Un étouffe-chrétien - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Un étouffe-chrétien

Un mets d'une consistance épaisse, étouffante.

Origine

Le 'chrétien', ici, n'est pas celui dont la religion est liée au christianisme. Il désigne simplement un être humain comme vous et moi, quelles que soient ses croyances ou incroyances, par opposition à l'animal ("il fait un temps à ne pas laisser un chrétien dehors").

Il existe certains mets, des pâtisseries souvent, qui, pour être délectables, n'en sont pas moins parfois un peu difficiles à mâcher ou à avaler.
Exemple : les montecaos (ou montecados ou mantecados), petits gâteaux excellentissimes mais très friables, occupant bien la bouche et interdisant de parler quand ils y sont, sous peine de crépir l'interlocuteur[1] ; ils donnent l'impression au mangeur qu'il est près de s'étouffer (on n'est pas loin du mélange masochiste de délice et de supplice).
De là cette appellation.

[1] Mais chacun sait qu'il est très mal élevé de parler la bouche pleine. Probablement depuis l'invention des montecaos, non ?

Exemple

« Tu pourrais encore, Tomazover, nous fabriquer de ces "étouffe-chrétiens" dont à Kobjercyn nous marquions les jours fastes »
Francis Ambrière - Les grandes vacances

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Un étouffe-chrétien » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Tunisiear DallaUne dalle
Argentinees Una bomba!Une bombe.
France (Toulouse)fr Estoufadis
France (Marseille)fr Estouffadou / Estouffe-gari
Italie (Sicile)it 'Na bbùmmaUne bombe
Belgique (Flandre)nl een bomune bombe
Belgique (Flandre)nl een dooddoenerun fait-mort (un tueur)
Brésilpt Um engasga-gatoUn étouffe-chat

Vos commentaires
bof ! il y a d’autres "étouffe-chrétien" ... quand on navigue sur un voilier de plaisance (oui Elpepe ... je connais) et que tout le monde dort encore sur les couchettes planquant la "bouffe", on fait ce qu’on peut pour ne pas mourir d’inanition,... le capitaine et le 1er matelot réveillé ... thé ou café, faciles à atteindre, sans réveiller personne, mais pour un p’tit creux du matin, il faut accompagner avec quelque chose ... et tout le monde dort au-dessus des réserves !! alors on prend ce qui est à disposition ... des galettes bretonnes froides, sans garniture, juste pour calmer la faim ... c’est l’horreur, un vrai "étouffe-chrétien"
Bon d’accord, je n’avais qu’à dormir et attendre l’heure du p’tit déj. de tout le monde , mais le copain qui démarre à l’aube et tient la barre ? en attendant que je le relaie ou que je ne pêche ... (championne au "tendon d’*achille")hein ??? (dommage, je n’ai plus d’occase depuis 8 ans ! mais j’aime ça !)...
"il fait un temps à ne pas laisser un chrétien dehors"
Je ne connaissais pas cette expression sous cette forme-là. Je connais par contre:
"il fait un temps à ne pas laisser un chien dehors"
Ce qui revient à dire qu’on a sorti le rêt du chrétien pour en faire un chien.

C’est sans doute pour cela que certains musulmans (ou mahométants? - quelle est la différence?) qualifiaient les croisés - chrétiens déjà à l’époque - de "chiens d’infidèles"...

A l’époque aussi, les Pachas turcs se nourissaient de ce genre de gâteries: c’est pour cela (porcelet?) que certains d’entre eux ressemblaient parfois à des poussahs.

Enfin, ce fut un supplice infligé par certains cannibales à leurs (futures) victimes: les remplir de ce genre de pâtisserie jusqu’à s’en étouffer, pour les faire cuire à petit feu et les déguster soi-même. Rien ne se perd, rien ne se gagne...

Bonne journée à toutes et tous, et ... bon appétit!
quelqu’un saurait que veut dire HARO SUR LE BAUDET merci
réponse à . <inconnu> le 15/01/2007 à 07h53 : quelqu’un saurait que veut dire HARO SUR LE BAUDET merci...
Bonjour, Moustik; Je ne suis pas très physionomiste mais il me semble ne pas t’avoir vu auparavant ? Si c’est le cas : bienvenue parmi ces allumé(e)s qui fréquentent le lieu.

Pour ta question, j’ai l’impression que... tu tapes la selle pour que la jument comprenne ?, non ?
Pourquoi ne pas t’adresser directement à... God plutôt qu’à ses seins saints ?
Petite précision orthographique : mantecados ne s’écrit pas "montecados".
Le mot est issu de "manteca" qui signifie principalement le saindoux. Cela peut être aussi le beurre, bien que celui-ci soit le plus souvent appelé "mantequilla".
Donc ces mantecaos, qui sont des sablés à se rouler par terre lorsque c’est ma femme qui les fait, étaient à l’origine pétris avec du saintdoux et leur goût tout à fait différent de ceux qui contiennent du beurre.
réponse à . <inconnu> le 15/01/2007 à 07h53 : quelqu’un saurait que veut dire HARO SUR LE BAUDET merci...
Bonjour moustik !
Le forum n’est pas l’endroit pour poser ce genre de question car des explications sur cette expression n’aurait strictement aucun lien avec l’expression du jour.
Comme indiqué clairement un peu partout sur ce site et au moment de l’inscription, il existe ici un formulaire de contact qui permet de me demander de traiter une expression. Je répond toujours à ce genre de demande en disant que je sais ou pas faire. Ensuite, si j’ai des éléments dessus, je la rajoute à ma file d’attente pour une parution dépendante de la taille d’icelle (environ deux mois de délai actuellement).
réponse à . borikito le 15/01/2007 à 08h14 : Petite précision orthographique : mantecados ne s’écrit...
Etymologiquement vrai, mais les trois orthographes montecaos, montecados et mantecados existent sur le net. On y trouve même des recettes, dont certaines peu convaincantes par rapport à celle que pratique mon épouse, telle que fournie par sa belle-mère, ultra-compétente en la matière.
la signification de "étouffer" est : " Faire mourir en empêchant la respiration, soit par une forte compression du cou, soit en appliquant quelque chose sur le nez et la bouche".
Or l’expression "étouffe chrétien" évoque la bouche pleine, et la difficulté d’avaler et/ou de digérer, pas celle de respirer. (même si je suis d’accord sur le fait que les voies du chrétien sont pénétrables, et liées).
Je me demande si, pour un musulman, ou pour l’indigène qui rencontre son premier missionnaire, le chrétien n’est pas quelqu’un qui parle beaucoup. En dehors de ordres contemplatifs et de la règle du silence , qui ne sont pas visibles de l’extérieur, la prière chrétienne est un dialogue. De là l’hypothèse que le mot "chrétien " aurait pas été pris volontairement , et pas seulement comme synonyme de "être humain".
Et l’expression prendrait une nuance : là où certains , ayant la bouche pleine, se contentent de manger en silence, le chrétien, lui, s’en étouffe.

De même d’ailleurs : s’il fait un temps "à ne pas laisser un chrétien dehors", j’imaginerais assez que de bons chrétiens ne seraient pas choqués de laisser dehors un moricaud ou un juif quelconque, et que l’expression "chrétien" marque consciemment un degré de plus dans l’échelle de valeurs de celui qui l’emploie.
Effectivement, "chrétien" signifie maintenant ici tout un chacun, avec peut-être une nuance de respectabilité.

