Sur le tas - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Sur le tas

Sur le lieu du travail.

Origine

Sur le tas, certes, mais le tas quoi, ou de quoi ?
Le tas tamis, le tas race Boulba, le tas l'bonjourdalfred, le tas gliatelle, le tas Barly, le tas de Jmahall... La liste est très longue et je ne vous ferai pas l'injure de tous les mettre, ne serait-ce que parce que j'ai bien d'autres choses autrement plus intéressantes que ça à faire.

Nous savons tous ce qu'est un tas (enfin j'ose le supposer).
Officiellement, c'est un amas, une masse informe de substances généralement lourdes comme des pierres, du sable, de la terre, du bois, posées au sol sans volonté d'arrangement.
Mais notre grand ami Robert nous indique que c'est aussi :

  • Une masse métallique brute, grossièrement cubique, servant d'enclume ;
  • Des matériaux de construction rassemblés sur le lieu même où l'édifice va être bâti.

Et c'est cette dernière signification qui a un lien avec notre expression qui date de la fin du XIXe siècle.
En effet, le lieu de la construction, c'est aussi le lieu du travail.
Ainsi, une grève sur le tas est bien une grève sur le lieu de travail. Et c'est bien sur le tas qu'on apprend son métier.

Cette notion de tas vient de la maçonnerie où le tas a d'abord désigné l'endroit où étaient taillées les pierres à bâtir avant qu'il qualifie l'endroit même où les murs étaient construits ("être sur le tas" voulait aussi dire "être à pied d'oeuvre").

Des évolutions argotiques du terme ont également donné des expressions comme "arrêter sur le tas" pour le malfaiteur qui se fait prendre sur les lieux de son crime et non à son domicile, ou bien "mettre une fille sur le tas" pour indiquer qu'on fait faire du racolage à une fille.

Exemple

« (…) un après-midi, un agent, qui filait un pick-pocket qu'il venait de prendre sur le fait — sur le tas, comme on dit en argot policier — entre derrière lui à l'église Notre-Dame-des-Victoires. »
Marie-François Goron - L'amour à Paris

« Elles avaient ces yeux (...) désapprobateurs et fidèles quand leurs maris faisaient la grève sur le tas »
Jean-Paul Sartre - La mort dans l'âme

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Sur le tas » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Arabear Bi hadhate al yaadArrêté sur le tas.
Pays de Gallescy wrthiy être
Allemagne (Bavière)de Am ArbeitsplatzAu lieu de travail
États-Unisen On the jobSur le (lieu du) travail
Espagnees En el tajoDans l´entaille
Espagnees Sobre el terrenoSur le terrain
Espagnees En el tajoDans le lieu où on travaille
Espagnees In situIn situ
Espagnees Apie de obraA pied d'oeuvre
Argentinees Al pie del cagnon.Etre au pied du canon
Italieit Sul postoSur le lieu
Italieit essere allo sgobboetre en corvee
Pays-Basnl - op de werkplek - in de bouwput- sur l'endroit du travail - dans le puit de construction
Roumaniero La locul de muncaSur le lieu du travail
Roumaniero Pe terenSur le terrain
Slovaquiesk V teréne.Sur le terrain

Vos commentaires
Encore moi preums, on dirait que tout le monde est retourné au (tas de) charbon.
Moi qui suis femme entretenue de mon état, le temps pendant lequel je ne fous rien me laisse le loisir de vous narrer l’histoire de mon premier mariage. Si je vous dis ça, c’est que son nom commençait par [ta]. C’était un prince indien, il était grand, il était beau, et tout le reste (du tas de sable chaud). Tout fut merveilleux jusqu’au jour où je lui proposai de venir nous installer dans notre beau Duché de Normandie. Et là, horreur, malheur, je devins la risée de mes compatriotes car je m’appelait désormais Pétula Perrot- TahinKapab, et vu le nombre de bistrots (et d’incapables) au mètre carré nous aurions vite été ruinés. Nous dûmes nous séparer mais je sais qu’il s’est ensuite consolé avec un tas-pire.
Je vous dis bonsoir et laisse tranquilles tous ceux qui veulent encore aller travailler sur "le tas" (mais je sais que ça ne concerne personne ici).
Je ne sais pas.
Dis donc, mon p’tit père, t’as un joli brin de plume ! Et une plume au chapeau, p’têt’ben ?
Houlà ! Ca part fort !
Pour rester dans la course, je vais vous raconter ma première expérience sexuelle . Vous étiez tous là!

Nous sommes dans un petit village (Petitvillage) de Louisiane (Louisann) près de Bâton-Rouge. Le mien l’est aussi , car je suis encore puceau, et dans puceau, sot y a (Sosoya) . J’ai l’âge où les zobs (Hobbes) tressaillent d’espoir dans les culottes, prêts à prendre tous les risques (Rikske). Dur de se tenir peinard,bestialement (Peinard_best) attiré par tout ce qui porte jupon !
Je frappe à la porte du bordel local. Y a quelqu’un ? Y a nous (Yannou) répond Bori qui tôt (Borikito) m’ouvre . Entre petit ! Paies tu l’apéro ? (Petulapero) ? J’viens seulement pour la baise, réponds-je, et ensuite je file au logis (File_au_logis). La pièce sent bon la cannelle (Cannelle). Dans un fauteuil un papy machinalement (Papymachi) caresse l’orangoutan (Lorangoutan) perché sur son épaule. Ar mur, un tableau représente une rivière où se mirent loup (Mirlou) et agneau … Un autre , la victoire de Charlieroy (Charlieroy).
Si tu veux un con d’or c’est (Condorcet) 200 euros me dit le vieux débris. J’opine de la mienne. Puis, feignant d’ignorer le lit où Turpi nique (Turpinic) avec ardeur, je me dirige vers la chambre du fond. God (God) est là.
Elle est nue…

Cétait la première fois, et je n’ai pas fait la grève sur le tas!
Juste une précision sur la signification de "sur le tas". Cela veut aussi dire "sans formation dédiée". Apprendre "sur le tas", c’est apprendre "sur le lieu du travail", bien sûr, mais aussi sans avoir suivi, préalablement à ce travail, de formation spécifique.
Supplique du malade de la chambre 63 qui attend toujours ses petites pillules roses:

j’ai appris sur le tas, un tas, un tas de choses ,
j’ai appris sur le tard , à cultiver les roses,
ma tata en avait , en tas, à peine écloses,
taratatatata , j’attends toujours ma dose !
réponse à . chirstian le 31/08/2006 à 09h34 : Supplique du malade de la chambre 63 qui attend toujours ses petites pillules ro...
vite, il faut s’activer et s’occuper de son k, il a déjà plusieurs T.A.S* à son actif !
* T.A. est le sigle de Tentative d’ autolyse (suicide) et T.S. (même combat)
à l’école, nous avons tous appris sur l’état (et l’état cémoi, comme le chocolat du goûter)
réponse à . <inconnu> le 31/08/2006 à 09h10 : Juste une précision sur la signification de "sur le tas". Cela veut aussi...
A rapprocher de l’expression "être bombardé chef ou resposable de..." à un poste auquel on ne s’attendait pas et pour lequel la formation quand il y en a une intervient après la nomination.

A Chirstian : Alfred tape toujours dans le tas, tôt le matin.
"A Lenotre, furieux qu’on ait déposé un tas de feuilles mortes au milieu de la grande allée du parc de Versailles, Louis XIV répondit , assumant royalement sa responsabilité : " le tas, c’est moi" "

Sainte Beuve (lettre à Adèle)
réponse à . chirstian le 31/08/2006 à 11h20 : "A Lenotre, furieux qu’on ait déposé un tas de feuilles mort...
Que se passe-t-il ? Bientôt midi et seulement 11 commentaires ?
réponse à . Rikske le 31/08/2006 à 11h32 : Que se passe-t-il ? Bientôt midi et seulement 11 commentaires ?...
Tout le monde est sur le tas de bois à deviser  ? Font-ils tronc commun ?

A Chirstian : Quel est le Montand des feuilles mortes qui se ramassent à la pelle ?
réponse à . Rikske le 31/08/2006 à 11h32 : Que se passe-t-il ? Bientôt midi et seulement 11 commentaires ?...
commentaires ? grève sur le tas pour certains
comment s’taire ? grève du zèle pour les autres
réponse à . <inconnu> le 31/08/2006 à 12h33 : Tout le monde est sur le tas de bois à deviser  ? Font-ils tronc com...
Ah Ivre Montand ! (môntand, quel artiste !)
"les fortes meuilles se rappellent à la masse
tu bois, je n’ai pas tout plié
les fortes meuilles se rappellent à la masse
le grisou et les revenir aussi"
réponse à . chirstian le 31/08/2006 à 12h44 : Ah Ivre Montand ! (môntand, quel artiste !) "les fortes meuilles...
Heureusement que ce n’est pas à bicyclette qu’il est ivre sinon, il se prendrait une pelle le petit chouchou de Marylin...
Partant de l’expressio.fr (mâtin, qulle vie!) de ce jour, et compte tenu de la date d’aujourd’hui également, n’oublions pas de chanter sur le tas:
"au 31 du mois d’a-oût (bis)
nous vîmes venir sous l’vent à nous (bis)
une frégate d’Angleterre,
qui fendait la mer-z-et les flots,
c’était pour attaquer Bordeaux!
Buvons-un coup, buvons-en deux,
à la santé des amoureux,
à la santé du roy de France,
et merde pour le roi d’Angleterre
qui nous a déclaré la guerre!"

Oups, j’ai un visiteur sur le tas, je reviens plus tard.
réponse à . file_au_logis le 31/08/2006 à 13h08 : Partant de l’expressio.fr (mâtin, qulle vie!) de ce jour, et compte ...
Eh ! Eh ! "La chanson de Surcouf" dans "Les Fleurs du Mâle"... C’était l’bon temps !
réponse à . Rikske le 31/08/2006 à 11h32 : Que se passe-t-il ? Bientôt midi et seulement 11 commentaires ?...
Oui, mais quels commentaires, mon ami !
Je bois un tas de petit lait, une fois de plus !
réponse à . <inconnu> le 31/08/2006 à 12h33 : Tout le monde est sur le tas de bois à deviser  ? Font-ils tronc com...
Ne confondons pas :
"Les feuilles mortes se ramassent à la pelle"
et
"Les feuilles portent du ramage à lamelles"
réponse à . HoubaHOBBES le 31/08/2006 à 14h07 : Ne confondons pas : "Les feuilles mortes se ramassent à la pelle" et...
ni :
les fesses fortes se rabotent à la belle
ou encore :
l’elfe, oeil mort*, sera masse** à l’appel
* l’elfe borgne
** sera présent, et même bien présent !
Ehben moi, j’ai toujours été persuadé que j’étais sur le tas lorsque je faisais câlin avec bobonne....
J’étais bien loin de toutes les poétales interprétations de mes prédécesseurs....

A quoi ça tient, hein ?
réponse à . borikito le 31/08/2006 à 18h02 : Ehben moi, j’ai toujours été persuadé que j’&ea...
le thé de la tata de ton tas t’a-t-elle ôté la toux de ton tatou ?
Enfin, mon visiteur est parti. Il a failli devenir un visiteur du soir.

