Tomber / rester en carafe - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Tomber / rester en carafe

Être frustré, abandonné, oublié.
Rester en plan.
Ne plus trouver ses mots (pour un orateur).

Origine

Notre langue imagée aime bien les récipients divers. La preuve ?
« Dans un groupe, il est fréquent que la gourde ou la cruche reste en carafe, surtout si, en plus, elle traîne des casseroles. »
Mais pourquoi une carafe, ici ?

Cette expression est née à la fin du XIXe siècle.
On peut penser que celui qui reste en carafe, abandonné, se retrouve comme une cruche, comme un imbécile, le sens ayant alors glissé d'un récipient ventru à un autre.

Mais il faut aussi savoir qu'en argot, apparu un peu avant notre locution, le mot 'carafe' a désigné la bouche ("fouetter de la carafe", c'était avoir mauvaise haleine), celle-ci étant un récipient également destiné à contenir -même si c'est très temporairement- des liquides divers.
Or, le premier sens de l'expression s'appliquait à l'orateur, qui ne trouvant plus ses mots, restait bouche bée. Et c'est ensuite, par extension, qu'on serait passé de l'orateur qui reste en plan, à une personne quelconque dans le même état, puis à celle qui est abandonnée, oubliée.

Exemple

« Ribouldingue était navré de laisser sa boule-de-neige [son épouse de couleur] en carafe, mais l'intérêt de l'association nécessitant le sacrifice, il s'y résigne. »
L'épatant - 1909

« − Oui, fait le petit gros [à ses camarades] (...) fallait nous avertir...
− Si je l'avais fait, dit La Commande (...) vous vous seriez dégonflés. Et je ne voulais pas être seul dans le bain (...) on serait restés en carafe dans le bois de Saint-Cloud, avec la bagnole ! »
Paul Vialar - Clara et les méchants

Compléments

Au début du XXe siècle, chez les aviateurs, "tomber en carafe", c'était tomber en panne.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tomber / rester en carafe » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Algériear Tahhatt bihhLui et sa belle vie sont tombés (travail, biens, entourage...)
Pays de Gallescy Cael cawellRecevoir un panier
Allemagnede Bestellt und nicht abgeholtOn a été commandé, mais pas réceptionné
Angleterreen To be flabbergasted (2 b!!)être sidéré
Angleterreen flabergasted (speechless)rester sans mots, sans paroles
Espagnees Quedarse en la estacada.Rester sur la palissade.
Espagnees Quedarse en blancoRester blanc ( ne plus trouver ses mots)
Espagnees Quedarse colgadoRester accroché
Argentinees Quedar plantado en un lugar.Rester planté quelque part.
Espagnees Quedarse cortado.Rester coupé.
Argentinees Se le hizo una laguna.Avoir en lac dans la mémoire.
Espagnees Quedarse atrancadoRester bloqué
Espagnees Dejar a uno más plantado que un árbol.Laisser quelqu'un plus planté qu'un arbre.
Belgiquefr Rester en raqueRester planté, en panne
Grècegr Μένω μπουκάλα (Mèno boukàla)Rester carafe
Italie (Sicile)it 'MpìngiriRester accroché
Pays-Basnl In de kou blijven staanRester dans le froid
Pays-Basnl paf staanrester en carafe, être désorienté
Pays-Basnl Met zijn mond vol tanden staanRester avec sa bouche plein de dents
Brésilpt Dar um brancoDonner un blanc
Brésilpt ficar no caritó [ficar solteirona, "guardada"]+- rester dans petite chambre
Roumaniero A ramane de izbelisteRester de "izbeliste" (sans surveillance, négligé)
Roumaniero A ramane baltaRester flaque
Slovaquiesk Ma? okno.Avoir une fenêtre

Déformée

Rester en carade

Vos commentaires
Comme syl qui était restée en carafe avec sa batterie.
Heureusement que les amis sont là pour rétablir le courant 
Des hommes au service des femmes
réponse à . <inconnu> le 28/08/2007 à 01h05 : Comme syl qui était restée en carafe avec sa batterie. Heureusemen...
Étymologie selon le Littré
Espagn. et portug. garrafa ; ital. caraffa ; napolit. carrafa, sorte de mesure des liquides ; sicil. carrabba ; on le tire de l’arabe gerât, mesure pour les substances sèches, garafa, puiser
De puisée à épuisée, ce fut bien là le lot de la fille du puisatier laissée en carafe par son bel aviateur (pour les nouveau-nés : film de Pagnol sorti pour Noël 1940 à Marseille)
réponse à . <inconnu> le 28/08/2007 à 01h05 : Comme syl qui était restée en carafe avec sa batterie. Heureusemen...
et quelques autres qui ont maudit leur ordi de les laisser "en carafe" !!! oui, j’en connais ! hein Filo ? hein Elpépé ? et Louisann ?, etc. ... et même moi, il y a peu ...
Sur un site des + de 50 ans ... j’avais lu y’a quelques jours un commentaire qui résume ce que je pense : "... On se demande pourquoi certains ustensiles de ménage entrent traditionnellement dans des comparaison malveillantes et sont l’objet d’éternels quolibets. On dit : "Vous raisonnez comme une casserole", ce qui est désobligeant, mais se comprend à cause du jeu de mots avec "résonner". Mais vous êtes une outre, gonflée de vent ? Une cruche, une gourde ?...
A part la bouteille, dont nul ne médit, pour laquelle on a inventé un adjectif unique, la dive bouteille - c’est-à-dire la divine - sauvée probablement par son contenu, tout semble attire la vindicte, jusqu’à la malheureuse potiche qui irrite par sa placidité, pourtant bien naturelle ! Pour la gourde encore, qui vient de la "courge", citrouille séchée servant de calebasse, on peut comprendre à la rigueur qu’elle puisse souffrir de ses origines de potiron. Mais la pauvre cruche, celle qui "tant va à la fontaine qu’elle y perd le cul" ?
Pourquoi tant de dédain ? Peut-être précisément parce que ces récipients sont destinés à ne recueillir que de l’eau, la boisson des femmes, des enfants et des pauvres en général !...
Il semble aussi que la raillerie s’adresse de préférence à des formes pansues : on se moque de la tête en la traitant de cafetière. Faut-il y voir une assimilation inconsciente avec un stéréotype des formes féminines et l’expression larvée de la misogynie séculaire ? "Outre" vient de uter, ventre, comme utérus...
En tout cas la carafe (de l’arabe gharrâfa, pot à boire) n’échappe pas à la malédiction commune des formes rebondies. "C’est une vraie carafe d’orgeat, pour dire un homme que rien n’excite, froid jusqu’à l’apathie". Il s’ensuit naturellement que l’on reste en carafe, en plant (planté là) comme un imbécile ! Un empoté en quelque sorte ! C’est le sort d’un orateur qui a un trou de mémoire, les bras ballants... C’était aussi l’infortune des premiers automobilistes dont le glorieux véhicule tombait en panne dans le paysage..." et ça arrive encore bien souvent, quoique qu’on en dise ! malgré le dépann’ touriste ... Ces orgueilleux devaient être secourus en rase campagne par un paisible attelage de boeufs. Quelles carafes ! sans oublier les planeurs qui parfois se "vachent" et restent en carafe un bon moment ! 
Je crois que vous avez tous tout faux.
C’est pourtant mais bon sang, mais c’est bien sûr, évident...

Tout cela vient d’un certain Raphael, qui fut canonisé dans le midi de la France. (Et pourtant, personne n’a jamais osé tirer à boulets rouges sur lui!)
Il fut canonisé, grâce au petit canon qu’il s’enfilait tous les mâtins, quel site, cet Expressio!
C’était un petit buveur: il ne buvait que son apéritif, et travaillait Dubonnet.

Dès lors qu’il fut canonisé, les gens de la région se mirent à dire, en connaisseurs:
C’est un cas, Raph’!"
Et cette expression est restée..
Bonjour en ce petit matin !

Allez, j’ouvre le phare et je filoche, j’ai rendez-vous au ga-raf! et enfuite chez dentiste!!!!à ce soir, soyez sages,comme d’ordinaire, bises à vous tous!
"fouetter de la carafe", c’était avoir mauvaise haleine

Les pêcheurs utilisaient eux aussi une carafe pour la capture de petits poissons ( goujons, vairons, ...) qui servaient ensuite d’amorce à la pêche de poissons carnassiers plus grands ( brochet, perche,...). Le cul de la bouteille était percé et le petit poisson une fois entré dans la carafe ne pouvait plus en sortir. J’ai déjà vu aussi ce genre de carafe qui sert à piéger les guêpes. On peut donc penser que ces carafes ne sentent pas très bon et refluent donc du goulot.

Bien le bonjour à tous les Expressionautes. Et aussi à tous ceux qui nous lisent sans oser participer.
J’en reste en gargoulette !
réponse à . tytoalba le 28/08/2007 à 08h38 : "fouetter de la carafe", c’était avoir mauvaise haleine Les pê...
plus on prend de la bouteille, plus on reste en carafe !
réponse à . cotentine le 28/08/2007 à 01h56 : et quelques autres qui ont maudit leur ordi de les laisser "en carafe" !!! ...
On se demande pourquoi certains ustensiles de ménage entrent traditionnellement dans des comparaison malveillantes et sont l’objet d’éternels quolibets.

