Pendre la crémaillère - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Pendre la crémaillère

Célébrer, par un repas ou une fête, son installation dans un nouveau logement.

Origine

De nos jours, si la fête associée à la "pendaison de crémaillère" existe bien toujours, il y a belle lurette que l'objet à l'origine de cette expression a disparu de nos foyers.

Au XVIe siècle, en cette période où les plaques de cuisson à induction ne risquaient pas de tomber en panne au grand dam de leur propriétaire, la cuisson des plats se faisait principalement dans l'âtre du foyer, la marmite étant suspendue à une crémaillère (Lien externe) permettant de régler la hauteur du récipient au-dessus du feu.

Je rappelle qu'à l'époque, les 5 pièces duplex avec terrasse sur les toits n'étaient pas fréquents chez le peuple qui devait souvent se contenter d'un une pièce au sol en terre battue, des fois partagé avec les bêtes.
Il n'empêche que la construction de la maison était une activité à laquelle la famille, les amis et les voisins participaient de bon coeur. Pour les en remercier et fêter leur entrée dans leur nouveau foyer dans lequel l'indispensable crémaillère venait juste d'être enfin installée, parmi les quelques autres travaux de finition, les heureux occupants ne manquaient pas d'organiser un repas ou une fête où leur toute nouvelle crémaillère pouvait enfin être étrennée.

Et c'est depuis cette époque que perdure notre expression, malgré la disparition définitive de l'objet.

Exemple

« (…) elle (Héloïse) voulait pendre, et sans moi (Crevel), la crémaillère rue Chauchat, avec des artistes, des cabotins, des gens de lettres (…) »
Honoré de Balzac - La cousine Bette

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Pendre la crémaillère » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Die EinzugsfeteFête d'emménagement
Allemagnede (das) Richtfest feiernFêter la fête de la construction (finie)
Angleterre / États-Unisen To have a house-warming partyFaire une fête pour le réchauffement de la maison
Espérantoeo Feste inaùguri novan hejmonInaugurer par une fête une nouvelle demeure.
Espagnees Inaugurar la casaInaugurer la maison
Argentinees Fiesta de inauguracion.Fête d' inauguration.
Estonieet Soolaleivapidu pidamaTenir une fête du pain et du sel
Canada (Québec)fr Faire son open house
Italie (Sicile)it SbagnàriFêter avec du liquide (alcoolique)
Belgique (Flandre)nl De haard inbrandenBrûler la cheminée
Pays-Basnl Een housewarmingparty houden Organiser une fête pour chauffer la maison
Portugalpt Festejar a entrada numa nova casaFestoyer en entrant dans une nouvelle maison
Bresilpt Festa da cumeeiraLa fête du faîte
Brésilpt Fazer um open-houseFaire une journée portes ouvertes
Roumaniero Chef de casa nouaFête de maison nouvelle
Roumaniero A pune bradulMettre le sapin (traditionnellement on posait un petit sapin sur la charpente d'un toit d'une maison en construction pour lui porter bonheur)
Roumaniero Petrecere de inaugurare.Fête d' inauguration.
Suèdesv InflyttningsfestFête d'emménagement
Belgique (Wallonie)wa Liégeois : Pinde li crama - Fé on pindèdje di crama.pendre la crémaillère

Déformée

Pendre la crème ailleurs

Vos commentaires
malgré la disparition définitive de l’objet.
Hé, hé ! il existe des maisons rénovées où on a laissé "la" grande cheminée (prête à cuire un boeuf !) avec la crémaillère ! Evidemment je n’y fais pas mijoter la soupe tous les soirs ... mais avec les bols ardéchois en haut des chenêts, ça fait illusion !
par souci d’économie, j’ai installé une trappe basculante pour fermeture de conduit de cheminée quand la braise est froide ... mais l’hiver c’est génial !
quand on vit en ville, on connaît moins ce "gadget" !!!
Aujourd’hui, j’ai eu non seulement ma dose quotidienne de la culture francaise mais une double dose - puis que vous employez aussi le mot etrenner-que j’ai cherche dans le dictionnaire. Nous avons en Inde la coutume selon laquelle le vendeur laisse profiter le premier client du jour en cherchant a lui faire un prix avantageux en pensant que cette affaire lui (au vendeur) apportera du bonheur.C’est la meme idee dans etrenne.
Mais pourquoi utilise-t-on le mot aubaine quand il y a des soldes dans les supermarche ?(l’etymologie donnee par le Petit Robert est plutot negative. ( ma connaissance du francais et de la france est vieille de quelques annee- je ne connais pas bien la periode chirac, encore moins la Sarkoland.)
réponse à . jayant le 04/06/2007 à 06h47 : Aujourd’hui, j’ai eu non seulement ma dose quotidienne de la cultur...
Bienvenue, jayant! C’est absolument génial de t’avoir parmi nous! J’ose espérer que nous pourrons passer de très bons moments avec toi, comme nous le faisons depuis belle lurette entre nous. Sois donc des nôtres! Tu étrennes ce site aujourd’hui, et c’est une aubaine pour nous tous!
Tiens, je suis sûr qu’Elpépé te jouera une aubade, et ce, dès l’aube; quelles aubaine!

Pendre la Crème à Hyères. Pourquoi, grands dieux, n’y aurait-il plus de crème par là-bas, je vous le demande? Cet ingrédient n’a pas encore disparu des foyers ni de la ville, ni de la région, ni même de Sarkoland (j’aime ce nom, merci jayant!).
Cette expression vient - comme de juste - de la marine.
La crème étant pendue à la crémaillère, il suffisait de déterminer à quelle hauteur celle-ci devait être accrochée pour déterminer la force du vent.
Il fallait partir du crochet le plus haut - ce qui donnait le mouvement de balancier le plus court -, puis descendre le pot de crème petit à petit jusqu’au moment où le mouvement devenait suffisant que pour faire déborder la-dite crème.
Si, étant arrivé au crochet le plus bas, la crème ne débordait toujours pas, on disait alors : c’est beau, c’est fort, cela mérite un 1. Depuis, c’est devenu Beaufort force 1.
Si le débordement arrivait à l’avant dernier crochet: Beaufort force 2, et ainsi de suite jusqu’au crochet le plus haut: Beaufort force 12. Mais cela était très rare, le dématage se produisait généralement plus tôt...
pendre la crémaillère vient probablement d’Angleterre. Chez nous on les guillotinait. Mais de toutes façon, c’est de l’histoire ancienne puisque la peine de mort a été supprimée.
Les crémaillères normales (blanches) peuvent donc respirer. Les autres risquent seulement d’être reconduites à la frontière.
réponse à . chirstian le 04/06/2007 à 08h52 : pendre la crémaillère vient probablement d’Angleterre. Chez ...
sans vouloir prendre position, c’est pourtant dans les marmites noires qu’on fait les meilleurs missionnaires..
bonjour à tous les fondus et fondues du site et bienvenue à Jayant puisqu’il semblerait qu’il soit nouveau.