Mais il n’en a pas toujours été ainsi, car cette expression tire son origine d’une des ordalies que nos ancêtres prenaient un plaisir sadique à infliger aux accusés car ne bénéficiant pas encore des services de l’imbattable police judiciaire moderne ils s’en remettaient à ce qu’ils voulaient bien prendre pour le jugement de Dieu

On imposait à celui qui était accusé de vol, d’ingérer un pain d’orge (autrement bourratif que les délicieux mantecaos valenciens !) qui avait été préalablement béni, donc qui était techniquement l’équivalent de la galette du communiant chrétien. Il devait déclarer "Que ce pain m’étouffe si ce que je dis n’est pas la vérité" puis faire de son mieux. S’il étouffait, l’affaire était réglée, sinon on recommençait probablement avec quelqu’un d’autre. Forcément, il fallait être chrétien pour passer par là. Si on ne l’était pas on était de toute façon coupable de tout.
Les pâtisseries et autres aliments bourratifs sont certainement légions, car l’expression existe aussi en provençal comme: "estouffe-gari"
Le "gari" étant certainement l’ancêtre du "gars" actuel et non avec un "r" en plus un de ces rats mahousses qui squattent nos villes,
Perso, je trouve l’expression provençale plus précise, plus agréable à l’oreille, Plus,,, quoi! 
réponse à . <inconnu> le 15/01/2007 à 09h18 : Effectivement, "chrétien" signifie maintenant ici tout un chacun, avec pe...
cette explication est tout à fait intéressante. Est-elle sérieuse ? (je pose la question car je suis bien placé pour savoir que nous mélangeons ici les explications vraies et inventées). Je connais bien des épreuves du Jugement de Dieu, mais je ne connaissais pas celle-ci.
"l’étouffe" ne s’écrit-il pas : "les touffes" ?
Cela ouvrirait des perspectives bien différentes.
Dans plusieurs religions le croyant doit conserver une mèche de cheveux, ou une natte pour être emporté au paradis à sa mort. Le chrétien, pour sa part, pourrait trouver le paradis dans la touffe de la chrétienne ?
Saint Michel n’a-t-il pas donné à Jehanne le commandement : "va brouter les anglais hors de France" ?
S’étouffer dans la touffe de son aimée, n’est ce pas là un sort digne d’envie ?
réponse à . <inconnu> le 15/01/2007 à 09h18 : Effectivement, "chrétien" signifie maintenant ici tout un chacun, avec pe...
et si tout cela était pris dans un sens plus figaratif, celui d’étouffer un scandale, une affaire, ...L’église Catholique qui a fait preuve par le passé de pas mal d’obscurantisme était bien capable de vouloir "estouffer" les vilaines pensées du bon chrétien, Galilée paya pour le savoir!...
réponse à . chirstian le 15/01/2007 à 09h46 : "l’étouffe" ne s’écrit-il pas : "les touffes"&nbs...
J’aime bien ton explication! il m’arriva quelquefois de faillir m’étouffer à cause d’un poil de chrétienne épris de liberté... Le péché étant capital, était ce le jugement de Dieu?
réponse à . <inconnu> le 15/01/2007 à 09h20 : Les pâtisseries et autres aliments bourratifs sont certainement lég...
amadyssee, moustik, bonjour et bienvenue.
Mon God, que cela fait du bien, ce sang frais parmi nous (comme disait Dracula!).
Z’avez vu? Il y en a tous les jours, maintenant. Aaaaaaaaaaaaaahhhhh, que cela fait du bien...

Mon Godemichou adoré, sois gentil avec Moustik, il (elle?) est nouveau (nouvelle?), et apparemment pas au courant de nos us et costumes...
Moustik, tu verras avec le temps que ta question est absolument intéressante, et qu’elle a bien à voir avec l’expression du jour.
Et toc!
En effet, parce qu’il ne s’agit pas du "baudet", mais bien du "beau dais", sous lequel les Musulmans de l’époque des Croisades étouffaient les Chrétiens qu’ils capturaient, si ceux-ci étaient trop vieux ou en trop mauvais état pour être vendus comme esclaves. Et quand on relit le "Roman des Croisades" de Amin Maalouf (lecture éminemment intéressante et que je recommande à toutle monde pour voir cette partie de l’Histoire sous un jour nouveau, N.d.T.), on concoit bien évidemment que le mot Haro y trouve toute la connotation qui en fera par la suite une marque de confiture très appréciée chez nos amis helvètes. Comment, ah, c’est pas haro? Non? Ah ben, je m’a trompé, alors. Fête excuse.
Bonjour bonjour, les gosses !
Alors, bien dormi ? Bon, faut que j’vous dise : hier, j’étions point là, mais Filou_7 a vachement bien assuré son quart, à la passerelle d’Expressio. Je referme la part en thèse.
L’expression du jour, bien évidemment, vient de la Marine... 
Meuh non, je déconne ! Ah, les montecaos... que de souvenirs... c’est bon comme là-bas, dis ! Et comme la proposition de Chirstian_12, aussi, combinée à une mammagymnophilie des familles... Vous mordez le tableau, là, ou bien je demande à God la clé du local à Paint-Express I/O, pour vous croquer la scène ?
Et que dire de l’étouffe-chrétienne, dont la nature m’a si généreusement doté ? Hmmm ? On pourrait peut-être développer aussi, là, God, hein ? Hein ? Au nom de la parité !
Parce qu’hier, j’ai tout lu, ben, j’aurais voulu être là, participer, quoi... Signaler que l’érectilité des tétons n’est pas nécessairement qu’une affaire de gonzesses, hein ? Mais bon, c’était hier...
J’en étais où, moi, avec tout ça ? Ah oui, l’étouffe-chrétienne : allez, passez-nous la donc à la casserole, les matelotes... (voir cette page )
réponse à . chirstian le 15/01/2007 à 09h17 : la signification de "étouffer" est : " Faire mourir en empêcha...
pas évident qu’y faut que mort s’ensuive !
si l’expression devait être prise au sens figuré, cela voudrait dire oppresser ou asphyxier, ou, ou, de quelque façon que ce soit, et l’opression c’est pas ça qui manquait à c’tépoque, çui qui l’a inventé était le chrétien qu’on étouffait par oppression, ou le gars oppressant qui étouffait le chrétien, becoz fallait donner un nom à son oppression-torture. De nos jours, cela existe encore, vous rendez vous compte du nombre d’étouffe-? si l’expression devait êt’ mise à jour tous les certains temps dans le monde en général ou chez les individus en particulier ?? il m’arrive souvent de subir un étouffe-eureka....qui m’asphyxie, m’étrangle, m’êmpêche de m’éclater, etcoetera etcoetera et c’est le pourquoi du comment du machin qu’on appelle bol d’oxygène dont tout un chacun a b’zoin suite à de telles épreuves. Ouala !!
réponse à . eureka le 15/01/2007 à 11h18 : pas évident qu’y faut que mort s’ensuive ! si l’e...
un étouffe-eureka....qui m’asphyxie, m’étrangle, m’êmpêche de m’éclater, etcoetera etcoetera et c’est le pourquoi du comment du machin qu’on appelle bol d’oxygène dont tout un chacun a b’zoin suite à de telles épreuves
Qu’est-ce que je disais...  Bonjour, mon Eureka d’amour...
réponse à . file_au_logis le 15/01/2007 à 10h24 : amadyssee, moustik, bonjour et bienvenue. Mon God, que cela fait du bien, ce san...
ah moi j’trouve pas qu’l’a pas été gentil avé l’moustik not’ God.
c’était bien espliqué, et y a même donné des dates précises, contrairement au Pet Hache Pet qu’on sait toujours pas le comment du quand dont à propos, surtout hein qu’la clé de douze ça s’trouve é doit êt’ bloquée dans les boyaux d’un poiscaille au large de l’atlantique pisqu’elle a passé le détroit de Gibraltar la semaine dernière... hein, tu vois ?
là tu joues à l’étouffe-God mon Filouloulou!!
réponse à . <inconnu> le 15/01/2007 à 07h53 : quelqu’un saurait que veut dire HARO SUR LE BAUDET merci...
quelqu’un saurait que veut dire HARO SUR LE BAUDET merci
cette expression -popularisée par la fable de La Fontaine (les animaux malades de la peste) s’emploie pour exprimer publiquement son indignation ou sa réprobation envers quelque chose ou quelqu’un.
Donc tu pourras , en constatant que le plat qui t’est servi est un "étouffe-chrétien" , crier haro sur le baudet , en l’occurence , la cuisinière responsable du désastre.
de plus en plus de chrétiens se faisant incinérer, une loi française vient de rendre obligatoire la déclaration en Mairie de l’endroit où sont placées - ou dispersées - les cendres.
Ceci pour répondre à la question : "il est où, feu (le) chrétien ?"
réponse à . Elpepe le 15/01/2007 à 11h22 : un étouffe-eureka....qui m’asphyxie, m’étrangle, m&rsq...
Aaaahhhhhh mon ppda et pardon Mon Admirable Amiral ! mais c’que tu disais, ça a rien à voir, c’est une autre paire... et le manche qui donne un tout aut’ genre de suffoc. C’est l’air en duo si bien connu de "étouffe-moi-la-que-j’te-respire" !!
Ca c’est du bol d’oxygène pur !
réponse à . eureka le 15/01/2007 à 12h10 : Aaaahhhhhh mon ppda et pardon Mon Admirable Amiral ! mais c’que tu di...
Ca c’est du bol d’oxygène pur
du bol... du bol... faudrait voir à pas trop exagérer non plus, hein ? Une cuillérée à dessert, ça pourra le faire ?
Bon allez, moi, je grimpe sur la passerelle, c’est l’heure de ma pipe apéritive. Bon appétit, les gosses !
le couscous sans jus est un étouffe-musulman , tout comme le riz gluant est un étouffe-boudhiste

