Faire un malheur - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Faire un malheur

Faire un éclat, un scandale dont les conséquences pourraient être graves.
Avoir un grand impact, faire un grand effet, avoir du succès.

Origine

Voilà une expression qui a deux sens presque opposés, l'un négatif, comme on s'y attend lorsque le mot 'malheur' est employé et l'autre positif.
Comment cela se peut-il ?

Le premier sens est limpide.
Quand on dit "retenez-moi, ou je vais faire un malheur !" c'est que quelque chose ou quelqu'un nous a 'légèrement' irrité et qu'on est prêt à tout casser ou à trucider l'agresseur, donc à provoquer un malheur, en réponse à l'attaque verbale ou physique subie. Il vaut donc mieux, pour éviter un drame, que l'on soit empêché de laisser la colère s'exprimer complètement.
Et il en est ainsi depuis le milieu du XIXe siècle.

Le deuxième sens est nettement plus récent.
Bizarrement, mais heureusement, un spectacle qui fait un malheur fait le bonheur aussi bien des spectateurs que de toutes les personnes impliquées dans sa réussite.
Et c'est effectivement dans le monde du spectacle qu'est d'abord apparue cette forme de l'expression, par simple antiphrase de la précédente, suppose-t-on, avant que son usage s'étende très largement.

Une autre forme, toute aussi positive, malgré le mot qui y est utilisée est "faire mal" ("ce film, il va faire mal !").

Exemple

« Madame Lorilleux, du coup, s'était retournée. Elle brandissait la casserole comme si elle allait jeter l'eau seconde à la figure de sa belle-soeur. Elle bredouillait :
- Fichez le camp, ou je fais un malheur ! »
Émile Zola - L'assommoir

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Faire un malheur » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Einen Bombenerfolg habenAvoir un succès bombastique
Angleterreen To raise the roofSoulever le toit (faire un scandale)
Angleterreen To make a big splashFaire sensation
Angleterreen To be a smash hitÊtre un grand succès
Argentinees Hacer una locura.Faire une folie.
Espagnees Dar un recitalFaire un récital
Espagnees arrasarravager, dévaster (sens positif de l'expression "faire un malheur")
Espagnees Dar la campanadaFaire le coup de cloche
Espagnees Partir la panaCasser le velours (côtelé)
Espagnees Hacer dañoFaire mal
Grècegr Κάνω πάταγο (Kàno pàtagho)Faire (un) fracas
Grècegr Δίνω ρέστα (Dhìno rèsta)Rendre la petite monnaie (à l'issue d'un grand gain)
Italieit Fare una pazziaFaire une folie
Italieit Far furoreFaire fureur
Pays-Basnl de knuppel in het hoederhok gooienjeter la matraque dans le poulaller (ou bien: jeter un pavé dans la mare)
Belgique (Flandre)nl K'smit me minne kopJe jette avec ma tête (faut être au paroxysme de la fureur)
Belgique (Flandre)nl Een ongeluk begaanFaire un malheur
Brésilpt ArrasarRaser
Roumaniero A sparge gura targuluiCasser la gueule de la foire
Roumaniero A da lovituraDonner le coup (le sens positif de l'expression)
Belgique (Wallonie)wa C'est l' côp âx geiesC'est le coup aux noix

Vos commentaires
Je sens que cette expression va faire un malheur 
Faire une mâle heurt, c’est faire un tabac. N’est-ce oas l’Amiral ?
Voyons, les fumeurs de moquette, on ne parle pas ici de tabac à priser mais de la tempête en mer.
Bonjour de ce beau jour ! Je ne vous souhaite que du bonheur et qu’Expressio, comme d’habitude, fasse un malheur sur la toile !
c’est un grand bonheur de voir ce site faire un malheur de si bonne heure
Vous souvenez-vous de l’étroit mousquetaire moustachu (si je me souviens bien) qui sortait son sabre en réclamant du Leerdammer ? Ce gouda est un "grand fromage de tradition" créé de toutes pièces et avec tous ses trous en ...1976. Ce n’est pas moi qui le dit, mais les Fromageries Bel, propriétaires de la marque sur cette page (regardez "les marques" et faites défiler en cliquant sur la pointe des flèches dessinées sur la page texte à gauche). Il a fait paraît-il un malheur sur les marchés néerlandais et allemands avant de nous arriver. De même le jambon "de tradition" Aoste n’a-t-il rien à voir avec le Val d’Aoste ni l’Italie puisqu’il est fabriqué industriellement en France. Des traditions météoriques et opportunément commerciales !
Ah malheur ! Y a rien à tailler aujourd’hui ?

Bonjour, bonnne journée à tous sur ce site qui nous donne que du bonheur
"Le premier sens est limpide.
Quand on dit "retenez-moi, ou je vais faire un malheur !"

Je suis d’accord. Mais quand on dit "Retenez moi, ou je vais faire un bordel !", est-ce aussi limpide ? Y aurait-il un connaisseur dans la salle ? Juste pour esspliquer le comment du quoi du qu’est-ce donc du dont à propos qu’il s’agite.

Ca va faire de la cassse ? Oui ? Allons ne parlons pas de malheur ! Pourvu qu’on me donnasse une réponse heureuse
réponse à . eureka le 26/09/2007 à 09h22 : "Le premier sens est limpide. Quand on dit "retenez-moi, ou je vais faire un mal...
"Retenez moi, ou je vais faire un bordel !"[...] Y aurait-il un connaisseur dans la salle ?
La liste exhaustive des abonnés à Expressio est disponible auprès de God. 
on peut dire que l’amiral fait un malheur sur expressio avec son phare, que j’y ai fait un vrai malheur avec le joint de 12. Deux résultats complètement opposés et une seule expression, quel malheur !
réponse à . eureka le 26/09/2007 à 09h22 : "Le premier sens est limpide. Quand on dit "retenez-moi, ou je vais faire un mal...
Y aurait-il un connaisseur dans la salle ?

