Se demander si c'est du lard ou du cochon - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Se demander si c'est du lard ou du cochon

Ne pas savoir à quoi s'en tenir, avoir du mal à comprendre de quoi il s'agit.

Origine

Cette expression est apparue à la fin du XVIIIe siècle.
Le lard n'étant que de la graisse de cochon (ou porc), cela revient à hésiter entre deux choses ou deux interprétations très voisines.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Se demander si c'est du lard ou du cochon » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Pays de Gallescy Alla i ddim gwneud na rhych na rhawnJe n'y comprends ni un sillon ni un poil
Allemagne (Bavière)de Nicht wissen, woran man ist.Ne pas savoir à quoi s'en tenir
Angleterre / États-Unisen to wonder if it's fish, flesh, or fowlse demander si c'est du poisson, de la viande, ou de la volaille
Espagnees No ser ni carne ni pescadoNe pas être de la viande ni du poisson
Espagnees No saber a qué atenerseNe pas savoir à quoi s'en tenir
Espagnees No saber cómo tomárselaNe pas savoir comment la prendre (= Ne pas savoir comment il faut le prendre)
Italieit Non è né carne né pesceCe n'est ni de la viande ni du poisson
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl Er voor spek en bonen bijzittenÊtre là pour le lard et les haricots
Pays-Basnl van zijn stuk zijnêtre complètement confus
Pays-Basnl het is vlees noch vis ......c'est ni viande, ni poisson (situation confuse, difficilement déterminable)
Pays-Basnl Door de bomen het bos niet zien.On voit les arbres et pas la fôret,
Brésilpt Confundir alhos com bugalhos.Confondre ail et broussin.

Vos commentaires
Forcément qu’on peut pas savoir car c’est l’occasion qui fait le lard rond
Eh bien tu vois, mon petit [slurp] Godemichou adoré [/slurp], compte tenu de l’explication que tu donnes (et qui est farpaitement inexacte, on ne le soulignera jamais assez!), c’est-à-dire que le lard n’est que la graisse du cochon...
Le lard est constitué de la couenne ET de la graisse du cochon, le lard est donc la partie superficielle du cochon.
J’aurais donc plutôt tendance à interpréter cette expressio.fr comme Saint Bo lisant la difficulté inhérente à certaines choses de ne pas pouvoir dix teints gais le superficiel de l’important...
Mais peut-être que ce n’est pas important...  

Un bonjour de fin de semaine à toutes et à tous, dans l’espoir que toutes nos convalescentes et détroussées, cambriolées, retrouveront ici un peude sérénité et d’amitié, le meilleur des baumes de la planète... (ce qui - en raccourci - ne se traduit pas par "baumettes". A bon entendeur...)
réponse à . file_au_logis le 02/06/2007 à 09h03 : Eh bien tu vois, mon petit [slurp] Godemichou adoré [/slurp], compte tenu...
T’as raison ma fille, God y connait pas plus le navet, que le lard, ni même "queude" cerise... Du coup ça me donne une idée de plat pour ce vikend : tranches de lard maigre sur lit de navets, sauce cerise...
Bon assez taillé le bout de gras 

En plus cette expression est relative à Jeanne d’Arc sur le bûcher.
Ne voyant pas trop bien au milieu de la fumée elle aperçut les deux évêques, Dulard et Cochon, qui la condamnèrent. Elle hurla ( alors que les flammes léchaient les pieds ) : « c’est Dulard ou Cochon ? »
réponse à . file_au_logis le 02/06/2007 à 09h03 : Eh bien tu vois, mon petit [slurp] Godemichou adoré [/slurp], compte tenu...
Ce n’est pas pour accabler ce cher God, mais je suis d’accord avec toi Fifi. D’ailleurs, comme le dit le grand Professeur Blurp dans les Dingodossiers : "sous une trompeuse couche de lard, voici le cochon !" (c’est pas une preuve ça ?"

Bonjour à tous et "God (encore lui !) save the couenne !!!"
C’est une expression qui vient du cid...je ne suis p’tet pas prof de français, mais je me souviens de mes classiques
"Nous partîmes cinq cents ; mais par un prompt renfort
Nous nous vîmes trois mille en arrivant au porc"
si c’est pas de l’art cette histoire de cochon..
pour un amateur de boudin comme moi, le cochon, c’est de l’art
Bof ! ce n’est qu’une expression idiomatique ... qui signifie : ne pas savoir si ce que l’on nous dit est vrai ou faux.
Moi, je ne cherche pas car ... de la queue au menton, dans le cochon tout est bon, même les lardons ! 
du lard et du cochon, c’est bonnet blanc et blanc bonnet, non ?
Serait-elle née cette expression de tentatives de tromperies sur des marchés ?