j’étouffe OH , or j’ai tout vrai ?
réponse à . chirstian le 15/01/2007 à 12h50 : le couscous sans jus est un étouffe-musulman , tout comme le riz gluant ...
la suite
Hambourger à 10 étages : étouffe-protestant
purée de pasta, chili sans carne : étouffe-catholique
rumsteak de vache : étouffe-hindouistes
caviar de sardine : étouffe-orthodoxe
saucission pur porc: étouffe-juif
réponse à . <inconnu> le 15/01/2007 à 09h20 : Les pâtisseries et autres aliments bourratifs sont certainement lég...
Bienvenue Amadyssee et bonjour. J’ai sous les yeux un livre de Robert Bouvier :
Le parler marseillais Gàrri : terme de tendresse et d’affection, signifiant rat.
Estouffe-garri (le a sans accent) - Equivalent du français : étouffe-belle-mère, francisé à partir de estoufa et garri : rat. Pourquoi deux mots ayant la même signification ne s’écrivent-ils pas de la même façon ???
La belle-mère précitée n’est pas celle de Mme God qui fait de si bon montecaos.
réponse à . cotentine le 15/01/2007 à 01h01 : bof ! il y a d’autres "étouffe-chrétien" ... quand on n...
Dans mon jeune temps ... les "chrétiens" d’une certaine classe sociale, disaient "étouffe-bougre". Je vous laisse vous documenter sur les "bogomiles" ou "bougres".
A la même époque, porter des chaussures à la semelle trouée par l’usure se disait "marcher sur le chrétien". Le chanteur Zachary Richard dit "marcher le plancher". On disait aussi "être à côté de ses pompes", cette expression a complètement changé de sens en cinquante ans.
méquesquysepassetildonc ??? ah c’est la sieste
Menu du jour d’hui : étouffe-expressionautes !!
réponse à . SyntaxTerror le 15/01/2007 à 14h11 : Dans mon jeune temps ... les "chrétiens" d’une certaine classe soci...
Zachary Richard?!
Tu lis et entends cajun, toi?
Ehhhhh, super!!!
réponse à . eureka le 15/01/2007 à 15h43 : méquesquysepassetildonc ??? ah c’est la sieste Menu du jour d...
Bah ! Il se passe que le sujet du jour, il est imbuvable, mon Eureka d’amour.
God, il nous donne un os à ronger (tiens, encore une expression, ça, hmmm ? Je vais mettre un appel à God, en dessous, parce que j’ai la flemme d’utiliser son machin qu’il a prévu pour), et, pendant ce temps-là, il te vous bricole l’éditeur de partoche avé la clé de 12, tranquille peinard, pas emmerdé, le bougre.
Ah, mais c’est qu’il est cool, le God ! Il nous regarde par en-dessus, tous (et toutes aussi, mais elles, plutôt par en-dessous), comment qu’on merde bien, avec ses expressions à la mords-moi le neurone, à enculer les mouches qui rentrent dès qu’y’en a un qui laisse la porte ouverte.
Tiens, pisque c’est comme ça, moi, je m’en vais vous conter une historiette, ça vous distraira du sujet du jour, que, depuis trois mois que j’ai ma carte au Parti Godesque, j’avais encore jamais vu aussi chiant, comme sujet, à causer autour, broder dessus, tout ça... Et pourtant, hein ? C’est pas les orfèvres qui manquent, au Parti, hein, God ? Hein ? Hein ?.
Figurez-vous que, au cours d’un de mes multiples retours de Corse vers Toulon entre aminches, escale au mouillage du Grand Langoustier, à l’extrême Ouest de Porquerolles, histoire de déjeuner tous tranquilles à l’ancre.
Et là, un goéland mariolle vient se poser sur le moteur hors-bord de l’annexe, fixé sur sa chaise, dans le balcon arrière, dès qu’on sort les cacahuètes pour l’apéro. Un habitué, visiblement. Et gourmet, avec ça...
Bon, nous, on s’installe dans le cockpit, on étale les verres, les bouteilles, la kémia(1). Et notre volatile qui lorgne sur les amuse-gueule, le cuistre. Alors moi, vous pensez bien, hein ? Ami des bêtes et des femmes (je déconne ! -précision pour les chatouilleuses), je lui tends un morceau de ma rondelle de saucisson, coupée avec les dents : il hésite à peine, et Gloub ! Bon, je lui en refile une part, de ma part de saucisson, à chaque rondelle. Gloub ! Gloub ! Gloub !
Que n’ensuite, je passe aux filets d’anchois roulés sur câpre. Subodorant que la câpre ne serait pas de son goût, je lui coupe de mes incisives un bout de filet de poissecaille. Gloub ! Donc, à chaque filet, un bout pour le Jonathan des faubourgs. Et gloub ! Gloub ! Gloub...
Qu’à la fin de l’apéro, les deux oiseaux étaient aussi pleins l’un que l’autre, vous pensez bien, ma bonne dame. Et que donc, moi, je propose une demi-cacahuète à Jonathan. Lequel, poussant alors des cris d’orfraie (ce qui, vous en conviendrez, mesdames et messieurs, est un comble, pour un goéland), me lance :
"Garde-le, ton étouffe-Chrétien !"

MORALITÉ :
Faites du bien à Jonathan, il vous chiera sur le cabestan.

D’ailleurs, notre apéro terminé, le commensal volatile s’empressa d’aller rejoindre le bord d’un voilier qui arrivait au mouillage (il était vraiment habitué, cet oiseau, aux mœurs terriennes), en nous laissant son guano en souvenir.

Comment, God ? Ce n’est pas le sujet du jour ? Non, certes. Mais c’est ça AUSSI, la Marine ! 
GOD, LIS ÇA, LÀ-HAUT, Y’A UN MESSAGE CODÉ POUR TOI CACHÉ DEDANS...