oui oui eureka je suis là
si on avait un éditeur de partoche l’amiral nous ferait un mahler
Juste une idée comme cela: peut-être qu’un spectacle ou un film à succès fait effectivement un malheur... parmi ses conccurents ?
réponse à . <inconnu> le 26/09/2007 à 10h05 : si on avait un éditeur de partoche l’amiral nous ferait un mahler...
Faire un mahler !!
Celle-là, je me la garde pour la Saint Gustave !!!!
réponse à . <inconnu> le 26/09/2007 à 10h05 : si on avait un éditeur de partoche l’amiral nous ferait un mahler...
si on avait un éditeur de partoche l’amiral nous ferait un Mahler
Tu as bien lu, God ? Hein ?
Hein ?
réponse à . <inconnu> le 26/09/2007 à 10h05 : si on avait un éditeur de partoche l’amiral nous ferait un mahler...
joliiii !
Malheur, si je ne me trompe, c’est aussi le nom d’une (récente ?) bière belge.
Marceeeeel ! Ah non, c’est un peu trop tôt pour une bière, newo !
Si l’Amiral grimpe au mât, l’heure est grave.
réponse à . Elpepe le 26/09/2007 à 10h48 : si on avait un éditeur de partoche l’amiral nous ferait un MahlerTu...
Je ne sais pâlir !
A quelque God, Mahler est bon.
T’as le bonjour d’Alfred, à cette page !
C’est un petit malheur, que j’avais rencontré ....
En musique, s’il vous plaît !
réponse à . Elpepe le 26/09/2007 à 10h48 : si on avait un éditeur de partoche l’amiral nous ferait un MahlerTu...
T’y aurais dit à God "Mon éditeur ou j’fais un malheur" tu penses qu’il saurait pâlir... ? *

C’est-y pas malheureux quand même, pour un analphabète* comme lui, qu’il fasse autant de fureur sur la toile ? en tous cas ça a beaucoup d’effet sur moi

* lui dire ça de vive voix
* ceci ne concerne que la lecture, eh oui, on le voit écrire mais lire.... jamais.
Pour ça qu’y répond jamais à nos désidérata, l’a jamais su les lire le pôv
réponse à . eureka le 26/09/2007 à 11h33 : T’y aurais dit à God "Mon éditeur ou j’fais un malheur...
je crois surtout que God n’est pas "bricoleur" !
As-tu déjà entendu, comme Patachou, la femme de God chanter ? : "mon dieu, quel malheur (bis) /... d’avoir un mari bricoleur" cette page
Non, God est un mâle heur’ eux c’est tout !  
Merci Georges ! (Brassens, évidemment ... qui a su créer cette "boîte à outils" en 1953)
POÈME : Le malheur du marin.

Quand ligne d’horizon signifiait grand malheur,
Marin superstitieux, tu portais ta rancœur
Au capitaine fou qui t’emmenait sans peur
Tout droit à ton trépas, sans qualités de cœur.

Alors tu grelottais, trempé de ta sueur,
En voyant arriver bientôt ta dernière heure,
Espérant en secret l’annonce du guetteur :
« Terre ! Terre ! » et ainsi contrarier le prieur.

Tu étais suspendu aux yeux annonciateurs
D’un Paradis perdu de tout explorateur,
Et de sa vue perçante, vil admirateur,
Tu attendais la vie du cri de ton sauveur.

Mais hélas, bien souvent, l’ordre de l’armateur
Était « toujours plus loin », par-delà l’Equateur,
Et tu t’en remettais aux mains d’un Créateur,
Ta bouée de secours au doigt accusateur.

Tu finissais souvent enserrant un flotteur,
Cerné par les requins vecteurs de puanteur,
Dans une onde glacée diluant la moiteur
De ton front emperlé devant ton Rédempteur.

Voyant à la minute arriver le faucheur
Des souvenirs heureux, ce monstre destructeur,
Et renonçant enfin, ton dérisoire tuteur
Allait flottant encor, toi dans les profondeurs…


Et là, God, délesté de l’âme sa noirceur,
annonce qu’il est prêt, de partoche l’éditeur.
 
réponse à . cotentine le 26/09/2007 à 11h46 : je crois surtout que God n’est pas "bricoleur" ! As-tu déj&agr...
[Merci Georges]
Mais qu’est-ce qu’il a mais qu’est-ce qu’il a ce Georges,
à nous faire rire en déployant la gorge
Chaque jour un nouveau bon mot
Une nouvelle expression
Nous mettent en joie et en écho
alors tous nous communiquons
réponse à . Elpepe le 26/09/2007 à 12h11 : POÈME : Le malheur du marin. Quand ligne d’horizon signifiait...
Que c’est beau, c’est beau l’amiral !
réponse à . francois_c le 26/09/2007 à 10h14 : Juste une idée comme cela: peut-être qu’un spectacle ou un fi...
Car le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres ...
Et à quelque chose malheur est bon, spa
Faire un malheur suppose t’il de défaire un bonheur ou de l’accentuer ?
Finalement, cela est toujours de la responsabilité du public, ce carnassier aux dents affûtées, qui ne mâche jamais ses mots quitte à les provoquer (maux). On ne dira jamais assez combien l’inconscient aime à se reconnaître heureux dans l’évocation d’un certain ressenti du malheur. (variable d’un individu à un autre)
C’est là toute l’ambiguïté de l’humain. Avoir mal de plaisir !
Maso vous et moi ? En fait, que serions-nous sans le malheur, la fatalité ? Rien de moins que des heureux et des naïfs sur qui les regards compatissants seraient bien inutiles.

Moralité : il nous est nécessaire de rudoyer l’existence quitte à lui faire des mauvais procès. C’est notre manière d’exister et comme sur une scène d’appeler une certaine lumière sur nous… l’éclairage public si vous voulez. En spiritualité, ce serait porter sa croix mais surtout, avec l’immense désir que cela se sache.

A quelque chose malheur est bon ! (et même souvent de bon ton)

C’est la Tradition Humaine, l’Antique et nécessaire Tragédie.
avec mon C.A.P. de rimeur-tourneur, je fais toujours un malheur ! 
réponse à . cotentine le 26/09/2007 à 11h46 : je crois surtout que God n’est pas "bricoleur" ! As-tu déj&agr...
merci merci pour ce lien .... un mari bricoleur par qui arrive quelquefois le malheur quand s’four pète ..
Je vous propose pour les prochains niv’ersaires ces boissons sans alcool . Nous allons pouvoir trinquer en couleur et sans malheur .cette page 5 bouteilles qui vont faire un malheur parait-il !
réponse à . Elpepe le 26/09/2007 à 12h11 : POÈME : Le malheur du marin. Quand ligne d’horizon signifiait...
   

