Faire litière de... - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Faire litière de...

Ne faire aucun cas, ne tenir aucun compte de...

Origine

Si le sens usuel et actuel de l'expression date du XVIe siècle, elle a eu, avant et après, d'autres significations.

Ainsi, lorsqu'elle apparaît, vers le début du XIIIe siècle, elle a le joyeux sens de "couvrir le sol de cadavres".
Au début du XIVe, elle s'emploie aussi pour dire qu'on "jouit d'une femme".
Et, après le XVIe, Corneille lui fera aussi dire "répandre à profusion", sans aucun sens de mépris.

À la fin du XIe siècle, le mot 'litière' a d'abord désigné "une couche d'objets". Puis, au XIIe, il a pris deux sens bien différents puisqu'il a aussi bien désigné ce qu'on appelle aujourd'hui un brancard, qu'une couche pour les animaux formée de feuilles sèches ou de paille.

Et c'est précisément cette dernière signification qui nous intéresse ici, car une telle litière est destinée à être foulée aux pieds sur un sol plus ou moins propre, donc à devenir vite quelque chose de peu ragoûtant. Ce piétinement à même le sol que subit la litière est associé à l'image de mépris que véhicule l'expression.

Exemple

« Il est des circonstances où l'intérêt général nous oblige à faire litière de certaines conventions. »
Marcel Aymé - La tête des autres - 1952

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Faire litière de... » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Tunisiear Boul aalihPisse dessus
Tunisiear Taffi eddhaouÉteignez la lumière
Angleterreen To junk something.Jeter quelque chose dans la poubelle.
Espérantoeo Fajfi pri...Siffler à propos de...
Espagnees No hacer ni puñetero caso. (fam.)Ne faire ni fichu cas.
Espagnees No hacer ni puto caso. (fam.)Ne faire ni putain de cas.
Espagnees Hacer caso omiso de...Ne faire aucun cas de...
Italieit Farsi un baffo di ...Se faire une moustache de...
Brésilpt Não dar bolaNe donner pelote / ballon
Portugalpt Nao fazer casoNe pas faire cas de...
Roumaniero A i se rupe (în paișpe) de...Lui se rompre (en quatorze) de...
Roumaniero A-l durea in cotAvoir mal au coude
Roumaniero A-și băga picioarele (în ceva)Ficher ses pieds (dans quelque chose) (argot)
Roumaniero A i se fâlfâiLui s'en balancer

Vos commentaires
Faire litière de = montrer de l’indifférence, mépriser
Exemple : Blog du Monde en 2006 :

La paille et le Courant

“J’aurais aimé être informé qu’on savait que je n’avais pas à être suspecté”, déclare dans un style quelque peu bourratif Nicolas Sarko’ à propos de l’affaire Clair courant (pardon, Clearstream). Soulignant qu’il était blanchi, Nicolas de l’Intérieur ajoute : “Fort heureusement la justice a fait litière de ces accusations et a montré que c’était une manipulation” (Le Monde daté 29 avril). Ouf, pas de lapsus à la sauce Villepin, bonne utilisation de l’expression faire litière d’une chose, c’est-à-dire : n’en faire aucun cas, la négliger, la mépriser même. A ne pas confondre avec faire le lit de quelqu’un ou de quelque chose = préparer sa venue, ou créer les conditions favorables pour que…

Certes, il y a de la parenté dans l’air : la litière est sortie du lit, puisque avant de devenir cette paille qu’on répand dans les étables ou les écuries – sans parler du contenu des bacs à chats – c’était un lit ambulant couvert, porté par des hommes ou des bêtes de somme à l’aide de deux brancards. C’est clair, le Courant va charrier des blessés.

