Rire sous cape - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Rire sous cape

Rire ou se réjouir sans le montrer

Origine

Avant d'arriver jusqu'à nous au XVIIe siècle, le mot 'cape' est passé par une trajectoire bizarre.
Issu du bas latin 'cappa' qui, au VIIe siècle, désignait un 'capuchon' ou un "manteau à capuchon" (et, plus précisément, un "vêtement de moine" avant 850), le mot 'cape' est apparu au XIe siècle avant de se transformer en 'chape' au XIIe. Parallèlement, 'cappa' a donné 'capa' en provençal, mot qui, par mélange avec 'cape', la forme normande de 'chape', a finit par (re)devenir 'cape' à partir de 1671.

La cape est donc ce long manteau, avec ou sans capuchon, derrière un pan duquel il est facile de dissimuler son visage lorsqu'on veut rire discrètement, sans que quelqu'un s'aperçoive de notre hilarité[1].

Par extension, même si à part par Mandrake, Super Dupont et quelques autres hurluberlus, la cape n'est plus trop portée de nos jours, on peut toujours rire sous cape lorsqu'on ne veut pas montrer son sourire.

Au XVIe siècle, on disait "rire sous son chapeau" et Molière utilise encore "rire sous chape", sachant que "sous chape" ou "sous cape" veut dire "discrètement" ou "en se cachant".

[1] Et non 'hillaryté' comme dirait madame Clinton.

Exemple

« Je riais souvent sous cape de l'embarras de mon père et de ma mère, qui fort souvent ne savaient où se mettre. »
Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon - Mémoires

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Rire sous cape » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Danemarkda Le i skæggetRire dans sa barbe
Allemagnede Sich ins Fäustchen lachenSe rire dans le petit poing
Angleterreen To laugh up one's sleeverire dans sa manche
Angleterreen To laugh in one's sleeveRire dans sa manche
États-Unisen To laugh in one's sleeveRire dans sa manche
Espérantoeo Subridi / kasxe ridi Rire en dessous / en cachette
Espagnees Reir por lo bajoRire très bas
Espagnees Reirse entre dientes / Reir entre dientesRire entre les dents (= Rire sous cape)
Espagnees Reir para sus adentrosRire en son for intérieur
Espagne (Catalogne)es Riure cap endinsRire la tête en dedans
Canada (Québec)fr Rire dans sa barbeRire dans sa barbe
Grècegr κρυφογελώ Rire sous cape
Italieit Ridere sotto i baffiRire au dessous des moustaches
Japonjp こっそり笑うRire secrètement
Latinla In stomacho ridereRire dans l'estomac
Belgique (Flandre)nl Binnenpretjes hebbenAvoir des joies intérieures
Pays-Basnl In je vuistje lachenRire dans son petit poing
Pays-Basnl Gnuiven / gniffelenRire secrètement / sous cape
Belgique (Flandre)nl In zijn baard lachenRire dans sa barbe
Pays-Basnl Zich verkneukelenSe fripper de rire intérieurement (sans le montrer)
Belgique (Flandre)nl In het vuistje lachenRire dans son poing
Polognepl Śmiać się w duchuRire dans son âme
Brésilpt Rir-se por dentroSe rire en dedans
Brésilpt Riso entre os dentesRire parmi les dents
Portugalpt Rir à socapaRire discrètement ou en catimini
Brésilpt Risinho de ladoPetit rire d'à côté
Roumaniero A râde în barbăRire en barbe
Roumaniero A râde pe sub mustaţăRire sous moustache
Slovaquiesk Smiať sa v duchuRire dans son esprit
Turquietr Bıyık altından gülmekRire sous moustache
Turquietr Kıs kıs gülmek Rire silencieusement

Vos commentaires
Bonjour. Chaque 1er avril, il est permis de rire sous carpe.
Le moteur de ma chignole, lui, tousse de rire sous capot.
Andy rit sous Capp. cette page
Mieux vaut rire sous cape que pleurer dans un palais.
Les rires fusent à Sous-cap Canaveral.
A Sous-cap-Gris-Nez, on fait la gueule.
Le comble du sournois, c’est un rire sous cape et des pets.
Au Vatican, on rit sous pape...
Et non ’hillaryté’ comme dirait madame Clinton.

Le journaliste: "Et, Madame Clinton, pouvez-vous nous dire comment votre mari a réagi, ce qu’il a dit, quand vous l’avez questionné sur la tache suspecte de la robe de Monica LaBelle?".
Elle: "Il a ri."
Le journaliste: "Et alors?"
Elle: "je lui dit: prends donc ma main après voir pris ton pied, et je lui en ai balancée une!"
Nicolas Sarkozy a contribué à faire libérer Ingrid : je ris sous cape !
Sous Capone on ne riait pas beaucoup...Ici non plus,on fait grise mine,comme le temps...
sans que quelqu’un s’aperçoive de notre hilarité[1].
Vous vouliez sans doute écrire hilaritude, mais je pense que vos lecteurs auront compris que vous vous âtes gourré.
Ségolène R.
réponse à . file_au_logis le 03/07/2008 à 07h46 : Et non ’hillaryté’ comme dirait madame Clinton. Le journalist...
Superbe dessin de Kroll dans "Le Soir", il y a quelques semaines, après les résultats des primaires:
Hillary (à Bill): "Je pourrai tout de même travailler à la Maison Blanche ?"
Bill: "Mais oui, comme stagiaire !"
réponse à . file_au_logis le 03/07/2008 à 07h46 : Et non ’hillaryté’ comme dirait madame Clinton. Le journalist...
quoi, il a rit ,Clinton , après avoir eu Jessica en Bush ? Un mec qui nique son assistante ! Qui avait le carter en ébullition ? Oh, ba ma alors il a le sens de l’humour ! Je ne l’en aurais pas cru cape !
le steak tartare rit sous câpres.
quoi ? Le bateau prend un ris quand il est à la cape ?
Où déguster de l’authentique riz espagnol sur cap français dans une ambiance asiatique.
Bien que vous soyez déjà deux sous la cape, Léon, permettez-moi de vous y rejoindre pour rire avec vous !
Rire sous cape, c’est donc rire en douce. Pas pour moi : je vous envoie un vrai sourire, celui du plaisir de vous retrouver chaque jour ; en attendant avec impatience le moment de rire avec celles et ceux qui pourront être à Toulon ; et beaucoup de douceur pour ceux qui en ont besoin. Belle journée à tous !
réponse à . momolala le 03/07/2008 à 08h36 : Rire sous cape, c’est donc rire en douce. Pas pour moi : je vous envo...
proverbe expressien :
rire à Cap Ferrat un bon souvenir,
mais rire à Toulon en fera un plus bon !


(je n’y serai pas pour plusieurs raisons , et notamment parce que le trajet est tout long depuis la Lune)
réponse à . <inconnu> le 03/07/2008 à 08h01 : Nicolas Sarkozy a contribué à faire libérer Ingrid : j...
Contribué ? Que dis-tu là, c’est pas lui qui est allé dans la jungle directement avec son treillis ? C’est pas lui qui a été faire peur au vilains farc bretons ?

