Tirer les marrons du feu - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Tirer les marrons du feu

Sens initial :
Entreprendre quelque chose de risqué ou dangereux pour le profit de quelqu'un d'autre.

Sens d'aujourd'hui :
Tirer avantage d'une situation pour soi-même, parfois malhonnêtement.

Origine

Cette expression est citée dès 1640 sous la forme 'tirer les marrons du feu avec la patte du chat'.

Mais elle a été popularisée par Jean de la Fontaine dans sa fable 'Le singe et le chat' (Lien externe).
On y voit le chat Raton retirer du feu au profit du singe Bertrand les marrons qui y grillent.

Le fait que l'expression ait été abrégée a pu contribuer à en fausser l'interprétation.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tirer les marrons du feu » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Die Kartoffeln aus dem Feuer holenSortir les pommes de terre du feu
Allemagnede Die Kastanien aus dem Feuer holenSortir les marrons du feu
Argentinees Hacer legna del arbol caido.Profiter que la buche tombe de l'arbre
Espagnees Sacar las castañas del fuegoTirer les marrons du feu
Argentinees Sacar las papas del fuego.Retirer les pommes de terre du feu
Italieit Cavare il granchio dalla buca con la mano d'altriTirer le crabe du trou avec la main d'autrui
Italieit Togliere le castagne dal fuocoSortir les marrons du feu
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl De kastanjes uit het vuur halenTirer les marrons du feu
Polognepl Wyciągać kasztany z ogniaTirer les marrons du feu
Roumaniero A scoate castanele din foc cu mâna altuiaFaire sortir les marrons du feu par une autre personne
Serbiesr Vaditi kestenje iz vatreTirer les marrons du feu
Chinezh Huo zhong qu li=火中取栗Tirer les marrons au feu

Vos commentaires
Le sens actuel est totalement fautif et il faut le refuser car , dans cette version ,c’est un contresens total.
réponse à . <inconnu> le 27/11/2005 à 16h01 : Le sens actuel est totalement fautif et il faut le refuser car , dans cette vers...
Il y a un certain nombre d’expressions dont le sens a largement évolué au cours du temps.
Même si c’est souhaitable, vouloir refuser une telle évolution très répandue, c’est un voeu pieu.
le sens actuel est donc l’inverse de "tirer son épingle du jeu", non ?
y’a toujours un crétin ou un naïf qui se dévoue pour la corvée et un autre qui en profite ...
Belle mentalité !   
réponse à . cotentine le 06/12/2010 à 00h21 : le sens actuel est donc l’inverse de "tirer son épingle du jeu", no...
Donc, si j’ai bien compris, «Tirer les marrons du feu», c’est à coup sûr «se retrouver maroron» ?
Heu, le naïf (ou le crétin, etc), qui se dévoue (sic…), n’est-ce pas, très souvent, un volontaire désigné d’office ?
réponse à . <inconnu> le 27/11/2005 à 16h01 : Le sens actuel est totalement fautif et il faut le refuser car , dans cette vers...
Mieux vaudrait dire: «Tondre le mouton» ???
à propos de pieu, je retourne dans le mien , fieu !
Eh bien je trouve que l’évolution de cette expression n’est qu’une apparence trompeuse pour celui qui croit, aujourd’hui, faire le malin en prenant des risques pour dérober un truc qui va (faire) péter ("Chauffe un marron, ça l’fait péter" La bonne du curé, Ricet Barrier). Il faut être retors mais autrement intelligent pour savoir faire prendre le risque à autrui. Demandez aux "martyrs de la révolution".
Tout à fait, autrefois celui qui tirait les marrons du feu se brûlait au profit des autres. . Ceci dit pourquoi, comme le langage, les expressions n’ auraient-elles pas le droit d’ évoluer? koskos
Saint Nicolas a déposé des joujoux à côté des cailloux non pas sur nos genoux, mais dans la cheminée. Y avait-il des marrons parmi eux? Il faudrait songer à les retirer avant qu’ils ne soient cramés.
Bien que, des marrons grillés, pas la froidure de ces derniers jours, c’est un véritable délice!