Ca me fend le coeur

Quelle splendeur ce malheur
Autant de profondeur
Amirable grandeur

Pourvu qu’ce soit pas pour du beurre....
réponse à . cotentine le 26/09/2007 à 11h46 : je crois surtout que God n’est pas "bricoleur" ! As-tu déj&agr...
je crois surtout que God n’est pas "bricoleur"
Au très grand dam de ma chère et tendre, d’ailleurs ! C’est pas pour rien que les clés de 12 elles m’échappent des mains pour filer dans les égouts.
réponse à . franclaorana le 26/09/2007 à 12h52 : merci merci pour ce lien .... un mari bricoleur par qui arrive quelquefois le ma...
ces boissons sans alcool
Nan nan nan... Fi de cette gamme 420, boisson du pauvre ! Nous, au bar du phare, c’est 421 et toute la gamme de 12.

Væ victis !

Marcel
réponse à . Elpepe le 26/09/2007 à 12h52 : avec mon C.A.P. de rimeur-tourneur, je fais toujours un malheur ! ...
et la bourrique qui avait passé son brevet de derviche-touneur  ?
réponse à . God le 26/09/2007 à 13h02 : je crois surtout que God n’est pas "bricoleur"Au très grand dam de ...
les clés de 12 elles m’échappent des mains pour filer dans les égouts
Horreur ! Malheur !
Mais heureusement, l’Amirauté, dans sa grande sagesse, a prévu un atelier maintenance-clés de 12, capable de produire à des cadences infernales... 
réponse à . eureka le 26/09/2007 à 12h57 :     Ca me fend le coeur Quelle splendeur ce malheur Autant de profo...
Pourvu qu’ce soit pas pour du beurre
salé, forcément...
Le cambusier de service.
réponse à . Elpepe le 26/09/2007 à 13h05 : les clés de 12 elles m’échappent des mains pour filer dans l...
[Horreur ! Malheur !]

Splendide ! 
Ouafffffffffffff ! Bon, on était parti pour parler du malheur, et ’oilà : y’en a qui font les pitres pour distraire la classe !
Collée samedi !
Horreur
Malheur
AaaahOui, je suis Belzébuth
Horreur
Je suis un bouc, je suis en rut
Horreur, malheur
Oui, oui, oui, je vis dans l’ordure

Je pue la sueur et la luxure pour la suite cette page
Moi, je suis poursuivi par le malheur : Mon bandeau Google affiche sempiternellement les mêmes pubs.
Si c’est pas malheureux, ça, ma brave dame !
Malheur, c’est clair, mais heur et bonheur, pléonasme ? Un peu de culture sur cette page. A tout à l’heure !
réponse à . momolala le 26/09/2007 à 13h22 : Malheur, c’est clair, mais heur et bonheur, pléonasme ? Un peu...
Quel heur est-il ? Ça, c’est au masculin. Au féminin, ça donne : quelle heure est-elle.
Non ?
réponse à . Elpepe le 26/09/2007 à 13h21 : Moi, je suis poursuivi par le malheur : Mon bandeau Google affiche sempiter...
Et la moutarde te monte au nez ?
réponse à . Elpepe le 26/09/2007 à 13h14 : Ouafffffffffffff ! Bon, on était parti pour parler du malheur, et &r...
Wéééééé ! Super !!!! On va pouvoir sniffer d’la colle dans l’atelier peinturelurure !
Porter bonheur
Comme dit le muguet au chat noir

Etre accablé de bonheur
Comme dit l’atrabilaire

A toutes choses bonheur est bon
Comme dit le cuisinier gourmand

Supporter ses bonheurs
Comme dit le goinfre repu

Raconter ses bonheurs
Comme dit le poète à sa concierge

Bonheur au vaincu
Comme se disent les amoureux

Compatir au bonheur des amants
Comme disent les bigotes

Eviter le bonheur
Comme dit l’avare

Se réjouir du bonheur des autres
Comme dit le jour à la nuit

Jouer de bonheur
Comme disent les enfants…

En cas de bonheur
Chérissez-le :
Ne vous retenez pas, faites le bonheur !
Nan nan nan... Dans le cul-de-basse-fosse, qu’HoubaHOBBES a rempli de rats-taupiers (voir contrib_105, à cette page).
réponse à . Elpepe le 26/09/2007 à 13h30 : Quel heur est-il ? Ça, c’est au masculin. Au féminin, &...
Les Anglais ont tranché avec le neutre, ce qui n’est pas étonnant. Nous sommes toujours très attachés, nous francophones, à l’identité des genres !
réponse à . Elpepe le 26/09/2007 à 13h46 : Nan nan nan... Dans le cul-de-basse-fosse, qu’HoubaHOBBES a rempli de rats...
Avec un rateau-pied ?

Là-dessus, je vous souhaite une excellente après-midi, je pars retrouver mes kids !
réponse à . momolala le 26/09/2007 à 13h46 : Porter bonheur Comme dit le muguet au chat noir Etre accablé de bonheur ...
Ne vous retenez pas, faites le bonheur
L’éleveur breton passe son temps à faire le malheur des truies, l’atrabilaire de rien !
Quant à l’huissier, il fait chaque matin le malheur d’autre huis...
réponse à . momolala le 26/09/2007 à 13h47 : Les Anglais ont tranché avec le neutre, ce qui n’est pas éto...
Nous sommes toujours très attachés, nous francophones, à l’identité des genres
Les encartés à certains partis plus que d’autres... Papiere Bitte ! 
réponse à . Elpepe le 26/09/2007 à 13h52 : Ne vous retenez pas, faites le bonheurL’éleveur breton passe son te...
si il y avait eu des J... de 12 là pour cette contrib t’en aurais mérité un..

