Etre / rester en rade - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Etre / rester en rade

Être laissé à l'abandon, à l'écart.
Par déformation, être en panne, ne plus fonctionner.

Origine

Voilà une métaphore dont on ne peut ignorer l'origine marine.

'Rade' est issu d'un mot de vieil anglais qui a donné 'road' (route) dans cette langue. Et chez nous, si dès le XIVe siècle, 'rade' a désigné "un bassin naturel ou artificiel où les bateaux peuvent s'abriter", il a aussi été utilisé au XVIe pour désigner une route.

C'est de cet endroit abrité où les navires peuvent attendre au calme que la tempête passe ou bien mouiller en attendant que l'équipage revienne de sa virée à terre après avoir bu et forniqué plus que de raison, que vient notre expression.
En effet, le bateau "en rade" est à l'écart du port[1], et entre être à l'écart et être (ou paraître) à l'abandon, il n'y a qu'un petit pas que certains se sont vite empressés de franchir (à la rame) au début du XIXe siècle.

C'est aussi parce qu'un navire qui est en rade est à l'arrêt, que le sens initial a été déformé pour désigner quelque chose qui ne marche plus, qui est en panne comme un véhicule également immobilisé (sans oublier que "en panne" vient aussi de la marine).

[1] À partir du XIXe siècle, un navire "en petite rade" était au mouillage près du port, tandis qu'un navire "en grande rade" en était éloigné.

Exemple

« Avec nos avions qui dament le pion au soleil, avec nos magnétophones qui se souviennent de "ces voix qui se sont tues", avec nos âmes en rade au milieu des rues, nous sommes au bord du vide, ficelés dans nos paquets de viande, à regarder passer les révolutions. »
Léo Ferré - Poète... vos papiers !

« D'autres Toulonnais qui font le décompte de toutes les entreprises financées sur fonds publics ici et qui n'ont jamais rempli le rôle qu'elles étaient censées remplir vous diront, désabusés, que "ce tunnel est un beau symbole pour une ville qui s'effondre sur elle-même". Toulon, dont le tunnel hélas, n'est pas resté seul en rade. »
Le nouvel observateur - Article du 20 mars 1997

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Etre / rester en rade » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Angleterreen To be in the lurchËtre dans le pétrin
États-Unisen To have seen better daysAvoir vu de meilleurs jours
Angleterreen To be consigned to / left on the scrap heapÊtre expédié au / quitté sur le tas de rebut
Angleterreen To be left to rot.Être laissé pourrir
États-Unisen To be stuckÊtre coincé/ bloqué
États-Unisen To be left high and dryÊtre laissé haut et sec
Espérantoeo Panei / en kacxo esti Être en panne/ dans la purée
Espagne (Catalogne)es Quedarse a l'estacadaRester sur la palissade
Espagnees PlantadoLaissé en rade.
Espagnees Quedarse en la estacadaRester sur la palissade
Espagnees Estar en el atolladeroÊtre dans le bourbier
Espagnees Quedarse atrancadoRester coincé / Rester bloqué
Argentinees Estar varadoÊtre en rade
Canada (Québec)fr Être / rester en rack
Canada (Québec)fr Être laissé de côtéêtre mis à l'écart
Italie (Sicile)it Èssiri mìsu ddi làtuÊtre mis de côté
Belgique (Limbourg)nl Op stoep gezatte zienÊtre mis sur arrêt
Pays-Basnl Gedumpt zijnÊtre laissé à l'abandon
Pays-Basnl aan zijn lot zijn overgelatenêtre livré à son destin
Pays-Basnl In zak en as zittenÊtre dans sac et cendre
Belgique (Limbourg)nl (Iemand) in perdel latenAbandonner (quelqu'un) en bataille
Pays-Basnl In de steek latenÊtre laissé à l'abandon / ne plus fonctionner
Brésilpt Estar / ficar zuadoÊtre / rester en rade
Roumaniero A ramane de carutaRester de charette

Voir aussi

Vos commentaires
Voilà une métaphore dont on ne peut ignorer l’origine marine
Ben tu vois, quand tu veux, God !
réponse à . Elpepe le 19/12/2008 à 00h19 : Voilà une métaphore dont on ne peut ignorer l’origine marine...
avant d’avoir lu plus avant les explications de God (qui sont quand même notre "petite dose de culture quotidienne") ... il était évident que c’était un clin d’oeil à l’Amiral !!! Elpepe, cela va de soi ...  but my Sailor man, you know this word : "road" = rade ? really, you speak old english ???

Ah, je m’y retrouve enfin au bout du tunnel ! Toulon, je connais un peu ... n’est-ce pas que God fit son apparition en gare, (GARDE A VOUS) devant nous autres, z’égarés et en rade depuis de longues minutes en attendant l’heure du rendez-vous ... hein Mickey, Momo ... et Syanne qu’on cherchait ! ... Le pied de grue qu’on a fait !!! (avec la trouille au ventre de rester en rade dans la gare, sans God et Godesse, et sans Elpepe et sa BB) Le "OUF" de soulagement quand on les a aperçus a dû s’entendre dans tout la RADE et de Marseille à Monaco ! 
Bon, à Toulon, il y a la petite rade, qui s’ouvre devant la darse vieille, et que la grande jetée sépare de la grande rade, qui s’étend entre le Cap Cépet à l’ouest et le Cap de Carqueirane à l’est. Et il faut aussi noter qu’un radier d’écluse ou de cale sèche, comme un bassin de radoub, composé d’un radier et de deux bajoyers, ont la même étymologie.
De même, les navires transportant des péniches de débarquement possèdent un radier immergeable, pour les mettre en flottaison au départ, et hors d’eau au retour (il est prévu qu’elles reviennent).
réponse à . cotentine le 19/12/2008 à 00h43 : avant d’avoir lu plus avant les explications de God (qui sont quand m&ecir...
Bon, par extension et dans le bâtiment, tout édifice, maison, immeuble, pont ou écluse, construit dans les règles de l’art, repose sur un radier. Il en est de même du soubassement d’une route, mais je n’avais jamais fait le rapprochement entre nos rade/radier/radoub/route et les perfides roads d’Outre-Manche.
réponse à . cotentine le 19/12/2008 à 00h43 : avant d’avoir lu plus avant les explications de God (qui sont quand m&ecir...
Nous y avons vu le Charles de Gaulle en rade aussi...

Certes l’expression vient de la marine mais je suppose que pour les grands marins tels l’AMIRAL, l’Amiral, Yann Eliès, Loïc Peyron et quelques autres dont nous suivons les tribulations autour du monde en ce moment, ce n’est pas la situation de prédilection.
réponse à . momolala le 19/12/2008 à 07h29 : Nous y avons vu le Charles de Gaulle en rade aussi... Certes l’expression...
Eliès est, de loin, celui à qui arrive la plus grosse tuile, et il déguste en grand, avec sa patte en rade et son impossibilité d’atteindre sa pharmacie pour se soulager de la douleur de sa fracture. Pour les autres, un mât qui tombe est certes très ennuyeux et frustrant, mais ils sont saufs, peuvent bricoler et faire route vers la terre. L’autre marin en position scabreuse, c’est Wavre, avec sa quille menaçant de riper ses galoches, car il risque de passer par le fond, et il n’a plus grand monde derrière lui pour le récupérer rapidement à la mer, en rade dans son radeau de survie.
Métaphore ou tu veux d’origine marine, mais anagrammes plutôt péjoratifs :

1) Être en rade :

-- rare édenté.
-- Rende ratée.
-- Rende tarée.
-- Âne de terre.
-- Rate de René.

