Entrer dans le vif du sujet - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Entrer dans le vif du sujet

Aborder le point le plus important.
Aller directement à l'essentiel.

Origine

Lorsque Ravaillac à planté son poignard dans Henri IV, c'est plutôt le sujet qui est entré dans le vif du roi. Qui, subséquemment, a soudainement perdu beaucoup de sa vivacité, hélas.
Mais ici, il n'est pas vraiment question de ce sujet-là, ni de son souverain.

Notre sujet à nous, c'est celui d'une discussion.
Quant au 'vif' (qui vient du latin 'vivus' signifiant vivant ou animé), c'est tout simplement, par métaphore de la "chair vive" de l'humain, le coeur, le fond ou encore la partie essentielle du sujet.

Et, si l'expression ne semble pas datée, c'est depuis le XVe siècle que cette métaphore existe.

Exemple

« Après le diagnostic d'ensemble et les analyses morales que l'on vient de lire, nous entrons dans le vif d'un des sujets les plus embrouillés qui soient »
Henri Brémond - Histoire littéraire du sentiment religieux en France

« Petit à petit, les pages s'ajoutent aux pages, et ces détails, ces attrayants souvenirs de famille s'épuisent. Encore quelques paragraphes, et ils seront achevés, et nous entrerons dans le vif du sujet, si ce mot n'est pas exagéré quand il s'agit d'un mort. »
Paul Léautaud - In memoriam

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Entrer dans le vif du sujet » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Pays de Gallescy Mynd i wraidd y pethAller à la racine de la question
Allemagnede Kein Blatt vor den Mund nehmenNe pas mettre de feuille devant sa bouche
Allemagne (Bavière)de Zum Kern einer Sache kommenAvancer, entrer dans le noyau d`un sujet
Angleterreen to get to the pointaller directement au point
Angleterreen To get to the heart of the matterAller au coeur de la question
États-Unisen To cut to the chaseCouper à la chasse
Espagnees Ir al granoAller au grain directement (oublions la paille)
Espagnees Entrar en el meollo de la cuestión.Entrer dans la moëlle de la question.
Canada (Québec)fr On ne niaise pas avec le (la) puck.On ne perds pas de temps avec les détails.
Grècegr Μπαίνω (έρχομαι) στο ψητό - Bèno (èrkhome) sto psitòEntrer (arriver) au rôti
Grècegr Μπαίνω στο ψητό (του θέματος)J'entre dans le vif (du sujet)
Italieit Entrare nel vivo dell'argomentoEntrer dans le vif du sujet
Italieit Venire al sodoArriver à la partie consistante ou à la partie bien cuite
/ Latinla in medias resen plein milieu
Pays-Basnl Recht op het doel af gaanAller droit sur le but
Pays-Basnl Tot de kern van de zaak doordringenPénétrer le noyau du sujet.
Pays-Basnl Des poedels kern (anc. néerlandais)Aller au vif du caniche
Belgique (Flandre)nl Met de deur in huis vallenTomber avec la porte à l'intérieur
Brésilpt Ir direto ao pontoAller directement au point
Roumaniero A trece direct la subiectAller directement au sujet.
Roumaniero A intra in miezul problemeiEntrer dans le noyau du problème
Roumaniero A intra în inima problemeiEntrer dans le cœur du problème
Serbiesr Uci su srz stvariEntrer dans l'essentiel du sujet
Serbiesr Uci u srce problemaEntrer dans le coeur du problème

Vos commentaires
Avant que d’entrer dans le vif du sujet, je frappe à la porte et vous salue bien bas.

Cette expression n’appelle pas à l’argutie spirituelle. Je ne vois pas, mais Pepe de retour de ouiquinde en saura sans doute plus que moi, de rapport avec la marine. A part les malfaisantes créatures qui vous plongeraient la main dans le poitrail pour vous saisir le coeur, je ne la verrais littéralement employée que par les chirurgiens et les spadassins.

Si j’en viens dès le matin à ce qu’éveille en moi l’expression du jour.... Non, pas au petit-déjeuner. J’y viendrai peut-être plus tard. Bon réveil et belle journée !
réponse à . momolala le 29/01/2007 à 06h40 : Avant que d’entrer dans le vif du sujet, je frappe à la porte et vo...
Bonjour à toi aussi, ô Momomatinalala.

Petit à petit, les pages s’ajoutent aux pages

C’est la raison pour laquelle l’explication de l’expressio.fr du jour commence par citer Henri IV, non?
"D’emblée, je suis entré dans le vif du sujet, non?", demandait-il chaque fois, lorsqu’il avait accompli ses devoirs de salutation pagesque?
Il est bien connu, n’est-ce-pas, qu’il marchait à voile et à vapeur, d’où la relation certaine avec la marine...
réponse à . momolala le 29/01/2007 à 06h40 : Avant que d’entrer dans le vif du sujet, je frappe à la porte et vo...
Bonjour vive momo,
J’vais entrer dans le vif du sujet : toi la fille qu’a l’coeur dans la main, et heureusement pas dans la main de ces charcuteurs, c’est quoi c’te coeur gros là de bon matin hein ? Allez ma grande, encore une belle journée qui s’annonce pour que tous ici, brodent autour de ce très vif sujet et moi j’te dit

Pas besoin de sortir du vit du sujet pour entrer dans le vif du sujet....

@ God, l’expression anglaise que j’ai proposé (comme il se doit ) est très proche de c’qu’a dit momo

Bonjour Filo-vif
Bonjour à tous les vifs et les vives de ce vif lieu
réponse à . momolala le 29/01/2007 à 06h40 : Avant que d’entrer dans le vif du sujet, je frappe à la porte et vo...
Bonjour, douce Momo. Ton éducation t’est chevillée au corps ? Point n’est besoin de frapper à la porte pour entrer dans cette auberge ouverte à tous.
Entrez donc sans frapper Filo, Eurek(quoi aujourd’hui ?) et tous ceux qui vont suivre et dont les yeux sont encore plus ou moins chassieux (!) et profitez-en pour entrer, vous zoci, dans le vif du sujet. (Certains l’ont sans doûte pratiqué d’abondance durant cette nuit ?).
réponse à . borikito le 29/01/2007 à 08h40 : Bonjour, douce Momo. Ton éducation t’est chevillée au corps&...
T’as raté le vif du sujet (cf. hier) à propos d’eureka ...
Qu’on se le dise !!
réponse à . borikito le 29/01/2007 à 08h40 : Bonjour, douce Momo. Ton éducation t’est chevillée au corps&...
Et voilà, ce n’est pas moi qui l’aurais fait la première  ! On m’a quand même traitée de nymphowooman ici ; comme c’était un ami, je n’ai rien dit, mais une réputation est vite perdue et je deviens prudente ! Ce n’est qu’UN aspect de ma riche personnalité ! 

Bonjour à tous les vifs et vives expressionautes et à ceux qui les lisent !
Je note que si nous préférons la viande crue du vif, les Italiens la préfèrent cuite. Question de goût et de couleur ! Je sens que Yannou va nous parler de la tolérance !
réponse à . eureka le 29/01/2007 à 07h28 : Bonjour vive momo, J’vais entrer dans le vif du sujet : toi la fille...
"Pas besoin de sortir du vit du sujet pour entrer dans le vif du sujet...."
ne pas confondre : "entrer dans le vif du sujet"
et "entrer son vit dans le sujet"

Entendu , en "hommage" à la vacuité de certaines interventions de Mm Ségolène R. : " elle entre dans le vide du sujet" ...
je ne voudrais pas m’étendre trop longtemps sur le sujet ...
je vais sans plus tarder ,entrer dans le vif du sujet ...
il y a des sujets qui doivent être pris à bras le corps...
ce sujet a beau être battu et rebattu ...
mais, je vous le demande, de QUI parle-t-on ici ?
réponse à . chirstian le 29/01/2007 à 09h31 : "Pas besoin de sortir du vit du sujet pour entrer dans le vif du sujet...." ne ...
Certains candidats préfèrent, quant à eux, "entrer dans le vil du sujet"... Ce n’est pas beaucoup mieux !

