Il n'est pas à prendre avec des pincettes - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Il n'est pas à prendre avec des pincettes

Il est très sale, répugnant, méprisable, ignoble.
Il est de très mauvaise humeur.

Origine

Lorsque le mot pincette est apparu il y a quelques siècles, il a désigné deux choses de taille très différente. La première était une petite pince à épiler et la seconde était cet instrument de métal à deux branches permettant de déplacer des bûches et tisons dans le feu, sans se brûler.
Autant dire que, à moins d'avoir vraiment de très gros poils à extirper, la deuxième était très largement plus grande que la première.

Celle utilisée dans la cheminée permettait donc, au sens large, de ne pas saisir directement quelque chose qu'il n'est vraiment pas souhaitable de toucher comme ce serait le cas de quelqu'un qui serait répugnant pour cause d'hygiène déplorable et qu'on ne prendrait, s'il le fallait vraiment, mais d'un air forcément dégoûté, qu'avec des pincettes.

C'est de cette image de quelque chose qu'on évite de toucher que l'expression est apparue au début du XIXe siècle avec le premier sens indiqué, la saleté s'étendant ensuite, au figuré, aux esprits malsains.
Et c'est au milieu du même siècle que l'usage pour désigner une personne très en colère est apparue, celle-ci ne devant évidemment être approchée, touchée, qu'avec un maximum de précautions.

On pourrait se dire que l'expression normale devrait être "il est à prendre avec des pincettes" signifiant "il ne faut surtout pas le toucher directement". Mais la négation renforce le côté repoussant de la personne en voulant dire qu'il n'est pas souhaitable de la prendre, même avec des pincettes.

Exemple

« (…) c'est un maniaque, un braque, un pointu (…) je le reconnais (…) un être susceptible, désagréable, insociable (…) à ne pas prendre avec des pincettes (…) »
Eugène Labiche - Un monsieur qui prend la mouche - 1852

« Ses sales maladies reparaissaient et le faisaient tellement souffrir, qu'il n'était plus bon à prendre avec des pincettes. »
Émile Zola - Nana - 1879

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Il n'est pas à prendre avec des pincettes » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Tunisiear YègdèmIl mord
Allemagnede Ihm ist eine Laus über die Leber gelaufenUn pou lui est passé (en courant) sur le foie
États-Unisen Wouldn't touch it with a ten-foot poleOn ne le toucherait pas avec un bâton de dix pieds.
Espagnees Estar de mala lecheÊtre de mauvais lait (= être de mauvais poil)
Canada (Québec)fr Il a les fils qui se touchentIl n'est pas de très bonne humeur
Italie (Sicile)it MùzzicaIl mord
Pays-Basnl Hij is geen kat om zonder handschoenen aan te pakken.Il n'est pas un chat à prendre sans gants.
Pays-Basnl 'Hij is met geen tang aan te vattenIl n'est pas à prendre avec des pinces

Vos commentaires
Le fainéant n’a jamais trouvé de pincettes de cheminée assez grandes pour s’épiler le poil qu’il a dans la main. C’est pas sa faute.
devinette:
Une paire de pincettes fixée à un soufflet et à une bouilloire, le tout monté sur des échasses.
Qui suis-je?
réponse à . <inconnu> le 07/05/2009 à 00h22 : devinette: Une paire de pincettes fixée à un soufflet et à ...
La cigogne au long bec emmanché d’un long cou, peinte par Arcimboldo. J’ai bon, là ? J’ai bon ?
réponse à . Elpepe le 07/05/2009 à 00h38 : La cigogne au long bec emmanché d’un long cou, peinte par Arcimbold...
T’as tout faux!
Tout à fait sympathique, la paire de pincettes version Kama-Sutra:
L’homme s’étend sur le dos et la femme vient s’asseoir sur lui à califourchon. Elle est face à lui et serre le pénis de son partenaire en contractant ses muscles vaginaux par secousses. Elle relâche la pression puis elle resserre, de nombreuses fois de suite. Si elle déplace ses jambes de côté, elle se retrouve en position d’amazone.
Un indice: il s’agit d’une citation d’écrivain.
réponse à . <inconnu> le 07/05/2009 à 00h45 : Tout à fait sympathique, la paire de pincettes version Kama-Sutra: L&rsqu...
Allez, viens, BB, il est l’heure d’aller au lit...
A demain, les gosses !
réponse à . <inconnu> le 07/05/2009 à 00h48 : Un indice: il s’agit d’une citation d’écrivain....
J’ai trouvé !
"Il ne faut pas vendre la peau de l’ornithorynque avant d’avoir réalisé le palimpseste".
C’est ça, hein ?
réponse à . Elpepe le 07/05/2009 à 00h53 : J’ai trouvé ! "Il ne faut pas vendre la peau de l’ornith...
Il est effectivement temps que tu ailles dormir!
"La langouste landaise à la cocotte-minute", célèbre recette de Bérurier ?
Pour ceux qui, comme moi, sont tricards des mots-clés de l’expression du jour, et au terme d’une longue recherche, les voici :

CHATOUILLER (2), ORNITHORYNQUE (9), PLUME (15)

Merci qui ?
C’est le p’tit boulanger qu’était pas à prendre avec des pains secs.