Tête de lard et comportement de cochonne.
Pas grave, laisse Mamie Faire… De toutes façons, le gore est parmi nous.
De Groin en Groin, ça renifle et ça grogne jusqu’à Port Cheury.
Je vous le dis en un mot comme en sang, vous n ’avez ni lard ni la maniére. Comment savoir si nous avons affaire avec de l’art ou du cochon ?
La solution est simple : le porc salue et l art souille.Ok je vous l’accorde ceci n’ est qu’ode boudin.
réponse à . cotentine le 02/06/2007 à 11h00 : Bof ! ce n’est qu’une expression idiomatique ... qui signifie&n...
" de la queue au menton, dans le cochon tout est bon, même les lardons ! "

Et la cerise, tu la mets où ?
réponse à . <inconnu> le 02/06/2007 à 11h36 : Je vous le dis en un mot comme en sang, vous n ’avez ni lard ni la mani&ea...
le porc salue et l art souille.
le lard souille ? Logique, Milord, puisque la souille c’est l’endroit de prédilection du sanglier, et que le sanglier ce n’est jamais qu’un cochon , non ?
(sanglier est en fait une déformation de "singulier" )
réponse à . <inconnu> le 02/06/2007 à 11h36 : Je vous le dis en un mot comme en sang, vous n ’avez ni lard ni la mani&ea...
"Comment savoir si nous avons affaire avec de l’art ou du cochon ?"

On ne va pas en faire un foin ! Il n’y a que paille qui rit paille...
Une bonne Moutarde de Cotentine avec ça et hummmm, à table.
réponse à . chirstian le 02/06/2007 à 11h43 : le porc salue et l art souille. le lard souille ? Logique, Milord, puisqu...
Marc Hassin n’a pas le droit à la parole sur cette charge là ?
réponse à . <inconnu> le 02/06/2007 à 11h46 : Marc Hassin n’a pas le droit à la parole sur cette charge là...
Pour l’instant, Marc à seins est en faction au bois de Boulogne....
réponse à . chirstian le 02/06/2007 à 11h27 : du lard et du cochon, c’est bonnet blanc et blanc bonnet, non ?...
L’ancien Préfet ? C’est de la cuisine Corse cher ami...
A Jacques Siau de répondre. Rendez-vous donc "Chez Francis" sur la paille hot...
réponse à . <inconnu> le 02/06/2007 à 11h48 : Pour l’instant, Marc à seins est en faction au bois de Boulogne.......
C’est corsé et corps sage cette affaire... 
réponse à . <inconnu> le 02/06/2007 à 11h36 : Je vous le dis en un mot comme en sang, vous n ’avez ni lard ni la mani&ea...
De l’art ou du cochon....N’est-ce pas la différence entre l’érotisme et la pornographie ?
réponse à . <inconnu> le 02/06/2007 à 11h56 : De l’art ou du cochon....N’est-ce pas la différence entre l&r...
tu veux dire "les rots isthmes" et la "porc nos graphies"?
N’en déplaise à tous ceux et celles qui sont copains comme cochon pour rentrer dans le lard à God, le lard n’est que la graisse du cochon, dixit La Rousse. Loin de moi l’idée de vous rentrer dans le lard .
Il faut distinguer le gros lard ou lard gras qui ne contient aucune chair musculaire, du petit lard ou lard maigre qui est entremêlé de chair musculaire.
Et pour les coquins, allez donc voir à " frotter le lard ".
Bonne journée à tous et toutes.
réponse à . <inconnu> le 02/06/2007 à 11h56 : De l’art ou du cochon....N’est-ce pas la différence entre l&r...
tu m’as devancée ! j’avais la même idée que toi et je réfléchissais comment la formuler tout en coupant les bouchées de ma tranche de porc entrelardée ...
réponse à . tytoalba le 02/06/2007 à 13h20 : N’en déplaise à tous ceux et celles qui sont copains comme c...
"Gros-lard" ... dans "Southpark" (dessin animé un peu dérangeant aux dires de certains) ERIC CARTMAN, c’est le gros lard de la bande (ce qui lui attire souvent des remarques de Kyle du genre "putain Cartman gros porc" ou "ta gueule gros lard"). Il adore se moquer de tout le monde (notamment des plus démunis, comme Kenny), mais déteste qu’on le mette en boîte. Il veut toujours commander et, souvent, quand on ne fait pas ce qu’il veut, il se met à crier et à insulter ("j’vais t’latter les couilles !).
Cartman, c’est qui ? du lard ou du cochon ?
Je me suis assez défoulée en gros mots pour ce jour ! 
réponse à . cotentine le 02/06/2007 à 11h00 : Bof ! ce n’est qu’une expression idiomatique ... qui signifie&n...
P’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non ? Normande, va ! 
@cotentine
@tytoalba:
avez-vous déjà acheté une - ou plusieurs - tranche de lard chez votre boucher, mesdames?
Sans doute non, autrement, vous auriez pu constater DE VISU et DE FACTO que la couenne s’y trouve bien...
Soit dans le lard maigre, soit dans le lard pas maigre, voire même dans le lard salé ou dans le lard fumé...
A moins que tous les bouchers du monde se soient donnés la main pour faire mentir La Rousse et son frère, le p’tit Robert...
A moins que vos p’tits Roberts à vous, ... noooon, quand même pas?