02 mai 2006
réponse à . deLassus le 08/01/2010 à 00h00 : Faire litière de = montrer de l’indifférence, méprise...
tu es fatigué à ce que je m’aperçois, tu ne tiens aucun compte de..(personne qui pourrais être susceptible de te lire à cette heure si tardive ) tu es en train de « Faire litière de... »
sans rancune
réponse à . kim_chee le 08/01/2010 à 00h11 : tu es fatigué à ce que je m’aperçois, tu ne tiens ...
Sur cet effort quasi-surhumain, je me recouche.
Heureuse ?
God nous donne une origine bien touffue, avec différents sens de litière selon les périodes... J’adore ! Surtout si ce sont les plus anciens sens (11° et 12° siècles) qui servent l’origine de l’expression !
Au secours, les spécialistes du très vieux français ! Nous avons besoin de vos lumières !
Copie de dictionnaires >>> sans intérêt >>> auto-censuré !
Idem !
Idem !
tu t’es surpassé , j’espère que ta litière est approximité de ton ordi sinon bonjour les dégâts, essaye de te reposer de temps à autre sur ta litière
Faire lit tiers = découcher. Qui développe ?
Bon, je m’y colle un peu... Cela pourrait aussi vouloir dire: “coucher avec quelqu’un d’autre”. Entre autres... Qui dit mieux ?
Comme on fait son lit, on se couche. aurait pu dire le petit Nicolas, après avoir été blanchi (à la chaux? - mais pas vive, alors*) dans l’affaire Staircream.
* ... malheureusement...
je ne connaissais pas du tout cette expression qui tombe sous le sens quand je nettoie la litière de Ketchup, mon matou à moi !!
réponse à . <inconnu> le 08/01/2010 à 07h23 : Faire lit tiers = découcher. Qui développe ? Bon, je m’...
Tiers implique une notion de trois. Aurais-tu donc deux partenaires dans ta couche, quand tu fais lit tiers?
C’est Talleyrand qui a fait lit Thiers lors du Congrès de Vienne.
L’Austro God
Une blague entre collègues pour ceux qui en faisait trop: «Si on te mettait un sifflet comme les cocottes-minutes, on l’entendrait souvent». Avec variantes diverses et variées... et inversement.
réponse à . file_au_logis le 08/01/2010 à 07h37 : Tiers implique une notion de trois. Aurais-tu donc deux partenaires dans ta couc...
Meuh non ! J’ai simplement voulait dire: découcher ou aller coucher... ailleurs. Mais à part Isis (chatte grise de trois ans...), je suis seul et pas mécontent du tout. Pas détail, mais bon tomber sur une IRC: Interdiction Restriction, Contrôle... en deuxième service après avoir été accusé, limite diffammation en première partie. Pour moi qui en ait largement soupé en internat, et avec des parents plutôt strict: mère trop stricte (confiscation de pince à ongles, alors que cela m’évitait de me les ronges, un père ayant été officier dans sa jeunesse. Paix à leurs âmes, comme on dit couramment), non merci. Fin de l’histoire !!!
réponse à . kim_chee le 08/01/2010 à 07h14 : tu t’es surpassé , j’espère que ta litière est ...
tu t’es surpassé...

Avec le copier/coller, ce n’était pas trop dur.

Le temps m’a manqué pour explorer deux variantes de l’expression du jour :
1) FAIRE LITIERE DE PISTOLES (Corneille, Le Menteur) : Dilapider son argent
2) FAIRE LITIERE DE PAVOTS (Houdar de la Motte, Fables) : Répandre le sommeil

Mais comme tu le suggères, je vais peut-être me recoucher un peu !
En plus il ne fait pas chaud, si j’ai bien entendu >>> direction ma litière !
Mon chat est ravi ! Enfin, on s’intéresse à lui.  ;o)
Jamais entendu cette expression, c’est pour ça qu’elle vous litière et vous liteau jourd’ui, ainsi que tous les autres jours d’ailleurs. Qui ça, ben elle, je veux dire...moi (mais ça faisait lisière )
Perrette, sur sa tête ayant un pot au lait, ne faisait aucun cas de la réalité. D’où l’expression : faire laitière de ...
réponse à . chirstian le 08/01/2010 à 09h25 : Perrette, sur sa tête ayant un pot au lait, ne faisait aucun cas de la r&e...
n’était ce pas plutôt un poteau laid que portait Perrette ?
pour faire litière de certaines revendications le général de Gaulle avait parlé de chienlit. L’étymologie n’en est pas la litière du chien , mais l’action de chier au lit. L’idée pourrait sembler très proche, mais elle en constitue en réalité l’opposé, car si quelqu’un chie au lit, il est difficile d’en faire litière (c’est à dire, de ne pas en tenir compte !)
Pardon de commencer la matinée à un tel niveau ! Si je vous fais chier, n’hésitez pas à le dire !
Mr PURGON parlait lui de "faire clystère"...
où l’on rejoint la chienlit..
réponse à . chirstian le 08/01/2010 à 09h39 : pour faire litière de certaines revendications le général d...
Chie-en-lit, un peu comme: pisse-en-lit qui en infusion a un effet diurétique prononcé tout comme l’infusion de queue de cerises... avec lesquelles, par la suite, certains sont payés...
réponse à . chirstian le 08/01/2010 à 09h39 : pour faire litière de certaines revendications le général d...
Je n’avais pas prévu d’intervenir avant ce soir, mais tu réveilles des "vieux" souvenirs d’étudiant soixante-huitard...

Extraits de De Gaulle, de Jean Lacouture, une biographie généralement autorisée :
[Réunion interministérielle du 19 mai 1968. De Gaulle prononce pour Gorse la formule qui sera délivrée à la presse : " La réforme, oui; la chienlit non !"]
" Avant d’avoir contraint ... à chercher dans quelque dictionnaire la signification de ce vocable médiéval dont l’origine est, en dépit des apparences, plus ludique que scatologique, la formule choque les uns, indigne les autres, et humilie les ouvriers en grève. Les seuls visés en fait, les étudiants, tournent en dérision l’archaïsme, et affichent partout dans Paris : "La chenlit, c’est lui."

