Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Mettre (avoir) du foin dans ses bottes

Accumuler (avoir) beaucoup d'argent.

Origine

Autrefois, lorsque les Moon Boots® n'existaient pas encore et qu'un vent glacial balayait les champs recouverts d'un blanc linceul de givre dès potron-minet, les paysans avaient pour habitude de mettre de la paille dans leurs sabots pour avoir moins froid aux pieds ; ceux qui étaient un peu plus riches mettaient du foin, plus confortable mais plus difficile à récolter, donc plus précieux.
Au XVIIe siècle, Furetière () citait déjà l'expression "il a bien mis de la paille dans ses souliers" désignant quelqu'un ayant fait fortune. Mais à cette époque, cela désignait non pas des paysans, mais des gens de l'administration qui s'en mettaient plein les poches par des moyens souvent illicites (corruption, détournement...).
Mais pourquoi ce rapprochement entre le foin dans les souliers et la richesse, bien ou mal acquise ?
Depuis très longtemps, on a coutume de dire qu'on garde son argent 'au chaud' lorsqu'on veut le mettre de côté pour (tenter de) le faire fructifier ou pour un usage ultérieur.
Il a donc un lien entre la 'chaleur' procurée par le foin et l'argent accumulé.
Et puis une botte, c'est un mot à double sens pour qui pense à la richesse : il peut désigner une 'meule' de foin (je rappelle qu'il était plus précieux que la paille), grande quantité dont dispose le paysan riche ; il rappelle aussi que celui qui a les moyens de se payer des bottes à la place de sabots est forcément plus aisé.
Sans compter qu'une botte était un endroit très souvent utilisé pour y dissimuler des petits objets importants ou précieux, parfois issus de larcins divers et qui, accumulés, pouvaient constituer un tas ou une 'meule' à la valeur importante.
C'est l'amalgame de toutes ces significations ou interprétations qui a conduit au sens de cette expression.
D'après Duneton, la version avec le verbe 'avoir' était plus utilisée pour de véritables bourgeois déjà bien assis sur une fortune solide, sans indication de provenance.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Mettre (avoir) du foin dans ses bottes » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Pays de Galles Gallois Pluo'ch nyth Construire son nid
Allemagne Allemand Geld wie Heu haben Avoir autant d'argent que de foin
Angleterre Anglais To be stinking rich Puer la richesse
Angleterre Anglais To be wallowing in money Être vautré dans l'argent
Angleterre Anglais To roll in money Rouler dans l'argent
Argentine Espagnol Estar lleno de guita Être plein de fric
Espagne Espagnol Estar forrado Être bourré (rembourré)/ doublé / couvert
Espagne Espagnol Estar montado Être monté (en avoir plein les poches)
Espagne Espagnol Forrarse Se remplir les poches / faire une doublure à son vêtement
Canada Français Avoir (faire) du foin
Canada Français Avoir des bidous
Canada Français Avoir le motton (avoir bcp d'argent)
Canada Français En avoir de collé
France Français Avoir de quoi faire
Italie Italien Accucchiàri Mettre ensemble (pour garder)
Italie Italien Nuotare nell'oro Nager dans l'or
Belgique Néerlandais Zijn schaapjes op het droge hebben Avoir ses moutons au sec
Pays-Bas Néerlandais Bulken van het geld Roter de l'argent
Pays-Bas Néerlandais Er warmpjes bijzitten Se trouver au chaud
Pays-Bas Néerlandais Geld als water verdienen Gagner de l'argent comme de l'eau
Pays-Bas Néerlandais Goed geboerd hebben S'être bien débrouillé (de façon financière)
Pays-Bas Néerlandais Hie hedt de broek niet kapot Son pantalon n'est pas déchiré
Pays-Bas Néerlandais Stinkend rijk zijn Puer de richesse
Pays-Bas Néerlandais Zwemmen in het geld Nager dans (son) (l')argent
Catalogne Autre Tenir el ronyó cobert Avoir. Le rognon couvert
Brésil Portugais Podre de rico Pourri de (si) riche
Roumanie Roumain A avea sarsanaua c?ptu?it?/ A fi bine c?ptu?it Avoir le bagage rembourré/ Être bien rembourré
Roumanie Roumain A înota în aur Nager dans l'or
Belgique Wallon In' vike nin d' l'air qui lî soffêle è cou Il ne vit pas de l'air qui lui souffle dans le cul
Belgique Wallon Viker so blancs peus Vivre de (sur) pois blancs
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Mettre (avoir) du foin dans ses bottes » Commentaires