Merci à tous, gentil organisateur et gentils membres de ce site, pour le plaisir que vous m’apportez chaque jour !
réponse à . chirstian le 29/01/2007 à 09h39 : je ne voudrais pas m’étendre trop longtemps sur le sujet ... je vai...
mais on parle du sus-jet mentionné ......et je n’en dirai pas plus
sujet très vif !!!
Au XVIIème siècle cet enseignant rentre à la maison en ce dimanche et interroge :
- Qu’est-ce qu’on mange, aujourd’hui ?
- De la Poule au pot !
- Qu’ouis-je ? de la poule au pot ?, interroge-t-il, incrédule.
- Eh oui, mon bon ami, sur ordre du roi nous aurons de la poule au pot.
Il salive d’abondance, s’attable et se goinfre.
- Décidément, pense-t-il, je pense que nul n’aura tel festin, même en 2007 !
Le dimanche suivant même question, même réponse.
Il mange.
Ainsi de suite plusieurs semaines.
Et un beau dimanche (pas tellement beau pour certains) ce malheureux enseignant n’en peut plus… Il s’empare d’un grand couteau et part dans la rue en courant.
Un voisin :
- Eh, où allez-vous ainsi, Monsieur Ravaillac ?
- Laissez moi, je vais justifier l’Expressio.fr du Lundi 29 janvier 2007.
réponse à . borikito le 29/01/2007 à 10h28 : Au XVIIème siècle cet enseignant rentre à la maison en ce d...
..parce que Ravaillac en saigna ?
Ce site obtient les références de son mérite, God : bandeau de droite, le condiment abhorré a disparu au profit du site des médailles, trésors de Paris siouplait, et d’une belle librairie qui a déjà disparu  , l’occurrence la Librairie Mollat. Je la nomme pour que d’autres puissent la visiter, quand même ! On se contentera du voyage de rêve à Madagascar, ça repose des pro-médications anglophones habituelles !
Enfin ! Tu n’ignores pas que l’en-saignement mène à tout ?
On tourne plus autour du pot qu’on n’entre dans le vif du sujet, la difficulté étant de choisir ledit sujet aujourd’hui ! Tant qu’on n’entre dans le lard de personne, toutes les propositions sont admises, n’est-ce pas Syanne ?
réponse à . borikito le 29/01/2007 à 10h46 : Enfin ! Tu n’ignores pas que l’en-saignement mène &agrav...
Même à être un jour inscrite sur le grand livre de la dette publique !

Ravaillac en enseignant régicide, ça doit réjouir les fantômes de Hussards Noirs de la République !
réponse à . momolala le 29/01/2007 à 10h51 : Même à être un jour inscrite sur le grand livre de la dette p...
"Même à être un jour inscrite sur le grand livre de la dette publique ! "

Inscription qui tend à ressembler à l’inscription sur un livre d’or de restaurant : blablabla !
(Je sais de quoi je parle)
Le personnel médical qui doit faire une piqûre est, d’une façon ou d’une autre, amené à "entrer dans le vif du sujet". Les donneurs de sang ou de plasma seront prudents de ne pas évoquer cette expression au moment où l’infirmière va piquer, parce qu’un fou-rire de sa part nuirait à la précision de la visée...
réponse à . borikito le 29/01/2007 à 10h28 : Au XVIIème siècle cet enseignant rentre à la maison en ce d...
en fait la fin de l’histoire c’est tout faux
je reprends:
et ainsi de suite plusieurs semaines
et un beau Dimanche (pas tellement beau pour certains), il rencontre un voisin qui lui dit
- Eh Monsieur Ravaillac, vot’ dame elle fait la poule avec brio tous les jours
et c’est ainsi qu’il s’empara d’un poignard et courut au palais royal pour entrer dans le vif du sujet Brio qui n’était autre que le laquais d’Henri IV. Malheureusement, aveuglé par une vive jalousie, sa confusion était totale, on connait la suite tragique de l’histoire....
réponse à . eureka le 29/01/2007 à 11h08 : en fait la fin de l’histoire c’est tout faux je reprends: et ainsi d...
C’est vrai que ma version diverge. Je vais "reverger".
réponse à . borikito le 29/01/2007 à 11h10 : C’est vrai que ma version diverge. Je vais "reverger"....
"converger", "converger" serait de meilleur à-l’oie pour la poule
réponse à . file_au_logis le 29/01/2007 à 07h12 : Bonjour à toi aussi, ô Momomatinalala. Petit à petit, les ...
Il est bien connu, n’est-ce-pas, qu’il marchait à voile et à vapeur...

N’était-ce pas plutôt Henri III (et ses mignons) ?

Sujets du grand God (slurp), bonjour !
réponse à . <inconnu> le 29/01/2007 à 10h57 : Le personnel médical qui doit faire une piqûre est, d’une fa&...
faut être "patient" et se taire quand on est piqué... au vif !!
réponse à . borikito le 29/01/2007 à 10h55 : "Même à être un jour inscrite sur le grand livre de la dette ...
Pire que ça : littéralement, on nous rend partiellement responsables du déficit de l’Etat puisqu’on omet de dire qu’on paie des impôts, dans la rubrique "recettes" ; tu l’imagines, le comptable à lunettes qui écrit d’arrache-coeur de sa plus belle plume, en ronde et sans râtures, le montant exorbitant de notre pension mensuelle dans la colonne idoine . Quelle belle médaille que cette "dette" de l’Etat envers ses fonctionnaires qui l’ont fait fonctionner de leur mieux durant toute leur "carrière" ! My God, que ce vocabulaire est désuet et pompeux  !
Peut-on dire que l’on rentre dans le vif-argent quand on emploi un thermomètre à mercure (ce qui est bien sûr fortement déconseillé) ? 
réponse à . eureka le 29/01/2007 à 11h17 : "converger", "converger" serait de meilleur à-l’oie pour la poule...
Eureka_la_langue_bien_pendue_et_l’esprit_VIF ! 

@Petula :
Tu as raison, mais Henri le quatrième étant du genre très actif ne devait pas être très regardant quand il s’agissait d’entrer sa verdeur dans le vif d’autrui, même s’il privilégiait la convergence en l’espèce, les voies de l’ardeur amoureuse ne devant être que pénétrables, elles !
Le rendement baisse, ou est-ce seulement l’heure du déjeuner : le machin jaune onctueux de chez Contentine est revenu avec les protéines et l’incitation au clonage. C’était nettement mieux ce matin !