Ne minimise pas son rôle STP, ce serait mal.
réponse à . <inconnu> le 03/07/2008 à 08h01 : Nicolas Sarkozy a contribué à faire libérer Ingrid : j...
Ne te gêne pas, inutile de rire sous cape. Vas-y franchement. Je ris avec toi. 
Sons décalés :

- C’est pas "Picsou rare."
- C’est pas " Raque ! . . . soupir !"
- C’est pas "Soupe ? Ricard ?"

- C’est "Pas que roussir."
- C’est "Pas que sourire."
- C’est "Rire sous cape !"
Mais que fait donc Elpepe. Il doit encore être dans les bras de Morphée ou de BB. Sinon il nous aurait dit que cela vient de la marine. Voir cette page
Parallèlement, ’cappa’ a donné ’capa’ en provençal, mot qui, par mélange avec ’cape’, la forme normande de ’chape’, a finit par (re)devenir ’cape’ à partir de 1671.
vrai mais allons plus loin ! De la racine indo-européenne "cap" : tête, viendrait cape ou chapeau issus de "cappa" = coiffure, et de son diminutif capellum viendrait le cheveu capillus. Mais aussi bien le latin "caput , capitis" : tête dont sont tirés nos capitaines, nos capdets (=cadet = petit chef) et quantité d’autres mots.

Par exemple, personne ne sait avec certitude pourquoi Hugues fut surnommé "Capet" , les uns penchent vers un détail de costume , qui rejoindrait l’explication relevée par God, sans que l’on sache bien en quoi sa tenue était particulièrement remarquable, mais les autres y voient le signe de son charisme , surnom que l’on ressortira par dérision pour Louis XVI quand il perdra son statut de chef d’état.
Et les deux sens se croisent naturellement : le chapeau peut désigner le chef (ralliez vous à mon panache blanc!).
Et rire sous cape peut signifier rire discrètement , mais ne peut-on pas y trouver en même temps l’idée d’un rire sans risque , puisque autorisée par le chef ?
rire est le propre de l’homme.
Vous riez sous cape ? C’est du propre !
l’embarras de mon père et de ma mère, qui fort souvent ne savaient où se mettre.
...................................................____
Je ris sous cape, là... Tiens, regarde : -> ( :&rsquo) )
Bonjour bonjour, les gosses. Ah, si vous saviez ce que c’est, d’organiser des Conventions ! Un boulot dingue... Et dire que, pendant ce temps-là, God rit sous cape, putaing cong !
Bon : Chirstian_10 et Tytoalba_18, qui ont fort bien compris que l’expression vient de la Marine, gagnent la trirème du jour.
Sire pesa cour
Sois rapé, curé
sa pire course

Anna rhin-naffout
le chapeau peut désigner le chef
C’est sans doute pour cela que je trouve l’expression "rire sous cape" un peu déplaisante, Je n’aime pas son côté hypocrite. Par exemple : mon interlocuteur à dit une ânerie sans s’en rendre compte mais je ris sous cape car je ne peux me moquer de lui ouvertement, vu que c’est mon chef, mon patron, mon président ( Ah non ? Ça en France on peut ? ? Si vous le dites . . .   )

Je préfère nettement l’humour anglais, dans ce cas c’est le narrateur qui rit intérieurement, l’interlocuteur peut très bien rire aux éclats ( il à même intérêt si c’est son chef qui fait de l’humour).
Ou alors ( et ça ne vous étonnera pas) une bonne contrepèterie bien placée, prononcée à haute et intelligible voix et qui dit ses quatre vérités à ce chef zutique. Et ne me dites pas que c’est hypocrite ! S’il est incapable de déceler le double sens, c’est sa faute, pas la mienne.
En tout cas pour l’avoir vécu, je peux vous assurer que ça défoule.  
Tel qui rit sous le cap sur le récif pleurera.
proverbe breton
Rient sous cape ceux qui ont leur baguette quotidienne,
et pleurent ceux qui n’ont plus de riz sous le couvercle.

Proverbe chinois : C’est bien d’avoir les baguttes avec le riz, mais quand il y a pas de riz on garde ses baguettes quand même.
réponse à . <inconnu> le 03/07/2008 à 12h37 : Rient sous cape ceux qui ont leur baguette quotidienne, et pleurent ceux qui n&r...
des baguettes de coude riz hé !
réponse à . <inconnu> le 03/07/2008 à 12h19 : le chapeau peut désigner le chefC’est sans doute pour cela que je t...
En tout cas pour l’avoir vécu, je peux vous assurer que ça défoule.
Emporté par la foule, la défoule, ... tu t’es retrouvé ailleurs, c’est ca?
réponse à . <inconnu> le 03/07/2008 à 08h01 : Nicolas Sarkozy a contribué à faire libérer Ingrid : j...
J’ai regardé, bien sûr, aussi bien TV5, relayant Antenne2 ce mâtin (quelle émission) que CNN. Et je me suis dit: Sarko, tire pas la couverture à toi, comme ca. Tout d’abord.
Ensuite, comme j’aime bien me parler - je suis mon seul interlocuteur qui ne m’interrompt pas trop souvent - , je me suis encore dit: ils furent 15 à être libérés. C’est génial. Et je le pense vraiment. Mais qui sont donc les 14 autres?
De plus, - oui, je sais ce fut un long monologue - j’ai encore pensé - ca, je me le suis dit silencieusement! - qu’a-t-elle de plus francais que colombien pour qu’on en fasse ainsi tout un rame-dame?
Et enfin, en regardant bien les images, je me suis dit qu’on avait dû la maquiller franchement bien, pour qu’elle paraisse aussi détendue et avec des joues aussi bien remplies, aussi fraîche, sans cernes sous les yeux, après 7 ans de captivité, et que si l’on compare ces images d’aujourd’hui avec les images de décembre dernier, il y a de quoi se poser des questions sur le journalisme. Je ne met en aucun cas IB en cause, mais bien plutôt la presse qui veut des images pour faire vendre: que ce soit la douleur (comme en décembre) ou le bonheur (comme manintenant), les images, les impressions sont trafiquées. Vive la sensation! La vérité, c’est quoi?
réponse à . <inconnu> le 03/07/2008 à 08h01 : Nicolas Sarkozy a contribué à faire libérer Ingrid : j...
Si vous voulez rire sous cape et à satiété, reportez-vous aux blagues "Chuck Norris" qui foisonnent sur le net, et remplacez "Chuck" par "Nico": c’est incroyable, ça "colle" à tous les coups..! 
réponse à . file_au_logis le 03/07/2008 à 12h56 : En tout cas pour l’avoir vécu, je peux vous assurer que ça d...
En PACA on emploie souvent ce verbe ainsi, mais j’aurais du écrire "ça m’a défoulé" en bon françois.

Tiens pour la peine je vais vous raconter comment. On a eu,il y a plusieurs années dans notre lycée, un nouveau censeur toujours sur le dos des profs avec de nouvelles consignes.
Alors un jour, devant lui et devant "Marcel", prof de philo et très fin contrepéteur, j’ai dit "On peut pas dire, mais dans notre lycée les censeurs savent communiquer !".
Mon seul souci ensuite ça été Marcel, car il riait tellement que j’ai eu peur que contre toute attente l’autre finisse par avoir la puce à l’oreille !  
Et pour poursuivre dans le même sens (rétrograde), j’ajouterai ceci :
Le mot chef, venant lui-même, par évolution phonétique, du latin capu, est le doublet de cap, mot dialectal qui a conservé un c devant le a (comme d’autres mots dialectaux de Picardie et Normandie : cage, carpe, caillou, etc. ou du Midi : cabane, caboche, cadet, cadeau), alors que le c initial, placé devant un a latin a pris en français le son [š] (écrit ch : carru > char ; cattu > chat, calidu > chaud, etc.)

