S'en aller en eau de boudin - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

S'en aller en eau de boudin

Partir en déconfiture.
Aller à l'échec.
Mal tourner.

Origine

Que ceux qui n'aiment que les choses les plus fines tournent la page (ici, Lien externe par exemple), l'explication qui suit ne donnant pas dans le très ragoûtant.

Comme bien souvent, les avis sur l'origine de cette expression sont très partagés. Une chose est sûre, c'est qu'elle est ancienne, puisqu'elle est déjà citée par Furetière (Lien externe) en 1690.

Pour attaquer fort, on nous dit que boudin vient de la racine bod désignant le ventre ou le nombril (comme bedaine ou bidon). Et que boudin désignait aussi le sexe de l'homme au XVIe siècle.
Par conséquent, l'eau de boudin ne désignerait finalement que des excrétions liquides comme l'urine ou ce qu'on évacue quand on a une diarrhée, symbolisant bien quelque chose de complètement raté (j'avais pourtant prévenu au début de cette explication !).

Passons maintenant à plus soft.

L'eau de boudin serait cette eau souillée, bonne à jeter aux égouts (comme toute chose mal achevée), qui sert à nettoyer les boyaux qui vont servir à fabriquer cet excellent boudin avec lequel nombreux sont ceux qui se régalent sans imaginer comment et avec quoi il est fabriqué.
Mais cette explication est rejetée par Duneton, Rey et Chantreau (voir mes sources), pour cause d'absence totale de preuves.

L'eau de boudin serait aussi tout simplement l'eau de cuisson du boudin (comme on avait autrefois l'eau de poulet qui était le bouillon dans lequel on avait cuit le poulet), dernier déchet jetable après avoir extirpé du cochon tout ce qu'il avait de mangeable, c'est-à-dire presque tout ('dans le cochon, tout est bon).

Enfin, l'explication de la déformation de 'os de boudin' pour désigner rien, un boudin ayant rarement des os, ne serait qu'imagination pure et simple d'un plaisantin.

Compléments

La variante tourner en eau de boudin viendrait d'un amalgame de l'expression d'origine avec "mal tourner" qui a le même sens.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « S'en aller en eau de boudin » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Angleterreen To go down the drainS'écouler dans l'égout
États-Unisen To go sidewaysAller de travers
Espagnees Irse al trasteAller à l'échec / Mal tourner
Espagnees Irse en agua de borrajasPartir en eau de bourraches
Argentinees Ir al mataderoAller à l'abattoir
Espagnees Irse al garetePartir à la dérive (= Partir en déconfiture)
Italie (Sicile)it SciugghìrisiSe dissoudre
Pays-Basnl - met de staart tussen de benen weggaan - afdruipen- s'en aller la queu entre les jambes - partir goutte à goutte
Pays-Basnl Averechts uitpakkenfinir (en maille) à l'envers
Pays-Basnl Als een nachtkaars uitgaanS'éteindre comme une bougie de nuit
Portugalpt Acabar em águas de bacalhauFinir en eau de morue
Brésilpt A vaca foi pro brejo.La vache est allée au marécage.
Roumaniero A se duce de râpă / dracului / pe apa sâmbetei / pe copcă / pe gârlăS'en aller au ravin / au diable / sur l'eau du samedi / sur le trou dans la glace / sur le ruisseau
Belgique (Wallonie)wa Fer comme do brouet d' chicheFaire comme du brouet de pommes séchées

Vos commentaires
on nous dit que boudin vient de la racine bod désignant le ventre ou le nombril (comme bedaine ou bidon)
Bod --> body ...

Si le boudin s’en va en eau, c’est que la préparation est ratée, de toutes façons, l’eau de boudin est décevante et donc à jeter le plus vite possible ... donc ce qui finit ainsi est quelque chose qui déçoit !

Par contre le boudin noir est l’une des plus anciennes charcuterie connues. Il aurait été inventé durant l’Antiquité, par un cuisinier grec nommé Aphtonite cette page ...
Zola en raffolait et en a fait l’éloge dans plusieurs ouvrages ("le Ventre de Paris", " la Faute de l’Abbé Mouret", ... par exemple) heu, j’évoque le boudin noir et non "le boudin" qui, en argot, désigne une prostituée ou une femme laide ou mal proportionnée ... :&rsquo)
il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du boudin.
dans le même registre que "l’os de boudin" on cite également "s’en aller en aunes de boudins", où l’aune est une unité de longueur. Mais cette explication est également contestée.
Il est curieux que ce soit celle de la diarrhée qui l’emporte chez Alain Rey ou Chantreau, car enfin, si elle s’appuie sur le fait que le "boudin" désignait le sexe de l’homme, je connais peu de cas où la diarrhée emprunte ce passage ! N’en disons pas plus en cette belle matinée...
Il me semble , en tous cas, que l’on utilise au moins autant : "tourner en eau de boudin" ce qui donnerait au verbe "s’en aller" un sens de transformation plus que de simple mouvement.
Bien qu’en "l’absence totale de preuves" je dois dire que l’eau qui lave les boyaux pour la préparation du boudin, ou celle dans laquelle on le fait cuire , ont toute ma préférence. Mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Vénéré God, puis-je te faire remarquer que le dégoûtant égout où s’égoutte l’eau si peu ragoûtante de ton boudin ne mérite pas qu’on le coiffe d’un joli chapeau chinois ? Puis-je sans que tu te vénères (verlan) ?
réponse à . chirstian le 14/03/2009 à 08h25 : dans le même registre que "l’os de boudin" on cite également ...
Ma mère, et peut-être la tienne aussi, préparait avec le couscous une délicieuse saucisse rôtie : dans un boyau de boeuf bien nettoyé elle déposait une farce de sa fabrication, inégalée. Je me souviens de l’odeur fétide de l’eau trouble du lavage re-re-répété du boyau mais ça n’évoque pas pour moi l’image de l’eau de boudin que je verrais plus opaque, mêlée de morceaux indistincts du boudin lui-même : s’en aller en eau de boudin, dans ma vision des choses, se rapprocherait davantage de l’avortement final du boudin que des conséquences de sa préparation.