Je ne suis pas sûre qu’il faille chercher ici de la malveillance, mais seulement un penchant linguistique très naturel.
Ce recours si fréquent aux métaphores s’explique par la préférence que nous avons pour les images, le concret : la perception est en effet immédiate et facile, alors que l’abstraction, la conceptualisation est secondaire et demande un effort intellectuel.
Le mot « tête », par exemple, qui n’a aucune connotation familière ou péjorative, provient du latin testa, qui désigne la brique (nous y revoilà !) et (par métonymie, sans doute) un pot en terre, une cruche. Testa, c’est le mot que les soldats romains (occupants de la Gaule) employaient familièrement, plus souvent probablement que capu (forme populaire bas-latine de caput, itis qui est le terme littéraire et a donné, par transmission populaire et formation savante des mots aussi différents que "chef" et "capitale").
Autrement dit, la « tête », si on se rapporte à son lointain étymon testa, équivaut à une cruche. Les soldats romains voulaient-ils évoquer par là la vacuité de notre esprit, ou sa faculté à recevoir toutes sortes de contenus ? Ou bien tout simplement, peut-être, la testa renvoyait-elle à la rondeur et la dureté du crâne… En tout cas, comme carafe l’est dans notre français moderne pour la bouche, c’était un avatar argotique de caput.
Je croyais que l’expression venait du vin qu’on laisse reposer en carafe avant de le servir à table. Je m’étais imaginé que des résidus en suspension restaient au fond de la carafe dont le fond n’était pas consommé. Comme "boire le calice jusqu’à la lie", puisque "quand le vin est tiré, il faut le boire". Marceeeeeeeel !
réponse à . chirstian le 28/08/2007 à 09h01 : plus on prend de la bouteille, plus on reste en carafe !...
peu importe la bouteille si la carafe est jolie. Je propose en ce jour que nous organisions une carafe-fan en ton honneur.
Tomber en carafe implique-t-il d’avoir des verres ? Sarkosy au dernier G8 pourrait le laisser penser. Merci à nos amis belges de nous avoir transmis les images (voir cette page).
réponse à . flexique le 28/08/2007 à 09h12 : Tomber en carafe implique-t-il d’avoir des verres ? Sarkosy au dernie...
ah bien ça fait deux jours que mon ordi me laisse en carafe
je le secoue : et tout va bien pour une heure, si ça continue : "il va péter un câble" et moi aussi je retourne à mes moutons

mais je positive je vois toujours la carafe pleine
réponse à . syanne le 28/08/2007 à 09h07 : On se demande pourquoi certains ustensiles de ménage entrent traditionnel...
bravo, belle réflexion aussi étymo que logique !
réponse à . syanne le 28/08/2007 à 09h07 : On se demande pourquoi certains ustensiles de ménage entrent traditionnel...
Le mot « tête », par exemple, qui n’a aucune connotation familière ou péjorative, provient du latin testa, qui désigne la brique
le vieux français "test" ( ou "tes" ) désignait effectivement à la fois le pot de terre, l’argile, et le crâne (on le retrouve dans "tesson" : débris de pot), mais on trouvait alors aussi (dico Larousse de l’ancien français) les verbes :
teser : tendre, étendre (de tendere, tensare)
tesir : être gonflé
taisir : taire
teseiller : ouvrir la bouche
Me semble qu’on tourne autour du pot, là ? Pardon, autour de la carafe !
réponse à . syanne le 28/08/2007 à 09h07 : On se demande pourquoi certains ustensiles de ménage entrent traditionnel...
le latin caput n’a pas donné l’allemand kaputt.
Et pourtant, le francais singe se traduit en allemand par Affe.

Peut-on dire pour autant qu’un petit singe est un quart-Affe?

Oui, bon, ma grosse cabessa est peut-être un peu fêlée, mais ce n’est pas d’avoir vidé des tas de carafes! Elle sonne peut-être un peu comme une cale basse. Et youpie, ainsi soit-il: je viens ainsi de démontrer que cette expression ne peut venir que de la Marine!
réflexion aussi étymo que logique

J’avoue que, vu l’expressio du jour, j’ai été tentée par une réflexion éthylo-logique, mais il est encore un peu tôt.
réponse à . momolala le 28/08/2007 à 09h09 : Je croyais que l’expression venait du vin qu’on laisse reposer en ca...
Gougueule m’emboîtant la carafe, je vous propose tout sur l’art de "carafer" le vin sur cette page. De quoi se mettre les papilles en éveil.
réponse à . syanne le 28/08/2007 à 10h31 : réflexion aussi étymo que logique J’avoue que, vu l’ex...
Ah, toi aussi alors !
Ah, le bon vin, que d’abord l’on goûte de tous ses sens quand il est carafé : que la carafe soit de fin cristal ciselé ou de verre bosselé, la couleur, la lumière, le nez du vin attisent si bien nos papilles ! N’en déplaise à Musset, c’est bien au flacon que commence l’ivresse...
réponse à . momolala le 28/08/2007 à 10h31 : Gougueule m’emboîtant la carafe, je vous propose tout sur l’ar...
Momo, dès que je suis en retraite (encore quelques années de patience...), je fais des stages d’oenologie, et le tour des vignobles de notre douce France. Tu viens avec moi ? (J’ai déjà tout une collection de carafes, et une préférence marquée pour les rouges capiteux)
réponse à . file_au_logis le 28/08/2007 à 07h18 : Je crois que vous avez tous tout faux. C’est pourtant mais bon sang, mais ...
Je m’insurge contre cette interprétatio belgiquéenne. Je suis de Saint Raphael et j’ai bien connu le gars Raph, car contrairement aux assertions honteuses de Filou, le gars Raph ne buvait pas, pas même du Dubonnet (qui d’ailleurs à cette époque était du Dubo devenu par la suite du Dubon avant de devenir du Dubonnet)
Par contre le gars Raph était follement amoureux d’une fille dont on ne connait pas le nom et que tout le monde appelait "elle" et quand on parlait d’eux on disait Raph et elle ce qui par contraction a donné au fil_du_temps Raphael.
Le couple Raph et elle est aussi connu dans la région que Roméo et Juliette à Vérone (eux faisaient plutôt dans la fumée, Raph lui, était pêcheur de morue) Mais je t’arrête tout de suite personne n’osait dire Raph et sa morue, tant était grand le respect que les Raphaélois avait pour lui. Quand elle est morte, "elle" (pas Adèle) le gars Raph inconsolable ne connu aucune autre femme. Pourtant plein de jolies filles au logis ont tenté leur chance sans succès, et elles disaient en parlant de lui entre elles "c’est un cas Raph" La déformation du langage populaire a fait naître l’expression rester en cas Raph devenu en carafe, qui s’appliquait à l’origine dans le domaine amoureux.

Voilà la vérité historique rétablie.
Non mais des fois... est ce que je parle de l’origine du Mannekenpiss moi ! et pourtant y aurait à dire...
Maaaaaaaaaaarceeeeeeeeeel deux Saint raphael deux geuses
réponse à . syanne le 28/08/2007 à 10h43 : Momo, dès que je suis en retraite (encore quelques années de patie...
les rouges capiteux)
comment l’adjectif "piteux" a-t-il pu se glisser dans cette carafe ? J’y reste !
réponse à . file_au_logis le 28/08/2007 à 10h02 : le latin caput n’a pas donné l’allemand kaputt. Et pourtant, ...
D’ailleurs (et d’ici) ne dit-on pas aussi "rester en rade"  ?
Le rade étant également le Bar du Quai où le pinard coule à flots, de la carafe dans la carafe des matafs
réponse à . syanne le 28/08/2007 à 10h39 : Ah, le bon vin, que d’abord l’on goûte de tous ses sens quand ...
C’est comme l’amour....le meilleur c’est avant