Et Banche-Neige était par contre à prendre avec des nains, sept!
Pendant que la future Convention belgo-interplanétaire aura lieu à Sart-Messire-Guillaume, les Hexagonaux se retrouveront, comme d’hab, à Sart-Cosy!
réponse à . file_au_logis le 07/05/2009 à 07h34 : Pendant que la future Convention belgo-interplanétaire aura lieu à...
Merci de nous le rappeler, on allait l’oublier... Et maintenant, je suis d’une humeur massacrante. C’est malin, hein !
réponse à . file_au_logis le 07/05/2009 à 07h34 : Pendant que la future Convention belgo-interplanétaire aura lieu à...
Pincez-moi!!! j’ai habité ce petit village près de Court St Etienne pendant quelques temps..je n’aurais jamais pensé le voir figurer en toutes lettres ici!
réponse à . <inconnu> le 07/05/2009 à 00h22 : devinette: Une paire de pincettes fixée à un soufflet et à ...
«Le corps : une paire de pincettes fixée à un soufflet et à une bouilloire, le tout monté sur des échasses.»
[ Samuel Butler ] Merci "Evénement" !

J’aime bien celle-ci aussi, même si elle n’a rien à voir avec l’expression du jour : «Chaque homme est immortel : il peut savoir qu’il va mourir, mais il ne saura jamais qu’il est mort.»

D’autres citations (que j’apprécie moins) sur cette page mais on doit toujours citer ses sources...
Histoire d’astiquer ma trirème à vie, je rappelle qu’en marine il faut parfois attraper le vent avec des pincettes, s’approcher au plus près de lui pour le tenir au lit. A quoi ça joue, les marins !
j’ai chez moi une paire de pincettes à ne pas prendre avec des pincettes. Mais même si je pouvais la prendre avec des pincettes, je n’en ai qu’une paire et je ne peux pas les prendre avec. Il faudrait que je les équipe d’une autoprise, mais c’est compliqué.
Il est sans doute plus simple de les nettoyer. Mais c’est fatigant. L’outil devrait s’autonettoyer. Mais s’il se nettoie c’est donc son frère. Or mes pincettes sont uniques. Ou vareuses (P.Dac). Elles sont seulement à prendre et à lécher. Bref, la vie est compliquée quand on démarre la journée avec une expression à ne pas prendre sans pincettes. 
Napoléon avait trouvé que l’Eglise n’était pas à prendre avec des Pie 7. Mais tout concordat à le faire changer d’avis.
réponse à . momolala le 07/05/2009 à 08h15 : «Le corps : une paire de pincettes fixée à un soufflet ...
Ah, c’est malin, ça... Moi, je cherchais quelque chose comme un rébus. Bon, la prochaine fois, je demanderai le texte à goût-gueule, recta.
réponse à . momolala le 07/05/2009 à 08h30 : Histoire d’astiquer ma trirème à vie, je rappelle qu’e...
Astique, Momolala, astique... Oh, ouiiiiiiiiii ! Encore !
réponse à . chirstian le 07/05/2009 à 08h32 : j’ai chez moi une paire de pincettes à ne pas prendre avec des pinc...
Essaie les pincettes à pyrolyse ?
A prendre avec des pincettes :
Dans crevette, pipes de nacre, avec ce destin être s’apprend. Pine de près avec ancêtre DST, vends parc cédé par sein tété.

Anna Pincemy
Chez nous on appelle "pincettes" les pinces à linge:

Prenez deux petits morceaux de bois
Que vous assemblez en croix
Avec un p’tit bout de fil de fer faites un ressort en travers
Vous saississez cet instrument entre votre pouce et votre index
Vous le serrez en appuyant afin qu’il soit bien circonflexe
Enfin vous l’approchez du linge, du linge à faire sécher et vous lachez.

La chanson largement illustrée cette page 
Et cette expression qui nous vient du Milieu: Quand exceptionnellement un truand boit un verre d’eau, il est d’usage de dire " il n’est pas à prendre avec du pain sec"
en référence à l’incarcération symbolisée par le pain sec et l’eau.......
Euh.....oui, bon, un peu trop capillotracté ?........OK, je sors.....
réponse à . BOUBA le 07/05/2009 à 10h15 : Et cette expression qui nous vient du Milieu: Quand exceptionnellement un truand...
Mais non, mais non... elle en pince pour toi !
Celle utilisée dans la cheminée permettait donc, au sens large, de ne pas saisir directement quelque chose qu’il n’est vraiment pas souhaitable de toucher comme ce serait le cas de quelqu’un qui serait répugnant pour cause d’hygiène déplorable et qu’on ne prendrait, s’il le fallait vraiment, mais d’un air forcément dégoûté, qu’avec des pincettes.

En fait j’ai du mal à comprendre l’expression, je trouve qu’elle est à l’envers. En effet si quelque chose ou quelqu’un pue ou est sale ou de mauvaise humeur, il vaut mieux prendre des précautions donc prendre des pincettes. L’expression eut dû être "Il est à prendre avec des pincettes".

Me gourres-je ? suis-je une courge ?
réponse à . <inconnu> le 07/05/2009 à 10h47 : Celle utilisée dans la cheminée permettait donc, au sens large, de...
Dans le mode affirmatif : à manier avec prudence. Et dans la forme négative : même avec des pincettes, ça t’explose à la figure quand même. C’est du moins comme ça que je comprends les deux formes de l’expression.
réponse à . <inconnu> le 07/05/2009 à 10h47 : Celle utilisée dans la cheminée permettait donc, au sens large, de...
Regarde-z-y donc le dernier paragraphe de l’explication, là-haut...
réponse à . God le 07/05/2009 à 10h55 : Regarde-z-y donc le dernier paragraphe de l’explication, là-haut......
Ah ben oui là forcément là si c’est comme ça alors là oui. Ce texte j’aurais dû le prendre avec des lunettes.

C’est à des petites choses comme ça qu’on voit qu’on vieillit.