C’est marrant, ce que t’écris là, Yannou, pasque, pour un dislexique, une mitrailleuse, qui fait des tas de tatatatatatatata, c’est une su’ l’ tas feuse!
Dis, Tassaiev, il est comme les femmes: il a aussi 4 lèvres? (Tu mets "aux cons de ses lèvres supérieures", càd que tu veux dire celles qui servent à raconter des conneries, parce que les inférieures servent aux femmes à se faire pardonner)

@ tous les autres (Yannou y est déjà, forcément):
J’ai vu une affiche avenante, aujourd’hui, à Vienne, en venant, que je traduirai (librement, donc sur le tas, sans contrainte et sans forcer - sans forceps non plus d’ailleurs): En attendant God tôt, c’est Saint God tard qui arriva!
J’ai donc mis ca sur le tas des points à vérifier: que fait God entre tôt (beau qui rit) et tard (beau qui fait)
réponse à . borikito le 31/08/2006 à 18h02 : Ehben moi, j’ai toujours été persuadé que j’&ea...
si bobonne est ta poupée gonflable, tas pas tout-à-fait tort!
réponse à . borikito le 31/08/2006 à 18h02 : Ehben moi, j’ai toujours été persuadé que j’&ea...
t’en tiens une solide (de bobonne), surtout la perds pas, c’est les meilleures ! J’en connais un rayon là d’ssus... ou d’ssous, on n’est pas sectaires...
réponse à . file_au_logis le 31/08/2006 à 13h08 : Partant de l’expressio.fr (mâtin, qulle vie!) de ce jour, et compte ...
ULB ? VUB ? UCL ? ULG ? UFSIA ? MONS ? SAINT-LOUIS (Mordieu !) ?
réponse à . file_au_logis le 31/08/2006 à 18h40 : Enfin, mon visiteur est parti. Il a failli devenir un visiteur du soir. C&rsquo...
Bonne soirée avec la bobonne de Boris qui tôt.
réponse à . <inconnu> le 31/08/2006 à 20h41 : ULB ? VUB ? UCL ? ULG ? UFSIA ? MONS ? SAINT-LOUIS...
ULB ? VUB ? UCL ? ULG ? UFSIA ? MONS ? SAINT-LOUIS (Mordieu !) ?

SIT ? UNO ? USP ? ARL ? AIS ? CLA ? IRE ? MEN ? T - HE ? IN ?
réponse à . borikito le 31/08/2006 à 23h21 : ULB ? VUB ? UCL ? ULG ? UFSIA ? MONS ? SAINT-LOUIS...
Les sigles des unifs belges!
Il va encore te demander de parler clairement (le "f" final est trompeur )!
En Belle Gique, on dit "unif" pour "université" .

Explic- Hobbes
ne pas confondre:

"au 31 du mois d’a-oût (bis)
nous vîmes venir sous l’vent à nous (bis)"

avec:
"au 31 du mois d’a-oût (bis)
nous vîmes venir soulevant Yannou (bis)"
réponse à . chirstian le 31/08/2006 à 11h20 : "A Lenotre, furieux qu’on ait déposé un tas de feuilles mort...
Comme disait André Le Nôtre, "le jardinage, Sire, ça n’est pas du gâteau!"

Entre ces deux artistes, comment ne pas les confondre ?
Les disciples des arts topiaires disent aux gourmands : " Le nôtre est Le Nôtre et
Lenôtre est le vôtre..."

Lenôtre
Traiteur de luxe, vente de produits gastronomiques et école de formation aux métiers de bouche.
Rubrique: Commerce > Restauration > Traiteurs > Lenôtre
www.lenotre.fr

André Le Nôtre
Guide de sa vie et de son oeuvre par le ministère de la Culture.
Rubrique: Paysagisme > André Le Nôtre
www.lenotre.culture.gouv.fr
réponse à . lorangoutan le 01/09/2006 à 20h22 : Comme disait André Le Nôtre, "le jardinage, Sire, ça n&rsquo...
Et tu pourrais ajouter que l’anecdote aurait pu être racontée par G.Lenotre ,puisque c’est le patronyme sous lequel Théodore Gosselin s’est fait connaître comme historien (début 20°S) à travers une oeuvre très vaste et très populaire, car abordant la Grande Histoire à travers la petite, un peu dans le style Pierre bellemare ! C’était l’arrière petit fils d’André Le Nôtre.
réponse à . chirstian le 02/09/2006 à 11h25 : Et tu pourrais ajouter que l’anecdote aurait pu être racontée...
Ne serait-ce pas plutôt Pierre Bellemare qui aurait adopté (même sans le savoir) le style de G. Lenôtre ?
Du 31 août au 2 septembre : certes, ils ont mis trois jours pour écrire tout ça, les voisins du dessus... Mais quel ta(s)lent !
sur le tas ? c’est là qu’on apprend son métier maintenant, chez les instit (oh, pardon, les professeurs des écoles) 
Et il y en a qui connaissent l’amour avec un grand A et d’autres avec un gros tas.......
réponse à . chirstian le 31/08/2006 à 09h09 : Houlà ! Ca part fort ! Pour rester dans la course, je vais vous...
Tu es dur avec elle en la traitant de tas ! Je suis sûr que ce jour-là, tu ne la trouvais pas si moche !
réponse à . BOUBA le 15/11/2010 à 06h49 : Et il y en a qui connaissent l’amour avec un grand A et d’autres ave...
depuis quand l’amour est reservé à une elite de la minceur ?
au moins le gros tas il s’eclate lui
a choisir, mieux vaut être un gros tas et profiter des bons moments avant de crever
réponse à . <inconnu> le 15/11/2010 à 07h16 : depuis quand l’amour est reservé à une elite de la minceur&...
Quand à l’Amour avec un grand A, il n’existe pas
réponse à . <inconnu> le 15/11/2010 à 07h55 : Quand à l’Amour avec un grand A, il n’existe pas...
Mince alors ! aurais je jeté un pavé dans la marre ? 
réponse à . <inconnu> le 15/11/2010 à 07h57 : Mince alors ! aurais je jeté un pavé dans la marre ?&nbs...
Et l’amitié encore moins comme disait l’autre, c’est ton ami qui te l’a mis
réponse à . <inconnu> le 15/11/2010 à 08h02 : Et l’amitié encore moins comme disait l’autre, c’est to...
hou là mais je vais finir par me faire virer d’expressio si je continue ! chut ! je me tais !
réponse à . chirstian le 31/08/2006 à 18h37 : le thé de la tata de ton tas t’a-t-elle ôté la toux de...
Un peu hors-sujet, mais c’est l’occasion de citer (de mémoire, merci de corriger si vous avez cet ouvrage que je n’ai plus), la phrase la plus longue faite sur le sujet : Extraite de Le caporal épinglé , Perret, 1951

"Ton thé t’a-t-il ôté ta toux, oh Téétète, tétant de Thétis un téton tant tâté ?", dit en tête-à-tête au tatou un titan têtu tout tatoué. "

A part ça, chirstian, tu avais mangé quoi au petit-déjeuner du 31/08/2006 ?
réponse à . BOUBA le 15/11/2010 à 06h49 : Et il y en a qui connaissent l’amour avec un grand A et d’autres ave...
J.J.Perroni dit de temps en temps :
"Des femmes, j’en ai connu des tas ... surtout des tas !
réponse à . cotentine le 15/11/2010 à 01h05 : sur le tas ? c’est là qu’on apprend son métier ma...
"TAS" raison, Cotcot. C’ est d’ ailleurs une honte de jeter ces pauvres innocents encore pleins d’ illusions dans la cage aux fauves. De quoi les dégoûter....Même les gladiateurs s’ entraînaient ! Rencontrer un tas de taureaux furieux est réservé à Sainte Blandine. Et plus le niveau des enseignants s’ élève, plus celui des élèves s’ abaisse, ce qui ne devrait pas être le cas. Il y a certains métiers qu’ on ne peut pas apprendre sur le tas. Est-ce qu’ on s’ improvise médecin ? (A part dans "Le vilain mire"....)

@ huppe : je ne sais pas s’ il faut leur mettre des majuscules mais l’ amour et l’ amitié existent. Je les ai rencontrés. Et vaut-il mieux être un cadavre en devenir comme ces mannequins anorexiques qui flottent dans du "32" ou un "gros tas" - ce qu’ on est présumé être dès qu’ on ne rentre plus dans du "38" ?
on empile nos souffrances, et quand le tas souffre trop, on met fin à son calvaire en le tas nasiant.
réponse à . chirstian le 15/11/2010 à 09h27 : on empile nos souffrances, et quand le tas souffre trop, on met fin à son...
... Ou bien on en rajoute en le suppliciant ?
réponse à . deLassus le 15/11/2010 à 09h01 : J.J.Perroni dit de temps en temps : "Des femmes, j’en ai connu des ta...
Il peut se permettre de traiter les femmes de "tas", Perroni : regardez comme il est mince et beau à cette page  !

Petit cadeau supplémentaire pour toi, à cette page, de la part d’une femme qui n’est ni un tas, ni un thon, ni une tarte (tu veux des preuves ?) 
réponse à . mitzi50 le 15/11/2010 à 09h21 : "TAS" raison, Cotcot. C’ est d’ ailleurs une honte de jeter ces pauv...
Et plus le niveau des enseignants s’ élève, plus celui des élèves s’ abaisse

Tiens, un petit cadeau pour toi aussi à cette page. Tu verras que l’affirmation n’est pas nouvelle !  
réponse à . cotentine le 15/11/2010 à 01h05 : sur le tas ? c’est là qu’on apprend son métier ma...
Pfffttt!professeur des écoles!c’est débile comme appellation,je préfère de loin instit...Qui a eu cette idée folle....
réponse à . mitzi50 le 15/11/2010 à 09h21 : "TAS" raison, Cotcot. C’ est d’ ailleurs une honte de jeter ces pauv...
Moi je préfère aussi une taille 40 ou 42 à tous ces mannequins qui ne devraient défiler qu’en pantalon ou en robe longue...Quand tu vois leurs jambes tu as l’impression
qu’elles vont casser comme du verre...
réponse à . BOUBA le 15/11/2010 à 06h49 : Et il y en a qui connaissent l’amour avec un grand A et d’autres ave...
Boubacar collé samedi!
T’avais une perme d’un mois et t’es parti un mois et demi sans moi.
T’es plus aux gabonnés absents ?
réponse à . Muscat le 15/11/2010 à 10h04 : Pfffttt!professeur des écoles!c’est débile comme appellation...
La réponse est simple : à partir du moment où l’on a "aligné" - à tort ou à raison, c’est un autre débat - le niveau d’études des instituteurs et, par voie de conséquence, les grilles indiciaires de leurs salaires , on a également "harmonisé" l’appellation. Ce qui ne change pas grand chose à la profession, à mon humble avis.

Avant "instit", on disait "maître" et "maîtresse"... Faut-il le regretter ?
Le tas est le contraire du trou, il faut le savoir.
Pour se faire un tas, il faut se faire un trou, puisque c’est avec ce qu’on enlève du trou qu’on fait le tas (sauf pour le tas bac)
Et c’est du taffe de faire un tas, c’est bien connu le taffetas.
En Belgique Dutrou c’est fait mettre au trou parce qu’il c’était fait un trou, c’est troublant, alors que Gainsbourg a fait un tabac avec ses petits trous.
Vous allez me dire c’est trou ce que tu as trouvé.
Ben oui je suis pas au tas quet ce matin, c’est sûr.
réponse à . syanne le 15/11/2010 à 10h13 : La réponse est simple : à partir du moment où l’...
Avant "instit", on disait "maître" et "maîtresse"...
Dans son Dictionnaire des idées reçues sur lequel tu nous as envoyés, Flaubert donne pour Institutrices la définition suivante :
"Sont toujours d’une excellente famille qui a éprouvé des malheurs. Dangereuses dans les maisons, corrompent les maris."
réponse à . Muscat le 15/11/2010 à 10h09 : Moi je préfère aussi une taille 40 ou 42 à tous ces mannequ...
Taille 40 : 92-68-94... Une grande taille ? Que doivent penser toutes celles qui font du 46 et plus !

cette page
réponse à . deLassus le 15/11/2010 à 10h19 : Avant "instit", on disait "maître" et "maîtresse"...Dans son Diction...
Ah, Flaubert ! Il sait de quoi il parle : il a connu "sur le tas" et est tombé amoureux d’une jolie institutrice* anglaise, Juliet Herbert, qui donnait des cours à sa nièce Caroline. Il en parle avec gourmandise -et aussi tendresse- dans sa correspondance. Je crois que le mot "corrompre", sous sa plume ironique, est ici plein de nostalgie !

