Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

La fin des haricots

La fin de tout.
La perte complète d'espoir.

Origine

Voilà une expression récente, puisqu'elle date du début du XXe siècle. Malgré sa "fraîcheur", son origine réelle reste aussi obscure que le mauvais côté de la force.
Mais les explications généralement proposées ne sont pas légion pour autant.
L'une d'elles viendrait d'avant l'apparition de la télévision, la lucarne qui a tué la convivialité et les discussions familiales, phénomène encore aggravé par l'arrivée d'Internet[1].
A cette époque, les jeux de société étaient une occupation plus que courante. En famille, les mises ne se faisaient pas avec de l'argent, mais avec des choses diverses dont des haricots secs. Et quand un joueur n'avait plus de haricots, c'était vraiment la fin de tout pour lui, puisqu'il était éjecté de la partie (et qu'il ne pouvait même pas se rabattre sur sa PS2 ou sur un épisode des Shadoks ou de Desperate Housewives, par exemple).
L'autre viendrait de ces haricots, nourriture bas de gamme qui était l'ordinaire des écoliers dans les internats, des prisonniers ou des gens trop pauvres pour s'acheter des aliments de meilleure qualité (le nom de haricot était alors utilisé pour des gousses diverses comme les fèves, les pois ou les haricots).
Et, pour ces derniers, lorsqu'ils n'avaient même plus l'argent nécessaire pour s'acheter ces féculents, cela devenait vraiment la fin de tout.
[1] ...sans lequel expressio n'existerait pas. Comme quoi Internet n'est pas qu'une mauvaise chose.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La fin des haricots » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Tunisie Arabe Emssah, mét ! Essuie, il est mort !
Pays de Galles Gallois Mae hi ar ben arna i C'est terminé sur moi
Allemagne Allemand (Das ist) das Ende der Bohnenstange C'est la fin de la rame (la perche)
Allemagne Allemand Das ist das Ende vom Lied ! C'est la fin de la chanson !
Canada Anglais The end of the line La fin de la ligne
Canada Anglais To cash in one's chips Se faire rembourser ses jetons
Espagne Espagnol ¡ Se acabó lo que se daba ! Il n'y a plus ce qu'on donnait !
Espagne Espagnol El acabóse La fin de tout
Espagne Espagnol Se acabó lo que se daba Il n'y a plus rien à donner
Canada Français C'est le bout du bout C'est la fin irrémédiable
France Français La fin des figues
Belgique Néerlandais 't is ermee gedaan C'en est fait
Belgique Néerlandais De zwanenzang Le chant du cygne : designant le dernier livre, chanson, poème avant la mort de l'artiste. Contexte élargi pour dernier acte / geste
Pays-Bas Néerlandais Dat doet de deur dicht! Ca ferme la porte!
Pays-Bas Néerlandais Dit is de ondergang C'est la fin ineluctable (p.ex. d'un bateau qui coule)
Pays-Bas Néerlandais Dit is het bittere einde C'est la fin amère
Pays-Bas Néerlandais Het einde van het liedje La fin de la chanson
Pays-Bas Néerlandais Nu zijn de rapen gaar Maintenant les betteraves sont cuites
Brésil Portugais O fim da picada La fin de le petit chemin
Brésil Portugais Tudo por água abaixo Tout pour l'eau dessous
Roumanie Roumain Cone? filma La fin du film
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « La fin des haricots » Commentaires