Mais le comble de cette ivresse c’est de rester en carafe
Ne peut-on pas dire aussi ’le bec dans l’eau’ ou quelque chose de ressemblant, pour signifier la même chose que ’tomber en carafe’?
Et c’est là qu’on peut "sentir de la goulette"
réponse à . Mouche le 28/08/2007 à 11h31 : Ne peut-on pas dire aussi ’le bec dans l’eau’ ou quelque chose...
pour moi il y a de légères nuances : être oublié dans la première , et être déçu dans la seconde (même si l’oubli génère la déception!)
réponse à . eureka le 28/08/2007 à 11h25 : D’ailleurs (et d’ici) ne dit-on pas aussi "rester en rade"  ? ...
C’est en sortant du rade
M’emm’nant sur son radeau
Qu’il m’a fait l’coup d’la panne
Dont on fait les rideaux :
J’suis tombée dans l’panneau.
L’est tombé en rideau
(L’avait pas bu que d’l’eau)
J’suis restée en carafe,
Tout est tombé à l’eau.
Sentir de la carafe ça s’amphore
réponse à . tytoalba le 28/08/2007 à 08h38 : "fouetter de la carafe", c’était avoir mauvaise haleine Les pê...
J’ai déjà vu aussi ce genre de carafe qui sert à piéger les guêpes
C’est souvent appelé une "guêpière", qui depuis sert aussi à piéger les hommes !
réponse à . <inconnu> le 28/08/2007 à 10h56 : Je m’insurge contre cette interprétatio belgiquéenne. Je sui...
Le couple Roméo et Juliette. De Verole?
Ah non, de Vérone. Je me disais aussi, c’est leur fille qu’ils appelé comme cela: la petite Vérole...
Pour se protéger du soleil en Afrique du nord on porte un kéfieh.
Un explorateur un jour demandait à son interprète (peu doué) à quoi servait ce voile, il obtint cette réponse:
ya (çà) sert que de(araf) hat (chapeau) traduit par çà sert de chapeau resté dans le langage courant en" yasser qu’araf hat" beaucoup plus court.
On retrouve là l’utilisation de carafe pour la tête, comme le bouchon de carafe est la tête de la carafe, avant d’être un gros diamant
réponse à . file_au_logis le 28/08/2007 à 12h36 : Le couple Roméo et Juliette. De Verole? Ah non, de Vérone. Je me d...
pour avoir leur fille ils ont Capulet ?
réponse à . file_au_logis le 28/08/2007 à 12h36 : Le couple Roméo et Juliette. De Verole? Ah non, de Vérone. Je me d...
Ne me dis pas qu’il la montaigu !
mais syl Lady , ils ont capulet...
ils ont capulet dans la chambre rose de ton phare ? penses à changé les draps avant que l’amiral...
réponse à . <inconnu> le 28/08/2007 à 12h45 : Pour se protéger du soleil en Afrique du nord on porte un kéfieh. ...
Ah ouais d’accord, alors c’est de là qu’est l’origine de l’expression "s’en jeter un derrière la qu’araf hat" ! J’pense que God y va t’en savoir gré, si jamais il propose cette expression un jour, y aura rien à esspliquer, le boulot étant déjà maché !
« Ribouldingue était navré de laisser sa boule-de-neige [son épouse de couleur] en carafe, mais l’intérêt de l’association nécessitant le sacrifice, il s’y résigne. »
L’épatant - 1909

Gare à la "fatwa africaine", du style du gars qui veut retirer Tintin au Congo des ventes de bandes dessinées. Pourquoi ne pas aussi supprimer Blondin et Cirage, ou la Ribambelle, tant qu’à faire ... Tous des fêlés de la carafe, moi je dis 
C’était mon coup de gougeule du jour, sorry. 
Comme on dit à Bruxelles, qu’importe le carafon, pourvu qu’il y ait la zieveress !

(une zieveress est une personne du sexe dit faible qui raconte des carabistouilles, des craques, bref, des bêtises, une peu comme moi, quoi  )
réponse à . chirstian le 28/08/2007 à 11h49 : pour moi il y a de légères nuances : être oublié...
être oublié dans la première , et être déçu dans la seconde

Oublié dans la carafe, passe encore... mais déçu d’avoir le bec dans de l’eau, ça se comprend.
réponse à . Jonayla le 28/08/2007 à 14h07 : Comme on dit à Bruxelles, qu’importe le carafon, pourvu qu’il...
une zieveress est une personne du sexe dit faible qui raconte des carabistouilles

Parce qu’elle est z-ivre, ou parce qu’elle est zivrée ? (Z’y connais rien, ze suis pas belze)
réponse à . syanne le 28/08/2007 à 14h16 : une zieveress est une personne du sexe dit faible qui raconte des carabistouille...
Non, parce qu’elle raconte des zieverderas 

C’est du bruxellois, je ne sais plus d’où ça vient, probable que Rikske ou "les breukes" pourront t’en dire plusss à ce sujet. Ca vient peut-être du flamand "zeveren", qui veut dire cracher, bafouiller.
réponse à . Jonayla le 28/08/2007 à 14h03 : « Ribouldingue était navré de laisser sa boule-de-neige...
Gare à la "fatwa africaine", du style du gars qui veut retirer Tintin au Congo des ventes

Et pourquoi pas retirer aussi les films dans lesquels les indiens sont toujours les mauvais; enfermer Carlos pour ses blagues belges et son accent à la con. J’en passe et des pas meilleures. Je me joins à toi pour pousser un cri. AAAAAAAh !!!!
réponse à . Jonayla le 28/08/2007 à 14h21 : Non, parce qu’elle raconte des zieverderas  C’est du bruxelloi...
t’as tout bon, là.
Le Breuke de sévices
réponse à . Jonayla le 28/08/2007 à 14h03 : « Ribouldingue était navré de laisser sa boule-de-neige...
dans Tintin au Congo on dit : tomber en girafe.
Mais, blague à part, c’est vrai que le titre de cet album est insultant. Il faudrait le changer en "Tintin au Go" car de nombreux congolais ne sont ni cons ni laids.
Capulet, forme diminutive et ô combien aimable de caput, signifiant donc petite tête... chercheuse?
Comme Roméo était un garcon très propre et très bien de sa personne, Julia l’appelait "ma puce"... Si, si, si...
Donc, pour vérifier si chez elle tout était également en ordre, il a envoyé un éclaireur... Un pré-puce, en quelque sorte... 
"il y a là dans l’oasis un caravansérail où se reposent les voyageurs. Ceux qui ne se réveillent pas quand la caravane passe (il ont oublié de mettre leur chien à aboyer) en sont quitte pour attendre la suivante : on dit qu’ils restent en carafe en sérail..."
(les mémoires d’un chameau de La comtesse de C’est dur p205 $2)
je ne comprends pas comment l’expression limpide (oh combien) : " tomber de Salive en Carafe"a pu se transformer au fil des siècles en "tomber de Charybde en Scylla" (qui manifestement ne veut plus rien dire !)
Hein ?
réponse à . chirstian le 28/08/2007 à 16h42 : "il y a là dans l’oasis un caravansérail où se repose...
un car avant ses rails est un char mis avant ses boeufs
réponse à . file_au_logis le 28/08/2007 à 16h55 : un car avant ses rails est un char mis avant ses boeufs...
on pourrait aussi bien sûr dire "un quart avancé raille", n’est-ce-pas, matelot?
réponse à . chirstian le 28/08/2007 à 16h42 : "il y a là dans l’oasis un caravansérail où se repose...
on dit que les caravanes sur la route de la soie dont tu parles rencontraient des "Coppe"
je suis dans le vrai ou à coté de la plaque, en quelque sorte en carafe ?
réponse à . file_au_logis le 28/08/2007 à 16h55 : on pourrait aussi bien sûr dire "un quart avancé raille", n’e...
un cas rave en sérail  ? Tu fumes trop la moquette !
réponse à . <inconnu> le 28/08/2007 à 16h57 : on dit que les caravanes sur la route de la soie dont tu parles rencontraient de...
Les Coppe ? Mais non ! On n’écope le chameau que lorsque sa bosse déborde. C’est très très rare. Ou alors c’est le chameau qui porte du vin : du madère. Le chameau qu’on appelle "trop madère" parce qu’il est trop chargé.
réponse à . file_au_logis le 28/08/2007 à 16h35 : Capulet, forme diminutive et ô combien aimable de caput, signifiant donc p...
sur la route de Montaigu la digue, la digue,
comme chante not amiral quand il fumé la moquette avec toi ?
@ 54. Le 28/08/2007 à 17:04:01 par chirstian
Ou alors c’est le chameau qui porte du vin : du madère. Le chameau qu’on appelle "trop madère" parce qu’il est trop chargé.
c’est pas gentil de traiter un bossu de trop madère, mais comment as-tu deviné que je n’en avait qu’une ?
réponse à . chirstian le 28/08/2007 à 17h04 : Les Coppe ? Mais non ! On n’écope le chameau que lorsque...
C’est un chameau qui ne peut se rendre partout en France: ce chameau, dans la Drome, adhère!
réponse à . flexique le 28/08/2007 à 09h12 : Tomber en carafe implique-t-il d’avoir des verres ? Sarkosy au dernie...
Merci à nos amis belges de nous avoir transmis les images