*On dirait aujourd’hui préceptrice, puisqu’elle travaillait à domicile.
réponse à . mickeylange le 15/11/2010 à 10h14 : Le tas est le contraire du trou, il faut le savoir. Pour se faire un tas, il fa...
Et quand t’es au tas quet, ça donne quoi ?
Tabernacle, ça donne un tas bleau, mickeylange oblige !
réponse à . mitzi50 le 15/11/2010 à 09h21 : "TAS" raison, Cotcot. C’ est d’ ailleurs une honte de jeter ces pauv...
il est vrai qu’il y a eu de la casse mais certains sortaient de l’iufm sans être beaucoup plus prêts à la réalité des classes au quotidien et ce n’est pas le stage en situation qui y changeait grand chose Ceux qui étaient savants mais ne savaient pas pas transmettre les connaissances avaient et ont parfois encore du mal à faire cours
Il faut aussi regarder ce qui anime les enseignants en question : sécurité d’un emploi à vocation alimentaire ou réelle vocation d’enseigner
Dans les années 80 (bien avant et bien plus tard aussi ) les maitres auxiliaires commençaient sur le tas et avec une équipe pédagogique présente autour de nous je ne pense pas que cela aie fait de mauvais enseignants de ceux qui voulaient faire ce métier "meilleure prof que ces collègues de part le fait d’avoir été admise au concours
En ce qui concerne les admis de cette année ils ont 18h de cours à assurer tandis que les stagiaires étaient à mi-temps c’est vrai mais ce que nombre d’entre nous ont fait en débutant comme MA pourquoi ne pourraient ils pas le réussir aussi ?
Apprendre sur le tas est possible mais il est vrai c’est un rude apprentissage
est un motif de grève sur le tas  ? la question ne se pose plus ... il faut déposer un préavis et décider au préalable de la reconductibilité ou non du mouvement
réponse à . BOUBA le 15/11/2010 à 06h49 : Et il y en a qui connaissent l’amour avec un grand A et d’autres ave...
Tiens, te v’là reviendu, t’as fait grève sur le tas, ou quoi ? 
réponse à . mickeylange le 15/11/2010 à 10h31 : Tabernacle, ça donne un tas bleau, mickeylange oblige !...
Tu vires dans le mystique ? 
Ben, personnellement j’aime bien faire le tas sur la grève, les doigts de pieds en éventail !
Non juste dans le commercial, c’est quand même mon plus gros client.
réponse à . syanne le 15/11/2010 à 10h20 : Taille 40 : 92-68-94... Une grande taille ? Que doivent penser toutes...
qu’il nous faut 2 jupes pour en faire une et que ,quand on est un gros tas,on est à pied d’oeuvre pour faire une cathédrale cette page
C’est quand même plus beau que d’autres bâtiments cette page
réponse à . mickeylange le 15/11/2010 à 10h31 : Tabernacle, ça donne un tas bleau, mickeylange oblige !...
Influence québécoise ???
réponse à . syanne le 15/11/2010 à 09h45 : Et plus le niveau des enseignants s’ élève, plus celui des &...
Je sais bien qu’ "hier c’ était toujours mieux que maintenant" (ce qui est loin d’ être sûr). Mais ayant fait du soutien scolaire bénévole - et ayant des petits-enfants - je suis effarée, parfois, qu’ ils ne sachent pas leurs tables de multiplication (je n’ incrimine pas la calculette pour autant mais enfin...) et qu’ ils confondent, à l’ écrit, le conditionnel présent avec le futur simple... en 5è des collèges ! Lorsque j’ étais à l’ école primaire, tout ça était bouclé en fin de CM2. Maintenant on ne peut blâmer les élèves de ne pas savoir ce qu’ ils n’ ont pas encore appris. D’ autre part, j’ ai un bouquin : "Vive le certif’ !", de Jacques Gimard, qui démontre que seuls les bons élèves pouvaient sans doute le décrocher sans peine, car certaines questions n’ étaient pas vraiment faciles : par exemple, en "rédaction" : Quels seront, à votre majorité, vos devoirs de citoyen et comment les remplirez-vous ?" Vaste programme...
réponse à . mickeylange le 15/11/2010 à 10h14 : Le tas est le contraire du trou, il faut le savoir. Pour se faire un tas, il fa...
je suis pas au tas quet ce matin

Un peu tasciturne...
réponse à . syanne le 15/11/2010 à 10h20 : Taille 40 : 92-68-94... Une grande taille ? Que doivent penser toutes...
Giacometti ou Botero… Buffet ou Rubens… Pas de tasbou, que des tasbleaux !
réponse à . syanne le 15/11/2010 à 10h20 : Taille 40 : 92-68-94... Une grande taille ? Que doivent penser toutes...
Ne t’ inquiètes pas, Syanne. Je suis "un gros tas". Je fais, d’ ordinaire, du 46 (ou du 44 allemand, ou "taillé grand"). Et puis après ?
réponse à . cornelius le 15/11/2010 à 10h32 : il est vrai qu’il y a eu de la casse mais certains sortaient de l’i...
Je connais un peu la question. Etant "interdite de grandes écoles" de par mon statut de fille, née 10 ans trop tôt pour le moins, il ne me restait plus que l’ université. J’ ai donc enseigné la physique et la chimie pendant 2 années, uniquement pour avoir une ligne à mettre sur mon CV. Mais j’ ai eu l’ honnêteté (et aussi la possibilité) de quitter l’ enseignement et de me reconvertir dans l’ industrie. J’ ai donc beaucoup appris "sur le tas". Mais jamais je n’ ai enseigné dans un collège difficile peuplé de pauvres gosses qui ne connaissent que la violence, faute d’ avoir un vocabulaire suffisant pour exprimer leur mal-être, incapables d’ appliquer les "codes sociaux" de base, car, pour eux, ils n’ ont pas de signiification réelle.
réponse à . DiwanC le 15/11/2010 à 11h07 : je suis pas au tas quet ce matin Un peu tasciturne......
Moi qui travaille au plafond, je dirai vas y (s) tas.

Marceeeeel un lagon bleu pour la Présidente fissa !
réponse à . mitzi50 le 15/11/2010 à 11h06 : Je sais bien qu’ "hier c’ était toujours mieux que maintenant...
Lorsque j’ étais à l’ école primaire, tout ça était bouclé en fin de CM2.

Apprécie ta chance d’avoir été à l’école, d’avoir tout compris, d’avoir fait des études, etc. et reconnais simplement qu’à ton époque, ce n’était pas le cas général, et qu’il y avait dans une même classe d’âge autant de disparités qu’aujourd’hui. D’ailleurs, dans ta génération, il y avait beaucoup moins d’enfants scolarisés qu’aujourd’hui, en chiffres absolus comme en chiffres relatifs. Fonder une comparaison sur le temps ou sur le vécu personnel ne me paraît donc pas tout à fait pertinent, et empreint de nostalgie subjective, je le répète (sans espoir toutefois de te convaincre, n’ayant, quant à moi qu’une toute petite expérience de quelques décennies d’enseignement en lycée, avec bon an mal an entre 50 et cent copies par semaine, et de bénévolat auprès de divers "publics", comme on dit : élèves en difficulté, étrangers, etc.)
réponse à . cornelius le 15/11/2010 à 10h32 : il est vrai qu’il y a eu de la casse mais certains sortaient de l’i...
Il faut aussi regarder ce qui anime les enseignants en question : sécurité d’un emploi à vocation alimentaire ou réelle vocation d’enseigner
pourquoi ne parle-t-on de vocation que pour l’enseignement ou la médecine ? Je ne me souviens pas avoir lu : "il faut aussi regarder ce qui anime les chefs d’entreprises : insécurité d’un emploi à vocation lucrative ou réelle vocation à gérer ? " Ou bien : "Fillon repique-t-il au jus par réelle vocation ou parce qu’il a peur du chômage ?"
réponse à . syanne le 15/11/2010 à 12h17 : Lorsque j’ étais à l’ école primaire, tout &cce...
Fonder une comparaison sur le temps
c’est bien connu : la forme des tas égyptiens (qu’on nomme pyramides) prouve que chaque année les ouvriers travaillaient moins ! 
Et le petit commerçant, lui, c’est formé sur les tasl (l’étal, pour ceux qui n’auraient pas suivi)...
Nostalgie…
Souvenez-vous quand les femmes n’avaient - pour vocation - que les maternités ; quand elles allaient chercher l’eau au puits qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il gèle ; quand elles allaient au lavoir taper les lourds draps de lin avec leur battoir et qu’elles pouvaient échanger avec les voisines sans craindre que le portable ne choit dans l’onde ; quand elles se levaient dès potron-minet pour allumer le feu dans la cheminée avant de moudre les grains de café dans un moulin qu’elles coinçaient entre leurs genoux ; quand le soir, elles ravaudaient à la faible lueur d’une lampe à pétrole…
Le sort de leurs époux était tout aussi enviable !
« Ah ! c’était le bon temps ! Tout est pourri aujourd’hui ! »… ça me fait grimper aux rideaux ! J’en oublie le plat tas du jour !
Germaine 
réponse à . DiwanC le 15/11/2010 à 12h56 : Nostalgie… Souvenez-vous quand les femmes n’avaient - pour vocation - q...
Non non, moi ma femme je lui apporte le café au lit tous les matins.
Elle n’a plus qu’à le moudre. 
réponse à . mickeylange le 15/11/2010 à 13h01 : Non non, moi ma femme je lui apporte le café au lit tous les matins. Elle...
Arabica ou robusta ? 
Faut que j’y aille, mon Lapin, sinon j’ vais encore être en retard chez les Desgrands-Lacour !
réponse à . mitzi50 le 15/11/2010 à 11h10 : Ne t’ inquiètes pas, Syanne. Je suis "un gros tas". Je fais, d&rsqu...
ils confondent, à l’ écrit, le conditionnel présent avec le futur simple.

