Avoir la tête sur les épaules

Être très équilibré, sensé.

Origine

Lorsque, dans la rue, au restaurant, à la piscine ou sur les pistes de ski, vous croisez des gens autres que saint Élophe (Lien externe) ou saint Denis (Lien externe), vous pouvez aisément constater que leur tête, probablement comme la vôtre, est parfaitement placée dessus et entre les deux épaules.
Cette généralité permet aisément d'en déduire que c'est là sa position normale dans notre société d'humains.

L'image de cette tête posée à cet endroit, bien centrée et bien en équilibre, a d'autant plus été à l'origine de cette idée de personne équilibrée que la tête est le siège de l'esprit : celui dont l'esprit est à sa place est symboliquement quelqu'un de sensé.

Et, bien sûr, on ne peut s'empêcher d'opposer cette expression à son contraire qui est "perdre la tête".

Exemple

« Je me suis présenté ensuite au comité de surveillance. Je veux avoir le cœur net sur cette affaire, ai-je dit aux membres qui le composent, et tant que j'aurai la tête sur les épaules, on n'égorgera
pas le peuple impunément. »
Philippe-Joseph-Benjamin Buchez, Prosper Charles Roux - Histoire parlementaire de la révolution française

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Avoir la tête sur les épaules » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
États-Unisen To have a good head on one's shouldersAvoir une bonne tête sur ses épaules
Angleterreen To be level-headed.Avoir la tête de niveau
Angleterreen To be well balancedÊtre bien équilibré
Angleterreen To have one's head screwed onAvoir la tête bien vissée
Espérantoeo Havi la kapon sur la gxusta loko.Avoir la tête bien à sa place
Espagnees Tener la cabeza sentadaAvoir la tête assise
Argentinees Tener la cabeza en su lugar.Avoir la tête a sa place.
Argentinees Tener los pies bien sobre la tierraAvoir bien les pieds sur la terre
Espagnees Tener la cabeza encima de los hombrosAvoir la tête au-dessus des épaules
Grècegr Ehi to myalo mesa sto kefaliIl a le cerveau dans la tête
Israëlhe עיניו בראשוSes yeux sont dans sa tête
Israëlhe עניינו בראשוSes affaires sont dans sa tête
Italieit Avere la testa sulle spalleAvoir la tête sur les épaules
Pays-Basnl Het hoofd (stevig) op de schouders hebbenAvoir la tête bien ancrée sur les épaules
Belgique (Flandre)nl Stevig in zijn schoenen staanÊtre bien solidement installé dans ses souliers
Pays-Basnl Met beide benen op de grond staanÊtre par terre avec les deux jambes
Polognepl Mieć głowę na karkuAvoir la tête sur la nuque
Brésilpt Ter os pés no chão Avoir les pieds au sol
Brésilpt Ter a cabeça no lugarAvoir la tête dans sa place
Roumaniero A avea capul pe umeriAvoir la tête sur les épaules
Roumaniero A fi cu picioarele pe pământÊtre les pieds sur terre
Russieru иметь голову на плечах Avoir la tête sur les épaules
Turquietr Aklı başında olmakAvoir la raison dans la tête

Vos commentaires
Ca y est, God a encore perdu mon inscription, il a dû être piqué par la tarentule d’hier. Mais je garde la tête sur les épaules, je ne me laisse pas décapiter comme ça et en insistant,ça marche. Même que je suis la 1ère pour une fois. Bonne nuit-journée- à tous.
Un qui l’avait bien sur lesz épaules, c’est notre pauvre bon Louis Croix-V-UN...
Au (tré ?) pied de l’échafaud, il voit s’amener un coursier hors d’haleine:
"Ci-devant sire, une lettre urgente pour vous..!!"
"-Posez ça là, mon bon, je lirai à tête reposée..."
réponse à . renoir2 le 14/10/2008 à 00h30 : Ca y est, God a encore perdu mon inscription, il a dû être piqu&eacu...
Bien l’bonjour ! 
Tu es donc "en tête" ..!
Mais moi pas -sûr..!- lésé Paul !
heureusement que ma tête est bien accrochée sur mes épaules, car parfois, je risquerais de la perdre ! (mais parfois, je la perds quand même ! et je la retrouve toujours en bonne place !  Comme quoi, la nature est bien faite !