(1) pour ceux de là-bas, pas besoin de traduction. Pour les Belges, Bretons, Normands et autres pauvres hères (je rigole ! -précision pour les chatouilleux), vous pouvez vous rendre à cette page pour de plus amples renseignements.
réponse à . Elpepe le 15/01/2007 à 17h27 : Bah ! Il se passe que le sujet du jour, il est imbuvable, mon Eureka d&rsqu...
JE SAIS PAS LIRE
par contre moi je sais, et j’ai compris  ! nanananananana

@ ppda tu vois juste ce que ne sait pas lire Ze GodMan
alors là t’es le roi du morse en toutes lettres ! haha
J’en étais sûr ! J’en étais sûr !
Bon, et à part ça, ça avance, God ? On va bientôt pouvoir placer nos si bémol sur la portée de Dodièze ? N’oublie pas de souder la clé de sol, mais pas celle de 12, hein ? Ma symphonie pastorale printanière bucolique frénétique, est presque terminée. L’allegro ma non troppo, troisième mouvement, sera l’hymne d’Expressio, dans les défilés olympiques, je propose...
Allez, en attendant, bonne nuit, ô mon God Facom les autres...
réponse à . Elpepe le 15/01/2007 à 17h27 : Bah ! Il se passe que le sujet du jour, il est imbuvable, mon Eureka d&rsqu...
hé ppda, l’étouffe-expressioclube, était donc de bon aloi
quand t’étouffes tu peux pù rien dire, tu comprends, donc tu demandes rien, et là le Maestro y est tranquille ... C’EST ETUDIE POUR !!!
réponse à . chirstian le 15/01/2007 à 09h28 : cette explication est tout à fait intéressante. Est-elle sé...
Racontée de façon plaisante peut-êre, mais authentique. Si tu ne le crois pas, mes seconds sont à la disposition des tiens, je demanderai que la rencontre ait lieu à 9 heures sur l’esplanade de la bibliothèque de François, et le choix des sources sera pour moi.
réponse à . eureka le 15/01/2007 à 18h18 : hé ppda, l’étouffe-expressioclube, était donc de bon ...
Ah, je vois que tu as découvert le poteau rose... Bon, ben, viens, mon Eureka, on a trouvé un chouette programme, nous deux, pendant que Chirstian se goinfre de pain d’orge avec Hermes... 
réponse à . <inconnu> le 15/01/2007 à 18h29 : Racontée de façon plaisante peut-êre, mais authentique. Si t...
pas de raison d’en douter , mais je ne connaissais pas, et "techniquement" je situe moins bien cette ordalie que le supplice de l’eau (pour lequel on peut utiliser un entonnoir) ou d’autres ... Dans un film de Paul Newman (Luke la main froide, ou quelque chose comme ça, il gagne un pari de manger 50 oeufs durs - ou peut être même plus, j’ai un doute, mais de toutes façons, je n’ai déjà plus faim !)...

God , il me semble que si cette source est avérée (pardon du "si", Hermes !) elle constitue une explication intéressante de l’expression , du moins pour le choix du mot "chrétien" , qu’en dis-tu ?
réponse à . chirstian le 15/01/2007 à 19h05 : pas de raison d’en douter , mais je ne connaissais pas, et "techniquement"...
J’approuve totalement !
Alors tu vas au rendez-vous (t’es pas loin, toi), tu zyeutes les sources et tu confirmes.
Connaissant ton souci de précision (ya pas trop de mouches en ce moment  ), avec deux avis concordants de tels érudits, on pourra prendre ça pour avéré.
réponse à . God le 15/01/2007 à 19h16 : J’approuve totalement ! Alors tu vas au rendez-vous (t’es pas l...
les mouches, étouffées, sont pas là, le chat qu’a tout fait, danse..
réponse à . God le 15/01/2007 à 19h16 : J’approuve totalement ! Alors tu vas au rendez-vous (t’es pas l...
Avéré, avéré... Ne nous préparerais-tu pas un coup de Jarnac, des fois ? Hmmm ?
eh ? tout le monde dort ? Vous avez gouté la recette de la belle mère de God ? Ma Doué !!! Voilà comment une expression peut vous rester en travers de la gorge....avec ou sans soutien...!
réponse à . <inconnu> le 15/01/2007 à 21h27 : eh ? tout le monde dort ? Vous avez gouté la recette de la bell...
Bonsoir anemot, t’as du bouffer un étouffe-chrétien pour confondre, c’est sa maternelle à God, pas sa belle-doche !!
réponse à . eureka le 15/01/2007 à 22h13 : Bonsoir anemot, t’as du bouffer un étouffe-chrétien pour con...
Bien vu, Eureka ! Je vois qu’il y en a quand même qui suivent, même à 22:13 !

Puisqu’on est dans les beldoches, je rappelle aussi qu’un étouffe-chrétien peut également s’appeler un étouffe-belle-mère.
Résumé des épisodes précédents :
Alors qu’il était au creux de la vague, elle s’est amarrée à couple et lui a proposé de boire un canon. Elle tombait pile poil. La critique est aisée, mais l’art est difficile… Cependant, elle en connaissait un rayon et a fini par avoir barre sur lui. Alors qu’il était au creux de la vague, elle l’a secoué comme un prunier parce qu’il tentait d’avaler un étouffe-chrétien. Grosso modo, maintenant qu’il a le ventre mou, il voit les choses par le petit bout de la lorgnette.
Dans le genre étouffe-chrétien, nous on a le boding, qui est pas mal non plus …
réponse à . God le 15/01/2007 à 22h35 : Bien vu, Eureka ! Je vois qu’il y en a quand même qui suivent, ...
Bien vu, Eureka
[slurp] Et je dirais même plus : bien vu, Eureka [/slurp]. Et Jonayla qu’arrive, là, toute fraîche... La chérie... On voit bien qu’elle ne s’est pas cogné ton étouffe-chrétien toute la sainte journée, hé ?
Allez, bonne nuit, les gosses. Car ce n’est sûrement pas maintenant que God va valider l’assertion fallacieuse des deux érudits du pain d’orge du jour, moi je dis. J’ai musardé un peu, dans mon coin, pour creuser le blot : j’ai trouvé ouallou sur la toile à ce sujet. Quitter Expressio sur un si grand mystère m’étant proprement insupportable (de la Loi), je n’aurai de cesse que soit acceptée, ou écartée, l’hypothèse chrétienne de la source. Et lycée de Versailles, bien entendu. Parce que, nos origines marines, aux uns et aux autres, hein, elles sont claires, nettes et sans bavure, elles !
Les mains sur les couvertures, les gosses ! Pépé prend son quart de nuit.
réponse à . <inconnu> le 15/01/2007 à 13h21 : Bienvenue Amadyssee et bonjour. J’ai sous les yeux un livre de Robert Bouv...
hé, Claudine, tu n’as rien compris ! la belle-mère de la femme de God ... hé oui, c’est sa maman, à lui ! ... qui fait de si bons montecaos

zut, j’avais pas tout lu, y’a une petite futée qui a aussi découvert l’incongruité de l’erreur !
Bravo Eureka ... mais je n’étais pas là ... sinon je t’aurais coiffée au poteau *
* et ça c’est un expression traitée ? j’y vais voir !
depuis 2 ans, j’en ai trouvé bien d’autres "étouffe-chrétiens"
quand on se met au régime ... les légumes, ça passe tout seul, mais certains autres mets, sans beurre, sans sauce ... c’est vrai qu’après 2 bouchées, on n’a plus envie de manger (mais hélas, ça ne coupe pas vraiment la faim !) 
On n’a toujours pas résolu le mystère du pain d’orge censé ne pas étouffer les enfants normalement constitués et de bonnes mœurs de la Fille aînée de l’Eglise ! N’y aurait-il que des mécréants sur ce merrrveilleux site ?

God, tu ne devrais pas jeter l’opprobre sur les délicieux montecaos ! les rousquilles et même certains quatre-quarts étouffent tout autant sans laisser dans la bouche la saveur de la cannelle et les souvenirs d’enfance. Personne n’évoque les puddings : quelle qu’en soit la recette, c’est un étouffe-tout le monde !
réponse à . momolala le 07/03/2009 à 07h53 : On n’a toujours pas résolu le mystère du pain d’orge c...
Personne n’évoque les puddings : quelle qu’en soit la recette, c’est un étouffe-tout le monde !
Si,si, Jonayla en 45. Le boding ou pudding est bien un étouffe-chrétien mais tellement bon. Chacun y allant de sa recette, y mettant de la canelle, de la cassonade, ou de la confiture. Pain rassis ou biscottes, tout fait farine au moulin. En voilà du recyclage et du non-gaspi.
A manger par petit bout sous peine de s’étouffer. 