Et Saint Nicolas, n’est-il pas lui-même un tant soit peu marron?
des marrons grillés, pas la froidure de ces derniers jours, c’est un véritable délice!
oui, j’adore et l’odeur et le goût des ... châtaignes grillées, qui seules sont comestibles 

en angais chestnut : châtaigne (Castanacées)
alors que horse chestnut : marron d’Inde (Hippocastanacées), non comestible et même toxique sauf en laboratoires pour en extraire un principe actif dans la circulation veineuse
réponse à . cotentine le 06/12/2010 à 00h21 : le sens actuel est donc l’inverse de "tirer son épingle du jeu", no...
"tirer son épingle du jeu"
pour moi, dans tirer son épingle du jeu, l y a l’idée de s’en sortir sans casse, mais sans profit : on avait une épingle au début, on l’a récupérée à l’arrivée.
Tirer les marrons du feu, c’est faire un profit : les marrons dans le feu ne nous appartenaient pas, et nous nous les approprions bien chauds , soit pour quelqu’un , soit pour soi-même.
Mais rien n’empêche de tirer les épingles du feu, en tirant son marron du jeu !
réponse à . cotentine le 06/12/2010 à 00h21 : le sens actuel est donc l’inverse de "tirer son épingle du jeu", no...
Cela reste, hélas, toujours vrai.... Peu de véritables responsables (de catastrophes diverses : écologiques, sanitaires, financières, etc...) sont punis, mais beaucoup de "lampistes" trinquent (et pas à leur bonne fortune ni "à leur santé).
Quant aux marrons, pour ne pas se brûler inutilement, il existe maintenant des poeles perforées pour les faire griller commodément. Il ne reste plus qu’ à tricoter ou crocheter une "chaussette" pour l’ extrémité du manche. On peut aussi prendre une manique....
réponse à . <inconnu> le 06/12/2010 à 02h54 : Donc, si j’ai bien compris, «Tirer les marrons du feu», c&rsqu...
Donc, si j’ai bien compris, «Tirer les marrons du feu», c’est à coup sûr «se retrouver marron» ?
justement non : c’est le cas si nous tirons les marrons du feu pour quelqu’un d’autre, mais nous pouvons tirer les marrons du feu pour notre propre compte. Et dans ce cas nous nous marrons bien !
réponse à . chirstian le 06/12/2010 à 11h37 : Donc, si j’ai bien compris, «Tirer les marrons du feu», c&rsq...
réponse valable, j’ose l’espérer, également pour mitzi 50 en #11

Pour ne retirer que quelques marrons (un ou deux, au minimum), il existe d’excellentes pinces (avec un long manche…) qlui permettent de le faire sans risques pour ses mimines… Ce qui ne supprime pas l’utilité d’une manique ou d’un gant.
Quelques exemples:
- a) cette page
- b) cette page
- c) cette page. Mais une seule n’est pas suffisante, il vaut mieux en avoir deux ! Une bonne paire quoi, bien accrochée, aux crochets des ustensiles… de cuisine ! 
réponse à . cotentine le 06/12/2010 à 08h57 : des marrons grillés, pas la froidure de ces derniers jours, c’est u...
Tu as mille fois raison. Il faut cependant savoir qu’en allemand:

Maroni = chataigne
tandis que
Kastanie = marron
...
de quoi y perdre son latin!
réponse à . <inconnu> le 06/12/2010 à 11h51 : réponse valable, j’ose l’espérer, également pou...
J’aime bien ton deuxième exemple, employé par paires dans certains sous-vêtements... Avec des utilisations multiples, pour personnes masculines et féminines douées de plus d’imagination que d’attributs... :&rsquo)
manique (qui se dit aussi : manicle) : protection (de l’avant bras du gladiateur, puis de la main). On pourrait en conclure que la panique serait la protection du pied, mais il n’en est rien.
Et aussi : anneau de pied du forçat, rivé à la chaine. Au figuré :manège, manigance, habileté à faire quelque chose. D’où l’expression : "Il entend la manicle." : Il est adroit, rusé
Je me coucherai moins ignorant ce soir: voilà un mot que je ne connaissais pas, bien qu’ayant dans la cuisine un truc en machin pour retirer les plats du four !
Entreprendre quelque chose de risqué ou dangereux pour le profit de quelqu’un d’autre.
c’était bien le sens adopté par Esope (cette page) La conclusion de sa fable me semble plus réussie que celle de La Fontaine :
"Fais valoir, me dit-on, nos communs intérêts;
Débrouille cette affaire, agis ,et quant aux frais,
Avance les encore. Ami, je crois t’entendre,
tu veux ,pour ton profit, que j’écarte la cendre ! " 
et nos institutrices n’ayant pas souhaité le faire, je vais tirer les marrons du feu, pour faire remarquer que les marrons sont marrons.
En cela ils sont une exception à la règle qui veut que les noms de couleurs utilisés comme adjectifs sont invariables : par exemple des yeux noisette, des cheveux acajou (parce que l’expression originelle était : des yeux ayant la couleur de la noisette)
Mais certains noms ont depuis acquis le statut d’adjectif et si l’on dit toujours : "des yeux noisette", ont dit "des yeux marrons"*.
Mais par ailleurs, les adjectifs complétés par un qualificatif restent invariables, juste pour emm... les élèves et les étrangers. Des yeux marrons peuvent donc être des yeux foncés, mais des yeux marrons et foncés sont des yeux marron foncé.

*On dit aussi "des yeux oranges". Mais dans ce cas il est conseillé de se rincer l’oeil.  
réponse à . chirstian le 06/12/2010 à 12h56 : et nos institutrices n’ayant pas souhaité le faire, je vais tirer l...
J’ose à peine m’aventurer sur le terrain quasi sacré du vénérable chirstian, mais je continue à croire que l’adj. marron est invariable ; aux deux exceptions près qui ne désignent pas la couleur : esclave marron ou marronne ( du spanish cimarron) et être marron pour "l’avoir dans ...". Même si l’usage tendrait à simplifier tout ça et dans ce cas précis à juste raison.
réponse à . jurass le 06/12/2010 à 14h10 : J’ose à peine m’aventurer sur le terrain quasi sacré d...
aventure toi sans peur, car si ce terrain est celui de plusieurs expressionnistes compétents, ce n’est pas mon cas : les règles en vigueur sur la Lune différent souvent des vôtres.
Je viens de regarder plusieurs dictionnaires qui te donnent raison. Mais le TLFI, pour sa part, indique : Certains auteurs considèrent que marron est devenu un véritable adjectif, et l’accordent avec le substantif qu’il qualifie. "Si les acteurs sont bien à gauche et au bord vous verrez leurs pourpoints marrons "(Jacob, Cornet dés, 1923, p.213)." Ma pauvre abeille, tu crois que tous les yeux sont gris. Il y en a des bleus, des marrons, des verts et des noirs" (Sartre, Mains sales, 1948, 3e tabl., 1, p.60).
Désormais, le TLFI pourra donc m’ajouter à sa liste, mais sera-ce suffisant pour changer la règle ?  
réponse à . chirstian le 06/12/2010 à 12h56 : et nos institutrices n’ayant pas souhaité le faire, je vais tirer l...
... "des yeux noisette"...
Lesquels yeux noisette soumis au tir bien centré d’un marron vont prendre rapidement la teinte « beurre noir »… avant d’évoquer – au fil des jours – les délicates couleurs de l’arc-en-ciel…
réponse à . DiwanC le 06/12/2010 à 14h42 : ... "des yeux noisette"...Lesquels yeux noisette soumis au tir bien centr&eacut...
C’est quand même amusant de voir qu’à partir d’un marron, on puisse passer au beurre noir, avant d’arriver au chatoiement de l’arc-en-ciel ! Ah, les miracles de l’optique !!!! 
réponse à . BeeBee le 06/12/2010 à 16h36 : C’est quand même amusant de voir qu’à partir d’un...
de quelle(s) couleur(s) sont les yeux d’un écossais ? Et ceux d’un bouillon albinos ?
sur la croix, Jésus a annoncé au bon larron qu’il ne connaîtrait pas les flammes de l’enfer. C’est ce qui s’appelle retirer le larron du feu.
réponse à . chirstian le 06/12/2010 à 17h30 : sur la croix, Jésus a annoncé au bon larron qu’il ne conna&i...
J’aurais bien aimé que mes darons me tirent du feu.

