression !
"Il a une descente que je n’aimerais pas remonter à vélo"
Avis aux Merckx et autres Hinault des zincs !
réponse à . momolala le 07/02/2009 à 08h55 : Io no capisco niente : pour moi, il fonctionne. Donc, en arrivant dans les ...
Même chose que tyto:
hotlinking_forbidden for this domein : voilà ce que me dit ton lien
réponse à . Emeu29 le 07/02/2009 à 10h25 : Dans mon Grand Pays, accessoirement francophone, la bicyclette a une place pr&ea...
Oh, c’est joli ça! Tu devrais la proposer dans la rubrique "ailleurs".
Après avoir lu toutes les élucubrations de 2006, je constate que les problèmes "claviesques" étaient déjà d’actualité (et le sont toujours bien sûr!), mais aussi que cette expression ne vous inspirait pas beaucoup. En revanche, jolie leçon de français (celle de laquelle dont je me rappellerai!):&rsquo)
A part ça, que dalle! On verra peut-être plus tard.
il est 12h30 et moi je crève la dalle.
réponse à . tytoalba le 07/02/2009 à 09h02 : Autant pour moi, je n’avais pas les yeux en face des trous. Mes excuses &a...
et Horizondelle : j’ai changé la page en lien. Elle tombe un peu à plat, Lada l’en pente, mainant... Avec autant d’à propos, découvrez sur cette page la pente du Lakhdar. ThanBach ou Alcalin diraient Ach que c’est mauvais !
réponse à . momolala le 07/02/2009 à 12h56 : et Horizondelle : j’ai changé la page en lien. Elle tombe un p...
Voilà donc où c’qu’elle était ma lada !!!! Quoi des fautes, où ça ?
Ne sachant qui est l’inconnu en §4, ni s’il est toujours là, je ne fais pas une réponse , mais pour reprendre 37,2° le matin, ceux qui n’aiment pas Béatrice disent qu’ils ne peuvent pas voir Dalle en penture.
réponse à . momolala le 07/02/2009 à 12h56 : et Horizondelle : j’ai changé la page en lien. Elle tombe un p...
Elle tombe un peu à plat, Lada l’en pente
A plat? Le plancher reste bien pentu 
Celle de laquelle dont tu nous avais parlé? Non, non, c’est juste! Demande à God 
Quand on pédale en pente on a la dalle en pente
Quand on pédale en côte, on a les côtes en long
Quand on pédale à plat, on est un p(n)eu crevé
Quand on n’a pas de vélo, on n’a pas besoin d’eau


A part ça, quel plaisir de relire Condorcet, qui se fait si rare.
réponse à . <inconnu> le 04/07/2006 à 13h49 : Amis dont l’orthographe ou la syntaxe manque de précision et de rig...
je fait tout mon possible pour ne pas faire de faute et c(est dur et voila que vous nous dite que c’est de l’humour  !! alors la je ne comprends plus

(:+)
réponse à . paperpy le 07/02/2009 à 15h26 : je fait tout mon possible pour ne pas faire de faute et c(est dur et voila q...
L’inconnu est reparti vendre des cartes postales, et aussi des crayons, car sa destinée fatale, c’était d’vendre des crayons... Ne t’embile donc pas pour ça Pytit papier ! Faire exprès de faire des fôtes c’est de l’humour : c’est dur pour ceux qui se donnent du mal pour n’en pas faire, mais, à force de te donner du mal, toi aussi tu pourras faire de l’humour en en faisant exprès  En attendant, comme le prof au tableau noir, tu peux laisser déjà le laisser croire ! 

PS Pour les binettes conformes, je te renvoie au "Mode d’emploi" là-haut, dans la rubrique "Commentaires.
réponse à . syanne le 07/02/2009 à 14h32 : Quand on pédale en pente on a la dalle en pente Quand on pédale en...
Moralité : le vélo donne soif !
réponse à . paperpy le 07/02/2009 à 15h26 : je fait tout mon possible pour ne pas faire de faute et c(est dur et voila q...
Voilà comme je le comprends : C’est de l’humour lorsque des gens qui maîtrise bien le français font exprès de faire des fautes. Ce sont des fautes lorsque, toi et moi nous les faisons par ignorance ou étourderie. Ne pas oublier les fautes de frappe, j’en fais beaucoup mais je m’applique à les corriger, lorsque je les vois. Tu as tout compris ? 
C’est pas grave, continue à t’exprimer, beaucoup d’intervenants pourront nous corriger gentiment. On apprend à tout âge.
J’aimais bien François et je regrette qu’il soit devenu "inconnu".
réponse à . <inconnu> le 07/02/2009 à 16h44 : Voilà comme je le comprends : C’est de l’humour lorsque ...
Ne pas oublier les fautes de frappe, j’en fais

Mais non, ma petite Claudine, ne te frappe pas. Tu n’es d’ailleurs pas une petite frappe non plus, alors, hmmmm?
réponse à . file_au_logis le 07/02/2009 à 17h52 : Ne pas oublier les fautes de frappe, j’en fais Mais non, ma petite Claudin...
C’est surtout depuis que j’ai un clavier sans fil. Les touches sont plus rapprochées. Déjà que la tête marchait mal, voilà maintenant que ce sont les doigts. 
pourquoi le mot "pente" évoque-t-il plus souvent une descente qu’une montée ? Pourquoi est-ce l’inverse pour la "côte" , alors que toutes deux peuvent se prendre dans les deux sens ?
Quant à la "pentecôte" le mot semble choisi pour évoquer la descente (de l’Esprit Saint sur les apôtres) après la montée (de Jésus). Mais le mot vient tout simplement du grec Pentekostê qui signifie ... cinquantième. (50° jour après Pâques). A qui se fier, mes bons amis, à qui se fier !
réponse à . file_au_logis le 07/02/2009 à 09h50 : Si tu crois que je me trimballe A toujours courir derrière la baballe D&r...
Eh bé!!!
Il s’en passe dans l’abbaye Cystercienne...
J’espère que l’Abbé Vu vous calme avec de l’eau bénite et son goupillon, bande de petits...pervertis...
réponse à . <inconnu> le 07/02/2009 à 16h44 : Voilà comme je le comprends : C’est de l’humour lorsque ...
Gentiment...très très gentillement!!! 
des gens qui maitri...sent bien le français.
Tu te fâches pas au moins ??? re  et bzxx
réponse à . chirstian le 07/02/2009 à 18h54 : pourquoi le mot "pente" évoque-t-il plus souvent une descente qu’un...
pourquoi le mot "pente" évoque-t-il plus souvent une descente qu’une montée ? Pourquoi est-ce l’inverse pour la "côte"