En excursion à Chamonix, nous avons pris le train à crémaillère pour monter à la mer de glace (que j’aurais préférée pistache). Alors prendre la crémaillère ou la pendre, voilà la question.

@charlesattend : ne dit-on pas aussi que c’est dans les vieilles marmites qu’on fait la meilleure soupe, peu importe sa couleur, pourvu que le missionnaire soit dans la bonne position. 
hier j’ai fait une entorse à mon régime, en prenant de la crême Chantilly ! D’où l’expression " prendre de la crême hier". Mais il n’y en avait plus sur place, et j’ai du aller en acheter. L’expression est donc devenue : "prendre de la crême ailleurs". Finalement, il y en avait à Hyères , d’où l’expression : "prendre de la crême à Hyères."

(j’ai aussi pris un Krema, hier, mais je ne vais pas vous raconter ma vie, hein ?)
je ne connais pas le nom de toutes les pièces qui composent ma voiture, mais je possède crémaillère de direction assistée sur ma 306 et je n’ai pas envie de m’y pendre ! ni qu’on me la prenne, c’est trop agréable pour la conduite ! 
réponse à . file_au_logis le 04/06/2007 à 07h25 : Cette expression vient - comme de juste - de la marine. La crème é...
Ah ben voilà : ça, c’est de la contribution à l’essorage de la Marine, hein ? Si ça continue, je vais vendre ma trirème ailleurs, et te pendre haut et court dans la cheminée du pas-que-beau.
Bon, je me calme : tu l’as ! Beau, fort : hourra, Gand ! Fort, ce Kleddouz...
réponse à . cotentine le 04/06/2007 à 12h54 : je ne connais pas le nom de toutes les pièces qui composent ma voiture, m...
et des biellettes (une paire de petites ailes, quoi...) aussi !
Le mec à Neaux desserre vis.
Si l’expression ne s’est pas éteinte, c’est grâce à un instituteur alsacien, cousin de l’ami Hansi. En effet celui-ci avait pour habitude d’illustrer ses leçons de vocabulaire d’un dessin artistiquement tracé à la craie au tableau. Pour ne pas salir ses bâtons de craie de couleurs diverses et variées, qui coûtaient fort cher, il les glissait dans un porte-craie au fonctionnement identique à celui de nos compas de tableau. Cet instrument était muni d’un lien qui permettait de le suspendre à un crochet, près de la boîte à craies. Le maître préparant son tableau hors la présence de ses élèves, ceux-ci le voyaient toujours pendu à sa place, sauf le dernier jour de l’année.

En effet ce jour-là, notre instituteur livrait tableau noir et craies de couleurs pour la matinée à ses élèves qui y inscrivaient les traditionnels messages d’au revoir, de bonnes vacances, ornés de délirants dessins d’Alsacienne à gros nœud et d’Alsaciens à beau nez poilu.

Quand l’heure du déjeuner approchait, le maître tapait dans ses mains et, s’adressant à l’un de ses élèves, comme il le fit pour les 14 frères de ce dernier qui l’avaient précédé sur les bancs de la classe, dans le silence qui baigne les grands événements, il disait solennellement : « Pends la craie, Meyer. » Ceci fait, tout le monde prenait son panier pour un pique-nique géant et animé dans le pré voisin.

Depuis l’Alsace est revenue dans le giron de notre République qui, s’entêtant à confondre Alsaciens et Allemands, fit un amalgame avec l’expression ancienne citée par God. Ainsi « Pends la craie, Meyer » devint « Pends la craie, Mayer » et, pas confusion de lettres mais point de sens, « Pendre la crémaillère » a ressuscité, sans que ceux qui la pendent désormais sachent pour la plupart ce qu’était une crémaillère.

Ah, quel merveilleux site, quand même, où l’on peut délirer à l’aise !

@Pepe
Pendant que tu étais en ouiquinde avec BB, Bonobo a, je crois, largement mérité une trirème, samedi il me semble. Je laisse bien entendu la large jury qui t’entoure délibérer sur ce point !
Il n’empêche que la construction de la maison était une activité à laquelle la famille, les amis et les voisins participaient de bon coeur.
de bon coeur, je ne sais pas, mais l’aide en milieu rural était très organisée et très codifiée. Différente selon les régions, et notamment selon le type de culture : différence entre les communautés de blé noir et de blé blond par exemple... Chacun savait avec exactitude ce qu’il pouvait attendre de la collectivité, et ce qu’il devait lui rendre. Une notion du service public reposant sur des droits et des devoirs...

Concernant la crémaillère il faut indiquer qu’il s’agit d’un "meuble " (c’est à dire d’un objet pouvant être déplacé) , mais la tradition exigeait de la laisser dans la maison pour laquelle elle avait été commandée. On la pendait donc seulement à la fin de la construction, et en cas de déménagement (ils étaient rares !) on la trouvait déjà installée. L’expression, de nos jours, s’étend à toute arrivée dans un nouveau logement.
réponse à . tytoalba le 04/06/2007 à 10h37 : bonjour à tous les fondus et fondues du site et bienvenue à Jayant...
"Alors prendre la crémaillère ou la pendre, voilà la question."

L’important je crois, est de ne pas vivre à ses crochets…

@ Chirstian 8 : peut-on manger un Kréma dans un Crématorium sans choquer ?
réponse à . chirstian le 04/06/2007 à 13h48 : Il n’empêche que la construction de la maison était une acti...
Aujourd’hui, ce qui est de bon ton de laisser à ceux qui vont investir votre ancienne maison, c’est le râteau… mais faut pas s’attendre en retour et pour autant à recevoir une pelle de la femme sexy du tout nouveau propriétaire… Quoique, les bonnes pioches sont un peu partout. Il suffit de creuser un peu la conversation et hop, on déballe et on pend le saucisson sous les yeux de la belle… en lui posant la rituelle question : « Alors, c’est du lard ou du cochon ? ».