Jeanne
réponse à . chirstian le 06/12/2010 à 12h24 : Entreprendre quelque chose de risqué ou dangereux pour le profit de quel...
que j’écarte la cendre
Surtout pas en ce moment, en ces temps de froidure, car s’il gêle et que l’on n’a pas de sel, c’est un excellent moyen d’éviter (autant que faire se peut), l’effet patinoire sur le trottoire devant sa maison !
Car si un passant (ou une passante) se casse la g… devant chez toi (ture en zing…), le dit passant peut te faire un procès. Chaque propriétaire (ou occupant) doit impérativement nettoyer le trottoir sur toute la longueur correspondant à la largeur de sa parcelle donnant sur la rue. Sed lex !
réponse à . mickeylange le 06/12/2010 à 17h45 : J’aurais bien aimé que mes darons me tirent du feu. Jeanne...
Tirer les marrons du fieu c’est réservé à la belle-fille ?
réponse à . chirstian le 06/12/2010 à 12h56 : et nos institutrices n’ayant pas souhaité le faire, je vais tirer l...
il est conseillé de se rincer l’oeil
Pour ça mieux attendre d’être sur la plage l’été prochain… Au besoin emporte de quoi faire un trou dans les cabines de plage où ces dames et damoiselels se changent…
Et i l’on a les moyens, il existet d’excellentes mini-caméra espion… Voire chez Conrad® ou Pearl Diffusion®, par exemple…
Mieux, maintenant: les hélicos at avions modèles réduit peuvent etre équipés de ces mêmes mini-caméra, ce qui permet de se monter soi-même son mini-drone espion.
Un exemple: cette page
Et des bisouxxxxxxxxxxxxxxxxxxx aussi. Des miens, spéciaux, avec un x comme multiplié par.
J’aimais autrefois acheter des marrons grillés, dans un cornet de journal. L’odeur ! La chaleur sur les mains gelées et pour finir le goût et la saveur... Tant pis pour vous : cette page
réponse à . memphis le 06/12/2010 à 18h07 : Et des bisouxxxxxxxxxxxxxxxxxxx aussi. Des miens, spéciaux, avec un x com...
Un peu comme les bisounours® ?
réponse à . BeeBee le 06/12/2010 à 16h36 : C’est quand même amusant de voir qu’à partir d’un...
Ah, les miracles de l’optique !!!!
Sûr ! Ainsi des marrons de piètre qualité, s’ils sont bien glacés, on n’y voit que du feu !
réponse à . DiwanC le 06/12/2010 à 18h46 : Ah, les miracles de l’optique !!!! Sûr ! Ainsi des marrons...
Sûr, pour les tirer du feu, faut qu’ils soient bien glacés, les marrons, que sinon, tu te brûles, comme la Jeanne suce-nommée.......:&rsquo)
réponse à . memphis le 06/12/2010 à 18h07 : Et des bisouxxxxxxxxxxxxxxxxxxx aussi. Des miens, spéciaux, avec un x com...
nous en avons un à Chambéry , un marchand de marrons ambulant qui siège devant les magasins ex Dames de France du côté de la Sasson depuis plus de 30 ans
L’odeur attire le badaud d’un bout à l’autre de la rue
Il nous tire les marrons du feu avant de les vendre dans un cornet de papier enroulé sur lui même
Une spécificité locale qui annonce la froidure qui arrive quand il s’installe et l’approche du printemps quand il range sa carriole
Ce n’est dans son cas ni dangereux ni malhonnête , l’avantage pour le marchand est de gagner sa journée et le risque pour le badaud est limiter à se brûler le bout des doigts faute de prendre un peu de patience avant de dépiauter le premier