C’est pourtant simple : c’est dans le bas de la pente qu’on voit la côte, et en haut de la côte qu’on voit la pente. Dans le premier cas, on se dit « ça va être coton », dans le second, on est pantelant.
réponse à . chirstian le 07/02/2009 à 18h54 : pourquoi le mot "pente" évoque-t-il plus souvent une descente qu’un...
pourquoi le mot "pente" évoque-t-il plus souvent une descente qu’une montée ?
Pour avoir une réponse complète et claire à cette question existentielle, il te faudra écouter les Frères Ennemis quand l’un explique à l’autre que sa voiture est tombée en panne dans la montée.
- Et alors?
- Alors, je suis descendu, pour voir s’il n’y avait rien à démonter.
- Oui, bon, et alors?
- Bon, ben comme il n’y avait rien à démonter, je me suis apprêté à remonter...
- A remonter quoi, puisqu’il n’y avait rien à démonter?
- A remonter dans la voiture!
- Oui. Et puis?
- Et puis, au moment de remonter, la voiture est descendue dans la montée.
- Non, .... dans la descente.
- Non, non, dans la montée.
- Enfin, quand une voiture descend une montée, c’est que c’est une descente!
- Cela dépend où se trouve l’avant de la voiture!
- Et où se trouvait-il, l’avant de la voiture?
- Ben, à l’arrière, puisqu’elle descendait une montée!
- Je ne comprends rien à ce que vous dite!
- Mais enfin, c’est pourtant simple: quand une voiture monte une côte, l’avant est plus haut que l’arrière
- Oui
- Quand une voiture descend une côte, l’arrière est plus haut que l’avant.
- Oui.
- Bon. Dans le cas présent qui nous intéresse, l’avant était plus haut que l’arrière, et comme la voiture descendait, elle descendait une montée...
- ...
- Ah, oui, je vois, en quelque sorte, elle reculait...
- Comment dites-vous?
- Elle reculait...
- Vous n’êtes pas tout simple, vous, hein?

NB: et tout ca, c’est du par coeur, spa...
Avec toutes ces pentes et ces dalles, j’en conclus que c’est une expression de la montagne !

Pourtant, elle ne m’évoque pas grand chose, voir que dalle !
Le démarrage de 2006 était beaucoup trop "littéraire" pour moi ! J’avais l’impression de me retrouver en classe de français quand j’étais jeune ! Heureusement que le site est plus humoristique d’habitude, sinon j’aurais craqué depuis longtemps. Ces subtilités du français, j’en capte que dalle !

Sur ce je vais me coucher, mais sans m’être rincé la dalle ! (Seulement la bouche après le brossage des dents !) Bonne nuit !
réponse à . syanne le 07/02/2009 à 19h25 : pourquoi le mot "pente" évoque-t-il plus souvent une descente qu’un...
merveilleuse Syanne, qui en une seule phrase, est capable de nous faire comprendre ce qu’un sketch de 25 lignes de dialogue ne fait que nous embrouiller et on n’y comprend plus que dalle !
réponse à . <inconnu> le 07/02/2009 à 19h05 : Gentiment...très très gentillement!!!  des gens qui maitri.....
J’avais fermé mon ordi, c’est pourquoi je n’ai pas répondu hier. Mais non je ne me fâche pas. C’est l’exemple de mon étourderie. J’ai bien peur de ne pas arriver à me corriger. Merci de ta correction (correction de la faute et correction de ta part en faisant ta remarque si si gentiment.  
réponse à . God le 04/07/2006 à 11h56 : Merci pour le dernier exemple qui est limpide, même si j’aurais eu t...
"je panse donc je suis"
Oui... qui me demande ?
Aujourd’hui c’est la Saint-Clément. Bonne fête au lac du même nom.
Pour ceux qu’auraient pas compris, il s’agit du lac Clément.
L’expression du jour, je n’y pige que dalle.
Il voulait juste offrir une rose, une bouteille, et une poignée de main........

Personne n’en a voulu

Avec la bouteille de vin fin
Millésimé, béni, divin,
Les flics se sont rincé la dalle,
Un vrai scandale


Dans "le vin" il emploie une expression analogue:


Jadis, aux Enfers
Cert´s, il a souffert
Tantale
Quand l´eau refusa
D´arroser ses a-
mygdales



Hé ben moi je vais me rincer la dalle avec un petit café......
réponse à . <inconnu> le 23/11/2013 à 03h56 : Aujourd’hui c’est la Saint-Clément. Bonne fête au lac ...
Debout sur la berge elle voit arriver la barque. L’occupant de l’embarcation vient demander sa main.
Le rameur du lac l’aimant l’aperçoit et force l’allure......

Ca fait Joseta, vous trouvez pas ?.......

