Tête de turc

Personne en butte aux sarcasmes, aux mauvais traitements et aux plaisanteries douteuses.

Origine

Sans chercher à remonter jusqu'aux Croisades, aux XVIIe et XVIIIe siècles, le More et le Turc étaient les emblêmes des incroyants, des barbares cruels et sanguinaires.
C'est probablement pour cette raison, et pour faire suite à l'expression "fort comme un Turc" citée au XVIIe, que, dans les fêtes foraines du XIXe siècle, on trouvait des attractions constituées d'une sorte de dynamomètre surmonté d'une tête enturbannée (symbole du Turc) dans laquelle il fallait taper le plus fort possible, la force du coup étant mesurée par une aiguille.

Dans ces jeux, il était bien sûr plus viril de se frotter à un symbole de force, d'où la cible à la forme d'une tête de Turc.
Mais c'est le fait que cette pauvre tête était constamment frappée par tout le monde, qui a fait de la tête de turc celui sur lequel chacun s'acharne.

Compléments

Pour ceux qui craindraient d'offenser nos (presque) voisins Turcs et, de manière plus politiquement correcte, on peut aussi dire "souffre-douleur".

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tête de turc » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Bulgariebg Черна овцаLa brebis noire
Pays de Gallescy Testun sbortObjet de risée
Angleterreen Whipping-boySouffre-douleur (ou bouc émissaire)
Angleterreen Punching-bagSac à coups (sac de sable en boxe)
Angleterreen ScapegoatSouffre-douleur
Argentinees Un grasa.Enduit de graisse.
Espagnees Ser el hazmerreír.Être la risée.
Espagnees Cabeza de turcoTête de turc
Espagnees Ser el chivo expiatorioÊtre le bouc émissaire
Italieit ZimbelloSouffre-douleur, tête de Turc
Pays-Basnl Kop van JutTête de Jut ( une attraction à la kermesse)
Brésilpt Bode expiatórioBouc expiatoire
Roumaniero Oaia neagraLa brebis noire
Suèdesv DriftkuckuQuelqu'un dont on se moque sans cesse
Belgique (Wallonie)wa L' chin-leupLe souffre-douleur

Vos commentaires
Tell me more ...
N’est-ce pas plutôt "maure" ?

Filou
www.amusoire.net
réponse à . <inconnu> le 10/05/2006 à 13h41 : Tell me more ... N’est-ce pas plutôt "maure" ? Filou www.amuso...
Définition du Robert :
maure ou more - De l’ancienne Mauretania, région du nord de l’Afrique occupée par les Romains. — N. | Numides et Maures (Berbères). — Au moyen âge, Berbères islamisés qui conquirent l’Espagne. è Arabe, Sarrasin (hist.). | Le combat du Cid contre les Mores

Actuellement, on dit ’maure’.
Mais aux XVIIe et XVIIIe évoqués, ont disait plutôt ’more’.
Bonjour à toutes les têtes présentes ici aujourd’hui !

Dans l’histoire de l’île de Malte, cette expression prend tout son sens, même si je ne peux savoir si l’expression vient de là.

Les chevaliers de L’Ordre Malte lors du Grand Siège des Turcs de 1565 à la Valette, devant la cruauté faite aux prisonniers Chrétiens détenus par les Turcs, coupaient la tête de leurs propres prisonniers Turcs puis les renvoyaient par bombarde aux agresseurs Turcs. La cruauté répondant à la cruauté… hélas ! 

Maintenant, on joue au football même avec les Turcs, enfin plutôt contre, mais cela se passe mieux qu’à cette époque. Les règles ont changées quoi.
Yannn
réponse à . <inconnu> le 10/05/2006 à 13h58 : Bonjour à toutes les têtes présentes ici aujourd’hui&n...
C’est effectivement une ’gentille’ page de l’histoire, mais aux dires de ceux qui savent (dans les milieux autorisés), elle n’a strictement aucun lien avec la tête du jour.
La tête de veau ?
Yannn
Pourquoi ’’Fort comme un Turc’’ n’est-il pas considéré comme une expression?
réponse à . <inconnu> le 10/05/2006 à 15h42 : Pourquoi ’’Fort comme un Turc’’ n’est-il pas consi...
Mais il a fumé quoi, Asimov ?
Dans le texte il y a écrit "...suite à l’expression ’fort comme un Turc’...".
Quoi ça veut dire, en québécois ?
ces dynamomètres de foire n’étaient pas toujours raccordés à un cadran à aiguille.
Parfois il s’agissait d’un poids qui glissait le long d’une échelle graduée.
réponse à . God le 10/05/2006 à 15h57 : Mais il a fumé quoi, Asimov ? Dans le texte il y a écrit "......
WO! WO!, les moteurs!