Bonjour à tous ceux et celles que je ne connais pas et qui n’interviennent plus ou peu. Et bienvenue à tous les nouveaux et nouvelles que je n’ai pas encore salués.
ETERNITE
En parlant de l’étouffe-chrétien, deux, trois,
Je pense à l’auteur Chrétien de Troyes.
Allez savoir pourquoi.

ACTUALITE
Z’avez entendu: il y a eu cette nuit un accord entre la BNP-Paris Bas et FORTIS.
Non, cela ne s’appellera pas BNP-Paris Bas-Fortis, mais plutôt
BNP-Spasiba-Sortis
réponse à . tytoalba le 07/03/2009 à 09h07 : Personne n’évoque les puddings : quelle qu’en soit la re...
J’avais lu ce mot "boding" mais je n’en avais pas saisi le sens "plein la bouche". Pain rassis, raisins secs, fruits confits, ... mes enfants aimaient beaucoup.
AH NON, NON, NON ET MILLE FOIS NON !!!!!!!.....je m’insurge, je revendique, je conteste, je hurle, je désapprouve : je ne me considère pas comme chrétien !!!!!.....grâce à dieu je suis athée et je refuse la bénédiction de toutes les religions quelle qu’en soit la confession......je suis un libre penseur et j’interdis à quiconque de me coller d’office une étiquette religieuse qu’elle soit chrétienne,judaïque musulmane ou autre.....je suis un animal comme tous les humains qui ne sont que des vertébrés-vivipares-mamaliens-a sang chaud qui allaitent leurs petits au même titre que le rat ou le bouquetin des Alpes.
De quel droit l’Humain avec toute cette fatuité qui le caractérise se croit il au dessus de l’animal.....Réfléchissez un peu que DIABLE, connaissez vous l’un de ceux que nous appellons honteusement "nos frères inférieurs" capable de faire la guerre ou tuer par plaisir ?
Nous finirons tous en volatiles mes frères...en faucons......après en avoir été de vrais !
réponse à . BOUBA le 07/03/2009 à 11h21 : AH NON, NON, NON ET MILLE FOIS NON !!!!!!!.....je m’insurge, je reven...
capable de faire la guerre ou tuer par plaisir
capable de faire la guerre et de tuer, certes : toutes les espèces marquent leur territoire et se montrent sans pitié pour ceux qui voudraient y mettre une patte. Et à l’intérieur même de la famille le mâle dominant n’hésite pas un seul instant à se débarrasser d’un rival potentiel pour asseoir sa dictature. Et c’est tout aussi vrai chez les insectes que chez les mammifères...
Maintenant, si la question est : l’animal connaît-il le plaisir - et notamment lorsqu’il tue, la réponse est aussi : oui ! Viens voir ma chatte attraper un oiseau, et regarde la jouer avec lui : tu ne pourras pas dire qu’elle ne prend pas son pied ! Et crois moi, elle n’a absolument pas faim : c’est le plaisir de la chasse, de la victoire, et clairement : c’est du sadisme à l’état pur !
l’origine de l’expression est romaine : les lions trouvaient les chrétiens étouffants et refusaient de les bouffer. Mais on les y obligeait , et pendant des années, des lions martyres ont été jetés aux chrétiens.
Comme le dit Syntax_Terror plus haut, chez moi aussi, on dit étouffe-bougre. Cela a l’avantage de concerner tout le monde, sans se cacher derrière l’église. Car lorsque la chose non encore avalée (pâtisserie ou autre...) a une consistance difficile, cela ne concerne-t-il pas tous les individus?
Quant au goût, s’il est bon, on dit qu’il a un "goût de reviens-z-y! 
réponse à . eureka le 15/01/2007 à 13h20 : la suite Hambourger à 10 étages : étouffe-protestant ...
un étouffe protestant c’était ce gateau genre pudding anglais qu’il fallait honorer en fin de repas...ou le pain perdu plus économique.
Heureusement qu’il y avait la sortie hygiénique obligatoire avec les tantes dévouées qui marchaient à grands pas en chantant des cantiques pour faire passer le repas.
réponse à . horizondelle le 07/03/2009 à 11h50 : Comme le dit Syntax_Terror plus haut, chez moi aussi, on dit étouffe-boug...
"étouffe-bougre"...pffffffffff!!  !
On dit: "couffle-bougre" !
T’es pas trop du pays toi...
Couffle...
comme un beignet: 

mais aujourd’hui je suis couffle de bonheur:
bises
réponse à . chirstian le 07/03/2009 à 11h41 : capable de faire la guerre ou tuer par plaisir capable de faire la guerre et d...
Diantre, palsambleu, saperlipopette, cornegidouille, foutredieu et autres jurons Brassensistes......les vieux poncifs ressurgissent !!....le zanimo qui défend son territoire et le greffier qui fait joujou sadiquement avec le pitit zoziau.....gnark ! gnark ! gnark !.....
réponse à . BOUBA le 07/03/2009 à 11h21 : AH NON, NON, NON ET MILLE FOIS NON !!!!!!!.....je m’insurge, je reven...
Réfléchissez un peu
Rien à voir avec la religion, la libre pensée, l’athéisme, et tout le toutim.
Permet-moi de te renvoyer l’asenceur: la différence entre les humains et tout le reste de ce qui se trouve dans la nature, à savoir, le règne animal (en dehors du genre humain), le règne végétal, le règne minéral, et tous les autres règnes possibles et imaginables (en dehors des règnes humains), c’est LE CHOIX, le LIBRE ARBITRE!
Tu sembles l’ignorer, cher Boubacar. Ce choix, ce libre arbitre peut être dans certains cas aliénés, c’est vrai, mais uniquement par d’autres humains...
Quant à ta question sur les animaux capaables de faire la guerre... Christian y a déjà répondu... C’est vraiment mal connaître le règne animal, que de poser ce genre de question. Voyons voir: n’y a-t-il pas de guerrières/soldats parmi les fourmis, parmi les termites, as-tu déjà vu comme les scarabées sont cuirassés? Et les animaux vivant en bandes et en meutes, les prédateurs - aussi les solitaires - etc...
Et les plantes. N’as-tu jamais entendu parler des plantes dites envahissantes, comme par exemple les "mauvaises herbes", qui étouffent les pelouses, les plants de menthe qui étouffent les autres plantes arômatiques autour d’elles, et bien d’autres encore...
Vérifie, s’il-te-plaît: je crois que tu tiens la lorgnette par le petit bout...
réponse à . BOUBA le 07/03/2009 à 12h33 : Diantre, palsambleu, saperlipopette, cornegidouille, foutredieu et autres jurons...
Il est plus facile de railler que d’accepter le débat, n’est-ce-pas...
C’est ton choix. permet-moi de choisir de ne pas être d’accord avec ce genre de réaction. Elle rabat le genre humain, qui n’a pas besoin de cela...
réponse à . horizondelle le 07/03/2009 à 11h50 : Comme le dit Syntax_Terror plus haut, chez moi aussi, on dit étouffe-boug...
Bougres ou bogomiles étaient les noms qui désignaient autrefois les homosexuels, condamnés par l’Egliise pour leurs "mauvaises moeurs". Le mot bougre a pris un sens plus général aujourd’hui, mais c’est je crois à ce sens-là que fait allusion l’amionaute Syntax.
réponse à . file_au_logis le 07/03/2009 à 12h43 : Il est plus facile de railler que d’accepter le débat, n’est-...
Ne t’embile donc pas pour ce qui n’est sans doute qu’un malentendu mon Filo. Boubacar a réagi à propos du mot "chrétien" sans doute parce qu’il n’a pas lu tout ce qui précède, ou par rapport à la proposition de God qui oppose les "chrétiens" qui seraient le genre humain au genre animal. Je pense que plus que de "béatifier" le monde animal il souhaite rappeler que nous en faisons simplement partie, et que, n’en déplaise aux amateurs de normalité et de bonnes moeurs (qui désignaient les chrétiens par rapport au reste de l’humanité), nous ne sommes pas meilleurs que ses membres. Notre libre arbitre (que Fred Vargas appelle L.A. dans "La critique de l’anxiété pure", un petit bijou à mon goût) ne saurait être qu’une circonstance aggravante dans l’exercice de certaines des activités humaines, acceptables chez les animaux que tu décris.
réponse à . file_au_logis le 07/03/2009 à 12h40 : Réfléchissez un peuRien à voir avec la religion, la libre p...
Ah bon et t’as déjà vu des scarabées armés de kalachnikov ? des fourmis guerrières ailées lachant des bombes à fragmentation sur les termites ?.......les zanimo se battent, tuent, chassent mais avec les armes que mère nature a mis à leur disposition et non avec des joujoux ( hibou,chou,caillou,pou,genou)......
réponse à . file_au_logis le 07/03/2009 à 12h40 : Réfléchissez un peuRien à voir avec la religion, la libre p...
n’empêche que je refuse d’être catalogué comme chrétien..et toc !
réponse à . momolala le 07/03/2009 à 13h04 : Bougres ou bogomiles étaient les noms qui désignaient autrefois le...
Je ne connaissais pas "bougre" dans ce sens-là, mais dans ce cas, il y aurait de nouveau une notion de "sectarisme". Pourtant, lorsque j’entends "ce cake est bon, mais un peu étouffe-bougre", je comprends seulement qu’il est un peu, heu..., encombrant dans la bouche. 