Ainsi ai-je du mal à adhérer aussi aux viscérales et délétères explications de Rey, Chantreau et Duneton dont finalement l’explication n’est pas plus fondée que celle-ci... parce que God dit (voir mes sources) mais ne cite pas les éléments de preuve de ces illustres linguistes.
réponse à . chirstian le 14/03/2009 à 08h08 : il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du boudin....
Si on s’en tient aux références de God, tu déconseillerais donc la masturbation ?
Quand on va voir l’article sur Furetière dans Wki, ainsi que suggéré par notre petit godemiché à dos roux Godemichou adoré, on voit le tarin qu’il se paie. C’est normal, à force d’aller le fourrer partout, comme il l’a toujours fait (Furetière, pas God, quoique...).
C’est à cause de cela qu’il a dû souffrir de subir les remugles de cette eau de boudin tant décriée.
Et pourtant ...
Personne n’a mis le doigt sur la véritable explication pourtant limpide - enfin, si l’on peut dire! - de cette expressio.fr...
Vous n’êtes pas sans savoir que les rivières et fleuves de France sont pollués et parfois même transformés en cloaques...
Alors, que dire de ces odeurs fétides qui sortent de cette eau de bout d’Ain?
réponse à . momolala le 14/03/2009 à 08h28 : Vénéré God, puis-je te faire remarquer que le dégo&u...
Momo ! Collée dans le phare tout le weekend prochain !

Pas plus tard qu’hier, j’ai déjà dit que ce genre de signalement devait se faire via le contact (ou le canal 12 pour ceux qui ont l’immense privilège d’avoir mon adresse). Ici, outre que ça montre mes nombreuses lacunes à tous, ça n’apporte rien à l’expression et ça n’a plus de sens une fois corrigé.

Quant à mes sources, si je dois, en plus de les compulser et tenter d’en tirer la substantifique moëlle, trouver où leurs auteurs en ont pris l’inspiration quand ils ne prennent pas la peine de l’indiquer, ben ma pauvre, je vais devoir prendre un abonnement à la TGB et c’est une expression par trimestre que je vais traiter...

Mais bon, va, je ne te hais point...  
réponse à . file_au_logis le 14/03/2009 à 09h05 : Quand on va voir l’article sur Furetière dans Wki, ainsi que sugg&e...
Je crois plutôt que "la véritable explication pourtant limpide", se trouve dans le fait, signalé par God, que le boudin était un des noms du sexe masculin, comme d’ailleurs le mot "bout".

En effet que trouve-t-on aux deux bouts d’un bout ? Hein ?
Un boudin ?
Certainement pas.
Plus sûrement une jolie femme. D’ailleurs ne sont-elles pas toutes jolies ? 
En ce jour où le soleil brille, je vous offre du boudin à cette page.



@chirstian 3 : Larousse donne l’indication que ce serait peut-être une corruption d’aune de boudin.
Le boudin est aussi une mèche pour mettre le feu à une mine. 
réponse à . SagesseFolie le 14/03/2009 à 09h43 : Je crois plutôt que "la véritable explication pourtant limpide", se...
Attila appelait affectueusement son fils : mon petit bout d’Hun.
Aujourd’hui c’est la journée portes ouvertes à mon bahut.

Je m’en vais donc de ce pas les enfoncer.
Bonne journée à toutes et à tous.
l’explication qui suit ne donnant pas dans le très ragoûtant.
le rat goûtant l’eau de boudin a le droit de la trouver bonne.
(proverbe Chinois)
réponse à . momolala le 14/03/2009 à 08h28 : Vénéré God, puis-je te faire remarquer que le dégo&u...
eh bé, ma pôv’, t’as pas pu, là, tu vois...
Allez, va, reprend ton chapeau et tes billes...
Cette histoire finira bien en eau de Channel, comme disent les Anglais...
réponse à . tytoalba le 14/03/2009 à 09h55 : En ce jour où le soleil brille, je vous offre du boudin à cette pa...
Et ainsi, la boucle est bouclée car - encore faut-il le savoir - Larousse, si elle est rousse, s’est qu’elle s’est déjà brûlée quelques fois. Sans doute aussi à la mèche servant à mettre le feu à la mine, qu’elle n’a plus bonne alors, et pour cause...
plutôt que de l’eau, j’y aurais mis de l’huile (ou de la graisse) pour que ça glisse mieux sur ce boudin-là ! En effet, si je crois ce qui est écrit dans "Les Excentricités du langage" par Lorédan LARCHEY ... le boudin était aussi un verrou ... ou plutôt la barre du verrou fermant une geôle de l’extérieur. ... sans doute en allusion à la forme des verrous ronds qui ferment ces geôles, dont il a peut-être tâté ?  cette page
réponse à . God le 14/03/2009 à 09h27 : Momo ! Collée dans le phare tout le weekend prochain ! Pas plu...
Eh, mon petit Godemiché à dos roux Godemichou adoré, tu piques un phare, là?
Pourtant, t’as pas lu - ou pas encore réagi à - ce que je t’ai envoyé par "contact", comme tu le demandes si gentiment...
réponse à . cotentine le 14/03/2009 à 11h29 : plutôt que de l’eau, j’y aurais mis de l’huile (ou de la...
ton lien nous présente une mise en page - comment dire? - plutôt ex-centrique... 
En voyant le chapeau chinois on serait prêt à chanter " tiens voilà du boudin " .................Non ?
réponse à . file_au_logis le 14/03/2009 à 11h33 : Eh, mon petit Godemiché à dos roux Godemichou adoré, tu piq...
Collé avec Momo tout le weekend prochain.
Oui, le lien est cassé. Mais il faudrait que je prenne le temps d’en chercher un autre et je ne les ai pas (le temps et le nouveau lien).
D’où le délai de réaction.
En plus que gaspille de mon temps précieux à répondre à des revendications de râleurs. Alors forcément... 
réponse à . God le 14/03/2009 à 09h27 : Momo ! Collée dans le phare tout le weekend prochain ! Pas plu...
Hier j’ai pas beaucoup vu mon God, que je jouais à la mamie de course avec ma petite-fille dans la poussette et ici, quand ça a à peine fini de descendre, ça remonte et inversement et inversement... Et puis entre nous deux ça n’aurait pas été la peine que je fasse de l’esprit pour un chapeau tombé sur un égout !
réponse à . <inconnu> le 14/03/2009 à 11h45 : En voyant le chapeau chinois on serait prêt à chanter " tiens voil&...
Bien, bien ! Reviens "here" souvent bercer ta palme. Môffais, ach que c’est môffais dirait TanBach. Oukilé celui-là encore ? Y aurait-il des oubliettes sous la Seine à Bercy ?
réponse à . chirstian le 14/03/2009 à 08h25 : dans le même registre que "l’os de boudin" on cite également ...
Bien qu’en "l’absence totale de preuves" je dois dire que l’eau qui lave les boyaux pour la préparation du boudin, ou celle dans laquelle on le fait cuire , ont toute ma préférence. Mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