tu vois, Animal, j’ai dû avoir quelques neurones caramélisés par la fièvre lors de ma dernière hospitalisation ! lol
réponse à . cotentine le 14/10/2008 à 00h40 : heureusement que ma tête est bien accrochée sur mes épaules,...
Cotentine, tu t’entraines pour attraper l’accent de Jeanne Briquine ..??!
"Le" nature, alors !! :&rsquo)
Bon, alors... Puisqu’on parle de "tête"...
J’attendais une occasion pour me lancer.
JE CHERCHE DES INVESTISSEURS. Je sais, mais justement.
Je voudrais lancer une idée à moi que j’ai. De nouveaux préservatifs. Enfin, nouveaux...
On dirait qu’on imprimerait un euro dessus. Quand on enfilerait-déroulerait le machin, on aurait, donc, l’euro sur... la tête, là,oui.
Tout le génie tient dans la PUB:

"Enfin jouir de se voir pomper ses économies".

OU-et:

"Tête de noeud..? Tête d’euro, tête d’heureux !!"

Bon. Demander coordos bancaires par Canal12.
réponse à . AnimalDan le 14/10/2008 à 02h13 : Bon, alors... Puisqu’on parle de "tête"... J’attendais une occ...
Sauf que cette tête-là, tout le monde le sait même dans les couvents aujourd’hui, n’a pas d’épaules !
On peut de mille façons au moins
Avoir la tête sur les épaules.
Je n’irai pas chercher très loin
Quelques exemples pris au vol :
A la terrasse d’un café
Sur un boulevard animé
Il suffirait de s’installer
Pour voir passer l’humanité.
Comme l’écrit un certain
« selon que vous serez puissant
Ou misérable » vous irez en portant
Plantée sur votre cou une tête altière,
Nuque raide et front haut, le nez
Réclamant pour soi-seul tout l’air,
Marquant votre passage d’un pas lent et posé
Sans un regard aux gens pressés ;
Ou bien, tassé, le dos courbé
Le nez et le menton pointant vers le pavé
Vous avancez porté par la nécessité
Et par vos soucis éreinté :
Travailler, prendre de la peine,
Toucher le fond en gagnant moins,
Vous souhaitant juste un peu de veine
Pour votre loto du matin.
Mais voilà qu’un mâtin (quel site !)
A laissé au trottoir sa trace.
Le besogneux la voit, l’évite.
Notre altier personnage en a plein les godasses.

Tel qui marche le front haut a souvent les pieds sales.
Tel autre qui pratique prudence, humilité,
Ces vertus aujourd’hui si souvent décriées
Prend soin de regarder, lui, où il met les pieds.
Fromage de tête ou jambon d’épaule, moi je dois l’avoir un peu perdue, la tièss’ (=tête en wallon) le jour où j’ai confié des économilles aux Islandais de Kaupthing  !
Il n’empêche, je vous envoie mes salutations sincères et néanmoins matinales à toutezé toussent !