Et Contentine, et Houbba, et Riskske et Jonayla, et Mident, et Mirlou et Louisann..... où sont-ils passés ou quand reviennent-ils ? La tempête a-t-elle balayée la Belle Gique de la toile ?
réponse à . eureka le 29/01/2007 à 11h17 : "converger", "converger" serait de meilleur à-l’oie pour la poule...
con-verger est d’autant plus champêtre ! 
réponse à . <inconnu> le 29/01/2007 à 11h27 : Il est bien connu, n’est-ce-pas, qu’il marchait à voile et &a...
Bonjour bonjour, les gosses !
figurez-vous que je viens de m’envoyer la lecture intégrale de vos proses (pas un seul poème !), depuis vendredi soir où je vous ai quittés. Ben dites-donc, on en cause, du pépé, hein ? Même ma nymphowoman_6 à moi-moi, là-là, qui me fait le coup de la "traite" ! Ha ! Ha !
Et, chère Pétula, tu m’as ôté la rectification historique de la bouche, ou plutôt de mes phalangettes : Henri IV était de mœurs tout ce qu’il y a d’hétérosexuelles. Mais ne jetons pas la pierre au Filou qui s’est confusionné, car après tout, je me mélange bien dans mes références historiques, entre Raffarin II et Raffarin III, moi aussi...
Et, pour parler enfin du sujet qui nous réunit ce jour d’hui, j’ai une grande nouvelle à vous annoncer : l’expression vient de la Marine ! En effet, il n’y a pas si longtemps encore, on ne fabriquait de bateaux qu’en bois, avec des membrures comme "squelette" et un bordé de planches pour constituer la coque extérieure proprement dite. Vous imaginez, malgré le soin apporté à la découpe des planches du bordé pour leur surface jointive, qu’on enduisait de suif, la passoire que ça pouvait devenir, à la mise à l’eau du bateau... Donc, il fallait ensuite faire entrer en force, avec des coins et des maillets, de l’étoupe enduite de poix, entre les planches suifées, opération dite de calfatage.
On parlait alors d’"entrer dans le suif du bordé", expression qui se dénatura phonétiquement au fil du temps pour donner celle que l’on connaît aujourd’hui, mais en en ayant conservé l’image originelle, dans le fond (de cale).
Sur ce, je vais quand même aller manger, moi, tiens ! Allez, bon appétit, moussaillons.
réponse à . momolala le 29/01/2007 à 12h17 : Le rendement baisse, ou est-ce seulement l’heure du déjeuner :...
Non, non, on est encore tous lala, momo, mais y’a l’un ou l’autre qu’est tarpi en ouacances, un (moi) qu’a plus beaucoup de temps pour déconner (mauvais, ça !), une qu’a déménagé, etc... etc...
Allez, bises à tous et à bientôt !
ou bucco....lique !!
réponse à . momolala le 29/01/2007 à 12h17 : Le rendement baisse, ou est-ce seulement l’heure du déjeuner :...
Je soupçonne fort Cotentine d’être allée faire un tour de côté de "Béfort" (Belfort en français). Prions pour qu’elle ne soit pas dévorée par le lion du même nom.
Ce lion dont une copie a été sculptée dans une petite ville marocaine "Ifrane", station d’hiver.
réponse à . <inconnu> le 29/01/2007 à 12h04 : Peut-on dire que l’on rentre dans le vif-argent quand on emploi un thermom...
l’on rentre dans le vif-argent
Alors là, je ne peux pas laisser passer cette occasion mercurielle de vous parler de... la Marine ! Car enfin, il arrive assez souvent, en mer, qu’on puisse viser un astre au sextant, sans pour autant avoir l’horizon visible. Dans ce cas, on fabrique un "horizon artificiel" avec une boîte emplie de mercure, et on divise par deux la hauteur de l’astre visé lue sur le limbe, puisqu’on fait alors coincider les deux images du même astre, dont sa réflexion à la surface du mercure faisant office de miroir parfaitement horizontal. Simply, isn’t it ?
réponse à . borikito le 29/01/2007 à 12h46 : Je soupçonne fort Cotentine d’être allée faire un tour...
et de mes vacances d’été d’enfant !
réponse à . Elpepe le 29/01/2007 à 12h52 : l’on rentre dans le vif-argentAlors là, je ne peux pas laisser pass...
Perfectly clear ! La marine racontée par Pepe est passionnante.
Rien à voir avec le vif d’or du sujet Harry Le Potier ?
réponse à . eureka le 29/01/2007 à 11h08 : en fait la fin de l’histoire c’est tout faux je reprends: et ainsi d...
Mais non, ma puce, c’est toi qui as tout faux...
Il le fit AVEC son comparse, il le fit avec Brio (tu as raison sur le nom). Mais c’était son comparse, et non sa victime...
réponse à . <inconnu> le 29/01/2007 à 11h27 : Il est bien connu, n’est-ce-pas, qu’il marchait à voile et &a...
Surement, surement, mais ... que fais-tu de la licence littéraire?
Et puis, Henri IV n’est jamais que le fils d’Henri III et d’un de ses mignons. Il perpétue, donc, perpétulante Perpétula...
réponse à . Elpepe le 29/01/2007 à 12h25 : Bonjour bonjour, les gosses ! figurez-vous que je viens de m’envoyer ...
Et, chère Pétula, tu m’as ôté la rectification historique de la bouche, ou plutôt de mes phalangettes : Henri IV était de mœurs tout ce qu’il y a d’hétérosexuelles.

Et je vais vous le prouver: Henri IV avait décrété qu’on mangerait le dimanche ce que lui préférait, à savoir la poule....heu, au pot (certes, chacun ses déviances). Vous remarquerez qu’il n’a pas choisi le lapin, ni le cocquelet par exemple ! Si Henri III avait eu la même idée, ses sujets se seraient baffrés de filet mignon, de tendrons, et pourquoi pas de saucisses ! Alors, c’est pas une preuve ça ?
réponse à . momolala le 29/01/2007 à 10h42 : Ce site obtient les références de son mérite, God : ba...
Dieu, mein God, que tu en as de la chance. Chez moi, c’est tout pariel qu’hier, qu’avant hier, et le jour d’avant, et le jour d’encore avant, et le hier du jour d’encore avant, et l’avant hier du jour encore avant, et le jour d’encore avant l’avant hier du jour encore avant...

Il n’y a plus d’après,
A Saint Germain des Prés,
... la, la, la , lai...
J’ai trouvé, en sirotant mon café, un nouveau lien entre la marine que je vous livre in extenso parce que pas moyen de lien de page ici :

Chanson d’André Valtier : Le moumousse amoureux

C’est c’était un gaga, c’est c’était un garçon
Il était mou mou , il était moussaillon
Il avait l’air con con, constamment hébété
Car il était cul cul curieusement conformé
Il l’avait la la bit’, l’habitude en parlant
D’mettre sa langue dans l’baba, dans l’bababa des dents
C’qui fait qu’ça s’bouscucul, culait au portillon
Eh ! Défaut d’élo cul-cul, d’élocution

Mais malgré ce caca, ce cas cas désolant
Pour une petite Berbère, une bergère de brebis
Qui avait des p’tit’ zizi, des’ p’tites idées pour lui !
Elle était très très c.onne, très connue dans l’canton
Pour son son trou, pour son troupeau d’mouton
Elle avait un chat, un charme si mutin
Que tous les gars quéquette, quêtaient sa main !

Caca raissant la raie, la raie d’ ses ch’veux frisés
Il lui dit : j’veux tes poux, j’veux tété t‘épouser
Ch’rai pas toujours mou, toujours moussaillon
J’m’occup’rai de ton trou, de ton troupeau d’moutons

Lailaisse-moi t’enfifi, lailaisse-moi t’enfiler
Un joli ananas, un an’anneau doré
Apprécie mon vit, mon vibrant attach’ment
Et donne moi ton con con, ton consentement

Puis il lui fit mimi, miroiter l’avenir
Con comme une partie d’fesses, de festins et d’plaisir
Comme il sortait son dard, son dernier argument
Elle se laissa bébé, bécoter gentiment

Ici le cul le cul l’curieux n’saura jamais
Ce qui fit le vit, le vivif du sujet
Mais le temps qu’il lui dise : mémé mais méfie-toi !
Elle était déjà enceinte de trois mois !

Elle se trouva tout con, tout con tout consternée
Ils lui dit faut bander, bander nos volontées
Tu vas garder ton trou, ton trou troupeau d’moutons
Moi je reprends mon bout mon boulot d’moussaillon !

Privée d’son ananas, privée d’son an’an’amour
Elle moumouillait mouillait mouillait ! pff !…deux mouchoirs par jour
En rêvant de son nœud, de son heureux passé
Elle fai’ faisait pipi, faisait pitié

Elle lança des des pets, des dépêches éplorées
Disant : j’ai un chat, un chagrin passionné
J’ai besoin de vit, de vivre dans l’bonheur
Et toi, t’étais au cul, t’es occupé ailleurs !

Toi, tu reprends ton bout, tonton boulot
Et tu m’laisses avec mon trou, mon trou mon troupeau d’moutons
Tu d’vais plus êtr’ mou, être mousse et finalement
T’es t’es emmerd’, en mer tout l’temps

Il revint très saoul, très soupçonnement bêtem’ent
Disant : on t’a monté, monté l’coup certainement
T d’vais garder ton trou, troupeau loin du pays
Mais t’as sûrement des zobs, des zobs, désobéis !

Je veux que tu m’respectes,
Et je veux plus qu’tu m’suces, que tu m’suspectes !
Mais lui, visant le chat, le chapeau d’sa bergère,
Tira trois coups, trois coups… coups d’revolver !

Affolé de c’kiki, de ce qu’il avait fait
Brandissant son pipi, son pis, son pistolet
Il alla moumourir dans son caca, son canot !
Qui moumou qui moumouillait par là !

Ce fut la fin d’ce cul, d’ce cucurieux roman
Si vous y avez trou trou trouvé quelque agrément
C’est que vous êtes très con, complaisant et gentil
Et moi je vous dis merd’, je vous dis merci !

Amis de la poésie, bonsoir ! Après ça, Borikito ou toi God, pouvez versifier à l’aise !
réponse à . file_au_logis le 29/01/2007 à 13h05 : Mais non, ma puce, c’est toi qui as tout faux... Il le fit AVEC son compar...
ah bon ?
Alors c’est ainsi que le voisin l’a trompé le Ravaillac avec Brio !! Il a du le piquer au vif, c’est couru !
Donc, l’avait un vif intérêt à l’envoyer, ça s’comprend. Lui si dru et si vif, il brulait à feu vif, d’abord piqué, puis touché au vif de pas avoir de poule, il avait un vif désir de bouffer la cuisse d’la celle poule à l’envoyé spécial à l’oeil pas très vif, y s’l’est prise sur le vif et s’l’est tapée en entrant dans le vif du sujet avec elle. Repu et se sentant plus mort que vif, il fit vite de s’barrer avant qu’l’ôt’ radine et l’écorche vif !
L’a bien employé son vif et vit.. fait bien fait !!

