Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Fier comme Artaban

Être très fier, parfois même arrogant.

Origine

Cette expression est d'origine littéraire.
Artaban est ici un personnage important d'un énorme roman, une épopée historique (12 volumes, 4153 pages), intitulé Cléopâtre et écrit par Gautier de la Calprenède () au milieu du XVIIe siècle.
Du succès de ce roman à l'époque n'est resté que la fierté et l'arrogance de son personnage, la sonorité de son nom ayant probablement aidé à la conservation de l'expression.

Compléments

Parmi les altérations récentes de cette expression, on trouve "fier comme un bar-tabac" (popularisée par Coluche) ou "fier comme un p'tit banc".
Cet 'Artaban' là n'a rien à voir avec le nom de certains des fameux rois parthes de la dynastie des Arsacides ().

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Fier comme Artaban » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Pays de Galles Gallois Yn llawn ei sgidiau Remplissant ses chaussures
Allemagne Allemand Herr(n) wichtig sein Être 'monsieur-très-important'
Allemagne Allemand Stolz wie Bolle Fier comme "Bolle"
Allemagne Allemand Stolz wie Otto Fier comme Otto
Grèce Grec Ψωροπερήφανος (Psoroperìfanos) Un fier-galeux
Angleterre Anglais As proud as a cock on a dung-heap Fier comme un coq sur un tas de fumier
Angleterre Anglais Proud / pleased as Punch Fier / orgueilleux comme Punch (guignol traditionnel britannique tiré de la Comedia dell'arte)
Angleterre Anglais Proud as a peacock Fier comme un paon
Argentine Espagnol Agrandado como sorete en kerosene Gonflé comme excrément dans du kérosène
Espagne Espagnol Más chulo que un ocho Plus crâneur qu'un huit
Espagne Espagnol No tener abuela Ne pas avoir de grand-mère
Espagne Espagnol Orgulloso como un pavo real Fier comme un paon
Espagne Espagnol Tener más orgullo que Don Rodrigo en la horca Avoir plus d'orgueil que Don Rodrigue sur le gibet
Canada Français Avoir la tête enflée
Canada Français Fier comme un coq
Canada Français Fier comme un paon Être très fier
Canada Français Péter plus haut que le trou
France Français Boudenfle
France Français Être un pessuguet
Italie Italien Più superbo di un pavone Plus fier qu'un paon
Belgique Néerlandais Apetrots Fier comme un singe
Belgique Néerlandais Fier als een gieter Fier comme un arrosoir
Pays-Bas Néerlandais Als een opgeblazen kikker Comme une grenouille gonflée
Pays-Bas Néerlandais Een blaaskaak (Expr. existe depuis le 16e S.) Un fanfaron, un vantard
Pays-Bas Néerlandais Het hart hoog dragen Porter le coeur haut
Pays-Bas Néerlandais Zo trots als een pauw Fier comme un paon
Brésil Portugais Cheio de si Plein de soi
Brésil Portugais Ter o rei na barriga Avoir le roi dans son ventre
Roumanie Roumain A nu(-si) mai încapea in piele Ne plus avoir de place dans sa peau
Roumanie Roumain A se umfla ca un curcan / ca un paun Gonfler comme un dindon/ comme un paon
Roumanie Roumain A se umfla în pene Gonfler son plumage
Ajouter une traduction

Voir aussi

Déformée

  • Fier comme un bar-tabac (Coluche ?)

Commentaires sur l'expression « Fier comme Artaban » Commentaires

  • #1
    • borikito
    • 02/09/2006 à 09:12
    Je prends mon petit banc et m’installe devant mon écran, attendant les commentaires habituels, car -et je n’en suis pas fier- je ne suis pas moi-même inspiré.
    Alors les Louloutes et Loulous, on se réveille un peu ?
  • #2
    • chirstian
    • 02/09/2006 à 11:03*
    • En réponse à borikito #1 le 02/09/2006 à 09:12 :
    • « Je prends mon petit banc et m’installe devant mon écran, attendant les commentaires habituels, car -et je n’en suis pas fier- je ne suis pas... »
    je partage ton peu d’inspiration ! Je dois confesser que je suis amateur d’art assez peu éclairé : je connais donc les expressions :
    hermétique comme l’art moderne,
    naïf comme l’art douanier
    classique comme l’art grec
    fier comme l’art taban*
    etc... mais de là à les commenter intelligemment !
    d’où la question existentielle profonde : quand on a rien à dire, faut-il s’obliger à dire quelque chose ?
    • les tabans sont originaires de Tabanie, berceau de la civilisation tabane, (qui a ensuite essaimé pour donner les talibans au nord et le liban au sud.
    C’est pourquoi certains confondent cette expression avec "fier comme le taliban". Je ne gloserai pas sur cette confusion ridicule !
    Fier comme le Chirstian
  • #3
    • chirstian
    • 02/09/2006 à 11:16
    des fameux roi parthes de la dynastie des Arsacides