Je te rappel qu’à partir du jeudi 6 (la moitié de 12) c’est la semaine de Saint Tropez avec les plus beaux bateaux modernes zet anciens. Du jeudi au ça me dit je fais 200 photos par jours. Tu viens ?
réponse à . Jonayla le 26/09/2007 à 13h49 : Avec un rateau-pied ? Là-dessus, je vous souhaite une excellente ap...
avec bonne humeur et bon humour quelques rateaux et c’est pas toujours le pied cette page
elle : j’irai au Cul de Basse Fosse pour vous !
lui : promettez moi d’y rester
réponse à . Elpepe le 26/09/2007 à 13h56 : Nous sommes toujours très attachés, nous francophones, à l&...
J’avais écrit "des sexes" mais comme il eût fallu ajouter "version anatomique et non version d’usage" je m’en suis tenue à la grammaire qui ne règle rien, comme d’habitude !
réponse à . franclaorana le 26/09/2007 à 14h09 : avec bonne humeur et bon humour quelques rateaux et c’est pas toujours le...
Désolée ma belle, mais point de page gnya là où tu nous envoies !
Aujourd’hui Gougueule a dû lever son verre "Aux femmes de ses potes et à ceux qui les montent" car il bloque sur "Femmes françaises" et leur émancipation sexuelle douce paraît-il et Performance du cheval, Cheval Chop, Tout pour l’équitation et "Tout savoir sur le mensonge". Ou alors, il a du mal à suivre encore ce moteur de Big Brother. Quelqu’un a-t-il regardé l’émission TV sur le monde de Google ? Ce que l’on m’a raconté me fait frémir.
réponse à . momolala le 26/09/2007 à 14h10 : Désolée ma belle, mais point de page gnya là où tu n...
cette page
bon j’espère que j’y suis et surtout pas me prendre de rateaux
réponse à . momolala le 26/09/2007 à 13h47 : Les Anglais ont tranché avec le neutre, ce qui n’est pas éto...
J’voulais répondre à l’Amiral : ELLE est 14:17 t’t’à l’heure

Chavais qu’en jouant les mariolles (ou mariols ) avec toi on ferait ton malheur. Je m’ai donc abstenue
réponse à . <inconnu> le 26/09/2007 à 14h08 : si il y avait eu des J... de 12 là pour cette contrib t’en aurais m...
Non, mais tu peux aller boire l’apéro chez Sénéquier, et partager tes photos...
réponse à . eureka le 26/09/2007 à 14h28 : J’voulais répondre à l’Amiral : ELLE est 14:17 t...
Dans le phare, il est toujours 12:12:12, mon Eureka d’amour, voyons !
réponse à . Elpepe le 26/09/2007 à 14h38 : Non, mais tu peux aller boire l’apéro chez Sénéquier,...
C’est un endroit mal famé ! La fille Sénéquier est à l’ombre pour trafic d’héroïne, de la traite de blanche, quoi !
réponse à . momolala le 26/09/2007 à 14h57 : C’est un endroit mal famé ! La fille Sénéquier e...
Ah ? Eh bien, c’est du joli ! Moi qui la croyais oie blanche...
Tiens, si vous voulez l’heure avec la précision de l’horloge atomique située dans l’atelier clés de 12, allez voir cette page (excellente) de l’Amirauté.
réponse à . eureka le 26/09/2007 à 09h22 : "Le premier sens est limpide. Quand on dit "retenez-moi, ou je vais faire un mal...
1)
je n’ai jamais entendu dire "je vais faire un bordel"

2)
on n’a jamais reproché à un bordel d’être mal tenu
réponse à . SyntaxTerror le 26/09/2007 à 16h57 : 1) je n’ai jamais entendu dire "je vais faire un bordel" 2) on n’a...
Malheur ! Les bidasses, c’est bien connu, font les bordels où, par définition, c’est le bordel.
Arguments rejetés ! 
Bon, les gosses : Pépé va pêcher des soles dans la Sarthe, pour préparer le dîner avec BB : ça va faire un malheur !
Allez, au lit, les mains sur la boîte à bonheur.
réponse à . Elpepe le 26/09/2007 à 16h12 : Ah ? Eh bien, c’est du joli ! Moi qui la croyais oie blanche... ...
Allah, Bonheur ... ou à la bonne heure, c’est toujours l’horloge parlante qui la donne : cette page 
pas envie de faire le malheur de quelqu’un ... alors mieux vaut éviter de trop parler ... mais le marin de service doit savoir se servir de cet engin ... qui donne l’heure et même l’orientation et peut distribuer (par le truchement des horoscopes) bonheur et malheur pour autant qu’on y croie ! cette page 
Je ne sais pas pour vous, mais je vous le souhaite, cette journée pour moi fut pleine de petits bonheurs espérés et inattendus et comme je préfère partager mes bonheurs que mes malheurs, voilà, je vous le dis. Belle soirée et douce nuit câline, de Chine ou du Mans ou de Vienne ou d’ailleurs !
Bonsoir à vous tous et toutes,
c’est ma chienne qui a fait un malheur, elle a mangé le câble qui relie le modem et le tel...connexion zéro..., donc, suis en retard, sur l’heure, malheur je dois avec bonheur et de bonne heure vous lire demain!!!