Notre chef est bien la « tête » latine, et cape et chape sont des doublets (comme caisse et châsse, cavalier (emprunté à l’italien) et chevalier, etc.

(Mes références sont, encore et toujours, les éminents Bonnard et Bourciez).

J’arrête là, pour aujourd’hui, la phonétique historique, promis, et retourne mettre mon capuchon pour aller rire sous la pluie.
Bonne fin de journée !
réponse à . syanne le 03/07/2008 à 16h23 : Et pour poursuivre dans le même sens (rétrograde), j’ajoutera...
Non,singing in the rain,please!
réponse à . syanne le 03/07/2008 à 16h23 : Et pour poursuivre dans le même sens (rétrograde), j’ajoutera...
Ah ben chat alors !
Dear Valery
réponse à . file_au_logis le 03/07/2008 à 13h06 : J’ai regardé, bien sûr, aussi bien TV5, relayant Antenne2 ce ...
Pendant longtemps elle a été, aux yeux de beaucoup, la dame qui rame ce qui explique ce rame-dame...J’ai bien fait de me lever aujourd’hui!
réponse à . file_au_logis le 03/07/2008 à 13h06 : J’ai regardé, bien sûr, aussi bien TV5, relayant Antenne2 ce ...
il y a de quoi se poser des questions sur le journalisme

Comme tu as raison ! Mais sur notre faculté à prendre un peu de recul et penser librement aussi, il y a de quoi se poser des questions !

C’est très bien, oui, bien sûr, si tous ces gens, captifs depuis des années, sont libres. Mais pour moi, qui ne connais ni Ingrid Betancourt ni les autres, tous se valent, et je ne comprends pas très bien pourquoi tout le monde se réjouit de sa libération à elle plus que de celle des autres, si ce n’est, justement en raison du martelage de son nom dans les médias, de son visage sur les façades des mairies, du symbole qu’elle est devenue. Il semble que tout le monde, aujourd’hui, soit de sa famille…
Quelle instrumentalisation, par les médias et les politiques, de cette femme, de nos émotions, de nos cervelles !
réponse à . Muscat le 03/07/2008 à 17h00 : Pendant longtemps elle a été, aux yeux de beaucoup, la dame qui ra...
la dame qui rame ce qui explique ce rame-dame...

C’est tellement logique !
D’ailleurs, un monsieur qui lime (une rame-dame ou autres), et qui est par hasard un maçon, est un limaçon.
Au cap d’agde, on drague sans dérobade...
Au cap Ferret, on ferre les gueuses sans arrêts...
Au capricorne, elles portent des cornes...
Escuse Jonayla, mais je ne comprends pas. c’est quoi des baguettes de coude riz ?
réponse à . syanne le 03/07/2008 à 17h18 : il y a de quoi se poser des questions sur le journalisme Comme tu as raison ...
Du symbole, objet conscient qui fait appel à un objet refoulé (inconscient donc) qui définit son sens symbolique, à la personnification, il n’y a qu’un pas, que les pigistes en mal de gros titres franchissent de plus en plus allègrement : le "toujours plus" a aussi gagné toutes les strates de la pensée et du langage, et de ce fait les vident d’autant de leur sens. Mais il est également vrai que chercher à penser par soi-même est bien fatigant. Je ris (jaune) sous cape...
réponse à . <inconnu> le 03/07/2008 à 17h37 : Escuse Jonayla, mais je ne comprends pas. c’est quoi des baguettes de coud...
C’est pourtant pas sourcier à comprendre, les baguettes de coude-riz, HÉ ! :&rsquo)
réponse à . chirstian le 03/07/2008 à 08h09 : quoi, il a rit ,Clinton , après avoir eu Jessica en Bush ? Un mec qu...
Clinton est porté sur l’amour !
Qui dit "amour" dit "pas de N"
Enlève donc cette lettre à son nom et tu verras qu’il avait un nom prédestiné... 
réponse à . chirstian le 03/07/2008 à 08h21 : quoi ? Le bateau prend un ris quand il est à la cape ?...
Pas un, tous !
L’amiral n’est pas là, ça sent la trirème, ça Chirstian !
réponse à . file_au_logis le 03/07/2008 à 13h06 : J’ai regardé, bien sûr, aussi bien TV5, relayant Antenne2 ce ...
Vive la sensation! La vérité, c’est quoi?

Le sensationalisme est devenu de nos jours synonyme du journalisme (ou inversement). C’est comme ça partout dans le monde.

La vérité ? Elle peut se trouver par minou et peut se révélé par mi-aout, mais elle est tailleur surtout (n’est-ce pas, Scully ?).
C’est à tout un chacun d’aller la chercher et découvrir où elle se cache, des fois toute nue, sous une couette ou sous une cape.
réponse à . Emeu29 le 03/07/2008 à 17h49 : Clinton est porté sur l’amour ! Qui dit "amour" dit "pas de N"...
Enlève donc cette lettre à son nom et tu verras qu’il avait un nom prédestiné...

