Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Tirer ses grègues

S'enfuir rapidement.

Origine

Voilà une expression ancienne, autrefois familière mais pratiquement plus utilisée de nos jours.
Tirer a ici le sens de 'aller vers, s'en aller', toujours utilisé en argot comme dans "se tirer (ailleurs)".
Les grègues, étaient au XVIe et XVIIe siècles des hauts-de-chausses ou culottes dites "à la grecque".
Ce nom vient du provençal "grega" qui signifiait "grecque".
Celui qui "tirait ses grègues" au sens propre, les relevait. Au sens figuré, il les retroussait pour pouvoir courir plus vite.
Et bien entendu, c'est encore notre ami Jean de la Fontaine qui utilise cette expression dans sa fable "Le coq et le renard" ().

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tirer ses grègues » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Pays de Galles Gallois Hel ei bac Faire son baggage
Angleterre Anglais To pull up your skirts and run Relever ses jupes pour courir
Argentine Espagnol Rajar a toda maquina Partir en courrant
Espagne Espagnol Poner pies en polvorosa Fuir si rapidement qu'on soulève la poussière
Espagne Espagnol Tomar las de Villadiego Prendre celles de Villadiego (= Prendre la clef des champs / Prendre la poudre d'escampette)
Canada Français Crisser son camp
Canada Français Sacrer le camp
Italie Italien Darsela a gambe Se la donner a jambes
Italie Italien Filarisìlla Décamper, filer
Belgique Néerlandais De benen nemen Prendre les jambes
Belgique Néerlandais Het hazenpad kiezen Choisir le chemin des lièvres
Pays-Bas Néerlandais Aan de haal gaan Partir comme un traît de plume (partir en vitesse)
Pays-Bas Néerlandais Aan z'n kuierlatten trekken Tirer à ses guibolles
Pays-Bas Néerlandais Als de gesmeerde bliksem vertrekken Partir comme une foudre lubrifiée (donc partir très très vite)
Pays-Bas Néerlandais De wijk nemen Prendre le quartier....., fuir, partir très rapidement
Pays-Bas Néerlandais Zijn biezen pakken Prendre se joncs
Pologne Polonais Wziac nogi za pas Prendre ses jambes derrière la ceinture
Roumanie Roumain A fugi mancand pamantul Courir à manger la terre
Roumanie Roumain A o lua la sanatoasa En prendre vers la bonne santé
Roumanie Roumain A o rupe la fuga La rompre à la fugue
Roumanie Roumain A-?i s?lta poalele Trousser ses jupes
Roumanie Roumain A-?i t?ia poalele Se couper les jupes
Roumanie Roumain A-si lua picioarele la spinare (pe umeri) Porter ses jambes sur son dos (ses épaules)
Russie Russe Oudrat' / oudirat' Se tirer
Belgique Wallon Trossî ses guettes Trousser ses guêtres
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Tirer ses grègues » Commentaires