Euro-Hobbes
il me semble tout aussi juste de dire : avoir les épaules sous la tête.
très surprenants ! Je dirai même plus : ces gens qui ont la tête sur le pôle sont inuits.
aaaaaaaaaaah! mettre sa tête sur l’épaule virile de l’homme qu’on aime...
suis d’humeur tendre aujourd’hui...
ce sont mes élèves qui vont être contents!
j’y retourne!
réponse à . momolala le 14/10/2008 à 06h06 : Sauf que cette tête-là, tout le monde le sait même dans les c...
Une tête-à-queue en quelque sorte.
réponse à . <inconnu> le 14/10/2008 à 08h53 : aaaaaaaaaaah! mettre sa tête sur l’épaule virile de l’h...
Paris est métropole, l’ours blanc est maitre au pôle, Paul Emile Victor aime être au pôle
... dadou aime être épaule.  
Dans son film "Orca", Michaël Anderson a bien la tête sur l’épaulard.
Tu fais la tête mon amiral ? ou t’es coincé dans ton Isetta.
réponse à . chirstian le 14/10/2008 à 09h07 : Paris est métropole, l’ours blanc est maitre au pôle, Paul ...
...et au ball-trap, le supposé pigeon aime être au pool.
Si avoir la tête sur les épaules est dans le vent, je suis dans le cou alors... ;o)
Le bon docteur Guillotin était contre cette expression qu’il trouvait idiote.
le serpent qui a tenté Eve n’avait pas la tête sur les épaules.
Epaules ...?
réponse à . <inconnu> le 14/10/2008 à 08h53 : aaaaaaaaaaah! mettre sa tête sur l’épaule virile de l’h...
Virginie avait la tête sur le Paul. (mais l’expression ne peut venir de là, puisqu’il n’était pas laid, Paul.)  
et comme le disait je ne sais plus qui, "Coupez-lui la tête, ça lui fera les pieds !
on ne peut pas conclure que celui qui a la tête sur les épaules est sensé, sans s’être préalablement assuré qu’il n’a pas les épaules à l’ouest.
Poil aux fesses.
réponse à . HoubaHOBBES le 14/10/2008 à 07h26 : Fromage de tête ou jambon d’épaule, moi je dois l’avoir...
t’inquiète pas : c’est quand les actions sont au plus bas qu’elles ont le plus de chances de monter ! Mais si tu cherches un placement de père de famille, visite donc cette page
(mais j’ai un doute : la page est-elle bien actualisée ? j’imagine leur tête, si quelqu’un souscrit aujourd’hui ! )
Je vais venir vous lire...que dis-je, vous déchiffrer, à tète reposée!
( Bon. Quelqu’un l’a peut être écrite?)
Je vais là couper la tête à mes sardines, écraser des têtes d’aïl, préparer une escabetche.
Alors j’ai plus trop la tête à vos libertinages.Je reviendrai. 
réponse à . momolala le 14/10/2008 à 06h06 : Sauf que cette tête-là, tout le monde le sait même dans les c...
Objection: en mode "sieste" elle repose entre les plus replètes qui se puissent imaginer. Un dessin ..?
(Dans les couvents, elles passent leur temps à vérifier de quel côté notre-seigneur ’alias "m’n’onc’Inri", comme on dit cheû nô...) portait la tête, sur ses bouts de bois...)
réponse à . subbuteo le 14/10/2008 à 09h08 : Dans son film "Orca", Michaël Anderson a bien la tête sur l’&ea...
et dans "Les Dents de la Mer" on voit Jon Voight dans la tête jusqu’aux épaules.
Après, hop on le voit plus.
réponse à . momolala le 14/10/2008 à 06h50 : On peut de mille façons au moins Avoir la tête sur les épaul...
alors , moi-je dis: Impressionnant. Bravissimo !
Y-en-a-des pour qui l’expression du jour est tout de même moins facile à incarner que (pour) d’autres, moi-je dis...

cette page
Passerelle >>> Ne pas confondre "tête-de-pont"
Et...
"Tête de con".
Saint Vincent d’épaule, large d’esprit, l’aurait dit… 
"Tête heureuse n’a pas d’épaule" ?

Ma chère grand’mère me disait : "quand tu as quelque-chose en tête, tu ne l’as pas ailleurs".
Je cherche encore ...
Rien ne sert d’avoir la tête sur les épaules si l’on n’a pas les yeux en face des trous.

Bette Davis
Ceux qui ont la tête dans les étoiles ne l’ont pas ou plus sur les épaules.
Simple évidence, spa ?
Oui, mais, tu ne dira pas autant des astronautes, cosmonautes et autres taïkonnautes qui, je le crois en ayant la tête sur les épaules, doivent subir des tas d’examens draconiens, des examens psychologiques entre autres qui les requièrent d’avoir les pieds sur terre.
réponse à . momolala le 14/10/2008 à 06h06 : Sauf que cette tête-là, tout le monde le sait même dans les c...
Sauf que cette tête-là, tout le monde le sait même dans les couvents aujourd’hui, n’a pas d’épaules !
non, elle n’a pas d’épaules, juste les boules (tout le monde le sait même dans les couvents d’hier).