  • #1
    • francisbeaujean
    • 20/01/2006 à 14:38
    Il est vrai que le foin dans les bottes empêche de trop sentir les scrupules... Le hasard de l’étymologie est heureux, puisque les scrupules, du latin "scrupulus, sont précisément ces petits cailloux qui s’introduisent sournoisement dans la chaussure , et gênent le pied.
  • #2
    • AnimalDan
    • 24/05/2008 à 00:44*
    • En réponse à francisbeaujean #1 le 20/01/2006 à 14:38 :
    • « Il est vrai que le foin dans les bottes empêche de trop sentir les scrupules... Le hasard de l’étymologie est heureux, puisque les scrupules... »
    Jolie rencontre sémantique en effet..! et les cors du scrupule et de la culpabilité sont-ils pas plus à leur aise dans du beau cuir souple..? 😉 Il est plus difficile qu’il n’y semble de rester... "droit dans ses bottes"...
  • #3
    • AnimalDan
    • 24/05/2008 à 00:49*
    Curieux... j’ai souvent entendu dire, par ailleurs (et par ici aussi...), d’un type mal dégrossi: "Il a encore de la paille (ou "du foin") dans ses bottes..." et jamais cette expressio dans ce sens..! Je note, je note !!
  • #4
    • AnimalDan
    • 24/05/2008 à 00:57*
    " E bin biau tout châ... Y m’propose la bôtte... A-t’y cheul’min du foin d’dans..? " (Jeune Cauchoise -au hasard...- pressentie par quelque galant...) 😄
  • #5
    • AnimalDan
    • 24/05/2008 à 01:04*
    • En réponse à francisbeaujean #1 le 20/01/2006 à 14:38 :
    • « Il est vrai que le foin dans les bottes empêche de trop sentir les scrupules... Le hasard de l’étymologie est heureux, puisque les scrupules... »
    Quid des traîtres lithiases qui rendent "bilieux" ..? 🙂 L’inconvénient de faire trop de "calculs..."..?
  • #6
    • AnimalDan
    • 24/05/2008 à 01:14*
    • En réponse à AnimalDan #5 le 24/05/2008 à 01:04* :
    • « Quid des traîtres lithiases qui rendent "bilieux" ..? 🙂 L’inconvénient de faire trop de "calculs..."..? »
    La faute à Féval:
    "Et pourquoi
    Se plaint le foin de Nevers
    Vert de jalousie et riant jaune
    Pourquoi dites-moi
    Cette sotte
    De botte
    Est-elle plus célèbre que moi..?"
  • #7
    • <inconnu>
    • 24/05/2008 à 01:44
    Un trés bon anniverssaire à Jonayla
    iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
    Marceeeeeeeeeeeeeeel, bernaaaaaaaaaaaaaard
  • #8
    • <inconnu>
    • 24/05/2008 à 05:30
    Je n’ai jamais entendu cette expression, avec ce sens, en Wallonie, mais peut-être l’utilise-t-on dans certaines régions.
    Par contre, dans la région de Charleroi (et ailleurs ?), au début des années 1950 (l’utilise-t-on encore ?), les grandes personnes disaient à un enfant jugé trop petit pour son âge et qui semblait avoir difficile à grandir : "Il va falloir mettre du foin dans tes bottes".
    Allusion au pouvoir fertilisant du foin utilisé en agriculture.
  • #9
    • <inconnu>
    • 24/05/2008 à 06:03*
    Au Québec, ne pas confondre
    avoir le motton : avoir la gorge serrée par l’émotion
    et
    faire le motton : faire un coup d’argent,
    en avoir un motton : en avoir un tas.
    Un big shot, gros buck ou gros casque, c’est-à-dire un gros bonnet, en a toujours de collé quelque part… et c’est un gordon (un goujon) et un gordin (un gredin, avare et mesquin) !
  • #10
    • <inconnu>
    • 24/05/2008 à 06:49
    Farauds (bien habillés, coquets), ceux qui ont du foin font bisquer ceux, déferloqués (habillés de guenilles), qui n’en ont pas.
    L’Ardennaise.
  • #11
    • OSCARELLI
    • 24/05/2008 à 08:22
    mais des gens de l’administration qui s’en mettaient plein les poches par des moyens souvent illicites (corruption, détournement...).

    Aujourd’hui, l’on doit dire, en parlant de ces gens-là: qu’ils se mettent des tas de grosses enveloppes dans les bottes.
    Pour les ignares: une enveloppe est une balle de foin.
    Une grosse équivaut au résultat de la multiplication de 12x12.
    Faites donc le compte vous-même...
  • #12
    • OSCARELLI
    • 24/05/2008 à 08:23
    • En réponse à OSCARELLI #11 le 24/05/2008 à 08:22 :
    • « mais des gens de l’administration qui s’en mettaient plein les poches par des moyens souvent illicites (corruption, détournement...).
      Aujou... »
    En parlant d’enveloppe, cela se dit "Kuvert" en allemand.
    Dès lors, il est normal que ces gens-là aient la table et le Kuvert, non?
  • #13
    • OSCARELLI
    • 24/05/2008 à 08:29*
    Bon anniversaire,
    nos voeux les plus sincères, ...
    Ah, chère Jon’ au rire cristallin (celui qui faiteter les verres en cristal dès que tu éclates), toi qui as parfois des ratés à l’allumage, comme le prouvent certains enregistrements d’une Convention Expressionaute...
    tous nos meilleurs voeux... Mais dis-moi, quand atteindras-tu l’âge de raison?
    Vois le beau mille-feuilles que je t’ai préparé, plein de belles bougies multicolores...
    Et comme Machin a déjà commandé Marcel et Bernard, j’espère qu’on pourra bientôt guincher ensemble!
    iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
    ===================================================
    ===================================================
    ===================================================
    ===================================================
    Note de l’auteur: les couleurs sont virtuelles, et le nombre de bougies représente la dimension de l’amitié!
  • #14
    • memphis
    • 24/05/2008 à 09:06
    Sans compter qu’une botte était un endroit très souvent utilisé pour y dissimuler des petits objets importants ou précieux