    gràce au lien proposé par God, je sais maintenant tout(?) sur les rois Parthes.
    Pour moi quand je lis des noms comme Arsacides, Achéménides ou Bactriens , je pense plus à un monde de bestioles pas sympas.
    Alors fier comme Artaban, c’est peut être tout simplement "fier comme un pou, non ?"
    bon samedi à celui ou celle qui à moitié ’mort, pionce’
  • #4
    • <inconnu>
    • 02/09/2006 à 11:39
    J’aime beaucoup la version de nos amis Espagnols, elle traduit assez bien leur principal trait de caractère (du moins pour les Andalous, qu’on me reprenne si je me trompe...) 😉
  • #5
    • <inconnu>
    • 02/09/2006 à 11:42*
    • En réponse à chirstian #3 le 02/09/2006 à 11:16 :
    • « des fameux roi parthes de la dynastie des Arsacides
      gràce au lien proposé par God, je sais maintenant tout(?) sur les rois Parthes.
      Pour mo... »
    Décidément, tu es redoutable... non, ne cherchez pas, y’a pas de feinte à Jules !
    (s) d’Artagnan le fier
  • #6
    • <inconnu>
    • 02/09/2006 à 16:24*
    L’homme était pressé !
  • #7
    • chirstian
    • 02/09/2006 à 19:21*
    un énorme roman, une épopée historique (12 volumes, 4153 pages), intitulé Cléopâtre