Et d’autres , nourris à la bonne vieille école, pourtant ! confondent l’impératif avec l’indicatif présent :

Ne t’ inquiètes pas, Syanne

Allez, j’arrête de te taquiner... 
réponse à . DiwanC le 15/11/2010 à 12h56 : Nostalgie… Souvenez-vous quand les femmes n’avaient - pour vocation - q...
un moulin qu’elles coinçaient entre leurs genoux
méthode contraceptive ? C’est fort de café !
réponse à . mitzi50 le 15/11/2010 à 11h20 : Je connais un peu la question. Etant "interdite de grandes écoles" de par...
il ne me restait plus que l’ université.
l’expression est bien curieuse ! Ce n’est pas à moi de défendre l’université, puisque j’ai fait une (pas très) grande école, mais il me semble que l’université n’était pas, à ton époque*, un pis aller. C’est avec l’apparition du chômage, quand il s’est avéré que l’université offrait moins de débouchés immédiats que les grandes écoles, que son image s’est peu à peu ternie.
* ou alors tu es beaucoup plus jeune que moi ?
réponse à . syanne le 15/11/2010 à 13h23 : ils confondent, à l’ écrit, le conditionnel présent a...
Tu as raison, je "tape" parfois sans réfléchir, ni même me relire, ce qui est un tort. Tu auras sûrement barré à l’ encre rouge ce "s" incongru (et enlevé 4 points...). Mais lorsque j’ étais à l’ école primaire, toutes mes petites copines étaient scolarisées... jusqu’ à la classe du "certif", soit 12 -13 ans (d’ âge). Pour passer en 6è il fallait réussir un concours. Deux voies s’ offraient : le lycée ou le cours complémentaire. Dans ma classe, j’ ai été la seule à me présenter au concours du lycée, une de mes petites camarades s’ est dirigée vers le cours complémentaire. 2 élèves sur 26 ou 27... Mais il y a eu un seul échec au certificat d’ études cette année-là, et toutes savaient lire, écrire (correctement) et compter. Pas si mal, après tout. Et munie de son certif’, une fille pouvait postuler aux PTT, apprendre la sténo et devenir secrétaire, ou la couture (tout ne se faisait pas en Chine à l’ époque), enfin avoir un métier décent. Je ne me souviens pas avoir vu des gamins non scolarisés bossant en usine ou aux champs à 10-12 ans, ni être incapables de se diriger dans la rue, ou bien de lire une étiquette. Il paraît qu’ il y a plus de 10% de personnes qui travaillent, à l’ heure actuelle, mais qui sont quasiment analphabètes. Cela fait froid dans le dos, non ?
réponse à . chirstian le 15/11/2010 à 13h48 : il ne me restait plus que l’ université. l’expression est b...
J’ ai un peu plus de 69 ans. Et lorsque j’ écris que pour moi, l’ université était la seule voie possible, c’ est simplement parce que je désirais faire autre chose (de la mécanique en l’ occurrence, je rêvais de passer les concours des écoles d’ ingénieurs) mais que les "grandes écoles" étaient interdites aux filles. Il ne s’ agit nullement de dénigrer l’ université, mais... je n’ avais pas réellement le choix ! Quand on sait ce qu’ on désire faire, mais que la porte est fermée, c’ est forcément "faute de mieux" qu’ on emprunte un autre chemin. Mais j’ ai réussi quand même à faire, plus tard, ce que je voulais. J’ ai seulement perdu du temps en route.
Et quant à ce qui anime les chefs d’ entreprise, pourquoi ne serait-ce pas les deux, plus une autorité naturelle et l’ envie de transmettre son enthousiasme (car il est impossible de rester longtemps à la tête d’ une entreprise si on n’ a pas "la flamme").
réponse à . DiwanC le 15/11/2010 à 12h56 : Nostalgie… Souvenez-vous quand les femmes n’avaient - pour vocation - q...
Ce temps-là, je ne le regrette nullement. Je constate cependant qu’ il y avait peu de place, lorsqu’ il fallait trimer toute la journée, pour ce qu’ on a appelé plus tard la "Sarcellitte". Ces femmes, mères au foyer, se sont tout à coup retrouvées dans des appartements confortables, avec eau chaude et froide au robinet, salle de bains, chauffage central, puis les premiers lave-linge, l’ aspirateur... et se sont mises à faire des dépressions nerveuses parcequ’ elles n’ arrivaient plus à occuper leurs journées, qu’ elles ne connaissaient pas leurs voisines, etc... La transition, pour certaines, a été trop brutale. Apprendre à jouir de sa liberté même toute relative, ça peut se faire "sur le tas", mais pas d’ un claquement de doigts !
réponse à . mitzi50 le 15/11/2010 à 14h07 : Tu as raison, je "tape" parfois sans réfléchir, ni même me r...
Dans ma classe, j’ ai été la seule à me présenter au concours du lycée, une de mes petites camarades s’ est dirigée vers le cours complémentaire

Bravo, pour ton succès au concours, pour tes études réussies, pour ta reconversion dans l’industrie, pour ton fils archéologue !

Et, promis, je n’essaierai plus d’ébranler tes certitudes, c’est une cause perdue... Je meurs d’envie, pourtant, tu le penses bien, de remettre en cause l’histoire (un peu simpliste à mon goût) des dépressions nerveuses pour cause de confort excessif, vilaine incrédule que je suis !
réponse à . syanne le 15/11/2010 à 14h29 : Dans ma classe, j’ ai été la seule à me présen...
Cela s’ est passé lorsqu’ on a, entre autres, détruit les "bidonvilles" d’ Aubervilliers, de Nanterre, ou d’ ailleurs, et qu’ on a relogé les familles dans les tous premiers grands ensembles. Au début, les ménagères jouissaient avec délices de ce qu’ elles n’ avaient jamais connu. Puis l’ angoisse est venue. Maintenant, l’ angoisse dans les grands ensembles n’ est certainement pas due à l’ excès de confort...(Le terme "Sarcellite" est dû à des journalistes des années 50-60 pour définir le mal-être des grands ensembles, qui n’ étaient pourtant pas encore des ghettos). Je ne sais si le as lu "les petits enfants du siècle", de Christiane Rochefort, histoire d’ une gamine qui connaîtra le "bonheur" comme un tampon imbibé de chroroforme sur le visage, et dont on devine qu’ elle reproduira le schéma maternel.
Je ne mérite aucun "bravo" (si ce n’ est d’ avoir été tenace dans le choix de mon métier). Et mon archéologue-spécialiste-de-la-céramique-sigillée-gallo-romaine (ouf !) de fils ne doit sa réussite qu’ à lui-même. Et je me demande parfois si c’ est pour ses études ou pour ses travaux de terrassier qu’ on doit le féliciter...Ou pour avoir fait des fouilles de sauvetage, dans la boue jusqu’ au ventre, en plein mois de décembre.....Mais, tu sais, j’ ai 6 enfants. Et ils ont tous choisi le métier qu’ ils voulaient, et sont heureux. C’ est le principal !
réponse à . mitzi50 le 15/11/2010 à 14h42 : Cela s’ est passé lorsqu’ on a, entre autres, détruit ...
Tu devrais écrire tes mémoires, (tu en as déjà écrit une bonne partie ici) God qui va publier prochainement son premier livre pourrait te présenter son éditeur !
On dit maintenant "en alternance".
Je me souviens d’une amie de ma mère qui parlait ironiquement des "ingénieurs-maison" par opposition avec ceux qui avaient fait les écoles. Elle ne savait pas trop ce que les enfants de ma mère faisaient et nous avions du mal à la convaincre que le travail correspondant était effectué et que nous avions obtenu les diplômes ...
réponse à . mickeylange le 15/11/2010 à 15h04 : Tu devrais écrire tes mémoires, (tu en as déjà &eacu...
Voilà une idée qu’elle est bonne ! ça fera surement un gros tirage........
réponse à . syanne le 15/11/2010 à 14h29 : Dans ma classe, j’ ai été la seule à me présen...
En effet, quelle vilaine incrédule, que tu veux même pas croire que les dépressions nerveuses, elles t’arrivent quand ça va trop bien, bouh, la vilaine.....:&rsquo)
réponse à . mickeylange le 15/11/2010 à 15h04 : Tu devrais écrire tes mémoires, (tu en as déjà &eacu...
Ecrire sous le titre "les mémoires d’ un gros tas-qui- tas-thon-na" ? Non. Pas envie. Raconter, sur l’ instant, certaines choses, oui (Ca peut arriver). Mais "Mes mémoires"... Ma vie n’ appartient qu’ à moi, et n’ a rien de particulièrement intéressant pour d’ autres.
réponse à . BeeBee le 15/11/2010 à 16h03 : En effet, quelle vilaine incrédule, que tu veux même pas croire que...
Tu as raison. Dans les camps d’ extermination, ou même de concentration, il n’ y avait pas de place pour les dépressions nerveuses, l’ instinct de survie était tout ce qui restait. Mais après.... Pourquoi Primo Levi s’ est-il suicidé ? La dépression, c’ est une maladie de gens heureux après avoir connu de graves soucis, ou une maladie d’ oisifs blasés, mais certainement pas de gens qui luttent pour un croûton de pain. Cependant elle peut survenir aussi dans l’ autre sens : tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles, et, soudain tout s’ écroule...Surtout les illusions qu’ on entretenait. Ceci est aussi générateur de dépressions.

Je vous demande, à tous, de vouloir bien accepter mes excuses. J’ ai trop écrit, aujourd’ hui.
réponse à . mickeylange le 15/11/2010 à 11h53 : Moi qui travaille au plafond, je dirai vas y (s) tas. Marceeeeel un lagon bleu ...
Tu n’es pas très tas...Tillon, tu oublies le tas...pis rouge pour Germaine:&rsquo)
j’interviens sur le tard... ah zut, non ! Plouf plouf !
J’interviens sur le tartare pour ... non plus !
J’interviens sur le tas, tard, pour dire ... euh , je ne sais plus ce que je voulais dire.
Une seule certitude : vous y perdez vachement ! 
une grève sur le tas est bien une grève sur le lieu de travail.
Le premier a avoir fait la grève sur le tas était un cantonnier, sur la route de Louviers.
réponse à . SyntaxTerror le 15/11/2010 à 16h58 : une grève sur le tas est bien une grève sur le lieu de travail.Le ...
Le premier a avoir fait la grève sur le tas était un cantonnier, sur la route de Louviers.

Tu oublies celui qui l’a fait sur le Golgo... tas
réponse à . mitzi50 le 15/11/2010 à 16h10 : Tu as raison. Dans les camps d’ extermination, ou même de concentrat...
Pourquoi Primo Levi s’ est-il suicidé ?
j’en étais bêtement resté à la question : "Primo Levi s’est-il suicidé ?". Mais dans le doute, j’ai supprimé chez moi tous les escaliers qui descendent, pour ne conserver que ceux qui montent. Une sorte de palier. Non : une façon de pallier le risque de tomber : parce qu’on tombe plus souvent de haut en bas que de bas en haut. Sauf aux antipodes mais je n’y habite pas ! Et même ... : les antipodiens ne tombent pas sur le tas : ils tombent sur le cul.
Moi aussi, mais c’est d’admiration ! 
réponse à . chirstian le 15/11/2010 à 17h22 : Pourquoi Primo Levi s’ est-il suicidé ? j’en ét...
Que fait-on des cosmonautes ? Qu’ils soient dans une station où sur une autre planète, Mars par exemple, là si l’on tombe, sauf déchirure du spatiandre, aucun risque. Idem sur la Lune… Heu, surtout sur la Lune, suivez mon regard.  
réponse à . mickeylange le 15/11/2010 à 11h53 : Moi qui travaille au plafond, je dirai vas y (s) tas. Marceeeeel un lagon bleu ...
au plafond ? Pour faire la chasse aux arachnides ? 
réponse à . chirstian le 15/11/2010 à 12h28 : Il faut aussi regarder ce qui anime les enseignants en question : sé...
par ce qu’il faut une réelle abnégation , faire voeux d’austérité (pas de pauvreté ) car le salaire est inférieur à celui qu’il est possible d’atteindre à niveau de formation équivalent dans l’industrie -surtout avec des copies de terminale à corriger - , de désobéissance pour se donner la liberté de traiter le programme sans s’asservir au BO * et ... c’est tout .La chasteté n’est pas une condition requise .
Je crois qu’il faut avoir de la passion pour ce métier qui remet souvent en question et qu’il faut avoir l’humilité de dire "je ne sais pas " , "je doute " ... n’est ce pas là un corollaire de la foi d’où la "vocation "
Il m’a fallu apprendre sur le tas ou presque puisque j’ai fait mes débuts en ZEP , au moment où entrait en application la réforme Legrand cette page ; j’ai eu la chance d’être intégrée dans une équipe pédagogique qui travaillait sur la gestion de l’hétérogenéïté et avait mis en place des structures pour cela . De cette époque vieille de 30 ans déjà j’ai gardé la nécessité de ne pas avoir de certitudes et de régulièrement lire et demander des formations . J’ai sans doute été privilégiée
La formation sur le tas si l’on a le gout de faire ce métier n’est pas si mal mais il faut avoir des collègues en appui . Il faut que le tuteur , le professeur conseiller pédagogique , puisse être à l’écoute et que le jeune enseignant accepte de demander Pour certains ce n’est pas évident .