Autre spécificité de cette tête: elle n’a besoin ni d’épaules ni de boules, pour se tenir debout comme il faut quand il faut.
réponse à . <inconnu> le 14/10/2008 à 15h59 : Ceux qui ont la tête dans les étoiles ne l’ont pas ou plus su...
Ceux qui ont la tête dans les étoiles ne l’ont pas ou plus sur les épaules. Simple évidence, spa ?
pas démontré : s’ils ont les épaules dans les étoiles, alors ils peuvent avoir la tête au même endroit , tout en la gardant sur les épaules.
Parole de Sélénite !  
il ne faut pas confondre : avoir le cul dans la vase et avoir la tête dans les polders. Parole de Flamand (rose) !
réponse à . chirstian le 14/10/2008 à 18h05 : il ne faut pas confondre : avoir le cul dans la vase et avoir la tête...
as tu inventé ces expressions, ou sont elles réelles ?
réponse à . chirstian le 14/10/2008 à 11h07 : t’inquiète pas : c’est quand les actions sont au plus ba...
Oui ! la page est encore active : la preuve, si je veux verser 500.000 euros sur mon compte bloqué, je peux !
Ce ne sont que les paiements qui sont gelés ...
Un chouïa malhonnête ? Qui ose penser ainsi ??

Hobbes-sceptique (comme la fosse ...)

Ou as tu la tête popaul je rêve !!!
réponse à . <inconnu> le 14/10/2008 à 15h59 : Ceux qui ont la tête dans les étoiles ne l’ont pas ou plus su...
Qui es-tu pour oublier nos européens "spationautes" ?
Nooon, mais ! Hééélà breuke, te faut tout dire, oussinon, tu te tais , néwo ?
Je ne t’ai pas encore salué, oséamann, mais je le fais illico !
(c’est belge, ça comme pseudo,oséamann ?)

Interr-Hobbes
réponse à . momolala le 14/10/2008 à 06h50 : On peut de mille façons au moins Avoir la tête sur les épaul...
Respect !

Je reconnais bien là notre Mamylolo adorée, à bientôt j’espère, Momo !!
Smack-Hobbes
réponse à . momolala le 14/10/2008 à 06h50 : On peut de mille façons au moins Avoir la tête sur les épaul...
Viens en Bavière Momo, là tu pourras marcher tête haute et même la tête dans les étoiles, sans te salir les pieds. Eh oui ici, les chiens sont bien dressés, à moins que ce ne soit leurs propriétaires...qui n’ont pas envie de faire amende honorable (de lapin) ah non, ça c’est demain, gentil-cipe ! Bonne nuit aux couche-tard.
réponse à . AnimalDan le 14/10/2008 à 00h32 : Un qui l’avait bien sur lesz épaules, c’est notre pauvre bon ...
Normal! il s’agissait de Louis Croix couchée V UN
La tête ?
Elle l’avait perdu un jour pour un berger de passage, beau garçon mais tête sans cervelle, un énervé qui faisait le coup de poing pour un oui pour un non... un qui avait la tête près du bonnet.
Il n’était pas bien futé, tenant des propos sans queue ni tête ; de ce fait, les soirées paraissaient interminables, tête-à-tête sans intérêt.
Alors, se prenant la tête à deux mains, elle s’était dit : ... Avec sa tête d’enterrement, c’ gars-là, c’est une vraie tête de c..n !
Car, si elle n’avait pas la tête sur les épaules, en revanche elle avait un langage de charretier !
Atlas, censé porter notre boule sur ses épaules, n’est pas réputé avoir la tête bien faite. Demandez à Héraclès. La question qui me vient à l’esprit aujourd’hui est laquelle est la moins sensée, sa pauvre tête, ou la boule que nous perdons ? Peut-être nous manque-t-il un peu de la crainte de nos aïeux pour respecter la Terre dont nous ne sommes qu’ usagers comme toutes les espèces vivantes. Etre roseaux pensants nous rend, de mon point de vue, juste un peu plus responsables. Enfin, devrait.
Avoir la tête près du beau nez et l’avoir sur les épaules, c’est très physique, tout ça!
On ne va quand même pas en faire tout un fromage, spa...
Le couturier avait rempli son sac à dos d’épingles et avait les têtes sur les épaules.
Les coureurs automobile prennent la tête sur les ’poles’.
Merci God pour Saint-Denis.
Ici à Montréal (Québec) la rue Saint-Denis est une rue ma foi assez importante et achalandée, pas un grand boulevard il s’en faut mais une rue bien vivante et qui a du caractère, (que serait cette ville sans la rue Sain-Denis ?) je ne la verrai plus jamais de la même façon.  
Sauf erreur de ma part la tête n’est pas sur les épaules mais sur le cou.
La preuve cette page
réponse à . mickeylange le 07/11/2011 à 11h14 : Sauf erreur de ma part la tête n’est pas sur les épaules mais...
D’où l’expression un ’cou’ de tête.
Quelle différence y-a-t-il entre Louis XVI et Anne Boleyn :
Il n’y en a pas, ils se sont tous les deux faits raccourcir d’un pied du côté de la tête.
réponse à . mickeylange le 07/11/2011 à 11h14 : Sauf erreur de ma part la tête n’est pas sur les épaules mais...
Oui ! Mais là tu triches ! De toute évidence, cette femme s’est fait monter le cou !
Les jockeys Pierre et Paul s’entrainaient à Vincennes. Soudain, son cheval trébucha et Pierre chuta.
- Ça va, Pierre?
- J’ai la tête sur les haies, Paul, mais ça ira...
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 07/11/2011 à 12h39 : Quelle différence y-a-t-il entre Louis XVI et Anne Boleyn : Il n&rs...
...d’un pied du côté de la tête.