Bon, je retourne à l’hospice.
Vous mangez à quelle heure, à l’hospice ?
Marceeeeeel ! Grouille !
réponse à . Elpepe le 07/05/2009 à 11h13 : Vous mangez à quelle heure, à l’hospice ? Marceeeeeel&n...
11H normalement. Le soir c’est 18H en regardant questions pour un champion et après, au lit. Dès fois on fait un loto, mais c’est que pour Noël ou le 14 juillet.
réponse à . God le 07/05/2009 à 10h55 : Regarde-z-y donc le dernier paragraphe de l’explication, là-haut......
Ah ben là, ça y est : j’ai les mots-clés ! Bon, oubliez ma contrib_12, elle est visiblement erronée. Il y a encore de la place, à l’hospice, Alcalin ?
Quoique... PINCETTE (0), on n’est guère avancé, là... 
J’ai trouvé ! Au lieu de garder le bouton "trombone" qui ne sert à rien, il suffit de le faire pointer sur l’hymne d’Expressio, et on a déjà un embryon d’éditeur de partoche !

Bon, là, je sens que God ne va pas être à prendre avec des pincettes...
réponse à . Elpepe le 07/05/2009 à 11h24 : J’ai trouvé ! Au lieu de garder le bouton "trombone" qui ne se...
c’est pas un trombone : c’est une pincette !
celui qui est à laisser sans pincettes est-il plus propre que celui qui n’est pas à prendre avec ?
Les pincettes servent à étendre les lingettes. Et l’épinette à, euh... jouer de la flûte ?
l’origine de l’expression n’est quand même pas très éloignée de la mer, sauf à marée basse. Ce sont les petits crabes qui se serrent la pincette pour se dire bonjour. Et plus si affinité. Et puis il y a le gros affreux qui roule des mécaniques et s’approche d’une crabette en lui disant : pince, c’est du belge ! Mais comme il ne s’est pas lavé et qu’elle (mais non, pas la crabette, faut suivre !) est encore pleine de varech ou déjà couverte de mayonnaise, celle-ci (mais non, pas sa bitette : la crabette !) refuse de la lui sucer, et même de la prendre avec ses pincettes.
L’expression est ensuite passée du crabe au homard (à l’homard ?) et, étape ultime : de l’homard à l’homme. D’où la phrase mystérieuse trouvée écrite en lettres de sang dans une cave : homard m’a pincer.  
réponse à . chirstian le 07/05/2009 à 11h47 : l’origine de l’expression n’est quand même pas trè...
Seule la crabette peut sucer le nœud Polomar cette page
Bonjour tous
réponse à . Elpepe le 07/05/2009 à 08h40 : Ah, c’est malin, ça... Moi, je cherchais quelque chose comme un r&e...
Je n’ai rien demandé à Google : je suis abonnée à la lettre d’Evénement et j’ai noté cette citation il y a un certain temps dans mon petit carnet où figure en bonne place une autre d’un certain Elpépé : "on est toujours obstinément seul". J’aurais préféré la cafetière à la bouilloire mais Butler doit être anglais.
Par contre j’ai rencontré ceci dans le Dico des définitions, que je vous livre in texto :
"À la pincette, en pinçant, loc. adv. usitée seulement en cette phrase : baiser quelqu’un à la pincette, à pincette, en pincette, le baiser en lui prenant doucement les deux joues avec le bout des doigts." Serait-ce une autre proposition du Kama-Sutra ?
réponse à . <inconnu> le 07/05/2009 à 11h59 : Seule la crabette peut sucer le nœud Polomar cette page Bonjour tous...
Il s’agit d’un nœud de plein poing, dont la boucle du courant est passée en tête d’alouette : je te plumerai !
réponse à . momolala le 07/05/2009 à 12h03 : Je n’ai rien demandé à Google : je suis abonnée ...
on est toujours obstinément seul
Aaaaargh... c’est profond... :&rsquo)
réponse à . momolala le 07/05/2009 à 12h10 : Par contre j’ai rencontré ceci dans le Dico des définitions,...
Non, tu as mal compris : en fait, on prend les deux lèvres avec les doigts en pinces, et on écarte bien. C’est très, très affectueux, ça. Oui oui !
réponse à . Elpepe le 07/05/2009 à 12h56 : Non, tu as mal compris : en fait, on prend les deux lèvres avec les ...
…on prend les deux lèvres avec les doigts en pinces…

J’en pince pour ces deux lèvres où je pose mon doigt
réponse à . Elpepe le 07/05/2009 à 12h56 : Non, tu as mal compris : en fait, on prend les deux lèvres avec les ...
Pas facile de tirer les deux lièvres avec les doigts en pince.
réponse à . <inconnu> le 07/05/2009 à 13h35 : Pas facile de tirer les deux lièvres avec les doigts en pince....
Tu n’as pas de fusil à deux coups ? Alors, pose des collets !
J’ai lu dans un « bouquin(*) » que ce n’est pas parce que un chasseur baise comme un lapin que ça l’empêche de tirer aux « hases » hard, surtout si c’est est chaud lapin.