Bonne ,douce, et tendre nuit .
ne me retiens pas, je veux faire un bonheur.
Le tien.
C’est parler aux femmes, ce que tu viens d’écrire, j’aimerais que de beaucoup puissent en faire de même...
@ 69. Le 26/09/2007 à 20:49:56 par sylphide
où as tu vu qu’il parlait à une femme ?
réponse à . <inconnu> le 26/09/2007 à 20h54 : @ 69. Le 26/09/2007 à 20:49:56 par sylphide où as tu vu qu’i...
Ben, voui, tiens !!!mais du reste en 69 c’est classe de répondre non ?
réponse à . francois_c le 26/09/2007 à 10h14 : Juste une idée comme cela: peut-être qu’un spectacle ou un fi...
Bonjour francois_c, si tu est nouveau, bienvenue sur ce merveilleux site d’expressio.
ç’a serait sympa de nous indiquer ta date de naissance (année facultative), afin que le jour venu nous puissions faire un malheur en te souhaitant tous un joyeux anniverssaire et aussi de boire un bon coup a ta santé, occasion de convivialité pas assez fréquente dans le phare d’expressio.
Marcellll, t’as pensé a regarnir le bar pour la prochaine occase 
Tu aurais dû enlever la virgule ! Je ne sais pas si tu pourras me renseigner , je suis tombée hier en découvrant ce site (très intéressant !) sur une expression donnée en exemple qui était " Parler à bâtons rompus" . J’ai été étonné par l’explication qui donnait " parler de façon discontinue " , je te passe le "chemin" pour en arriver là , et j’aurais voulu ajouter qu’aujourd’hui "parler à bâtons rompus" c’est au contraire parler beaucoup et de façon continue !
Mais je suppose qu’on ne commente que l’expression du jour ?
je veux faire un bonheur.
Le tien.
Vaste programme, Chirstian... ! 
réponse à . <inconnu> le 27/09/2007 à 09h27 : Tu aurais dû enlever la virgule ! Je ne sais pas si tu pourras me ren...
on ne commente que l’expression du jour ?
C’est une règle absolue ! Sauf à être collée samedi ! 
réponse à . <inconnu> le 26/09/2007 à 14h08 : si il y avait eu des J... de 12 là pour cette contrib t’en aurais m...
Je te rappel qu’à partir du jeudi 6 (la moitié de 12)
Bien sûr, mais le 6 de quel mois ? En octobre le 6 est un samedi. Aurais-tu bu trop de Malheur avec Jonayla (16 ) ?
réponse à . <inconnu> le 27/09/2007 à 09h27 : Tu aurais dû enlever la virgule ! Je ne sais pas si tu pourras me ren...
Mais je suppose qu’on ne commente que l’expression du jour ?
Absolument, il est strictement interdit de parler d’autre chose que de l’expression du jour. Tu pourras d’ailleurs le constater, rien que du sérieux, de l’académique, dans les interventions. Surtout ne pas faire un pas de travers, sinon on est collé(e) le samedi dans le phare. 
Bienvenue.
Bien le bonjour de ce beau jour où je m’en vais sous les cieux plus vieux pluvieux madrilènes, où, sans faire le ladre, ni le madre, ni le pâtre, j’m’en vais faire un mâle, à c’t’heure!
réponse à . file_au_logis le 13/11/2010 à 06h26 : Bien le bonjour de ce beau jour où je m’en vais sous les cieux plus...
Bon voyage donc... mais comment sais-tu que ce sera un mâle que tu feras à cette madre madrilène ? C’ est par FIV que ça se passe ?
Quel est le point commun entre Gilbert Bécaud, Lionel Hampton, Sidney Bechet, les Rolling Stones, Fats Domino, Little Richard, James Brown (et j’ en ai sans doute oublié) ? Ils ont "fait un malheur" à l’ Olympia, dans les deux sens du terme : scènes d’ hystérie collective, saccages (pour James Brown il y eut 3 rangées de fauteuils arrachés d’ un coup !) Le succès peut coûter très cher tout en rapportant beaucoup....
Quant il veillait au grain cette page ce site faisait un mât l’heure en légèreté et en humour. Nous devenions mouettes dans son sillage. Les goélands au cul lourd d’aujourd’hui ont du mal, bien souvent, à décoller. N’est pas Jonathan Livingstone qui veut. Tiens, cette page pour apprendre à voler. Mes scores perso ne sont pas terribles, et les vôtres ?
réponse à . mitzi50 le 13/11/2010 à 06h44 : Bon voyage donc... mais comment sais-tu que ce sera un mâle que tu feras &...
Le “V” peut aussi bien signifier Vitre que…Vivo… donc en laissant faire la nature ! 
Heu, j’oubliais: pas trop de tabasco pour rendre hommmage à la dame… 
réponse à . momolala le 13/11/2010 à 09h42 : Quant il veillait au grain cette page ce site faisait un mât l’heure...
A propos de l’Amiral et d’un goéland, une petite citation d’Elpépé.
C’était le 15/01/07, à 17:27:25, et l’expression du jour était "Un étouffe-chrétien".

"Tiens, pisque c’est comme ça, moi, je m’en vais vous conter une historiette, ça vous distraira du sujet du jour, que, depuis trois mois que j’ai ma carte au Parti Godesque, j’avais encore jamais vu aussi chiant, comme sujet, à causer autour, broder dessus, tout ça... Et pourtant, hein ? C’est pas les orfèvres qui manquent, au Parti, hein, God ? Hein ? Hein ?.
Figurez-vous que, au cours d’un de mes multiples retours de Corse vers Toulon entre aminches, escale au mouillage du Grand Langoustier, à l’extrême Ouest de Porquerolles, histoire de déjeuner tous tranquilles à l’ancre.
Et là, un goéland mariolle vient se poser sur le moteur hors-bord de l’annexe, fixé sur sa chaise, dans le balcon arrière, dès qu’on sort les cacahuètes pour l’apéro. Un habitué, visiblement. Et gourmet, avec ça...
Bon, nous, on s’installe dans le cockpit, on étale les verres, les bouteilles, la kémia(1). Et notre volatile qui lorgne sur les amuse-gueule, le cuistre. Alors moi, vous pensez bien, hein ? Ami des bêtes et des femmes (je déconne ! -précision pour les chatouilleuses), je lui tends un morceau de ma rondelle de saucisson, coupée avec les dents : il hésite à peine, et Gloub ! Bon, je lui en refile une part, de ma part de saucisson, à chaque rondelle. Gloub ! Gloub ! Gloub !
Que n’ensuite, je passe aux filets d’anchois roulés sur câpre. Subodorant que la câpre ne serait pas de son goût, je lui coupe de mes incisives un bout de filet de poissecaille. Gloub ! Donc, à chaque filet, un bout pour le Jonathan des faubourgs. Et gloub ! Gloub ! Gloub...
Qu’à la fin de l’apéro, les deux oiseaux étaient aussi pleins l’un que l’autre, vous pensez bien, ma bonne dame. Et que donc, moi, je propose une demi-cacahuète à Jonathan. Lequel, poussant alors des cris d’orfraie (ce qui, vous en conviendrez, mesdames et messieurs, est un comble, pour un goéland), me lance :
"Garde-le, ton étouffe-Chrétien !"

MORALITÉ :
Faites du bien à Jonathan, il vous chiera sur le cabestan.

D’ailleurs, notre apéro terminé, le commensal volatile s’empressa d’aller rejoindre le bord d’un voilier qui arrivait au mouillage (il était vraiment habitué, cet oiseau, aux mœurs terriennes), en nous laissant son guano en souvenir.