* bulletin officiel
réponse à . BeeBee le 15/11/2010 à 16h03 : En effet, quelle vilaine incrédule, que tu veux même pas croire que...
Pfffffff ! Avant d’affirmer - ou de douter - documente-toi ma BeeBee  ! Tu aurais tout intérêt à te procurer (et à lire !) La Psychanalyse en cinq leçons et Enseignement de 7 concepts cruciaux de la psychanalyse. Après quoi, ton discours serait peut-être un peu plus crédible !!!!!
réponse à . horizondelle le 15/11/2010 à 16h53 : Tu n’es pas très tas...Tillon, tu oublies le tas...pis rouge pour G...
Quelle gentille attention !     :&rsquo)
réponse à . SyntaxTerror le 15/11/2010 à 15h40 : On dit maintenant "en alternance". Je me souviens d’une amie de ma m&egrav...
Les"arts et métiers" notamment ont un cursus en alternance pour les formations d’ingénieurs
C’est une solution qui permet à des jeunes - ne désirant ou ne pouvant suivre le cursus sup spé et eventuellement 5/2 afin de passer les concours (résultats aléatoires ) des grandes écoles qui leur verserait une rémunération - de se former au métier d’ingénieur .
L’exigence de résultats par l’école est grande car ce n’est pas une formation au rabais  ; les arts et métiers ne prendraient surement pas le risque de voir la crédibilité de leur formation sujette à caution .
réponse à . chirstian le 15/11/2010 à 13h35 : un moulin qu’elles coinçaient entre leurs genoux méthode ...
méthode contraceptive ?
J’ai lu dans Souvenirs d’enfance de mon arrière grand-mère (publié chez Flammarion en 1886) que la méthode dite des sabots liés était assez efficace, à condition que l’épouse chausse ses sabots dans le lit et qu’elle ne dorme que sur le dos…
réponse à . DiwanC le 15/11/2010 à 18h00 : Pfffffff ! Avant d’affirmer - ou de douter - documente-toi ma BeeBee ...
la castration, la forclusion, le narcissisme, le phallus, le surmoi, l’identification, la sublimation.
Il y a le compte, j’ai gagné quoi ?
réponse à . DiwanC le 15/11/2010 à 18h28 : méthode contraceptive ?J’ai lu dans Souvenirs d’enfance ...
Et qu’elle ne coupe pas la ficelle !
réponse à . mitzi50 le 15/11/2010 à 16h10 : Tu as raison. Dans les camps d’ extermination, ou même de concentrat...
Je vous demande, à tous, de vouloir bien accepter mes excuses. J’ ai trop écrit, aujourd’ hui.

Ouvre un blog, tu feras un buzz !
réponse à . mickeylange le 15/11/2010 à 18h29 : la castration, la forclusion, le narcissisme, le phallus, le surmoi, l’ide...
...j’ai gagné quoi ?
L’oeuvre complète de Jacques Lacan condensée en 50 volumes !
réponse à . DiwanC le 15/11/2010 à 18h55 : ...j’ai gagné quoi ?L’oeuvre complète de Jacques ...
Tu peux pas me l’échanger contre celle de M. Onfray ?
réponse à . DiwanC le 15/11/2010 à 18h28 : méthode contraceptive ?J’ai lu dans Souvenirs d’enfance ...
la méthode dite des «sabots liés» était assez efficace
plus efficace encore : la méthode belge :
- vous buvez un verre de bière
- ah bon ? euh ... avant ou après ?
- ni avant ni après : à la place !  
réponse à . DiwanC le 15/11/2010 à 18h55 : ...j’ai gagné quoi ?L’oeuvre complète de Jacques ...
T’es vraiment trop généreuse avec lui, il a toujours pas appris à lire ! 
réponse à . mickeylange le 15/11/2010 à 19h05 : Tu peux pas me l’échanger contre celle de M. Onfray ?...
Nan, nan, t’as gagné, tu DOIS le lire, c’est ton lot, t’as joué, t’as gagné !!! 
réponse à . mickeylange le 15/11/2010 à 19h05 : Tu peux pas me l’échanger contre celle de M. Onfray ?...
Pour avoir répondu dans les huit jours, tu gagnes en plus - veinard ! - L’Influence du psychisme dans les réactions comportementales humaines face à la perception du virtuel paru en mai 2010, chez Georges P. Editeur (Reliure chagrin, tranches dorées à l’or fin). Ça avait fait un malheur à sa sortie !
réponse à . BeeBee le 15/11/2010 à 19h25 : T’es vraiment trop généreuse avec lui, il a toujours pas app...
Certes... mais il faut y aller par étape ; on ne peut pas lui donner Oui-Oui à la ferme d’emblée !
réponse à . DiwanC le 15/11/2010 à 19h35 : Certes... mais il faut y aller par étape ; on ne peut pas lui donner...
T’as raison ,vaut mieux qu’il s’imprègne de bonnes lectures avant d’aborder les thèmes plus délicats développés dans OUi-OUI, notamment à la ferme, que ça risquerait de le bloquer !!!! :&rsquo)
réponse à . DiwanC le 15/11/2010 à 19h30 : Pour avoir répondu dans les huit jours, tu gagnes en plus - veinard ...
Je l’ai déjà lu dans la salle d’attente de BB.
Bien, bien, très bien surtout le 4 ème chapitre et la conclusion.
réponse à . cornelius le 15/11/2010 à 17h42 : par ce qu’il faut une réelle abnégation , faire voeux d&rsq...
le salaire est inférieur à celui qu’il est possible d’atteindre à niveau de formation équivalent dans l’industrie
possible mais nullement garanti : c’est ce qui effraye tant les jeunes qui voudraient que leur diplôme leur donne un droit, alors que la sélection est permanente dans le privé, sans qu’à aucun moment on puisse s’y sentir en sécurité .
Des heures de cours + préparation + correction ? As-tu une idée des horaires d’un patron, d’une profession libérale ou d’un cadre ?
Un métier où l’on doute ? Tu crois qu’on dirige une équipe sans se demander chaque jour si on fait le bon choix, sachant qu’en cas d’erreur l’équipe se retrouvera à la rue ?
Eternel dialogue de professions qui se côtoient en ne voyant chez l’autre que les bons côtés, et en ignorant les mauvais. Ailleurs, l’herbe est toujours plus verte !
réponse à . mickeylange le 15/11/2010 à 19h40 : Je l’ai déjà lu dans la salle d’attente de BB. Bien, ...
Alors... en magasin, me reste Le Deuxième Sexe de S. de B. C’est légèrement érotique mais étant donné ton grand tâ(s)ge - par conséquent, ta connaissance des choses de la vie, surtout après tous les cours particuliers qu’on t’a donnés ! - ça ne devrait pas trop te choquer.
Oui-Oui à la ferme, on va l’offrir à chirstian, ça va le détendre !
réponse à . DiwanC le 15/11/2010 à 19h51 : Alors... en magasin, me reste Le Deuxième Sexe de S. de B. C’est l&...
Le Deuxième Sexe de S. de B.

Ben ça alors, la Simone elle en avait deux ?
Moi j’en ai qu’un.
réponse à . mickeylange le 15/11/2010 à 19h59 : Le Deuxième Sexe de S. de B. Ben ça alors, la Simone elle en avait...
Bin, p’têtre que t’es pas normal, tu devrais consulter.......
réponse à . mickeylange le 15/11/2010 à 19h59 : Le Deuxième Sexe de S. de B. Ben ça alors, la Simone elle en avait...
y a pas de honte !
S’il est entré dans le corps en saignant, j’espère seulement qu’il a bien la vocation !
réponse à . mickeylange le 15/11/2010 à 19h59 : Le Deuxième Sexe de S. de B. Ben ça alors, la Simone elle en avait...
Moi j’en ai qu’un.
Et ça te laisse songeur...
réponse à . chirstian le 15/11/2010 à 19h45 : le salaire est inférieur à celui qu’il est possible d&rsquo...
Moi j’aime beaucoup mon métier, je n’ai fait vœu ni d’austérité, ni d’abnégation, j’apprécie sans aucune honte les vacances, je trouve normal d’avoir des cours à préparer et des copies à corriger (bien que celles-ci soient ce qu’il y a de plus gonflant dans le métier), j’ai des collègues, jeunes et moins jeunes, charmants, compétents et consciencieux, mes ascendants, conjoint et enfants étaient ou sont tous dans le privé (cadre, artisans, professions libérales et commerçant) ainsi que pas mal de mes amis, et ainsi nous mesurons mutuellement les avantages et inconvénients de nos professions respectives, j’aime la diversité, l’échange, le débat, le doute, le changement, j’ai bien de la chance d’avoir un emploi sûr, j’ai du mal avec les gens qui sont pleins de certitude et de conservatisme, j’aimerais bien aller voir comment ça se passe sur la lune, mais j’ai très peur d’avoir mal au cœur pendant la traversée aussi continuerai-je à prendre les nouvelles sélénites sur Expressio.

Bonne nuit à tous. Demain est un autre jour : que restera-t-il du tas d’aujourd’hui ?

PS. Reviens, Momo !
Mais non je disais ça pour pas rendre jaloux mes amis d’expressio, mais tout le monde sait que les anges en ont deux. T’as déjà vu, toi un oiseau qui n’en aurait qu’une ?

Réfléchis un peu !
réponse à . mickeylange le 15/11/2010 à 20h34 : Mais non je disais ça pour pas rendre jaloux mes amis d’expressio, ...
Réfléchis un peu !
Ben... voui... mais c’est ça qu’est difficile ! J’ai acheté des tas de miroirs pour voir comment ça fonctionne, j’ n’ai toujours pas compris...
réponse à . syanne le 15/11/2010 à 20h25 : Moi j’aime beaucoup mon métier, je n’ai fait vœu ni d&r...
que restera-t-il du tas d’aujourd’hui ?
dans quel état, le tas ? Le tas de ta tata ? Non, je dis n’importe quoi !
La vérité c’est qu’il en restera des grains de sable : à peine visibles, sauf quand on les a sur la dent, ou dans l’oeil. Parce qu’alors ils sont capables de faire grincer de l’oeil, ou pleurer les dents. Mais sinon on les oublie. Et on attend l’expression du lendemain. Et qu’une amie qui n’était pas là aujourd’hui revienne. Et qu’une autre nous charme encore. Et qu’un autre nous raconte une histoire des croisades. Et qu’un scooter rose klaxonne. Et que des amis belges nous invitent à boire une bière.Et que, et que, et que...
Sur la Lune nous savons bien que demain sera différent, puisque sa surface change. Alors les tas qui nous déplaisent , nous les mettons sur l’autre face -celle où personne ne va jamais- en nous en voulant un peu de les avoir remarqués, et parfois rehaussés. Et nous nous concentrons sur l’important : la lumière.
Demain ce sera marée haute, et nous nous y baignerons.
Et ce sera la 8° merveille du monde.
réponse à . chirstian le 15/11/2010 à 23h33 : que restera-t-il du tas d’aujourd’hui ? dans quel état...
j’essayais simplement de trouver une "explication" au mot vocation utilisé
L’herbe n’est pas plus verte ailleurs , elle est différente et je n’échangerais pas la mienne -que j’ai choisi en connaissance de cause - contre une autre dont le goût m’attire moins . La correction de copies est à elle toute seule une activité austère car peu pourvue d’agréments .
Il y a avantages et inconvénients à toute chose , l’avantage d’avoir pu choisir d’être enseignant , cadre , patron n’est pas des moindres
Prenons simplement le bon côté des choses , celui qui nous permet d’apprécier ce que l’on fait -sur la Lune ou ailleurs - y compris nous connecter sur ce site .
Le reste .... privé/ public n’est qu’un faux débat à partir du moment où l’on a la chance d’avoir un métier , un emploi , d’apprendre tous les jours ....
2006… 2010… Il y a à lire, certes, mais en un gros quart d’heure, c’est fait. Et un quart d’heure, ça ne fait jamais que 15 petites minutes, s’ pas !