(*) Mâle lapin
réponse à . Elpepe le 07/05/2009 à 12h51 : on est toujours obstinément seulAaaaargh... c’est profond... :...
Pas moins que la sculpture surréaliste de Butler. C’est sans équivoque et rigoureusement vrai. Je me suis pincée pour le vérifier.
réponse à . <inconnu> le 07/05/2009 à 13h50 : J’ai lu dans un « bouquin(*) » que ce n’est pa...
Larry, tourne trois fois tes yeux dans ta contrib : ce que tu ne dis pas est sans doute le contraire de ce que tu dis.
réponse à . momolala le 07/05/2009 à 13h52 : Larry, tourne trois fois tes yeux dans ta contrib : ce que tu ne dis pas es...
J’ai dû croiser mes doigts en tapant, cela ne m’a pas porté chance. En plus, je n’avais pas de patte de lapin sur moi !
réponse à . <inconnu> le 07/05/2009 à 13h59 : J’ai dû croiser mes doigts en tapant, cela ne m’a pas port&eac...
Les meilleurs des porte-bonheur, c’est les pompons de marin !
L’Amiral
réponse à . Elpepe le 07/05/2009 à 15h08 : Les meilleurs des porte-bonheur, c’est les pompons de marin ! L&rsquo...
C’est vrai que quand le lapin se prend une gerbe de plombs "en plein vol", il a beau avoir quatre pattes de lapin sur lui, je ne vois pas où est le porte-bonheur-avec-un-trait-d’union.
réponse à . SyntaxTerror le 07/05/2009 à 15h32 : C’est vrai que quand le lapin se prend une gerbe de plombs "en plein vol",...
Les pattes de lapin ne portent pas bonheur au lapin, mais au chasseur qui a réussi à le tirer.
Autant dire que, à moins d’avoir vraiment de très gros poils à extirper, la deuxième était très largement plus grande que la première

Cette fois-ci, l’expressio vient de la médecine et plus précisément du traitement de "l’hypertrichose palmaire". Certaines formes ne sont pas à prendre avec des pinces à épiler mais avec des pincettes à bûches.
réponse à . <inconnu> le 07/05/2009 à 15h35 : Les pattes de lapin ne portent pas bonheur au lapin, mais au chasseur qui a r&ea...
Ah, bon.
Si on a quatre pattes de lapin sur soi (c’est généralement le cas chez les lapins), les effets s’annulent ?

Il faudrait alerter les lapins qui ne portent pas encore de pompons de marin sur eux !
Pince monseigneur ????
réponse à . Elpepe le 07/05/2009 à 00h21 : Le fainéant n’a jamais trouvé de pincettes de cheminé...
Mille excuses pour la contrib’ # 57.
J’aurais du commencer par lire depuis le bédut.
réponse à . SyntaxTerror le 07/05/2009 à 15h46 : Ah, bon. Si on a quatre pattes de lapin sur soi (c’est génér...
Non les effets se multiplient mais c’est le chasseur qui en est l’unique bénéficiaire !

La preuve que ces pauvres bêtes n’ont pas de chance à cette page 
réponse à . <inconnu> le 07/05/2009 à 07h58 : Pincez-moi!!! j’ai habité ce petit village près de Court St ...
Et alors, là. Ca veut dire quoi? Où tu habites, là, maintenant? Loin de là? Attends, si c’est à moins de 5000 km à vol d’oiseau, tu viens, hein?
réponse à . momolala le 07/05/2009 à 08h15 : «Le corps : une paire de pincettes fixée à un soufflet ...
Bravo, gagné! C’est également sur "evene" que j’avais noté ce délire d’un auteur par ailleurs pas drôle du tout.
La "princette" (et non la princesse), est la maîtresse du Prince pour qui il en pince, Monseigneur, œuf corse. La pincette n’étant qu’une princette qui manque d’air.
Quand on est tout petit...on se choisit le copain ou la copine Josette, la plus gougourde du village.On s’assied par terre tous les deux, face à face. Les pieds se touchent et les bras tendus aussi. On se balance en faisant la barque et on chante.
" Pincemi
et Pincemoi
sont dans une barque.
Pincemi tombe à l’eau.
Qui reste-t-il???"
Et là, on fait l’abruti fini qui a oublié la fin de la chanson. Heu...en levant les yeux au ciel.
Et on attend...
Alors, la Josette répond d’une petite voix...: Pincemoi!
Et on se précipite sur elle pour lui pincer sa belle jour ronde et rose. 

Je réapparais un instant...car il y a une autre version...de ma chanson!
Celle qui se chantait de l’autre côté ... "d’chez-nous !" me dit l’homme .
C’est Touchmilestétous et Touchmoilestétous qui sont dans une barque...
touchmi tombe à l’eau... 
réponse à . <inconnu> le 07/05/2009 à 18h41 : Quand on est tout petit...on se choisit le copain ou la copine Josette, la plus ...
Pour la rime, ils sont dans un bateau. Et pas besoin d’être trop cougourde, il suffisait d’être un enfant...
Eh tout le monde, pardon de jouer les rabat-joies, mais si je compare les explications de l’expression avec sa formulation négative ("ne pas prendre avec..."), j(y vois comme une contradiction, pas vous ? Quelqu’un de répugnant, ou de fort méchante humeur, il vaut mieux s’en saisir avec que sans pincettes, non ?
réponse à . horizondelle le 07/05/2009 à 09h47 : Chez nous on appelle "pincettes" les pinces à linge: Prenez deux petits ...
Chanson dont les paroles ont été écrites par ? Voir à cette page.
Lorsque le mot pincette est apparu il y a quelques siècles ...
Précision je vous prie. 
"Les anciens ayant ignoré l’usage de la cheminée, les Grecs utilisaient la pyragra et les Romains le forceps. Ustensiles qui s’apparentaient plus à la tenaille qu’à la pincette . Les énormes cheminées du moyen-âge et de la renaissance , où l’on empilait des bûches de grandes dimensions, nécessitèrent aussi l’emploi de tenailles. Les pincettes proprement dites, n’apparaissent que dans la seconde moitié du XVI ème siècle."
Merci qui ? La Rousse bien sûr.
réponse à . peppino le 07/05/2009 à 19h46 : Eh tout le monde, pardon de jouer les rabat-joies, mais si je compare les explic...
Quelqu’un de répugnant, ou de fort méchante humeur, il vaut mieux s’en saisir avec que sans pincettes, non ?
il vaut encore mieux ne pas s’en saisir du tout : c’st là le sens de l’expression , poil au menton.
réponse à . tytoalba le 07/05/2009 à 20h28 : Lorsque le mot pincette est apparu il y a quelques siècles ...Préc...
Aussi bien à Athènes que plus tard à Rome, les thermes occupaient une grande place dans la vie des citoyens. Le caldarium chauffait l’eau et produisait de la vapeur. Un caldarium, c’est une pièce dans laquelle il y a des cheminées côte-à-côte alimentées par des esclaves et au dessus desquelles circule l’eau en cours de chauffage ou de réchauffage.
Par ailleurs, je ne trouve nulle trace du mot "pyragra" dans le Bailly.