Comment, God ? Ce n’est pas le sujet du jour ? Non, certes. Mais c’est ça AUSSI, la Marine !"
réponse à . momolala le 13/11/2010 à 09h42 : Quant il veillait au grain cette page ce site faisait un mât l’heure...
Après avoir lu et relu la citation du #83, je veux bien, à la rigueur, me laisser traiter de "goéland au cul lourd d’aujourd’hui".
Mais il me semble quand même que la rigueur est de ton côté.
réponse à . deLassus le 13/11/2010 à 10h33 : Après avoir lu et relu la citation du #83, je veux bien, à la rigu...
C’est exactement à cette intervention que je pensais. Je m’inclus dans les goélands en question. Je ne parviens pas, peut-être sans ces réparties vives, champagnesques, à retrouver la légèreté de mes bulles d’antan. Eureka a d’autres préoccupations et c’est bien dommage aussi. Faute de retrouver le bon ton, il me semble qu’Expressio navigue davantage aujourd’hui en eau grise qu’en écume. Ce samedi sera-t-il le bon jour pour faire à nouveau un mââââlheur ici ?
Tous les jours la lecture d’expressio fait un malheur pour notre plus grand bonheur
Au passage allez voir cette page ;je ne savais pas que la bêtise humaine pouvait être si grande que certains rêve de faire un malheur s’ils rencontrent N Bedos alors que pour d’autre , dont moi , il a fait un malheur avec sa chronique
réponse à . momolala le 13/11/2010 à 11h32 : C’est exactement à cette intervention que je pensais. Je m’in...
Eh bien moi, je reviens, nostalgique Mo, du "monde de tes amis", où tes portes m’emportent sur les chemins des artistes, où tes couleurs sont un bonheur.
Quel talent ! De quoi oublier la grisaille ambiante, vraiment.
Dès qu’ une chose dépassait le quotidien, la bienséance , la réserve extrême , le parler dans le sens de l’autre,mon père s’écriait:
- Malheureuse...
Des fois que je me serais faite trop remarquer...avec mes rubans rouges au bout des couettes...
Alors, pour que le ciel ne tombe pas sur nos têtes...et pour ne pas entraîner la famille dans je ne sais quel tsunami, je ...me la fermais! 
réponse à . cornelius le 13/11/2010 à 12h39 : Tous les jours la lecture d’expressio fait un malheur pour notre plus gra...
Je ne connaissais ni cette cousine Elisabeth ni cette nouvelle aventure de la chronique de Nicolas Bedos, mais j’apprécie très beaucoup les deux ! Merci Cornelius de cette utile digression. Aussi incommensurable qu’ait été le malheur fait à nos pères et s’il convient d’en garder mémoire, il ne doit pas en effet nous priver de notre esprit critique. Et quand je dis "nous", c’est comme Elisabeth Lévy, nous, les Français, nous les Juifs.
réponse à . syanne le 13/11/2010 à 13h51 : Eh bien moi, je reviens, nostalgique Mo, du "monde de tes amis", où tes p...
Merci Syanne. Astucieusement , tu l’as remarqué, je n’ai peint que la face qui se voyait toujours lorsque la porte était ouverte...
destiné à mitzi 50 => je t’ai répondu un peu tardivement sur l’expression d’hier...
réponse à . momolala le 13/11/2010 à 11h32 : C’est exactement à cette intervention que je pensais. Je m’in...
...il me semble qu’Expressio navigue davantage aujourd’hui en eau grise qu’en écume.
Chère Momolala, il me semble qu’il y a quelques semaines, nous étions quelques-uns à dire cela. Et il me semble que nous nous étions retrouvés, fers aux pieds, précipités par toi dans le cul-de-basse-fosse du phare d’Expressio pour avoir émis pareille opinion…
Eh bien ! depuis quelque temps, il me semble que le soleil revient, que l’eau est moins grise, l’atmosphère plus légère, les sourires plus fréquents même si nous n’atteignons pas constamment la franche hilarité ! Gardons-nous d’idéaliser le passé : en lisant les rediffusions, y’a des jours ça faisait pas un malheur !
Ça te dit d’aller faire un petit tour chez Marceeel ? C’est l’heure ! Pour chasser tes idées noires, j’te commande un lagon… bleu, ‘videmment !
:&rsquo)
réponse à . DiwanC le 13/11/2010 à 18h49 : ...il me semble qu’Expressio navigue davantage aujourd’hui en eau gr...
Tout à fait d’accord, même si je n’ai jamais fait partie des ceusses qui "disaient cela".
Tout à fait d’accord pour accompagner celles et ceux qui auraient les idées GRISES (pas noires tout de même !) chez Marcel.
Ici (banlieue parisienne), ça fait environ une semaine que nous voyons beaucoup la pluie et jamais le soleil. Momo, si j’en crois la météo, elle a au moins le climat pour être de bonne humeur, et elle ne sait même pas en profiter !
réponse à . DiwanC le 13/11/2010 à 18h49 : ...il me semble qu’Expressio navigue davantage aujourd’hui en eau gr...
J’étais en accord avec le fond, et vous le saviez, mais pas avec la forme. J’estime qu’il est normal qu’un forum évolue en fonction du passage de ses participants. Certains ont à notre regard cependant une meilleure aura que d’autres, c’est tout. Certes on sourit à nouveau mais on est fort loin du pétillement de cette journée du 26 septembre 2007 par exemple. J’en ai ma part, car le rythme des échanges et leur "épaisseur légère" n’étant plus les mêmes, je ne parviens plus à retrouver la qualité de mes propres productions. D’autres que nous trouvent un nouvel intérêt à Expressio dans sa nouvelle forme. Voili, voilou et pis c’est tout. Marceeeeel ! Pour moi un Martini rouge on the rocks. Tu vois, Germaine, ce qui ne va pas dans la société, c’est les gens.
réponse à . deLassus le 13/11/2010 à 19h23 : Tout à fait d’accord, même si je n’ai jamais fait parti...
Mais je suis de bonne humeur ! Je suis allée marcher au soleil, lire au soleil et je suis restée sur mon balcon jusqu’à la tombée de la nuit et même après. Mais ça ne m’empêche pas d’être lucide. Tu ne vas pas m’en faire un malheur !
réponse à . momolala le 13/11/2010 à 09h42 : Quant il veillait au grain cette page ce site faisait un mât l’heure...
Les goélands au cul lourd
j’écoutais aujourd’hui Dany le Rouge commenter la fusion verts/Europe Écologie et cela me rappelait le slogan : "nous sommes tous des juifs allemands" (je vous parle d’un temps que les moins de ... ans ne peuvent pas connaître !).
Alors cela me donne envie de me mettre une plume dans le chose, et de défiler en scandant : "nous sommes tous des goélands au cul lourd".
réponse à . momolala le 13/11/2010 à 19h32 : J’étais en accord avec le fond, et vous le saviez, mais pas avec la...
C’est le problème de ce genre de forum, quant tout va bien ça attire des nouveaux abonnés et c’est très bien.
Seulement s’il y en a un ou deux qui sortent de "l’esprit" et de "l’équilibre" du site, en pontifiant, en se prenant au sérieux, ou en occupant l’espace en étant en dehors de la ligne générale, par exemple en racontant leur vie ça devient vite pénible et ça casse l’ambiance.
Certains comprennent gentiment les remarques à ce sujet des "anciens" et deviennent de charmant compagnons, d’autres les ignorent délibérément.
Avec ceux (celles) là je ne sais pas ce qu’il faut faire.
A part la zapette de God, ou faire appel au Psy d’expressio, je vois pas.
Mais restons optimiste, ils finissent tous par se lasser s’il n’ont jamais de réponses.
réponse à . chirstian le 13/11/2010 à 20h08 : Les goélands au cul lourd j’écoutais aujourd’hui Dan...
Nous voilà déjà deux.
Goélands au cul lourd de tous les pays, unissez-vous !
réponse à . momolala le 13/11/2010 à 19h32 : J’étais en accord avec le fond, et vous le saviez, mais pas avec la...
...le rythme des échanges et leur "épaisseur légère" n’étant plus les mêmes, je ne parviens plus à retrouver la qualité de mes propres productions.