et la dame Clinton a pour nom de jeune fille Rodham qui veut dire Bâton Maison, ou Demeure pour Gourdin en bon français.
réponse à . <inconnu> le 03/07/2008 à 17h54 : Vive la sensation! La vérité, c’est quoi? Le sensationalisme...
Va vite lire_21 !
Erreur de case, c’était pour Emeu_42...
réponse à . Elpepe le 03/07/2008 à 17h48 : C’est pourtant pas sourcier à comprendre, les baguettes de coude-ri...
Merci Elpépé !
On a tellement à apprendre tous les jours. Merci aussi à Jonayla.
réponse à . <inconnu> le 03/07/2008 à 18h10 : Merci Elpépé ! On a tellement à apprendre tous les jou...
De rien... C’est douze zlotis d’Expressio ! 
réponse à . Elpepe le 03/07/2008 à 17h45 : Du symbole, objet conscient qui fait appel à un objet refoulé (inc...
Mais il est également vrai que chercher à penser par soi-même est bien fatigant. Je ris (jaune) sous cape...
Moi aussi. On peut dire qu’ils ont presque la mission accomplie, les journalistes.
On pourra dire qu’ils ont totalement accompli la mission quand tout le monde ne pense plus que par les médias.
réponse à . syanne le 03/07/2008 à 17h18 : il y a de quoi se poser des questions sur le journalisme Comme tu as raison ...
J’arrive bien tard mais quel plaisir de vous lire au terme d’une bonne journée expressionaute ! Juste dire qu’Ingrid Bétancourt n’est pas n’importe qui, même si sa vie n’a pas plus de valeur que celle de n’importe quel otage dans le monde. Elle a été enlevée alors qu’elle était seule candidate aux élections présidentielles de Colombie contre Uribe. C’était déjà une députée engagée contre la corruption, le pouvoir des multi-nationales et, de mon point de vue, ce n’est pas une surprise qu’elle soit restée si longtemps otage des FARC dont elle était si je ne me trompe la plus ancienne "politique". A mon avis le petit Nicolas a attendu d’être sûr d’être élu avant de bouger vraiment pour la faire libérer, des fois qu’elle choisisse cette fois de se présenter en France ...
réponse à . <inconnu> le 03/07/2008 à 18h33 : Mais il est également vrai que chercher à penser par soi-mêm...
Ca, c’est en bonne voie, l’épizootieépidémie est largement répandue. Heureusement que nous avons notre île d’Expressio pour nous remuer les méninges et nous remettre les yeux en face des trous pour éviter de nous laisser contaminer !
réponse à . <inconnu> le 03/07/2008 à 18h04 : Enlève donc cette lettre à son nom et tu verras qu’il avait ...
Ben il fallait croire que la maison n’était pas assez accueillante pour le gourdin de Bill !
réponse à . <inconnu> le 03/07/2008 à 18h04 : Enlève donc cette lettre à son nom et tu verras qu’il avait ...
Ou un bâton de Berger de Justin Bridou?
T’es pas cap, souris !
Le chat
réponse à . chirstian le 03/07/2008 à 09h08 : proverbe expressien : rire à Cap Ferrat un bon souvenir, mais rire...
hou ! le menteur ! le 30 juillet, c’est justement la pleine lune ! à 0 h. 48, tu te diriges vers le Sud Est de la France et pile poil, tu arrives à Toulon pour la bonne heure !
vérifie ton calendrier, même sans TGV ... tu peux te joindre à nous ! (sauf si ce genre de réunion t’importune ou te mets mal à l’aise, toi le sélénite )  et là, j’en ris sous cape, t’es pas cap. !!!
réponse à . file_au_logis le 03/07/2008 à 13h06 : J’ai regardé, bien sûr, aussi bien TV5, relayant Antenne2 ce ...
m’en moque de l’opinion publique, des moqueries de Filo ou de soupçons de Syanne ou de Momo ... (et sans doute d’autres z’aussi !!!)
y’a plusieurs années que j’espère la libération des otages des Farcs ... et tant mieux, si des affiches sur les façades ont mis Ingrid Bétancourt en 1er plan, et tant mieux si Renaud Séchan a écrit sa chanson "dans la jungle" ... en 2005, ... chantée et reprise en choeur par des milliers de gens ... (en 2 langues) et  : cette page ... le résultat est là ! 3 otages libérés à Noël (et Ingrid en mauvaise santé) ... puis ce 2 juillet, 15 otages libérés sans effusion de sang !!!
Chirac et Villepin avaient bien essayé ... et tous les efforts réunis ... + les militaires colombiens, discrets + le temps = aboutissement ! Personne ne rit sous cape ! Personnellement, je suis ravie de cette Happy end ! 
le mot ’cape’ est apparu au XIe siècle avant de se transformer en ’chape’ au XIIe. Parallèlement, ’cappa’ a donné ’capa’ en provençal, mot qui, par mélange avec ’cape’, la forme normande de ’chape’,
Chape --> chaperon
Je suis étonnée, en fin de journée que personne n’ait évoqué le petit chaperon rouge !!! ’pas celui de charles Perrault ou des frères Grimm mais celui de Roald Dahl !
cette page ... chaperon rit ! (sans penser à Bruno Bettelheim qui essaie de lui appliquer la théorie œdipienne) !!! 
réponse à . cotentine le 03/07/2008 à 22h50 : m’en moque de l’opinion publique, des moqueries de Filo ou de soup&c...
Ben alors ma Cotcot, où vois-tu que je soupçonné-je quelque chose, pour une fois ? Je pense que tout le monde est très content. C’est une femme impressionnante d’intelligence, de force intérieure et d’équilibre et je lui souhaite le meilleur et la réussite des projets généreux qu’elle ne manquera pas de former très bient ôt.
réponse à . cotentine le 03/07/2008 à 22h50 : m’en moque de l’opinion publique, des moqueries de Filo ou de soup&c...
Oui Cotentine elle n’est pas une otage comme les autres. Elle s’est engagée contre la corruption en dépit du danger non pas par gloriole mais pour aider les opprimés. Ca famille la soutenait dans cette lutte.
Son retour a été très émouvant. La retrouvaille avec ses enfants ! j’en avais les larmes aux yeux. Elle n’oublie pas ses compagnons d’infortune et ce n’est pas son genre de baisser les bras. Dans ces remerciements, oui, elle a cité le petit président, mais sans s’y attarder.
J’aimerais qu’on redonne le reportage diffusé quelques temps avant son enlevement afin que tout le monde comprenne son combat. C’est là que j’ai entendu parlé d’elle pour la première fois et je ne l’ai jamais oublié alors même que tout le monde l’avait fait pendant longtemps.
Tout ce remue-ménage ne compte pas, ce n’est pas elle qui l’a orchestré.
J’aimerais voir plus souvent des enfants et des parents avoir la chance de se retrouver. C’est au moins quelque chose de sincère.
Je crois que l’intervention de Momo allait dans ce sens et j’ai été contente de le constater.
réponse à . momolala le 04/07/2008 à 06h34 : Ben alors ma Cotcot, où vois-tu que je soupçonné-je quelque...
ne t’en vas pas rire sous cape ! à 23 h., après une journée chargée en corvées et activités diverses + 2 bonnes doses de Whisky en apéro, chez les amis, j’ai utilisé le mot "soupçon" ... mais ce n’est pas le sens que je voulais donner ... c’était plutôt une sorte de "critique" des médias ...que j’avais cru déceler après avoir lu les 53 interventions précédentes ...
Si tu lis les 3 Mousquetaires d’Alexandre Dumas, tu riras sous cape et d’épais bouquins.
Moi, je n’ai pu lire que les deux premiers, pasque mes parents étaient très pauvres et que je n’ai pas eu de bourse (pour faire mes études, à quoi d’autres avez-vous pensé, bande de dégoûtants)
(Merci aux Frères Ennemis à qui j’ai emprunté cette citation)
@ CotCot et tou(te)s les autres: relisez mes propos: je n’ai jamis fait aucun commentaire sur Ingrid Betancourt. Mon propos s’adressait à la Presse. Et je persiste et signe. Fin du débat pour moi.
réponse à . file_au_logis le 17/02/2012 à 05h19 : @ CotCot et tou(te)s les autres: relisez mes propos: je n’ai jamis fait au...
Ne t’en fais pas Filo, ami tombé du lit !
J’ai relu tes propos et j’ai fort bien compris.
Pour moi, ta mise au point n’était pas nécessaire,
Car ta contribution 28 était très claire.

Souvent, en relisant les débats, je souris.
Je me dis : Tant d’esprit pour si peu, quel gâchis !
Pourquoi donc celui-ci sort-il son revolver,
Et cet autre perd-il son calme légendaire ?

En 2008 donc, haro sur les médias !
Fallait-il, par pudeur, se taire et être à quia ?
[Non, ça c’était hier, ce jour je ris sous cape.]