    Une page étant un côté d’une feuille, un volume a obligatoirement un nombre pair de pages.
    Sauf quand la première page commence au verso, parce que le recto sur lequel figure le titre de l’ouvrage n’est pas numéroté.
    Mais dans cette hypothèse, si chaque volume a un nombre impair de pages, le total formé par les 12 a malgré tout un nombre total PAIR de pages.
    Je conteste donc formellement que ce Cléopâtre , quelle que soit la longueur de son nez , ait pu avoir 4153 pages (dans l’une quelconque de ses 8 éditions, dont du reste les 3 dernières avaient une taille plus grande, et donc une pagination réduite) .
    Je proteste donc avec solennité contre cette précision Pompée sur une source peu digne de foi, et de façon générale contre cette habitude française de crédibiliser n’importe quel discours par un chiffre ou une statistique que tous les médias reprennent ensuite sans que nul ne sache l’interprêter, mais n’ose la mettre en doute.
    La vérité reste que ce Cléopâtre pesait 8,73Kg dans sa première édition (celle avec couverture en cuir de vachette d’Arles) , mesure effectuée sous abri , avec un taux d’hydrométrie de 3.25.
  • #8
    • chirstian
    • 02/09/2006 à 19:58
    Quel vide ! Heureusement que Yannou a poursuivi son roman (prévu : 12 volumes, 4153 + 1 pages). Question angoissante : où sont passés nos amis ? où sont les disparus d’Expressio ?
    Eh bien, la réponse est ce soir sur TF1 à 20.50 : avec la saison 2,15/23 de "LOST, les disparus "...
    Louisann a-t-elle repeindu son scooter ? Rikske a-t-il découvru une nouvelle Gueuze ? Avec qui Turpinic ? Ce soir , promis, on vous dira tout ...
    Bonne soirée ...
    Mais ne ratez pas quand même pas Devos sur la 2 !
  • #9
    • God
    • 02/09/2006 à 20:13
    • En réponse à chirstian #7 le 02/09/2006 à 19:21* :
    • « un énorme roman, une épopée historique (12 volumes, 4153 pages), intitulé Cléopâtre
      Une page étant un côté d’une feuille, un volume a oblig... »
    Ah ben quand même ! Y’en a un qui s’est réveillé, mais bien tardivement !
    Il bas de soie que ce nombre ne veut rien dire car tout dépend du nombre de caractères par page.
    Mais en l’absence de précisions complémentaires, on pourra imaginer qu’il s’agissait de la première édition et que le nombre de pages était celui avec des vrais morceaux de texte dessus, sans tenir compte des diverses pages plus ou moins blanches qui ouvrent et terminent chaque volume.
    Les vachettes, ce sont celles qui mourraient au cours des répétitions d’Intervilles ?
  • #10
    • OSCARELLI
    • 04/09/2006 à 20:16
    • En réponse à chirstian #7 le 02/09/2006 à 19:21* :
    • « un énorme roman, une épopée historique (12 volumes, 4153 pages), intitulé Cléopâtre
      Une page étant un côté d’une feuille, un volume a oblig... »
    rien ne dit, mon cher chirstian, qu’un volume, qui a un nombre quelconque de feuilles, doit obligatoirement les avoir toutes écrites, aussi bien au recto qu’au verso. Comme tu dis le si bien, la première page peut bien entendu être au verseau. Si en plus le rectum du recteur n’est occupé que par des caractères trouvés dans la garrigue, au milieu de la bruyère, mais qui ne veulent rien dire, ni d’une facon intrinsèque, ni d’une facon deux trains mouillés, ca veut dire qu’on est mal barré, mon pôvre...
    Si en plus de ca, les chats pitres se mettent à gambader n’importe où, alors là, on ne sait plus où aller.
    En conséquence de quoi, et sans vouloir le faire à bon compte, il est donc tout à fait possible d’avoir un nombre de pages impair, méable à merci, dans certains veaux lumes...
    Donc, croyons ce que God nous dit, comme parole d’évangile...
  • #11
    • louisann
    • 05/09/2006 à 10:14
    • En réponse à OSCARELLI #10 le 04/09/2006 à 20:16 :
    • « rien ne dit, mon cher chirstian, qu’un volume, qui a un nombre quelconque de feuilles, doit obligatoirement les avoir toutes écrites, aussi... »
    Là,je me demande c’que tu fumes!!
  • #12
    • HoubaHOBBES
    • 05/09/2006 à 13:58
    • En réponse à louisann #11 le 05/09/2006 à 10:14 :
    • « Là,je me demande c’que tu fumes!! »
    Ca ne peut être que du saumon (ou alors du hachis, comme disent les Vamps).
    8-|
    Hobbes-servateur
  • #13
    • OSCARELLI
    • 07/09/2006 à 21:25
    • En réponse à louisann #11 le 05/09/2006 à 10:14 :
    • « Là,je me demande c’que tu fumes!! »
    c’est pourtant clair, les pages qui manquent pour arriver à un compte pair...
  • #14
    • <inconnu>
    • 08/09/2006 à 11:54
    • En réponse à OSCARELLI #13 le 07/09/2006 à 21:25 :
    • « c’est pourtant clair, les pages qui manquent pour arriver à un compte pair... »
    Page ? Inventaire au château avant la partouze...
    Est-ce cela que vous expliquâtes ?
  • #15
    • HoubaHOBBES
    • 08/09/2006 à 15:03
    • En réponse à <inconnu> #14 le 08/09/2006 à 11:54 :
    • « Page ? Inventaire au château avant la partouze...
      Est-ce cela que vous expliquâtes ? »
    Les pages qui permettent d’arriver à un comte père ????
    Cela devient confus ...
    Perd-Hobbes
  • #16
    • <inconnu>
    • 08/09/2006 à 17:19
    • En réponse à HoubaHOBBES #15 le 08/09/2006 à 15:03 :
    • « Les pages qui permettent d’arriver à un comte père ????
      Cela devient confus ...
      Perd-Hobbes »
    Un Page !! Un sex toy’s médiéval quoi...
    Confucius Hobbes ?
  • #17
    • DiwanC
    • 11/08/2013 à 01:26*
    Bon… z’ont bien ramé les voisins du dessus…
    God a rappelé : Fier comme un petit banc… Fier comme un bar tabac…
    Nous reste le Bar de Marcel dont, c’est vrai, nous sommes très fiers !
    À propos de bar : à Paris vient d’ouvrir un bar à chats ! 😄
  • #18
    • DiwanC
    • 11/08/2013 à 01:30*
    Dans les textes de Georges (l’autre !), n’ai trouvé que ce fier brigand. Rien ne dit qu’il ne se prénommait pas Artaban* !
    Or, la belle à peine cloîtrée,
    Amour en son cœur s’installa.
    Un fier brigand de la contrée
    Vint alors et dit : Me voilà !
    Quelquefois les brigands surpassent
    En audace les chevaliers.
    Enfants, voici des bœufs qui passent,
    Cachez vos rouges tabliers.
    .
    Toutes les paroles sont à cette page et ici, une interprétation de Barbara. Ça vaut bien celle qu’aurait pu nous donner Bertola, s’ pas Bouba !
    • Tiré par les couettes ? Si peu ! 😛
  • #19
    • louisann
    • 11/08/2013 à 06:26
    Qué passa,pas reçu ma dose ce matin,obligée de passer par une voie détournée pour arriver ici.
    A ta place j’srai pas fier comme Artaban notre Maître vénéré.
    J’espère que tout va rentrer dans l’ordre incessament sous peu 😄
  • #20
    • <inconnu>
    • 11/08/2013 à 07:53
    Aujourd’hui c’est la Sainte-Claire. Bonne fête à tous les Alphonse !
    Quand Claire conduit, elle fonce. C’est un éclair.
    Quand Alphonse conduit, il n’est pas clair. C’est la défonce.