Merci de m’avoir rajeuni. En mai 68, j’habitais près du Panthéon, il faisait un temps superbe, nous passions nos après-midi à arpenter les rues de Paris...
réponse à . deLassus le 08/01/2010 à 11h48 : Je n’avais pas prévu d’intervenir avant ce soir, mais tu r&ea...
Sans intérêt >>> censuré !
C’est quand même chouette, de pouvoir se répondre, non? On n’a (presque) plus besoin des autres... On peut même se répandre...  
réponse à . charlesattend le 08/01/2010 à 09h42 : Mr PURGON parlait lui de "faire clystère"... où l’on rejoint...
Faire litière, faire clystère, n’en fais donc pas tout un mystère... 
réponse à . file_au_logis le 08/01/2010 à 12h55 : C’est quand même chouette, de pouvoir se répondre, non? On n&...
ce que je trouverais "chouette" , moi, c’est de me balader en litière, comme au temps des rois fainéants, surtout par ce temps où il fait un froid de gueux ! douillettement allongée sous une chaude pelisse ou une couette en duvet d’oie, je pourrais admirer la campagne qui a revêtu son manteau blanc, sans que la neige ne me mouille les pieds ! 
Me promener en palanquin, en quelque sorte ...
Le mot palanquin vient du tamoul pallakku et désigne une litière = une « couche » où dormir.

Je ne connaissais pas cette expression dont je ne ferais pas de cas .. !
réponse à . cotentine le 08/01/2010 à 13h02 : ce que je trouverais "chouette" , moi, c’est de me balader en litiè...
des rois fainéants
. Les Mérovingiens, donc. Selon l’historien que j’ai lu, il y a bien des années cela viendrait de la déformation de faits néant, réduit à rien puisque le véritable pouvoir était exercé par les Maires du Palais. Autre cas historique le Japon: où l’empereur était une marionnette aux mains du Shogun...
Les Russes et, plus tard, les Américains, ont compris ce que signifiait le réveil du Japon à l’ère Meiji...
Cet historien (ou un autre ???) faisait mention d’une théorie spirale de l’Histoire, laquelle évolurait selon une spirale et où le long de lignes de force les mêmes événements se reproduiraient selon un périodicité variable, une sorte de suite de Fibonacci pour emprunter cette expression aux mathématiciens...
Je ne connaissais pas moi non plus cette expression dont on ne peut que faire litière. Mais comme cela semble être ici de son fait le jour des chats et que j’aime la poésie de Baudelaire, je vous invite à un détour par cette page.
L’expression "faire litière de..." n’a pas tout à fait le sens de "faire table rase de..." : dans cette dernière, conscient de certains éléments , on les balaye d’un revers de main : ouste, circulez... et la table est débarrassée. Tandis que dans l’autre, on n’éprouve même pas le besoin d’agir : on foule du pied des éléments qui ne méritent même pas qu’on les remarque.
Une expression comme :"casse toi, pauvre con" -au cas très improbable où un chef d’Etat l’utiliserait (je ne sais pas , moi : par exemple, la Reine d’Angleterre !)- , indiquerait quand même que ce monarque a noté la présence du pauvre con, et que cette présence le gêne. Pas question donc d’en faire litière.
Et si l’on ne peut pas faire litière d’un con, cela ne prouve-t-il pas que le sens du XIV siècle : "jouir d’une femme" a bien disparu ?
réponse à . chirstian le 08/01/2010 à 13h56 : L’expression "faire litière de..." n’a pas tout à fait...
Remarquable souriante démonstration ! Elle se peut vérifier ici ou là dans le monde plus aussi vaste qu’on le croyait : dans tel pays où l’on fait litière des droits de l’Homme, on fait en outre table rase de ceux qui les revendiquent. C’est hélas moins drôle, surtout pour les droits de l’homme. Quant à ceux de la femme, on en a le plus souvent fait litière, comme d’elle-même. Sous le voile, qui verra sa colère ?
réponse à . file_au_logis le 08/01/2010 à 12h55 : C’est quand même chouette, de pouvoir se répondre, non? On n&...
J’emploie cet artifice (deLassus répond à deLassus) dans 3 cas

a) le propos est immédiatement la suite du précédent.
b) il y a une nouvelle fois "cette page"
c) je suis pratiquement sûr de n’avoir aucune réponse de quelqu’un d’autre

Curieusement, quand (ça arrive) je fais l’équipe de nuit, je n’emploie pas cet artifice. Il faudra que j’en parle au docteur...mais nous avons déjà tellement de sujets de conversation, et il me prend tellement cher !
réponse à . <inconnu> le 08/01/2010 à 13h40 : des rois fainéants. Les Mérovingiens, donc. Selon l’historie...
Vais-je devoir faire comme deLassus ? Me répondre à moi-même ? Au moins je ne risquerai aucune contradiction 
réponse à . cotentine le 08/01/2010 à 13h02 : ce que je trouverais "chouette" , moi, c’est de me balader en litiè...
Ca me rappelle un beau film de 1987 " Le palanquin des larmes " cette page
Ce piétinement à même le sol que subit la litière

Dans le meilleur des cas.
Les animaux en profitent aussi pour y faire leurs besoins et l’expression est synonyme de : se torcher avec.
réponse à . <inconnu> le 08/01/2010 à 10h24 : Chie-en-lit, un peu comme: pisse-en-lit qui en infusion a un effet diurét...
[queue de cerises... avec lesquelles, par la suite, certains sont payés...]