Ca va aller, ça va aller... 
réponse à . momolala le 04/06/2007 à 13h41 : Si l’expression ne s’est pas éteinte, c’est grâce...
Bonobo a, je crois, largement mérité une trirème
M’enfin, Momolala... Quand je rentre de ouiquinde, je lis tout ce que j’ai en retard ! Et rajoute mon grain de sel (qui n’en manque pas), décerne la ou les trirèmes éventuelles (c’est donc déjà fait, pour Bonobo)... Bref, je fais mon boulot d’Amiral, quoi... 24/24 à la passerelle !
Yapluka retourner voir là-bas si j’y suis, et vous me verrez, preuve que je suis doué d’Ubu quitté.
Alfred 
"Excusez mon retard, dit le bourreau, j’étais à une pendaison de crémaillère..."
réponse à . AnimalDan le 04/06/2007 à 14h19 : "Excusez mon retard, dit le bourreau, j’étais à une pendaiso...
"de crémaillère"

Aujourd’hui ?
Personne ne pense au Père Noël qui dans ces époques là en descendant par le conduit de cheminée se faisait immanquablement labourer le fessier par la dentelure de l’objet. Ce qui est ignoble, c’est de ne penser qu’à son Q et pas assez à celui du visiteur potentiel, surtout le Père Noël qui déjà se fadait la conduite en traîneau par un sale temps, la descente répétitive des conduits, la suie Suisse lorsqu’il se trouvait en Helvétie… Mais au fait, c’était un boulot au noir ça non ?

Je dis que ce n’était rien d’autre que des tentatives de meurtres et la crémaillère pendue, l’arme du crime. Pas de cadeaux pour le Père Noël était l’aveu le plus fréquemment avoué par les parents méfiants d’ailleurs… ou d’ici.

Source : Archives Nationales du Crime en Milieu Rural Helvétique.

@ Momo 12 > Sacré Mayer va…
- Prendre la maille crée
- L’Irlande, perle cramée
- Émile perdra là l’encre
- La merdaille crêpe ren
- Armelle reprend l’acier
- Merle recèle prandial
- Le RPR : la nièce de la mer
- Le MRP relarde la nièce
- Le MNR relarde la pièce
- Le rapiécer le rend mal
- Clamer dealer ni lèpre
- La Mer niée perd le Carl
- La mercière lapée - NDLR
- Le ciel rendra la perme
- Radin celé lèpre la mer
- Ce lin reparle de la mer
- Déclarer le mal, en pire
- Le céleri prend la rame (new)
- Le prime lance-lard rée (new)
- Celle de parrain Merle (new)
- Le péril de l’arme crâne (new)
- Mal céder le plein rare (new)
- La caprin mâle de l’erre (new)
- Le repli de l’amer rance (new)
- L’ânier de Marcel perle (new)
- Dillan repère Marcel


Marceeeeeeeeeeeeeeel !

Anna Gramme
réponse à . Elpepe le 04/06/2007 à 14h15 : Bonobo a, je crois, largement mérité une trirèmeM’enf...
« 24/24 à la passerelle ! »…

Cher Elpp, cher marin marrant, cher sarthois comme chez toi, serais tu par hasard, comme les distributeurs de billets, disponible 24/24 pour distribuer les Trirèmes à tour de bras ?
A ce sujet, serait-il possible d’avoir de l’argent à la place de la médaille en plomb ? Je sais qu’à Rouperoux-le-Coquet, un atelier de fausse monnaie roule la nuit… Si ce n’est pas toi, alors peut-être sais tu changer le plomb en or et Laurent Barre… bien non ?

A ton appréciation ! Je précise que je suis le plus désintéressé de tous puisque ne gagnant jamais l’épreuve digne d’Intervilles, surtout au niveau de l’intransigeance du jury… mais bon, ceci est une autre histoire à marquer au fer rouge... plus tard, plus tard…

Quoique, j’ai pu remarquer que si l’Autre-triche, Filo Logis bien garni à ce pt’it jeu là, mène souvent le bal. Ca valse ! C’est ce café crème à Vienne qui ferait la différence ?
Cancans et Cie. (J’écris au nom d’un collectif : « les Expressionautes jamais (ou si peu) décorés ».

Ps : Au peuple, je demande : Faut-il pendre Filo ou un des membres du jury (Quai tout seul eh eh) pour connivences indécentes ?
Si oui, tapez : 1quoi ? Si non, tapez : 2Quoi ? Ou bien si neutre tapez : Troie ou Troyes, ou Trois-Mâts valant, tout le monde le sait, mieux qu’un seul.

Ils sont cuits les p’tits arrangements autour de la très recherchée médaille surmontée d’une couronne rostrale, cuits. Et c’est le QI des Huns et des z’autres qui fera la différence. Ah ah ah.
C’est journée Rôtisserie !!! 
réponse à . Elpepe le 04/06/2007 à 15h11 : - Prendre la maille crée - L’Irlande, perle cramée - É...
Le RPR : la nièce de la mer

Du côté de l’amiral De Gaulle ?

Merle recèle prandial
Robert qui décrivait si bien la gastronomie françoise dans Fortune de France, Robert le gourmet gourmand ne prendra plus de bon repas !
réponse à . momolala le 04/06/2007 à 15h19 : Le RPR : la nièce de la mer Du côté de l’amiral D...
Tiens, retourne en_20 : j’en avais aussi pour le MRP et le MNR, yapadrézon...
réponse à . momolala le 04/06/2007 à 15h19 : Le RPR : la nièce de la mer Du côté de l’amiral D...
"Robert qui / Robert le gourmet"

Quoi ? Les deux Robert ne sont plus Ravis Taillés ?
C’est la débandade… 
réponse à . momolala le 04/06/2007 à 15h19 : Le RPR : la nièce de la mer Du côté de l’amiral D...
C’est des histoires de tante (Yvonne), tout ça ! 
Tu la convoites, hein, la trirème ? Bon, alors, tu vas à cette page, cette page, cette page, et tu apprends tout bien par cœur. Interro écrite lundi ! 
On remarquera Chirstian, que dans cette expression, le mot « pendre » est peu engageant et pourtant associé à une fête. Pourquoi ne pas avoir choisi en ce cas, un mot moins morbide comme « suspendre la crémaillère » ou « accrocher la crémaillère »…?

La pendaison au XVIème devait être chose courante, avons-nous là une expression qui conjurerait le malheur, la mort, le funeste destin ? Ou est-ce de l’ironie mal ou bien placée ?

Intéressante question Yannou, ça change de vos balivernes à la noix !
God !