Je préfère parfois les bons vieux jeux de mots,
Même si certains jours leur sens profond m’échappe.
Joseta, Mintaka, Boubacar : ALLEGRO !
Je me trouvais au bistrot, je consommais une flotte gazeuse...Et, en pensant à la blague que ma femme découvrirait plus tard, je riais et buvais: je riais sous cape, et l’eau Vichy .
J’ajouterai au passage que le Vichy est une eau légère parce que Vichy c’est leste, hein.
réponse à . deLassus le 17/02/2012 à 06h05 : Ne t’en fais pas Filo, ami tombé du lit ! J’ai relu tes ...
ALLEGRO !
Il n’y a pas de gros (ni de chat) parmi nous.
Les Capétiens passaient leur temps à rire.
Les unijambistes ont tourné un film de handicap et d’épée.
réponse à . deLassus le 17/02/2012 à 06h05 : Ne t’en fais pas Filo, ami tombé du lit ! J’ai relu tes ...
Le coryza, c’est la femelle du chorizo ? Non, c’est pas ça que je voulais dire...
Ah oui ! : Choriste, tu écrieras opus.

Ramage Man
réponse à . <inconnu> le 17/02/2012 à 08h32 : Le coryza, c’est la femelle du chorizo ? Non, c’est pas ç...
Les coqs marchent la tête haute, la crête droite. Seuls de tous les oiseaux, ils se tournent souvent vers le ciel et tiennent levée leur queue recourbée en faucille, en sorte qu’ils sont la terreur même des lions. – Pline l’Ancien

Non, c’est pas ça que je voulais dire... Ça fait rien !
Comme il riait jaune, il blanchissait sa cape avec du dentifrice.
À la remise des diplômes les élèves se cachaient derrière leur Certificat d’Aptitude Professionnelle, pour rire sous CAP.
réponse à . <inconnu> le 17/02/2012 à 08h42 : Comme il riait jaune, il blanchissait sa cape avec du dentifrice....
C’est donc avec ça qu’il dé-capait?
Vu que les magasins de vêtements étaient rares dans la jungle, Tarzan, qui par contre, avait des singes, ne riait que sous qu’’apes’.
réponse à . deLassus le 17/02/2012 à 06h05 : Ne t’en fais pas Filo, ami tombé du lit ! J’ai relu tes ...
Je lis, et ris sous ’cape, vers’...
(réponse à 69. Mintaka du 17/02/2012 à 08:42:22)
C’est pour m’humilier en public que tu me rappelles que mon pseudo, c’est Mintaka, comme si je ne le savais pas ?
C’était un indien qui s’appelait Capet, Ugh ! C’était un des Capet.
réponse à . <inconnu> le 17/02/2012 à 09h34 : C’était un indien qui s’appelait Capet, Ugh ! C’&e...
Il me semble qu’un petit ha¨ku s’impose :

capétiens facétieux
facéties capiteuses
trombone clignotant
réponse à . <inconnu> le 17/02/2012 à 09h34 : C’était un indien qui s’appelait Capet, Ugh ! C’&e...
C’était un des Capet.
Un autre s’appelait Andy...
Si tu navigues au 270° pour rire sous cap tourne ta tête plein Ouest !
Wouaf wouaf
réponse à . joseta le 17/02/2012 à 10h03 : C’était un des Capet. Un autre s’appelait Andy......
Chez Paul Féval, Lagardère riait-il sous cape... et d’ épée (vous pouvez aussi écrire épais...)
réponse à . <inconnu> le 17/02/2012 à 10h17 : Si tu navigues au 270° pour rire sous cap tourne ta tête plein Ouest&n...
Prendre la cape (dormante ou courante) est pour les voiliers une allure de sécurité par gros temps : grand-voile arisée légèrement bordée, foc à contre et barre sous le vent. Si après ça, t’as pas compris... :&rsquo)
Quand il revêtait sa cape d’indivisibilité invisibilité, tout le monde riait.
Excuse-moi, j’oubliais, mais où ai-je donc la tête !

Bon anniversaire, Godot !
Bon anniversaire, Godot !
Bon anniversaire, Godot !

Fêtons dignement ce jour qui commémore chaque année cet événement fatidique pour l’humanité en faisant un tour en Talbot Lago bleue .

– Mais qui est ce Godot ? Tu le connais ?
– Non, mais c’est pas pour ça qu’il n’y a pas un Godot dont ce soit l’anniversaire.
– Oui, mais il fait pas partie des expressionautes.
– Peut-être, mais il a certainement voulu s’inscrire.
– T’as raison : Bon anniversaire, Godot !
réponse à . joseta le 17/02/2012 à 10h03 : C’était un des Capet. Un autre s’appelait Andy......
Il y avait aussi Dédé Capet et Thérèse Capet.
réponse à . file_au_logis le 17/02/2012 à 05h19 : @ CotCot et tou(te)s les autres: relisez mes propos: je n’ai jamis fait au...
J’ai lu ton commentaire de l’époque. Je me suis fait la même réflexion que toi sur une IB fraîche comme un gardon après des années difficile. J’en reste là moi aussi mais je n’en pense pas moins sur la puissance de la presse, peut-être plus grande encore aujourd’hui.
Joseph Pujol fut pressenti pour avoir un rôle dans un spectacle de Cape et des Pets cette page
réponse à . charmagnac le 17/02/2012 à 10h55 : J’ai lu ton commentaire de l’époque. Je me suis fait la m&eci...
la puissance de la presse, peut-être plus grande encore aujourd’hui.

Peut-être ira-t-elle jusqu’à éradiquer les Fnac.
réponse à . <inconnu> le 17/02/2012 à 10h45 : Excuse-moi, j’oubliais, mais où ai-je donc la tête ! Bo...
Si tu attends Godot, tu risques d’y passer du temps !J’en ris sous cape. cette page
Bien planqué dans mon sémaphore, je ris sous chappe...
réponse à . benours le 17/02/2012 à 11h32 : Bien planqué dans mon sémaphore, je ris sous chappe......
Au temps des sémaphores, le brouillard constituait une panne de réseau.
réponse à . <inconnu> le 17/02/2012 à 09h27 : (réponse à 69. Mintaka du 17/02/2012 à 08:42:22)C’est...
C’est pour m’humilier en public que tu me rappelles que mon pseudo, c’est Mintaka,

Il a pas dit Minkata ! :&rsquo)
réponse à . <inconnu> le 17/02/2012 à 10h33 : Prendre la cape (dormante ou courante) est pour les voiliers une allure de s&eac...
tu parles d’un language compliqué ! tout çà pour causer d’une barque avec un torchon par dessus !
je hais la marine !
Sauf les paquebots qui croisent trop pas assez loin des côtes, pratique italienne....
Le capitaine au soldat:
- T’as des sous?
Le soldat
- Ne me faites pas rire, sous, cap.?
Sur le marché de Marrakech, ma femme, que les souvenirs du ’souk happe, rit’.
Quand on attrappe le fou-rire, on n’est plus bon à rien; celui qui sous cape rit, c’est fini!
Hervé Villard
mais à quoi bon rire sous cape ? Si on le dissimule avec assez de soins, personne ne le sait. Or rire (qui est le propre de la femme, comme le disait madame Rabelais) est un acte social : les chercheurs -qui n’ont décidément rien à foutre : ils glandent sous cape- ont déterminé qu’un humain rit 12 fois moins quand il est seul que quand il est en présence d’autres personnes.
Et encore ! S’il est bien sous-capé le rieur ne s’aperçoit sans doute même pas qu’il rit ! Au plus ressent-il un léger frémissement interne, mais est-ce que cela le chatouille ou est-ce que cela le gratouille ? Ou ne sont-ce pas simplement les prémices d’une envie de pisser : car pisser sous cape est plus discret que pisser sur cape. La preuve : l’influence de ses sermons sur l’usage du bourdaloue. 
Ma bonne, Espérance, riait avec beaucoup de discrétion: c’était le rire sous cape de bonne Espérance...
Juliette riait sous Capulet.