Chez nous, on dit des queues de prunes, la cerise (mais sans la queue) est plutôt sur le gâteau 
réponse à . deLassus le 08/01/2010 à 14h53 : J’emploie cet artifice (deLassus répond à deLassus) dans 3 ...
Il faudra que j’en parle au docteur...mais nous avons déjà tellement de sujets de conversation, et il me prend tellement cher !
Tu parles de ton psy, là? De quand tu lui parles? Dr. Varra, qu’il s’apelle. Ne serait-il pas gay? Ce serait alors un psy Ché.
Voici ce que dit Duneton sur chienlit : il renvoie à deux extraits de Delvau : Dictionnaire de l’argot... (1867)

a) Cribler à la chienlit  : cette page

b) Chienlit et A la Chienlit ! même ouvrage, pp 94-95

Donc on ne saura pas aujourd’hui si le Général pensait au personnage de Carnaval pas très propre sous lui ou à l’argot des faubourgs...
Si j’arrive à faire tourner ma table, je vous tiens au courant !
réponse à . file_au_logis le 08/01/2010 à 16h25 : Il faudra que j’en parle au docteur...mais nous avons déjà t...
Filo, je comprends pas tout, là. Tu me mets les sous-titres ? A force d’avoir la tête dans les nuages, j’ai le cépon qui rétrécit sans doute.
réponse à . SyntaxTerror le 08/01/2010 à 15h47 : Ce piétinement à même le sol que subit la litière Dan...
"se torcher avec", c’est ce que fait Lee Andersen avec les filles de Buckton dans J’irai cracher sur vos tombes de Boris Vian
réponse à . file_au_logis le 08/01/2010 à 16h25 : Il faudra que j’en parle au docteur...mais nous avons déjà t...
Mais non, je déconne ! Mon psy, c’est mon ordinateur, et il ne me prend qu’un peu d’électricité ... et un peu de temps aussi !
réponse à . momolala le 08/01/2010 à 16h31 : Filo, je comprends pas tout, là. Tu me mets les sous-titres ? A forc...
Toi aussi ça t’a fait un drôle d’effet !

Moi qui étais récipiendaire de cette "sortie", je n’ai pas osé dire grand chose... J’ai quand même dit "je déconne". Il doit être surmené.., autant prendre tout sur mon compte.

Désolé, je ne sais pas et ne veux pas savoir utiliser les émoti-smili-trucs !
La langue française est assez riche de mots que je n’emploie jamais. Par exemple "sarcastique". C’est un joli adjectif, avec une belle sonorité.
Pas besoin de dessins approximatifs.
réponse à . horizondelle le 08/01/2010 à 16h01 : [queue de cerises... avec lesquelles, par la suite, certains sont payés.....
C’est encore moins bien payé !

Bien qu’elle soit d’un diamètre supérieur, la queue de prune est beaucoup plus petite que la queue de cerise.
réponse à . SyntaxTerror le 08/01/2010 à 16h48 : C’est encore moins bien payé ! Bien qu’elle soit d&rsqu...
jamais entendu parler de queue de prune, mais je ne conteste pas qu’elle en ait une ! Moi j’attrape des prunes et j’aimerais bien qu’elle ne me coûtent que des queues de cerises  ! 
réponse à . chirstian le 08/01/2010 à 16h55 : jamais entendu parler de queue de prune, mais je ne conteste pas qu’elle e...
Moi j’attrape des prunes...

Deux questions d’un qui n’a pas d’auto depuis 25 ans

1) Sait-on* d’où vient ce mot ou cette couleur Prune ?
2) J’entends que les contractuelles vont entrer sur un terminal les données de chaque infraction, et qu’elles ne laisseront plus rien sur les pare-brise. Qu’est-ce que tu attraperas alors ?

* J’aurais dû écrire "Sais-tu", mais tu aurais interprété que moi j’avais une idée sur cette grave question...alors que je n’en ai aucune !
réponse à . chirstian le 08/01/2010 à 16h55 : jamais entendu parler de queue de prune, mais je ne conteste pas qu’elle e...
Entre la police et toi, c’est la prune de la discorde ?
réponse à . SyntaxTerror le 08/01/2010 à 16h48 : C’est encore moins bien payé ! Bien qu’elle soit d&rsqu...
Nan nan nan... des queues de cerise équivalent des prunes (entières, avec la queue et le noyau, plus éventuellement une ou deux feuilles pour faire joli). Voire des nèfles, ou des clous. Et pis c’est tout ! Et, pour contribuer à l’expression du jour, on peut également faire litière de çui qui en tient une couche, me semble-t-il.
réponse à . deLassus le 08/01/2010 à 17h06 : Moi j’attrape des prunes... Deux questions d’un qui n’a pas d&...
J’entends que les contractuelles vont entrer sur un terminal les données de chaque infraction, et qu’elles ne laisseront plus rien sur les pare-brise. Qu’est-ce que tu attraperas alors ?