2) Rester en rade :

-- Rende arrêtés.
-- Rare en désert.
-- Serre, ardente . . .
-- Rendes à terre.
-- Rendre tarées.
-- Ères en retard.
-- Rare : se tendre.

Anna MaréeBasse.
réponse à . SagesseFolie le 19/12/2008 à 08h19 : Métaphore ou tu veux d’origine marine, mais anagrammes plutôt...
Il faut aussi dater Nérée.

Anna - Chroniques
Y a t il un rapport avec une "radasse" ?
après avoir (...) forniqué plus que de raison,
là, God, il faudrait que tu te mouilles un peu (dans la rade) et que tu nous indiques quelle est la raison dans ce domaine !
un chat abandonné, à la mi-août, c’est une chat-rade. Quand il retrouve ses maîtres, il vient fièrement se frotter à eux : c’est la pas-rade : il est donc au pas-radis. (autrement dit : fini les radis , bonjour les croquettes Ronron ).
Ça dépend. Si tu es prêt à payer, oui.
Le bateau en rade,les marins partent forniquer avec les radasses,ce mot étant issu du verbe rader,radere en latin (effleurer,raser)..dont le participe passé à donné ras (rien à signaler et rez (rez de chaussée de jardin etc...)

Le marin allait effleurer la radasse,la complimentant sur son rez-de-chaussée, et le recevait dans son rez-de-jardin..(honi soit qui mal y pense :)))
Par déformation, être en panne, ne plus fonctionner.
ne plus être en rade c’est être déradé, d’où l’expression : courir comme un déradé.

Plus sérieux : En 1160 on utilise (Larousse de l’ancien français) le terme "rados = abri contre le vent" , et le radossement c’était l’action de se mettre à l’abri. (tiré de "ados" qui ne désignait pas les adolescents, mais l’appui, l’abri). L’origine anglaise du XIV mentionnée dans certains dictionnaires (de "rad = chevauchée, passage"), que tu reprends ici, God, me laisse donc très dubitatif.  
Je voulais tailler une bavette
avec ma copinette
sur l’herbette,
mais ce radin de soleil
s’est caché
et je suis restée
comme deux rond de flan...
réponse à . chirstian le 19/12/2008 à 09h05 : après avoir (...) forniqué plus que de raison, là, God, i...
Là, God est simplement jaloux de la Marine et des marins, mais la bave du ponton n’atteint pas le franc-bord...
réponse à . Elhouu le 19/12/2008 à 09h33 : Le bateau en rade,les marins partent forniquer avec les radasses,ce mot é...
Parfois même, il lui effeuillait l’entresol. Mais ce sont des histoires de marins en rade qu’on m’a racontées, je n’en ai aucune expérience personnelle.
réponse à . chirstian le 19/12/2008 à 09h34 : Par déformation, être en panne, ne plus fonctionner. ne plus &eci...
Plus sérieux
Faut pas exagérer non plus, hein ! Tout de suite, les menaces ! C’est le radeau de la démuse, ou quoi ?
Si j’avais un éditeur de partoche, avec une gratte électrique, je te jouerais une fugue en Farad de Brest.
réponse à . chirstian le 19/12/2008 à 09h34 : Par déformation, être en panne, ne plus fonctionner. ne plus &eci...
Après recherche, le "rad" anglais, qui a donné "road" serait à rapprocher, non du "rados: abri", mais de "rade" qui signifiait en vieux français : rapide, impétueux . Dans la même famille on trouve alors (fin XII) : radement = rapidement , radece = rapidité et même : radoi = courant de l’eau.
De sorte que le bateau qui se mettait à l’abri pour échapper au courant de l’eau, se mettait en rados pour échapper au radoi !
Ces termes, comme les termes anglais sont seulement des déformations du latin "rapidum".
Bon, j’ai gagné quoi ? Hein ? Hein ?  
réponse à . chirstian le 19/12/2008 à 09h53 : Après recherche, le "rad" anglais, qui a donné "road" serait &agra...
Le droit de ne pas rester en rade : tu reviens jouer la semaine prochaine. Et j’en profite pour te préciser qu’un radome, sur un navire de guerre, est un équipement permettant l’inflammation de la rade.
Si !
réponse à . chirstian le 19/12/2008 à 09h53 : Après recherche, le "rad" anglais, qui a donné "road" serait &agra...
Une mouche encore vivante ?  

L’origine indiquée vient du DHLF.
Un radiateur est un pilote de l’aéronavale chargé d’attaquer une rade.
réponse à . Elpepe le 19/12/2008 à 10h12 : Un radiateur est un pilote de l’aéronavale chargé d’at...
Là, Pépé, tu risques d’être radié...
Pour un "non-marin", c’est difficile d’intervenir dans cette avalanche de terme de la marine. Ce qui fait que je reste en rade.  

PS : Avalanche, cela ne vient pas de la marine quand-même ?
Il vaut peut-être mieux être radié que d’être en rade avec un radiateur en panne (de charpente :))
réponse à . PtiPat le 19/12/2008 à 10h25 : Pour un "non-marin", c’est difficile d’intervenir dans cette avalanc...
Mais si ! Un avalanchois pratique l’avalanche.
en attendant que l’équipage revienne de sa virée à terre après avoir bu
Un portail de bar pour ceux qui cherchent à s’occuper : cette page
réponse à . PtiPat le 19/12/2008 à 10h36 : en attendant que l’équipage revienne de sa virée à t...
Après la radasse, il y a eu l’entraîneuse, et maintenant l’hôtesse de bar. Belle évolution de carrière.
cette page
Effectivement
Un avalanchois pratique l’avalanche
mais je ne vois pas le lien avec la marine : il y parle de marécage de zangar.
Rassure-moi : un marécage ce n’est pas un terme de marine ?
(Ou alors un terme de marin d’eau douce, ... qui est resté en rade dans un marécage ! Cela n’est pas très glorieux !)  
Pas directement mais , par contre , ce mot vient de la marine , eh oui !!!!!!!! Dans le TDF , Mistral (Frédéric ) nous apprend qu ’ une " radasso " est " un balai fait avec de vieux cordages , dont on se sert pour nettoyer le pont d’un vaisseau " .
réponse à . PtiPat le 19/12/2008 à 10h43 : cette page Effectivement Un avalanchois pratique l’avalanchemais je ne vo...
On met les thons d’élevage dans des marécages. Pauvres bêtes...
réponse à . Elpepe le 19/12/2008 à 10h47 : On met les thons d’élevage dans des marécages. Pauvres b&eci...
Dans le jeu Avalanche, ou dans la réalité, le monde non virtuel ?
Bon je ne vais pas rester en rade ici au boulot, je pars rejoindre le pays des avalanches, et espère surtout profiter de la poudreuse, et ne pas rester en rade sous une tonne de neige.
Chers Expressionautes, à l’année prochaine, et ne restez pas en rade de bons mots et autres calenbours, contrepétries et annagrammes.
T’chao !  
réponse à . <inconnu> le 19/12/2008 à 10h47 : Pas directement mais , par contre , ce mot vient de la marine , eh oui !!...
Tout à fait, les "radasses" étant "trainées", paraît-il. Je trouve que c’est encore moins glorieux pour ceux qui en usent.
Que faisait Maaaaarceeeel avant d’être responsable du rade du phare ?
J’ai trouvé la réponse dans le TLFI
" J’aimerais bien, tout de même, aller un de ces jours patienter une demi-heure « Chez Marcel », rue de la Santé, en face de la taule. Les visages de ce rade appartiennent à des amis non admis au parloir, des amis des parents du détenu (A. SARRAZIN, L’Astragale, 1966, p. 135)."
réponse à . <inconnu> le 19/12/2008 à 10h47 : Pas directement mais , par contre , ce mot vient de la marine , eh oui !!...
Ne pas confondre avec la "radeuse" qui elle traîne sur le trottoir.
Même en rade l’esprit produit des pensées diverses et (a)variées.
Un extrait :