@ Elpp > Et voilà que ça fait des vagues… Pffftttt ! Le langage « marinesque » est aussi étendu que l’océan. J’vais voir ce///pendant…
réponse à . <inconnu> le 04/06/2007 à 16h17 : On remarquera Chirstian, que dans cette expression, le mot « pendre&n...
« suspendre la crémaillère
l’étymologie de "crémaillère "étant le grec κρεμαστήρ = « qui suspend » on peut avancer comme réponse à cette intéressante suggestion que nous serions un peu pléonasmiques, non ?
Pendu, suspendu, accroché ? On dit : avoir la langue bien pendue , les couilles bien suspendues , le coeur bien accroché.
réponse à . <inconnu> le 04/06/2007 à 16h17 : On remarquera Chirstian, que dans cette expression, le mot « pendre&n...
Allez, souque ferme, moussaillon ! Tout vient de la Marine, tu sais bien...
Tiens : tu tapes ’Parler marin" dans Google, et tu tombes sur Expressio. Ah, tu vois ?
Et tiens, God, à propos de Google : le bandeau, là... C’est étrange, il est revenu comme d’hab, y’a plus d’cerise sul’ gâteau, plus d’recettes de grand-mère, juste la routine : dictionnaire gratuit, English writing software, Le Monde, LCI...
Pourquoi y bouge jamais ou preque, le mien ? l’ont mis des bâtons dans les roues, tu crois ? Peux plus me goinfrer de clics, tant pis pour toi !
Et pourtant, hein ? A force qu’ils parlent tous de cul, mes petits camarades, on devrait bien avoir de belles gars-recettes, allongées sur la plage de droite, non ?
Y comprend rien, Google, putaing cong !
Sans parler des ponts, qui ne ressemblent en rien à des couilles, pourtant...
une fête où leur toute nouvelle crémaillère pouvait enfin être étrennée.
"étrennée" voilà un mot qu’il est intéressant ! Il remonte à l’époque des hommes des cavernes et des femmes itou. Comme chacun le sait (nombreuses sources et photos d’époque) les hommes tiraient les femmes par les cheveux. Manière de vérifier l’état de la chevelure ? De dire qui aurait porté la culotte si elle avait été inventée ? Toujours est-il qu’ils les trainaient à la fête. (avant de les pendre à la crémaillère).
Heureuse époque épique ! Aujourd’hui c’est ma femme qui me traine à des truc idiots alors que je serais si bien à la maison. (mais pas par les tifs. Hein ? Non, pas non plus par là ! T’es pas un peu con, non ? )
réponse à . Elpepe le 04/06/2007 à 16h43 : Allez, souque ferme, moussaillon ! Tout vient de la Marine, tu sais bien......
moi j’ai droit en liens à droite, à :
le plaisir 100% nature
fabricant de charcuterie
produits régionaux frais
jambon ibérique
Rien à dire : c’est en rapport avec la crémaillère, et à force de faire l’andouille, j’ai été repéré !
Oui, pléonasme, je veux bien mais par exemple, on dit avec les femmes : « je suis suspendu à vos lèvres et non, je suis pendu à vos lèvres, vos seins, vos oreilles… ».

On dit plutôt, je suis pendu à votre cou. Je veux dire que sus et pendu s’accrochent en fonction d’un contexte bien précis.

Autre remarque : « Sus le pendu », est-ce une manière de dire « Haro sur le baudet ? ».
Sus et pendu, le maître-queux rendit lame à couteaux tirés, belle mort en définitive pour un voleur d’ustensiles à peine cuisiné.
Question d’oreille tout ça finalement non ?
Ton avis m’intéresse…
réponse à . Elpepe le 04/06/2007 à 16h43 : Allez, souque ferme, moussaillon ! Tout vient de la Marine, tu sais bien......
"A force qu’ils parlent tous de cul, mes petits camarades"
De Cul ? C’est Faux !

On parlait nature... 
réponse à . chirstian le 04/06/2007 à 17h09 : une fête où leur toute nouvelle crémaillère pouvait ...
avant de les pendre à la crémaillère
ce qui est l’origine avérée -et vérifiée- de l’expression (une des rares à ne pas venir directement de la Marine, d’ailleurs) : "passer à la casserole".
réponse à . Elpepe le 04/06/2007 à 16h46 : Sans parler des ponts, qui ne ressemblent en rien à des couilles, pourtan...
"Sans parler des ponts, qui ne ressemblent en rien à des couilles, pourtant"

Pourtant, les pompons, les femmes de ce site aiment bien y faire référence et même plutôt deux fois qu’une. Z’aiment bien la gaudriole tandis que nous, disciples innés, on s’concentrent sur le menu du jour… la médaille en point de mire.
réponse à . <inconnu> le 04/06/2007 à 17h19 : "A force qu’ils parlent tous de cul, mes petits camarades" De Cul ? C...
Faux-cul, hmmm ?
Ah, j’ai "Le Hérisson", "Produits régionaux frais", "Fabricant de charcuteries" : pour kiki les trois clics, là ?
Non, pas pour toi, Chirstian !
réponse à . chirstian le 04/06/2007 à 17h09 : une fête où leur toute nouvelle crémaillère pouvait ...
étrennée" voilà un mot qu’il est intéressant !

Et Trenet ! Qu’est-ce qu’il vient faire ici ? Etrenné Charles attend ?
Moralité, il vaut mieux être traîné à la crémaillère que pendu direct à ladite crémaillère.
« A quelle sauce allons-nous être mangé » hurle le peuple ? Question de rituel disent les puristes !
réponse à . chirstian le 04/06/2007 à 17h15 : moi j’ai droit en liens à droite, à : le plaisir 100% n...
"à force de faire l’andouille, j’ai été repéré !"

Tu sauras cher confrère que l’andouillerie mène aux pleurs !
Mais c’est pas pour ça qu’on te découpera en rondelles ou alors, que le lard qui en toi sommeille… En même temps, faudrait te voir dans le plus simple appareil, juste pour juger de l’endroit de l’entaille idéale…

Faudrait pas que ça te pénalise pour faire du scooter avec Louisann. Non, il ne faudrait pas... 
réponse à . Elpepe le 04/06/2007 à 17h21 : avant de les pendre à la crémaillèrece qui est l’orig...
"passer à la casserole".

Devant une cheminée, tu attaches les mains de ta complice nue à la crémaillère et hop… tu sors tes casseroles en cuivre, juste pour l’impressionner. Evidemment, elle sera déçue… mais tu peux la faire chanter sur l’air de la Marseillaise :
Au choix qui est le mien
Formez vos marmitons
Prions, prions…
Qu’un… seul p’tit dur
Abreuve notre sillon.

Et là, à ce stade, je pense, je dis bien, je pense qu’elle sera consentante.
(Pas faire n’importe quoi non plus…)
réponse à . <inconnu> le 04/06/2007 à 17h17 : Oui, pléonasme, je veux bien mais par exemple, on dit avec les femmes&nbs...
Je veux dire que sus et pendu s’accrochent en fonction d’un contexte bien précis.
j’opine gravement ! Si on dit : "Mimi ,suspendue à moi etc... " on peut imaginer environ 68 positions.
Si on dit "Mimi suce, pendue à moi etc..." on pense plutôt à la 69°, non ?
Alors quand tu demandes : "Question d’oreille tout ça finalement non ? ", je suis tenté de répondre : non, en fait , ce n’est pas exactement à l’oreille que je pensais , même si j’adorerais -aussi- me faire sucer l’oreille...