  • #1
    • chirstian
    • 18/06/2006 à 10:05
    le petit canaillou bafouilleur de génie, nous a quitté
    c’est la fin de Darry Cow (l)
    et si la France perd ce soir , ce sera pour Zizou la fin des hariCo (rée)
    (notez que personnellement je m’en fous : je ne peux pas le prouver, mais je suis persuadé qu’il y a une vie après le foot)
  • #2
    • <inconnu>
    • 18/06/2006 à 11:57
    • En réponse à chirstian #1 le 18/06/2006 à 10:05 :
    • « le petit canaillou bafouilleur de génie, nous a quitté
      c’est la fin de Darry Cow (l)
      et si la France perd ce soir , ce sera pour Zizou la fi... »
    Soit c’est une Coréection soit c’est une démonstration.
    Oui, il y a une vie après le foot, : "consultant", "expert" "International Avisé" en match de football. C’est comme les maladies, on court après pour en avoir et se faire plaindre et ensuite, guéri, on commente celles des autres... en critiquant les convalescents de la stérilité devant le but.
    Mais ce soir, bon sang ne saurait mentir, ils vont en empiler des buts ou alors, ils rentreront la queue basse. Ce sera alors la fin d’une peu glorieuse épopée.
    Darry Cowl devant un tas d’haricots avait la charge de faire un tri-porteur... de bonne qualité.
  • #3
    • <inconnu>
    • 18/06/2006 à 16:04
    • En réponse à chirstian #1 le 18/06/2006 à 10:05 :
    • « le petit canaillou bafouilleur de génie, nous a quitté
      c’est la fin de Darry Cow (l)
      et si la France perd ce soir , ce sera pour Zizou la fi... »
    Ben les pious-pious, moi j’m’en vas boire une demi-gueuze sur la grand’place, où il y a un tapis de lavandes et un tas de petits endroits pour déguster des produits provençaux (plus précisément des Alpes de Haute Provence). Bisous à tous, ici, il fait épuisant de chaleur (on a directement 24°C à l’ombre...) Quant au foot, mon 50% est Portuguaise, donc vous imaginez... Allez, aujourd’hui, ils ne jouent pas !
  • #4
    • lorangoutan
    • 18/06/2006 à 16:05*
    • En réponse à chirstian #1 le 18/06/2006 à 10:05 :
    • « le petit canaillou bafouilleur de génie, nous a quitté
      c’est la fin de Darry Cow (l)
      et si la France perd ce soir , ce sera pour Zizou la fi... »
    Tiens, Darry Cowl est déjà sur le front!
    Bon, il ne manque plus que Mister Bean, soit "Monsieur Haricot", à convoquer d’urgence...
    Signé : Black Adder, le fayot! 😉
  • #5
    • <inconnu>
    • 18/06/2006 à 16:10
    • En réponse à chirstian #1 le 18/06/2006 à 10:05 :
    • « le petit canaillou bafouilleur de génie, nous a quitté
      c’est la fin de Darry Cow (l)
      et si la France perd ce soir , ce sera pour Zizou la fi... »
    Ben moi aussi je m’en fous du foot; à un tel point que je ne mettrais même pas "une poignée de haricots" pour une place!
  • #6
    • <inconnu>
    • 18/06/2006 à 19:41*
    • En réponse à <inconnu> #5 le 18/06/2006 à 16:10 :
    • « Ben moi aussi je m’en fous du foot; à un tel point que je ne mettrais même pas "une poignée de haricots" pour une place! »
    Soit, mais demain toutes les analyses se devront d’être savamment édulCOREEs...
  • #7
    • <inconnu>
    • 19/06/2006 à 09:04
    Pour en revenir à nos haricots avant qu’ils ne soient finis, j’ai ouïe dire que l’expression serait née pendant la guerre de 14, où nos pious pious étaient dopés aux haricots, au vin rouge et au tabac. Quand c’était la fin des haricots (de la cantine)... ben... y’avait plus rien !! Alors docteur God qu’en pensez vous ?
    NB à propos de foot, ça m’a l’air mal parti avant de faire HariCoCorrico !! (Bof)
  • #8
    • <inconnu>
    • 19/06/2006 à 11:07
    Il faut bien que quelqu’un s’y colle !!! Allez, haut les coeurs. Je me lance....
    Tout le monde sait comment cela finit avec les haricots (merci de bien vouloir penser à ne pas faire la liaison au pluriel, svp pour éviter les phrases qui tuent du genre : Les z’Hollandais z’handicapés mangent des z’haricots ...) Mais foin de digression, revenons à nos moutons (et oui, n’oublions pas non plus le haricot de mouton !).
    Donc, avec les haricots, cela finit toujours de façon odorante et bruyante, nous faisant regretter que la tempête ne se déroule pas dans un verre d’eau.
  • #9
    • <inconnu>
    • 19/06/2006 à 11:13
    • En réponse à chirstian #1 le 18/06/2006 à 10:05 :
    • « le petit canaillou bafouilleur de génie, nous a quitté
      c’est la fin de Darry Cow (l)
      et si la France perd ce soir , ce sera pour Zizou la fi... »
    Le gros avantage du foot, pour les non footeux, c’est la disponiblité des bars et restos divers et variés quand il y a un match !!! Plus besoin de réserver. J’adore.
    J’ai une pensée émue pour l’ami Wolinski qui avait fait en 98 un tee shirt disant (grosso-modo) "Regardez le foot . Pendant ce temps-là je m’occupe de vos femmes." Ce qui prouve de façon certaine qu’il y a au moins une vie pendant le foot.
    Donc, allez les Bleus !!!
  • #10
    • Rikske
    • 21/06/2006 à 11:11
    • En réponse à <inconnu> #9 le 19/06/2006 à 11:13 :
    • « Le gros avantage du foot, pour les non footeux, c’est la disponiblité des bars et restos divers et variés quand il y a un match !!! Plus bes... »
    Hélas Loulou ! Dans une majorité de petits bistrots de quartier à Bruxelles, on a installé une TV pour permettre aux calands de suivre le foot !
  • #11
    • <inconnu>
    • 22/06/2006 à 14:47
    • En réponse à Rikske #10 le 21/06/2006 à 11:11 :
    • « Hélas Loulou ! Dans une majorité de petits bistrots de quartier à Bruxelles, on a installé une TV pour permettre aux calands de suivre le fo... »
    Ici aussi, cela devient très dur de trouver un Pub (irlandais, anglais,australien ou autre....) sans poste et sans retransmission sportive. Même les Trappistes et autres Académies de la Bière sont contaminés !!!
    Heureusement, il reste quelques bars de quartier sans rien et d’autres avec de la musique. Mais en évitant les "usines à bouffe", il est facile de manger sans "crin-crin" et sans "pollution audio-visuelle".
  • #12
    • <inconnu>
    • 21/03/2008 à 18:54
    En fait, mon père né en 1914 m’a indiqué que c’est lui qui a inventé cette expression en 1933 !
    A l’époque, ils étaient une bande de joyeux lurons au lycée de Bar-le-Duc, qui avaient décidé d’imaginer chacun une expression et de voir si elles deviendraient des expressions du langage courant. Notamment l’autre expression : "aller aux fraises".
  • #13
    • tytoalba
    • 13/07/2008 à 07:42
    Bonjour de ce dimanche où le temps s’annonce enfin plus lumineux.
    En médecine, la fin des haricots, c’est la dialyse.
    Heureux anniversaire à Small_de_suisse.
  • #14
    • momolala
    • 13/07/2008 à 08:47
    • En réponse à <inconnu> #12 le 21/03/2008 à 18:54 :
    • « En fait, mon père né en 1914 m’a indiqué que c’est lui qui a inventé cette expression en 1933 !
      A l’époque, ils étaient une bande de joyeux... »
    Qu’en disent Rey, Duneton ou Furetières ? God a ses saints, mais peut-être ton créatif papa est-il parmi eux.
    Je lis en ce moment un roman Ecossais où j’ai découvert qu’au petit déjeûner la jeune héroïne se régalait d’un toast tartiné de haricots. Ce serait le fin du fin. Bon. Tous les goûts sont dans la nature. Mais ce n’est certes pas le mien !
  • #15
    • AnimalDan
    • 13/07/2008 à 09:05*
    • En réponse à momolala #14 le 13/07/2008 à 08:47 :
    • « Qu’en disent Rey, Duneton ou Furetières ? God a ses saints, mais peut-être ton créatif papa est-il parmi eux.
      Je lis en ce moment un roman E... »
    Bonjour!
    Tous les goûts sont dans la nature. Mais ce n’est certes pas le mien !