PS: Au repas de noce les invités pourront se rincer la dalle.......voilà suis pas hors sujet......
réponse à . BOUBA le 23/11/2013 à 07h13 : Debout sur la berge elle voit arriver la barque. L’occupant de l’emb...
Le rameur du lac l’aimant l’aperçoit et force l’allure......
En effet, ton texte a beaucoup d’allure... sans forcer.
Accoudés au zinc du bar du Phare, deux marins en goguette particulièrement avinés s’envoyaient force verres de gros rouge qui tache.
J’étais là sirotant ma mousse quand Marcel me dit:

"Ils ont une sacré descente, je voudrais pas la prendre à vélo sans freins !"

Sacré Marcel, toujours le mot pour rire.....
Hommage à Georges Lautner à l’origine d’un rinçage de dalle d’anthologie......
réponse à . God le 04/07/2006 à 11h25 : Forcément, la remarque m’a titillé dru. J’ai donc fait...
Pour moi, Condorcet a raison, il s’agit bien d’un pléonasme. "Dont" a valeur d’un complément introduit par "de", mais dans notre cas à cause de "de" qui a déjà été mis, il est inutile de remettre "dont".
« C’est cette difficulté dont tu dois avoir conscience » mais « c’est de cette difficulté que tu dois avoir conscience ».
« C’est de cette difficulté dont tu dois avoir conscience » sonne vraiment bizarre.
réponse à . BOUBA le 23/11/2013 à 07h33 : Hommage à Georges Lautner à l’origine d’un rinç...
Tu me l’as ôté du bout du clavier ! Mort ultime des tontons flingueurs.
réponse à . <inconnu> le 23/11/2013 à 07h47 : Pour moi, Condorcet a raison, il s’agit bien d’un pléonasme. ...
Tu as raison : c’est de cette difficulté que tu dois avoir conscience serait correct, tu l’as fort bien démontré. Allez, on va en discuter ensemble en se rinçant la dalle chez Marcel, God ?
Dalle à rincer sur cette page et même à nettoyer définitivement quand on compare sa filmographie à celle de Georges, le dernier à disparaître. Bon enfant, grand utilisateur des expressions recensées par Georges, le nôtre, gouailleur grâce à Audiard, du petit lait...
Belle journée douce dans vos coeurs ... Il fait juste assez bien chaud sur Expressio. A plus tard peut-être !
réponse à . momolala le 23/11/2013 à 07h54 : Tu as raison : c’est de cette difficulté que tu dois avoir con...
Bon, pour moi ce sera un Orval qui rime avec dalle.
Lorsqu’un lieu donne son nom à une spécialité du coin, le nom devient un nom commun et perd sa majuscule, nous dit Grevisse. N’empêche, j’écris Orval avec une majuscule. D’autre part, les Gaumais (l’Orval est brassé en Gaume) disent un Orval au lieu d’une Orval. cette page
réponse à . <inconnu> le 23/11/2013 à 08h08 : Bon, pour moi ce sera un Orval qui rime avec dalle. Lorsqu’un lieu donne ...
Notez au passage qu’il ne faut pas plus d’accent à Grevisse qu’à Clemenceau. (Rien à voir avec la Saint-Clément).
DEVINETTE
Pourquoi, dû à la bonne tenue de sa domestique, il avait la dalle en pente ?
réponse à . joseta le 23/11/2013 à 08h35 : DEVINETTE Pourquoi, dû à la bonne tenue de sa domestique, il avait ...
Parce que comme ça il pouvait se rincer à la fois l’œil et la dalle.
réponse à . <inconnu> le 23/11/2013 à 08h47 : Parce que comme ça il pouvait se rincer à la fois l’œi...
Réponse
- il avait une bonne décente.
Quand Tessa et son mari pratiquaient l’alpinisme, ce dernier, la voyant monter, en profitait pour boire: il avait la Dahl en pente...En outre, plus on monte, plus il fait du vent, et lui, il aimait ’boire sous vent’ ! Bref, c’est Tessa qui grimpait et son mari qui était sur la mauvaise pente...
réponse à . BOUBA le 23/11/2013 à 07h13 : Debout sur la berge elle voit arriver la barque. L’occupant de l’emb...
Ça fait joseta, vous trouvez pas ?
C’est pas faux, je m’étais rapproché là, au 164 
L’ôt jour, on avait la langue de bois.
On se l’est entre temps râpée, ce qui nous a donné un goût de sciure dans la bouche (c’est ce qu’on appelle la gueule de bois), c’est pour cela qu’il faut aujourd’hui se rincer la dalle. Pas vrai, Béatrice?
réponse à . Emeu29 le 07/02/2009 à 10h25 : Dans mon Grand Pays, accessoirement francophone, la bicyclette a une place pr&ea...
J’avais entendu la version parisienne dans la bouche d’un élu Vert, au sujet d’un ministre au nom flamand, ancien élu èd Valinchin-nes :
Il a une descente que je n’aimerais pas remonter en Vélib.
réponse à . file_au_logis le 23/11/2013 à 09h56 : L’ôt jour, on avait la langue de bois. On se l’est entre temp...
C’est bien ce que dit momolala au # 109........
(J’ignore toutefois si elle est maculée de sang neuf !)
réponse à . momolala le 23/11/2013 à 08h03 : Dalle à rincer sur cette page et même à nettoyer défi...
Il est certain que la Dalle doit moins à ses talents de comédienne qu’à la facilité qu’elle a d’exhiber ses mensurations mammaires.......qu’elle a fort généreuses au demeurant.....
Je l’imagine dans un grand fauteuil en osier.....GGGGGggghhhhhhh......
réponse à . SyntaxTerror le 23/11/2013 à 09h59 : J’avais entendu la version parisienne dans la bouche d’un élu...
la version parisienne dans la bouche d’un élu Vert
Noël Mamère un élu vert qui ne fait que du vélo.
cette page
réponse à . mickeylange le 23/11/2013 à 12h14 : la version parisienne dans la bouche d’un élu VertNoël Mam&egr...
Pour une fois qu’il avait pas les glandes, Mamère !
Bea, si tu m’entends.........
JEU: Trouvez leur pays
Lorsqu’il parcourait l’Afrique, un homme généreux vit un groupe d’enfants qui semblaient avoir faim; hélas, il n’avait aucune provision sur lui...
L’exclamation du bon Samaritain dévoile l’origine de ces petits affamés: d’où sont-ils ?
Réponse
- l’Algérie. Le bon Samaritain s’était exclamé:
que dalle j’ai rien (que d’algériens...)
UN DRÔLE DE PAROISSIEN

C’était un voisin de palier,
Une sorte de Grangousier,
L’avait perdu sa Gargamelle
Et allait lécher les gamelles
De tous les restos du quartier,
Ce fut pourtant un héritier.