Je vois une fois de plus que fais référence à Fred Vargas; comme je suis d’accord avec toi!!! Moi aussi, je l’adore 
réponse à . BOUBA le 07/03/2009 à 14h29 : n’empêche que je refuse d’être catalogué comme ch...
A toi et à Filo, faites bien attention, à force des tous faits, de ne pas vous faire traiter de crétins.:&rsquo)
un chré-tiens vaut mieux que deux tu l’auras : l’un étouffe et l’autre pas !
réponse à . BOUBA le 07/03/2009 à 14h29 : n’empêche que je refuse d’être catalogué comme ch...
Ca, c’est ton choix et ton droit le plus strict, et je ne me permettrais jamais et en aucun cas, ni de le critiquer (positif ou négatif, comme les [l]ions). Et tac!
réponse à . BOUBA le 07/03/2009 à 14h28 : Ah bon et t’as déjà vu des scarabées armés de ...
Là, tu as entièrement (enfin presque) raison. Certaines races ont cependant développé des tactiques, des méthodes et même des outils (voire même des armes).
Ce qu le genre humain fait de son inteligence (qu’il a développée aussi, d’ailleurs) n’est certainement pas un signe ... d’intelligence, sinon d’intelligence avec la connerie, la bêtise et la méchanceté. Pour ne citer que ces caractéristiques-là...

Brisons là, puisque nous somme d’accord (enfin presque...) 
réponse à . BOUBA le 07/03/2009 à 14h28 : Ah bon et t’as déjà vu des scarabées armés de ...
Eeeeeh, t’as oublié DEUX mots dans ta lsite:
bijou et chabichou...  
réponse à . chirstian le 07/03/2009 à 16h40 : un chré-tiens vaut mieux que deux tu l’auras : l’un &eac...
Joli ! dirait Jon’
réponse à . file_au_logis le 07/03/2009 à 17h04 : Là, tu as entièrement (enfin presque) raison. Certaines races ont ...
Là je suis d’accord avec toi......bizzzzzz
réponse à . file_au_logis le 07/03/2009 à 17h06 : Eeeeeh, t’as oublié DEUX mots dans ta lsite: bijou et chabichou... ...
Aoh sorry.....
Bonjour mes amis aminautes :))) Quelqun peut-il m’expliquer qu’est-ce que signifie l’expression "crépir l’interlocuteur". Je ne l’ai pas trouvé dans les dictionnaires. Je vous saurais gré de vos réponses. Merci beaucoup d’avance :)
réponse à . russe_mignonne le 09/03/2009 à 13h58 : Bonjour mes amis aminautes :))) Quelqun peut-il m’expliquer qu’...
Bonjour russe_mignonne,il arrive en parlant de faire ce que l’on appelle des postillons ( envoyer des petites gouttes de salive vers la personne en face de nous) on dit aussi que les postillons sont les intempéries de la conversation.
Alors imagine, tu as de la nourriture en bouche ,en l’occurence ici des biscuits,tu parles et bien tu risques fort d’envoyer des miettes de biscuit sur la personne qui se trouve en face de toi,qui s’en trouvera donc le visage crépi. 
Voilà j’espère avoir pu éclairer un peu ta lanterne. 
Bienvenue parmi nous,et bonne journée.

ps;crépir la façade d’une maison, c’est y poser un ciment non lissé.
réponse à . louisann le 10/03/2009 à 11h05 : Bonjour russe_mignonne,il arrive en parlant de faire ce que l’on appelle d...
Merci beaucoup louisann pour ta réponse si explcative. Maintenant je vois :))) C’est dommage qi’il n’y a pas de cette expression dans les dictionnaires français, il faut y ajouter. Et les "postillons sont les intempéries de la conversation" super belle expression. Magnifique le français 
Chez nous, on disait aussi chasse-cousin ou bourre-coquin (je laisse les pro développer...)
réponse à . russe_mignonne le 11/03/2009 à 09h22 : Merci beaucoup louisann pour ta réponse si explcative. Maintenant je vois...
Bonjour à tous!

Je vois que nous sommes tous atteints des mêmes mots incurables ici!!!