Et ils avaient à dire les voisins du dessus ! Des tas de remarques, des monceaux d’humour, des masses de souvenirs et quelques petites piles d’humeur…
Comme d’hab. ! 
Un petit → a
Un grand → A
J’ai lu 230 textes… j’ai aussi lu 170… Quoi qu’il en soit, cela fait un beau tas de chansons sur les éta(s)gères du beau Georges (l’autre !). Des pages douces, coquines ou graves, comme ce Verger du roi Louis...

Prince, il est un bois que décore
Un tas de pendus enfouis
Dans le doux feuillage sonore.
C’est le verger du roi Louis !


À cette page, vous avez tout : les mots de Théodore de Banville et les notes de Brassens.
Rien de mieux qu’une partouze pour parfaire son éducation sexuelle sur le tas...
réponse à . DiwanC le 30/10/2013 à 02h23 : 2006… 2010… Il y a à lire, certes, mais en un gros quart d’heur...
Des tas de remarques, des monceaux d’humour, des masses de souvenirs et quelques petites piles d’humeur
Tu ne pourrais pas nous les rappeler succinctement ? 
réponse à . DiwanC le 30/10/2013 à 02h44 : J’ai lu 230 textes… j’ai aussi lu 170… Quoi qu’il en soit,...
Pas vraiment de "tas" dans le sens qui nous concerne ce jour d’hui sinon qu’IL a vraiment appris son métier sur le tas.

Autodidacte dans tous les domaines, il a appris la guitare tout seul, n’a jamais fréquenté les lieux comme st Germain des Prés ou le Golf-Drout, n’a jamais pris de cours de chant et s’est forgé son imaginaire en s’abreuvant de lecture........

Le vrai artisan, besogneux, qui travaille dans l’ombre mais qui au final laisse un chef d’œuvre à la postérité........

Il me vient en tête ce vers de Brel:
"Des mains ridées de courage
Qui caressent l’établi
D’où jaillit la belle ouvrage
"

Moi, ce que je réussis bien c’est le café. Il est comme moi.......fort, bon et chaud....... (Oui, oui, les chevilles ça va....)
réponse à . <inconnu> le 30/10/2013 à 05h54 : Rien de mieux qu’une partouze pour parfaire son éducation sexuelle ...
partouze hurle corps...
On reconnaît un Belge dans une partouze parce que c’est le seul qui fait l’amour à sa femme......
Oui, je sais elle est vieille comme mes robes mais bon, c’est l’occasion de la sortir qui fait le larron .........
Revenons plus sérieux, non mais !

le tas a d’abord désigné l’endroit où étaient taillées les pierres à bâtir

..........plus précisément la table de bois où l’on pose la pierre à tailler pour l’avoir à bonne hauteur.......
Et puis y en a qui connaissent l’amour avec un grand A.........
D’autres avec un gros tas.....................

Bon, je vais m’absenter un moment........

(Merde.......pas lu le # 38 !........ )
réponse à . BOUBA le 30/10/2013 à 06h45 : On reconnaît un Belge dans une partouze parce que c’est le seul qui ...
J’en ai même connu un qui devait se déguiser en facteur ou en plombier pour pouvoir coucher avec sa femme.
Une masse métallique brute, grossièrement cubique, servant d’enclume
Il y a aussi les tas de carrossier, sortes de petites enclumes portatives servant à modeler les tôles : cette page.
Moi, ce que je réussis bien c’est le café
DEVINETTE
Dans quel état australien a-t-on la manie des tasses ?
réponse à . <inconnu> le 30/10/2013 à 07h08 : Une masse métallique brute, grossièrement cubique, servant d&rsquo...
Mon père, ancien ajusteur de son métier, avait conservé un tas, petit parallélépipède de métal, sur lequel il travaillait de petites pièces abîmées pour les remettre en é-tas. J’ai donc toujours connu comme une évidence le sens -pour moi premier- de ce mot. Je comprenais moins bien, lorsque en vrai titi parisien, il parlait de tel bonhomme qui mettait sa bourgeoise sur le tas. Mais j’ai des excuses, je devais avoir 7 ans.

Je vous quitte, j’ai du taf sur le tas pour la journée que je vous souhaite douce et belle ici et ailleurs !
réponse à . <inconnu> le 30/10/2013 à 07h18 : Moi, ce que je réussis bien c’est le caféDEVINETTE Dans quel...
LA TASSE-MANIA
Bonjour les piafs, m’en vais vous laisser pour quelque temps. Je retourne sur le tas dans ma Belle Gique natale. Tour de la famille, des copains, recherches généalogiques (histoires des familles paternelle et maternelle, plus les familles "rapportées" - par mariage).
Programme chargé, avec par exemple, retrouvailles de cousines perdues de vue depuis au moins 45 ans (et ce qui est marrant, c’est que not’ Jonayla les connaît!). Et aussi, "découverte" d’un cousin super éloigné, puisqu’il faut remonter de 7 générations pour avoir un ancêtre commun (début XIX°)
Un tas de pain sur un tas de planches...

La bise aux filles et la pogne aux gars......
Excelllente réponse qu’on pourrait écrire Tasmanie vu l’expression du jour. Filo remporte un tas de café !
Et qui disait, en montrant sa collection: ’les tasses et moi’ ?
Tout le monde n’est pas d’accord sur les ’tas’...tenez, écoutez-la, y’a pas de doute: "non, non, les tas". cette page.
réponse à . <inconnu> le 30/10/2013 à 06h41 : Des tas de remarques, des monceaux d’humour, des masses de souvenirs et qu...
Tu ne pourrais pas nous les rappeler succinctement ?
Ce serait bien volontiers mais ce serait aussi te priver du plaisir de la découverte ! 
Moi, j’ai appris mon métier sur le tas.
Serge L’amas.
réponse à . joseta le 30/10/2013 à 08h28 : Et qui disait, en montrant sa collection: ’les tasses et moi’ ?...
Avec mes beuveries de café je serais tenté de dire moi mais restons modeste !
On penchera plutôt pour Louis croix-bâton-V........
réponse à . <inconnu> le 30/10/2013 à 07h00 : J’en ai même connu un qui devait se déguiser en facteur ou e...
Les fan-tas-mes n’ ont pas de nationalité précise, je pense ! Pourquoi seules les belges apprécieraient-elles les plombiers ou les facteurs ? Il y avait une femme (elle est morte il y a quelques années) dans mon village, qui sortait dans son jardin en tenue plus que légère... pour aller chercher son courrier, ou ouvrir sa porte aux quidams qui devaient entrer. En Normandie ! Mais c’ était effectivement un "vieux tas" qui n’ avait probablement plus toute sa tête....
réponse à . BOUBA le 30/10/2013 à 09h13 : Avec mes beuveries de café je serais tenté de dire moi mais reston...
Croix-bâton-V ? T’as pris un coup de ’soleil’ ?
réponse à . mitzi50 le 30/10/2013 à 09h19 : Les fan-tas-mes n’ ont pas de nationalité précise, je pense&...
J’en ai même connu un qui devait se déguiser en facteur ou en plombier pour pouvoir coucher avec sa femme.
Ton incompréhension m’oblige à dévoiler ma vie privée, en fait il s’agissait de moi.

Ma femme ne veut plus coucher avec moi, mais couche avec tout ce qui se présente à la maison et qui ressemble à un facteur ou un plombier. Pour avoir une chance auprès d’elle, le plus simple était d’adopter leur accoutrement pour la tromper. Et pour donner le change, j’alterne les deux déguisements selon un programme aléatoire… Pas con le mec !

P.-S. : Je suis postier et je vais au cours du soir de plomberie.
– Amenez-moi l’étalon.
– Les tas longs ? Là-dessus il a tourné les talons.
réponse à . joseta le 30/10/2013 à 09h35 : Croix-bâton-V ? T’as pris un coup de ’soleil’ ...
X=croix........I=bâton........V=V.........le tout fait XIV.......

Fluctuat nec mergitur comme disait Georges ( l’autre ! )
UN DRÔLE DE COCO

Un doute me ta
raude, pourquoi t’a
charnes-tu à t’a
rrêter et à t’a
ttarder chez celle qui t’a
laissé sur le ta
pis, quand moi je t’a
ccompagne dans ta
vie, sur mon tata
mi solide où ta
fatigue s’évanouit, où tu t’a
llonges, mais je t’a
vertis, si tu t’a
rranges pour me ta
per sur les nerfs, ou m’ ta
nner la peau, je t’a
bandonne sur le tas.
En tas !

Pôv’ mec, va !
réponse à . BOUBA le 30/10/2013 à 06h42 : Pas vraiment de "tas" dans le sens qui nous concerne ce jour d’hui sinon q...
le Golf-Drout

Un golf pas très clair.
J’aurais bien voulu voir et entendre Georges au Golf Drouot, entre les "Chaussettes Noires" et "Long Chris et les Daltons" !
Sur qu’il aurait fait un tas bas.
Oh ! j’ai omis l’O.........On va pas en faire une histoire d’O...( Qui était loin d’être un tas d’os ! )
Une grève sur le tas dans le monde ferroviaire est très suivie car l’occupation des locaux motive les grévistes.......
(Avant qu’on me le demande, oui, c’est du vécu !)........
réponse à . belteigneuse le 30/10/2013 à 10h01 : UN DRÔLE DE COCO Un doute me ta raude, pourquoi t’a charnes-tu &agr...
Quel taslent !
Ma tante a un feuveux fur la langue........C’est la tare à tata......
Dans une partouze on tire dans le tas........
réponse à . BOUBA le 30/10/2013 à 10h01 : X=croix........I=bâton........V=V.........le tout fait XIV....... Fluctua...
Jésus compte en chiffres romains :
V + VI = XI, j’écris le bâtonnet et je reporte la croix…
réponse à . <inconnu> le 30/10/2013 à 10h20 : Jésus compte en chiffres romains : V + VI = XI, j’écris...
Tu trouves qu’il ne l’a pas assez portée la croix, ce pauvre homme ?.........Jusqu’au Golgo-tas.....
réponse à . <inconnu> le 15/11/2010 à 07h55 : Quand à l’Amour avec un grand A, il n’existe pas...
Erreur ! Il existe et je l’ai connu......L’amour du chien pour son maître.
Le seul, le vrai, l’unique, celui qui peut aller jusqu’au sacrifice suprême, le seul désintéressé, le seul dont on est sur qu’il sera fidèle.........celui avec un grand A
réponse à . BOUBA le 30/10/2013 à 10h26 : Tu trouves qu’il ne l’a pas assez portée la croix, ce pauvre ...
L’épisode des deux larrons crucifiés avec Jésus : l’un s’appelait Barabas, l’autre Bartasbac.
réponse à . mickeylange le 15/11/2010 à 10h12 : Boubacar collé samedi! T’avais une perme d’un mois et t&rsquo...
T’inquiète début décembre je repars pour deux mois.......je vais voir des tas de choses !
Youpiiiiiii !!!!!!!!!!!!!.................
réponse à . BOUBA le 30/10/2013 à 09h13 : Avec mes beuveries de café je serais tenté de dire moi mais reston...
mes beuveries de café
j’espère que tu fais ton café avec une Tassimo 
MA-GNI-FIQUE !