Et quand les coquins vous frottent le lard, c’est quand même de la couenne, qu’il s’agit, non?
réponse à . file_au_logis le 02/06/2007 à 09h03 : Eh bien tu vois, mon petit [slurp] Godemichou adoré [/slurp], compte tenu...
Définition de Robert le Grand :
"Graisse ferme formant une couche épaisse dans le tissu sous-cutané du porc"

Définition de Littré :
"Graisse ferme qui est au-dessous du cuir du porc"

Définition du TLFI :
"Graisse située sous la peau du porc, utilisée dans l’alimentation humaine"

Il t’en faut d’autres pour que tu admettes enfin que je n’ai pas tort et que tu te vautres dans l’erreur comme un cochon dans sa bauge ?
Ce n’est parce que les bouchers ont la flemme d’enlever la couenne et qu’ils te vendent couenne plus lard sous le nom de ’lard’ que tu es en droit de refuser la définition officielle du mot.
réponse à . God le 02/06/2007 à 13h55 : Définition de Robert le Grand : "Graisse ferme formant une couche &e...
Tu n’en cites en définitive que trois, et moi, je te montre tous les bouchers du monde. On compte? Je crois moi que ces trois-là étaient trop faignasses que pour écrire qu’il s’agit des couches cutanée ET sous-cutanée. Et puis, hein, on s’assied dessus quand même, non? (de là l’expression: couches-culottes)
Et puis d’abord, j’ai bien le droit d’avoir tort moi aussi, si je le désire, hein? 

Tu as quand même remarqué qu’aucun des trois, apparemment, ne connaît le mot "couenne". Trou blanc, non? 
réponse à . file_au_logis le 02/06/2007 à 13h40 : @cotentine @tytoalba: avez-vous déjà acheté une - ou plusie...
hé ho, ben oui j’ai déjà acheté du lard maigre ou gras. Je te ferai remarquer que je n’ai pas parlé de couenne, mais de chair musculaire, et toc 
Demande donc à ton boucher de couper le lard maigre en tranche très fine , ensuite tu y mets des scampis , tu finis en y piquant un cure-dents. Tu fais frire le tout dans de l’huile ou encore mieux cuites au barbecue. Tu m’en diras des nouvelles.
Et pour la couenne, du lard gras qu’on fait fondre doucement avec un peu de thym, cela donne du saindoux ( ne rêvez pas messieurs les lubriques). J’adore avec un pistolet croustillant et du cacao. Ouais je sais, en Belgique, on dit pistolet pour une espèce de petit pain rond, je ne connais pas l’équivalent ailleurs, au secours les linguistes.
réponse à . file_au_logis le 02/06/2007 à 14h02 : Tu n’en cites en définitive que trois, et moi, je te montre tous le...
Un peu de poésie provençale de Pierre Magnan : "Chaque soir, quand apparaît sur la soupe épaisse la couenne du lard, c’est comme si le cochon de l’année venait vous parler de sa gentillesse." Pour mettre tout le monde d’accord sur le cochon, le lard et la couenne !
réponse à . file_au_logis le 02/06/2007 à 14h02 : Tu n’en cites en définitive que trois, et moi, je te montre tous le...
il faut arrêter toutes ces couenneries : de quoi semelles les souliers ? Euh, les bouchers, de quoi est-ce que qu’ils se mêllent ? La boucherie c’était l’endroit où l’on vendait la viande de bouc. La chair cuite se vendait dans la chair-cuite-rie et seul le témoignage des charcutiers devrait donc être cité ici.
Alors j’ai demandé à mon charcutier son avis, mais il a juste dit : "et qu’est ce qu’il dit le monsieur, et il veut du jambon, ou il vient juste m’emmerder ?" Preuve que mon charcutier est bouché. Alors "il" est pas plus avancé et il s’en remet à God.
Queue en tire-bouchon ou queue de cerise, Mesdames, il faut choisir tant que sur l’étal, s’étalent les appendices… Du lard ou du cochon, peu important, l’intérêt réside dans l’ardeur, et même dans l’Hardeur… ce niqueur.
réponse à . tytoalba le 02/06/2007 à 14h02 : hé ho, ben oui j’ai déjà acheté du lard maigre...
Un petit pain fait plutôt penser à de la mie, une tranche de pain.
Tandis qu’un pistolet... ah les Français ne savent pas ce qu’ils perdent en n’utilisant pas ce mot. Il dit si bien ce qu’il veut dire : il croque sous la dent en répandant un tas de miettes sur les genoux et lorsqu’il est encore chaud, le beurre qu’on y a mis est tout fondu... mmmmmm... que c’est meilleur qu’un petit pain.