    A l’époque des "mignons", la brayette avait atteint des proportions tellement énormes, qu’elle permettait de servir de sac; Si la mode existait encore, vous pourriez Messieurs y transporter vos clefs de voiture, votre téléphone portable, le sandwich de midi etc. Mais finalement pas plus trompeur qu’un Wonderbra 😄
    Joyeux anniversaire Jonayala. Avec un gâteau de saison et coloré: cette page
  • #15
    • joelle66
    • 24/05/2008 à 09:13
    Sous peu, on mettra pas assez de foin dans ses bottes pour pouvoir mettre du gazole dans son auto et on va se retrouver sur la paille sans ses bottes. Salut.
  • #16
    • chirstian
    • 24/05/2008 à 09:32
    je ne trouve dans aucune traduction proposée par Eureka (qui se fait rare, non ?) ce contexte historique rural qui me botte bien. Mais foin de ces critiques ! Ne soyons pas celui qui voit la paille dans l’oeil de son voisin et ne voit pas le foin dans sa botte !
    Marcel, une bouteille de vin pour l’anniversaire de Jonayla, des pailles ... et du foin pour tous !
  • #17
    • chirstian
    • 24/05/2008 à 09:40
    gloire au chercheur anonyme, qui finit sur la paille. après une vie consacrée à trouver le moyen d’obtenir du lait à partir du foin sans passer par la vache.
    (je crois que c’est d’Alphonse Allais )
  • #18
    • <inconnu>
    • 24/05/2008 à 09:44*
    • En réponse à francisbeaujean #1 le 20/01/2006 à 14:38 :
    • « Il est vrai que le foin dans les bottes empêche de trop sentir les scrupules... Le hasard de l’étymologie est heureux, puisque les scrupules... »
    Tout d’abord je masse aussi avec Machin, file_au_logis, memphis et chirstian pour souhaiter à Jonayla un très bon anniversaire en couleurs.
    Je souhaite qu’a partir d’aujourd’hui, tout soit rose dans ta vie, que tu ne broies plus jamais du noir en faisant grise mine. A partir de ce jour, à marquer d’une pierre blanche, ceux qui se moquaient de toi riront jaune, tant ils seront impressionnés par ta matière grise. . .
    les scrupules, du latin "scrupulus, sont précisément ces petits cailloux qui s’introduisent sournoisement dans la chaussure , et gênent le pied.

    Cela me fait penser aux scrupules de ces pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle qui pour expier leurs péchés mettaient des pois-chiches dans leurs chaussures au début de leur pérégrination. N’oublions pas de préciser que certains de ceux qui faisaient le plus de foin avaient pris la précaution de faire abondamment cuire les dits pois chiches avant ! !
  • #19
    • momolala
    • 24/05/2008 à 09:59
    • En réponse à AnimalDan #3 le 24/05/2008 à 00:49* :
    • « Curieux... j’ai souvent entendu dire, par ailleurs (et par ici aussi...), d’un type mal dégrossi: "Il a encore de la paille (ou "du foin") d... »
    Mitoupareil. Mauvaise nuit. Réveil difficile. Reviendrai plus tard. Belle journée à tous !
  • #20
    • chirstian
    • 24/05/2008 à 10:04
    ceux qui étaient un peu plus riches mettaient du foin, plus confortable mais plus difficile à récolter, donc plus précieux.
    le foin plus difficile à récolter que la paille ? Heu !!! Faudra que j’essaye de planter de la paille, pour pouvoir comparer. 🙂
    Je ne conteste pas les explications données, mais personnellement je ne pensais pas que c’était la différence entre paille et foin qui était à relever. Il était quasi impossible de mettre des sabots sans paille ou foin pour protéger le pied, du froid, certes, mais aussi du contact avec le bois. Or cela n’était plus nécessaire dans une chaussure ou une botte. Mettre du foin (ou de la paille) dans une botte était donc synonyme de dépense inutile et donc signe de richesse. Il s’y ajoutait le double sens de botte, indiqué par God. Comme l’indique AnimalDan en 3, continuer à mettre du foin dans sa chaussure pouvait aussi indiquer le nouveau riche qui ne s’est pas débarrassé de ses habitudes de pauvre.
    Marcel : un vin de paille me botterait assez !