Et les rats sud-Africain rient sous Cap.
réponse à . charmagnac le 17/02/2012 à 10h55 : J’ai lu ton commentaire de l’époque. Je me suis fait la m&eci...
une IB fraîche comme un gardon après des années difficiles.
Il a été dit qu’avant leur libération (qui n’était pas décidée un jour et exécutée le lendemain), les otages étaient convenablement traités, mieux alimentés, non soumis aux déplacements fatigants, etc. afin qu’ils retrouvent une apparence physique présentable.

Bon... Je vous laisse sourire entre vous car je n’ai rien d’intéressant à dire (si tant est que je dise des choses intéressantes les autres jours).
réponse à . chirstian le 17/02/2012 à 12h44 : mais à quoi bon rire sous cape ? Si on le dissimule avec assez de so...
bourdaloue.
[...] parmi les graffitis les plus convenables trouvés sur les murs de Pompéi, on peut lire celui-ci, catalogué sous CIL IV 4957 :
Miximus in lecto, fateor, peccavimus, hospes ;
Si dices quare, nulla matella fuit

C’est-à-dire :
Nous avons pissé au lit, nous avons eu tort, cher aubergiste, je le reconnais. Si tu veux savoir la raison, c’est qu’il n’y avait pas de pot de chambre !
réponse à . DiwanC le 17/02/2012 à 13h26 : une IB fraîche comme un gardon après des années difficiles.I...
Allons, allons ! Pas de fausse modestie. Mais quand même, tant d’années dans la brousse, à fuir sans arrêt, avec de la nourriture et des soins "pas au top", l’hygiène et le repos quand c’était possible... L’ex-otage a quand même vite récupéré. Et comme l’a écrit file_au_logis, quid des 14 autres otages dont on n’a pour ainsi dire pas parlé. La presse a ses propres choix...
réponse à . <inconnu> le 17/02/2012 à 14h05 : bourdaloue.[...] parmi les graffitis les plus convenables trouvés sur le...
Je ne connaissais pas cette citation, mais je la retiens pour la prochaine fois où des copains m’inviteront un week-end. La rareté d’une telle citation en latin me garantira, j’espère, le pardon, pendant que je rirai sous cape.
Il me revient qu’au théâtre ou au cinéma, on voit rire sous cape (c’est souvent entre femmes que ça se passe) en mettant la main devant la bouche. Pouffer de rire derrière la main permettait de dissimuler son hilarité à une personne qui se trouvait à distance.

Que la main ait remplacé la cape dans ce cas, je veux bien, mais s’il tombe une averse, essaie de te mettre à l’abri sous ta main !
réponse à . charmagnac le 17/02/2012 à 14h08 : Je ne connaissais pas cette citation, mais je la retiens pour la prochaine fois ...
Tes copains, ce sont des pisse-chologues ?
réponse à . charmagnac le 17/02/2012 à 14h08 : Je ne connaissais pas cette citation, mais je la retiens pour la prochaine fois ...
La rareté d’une telle citation en latin me garantira, j’espère, le pardon
– Quand on est invité chez des gens et qu’on commet un très gros impair, auprès de qui faut-il s’excuser, le maître de céans ou la maîtresse de maison ?
– Ça dépend du genre de gaffe : si c’est politique ou religieux, c’est auprès du type, si c’est une gaffe domestique, c’est auprès de la bonne femme.
– Et qu’est-ce que tu appelles une… "gaffe domestique" ?
– Ben, par exemple, pisser, chier et dégueuler partout.
– Et ça t’est arrivé ?
– Noon ! Pas partout !
réponse à . charmagnac le 17/02/2012 à 14h13 : Il me revient qu’au théâtre ou au cinéma, on voit rire...
Sans compter que chez les demi-mondaines, la main ou l’éventail permettait de masquer la perte des dents.
Grèce κρυφογελώ Rire sous cape

Bonne nouvelle, il leur reste une cape.
réponse à . <inconnu> le 17/02/2012 à 12h08 : tu parles d’un language compliqué ! tout çà pour...
je hais la marine !

Collé samedi !
La cape est donc ce long manteau

Quand elle bien fermée, on dit Caps Lock, défaut bien connu DE CERTAINS DEBUTANTS.
réponse à . <inconnu> le 17/02/2012 à 10h33 : Prendre la cape (dormante ou courante) est pour les voiliers une allure de s&eac...
Pour pisser sous cape, il s’agit bien de mettre la barre sous le vent ...sinon tu es comme la grand voile : la risée des focs on !
Mais pas des "pisse-froid ni des casse-couilles" (citation récente d’une candidate au vert langage). Si j’arrive à rester suffisamment sérieux pour leur faire croire que j’ai vraiment pissé au lit, sur le coup ils ne riront pas vraiment sous cape.
réponse à . <inconnu> le 17/02/2012 à 14h49 : La rareté d’une telle citation en latin me garantira, j’esp&e...
Et s’essuyer ou se moucher dans les rideaux, c’est domestique, non ?
Victime d’une avalanche, il se mit à rire sous manteau...de neige!
Au début de chaque prise, le clapman rit sous clap.
Une petite dernière :
"Tu ris sous cape, Line, et tu ne veux pas mettre ta cape, Line ? Tu me fais de la peine, ici, Line.
réponse à . charmagnac le 17/02/2012 à 17h31 : Et s’essuyer ou se moucher dans les rideaux, c’est domestique, non&n...
Jusqu’où iras-tu dans l’énumération des sécrétions corporelles ?
*
C'est court... sans fioriture... sans mots inutiles... un brin laconique certes mais d'une rare concision ! 
Dans cette plaisante histoire que le cher Georges mit en musique, celui qui répliqua au roi boiteux :

"Sire, quelle erreur est la vôtre!
Je suis criblé de cors ; voyez :
Si je marche plus droit qu'un autre,
C'est que je boite des deux pieds."


… devait secrètement se divertir, bref rire sous cape ! (Yeeeesss ! du premier coup !)

Écoutez !...



Cape ayant donné "chapeau" il m'est spontanément venu à l'esprit le chapeau de Mireille, cette entrainante ritournelle écrite par Georges pour Marcel Amont...
Voiloù, c'est emballé en deux coups les gros......

Bon j'espère que votre ouikinde fut bon et que vous n'avez pas abusé du chocolat........

Allez, je reprends les rênes de la cafetière......