* Quand nous sommes en rade c’est que l’immobilisme avance ! Et c’est pas facile à arrêter l’immobilisme.. D’ailleurs, comme le disait Jacques Toubon, "même en avion, nous sommes tous dans le même bateau !"

* Quand il est en rade sexuelle, l’homme se maintient parfois en forme à l’aide d’exercices de gesticulation (gestion des testicules).

* Divorce : mise en rade du couple et, quelquefois, mise en rade scolaire de l’enfant. Car quand le père est brouillé avec la mère, l’enfant est parfois brouillé avec la grammaire. (pensée dédiée aux "instits" du site.)

* Cantonnier : métier stable, ou l’on est jamais en rade : quand on y est c’est pour la vie.

* La légende dit que dans la rade de Marseille, les mecs ont des bouilles à baise...

* Rot marin : senteur dégagée par l’haleine du marin qui, depuis qu’il est en rade, abuse de la bière. (Cela ne concerne pas notre Amiral, car nous savons, depuis la convention toulonnaise, qu’il ne boit que de l’eau ... ou du thé au romarin ! )
Pour revenir à nos moutons, je trouve que cette métaphore déhale l’imagination du marin en rade.
En effet, le bateau "en rade" est à l’écart du port
Et pourtant, mon slip "Petit Bateau" ne se trouve pas sur un porc écarri. Sur un pécari non plus. Et il n’a rien à voir avec un pet carré. Encore moins.
Allez, soyez chouette avec moi, là, me laissez pas en rade... siouplééééé...
C’est bizarre...
Cette expression me fait penser à Sardou:

Ne m’appelez plus jamais France,
la France, elle m’a laissé tomber...

Et De Gaulle, c’est pas mieux:
- le Charles qui est resté en rade, à Toulon,
- celui que Vichy a laissé en rade, et qui s’est pris une pelle, un fameux 18 juin,
- celui que Churchill, Staline et Roosevelt ont laissé en rade plus souvent qu’a son tour,
- celui que l’Algérie a renvoyé dans ses pénates après l’avoir laissé en rade, après le fameux "Je vous ai compris"
- celui que la France a laissé en rade après Mai 68

Il en a pris, des pelles, il en a vu, des rades: de face, de dos - oui, des dos-rades!
réponse à . file_au_logis le 19/12/2008 à 13h05 : C’est bizarre... Cette expression me fait penser à Sardou: Ne m&rs...
Et la rade orientale, c’est une est-rade ?
Oui, mais ce n’est pas là que certaines personnes font des pipes-rades. Pour cela, tu dois allez dans des établissements du genre Cuisse-Inn 
réponse à . file_au_logis le 19/12/2008 à 13h21 : Oui, mais ce n’est pas là que certaines personnes font des pipes-ra...
Pour quitter un mouillage tranquille - mare-rade -, la manœuvre s’appelle une décarre-rade.
ce n’est pas parce qu’on dé-grade un bâtiment, que son commandant doit faire des chats-rades pour s’en sortir. Et s’il a mangé des faillots avant, ce ne sera pas pour cela qu’il fera plus de pets-à-rade! Et s’il en fume, sera-ce pour cela de la came-à-rade?
Et si le commandant du bâtiment est Zorro, aura-t-il pour autant un masque-à-rade?
Que de questions existentialistes, là! Un vrai hit-pas-rade!
réponse à . file_au_logis le 19/12/2008 à 13h39 : ce n’est pas parce qu’on dé-grade un bâtiment, que son ...
joli ! en bord de mer, tu as bien cherché dans les algues ... à rade ! tu mérites a crazy hug et une bonne bour-rade !
réponse à . God le 19/12/2008 à 10h04 : Une mouche encore vivante ?   L’origine indiquée vient d...
L’origine indiquée vient du DHLF.
exact, mais tu conviendras que celle que je propose (et dont les sources sont nombreuses : aussi Littré 1863, Histoire de la langue française, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle, par Frédéric Godefroy etc...) est plus logique !
Mais je ne voudrais pas paraître rade -oter 
réponse à . file_au_logis le 19/12/2008 à 13h39 : ce n’est pas parce qu’on dé-grade un bâtiment, que son ...
Félicitations Fille-au-logis !
Ton intervention est rade-ieuse ! Cette utilisation du rad nous i-rade-ie de culture.
Mais pas de culture de rade-is, ni de rade-icelle.
Ni une rade-iation de rade-ium ou de rade-on.
Mais ne soyons pas rade-in de compliments.
Nous pouvons même le dire à la rade-io : bravo !  
Avez-vous vu que rade signifie aussi café, bar en argot ?
Et il n’y a pas que être et rester en rade. Il y a aussi Laisser en rade, qui veut plutôt dire laisser tomber, abandonner.
Sur ce, je vous laisse en rade, mais vous, ne restez pas en rade !

PtiPa-rade
réponse à . Elpepe le 19/12/2008 à 10h42 : Après la radasse, il y a eu l’entraîneuse, et maintenant l&rs...
Radasse, j’ai pas trouvé, mais radeuse oui.
C’est une péripatéticienne qui racole sur la voie publique !

Imaginez ! Etre en rade avec une radeuse ! Dans ce cas il vaut mieux laisser en rade, et se radiner, dare dare ...  
Hé les marins : il y a aussi radoub.
Mais c’est plus simple de dire Rester en rade, que dire Rester en bassin de rade-oub !
Bon je rade-ote ...
Ho les marins, vous n’êtes pas en rade ! Le PtiLarousse ne vous a pas oublié !
Rade-ioalignement, rade-iobalise, rade-iocompas, rade-iogoniomètre, rade-iolocalisation, rade-ionavigant, rade-ionavigation, rade-iophare, ... Y en a que pour vous !
Vu la température je retourne à côté du rade-iateur ...
réponse à . Elpepe le 19/12/2008 à 09h57 : Le droit de ne pas rester en rade : tu reviens jouer la semaine prochaine. ...
Alors, là ! Quelle mauvaise foi.

Tout le monde sait qu’un radome est un pleumeur en peau de baudou pour communiquer avec le telstar et que l’inflammation de la rade est une splénite.