Comme il avait la dalle en pente,
- C’était là son moindre défaut -,
Il installa dans sa soupente
De quoi distiller son magot :
Il soiffa tout son héritage,
Et descendit tous les étages.

Il put échoir dans un garage
Miteux, prêté par un voisin,
En souvenir du temps lointain
Où ses parents de haut lignage
Faisaient lors partie du gratin :
Vrai point d’orgue de son naufrage.

Il laissait – pouah ! - dans son sillage
Une odeur aigre de poivrot,
Portait des nippes d’un autre âge
Et devint tout à fait clodo :
Boit-sans-soif toujours bituré,
On a fini par l’interner.

C’est la véritable et lamentable histoire d’une gloire locale de mon quartier !
réponse à . <inconnu> le 23/11/2013 à 07h47 : Pour moi, Condorcet a raison, il s’agit bien d’un pléonasme. ...
Je suis bien d’accord avec Condorcet au # 7, nonobstant les tristes habitiudes de ceux qui s’expriment dans les médias : c’est de cela qu’il est question ou c’est cela dont il est question. Honni soit qui mal s’exprime.
réponse à . mickeylange le 23/11/2013 à 12h14 : la version parisienne dans la bouche d’un élu VertNoël Mam&egr...
Pour ton sapin tu auras besoin des boules de Noël.
Belle Expression du jour : C’était jeudi l’arrivée du Beaujolais nouveau. Qu’est-ce que je me suis rincé la dalle ! 

Je précise plus bas.
On propose le troisième jeudi de novembre le Beaujolais nouveau. Les autres vins de même âge (Gaillac, Gamay, Cöte du Rhône, etc) sont offerts sous la dénomination de primeur. La raison en est simple.

L’appellation Beaujolais Nouveau est une trouvaille commerciale qui est maintenant connue même hors de nos frontières. Il paraît que c’est le Japon qui importe le plus de Beaujolais Nouveau. Il faut dire que pour un "vin de comptoir" assez banal la réussite commerciale est incontestable.

Cependant la dénomination officielle est tout autre : un vin de l’année est dit primeur de la date de sa sortie de fermentation à Noël. De Noël à Pâques il est dit nouveau et quand il a "fait ses Pâques" il perd l’appellation qui le caractérisait. Voilà pourquoi en ce moment il n’y a qu’un vin dit "Nouveau" et que tous les autres sont "Primeur".

Y a avait un problème de balise. Mais peu me chaut : le texte est intact. 
réponse à . joseta le 23/11/2013 à 13h39 : Réponse - l’Algérie. Le bon Samaritain s’était ...
........et il les accompagna au couvent d’une communauté catholique dirigé par une très jeune et jolie mère supérieure.
-"Bonjour ma Mère, je vous amène des enfants qui ont faim. Ceci dit belle abbesse, je mangerais bien un morceau moi aussi"........

Bon, je vous l’accorde, on sent la fatigue......c’est la fin de la semaine !
réponse à . charmagnac le 23/11/2013 à 14h51 : On propose le troisième jeudi de novembre le Beaujolais nouveau. Les autr...
une trouvaille commerciale qui est maintenant connue même hors de nos frontières

Est bien candide celui qui s’imagine que le cépage Beaujolais fournit assez de vin pour arroser la planète.
D’autant plus que les Japs en prennent des bains
réponse à . charmagnac le 23/11/2013 à 14h34 : Je suis bien d’accord avec Condorcet au # 7, nonobstant les tristes habiti...
c’est cela dont il est question
Et ce n’est pas: de ce "dont" dont il est question.
Ah ! qu’ils sont contents d’eux lorsqu’ils terrifient du regard et de la voix une classe tremblante, lorsqu’ils meurtrissent les malheureux enfants avec la férule, les verges et le fouet, lorsque, pareils à cet âne de Cumes, ils s’abandonnent à toutes les formes de la colère ! Cependant, la saleté où ils vivent leur semble être du meilleur goût et leur puanteur exhaler la marjolaine. Leur malheureuse servitude leur apparaît comme une royauté et ils n’échangeraient pas leur tyrannie contre le sceptre de Phalaris ou de Denys.
Mais leur plus grande félicité vient du continuel orgueil de leur savoir. Eux qui bourrent le cerveau des enfants de pures extravagances, comme ils se croient supérieurs, Bons Dieux ! à Palémon et à Donat ! Et je ne sais par quel sortilège ils se font accepter comme ils se jugent par les folles mamans et les pères idiots. Ils prennent aussi d’extrêmes plaisirs à découvrir sur des parchemins pourris, soit le nom de la mère d’Anchise, soit quelque expression inusitée comme busequa, bovinator, manticulator, ou encore à déterrer un fragment d’inscription sur un morceau de vieille pierre. O Jupiter ! quelle exaltation ! quel triomphe ! quels éloges ! Auraient-ils vaincu l’Afrique ou pris Babylone ? Leurs versiculets les plus froids et les plus sots, ils les colportent, leur trouvent des admirateurs et se persuadent que l’âme de Virgile a passé en eux. Rien ne les enchante davantage que de distribuer entre eux les admirations et les louanges, et d’échanger des congratulations. Mais, que l’un d’eux laisse échapper un lapsus et que, par hasard, un plus avisé s’en aperçoive, par Hercule ! quelle tragédie ! quelle levée de boucliers ! quelles injures et quelles invectives ! Que j’aie contre moi tous les grammairiens, si j’exagère !
J’ai connu un savant aux connaissances très variées, tout à fait un maître en grec, latin, mathématiques, philosophie et médecine, et presque sexagénaire, qui a tout quitté depuis plus de vingt ans pour se torturer à étudier la grammaire. Il se dirait heureux, s’il pouvait vivre assez pour définir à fond les huit parties du discours, ce que personne jusqu’ici, chez les Grecs ni chez les Latins, n’a pu faire à la perfection. Comme si c’était motif de guerre d’enlever une conjonction au domaine des adverbes ! On sait qu’il y a autant de grammaires que de grammairiens, et même davantage, puisque mon ami Alde, à lui seul, en a imprimé plus de cinq. Il n’en est pas de si barbare et de si pénible que notre homme consente à négliger ; il les feuillette et les manie sans cesse ; il épie les moindres sots qui débitent quelques niaiseries sur la matière, craignant toujours d’être volé de sa gloire et de perdre son travail de tant d’années. Appelez cela, à votre choix, insanité ou folie, ce m’est indifférent, pourvu que vous m’accordiez que c’est par mes bienfaits que l’animal, de beaucoup le plus malheureux de tous, s’élève à une telle félicité qu’il refuserait de troquer son sort contre celui du roi de Perse.