Il ne faudrait pas me prendre pour une tête de turc!

Je faisais référence à la liste des expessions où elle aurait dû se trouver. En plus, dans Mots-clés on indique 0.

Qu’est-ce que cela veut dire dans ton patois?
réponse à . <inconnu> le 11/05/2006 à 15h16 : WO! WO!, les moteurs! Il ne faudrait pas me prendre pour une tête de turc...
Comment un manque de clarté dans une question peut conduire à une guerre mondiale...

0 (zéro) veut dire ce qui est très clairement indiqué dessous en petit caractères : c’est le nombre d’autres expressions (sous-entendu parues sur expressio) qui contiennent aussi le mot-clé que dont auquel le chiffre il est à côté.
Or, il se trouve que TURC ne se trouve dans aucune autre expression pour l’instant. D’où le 0.

Pour ce qui est des listes des expressions, j’en ai deux :
- Celle des ’parues’ (et, pour l’instant, ’Fort comme un Turc’ n’y est pas cause qu’elle ne m’a encore jamais été demandée)
- Celle des ’à paraître’ qui n’est forcément que très partielle, sinon elle en comporterait plusieurs milliers. Et il se trouve que, pour l’instant aussi, cette expression ne s’y trouve pas.

Est-ce plus mieux clair ?
réponse à . God le 11/05/2006 à 15h47 : Comment un manque de clarté dans une question peut conduire à une ...
À God,

Oui! C’est aussi clair que condescendant.
Ben dis donc ! L’était susceptible l’Inconnu du dessus...

Tête de turc...
Vais vous dire un truc : ces trois mots vont nous prendre la tête ! Au fil des heures, ce seront des maux que nous essaierons d’apaiser avec un café « du même nom » !
Cela dit, j’irai bien faire un tour dans le parc animalier de God, voir si la brebis noire s’est acoquinée avec le bouc émissaire. Que donneraient leurs amours clandestines ? Un che-gneau ou un a-vreau ?
Un p’tit réveil en musique ? ♪ ♪ ♫ ♫ ♪♪ ♫♪ ♫♪
réponse à . DiwanC le 05/01/2011 à 01h38 : Ben dis donc ! L’était susceptible l’Inconnu du dessus.....
Les inconnus oublient qu’on les reconnaît toujours à un moment ou un autre sur une carte postale*. C’est ça qu’est triiiste !

*Les crayons de ce merrrveilleux site appartiennent déjà tous à Hobbes.
réponse à . DiwanC le 05/01/2011 à 01h38 : Ben dis donc ! L’était susceptible l’Inconnu du dessus.....
Tu nous fais le coup de l’austérité musicale : une guitare pour deux ! Allez, encore un peu de musique : nul n’a oublié les turqueries tant en vogue chez les "snobs" du Roi Soleil. Ces Turcs-là ont beau s’efforcer de paraître redoutables, Lulli les a mis en si belle harmonie que leurs têtes restent bien gracieuses ! Yok yok yok !
réponse à . momolala le 05/01/2011 à 05h58 : Tu nous fais le coup de l’austérité musicale : une guit...
Merci ! Excellent moment pour se réveiller que cette scène du Bourgeois !
J’ai eu l’honneur et le privilège de jouer des extraits de cette pièce avec danses et musique. Pour la danse, j’ai vite compris que ce n’était pas pour moi... C’est à peine croyable ce que ces danses baroques demandent de précision dans la totalité des gestes de tout le corps.
réponse à . God le 10/05/2006 à 13h55 : Définition du Robert : maure ou more - De l’ancienne Mauretani...
Voir aussi "Othello, le more de Venise" de l’ami Will.
réponse à . <inconnu> le 10/05/2006 à 13h41 : Tell me more ... N’est-ce pas plutôt "maure" ? Filou www.amuso...
Pas d’erreur, siouplé: C’est pas moi qui signe la première contrib. Veux pas devenir vot’tête de Turc. C’est pas mon truc, cela...
Quand on parle de "more", je pense à la loi de Moore qui analyse l’évolution des capacités de fonctionnalités des "puces électroniques" (pour faire simple). Depuis plusieurs années, cette loi se vérifie. Il y a maintenant:
Déjà périmé: Demi More cette page
Moore’s Law cette page
More Moore cette page
More than Moore cette page
A quand la suite: more maure than Moore?
Ah, il est mort?
Attention, alors. Je mords!
Un pirate Corse a comme emblème une tête de Maure mort, non?