Je le tiens des "Tornadoes".
réponse à . PtiPat le 19/12/2008 à 14h27 : Avez-vous vu que rade signifie aussi café, bar en argot ?...
Exact, et les prétentions de certains capitaines de bateau-lavoir à nous faire accroire que "rester en rade" vient de la marine sont vaines .

"Rester en rade" veut simplement dire "être dans un tel état qu’on ne peut sortir du bistrot".

Demande à Marcel "si j’avais des ailes".
Je n’ai plus de rade, dis... T’as pas cent balles ?
’Rade’ est issu d’un mot de vieil anglais qui a donné ’road’ (route) dans cette langue

Encyclopaedia Britannica nous dit que "roads" au pluriel veut dire : harbor, anchorage, harborage, haven, port. (Port, ancrage, abri côtier, etc ...)

Achetez-la maintenant, la Pound Sterling est au plus bas.
réponse à . PtiPat le 19/12/2008 à 14h27 : Avez-vous vu que rade signifie aussi café, bar en argot ?...
cf 27_28 : collé samedi !
réponse à . file_au_logis le 19/12/2008 à 13h05 : C’est bizarre... Cette expression me fait penser à Sardou: Ne m&rs...
Cette expression me fait penser à Sardou [...]oui, des dos-rades!

Tu voulais dire, je suppose, étant donné qu’on nage (c’est le cas de le dire...) dans les expressions marines, que Sardou est le petit nom de ces petits poissons tous serrés dans des boîtes? 
réponse à . SyntaxTerror le 19/12/2008 à 15h57 : ’Rade’ est issu d’un mot de vieil anglais qui a donné &...
(Port, ancrage, abri côtier, etc ...)

Porc en cage (et pourquoi pas en liberté?), abricotier, maison à la campagne etc.. En fait, rien à voir avec la marine.C’était juste un petit cadeau pour Elpépé
réponse à . PtiPat le 19/12/2008 à 14h47 : Ho les marins, vous n’êtes pas en rade ! Le PtiLarousse ne vous...
Deux fois déjà, que tu nous dis que tu vas nous laisser en rade. Tu as même dit à l’année prochaine !!! Apparemment, tu es encore par-là (-bas), alors je t’ai répondu sur la page d’hier et encore maintenant au cas où tu déciderais de venir faire un petit tour chez les expressionnautes restés en rade.
réponse à . horizondelle le 19/12/2008 à 17h08 : (Port, ancrage, abri côtier, etc ...) Porc en cage (et pourquoi pas en lib...
Oh, ça va, hein ! Collée samedi, avec PtiPat ! Lui à briquer les lentilles de Fresnel de la lanterne du phare, et toi àn trier les lentilles.
réponse à . Elpepe le 19/12/2008 à 17h13 : Oh, ça va, hein ! Collée samedi, avec PtiPat ! Lui &agra...
Samedi??? Tu ne serais pas à Bruxelles par hasard? 
C’est déjà moi qui avait fait le §27, mais je n’avais pas compris que rade était un bar ! (Bar, do-rade, on reste dans la poiscaille à ce que je vois !)

Pour la colle c’est de quelle heure à quelle heure, car il me faut partir demain !!!
(Enfin, avec la neige qu’il y a là-bas, j’ai peur de rester en rade (des Alpes, et non dans celle de Brest !) ...
réponse à . Elpepe le 19/12/2008 à 17h13 : Oh, ça va, hein ! Collée samedi, avec PtiPat ! Lui &agra...
Déjà magnifiquement briquées cette page et déjà toutes triée cette page
réponse à . PtiPat le 19/12/2008 à 17h18 : C’est déjà moi qui avait fait le §27, mais je n’a...
Et pour rester dans les alpes et les poissons, il y a donc les avale-royaume, et les avale-anchois 
réponse à . horizondelle le 19/12/2008 à 17h12 : Deux fois déjà, que tu nous dis que tu vas nous laisser en rade. T...
Ben oui, mais j’ai peur d’avoir attrapé le virus ! J’ai du mal à décoller.
Il va falloir que je trouver un lien pour rester connecté en vacances !
Ce serait dommage de rester en rade d’ordinateur ... et par là-même de rester en rade d’expressio .... !
réponse à . Elpepe le 19/12/2008 à 17h13 : Oh, ça va, hein ! Collée samedi, avec PtiPat ! Lui &agra...
Collé avec Horizondelle ! Waaaa ... Rien que pour cela je resterai bien en rade !  
réponse à . PtiPat le 19/12/2008 à 17h22 : Ben oui, mais j’ai peur d’avoir attrapé le virus ! J&rsq...
Addiction ? Tant mieux pour nous, mais si jamais tu dois nous laisser en rade, bonnes vacances quand-même.
réponse à . PtiPat le 19/12/2008 à 17h25 : Collé avec Horizondelle ! Waaaa ... Rien que pour cela je resterai b...
Bon, alors on va trier les lentilles ensemble?
réponse à . horizondelle le 19/12/2008 à 17h19 : Déjà magnifiquement briquées cette page et déj&agra...
Ben je vois qu’Horizondelle a déjà fait tout le travail : les lentilles sont briquées et triées. Qu’est-ce qu’on va faire en colle alors ? On va rade-oter ? Ou plus si affinité ?
Bon, je crois qu’il va falloir qu’on se coordonne. On tire chacun notre tour en simultané, cela fait un peu désordre ! 

God, il faut que tu améliores ton système : en effet quand on est en train d’écrire, on ne voit pas les autres messages qui sont en train d’arriver, et le message qu’on envoie tombe à côté de la plaque, et toute la saveur du message reste en rade !
réponse à . PtiPat le 19/12/2008 à 17h35 : Bon, je crois qu’il va falloir qu’on se coordonne. On tire chacun no...
Ca c’est bien vrai 
réponse à . horizondelle le 19/12/2008 à 17h21 : Et pour rester dans les alpes et les poissons, il y a donc les avale-royaume, et...
Poisson Avale-anchois, Okaaay ..

Alpes Avale-royaume ??? cette page
C’est parceque c’est Suisse ? Haaa !!!
Oh my GOD ! Et ça continue !
Mais jusqu’où allons-nous aller ? Là on tourne en rond dans la rade ! Et cela pourrait continuer longtemps, si on ne trouve pas un moyen rade-ical de stopper cela ! STOP !  
réponse à . PtiPat le 19/12/2008 à 17h45 : Oh my GOD ! Et ça continue ! Mais jusqu’où allons-...
Aahh ? Je ne vois plus rien venir depuis au moins cinq minutes ! Horizondelle est donc aux abonnés absents ? Elle me laisse en rade ? Je n’ai donc plus qu’à tirer ... ma révérence, et vous laisser en rade ... (Pour la n ième fois au moins !)  
sur Expressio, on ne dit pas que ceux qui sont heureux, en rade, sont ra-dieux mais ra-God
réponse à . PtiPat le 19/12/2008 à 17h54 : Aahh ? Je ne vois plus rien venir depuis au moins cinq minutes ! Horiz...
C’était internet qui m’a plantée là. Plus de connexion, en rade l’Horizondelle! 
réponse à . chirstian le 19/12/2008 à 17h59 : sur Expressio, on ne dit pas que ceux qui sont heureux, en rade, sont ra-dieux ...
ra-God
Comme Râ-God-rat-phobie?
réponse à . PtiPat le 19/12/2008 à 17h41 : Poisson Avale-anchois, Okaaay .. Alpes Avale-royaume ??? cette page C&rs...
Oupss. Je ne connaissais même pas cette histoire. C’était juste pour te faire tilter sur avalanche.
Toujours pour les marins.
Attention, il y a rade et rade. Je m’explique :

"Être en grande rade, être au mouillage dans la partie de la rade la plus éloignée du port. On dit en un sens contraire : être en petite rade. "

Maintenant je ne vois plus la rade sous le même oeil ...
C’est comme pour les radis, il y en a des petits, et il y en a des grands. (Qui piquent plus soit dit en passant.)
Est-ce que les grandes radent piquent plus que les petites ?