@yannou : hououou ? J’ai cru que tu nous aurais fait une belle envolée sur le lard et le cochon dans le sens : intérieur-extérieur, le terre-à-terre- le céleste, le physique-le spirituel. Tu le fait si bien d’habitude ?
réponse à . chirstian le 02/06/2007 à 11h27 : du lard et du cochon, c’est bonnet blanc et blanc bonnet, non ?...
Bonnet blanc et blanc bonnet, oui... Dans ma province, le cochon vivant s’appelle "un prince"... Le seul de la famille qui vit grassement sans travailler. Mais une fois sacrifié, il devient "lard". Un rôti de lard n’est pas un bout de gras, mais un morceau noble. Enfin, c’était comme ça quand j’étais jeune et que chaque famille ou presque avait son "prince" en résidence... Maintenant, on achète du porc d’élevage au supermarché.
réponse à . file_au_logis le 02/06/2007 à 13h40 : @cotentine @tytoalba: avez-vous déjà acheté une - ou plusie...
Et quand les coquins vous frottent le lard, c’est quand même de la couenne, qu’il s’agit, non?
Et même que souvent, sur la couenne, il reste des poils  oups !
réponse à . file_au_logis le 02/06/2007 à 14h02 : Tu n’en cites en définitive que trois, et moi, je te montre tous le...
Lard... et la manière de "noyer le poisson" chez le boucher... Un comble! 
réponse à . mident le 02/06/2007 à 16h41 : Un petit pain fait plutôt penser à de la mie, une tranche de pain. ...
Aaaaaahhhh! Le pistolet, ce gaillard déluré, qui fait tout pour qu’on y revienne...
aaaaahhhhh, God, que c’est bon, avec du beurre salé...

Mais par contre, tes trucs au sein doux, trempé dans du caca, oh que c’est pas rat goûtant...
Le sein doux, moi, je le verrais plutôt agrémenté de rillettes, tu vois...

Maaaaaaarrrrcccceeeeeeeeeeeeelllllllllllllllllllllllllllll, il y a un petit nouveau, là: Kourtoreil, ou court orteil, j’ai pas bien lu, remets nous donc une tournée, faut arroser ca! Ben oui, sur son compte, évidemment! Merci, mon Prince...
réponse à . file_au_logis le 02/06/2007 à 17h15 : Aaaaaahhhh! Le pistolet, ce gaillard déluré, qui fait tout pour qu...
Serais-tu ivre mon Filo, l’est pas nouveau p’tites esgourdes !

Marceeeeeeeeeeeeeeeeellllllllllllllllllllll ! Rien pour Fifi !
réponse à . mident le 02/06/2007 à 16h41 : Un petit pain fait plutôt penser à de la mie, une tranche de pain. ...
"J’ai cru que tu nous aurais fait une belle envolée sur le lard et le cochon dans le sens : intérieur-extérieur, le terre-à-terre- le céleste, le physique-le spirituel. Tu le fait si bien d’habitude ?"

Ma chienne Charlotte (Basset Hound) est morte à 14 ans ! Y’avait un peu de lard sur elle et parfois elle avait un peu un caractère de cochon mais bon, l’était sympa quoi… L’envolée a été pour sa belle âme.
La vie continue… 
Cette expression a à voir avec la marine mais en tragique. En effet, pour tuer le cochon, il fallait autrefois le transpercer et sectionner les gros Vaisseaux… C’est l’amiral en chef (l’ancêtre d’Elpp) qui ne devait pas être content. Pour tout savoir sur comment qu’on fait pour estourbir, découper et recycler la bête, c’est ici : (Âmes sensibles attention) : cette page