Bien. Nous a été donnée une explication sur l’étouffe-chrétien, mais je suis sûr que nous allons avoir beaucoup de mal pour se pencher sur l’étouffe-chrétienne... même avec un service à thé.

~~~~

Autrement, toutes mes félicitations à Russe Mignonne, quelle maîtrise du français!!

Moi je ne connaissais pas le mot, vous avez posé la question avant moi, merci. :)

Tiens, petite devinette franco-russe:
Cyrus n’est pas un grand personnage Perse, c’est ton frère. Savez-vous pourquoi?

Cyrus, c’est six slaves
S’y s’lave, c’est qu’y s’nettoie
Si c’n’est toi, c’est donc ton frère

:)
Il faut lire le délire la rubrique "Ailleurs" :
Ailleurs

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale

Tunisie ar Pé dala s'mouhl J'y pige que dalle


Anagramme
Chrétienne touffue
Il n'y a pas de chrétien chez Georges, pas plus que de musulman ou de juif, lui ne voulait étouffer personne.........
Il a dit être persuadé de la non existence de dieu pourtant lui, l'anticlérical fanatique était prêt à défendre le curé qui dit La messe au pendu et dieu est omniprésent dans son oeuvre........
Il n'aimait pas les flics, il en bouffait à tous les râteliers............

En réponse à ceux qui le taxaient de "chrétien sans le savoir", il a écrit la chanson assassine Tempête dans un bénitier.

Laissons-lui ses contradictions et ses idées, sans essayer de les récupérer, et constatons tout simplement que les valeurs que ses textes véhiculent sont simplement des valeurs d'humanité.........Et nous en avons bien besoin dans ce monde de folie .............

On se revoit au café pour causer de tout ça ?

Ad'taleur.......
réponse à . BOUBA le 25/01/2015 à 03h03 : Il n'y a pas de chrétien chez Georges, pas plus que de musulman ou d...
... bien dit !
En janvier 2002, un terroriste du Front de Libération des Bretzels a tenté une opération suicide en s'enfonçant délibérément dans la gorge du Président Bush. Privé d'air, celui-ci perdit connaissance. Il n'est pas certain que son cerveau, privé d'oxygène, n'ait pas subi des lésions permanentes.
Il s'en est fallu d'un bretzel pour que la guerre d'Irak n'ait pas eu lieu.
réponse à . BOUBA le 25/01/2015 à 03h03 : Il n'y a pas de chrétien chez Georges, pas plus que de musulman ou d...

"Mécréant"... il l'affirme.
"Mécréant repenti"... il l'écrit :

Et depuis ces péripéties,
Moi qui suis athée, Dieu merci!
Je vais parfois ouïr un bout
De la messe à ce marabout.
Il faudrait voir ce petit air
Quand, entre le Pater Noster
Et le Je vous salue Marie,
D'un œil complice, il me sourit.


Il se dit athée... et pourtant ses références religieuses sont fréquentes dans ses chansons : La légende de la nonne, La Religieuse "Et les enfants de chœur font tinter leur sonnette...", La Marguerite, "Notre père qui j'espère êtes aux cieux...", etc.

Une preuve encore ? Celle-ci, tellement souriante !

Le ciel en soit loué, je vis en bonne entente
Avec le père Duval, la calotte chantante
Lui le catéchumène, et moi, l'énergumène
Il me laisse dire merde, je lui laisse dire amen
En accord avec lui, dois-je écrire dans la presse
Qu'un soir je l'ai surpris aux genoux de ma maîtresse
Chantant la mélopée d'une voix qui susurre
Tandis qu'elle lui cherchait des poux dans la tonsure ?
Trompettes de la renommée, vous êtes bien mal embouchées !


À tout bientôt pour le caf'-thé ! Je n'apporterai pas d'étouffe-chrétien mais quelques croissants !

Tu seras là Slepi ? 
À force de bouffer du curé, il avait failli s'étouffer. Une bigote – bonne chrétienne et vieille grenouille de bénitier – avait réprimé un sourire, étouffer quelques soupirs, puis s'était empressée d'étouffer les bruits qui commençaient à courir...
... Prévert avait aussi des accointances d'étouffe-curé avec Brassens... et Bouba...

Notre Père qui êtes aux cieux
Restez-y
Sur le moment j'ai cru qu'ils allaient nous refaire le coup de l'Immaculée Conception mais non, le père biologique est déterminé.......ouf !

Aujourd'hui petit café Colombien de la région d'Ikal. Cette région montagneuse couverte de plantations où le café domine Ikal....
réponse à . ipels le 25/01/2015 à 06h01 : ... Prévert avait aussi des accointances d'étouffe-curé...
Là je confuse !.........des accointances avec Prévert et Brassens

Rien que ça ?.........
Savez vous ce qu'est un "gari" en Provence ?...........c'est un rat.

Et chez nous, un "étouffe chrétien" est un "estouffe gari" car ce petit mammifère tant redouté a la réputation de tout dévorer, donc quelque chose dont il ne viendrait pas à bout sera dur à avaler.

Gari peut avoir aussi une connotation affectueuse. A un enfant on dira "moun pitchoun gari" (mon petit rat)......
réponse à . ergosum le 25/01/2015 à 04h49 : En janvier 2002, un terroriste du Front de Libération des Bretzels a tent...
Ah mais là on parle d'étouffe crétin.......
Définition
étouffe-chrétien: c'est cake chose qu'on a du mal à avaler.
Le pianiste: - Je ne peux plus jouer, la petite pièce de bois qui sert à étouffer les sons, s'est brisée...
le chef d'orchestre: - et tout foire !
le pianiste: - c'est ça: étouffoir...
À l'école
Le directeur: - Je ne supporte pas la poussière de tes craies, ça me prend à la gorge, et ça m'étouffe...
l'instituteur: - étouffe-chrétien ?
le directeur: - non, ce qui m'étouffe, c'est les craies tiennes !
@ laféepolaire
- Ces quintes de toux m'empêchent de respirer...t'as un remède pour les toux fée ?
- hélas non, je ne sais comment l'étouffer...
- Alors, tu as brûlé toute la broussaille, et surtout, tu as bien éteint le feu ?
- oui, j'ai tout fait !
- tu étouffais à cause de la fumée, va...
- ??
- Salut ! tiens je rentre du zoo...
- ah, et je sais que tu adores les cervidés...
- oui, j'ai vu toute biche et tout faon...
- oh, les pauvres !
- ??
réponse à . joseta le 25/01/2015 à 07h24 : Le pianiste: - Je ne peux plus jouer, la petite pièce de bois qui sert &a...
Et pourtant, j'ai tout fait pour le réparer.
Sorry, je viens seulement de voir ton #97. 
réponse à . Mintaka le 25/01/2015 à 08h52 : Et pourtant, j'ai tout fait pour le réparer. Sorry, je viens seulement de...
Les grands esprits, etc.
Bon, je vais chez les Desgrand... chez ma fille.
À +
réponse à . joseta le 25/01/2015 à 09h19 : Les grands esprits, etc. Bon, je vais chez les Desgrand... chez ma fille. &Agra...
Bon dimanche en famille.........
réponse à . BOUBA le 25/01/2015 à 06h37 : Savez vous ce qu'est un "gari" en Provence ?...........c'est un r...
Dommage que l'intervenant 10 sois devenu inconnu.
Lui prétend que "gari" veut dire "gars" et "garri" désigne le rat.
On n'aura jamais le fin mot de l'histoire.
réponse à . SyntaxTerror le 25/01/2015 à 09h56 : Dommage que l'intervenant 10 sois devenu inconnu. Lui prétend que &q...
Il s'agit sans doute de Garrigue Coupeur (qui récoltait l'auberge-inn).
réponse à . God le 15/01/2007 à 08h53 : Etymologiquement vrai, mais les trois orthographes montecaos, montecados et mant...
Ça me fait penser à ces petits gâteaux qu'on se fait offrir à la fin du mois de ramadan. La voisine du quatrième nous a dit que le secret est de tamiser la farine et d'utiliser du sucre glace ou de pilonner le sucre cristallisé. Ne surtout pas mettre d'eau dans la pâte. Ça fait beaucoup de secrets, finalement.
C'est délicieux, mais ça part en poudre si on le serre trop fort.
réponse à . SyntaxTerror le 25/01/2015 à 09h56 : Dommage que l'intervenant 10 sois devenu inconnu. Lui prétend que &q...
Savez vous que l'on peut s'ettouffer avec une hostile qui passe à la déglutition par " le trou du dimanche ! " . C'est donc bel et bien étouffe-chrétien .
Wouaf ! Wouaf !
Bonne journée
réponse à . SyntaxTerror le 25/01/2015 à 09h56 : Dommage que l'intervenant 10 sois devenu inconnu. Lui prétend que &q...
Hé ben renseignement pris l'inconnu du # 10 aurait raison

Bouba collé samedi 2h00............
