Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Occupe-toi de tes oignons / Ce ne sont pas tes oignons

Ça ne te regarde pas / Mêle-toi de tes affaires

Origine

Chacun est en droit de se demander comment cette plante potagère monocotylédone de la famille des liliacées peut avoir pris le sens métaphorique de "affaires personnelles" dans ces expressions, dont une à la syntaxe très douteuse.
Mais ceux qui se posent cette question, se mettent peut-être le doigt dans l'oeil, car ce n'est peut-être pas vraiment la plante au bulbe multicouches qui est évoquée ici.
Si ces locutions datent du début du XXe siècle, c'est au cours du siècle précédent que "l'oigne", apocope de oignon, désignait en argot aussi bien l'anus ou le cul que les pieds. L'expression "se le mettre dans l'oigne" voulait d'ailleurs dire 'mépriser'[1].
Quoi de plus étonnant, alors, puisqu'elles existent toujours aujourd'hui, que de voir ici un simple synonyme argotique des expressions "occupe-toi de tes fesses" ou "occupe-toi de tes pieds" (cette dernière venant, selon Claude Duneton, à la fois du danger que pouvaient subir les pieds dans certains ateliers de l'époque et du fait que oigne -ou ogne- désignait aussi l'ongle).
Mais Cellard et Rey, dans leur Dictionnaire du français non conventionnel (), évoquent en plus une origine réellement liée aux bulbes qu'on retrouve coupés en rondelles dans nos salades ou savoureusement dorés dans une tortilla.
Selon cette hypothèse, dans le centre de la France, une marque d'indépendance des femmes était leur droit de cultiver un coin de jardin où elles faisaient pousser des oignons avant d'aller les vendre sur le marché pour se faire un peu d'argent de poche. Il était donc courant d'entendre les hommes dire aux femmes qui voulaient imprudemment se mêler de leurs affaires "occupe-toi de tes oignons" ou bien "ce n'est pas tes oignons".
[1] Mais si "je mets l'oigne", ça je veux pas dire que je m'éloigne.

Compléments

À propos d'oignon qui désigne le postérieur, on peut tenter de remettre au goût du jour une expression complètement oubliée de la première moitié du siècle dernier qui pourrait avantageusement remplacer les très usuels avoir du cul, du bol ou de la chance : "avoir l'oignon qui décalotte".

Exemple

« Arrivé à son étage, le second, il avait d'ailleurs réussi à se persuader que la psychologie de Pradonet, c'était pas ses oignons, non plus que celle de son hôtesse. »
Raymond Queneau - Pierrot mon ami

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Occupe-toi de tes oignons / Ce ne sont pas tes oignons » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Maroc Arabe Dkhoul souk rassek Rentre dans le marché de ta tête
Danemark Danois Pas din egen biks Occupe-toi de ton magasin / ta boutique
Allemagne Allemand Das geht dich gar nichts an Cela ne te regarde pas
Allemagne Allemand Kümmere dich um dein Bier / Das ist nicht dein Bier! Occupe-toi de ta bière / Ce n'est pas ta bière!
Allemagne Allemand Kümmere Dich um deine eigene Angelegenheiten! Occupe-toi de tes propres affaires!
Angleterre Anglais It's none of your business ! Ce n'est pas tes affaires ! (= Ce ne sont pas tes oignons)
Angleterre Anglais Mind your (own) business Occupe-toi de tes affaires
États-Unis Anglais M.Y.O.B. (Mind your own business) Occupe-toi de tes affaires
États-Unis Anglais Mind your own beeswax Occupe-toi de ta propre cire d'abeilles
Espéranto Espéranto Ne ŝovu vian nazon en fremdan vazon ! Ne glisse pas ton nez dans un vase étranger !
Espagne Espagnol Nadie te ha dado vela en este entierro Personne ne t'a donne de bougie à cet enterrement
Espagne Espagnol No es asunto tuyo ! Ce n'est pas tes affaires !
Espagne Espagnol Zapatero, a tus zapatos ! Cordonnier, à tes chaussures !
Haïti Français Gad nan kwi w! Regarde dans ton plat!
Italie Italien (Questo / Quello) non ti riguarda ! (Ça) ne te regarde pas !
Italie Italien Fatti i cavoli tuoi / non sono cavoli tuoi Fais-toi tes propres choux / Ce ne sont pas tes choux
Japon Japonais 余計なお世話 / YOKEI NA O SEWA Une aide superflu
Pays-Bas Néerlandais Bemoei je met je eigen bemoeisels Occupe-toi de tes propres occupations
Pays-Bas Néerlandais Bemoei je met je eigen zaken Occupe-toi de tes propres affaires
Pays-Bas Néerlandais Schoenmaker houd je bij je leest Cordonnier, occupe-toi de tes chaussures !
Brésil Portugais Vai cuidar da tua vida Vas-y t'ocuper de ta vie!
Roumanie Roumain Vezi-ți tu de curul tău (treaba ta) Toi, va voir de ton cul (ton affaire)
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Occupe-toi de tes oignons / Ce ne sont pas tes oignons » Commentaires