Je prétends à la Trirème !!!
réponse à . mident le 02/06/2007 à 16h41 : Un petit pain fait plutôt penser à de la mie, une tranche de pain. ...
dans ma région du hainaut, un petit pain c’est plutôt comme un sandwich pour la forme et comme une baguette pour la consistance. Rien de commun avec le pistolet.
@file-au-logis : chacun ses goûts. Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Celui où on ne pouvait pas manger avant d’aller à la messe. MMMMMMMMM, en revenant on achetait les fameux pistolets encore chauds, je ne te dis que ça, on n’aurait loupé ça pour rien au monde. Cacao bien chaud et saindoux légèrement salé qui fond.
le cochon en prison devient tôt lard.
se demander si c’est du lard ou du cochon
finalement, en lisant les 40 interventions qui précèdent , je constate que les mollards , non pardon, les mots lard et cochon ont retenu toute notre attention.
Erreur profonde. Je dirais même plus : profonde erreur !
L’important dans cette expression, c’est "se demander".
Cette expression, c’est le cri d’angoisse du douteur solitaire.
Solitaire, parce que sinon, il saurait à qui demander : au boucher , à file_au_logis, à un ami, un passant, quelqu’un, quoi ! Et l’expression serait "demander si c’est ..." mais ici on se demande, et dans ce cas il est rare qu’on se réponde, et même si on se répond, il est rare qu’on se fasse confiance, parce qu’on s’est tellement souvent foutu de sa gueule, hein ?
Alors on crie son doute vers les nues, et l’écho en retentit longtemps , longtemps après que les poètes aient disparus.
Et peu importe que ce soit du lard. Peu lui chaut que le cochon soit froid. La carpe pourrait être brochet, et la main du masseur pourrait être dans sa poche. Le doute est là. Et l’expression aussi. Et Félicie non plus.
réponse à . chirstian le 02/06/2007 à 21h05 : se demander si c’est du lard ou du cochon finalement, en lisant les 40 i...
C’est rare que tu nous fasse des envolées comme ça en fin de journée !
D’habitude, c’est plutôt le matin ou l’après-midi qu’on rigole. Mais bon, on ne va pas faire la fine bouche, hein ?
réponse à . <inconnu> le 02/06/2007 à 18h09 : "J’ai cru que tu nous aurais fait une belle envolée sur le lard et ...
C’est toujours difficile, la perte d’un animal qui avait largement pris sa place dans la famille et qui l’a accompagnée pendant tant d’années.
Il a beau n’être qu’un animal, on s’y attache férocement et il laisse un grand vide.
L’essentiel, c’est qu’il ait vécu heureux.
réponse à . chirstian le 02/06/2007 à 21h05 : se demander si c’est du lard ou du cochon finalement, en lisant les 40 i...
j’aurais préféré l’art ... mais "cochon qui s’en dédit" !
Je ne me demande rien, en bonne Normande, je préfère les deux mélangés, entrelardés, quoi ! personne n’a voulu me croire ce matin quand j’ai affirmé : "dans le cochon, tout est bon" ... même les lardons ! (dans tout homme, un cochon sommeille et c’est nous qui éduquons les "lardons", après l’avoir savouré de ... cf n° 7) et les expressions ne manquent pas pour ce p’tit goret ! voir les dictons et comparaisons à cette page 
réponse à . God le 02/06/2007 à 21h16 : C’est rare que tu nous fasse des envolées comme ça en fin de...
j’attendais pour l’envolée que le cochon batte de l’aile. Mais il semble avoir du plomb dans le lard !

#44 Cotentine, si dans l’homme le cochon sommeille, c’est que sa femme a la migraine, non ?
réponse à . chirstian le 02/06/2007 à 21h43 : j’attendais pour l’envolée que le cochon batte de l’ail...
pas du tout ! on est vaillante ! on n’a pas souvent la migraine (ni la graine entière, d’ailleurs) ... mais on est toujours généreuse, nous les femmes, mais c’est "jeter des perles aux cochons" que d’être "aimable" avec ... un qui sommeille !
Moi, Misandre ? non !!! 
réponse à . chirstian le 02/06/2007 à 21h43 : j’attendais pour l’envolée que le cochon batte de l’ail...
"si dans l’homme le cochon sommeille, c’est que sa femme a la migraine, non ?"

C’est une Migraine Farmer alors...

@ God > elle a été heureuse, je le pense.
réponse à . file_au_logis le 02/06/2007 à 09h03 : Eh bien tu vois, mon petit [slurp] Godemichou adoré [/slurp], compte tenu...
toutes nos (...) détroussées
RÉCLAME :

Expressio : le seul site ou l’on retrousse les dames.
réponse à . <inconnu> le 02/06/2007 à 18h11 : Cette expression a à voir avec la marine mais en tragique. En effet, pour...
Petit prétentieux ! Seuls les enfants de mutins étaient écorchés vifs sur le pont, dans la Royale. Le bon temps, quoi... Les cochons et leur lard étaient, quant à eux, embarqués en kit, dans des tonnelets de sel.
Pas prendre la trirème du jour et l’Histoire de la Marine pour du lard ou du cochon, hmmm ? 
Bonjour l'Amiral ! Toujours en vadrouille cette nuit encore ! 
Il paraît que "tout homme a dans son cœur un cochon qui sommeille"
J'en connais certains qui gardent la bête dans leur cœur et le lard autour de la taille !

Allez ! ne râlez pas ! Je vous offre plein de croissants... pour entretenir le lard !
Et chez not' Georges, si cher à notre cœur ?
J'ai trouvé un cochon et pas n'importe lequel !

Tous ces empanachés bêtement se figurent
Qu'un membr' de ma famille est à jamais perclus,
Que le fameux cochon, le pourceau d'Epicure
Qui sommeillait en moi ne s'éveillera plus
.

La chanson est .
Je vous préviens : c'est du Bertola... moi, je n'écoute pas ça ; je me contente de lire le texte et pis c'est tout.

réponse à . DiwanC le 16/10/2016 à 04h18 : Il paraît que "tout homme a dans son cœur un cochon qui sommeil...
"tout homme a dans son cœur un cochon qui sommeille"

Qui n'a pas chanté la rirette ?

La morale de cette histoire,
La rirette, la rirette,
La morale de cette histoire,
C'est qu'les hommes sont des cochons

La morale de cette morale,
La rirette, la rirette,
La morale de cette morale,
C'est qu'les femmes aiment les cochons


Cet été, Enzo mon petit fils abandonnant la fourmilière dont il s'amusait à affoler les occupantes à l'aide d'une brindille vint se planter devant moi et les mains sur les hanches me déclara:

"Papy, t'as un gros bidon !"