j’interviens pour la première fois alors que je suis depuis longtemps avec passion les doctes découvertes de notre admiré God et les élucubrations des expressionautes inventifs. Vu mon age, mes neurones partent en eau de boudin et je n’ose me mêler à votre brillante compagnie mais je dois aujourdhui défendre mon patrimoine Périgourdin et Bergeracois!
Non cette expresion peu ragoutante ne peut venir de l’eau où l’on faisait cuire le boudin voir javascript:commenter(’repondre’,%20’THRS749A’,%20’RNMU313S’);

Bon appétit
je vous l’avez dit mes neuronnes partent en eau de boudin je n’ai su faire le lien ausi je vous envoi la recette:

Toute la gastronomie du Périgord :
nos vins de Bergerac, recettes de fête, foie gras, truffes…

Soupe de Gimboura
(ou Jimboura)

Ingrédients

3 litres de bouillon de cuisson de boudin (à défaut, 3 litres d’eau avec de la viande de boudin)
1 chou vert
4 carottes
2 oignons
3 navets
4 pommes de terre
Viande de boudin (facultatif)
Sel et poivre

Pour 8 personnes

Préparation

Éplucher les légumes, les couper en morceaux et le braiser 10 min dans de la graisse de canard avent de les incorporer au bouillon.
Saler et poivrer
Laisser cuire jusqu’à que les carottes et le chou soient bien cuits (une demi-heure à ¾ d’heure).

Source : SARL Charcuterie Beaufils « Au Faisan Doré » - 6, rue Sainte-Catherine - Bergerac
réponse à . <inconnu> le 14/03/2009 à 13h18 : je vous l’avez dit mes neuronnes partent en eau de boudin je n’ai su...
Moi, dans le Lot et Garonne ma grand-mère, charcutière, préparait de délicieux boudins et saucisses. Je me souviens avec quel soin elle nettoyait les boyaux. Est-ce que c’est toujours le cas ? J’ai des doutes.
Bienvenue sur Expressio et dans la cage case du troisième âge.  
réponse à . <inconnu> le 14/03/2009 à 13h29 : Moi, dans le Lot et Garonne ma grand-mère, charcutière, pré...
Non, je ne suis pas Belge, seulement Cotentine !  ... mais puisqu’il est question de recette de boudin ... je ne ferai pas l’affront de donner celle du blanc après le noir, Mêêê, mééé, je propose de consacrer une mention toute particulière au "vète trëppe", boudin vert d’Op-Jaupe, qui serait à l’origine du non moins fameux boudin de Liège.
Cette spécialité du Brabant wallon vient, sans doute, de l’époque médiévale et doit son appellation à la présence d’une variété particulière de chou dans sa composition, toujours tenue secrète ... cette page
Les rares fabricants de ce délicat boudin sont regroupés en une mini-confrérie, comme on peut le constater à cette page
On accompagne généralement le "vète trëpe" d’une bière saison, mais c’est excellent aussi de le marier aux bulles somptueuses du champagne !
réponse à . file_au_logis le 14/03/2009 à 11h35 : ton lien nous présente une mise en page - comment dire? - plutôt ex...
Hé, mais c’est qu’il faut savoir "défiler", pour goûter toute la saveur des pages de ce lexicographe français, archiviste et conservateur à la Bibliothèque de l’Arsenal ... au XIVème 
L’eau de boudin serait aussi tout simplement l’eau de cuisson du boudin
s’en aller ? l’eau de boudin ? pas avant la fin de la cuisson !
cette page
réponse à . cotentine le 14/03/2009 à 14h09 : Non, je ne suis pas Belge, seulement Cotentine !  ... mais puisqu&rsqu...
Pendant la période des fêtes de fin d’année, chaque boucher a sa recette de boudin blanc au chou, aux noix, ... on en trouve 5 ou 6 sortes. Le boudin noir est souvent agrémenté de raisins. La recette ne se limite donc pas à la région de liège.
réponse à . <inconnu> le 14/03/2009 à 13h18 : je vous l’avez dit mes neuronnes partent en eau de boudin je n’ai su...
J’ai voulu te répondre tout à l’heure mais pas moyen d’accéder à notre merrrveilleux site ! Donc j’esplique : Tout là-haut, tu lis "Vos commentaires et mode d’emploi. Tu cliques sur mode d’emploi et tu trouveras toutes les solutions à toutes fantaisies car God n’est pas God pour rien !
réponse à . cotentine le 14/03/2009 à 14h09 : Non, je ne suis pas Belge, seulement Cotentine !  ... mais puisqu&rsqu...
j’imagine que le boudin de Liège, son intérêt c’est qu’il flotte sur l’eau, non ? 
réponse à . tytoalba le 14/03/2009 à 15h49 : Pendant la période des fêtes de fin d’année, chaque bo...
Le boudin noir, sans eau ni os, je l’aime aux oignons et aux pommes, mais qui s’en soucie ?  Bon les filles, cette expression me laisse l’imagination dans l’opaque et le glauque. Il fait beau, il fait doux, on entend les petits oiseaux qui commencent à nidifier et j’ai du boulot à chasser les pies qui les menacent. Bonne soirée et jolie nuit !
il me semble que pour l’eau de boudin, s’en aller en eau de boudin est normal, et ne peut donc pas signifier partir en déconfiture. Alors que pour des confitures, partir en déconfiture est un non sens dramatique.
Surtout pour la confiture de boudin.
réponse à . <inconnu> le 14/03/2009 à 13h10 : Bien qu’en "l’absence totale de preuves" je dois dire que l’ea...
défendre mon patrimoine Périgourdin
Non, non, tu confonds : aujourd’hui, tout tourne autour du boudin. Qui, si j’ai bien tout suivi, possède d’ailleurs également du patrimoine alentour... 