Voici ce que dit WIKI à propos de Saint Martin qui partage sa cape :
" La chapelle palatine d'Aix-la-Chapelle (alors appelée Aix avant sa construction) a été nommée ainsi à partir du mot latin capa, en référence à la relique de la chape de Saint Martin de Tours qui se trouvait dans l'édifice. Dès lors, grâce au rayonnement international d'Aix-la-Chapelle, le mot capella (puis chapelle en français) a été utilisé, dès le ixe siècle, pour désigner d'autres édifices religieux n'ayant pas les pleins droits paroissiaux ".
le mot 'cape' est passé par une trajectoire bizarre.
Issu du bas latin 'cappa' qui, au VIIe siècle, désignait un 'capuchon' ou un "manteau à capuchon" (et, plus précisément, un "vêtement de moine" avant 850), le mot 'cape' est apparu au XIe siècle avant de se transformer en 'chape' au XIIe. Parallèlement, 'cappa' a donné 'capa' en provençal, mot qui, par mélange avec 'cape', la forme normande de 'chape', a finit par (re)devenir 'cape' à partir de 1671.

Capito ?
réponse à . deLassus le 18/04/2017 à 08h32 : le mot 'cape' est passé par une trajectoire bizarre. Issu du ba...
Paris est une capitale..
Tiens au fait, quelle est la différence entre Paris, l'ours et Virginie ?
Vous avez deux heures..
Pour une fois, une expression qui ne vient pas de la marine.
En fait, elle vient d'Afghanistan.
Qu'est-ce qu'on rigole, sous la burqa !
Le sexe de l'homme, il rit et il pleure sous cape ! Ah l'heureuse époque de la baise qui n'était pas sous plastique...
LE JEU DES MOTS CACHÉS (jeu nº359) Synonymes
J'ai planqué, dans le texte suivant, 10 SYNONYMES DE RIRE
C'est sérieux !

Rick, derrière la vitre du magasin de meubles, se disait: “ce pouf est parfait; chez moi, je n'entre plus dans les chaises...” Il avait beau éviter ce mot qu'est tabou: obésité...on ne peut nier l'évidence et ce poids laid était bien là , et il augmentait même ! Des riz, des pâtes et surtout chocolats et gâteaux, Rick, année après année, n'avait jamais su s'en priver...”Bah, dìner des endives, c'est pas un repas pour un homme” disait-il...ou bien “Ces plaisants thés c'est une boisson pour anorexiques, une jeune fille se nourrit au thé, une seconde au lait et yaourts...pffff... rien ne vaut une bonne bière !”
Mais le temps passait, et à présent, il se faisait du souci pour sa santé: “Il faut que je prenne des mesures draconiennes...ce marais, près de chez moi, je pourrais y faire un peu de nage quotidiennement...Ah, et j'irai voir Sam...Sam usait une technique infaillible pour maigrir...”
Rick partit en souriant...sans acheter le pouf !
réponse à . deLassus le 18/04/2017 à 08h32 : le mot 'cape' est passé par une trajectoire bizarre. Issu du ba...
Joli !
réponse à . BOUBA le 18/04/2017 à 09h14 : Paris est une capitale.. Tiens au fait, quelle est la différence entre Pa...
Je connais la réponse, et t'as oublié de préciser qu'il s'agit d'un ours blanc. 
réponse à . ergosum le 18/04/2017 à 09h15 : Pour une fois, une expression qui ne vient pas de la marine. En fait, elle vient...
Ah oué et le Capitaine Haddock ?
Mais même en précisant qu'il s'agit d'un ours blanc, elle est introuvable....

Bon alors, à part pour joseta, voici la réponse.

Il n'y a en fait aucune différence car Paris est métropole, l'ours (blanc) est maître au pôle et Virginie aimait trop Paul...

Intellectuel, non ?
Oué bon ça va, on va pas faire la olà !...
réponse à . deLassus le 18/04/2017 à 08h32 : le mot 'cape' est passé par une trajectoire bizarre. Issu du ba...
De quoi se réfugier derrière sa caparace !
Voici une capitelle appellée "borie" en Vaucluse, d'où le nom du village des bories donné à Gordes, très prisé par le chaud-bizzzzzzz ce qui fait qu'une ruine vaut là bas un bras et demi...

C'est là...
réponse à . BOUBA le 18/04/2017 à 11h11 : Voici une capitelle appellée "borie" en Vaucluse, d'o&ugra...
C'est beau, certes, mais moins pérenne qu'un menhir !
réponse à . BOUBA le 18/04/2017 à 11h05 : Mais même en précisant qu'il s'agit d'un ours blanc,...
Peuh, si tu avais seulement précisé qu'il s'agissait d'un ours blanc...
réponse à . Mintaka le 18/04/2017 à 11h18 : C'est beau, certes, mais moins pérenne qu'un menhir !...
Certes mais essaye de t'abriter de la pluie sous un menhir...un dolmen passe encore mais un menhir...
réponse à . Mintaka le 18/04/2017 à 11h24 : Peuh, si tu avais seulement précisé qu'il s'agissait d&#...
Fallait bien un peu compliquer la chose.....
réponse à . BOUBA le 18/04/2017 à 11h41 : Certes mais essaye de t'abriter de la pluie sous un menhir...un dolmen pass...
Peut-être, mais dans ta capitelle on ne peut même pas rentrer une pelleteuse à galets adulte !
réponse à . ergosum le 18/04/2017 à 09h15 : Pour une fois, une expression qui ne vient pas de la marine. En fait, elle vient...
Qu'est-ce qu'on rigole, sous la burqa !
En lisant Charia Hebdo.

J'arrête ici, c'est pénible depuis mon smartphone.
réponse à . Mintaka le 18/04/2017 à 11h47 : Peut-être, mais dans ta capitelle on ne peut même pas rentrer une pe...
Ah !....y avait longtemps....
réponse à . BOUBA le 18/04/2017 à 11h41 : Certes mais essaye de t'abriter de la pluie sous un menhir...un dolmen pass...

Les dolmens vont bientôt servir de parasol (voir cette page). Rien de tel pour siester au frais !

Cela dit, ce n'est pas réjouissant pour les habitants, les agriculteurs et pépiniéristes en particulier… mais au moins cesseront les sarcasmes de ceusses qui affirment sans connaître qu'il pleut toujours en Bretagne !

J'ai entendu Gérard Jugnot raconter que pour une scène bretonne de son dernier film "C'est beau la vie quand on y pense", il avait besoin de pluie, de mauvais temps. Au bout de quinze jours de grand beau, il a fait appel aux pompiers !

P'têt qu'un jour, il y aura de vraies plages de sable fin là-bas... dans le Sud.

Allez ! Faut que j'y aille sinon je vais être en retard chez les Desgrands-Lacour !

Monsieur Seguin, qui aimait bien ce vêtement, allait acheter ses capes à Strasbourg, dans un magasin qui s'appelait: Capes Rhin. 
réponse à . DiwanC le 18/04/2017 à 12h13 : Les dolmens vont bientôt servir de parasol (voir cette page). Rien de tel...
Nous y voilà, quelques mètres carrés craquelés et ça nous joue Lawrence d'Arabie...

Et p'têt qu'un jour, il y aura de vraies plages de sable fin sans mazout là-bas...en Bretagne...

Non mais !
réponse à . joseta le 18/04/2017 à 12h39 : Monsieur Seguin, qui aimait bien ce vêtement, allait acheter ses capes &ag...
Daudet doit se retourner dans sa tombe..le v'là Alsaco à c't'heure...
réponse à . joseta le 18/04/2017 à 09h43 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (jeu nº359) Synonymes J'ai planqué...
J'en ai 10, et je me désopile !
Le rire prend toutes sortes de teintes.