Je signale a flexique que le journaliste belge a l’origine de l’interprétation de ces images, s’est entre-temps,excusé officiellement d’avoir volontairement travesti la vérité. Le président était tout simplement essouflé d’avoir gravi quatre à quatre les escaliers menant a la salle de presse.
Et d’autant plus qu’il est officiellement établi que ni Sarkosy, ni Poutine, n’ont jamais bu une goutte d’alcool de leur vie.
Ne pas confondre avec Eltsine.    
réponse à . eureka le 28/08/2007 à 13h26 : Ah ouais d’accord, alors c’est de là qu’est l’ori...
on dit "s’en jeter un derrière la "cravate" ... " 
réponse à . <inconnu> le 28/08/2007 à 23h32 : Merci à nos amis belges de nous avoir transmis les images Je signale a f...
mais c’est que tu as l’air de t’exprimer sérieusement ... moi, j’ai de sérieux doutes ! et de toutes façons, ça ne le rend que plus humain ... de s’être envoyé un p’tit verre de schnaps derrière la cravate en portant un toast avec Poutine ... c’est plus convivial de trinquer que d’être un triste buveur d’eau ... j’ai déjà (malheureusement) vu des gens avec une légère ébriété sans pourtant démériter ... au contraire, ils peuvent être plus chaleureux !
Avoir une bonne hygiène de vie n’empêche pas un petit écart EXCEPTIONNEL ... 
réponse à . cotentine le 29/08/2007 à 00h35 : mais c’est que tu as l’air de t’exprimer sérieusement ....
Et l’exception faisant la règle, l’écart exceptionnel, c’est parfois plus souvent qu’a mon tour.  
réponse à . cotentine le 28/08/2007 à 23h40 : on dit "s’en jeter un derrière la "cravate" ... " ...
Tu penses-tu ! Je ne le sais que trop, bon généralement les meufs portent pas d’cravate, mais moi j’m’arrange pour en porter assez souventes fois ...par jour.
J’ai simplement donné la version en afriquedunordais, tu mords ?
réponse à . <inconnu> le 28/08/2007 à 13h23 : ils ont capulet dans la chambre rose de ton phare ? penses à chang&e...
la chambre rose de ton phare
Le phare appartient à Expressio. Et je rappelle que le salon rose se trouve au-dessus du salon de musique à éditeur de partoche intégré, qui se trouve au-dessus du grand salon d’apparât avec ses tiroirs à trirèmes, qui se trouve au-dessus de la salle de coloriage pour HoubaHobbes, qui se trouve au-dessus de l’accueil avec bar et Marcel, qui se trouve au-dessus de l’atelier de maintenance et production des clés de 12 où officie God, qui se trouve au-dessus de la cave avec des fagots dans le fond et des boutanches planquées derrière, qui se trouve au-dessus du cul-de-basse-fosse où on envoie Filou cuver son vin mauvais. Le tout sous la lanterne, évidemment...
Tiens, je vais vous faire un plan, ça sera plus clair. God se fera un plaisir de le mettre en ligne. Hein, God ? Hein ?
Hein ?
réponse à . Elpepe le 03/09/2007 à 13h18 : la chambre rose de ton phareLe phare appartient à Expressio. Et je rappel...
Ca va pour cette fois, mais n’y reviens pas trop souvent, hein ?
Voici donc une ’oeuvre’ originale et indispensable d’Elpépé :

Faut être un peu poire pour tomber en carafe !
Bonjour,
Petite question matinale:
D’un marin qui reste en rade, peut-on dire qu’il est en carafe ? (*)
Cela seul permet-il de dire que l’expression est, si ce n’est d’origine, du moins d’inspiration… maritime ?

(*) Inversement et réciproquement aurait ajouté Pierre Dac…
réponse à . syanne le 28/08/2007 à 09h07 : On se demande pourquoi certains ustensiles de ménage entrent traditionnel...
Heu, questions étymologiques, peut-être un peu neu-neu: ce latin caput est-il à l’origine du mot allemand, Kaput ???
Quant à testa, certains diront que j’ai l’esprit mal placé, mais est-ce là l’origine du mot testicules ???
Est-il également à l’origine du mot testament ?
Là, je ne cherche nullement à être vulgaire, simplement à comprendre un peu mieux notre belle langue… qui parfois est de bois chez certains, surtout les politacards…
Miam… est distiller de la poire, cela donne quel type d’alcool ? Un peu comme il ya la “suite”: jus de pommme, cidre, calvados…
réponse à . <inconnu> le 14/11/2010 à 07h38 : Heu, questions étymologiques, peut-être un peu neu-neu: ce latin ca...
En ce qui concerne l’étymologie de « kaput », je suis dans le doute. Mais une hypothèse parmi d’autres rapproche en effet ce mot de caput (cf kapitulieren du français « capituler », renvoyant à caput).

C’est amusant, par ailleurs, d’associer « testicules » (que tu amputes, au passage, de leur ti, les pauvres !) et « testament », non qu’il y ait un rapport évident entre les deux (sauf peut-être pour ceux qui n’ont plus qu’un vague souvenir de l’usage des premiers, devenus « menteurs »… mais je m’égare ) amusant, donc, le rapprochement parce que, justement, leurs étymons respectifs renvoient à des homonymes :

« testament » vient du latin testāmentum : un acte qui était signé devant « témoins ». (témoin, en latin : testis)

« testicules » a pour étymon le latin testĭcŭlus, synonyme d’un second testis.

Aucun rapport avec testa, donc.
En revanche, avec « tomber en carafe », parfois…

Bon dimanche à tous !
Mais, quand j’ ai un bon vin, c’ est un honneur pour lui de rester dans la belle carafe que j’ ai achetée au Tyrol, dans une cristallerie artisanale de Rattenberg, ville de 400 et quelques habitants remontant aux 15è-17è siècles....Voir photos sur cette page
N.B. Je signale aux curieux que nombre d’ immeubles accolés à la falaise assez abrupte qui surplombe la ville, sont semi-troglodytiques : certains ateliers de soufflage sont ainsi directement taillés dans le roc. Ils servaient aussi d’ abri, de cave etc... Côté Inn, les immeubles sont de construction traditionnelle à cela près que leurs toitures sont jointives et ressemblent, vues de haut, à un soufflet d’ accordéon !
réponse à . mitzi50 le 14/11/2010 à 09h10 : Mais, quand j’ ai un bon vin, c’ est un honneur pour lui de rester d...
Te voilà mûre pour présenter le jeu des mille euros !
réponse à . syanne le 14/11/2010 à 09h32 : Te voilà mûre pour présenter le jeu des mille euros !...
Je dois être idiote (ou mal réveillée) mais je ne vois pas le rapport entre ma personne et le jeu des 1000 euros (d’ ailleurs, c’ est quoi, ce jeu ? Peut être un successeur du jeu des 1000 francs, ce qui ne me rajeunit pas...) Si je cite cette ville c’ est que nous nous y sommes rendus à plusieurs reprises, qu’ elle est vraiment très belle, et... que mes origines me conduisent de façon naturelle à aimer l’ Autriche. Peut-être Filo me comprendra-t-il....
réponse à . mitzi50 le 14/11/2010 à 09h36 : Je dois être idiote (ou mal réveillée) mais je ne vois pas l...
Ni idiote, ni mal réveillée, puisque tu ne connais pas ce jeu sympathique que l’on entend sur France Inter, depuis des décennies, à l’heure du déjeuner (et qui s’appelait autrefois "le jeu des mille francs").Vois à cette page
Ses présentateurs ont de tout temps présenté, un peu comme tu le fais ci-dessus, les particularités géographiques, historiques, économiques, culturelles... des bourgades où se déroule le jeu. Tes interventions nous montrent quotidiennement que tu aimes te documenter et ne restes pas souvent en carafe. D’où le rapprochement !
réponse à . syanne le 14/11/2010 à 09h05 : En ce qui concerne l’étymologie de « kaput »,...
« testament » vient du latin testāmentum : un acte qui était signé devant « témoins ». (témoin, en latin : testis)
« testicules » a pour étymon le latin testĭcŭlus, synonyme d’un second testis.
Aucun rapport avec testa, donc.

Aucun rapport, dis-tu....
sauf que sans "testicules" il n’y aurait pas de testament. 
réponse à . mickeylange le 14/11/2010 à 11h05 : « testament » vient du latin testāmentum : un acte qui &eacu...
Tu as raison, l’Ange.

Il n’y aurait pas non plus de carafe.

De quoi parlerait-on sur Expressio ?
réponse à . mickeylange le 14/11/2010 à 11h05 : « testament » vient du latin testāmentum : un acte qui &eacu...
Pour un héritage en ligne directe, peut-être pas... Mais une femme célibataire et sans enfant peut tester en faveur.... de qui elle voudra !(même de la SPA). Un eunuque aussi, d’ ailleurs....
réponse à . mitzi50 le 14/11/2010 à 11h13 : Pour un héritage en ligne directe, peut-être pas... Mais une femme ...
A condition que cette "femme célibataire et sans enfant" ou cet eunuque aient eux-mêmes été conçus et engendrés sans l’intervention du produit des testicules !

L’Ange a raison... (et en plus il fait de l’humour !
réponse à . mitzi50 le 14/11/2010 à 09h10 : Mais, quand j’ ai un bon vin, c’ est un honneur pour lui de rester d...
Heu, petit rajout, une ville des bords de Loire, une ville dont je ne suis pas fiche de me rappeler le nom, a elle aussi toute une rangées de maison semi-troglodytes. En suivant le quai vers l’amont, elles sont situées côté gauche, donc sur la rive droite du fleuve.
Alsace: cette page influence germanique ?
Il y en a aussi en Touraine: cette page
et pour la Loire, j’ai trouvé quelques indications intéressantes: cette page
Mais cette ville où je suis passé avec mes parents, là, bernique ! Il est vrai que 50 ans plus tard…« j’ia la mémoire qui flanche…»