(Bon là je crois qu’il faut que je prenne mes vacances ...)  
réponse à . PtiPat le 19/12/2008 à 18h09 : Toujours pour les marins. Attention, il y a rade et rade. Je m’explique&nb...
Tu commences à dérader?
réponse à . PtiPat le 19/12/2008 à 17h35 : Bon, je crois qu’il va falloir qu’on se coordonne. On tire chacun no...
God, il faut que tu améliores ton système
Pourquoi pas, une fois que l’éditeur de partoche sera fini...
Autre précision :
"Les marins disent toujours : Tel navire est en rade, va en rade, etc. et non il est à la rade, il va à la rade."
Et oui ! Il fallait le préciser !
Ici, on dit que l’on va sur la rade, un bien bel endroit, peu fréquenté ces temps-ci à cause du froid, excepté quelques courageux qui ont sauté hier dans une eau à 6°. Faisait meilleur dans l’eau que dehors. Mais quand-même...
Henri en rade rendit le riz et rit de tout son radelier. Il rada la marche et... RAD daa daaa daaa.
Autre précision, pour les expressionautes des siècles passés, comme Love and Drink par exemple :

"Dans le XVIIe siècle on a dit quelquefois les rades pour la rade, comme les Anglais qui disent the roads : Le roi a été surpris d’apprendre par les lettres du sieur de Seuil, que vous fussiez encore aux rades de Brest, Seignelay à Chasteaurenaut, 10 janv. 1670, dans JAL. "

C’est dingue, non ? Non ? Ah bon ! Bin tant pis ...
Il y a des jours, comme ça, où le monde où nous vivons, en 1203, semble démesurément éloigné du monde où vous êtes, vous, en l’an 2008.
Ainsi le mot "mar" désigne pour nous la mer, tandis que l’adjectif "rade" (du latin rapidum) signifie, comme l’a justement noté ce matin Chirstian-de-la-Lune, rapide, mais encore impétueux, violent. L’alliance de ces deux mots évoquerait donc pour nos esprits médiévaux une mer déchaînée. Alors que vos esprits modernes ne verraient dans cette alliance qu’une grosse marrade.
réponse à . horizondelle le 19/12/2008 à 18h20 : Ici, on dit que l’on va sur la rade, un bien bel endroit, peu fréqu...
Et dans ce cas, une fois sur la rade, on dit qu’on plonge dans la rade, ou qu’on plonge en rade ? Hein ?
La seule chose qu’on sait c’est qu’on ne plonge pas à la rade, mais à la nage.

En tout cas 6°C c’est froid ! Et à cette température on a vite fait de rester en rade ...
réponse à . horizondelle le 19/12/2008 à 18h22 : Henri en rade rendit le riz et rit de tout son radelier. Il rada la marche et......
Ah, bin elle est ra(i)de ton histoire !
Comme l’escalier dans lequel Henri s’est cassé la figure !
Voilà encore une petite photo "nuages sur la rade" cette page Et bye bye à demain, pour les ceusses qui seront là. S’il y en a 
réponse à . horizondelle le 19/12/2008 à 18h39 : Voilà encore une petite photo "nuages sur la rade" cette page Et bye bye ...
Bye bye !
Et à demain en colle donc, à nettoyer les lentilles du phare de la rade de Genève ?
réponse à . Lovendric le 19/12/2008 à 18h32 : Il y a des jours, comme ça, où le monde où nous vivons, en ...
Oh noble chevalier, donc autrefois quand vous étiez pressés, vous disiez :
"Je dois m’en aller rade, rade" , alors que de nos jours on dirait :
"Faut qu’j’me cass’ dare dare" ...  
réponse à . PtiPat le 19/12/2008 à 19h07 : Oh noble chevalier, donc autrefois quand vous étiez pressés, vous ...
Attention, à ne pas confondre avec "Casse toi pauv’c.." qui est maintenant réservé à une certaine élite !  
réponse à . God le 19/12/2008 à 18h13 : God, il faut que tu améliores ton systèmePourquoi pas, une fois qu...
J’espère bien !
réponse à . chirstian le 19/12/2008 à 09h53 : Après recherche, le "rad" anglais, qui a donné "road" serait &agra...
Bonsoir à tous. Pardon si on l’a déjà dit mais, je n’ai pas le temps de lire jusqu’au bout.
Tu dis : radement = rapidement. En Wallon on dit "rademint" pour rapidement.
réponse à . chirstian le 19/12/2008 à 09h53 : Après recherche, le "rad" anglais, qui a donné "road" serait &agra...
Dans la même famille on trouve alors (fin XII) : radement = rapidement , radece = rapidité et même : radoi = courant de l’eau.
En wallon, nous disons : "ça va rade" . Explication sur cette page. Je ne peux donc qu’applaudir à ton explication. 

Ben voilà Mident confirme. 
une panne sexuelle, durant le kamasutra, et vous restez en rade ? Vous finissez donc la nuit en kama-rade.
Bonne nuit, je vous souhaite de ne pas. 
réponse à . chirstian le 19/12/2008 à 22h28 : une panne sexuelle, durant le kamasutra, et vous restez en rade ? Vous fini...
Qu’a ma soute ? Rade ! Tiens, je te dessine la tête de BB : 
Pour répondre au # 9:
Parmi les dames qui vivent de leurs charmes il y a plusieurs catégories.
Depuis le super canon tarifé Rolleix, sapé Prada qui ne tapine pas mais à qui on téléphone en lui demandant si il veut bien et que l’on appelle call-girl jusqu’à la pauvre fille à matelots qui traine sa déchéance dans les bouges portuaires les plus sordides et que l’on appelle radasse.
Mais pourquoi radasse ?
Parceque autrefois, une fois l’an, on nettoyait la rade en trainant ( d’où l’autre appellation de trainée ) sur le fond le plus vieux filet du port qui était sacrifié pour cette tache et ce filet était appellé la radasse.
C’est par analogie au filet qui ramasse tout ce qui traine que l’on nomme ainsi les putains d’Amsterdam de Hambourg ou d’ailleurs.......
réponse à . tytoalba le 19/12/2008 à 20h28 : Dans la même famille on trouve alors (fin XII) : radement = rapidemen...
En wallon, nous disons : "ça va rade" .

Tu as écrit ça en 2008 et je peux te dire qu’en 2012, c’est la même chose ! J’espère n’avoir choqué personne.
réponse à . SagesseFolie le 19/12/2008 à 08h19 : Métaphore ou tu veux d’origine marine, mais anagrammes plutôt...
Métaphore ou tu veux d’origine marine, mais anagrammes plutôt péjoratifs :
Péjoratives, péjoratives !