Ouppss ! Désolée, suis dans l’impossibilité d’atteindre l’inaccessible étoile ; alors, tant qu’il me reste un brin de lucidité : adieu !
réponse à . DiwanC le 13/11/2010 à 21h34 : ...le rythme des échanges et leur "épaisseur légère"...
Nan, nan, Germaine, fais pas ça, y a de l’engrais dans l’arrosoir, que l’arbre y va pousser !!! Reste avec nous, on t’aime.....
réponse à . mickeylange le 13/11/2010 à 20h19 : C’est le problème de ce genre de forum, quant tout va bien ç...
...ils finissent tous par se lasser s’ils n’ont jamais de réponses.
Il paraît que 500 personnes - selon God - passent quotidiennement par ce site. Suis sûre qu’au moins 499 souhaiteraient te répondre ! Alors, tu es piégé : tu ne peux ni te lasser, ni t’en aller !
Quant à la Psy d’Expressio, l’a déjà tant à faire avec les « anciens » qu’elle ne peut s’occuper des « nouveaux ».
Sinon, y’aurait des malheurs ! 
réponse à . DiwanC le 13/11/2010 à 22h56 : ...ils finissent tous par se lasser s’ils n’ont jamais de rép...
C’est pas 50, c’est pas 500, c’est 5000 ! 
(sauf s’ils partent tous)
réponse à . chirstian le 13/11/2010 à 20h08 : Les goélands au cul lourd j’écoutais aujourd’hui Dan...
Alors cela me donne envie de me mettre une plume dans le chose, et de défiler en scandant : "nous sommes tous des goélands au cul lourd".
Ne résiste pas à pareille envie ! Tu vas faire un malheur ! Préviens-nous le jour où tu défileras : on ouvrira les fenêtres pour applaudir à ton passage !
:&rsquo)
réponse à . mickeylange le 13/11/2010 à 23h05 : C’est pas 50, c’est pas 500, c’est 5000 !  (sauf s&r...
Si six goélands (seagulls si lents) gueulent cinq mille ans (c’est pas des milans), ça fera un malheur (si leur air a l’heur de nous plaire).

Un (Mickeyl)ange passe...

Bonne nuit !
réponse à . DiwanC le 13/11/2010 à 23h26 : Alors cela me donne envie de me mettre une plume dans le chose, et de déf...
En exclusivité à cette page, la photo du Sélénite avec sa plume... Dommage, il est passé un peu vite !
réponse à . DiwanC le 13/11/2010 à 23h26 : Alors cela me donne envie de me mettre une plume dans le chose, et de déf...
Attention: deux gros costauds en blouse blanche pourrait venir le prendre… 
Nota: à Paris, il serait conduit à Sainte-Anne…
Ah qu’il est difficile, même ici, d’exprimer une opinion ! Si je n’avais pas ouvert la page en lien d’Elpepe qui figurait dans sa contribution, je n’aurais pas fait ce commentaire, tout à fait circonstanciel. Et voilà qu’à la toute fin même Chirstian se syndicalise avec les protestataires ! Si j’avais voulu m’adresser particulièrement à l’un ou l’une d’entre vous, je l’aurais fait personnellement sur le canal12, comme je l’ai toujours fait, sans hypocrisie. Enfin, on pourra dire que j’aurais défendu jusqu’au bout l’expression du jour : j’ai fait un malheur sur Expressio ce samedi.
réponse à . mickeylange le 13/11/2010 à 20h19 : C’est le problème de ce genre de forum, quant tout va bien ç...
Je suis d’accord avec ce que vous dites là.
Il est difficile pour les nouveaux de rentrer dans l"ambiance" car vous vous connaissez depuis longtemps et vous êtes sur la même longueur d’ondes et on ne comprend pas bien sûr, les allusions faites entre vous.
Alors, c’est vrai on a tendance à raconter ce que l’on sait...ses petites histoires personnelles pour essayer de participer, quand même.
Mais restez optimistes...ils finissent par...
Aux États-unis, une antiphrase semblable s’est formée pendant les années 1960, à peu près: "To be bad," ou bien, "baaad," avec une pronunciation caracteristique des noirs des É-U, signifie "être méchant," mais aussi, par antiphrase, "être admirable." Je crois (et c’est simplement mon idée à moi) que cet usage vient des écoliers noirs, qui souvent témoignaient leur admiration pour un de ses copains en l’appellant "bad"; ce qui signifie que cet individu a défié les instituteurs et les règles de l’école, vus comme oppressants.
réponse à . <inconnu> le 14/11/2010 à 07h17 : Je suis d’accord avec ce que vous dites là. Il est difficile pour ...
Il est difficile pour les nouveaux de rentrer dans l"ambiance" car vous vous connaissez depuis longtemps et vous êtes sur la même longueur d’ondes et on ne comprend pas bien sûr, les allusions faites entre vous.
Nous avons tous été « nouveaux » un jour ! Pour ma part, j’ai poussé la porte d’Expressio en décembre 2009. Comme toi, je n’ai pas tout compris (c’est toujours le cas aujourd’hui : y’a des zones d’ombre !). Je me suis assise sur le bord d’une petite chaise au bout de la table, osant ajouter mon grain de sel aux propos des « anciens ».
Après quelques rebuffades (ou prises comme telles), quelques moqueries (telles celles de M’Ubbleu à qui je propose toujours un mouchoir pour éponger ses larmes… de rire !), quelques complicités se sont créées et j’ai choisi de rester m’installant plus confortablement sur la petite chaise au bout de la table.
réponse à . DiwanC le 14/11/2010 à 14h13 : Il est difficile pour les nouveaux de rentrer dans l"ambiance" car vous vous con...
Les rebuffades sont parfois costaudes... et les moqueries cinglantes.
Il y a des moments dans la vie où on a du mal à supporter.
Autant ne pas chercher le bâton pour se faire battre.
Aussi, Je resterai sagement assise sur ma petite chaise, car j’apprends beaucoup . Mais pour lire et écouter, seulement.
réponse à . <inconnu> le 14/11/2010 à 17h34 : Les rebuffades sont parfois costaudes... et les moqueries cinglantes. Il y a de...
Suis sûre qu’un jour, les doigts te démangeront et que tu interviendras ! A tout bientôt  ! 
réponse à . DiwanC le 13/11/2010 à 21h34 : ...le rythme des échanges et leur "épaisseur légère"...
MERCI ! Merci surtout de ne pas avoir préféré cette page ! 
Une autre forme, toute aussi positive
Ça fait mal aux yeux...