Voir le fonctionnement des thermes à cette page
réponse à . <inconnu> le 07/05/2009 à 21h36 : Aussi bien à Athènes que plus tard à Rome, les thermes occu...
Je ne cite qu’une source et l’on sait tous qu’une source peut ne plus être fiable après certaines découvertes. Au sujet du "pyragra", on en parle dans l’article sur cette page. N’ayant fait ni latin, ni grec, je laisse aux spécialistes le soin de nous dire ce qu’il en est. Ou pas.
réponse à . tytoalba le 07/05/2009 à 22h24 : Je ne cite qu’une source et l’on sait tous qu’une source peut ...
Des thermes romains, il y en a partout, archis connus depuis longtemps ! Y compris à Paris (Thermes de Cluny construits au premier siècle après J-C) où l’on peut voir les emplacements des foyers.
Tous les instruments de la vie courante des romains et dans des quantités moindres, des grecs, sont connus depuis longtemps. A ma connaissance, on n’a pas fait mieux que l’ouvrage de Jérôme Carcopino, "La vie quotidienne à Rome" (vers 50 avant J-C), que tous les latinistes ont fréquenté et dont la première édition date de 1939, je viens de vérifier. Il y décrit minutieusement les thermes, les instruments domestiques, la cuisine, etc…
Si l’article auquel je te renvois en ne te convainc pas, voici une autre source (à tiroirs) à cette page.
J’ai lu avec soin l’article dont tu donnes la référence : Comment porter crédit à un texte qui explique que les anciens connaissaient les chenets, que l’on en a retrouvé de nombreux un peu partout, ce qui est exact, mais affirme trois lignes plus bas que les « anciens » ignoraient la cheminée ! Ils auraient inventé les chenets juste pour les regarder ? Depuis que l’homo plus ou moins sapiens sait conserver puis allumer le feu, il cuit ses aliments et se chauffe… Dans combien de grottes habitées des millénaires avant les civilisations grecques et romaines trouve-t-on des traces de fumée ? Grecs et plus tard romains en auraient perdu l’usage et auraient au cours de leurs banquets dévoré des viandes crues ? Des centaines de textes, grecs et latins, prouvent le contraire.
J’ai vu ce mot "pyragra" dans le même article. Je maintiens qu’il n’existe pas, ni de près ni de loin dans la « bible » en la matière, le gros dico Grec (ancien)-Français d’Anatole Bailly.
heuuuuuuuu si j’ai bien compris y des pincettes partout ici (j’aurai dit pichenettes moi)... chez nous "ne pas prendre avec des pincettes" a plutot le sens de "il est de mauvais poil, donc faut faire gaffe"... est ce à dire que le mauvais poil est sale et que le bon est propre, j’en sais rien... mais j’étends le linge avec les pincettes quand il est propre... alors je crois que ma famille a tout faux (on lave le linge sale en famille hein)... salut à vous les joyeux drilles... bon week end!
réponse à . <inconnu> le 07/05/2009 à 23h57 : Des thermes romains, il y en a partout, archis connus depuis longtemps ! Y ...
Qu’il y ait eu des thermes, il y a bien longtemps, je ne l’ai pas nié, nous parlons ici de la pincette et de l’existence d’une cheminée. Ton article nous explique que :"Les fumées du foyer sont évacuées par des conduits situés dans l’épaisseur des murs (les tubuli) qui les chauffent par la même occasion. "
Je te ferai aimablement remarquer que je ne cite que la source que je connais, tu en as d’autres. Je n’ai jamais affirmé que ce que disait Larousse était parole universelle et incontestable. Tout le monde peut se tromper. Même wiki dont on sait que n’importe qui peut y ajouter n’importe quoi, contrairement à nos bons vieux dictionnaires. 

Traces de fumées chez les Romains et les Grecs oui, mais traces de pincettes, je ne vois point.