Erasme (éloge de la folie)
réponse à . mickeylange le 23/11/2013 à 16h30 : Ah ! qu’ils sont contents d’eux lorsqu’ils terrifient du ...
En l’absence de Chirstian on sodomise les diptères comme on peut, Maître Mickey ! 
réponse à . Oulala le 23/11/2013 à 15h56 : c’est cela dont il est questionEt ce n’est pas: de ce "dont" dont i...
Et ce n’est pas: de ce "dont" dont il est question
Est-ce donc de ce "dont" là qu’il est question ?
réponse à . mickeylange le 23/11/2013 à 16h30 : Ah ! qu’ils sont contents d’eux lorsqu’ils terrifient du ...
Eh ben c’est tout de quoi qu’est-ce que je dis ! 

Depuis que je me promène ici, les fôtes des uns et des autres ne sont pas exceptionnelles. Tous - rarement par méconnaissance mais le plus souvent par manque d’attention - nous en commettons. Aussi, j’aime bien ton mouvement d’humeur, Langérasme !

Cela dit, j’ai lu avec grand plaisir, la discussion des voisins du premier jour. Un bon moment de ce dont que je me réjouis… euh… je n’ai peut-être pas tout compris ; je vais relire !

À très plus tard. 
réponse à . charmagnac le 23/11/2013 à 18h21 : Et ce n’est pas: de ce "dont" dont il est questionEst-ce donc de ce "dont"...
Exception
...de ce DON Quichotte DONT il est question...
(Oui, j’ai un DON pour la grammaire, et je vous en fais DON...)
réponse à . momolala le 23/11/2013 à 17h42 : En l’absence de Chirstian on sodomise les diptères comme on peut, M...
En somme, si vous pouviez regarder de la Lune, comme
autrefois Ménippe, les agitations innombrables de la Terre, vous
penseriez voir une foule de mouches ou de moucherons, qui se
battent entre eux, luttent, se tendent des pièges, se volent,
jouent, gambadent, naissent, tombent et meurent.
Erasme 
Boire une gorgée d’eau: se rincer la dalle,
ne manger qu’un passereau: serin, c’est la dalle !
réponse à . BOUBA le 23/11/2013 à 15h39 : une trouvaille commerciale qui est maintenant connue même hors de nos fron...
Si on en croit cette page avec 850 000 hectolitres par an, ça peut remplir quelques piscines.
Peut-être qu’en les déversant sur la centrale de Fukushima, on arriverait à la refroidir, de toute façon, ça ne peut pas lui faire de mal.
réponse à . joseta le 23/11/2013 à 13h39 : Réponse - l’Algérie. Le bon Samaritain s’était ...
S’il avait dit : oualou, j’ai peau d’dalle, ça le faisait moins.
réponse à . joseta le 23/11/2013 à 09h20 : Quand Tessa et son mari pratiquaient l’alpinisme, ce dernier, la voyant mo...
Profitons-en pour évoquer son père, Roald, auteur de "Charlie et la chocolaterie" dont on a fait deux films et "James et la pêche géante", entre autres.
réponse à . BOUBA le 23/11/2013 à 15h30 : ........et il les accompagna au couvent d’une communauté catholique...
La mère supérieure s’est suicidée cette page
Moi, c’est avec le champagne que je me Reims la dalle...
A cette page on peut voir que la dalle est en pente.
réponse à . joseta le 23/11/2013 à 20h50 : Moi, c’est avec le champagne que je me Reims la dalle......
Bravo,Joseta!Moi aussi,avec du Poméri!
La mère supérieure s’est suicidée
À Sidi Bel Abbés ?
.
"Un point, c'est tout", disais-tu en ce novembre 2013.
Quelle concision !