réponse à . fenche le 25/01/2015 à 10h43 : Savez vous que l'on peut s'ettouffer avec une hostile qui passe &agrav...
une hostile

Ô gari ( avec un R ) tu voulais pas parler de l'ostie des fois ?
S'il met son casque il étouffe Chrétien

Allez, je vous laisse, on part au resto tous en famille, c'est l'anniversaire de ma soeur.........

Bon anniversaire, ma soeur !

Et pas d'étouffe chrétien à la la bastide des moines.......
réponse à . BOUBA le 25/01/2015 à 10h53 : une hostile Ô gari ( avec un R ) tu voulais pas parler de l'ostie des...
Tabarnak !
Si les hosties deviennent hostiles, il faudra tenir un concile à Ostie .
réponse à . BOUBA le 25/01/2015 à 10h53 : une hostile Ô gari ( avec un R ) tu voulais pas parler de l'ostie des...
C'est un lapsus révélateur. 
les montecaos (ou montecados ou mantecados), petits gâteaux excellentissimes mais très friables,
Donc les montecaos, c'est frites, c'est pour ça qu'ils sont délicieux.
réponse à . SyntaxTerror le 25/01/2015 à 11h11 : Tabarnak ! Si les hosties deviennent hostiles, il faudra tenir un concile &...
Euh.. s'cuse-moi... me suis trompée d'étage... C'est chez fenche que je voulais sonner.
réponse à . fenche le 25/01/2015 à 10h43 : Savez vous que l'on peut s'ettouffer avec une hostile qui passe &agrav...

L'as-tu fait exprès ?
Volontaire ou non, je l'aime bien ton image : un/une étouffe-hostile... reflet des malfaisants qui nous pompent l'air, des "diseux" de méchancetés balancées pour leur seul plaisir, des émetteurs de connbêtises affirmées avec tant d'assurance - et sans doute de certitude ! - qu'on en reste sans voix, babas, comme si l'air nous manquait...

Oui, je l'aime bien ton "étouffe-hostile". S'il te plaît, ne le corrige pas ; pose-le là, sur la pile des jolis mots qui traînent ici, inventions spontanées... ou néologismes réfléchis que Syntax n'aime guère.

Et si ça ne t'ennuie pas, donne-nous aujourd'hui et demain... le droit de l'utiliser. On te promet d'en prendre soin, de ne pas le corner.
réponse à . BOUBA le 25/01/2015 à 10h58 : S'il met son casque il étouffe Chrétien Allez, je vous laiss...
S'il met son casque il étouffe Chrétien
Mais s'il ne le met pas, quand il va saluer le Prince des Mouches, la-haut, sur son astricule, les salamalecs risquent fort d'être écourtés...
♫♪♫♪♪Étouffe-chrétien, l'heure est exceptionnelle :
Le p'tit gâteau est descendu en nous...
La voix est libre, la glotte directionnelle
Plus rien n'oblige à nous mettre à genoux. ♫♪♫♪♪

S'cusez-moi, M'sieur Adolphe Adam...

réponse à . DiwanC le 25/01/2015 à 13h45 : ♫♪♫♪♪Étouffe-chrétien, l'heure est exceptionnelle :...
Et pour aider à la descente,
Une bonne lichette de Lacrima Christi, "le Bon Dieu en culotte de velours", comme on dit en Pays Nantais
Pour 115. Enfin une personne qui comprend mon génie "spontané ". Celle qui a tout compris. Pas question de toucher à mon hostie hyper. Bien adaptée à la situation.
J'en ris encore et suis fier de ma, mon, "??????"
C'est çà la culture !
Aux autres que vous êtes féroces, mais étant entendu qu'on est là pour la rigolade je vous adore.
Bon, pour l'étouffe-chrétien, je crois que j'ai compris.
Maintenant, on passe au chapitre suivant: c'est quoi, l'étouffe-depoils?
réponse à . fenche le 25/01/2015 à 16h14 : Pour 115. Enfin une personne qui comprend mon génie "spontané...
Yeeessss ! 
réponse à . ergosum le 25/01/2015 à 14h25 : Et pour aider à la descente, Une bonne lichette de Lacrima Christi, "...
Ouiii !
Et pis on invite les copains de l'après-midi !
À nous tous, on étouffera une bouteille - expression aujourd'hui vieillie mais qu'on employait en 1867, dit M'sieur Rey* qu'on invite aussi !

Il nous racontera le verbe étouffer, altération d' "estofer" qu'il a trouvée dans l'ancien français "estoper" (1230) → obstruer. Il nous en contera bien d'autres, nées au XVIIe mais toujours utilisées : étouffer de rire, étouffer une affaire, étouffer de l'argent (ces deux-là ne sont pas près de mourir asphyxier !), étouffer un son...

Forcément, il arrivera à étouffe-chrétien, jeune expression du XXe, et cousine de la solognote étouffe-coquin.

Et pis, s'il lui reste du temps, il racontera comment dans la marine on étouffe une voile en la serrant contre le mât pour l'empêcher de prendre le vent... Expression qu'apparemment Elpepe ignorait... Étonnant non ?

À force - M'sieur Rey de parler, nous de l'écouter - à nouveau, on aura soif ; alors, on étouffera quelques fillettes qu'en Anjou on aime à "baiser"**, s' pas Lange !

*D.H.L.F.
** baiser une fillette : boire une bouteille (75 cl).
Un mets d'une consistance épaisse
Chez l'avaleur de sabres, tout ce qu'il avale, c'est épées...
réponse à . file_au_logis le 25/01/2015 à 17h00 : Bon, pour l'étouffe-chrétien, je crois que j'ai compris....
Bonjour mon Joli ! Tu as l'air tout ébouriffé aujourd'hui ! 
réponse à . joseta le 25/01/2015 à 17h47 : Un mets d'une consistance épaisse Chez l'avaleur de sabres, tout ce qu'i...
Pour un avaleur de sabres, mourir asphyxier par un étouffe-chrétien... quelle humiliation...
Moi, ce sont les couleuvre que j'ai du mal à avaler...
réponse à . DiwanC le 25/01/2015 à 17h58 : Pour un avaleur de sabres, mourir asphyxier par un étouffe-chrétie...
mourir asphyxier par un étouffe-chrétien
Ça me fait penser à une histoire véridique qui m'est arrivée il y a quelque temps.
Ça se passait à la mairie où je m'étais rendu pour un document concernant ma retraite. Au guichet il y avait une petite affichette:" Les usagés sont priés de s'adresser au guichet n°4".
J'ai demandé à la jeune fille si le guichet n° 4 était celui de la déchetterie.
Ça ne l'a pas fait rire!
réponse à . DiwanC le 25/01/2015 à 17h47 : Ouiii ! Et pis on invite les copains de l'après-midi ! À...
baiser une fillette : boire une bouteille (75 cl).
Euh... Objection, Votre Honneure (ça, c'est la nouvelle règle anti-sexiste de l'orthographe)
Une fillette ne contient - hélas - que 37,5 cl... Si bien qu'on est forcé de baiser deux jumelles, quand on a du savoir-vivre !
réponse à . ergosum le 25/01/2015 à 18h57 : baiser une fillette : boire une bouteille (75 cl).Euh... Objection, Votre H...
Qu'à cela ne tienne ! On va pas faire les malappris, les malpolis, les maléducaillés ! Marceeel !
réponse à . ergosum le 25/01/2015 à 18h57 : baiser une fillette : boire une bouteille (75 cl).Euh... Objection, Votre H...
Objection, Votre Honneure
Possible, mais d'aucune utilité en France où il n'y a jamais d'objection pendant un procès.
On s'adresse au/à la juge en disant : Monsieur/Madame le/la Président/e.
P. Ex : Madame la Présidente, je vous fais juge.
réponse à . SyntaxTerror le 25/01/2015 à 19h41 : Objection, Votre HonneurePossible, mais d'aucune utilité en France o&ugra...
Oh... Tu peux m'appeler Diwan...
Mais non... c'est pour rire... Ne t'énerve pas ! j'ai tout compris !
réponse à . Oulala le 25/01/2015 à 18h55 : mourir asphyxier par un étouffe-chrétien Ça me fait penser ...

Ou elle n'a aucun humour...
Ou elle entend cette plaisante remarque quinze fois par jour... et les usagers, elle a envie de leur faire bouffer le guichet n°4 en totalité...
Ou elle fait une étude psycho-sociologique et note avec sérieux le nombre d'administrés qui acceptent d'être usagers mais refusent d'être usagés.
Ou bien elle n'a pas le sens des nuances...
réponse à . DiwanC le 25/01/2015 à 20h18 : Ou elle n'a aucun humour... Ou elle entend cette plaisante remarque quinz...
Ou l'affiche est parfaitement claire.
En voulant s'adresser à tous/tes les administré/es, on aurait rédigé  :
Prière de vous adresser au guichet 4.
réponse à . ergosum le 25/01/2015 à 18h57 : baiser une fillette : boire une bouteille (75 cl).Euh... Objection, Votre H...
on est forcé de baiser deux jumelles
Ben oui, quoi ! Il n'y a pas d'âge pour fantasmer !!!

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Un étouffe-chrétien » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?