Pour pyragra, je ne maintiens ni ne retire rien. Comme dit en 72.
réponse à . mickeylange le 07/05/2009 à 18h41 : La "princette" (et non la princesse), est la maîtresse du Prince pour qui ...
La pincette n’étant qu’une princette qui manque d’air.
Ohh, je l’aime bien celle-là (avec un trait d’union comme dirait syntax) 
réponse à . marmotinou le 08/05/2009 à 01h19 : heuuuuuuuu si j’ai bien compris y des pincettes partout ici (j’aurai...
Bienvenue tout d’abord, me semble pas t’avoir déjà lu(e)?
Eh ben chez moi c’est tout pareil, alors c’est où ton "chez nous"? 
réponse à . horizondelle le 08/05/2009 à 14h29 : Bienvenue tout d’abord, me semble pas t’avoir déjà lu(...
enchantée... moi je passe incognito... pffff c’est la première fois que je mets les pieds ici mais je flane sur un autre site... j’aime votre façon d’associer autour de ces phrases qui traversent le temps... mon "chez nous" est dans la Région Parisienne.. psit psit je mérite le (e) parce que je suis une fille...
réponse à . marmotinou le 08/05/2009 à 17h58 : enchantée... moi je passe incognito... pffff c’est la premiè...
Comme tu as pu le voir, pas besoin de pincettes ici, interviens plus souvent, selon tes envies 
réponse à . chirstian le 07/05/2009 à 21h24 : Quelqu’un de répugnant, ou de fort méchante humeur, il vaut...
Ah bon, d’accord... Dans ce cas, il faudrait dire : il n’est pas bon à prendre (même) avec des pincettes... Pfiou... Ca va loin cette affaire.
La boulangerie que fréquentait tonton Georges:
Pain Sète
réponse à . joseta le 09/04/2013 à 07h27 : La boulangerie que fréquentait tonton Georges: Pain Sète...
Diwan et moi avons lancé la mode des références à Tonton Georges sur Expressio..........
réponse à . joseta le 09/04/2013 à 07h27 : La boulangerie que fréquentait tonton Georges: Pain Sète...
Les arbres de la plage de la Corniche que fréquentait Tonton Georges:
Pin Sète..........
réponse à . BOUBA le 09/04/2013 à 08h02 : Diwan et moi avons lancé la mode des références à To...
"Je tire ma référence,
Et m’en vais au hasard,
Sur les routes de France,
de France et de Navarre.."

Amis de France et de Navarre, lançons un mandat d’arrêt contre le protectionisme des références. Ce serait quoi, sinon, la liberté d’Expressio, si chère à ce site?

Et pis, ya le p’tit julien qui bêle:

"Je le sais
Sa façon d´être à moi, parfois
Vous déplait
Autour d´elle et moi le silence se fait
Mais elle est
Ma référence à moi..."

Alors?
J’ai appris à manger avec des couverts: facile.
J’ai appris avec des baguettes: ça va encore, c’est même gai parfois, surtout quand les petist pois (sont rouges!) volent dans le décolleté de la voisine...
Apprendre avec des pincettes: ce n’est pas encore au programme, mais, dans le fond, pourquoi pas?
réponse à . BOUBA le 09/04/2013 à 08h02 : Diwan et moi avons lancé la mode des références à To...
Le Tonton Georges dont vous parlez, ne serait-ce pas le père du commissaire Maigret, ce qui expliquerait tout naturellement que vous fassiez référence à la ville de Sète ?
il était très sale, répugnant...
Mais prisable...
Labiche - Un monsieur qui prend la mouche -
Avec des pincettes ?
Il faudra que chirstian nous donne son avis !
Je n’aime pas les gens à ne pas prendre avec des pincettes...
Signé: Buster Crabbe
réponse à . file_au_logis le 09/04/2013 à 08h25 : "Je tire ma référence, Et m’en vais au hasard, Sur les route...
Ben alors mon Joli… serais-tu victime de la piqûre d’une mouche diptèro-sélénite pour avoir si méchante humeur ce matin ? Mmmmh ?

Bouba a parlé du lancement d’une mode (tu sais, ce genre de truc qui passe plus vite que l’ombre d’un tireur d’élite) ; il n’a jamais dit qu’il voulait garder jalousement les références…
As-tu besoin d’une pincette pour retirer cet aiguillon drosophile ? 

À tout bientôt ! Vais emprunter une route de France.
Quand on parlait de ses mains, on disait: ’les pinces à l’Inge’.
Personnellement, quand je me sers des pincettes accrochées à mon "serviteur pour cheminée", c’ est généralement pour replacer une bûche qui risque de s’ écrouler, et qui est trop brûlante pour que j’ aie envie d’ y mettre les mains. Or il est de notoriété publique que le feu purifie bien des choses. Alors, décidément, je vote pour la seconde signification ! Mais les personnes de mauvaise humeur, je les laisse se calmer avant de leur parler.....
réponse à . mitzi50 le 09/04/2013 à 11h53 : Personnellement, quand je me sers des pincettes accrochées à mon "...
Et moi, quand je fais le poirier, je me sers de mes pinces pour m’acheminer.
réponse à . file_au_logis le 09/04/2013 à 08h25 : "Je tire ma référence, Et m’en vais au hasard, Sur les route...
Tout à fait d’accord........Tout un chacun a bien le droit de référencer à sa convenance.......
Diwan a raison (§ 90).....référençons en coeur mes soeurs et frères; avec révérence et déférence dans la différence de notre doulce France sans pour autant entrer en transes........
Ite missa est
réponse à . <inconnu> le 09/04/2013 à 08h43 : Le Tonton Georges dont vous parlez, ne serait-ce pas le père du commissai...
Heuuuuuuuuuuu.........là j’avoue que je ne pige pas le rapport entre Simenon et Sète.......
Bon, Sète est au bord de l’étang de Thau réputé pour ses moules de Bouzigues mais de là à faire un rapprochement avec la belgitude simenonesque par rapport aux moules frites........
je sais bien que nous capillotractons pas mal sur ce site mais là ce serait du grand art !!
S’pas ?
Selon une info à prendre non pas avec des pincettes, mais plutôt avec une scie à métaux, la Dame de fer est morte lundi. Regardez cette page , après avoir laissé passer la pub !
réponse à . BOUBA le 09/04/2013 à 12h08 : Heuuuuuuuuuuu.........là j’avoue que je ne pige pas le rapport entr...
…nous capillotractons pas mal sur ce site…
Il est toujours si souriant lorsqu’il se gratte le ventre en chantant ses chansons qu’on n’imagine pas que Georges (l’autre !) ne soit pas à prendre avec des pincettes.
N’ai pas trouvé de semblable outil… Quoique : dans un texte qu’apparemment il ne mit point en musique, il est question de pince !