Je m’ai encore gouré ???
réponse à . <inconnu> le 29/01/2007 à 13h12 : Et, chère Pétula, tu m’as ôté la rectification ...
Brillante et pétulante démonstration, comme on les aime, doulce mie...
réponse à . momolala le 29/01/2007 à 10h46 : On tourne plus autour du pot qu’on n’entre dans le vif du sujet, la ...
Dans le lard de personne, ni dans le pif du surgé, ni dans le sniff du regret... promis. Car on n’est vraiment pas sur le site du rejet.
réponse à . syanne le 29/01/2007 à 14h03 : Dans le lard de personne, ni dans le pif du surgé, ni dans le sniff du re...
Bienvenue parmi nous. Si li san bien (on est bien ici comme on dit à Mons, Mouns en Provenço).

@Eureka
Quel tempérament et quel rythme ! du pris sur le vif !
pour des raisons qui restent un peu floues, le participe passé ne s’accorde plus avec le vif du sujet, mais avec le vif du complément d’objet direct lorsqu’il est placé avant lui.
réponse à . chirstian le 29/01/2007 à 14h12 : pour des raisons qui restent un peu floues, le participe passé ne s&rsquo...
... quand il est encore en état de le faire !
réponse à . momolala le 29/01/2007 à 12h17 : Le rendement baisse, ou est-ce seulement l’heure du déjeuner :...
Pas de panique je suis là ,mais vous écrivez toutes et tous tellement bien ,qu’il n’y a plus rien à ajouter.

Je vous embrasse et vous souhaite un bon après-midi.
réponse à . file_au_logis le 29/01/2007 à 13h13 : Dieu, mein God, que tu en as de la chance. Chez moi, c’est tout pariel qu&...
D’Umberto Eco, "l’île du jour d’avant"... Du côté de la ligne de changement de date, plus ou moins l’autre moitié du méridien de greenwich. Connue de tous les circumnavigateurs et astronomes, cette satanée ligne, à cette page ou cette page.
Très jolie plume, Umberto, que ce soit dans Le Nom de la Rose, ou Le pendule de Foucaullt... Mais je reste pantois devant la prouesse du traducteur.
Bon, où en étais-je ? Ah, oui, la Marine... (gniarf ! gniarf !) : Tu pars des Sables d’Olonne, tu descends tout l’Atlantique, tu mets le clignotant à gauche en bas de l’Afrique, au Cap de Bonne-Espérance, tu rentres dans l’Indien (l’océan, Chirstian, l’océan...) et là, tu fais de l’Est à ne plus en pouvoir. Donc, tu grapilles progressivement jusqu’à douze heures sur l’heure de Greenwich ! Et puis tu passes la longitude du Cap Leeuwin, la Nouvelle-Zélande, et tu coupes la ligne de changement de date : à force d’avoir fait de l’Est, te voilà , maintenant, à traverser tout le Pacifique Sud (l’océan, Chirstian, l’océan...), et tu viens de perdre vingt-quatre heures à ta montre-calendrier... C’est malin, hein ?
Donc, tu te retrouves, d’un seul coup, avec douze heures de retard sur Greenwich, alors, tu fonces, plein Est toujours, vers le Cap Horn, et là tu mets encore le clignotant à gauche, tu remontes tout l’Atlantique Sud, tu passes le Pot-au-Noir, tu renégocies l’anticyclone des Açores et tu fonces vers Les Sables d’Olonne, où tu finis par rattraper les douze heures de retard que tu avais prises. Revoilà tes pendules à l’heure, et tu viens de faire le Vendée-Globe." Par les trois caps", comme on dit en jargon de voileux.
Encore bravo !
C’était une histoire de douze, comme la célèbre clé éponyme de God...
réponse à . Elpepe le 29/01/2007 à 14h42 : D’Umberto Eco, "l’île du jour d’avant"... Du côt&e...
Si tu cherches de l’eau douce à verser dans ton anisette, à mon avis ce n’est pas le meilleur moyen ?
réponse à . syanne le 29/01/2007 à 14h03 : Dans le lard de personne, ni dans le pif du surgé, ni dans le sniff du re...
dans le pif du surgé
Dans le mien, oui. Samedi,un chien qui connaissait, par je ne sais quelle source, l’expression d’aujourd’hui, est entré dans le vif du sujet. Alors que je lui parlais courtoisement, il m’a envoyé un coup de gueule en pleine figure : marques des crocs entre le front et les narines. Merçi gentil chien , de ne pas avoir été au plus vif du sujet en fermant la gueule car alors, adieu mon nez !! pas trop de bobos, les yeux un peu au beurre noir et les ailes du nez qui prennent la même couleur. Il n’est pas toujours bon d’entrer dans le vif du sujet.. Bonjour aux nouveaux et aux anciens. Claudine
réponse à . <inconnu> le 29/01/2007 à 15h53 : dans le pif du surgé Dans le mien, oui. Samedi,un chien qui connaissait, ...
Ne serait-ce pas le chien de la Léa Toire de God, qui choisit sans en avoir l’air chaque expression de chaque jour ? T’a-t-on piquée dans le vif contre la rage, le tétanos et le béri-béri ? Contente de te retrouver parmi nous. Remets-toi vite et bien.
et si que chacun nous en racontait une, comme cloclo (en lui souhaitant qu’son pif redevienne vif), si c’quit suit inspire....

le snif du kiffé
le tif du scalpé
le motif du jugé
le pif du triqué
le vif du péché
le kif du piqué
le skif du plongé
le tarif du troquet
le suif du bouché (à l’émeri)
l’if du boisé
le juif d’alger
l’oisif du clergé
le tric du bridgé
.... du purgé
réponse à . momolala le 29/01/2007 à 16h23 : Ne serait-ce pas le chien de la Léa Toire de God, qui choisit sans en avo...
Bonjour Momolala. Je ne sais pas pourquoi je n’arrivais plus à communiquer. Aujourd’hui j’y suis arrivée ??? Tu as a raison ce doit être ce chien là. Pour ce qui est d’être piquée le médecin m’a dit que je l’étais suffisament. Ce qui est malheureux c’est que ce pauvre chien va retourner à la S.P.A. ces maîtres ayant des enfants ne pourront le garder. C’est heureux que ce ne soit pas arrivé à un enfant.Mais quand même ça nuit à ma beauté, je vais peut-être demander des dommages et intérêts.   
réponse à . <inconnu> le 29/01/2007 à 15h53 : dans le pif du surgé Dans le mien, oui. Samedi,un chien qui connaissait, ...
Condoléances.

Ca me rappelle ce que me disait un copain prof pas loin de chez moi :
Il y a peu, les mecs amenaient leurs chiens en classe, ils ont arrêté quand ils ont vu que les chiens avaient de meilleures notes qu’eux.

Ca y est !
Le condiment jaune comme le sous-marin des Beatles est remplacé par :
Le langage des marins en DVD !
réponse à . eureka le 29/01/2007 à 16h52 : et si que chacun nous en racontait une, comme cloclo (en lui souhaitant qu&rsquo...
Et pour Claudine :
le trip du roquet

La pensée du jour :
"La mort ne vous concerne ni mort ni vif : vif parce que vous êtes ; mort parce que vous n’êtes plus."
Montaigne


Eh oui, il fallait au moins être Montaigne pour énoncer un tel apophtegme !

Enrichissons notre vocabulaire :
Apophtegme
Littré : Dit notable de quelque personnage illustre.
♦ Ne parler que par apophtegmes, parler d’une manière sentencieuse.
♦ Rem. Graphie ancienne : apophthegme.
réponse à . <inconnu> le 29/01/2007 à 16h58 : Bonjour Momolala. Je ne sais pas pourquoi je n’arrivais plus à comm...
Tu es plutôt gentille, toi : ce chien te dessine un soleil bleu sur le visage à coup de dents. Tu le remercies d’avoir épargné ton nez et tu le plains de retourner à la SPA ! En plus, je suis sûre qu’il t’a mordue alors que tu voulais le caresser. Sale bête, va !

Quoi le pôvre, le pôvre ? Claudine ! un chien est un chien et un chien qui saute au visage est dangereux pour tout le monde. Ton minois vaut celui de n’importe quel enfant. J’avais une chienne bauceron récupérée je ne sais où qui sautait au visage et mordait comme ça. J’ai réussi à lui faire perdre rapidement cette habitude, mais si je n’y étais pas parvenue, je ne l’aurais pas gardée. Les chiens, c’est comme les humains, s’ils veulent être aimés, ils doivent être aimables, non mais !
réponse à . momolala le 29/01/2007 à 17h33 : Et pour Claudine : le trip du roquet La pensée du jour : "La m...
les Apophtegmes de la Rochefoucauld !!!