#35 et 40 "passer à la casserole" ? A poêle naturellement ?
réponse à . <inconnu> le 04/06/2007 à 18h02 : "passer à la casserole". Devant une cheminée, tu attaches les mai...
Tiens, tu me donnes une idée ! Au son de La Marseillaise, je n’avais pas encore pendu ma crémaillère. Et comme je ne voudrais pas mourir idiot...
BB ! Ici, tout de suite !
réponse à . chirstian le 04/06/2007 à 18h05 : Je veux dire que sus et pendu s’accrochent en fonction d’un context...
A poêle naturellement
T’es phalle, ou quoi ?
réponse à . chirstian le 04/06/2007 à 18h05 : Je veux dire que sus et pendu s’accrochent en fonction d’un context...
"on peut imaginer environ 68... plutôt à la 69°""...

C’est compliqué et attirant ta soirée là mais tu donnes une longitude et une latitude, moi, j’y connais rien. Elpp, toi qui a le décodeur greffé en toi, c’est où ça : 68° ouest et 69° nord ?

Alors comme ça, toi et Mimi... ben dis donc ! Les histoires de mimines, ça finit mal en général... Ne t’inquiètes pas ! Botus et mouche cousue, personne n’en saura rien pour répéter à la dame en scooter...
réponse à . Elpepe le 04/06/2007 à 18h12 : Tiens, tu me donnes une idée ! Au son de La Marseillaise, je n&rsquo...
Faut ramoner la cheminée d’abord...
Faire ça dans les règles quand même... 
"T’es phalle, ou quoi ?"

Oui, en plus de Mimi, il est avec Niki de Saint Phalle* : cette page
Il y a des hommes comme ça, ils ne sortent qu’avec des stars...
Je t’envie Chisrtian.
(J’ai pas dit, j’ai envie de toi Chirstian) Ho ho ho !!! Crème ailleurs hein ! 

*je viens de voir qu’elle se trouve dans l’autre monde. Paix à son âme.
réponse à . <inconnu> le 04/06/2007 à 18h20 : "on peut imaginer environ 68... plutôt à la 69°""... C’e...
69° de latitude Nord, par 68° de Longitude Ouest, ça nous mène dans une baie bien encaissée largement ouverte à l’Est, sur la côte Nord de l’île de Baffin, pile-poil au nord de l’isthme de la péninsule de Cumberland, et à 300 milles à l’Ouest de Disko, île sur la côte Sud-Ouest du Groenland. Tu mords ?
réponse à . <inconnu> le 04/06/2007 à 18h26 : "T’es phalle, ou quoi ?" Oui, en plus de Mimi, il est avec Niki de S...
Ah, Niki de Saint-Phalle... Celle qu’un connard a affublée d’un descriptif qui lui colla toute sa vie à la peau : "incestée par son père".
Comme si elle n’avait pas été assez servie...
réponse à . Elpepe le 04/06/2007 à 18h34 : 69° de latitude Nord, par 68° de Longitude Ouest, ça nous m&egrav...
On s’ra jamais à l’heure !!! Bizarre que Chirstian chasse par là-bas...
Perso, je vais garder le manteau de fourrure pendant qu’on accrochera la crémaillère dans l’igloo... de fortune !
réponse à . Elpepe le 04/06/2007 à 18h34 : 69° de latitude Nord, par 68° de Longitude Ouest, ça nous m&egrav...
"à 300 milles à l’Ouest de Disko"

La boîte à Disco est un peu loin hein... C’est le retour qui pose problème. En cas d’attaque par un ours polaire, on lui jette quoi ? Dave ? Les casseroles de tout à l’heure ?
réponse à . Elpepe le 04/06/2007 à 16h46 : Sans parler des ponts, qui ne ressemblent en rien à des couilles, pourtan...
Sans parler des ponts, qui ne ressemblent en rien à des couilles, pourtant...
Faut voir... il y a bien des ponts qui, eux aussi, sont suspendus ?
réponse à . borikito le 04/06/2007 à 19h14 : Sans parler des ponts, qui ne ressemblent en rien à des couilles, pourtan...
C’était bien le sens sous-entendu : bravo !
Marceeeeeeeeeeel ! Deux Pils ! Avec des haubans...
réponse à . Elpepe le 04/06/2007 à 15h11 : - Prendre la maille crée - L’Irlande, perle cramée - É...
toi, tu as dû trouver un logiciel ou un site d’annagrammes ...
non que je ne te prête pas assez de facilités et de malice pour ça (je ne parle même pas d’intelligence) mais quotidiennement, tu trouves de nombreuses annagrammes et j’en reste baba même (et surtout) si certaines ne veulent rien dire  
réponse à . chirstian le 04/06/2007 à 17h09 : une fête où leur toute nouvelle crémaillère pouvait ...
en parlant des femmes qu’ils tiraient par les cheveux...
C’est de là que viendrait donc l’expressio.fr: va donc, eh traînée! ???  
réponse à . <inconnu> le 04/06/2007 à 16h17 : On remarquera Chirstian, que dans cette expression, le mot « pendre&n...
La pendaison au XVIème devait être chose courante
de nos jours aussi, si l’on en croit Georges ... Brassens (pas Planelles)
"Une manie de vieux garçon
Moi j’ai pris l’habitude
D’agrémenter ma solitude
Aux accents de cette chanson

Quand je pense à ... et à ...
La bandaison papa
Ça ne se commande pas.
réponse à . cotentine le 04/06/2007 à 20h45 : toi, tu as dû trouver un logiciel ou un site d’annagrammes ... non ...
A ma connaissance, les logiciels d’anagrammes existants concernent un mot et un seul, et sont incapables de triturer les lettres de plusieurs mots contenus dans les expressions que God nous livre chaque jour, pour recomposer plusieurs autres mots. Moi, si : la preuve, je t’en cherche encore d’autres (new). Bouge pas !
Voilà : retourne voir en_20, et tu mendieras des nouvelles.
réponse à . cotentine le 04/06/2007 à 20h51 : La pendaison au XVIème devait être chose courantede nos jours aussi...
Fernannnnnnnnnnnnnde ! (C’est la femme de Marceeeeeeeeeeel)
Ouh là, je suis tellement en retard - aujourd’hui plus qu’hier, etc. - que personne n’est plus là pour me lire, ni me voir. Ayant raté quelques épisodes, j’en profite donc pour impunément jeter la crémaillère avec l’eau du bébé, manger la cerise et donner le gâteau au lard au cochon.
Bonne nuit à ceux qui dorment déjà, les autres, matinaux d’Expressio sont priés de passer outre ce souhait incongru. A deux mains.
réponse à . syanne le 04/06/2007 à 23h25 : Ouh là, je suis tellement en retard - aujourd’hui plus qu’hie...
Messie Messie ! L’Amirauté assure la veille 24/24 !
Belle journée de Noël à tous !
Merci beaucoup ! A toi aussi, et à tous les amis expressionautes.
Sous la crémaillère, on met des buches, on? Et un jour comme aujourd’hui...
C’est pas le moment de faire la dinde, spa. Essayez de réfléchir, avant de répondre, si vous ne voulez pas finir comme la poule au pot, accroché à la crémaillère, dans la cheminée, en compagnie du Père Noel qui a atteri à côté de vous...
Quel bouillon, pas vrai, Godefroid*?