  • #1
    • Elpepe
    • 10/02/2007 à 00:07
    Pas du tout de la marine, ça... Ça vient des premiers temps de l’organisation du Tour de France, quand les coureurs emportaient, pliés en huit, leurs boyaux de secours autour des épaules. A cette époque déjà, les plus perfides (des Anglais) se dopaient à la vitamine C contenue dans le jus des citrons. Et c’est dans les ascensions de cols, lorsqu’ils s’envolaient littéralement, que les autres disaient de chacun d’eux : "il tire ses grègues, Lemmon !"
  • #2
    • Elpepe
    • 10/02/2007 à 00:17
    PENSÉE :
    Cette expression me va comme des grègues à un lapin...
  • #3
    • Elpepe
    • 10/02/2007 à 00:19
    QUESTION :
    Peut-on opposer les sans-culottes et l’instinct grégaire ?
  • #4
    • <inconnu>
    • 10/02/2007 à 01:18
    • En réponse à Elpepe #3 le 10/02/2007 à 00:19 :
    • « QUESTION :
      Peut-on opposer les sans-culottes et l’instinct grégaire ? »
    peut-être mais l’instinc grégaire et le peloton du tour, sûrement !
    Ça risque d’être dur pour la médaille !
  • #5
    • borikito
    • 10/02/2007 à 08:00
    J’ai tiré pas mal dans mon existence, mais de grègues : point.
  • #6
    • OSCARELLI
    • 10/02/2007 à 08:47
    • En réponse à borikito #5 le 10/02/2007 à 08:00 :
    • « J’ai tiré pas mal dans mon existence, mais de grègues : point. »
    Tu parles de quoi, là?
    Serait-ce des (bons) coups?
    Il faut quand même savoir que tu n’as violé personne, là, sachant qu’une fille court plus vite avec ses jupes relevées qu’un gars avec ses braies sur les talons...
    Il était donc farpaitement inutile de tirer tes grègues...
    Bonjour à tous les Grégoires et toutes les Grégorines de ce site ô combien inimitable, et ce de grand matin (quel journal!)
  • #7
    • OSCARELLI
    • 10/02/2007 à 08:53
    • En réponse à Elpepe #1 le 10/02/2007 à 00:07 :
    • « Pas du tout de la marine, ça... Ça vient des premiers temps de l’organisation du Tour de France, quand les coureurs emportaient, pliés en hu... »
    Pépé, tu me décois, là.
    Si les matelots, mousses et autres compagnons de bord montent dans les agrès, c’est bien pour tirer les grègues, non?
    Ils chantent alors, en choeur:
    Montons dans les agrès, au gué, au gué,
    Pour y faire le guet, au gué, au gué.
    Et m... pour le roi d’Angleterre,
    Qui nous a déclaré la grègue."
    C’est pour cela que, après avoir réussi leurs examens, ils sont agrégés.
    Au cas où ils rateraient leurs examens, ils sont alors priés de se désagréger illico.
    Note: à propos de m..., je vous signale que j’ai - comme d’hab - la M... de N..., les "proteins" et autres "cells"...
    Allez, par ici la MMM...
  • #8
    • <inconnu>
    • 10/02/2007 à 09:34
    • En réponse à OSCARELLI #7 le 10/02/2007 à 08:53 :
    • « Pépé, tu me décois, là.
      Si les matelots, mousses et autres compagnons de bord montent dans les agrès, c’est bien pour tirer les grègues, non... »
    Philo, si tu ne décroches pas la médaille tant convoitée.
    Au moins, on peut te filer l’agreg’, ainsi tu pourras te tirer.
    Bonne journée à tous !
  • #9
    • <inconnu>
    • 10/02/2007 à 09:39
    Voilà bien une perfide allusion aux moeurs grégaires et libérées des grègues.
    Que ceux qui n’ont jamais rêvé devant les hauts-de-chausses des evzones du palais présidentiel à Athènes me jettent leurs petites culottes.
  • #10
    • <inconnu>
    • 10/02/2007 à 09:43
    "Tirer son Greg", ouais, possible, mais plusieurs, m’en souviens pas...😉
    Messieurs (car je constate que le site-admirable-ressemble à un fumoir de maison bourgeoise du 19e ce matin), bonjour !
  • #11
    • Elpepe
    • 10/02/2007 à 09:54
    • En réponse à borikito #5 le 10/02/2007 à 08:00 :
    • « J’ai tiré pas mal dans mon existence, mais de grègues : point. »
    J’ai tiré pas mal dans mon existence

    Les grègues se tirent au calibre 12, évidemment.
  • #12
    • Elpepe
    • 10/02/2007 à 10:11
    • En réponse à OSCARELLI #7 le 10/02/2007 à 08:53 :
    • « Pépé, tu me décois, là.
      Si les matelots, mousses et autres compagnons de bord montent dans les agrès, c’est bien pour tirer les grègues, non... »
    Allez, par ici la MMM