Oh P... c’que ça sonne mal, et même qu’ça sonne tout court
réponse à . momolala le 29/01/2007 à 17h45 : Tu es plutôt gentille, toi : ce chien te dessine un soleil bleu sur l...
eh momo, c’est pas BB (pas la celle à ppda) qui te congratulera pou’ c’que t’as n... la réputation de ces pôv clébards héhé !!
réponse à . <inconnu> le 29/01/2007 à 16h58 : Bonjour Momolala. Je ne sais pas pourquoi je n’arrivais plus à comm...
Ce qui est malheureux c’est que ce pauvre chien va retourner à la S.P.A. ces maîtres ayant des enfants ne pourront le garder. C’est heureux que ce ne soit pas arrivé à un enfant
oui, parce que si c’était arrivé à un enfant au lieu d’un chien, pas dit que la SPA aurait accepté de reprendre l’enfant !
si ,agrandir le cercle de ses amis, pour entrer dans le vif du sujet, est une devise apophtegme, je l’attribuerais assez bien à Oscar Wilde.
réponse à . borikito le 29/01/2007 à 15h51 : Si tu cherches de l’eau douce à verser dans ton anisette, à ...
tu cherches de l’eau douce à verser dans ton anisette
Ton avis n’est pas le bon, Terrien ! Des glaçons (growlers), il y en a plein dans les cinquantièmes Sud, directement du producteur au consommateur. C’est pourquoi tous les solitaires du Vendée-Globe, et tous les équipages du Jules Verne, embarquent l’anisette, les olives, les bliblis et les tramousses. C’est bien connu !
réponse à . chirstian le 29/01/2007 à 18h03 : Ce qui est malheureux c’est que ce pauvre chien va retourner à la ...
imagine un peu, si l’enfant avait mordu le chien, et que les maîtres de celui-ci aient porté plainte: il aurait fallu piquer l’enfant, dis!
Attendez, là, Claudine et les autres, remettons siouxplé l’église au milieu du village et le nez au milieu du visage: MOMO A RAISON  !!!
J’adore les chiens, les chats, et - en général - tous les animaux.
Je sais qu’un chat est indépendant et que c’est lui le maître. Je sais aussi qu’un chien a la possibilité et la capacité d’apprendre. C’est un animal de compagnie, cette bête. Mais si elle est tellement bête qu’elle en devient idiote et agressive (à supposer que ce soit sans raison ni provocation, ce qui est clair dans le cas présent), alors là: NON et trois fois NON!!!
Faut le piquer: que ce soit un petit clébard ou un gros molosse ne change rien à l’affaire.
Un chien qui mord une fois se prend une baffe, s’il récidive, c’est la piquouze. Et je sais de quoi je parle: j’ai flanqué une baffe à un berger allemand. Il en a été tellement estomaqué qu’il n’a jamais recommencé... Oui, c’était une vrai baffe!
con-verge-r. C’est un beau mélange, pour entrer dans le vif du sujet, non?
réponse à . chirstian le 29/01/2007 à 18h03 : Ce qui est malheureux c’est que ce pauvre chien va retourner à la ...
Dans notre société on a tendance à donner aux chiens et chats une place de "membre de la famille", voire une âme. Je veux bien, chacun fait comme il veut, mais reste qu’un chien est un chien et un chat, un chat, c’est même comme ça qu’on les appelle encore. Mais normalement c’est le maître qui domine, et l’animal domestique qui obéit. C’est le meilleur moyen pour qu’on puisse trouver sereinement la place de chacun. Il y a des animaux dangereux, quelles que soient les raisons pour lesquelles ils le sont devenus. Les humains dangereux, normalement on les retire de la circulation. Je ne vois pas ce qu’il y a de choquant à faire la même chose avec les animaux, ni en quoi cela en fait des victimes. En toutes choses il faut savoir raison garder, je crois. Je n’accepterais pas qu’on maltraite un animal, mais s’il me maltraite ou qu’il menace la vie d’autrui, je ferai ce qu’il faut pour qu’il ne recommence pas.
réponse à . file_au_logis le 29/01/2007 à 18h25 : imagine un peu, si l’enfant avait mordu le chien, et que les maîtres...
"Tueur à gages de cerbères et cabots en toutougenres"

tiens sur la droite là tu ferais un vrai tabac avec c’te réclame...
Filo et moi avons souvent des réactions simultanément proches !

Question : la baffe, ça marche aussi avec les bergers belges ? Méfie-toi quand même des bergers bas-alpins : ceux que je connais, les baffes, ils les rendent !

Piqués au vif par cette histoire canine, ne laissons pas dans l’ombre la petite intervention de Chirstian relative à Oscar Wilde et ses amis en (62).
réponse à . eureka le 29/01/2007 à 18h35 : "Tueur à gages de cerbères et cabots en toutougenres" tiens sur l...
Laquelle ma belle ? Tu sais que ces trucs varient en fonction des nos géographies personnelles.
réponse à . <inconnu> le 29/01/2007 à 15h53 : dans le pif du surgé Dans le mien, oui. Samedi,un chien qui connaissait, ...
Claudiiiiiiiiiiiiiiiiiiiine ! Arrêtez de vous bouffer le nez, ce pauvre clebs et toi ! Maintenant qu’il a gagné le concours, on va l’euthanasier, la bête. Es-tu bien sûre qu’il n’avait pas AUSSI la leishmaniose ? Hmmm ? Qu’on va encore t’appeler sans résultat, car tu seras en observation à l’hôpital de God, soignée à coups de clé de 12, ma pôvre...
réponse à . file_au_logis le 29/01/2007 à 18h25 : imagine un peu, si l’enfant avait mordu le chien, et que les maîtres...
j’ai flanqué une baffe à un berger allemand.
c’est courageux , mais si certains bergers allemands méritent effectivement des baffes, certains moutons allemands sont très mal élevés !
Flanquer une baffe à un berger landais c’est plus difficile : il faut avoir le bras long , et s’ils sont surpris, ils risquent de tomber de haut... (j’évoque l’époque où ils montaient sur des échasses)
réponse à . momolala le 29/01/2007 à 18h40 : Laquelle ma belle ? Tu sais que ces trucs varient en fonction des nos g&eac...
Cocotte, le bandeau gougueule l’est bien à ta droite, non  ??? Eh ben il est à ma droite aussi !
réponse à . momolala le 29/01/2007 à 18h28 : Dans notre société on a tendance à donner aux chiens et cha...
mot d’enfant qui découvre un molosse en train de bouffer la main de son maître, déjà enfoncée jusqu’au coude :
"tiens, je savais pas qu’on les caressait aussi de l’intérieur" !
réponse à . SyntaxTerror le 29/01/2007 à 17h05 : Condoléances. Ca me rappelle ce que me disait un copain prof pas loin de...
Ca y est !
Le condiment jaune comme le sous-marin des Beatles est remplacé par :
Le langage des marins en DVD !
Merci qui ? Parce que, moi, quoi que j’écrive pour vous faire rêver, à cliquer sur les îles paradisiaques, je n’ai toujours QUE l’Amou’ tarde d’énormes en Die. C’est pô juste.
réponse à . eureka le 29/01/2007 à 18h45 : Cocotte, le bandeau gougueule l’est bien à ta droite, non  ???...
Mais coucounette, c’est ce qui est DANS le bandeau qui change ! Bon allez je vais me réunir, c’est l’heure, pour faire avancer le shmilblick local. Je vous souhaite une bonne soirée, une douce nuit et à demain sans doute !
réponse à . momolala le 29/01/2007 à 17h33 : Et pour Claudine : le trip du roquet La pensée du jour : "La m...
[apophtègme]Si vis pacem, para bellum[/apophtègme]

Bon, c’est pas péachepet, l’apophtègme, hein, God ?
réponse à . momolala le 29/01/2007 à 18h48 : Mais coucounette, c’est ce qui est DANS le bandeau qui change ! Bon a...
mais on s’en fout qu’y change le "DANS le bandeau", ça on le sait, du moment qu’la réclame à filo-toutou y passe, et la verra qui pourra !
réponse à . chirstian le 29/01/2007 à 18h11 : si ,agrandir le cercle de ses amis, pour entrer dans le vif du sujet, est une de...
[apophtègme]je l’attribuerais assez bien à Oscar Wilde[/apophtègme]

Euh... ou Frédéric Dard ?
réponse à . file_au_logis le 29/01/2007 à 18h25 : imagine un peu, si l’enfant avait mordu le chien, et que les maîtres...
Le problème avec le mien, c’est que si il commence, je n’aurais pas l’occasion de le punir (vu que je n’aurais plus de mains, dans le meilleur des cas)....