Le ressort
réponse à . chirstian le 14/03/2009 à 16h01 : j’imagine que le boudin de Liège, son intérêt c’...
L’expression viendrait de la Marine ?
je préfère partir en sucette parce ce que c’est bon ou partir en vrille pour les sensations fortes!
réponse à . <inconnu> le 14/03/2009 à 13h29 : Moi, dans le Lot et Garonne ma grand-mère, charcutière, pré...
Il y a déjà quelque temps qu’on ne lave plus les boyaux du cochon. Les paysans de moins en moins nombreux tuent le cochon et achète des boyaux chez le charcutier pour faire le boudin et le Jimboura avec l’eau de cuisson qu’ils offrent aux amis. Succulent!
réponse à . Elpepe le 14/03/2009 à 17h17 : défendre mon patrimoine PérigourdinNon, non, tu confonds : au...
Alors çà ne tourne pas rond mais cylindrique !
réponse à . momolala le 14/03/2009 à 15h53 : J’ai voulu te répondre tout à l’heure mais pas moyen d...
Merci! J’avais pas vu!i
je n’ai pas osé demander le mode d’emploi subodorant qu’il devait bien se trouver en quelque part tant le haut degré de perfection est la marque de fabrique de ce site.
réponse à . Elpepe le 14/03/2009 à 17h17 : défendre mon patrimoine PérigourdinNon, non, tu confonds : au...
Patrimoine Périgourdin!
Le boudin NON! La boudinade est universelle mais le jimboura, à ne pas confondre avec l’eau de boudin, si
réponse à . <inconnu> le 14/03/2009 à 18h08 : Patrimoine Périgourdin! Le boudin NON! La boudinade est universelle mais...
Bon, j’explique : le préfixe "péri" signifie "autour de". Ça va mieux, là ?
Et je vous quitte, BB m’attend...
Non, rien. A lundi, les gosses !
réponse à . <inconnu> le 14/03/2009 à 18h03 : Merci! J’avais pas vu!i je n’ai pas osé demander le mode d&r...
...tant le haut degré de perfection est la marque de fabrique de ce site
Euh ? T’as kekchoz à me demander ?
L’expression viendrait de la Marine ?
Le rapport entre le boudin et la queue a été indiqué par God. Le rapport entre l’aqueux et la marine coule de source. Donc l’expression vient de la marine fluviale.
Et là, je prétends avoir été plus clair que de l’eau de boudin !
Contrairement à quelques idées reçues, en toute franchise, la Loi Doubin N’est pas tombée à l’eau
Les boudins c’est ce qui servait à empêcher le froid d’entrer dans les pièces. l’hiver.
On nous disait : remets bien le boudin à sa place!
Pour les rendre plus mignons on les transformait en teckels en leur cousant des oreilles qui touchaient le sol et une petite queue.
Sinon, je déteste tous les boudins qui ont des morceaux de ... ? ...des petits cubes blancs élastiques de graisse ou de saindoux.
Le vrai de vrai est noir comme la nuit, fin comme de la soie et fond sur la langue et sa peau ne se déssèche pas à la cuisson. Elle reste élastique. Mais on n’en fait plus du comme ça! 
le DAL (droit au logement) déclare : avec la loi "mobilisation pour le logement et lutte contre l’exclusion" le droit des sans-abris s’en va en eau de Boutin.
réponse à . God le 14/03/2009 à 11h55 : Collé avec Momo tout le weekend prochain. Oui, le lien est cassé. ...
J’y suis arrivé - j’y suis arrivé, la, la ,laaaaa, la, la ,lère!
Momo, on va passer le week end ensembleeeee!!! 
les discours de boutin ne te mettent pas l’eau à la bouche. C’est le moins qu’on puisse dire.
réponse à . momolala le 14/03/2009 à 16h25 : Le boudin noir, sans eau ni os, je l’aime aux oignons et aux pommes, mais ...
Le boudin noir...
Que de souvenirs, de toutes les sortes de boudins mangés, savourés, dégustés, en Belle Gique...
Dieu, qu’ils étaient délicieux...

Et puis, j’ai émigré. Et je suis arrivé ici en Autriche...
Les boudins noirs d’ici sont défférents. Bien sûr, des boyaus, bien sûr, du sang, mais d’autres épices, d’autres ingrédients. Cuits à l’eau, ils n’ont pas la saveur des boudins belges, mais par contre, découpés en rondelles, poellés, sevis avec des pommes de terre rissolées mélangés à des oignons rissolés de même, et servis avec un vin rouge léger et une salade mélangée, bien croquante, ...
Ces rondelles de boudin, bien poellées, deoivent également être croquantes, fondre sur la langue. Un véritable régal!
Sans eau, sans os, Sanzot!
Bonjour, bonsoir, Nanardeservice!
Bienvenue par Minou.
Excuse s’il-te-plaît cet accueil un peu court, je suis fatigué, très fatigué ce soir. Mes neurones dorment déjà...
réponse à . <inconnu> le 14/03/2009 à 19h08 : Les boudins c’est ce qui servait à empêcher le froid d’...
Les boudins c’est ce qui servait à empêcher le froid d’entrer dans les pièces. l’hiver.
Pourquoi parler au passé, ça existe encore. Le mien a été crocheté de mes blanches mains (il ressemble à un chien). Et l’été, les enfants peuvent jouer avec tant il est sympathique. 
chez moi en Anjou on disait ’se terminer en queue de boudin’ .....
L'eau de Boudin

Quelle est donc l'origine de l'expression qui dit d'une "histoire qu'elle finit en eau de boudin" ?
Sachons d'abord de quoi on parle. Savez-vous faire du boudin ?

Je vais d’abord par précaution demander aux personnes sensibles et aux végétariens de l’assistance de zapper sur une autre page ou de sortir prendre l’air.

Recette du Boudin :

Autour de Noël, tuez dans les règles le cochon de l'année.
- Pourquoi à Noël ? Parce-que vous l'avez engraissé pour le manger, et que bien qu’on ne soit pas encore au plus fort de l'hiver, les vivres commencent déjà à manquer (pour le cochon, s’entend, pas pour vous) et vous n'avez pas gardé le cochon jusque là joufflu et en bonne santé pour le voir maintenant maigrir et dépérir. Et puis c’est bientôt saintes Fêtes et Nouvel an et vous n'allez pas attendre l'agneau de Pâques pour ripailler.