Remarque: au vu des interventions, il me semble (?) qu’elles ont été grandement infleuncées par ma question d’ordre simplement éthymologique… C’est ce que l’on peut appeler savoir rebondir…
réponse à . syanne le 14/11/2010 à 11h12 : Tu as raison, l’Ange. Il n’y aurait pas non plus de carafe. De qu...
La carafe est généralement bouchée... par un bouchon de carafe, qui n’est pas forcément un diamant ! 
réponse à . syanne le 14/11/2010 à 11h25 : A condition que cette "femme célibataire et sans enfant" ou cet eunuque a...
C’ est bientôt Noël... Il est né le divin enfant !
réponse à . <inconnu> le 14/11/2010 à 11h34 : Heu, petit rajout, une ville des bords de Loire, une ville dont je ne suis pas f...
tu veux parler de Rochecorbon ou de Trôo ?
en fait, il y a de nombreuses maisons troglodytes en Sologne, en Touraine, toutes en bord de Loire 
réponse à . syanne le 14/11/2010 à 11h12 : Tu as raison, l’Ange. Il n’y aurait pas non plus de carafe. De qu...
ça, on se le demande bien........
réponse à . <inconnu> le 14/11/2010 à 11h34 : Heu, petit rajout, une ville des bords de Loire, une ville dont je ne suis pas f...
Des maisons troglodytes (ou semi...) il y en a dans beaucoup de régions ou de pays. Il existe même, à Haute-Isle, près de la Roche Guyon,(Val d’ Oise), une église troglodyte que la famille de Boileau avait fait creuser à ses frais et qui abrite certaines boiseries provenant... du palais de Justice de Rouen. Voir cette page
Le pigeonnier évoqué par Boileau dans l’ extrait de poème se trouve dans le bout de falaise qui surplombe le clocher, à gauche de la photo.
Histoire de ne pas "rester en carafe", il y a même une source (captée)... pour remplir cette dernière.
J’ ai longtemps habité à une dizaine de km, mais sur l’ autre rive de la Seine, donc... dans un autre département!
réponse à . <inconnu> le 14/11/2010 à 11h34 : Heu, petit rajout, une ville des bords de Loire, une ville dont je ne suis pas f...
Il y a à Saint-Emilion une curieuse église troglodyte monolithique...
Tu peux y prendre le frais après quelques divines dégustations... car là-bas, le vin ne reste pas longtemps en carafe.
réponse à . syanne le 14/11/2010 à 12h24 : Il y a à Saint-Emilion une curieuse église troglodyte monolithique...
Ca alors....Il y a des photos quelque part ?
réponse à . cotentine le 14/11/2010 à 12h10 : tu veux parler de Rochecorbon ou de Trôo ? en fait, il y a de nomb...
Je ne saurais le préciser, j’avais une dizaine d’années à l’époque, alors 50 ans plus tard…la mémoire flanche quelque peu ! Mais via gougoule, j’ai trouvé toutes sortes d’indications intéressantes et je vais chercher un livre, avec beaucoup de photos, pour en savoir plus… Et il semble que, écologie, etc, oblige, on en revient à s’intéresser à ce type d’habitat. Économie d’énerger, entre autre, et aussi pour avoir une bonne cave (pensons au pinard… et aux fromages), avec un cellier où mettre réfrigérateurs et congélateurs…
réponse à . <inconnu> le 14/11/2010 à 12h29 : Je ne saurais le préciser, j’avais une dizaine d’année...
Je ne saurais le préciser, j’avais une dizaine d’années à l’époque

J’ai eu au même âge une angine sous glottite. C’était trop !
Ach !!!
Sont pourtant pas les sujets qui manquent ! Tu pourrais nous donner le résultat de tes essais comparatifs sur différentes marques de rillettes… Je te raconterais l’état de ma cuisine le jour où j’ai laissé choir un carafon de Coca-Cola qui a éclaté sur le carrelage… Lange narrerait les effets secondaires de son angine sur sa glotte non « ite »…
réponse à . DiwanC le 14/11/2010 à 13h29 : Sont pourtant pas les sujets qui manquent ! Tu pourrais nous donner le r&ea...
Oui, mais, devant des sujets aussi passionnants pour la communauté, ne risquerais-je pas de rester en carafe, le doute m’habite !!!!! ’
réponse à . BeeBee le 14/11/2010 à 14h43 : Oui, mais, devant des sujets aussi passionnants pour la communauté, ne ri...
Un doute bien préoccupant… j’en conviens ! :&rsquo)
Comme promis, je te donne des nouvelles de mes difficultés ménagères : ma carafe était vide… je l’ai laissée tomber !
A propos de carafon :
En # 63 et 64, c’est tout sauf un phare à cons !
réponse à . <inconnu> le 14/11/2010 à 11h34 : Heu, petit rajout, une ville des bords de Loire, une ville dont je ne suis pas f...
ne serait ce pas Saumur ? à cette ville est associée un vin à mettre en carafe ou à transporter en gabarre jusqu’à Saint Nazaire De là les bateaux guidés par la lumière du phare si bien représenté dans les premières contributions ne resteront pas en rade . Le capitaine ( qui a un sacré carafon) a embarqué des shangaïés après leur avoir fait vider tous les fonds de bouteilles de chouchen du bar leur fait boire le calice jusqu’à la lie afin qu’ils s’activent de leur mieux pour ne pas rester en carafe sur une mer d’huile (transportée en jarres du temps des romains de testa et caput tandis que le raisiné était stocké en amphores ) et opinent de la cafetière à tous ses ordres pour s’en retourner au plus vite à leur port d’attache où leur compagne qui ni pas une gourde continue à faire bouillir la casserole . Ainsi va t’on de récipient en récipient leur permettre de rentrer y retrouver une descendance -légitime ou non- à coucher sur leur testament faute de quoi celle qu’ils on prise pour une cruche risque de leur taper sur la calebasse et de ne pas vouloir prendre le risque de se retrouver grosse une fois de plus , gonflée comme une autre , de ses oeuvres . Elle préfère la guépière et tant pis si elle passe pour une vache cette page
voilà pour une tentative de compilation
réponse à . DiwanC le 14/11/2010 à 16h05 : Un doute bien préoccupant… j’en conviens ! :&rsquo) Com...
Bon, alors, quant à moi, je viens de tester des rillettes à l’oie......Pas terribles, je te tiens au courant de la suite de mes expériences.......,
réponse à . BeeBee le 14/11/2010 à 18h35 : Bon, alors, quant à moi, je viens de tester des rillettes à l&rsqu...
bref, les rillettes à l’oie sont des rillettes de mauvais aloi. Personnellement j’aime beaucoup les rillettes de poulet. Et je tiens à l’affirmer ici, conscient que cette information capitale, qui soulève un peu le voile jeté sur ma vie personnelle, ne présente strictement aucun intérêt pour qui que ce soit, ici. (ni ailleurs, du reste)
Mais je ne pouvais pas garder cela en carafe. Pas les rillettes de poulet, l’information. Et après ce long weekend, passé devant mon téléphone, à attendre en vain l’appel de Fillon, il me fallait réagir. Non, je n’ai finalement pas été pris. Oui, je reste en carafe. Non, je ne regrette rien, et quand Fillon m’a expliqué -à peine gêné- qu’il me trouvait un peu lourd pour prendre le ministère des goélands, j’ai dit seulement : "oui, je comprends..." Entre temps ma photo, avec la plume dans le chose avait été relayée sur Fessebook, et Frédéric Mitterand a souhaité me rencontrer, mais j’ai répondu que j’avais mieux à faire.
Et c’est pour cela qu’il était important que je vous parle des rillettes de poulet, parce que je sais que vous, au moins,vous me comprenez.
« Tomber en carafe  »
la jeune fille avait une angoisse : on commence par "faire tapisserie" et on finit par "tomber en carafe". Pour que cela n’arrive pas, elle accepta de sortir et n’osa pas dire non pour ne pas passer pour une gourde. Oui, je sais : passer pour une carafe pour ne pas tomber en gourde n’est probablement pas mieux, mais il faut un peu de bouteille pour s’en rendre compte.
Bref, ne tournons pas autour du pot : au lieu de tomber en carafe, elle tomba enceinte.
réponse à . chirstian le 14/11/2010 à 18h56 : bref, les rillettes à l’oie sont des rillettes de mauvais aloi. Per...
Merci pour ces informations capitales qui tiennent la France ( voire le monde ! ) en haleine.... Les rillettes de poulet étant la spécialité du ministère de l’intérieur, c’est celui-là que Fillon aurait dû te proposer...........
réponse à . BeeBee le 14/11/2010 à 18h35 : Bon, alors, quant à moi, je viens de tester des rillettes à l&rsqu...
Si tu n’apprécies guère les rillettes d’oie, il me faut bien reconnaître que je n’aime pas le foie de veau… Crois-tu que - malgré cela et dans le cadre du remaniement gouvernemental - je pourrais décrocher un poste d’attachée de Cabinet ? Je m’arrangerais pour être détachée du Siège de l’Association dont je dépends actuellement. (N’en parle pas aux R. G. ça m’ennuierait de rester en carafe...).
réponse à . BeeBee le 14/11/2010 à 18h35 : Bon, alors, quant à moi, je viens de tester des rillettes à l&rsqu...
Il faut essayer les rillettes de lapin !
réponse à . DiwanC le 14/11/2010 à 20h31 : Si tu n’apprécies guère les rillettes d’oie, il me fau...
Chacun fait ce qu’ il veut, bien entendu, mais personnellement je m’ arrangerais pour être le plus loin possible de l’ Elysée et de Matignon....Pour ceux qui restent, c’ est le jeu des chaises musicales, pour ceux qui partent, ben, ils sont cuits. Et resteront probablement en carafe un bon moment.
réponse à . DiwanC le 14/11/2010 à 20h31 : Si tu n’apprécies guère les rillettes d’oie, il me fau...
C’est sûrement possible, faut connaitre quelqu’un qui a les mêmes dégouts que toi.....Quant aux R G, on les laisse ne carafe, que sinon, c’est toi qu’es en carafe !!!!!!
Tant la carafe au point d’eau qu’à la fin elle s’entartre.
réponse à . BeeBee le 14/11/2010 à 21h52 : C’est sûrement possible, faut connaitre quelqu’un qui a les m&...
Trop compliqué, j’abandonne ! De quoi va-t-on parler demain ? J’te propose : le choix du bouquet garni dans la confection de la blanquette de veau.
réponse à . mitzi50 le 14/11/2010 à 09h10 : Mais, quand j’ ai un bon vin, c’ est un honneur pour lui de rester d...
Filo refait surface pour confirmer qu’il n’est pas resté en carafe à Madrid, mais qu’il a beaucoup visité. Mais, ici, il s’agit de Rattenberg, dans le Tirol autrichien. Petite ville magnifique s’il en est, mais qui fut pendant des centaines d’années dépressive! En effet,au pied de la mantagne "Schattenberg" (Montagne de l’Ombre), Rattenberg ne voyait pas - jusqu’il y a peu le soleil pendant environ 3 mois à trois mois et demi par an. Toujours dans l’ombre de la montagne. Jusqu’au jour où un projet écologique en diable a permis aux habitants de Rattenberg de retrouver le sourire et la chaleur du soleil à longueur d’année. Grâce à des jeux de miroirs mobiles et "suiveurs", la lumière du soleil est réfléchie et renvoyée vers Rattenberg. Plusieurs problèmes technologiques de taille à résoudre: la taille et le format des miroirs, leur nombre, leurs emplacements (il n’a pas été possible d’éviter d’en mettre un au pied des ruines du château), les systèmes de visée du soleil, les systèmes d’entraînement des miroirs, le couplage des deux systèmes, le matériau a utiliser pour les miroirs (surfaces réfléchissantes de lumière ET DE CHALEUR), suffisamment résistantes pour éviter les déformations mais suffisemment légères, etc. etc... Je connais, j’ai suporté l’idée et obtenu des financements pour cela.
réponse à . chirstian le 14/11/2010 à 18h56 : bref, les rillettes à l’oie sont des rillettes de mauvais aloi. Per...
Ta faute aussi. Il t’aurait surement pris si tu lui avais donné ta tête. Faust a vendu son âme à Méphisto, et toi, tu ne mets pas ta tête dans le Fillon? C’est quoi, ce binz?
réponse à . file_au_logis le 15/11/2010 à 21h22 : Filo refait surface pour confirmer qu’il n’est pas resté en c...
Mais c’est génial ce système !
Depuis quand a-t-il été mis en place ?
réponse à . Jonayla le 16/11/2010 à 19h03 : Mais c’est génial ce système ! Depuis quand a-t-il &ea...
3-4 ans
Historique → @63 et @64...
Pour Lange ! [qui ne cesse de réclamer des œufs au bacon pour le p’tit déj.] :