"Quand j'pass' triste et noir, gn'a d'quoi rire.
Faut voir rentrer les boutiquiers
Les yeux durs, la gueule en tir'lire,
Dans leurs comptoirs comm' des banquiers.

Jehan Rictus
réponse à . BOUBA le 18/04/2017 à 12h44 : Nous y voilà, quelques mètres carrés craquelés et &c...
Pffff... Ça sait pas mais ça cause.
Va voir à cette page ! Les autruches ne pondent pas sur les icebergs il me semble ! Elles ne batifolent pas avec tes ours polaires !
Re-Pffff...me d'mande pourquoi j' discute... Tiens, m'en vais...

réponse à . BOUBA le 18/04/2017 à 12h48 : Daudet doit se retourner dans sa tombe..le v'là Alsaco à c�...
Comme ça, l'Alphonse sera peut-être du bon côté ! 
Avec tout ce qu'on raconte ici sur son Seguin et sa biquette, il doit avoir le tournis.
Cette fois, faut vraiment que j'y vas !

Je crois bien que moi itou ! 
réponse à . DiwanC le 18/04/2017 à 12h51 : Pffff... Ça sait pas mais ça cause. Va voir à cette page&nb...
Va voir à cette page !

Site boisé avec aires de pique-nique, boutique ouverte toute l'année : vente de viandes, pâtés, rillettes, plats cuisinés, oeuf, maroquinerie.

Des rillettes d'autruche, pourquoi pas d'Autriche, c'est des rillettes pour Filo.
Des rillettes que tu manges sous cape, sans rire. L'Autrichien n'est pas riant il est juste chien.
Bientôt des rillettes de chèvre avec une paille au milieu à la place du légionnaire.
Ca vaut pas le Banon (AOP), fromage de chèvre de Haute-Provence, le préféré de DSK ! et de Daudet.
réponse à . BOUBA le 18/04/2017 à 11h05 : Mais même en précisant qu'il s'agit d'un ours blanc,...
Virginie aimait trop Paul.
Au fait était-ce Paul, ou Virginie, qui était de la famille Capulet ?
DEVINETTE
Comment appelle-t-on, au Japon, un perroquet qui se marre ?
- ara qui rit
réponse à . mickeylange le 18/04/2017 à 14h27 : Va voir à cette page ! Site boisé avec aires de pique-nique...
Ce n'est pas à toi - fin cuisinier - que je vais apprendre que les rillettes peuvent être de porc, d'oie, de poulet ou de lapin. Alors pourquoi pas d'autruche ? Tout est dans la cuisson, s' pas.
Je n'y ai jamais goûté… d'autant qu' "ils" vendent la peau des f… Enfin, très cher !


Retrouvé dans les brouillons de M'sieur Daudet :

Ah ! Gringoire, qu’elle était jolie la petite chèvre de M. Seguin ! qu’elle était jolie avec ses yeux doux, sa barbiche de sous-officier, ses sabots noirs et luisants, ses cornes zébrées ! Sous sa houppelande, elle dissimulait d'adorables rondeurs, bourrelets mignons que M. Seguin entretenait avec l'herbe drue, grasse et parfumée de son pré.

- Ils feront merveille en rillettes, pensait-il en se pourléchant à l'avance !

Aussi, Gringoire, quand le chevrier s'aperçut que la Blanquette s'était fait croquer et qu'un loup de passage, il entra en si grande rage que les vallées des Alpilles se souviennent encore des cris et des injures qu'il proféra pendant une journée entière…

- Put...n de bor...el de mer...e ! Et dire que c'est cette sal….erie de bestiole qu'a bouffé mes rillettes !


On raconte que Julia, horrifiée par la tournure prise par l'histoire, exigea que l'Alphonse jette cette page au panier… L'avait sans doute pas tort M'ame Daudet.

S'cusez-moi la famille...
Dans un bar de Londres
- Pourquoi tu ris ?
- là-bas y'a Diana Rigg qui prend un verre de lait...
- et ça te fait marrer ?
- ben oui, ça fait Rigg au lait !


1) POUFFER (ce pouf est)
2) SE MOQUER (ce mot qu'est)
3) SE POILER (ce poids laid)
4) DÉRIDER (Des riz , des...)
5) RICANER (Rick, année...)
6) BADINER (Bah, dîner...)
7) PLAISANTER (plaisants thés)
8) SE GONDOLER (seconde au lait)
9) SE MARRER (ce marais)
10) S'AMUSER (Sam usait)
Voilà !
réponse à . DiwanC le 18/04/2017 à 16h34 : Retrouvé dans les brouillons de M'sieur Daudet : Ah ! Gringoi...
Blanquette et une chèvre amie
- Mon créateur adore caresser le dos des chèvres...
- le Daudet ?
- le dos des chèvres.
réponse à . joseta le 18/04/2017 à 16h35 : Dans un bar de Londres - Pourquoi tu ris ? - là-bas y'a Diana R...
Tout bon ! Merci à toi.

On se fait un p'tit bout de Sully Prud'homme pour saluer le rire ?

Vous, nos rudes aïeux qui ne saviez pas lire,
Et ne pouviez connaître, au bout de l'univers,
Tous les forfaits commis et tous les maux soufferts :
Quand avait fui la peste avec les hommes d'armes,
C'était pour vous la fin de l'horreur et des larmes,
Et peut-être, oublieux de ces fléaux lointains,
Vous aviez des soirs gais et d'allègres matins.


Le Rire (1875).

elle dissimulait d'adorables rondeurs, bourrelets mignons que M. Seguin entretenait avec l'herbe drue, grasse et parfumée de son pré
Évidemment, qu'elle était parfumée, son herbe. Un peu chère, toutefois...
Draveil. Les trafiquants sévissaient dans le quartier des Bergeries.
réponse à . joseta le 18/04/2017 à 16h35 : Dans un bar de Londres - Pourquoi tu ris ? - là-bas y'a Diana R...
Yé ! Tout pareil que Diwan !

"Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux."
Alphonse Allais.

Alors soyons sérieux, et lolons tous ensemble !
Sont pas belles les bergeries de Draveil. Pas étonnant que Blanquette se soit barrée.
réponse à . DiwanC le 18/04/2017 à 16h01 : Ce n'est pas à toi - fin cuisinier - que je vais apprendre que les r...
Tu es déjà rentrée de la plage !
Pense à rincer et à faire sécher ton bikini pour demain.
réponse à . ergosum le 18/04/2017 à 18h00 : elle dissimulait d'adorables rondeurs, bourrelets mignons que M. Seguin ent...
les policiers ont trouvé lors de la perquisition 15 700 € en petites coupures.
Une chèvre coûtant 50 € monsieur Seguin peut s'en payer 314 pour remplacer Blanquette !
réponse à . mickeylange le 18/04/2017 à 18h29 : Sont pas belles les bergeries de Draveil. Pas étonnant que Blanquette se ...
L'est pas douée la Blanquette... Parce que, jouxtant la résidence, il y a le Château !

réponse à . mickeylange le 18/04/2017 à 18h45 : les policiers ont trouvé lors de la perquisition 15 700 € en petites...
C'est à Monsieur Seguin ce gain ?
Bravo à Germaine et Slepi !
.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-
Le rire est le propre de Lom  

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Rire sous cape » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?