Faire un malheur... Avoir un grand impact, faire un grand effet, avoir du succès, cela lui convient parfaitement au grand Georges. Voilà plus de trente ans qu'il "passe sa mort en vacances" sur la plage de Sète... "Éternel estivant" à l'éternel succès. Un succès qu'il était bien obligé de reconnaître :

D'ailleurs, moi qui te parle, avec mes chansonnettes
Si je n'avais pas dû rencontrer le succès,
J'aurais, tout comme toi, pu virer malhonnête,
Je serais devenu ton complice, qui sait ?



Le plus grand malheur c'est qu'il soit parti alors qu'il venait tout juste de fêter ses 60 ans.
De combien de perles, combien de textes ciselés, combien de bons mots avons nous été privés par cette fin prématurée ?

Si son départ fut un malheur, je ne veux que retenir le bonheur de savourer ses chansons

Si l'ombre de ma croix s'y couche un peu dessus, pour un petit bonheur posthume

Et le bonheur matinal d'un petit café, ça vous dit ?.....
Bonheur-malheur......Sans rentrer dans les détails le mot vient d'augurium (présage bon ou mauvais)
Ce qui nous a donné de bon ou de mauvais augure.......Et bien sûr il y a tous les dérivés:
Bienheureux, malheureux...........

Aujourd'hui, l'heur employé tout seul ne subsiste plus que dans l'expression:
"Avoir l'heur*de..........."
(Avoir la chance, le plaisir...)

Aucun rapport avec le verbe "heurter" qui vient du scandinave "Hrûtr" qui signifie bélier......ceci expliquant cela.....

*A sa montre......
réponse à . momolala le 26/09/2007 à 09h05 : Vous souvenez-vous de l’étroit mousquetaire moustachu (si je me sou...
Ça m'évoque la "pomme" Pink Lady, qui n'est pas une variété mais une marque commerciale. A défaut de faire un malheur, elle fait beaucoup de publicité. Elle aurait été inventée en Australie en croisant une Lady Williams avec une Golden Delicious par un incertain John Ernest Lane Cripps qui laisse tellement de traces dans la littérature scientifique qu'on se demande si le personnage n'a pas été inventé de toutes pièces ...
Par bonheur, je suis un mâle heureux.  
Malheur !...... ça se bouscule pas au portillon aujourd'hui.

Savez qui est Paul Bonhoure ?

Il est des noms prédestinés.........
Mis en musique par L.V. Beethoven......

Pom-pom-pom-pom............

(Chorégraphie des Pom-Pom Girls)
réponse à . BOUBA le 18/05/2015 à 11h41 : Malheur !...... ça se bouscule pas au portillon aujourd'hui. S...
Il est des noms prédestinés
Comme Charabiapédia !
réponse à . BOUBA le 18/05/2015 à 11h41 : Malheur !...... ça se bouscule pas au portillon aujourd'hui. S...
Petit conte pour heure creuse...

C'était un heur, ni meilleur ni plus mauvais qu'un autre... Il avait connu des fortunes diverses, bien des heurts et des heures grises. Il cheminait tout en pleurs sur le bord d'un fossé*. Il y en a un qui l'a ramassé, l'a réchauffé sous ses haillons et le bonheur est entré dans la maison.
Mais l'heur s'ennuyait au logis... et un matin joli, il est parti.
Avec sa figure d'ange, il a trouvé le paradis sous un coin de parapluie*.

* Avec ça, Félix et Georges ont fait un malheur !
Yeeeesss ! 
réponse à . syanne le 13/11/2010 à 23h49 : En exclusivité à cette page, la photo du Sélénite av...
Pour ceux qui ne sont pas très anciens ici, pourquoi Chirstian est-il appelé le Sélénite?
réponse à . gonalzako le 18/05/2015 à 14h10 : Pour ceux qui ne sont pas très anciens ici, pourquoi Chirstian est-il app...
Il est Sélénite parce que cela fait partie du shticht qu'il a créé pour se distinguer, 'spa. (il pensait taper Christian en choississant son pseudo mais a décidé de garder Chirstian) Tout comme mickeylange qui a plus de 500 ans et qui est peintre distingué, 'spa ? Tout le monde est libre de créér un persona délirant à son gré.  
réponse à . gonalzako le 18/05/2015 à 14h10 : Pour ceux qui ne sont pas très anciens ici, pourquoi Chirstian est-il app...
Les Sélénites sont gens de la lune... et être dans la lune, c'est - comme tu le sais - être un peu distrait, un brin étourdi parce qu'on pense à autre chose... aux mouches par exemple !
Car outre sa qualité de rêveur, chirstian a une plume d'écrivain à tête chercheuse, soupçonneuse, toujours en quête du p'tit détail qui fait douter de l'exactitude des expressions. Bref, dès qu'il met pied sur terre, le Sélénite passe son temps à sodomiser les diptères.

S'il passe par là, deLassus – la mémoire de ce mêêêrveilleux site – te racontera tout cela mieux que moi !
Faire un mâle-heur! Quel programme!
Laquelle d'entre vous, mesdames, va se dévouer pour me rendre heureux?
Mais, s'il-vous-plaît, pour éviter toute émeute hystérique, agissons comme à la Sécu: prenez donc un numéro d'appel!
Au XIX ème siècle
- Tu connais la nouvelle ? Alexandre Dumas a abusé son éditeur avec des fausses promesses...
- Dumas leurre ?
- c'est ça, du malheur pour l'éditeur !
réponse à . file_au_logis le 18/05/2015 à 18h33 : Faire un mâle-heur! Quel programme! Laquelle d'entre vous, mesdames, ...
Alors ?

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Faire un malheur » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?