Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

L'arbre qui cache la forêt

Le détail qui empêche de voir l'ensemble

Origine

Voilà une belle métaphore sylvestre dont l'apparition semble dater du XXe siècle.
Pour la comprendre, il vous suffit de vous livrer chez vous à une expérience très simple : prenez un étui de trombone à coulisse et posez-le à une extrémité de votre table de salle à manger ; prenez ensuite un éléphant et placez-le à l'autre extrémité[1] ; maintenant, approchez-vous très près de l'étui et ouvrez grand les yeux ; vous ne verrez que la surface de l'étui, et pas l'éléphant situé derrière malgré sa nettement plus grande taille.
Dans la forêt, l'expérience est la même : mettez vous trop près d'un arbre quelconque (le détail) et vous ne verrez plus les autres arbres de la forêt (l'ensemble).
Notre expression est donc une métaphore qui rappelle que, dans la vie, il arrive parfois qu'un détail capte notre attention et nous empêche de voir quelque chose de plus ample, de plus global (ce détail ayant pu être volontairement mis en avant par quelqu'un ayant intérêt à ce qu'on n'en perçoive pas plus).
[1] Notez que si vous avez des difficultés à trouver les ingrédients nécessaires à cette expérience, vous pouvez remplacer l'étui par une boîte de biscottes et l'éléphant par un baobab ou bien une grue. Le résultat sera identique.

Exemple

« Et souvent la créatine est l'arbre qui cache la forêt. Car derrière la créatine, on se charge en testostérone ou autre hormone de croissance. »
Jean-Pierre de Mondenard - Dictionnaire du dopage

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « L'arbre qui cache la forêt » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Tunisie Arabe Ioghzor lkhachmou Regare son nez
Pays de Galles Gallois Methu gweld y coed gan brennau Ne pas pouvoir voir le bois à cause des arbres
Allemagne Allemand Man sieht den Wald vor lauter Bäumen nicht Il y a tellement d'arbres qu'on ne voit pas la forêt
Angleterre Anglais To be unable to see the wood for the trees Ne pas pouvoir voir le bois au delà des arbres
États-Unis Anglais Can't see the forest for the trees Ne pas pouvoir voir la forêt à cause des arbres
États-Unis Anglais To get lost in the weeds S'égarer dans les mauvaises herbes
Argentine Espagnol Ver el arbol y no ver el bosque Voir l'arbre y ne pas voir la foret
Espagne Espagnol El árbol esconde el bosque L'arbre cache la forêt
Espagne Espagnol L'arbre amaga el bosc L'arbre cache la forêt
Espagne Espagnol Los árboles no nos dejan ver el bosque Les arbres ne nous laissent pas voir la forêt
Italie Italien L'albero che nasconde la foresta L'arbre qui cache la forêt
Belgique Néerlandais Door het bos de bomen niet meer zien Ne plus voir les arbres par / à travers la forêt
Pays-Bas Néerlandais Door de bomen het bos niet zien Pas voir la forêt par les arbres
Roumanie Roumain Nu vede padurea din cauza copacilor Il ne voit pas les arbres à cause de la forêt
Slovénie Slovène Zaradi dreves ne videti gozda Ne pas voir la forêt à cause d'arbres
Suède Suédois Inte se skogen för bara trän Ne pas voir la forêt à cause des arbres
Chine Chinois 不識廬山真面目,只緣身在此山中 Le vrai visage du mont Lu reste inconnu à celui qui s'y trouve
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « L'arbre qui cache la forêt » Commentaires

  • #1
    • jotape
    • 20/03/2009 à 00:27
    comme les coincidences sont étranges!
    voici en effet á peine quelques heures qu’un collègue de travail (mesurant environ deux mètres) me racontait ,avec son accent argentin (pour un espagnol,cela reviendrait à dire "accent italien"en France) une petite blague:
    si nous n’avons jamais vu les éléphants qui sont cachés derrière un arbre,c’est tout bonnement parceque les pachidermes sont passés maitres dans le jeu de cache-cache.
    je vous laisse,heureux grèvistes,avec mes meilleurs bisous du soir
  • #2
    • <inconnu>
    • 20/03/2009 à 05:58
    De shanghai j’ai proposé une expression chinoise équivalente que nous devons au poète SuShi, il y a environ mille ans :
    « Le vrai visage du mont Lu reste inconnu à celui qui s’y trouve » (不識廬山真面目,只緣身在此山中).
    Le sens : quand on est sur la montagne Lushan, on n’en mesure pas la beauté.
    (voir quelques photos de la montagne huangshan surcette page )
    pour Jotape : les montagnes aussi sont très fortiches au jeu de cache cache 😉)
  • #3
    • OSCARELLI
    • 20/03/2009 à 07:46*
    Notez que si vous avez des difficultés à trouver les ingrédients nécessaires à cette expérience, vous pouvez remplacer l’étui par une boîte de biscottes et l’éléphant par un baobab ou bien une grue. Le résultat sera identique.