Sans doute les mêmes fruits.
Celles et ceux qui se font photographier par un radar ne trouvent rien sur leur pare-brise, on a du mal à recruter des agents qui courrent plus vite que les voitures.
réponse à . Elpepe le 08/01/2010 à 17h10 : Nan nan nan... des queues de cerise équivalent des prunes (entière...
des queues de cerise équivalent des prunes

Attention !
Les cerises sont en €uros et les prunes en Francs (suisses) ! Je vais recompter.
réponse à . chirstian le 08/01/2010 à 16h55 : jamais entendu parler de queue de prune, mais je ne conteste pas qu’elle e...
ET celles-là on ne peut ni les manger, ni en faire de la confiture... Confiture dans laquelle tout gamin qui se respecte s’empresse d’y fourrer les doigts et de se... barbouiller avec... et si le pot est sur l’étagère, une chaise sur laquelle grimper. Surtout si l’on a vu papa grimper sur une chaise pour changer une ampoule. Ils ont vite de comprendre ces petits... gourmands !
réponse à . SyntaxTerror le 08/01/2010 à 17h13 : des queues de cerise équivalent des prunes Attention ! Les cerises s...
Tu as des prunes en Suisse, toi aussi ! Bon : Eric Woerth, dans son immense huétude, te donne un délai supplémentaire pour les déclarer. Sympa, non ?
La neige a fait litière des rues du Mans, et nul cantonnier n’y touche, de peur d’accélérer le réchauffement climatique selon toute probabilité.
réponse à . file_au_logis le 08/01/2010 à 16h25 : Il faudra que j’en parle au docteur...mais nous avons déjà t...
Ça y est, j’ai compris ! Euhhh, un peu capillitracté ton miroir pivotant cubain ! Bon, mon cépon fonctionne encore bien !
réponse à . Elpepe le 08/01/2010 à 17h37 : La neige a fait litière des rues du Mans, et nul cantonnier n’y tou...
C’est pour demain car il sera tombé un lit hier.
réponse à . momolala le 08/01/2010 à 16h31 : Filo, je comprends pas tout, là. Tu me mets les sous-titres ? A forc...
j’ai le cépon qui rétrécit

J’ai chercher cépon chez ma rousse ,elle connaît pas,
j’ai chercher cépon sur Wiki, inconnu,
j’ai chercher cépon sur google, là j’ai une seule réponse qui m’envoie sur expressio à une intervention de Momolala Le 25/12/2006 à 09:16:14.
Donc cépon doit être un mot utilisé que par Momo comme tanasser n’est utilisé que par Elpépé. 
C’est schtroumpfant non ?
réponse à . deLassus le 08/01/2010 à 16h40 : Toi aussi ça t’a fait un drôle d’effet ! Moi qui...
CHE GUEVARA. Je ne sais si le "Tché" a encore besoin d’un psy maintenant qu’il n’est plus de ce monde, mais je pense aussi que Filo est fatigué. 

Je respecte totalement ton opinion sur les mots-t’y-connes et j’espère que tu me retourneras ce respect car moi j’aime bien les utiliser, sans excès. Ce ne sont pas pour moi des mots : ils correspondent aux regards, sourires et autres mimiques de la conversation orale. C’est des symboles qui transmettent des émotions. Certes ces émotions sont à ton avis approximatives (et peut-être as-tu raison) mais pas au mien et surtout elles ont l’avantage d’éviter des lourdeurs d’écriture.

Si je devais exprimer par des mots ce que je voulais dire quand j’ai employé ci-dessus , il faudrait que j’écrive précisément :

-- "Je viens de te charrier là Filo ,mais c’est en toute amitié, en toute complicité, je suis en train de rire avec toi et non pas contre toi."

Ce n’est pas non plus de la flemme. J’adore, comme nous tous ici, les mots.
J’ai commis il y a quelques mois environ 2800 mots pour parler de l’importance du regard que nous portons sur les autres. Un clin d’œil ici à l’unique personne de ce site qui connait ce texte 
réponse à . SagesseFolie le 08/01/2010 à 18h19 : CHE GUEVARA. Je ne sais si le "Tché" a encore besoin d’un psy maint...
réponse à . SagesseFolie le 08/01/2010 à 18h19 : CHE GUEVARA. Je ne sais si le "Tché" a encore besoin d’un psy maint...
Bonne année à toi qui revienzenfin parmi nous ! Eh ben alors, t’étais où ?   
réponse à . momolala le 08/01/2010 à 18h46 : Bonne année à toi qui revienzenfin parmi nous ! Eh ben alors,...



.
.  : . ___ __ _ _ _ _ ___
’.@.’ | - )/ \| \| || \| || __)
/^\ | _ \| | || \ || \ || __)
/ \ |___/\___/|_\__||_\__||___)
/2010 \
@@fou@@@@ ___ _ _ _ _ ___ ___
/ 6 6 \ / - \| \| || \| || __)| __)
( ^ ,) | | || \ || \ || __)| __)
\ __, /-._ |_|_||_\__||_\__||___)|___)
`._____.’\ `--.__
\\/ `/``"""’-.
/ ) /  :
| /\ | .--.  :
/ /\s`\ \/ `.__.:.____.-.
/ / /`\a`\`/ .-"..____.-. \
_.-’ /_/ `\9`\ \-. \
`=----’ `\e`\--------’""`-. \ `"
`-./ `"


A toutes et à tous.
Si je suis bien, c’est nous, toutes et tous, qui faisons litière sous ta nouvelle-née An 2010 !  Bon, je suis bien contente de tourner la page sur cette expression de paille sale. Belle douce nuit à tous !
réponse à . momolala le 08/01/2010 à 19h34 : Si je suis bien, c’est nous, toutes et tous, qui faisons litière so...
de la... paille à son !
réponse à . SagesseFolie le 08/01/2010 à 18h19 : CHE GUEVARA. Je ne sais si le "Tché" a encore besoin d’un psy maint...
Je suis bien d’accord avec toi. D’ailleurs ne dit-on pas qu’un petit dessin vaut mieux qu’un long discours ??