- Comment, "dans les règles" ? D’où nous vient donc la façon du boudin ? Il faut savoir qu'il y a à peine quarante ans, les congélateurs n'abondaient pas encore dans nos campagnes, et que le meilleur parti pour conserver la viande, outre de faire profit du froid de l’hiver, c'est de la préparer proprement exsangue, pour terminer de la sécher au saloir ; il faut donc préalablement "saigner à blanc" le cher suidé, quitte à l'assassiner sauvagement : plus il gigotera, coincé la tête en bas, terrorisé de voir sa vie se vider de lui en rouge torrent, plus blanche sera sa chair. Pardon à son âme, mais congélateur ou pas, il faut s’en tenir là, car si on ne gaspille rien, et que "Tout est bon dans le cochon", ou "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme", on fera du boudin.
Bien. Sans attendre, sous le nez du trépassant gesticulant, sans prêter attention à ses cris, tâchez donc de maintenir d’une main ferme une grande bassine pour recueillir à la source le sang frais ; de l’autre main nue ou avec un rameau de bruyère, fouettez la preuve du délit - sans arrêter tout au long du sacrifice - afin que le sang tout chaud ne coagule rapidement en une masse brune visqueuse.

- Le précieux liquide à peine refroidi, "assaisonnez" le comme il se doit : en cette "saison", il restera au jardin, outre quelques légumes propres à résister aux gels matinaux, le persil en brins bourrus, qu’on hachera menu. Salez et poivrez avec sagesse. On ajoutera du gras bien blanc et ferme, en dés ou en parcelles, qu'on aura pris d’un morceau de la ventrèche, venue, après le saindoux tiède, d’être prélevée de l'intérieur du roi de la fête. Selon les goûts de chacun et les us régionaux, ajouter au mélange quelque oignon piquant qu’on aura conservé en grappes depuis l’été bien au sec au fenil, ou parsemer de cerneaux de noix, ce qui est plaisant aussi.
(Certains prétendent que le gras est absolument nécessaire, outre la conservation, pour marier le moelleux au cœur du boudin avec le croustillant du dehors, si lors de sa deuxième cuisson, on l’a laissé suer à sec doucement à la poêle, succulemment servi accompagné de vin blanc et de pommes au four. Mais nous n'en sommes pas encore là.)

(suite ci-dessous; le post ne permet pas d'écrire trop (combien ?) de caractères...
- Maintenant il faut trouver pour cette digne préparation un conteneur comestible digne d’elle, une peau assez souple pour être tordue en tous sens, et assez résistante pour supporter le poids et la pression : le cochon a tout ce qu'il faut chez lui: prélevez donc dans le seau des abats des morceaux d'intestin grêle d'environ deux brasses (1,40m). Pourquoi cette taille ? Parce que d’abord c'est la bonne mesure pour tenir à bout de bras un boyau par son bout, afin qu'il se vide aisément à vos pieds de son contenu naturel sans risquer de s'esquinter dans les graviers de la cour, et puis on ne va pas cuire tout l’appareil de boudin en une fois dans un seul immense et lourd boyau, ce qui serait fort malaisé. Une fois qu’ils sont rincés à la fontaine, retournés comme une chaussette et frottés avec soin à la brosse des deux cotés, conservez les boyaux dans un seau d'eau glacée pour qu'ils ne sèchent et ne raidissent point.

-Nouez soigneusement une extrémité du boyau avec une ficelle de coton ou de lin, ni trop, ni mal serrée. Tandis qu'est entonné tout le boyau par l'autre bout ouvert et qu'on commence à y verser le précieux mélange, on love le tuyau fabriqué à mesure tel un lombric géant au fond d'un seau (pour y garder les éclaboussures, «rien ne se perd » souvenez-vous en). L’opération finie, liez l'autre bout de la même façon.

-Faites bouillir pour la première cuisson la valeur un demi-seau d'eau dans un chaudron à cul plat ou bassine à feu assez large, préparez-la en court bouillon d’une poignée de sel, quelques herbes aromatiques, une lampée de vinaigre et munissez vous de grandes pinces de bois ; celles qui servent d’ordinaire a la bugade (la lessive bouillie à la cendre) feront l’affaire. Une fois l'eau frémissante, le "boudineur", après avoir enroulé le premier boyau autour de son bras pour l'apporter jusqu’au fourneau, va en laisser plonger une extrémité juste au centre de la bassine ; le "cuiseur" s'en empare avec une pince de bois, et l'y maintient fermement au fond, pendant que le boudineur, d'un geste arrondi et leste du poignet, laisse couler de son bras le boyau s’immergeant dans l'eau bouillante, tandis que le cuiseur aide à l’apprêter en cercles concentriques réguliers de ses pinces ; à chaque tour, le cuiseur se doit prestement d'échanger de place ses pinces, de façon à n’avoir pas les mains liées au boyau.

- Quand tout se passe bien, (le temps de réciter deux pater et un ave), le boudin est suffisamment cuit pour être retiré de l'eau, bien ferme et coagulé par la chaleur et le vinaigre, tout en restant souple et peu coloré, les cercles enfilés sur un bâton en un chapelet tout bouillant et ruisselant, il est porté au garde-manger de la cave pour y refroidir. Et ainsi de suite, au tour d’un autre boyau.

- Si tout se passe mal, le "plongeon" n’ayant pas été assez rapide, le boyau s'est distendu sous son propre poids, (n'oubliez pas que le boudin est quasi liquide) et tend a se vider en lui-même si on le tient par la peau du cou trop longtemps) et que lors, la partie d'en-bas s'est trop gonflée de matière. Presque aussitôt raffermie sous le chaud, celle-ci en devient alors toute boursouflée, ou toute "boudinée" avec des plis disgracieux, ce qui n'est pas le pire :

- Si tout se passe très mal, comment l'histoire va t'elle tourner ? Les aléas peuvent faire qu’on aura peiné pour rien, si d'aventure le boyau se met à fuir un peu par un petit trou, puis beaucoup , se déchirer et gicler à tout va, aspergeant son monde alentour, parce que, tendu par la chaleur ou la pression de trop de matière, le fragile boyau aura percé à l'endroit d'une faiblesse, une égratignure de brosse trop appuyée, un coup de pince trop vigoureux ou bien un lien du bout par trop serré qui aurait "cisaillé" quelque peu le tendre tube.
Et ainsi sera répandu le précieux appareil dans l'eau de cuisson de la bassine ; (un sauvetage partiel peut toutefois s'opérer si l'on arrive dans l’urgence à saisir à la pince le morceau fautif et le ligaturer proprement et prestement, au risque de s'ébouillanter mille fois) ; sinon, c'est toute l'affaire qui est à l'eau...