- v’là les œufs … bon… il y a peut-être un très léger temps d’attente…
- du bacon… enfin presque…

Ah… j’allais oublier l’essentiel → cette page.

T’as plus qu’à !

Pour le caf’-thé, tu vois ça avec Bouba… Peux pas tout faire...
réponse à . DiwanC le 11/08/2014 à 01h23 : Pour Lange ! [qui ne cesse de réclamer des œufs au bacon pour...
Me voili, me voilà, me voiloù..............Petite escapade Gardoise entre amis où les carafes ont joué un grand rôle si vous voyez c’que j’veux dire........

Pour illustrer l’expression du jour je verrais bien l’épave

Et depuis ce jour-là, le fier, le bravache,
Moi dont le cri de guerre fut toujours "Mort aux vaches!"
Plus une seule fois je n’ai pu le brailler.
J’essaie bien encore, mais ma langue honteuse
retombe lourdement dans ma bouche pâteuse
Ça ne fait rien, nous vivons un temps bien singulier...


Pour le thé-caf’ je mets les carafes sur la table et vous vous servez............

Ad’taleur.........
OOOOOOOOOOOOh mais je viens d’apprendre qu’hier c’était l’anniversaire de momo......Et moi qui n’étais pas sur les ondes !!

BON ANNIVERSAIRE MOMO

Un tout p’tit peu en retard mais le coeur y est........
réponse à . DiwanC le 11/08/2014 à 01h23 : Pour Lange ! [qui ne cesse de réclamer des œufs au bacon pour...
Ah oui dis donc, y a des liens que quand on clique dessus on reste en carafe.........
Bah voui mais t’as vu la date ?........C’était aux tout débuts euphoriques..........C’était avant.........

POUR GOD: le mulot de mon ordi m’ayant laissé en carafe je me sers du pavé tactile.
Mon manque de dextérité explique l’alerte que j’ai lancée sur le com’ de Diwan.......
ben voui, la ’tit’ flèche passait sur le ’tit carré rouge et PAN !........alerte.....

Millexkuss Germaine, tu penses bien que c’est une erreur......toi notre pilier, notre muse, notre référence culturelle..........

C’est tout moi ça, avec mes gros sabots.......un éléphant dans un magasin de carafes en porcelaine....
réponse à . BOUBA le 11/08/2014 à 04h59 : Bah voui mais t’as vu la date ?........C’était aux tout ...
Pour info, perso, dans les options du pavé tactile, je désactive toujours le clic sur simple touché du pavé (ce qui impose l’usage des boutons associés au pavé pour cliquer), sinon je provoque souvent des clics intempestifs.

Un poil en retard, très bon anniversaire également à notre Momo internationale préférée.
réponse à . God le 11/08/2014 à 07h02 : Pour info, perso, dans les options du pavé tactile, je désactive t...
Merci mais z’encore faudrait il connaître le mode opératoire de la suppression du simple clic.

Vu mon incompétence abyssale en matière d’informatique je vais passer à l’animalerie me munir d’un nouveau mulot.........

C’est pas pour ce que çà bouffe ces "tites bestioles.........
réponse à . BOUBA le 11/08/2014 à 07h34 : Merci mais z’encore faudrait il connaître le mode opératoire ...
Vieux prénom Nordman

Voilà que je me réponds à moi même........Décidément ça va plus ma carafe !
Avant que joseta ne se manifeste:

Au début de sa carrière il n’avait de voiture, il se déplaçait en car Raf

C’est bon, Maître ?..........
réponse à . BOUBA le 11/08/2014 à 09h15 : Avant que joseta ne se manifeste: Au début de sa carrière il n&rs...
Avant que joseta ne se manifeste
Pour ton info, joseta nous annoncé qu’il partait en vacances et rentre le 23/08.
Ta demande de bénédiction reste donc en carafe.
réponse à . BOUBA le 11/08/2014 à 09h15 : Avant que joseta ne se manifeste: Au début de sa carrière il n&rs...
Ah ! ça fait bien plaisir de te lire !

Pendant que tu traînais tes carafes dans le Gard, ton bon Maître est parti en vacances... aussi pour avoir son assentiment, ses compliments*, etc., va te falloir patienter, mon grand !

*Pour ceux que tu m’adresses (pilier, muse, ...) - trèèès excessifs et pas sérieux ! car la vraie culture ici c’est syanne et pis c’est tout** [euh... vais ajouter Sa Divinité sinon y va criser, tu le connais !] - n’en jette plus sinon vais avoir le carafon qui enfle !


deLassus-le-vigilant a été plus rapide !
réponse à . DiwanC le 11/08/2014 à 09h58 : Ah ! ça fait bien plaisir de te lire ! Pendant que tu tra&ici...
Moi z’aussi ça me fait plaisir de retrouver mes expressio-potes.........

Allez, zou, à midi rendez vous au bar du phare vider quelques carafes à la santé de mon bon maître pour que ses vacances soient joyeuses.....
Nous sommes en pleine période des Perseides, espérons qu’on n’en prenne pas une de 10 kms de diamètre comme celle qui est tombée sur la carafe des Tyrex et autres Brontosaures il y a 65.000.000 d’années.........
réponse à . BOUBA le 11/08/2014 à 04h59 : Bah voui mais t’as vu la date ?........C’était aux tout ...
Bah voui mais t’as vu la date ?...
Eh oui... Expressio - comme le siècle de ce bon Victor - avait deux ans...
Paraît que pour entrer, fallait graver son nom au bas d’un parchemin... God veillait sur ses ouailles comme Jeanne sur ses moutons-poulpiquets... les inconnus étaient rares dans la maison... mais les amionautes déliraient déjà ! et sapristi, cornegidouille et palsambleu même, comme on a plaisir à les relire.
réponse à . DiwanC le 11/08/2014 à 11h10 : Bah voui mais t’as vu la date ?...Eh oui... Expressio - comme le si&e...
Nous avons arpenté le boulevard du temps qui passe ...........
Avec les 28 dernières…

Il en avait assez de la ville, de son agitation, des cités qui poussaient comme des champignons, de l’indifférence des voisins, de leur étroitesse d’esprit, leur manière de ne voir l’existence que par le petit bout de la lorgnette… Ah, ils étaient "à tu et à toi" dès qu’ils avaient besoin de quelque chose ; là, ils faisaient leur cour :

- Jean, tu pourrais pas me dépanner ? Suis tombé en carafe sur l’autoroute… J’ te revaudrai ça...
Et Jean dépannait…

- Jean, y a le robinet de ma douche qui foire… moi, j’y connais rien en plomberie, c’est coton ; et pis j’ai pas les outils… mais tu m’ fais pas un travail d’arabe hein !
Et Jean-le-pied-noir comme on l’appelait depuis des années, s’appliquait. Le merci viendrait plus tard ou ne viendrait pas.