J’ai commis il y a quelques mois environ 2800 mots pour parler de l’importance du regard que nous portons sur les autres. Un clin d’œil ici à l’unique personne de ce site qui connait ce texte
Peton y avoir droit aussi, nous autres ignares ?
réponse à . momolala le 08/01/2010 à 13h46 : Je ne connaissais pas moi non plus cette expression dont on ne peut que faire li...
Merci Momolala. Je partage ton amour pour la poésie et en particulier pour
Baudelaire. Tes liens m’y ramènent toujours au bon moment.
réponse à . deLassus le 08/01/2010 à 16h40 : Toi aussi ça t’a fait un drôle d’effet ! Moi qui...
Ben, heureusement qu’il y en a d’autres qui sont aussi givrés que moi!   

Emoticones: émotion + icône: ce terme dit bien ce qu’il veut dire: une image pour présenter des émotions. Et des petits seins valent mieux qu’un long dix court! Donc, comme les autres, ne soit pas timide! Même si, et là je te donne mille fois raison, le vocabulaire francais est suffisamment riche que pour pouvoir tout décrire sans dessins. C’est tout simplement que cela va plus vite, peut donc désamorcer une glissade dangeureuse tout de suite, avant que le couvercle de la marmite ne s’envole...
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 08/01/2010 à 19h56 : Je suis bien d’accord avec toi. D’ailleurs ne dit-on pas qu’un...
Tu n’es pas plus ignare que moi, Dan. Plus beau peut-être d’après ce qu’affirme ton pseudo. 

Mon texte est bien trop long pour être copié ici. Mais peut-être qu’un jour on pourra le trouver sur un site. Si c’est le cas je promets de transmettre l’adresse Internet sur Expressio.
C’est tout joli! Merci et Bonne Année à toi! 
Pour les petits cochons...qu’on était en faisant pipi au lit jusqu’à 2 ou 3 ans les mères avaient inventé les paillasses bourrées de feuilles de maïs.Il n’y avait pas encore les couches étanches.
C’était bien rigolo d’entendre crisser la litière, ça sentait bon l’herbe sêche souvent renouvelée grace à deux grandes fentes sur le dessus de la paillasse. On y rentrait les bras jusqu’au coude pour lui redonner du volume chaque matin.
réponse à . SagesseFolie le 08/01/2010 à 18h19 : CHE GUEVARA. Je ne sais si le "Tché" a encore besoin d’un psy maint...
Moi aussi je respecte ton opinion, et j’admire ton sens du graphisme.

Si nous avions tous les mêmes opinions, où serait le plaisir de la discussion ?
Salut SagesseFolie, je suis revenu il y a une quinzaine de jours.

Je te souhaite aussi une bonne et heureuse année et je suis trés heureux que tu sois revenu également. Mais avoue que tu continuais a lire Expressio en douce aussi. 
réponse à . SagesseFolie le 08/01/2010 à 20h29 : Tu n’es pas plus ignare que moi, Dan. Plus beau peut-être d’ap...
Je comprends bien, mais peut-être tu peux me l’envoyer par le canal 12 (God pourra te donner mon adresse courriel, le cas échéant).
Je suis en général assez curieux et appréciateur de ce genre d’étude.
réponse à . mickeylange le 08/01/2010 à 18h17 : j’ai le cépon qui rétrécit J’ai chercher c&eacu...
Ah ben vi : quand le cépon de Momolala va des rétros, ça tanasse, forcément.
réponse à . SagesseFolie le 08/01/2010 à 18h19 : CHE GUEVARA. Je ne sais si le "Tché" a encore besoin d’un psy maint...
Merci SaGesse de ton retour...  
réponse à . SagesseFolie le 08/01/2010 à 20h29 : Tu n’es pas plus ignare que moi, Dan. Plus beau peut-être d’ap...
J’ai commis il y a quelques mois environ 2800 mots pour parler de l’importance du regard que nous portons sur les autres.
Mon texte est bien trop long pour être copié ici. Mais peut-être qu’un jour on pourra le trouver sur un site. Si c’est le cas je promets de transmettre l’adresse Internet sur Expressio.
Du nouveau ?
ANAGRAMME
C’est avec beaucoup d’émotion que je vous livre la plus belle anagramme qui puisse être :
  Friterie idéale 
Quand on fait literie de ses principes, c’es quand même pour s’asseoir dessus, non?
C’est un cas nappé de bonnes intentions...
réponse à . <inconnu> le 20/03/2013 à 07h11 : ANAGRAMME C’est avec beaucoup d’émotion que je vous livre la ...
C’est belge, comme anagramme?
Non, peut-être ? Et c’est quand même mieux que "Défaire literie" !

Ou même "Terrifié à l’idée" !
Aujourd’hui, puisque je lis Thiers...