Et on dira d’une façon imagée d'une affaire qui a tourné "en eau de boudin", quand celle-ci aura cessé prématurément, sans fin heureuse, et sans rentabilité aucune.
réponse à . zimbrek le 18/08/2016 à 21h22 : - Maintenant il faut trouver pour cette digne préparation un conteneur co...
Mazette ! Quelle recette ! 
Cristi ! Je n’y croyais pas ! Y a du boudin chez Georges !
Et non seulement, il y a du boudin mais il y a aussi de l’eau de boudin !

Ils ne savent pas ce qu'ils perdent,
Tous ces fichus calotins,
Sans le latin, sans le latin,
La messe nous emmerde.
Le vin du sacré calice
Se change en eau de boudin,
Sans le latin, sans le latin
Et ses vertus faiblissent.


Souriez et écoutez… elle en vaut la peine ! 

Les charcutiers font du boudin noir et du boudin blanc. Quand il faut faire la file, j'attends, mais au boudin moment, je m'en vais.
Un charcutier demande au client :
- du boudin noir ou blanc ?
- m'en fout, c'est pour un aveugle.
LE JEU DE MOTS CACHÉS (jeu nº384)
Puisque le boudin y est passé avant-hier, il me restait l'eau pour élaborer le jeu...Trouvez donc les 11 BOISSONS NON ALCOOLISÉES , planquées dans le dialogue ci-deux saouls. 
P.S. Pour faire plaisir à Ratanak, j'ai placé un mot gigogne ! 

- Dis Maryse, ce sir haut comme trois pommes continue à te faire la cour ?
- Laurent ? Oui, et tu sais je commence à m’y habituer...il se montre toujours si gentil, si attentif...c’est ce qu’a fait que je lui donne une deuxième chance, d’ailleurs..
- Ben là, tu vois, je suis dans ce cas, K.O., j’étais persuadée qu’il ne te plaisait pas du tout !
- Au début, ça me dérangeait qu’il me courtise Anne, mais il m’a fait changer d’avis ! J’eus une envie soudaine d’être en sa compagnie...Et puis tiens, l’autre jour, on se baladait, on faisait les léche-vitrine...à un moment, il m’a vu mater les pierres d’une joaillerie...et ben il est entré, et est ressorti avec une pierre de jade qu’il m’a offert !
- Et ben, tes amoureux sont plus généreux que les miens !
- Il me dit: “Ça te plaît ?” et évidemment je lui répondis: “Ah Laurent jade, ce n’est pas laid du tout, du tout, merci beaucoup !”
- C’est pour quand le mariage ?
- Ben, je dois avouer que ça colle, ah, mais il ne faut pas qu’on se précipite, hein ?
DEVINETTE
Comment appelle-t-on le passereau qui vole toujours près d'un filet d'eau qui jaillit d'une fontaine,pour retomber dans un bassin ?
réponse à . joseta le 26/10/2017 à 09h04 : LE JEU DE MOTS CACHÉS (jeu nº384) Puisque le boudin y est pass&eac...
J'en ai 10 dont le mot gigogne.
Notre expression de ce matin,
("S'en aller en eau de boudin"),
Est tout sauf un alexandrin ;
Mais je m'en fous : c'est le destin !
réponse à . joseta le 26/10/2017 à 09h35 : DEVINETTE Comment appelle-t-on le passereau qui vole toujours près d'...
Le geai ?
Insuffisant pour Mintaka, bonne réponse pour deLassus !
(J'ai défini un jet d'eau dans mon énoncé)
Là tu es vraiment loin d'un bel alexandrin !
réponse à . joseta le 26/10/2017 à 09h04 : LE JEU DE MOTS CACHÉS (jeu nº384) Puisque le boudin y est pass&eac...
Pour faire plaisir à Ratanak...

Merci Monsieur le Limonadier, c'est trop gentil !
réponse à . deLassus le 26/10/2017 à 09h59 : Notre expression de ce matin, ("S'en aller en eau de boudin"), ...
Voilà de beaux octosyllabes.
réponse à . zimbrek le 18/08/2016 à 21h22 : - Maintenant il faut trouver pour cette digne préparation un conteneur co...
Merci pour la recette.

J'ai plus qu'à trouver le cochon. 
réponse à . joseta le 26/10/2017 à 10h07 : Insuffisant pour Mintaka, bonne réponse pour deLassus ! (J'ai d...
C'est un scandale, une pure infamie : il existe le geai, le geai bleu, le geai commun, le geai de Steller, le geai des chênes, le geai des pinèdes MAIS PAS LE GEAI D'EAU ! Remboursez ! Je mérite mes 12 ngultrums !
réponse à . joseta le 26/10/2017 à 10h07 : Insuffisant pour Mintaka, bonne réponse pour deLassus ! (J'ai d...
Geai un peu honte ...
réponse à . Mintaka le 26/10/2017 à 10h14 : C'est un scandale, une pure infamie : il existe le geai, le geai bleu, le g...
Alors joseta, ça vient mes ngultrums, tu ne vas quand même pas nous faire ton petit Rajoy ? 
réponse à . Mintaka le 26/10/2017 à 10h14 : C'est un scandale, une pure infamie : il existe le geai, le geai bleu, le g...
MAIS PAS LE GEAI D'EAU !

P'têt ben qu'si !
Eugène Boudin a beaucoup peint l'eau puisque il était peintre de marine.
Cette expression vient donc bien de la marine et l'eau de Boudin a fait son succès.
Il a peint beaucoup d'aquarelles qui sont de la peinture à l'eau... de Boudin
Impressionniste non ?