Voici, pour ne pas rester en raque* :

– Rendre ratées
– Renarde reste
– Tarer denrées

* Rester en raque : expression similaire = rester planté, en panne, embourbé. cette page
Est-ce dialectal ou français ?
réponse à . PtiPat le 19/12/2008 à 14h27 : Avez-vous vu que rade signifie aussi café, bar en argot ?...
Ah ben, pour moi, il signifie plutôt "comptoir (de bistrot)". Ainsi, on parlera d’"un loufiat derrière son rade"... Hein, Marceeeel ? Ensuite, par extension, ce serait devenu le bistrot lui-même: San-A évoque parfois un "rade de banlieue". 
réponse à . <inconnu> le 15/03/2012 à 07h35 : Métaphore ou tu veux d’origine marine, mais anagrammes plutôt...
Le Littré (1880) :
RAQUE (s. f.)[ra-k’] : Terme de marine. Boule percée pour faire un racage.

Reverso :
racage  : nom masculin singulier (marine) collier de boules de bois disposé autour d’un mât pour diminuer le frottement d’une vergue.
Et un petit haïku ? Pour rester dans la marine, le haïku du naufragé :


en rade sur un radeau
enfin une dorade
c’est donc l’eldorado
En wallon, nous disons : "ça va rade" .
Brest, Toulon, Mers-el-Kébir, Scapap Flove, Norfolk, etc.
est-ce que "crade" viendrait de "rade" ? Parce que le savon est resté en rade, ou qu’il n’y a pas d’eau courante ?
En rade de gnôle
J’ai fait le guignol
Sur une estrade.
Camarades,
Campagnols,
Quel imbrogliol,
Quelle salade,
Le cholestérol
M’a rendu malade.
L’alcool
Pétarade
Dans la panade
De ma fiole.
Mascarade
De mariole,
Capilotade
De roubignoles,
Voici la fin des palindrôles
Et autres anagrammades.
Depuis hier, je suis très enrhumé et c’est pas la grande forme, ce qui représente un avantage pour vous, puisque j’interviens moins.
------------------------------------------------------------------------------------------------
Zeus avait construit un petit abri à Io dans un port de l’Égée, pour pouvoir être toujours en communication avec la rade d’Io.
Et voici venue l’heure de   La Minute informatic-tac 

Question : J’ai donné du fromage à la souris de mon PC. La souris n’a pas mangé le fromage, mon chat n’a pas mangé la souris, mais il a mangé le fromage. Qu’en pensez-vous ?

Réponse : Que votre chat se désintéresse de l’informatique.

Et voilà, simple et efficace ! À demain pour une nouvelle question !

"La Minute informatic-tac" vous a été offerte par Joyeux Gerbeur® dual, le vomitif-laxatif intégral.
réponse à . chirstian le 19/12/2008 à 14h24 : L’origine indiquée vient du DHLF. exact, mais tu conviendras que ...
Je ne doute pas un instant de tes sources, ne voulant pas subir un ignem rapidum Jovis foudroyant. Mais je n’ai pas les livres que tu cites et je n’aime pas rester en rade.

Ma recherche internet sur le mot rapidum n’a pratiquement abouti qu’a un site archéologique d’Algérie : la lecture du début de la vidéo à cette page suffit. Je n’ai rien trouvé sur l’ancien français "rade", ni sur ses dérivés. Si quelqu’un a des liens internet, je suis preneur.

Je possède par contre un livre écrit par René Garrus étymologiste connu pour une rigueur qui lui fait écarter les hypothèses mal étayées, fussent-elles séduisantes.

Pour lui, il y a au départ le latin rapere : emporter violemment. Ce mot devient rapire en latin vulgaire et aboutit, en français, à ravir.

Un texte du Nouveau testament, une phrase de la première Épître de Paul aux Thessaloniciens (4,17), a joué un rôle considérable dans l’évolution du sens du verbe ravir :
—« Au dernier jour, disait Paul, nous seront emportés (rapiemur dans la tradition latine) sur la nuée à la rencontre du Seigneur. »

Les anciennes traductions françaises, utilisant le latin vulgaire, écrivaient « nous serons ravis ». D’où le nouveau sens : être ravi c’est être transporté au ciel . . . voire au septième ciel.

Ce sens de« transport de l’âme » s’est déformé en « enlèvement » assuré par le mot rapt issu du latin raptus, un dérivé du mot rapere.

Rapidus est un adjectif dérivé du même mot, signifiant « qui emporte violemment » et qui s’appliquait essentiellement au courant des fleuves, prenant peu à peu le sens d’« impétueux, prompt ». Il nous a donné l’adjectif rapide, ainsi que le nom les rapides désignant le segment torrentueux d’un cours d’eau, très proche donc du sens originel.

En conclusion je dirais donc que, pour ma part, dans le match God-Chirstian le score est de un partout, la balle est au centre !    
On peut aussi y "rester", sur le rade-eau de la Méduse par exemple. Et également rester en rideau.... ou y grimper, c’ est selon.
réponse à . SagesseFolie le 15/03/2012 à 10h14 : Je ne doute pas un instant de tes sources, ne voulant pas subir un ignem rapidum...
Il est clair que les considérations sur les mots ravir et rapt sont plutôt hors-sujet mais je les ai trouvées si . . . ravissantes que j’ai voulu vous en faire profiter.
Je ne peux résister à l’envie de vous faire profiter de cette excellente anagramme :
rade, rade –> dare-dare.
Voilà, bon nonanniversaire à tous et que les filles soient encore plus belles que des wagons !(Märklin)
réponse à . SagesseFolie le 15/03/2012 à 10h14 : Je ne doute pas un instant de tes sources, ne voulant pas subir un ignem rapidum...
dictionnaire d’ancien français : voir rados et radossement sur cette page
quant à ados : voir cette page : suffisait de demander, je n’ai pas peur de rade-ôter  ! 
Dans le grand chaudron sur l’origine de « rade », j’ajoute une louche !

Avant d’en arriver là*, le mot a fait un loooong voyage passant en Celtie avec « reda » (chariot) et quelques petits arrêts : latin (raeda), bas latin, germain, vieil anglais (rad), anglo–saxon (râd, d’où le normand « rade » = sentier mais pas n’importe lequel ce serait trop simple ! le sentier formé par le passage des piétons dans un champ).

N’ partez pas : ce n’est pas fini ! A. Rey trouve encore quelque radicelle du côté de l’ancien haut allemand.

Vers 1483, on retrouve enfin notre « rade » [parfois écrit « radde », c’est alors un anglicisme ancien] qui s’arrête définitivement pour l’instant ( !) dans le bassin où se reposent les bateaux.

Puisque nous v’là arrivés, terminons avec le verbe « dérader » (que je ne retrouve qu’une seule fois chez tous les voisins du dessus, employé malicieusement par horizondelle @ 81) et qui signifie « emporter hors de la rade par les courants, le vent ».
Etonnant, non ? 