J’ai des proches très proches dans ce beau métier, je m’en vais leur transmettre. L’occupation des locaux -( prétexte pour ne pas aller au charbon )-

J’étais parti d’une image dont je ne suis pas encore tout à fait revenu. Séjournant au Gabon -( j’avais apporté quelques brides de techno, l’Afrique ma appris tout le reste sur la vie)-la lecture du quotidien L’UNION, publiant in extenso les textes de ses pigistes, faisait état de l’inauguration d’une maternité de brousse. Présentation par la Sage-Femme bien nommée. L’article se terminait par: le personnel soignant sera formé sur le tas.

Cela reste un enchantement...
réponse à . BOUBA le 30/10/2013 à 10h38 : T’inquiète début décembre je repars pour deux mois......
tas race Boulba
Et voyager si loin, ça t’harasse Bouba ?
réponse à . BOUBA le 30/10/2013 à 10h01 : X=croix........I=bâton........V=V.........le tout fait XIV....... Fluctua...
V=V...
comme disait Georges ( l’autre ! )
J’habite à l’hôtel George-V .....
comme disait Jacques Romain Georges Brel (Wiki) ! ( un autre Georges ! ) 
réponse à . <inconnu> le 30/10/2013 à 10h35 : L’épisode des deux larrons crucifiés avec Jésus ...
Il me semble que la tradition les appelle Desmas et Gesmas, Bartabas, il dresse des chevaux. Pour ce qui est de dresser les cheveux, comme beaucoup de chauves, il porte casquette.
réponse à . saharaa le 30/10/2013 à 10h43 : mes beuveries de caféj’espère que tu fais ton café av...
Ah non avec Senseo..........
réponse à . joseta le 30/10/2013 à 10h55 : tas race Boulba Et voyager si loin, ça t’harasse Bouba ?...
Je ne suis jamais harassé de m’arracher à mes racines ......
Voyager ouvre l’esprit et fait toucher du doigt que nous sommes tous de la même race.........
Totalement hors sujet mais je ne peux résister à vous livrer ce panneau et je dis "Bravo, les Belges !".......
servant d’enclume
Mon oncle le bosseur, dès qu’il se lève:
il prend le marc tôt et l’oncle hume...
Aujourd’hui, c’est la sainte Bienvenue, patronne du métro !z

C’est aussi le 68ème anniversaire d’Henry Winkler, Arthur "Fonz" Fonzarelli.
réponse à . SyntaxTerror le 30/10/2013 à 12h29 : Aujourd’hui, c’est la sainte Bienvenue, patronne du métro&nbs...
Tu as oublié de mentionner l’anniversaire de Chukyo, né le 30 octobre 1218, 85e empereur du Japon († 18 juin 1234).

De plus, Bienvenüe était le nom du constructeur du métro...( avec ¨ sur le U)...Son prénom était Fulgence qui sont fêtés le 1 janvier.

Cela n’aura échappé à personne.

Voilà qui est rectifié......
réponse à . BOUBA le 30/10/2013 à 12h59 : Tu as oublié de mentionner l’anniversaire de Chukyo, né le 3...
30 octobre 1938 : L’adaptation de la Guerre des Mondes dе H.G. Wеlls à lа rаdiο аmériсаinе еst si réаliste que des milliers d’auditeurs paniquent et fuient... en TGV !
réponse à . <inconnu> le 30/10/2013 à 13h16 : 30 octobre 1938 : L’adaptation de la Guerre des Mondes dе H.G. ...
Mais non, pas en TGV, en métro !
réponse à . BOUBA le 30/10/2013 à 12h59 : Tu as oublié de mentionner l’anniversaire de Chukyo, né le 3...
Dis tout de suite que, quand je fais une astuce, personne n’arrive à suivre !
Tu vas te faire des copains.

En revanche, ce qui m’a échappé, c’est la saint Fulgence, vu que ce jour là, je fête le premier jour de l’an :
Sunday, Monday, Happy Days, Tuesday, Wednesday, Happy Days, Thursday, Friday, Happy Days, Saturday, what a day.
réponse à . SyntaxTerror le 30/10/2013 à 13h47 : Dis tout de suite que, quand je fais une astuce, personne n’arrive à...
C’est pas qu’on n’arrive pas à suivre, mais pourrais-tu recadrer ta contrib dans une perspective aristotélico-thomiste ? Ça fait la troisième fois que je place ce terme dans Expressio, mais c’est la première fois que je remarque qu’on peut former"hélico" avec ses lettres.

Il semblerait donc que le 30 octobre 1938, les auditeurs n’aient pas fui en TGV ou en métro, mais bien en hélico.
réponse à . SyntaxTerror le 30/10/2013 à 13h47 : Dis tout de suite que, quand je fais une astuce, personne n’arrive à...
Fonc’ z’y tête baissée.......
réponse à . BOUBA le 30/10/2013 à 06h45 : On reconnaît un Belge dans une partouze parce que c’est le seul qui ...
c’est l’occasion de la sortir qui fait le larron .........
(Silvio B. ?)
réponse à . <inconnu> le 30/10/2013 à 05h54 : Rien de mieux qu’une partouze pour parfaire son éducation sexuelle ...
C’est ce que m’a dit un ver de terre qui sortait d’un plat de spaghettis 
réponse à . charmagnac le 30/10/2013 à 14h45 : c’est l’occasion de la sortir qui fait le larron ......... (Silvio B...
Et c’est l’occasion de la rentrer qui fait le lardon.......
(Domi S.K. ?)
réponse à . charmagnac le 30/10/2013 à 14h50 : C’est ce que m’a dit un ver de terre qui sortait d’un plat de ...
Cet homme que l’on voit là bas, n’est ce pas Getty ?

Joseta.......
Sur le tas est une anagramme, je t’l’assure ........
réponse à . BOUBA le 30/10/2013 à 15h17 : Sur le tas est une anagramme, je t’l’assure ...........
Tu la sers !
Un patron de restaurant embauche un jeune extra pour faire le service lors d’un banquet:
"Tu vois cette grande salle, je t’apprends sur le tas et tu la sers, je t’l’assure !........
réponse à . BOUBA le 30/10/2013 à 16h34 : Un patron de restaurant embauche un jeune extra pour faire le service lors d&rsq...
Le jeune extra émerveillé répond : c’est pour le tsar seul ?
réponse à . <inconnu> le 30/10/2013 à 16h48 : Le jeune extra émerveillé répond : c’est pour le...
J’ai beau chercher une suite, je sèche........Mais ce fut une belle passe d’armes......
réponse à . <inconnu> le 30/10/2013 à 14h22 : C’est pas qu’on n’arrive pas à suivre, mais pourrais-tu...
Je n’ai pas trouvé la scène de l’hélicoptère, pour me faire pardonner, la bande-annonce bilingue à cette page
réponse à . BOUBA le 30/10/2013 à 15h13 : Cet homme que l’on voit là bas, n’est ce pas Getty ? Jo...
Bien vu. On peut faire un peu plus long:
Vous êtes bonne pâte, n’est-ce pas Getty ?
réponse à . joseta le 30/10/2013 à 18h54 : Bien vu. On peut faire un peu plus long: Vous êtes bonne pâte, n&rs...
Les mauvaises langues disent de moi que je suis psychopâte.
réponse à . BOUBA le 30/10/2013 à 17h33 : J’ai beau chercher une suite, je sèche........Mais ce fut une belle...
Tu pouvais l’engager à lire les Ratus, collection très appréciée par les loupiots d’aujourd’hui !
Ci-joint : un exemplaire.
réponse à . DiwanC le 30/10/2013 à 19h17 : Tu pouvais l’engager à lire les Ratus, collection très appr&...
Ah ben je connaissais pas........Mes petits enfants n’ont pas encore l’âge de ce genre de BD......
réponse à . BOUBA le 30/10/2013 à 11h24 : Je ne suis jamais harassé de m’arracher à mes racines .........
… nous sommes tous de la même race...
Exactement ! Et lire que notre mère à tous est née en Afrique il y a quelque 200 000 ans m’a emplie de joie parce qu’ainsi j’ai pu clouer le bec à certains assis sur un gros tas de préjugés ethniques !
Et toc ! 
réponse à . DiwanC le 30/10/2013 à 19h48 : … nous sommes tous de la même race...Exactement ! Et lire que notr...
Les Belges existaient donc déjà il y a 200 000 ans ?
réponse à . DiwanC le 30/10/2013 à 19h48 : … nous sommes tous de la même race...Exactement ! Et lire que notr...
Nous sommes tout à fait d’accord........D’ailleurs dans le genre humain il ne peut y avoir qu’une seule race puisque les différentes ethnies sont inter-fertiles.........donc de la même race.......
Et toc toc............
réponse à . <inconnu> le 30/10/2013 à 20h06 : Les Belges existaient donc déjà il y a 200 000 ans ?...
Là ça pose un problème. On n’a jamais su s’il y avait des Wallons-Néanderthal et des Flamands-Cro-magnon ou le contraire......
Ils n’avaient pas la même façon d’allumer le feu, de tailler les silex........
Ils étaient toujours en guerre.......
Un vrai casse tête.......
réponse à . <inconnu> le 30/10/2013 à 20h06 : Les Belges existaient donc déjà il y a 200 000 ans ?...
Lucy in the Sky with Diamonds : LSD = Licencié en Sciences Dentaires. Quand on sait l’importance de l’odontologie en paléotonlogie...
réponse à . BOUBA le 30/10/2013 à 20h12 : Là ça pose un problème. On n’a jamais su s’il y...
Nous sommes les descendants de l’Homme de Cro-Magnon. En Flandre, ce sont des hommes de Néanderthal Nederlandse taal.
réponse à . BOUBA le 30/10/2013 à 20h09 : Nous sommes tout à fait d’accord........D’ailleurs dans le ge...
De la même espèce, sans doute, mais de "races" différentes. Je préfère laisser le mot "race" pour les chiens et les chats !
C’est pas le tout d’être "inter-fertiles", il faut que les descendants le soient aussi. Il existe des cas d’inter-fertilité chez les équidés ou chez les félidés, mais qui s’arrêtent à la première génération.
Les chansons du cher Georges, on les connaît toutes ou presque... J'ai tiré celle-ci du tas...

Je chantais, il me semble, ainsi que tout un tas
De gens : "Le déserteur", "Les croix", "Quand un soldat".


Écoutez...
On peut avoir des tas de n'importe quoi.

Georges nous l'explique dans ce texte où il nous raconte les malheurs d'un grand chêne

Et l'horrible mégère ayant des tas d'amants
Il mourut prématurément


Et comme c'est dimanche pour le même prix je vous livre la video d'époque

On l'écoute et buvant le café et en se régalant de quelques viennoiseries ?....