PS: je parle de mon chien, pas de mon gosse 
réponse à . file_au_logis le 29/01/2007 à 18h25 : imagine un peu, si l’enfant avait mordu le chien, et que les maîtres...
C’est bien vrai. Je suis assez en colère lorsque j’apprends qu’un un enfant a été blessé ou pire est mort par la faute du maître qui a gardé un chien dangereux. Il se trouve que je suis un peu victime aujourd’hui. Je répète, je suis contente que ce ne soit pas un enfant car cela aurait pu être bien plus grave. Malgré que j’ai de la peine pour cette bête. je suis d’accord avec ses maîtres; ils ne peuvent pas le garder!!
Ce sont des gens très bien. Ils feront le nécessaire, il retournera à la S.P.A.mais ils le parraineront autant qu’il le faudra. Surtout que les amis des bêtes (j’en fait partie) comprennent bien. La vie d’un chien ne vaut pas la vie d’un enfant (ni d’un adulte ) mais ce sont souvent les enfants qui sont victimes. ON NE DOIT PAS L’ADMETTRE. Ouf! ça fait du bien de pouvoir crier ce qu’on pense. Bonne nuit.
réponse à . chirstian le 29/01/2007 à 18h43 : j’ai flanqué une baffe à un berger allemand. c’est c...
Flanquer une baffe à un berger landais c’est plus difficile : il faut avoir le bras long , et s’ils sont surpris, ils risquent de tomber de haut... (j’évoque l’époque où ils montaient sur des échasses)
Là, la bonne méthode n’est pas la baffe, mais la tronçonneuse, évidemment... Tu scies la branche sur laquelle ils sont debout, aussi sec ils sont assis dans la lande mouillée.
Bonjour les vifs et les vives !
Sympa le coup du vif d’or à la Henri Potier

A propos du sujet du jour, j’ai un trou de mémoire, comment s’appelle la dame qui entra dans le vif du sujet Marat ?

Bonsoir à toutes zet à tous !
APOPHTEGME DU JOUR

"Quand on dit que les expressionautes sont de VRAIS mordus, c’est pas que des paroles, les actes y sont joints aussi"
réponse à . Jonayla le 29/01/2007 à 19h38 : Bonjour les vifs et les vives ! Sympa le coup du vif d’or à la...
Marie-Anne-Charlotte de Corday d’Armont

Elle entra dans le vif du sujet Marat dans le vif de son barbotage....
Bon, moi, je ne vais pas entrer dans la pêche au vif du brochet, vu que le maquereau, je le pêche à la mitraillette, hein ?
réponse à . <inconnu> le 29/01/2007 à 15h53 : dans le pif du surgé Dans le mien, oui. Samedi,un chien qui connaissait, ...
France 2 20h.
Bonsoir,
Nous allons entrer directement dans le vif du sujet...
Nous sommes en direct avec la future greffée du visage  
réponse à . <inconnu> le 30/01/2007 à 07h11 : France 2 20h. Bonsoir, Nous allons entrer directement dans le vif du sujet... No...
Qu’on me montre le chien, et là, coquin de sort
Avant qu’il ne la morde, à l’oreille, je le mords !

Non mais, on va pas laisser abîmer les copines !
Qui dit "rediffusion" dit revif...
Z’ont tellement trancher, pénétrer, piquer, entrer dans le vif du sujet les voisins du dessus, qu’il ne reste plus grande pitance.
Bien le bonjour, de retour dans ma Vienne d’adoption. Cela fait du bien de pouvoir à nouveau entrer avec vous dans l’oeuf if du sujet. J’espère seulement qu’il ne sera pas trop dur...
Oui !, Bonjour!
De quoi s’agit-il? au juste?
Tailler dans le vif, entrer dans le coeur du sujet.... Notre langage aurait-il une vocation de chirurgie ?" Défense et illustration du bloc opératoire français" (s’ il m’ est permis de paraphraser, non de plagier...)
Et, si l’expression ne semble pas datée, c’est depuis le XVe siècle que cette métaphore existe.
dans le dictionnaire Godefroy (ancien français) on relève les expressions :"au vif : profondément"(1574) ou encore "à vif fons : jusqu’au fond" (1401)
Mais le sens de "principal" est déjà présent en latin : quand Cicéron parle de "de vivo aliquid resecare", il s’agit de "prendre sur le principal, le capital" (de vivo).
Le vif : le capital ? Cela ne ferait-il pas de l’expression "vif argent " un parfait pléonasme ? Non ? Vous n’hésitez pas à trancher dans le vif ? Ah bon, tant pis !
réponse à . chirstian le 19/03/2011 à 10h20 : Et, si l’expression ne semble pas datée, c’est depuis le XVe...
"au vif : profondément"
Donc : pêcher au vif, c’est pêcher en eau profonde ?
réponse à . deLassus le 19/03/2011 à 10h42 : "au vif : profondément"Donc : pêcher au vif, c’est ...
se serait alors : pêcher eau vif ?
le meilleur moment ce n’est pas quand on entre dans le vif du sujet, c’est avant : quand on s’étend sur le sujet.
Et déjà avant, quand on monte l’escalier. 
réponse à . chirstian le 19/03/2011 à 10h20 : Et, si l’expression ne semble pas datée, c’est depuis le XVe...
Le vif-argent est le mercure..., également, si on y met une majuscule, le dieu romain des voleurs ( entre autres "attributions"). Donc, le capital...Mais Karl Marx en a parlé avant moi. Pas que lui, du reste.
Et déjà avant, quand on monte l’escalier.
♫ ♪♪ ♫♪ ♫♪ ♪... et un" boeuf" pris sur le vif.
réponse à . chirstian le 19/03/2011 à 10h20 : Et, si l’expression ne semble pas datée, c’est depuis le XVe...
ou encore "à vif fons : jusqu’au fond"
T’es sûr de ne pas avoir fait une faute d’orthographe, là?
Ne serait-ce pas plutôt: "ou encore "à vif fions"?

Louisann, qu’en penses-tu?
réponse à . momolala le 29/01/2007 à 17h33 : Et pour Claudine : le trip du roquet La pensée du jour : "La m...
Apophtegme (merci Momo-57) d’Alfred de Musset : "Il faut que la porte d’un vif de sujet soit ouverte ou fermée ".
Mais c’est mieux quand elle est ouverte (-ou rose, à la rigueur-) parce que pénétrer dans le vif du sujet par effraction c’est un crime.
C’est pourquoi on lit souvent , sur la porte d’un vif du sujet, la mention : "tire la bobinette et la chevillette du vif du sujet cherra", suivi de l’avertissement : " e pericoloso sporgersi nel cuore della questione"
Ayant consommé précédemment beaucoup d’encre de ce merrrveilleux site, j’hésitais à revenir en deuxième journée sauf à faire mon intéressante évidemment. Voulant calembourer autour d’ « En trait , etc, etc… » je secoue le Gogole qui me sert incontinent : « Un Trait est un type abstrait, "simple modèle conceptuel pour structurer des programmes orientés objets . » (le reste sur cette page). Si je suis mon idée, « En trait dans le vif du sujet », le sujet devenant à son tour objet conceptuel, équivaudrait à se masturber intellectuellement. Epuisant et peu gratifiant. Je préfère ô combien l’acception sélénite de l’expression, escalier compris.
les annonces Google me proposent des remèdes contre les maux d’estomac. Que le vif d’un sujet soit situé dans l’estomac ou l’intestin a une logique médicale dont il faut créditer Google. Et j’apprécie qu’il ne me propose pas de thermomètre médical, ni de voyage en Grèce, ayant sélectionné avec à propos la seule pénétration du sujet par voie orale.
Il n’y aurait rien de pire que des interprétations hâtives. 
Il y a quelques minutes, je viens d’entendre en direct le p’tit Nicolas entrer dans le vif du sujet. Sans vouloir en quelque manière ouvrir un débat politique, je me dois de dire que j’estime qu’il peut diminuer la hauteur de ses talonettes, voire même les enlever (quoique, faut p’têt’ pas exagérer dès la première fois). A mes yeux, il vient de sortir grandi de cet exercice.
réponse à . file_au_logis le 19/03/2011 à 16h59 : Il y a quelques minutes, je viens d’entendre en direct le p’tit Nico...
C’était le but de la manoeuvre mon Filolo ! Ici, on vote demain ! Il y a 10 jours, c’eût été approprié mais moins politiquement utile. Enfin pour le moment, on survole, on n’est pas encore entré dans le vif du sujet.
Je viens de découvrir que les sujets de Vif sont des Vifois comme en atteste cette page. Mais aussi qu’on peut entrer dans Vif sans passer par ses sujets, le nouveau site de la commune proposant un plan à télécharger.
réponse à . momolala le 19/03/2011 à 17h21 : C’était le but de la manoeuvre mon Filolo ! Ici, on vote demai...
C’était le but de la manoeuvre mon Filolo ! Ici, on vote demain !
Je ne crois pas, ma filo-Momo!
Je ne crois pas qu’il ait pu ainsi orchestrer toutes les tergiversations des lâches dirigeants de notre planète et manipuler le "bon déroulement" des discussions officielles et de couloir - les plus importantes! - en fonction du calendrier élctoral regional français! Tu lui fais trop d’honneurs, là. Pour arriver à cela, il lui faut encore non seulement des talonettes, mais carrément des échasses.
Je me demande s’il n’est pas plutôt un peu revenchard: Khadafi n’a pas voulu de ses RAPHALEs, il va lui montrer ainsi ce qu’ils valent. Et PAN, dans le vif!
Obama a amené sa 6° flotte par là-bas, mais ne compte pas en faire usage, la France n’y a pas amené le Charles De Gaulle (elle aurait peut-être dû?) et elle a quand même déjà attaqué des véhicules. On ne sait à l’heure actuelle si c’étaient des blindés en route vers Benghazi ou un taxi pour Tobrouk, mais enfin......
===
Je crois que c’était Valérie Mairesse qui demandait à Lino Ventura: "Dis, c’est vrai que je suis une pute?". Et lui de répondre: "Mais non, bien sûr. Elles font cela pour de l’argent! Est-ce qu’on te paie, toi? Allez, tais-toi et remonte dans la bagnole."
réponse à . mitzi50 le 19/03/2011 à 09h36 : Tailler dans le vif, entrer dans le coeur du sujet.... Notre langage aurait-il u...
je viens de lire qu’un chirurgien corse avait au sens propre (et c’est heureux que l’asepsie règne au bloc ) taillé dans le vif de son sujet enlevant le rein sain et laissant celui qui était mal en point .
Je m’interroge : si le patient trépasse le médecin légiste entrera t’il lui aussi dans le vif du sujet ?
Je n'ai trouvé qu'un seul sujet, mauvais mais repenti.......C'est déjà ça.