Ma femme à un complexe de supériorité:
je l’appelle ’ma moitié’, elle m’appelle ’mon Thiers’.
Adolphe
réponse à . joseta le 20/03/2013 à 08h38 : Aujourd’hui, puisque je lis Thiers... Ma femme à un complexe de su...
Il n’avait qu’à lui répondre : continue comme ça et tu ne resteras pas longtemps entière !
réponse à . joseta le 20/03/2013 à 08h38 : Aujourd’hui, puisque je lis Thiers... Ma femme à un complexe de su...
réponse à . joseta le 20/03/2013 à 08h38 : Aujourd’hui, puisque je lis Thiers... Ma femme à un complexe de su...
Et moi, je parle de mon tiers provisionnel, ... avant d’aller prendre impots au bistro du coin...
réponse à . <inconnu> le 20/03/2013 à 07h11 : ANAGRAMME C’est avec beaucoup d’émotion que je vous livre la ...
Pour faire tout l’alphabet, on commence avec Anna Gramme pour finir avec Zénobe Gramme, né aux Pays-Bas, mort en France, mais Belge de nationalité (à cause du régime fiscal, sans doute... Gérard, si tu nous lis...)
Votre nouveau ex-ministre, vous les hexagonaux, est suspecté d’avoir un compte en Suisse. Les cons... Savent même pas bien écouter les conversations téléphoniques... Il s’agit en fait d’un Comte en Suisse (genre fabrique de fromage, si vous voyez ce que je veux dire, ... pour fabriquer de la péniciline dans du bleu, au noir bien entendu) ...

J’avais d’ailleurs trois copains (authentique!) qui s’appelaient Lecomte, Leduc et Leprince. Le pied, cela a été le jour où ils se sont rencontrés et qu’ils se sont présentés. Ils ont chacun cru que les deux autres se moquaient de lui. Il a fallu les pièces d’identité pour dissiper le malaise. Ils ont alors trinqué chez Marcel...
réponse à . file_au_logis le 20/03/2013 à 09h14 : Pour faire tout l’alphabet, on commence avec Anna Gramme pour finir avec Z...
Ben, ils étaient mariés et le diminutif de leur fils Télesphore, c’était Télé. Télé Gramme.
réponse à . <inconnu> le 20/03/2013 à 09h04 : Il n’avait qu’à lui répondre : continue comme &cc...
Oh, ça n’a pas creusé ’d’écart’ entre eux....
réponse à . <inconnu> le 20/03/2013 à 09h22 : Ben, ils étaient mariés et le diminutif de leur fils Télesp...
Télé avait une soeur, Stefi, qui aimait voir les programmes sur deux écrans:
elle regardait les télés Graf, aux postes.
réponse à . mickeylange le 08/01/2010 à 18h17 : j’ai le cépon qui rétrécit J’ai chercher c&eacu...
D’après le Webster (!) il s’agirait d’un mot de Haute-Provence synonyme de "cep" ou "souche".
L’utilisation qu’en fait Momo pourrait signifier le "tronc cérébral".
Point de litière dont on n’a que faire chez le beau Georges (l’autre !)… quelque ciel de lit et bien des lits supposés, des couches suggérées vers lesquelles il entraîna sans doute ses amours d’antan, Margot la blanchecaille et Fanchon la cousette…

Un lit bien réel, celui du mari bricoleur au beau milieu duquel sa belle parfois s’éveille :
En rêvant aux monts et merveilles
Qu’annonce un frôlement coquin,
Mais ce n’est qu’un vilebrequin !


Et puis le lit douillet dans lequel il aime à se prélasser le jour du quatorze juillet n’ayant aucun goût pour le clairon qui sonne. Mais tout cela n’est pas litière…

Alors cherchons la paille… Peine perdue ! il en fait des chapeaux !

Quoique... au détour d’un refrain, on découvre ce qu’on cherche (enfin… presque !) :
- Tout beau, princesse arrête un peu ton tir,
J’ai pas tellement l’étoffe du satyre,
Tu as treize ans, j’en ai trente qui sonnent,
Grosse différence et je ne suis pas chaud
Pour tâter d’la paille humide du cachot ...
- Mais croque-notes, j’dirais rien à personne ..."


C’est à cette page et c’est un bonheur ! 
Elle demandait à chanter dans ses films pour pouvoir faire l’hit Hyer.
Ben dis donc ! @ 5...6...7...25...26... Quel ménage est le tien aujourd’hui ! Est-ce le printemps qui t’inspire ?
Es-tu sûr qu’il fallait faire litière de tout cela ?
réponse à . file_au_logis le 20/03/2013 à 09h19 : Votre nouveau ex-ministre, vous les hexagonaux, est suspecté d’avoi...
J’avais d’ailleurs trois copains (authentique!) qui s’appelaient...
J’ai connu un M’sieur Colin et un M’sieur Maillard. Je rêvais de les présenter l’un à l’autre… À mon grand regret, jamais je n’y parvins : ils étaient de mondes trop différents.

En revanche, j’étais là lorsqu’un M’sieur Le Chevalier accompagné d’un M’sieur Chevaux accueillirent un M’sieur Chevalier… ce dernier a failli ruer dans "l’écurie"* en demandant si on se moquait ! Authentique itou !