* Autre nom de notre petit Godemichou adoré, utilisé seulement en hiver
Joyeux Noël à tous, j’espère que papa Noël vous a gâtés........Bon, revenons aux choses sérieuses, en vérité l’expression du jour nous vient de la révolution Française. Contrairement aux bêtises que l’on nous apprend à l’école on ne guillotinait pas, on pendait par le cou jusqu’à ce que mort s’ensuive. Et où avaient lieu ces exécutions?........A Hyères, oui, oui, la cité des Palmiers.
Donc, comme on pendait beaucoup d’aristocrates qui étaient la crème de la société on a inventé l’expression "Pendre la crème à Hyères" et comme cette période était une période de liesse pour le peuple on a dit çà pour parler d’un moment festif.....
Voilà une vérité historique....
Bonne journée à tous
Allez c’est reparti pour une bouffe, au dessert on a la buche mais comme c’est pas au même endroit qu’hier soir on va prendre la crème ailleurs..........
Un bon Noël à tous et toutes , quelles que soient leurs croyance... Car c’ est tout de même un message d’ espoir !(avec un merci à Filo pour ses voeux, ma réponse m’ étant revenue "undelivered...")
Pour les crémaillères, il en existe sur certains barbecues ultra-perfectionnés, de manière à pouvoir placerles broches plus ou moins haut. Ca c’ est pour le côté "bouffe".... Je vous présente toutes mes excuses pour mon manque d’ imagination car la nuit fut très courte et les fourneaux m’ appellent. 16 convives hier, 18 à midi....
réponse à . mitzi50 le 25/12/2011 à 11h12 : Un bon Noël à tous et toutes , quelles que soient leurs croyance... ...
Nous on a résolu le problème.........resto et barka.......pas de cuisine, pas de vaisselle........
Hier j’étais triste, hier je pleurais. Aujourd’hui ça va mieux, mais je déménage encore un peu. D’où l’expressio : dépendre lacryma hier...
réponse à . benours le 25/12/2011 à 16h23 : Hier j’étais triste, hier je pleurais. Aujourd’hui ça ...
Tiens ? V’la un pseudo qu’on n’a pas l’heur de connaître sous nos latitudes....bienvenue à toi
réponse à . BOUBA le 25/12/2011 à 17h32 : Tiens ? V’la un pseudo qu’on n’a pas l’heur de conn...
Merci, je passe... Je passe mon chrême à hier...
Un ou une émule de Josefa ??????????
Depuis quand as-tu donc un chefeu fur la langue? Tu veux dire Joseta, non? Et j’avue ne pas connaître les mules de Joseta...
Tiens, on parle de moi?
Voilà que je rentre de chez ma fille, qui, entr’autres, me servit un plat coloré que les ocres émaillèrent....
Un ou une émule de Josefa ??????????

Ben non pas de Joseta. C’est un ou une émule du pape forcément à cause du saint chrême !(@70)
réponse à . mickeylange le 25/12/2011 à 23h01 : Un ou une émule de Josefa ?????????? Ben non pas de Joseta. C’est ...
Ben justement, vu les excés de Noël, un café chrême, c’est tout ce que je voeu.
réponse à . BOUBA le 25/12/2011 à 09h51 : Joyeux Noël à tous, j’espère que papa Noël vous a ...
Salut toi ! Je savais que t'avais déjà intervindu avec ta "crème a Hyeres"
Bon, je bis repetite pas ça va encore faire des histoires.
Ben voui, en vieillissant y deviennent pénibles.

Allez pour l'instant on va reposer les peaux p'Hyeres.

Ad'taleur au café........
réponse à . BOUBA le 26/03/2015 à 01h09 : Salut toi ! Je savais que t'avais déjà intervindu avec t...
Mais c'est quoi cette attitude ? Tu te causes, tu t'autofélicites de tes bonnes trouvailles passées, tu te gratules... avec raison, certes... et tu vas te coucher !

Pas la moindre musiquette, pas même un petit gratouillis de guitare, rien... le silence absolu, angoissant, sinistre... au point qu'une crémaillère un peu dépressive pourrait être tentée d'en finir et se pendre dans l'âtre de la première chaumine qui passe...

Tu n'es pas malade j'espère ?
Bon... J'ai farfouillé dans les vinyles de l'ami Georges : pas la moindre crémaillère en vue.
Quoique...
À quoi sert une crémaillère ? À suspendre une marmite.
Et qu'est-ce qu'une marmite, sinon une grosse casserole ?
Et des casseroles, j'en ai trouvé !

Au diable les maîtresses queux
Qui attachent les cœurs aux queues
Des casseroles !


Et v'là !
Du tirage de couettes ? oh... si peu... le faire remarquer serait dépourvu d'élégance ! 
Si vous en voulez plus, c'est ici !
la marmite étant suspendue à une crémaillère permettant de régler la hauteur du récipient
Voici une énorme marmite suspendue à sa crémaillère permettant également de régler sa hauteur.
Il arrive parfois qu'on verse à côté : photo de la crémaillère.
réponse à . DiwanC le 26/03/2015 à 03h37 : Mais c'est quoi cette attitude ? Tu te causes, tu t'autofélicites de...
Nan, nan je vas bien.......

Explication:
Hier soir j'avais des problèmes de connexion avec ma box alors j'ai envoyé mes auto-félicitations depuis mon Motorola G4-G* et c'est pas ce qu'il y a de plus pratique pour copier-coller et tout le toutim.

Alors l'allusion à journalière à Georges la voici, la voili, la voiloù.......
Ce pauvre grand chêne qui finit dans la cheminée, sa fumée qui monte jusqu'à Dieu elle caresse obligatoirement la crémaillère, non ?

Un triste jour, enfin, ce couple sans aveu
Le passa par la hache et le mit dans le feu
Comme du bois de caisse, amère destinée !
Il périt dans la cheminée


Bon, on pend la cafetière ?.............