...et dans un pied, il y a 12 pouces. Pas facile à l’époque d’être réducteur de tête ! 
réponse à . mickeylange le 07/11/2011 à 11h14 : Sauf erreur de ma part la tête n’est pas sur les épaules mais...
C’est un "cou" monté !, mais ne le monte pas trop en épingle ...
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 07/11/2011 à 13h36 : C’est un "cou" monté !, mais ne le monte pas trop en ép...
Ce soir je ne suis plus triste
Je sais que l’amour existe
Cou cou rou cou cou

Cou cou rou cou cou

Cou cou rou cou cou
réponse à . patchouli le 07/11/2011 à 11h10 : Merci God pour Saint-Denis. Ici à Montréal (Québec) la rue ...
Je dirais la même chose de la Rue Saint-Denis à Paris !
réponse à . momolala le 07/11/2011 à 07h59 : Atlas, censé porter notre boule sur ses épaules, n’est pas r...
Peut-être nous manque-t-il un peu de la crainte de nos aïeux pour respecter la Terre dont nous ne sommes qu’ usagers comme toutes les espèces vivantes.
nos aïeux avaient la crainte des dieux, mais respectaient-ils pour autant la Terre - au sens où nous l’entendons aujourd’hui ? Il me semble que la préoccupation écologique est bien récente et que nous avons fait plus pour la protection de la nature en 50 ans qu’en 20 siècles avant nous.
Sauf que nous sommes 7 milliards et que quelques uns de ces milliards, laissés pour compte durant des millénaires veulent accéder au progrès aujourd’hui. D’où une dimension nouvelle au problème, et des raréfactions à prendre en compte.
Le ventre occidental a profité des bras asiatiques. Puis nous avons pensé contrôler la situation en délocalisant notre tête sur leurs épaules. Aujourd’hui ces peuples aspirent à prendre la tête d’un pôle à l’autre. A nous de résister.
Ils n’auront pas Expressio !
réponse à . mickeylange le 07/11/2011 à 14h54 : Ce soir je ne suis plus triste
Je sais que l’amour existe Cou cou ro...
Ca, c’est se faire pigeonner cette page
Si vous mettez les choses sens dessus dessous,
Et vous commencez a marcher sur la tete,
Vous n’avez plus la tete sur les epaules,
Mais vous etes candidat au cirque du soleil.
réponse à . chirstian le 07/11/2011 à 15h40 : Peut-être nous manque-t-il un peu de la crainte de nos aïeux pour re...
Il me semble que la préoccupation écologique est bien récente