    Ca, pour savoir... faut avoir essayé ! Je réserve donc mon avis... A l’heure du grand café noir, je préfère un sandwich aux croissants... *
    Effectivement la consternation aisément décelable dans cette expression ’(Si y a "même" plus de haricots...) laisse à penser qu’il ne s’agit pas là de la simple fin d’une partie entrre amis.
    En passant: quand on songe au prix de revient d’une assiette de fèves fraïches au beurre (un régal en soi...) aujourd’hui ! O Tempora, O Mores !
    *Tiens... à relecture, je réalise que cette dernière phrase peut avoir deux sens... Non non, j’ai bien dit "aux croissants", mon sandwich... non mais, c’est dimanche ou pas ..?
    Si on m’embête, je me le fais au beurre ET aux croissants au beurre..!
  • #16
    • chirstian
    • 13/07/2008 à 09:19
    • En réponse à momolala #14 le 13/07/2008 à 08:47 :
    • « Qu’en disent Rey, Duneton ou Furetières ? God a ses saints, mais peut-être ton créatif papa est-il parmi eux.
      Je lis en ce moment un roman E... »
    un roman Ecossais où j’ai découvert qu’au petit déjeûner la jeune héroïne se régalait d’un toast tartiné de haricots.
    tiens, habituellement ce sont les petits pois qui sont écossais !
  • #17
    • mickeylange
    • 13/07/2008 à 09:39
    • En réponse à momolala #14 le 13/07/2008 à 08:47 :
    • « Qu’en disent Rey, Duneton ou Furetières ? God a ses saints, mais peut-être ton créatif papa est-il parmi eux.
      Je lis en ce moment un roman E... »
    au petit déjeûner la jeune héroïne se régalait d’un toast tartiné de haricots

    Moi je dis qu’une nénette qui mange ça au p’tit dej, héroïne ou pas, ça me court sur le haricot. 🙂
  • #18
    • syanne
    • 13/07/2008 à 09:45
    • En réponse à chirstian #16 le 13/07/2008 à 09:19 :
    • « un roman Ecossais où j’ai découvert qu’au petit déjeûner la jeune héroïne se régalait d’un toast tartiné de haricots.
      tiens, habituellement... »
    Tiens, Chirstian, si tu veux te faire un kilt ou une courtepointe, des pois écossais à
    cette page.
    Bon, je vais faire ma valise. C’est la fin, déjà, Rico ? - Oui, mais je vous dis à bientôt ! (la rime est pauvre, mais le coeur y est.)
  • #19
    • mickeylange
    • 13/07/2008 à 09:45*
    La rousse du Français "harigotique" donne pour haricot:
    - hôtel des haricots, prison municipale
    - clitoris
    momo t’as toujours envie d’écosser les haricots ?
    tu risques après ça d’avoir les jambes en haricots verts (cintrées) 🙂
  • #20
    • <inconnu>
    • 13/07/2008 à 09:47
    • En réponse à mickeylange #17 le 13/07/2008 à 09:39 :
    • « au petit déjeûner la jeune héroïne se régalait d’un toast tartiné de haricots
      Moi je dis qu’une nénette qui mange ça au p’tit dej, héroïne... »
    La fin des haricots, c’est le début de la faim...,hein, Rico ?