- Salut Jean ! J’ai pas l’ temps ! On a fait la fête hier, on était ronds comme des queues de pelle et c’ matin j’ai la tête dans l’ cul ! Tu m’ diras ce que je te dois pour les fournitures. On s’ voit plus tard !

On se voit plus tard… Il y a belle lurette que Jean ne croyait plus à ces promesses, à ces "demain, on rase gratis"… Car ils avaient toujours une bonne raison : la cantine du gamin, le loyer en retard, l’ardoise chez Marcel qui, lui, ne faisait pas longtemps crédit :

- Ici, on règle rubis sur l’ongle ou on va boire ailleurs, bougonnait le tenancier si on tardait trop.

- Euh… Jean… suis un peu raide c’ mois ci. Y a l’ banquier qui brandit l’épée de la dame au cleb’s pour me tailler une croupière !

Il fallait sourire à la plaisanterie. Le mois prochain, on trouverait autre chose :

- Euh… Jean… j’étais sur un coup qui devait me sortir du pétrin… et pis le projet est tombé à l’eau. Mais, j’ te promets, dès que je touche ma paye, je pense à toi. T’auras pas donné de la confiture à un cochon ! Tu peux mettre ta main au feu ! Et pis, en attendant, c’est comme si tu faisais des économies : ça mange pas de pain !

Et Jean sourirait à nouveau sachant que le remboursement ne viendrait jamais, c’était cousu de fil blanc, réglé comme du papier à musique. Alors, il s’était décidé.

Quand les voisins avaient vu les paquets s’entasser dans le coffre de sa voiture, ils s’étaient étonnés :

- Tu pars en vacances ?
- Non… mais avec vous, je risque de tomber de Charybde en Scylla ! Alors, je quitte le haut du pavé ! Je tire mes grègues à plein badin !
- ….. ?
- Autrement dit : je m’ fais la malle !

Et depuis, dans sa petite maison au bord de l’eau, dans ce lointain village où les chaumières se comptent sur les doigts d’une seule main - trois pelés et un tondu ! - mais où la solidarité n’est pas un vain mot, Jean-le-pied-noir est devenu Jean-le-bienheureux… Il sourit au chat qui passe, au vent qui souffle ; il maçonne un peu, il menuise un brin ; il gratte la terre plantant là quelques fleurs, ici deux ou trois pieds de tomates, une dizaine de salades et un rang de navets*...

De temps en temps, seules Marie et Jeanne, ses anciennes voisines du troisième, prennent de ses nouvelles et, coquines, elles annoncent aux autres, un rien envieux :

- Jean ? À défaut d’un coup, il tire sa flemme !

* d’accord : celle-là, elle est un peu tirée par les couettes ! 
réponse à . DiwanC le 11/08/2014 à 13h58 : Avec les 28 dernières… Il en avait assez de la ville, de son agi...
Je constate que mes sluuuuuuuuurperies du matin sont justifiées..........Bravo !

l’épée de la dame au cleb’s

Je me souviens d’avoir lu ça dans un San-Antonio.........me trompe je ?
réponse à . BOUBA le 11/08/2014 à 15h31 : Je constate que mes sluuuuuuuuurperies du matin sont justifiées.............
Merci !

La dame au cleb’s, je l’ai empruntée à God → cette page dans "Les Déformées" et à un certain… Boubacar ! (@4).
Et je viens de m’apercevoir que ni l’un ni l’autre ne mettez d’apostrophe... tant pis... on va dire que c’est coquetterie d’auteur... en toute simplicitêêê !
réponse à . DiwanC le 11/08/2014 à 13h58 : Avec les 28 dernières… Il en avait assez de la ville, de son agi...
... ouf! Joli. Merci pour #42 d’hier. L’aurait raté autrement sans doute. Me demandait oú il était ce cul de basse fosse à la fin! Au sous-sol du bar, c’est bien, c’est tranquille pour dormir. C’est même invitant, s’il est aussi propret que celui de Meung-sur-Loire.
Madame Lala, pensez au zéphyr qui caresse les petites têtes blondes, ou aux oiseaux qui se bécotent sous les ramilles... qui ne sèment ni ne récoltent... et qui n’ont cure des huitantes et des nonantes! Restez jolie comme vous êtes voulez-vous! ... on peut même se fiancer si ça ramène un sourire...
réponse à . DiwanC le 11/08/2014 à 16h17 : Merci ! La dame au cleb’s, je l’ai empruntée à ...
Voui, voui je me souviens l’avoir commise en ces pages..........
... euh mon erreur là... madame DiManChe, le merci c’est bien pour #63-64... des perles!
Et madame Lala, les fiançailles c’est pour hier !
réponse à . ipels le 11/08/2014 à 16h26 : ... ouf! Joli. Merci pour #42 d’hier. L’aurait raté autrement...
... ouf !
Ça fait du bien quand ça s’arrête, s’ pas ! :&rsquo)
réponse à . DiwanC le 11/08/2014 à 16h48 : ... ouf !Ça fait du bien quand ça s’arrête, s&rsq...
... j’aurais pas dû mettre ouf, j’aurais dû mettre wow... ou quelque chose de moins fatigué. C’est quasiment un travail de moine... bon, encore une exagération... mes choix d’épithètes ou d’exclamations auraient avantage à être travaillés un peu mieux. S’pas?
... et je subodore qu’il n’y a pas qu’en Nouvelle France qu’on échappe une épithète intempestive ou encore quelque quasi demande en mariage...
réponse à . ipels le 11/08/2014 à 17h17 : ... j’aurais pas dû mettre ouf, j’aurais dû mettre wow.....
ou quelque chose de moins fatigué. Ça n’arrange rien ! :&rsquo)

C’est quasiment un travail de moine… Non… juste, un p’tit exercice d’écriture, un défi qu’on se lance à soi-même : Bouba, Filo l’ont fait, Lalibellule du Missouri aussi. chirstian le faisait régulièrement... et j’en ai commis quelques-uns. Essaie avec les 28 prochaines !
réponse à . DiwanC le 11/08/2014 à 17h32 : …ou quelque chose de moins fatigué. Ça n’arrange rien ...
Heureusement, tu as ajouté chirstian : j’allais te corriger !
En tout bien tout honneur bien sûr...
réponse à . deLassus le 11/08/2014 à 17h39 : Heureusement, tu as ajouté chirstian : j’allais te corriger&nb...
Bien sûr !... 
réponse à . DiwanC le 11/08/2014 à 17h32 : …ou quelque chose de moins fatigué. Ça n’arrange rien ...
... comique le " ça n’arrange rien", en effet! Pour les 28, je sais pas... peut-être après s’être enfargé au bar de Phare!
Notre Germaine, toujours modeste ne vous a rien dit sur la convention qu’elle organisait hier dans le Maine et Loire qui fut un grand succès. Pas moins de 500 personnes au dîner, avec un bœuf rôti à la broche et au feu de bois.
Merci Germaine !
Seul bémol le vin n’était pas en carafe (comme à Toulon, convention organisée par Momo) 
réponse à . mickeylange le 11/08/2014 à 18h45 : Notre Germaine, toujours modeste ne vous a rien dit sur la convention qu’e...
Ben oui… mais notre Momo c’est une pro de la carafe, la virtuose de la mise en bouteille et du transbordement dans les verres, l’as de la vidange, maître en siphonnage de flacons qui - si j’ai bien lu ce que j’ai lu dans ces colonnes - prolonge ses nuits jusqu’aux 12 h de midi* !

Moi, je ne m’entraîne qu’au Bar du Phare… apparemment, je ne peux rivaliser !
Tiens, puisqu’on en parle : Marceeel !

* Mo ! c’est juste pour sourire !  Cette légende sera tienne jusqu’à la nuit des temps... comme d’autres les quais de gare... ou les plombiers...
... bon alors mademoiselle DiwanC organise une convention, puis mademoiselle Germaine, et une autre par mademoiselle Lala... dites donc vous en sifflez des carafes! Et les mecs alors, ils organisent rien les mecs?
réponse à . ipels le 11/08/2014 à 19h46 : ... bon alors mademoiselle DiwanC organise une convention, puis mademoiselle Ger...
Faut qu’on te raconte un peu… parce que ce n’est pas facile de tout comprendre lorsqu’on aborde le rivage d’Expression… 2005… 2014… 9 ans d’existence et d’histoires. Suis loin de tout connaître car j’ai fait comme toi : j’ai pris le bateau en marche !

Qui a eu l’idée d’une première convention (réunion d’amionautes) ? Je ne sais…
Mais les mecs comme tu dis, en ont fait… des masses : Elpepe, le Manceau… Filo, le Belge… Lange, Segréen aujourd’hui, Varois hier tout comme Bouba, … deLassus, le Parisien… D’autres peut-être… J’ te dis : je ne sais pas tout…

Allez ! bonne découverte !

Au fait : DiwanC et Germaine, c’est la même ! C’est Elpepe l’Amiral qui m’a donné ce sur-pseudo ; mais je ne m’en plains pas.
réponse à . DiwanC le 11/08/2014 à 20h22 : Faut qu’on te raconte un peu… parce que ce n’est pas facile de tou...
Au fait : DiwanC et Germaine, c’est la même !