  • #1
    • cotentine
    • 17/11/2008 à 00:18*
    se mettent peut-être le doigt dans l’oeil

    Dommage : erreur 404 !!!
    au point de vue anatomique, nous changeons d’objets ... pas de légumes : les oignons désignent les testicules ... (oui, il faut bien, parfois appeler un chat : "un chat" !
    aux petits oignons peut rejoindre ce sens puisque les petits oignons sont aussi appelés "grelots" (autre mot pour les roubignolles, les gonades, quoi !)
    L’oignon, c’est l’union intime de ses pelures et le vertige des couches sans fin (surtout si ça prévoit un hiver froid, comme disent les jardiniers) ... sans qu’on puisse atteindre un noyau ou un vide intérieur !
    Aussi les oignons peuvent-ils compenser leur sphéricité stratifiée en se mettent en rangs, en colonne, plutôt qu’à la queue leu leu ! 😉
  • #2
    • cotentine
    • 17/11/2008 à 00:35*
    Ni Alais Rey, ni Duneton ne l’évoque, mais l’affaire se passe en 1576, à Blois ... si, si, je l’ai lu ... Les Ėtats Généraux se réunissent : un chef du protocole doit placer les députés selon leur rang. Embarrassé par cette tâche ingrate, il a fini par les mettre tous les uns à côté des autres. Ce grand maître des cérémonies n’est autre que Artus de la Fontaine Solaro, Baron d’Ognon. Celui-ci était réputé pour son observance extrêmement stricte du cérémonial et pour l’attention quasi névrotique qu’il portait au respect des préséances au cours des fêtes ... sous le règne de Henri II (XVIème)
    Il s’occupait de ses oignons ou plutôt de sa réputation de Seigneur de la Vaumoise, Duc d’Ognon ! 😄 cette page
  • #3
    • AnimalDan
    • 17/11/2008 à 01:13*
    • En réponse à cotentine #2 le 17/11/2008 à 00:35* :
    • « Ni Alais Rey, ni Duneton ne l’évoque, mais l’affaire se passe en 1576, à Blois ... si, si, je l’ai lu ... Les Ėtats Généraux se réunissent... »
    Peut-on supposer que les récalcitrants étaient reconduits par le biais d’une belle course à l’échalotte..?
    Comme on disait jadis (?): "-Aïe..!! -C’est pas d’l’ail, c’est d’l’oignon..." 😄
  • #4
    • AnimalDan
    • 17/11/2008 à 01:23*
    A quoi -de quoi...- s’occupaient les bons "grognards"..?
    cette page
  • #5
    • AnimalDan
    • 17/11/2008 à 01:26
    • En réponse à cotentine #1 le 17/11/2008 à 00:18* :
    • « se mettent peut-être le doigt dans l’oeil
      Dommage : erreur 404 !!!
      au point de vue anatomique, nous changeons d’objets ... pas de légumes :... »
    "Quand homme blanc couper beaucoup de bois et squaw lui s’occuper beaucoup ses oignons, hiver être très froid..." ..?
  • #6
    • <inconnu>
    • 17/11/2008 à 02:18*
    désignait en argot aussi bien l’anus ou le cul que les pieds