Enfer et dallation ! Je ne sais pas ce que nous écrirons aujourd'hui mais, purée !, il y a de la qualité chez les voisins du d'ssus.
Intimidant...
"Les flics se sont rincé la dalle"*
Ça Bouba en a déjà parlé…
Il a également évoqué Tantale et ses amygdales.*

Que reste-t-il pour se rincer la dalle ? Oh ce n'est pas que le vin manque chez Georges, lui qui avait l'habitude de se rincer la dalle avec le vieux Léon

Quel temps fait-il chez les gentils de l'au-delà
Les musiciens ont-ils enfin trouvé le la
Et le p'tit bleu est c'que çà n'le rend pas meilleur
D'être servi au sein des vignes du Seigneur


Écoutez…

* Tout ça, c'est là-haut → @ 101.
réponse à . DiwanC le 07/12/2015 à 02h58 : "Les flics se sont rincé la dalle"* Ça Bouba en a d&eacu...
Bon puisqu'on a déjà bien débroussaillé le sujet, qu'est ce qu'il nous reste t il ?

Il nous reste le gosier du bistrot......

Mais si t'as l' gosier
Qu'une armur' d'acier
Matelasse


Voilà, sinon le film "le pont des espions" c'était du bon ciné.
Du Speilberg de bon aloi avec un Ton Hanks brillant, comme d'habitude....
Amis cinéphiles, n'hésitez pas........

On se la rince au café ?.......
Aujourd’hui c’est la Saint-Ambroise.

Ambroise Paré (1510-1590) est un chirurgien français des champs de bataille. Il est le père de la chirurgie moderne et l’inventeur de nombreux instruments et met notamment au point la ligature des artères qu’il substitue à la cautérisation dans les amputations.

Il est l'éponyme d’un hôpital de Mons où l’on rafistole ceux qui ont roulé après avoir copieusement illustré l’expression du jour.
Mes copains m'appellent six roses, mais je ne comprends pas pourquoi, pourquoi, pourquoi........

On a tous plus ou moins cet air dans la tête.....Mais se souvient on de Pierre Provence ?.......

Complètement disparu.....même pas une bio sur le Net.......
en italien. alzare il gomito
Oh un nouveau nouveau.......On te voit à l'apéro de midi chez Marcel ?

Pour trouver tu tends l'oreille et quand tu entends Germaine qui chante:
"C'est le lagon bleuuuuuuuuuuuuuuu
Le lagon le plus booooooooooooon
Celui qui ensorcelleuuuuuuuuuuuuuuu
Et qu'on déguste les yeux dans les yeuuuuuuuuuux
Au rythme joyeuuuuuuuuuuuuuuuuuuux.........."


Hé ben c'est là........
réponse à . Mintaka le 07/12/2015 à 05h05 : Aujourd’hui c’est la Saint-Ambroise. Ambroise Paré (1510-159...
Hé ho y a pas qu'à Mons........chez nous aussi on est parés à toute éventualité......
Même le flic il est pété de rire.......
Rediffusion
DEVINETTE
Quelles fleurs offre-t-on à une femme qui boit comme un trou ?
- une douzaine de roses en deux bouquets: six roses deux fois.
réponse à . Mintaka le 07/12/2015 à 05h05 : Aujourd’hui c’est la Saint-Ambroise. Ambroise Paré (1510-159...
- C'est aujourd'hui la Saint-Ambroise ?
- paraît...oui...
réponse à . joseta le 07/12/2015 à 07h01 : Rediffusion DEVINETTE Quelles fleurs offre-t-on à une femme qui boit comm...
La tradition veut que l'on offre des fleurs en nombre impair.......mais c'est pas une obligation......

Si on offre du whisky c'est quatre

Ca six roses s'arrose........

réponse à . BOUBA le 07/12/2015 à 07h14 : La tradition veut que l'on offre des fleurs en nombre impair.......mais c'est pa...
Bien vu, le four roses....
.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-
Lui: - ah, te voilà rentrée du supermarché...tu m'as acheté le vin ?
elle: - oui chéri...
lui: - mais c'est pas du sherry que je voulais !
Au vu des résultats des élections d'hier, ce matin y avait des relents de gueule de bois pour certains........

Bienvenue à Facholand...........
@Germaine
À la quincaillerie
- T'as vu la jolie couleur de ces charnières ?
- où ?
- là, gonds bleus...
DEVINETTE
Quelle boisson anisée déguste-t-on dans les jardins d'animaux grecs ?
réponse à . joseta le 07/12/2015 à 08h03 : DEVINETTE Quelle boisson anisée déguste-t-on dans les jardins d�...
Où zoo ? Corfou zoo ? Logique !
Résumons... (bien vu, le zoo logique)
- Ouzo, parce que: jardin d'animaux, ou zoo
L'ancien chancellier allemand au bistrot avec un ami:
lui: - qu'est-ce tu bois ?
l'ami: - ale Kohl...
lui: - oui, alcool, mais lequel ?
réponse à . joseta le 07/12/2015 à 08h54 : Résumons... (bien vu, le zoo logique) - Ouzo, parce que: jardin d'animaux...
J'adore quand tu me poses une devinette en me donnant la réponse... je la trouve toujours !
L'administration pénitentiaire interdit de boire au sein de la prison car l'alcool détruit les cellules.....
réponse à . DiwanC le 07/12/2015 à 09h08 : J'adore quand tu me poses une devinette en me donnant la réponse... ...
C'est pour ça qu'il donne la réponse......pour que tu la trouves...