Un pêcheur de cheval marin a une tête de more, hue!

Elle s’étouffa avec une tête de saucisson: elle est more-te, Adèle!

Mais, dis-moi, as-tu ton Turc?
les turcs me rappellent le Turkménistan qui a hérité du code tm pour ses adresses internet, à une époque où il n’y avait pas d’internet dans ce pays dont le pouvoir d’achat rivalisait péniblement avec le niveau des droits de l’homme accordés par la république de Saparmyrat Nyýazow (fils de Sapar Lipopettazow). Et des petits malins avaient proposé le rachat de la gestion des .tm, en réalisant que cette terminaison pouvait signifier trademark.
c’est Pierre Desproges qui l’a dit (et ça, God, c’est une source, non !) :
"ce sont les Turcs qui ont inventé les chiottes, qui distinguent l’homme de la bête. C’est en effet en 612 après JC que le grand Archie Merde s’écria "Eurékaka ! " en sortant de ses latrines. Il avait eu le premier l’idée de baisser son pantalon avant de chier".
N’ étant pas "Mamamouchi", je vous propose néanmoins cette page à chanter sur l’ air de la marche turque de Mozart. C’ est moins difficile que Lulli (je parle en connaissance de cause...deLassus et moi avons apparemment fait la même expérience !)
Bonjour à tous,  

Le Maure, à force de pratiquer une langue à more* , en ronge son mors à la mords-moi le doigt : il en est mort !


* (more => unité phonétique).
Je retourne chercher le bourrichon d’hier pour l’enrubanner, le tirebouchonner, l’enturbanner, le métamorphoser en tête de turque !
Après quoi, j’épépinerai une tête de turc, une tête bien faite, bien pleine, pour tout dire une forte tête... Ça va donner un drôle de truc !
réponse à . <inconnu> le 05/01/2011 à 12h21 : Bonjour à tous,   Le Maure, à force de pratiquer une langue ...
"...une langue à more": pleine d’oxymores ? 
réponse à . momolala le 05/01/2011 à 05h51 : Les inconnus oublient qu’on les reconnaît toujours à un momen...
Ah, non, "Les Inconnus" avaient pris Noir Désir, à moins que ce ne soit Les Charts, comme tête de Turc cette page
un more occis n’est pas un oxymore. Un maure vivant non plus. Mais un mort vivant, oui.
réponse à . DiwanC le 05/01/2011 à 01h38 : Ben dis donc ! L’était susceptible l’Inconnu du dessus.....
N’oublions pas qu’en 2005, les Français (et les Néerlandais) étaient les moutons noirs de l’Europe cette page.

Depuis, il a été remis bon ordre à tout celà et une nouvelle expression est née :
C’est comme l’Europe : vous n’en voulez pas, vous l’aurez quand même.
réponse à . chirstian le 05/01/2011 à 15h44 : un more occis n’est pas un oxymore. Un maure vivant non plus. Mais un mort...
George Romero, sors de ce corps !
réponse à . SyntaxTerror le 05/01/2011 à 15h37 : Ah, non, "Les Inconnus" avaient pris Noir Désir, à moins que ce ne...
Non, pas vraiment Noir Désir mais surtout Indochine, comme on peut le voir sur cette page... 
A propos d’Indochine et de "more", mais sans aucun rapport avec la susdite tête de..., voir cette page, d’ailleurs ! 
réponse à . lorangoutan le 05/01/2011 à 16h09 : Non, pas vraiment Noir Désir mais surtout Indochine, comme on peut le voi...
Mille excuses !