Ces chataignes ardéchoises sont les prémices des marrons glacés qui me laissent baba devant la vitrine du confiseur quand ils sont empilés à côté des Chardons de Charteuse , des violettes toulousaines eventuellement en pâtes de fruits ou des guimauves , des truffes (au chocolat ) .
Voilà que la botanique m’incite au pécher de gourmandise
Pauvre de moi Dom Balaguère , je ne vais pas m’en sortir avec 2 pater et 3 ave mais combien de messes à partager avec vous  ?
réponse à . BeeBee le 06/12/2010 à 19h06 : Sûr, pour les tirer du feu, faut qu’ils soient bien glacés, l...
Tirer les marrons du feu... c’est limite "nécrophage", non ? J’ n’ai pas dit "...phile" ! :&rsquo)
tirer le feu des marrons signifie avoir bien compris qu’il fallait faire quelque chose pour que les marrons ne brûlent pas, mais avoir oublié quoi, et ne pas avoir effectué le bon choix. Bon, tu me diras : au final les marrons et les braises sont séparées. Oui, mais je t’arrête ! En premier lieu l’opération a probablement été plus longue et plus douloureuse. En second lieu, où as-tu mis les braises ? Hein ? Hein ? Sur le tapis du salon ? Tu fumes la moquette , hein ! Ça n’a rien de marron. de marrant. Et arrête de fumer quand je parle où tu vas prendre un de ces marrons ! Oui, justement : un de ceux qui refroidissent après leur show.
réponse à . DiwanC le 06/12/2010 à 20h16 : Tirer les marrons du feu... c’est limite "nécrophage", non ? J...
S’il vous plait : levons-nous et respectons une minute de silence, à la mémoire de ce marron tiré trop tard du feu. On le traitait de marron niais, mais il fut un bon marron au feu, avant d’être feu le marron.
Les coques étaient marron clair, mais la sienne brulée.
In memoriam marroni.
réponse à . chirstian le 06/12/2010 à 12h56 : et nos institutrices n’ayant pas souhaité le faire, je vais tirer l...
On dit des yeux marrons - je me demande bien pourquoi ce n’ est pas invariable comme "noisette". Il esr vrai qu’ on dit aussi des yeux vairons, alors que justement, ils n’ ont pas la même couleur... Mais on ne peut pas dire deux oeils, en ce qui concerne une personne ou un animal ayant un oeil bleu et l’ autre, mettons, noisette....
en fait ,quand je lis cette expression ,ca me rappelle une locution chinois qui comforme exactement a celle ci ,huo zhong qu li,si je traduis mot par mot sans compte de l’ordre ,voila:au feu tirer les marrion...vous voyez l’ordre d’une phrase chinoise est l’envers de celle francais .on met les adverbes devant les noms .je croiyais c’est une locution de l’ancienne chine ,,mais quand je cherchais l’origine de cette expression ,,bingo.!c’est vrai il est d’origine francaise.Bravo !
réponse à . pandaamelie le 07/12/2010 à 03h01 : en fait ,quand je lis cette expression ,ca me rappelle une locution chinois qui ...
Merci de nous rappeler que tous les hommes ont, en fin de compte, plus de points communs que de différences, et qu’ ils ont depuis longtemps beaucoup échangé (que ce soit dans les expressions, les techniques, les connaissances). Et nî hao !
réponse à . chirstian le 06/12/2010 à 20h27 : S’il vous plait : levons-nous et respectons une minute de silence, &a...
Nous nous marrons chauds, tandis que vous vous marrez chaussé !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tirer les marrons du feu » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?