Difficile de le contredire.......

Ah ces gosses !
Il y a d'autres cochons chez Georges mais nous les devons à Paul Fort, le prince des poètes

Pour sauter l' gros sourceau de pierre en pierre,
Comme tous les jours mes bras t'enlèv'ront.
Nos dindes, nos truies nous suivront légères.
Ne r'pouss' pas du pied mes p'tits cochons


Blague dans le groin, vous prenez thé ou café ?
Pour nv le cochon c'est péché .je fais dest progrés avec vs merci beaucoux
réponse à . Alissar le 16/10/2016 à 06h31 : Pour nv le cochon c'est péché .je fais dest progrés av...
Salut Alissar et tu nous écris d'où ?....
réponse à . BOUBA le 16/10/2016 à 05h49 : "tout homme a dans son cœur un cochon qui sommeille" Qui n'a pas...
Que vous êtes beaux
Quand vous prenez de la charpente
Que vous êtes beaux
Quand vous améliorez* la pente
Et qu’on ne sait pas trop
Si ce confort qui nous enchante
On l’eût aimé plus tôt
Il se pourrait bien qu’on se sente
Un peu plus au chaud


Une charmante chanson de la trop méconnue Anne Sylvestre.

*J'aime dire "Quand vous arrondissez la pente !" 

Avec une larmemichette de lait dans le café s' te plaît.
- Comme ce gosse est obstiné...une vraie tête de cochon !
- oui, moi je le tenais déjà pour sot...
réponse à . DiwanC le 16/10/2016 à 07h33 : Que vous êtes beaux Quand vous prenez de la charpente Que vous êtes...
En effet, une grande dame de la chanson française trop méconnue à mon goût...

À l'auberge, autrefois...
- Vous avez du lard de vieux cochon ?
- pourquoi vieux ?
- parce que je suis un guerrier et j'aime lard mûr !
- Sir, votre vassal vous a apporté un cadeau...
- c'est c' porc ?
- c' porc et l'oie Sir !
- Et dans quoi tu bosses maintenant ?
- j'exporte de la viande de porc...
- un porc...export ?
- non, non, j'exporte seulement !
D'un porc-table. 
Redif
DEVINETTE
Pourquoi le cochon adore les ruines ?
- parce que tout ce qu'il voit, c'est 'détruit'.
Lui:
Ô danseuse ! Quand je vois de votre tête son joli port
Je m'éprends et sue de tous mes pores...
Viendriez-vous sur mon bateau, qui attend au port...
Sans que, puisqu'osé, vous me preniez pour un porc ?
Elle:
Monsieur, je ne voudrais faire de mal à autrui...
Donc pardonnez-moi, si vos illusions je détruis !

L'est pas belle la langue française ? Bon, à très plus tard, je vais chez ma fille...
réponse à . joseta le 16/10/2016 à 08h49 : Lui: Ô danseuse ! Quand je vois de votre tête son joli port Je ...
Muchos besos a tu hija y a mañana por la mañana..
réponse à . DiwanC le 16/10/2016 à 04h18 : Il paraît que "tout homme a dans son cœur un cochon qui sommeil...
réponse à . God le 02/06/2007 à 13h55 : Définition de Robert le Grand : "Graisse ferme formant une couche &e...
Merci de cette précision.
Etant moi-même amateur (ou gourmand si l'on veut) de lard, j'ai toujours considéré que lard était la "peau épaisse" du porc, avec + ou - de gras selon l'âge de la bête.
D'ailleurs il y a du lard gras et du lard maigre, donc je n'avais pas tout faux...
Enfin, l'important c'est le lard sain  
réponse à . DiwanC le 16/10/2016 à 04h18 : Il paraît que "tout homme a dans son cœur un cochon qui sommeil...
"tout homme a dans son cœur un cochon qui sommeille
.Depuis que j'ai vu "Délivrance", je pense qu'il devrait éviter d'en parler.
réponse à . gonalzako le 16/10/2016 à 09h32 : Merci de cette précision. Etant moi-même amateur (ou gourmand si l...
la "peau épaisse" du porc
La peau épaisse, c'est quand il y a beaucoup de graisse. La fine, quand il y en a peu.
Tu peux choisir entre la fine et l'épaisse.
réponse à . joseta le 16/10/2016 à 08h49 : Lui: Ô danseuse ! Quand je vois de votre tête son joli port Je ...
Monsieur, je ne voudrais faire de mal à autrui...
Monsieur, je ne voudrais faire de mal à autr' truie...
réponse à . gonalzako le 16/10/2016 à 09h32 : Merci de cette précision. Etant moi-même amateur (ou gourmand si l...
Et comme on dit du côté d'Aubenas, se décider est difficile.
Tout est dans l'art des choix....
Quelques réflexions pas toutes cochonnes :
- un pénis peut-il dire qu'il est dépressif quand il est au fond du trou ?
- je suis fatiguay
c'est pareil que fatigué sauf qu'en plus j'en ai plein le cul !
- Pour gonfler mon matelas pneumatique, je laisse ma femme lui raconter sa journée.
- Je suis contente de ne pas être une conclusion car on les tire souvent trop vite.
- ça ne sert à rien d'être fort comme un chêne si c'est pour être con comme un gland !
réponse à . mickeylange le 16/10/2016 à 11h18 : Quelques réflexions pas toutes cochonnes : - un pénis peut-il...
con comme un gland
Et comme le disait un internaute anonyme, petit chêne deviendra gland !
Avec lui, on sait jamais si c'est du lard ou du cochon... Réflexion de nos anciens quand ils écoutaient une personne connue ou une de leurs connaissances.
réponse à . joseta le 16/10/2016 à 08h49 : Lui: Ô danseuse ! Quand je vois de votre tête son joli port Je ...
Elle :
- Donc pardonnez-moi, si vos illusions je détruis !
Lui :
- Qui vivra verrat...
réponse à . deLassus le 16/10/2016 à 11h27 : con comme un glandEt comme le disait un internaute anonyme, petit chêne de...
La patrie d'un cochon se trouve partout où il y a du gland.
...comme disait Fénelon !
réponse à . mickeylange le 16/10/2016 à 11h18 : Quelques réflexions pas toutes cochonnes : - un pénis peut-il...
Tu te défoules ou tu as trempé une de tes plumes dans l'encrier "Poésie" ?