* ça nous rapproche de la paille !
car une telle litière est destinée à être foulée aux pieds sur un sol plus ou moins propre, donc à devenir vite quelque chose de peu ragoûtant. Ce piétinement à même le sol que subit la litière est associé à l’image de mépris que véhicule l’expression
Ce n’est peut-être pas très rat-goûtant (du moins pour les délicats...) mais les litières de chevaux ne sont pas si stalles (euh, pardon, sales) que ça, et de plus elles ont une fonction pratique qui est de servir de chauffage au cheval. C’est pas cher et écologique comme système. Navet-vous jamais mis la main dans une litière de cheval ? et bien c’est chaud figurez-vous, et l’engrais qu’on en fait est excellent pour les jardins.
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 20/03/2013 à 12h41 : car une telle litière est destinée à être foul&eacut...
D’ailleurs, pourquoi ne pas suggérer d’étendre le système dans nos appartements !
Je crois que ça serait sympa : tu mets quelques ballots de paille chez toi, tu fais tes besoin, quand tu veux, où tu veux (après avoir pris bien soin d’épandre la paille partout, bien sûr, autrement ça ferait sale), et tu n’as plus besoin de la chaudière ! Economie de mazout ou d’électricité, moins de pollution etc... Tous les avantages quoi !

Ah bon, la merde l’homme ne chauffe pas comme le crottin de cheval ? Ça ne marche pas alors. C’est ballot (de paille...) ça, il va falloir que je revois ma copie !
réponse à . DiwanC le 20/03/2013 à 12h30 : J’avais d’ailleurs trois copains (authentique!) qui s’appelaie...
Au début, Pierre et Marie étaient sur la paille: la paille des Curie.
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 20/03/2013 à 12h48 : D’ailleurs, pourquoi ne pas suggérer d’étendre le syst...
C’est ballot (de paille...) ça, il va falloir que je revois ma copie !
Voici une chanson qui résume tout !
C’est un peu répétitif, et on est loin de L’Eau vive ou de La Chabraque
Interprétation erronée: la vraie expression serait, d’après mes sources ( que je ne révèlerai pas ): faire lit tiers, ce qui signifie coucher dans le lit d’une tierce personne, voire, dans mon cas, dormir sur le canapé quand on ronfle trop fort pour les tendres oreilles de sa dulcinée !
réponse à . deLassus le 08/01/2010 à 00h00 : Faire litière de = montrer de l’indifférence, méprise...
Question indiscrète: as-tu vécu à Offenburg dans les années 60 ?
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 20/03/2013 à 12h48 : D’ailleurs, pourquoi ne pas suggérer d’étendre le syst...
quelques ballots de paille
Que faire avec ?
En Egypte " idillo attarcha" ou " tannach"
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 20/03/2013 à 12h48 : D’ailleurs, pourquoi ne pas suggérer d’étendre le syst...
Je commence à comprendre pourquoi certaines de mes connaissances ayant élu domicile dans des communes non reliées à un système d’assainissement collectif ont eu des difficultés avec la DDASS et le SPANC (ces trucs-là existent vraiment) pour faire homologuer des toilettes sèches. "on" a du penser que ça ressemblait à ce que tu décris.
réponse à . DiwanC le 20/03/2013 à 11h55 : Ben dis donc ! @ 5...6...7...25...26... Quel ménage est le tien aujo...
Ben dis donc ! @ 5...6...7...25...26... Quel ménage est le tien aujourd’hui !
Et encore ! Tu n’as pas repéré les remaniements des # 3, 16, 24 et 34...
Effectivement, j’ai voulu vous épargner quelques fâcheuses élucubrations de 2010.
réponse à . <inconnu> le 20/03/2013 à 14h43 : Question indiscrète: as-tu vécu à Offenburg dans les ann&ea...
As-tu vécu à Offenburg dans les années 60 ?
Non, et je ne vois pas bien le rapport avec mon #1 ...
Puisque personne n’ose :
Elpepe t’aurait répondu : Va, des rétros ça tannach.
En fait, je n’en suis pas très sur.
Euh... mais encore ?
J’ose : je ne comprends rien...
réponse à . DiwanC le 20/03/2013 à 17h08 : Euh... mais encore ? J’ose : je ne comprends rien... ...
Abu Ishaq Al Heweny est une figure de l’islam égyptien. Voir cette page.
Sans doute notre ami (nouveau et que je salue) a-t-il voulu à sa façon alimenter la rubrique Ailleurs.
DEVINETTE
Un couple d’amis a dû me laisser son bébé pour une nuit. Comment appeler le lit que je lui préparai ?
- la couche qu’eut l’hôte.
réponse à . deLassus le 20/03/2013 à 18h21 : Abu Ishaq Al Heweny est une figure de l’islam égyptien. Voir cette ...
C’est ce que j’avais subodoré : une traduction de l’expression. Merci de ton aide.
réponse à . deLassus le 20/03/2013 à 16h41 : As-tu vécu à Offenburg dans les années 60 ?Non, et je ...
Aucun rapport, je me demandais si on se connaissait, c’est tout.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Faire litière de... » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?