* Comm' d'hab' pub absolument gratuite......
réponse à . Mintaka le 26/03/2015 à 04h38 : la marmite étant suspendue à une crémaillère permett...
Une autre ! une autre !
réponse à . file_au_logis le 04/06/2007 à 07h25 : Cette expression vient - comme de juste - de la marine. La crème é...
Quand tu écris des textes comme celui-ci qui est de la crème, tu resplendis beau et fort !
réponse à . charlesattend le 04/06/2007 à 09h21 : sans vouloir prendre position, c’est pourtant dans les marmites noires qu&...
Charles magne-toi ! Charles attend, mais Nathan pas.
Et non ! l'objet n'a pas disparu et l'on voit encore bien des crémaillères fonctionnelles et fonctionnant dans les maisons rurales de pierre de l'Aveyron et du Cantal, qui sont loin d'être des pays sous-développés...
réponse à . charlesattend le 04/06/2007 à 09h21 : sans vouloir prendre position, c’est pourtant dans les marmites noires qu&...
c’est pourtant dans les marmites noires qu’on fait les meilleurs missionnaires..
– Dis, pou'quoi tu tapes su' le missionnai'e avec ta spatule ? Laisse-le cui'e t'anquille !
– Mais chef, il est en t'ain de manger tous les légumes !
– Alo's, tape plus fo't, ça va 'amolli' la viande !... Mais pou'quoi 'igole-t-il comme ça ?
– Pa'ce que j'ai cassé la spatule et il s'en se't pou' manger les légumes !
– Tant qu'il ne pisse pas dans la soupe...
réponse à . MONSIEURSUS le 26/03/2015 à 08h45 : Et non ! l'objet n'a pas disparu et l'on voit encore bien de...
Bienvenue sur Expressio !
qui sont loin d'être des pays sous-développés...
Si je comprends bien, ils ont des navigateurs et des moteurs de recherche à crémaillères ? Ça doit péter le feu !
réponse à . Mintaka le 26/03/2015 à 09h18 : Bienvenue sur Expressio ! qui sont loin d'être des pays sous-d&...
Bienvenue sur Expressio !
Notre ami n'est pas un nouveau, mais rarissime. Voir #58
réponse à . Mintaka le 26/03/2015 à 09h15 : c’est pourtant dans les marmites noires qu’on fait les meilleurs mis...
Il y en a qui ont subi la double peine !
Naitre noir et être colonisés par les Belges ! Vous n'avez même pas été fichus de leur expliquer qu'il faut tuer et plumer le missionnaire avant de le mettre à cuire.
réponse à . Mintaka le 26/03/2015 à 07h26 : Quand tu écris des textes comme celui-ci qui est de la crème, tu r...
Merci à toi, ô Mintaka, pour cet éloge! Mais - dis-moi - que nous a-t-elle donc fait, cette crémaillère, que nous voulions la pendre? Si, vraiment, elle gêne, ne vaut-il pas mieux la rapporter an magasin, la rendre, en quelque sorte, plutôt que la pendre? C'est à prendre ou à laisser!
réponse à . SyntaxTerror le 26/03/2015 à 09h38 : Il y en a qui ont subi la double peine ! Naitre noir et être colonis&...
Mintaka parlait du Congo Brazzaville. Alors, colonisé par les Belges, tu repasseras, spa, Syntax Error!
réponse à . deLassus le 26/03/2015 à 09h27 : Bienvenue sur Expressio !Notre ami n'est pas un nouveau, mais rarissime. Vo...
Dans ce cas, ça change tout : revenu sur Expressio ! 
Elle: - Pourquoi tu as accroché la télé à la crémaillère ?
lui: - parce que c'est là qu'y a 'les crans'...
elle: - ah, c'est pas bête...
réponse à . SyntaxTerror le 26/03/2015 à 09h38 : Il y en a qui ont subi la double peine ! Naitre noir et être colonis&...
Rien n'y fit, nos missionnaires étaient des durs à cuire !
réponse à . file_au_logis le 26/03/2015 à 10h05 : Merci à toi, ô Mintaka, pour cet éloge! Mais - dis-moi - que...
C'est à prendre ou à laisser!
Je dirais même plus : c'est à pendre ou à laisser !
- De cette salle se dégage une odeur piquante...y'a quelqu'un ?
- Mayère !
- qu'on me pende ! l'âcre et Mayère ?
réponse à . joseta le 26/03/2015 à 10h21 : Elle: - Pourquoi tu as accroché la télé à la cr&eacu...
Pour zapper, c'est plus pratique les chaînes !
réponse à . joseta le 26/03/2015 à 10h21 : Elle: - Pourquoi tu as accroché la télé à la cr&eacu...
Pourquoi tu as accroché la télé à la crémaillère ?
– C'est une TV noir et blanc ?
– Non, rien que noir.
réponse à . MONSIEURSUS le 26/03/2015 à 08h45 : Et non ! l'objet n'a pas disparu et l'on voit encore bien de...
Bienvenue MONSIEURSUS.......

Pour sûr, des pays qui nous ont donné l'aligot et de si bons fromages ne peuvent pas être sous développés !

A demain au café, on fera connaissance.......
- Pourquoi tu as accroché cette photo d'Hedy à la crémaillère ?
- parce qu'elle est Lamarr, mythe !
Elle: - Mais...que fait le petit suspendu de la crémaillère ?
lui: - il jouait avec sa soeur au jeu de rôle et, sur un coup de colère, ce mauvais perdant a bousillé le jeu...
elle: - et qu'est-ce que ça a à voir ?
lui: - je l'ai mis là, parce que c'est là qu'on met les 'casse rôle' !
elle: - pfffffffff.....
- Où était la braisière hier soir ?
- la braisière ? sur les braises hier....
- on en a plusieurs ?
- ?
être étrennée.
- C'est le grand, et le premier de mes fils à avoir un logement à lui...
- c'est bien d'étrenner...
- oui, c'est bien d'être aîné...et vos filles ?
- c'est bien des traînées aussi...
Pas de crémaillère chez GB. Qu'en est-il chez M'sieur Rey ? Eh bien... voici :

Crémaillère : à l'écrit, on a trace du mot tel quel dès 1549.
On rencontre carmeillière au XIIIe, puis cramailliere en 1445.
Après, ça se complique un peu ... Un p'tit arrêt-image sur cremasculus qui est à l'origine des formes bourguignonne, franco-provençale et provençale. S'il y a des Varois dans la salle, ils confirmeront peut-être.

Pour trouver la notion de "suspension", le latin s'est inspiré du grec kremastêr → qui "suspend"..." perche où l'on accroche des grappes".