Tu veux des citations ? En v'là :

La chenille devient papillon, le cochon devient saucisson, c'est une grande loi de la nature.
François Cavanna

Je ne vois nulle honte à être un "vieux cochon", mais je trouve beaucoup de ridicule à être un vieil imbécile.
Courteline

- Je n'en pouvais plus de ce dîner ! Paul, il est plutôt sympa... mais son copain et ses histoires salaces... quel vieux cochon ! Je plains sa femme !
- Elle ? C'est une vraie truffe ! Ils étaient faits pour s'entendre
.
Germaine D....C

réponse à . SyntaxTerror le 16/10/2016 à 09h32 : "tout homme a dans son cœur un cochon qui sommeille.Depuis que j'...
Je n'ai pas vu ce film... mais l'extrait laisse supposer qu'il ne s'agit pas d'une bluette...
réponse à . DiwanC le 16/10/2016 à 13h58 : Tu te défoules ou tu as trempé une de tes plumes dans l'encrier &q...
Mais ou vas-tu chercher de telles citations ? Tu les connais par cœur ?
Autrefois, les cultivateurs, quand ils saignaient le cochon, il buvaient une tasse de sang chaud. Avec du poivre. Ça viendrait-y des vieux pays cette coutume ?
Un corse fait visiter à son fils sa nouvelle usine qui fait du saucisson d'âne .
Tu vois à un bout de la chaîne tu mets un âne et à l'autre bout il sort un saucisson.
Le fils,
et une machine où tu mets un saucisson et il sort un âne ça existe pas ?
Si ta mère...
oui je sais elle pas neuve.
réponse à . Slepi le 16/10/2016 à 16h29 : Autrefois, les cultivateurs, quand ils saignaient le cochon, il buvaient une tas...
J'ai tué le cochon plusieurs années avec des anciens et je n'ai jamais vu cela ni entendu parler de cette tradition dans mon coin. Mais cela peut exister dans d'autres régions. La France est un petit pays avec plein d'us et coutumes qui diffèrent d'une région à l'autre et même d'une ville à l'autre dans le même coin ! Ceci dit je ne sais pas tout et peut-être qu'après tout cela ce faisait et que je n'en ai pas eu connaissance ou que j'ai oublié...
réponse à . BOUBA le 16/10/2016 à 09h13 : Muchos besos a tu hija y a mañana por la mañana.....
J'ai bien aimé cette réponse, cependant permets-moi d'y faire une petite correction: "à demain", en espagnol, c'est "hasta mañana". Le reste est bon et tes bises ont été remises.
réponse à . BOUBA le 16/10/2016 à 10h26 : Et comme on dit du côté d'Aubenas, se décider est diffi...
Bien vu, l'Ardèchois; on ne peut pas dire que ton art déchoit, lui !  
réponse à . Mintaka le 16/10/2016 à 09h48 : Monsieur, je ne voudrais faire de mal à autrui...Monsieur, je ne voudrais...
Je n'ai pas jugé nécessaire de le préciser: d'un côté, tout est 'porc' et de l'autre, 'truie'.
réponse à . DiwanC le 16/10/2016 à 13h33 : Elle : - Donc pardonnez-moi, si vos illusions je détruis ! Lui&...
C'est bien vrai car verrat cité...
réponse à . le gone le 16/10/2016 à 16h58 : J'ai tué le cochon plusieurs années avec des anciens et je n'ai ja...
ok !
Alors, si ça se trouve, ce serait comme la pétanque et le cochonnet, c'est variable !
réponse à . Slepi le 16/10/2016 à 17h26 : ok ! Alors, si ça se trouve, ce serait comme la pétanque et l...
La pétanque est un jeu qui se pratique avec des boules et un but appelé cochonnet mais il est en bois ! C'est pas un site de cul comme cochon.net non plus !
réponse à . mickeylange le 16/10/2016 à 16h36 : Un corse fait visiter à son fils sa nouvelle usine qui fait du saucisson ...
Elle a, à peu près, le même âge que toi..........
réponse à . DiwanC le 16/10/2016 à 13h58 : Tu te défoules ou tu as trempé une de tes plumes dans l'encrier &q...
Tu crois que le thème du jour à une influence sur son discours ? 
- Qu'est-ce que c'est ces voix, dans la vallée ?
- c'est l'écho Chonne...
- quelles cochonnes ?
réponse à . le gone le 16/10/2016 à 15h49 : Mais ou vas-tu chercher de telles citations ? Tu les connais par cœur...
Ben justement... je les cherche !
Sauf celles de Germaine D., 'videmment.
Quoique...  
réponse à . BeeBee le 16/10/2016 à 17h43 : Tu crois que le thème du jour à une influence sur son discours&nbs...
Il y a de ça mais pas que !
Quand on lui a laissé la bride sur le cou, il n'était pas aussi... direct ! Plus romantique, plus ingénu, moins déluré...
Aurait-il de mauvaises fréquentations ? Me d'mande...
Toi qui n'habites pas trop loin, il faudrait que tu le reprennes en main sans tarder car il est un peu trop dessalé l'angelot !