Il est allé souvent en Bretagne pour peindre de l'eau de Boudin c'est l'idéal.
On connaissait l' Electre de Sophocle, celle d'Euripide, celle de Crébillon ou même celle de Giraudoux.
Grâces soient rendues à Mickeylange et à Diwan, qui nous ont fait découvrir l'Electre de Monboudin
C'est une conspiration, une pure invention de Prévert pour me priver de mes ngultrums !
Monsieur Seguin, ancien de la légion chantait souvent à Blanquette en la trayant :
Tiens, voilà du boudin, voilà du boudin. Pour les Alsaciens les Suisses et les Lorrains.
Pour les Belges y en a plus...
Le suite est délectable, mais ma mère m'a interdit d"en parler ici !
Quand Bouba fait des collectes de sang, est-ce que c'est pour faire du Boudin ?
Si la croix rouge existait pour les animaux, elle pourrait faire du boudin sans tuer les cochons.
réponse à . mickeylange le 26/10/2017 à 10h58 : Quand Bouba fait des collectes de sang, est-ce que c'est pour faire du Boud...
Le bout de boudin de Bouba bout.
réponse à . Mintaka le 26/10/2017 à 10h22 : Alors joseta, ça vient mes ngultrums, tu ne vas quand même pas nous...
T'auras du boudin !
réponse à . atheofv le 26/10/2017 à 08h18 : Un charcutier demande au client : - du boudin noir ou blanc ? - m...
C'était sûrement un charcutier de l'Aude, parce qu'à l'Aude, boudin !
Excellente trouvaille, cher ami...
Mickey l'a dit en #79 : Pour les Belges y en a plus.
Je l'avais bien dénoncé, c'est un complot.
On boude, hein ?
réponse à . joseta le 26/10/2017 à 11h15 : C'était sûrement un charcutier de l'Aude, parce qu'à l'Aude,...
DEVINETTE (rattrapage pour Mintaka)
À part l'Aude, quel autre département à a voir avec l'expression du jour ?
En Bourgogne on dit bout de l'Ain.
réponse à . joseta le 26/10/2017 à 11h32 : DEVINETTE (rattrapage pour Mintaka) À part l'Aude, quel autre d&eacu...
J'avais pensé à "bout d'AIN", mais ça a déjà été dit par Filo au # 7...
Quant au rattrapage pour Mintaka, j'ai peur qu'il soit "bout d'EURE"...
Non, moi c'est nettement moins bon...c'est le Lot, parce que Lot de boudin...
  (À la bonne Eure !)
réponse à . joseta le 26/10/2017 à 11h50 : Non, moi c'est nettement moins bon...c'est le Lot, parce que Lot de bo...
.c'est le Lot, parce que Lot de boudin...
On aura tout bu !
Le bout d'Ain (côté Est), c'est Ferney-Voltaire, comme chacun sait limitrophe du canton de Genève. La Bourgogne, c'est pas par là.

Mon serveur de messagerie est revenu à son état normal, finie l'eau de boudin.
Le plus bizarre est que le webmail fonctionne normalement.
réponse à . SyntaxTerror le 26/10/2017 à 12h56 : Le bout d'Ain (côté Est), c'est Ferney-Voltaire, comme ch...
Le bout de l'Ain c'est sa source entre Conte et La Favière en Bourgogne. 
Origine obscure, dit M'sieur Rey.
Autrement dit, c'est clair comme de l'eau de boudin.
Dès potron-jacquet, God prévenait : S'en aller en eau de boudin → déconfiture.
Des confitures à des cochons... Et nous voilà arrivés à bon porc...

réponse à . mickeylange le 26/10/2017 à 13h02 : Le bout de l'Ain c'est sa source entre Conte et La Favière en B...
Vu comme ça ...
Disons Franche-Comté et on n'en parle plus ...
réponse à . DiwanC le 26/10/2017 à 13h25 : Origine obscure, dit M'sieur Rey. Autrement dit, c'est clair comme de ...
God s'imagine qu'on jette l'eau de boudin. Malheureux ! Elle est servie aux cochons survivants, c'est bien connu qu'on n'engraisse pas les cochons à l'eau claire.
réponse à . mickeylange le 26/10/2017 à 10h31 : Eugène Boudin a beaucoup peint l'eau puisque il était peintre de m...
Et pas qu'un peu qu'elle vient de la marine puisqu'un boudin c'est un "bandeau placé autour d'un bâtiment à la hauteur du second pont" qu'y dit comme ça M'sieur Littré !*

On trouve également un boudin en serrurerie : le fameux ressort à boudin.

Boudin encore dans ce vieux proverbe que je ne connaissais pas : Faire un boudin, c'est-à-dire "marier un gentilhomme avec une riche roturière, parce que, le mari étant le soutien de la maison, la femme, qui est riche, fournit la graisse pour l'entretenir".
Élégant non ? 

L'origine obscure est confirmée : Berry, avec bodin ? Latin, avec botulus ? Bas-breton, avec bouzellen → boyau ? Irlandais, avec putog → boyau ?

Je vous livre aussi cette remarque qui ne semble pas être de la plume de M'sieur Littré : De plus, contrairement à ce qui est dit dans le Dictionnaire, l'eau de boudin est, non pas l'eau dans laquelle on lave les tripes à boudin, mais l'eau qui se produit quand le sang du boudin se décompose et se tourne en eau.
Une eau que très certainement on donne à boire aux cochons survivants.
- Bois ! Je suis ton père...

Et v'là... vous faites ce que vous voulez avec ça !