    Bien sûr, il y en a qui ont aussi un oignon au pied et c’est pas rigolo cette page 🙁
  • #7
    • <inconnu>
    • 17/11/2008 à 03:30
    Et l’avoir dans l’oignon, ça doit faire mal, non. (on demande des témoignages) :’-))
  • #8
    • <inconnu>
    • 17/11/2008 à 04:26*
    Bon ben il semblerait que sur Gogole il y ait tout et son contraire.
    L’avoir dans l’oignon signifie aussi "chance, hazard heureux, avoir du cul, avoir du fion".
    Une variante avec " Avoir l’oignon, avoir le cul bordé de nouilles".
    On a même l’oignon qui "décalotte".(Suis curieux de voir ça, mais ça doit pas être trés ragoutant). Sinon ben y a plus qu’a se le carrer dans l’oignon cette page 😮
  • #9
    • subbuteo
    • 17/11/2008 à 06:16
    Dans un film dont la postérité ne doit pas grand chose à l’horticulture, Fier-à-bras s’occupait un peu beaucoup des oignons des autres.
    -Fanfan la Tulipe-
  • #10
    • comte_arebours
    • 17/11/2008 à 07:09
    • En réponse à AnimalDan #5 le 17/11/2008 à 01:26 :
    • « "Quand homme blanc couper beaucoup de bois et squaw lui s’occuper beaucoup ses oignons, hiver être très froid..." ..? »
    Les anciens disaient aussi que lorsque la peau des oignons est très épaisse, l’hiver sera froid (?)
    En tout cas, ce que je sais, ce n’est pas parce que l’on plante un oignon au pied d’un saule qu’on obtient un saule pleureur....
  • #11
    • OSCARELLI
    • 17/11/2008 à 08:15
    C’est un horloger qui s’occupe de mes oignons...
    Il a eu l’heur de me plaire, et je les lui ai confiés... 🤡
    C’est à Sète que cet ascète s’en occupe, dans son cinq-à-sept... 😉
  • #12
    • chirstian
    • 17/11/2008 à 08:28
    • En réponse à OSCARELLI #11 le 17/11/2008 à 08:15 :
    • « C’est un horloger qui s’occupe de mes oignons...
      Il a eu l’heur de me plaire, et je les lui ai confiés... 🤡
      C’est à Sète que cet ascète s’en... »
    tu lui montres ?
  • #13
    • chirstian
    • 17/11/2008 à 09:06
    l’oignon désignait donc le cul , d’où les expressions : un oignon-terreux , un oignon de basse fosse, des oignons bénis et autres expressions oignon-oignon la praline !
    Mais dans ces conditions , dans l’expression "occupe toi de tes oignons, ce qui me semble bien singulier, c’est le pluriel. J’aurais mieux compris : occupe toi de ton oignon, cause à mon oignon ma tête est malade... C’est pourquoi l’explication de Cellard et Rey me semble plus pertinente que celle de Duneton. Elle n’exclue pas -naturellement - qu’il y ait eu une allusion grivoise derrière cette invitation et que les explications se rejoignent.
  • #14
    • mickeylange
    • 17/11/2008 à 09:10
    « L’oignon fait la force » est une locution française qui sert de devise nationale à la Belgique, elle a été traduite en néerlandais, ce qui donne « Eendracht maakt macht »
    si, si je vous assure...
  • #15
    • VALERY
    • 17/11/2008 à 09:23
    • En réponse à <inconnu> #7 le 17/11/2008 à 03:30 :
    • « Et l’avoir dans l’oignon, ça doit faire mal, non. (on demande des témoignages) :’-)) »
    IL y en a qui prennent leur pied de cette façon là...
  • #16
    • chirstian
    • 17/11/2008 à 09:27
    il y avait autrefois 7 voiles successifs à retirer pour qu’enfin la belle dévoilât son oignon. Au terme de cette découverte, devant tant de beauté enfin révélée, les larmes montaient aux yeux des plus blasés.
    Jean-Baptiste étant le seul à ne pas avoir perdu la tête devant l’oignon de Salomé, il était normal qu’on la lui coupât ! Oignon soit qui mâle y pense.
  • #17
    • Elpepe
    • 17/11/2008 à 09:55
    • En réponse à chirstian #13 le 17/11/2008 à 09:06 :
    • « l’oignon désignait donc le cul , d’où les expressions : un oignon-terreux , un oignon de basse fosse, des oignons bénis et autres expressio... »
    Un oignon dans une botte de foin, c’est une invitation à la botte, de gnons dans le fion, moi je dis.
  • #18
    • Elpepe
    • 17/11/2008 à 09:58
    Pour bien traiter l’expression du jour, il faut se gratter le bulbe !
  • #19
    • mickeylange
    • 17/11/2008 à 10:02
    OINDRE verbe du 3ème groupe
    1° frotter d’huile ou d’une matière grasse.
    2° attoucher le front ou les mains avec les saintes huiles pour bénir ou consacrer.
    Nous retrouvons bien dans ce verbe, l’huile de la définition de God qui parle de "friture savoureusement dorés". Surtout au présent du subjontif: que j’oigne, que nous oignions. A noter également l’expression subliminale ( aux mots suggérés par God), qui dans la même phrase, nous parle de bulbes, de rondelles (autre appellation argotique de l’anus) de salades, pour finir dans une tortilla. C’est finalement une expression très gaie.
  • #20
    • <inconnu>
    • 17/11/2008 à 10:02*
    • En réponse à cotentine #1 le 17/11/2008 à 00:18* :
    • « se mettent peut-être le doigt dans l’oeil
      Dommage : erreur 404 !!!
      au point de vue anatomique, nous changeons d’objets ... pas de légumes :... »
    Dommage : erreur 404 !!!

    C’est le froid, il faut que tu changes la batterie de ta pigeot. Tu devrais quand même penser à changer de véhicule. Quoi ? Ca ne me regarde pas ! OK, je retourne à mes oignons.