Pour deux ou trois chansons, lesquelles je le confesse
Sont discutables sous le rapport du bon goût,
J’ai la réputation d’un sacré pince-fesses
Mais c’est une légende, et j’en souffre beaucoup.

Les fesses, ça me plaît, je n’ crains pas de le dire,
Sur l’herbe tendre j’aime à les faire bondir.
Dans certains cas, je vais jusqu’à les botter mais
Dieu m’est témoin que je ne les pince jamais.


Lire à cette page
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 09/04/2013 à 12h58 : Selon une info à prendre non pas avec des pincettes, mais plutôt av...
Mais non...comme Gaston, d’ailleurs, la dame Defferre est décédée y’a plus longtemps que ça voyons !
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 09/04/2013 à 12h58 : Selon une info à prendre non pas avec des pincettes, mais plutôt av...
Ah ! M’sieur Ubbleu ! Te voilà reviendu !
Je t’avais laissé une boîte de p’tits mouchoirs au pied des « 27 dernières »*, il y a quelques jours. Vais la récupérer … ça servira plus tard !
* que personne ne lit (sauf Joseta !) et qui n’amusent que moi, mais c’est pas grave ! 
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 09/04/2013 à 12h58 : Selon une info à prendre non pas avec des pincettes, mais plutôt av...
la Dame de fer est morte lundi
Celle qu’on appelait « my fer lady » ?
réponse à . God le 09/04/2013 à 13h26 : la Dame de fer est morte lundiCelle qu’on appelait « my fer la...
Oui, d’ailleurs elle est morte parce qu’elle avait fini par rouiller ... La pôôôvre
réponse à . God le 09/04/2013 à 13h26 : la Dame de fer est morte lundiCelle qu’on appelait « my fer la...
Un bon jeu de mots, et ce n’est pas moi qui lady l’ai dit !
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 09/04/2013 à 13h49 : Oui, d’ailleurs elle est morte parce qu’elle avait fini par rouiller...
Oh, elle n’avait plus une santé de fer....
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 09/04/2013 à 13h49 : Oui, d’ailleurs elle est morte parce qu’elle avait fini par rouiller...
Ouaip !
Mais pendant qu’elle était au pouvoir, les Anglais ont dérouillé.
réponse à . DiwanC le 09/04/2013 à 13h19 : Ah ! M’sieur Ubbleu ! Te voilà reviendu ! Je t&rsqu...
Ho, ho, c’est vite dit, cela! "Que pesonne ne lit"...
C’est pas pasqu’on ne réagit pas que l’on ne savoure pas. Bien au contraire, c’est - dirais-je - comme les Astérix: il faut lire une première fois pour avoir une vue globale de l’histoire, puis au moins une deuxième, case par case, pour être sûr de ne rien perdre, puis s’amuser à y retourner pour y trouver jeux de mots et allusions (cela en une fois seulement quand on est passé professionnel), puis une ou deux fois, pour l’analyse des dessins, case par case, afin d’y trouver le détail qui tue, la caricature qui fait rire, puis enfin, tout relire d’une traite pour se remémorer l’histoire.
Quand je serai arrivé à ce point, je me manifesterai, dans l’espoir qu’Alois ne t’aura pas frappée entretemps...
Allez, viens te rincer la dalle et le reste chez marcel, il doit lui rester un fond de Lagon Bleu...
réponse à . God le 09/04/2013 à 14h04 : Ouaip ! Mais pendant qu’elle était au pouvoir, les Anglais ont...
Elle en a mis plus d’un sur la paille. C’est depuis lors que parle de "paille de fer".
il s’avere parfois que votre voisin d’a cote, celui pour qui les autres disent qu il a une tronche sympa, tout en ayant en bas de la tour un petit boulot de buraliste, travaille en fait pour celui qui n’est pas a prendre avec des pincettes. l’ignoble suit de pres, ses mains restent propres, la tronche "sympa" est pret a tout: il surveille, il recoit des ordres, il est tjs la, c est lui qui fait le sale boulot. les proches ne peuvent pas et ne veulent pas croire, tellement sa tronche est sympa: l’ignoble peut tout faire vu leur innocence! la tronche sympa connait tout le monde, il orchestre l avis de tous les voisins! meme la tronche sympa n’est pas a prendre avec des pincettes.
réponse à . BOUBA le 09/04/2013 à 12h08 : Heuuuuuuuuuuu.........là j’avoue que je ne pige pas le rapport entr...
À ton avis, quelle est la différence entre un hexagone à neuf côtés et un ennéagone à six côtés ?
réponse à . God le 09/04/2013 à 13h26 : la Dame de fer est morte lundiCelle qu’on appelait « my fer la...
On peut (et on doit) lui reprocher beaucoup de choses, mais certainement pas de prononcer "the Rhine in spine" au sujet de la pluie en Espagne.
réponse à . God le 09/04/2013 à 13h26 : la Dame de fer est morte lundiCelle qu’on appelait « my fer la...
Elle était autoritaire, d’ailleurs on l’appelait "lady commandements".
réponse à . <inconnu> le 09/04/2013 à 15h42 : il s’avere parfois que votre voisin d’a cote, celui pour qui les aut...
Hélas, hélas, dans une rue d’une commune proche, le 27 mars dernier le "buraliste" que tout le monde adorait n’a pas été pris avec des pincettes mais s’est pris une balle en pleine tête. cette page
réponse à . <inconnu> le 09/04/2013 à 16h40 : Elle était autoritaire, d’ailleurs on l’appelait "lady comman...
Ouf, à cause de son physique, nous avons échappé à "la belle dame sans mercy".
réponse à . file_au_logis le 09/04/2013 à 15h24 : Ho, ho, c’est vite dit, cela! "Que pesonne ne lit"... C’est pas pasq...
il doit lui rester un fond de Lagon Bleu...
Un fond ? Seulement ? Pfffff... c’est vraiment la crise...
Le temps de terminer ma cup of tea et je te rejoins. 