    Heureusement pour nos compagnes et leurs consoeurs, il n’existe aucune grue qui, de près ou de loin, pourrait ressembler à un baobab. Cela serait une incon-grue-ité!
    Météo: aujourd’hui, il ne neige plus, mais nous avons 0°C au thermomètre extérieur...
  • #4
    • jotape
    • 20/03/2009 à 07:56
    • En réponse à <inconnu> #2 le 20/03/2009 à 05:58 :
    • « De shanghai j’ai proposé une expression chinoise équivalente que nous devons au poète SuShi, il y a environ mille ans :
      « Le vrai visage du... »
    zaoshang hao. ni shenti hao ma?
    quel plaisir,au lever de cet insignifiant petit amateur de litérature chinoise,que de trouver en lla contribution de ce mont Tai qu’est l’admirable zhaobudao,une si auguste citation.
    le baobab évoqué par notre maitre God (par exemple celui d’Adam) est parfois caché derrière une feuille (de vigne)dans bien des oeuvres picturales
    zaijan, zaijan,ami de la mer du sud, shanghai
  • #5
    • chirstian
    • 20/03/2009 à 08:28
    l’expression : "l’arbre cache la forêt" pourrait faire oublier qu’il est tout aussi vrai que "la forêt cache l’arbre" : chacun des termes génériques utilisés dans les cortèges d’hier,ou dans les réponses du Medef ou du Gouvernement et désignant globalement les patrons, les entreprises, les syndicats, les chômeurs etc... cache et fait oublier que chaque réalité est infiniment plurielle.
    Il est difficile de trouver la distance idéale qui ne masque ni le tout ni le détail, le réglage entre zoom et grand angle, entre arbre et forêt, entre trombone à coulisse et éléphant. (God, elle est trop bonne... à coulisse !)
  • #6
    • chirstian
    • 20/03/2009 à 08:48*
    on ne peut pas aimer un technocrate : son rôle consiste à voir la forêt, et l’arbre n’en est pour lui que la moyenne arithmétique. Quel plaisir de le ridiculiser chaque fois qu’on peut prouver que l’arbre moyen n’existe pas, ou que son étude n’a pas intégré les spécificités de chaque cas particulier. La France , pays où l’on vénère l’éducation et le diplôme, reste persuadée qu’avec un peu de bon sens, n’importe qui peut trouver une solution plus efficace que celle proposée par un groupe d’experts au terme d’années de réflexion...
    Dans notre époque de dictature du politiquement correct il faut conserver précieusement les technocrates : ce sont les seuls dont il reste permis de se moquer librement.
  • #7
    • horizondelle
    • 20/03/2009 à 09:08
    maintenant, approchez-vous très près de l’étui et ouvrez grand les yeux ; vous ne verrez que la surface de l’étui, et pas l’éléphant situé derrière malgré sa nettement plus grande taille.