Elle date peut-être de la fin des "trente glorieuses" (1945-1975) pendant lesquelles nous avons copié le gaspillage nord-américain, mais avant ?
Je suis d’une époque où "on ne jetait rien". Quand je parle à des plus jeunes de bouteilles de lait ou de pots de yaourts consignés, je me fait l’effet d’un martien (pour ne pas froisser les sélénites).
réponse à . patchouli le 07/11/2011 à 11h10 : Merci God pour Saint-Denis. Ici à Montréal (Québec) la rue ...
Merci God pour Saint-Denis.

D’après la légende, Denis décapité aurait marché vers le nord pendant six kilomètres, sa tête sous le bras, traversant Montmartre par le chemin qui sera nommé rue des Martyrs, s’arrêtant un moment pour se désaltérer dans le réputé "bar-tabac de la Rue des Martyrs" où l’attendait Marcel. À la fin de son trajet, il plaqua sa tête entre deux poteaux. En souvenir, on y construisit un stade encore visible.
réponse à . mickeylange le 07/11/2011 à 14h54 : Ce soir je ne suis plus triste
Je sais que l’amour existe Cou cou ro...
Est-ce l’effet secondaire de tes plumes plusieurs fois centenaires qui te fait ainsi coucouroucouler ...
ou la certitude que Colombine viendra ce soir poser sa tête sur ton épaule ? 
réponse à . SyntaxTerror le 07/11/2011 à 16h18 : Merci God pour Saint-Denis. D’après la légende, Denis d&eacu...
.:&rsquo)
A quand la légende de Saint-Tax ?
réponse à . joseta le 07/11/2011 à 12h57 : Les jockeys Pierre et Paul s’entrainaient à Vincennes. Soudain, son...
ça ira...

Sans craindre ni feu, ni flamme,
Le Français toujours vaincra !
Ah ! ça ira, ça ira, ça ira !
Les aristocrates à la lanterne,
Ah ! ça ira, ça ira, ça ira !
Les aristocrates on les pendra !
réponse à . SyntaxTerror le 07/11/2011 à 16h06 : Il me semble que la préoccupation écologique est bien récen...
Je suis d’une époque où "on ne jetait rien"
je ne pense pas qu’on puisse parler d’une telle "époque". Plutôt d’un milieu social. Car, à cette même époque certains gaspillaient sans compter dans des fêtes, des toilettes, des voyages, des constructions...
On gaspille ce qui est abondant. Ta famille (la mienne aussi !) ne gaspillait pas, tout simplement parce que rien n’y était assez abondant.
L’informatique est tout à fait symptomatique : nous avons connu les disques dur tellement limités que l’octet y était précieux : on programmait en comptant les caractères avant de compiler, et on vidait sa boite email périodiquement pour se faire de l’espace. Aujourd’hui l’espace de stockage est illimité. Offert gratuitement pour y charger des vidéos ou des photos à en perdre l’octet. Ceux qui n’ont pas eu à payer une pellicule 24x36 n’ont plus le reflex de cadrer une photo : ils en prennent 100 avec l’idée qu’ils trieront ensuite !
Or nous savons tous que tout cela a un prix, même s’il ne nous est pas facturé : Google installe ses serveurs au nord pour les refroidir à moindre coût. Et un jour il faudra bien revenir à un comportement plus sensé.
Mais plus tard ... Et la vraie question me semble être : que gagnerait-on à le faire dès maintenant ?
réponse à . chirstian le 07/11/2011 à 15h40 : Peut-être nous manque-t-il un peu de la crainte de nos aïeux pour re...
C’est vrai, mais jusqu’à l’ère industrielle nos aïeux vivaient au rythme de la nature sans la polluer plus que de déchets organiques. Tout ça puait sans doute mais quel bon engrais naturel en fin de compte : le potager de Paris n’était-il pas dans ses champs d’épandage ? Je pense que quelques superstitions héritées de nos temps animistes ou mythologiques devaient inciter à l’économie et au respect craintif mais efficace d’usages positifs, sans ignorer les prières des curés de nos campagnes pour que la pluie tombe à point et que les moissons, bénies elles aussi, soient bonnes. Tout ça aidait bien à garder la tête entre les deux oreilles. Un grand progrès par rapport aux Gaulois, note bien, qui devaient la rentrer entre leurs épaules dans la crainte que le ciel ne leur tombe dessus.
Momolistériquelistorique
réponse à . SyntaxTerror le 07/11/2011 à 16h18 : Merci God pour Saint-Denis. D’après la légende, Denis d&eacu...
Du vécu, Synt-ax ! Du grand journalisme. Méfie-toi, par les temps qui courent, on te pirate ou on t’incendie pour moins que cet iconoclasme !
La mère a la tête sur les épaules et le bébé, téte sous les épaules.
On peut avoir sur les épaules autre chose que la tête:

- les bougnats avaient un sac de charbon
- Kouchner un sac de riz
- les scouts un sac à dos
- Zezette (épouse X) un sac à merde
et un sac à vin pour Bobonne
Comme les belles libellules aux gros yeux facettes
Qui s’en vont survoler les etangs et les pres
Que God plane sur les espaces de notre planete
Et qu’il surveille de pres notr’ espece demesuree.
réponse à . chirstian le 07/11/2011 à 17h02 : Je suis d’une époque où "on ne jetait rien" je ne pense pa...
...que gagnerait-on à le faire dès maintenant ?
Du temps, puisqu’un jour ou l’autre, il faudra y venir.
Mais à chaque fois, qu’un/une émet l’idée que peut-être on vit au-dessus de nos moyens, et qu’un jour ou l’autre, il va falloir faire des économies, la réponse est : « d’accord, mais ne touche pas à mon porte-monnaie, sinon je descends dans la rue. »
Réaction humaine parce qu’avantages acquis ? Certes. Seulement, on ne cesse de s’approcher du bord du gouffre et il serait raisonnable de penser à freiner !
En 1974, beaucoup ont souri lorsque René Dumont est venu parler d’écologie ; on le prenait pour un « doux dingue » ; aujourd’hui, on nous demande de fermer le robinet pendant qu’on se brosse les dents...
En 1991, un premier ministre publiait un livre blanc sur les retraites : à peine lu, on s’est empressé de le refermer ; depuis il prend la poussière sur les étagères gauches/droites. Et aujourd’hui...
Alors, oui : et si on le faisait dès maintenant ? A lire certaines opinions émises sur ce meeerveilleux site, c’est le « maintenant » qui va gêner. Et pourtant...

Bon, je referme la porte ouverte, enfoncée l’espace d’un instant.
On reprochait à Louis XVI de ne plus avoir la tête sur les épaules...et puis un jour, le 21 janvier 1793, il marcha sur ses ’quilles, hautain’, car le reproche allait devenir réalité. Une lame tranchante, du ’cou’, séparait l’une des autres.
On invita, par la suite, Marie-Antoinette à monter sur l’échafaud; elle fut sourde à ces propos car elle avait perdu ’Louis’. Il fallut donc lui donner un coup d’épaule, le sort était jeté. C’était la première fois (et la dernière) que son mari lui faisait perdre la tête. Il paraît même qu’elle était devenu folle, elle n’avait plus sa tête à soi, elle qui n’en avait jamais fait qu’à sa tête....
A ceux et celles qui nous parlent d’écologie, j’aimerais quand même dire que les bouteilles et contenus en verre, il faut quand même de l’énergie, de l’eau pour les nettoyer avant de les recycler. Je dis non aux langes qu’il fallait laver (je ne parle pas de toi Mickey). Et je dis oui à la cruche en alu qui me permet d’aller chercher le lait à la ferme. Hé oui, cela existe encore. 

En matière d’écologie, il faut aussi garder la tête sur les épaules et accepter parfois l’idée que tout n’était pas parfait avant.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Avoir la tête sur les épaules » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?