Ca évite tes crises de jalousie..... ......comme hier !
réponse à . BOUBA le 07/12/2015 à 09h09 : L'administration pénitentiaire interdit de boire au sein de la priso...
Joli !
.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.
- Qu'est-ce que tu fais dans le jardín ?
- je contemple tes fleurs...dahlias...
- dalle y a ? tu veux manger un morceau ?
réponse à . DiwanC le 07/12/2015 à 09h08 : J'adore quand tu me poses une devinette en me donnant la réponse... ...
Je suppose que tu voulais répondre au #165,,,(l'alcool ça fait perdre la tête  )
réponse à . Rikske le 04/07/2006 à 12h25 : Eh bien, merci à tous pour cette intéressante discussion. Faudra t...
Faudra tâcher moyen d’...
J'adore cette formulation, qui je suppose doit causer du tracas aux étrangers essayant de comprendre le français...
Est-elle "soutenue" ou "régionale" ? En tout cas mon père, qui n'était allé à l'école que jusqu'au certif', l'employait.
réponse à . lorangoutan le 06/07/2006 à 16h56 : Au fait, comment se prononce Waterloo ? Est-ce "Ouaterlou" ou "Vaterlo" ou ...
Au fait, comment se prononce Waterloo ?
J'ai demandé cela à quelqu'un en visitant le champ de bataille.
Il m'a répondu : je ne sais pas, je suis ici en ouacances !    
Au bistrot
elle: - Allez on y va...t'as pris assez de chopes commme ça...
lui: - attends, ma der...
elle: - allons bon ! tu vas te mettre au vin portugais, maintenant ?
réponse à . gonalzako le 07/12/2015 à 09h37 : Au fait, comment se prononce Waterloo ?J'ai demandé cela &agrav...
Waterloo, mot bilingue par excellence : "water" en flamand signifie "eau".

À l'occasion du bicentenaire de la bataille de Waterloo nous en avons fait une reconstitution fastueuse avec des milliers de figurants en costumes et armes d'époque devant quelque 60.000 spectateurs ainsi que le gratin politique de l'Europe, les rois, les princesses et tout le tralala.

La France rancunière a boudé l'événement, elle n'était représentée que par son ambassadeur alors que c'est cette bataille qui a permis de façonner l'Europe telle que nous la connaissons.

Je vous laisse apprécier le dessin de notre caricaturiste Kroll.
réponse à . BOUBA le 07/12/2015 à 05h07 : Mes copains m'appellent six roses, mais je ne comprends pas pourquoi, pourquoi, ...
Pour s'en souvenir, il aurait fallu le connaitre.
Il existe au moins une ébauche de discographie.
réponse à . Mintaka le 07/12/2015 à 09h50 : Waterloo, mot bilingue par excellence : "water" en flamand signif...
La marne est une roche argilo-calcaire. Elle tire son nom du fait qu'on y a retrouvé des fossiles de taxis, plus exactement des taxis empaillés par des gens qu'on a appelés taxidermistes. Cette nécropole de taxis a été mise à jour à Waterloo, Waterloo marne plaine.
réponse à . Mintaka le 07/12/2015 à 09h50 : Waterloo, mot bilingue par excellence : "water" en flamand signif...
Moi, j' veux bien, mais en tant que Français et républicain, je ne vois pas quelle autre position pouvait adopter la France.
réponse à . SyntaxTerror le 07/12/2015 à 10h08 : Moi, j' veux bien, mais en tant que Français et républicain, ...
Oublier la défaite pour fêter les prémices de l'Europe actuelle. 
Une sorte de hara-kiri honorable tel celui du PS qui se retire de 3 régions. 
réponse à . Mintaka le 07/12/2015 à 10h25 : Oublier la défaite pour fêter les prémices de l'Europe ...
PS qui se retire de 3 régions
A mes dernières nouvelles, deux seulement ...
En Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, le Bureau National est pour le retrait, mais le candidat tête de liste rechigne.
réponse à . charmagnac le 23/11/2013 à 14h51 : On propose le troisième jeudi de novembre le Beaujolais nouveau. Les autr...
C’était jeudi l’arrivée du Beaujolais nouveau
J'ai entendu dire -des mauvaises langues- qu'il se vend plus de Beaujolais nouveau en Angleterre qu'il ne s'en produit dans le département du Rhône...  
réponse à . Mintaka le 07/12/2015 à 09h50 : Waterloo, mot bilingue par excellence : "water" en flamand signif...
façonner l'Europe telle que nous la connaissons

Hé ben y a pas de quoi être fier..........
réponse à . SyntaxTerror le 07/12/2015 à 09h56 : Pour s'en souvenir, il aurait fallu le connaitre. Il existe au moins une &e...
Je connaissais la chanson, enfin du moins j'avais la mélodie dans la tête mais lui je l'ai découvert y a pas longtemps en fouinant sur Ioutioube....

Je connais Bide et Chansons mais sa bio est introuvable......

Il est peut être mort d'une six roses.........
réponse à . Alnitak le 07/12/2015 à 09h56 : La marne est une roche argilo-calcaire. Elle tire son nom du fait qu'on y a...
Ca c'est du chiadé comme je l'aime.......
réponse à . SyntaxTerror le 07/12/2015 à 10h08 : Moi, j' veux bien, mais en tant que Français et républicain, ...
Allons z'enfants de la patri-i-euuuuuuuuuuuuuuuu........

Vu le résultat des élections y a qu'une position.....la levrette !

réponse à . gonalzako le 07/12/2015 à 10h44 : C’était jeudi l’arrivée du Beaujolais nouveauJ'ai...
Farpaitement !.....C'est comme le cognac, on en trouve dans le monde entier et ils ont un vignoble grand comme un mouchoir de poche.......

Faut qu'on m'explique..........Hips !
Brève de comptoir.......

Comment voulez vous qu'on s'entende avec les Angliches....Nous on donne des noms de victoires ( Gare d'Austerlitz, Pont d'Iéna.....) et eux des noms de défaites ( Waterloo station, Trafalgar square...)

Font tout à l'envers........pfffffffff

Une autre, une autre.......ouééééééééééééééé !

30% des accidents sont dus à l'alcool......mais alors c'est que 70% sont dus à des buveurs d'eau.....C'est horrible !
Moralité : Roulez bourrés !