* ... que j'aime autant, sinon plus !, que M'sieur Rey !

réponse à . SyntaxTerror le 26/10/2017 à 13h37 : God s'imagine qu'on jette l'eau de boudin. Malheureux ! Elle...
Ah bah tiens ! On dit tout pareil !
réponse à . DiwanC le 26/10/2017 à 13h49 : Et pas qu'un peu qu'elle vient de la marine puisqu'un boudin c'est un "band...
l'eau de boudin est, non pas l'eau dans laquelle on lave les tripes à boudin, mais l'eau qui se produit quand le sang du boudin se décompose et se tourne en eau.
Cette expression est biblique. N'a-t-il pas dit en prenant un verre, prenez et buvez ceci est mon sang. Et une fois l'eau (ou le vin) transformé en sang, prenez et mangez ceci est mon corps.
Blasphème ! Mickey collé en enfer samedi !
réponse à . mickeylange le 26/10/2017 à 13h58 : l'eau de boudin est, non pas l'eau dans laquelle on lave les tripes &...
Mickey collé en enfer samedi !
Tu nous raconteras ?
"Tu nous raconteras ? "
Mais non c'est juste une blague comme l'irlandais qui dit :
Nous avons inventé le wiskey, la cornemuse, et le kilt.
Les écossais nous ont copié. Mais ils n'ont jamais compris que les deux derniers étaient une blague !
réponse à . mickeylange le 26/10/2017 à 13h58 : l'eau de boudin est, non pas l'eau dans laquelle on lave les tripes &...
prenez et buvez ceci est mon sang
Ah ben, ouiche !
On imagine Jésus, Galiléen strict observant de la loi juive, dire "buvez du sang" !
réponse à . mickeylange le 26/10/2017 à 14h12 : "Tu nous raconteras ? " Mais non c'est juste une blague comm...
Dommage... Je grillais d'envie de savoir.

À propos du jeu
Peut-être que pour le terminer, vous aurez besoin de: ce mot, qui, comme vous voyez, existe, mais est peu utilisé !
réponse à . SyntaxTerror le 26/10/2017 à 14h16 : prenez et buvez ceci est mon sangAh ben, ouiche ! On imagine Jésus, ...
On imagine Jésus, Galiléen strict observant de la loi juive, dire "buvez du sang" !
Mécréant !
Evangile de Jean chapitre 6 verset 55-56 nous lisons ceci :
"Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle"
Et ça c'est du boudin ? 
Le mexicain ne boit jamais d'alcool, il ne boit que le thé qu'il a. 

1) SIROP (sir haut)
2) EAU (sir haut)
3) CAFÉ (qu’a fait)
4) CACAO (cas, K.O.)
5) TISANE (courtise Anne)
6) JUS (J’eus)
7) MATÉ (mater)
8) THÉ (tes…)
9) ORANGEADE (Laurent jade)
10) LAIT (laid)
11) COLA (colle, ah…)
Voilà !
réponse à . joseta le 26/10/2017 à 17h26 : Le mexicain ne boit jamais d'alcool, il ne boit que le thé qu'il a. ...
Eh bien j'ai tout bon... même si j'ai trouvé de l'eau dans Lau(rent) ! 

réponse à . joseta le 26/10/2017 à 15h36 : À propos du jeu Peut-être que pour le terminer, vous aurez besoin...
Peut-être que pour le terminer, vous aurez besoin de: ce mot...
Quelle piètre opinion tu as de tes partenaires de jeu... 

réponse à . joseta le 26/10/2017 à 17h26 : Le mexicain ne boit jamais d'alcool, il ne boit que le thé qu'il a. ...
A vrai dire, c'est "maté" que j'ai trouvé le dernier ...
réponse à . mickeylange le 26/10/2017 à 16h08 : On imagine Jésus, Galiléen strict observant de la loi juive, dire ...
Je ne nie pas que la phrase y soit, je doute de son authenticité.
réponse à . SyntaxTerror le 26/10/2017 à 18h11 : Je ne nie pas que la phrase y soit, je doute de son authenticité. ...
Moi aussi !
réponse à . DiwanC le 26/10/2017 à 17h35 : Eh bien j'ai tout bon... même si j'ai trouvé de l'eau dans Lau(rent...
Aujourd'hui, tu n'es pas...allée à l'échec. 
Je suppose que Bouba, là où il est, l'aurait trouvé en premier... 
En plus vulgaire:
«se barrer/partir en couilles»
réponse à . DiwanC le 26/10/2017 à 17h38 : Peut-être que pour le terminer, vous aurez besoin de: ce mot...Quelle pi&e...
J'ai dit 'peut-être', car en fait, c'et moi qui ne connaissais pas le mot. Mais quand j'ai lu qu'il était 'peu utilisé' j'ai voulu vous aider.
Belle façon de me remercier ! 
réponse à . joseta le 26/10/2017 à 18h43 : J'ai dit 'peut-être', car en fait, c'et moi qui ne con...
'peu utilisé'
Pas à la radio ni à la télévision, en tout cas. Pour éviter les soupçons de publicité clandestine les journalistes ou animateurs parlent toujours de "cola" pour désigner un soda dont tout le monde a le nom en tête. Ceci vaut pour la France.
En Haïti, "Cola" est souvent compris comme "Cola Couronne" qui n'a rien à voir avec le ... Coca.
réponse à . joseta le 26/10/2017 à 18h43 : J'ai dit 'peut-être', car en fait, c'et moi qui ne con...
Ben faut pas pleurer comme ça...Un grand garçon comme toi...

Faut dire que souvent, tu nous proposes des trucs cent fois plus difficiles et tu nous dis : Démerbrouillez-vous !
Euh... tu ne nous le dis pas tout à fait comme ça... mais ça revient au même !

Et aujourd'hui, pour un mot si peu caché qu'il se voit comme un palmier au milieu d'un champ de poireaux, Môssieur fait le généreux, le grand seigneur...
Pffff...

Au fait ! Ton "Aujourd'hui, tu n'es pas...allée à l'échec." - autrement dit "T'es moins nulle que d'habitude !" - c'est gentil p'têt ?
Bonne nuit joseta ! Et à demain pour d'autres délires !
 


réponse à . DiwanC le 26/10/2017 à 20h51 : Ben faut pas pleurer comme ça...Un grand garçon comme toi... Faut...
"Aujourd'hui,tu n'es pas...allée à l'échec."
J'ai simplement voulu signaler la coïncidence avec la définition de God:
Partir en déconfiture.
Aller à l'échec.
Mal tourner.
Et en aucun cas te froisser...tu parles, la meilleure joueuse du site ! Il faudrait que je perde la raison !
réponse à . joseta le 26/10/2017 à 22h14 : "Aujourd'hui,tu n'es pas...allée à l'échec." J'ai...
la meilleure joueuse du site
C'est la seule joueuse ! Les autres sont des hommes ...
réponse à . SyntaxTerror le 26/10/2017 à 23h20 : la meilleure joueuse du siteC'est la seule joueuse ! Les autres sont d...
Ben c'est pour ça que je suis la meilleure !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « S'en aller en eau de boudin » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?