soudainement perdu beaucoup de sa vivacité

Vu le traitement réservé aux régicides, le pauvre Ravaillac a eu pas mal de soucis quant à la sienne dans les jours qui suivirent........

Ah on savait rigoler à l'époque !.......Les récidivistes ça n'existait pas !

Nous on récidivera avec un bon café dans une paire d'heures.

Ad'taleur........
... pas lu en haut encore... mais... s'il paraît qu'elle se vend même à ces flics (quelle décadence) qui entrent dans le vif du sujet... point ne mérite ni la tonsure... ni surtout... l'écartèlement...
J'ai un autre sujet, comme qui dirait un sujet de conversation...
Il était tout fâché not' Georges parce que sa belle, celle pour qui battait son cœur, s'en était allée dormir dans les bras d'un autre. L'était tout malheureux... piqué au vif... et lui, d'un naturel paisible et non violent, en serait presque devenu agressif.

Si vous y tenez tant, parlez-moi des affaires publiques
Encore que ce sujet me rende un peu mélancolique,
Parlez m'en toujours, je ne vous en tiendrai pas rigueur.
Parlez-moi d'amour et je vous fous mon poing sur la gueule,
Sauf le respect que je vous dois.


Pristi... 106 contrib. avant ce jour...Ça ne va pas être facile, matelots ! On va ramer...
Mais à défaut de trouver là, tout de suite, un sujet dans lequel entrer, on peut "Aller directement à l'essentiel" comme dit God.
Et donc : ♫♪♪♫ Bonaniversaire Mident ! ♫♪♪♫ qui, il y a peu, était reviendue faire un tour sur ce mêêêrveilleux site !

... au sujet du bouillon d'onze heures, je présume que c'était pour endormir le vif... et oui... bonne fête ami Dan !
réponse à . Slepi le 31/01/2015 à 01h44 : ... pas lu en haut encore... mais... s'il paraît qu'elle se vend mêm...
L'écartèlement et les petites mises en bouche qui précédaient.......
Paraît que ça faisait mal........d'ailleurs arrivé à l'écartèlement le sujet était déjà plus mort que vif.

Je prépare le café, vous passez quand vous voulez.....
réponse à . DiwanC le 31/01/2015 à 03h36 : Pristi... 106 contrib. avant ce jour...Ça ne va pas être facile, ma...
Bof, quel que soit le sujet on est vif d'esprit alors ce ne sont pas 106 contributions qui vont nous faire peur !
réponse à . Slepi le 31/01/2015 à 03h44 : ... au sujet du bouillon d'onze heures, je présume que c'était pou...
L'endormir définitivement.........
Hé dites, c'est vrai que Cadillac a été écartele par une quatre chevaux ?
Aujourd'hui c'est l'anniversaire à Manu et Manu c'est mon pote alors on va faire la teuf.........
Bon dimanche à tout zé à tous........

Allez, Coyote, au pied mon pépère...........
Le boucher aussi, entre dans le vif du sujet... 
«la partie essentielle du sujet» Les bijoux de famille ? 
réponse à . BOUBA le 31/01/2015 à 06h38 : Hé dites, c'est vrai que Cadillac a été écartele par...
C'est confirmé par Jean-Charles dans "La foire aux cancres continue" (1962)
réponse à . BOUBA le 31/01/2015 à 06h59 : Aujourd'hui c'est l'anniversaire à Manu et Manu c'est mon pote alors on v...
C'est quoi son groupe sanguin ? 
réponse à . BOUBA le 31/01/2015 à 05h18 : Bof, quel que soit le sujet on est vif d'esprit alors ce ne sont pas 106 co...
Même pas peur!
Pour pouvoir entrer dans le vif du sujet, faut-il qu'il soit con sentant?
réponse à . BOUBA le 31/01/2015 à 06h59 : Aujourd'hui c'est l'anniversaire à Manu et Manu c'est mon pote alors on v...
Bon dimanche à tout zé à tous.
Bouba toujours un train d'avance!
Au temps de l'inquisition, quand les chairs étaient à vif, on déversait toutes sortes de liquides ( ni le café de Bouba ni le thé de la Fée ) sur les plaies, pour entrer encore plus dans le vif du sujet dont je doute fortement qu'il ait été consentant, Filo.
Après la grasse matinée du ouikend,
Il serait temps d'entrer dans le vif du sujet du pdj.
réponse à . file_au_logis le 31/01/2015 à 08h28 : Pour pouvoir entrer dans le vif du sujet, faut-il qu'il soit con sentant?...
Tu peux aussi rentrer par l'autre côté
Anagramme
Je défends vit surnaturel
C'est un groupe de courtiers qui ont mal investi en bourse: son groupe sans gain !
Merci qui ?
réponse à . file_au_logis le 19/03/2011 à 21h23 : C’était le but de la manoeuvre mon Filolo ! Ici, on vote demai...
Je crois que c’était Valérie Mairesse qui demandait à Lino Ventura
Je laisse retrouver la citation exacte, c'est dans "Cent mille dollars au soleil" et c'est Anne-Marie Coffinet, le film est sorti en 1964, Valérie Mairesse avait 9 ans.
Rediffusion
C'est au bloc opératoire que le professeur Barnard parlait à coeur ouvert !
réponse à . gerard5253 le 31/01/2015 à 09h12 : Bon dimanche à tout zé à tous.Bouba toujours un train d...
...un train d'avance et une façon de nous dire que pour le caf'-thé de demain matin, on peut se brosser !
réponse à . joseta le 31/01/2015 à 09h29 : C'est un groupe de courtiers qui ont mal investi en bourse: son groupe sans...
Tes courtiers ne travaillaient donc pas avec du vif argent ?
Bof... comme tu dis parfois. 
réponse à . lafeepolaire le 31/01/2015 à 09h16 : Au temps de l'inquisition, quand les chairs étaient à vif, on...
Oui ! histoire de redonner de la voix au supplicié si parfois celui-ci avait tendance à s'évanouiller un peu ...de surprendre les spectateurs et de les faire s'esbaudir un brin... d'asseoir la réputation du bourreau, on versait sur les plaies ouvertes du plomb fondu, de la poix mêlée de cire et de résine enflammées, et de l'huile bouillante.