( oui je ais elle est pas neuve mais elle m'amuse !)
Dans le film 'Casablanca', Bogart était le propriétaire du 'Rick's Café Américain'...
Deux clients:
- T'as vu la clase quand il sert, Rick ?
- oui, c'est vrai quand il sert, le Rick, art !
- le Ricard...et le reste !
Au troquet
- Elle prend pas de Ricard, ta femme ?
- non, elle croit encore au Pernod, elle !
réponse à . Mintaka le 07/12/2015 à 10h25 : Oublier la défaite pour fêter les prémices de l'Europe ...
les prémices de l'Europe actuelle
Ouais, après trois guerres franco-allemandes, ça commençait bien. Pour une (enfin, trois) fois que la France ne combattait pas les Anglais.
- D'où tu viens ?
- de prendre un pastis à Nice...
- ah, ça, c'est sûr, ça ne va pas être un pastis verveine...
réponse à . BOUBA le 07/12/2015 à 09h09 : C'est pour ça qu'il donne la réponse......pour que tu la trouves.....
Non ?!
Parce que tu lis les écrits de la veille toi main'nant ? .
réponse à . joseta le 07/12/2015 à 12h15 : Dans le film 'Casablanca', Bogart était le propriétaire ...
Je l'ai revu il y a peu.
A ma grande surprise, à aucun moment Rick Blaine ne dit "Play it again, Sam" !
Tu te souviens qu'on t'attend chez Marcel...

Tu trouveras facilement : d'abord tu repères le Phare... Tu ne peux pas te tromper, il n'y en a qu'un sur Expressio.
Une fois que tu vois le Phare, tu n'auras aucune difficulté à découvrir le Bar... Tu ne peux pas te tromper, il n'y en a qu'un au pied du Phare.

Ne tarde pas car nos dalles en pente se dessèchent rapidement...surtout celle de joseta qui sait mieux que quiconque les effets de l'alcool ; il en parlait récemment. Si, si !

réponse à . joseta le 07/12/2015 à 12h27 : - D'où tu viens ? - de prendre un pastis à Nice... - ah,...
-"Tu veux un 51 ?"
-"Sers moi un 102, ça t'evitera un voyage !"
réponse à . DiwanC le 07/12/2015 à 12h30 : Non ?! Parce que tu lis les écrits de la veille toi main'nant&...
Non, n'exagérons rien.....j'ai juste jeté un œil en rentrant du ciné....
Je sais pas pourquoi..... Un coup de folie...
réponse à . Mintaka le 07/12/2015 à 09h50 : Waterloo, mot bilingue par excellence : "water" en flamand signif...
... cette bataille qui a permis de façonner l'Europe telle que nous la connaissons.
Cette phrase m'étonnait ; mais comme je suis incapable d'argumenter - l'histoire ne me passionne guère... - j'ai fouillé pour me documenter et j'ai trouvé cette page dont le contenu m'a étonnée plus encore...


réponse à . SyntaxTerror le 07/12/2015 à 12h35 : Je l'ai revu il y a peu. A ma grande surprise, à aucun moment Rick B...
T'inquiète pas...j'te la passe... c'est en espagnol, mais ça veut dire: joue-la encore une fois Sam. Content ?
réponse à . Mintaka le 07/12/2015 à 09h50 : Waterloo, mot bilingue par excellence : "water" en flamand signif...
La France rancunière a boudé l'événement, elle n'était représentée que par son ambassadeur
Je l'avais bien noté, et avec quelque honte, avant même que la presse ne le fasse (ou ne le fit ?) remarquer.
réponse à . joseta le 07/12/2015 à 13h14 : T'inquiète pas...j'te la passe... c'est en espagnol, mais ça veut ...
Content ?
Si on veut ...
En revanche "WTF", sauf avis contraire, ce n'est pas de l'espagnol ...
réponse à . DiwanC le 07/12/2015 à 13h11 : ... cette bataille qui a permis de façonner l'Europe telle que nous ...
Je soupçonnais qu'on allait faire remonter l'Europe à l’empire carolingien.
Finalement et quoi qu'ils en disent, les Français aiment bien quand ce sont les Allemands qui les dirigent.
réponse à . joseta le 07/12/2015 à 13h14 : T'inquiète pas...j'te la passe... c'est en espagnol, mais ça veut ...
PS
Il existe un film de Herbert Ross intitulé "Play it again, Sam" avec Woody Allen et Diane Keaton.
Le malheur veut qu'en espagnol il s'appelle "Sueños de un seductor" et en français ... "Tombe les filles et tais-toi".
Misère ...
réponse à . SyntaxTerror le 07/12/2015 à 13h49 : Je soupçonnais qu'on allait faire remonter l'Europe à l&...
En effet, vu que les Belges les laissent passer à chaque invasion, c'est pour permettre à leur armée de marcher à l'ombre que nous avons planté tous ces arbres au bord des routes........

En attendant les Américains .......
réponse à . SyntaxTerror le 07/12/2015 à 13h49 : Je soupçonnais qu'on allait faire remonter l'Europe à l&...
C'est bien triste. On peut avoir la dalle en pente et être sur la mauvaise. Bon, reste un tour.
- L'autre jour, j'étais assis à la terrasse d'un bar, à Bruxelles....et, devant moi, passe Thys !
- t'as pris un pastis à Bruxelles ?
- mais non, l'ancien sélectionneur des diables rouges !
- j'y compreds rien...
réponse à . BOUBA le 07/12/2015 à 14h13 : En effet, vu que les Belges les laissent passer à chaque invasion, c'est ...
À propos d'Américains : te souviens-tu de Sue Hellen qui vivait dans un impitoyable univers  ? En voilà une pour qui "se rincer la dalle" avait un sens !
On s'en joue un p'tit air ?

Au bistrot (Île-de-France)
- Comme d'habitude Roger, un curaçao ?
- heu, non, patron...un café, ça ira...
- et toi qui aimes tant ça... qu'est-ce qui peut te faire renoncer à un curaçao ?
- deux cures à Sceaux.
- ??

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Se rincer la dalle / Avoir la dalle en pente » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?