* avec l’aimable participation du DHLF.
réponse à . <inconnu> le 15/03/2012 à 11h54 : Je ne peux résister à l’envie de vous faire profiter de cett...
Mais, God te damne, tu n’as pas fait toute la cage d’escalier : va voir à l’étage 92.
réponse à . DiwanC le 15/03/2012 à 12h33 : Mais, God te damne, tu n’as pas fait toute la cage d’escalier :...
Meat coule pas.
Si tu avais connu Märklin, tu aurais vu les choses différemment, par exemple "rade sodie in blue".
C’est à Vienne que le petit Johann composa la Marche de Rade-Etsky! C’est vrai que c’est une ville protuaire sur Lebo d’Ane Ubbleu...
Pirlouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit!
Et Monsieur de Rade-y-Gay, pourquoi dit-il "Je ne suis pas celle que vous croyez"?
Il me semble indispensable de vous rappeler que 2 π rad = 360°.
réponse à . DiwanC le 15/03/2012 à 12h31 : Dans le grand chaudron sur l’origine de « rade », j...
Pour moi, il n’y a qu’une seule rade au monde qui vaille la peine : c’est la rade de Toulon !
Bien sûr je ne suis pas du tout objectif : c’est la rade de mon enfance. . .

J’ai écrit (il y a quelques années) un texte, véridique, ou elle joue un grand rôle. C’est un texte un peu long (un peu plus de quatre pages), mais je l’offre aux Expréssionautes qui désirent le lire.

Il se trouve à cette page.
J’aimerais juste, si vous le jugez bon, lire vos commentaires à son sujet.
réponse à . SagesseFolie le 15/03/2012 à 13h41 : Pour moi, il n’y a qu’une seule rade au monde qui vaille la peine&nb...
1) SAVOUREUX et inattendu ! (Ce qui n’implique ni vouvoiement ni tutoiement.)
2) Tu as 22815 jours. Re-bon nonanniversaire !
réponse à . PtiPat le 19/12/2008 à 14h36 : Radasse, j’ai pas trouvé, mais radeuse oui. C’est une p&eacu...
Radasse, c’est à l’origine une expression marseillaise. La radasse est un filet de pêche accroché à un cadre qu’on laissait traîner au fond de la mer pour ramasser les oursins. De nos jours ce mot désigne une péripatéticienne pathétiquement en fin de carrière, et que les marins en bordée laissent souvent en rade.
A noter que le matelot en uniforme, pour honorer ces dames, doit baisser le pont (rabat situé à l’avant du pantalon). Encore que, devant une radasse, le vit reste baissé sous le pont...
réponse à . ergosum le 15/03/2012 à 16h27 : Radasse, c’est à l’origine une expression marseillaise. La ra...
Sous le pont-levis ? 
réponse à . Rikske le 15/03/2012 à 07h37 : Ah ben, pour moi, il signifie plutôt "comptoir (de bistrot)". Ainsi, on pa...
Par extension, en effet :

Quand l’ baba cool cradoque
Est sorti d’ son bus VolksWagen
Qu’il avait garé comme une loque
Devant mon rade

Et quand le loufiat reste en rade, c’est là qu’on le surnomme : Marcel Kébir.
réponse à . SyntaxTerror le 15/03/2012 à 16h34 : Par extension, en effet : Quand l’ baba cool cradoque Est sorti d&rs...
:&rsquo)  :&rsquo)  :&rsquo)
réponse à . SagesseFolie le 15/03/2012 à 13h41 : Pour moi, il n’y a qu’une seule rade au monde qui vaille la peine&nb...
Sympa, bien écrit et rafraichissant. Merci pour ce petit bon moment.
réponse à . SagesseFolie le 15/03/2012 à 13h41 : Pour moi, il n’y a qu’une seule rade au monde qui vaille la peine&nb...
Alors que tu pratiquais l’école buissonnière, je terminais mon service militaire pas très loin de toi, à Hyères. Horrible souvenir … Aussi ton texte est venu rafraichir ma soirée et éveiller plein de souvenirs d’enfance. Comme nous étions heureux lorsque nous cachions à nos parents quelques petites désobéissances ! Et comme nous étions malheureux en même temps de les avoir trompés. Merci.
réponse à . SagesseFolie le 15/03/2012 à 13h41 : Pour moi, il n’y a qu’une seule rade au monde qui vaille la peine&nb...
TRÈS sympa !
À quand le deuxième épisode des folles aventures de Mickey et Kako ?
réponse à . SagesseFolie le 15/03/2012 à 13h41 : Pour moi, il n’y a qu’une seule rade au monde qui vaille la peine&nb...
Plus personne ne s’étonnera de ton pseudo ... SagesseFolie.

Merci de nous donner à lire un souvenir d’enfance, si joliment raconté.
réponse à . SagesseFolie le 15/03/2012 à 13h41 : Pour moi, il n’y a qu’une seule rade au monde qui vaille la peine&nb...
Une aimable promenade dans le monde innocent de l’enfance... Et quelle belle et souriante image de conclusion !
Merci aux six qui ont si gentiment répondu. J’ai répondu individuellement aux témoingnages sur canal 12.

Quand j’ai relu ce texte, après ces années et avant de vous le présenter, je lui ai trouvé plein de petits défauts d’écriture et même des fautes d’orthographe. Je le reprendrai quand j’en aurai le temps.
Il n’y a pas, God, d’autres aventures de Kako et moi, les autres textes que j’ai écris sont des nouvelles, bien plus longues et qui ne sont réelles que parce que je les ai totalement imaginées d’un bout à l’autre. Il faudra que je reprenne ces textes aussi.

Peaufinez, peaufinez, comme y disait . . . 
réponse à . SagesseFolie le 16/03/2012 à 06h21 : Merci aux six qui ont si gentiment répondu. J’ai répondu ind...
Il n’y a pas, God, d’autres aventures de Kako et moi
Là, tu m’étonnes. Il doit bien y en avoir, cherche un peu. 
réponse à . SagesseFolie le 15/03/2012 à 13h41 : Pour moi, il n’y a qu’une seule rade au monde qui vaille la peine&nb...
Superbe, Pagnol n’aurait pas renié.

Pas beaucoup de temps de lire en ce moment, j’ai du sauter 3 expressio, les petits travaux de jardinage reprennent tout doucement. Mon dada, c’est les fleurs. 
On va pas revenir sur la "radasse", les ceus qui lisent les VDD ont eu l'explication....

Bon, puisque toute cette expression tourne autour de la marine ressortons la marque de fabrique, le sceau, la signature, la Marseillaise de Georges, celle qu'absolument tout le monde a fredonné au moins une fois dans sa vie....