Alphonse: - Bon, entrons rapidement dans le vif du sujet...
- oui, vite Al !
Après la bataille, constatant les dégâts...
- Ils sont en vie, eux ?
- non, ils ne sont plus envieux, ils sont morts !
réponse à . DiwanC le 31/01/2015 à 12h36 : Tes courtiers ne travaillaient donc pas avec du vif argent ? Bof... comme ...
Le baromètre de la mairie était fort sale, alors pour voir le vif-argent, le maire cure...
bof...comme tu dis que je dis parfois.
Je n'arrive pas à placer un bon calembour aujourd'hui...mais croyez-moi, je me fais de vifs reproches !
31 janvier : c'est la Sainte Marcelle, prénom de Mlle Lapompe laquelle est intarissable sur le "vif du sujet" !

Rappel des chapitres précédents pour ceux qui seraient arrivés récemment :
Expressio Phare-Ouest est composé
- d'un cul-de-basse-fosse dans lequel séjournent les collés du samedi,
- d'une cave [créée je pense pour les soiffards du lieu !],
- d'un atelier de maintenance,
- d'un bar ouvert à toute heure du jour et de la nuit. Les boissons sont servies* par Marcel,
- puis, on commence à monter dans les étages et on trouve le salon de coloriage dans lequel Houba-Hobbes passe le plus clair de son temps,
- le grand salon d'apparat,
- la salle de concert,
- au dernier étage, le salon rose. Y traîne... qui y veut ! et en particulier Marcelle Lapompe... et ses "sujets" !
- enfin au sommet, la lanterne dont le feu brille depuis 1905 grâce à God !
Et pis c'est tout.
Je n'invente rien : j'ai les plans établis par Elpepe - je crois - ou Lange. S'il passe par ici...

* afin que vous n'ayez pas trop mal aux yeux, je corrige ma grave, impardonnable, inexcusable, coupable "fôte" [servis au lieu de servies] si aimablement signalée plus bas, en ces termes (avant correction de l'auteur @ 139... mais heureusement le "copier/coller" existe ; sinon cette plaisante remarque [remplacée par un triomphant "Youpee", on se demande bien pourquoi] eut été perdue à jamais. Quel dommage !) : "Tu as vraiment déclaré la guerre aux participes passés. Avant tu te contentais de massacrer les verbes du premier groupe, maintenant tu élargis le champ de tes sévices. Il doit peut-être se trouver quelqu'un qui ne doit pas t'admiRey !"
Quelle exquise délicatesse... Rien que pour lire d'aussi agréables propos, ça me donne envie d'en faire d'autres ! Patience... ça viendra. Même les plus grands d'ici ont un jour failli... alors pensez ! "nous, les petits, les obscurs..."


... alors là... veux plus être collé !
Ne t'inquiète pas !
Collé à vie par l'Amiral, Lange y passe tous ses samedis. Tu as vu dans quelle forme il est !
Aucune torture ! Sinon Lange aurait pris ses ailes à son cou depuis longtemps !

réponse à . DiwanC le 31/01/2015 à 17h22 : 31 janvier : c'est la Sainte Marcelle, prénom de Mlle Lapompe laquel...
Youpee !
réponse à . DiwanC le 31/01/2015 à 17h22 : 31 janvier : c'est la Sainte Marcelle, prénom de Mlle Lapompe laquel...
Je t'avais fait une belle réponse mais une fois de plus Iznogod l'a fait disparaître. Les plans du phare sont sur le Picasa de l'amiral.
réponse à . DiwanC le 31/01/2015 à 17h38 : Ne t'inquiète pas ! Collé à vie par l'Amiral, Lange y...
veux plus être collé !...

"Ne t'inquiète pas ! 
Collé à vie par l'Amiral, Lange y passe tous ses samedis. Tu as vu dans quelle forme il est ! "
Faut dire que le bar est gratuit, et qu'au dernier étage le sujet est vif!
réponse à . mickeylange le 31/01/2015 à 18h54 : Je t'avais fait une belle réponse mais une fois de plus Iznogod l&#...
Bonjour toi !
Je t'avais fait une belle réponse.... J'aurais tant aimé la lire plutôt que... non rien... inutile de dépenser de l'encre !

Eh oui... M'sieur IznoG0od applique les méthodes de Sa Divinité : si on est trop longtemps sans appuyer sur le bouton "modifier", on se fait jeter.
Dis-nous : comment y va-t-on sur le Picasa de l'Amiral ?
Et quel sujet le vif duquel vous voulez que j'entre dans...je vous dis le sujet, c'est une tout première leçon de français...c'est du vécu, mais oui...

J'entre dans la salle de classe.
Je regarde autour de moi.
Je dis bonjour au professeur.

Et puis après ces phrases merveilleuses le prof prononce d'autres phrases auxquelles nous les élèves étions censés répondre "Oui, c'est correct." Seulement, moi, je croyais dire "We say correct."  
réponse à . DiwanC le 31/01/2015 à 17h22 : 31 janvier : c'est la Sainte Marcelle, prénom de Mlle Lapompe laquel...
... ben j'avais point vu... cependant, après lecture de 135 contribs on en sort quasiment écorché vif...
... mais tranchons dans le vif : "qui est sine peccato, primum in illam lapidem mittat !" ... et pis "omnia vincit amor"... et pis "in vino quequ'chose!"
DEVINETTE
Un nid de passereaux dans l'écurie d'un cheval anglais me rappelle que je suis à côté de la question du jour. Pourquoi ?
- parce que: horse eut geais
Pffffffff....
réponse à . Slepi le 31/01/2015 à 19h27 : ... ben j'avais point vu... cependant, après lecture de 135 contribs...
"in vino quequ'chose !"
Ce serait pas "veritas" ? ou quequ'chose comme ça ? 
Tiens ! 19 h 36 : c'est la bonne heure pour rendre visite à Marcel. Lange te racontera le "Phare"...
LaLibellule ! Joseta ! on vous attend !

réponse à . DiwanC le 31/01/2015 à 19h37 : "in vino quequ'chose !" Ce serait pas "veritas" ?...
Pourquoi pas ? il paraît qu'il y a du 'vino'...
... pour rester hors sujet.. paraît que le papa d'Achille Talon y sera...
... et avant qu'y soit plus maure que vif, faudra lui offrir une bière...
... qu'est-ce qu'y buvait déjà ?
réponse à . Slepi le 31/01/2015 à 20h06 : ... pour rester hors sujet.. paraît que le papa d'Achille Talon y ser...
Je ne sais pas ce qu'il buvait, mais Talon buvait dans un verre à pied...
réponse à . Slepi le 31/01/2015 à 19h27 : ... ben j'avais point vu... cependant, après lecture de 135 contribs...
Je suis reviendu.
Sans vouloir te jeter la pierre, tu as oublié la plus célèbre :
Cesarem legato alacrem eorum : Sumpti dum est hic apportavit legato.
... hum... son fils à lui, peut-être, chose certaine, y avait de l'estomac dans les Talon... HOP !
réponse à . SyntaxTerror le 31/01/2015 à 20h28 : Je suis reviendu. Sans vouloir te jeter la pierre, tu as oublié la plus c...
... mea culpa...
réponse à . DiwanC le 31/01/2015 à 19h16 : Bonjour toi ! Je t'avais fait une belle réponse.... J'aurais tant ai...
comment y va-t-on sur le Picasa de l'Amiral ?
Par ici
Merci !
Google... picasa...... et pis après ?
Parce que j'ai tapé ça avant de poser la question à Lange et suis tombée sur Expressio et les contrib.
réponse à . DiwanC le 31/01/2015 à 21h50 : Merci ! Google... picasa...... et pis après ? Parce que j'ai ta...
Would you like her to rephrase the question ?
Comme disait une pub ... pour Chanel ?
En gros, je n'ai pas compris la question !
réponse à . SyntaxTerror le 31/01/2015 à 23h30 : Would you like her to rephrase the question ? Comme disait une pub ... pour...
Vais essayer de m'exprimer plus clairement car j'utilise mais n'ai pas toujours le vocabulaire informatique qui convient... [Déjà que je n'ai pas d'orthographe, me d'mande ce que je fais là... enfin ça, c'est autre chose.]
Donc : dans un mois, dans un an, je veux retrouver le site que tu proposes ; quels mots dois-je taper dans la barre de recherche ? si ça s'appelle comme ça...
réponse à . DiwanC le 01/02/2015 à 00h07 : Vais essayer de m'exprimer plus clairement car j'utilise mais n'ai pas toujours...
pierduc
vu son nom de famille.
Au moment de la prise de sang, ne dites pas à l'infirmière : « Entrons dans le vif du sujet. » Elle pourrait bien pouffer de rire et vous piquer à côté de la veine…
(s) Philippe Degand

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Entrer dans le vif du sujet » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?