    Trafic d’influence, abus de biens sociaux, malversations, tentative d’extorsion... Non mon Filou, le Comité Organisateur de la MMM ne mange pas de ce pain-là. La médaille du jour, tu la décrocheras quand les poules auront des dents tu connaîtras par cœur "le 31 du mois d’août" (cette page).
  • #13
    • OSCARELLI
    • 10/02/2007 à 10:25
    • En réponse à Elpepe #12 le 10/02/2007 à 10:11 :
    • « Allez, par ici la MMM
      Trafic d’influence, abus de biens sociaux, malversations, tentative d’extorsion... Non mon Filou, le Comité Organisat... »
    Attends, là, c’est une invitation à la des Boches:
    je la connais par coeur, non mais des fois, mais ne la chanterai à tue-tête avec Yannou, les autres et toi que si tu mets suffisamment de liquide (pas d’argent, non, du VRAI liquide! - et plein d’alc... ol*) sur la table.
    • je n’ai pas voulu écrire le mot entier, pour ne pas donner d’idées néfastes aux petits enfants...
  • #14
    • OSCARELLI
    • 10/02/2007 à 10:29*
    • En réponse à <inconnu> #9 le 10/02/2007 à 09:39 :
    • « Voilà bien une perfide allusion aux moeurs grégaires et libérées des grègues.
      Que ceux qui n’ont jamais rêvé devant les hauts-de-chausses de... »
    Et bien, il y a quelques années, j’y étais. M’étais agenouillé pour faire une photo en contre-plongée et me suis fais salement "remettre en place" par un c... de flic qui était là aussi. C’est tout juste de peu qu’il ne m’a pas tabassé. J’ai dû mon salut à une espèce de matronne US qui était là aussi et qui - courageusement je dois dire - s’est interposée et a copieusement insulté l’agent. Il n’a rien compris à cette avalanche de gros mots qui lui tombait dessus, autrement, c’est moi qui aurais pris une avalanche... de coups de matraque qu’il avait déjà levée...
    Alors, celui ou celle qui me dira encore "Va te faire voir chez les Grecs", moi je lui réponds autre chose... 😡
  • #15
    • <inconnu>
    • 10/02/2007 à 10:34*
    • En réponse à Elpepe #12 le 10/02/2007 à 10:11 :
    • « Allez, par ici la MMM
      Trafic d’influence, abus de biens sociaux, malversations, tentative d’extorsion... Non mon Filou, le Comité Organisat... »
    Ah, c’est du joli !!!! On profite que nanas aient le dos tourné pour faire lire des horreurs aux copains ! Ce même vénér(ien)able Pépé qui me faisait remarquer hier la trivialité de mon langage ! Tout fout l’camp j’vous dit !
    Pour ta peine, tu es prié de me reeeeexpliquer comment tu fais le "barré", sinon, je dis tout au grand God !
  • #16
    • Elpepe
    • 10/02/2007 à 10:45
    • En réponse à OSCARELLI #13 le 10/02/2007 à 10:25 :
    • « Attends, là, c’est une invitation à la des Boches:
      je la connais par coeur, non mais des fois, mais ne la chanterai à tue-tête avec Yannou,... »
    Tu la connais par cœur ? C’est vrai ? (la vraie version, à cette page).
    Bon, alors là, tu l’as, la MMM du jour. Avec les ficelles de caleçon du jury. Et même, tu peux faire encore mieux pour la Marine (et la mer) en signant la charte de la Société Nationale de Sauvetage en Mer, à cette page. Comme tous les expressionautes, expressifs ou dépressifs, d’ailleurs : c’est tout gratuit, la solidarité des gens de mer !
  • #17
    • Elpepe
    • 10/02/2007 à 10:49
    • En réponse à <inconnu> #15 le 10/02/2007 à 10:34* :
    • « Ah, c’est du joli !!!! On profite que nanas aient le dos tourné pour faire lire des horreurs aux copains ! Ce même vénér(ien)able Pépé qui m... »
    Bonjour, pétulante mie. Le "barré", avec les balises < strike > et < /strike >, sans espace évidemment...
  • #18
    • eureka
    • 10/02/2007 à 11:31
    • En réponse à Elpepe #2 le 10/02/2007 à 00:17 :
    • « PENSÉE :
      Cette expression me va comme des grègues à un lapin... »
    Alors ça c’est de l’adoption ... de lapin
    Chais pas si nos amies grecques apprécieraient de savoir qu’ici ... les grecques on les tire !!
    Bonjour à tous les tireurs et les tireuses qu’ont plus d’une flèche à leur arc....
  • #19
    • eureka
    • 10/02/2007 à 11:33
    • En réponse à borikito #5 le 10/02/2007 à 08:00 :
    • « J’ai tiré pas mal dans mon existence, mais de grègues : point. »
    T’as p’têt pas suffisamment couru pour t’en tirer...des grègues ! Alors plains toi pas
  • #20
    • eureka
    • 10/02/2007 à 11:39
    • En réponse à <inconnu> #9 le 10/02/2007 à 09:39 :
    • « Voilà bien une perfide allusion aux moeurs grégaires et libérées des grègues.
      Que ceux qui n’ont jamais rêvé devant les hauts-de-chausses de... »
    les petits en jupette devant les palais c’est des grecs !
    Dis moi pas qu’on rève de les tirer euz’ossi ! Et pi’ qui rève d’abord ?