Les copains d'abord

Marceeeeeeeeel !...aujourd'hui la marine est à l'honneur donc à toi celui de faire le café !
Hé ben tout le monde est en rade aujourd'hui......
réponse à . BOUBA le 28/08/2017 à 09h09 : Hé ben tout le monde est en rade aujourd'hui.........
On a déjà tout donné plus haut.
réponse à . <inconnu> le 15/03/2012 à 07h35 : Métaphore ou tu veux d’origine marine, mais anagrammes plutôt...
embourbé
ANAGRAMME de Rester en rade
Désenterrera
Finement joué, c'est avec des interventions de cet acabit que tu vas relancer le site ! 
Un rade, c'est aussi un bistrot dans la langue verte utilisée notamment par San-Antonio (ce n'est pas LPP, fin connaisseur, qui me contredira).
Donc, rester en rade c'est rester appuyé au bar plutôt que de rentrer voir bobonne, non ?
Maintenant que j'ai lu les VDD, je vois que d'autres y avaient pensé avant moi (#48 et 54).
Bon , je serai collé samedi, ça m'apprendra à intervenir avant de lire
 
réponse à . gonalzako le 28/08/2017 à 10h40 : Maintenant que j'ai lu les VDD, je vois que d'autres y avaient pensé avan...
C'est bien qu'est ce que je dis depuis des lustres...vu qu'on n'a plus que des redifs à se mettre sous la dent, faut faire comme si y avait rien au dessus....
Sinon le forum va rester en rade...
.et pissétou !
réponse à . BOUBA le 28/08/2017 à 11h29 : C'est bien qu'est ce que je dis depuis des lustres...vu qu'on n'a plus que des r...
Je suis d'accord avec toi, mais certains se délectent du passé qui à leurs yeux est la référence non pas première, mais ultime. Je pense que pour eux le présent n'est que le futur du passé et que pour entrevoir le futur ils se servent d'un rétroviseur.
réponse à . BOUBA le 28/08/2017 à 09h09 : Hé ben tout le monde est en rade aujourd'hui.........
Ah ! ça va, ça va, on arrive ! Ce n'est pas la peine de crier comme ça... Y a pas le feu en rade...

Bon alors... not' Georges... Point d'expression telle quelle dans ses chansons... Et pis j'en ai ras le pompon* des "Copains d'abord"... Ne reste plus qu'un p'tit tire-couettage...

Être/rester en rade : Être laissé à l'abandon, à l'écart... "Être laissé à l'écart" ou le décider soi-même :

Je vivais à l'écart de la place publique,
Serein, contemplatif, ténébreux, bucolique...
Refusant d'acquitter la rançon de la gloir',
Sur mon brin de laurier je dormais comme un loir.
Les gens de bon conseil ont su me fair' comprendre
Qu'à l'homme de la ru' j'avais des compt's à rendre
Et que, sous peine de choir dans un oubli complet,
J' devais mettre au grand jour tous mes petits secrets.


Eh oui ! Les merveilleuses trompettes !
Attardez-vous sur les paroles... et puis écoutez...

* de marin, 'videmment ! 

Ce jours là, Germaine rescapée du Titanic ne grimpait pas encore aux rideaux.
Le 14 avril 1912 n'ayant pas de place dans une embarcation de sauvetage, elle grimpa sur un radeau et fut recueillie quelques heures après. A l'origine de la catastrophe, elle avait demandé des glaçons pour son lagon bleu. La machine à glaçons étant vide, pour satisfaire Germaine le Titanic s'est approché d'un iceberg. Vous connaissez la suite. Elle a raconté son histoire aux journalistes des dizaines de fois. Mais aux journalistes, elle a dit "grimper sur un radeau" devenu dans les journaux "grimper aux rideaux" va savoir pourquoi !
Marceeel deux lagons avec des glaçons !
réponse à . mickeylange le 28/08/2017 à 11h58 : Ce jours là, Germaine rescapée du Titanic ne grimpait pas encore a...
réponse à . gonalzako le 28/08/2017 à 10h40 : Maintenant que j'ai lu les VDD, je vois que d'autres y avaient pensé avan...
Depuis le temps que je vous dis qu'il faut lire ou relire les voisins du d'ssus ! Pas seulement pour ne pas répéter ce qu'ils ont écrit, mais pour ne pas se priver de quelques jolies histoires, de savoureux traits d'esprit ou de joyeux jeux de mots.

Lire les voisins du d'ssus, c'est découvrir le souvenir de SagesseFolie [@121 et "cette page"]... c'est déguster la fine et subtile définition de "radasse" donnée par un ancien d'ici : @ 99 

Et pis, à c' compte-là, vois pas pourquoi je vais me fatiguer à lire ceux frais du jour...
Je cherche à appliquer l'expression à Brassens ? Eh ben j' vous colle "Les copains", sans plus me soucier de ce qu'a écrit Bouba à 5 h 13.

réponse à . Mintaka le 28/08/2017 à 11h38 : Je suis d'accord avec toi, mais certains se délectent du passé qui...
... certains se délectent du passé qui à leurs yeux est la référence non pas première, mais ultime.

Aimez-vous le passé
Et rêver d’histoires
Évocatoires
Aux contours effacés ?

Les vieilles chambres
Veuves de pas
Qui sentent tout bas
L’iris et l’ambre ;

La pâleur des portraits,
Les reliques usées
Que des morts ont baisées,
Chère, je voudrais

Qu’elles vous soient chères,
Et vous parlent un peu
D’un cœur poussiéreux
Et plein de mystère.


Paul-Jean Toulet (Écrivain et poète - 1867-1920)

Je ne sais pas ce qui m'attend - si ce n'est une mort certaine, mais ça je m'en fous ! - je ne sais pas si demain sera souriant ou sombre... mais je sais ce qu'était hier...
♪♫♫♪♪ Il est toujours joli le temps passé... ♪♫♪♪

réponse à . mickeylange le 28/08/2017 à 11h58 : Ce jours là, Germaine rescapée du Titanic ne grimpait pas encore a...
- Marceeel ! deux lagons avec des glaçons !
Ah ! bah voilà une idée qu'elle est bonne ! 
Pour les nostalgiques des jours finis...

Elle se prénommait Blanche. Il s'appelait Louis...
Blanquette et Lou s'aimaient d'un amour fou !
Partait-il traire les bêtes ? Cinq minutes après, elle poussait la porte de la chèvrerie :
- Lou ! Y es-tu ?
... et s'enfuyait en courant, certaine qu'il la poursuivrait en criant :
- Je vais te dévorer toute crue !

La rattrapant, il l'effeuillait comme une marguerite, jetait ses habits dans les nues ; ils s'en allaient baigner dans l'eau claire de la fontaine toute proche... et le jeu plaisait à l'ingénue !

Seulement... seulement, il y avait Seguin, leur voisin... Un atrabilaire, un aigri, un jamais aimé, un laissé en rade qui un jour – ivre de jalousie et de vin vieux – d'un coup d'escopette, tua le Lou. Folle de chagrin, Blanquette lui fracassa le crâne...

C'est que nous aussi, au village, on a de beaux assassinats...

S''cusez-moi M'sieur Daudet... et merci M'sieur Brassens..

Elle a tué Seguin ! 
Euh... Ne te mets pas dans un tel état... C'est juste une histoire, tu sais... une histoire comme il en traîne tant sur Expressio...

Et pis, Seguin c'est comme Phénix... comme le furet des bois... tu le tues ici, il renaît là.
Demain, tu le retrouveras gambadant dans les prés ou buvant un pot avec un légionnaire en retraite... câlinant Blanquette ou pourchassant le loup... ou le contraire !

Ça va aller ? Ou veux-tu que je te prenne un rendez-vous chez une neuneurologue réputée ?

BeeBee ! Y a une urgence !


réponse à . DiwanC le 28/08/2017 à 18h15 : Euh... Ne te mets pas dans un tel état... C'est juste une histoire, tu sa...
Bon alors ça va, mais il y en a, à qui ça va pas plaire. 
Mais c'est pas grave.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Etre / rester en rade » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?