- C'est pas clair...comment marquons-nous les réponses du test ?
- cochons...
- cochon toi-même, hé !
Bon, on a pas eu un temps de cochon et on s'est fait du lard 
réponse à . joseta le 16/10/2016 à 17h01 : J'ai bien aimé cette réponse, cependant permets-moi d'y faire une ...
Hasta la vista, vaqueros, I'll be seein' you, wranglers !
C'est comme ça que terminait une émission 'ricaine pour enfants à la télé en 1950-1963...toute une génération d'américains a apprécié cette expression bien avant que le terminateur en ait fait une banalité
(Au revoir, cowboys)
réponse à . lalibellule1946 le 16/10/2016 à 18h59 : Hasta la vista, vaqueros, I'll be seein' you, wranglers ! C'...
Ça me rappelle l'époque lointaine où notre moteur de recherches préféré se nommait AltaVista, bientôt parodié en HastaLaVista ...
réponse à . DiwanC le 16/10/2016 à 15h00 : Je n'ai pas vu ce film... mais l'extrait laisse supposer qu'il ne...
Il n'est pas encore trop tard ...
Disons que, dans un genre plus cruel que celui des frères Coen, les valeurs parait-il fondatrices des Ztats Zunis, l'individualisme, l'esprit pionnier, l'innocence de la nature, le bon sauvage sont férocement passées à la moulinette.
réponse à . lalibellule1946 le 16/10/2016 à 18h59 : Hasta la vista, vaqueros, I'll be seein' you, wranglers ! C'...
Au fait, figure toi que France 3, chaîne publique de télévision nous re-diffuse le samedi et le dimanche soir une version colorisée du Zorro de 1957. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ...
réponse à . SyntaxTerror le 16/10/2016 à 19h55 : Au fait, figure toi que France 3, chaîne publique de télévis...
Je crois que pas mal des émissions des années '40 et '50 n'ont pas été filmées, donc perdues à jamais. Zorro colorisé ? Son masque et sa cape resteront noir j'espère. Perso, question nostalgie j'aimerais mieux la version originale en noir et blanc. Mais oui en principe "there's nothing new under the sun." (Il n'y a rien de nouveau sous le soleil)
Cette expression est FAUSSE !
Voici la Vrai : "Ne pas confondre l'Art et le cochon" "On voudrait savoir si c'est DE l'ART ou du cochon"
Cette expression a été déformée, galvaudée, détournée de son origine au fil du temps car les gens ne se posent pas la question, l'interrogation d'aller plus loin dans leur réflexion, si bien que le "malin" peut les "manipuler" à sa guise !
Cette expression, lorsqu'elle est correctement énoncée, exprime toute sa vérité.
Qu'on se le dise
efté


réponse à . efte12 le 21/10/2016 à 07h13 : Cette expression est FAUSSE ! Voici la Vrai : "Ne pas confondre l...
les gens ne se posent pas la question
Certes, mais laquelle ? On brûle d'envie de savoir !
réponse à . SyntaxTerror le 22/10/2016 à 09h13 : les gens ne se posent pas la questionCertes, mais laquelle ? On brûle...
Toi, ces temps-ci, tu suis pas ! 
Il le dit plus haut : « On voudrait savoir si c'est DE l'ART ou du cochon. »
réponse à . Mintaka le 23/10/2016 à 03h14 : Toi, ces temps-ci, tu suis pas !  Il le dit plus haut : «&...
Enfer, tu as raison. Je crois que le "malin" me "manipule" comme Godin au Familistère de Guise.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Se demander si c'est du lard ou du cochon » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?