    C’est on ne peut plus clair! Et ça m’arrive aujourd’hui comme le nez au milieu de la figure 😮. Sans avoir fait exactement l’exemple cité ci-dessus 😕, cela me donne envie de prendre un peu de recul, ce qui, chaque fois, me fait (paradoxalement) avancer de quelques pas. Bonne journée à tous et que chacun reste visible 😉
  • #8
    • charlesattend
    • 20/03/2009 à 09:18
    Et si , comme aujourd’hui, radieux 1er jour du printemps, les éléphants gazouillent dans les arbres, ou se mettent à jouer du trombonne à cou lisse dans la forêt, que feront les chimpanzés dans les prés ?
  • #9
    • louisann
    • 20/03/2009 à 09:32
    Si l’arbre cache la forêt , pour certaines , le plâtre cache le pied , et
    le pansement la main.
    Cherchez pour qui c’est pas le pied et vous saurez à qui est la main 😄
    Belle journée à tous , ici c’est le grand bleu .
  • #10
    • chirstian
    • 20/03/2009 à 09:38
    • En réponse à louisann #9 le 20/03/2009 à 09:32 :
    • « Si l’arbre cache la forêt , pour certaines , le plâtre cache le pied , et
      le pansement la main.
      Cherchez pour qui c’est pas le pied et vous... »
    on ne le dira jamais assez : dompter un scooter rosse c’est pas rose ! On est avec toi ...
  • #11
    • chirstian
    • 20/03/2009 à 09:42
    pour rester dans le domaine expérimental auquel nous convie God, le rappel de cette petite expérience amusante : cacher une bougie allumée derrière une bouteille, et souffler en direction de la bougie cachée. Elle s’éteint , illustrant le mécanisme des fluides : l’air colle à la bouteille et tourne autour pour atteindre la bougie. Succès garanti aux anniversaires ...🙂
  • #12
    • <inconnu>
    • 20/03/2009 à 09:42
    et comme on le dit dans le show biz, Lara cache Laforêt....
  • #13
    • <inconnu>
    • 20/03/2009 à 10:17*
    Allez, j’en-chêne: cet arbre qui cache peut-hêtre la forêt, c’est tout un bouleau de le trouver, il n’est pas cyprès, mais il ne faut pas que ça nous frêne; il est parfois un peuplier, mais il a quand même beaucoup de charme...
    Je cède la place aux pin ce sans rire et autres f-orme-idables ou mis-érables saule-istes de ce site...j’arrête de vous noyer ...
    Signé: Dadou, votre vieille branche!
  • #14
    • louisann
    • 20/03/2009 à 10:50
    • En réponse à chirstian #10 le 20/03/2009 à 09:38 :
    • « on ne le dira jamais assez : dompter un scooter rosse c’est pas rose ! On est avec toi ... »
    eh bien vois-tu le scooter n’y est pour rien, simplement un problème de doigt à ressort pour moi et pour notre copine Mirlou un problème de cheville .
    Hier nous sommes allées boire un petit café ensemble et bien à nous deux c’était la cour des miracles 😄
  • #15
    • OSCARELLI
    • 20/03/2009 à 11:25
    • En réponse à louisann #14 le 20/03/2009 à 10:50 :
    • « eh bien vois-tu le scooter n’y est pour rien, simplement un problème de doigt à ressort pour moi et pour notre copine Mirlou un problème de... »
    Voilà ce que c’est de mettre ses mains partout, on prend d’abord son pied, puis on trébuche et on s’en mord les doigts!
    Allez, bonne réparation!
  • #16
    • OSCARELLI
    • 20/03/2009 à 11:28
    L’arbre qui cche la forêt n’est rien d’autre que la poutre que nous avons dans l’oeil... Elle nous empêche de voir le chalumeau la paille dans l’oeil de notre voisin....
    Cela est donc bien la preuve que cette expressio.fr nous vient - comme par hasard - de la marine: la paille le chalut - mot marin s’il en est!
  • #17
    • <inconnu>
    • 20/03/2009 à 11:48
    • En réponse à chirstian #11 le 20/03/2009 à 09:42 :
    • « pour rester dans le domaine expérimental auquel nous convie God, le rappel de cette petite expérience amusante : cacher une bougie allumée d... »
    Autre expérience pour briller en société
    Vous pariez avec des potes que vous êtes capable de retourner un œuf coincé dans un verre à pastis sans le toucher.
    En fait, il suffit de souffler au dessus du verre et l’œuf fait demi-tour. Essayez, c’est poilant !
    Effet garanti, pari gagné, c’est la tournée générale, on vire l’œuf et on le rempli de pastaga, on fini bourré, on se fait gauler par la marrée chaussée (encore un terme de la marine), on souffle dans le bignou, 2 grammes dans chaque poche, voiture immobilisée, terminus au gnouff, cellule de dégrisement, juge, plus permis, gros amende, ta femme fâchée se casse avec les moufflets , plus de permis pour aller au boulot, plus boulot, terminus à la rue.
    C’est d’anges heureux ce genre d’expérience.
    Comme quoi un appéro peut cacher de gros ennuis. Cela illustre bien le propos du jour
    (Faut-il que je sois un tantinet tordu de l’esprit pour en arriver à un tel développement !!)
  • #18
    • Elpepe
    • 20/03/2009 à 12:15
    • En réponse à <inconnu> #17 le 20/03/2009 à 11:48 :
    • « Autre expérience pour briller en société
      Vous pariez avec des potes que vous êtes capable de retourner un œuf coincé dans un verre à pastis... »
    Faut-il que je sois un tantinet tordu de l’esprit pour en arriver à un tel développement !!

    Absolument. Mais c’est monnaie courante, ici... :’-))
    Bon, il faut que je vous dise un truc : j’ai comme l’impression que la note de God cache l’éditeur de partoche. Hein ?
    Hein ?
  • #19
    • mickeylange
    • 20/03/2009 à 12:44
    Est-ce que je peux remplacer l’arbre qui cache la forêt, par Marie ?
    Tant qu’à être tout près...
  • #20
    • SagesseFolie
    • 20/03/2009 à 12:51
    • En réponse à <inconnu> #13 le 20/03/2009 à 10:17* :
    • « Allez, j’en-chêne: cet arbre qui cache peut-hêtre la forêt, c’est tout un bouleau de le trouver, il n’est pas cyprès, mais il ne faut pas qu... »
    Signé: Dadou, votre vieille branche!

    Allez je vais te raie-pondre. Juste pour que tu saches que tu as sur le site plus d’un lecteur à ciguë, plus d’un bourgeon gentilhomme appréciant tes calembredaines et aussi capable de répondre du teck au teck, ça, je m’en porte garance.
    Tu es peut-être, si tu le dis, une vieille branche mais tu es surtout une petite futaie.
    Perso, comme tu l’as remarqué, je suis plus terre à terre. Les grands arbres c’est trop de bouleau.
    Je me vois plus comme un héros de la mycologie avec chais et rasades. Un gars qui aurait fait l’école des mousses, le palais des spores, le festival d’oronge ou même, pourquoi pas, les bolets roses...
    Un gars avec une bonne force de grappe car le raisin du plus fort est toujours le meilleur. De quoi en laisser plus d’un sur le cru, spa ?
    Allez salut lépiotes !