P.S. : Si Aloïs me frappe, je lui en retourne une illico ! Non mais !
Chez Rey, pour trouver pincette faut passer par pincer, lequel vers 1165, se disait pincier. En italien, on aura pinzare et en espagnol pinchar, tous deux signifiant piquer (par un insecte).

Notre pincette, elle, n’arrive que vers 1321 et, bien sûr elle signifie petite pince. Elle va donner naissance à bien des locutions, celle que l’on décortique aujourd’hui et quelques autres comme affûter ses pincettes, s’enfuir (1866).

En fouillant sur les dico. en ligne, j’ai trouvé cette expression charmante que je ne connaissais pas : Embrasser à la pincette, à pincette(s), en pincette : pincer légèrement la joue du bout des doigts. Laisse-moi t’embrasser à la pincette, dit un Goncourt tandis que Flaubert écrit dans une de ses lettres : Je te baise à pincettes.

En tirant quelques couettes [mais comme dit Bouba « Ici, on n’est pas regardant ! »], on pourrait dire que l’expression vient de la marine… mais la marine d’il y a longtemps, hein … Pince-mi et Pince-moi sont dans un bateau…
Même pas honte !
Il me semble que le terme "pincette" s’applique aussi aux menottes ?...
Et le personnage qui est ainsi équipé «N’est pas à prendre avec des pincette», mais au contraire qu’il est pris avec...
Je vais peut-être passer pour un cuistre ou un prétentieux ou les deux, mais je donnerais volontiers à cette expression une origine un peu différente.

Je ne connaissais, pour ma part, que le sens donné comme second par celui que les fidèles (oui, oui, c’est exprès, mais c’est affectueux) de ce site appellent God : quand quelqu’un est à ne pas prendre avec des pincettes, c’est qu’il est de mauvais poil.

Faut-il forcément en déduire que les pincettes en question ne peuvent être que des pinces à épiler ? Que nenni !

J’y vois bien plutôt les pincettes du doreur, que le Dictionnaire de l’Académie Française définit délicieusement comme "des espèces de bruxelles [on écrirait aujourd’hui brucelles] d’ébène dont les doreurs sur cuir se servent pour prendre les feuilles d’or ou d’argent afin de les appliquer sur leurs ouvrages", à moins qu’il ne s’agisse des pincettes du joaillier, que ce dernier utilise pour saisir les petites pierres, ou celles du chirurgien, dont il se sert pour "introduire dans leur fond [celui des plaies] les parties d’appareil qu’on ne saurait y conduire avec les doigts" (honni soit qui mal y pense).

Bref, toutes ces pincettes qui servent à prendre les choses et les manipuler avec une grande délicatesse et beaucoup de doigté (re-honni soit ...).

Et donc, dire de quelqu’un qu’il n’est pas à prendre (sous-entendu : même) avec des pincettes, c’est dire que, même si l’on prend les plus grandes précautions avec la personne concernée, par exemple en la manipulant avec des pincettes, la moindre contrariété risque de provoquer chez elle une réaction agressive comme celle du chat qui hérisse ses poils.

Je ne vois pas d’autre explication.
réponse à . DiwanC le 09/04/2013 à 17h49 : il doit lui rester un fond de Lagon Bleu...Un fond ? Seulement ? Pffff...
Un fond ? Seulement ? Pfffff... c’est vraiment la crise...
Ben toi, alors,...
Il s’agit d’un fond de foudre (oui, avec un "d", mais pas comme un "d" à coudre) :&rsquo)
réponse à . Enkidou le 09/04/2013 à 21h54 : Je vais peut-être passer pour un cuistre ou un prétentieux ou les d...
… que les fidèles […] de ce site appellent God…
Certes… mais on sait être beaucoup plus simple. On va même – abandonnant toute grandiloquence – jusqu’à le nommer "Sa Divinité".

S’il fallait ajouter une pincée à l’expression du jour, à la pince-curette du chirurgien, il faudrait parler de la pince-crocodile de l’électricien, de la pince-gouge... Alors, pince sans rire mais avec un pincement de cœur, nous évoquerions la pince-monseigneur, le pince-nez et le pince-maille (surnom d’un avare en 1382). Mais à chaque pas, on s’éloigne un peu de la préoccupation du jour, s’ pas.

Je ne vois pas d’autre explication. Un petit clin d’œil à Éric et Ramzy ? (cette page).
réponse à . DiwanC le 10/04/2013 à 09h24 : … que les fidèles […] de ce site appellent God…Certes… mais on sa...
Je ne vois pas d’autre explication. Un petit clin d’œil à Éric et Ramzy ?

Oui bien sûr. Au risque, en l’absence de guillemets, d’être taxé de plagiat.

Mais je jure que je ne suis agrégé de rien du tout (voir cette page).

J’avoue seulement que, dans ma biographie, j’ai pris quelques libertés avec la vérité historique ...

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Il n'est pas à prendre avec des pincettes » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?