HEUREUSEMENT que c’est la même ! T’imagines s’il y en avait deux. 
réponse à . mickeylange le 11/08/2014 à 20h28 : Au fait : DiwanC et Germaine, c’est la même ! HEUREUSEMENT...
... pas facile vous dites! En effet. Mais on voit tout de suite une belle bande de copains... j’ai bien compris que dieu était un naufrageur, qu’un amiral s’est planté sur un étoc près d’un phare, qu’il a offert des bonbons à Germaine et qu’il a fini par organiser un méchoui à Toulon. Pour une fois, c’est clair!
réponse à . ipels le 11/08/2014 à 20h42 : ... pas facile vous dites! En effet. Mais on voit tout de suite une belle bande ...
ben tu vois quand tu veux ! :&rsquo)
... erci bien monsieur Lange... ou mademoiselle? Sans préjudice hé, dieu lui-même pourrait être du beau sexe... peut-être aussi l’Amiral... et qui sait, ... non... el Pepe c’est un homme , c’est sûr, serait pas aussi souvent au Phare! Et une convention, z’en faite une bientôt ou c’est trop tard?
réponse à . mickeylange le 11/08/2014 à 20h28 : Au fait : DiwanC et Germaine, c’est la même ! HEUREUSEMENT...
On ne serait pas trop de deux pour chanter tes louanges ! [Rassure-toi : je n’ai rien à te demander]
... et même  
réponse à . ipels le 11/08/2014 à 20h58 : ... erci bien monsieur Lange... ou mademoiselle? Sans préjudice hé...
Lange, c’est un ! Un monsieur, unartisss de 535 ans, souvent "pendu" au plafond de la Sixtine...
Enfin, quand je dis un monsieur... c’est un ange et on sait que les anges... eh oui...
réponse à . DiwanC le 11/08/2014 à 21h23 : Lange, c’est un ! Un monsieur, unartisss de 535 ans, souvent "pendu"...
... bon ... good ... vive les certitudes! C’était donc lui le copain de Noé! ... pour les anges, on sait bien... mais y en a qui disent que c’est bien dommage! Tu sais mademoiselle Germaine, ton défi de 28 là, ça me turlupine. Je réflexionne. C’est pas l’heure d’aller au lit là?... euh... j’ai dit ça comme ça là...
... Mickeylange... je viens de saisir, c’est le peintre du doigt de Dieu, celui accroché au plafond?
Et si je peux me permettre, monsieur Lange, y en a dont ben des pays en France, j’ai dû chercher pour Segré. C’est beau la Loire, et même si c’est pas là, c’est beau pareil!
On ne lui souriait point... On ne lui faisait jamais la cour... Son jupon n'était jamais chiffonné... Bref, elle restait toujours en carafe.
Et Don Juan vint à passer, couvrant de baisers
La fille que les autres refusaient d'embrasser !
Cette fille est trop vilaine, il me la faut.


Écoutez !...

Aujourd'hui nous fêtons la Sainte-Léonce.

Le paon criait sans cesse "Léon, Léon" !
Léon prit son fusil et lui répondit : pan !

La paonne criait sans cesse "Léonce, Léonce" !
La première Léonce que ça faisait chier lui hurla "Mets-toi en panne" !
La deuxième Léonce anglophone lui hurla "Off" qui signifie "Pas on".

La première version est à triple sens mais la seconde version est absolument désoizopilante sans être plumotractée du tout.
SIMILAIRES
Rester en rade : Ici
Rester en raque : Idem, #101
LE JEU DES MOTS CACHÉS (237) RÉCIPIENTS-3
Je vous propose d'aller à la recherche des 20 RÉCIPIENTS que j'ai planqués dans le texte suivant.
J'espère que, contrairement à l'orateur de God, vous, vous trouverez les mots !

Le bal on l'avait situé sur la terre argileuse de l'esplanade...Le beau Cal regarda la terre, maussade: quand il avait levé les yeux vers le ciel, il s'était dit: “la foudre va sûrement frapper ce chapiteau, madame Jeanne aurait dû tenir compte de la météo...et à moins que la pluie se goure de jour, sur cette terre, ça va faire des flaques,on aura de la boue, et la boue y ôte son charme à cette soirée dansante, et, dans le pire des cas, en plus, on chope un rhume !”
Jeanne était la maire du village, et en outre, l'organisatrice de tous les événements...
Cal, le joueur de tuba, et ses musiciens, les animateurs.
Le bal, sa maire, elle y tenait car les habitants de ce trou s'étaient toujours manifestés en faveur de cette perspective, lors des fêtes du patelin, indépendamment du temps qu'il ferait !
Cal en avait parlé à Jeanne:
- Si tu situes l' chapiteau là et il pleut, tu t'exposes à gâcher la soirée...
- Le ciel était, hier, bien étoilé pourtant...mais là, je me tasse, j'aurais dû prévoir et l'installer sur la place de l'église...Néanmoins, je suis certaine qu'on va avoir du bol et pis cette nuit, il ne pleuvra pas !
- Espérons ! Nous,on fera de notre mieux !
Ca n'a rien à voir avec l'expression du jour.
Mais c'était il y a 199 ans.
Alors, buvons un coup, buvons-en deux
Waterloo, morne plaine....
Comment n'a-t-on pas encore bistouriqué cette monstrueuse verrue ?

réponse à . ergosum le 18/06/2016 à 11h43 : Ca n'a rien à voir avec l'expression du jour. Mais c'était il y a ...
- Cette bière, c'est de la flotte...
- pourquoi ?
- parce que water---> l'eau !
rester en raque, pour la Belgique, c'est plutôt du bruxellois
Quand le général anglais Colville demanda à Cambronne de se rendre, celui-ci, qui n'avait jamais été très causant, resta en carafe, ou en raque pour parler ch'ti, alors qu'il était Nantais. Il aurait pu dire "Môssieur le Perfide, la Garde meurt mais ne se rend pas !" et serait ainsi entré dans l'Histoire.
Non, il préféra s'adresser à son dernier peloton: "ils veulent nous faire prisonniers, et leur bouffe, c'est de la MERDE"
Avec le bruit de la canonnade, seul le dernier mot fut entendu. Et le carnage s'ensuivit...
réponse à . joseta le 18/06/2016 à 10h25 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (237) RÉCIPIENTS-3 Je vous propose d'...
16 en première lecture... 19 en deuxième... Et toujours cette sal...perie de petit dernier qui n'a rien trouvé de mieux que se cacher au fond de la lampe à huile ! J'ai beau la frotter, la secouer, l'agiter, rien n'y fait...
Bref, suis en carafe...

et en rideau ?
réponse à . ergosum le 18/06/2016 à 13h37 : Quand le général anglais Colville demanda à Cambronne de se...
À propos de "Perfides"... On est le 18 juin : faudrait peut-être faire l'appel...
réponse à . DiwanC le 18/06/2016 à 14h34 : 16 en première lecture... 19 en deuxième... Et toujours cette sal....
J'ai beau la frotter, la secouer, l'agiter, rien n'y fait...
C'est parce que tu t'y prends mal !
Pffffff ! Toute une éducation à refaire !
réponse à . DiwanC le 18/06/2016 à 14h34 : 16 en première lecture... 19 en deuxième... Et toujours cette sal....
Quel FÛT le récipient qui te manqua ?

1) BALLON (bal on...)
2) BOCAL (beau Cal)
3) THERMOS (terre, maussade)
4) CANTIL (quand il...)
5) VERRE (vers)
6) FOUDRE
7) DAME-JEANNE (madame Jeanne)
8) GOURDE (goure de...)
9) FLACON (flaques, on...)
10) BOUILLOTTE (boue y ôte)
11) CHOPE
12) OUTRE
13) TUBE À ESSAI (tuba et ses...)
14) BALSAMAIRE (bal sa maire)
15) TROUSSE (trou s'...)
16) SITULE (si tu l'...)
17) THÉIÈRE (était, hier,)
18) TASSE
19) BOL
20) PISSETTE (et pis cette...)
Voilà !
réponse à . 1066jma le 18/06/2016 à 12h58 : rester en raque, pour la Belgique, c'est plutôt du bruxellois...
Hastings peut-être ?
Un entonnoir dans le goulot, et j'aurais été déguisée en carafe, tant il est tombé d'eau du ciel. Point de vin, mais alors ç'eut tété l'ivresse! Heureusement qu'on peut rester en carafe sous les abribus, ô Vénus, en attendant que ça cesse!
réponse à . joseta le 18/06/2016 à 17h49 : Quel FÛT le récipient qui te manqua ? 1) BALLON (bal on...) 2...
C'est "cantil" qui me manquait et que je ne connaissais pas...
réponse à . Cadichon le 18/06/2016 à 20h06 : Un entonnoir dans le goulot, et j'aurais été déguis&ea...
M'a trompi !
réponse à . ergosum le 18/06/2016 à 17h15 : J'ai beau la frotter, la secouer, l'agiter, rien n'y fait... C&#...
Euh... non rien !
Le mot "carafe" était utilisé dans ma famille (coté paternel et maternel) comme synonyme de tête (et non bouche qui au vu de vos explication parait plus juste ...) notamment par une expression "prendre un coup sur la carafe" (ou sur le carafon ...) pour quelcun d'agressé ou lorsque l'on se cognait.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tomber / rester en carafe » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?