Faut dire qu’à l’époque on avait le choix dans la catégorie "groupe français bien naze et qui se la pète".
"fort comme un Turc"
si c’est bien en raison de l’image de force qu’avaient les turcs qu’on a mis dans les foires des têtes enturbannées sur lesquelles il fallait taper, alors on a bien fait de choisir la Turquie. Pensez qu’on aurait pu aussi bien cultiver l’image de la Grèce ! Et qu’aurait-on mis dans les foires : une paire d’Ephèse ? Et qu’aurait-il phallus en faire pour gagner ? J’en frémis rétrospectivement.
Germaine, tu peux descendre, et pardon si je suis allé un peu trop loin.
réponse à . DiwanC le 05/01/2011 à 01h38 : Ben dis donc ! L’était susceptible l’Inconnu du dessus.....
le bouc émissaire, c’est -nous disait God dans l’expressio concernée- "Une personne sur laquelle on fait retomber tous les torts, toutes les responsabilités." Le bouc émissaire doit endosser à titre individuel une responsabilité collective. Et ainsi il la gomme. Ne dit-on pas, d’ailleurs, "émissaire et bouc de gomme ?"
Alors que la "tête de turc" est assez différente : pas besoin de la tenir pour responsable de quoi que ce soit. Même pas nécessaire de chercher une raison quelconque. On se choisit une tête de turc parce qu’on a besoin de se défouler sur quelqu’un." Parce que c’était lui, parce que c’est émoi " écrivait Michel qui faisait tellement chier la Boetie que celui-ci ne l’appelait que "Mon teigne."
Mais une tête de turc peut très bien devenir bouc émissaire.
Avec un peu de chance ou de piston.
un homme à petite queue devient facilement la tête de turc des femmes, mais il faut qu’un homme à petite tête bosse_fort pour devenir leur queue de turc. 
réponse à . chirstian le 05/01/2011 à 18h06 : le bouc émissaire, c’est -nous disait God dans l’expressio co...
Très très joli, ça 
réponse à . chirstian le 05/01/2011 à 18h06 : le bouc émissaire, c’est -nous disait God dans l’expressio co...
Emy, sers-moi ce thé fumant car je souffre douleurs immenses. Puis nous dégusterons quelque haricot de noire brebis. Après quoi, je t’offrirai des parfums entêtants qui te feront voler sur un tapis d’orient !
Emy servit le thé... crut le turc... bouffa une infâme ragougnasse ... se prit les pieds dans une carpette qui venait des Carpates sans passer par Ispahan... Elle comprit plus tard que le faux derviche - tourneur de métier - s’était payé sa tête. Elle n’eut plus qu’une idée Emy : s’faire le mâle la malle !
réponse à . DiwanC le 05/01/2011 à 19h32 : Emy, sers-moi ce thé fumant car je souffre douleurs immenses. Puis nous d...
Elle n’eut plus qu’une idée Emy : s’faire
C’est du grand art !
réponse à . DiwanC le 05/01/2011 à 19h32 : Emy, sers-moi ce thé fumant car je souffre douleurs immenses. Puis nous d...
crut le turc... bouffa une infâme ragougnasse
l’eusse le turc cru, la ragougnasse aux oeufs etc... devint, sous la rolex inspirée de J.Seguela : l’eusse turc cru , la pâte aux oeufs, pour finir en Lustucru les pâtes aux oeufs.
De même que le faux derche de Vichy devint , avec Laval des collabos, ce faux derviche-ci.
Un turc alevi est la tête de turc de nombreux turcs , tout comme les kurdes . Quand ils ne sont pas les boucs émissaires de la politique ils sont considérés comme des brebis galeuses (black sheep )
Les Espagnols ont une expression rigolote: Hay moros en la costa - il y a des Maures sur la côte, pour signaler un danger ou quelque chose de louche

En effet, les Maures ou les Sarrazins, ils connaissent ) ou plutôt, ils ont connu. Peut-être qu’ils les connaissent à nouveau, mais ceci est un autre débat...

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tête de turc » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?