De là à "pendre la crémaillère", il n'y avait qu'un pas.

En anatomie, le crémaster (1546 – emprunté au grec) désigne le muscle suspenseur du testicule. D'où l'expression* : Je me suis pris un coup de genou dans un crémaster... j'ai la marmite en ébullition.

* euh... non signalée par M'sieur Rey... ni par God...
Chez nous pour pendre la crémaillère on peut offrir un grillon aux propriétaires de la maison. Non, pas un insecte mort ou vivant, mais une petite sculpture d'un grillon, symbole de bonne fortune. J'en ai une sur ma cheminée.

Je lis aussi que pour les français surtout au sud-ouest les grillons se mangent avec des morceaux de porc, mais mangés froid (s?). Je préfère les écouter que de les exécuter...
... et quand le corps est froid, ces muscles suspenseurs (cremaster) se contractent et tirent les testicules vers l'abdomen.
... aaah ... c'est pour ça que les hommes marchent plus vite dans le Nord !
réponse à . lalibellule1946 le 26/03/2015 à 17h22 : Chez nous pour pendre la crémaillère on peut offrir un grillon aux...
Dans le Sud Est on a les cigales mais on les mange pas........
réponse à . ipels le 26/03/2015 à 17h35 : ... et quand le corps est froid, ces muscles suspenseurs (cremaster) se contract...
Et nous les hommes du Sud y fait tellement chaud........je te dis pas ..........on marche comme les cow-boys...........
réponse à . lalibellule1946 le 26/03/2015 à 17h22 : Chez nous pour pendre la crémaillère on peut offrir un grillon aux...
Je lis aussi que pour les français surtout au sud-ouest les grillons se mangent avec des morceaux de porc,...
Où diable as-tu lu cela ?
Je connais les rillons... morceaux de porc effectivement... que l'on mange tièdes sur un morceau de pain de campagne... Délicieux !
Souvenirs de jeunesse et de vacances angevines...

Mais je n'ai jamais entendu parler de dégustation de grillons... Cela dit, pourquoi pas ?

J'aurais du mal à le croquer... l'impression de dévorer Le Grillon du foyer de M'sieur Dickens... Il m'est arrivé - rarement - d'en entendre craqueter en attendant la rame dans le métro parisien. Rarement, car je pense que les services de l'Hygiène doivent les exterminer régulièrement.

Nous voici bien loin de la crémaillère... 
réponse à . BOUBA le 26/03/2015 à 18h36 : Et nous les hommes du Sud y fait tellement chaud........je te dis pas .............
... t'es fin prêt pour "Il était unt fois dans le Sud-Ouest".
... et je sais James n'a qu'à bien se tenir !
Akshun !
réponse à . DiwanC le 26/03/2015 à 18h55 : Je lis aussi que pour les français surtout au sud-ouest les grillons se m...
Peut-être que c'étaient des français-thaï habitant le sud-ouest de la France...

Non, maintenant que je relis je vois que le plat S'APPELLE des grillons mais ya pas de vrais grillons là-dedans.


Wiktionnaire dit:
grillon /ɡʁi.jɔ̃/ masculin
(Cuisine)(Ouest) Spécialité culinaire de l'Ouest de la France, faite avec des morceaux de porc frits dans le gras et servis froids. Désigne aussi parfois des rillettes avec de gros morceaux.
On a tué le goret, passez nous voir, il y a des grillons !

Je suis contente que tu m'aie interpellée ! Toulemonde peut se tromper ! (Des uns plus que d'autres...)

réponse à . DiwanC le 26/03/2015 à 18h55 : Je lis aussi que pour les français surtout au sud-ouest les grillons se m...
les services de l'Hygiène doivent les [les grillons] exterminer régulièrement.
Hélas, non.
C'est l'un des aspects pervers de la loi Veil qui a interdit de fumer à l'intérieur du métro. Les grillons s'y nourrissaient des mégots jetés entre les rails !
réponse à . lalibellule1946 le 26/03/2015 à 19h15 : Peut-être que c'étaient des français-thaï habitant le s...
Alors, il n'y a pas plus d'insectes dans les grillons que de Jésus dans les oreilles de crisse.
Par ailleurs, le jésus est un saucisson de Lyon dans lequel il n'y a pas de lion.
réponse à . SyntaxTerror le 26/03/2015 à 19h18 : les services de l'Hygiène doivent les [les grillons] exterminer r&ea...
À la gare d'Austerlitz, vers 20 h, quand le trafic se ralentissait, on voyait les petites souris s'affairer entre les rails... J'aimais bien...

Se nourrissaient-elles, elles aussi, des mégots et du carton des paquets de cigarettes ? Sans doute...
Je pense qu'aujourd'hui elles peuvent encore trouver pitance avec le papier des confiseries, avec les restes de sandwichs... Il y a tant de Français qui ignorent l'usage des corbeilles-poubelles...
Cela dit, si ça peut faire le bonheur des p'tites souris...!
réponse à . SyntaxTerror le 26/03/2015 à 19h24 : Alors, il n'y a pas plus d'insectes dans les grillons que de Jésus dans l...
Sans aucun doute si j'étais obligée de manger ou un plat de VRAIS grillons ou un plat d'oreilles de crisse à l'érable, ce n'est pas ce dernier que je choisirais. Mais merci pour les infos ! Elles me seront utiles un de ces jours...tu crois ?  
réponse à . DiwanC le 26/03/2015 à 19h27 : À la gare d'Austerlitz, vers 20 h, quand le trafic se ralentissait, on vo...
Perso, je préfère parler animaux, souris, insectes, grillons, cigales, fourmis, lions, que de parler crémaillère.
réponse à . lalibellule1946 le 26/03/2015 à 19h15 : Peut-être que c'étaient des français-thaï habitant le s...
Houlà ! chez ma tante angevine*, il n'était pas question de confondre rillons et rillettes !

Tout cela me donne faim !!! Ici, l'heure du dîner s'approche...

*dans sa très modeste maison de campagne, il y avait une cheminée et le crochet pour pendre la crémaillère... mais le chauffage central avait remplacé les feux de bois.
réponse à . DiwanC le 26/03/2015 à 19h42 : Houlà ! chez ma tante angevine*, il n'était pas question...
Bon appétit !
Merci !
Mais avant je t'invite au Bar du Phare...
Marceeel ! Une assiette de cochonnailles et deux p'tits verres de Muscadet, s' te plaît !
Au Brésil on dit pas "festa da cumeeira", c'est une expression très bizarre pour nous les brésiliennes. Ici c'est plus normal quand on dit "fazer um open-house", surtout à qui habite à Rio.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Pendre la crémaillère » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?