Et sur le tass jeu je viens de découvrir ce jeu. Et puis en lisant les infos sur le tass, info l'agent se tasse en sirotant sa tasse... c'est tassé non ?
LE JEU DES MOTS CACHÉS (143) OUTILS-2
J'ai considéré tas en tant que petite enclume pour vous proposer 18 outils .
Si vous ne trouvez pas tout, je suis sûr que vous en trouverez un TAS  

- T'as eu bien de la chance de trouver du boulot, hier je suis passé devant le bureau d'embauche...
fallait voir la file hier, ça bat les records !
- je n'allais quand même pas seoir à jouer au tarot toute la journée dans un troquet...
- d'accord, mais t'as mis peu de temps à trouver...
- vouloir, c'est pouvoir ! y'en a qui commencent à bosser et en ont marre tôt, y'en a à qui on leur dit:
"faudra que vous vous leviez très tôt", alors ils ne se pointent même pas, d'autres, exigeants, veulent
"un travail qui m'aille et bien payé !" ou y'en a, tout simplement qu'ont pas envie de travailler...
- faut dire, hélas, que tout ça est bien vrai et que l'oisiveté crée des vices; aux jeunes de nos jours,
ça ne leur manque pas ! Certains ne respectent plus aucune règle de convivialité !
- n'exagère pas ! et pis hoche pas la tête comme ça, ceux-là sont un faible pourcentage quand même !
- bon, excuse-moi, je me suis laissé emporter...mais maintenant, toi, tu dois payer impôts...
- tu veux boire un coup ?
- non, c'est pas ça, je veux dire déclarer tes revenus...
- si,à mes taux...ben tiens, un bistrot...prenons un petit café quand même...
Ils burent un café en continuant, cette fois calmement, leur conversation.
réponse à . le gone le 17/01/2016 à 09h09 : Et sur le tass jeu je viens de découvrir ce jeu. Et puis en lisant les in...
je viens de découvrir ce jeu
Fichtre !
Il y a longtemps que tu as un ordinateur ? Il a même existé une parodie : Don Juan et Dragueurs.
réponse à . joseta le 17/01/2016 à 09h56 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (143) OUTILS-2 J'ai considér&eac...
J'espère que c'est plus facile qu'hier : j'ai passé une mauvaise nuit en cherchant le rapport entre "ça l'engage, sale langage" et "tour d'ivoire" et ... je cherche encore !
Je suis vraiment navré; mes mauvais jeux de mots ne méritent pas qu'on s'y attarde plus de deux minutes...
Le rapport: Définition de God: "Tour d'ivoire": position indépendante et solitaire de celui qui refuse de s'engager ...
Allez, pour me faire pardonner, je te donne une piste pour le jeu: il faut trouver "houe".  
réponse à . joseta le 17/01/2016 à 10h16 : Je suis vraiment navré; mes mauvais jeux de mots ne méritent pas q...
une piste pour le jeu: il faut trouver "houe".
Houe çà ?
J'en ai 13, peut-être 15, pas plus...
réponse à . SyntaxTerror le 17/01/2016 à 10h01 : je viens de découvrir ce jeuFichtre ! Il y a longtemps que tu as un ...
Depuis 2000 environ mais je ne pense pas aux jeux en virtuel... j'aime mieux un bon scrabble, une bonne coinche avec la famille ou les potes !
réponse à . cornelius le 15/11/2010 à 10h32 : il est vrai qu’il y a eu de la casse mais certains sortaient de l’i...
grève du prévis ou préavis de grève ? Telle est la question...
On a oublié le... tas peint/pin, qui va en tas pinois...
Bon d'accord, "vis" est dans le jeu des mots cachés, mais quand même ! 
réponse à . Mintaka le 17/01/2016 à 10h51 : Bon d'accord, "vis" est dans le jeu des mots cachés, mais ...
Sacrebleu ! j'ai oublié de la compter ! cachée qu'elle était dans un petit coin de mon brouillon...Il y en a donc 18 à trouver. Je rectifie !
C'est malin, je croyais qu'il ne m'en restait que deux à trouver ....
réponse à . SyntaxTerror le 17/01/2016 à 11h24 : C'est malin, je croyais qu'il ne m'en restait que deux à t...
Dis tout de suite que c'est moi le responsable ! 
réponse à . Mintaka le 17/01/2016 à 11h30 : Dis tout de suite que c'est moi le responsable ! ...
Maintenant, oui, j'en ai 17 !
- Tu sais quoi ? hier, Lucien était sur son lieu de travail, complètement ivre !
- sur le tas bourré ?
- ben, non...il était sur une chaise...
Seulement, maintenant le patron en veut 18.
Faudrait peut-être mettre un terme aux cadences infernales qui nous sont imposées. Une petite grève sur le tas ? C'est le jour où jamais !
réponse à . joseta le 17/01/2016 à 11h21 : Sacrebleu ! j'ai oublié de la compter ! cachée qu&#...
Merci pour la "ou" ! Sans toi, suis pas sûre que je l'aurais trouvée.
Bon... j'en ai 18 mais seront-ils les mêmes que mes tiens...
Ai-je ou n'ai-je pas ? Là est la question...
réponse à . DiwanC le 17/01/2016 à 12h03 : Seulement, maintenant le patron en veut 18. Faudrait peut-être mettre un t...
Houe oui !
En certains lieux, il y a des tas de seins doux... 
Et des tas pins qui tas pines sur les tas ? 
réponse à . joseta le 17/01/2016 à 12h00 : - Tu sais quoi ? hier, Lucien était sur son lieu de travail, compl&e...
«sur le tas bourré ?» Une danse polynésienne, a moins qu’elle ne soit auvergnate ?
En ce qui me concerne, c'est un petit siège sans dossier, tout simplement.
.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.--.-.-.-.-.-.-.--.-.-.--.-.-.-.-.-.-.-.-.-
Un autre acteur à Sean Connery
- Moi j'ai appris le métier sur le tas....
- pardon, sur le quoi ?
- tas, Connery !
- ma connerie ?

Pffffffffff........excusez-moi.
Voyons 'l'état' de vos trouvailles...
1.- FILIÈRE (file hier)
2.- BALAI (bat les...)
3.- PASSOIRE (pas seoir)
4.- TARAUD (tarot)
5.- TAMIS (t'as mis)
6.- MARTEAU (marre tôt)
7.- LEVIER (leviez)
8.- POINTE (pointent)
9.- MAILLET (m'aille et...)
10- HOUE (ou)
11- COMPAS (qu'ont pas)
12- FAUX (faut)
13- CRAIE (crée)
14- VIS (vices)
15- RÈGLE
16- PIOCHE (pis hoche...)
17- SCIE À MÉTAUX (si, à mes taux)
18- BURIN (burent un...)
Voilà ! (avec mes excuses)
réponse à . <inconnu> le 30/10/2013 à 13h16 : 30 octobre 1938 : L’adaptation de la Guerre des Mondes dе H.G. ...
Début années 60 le même message a été diffusé à la radio et tout le village dans les rues ! Paraît qu'ils avaient annoncé ça un peu avant et qu'il ne fallait pas y croire mais sûrement à une heure sans grande écoute... j'étais gamin et je me souviens bien de ces regards non pas apeurés mais curieux, interrogateurs tournés vers le ciel et aux alentours alors qu'il faisait nuit et que l'éclairage public était inexistant dans cette rue du village. Sacré souvenir !
Que de discussions toutes ces années sur le thème. Beaucoup d'enseignants déjà traumatisés par les résultats des élèves... C'est ironique lorsqu'on étudie on a pas envie de rendre sa copie trop tôt et pour ceux qui enseignent par la suite c'est l'inverse. Vite se débarrasser des copies afin de préparer un cours ou autre chose !
réponse à . joseta le 17/01/2016 à 16h19 : Voyons 'l'état' de vos trouvailles... 1.- FILIÈRE (...
Zut, pas vue la craie.
Le jeu commence par "t'as", mais je n'ai pas osé le compter.
Plutôt auvergnate, la bourrée.
A Tahiti [où j'ai eu le bonheur d'enseigner (15 jours ! )], c'est le tamouré.
réponse à . joseta le 17/01/2016 à 16h19 : Voyons 'l'état' de vos trouvailles... 1.- FILIÈRE (...
Ah... je n'ai pas eu le compas (ni dans l’œil ni ailleurs !) pas plus que le burin... mais j'ai un tréteau (très tôt) et puis une auge peu évidente mais bien pratique pour les travaux de petite maçonnerie (aux jeunes).
Et je me suis dit que peut-être tu ne voudrais pas de mon auge ; aussi ai-je ajouté une petite cale, toujours utile, s' pas ! (calmement).

Quoi qu'il en soit, merci toi ! 

réponse à . SyntaxTerror le 17/01/2016 à 16h44 : Zut, pas vue la craie. Le jeu commence par "t'as", mais je n'...
Je ne l'ai pas compté non plus...par étourderie !
réponse à . DiwanC le 17/01/2016 à 17h11 : Ah... je n'ai pas eu le compas (ni dans l’œil ni ailleurs ...
Ben, ça en fait un tas ! Excellent le 'tréteau', que moi, je n'ai pas vu.
réponse à . joseta le 17/01/2016 à 16h18 : En ce qui me concerne, c'est un petit siège sans dossier, tout simplement...
Danse: Tas bourré>>Tamouré
Tas bourrée>>Tas bourrée
Ouais, bof...
réponse à . joseta le 17/01/2016 à 17h16 : Ben, ça en fait un tas ! Excellent le 'tréteau', que moi, je ...
Ben, ça en fait un tas !
En résumé, tu en as mis 19, compté 18, plus les trois qu'a vu Diwan, ça nous fait un grand total de 22.
God voulait nous faire croire il y a quelque temps que c'est au pied du mur qu'on voit le maçon. Aujourd'hui le tas est "un amas, une masse informe de substances, de matériaux de construction sur le lieu même où l'édifice va être bâti."
Donc, sans tas le maçon ne peut pas faire de mur. C'est donc au pied du tas et non au pied du mur qu'on voit le maçon. Vous voyez le ta-bleau ?
Avant de faire son mur il doit s'occuper du tas. C'est donc d'abord un tâcheron pas un maçon. Quand le tâcheron arrive au bout du tas il est tabou. Pas comme Jeanne d'Arc qui bouta le tas de perfides sans faire de mur.
Son patron lui dit t'as-lu le plan du mur ? parce que là le mur est à faire sur le talus. Un mur sur un talus c'est un phan-tas-me ! on va à la cata.
réponse à . mickeylange le 17/01/2016 à 18h44 : God voulait nous faire croire il y a quelque temps que c'est au pied du mur...
Avant de faire son mur il doit s'occuper du tas. C'est donc d'abord un tâcheron pas un maçon.
Pas tout à fait, il est maçon ... et tasseur.
On sait bien que maçon est un métier dans lequel on fait son beurre.
réponse à . mickeylange le 17/01/2016 à 18h44 : God voulait nous faire croire il y a quelque temps que c'est au pied du mur...
Les historiens ne racontent pas tout, ne savent pas tout, ne disent pas tout...

Dans sa geôle, pour passer le temps, Jeanne faisait des tas avec la terre du sol. Des tas auxquels elle donnait des noms : il y avait le tas sot, le tas sage... Un jour d'inquisition, on lui demanda :

- Jeanne, où sont tes voix ?
- Dans un tas...
- Quelle manie, t'as ! Dis-nous : quel tas ? celui-ci ?
- Non le gros tas, répliqua-t-elle en désignant un tas près de l'évêque Cauchon qui était gras comme un moine et qui prit ça pour une insulte.

C'est pour ça que la Jeanne a fini sur un tas de fagots...

Fini, c'est fini, ça va finir, ça va peut-être finir. Les grains s’ajoutent aux grains, un à un, et un jour, soudain, c’est un tas, un petit tas, l’impossible tas.

Samuel Beckett qui - comme nul ne l'ignore - ne vivait pas dans un galetas.

réponse à . joseta le 17/01/2016 à 17h16 : Ben, ça en fait un tas ! Excellent le 'tréteau', que moi, je ...
Chez nous c'est une plaisanterie courante de remplacer "tréteaux" par "très tard".
Je vous ai d'ailleurs concocté un texte digne de l'élite à laquelle vous appartenez :

Le vendeur ambulant avait disposé des planches sur des très tôt pour exposer ses bocaux contenant des grenouilles avec leurs petits très tard.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Sur le tas » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?