Un travail (d')arabe - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Un travail (d')arabe

Un travail bâclé, mal fait, exécuté négligemment.
Un travail à refaire.

Origine

Il fut un temps où le "travail arabe" était représentatif de qualité et de beauté (l'Alhambra de Grenade en Espagne Lien externe, contruit entre le XIIIe et le XVe siècle, en est un bel exemple, parmi de nombreux autres).
Et puis la colonisation de l'Afrique du Nord et le racisme anti-Arabes de l'époque est passé par là. Ce racisme, parfois même pas réellement perçu[1] a participé à la dévalorisation de toute une culture.

Daniel Lefeuvre, dans "Chère Algérie" écrit : "Les évaluations de la main-d’oeuvre par le patronat et l’encadrement placent régulièrement au dernier rang les Algériens quant à la compétence, l’assiduité et la discipline".
Avec de tels jugements, il n'en fallait pas plus pour que le travail effectué par un Arabe soit, par généralisation, considéré d'office comme bâclé.

Pour la petite histoire, on peut noter qu'au moins dans l'est de l'Algérie, l'expression "khadmett aârab" (orthographe 'française' incertaine) désigne... un travail arabe et est tout aussi péjorative que notre expression.

[1] Jean Pélégri, un écrivain pied-noir disait : "nous avons appris à regarder l’Algérien à partir du moment où il s’est révolté. Jusque-là, on se voyait tous les jours, mais il était une ombre qui se promenait dans le paysage".

Compléments

Depuis le film culte "Le père noël est une ordure" et les doubitchous de monsieur Prescovic, on peut aussi dire "un travail fait à la main roulé sous les aisselles". C'est plus long, certes, mais ça ne vise aucune cible.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Un travail (d')arabe » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Bulgariebg Циганска работаUn travail de Tzigane
Pays de Gallescy CrachadeiladuConstruire à croûtes
Angleterreen A botched-up job / workUn travail bousillé / loupé
États-Unisen A half-assed jobUn travail (exécuté) à demi-cul
Espagnees Una chapuzaUn travail de cochon
Canada (Québec)fr Un job de cochon
Canada (Québec)fr Un travail de nègre.
Grècegr Δουλειά του ποδαριούTravail du pied
Italie (Sicile)it Travàgghiu pèrsuDu travail perdu
Italieit Un lavoro da caniUn travail de chiens
Pays-Basnl er met de pet naar gooien..... en y jetant sa casquette (du travail pas sérieux)
Pays-Basnl je ergens met een jantje-van-leiden van afmaken.. (une expr. d'origine du 16e S. d'après la mauvaise réputation -du travail- de Jan Beukelszoon van Leiden)terminer un travail selon la méthode de Jean de Leyden
Pays-Basnl Met de franse slagÀ la manière française
Pays-Basnl afgeraffeld werktravail expédié/fait à la hâte
Belgique (Flandre)nl Ergens met de klak naar gooienjeter sa casquette quelque part
Brésilpt Um trabalho porcoUn travail cochon
Brésilpt Feito nas coxasFait sur les cuisses (origine: autrefois, les portugais faisaient des tuiles sur les cuisses des indiennes natives, alors elles étaient toutes différentes les unes des autres)
Roumaniero O fu??real?Un travail bousillé (de l'allemand "Pfuscherei")
Roumaniero Un lucru de mantuialaUn travail mal fait
Russieru sdElano na otvalY/na otyébYs'fait à-là "fiche-moi-la-paix"/ à la "fous-moi-la-paix" (la deuxième tournure est grossière et tabouée en russe)
Serbiesr FuserajCochonnerie
Suèdesv FuskjobbBoulot de triche

Vos commentaires
La purée de lui, dis ! Aujourd’hui, ouallou, on va jouer du téléphone arabe...
Bon. Et si on parlait de nos Belges ? Hmmm ? 
quelle que soit l’heure, en soirée, il y a toujours au coin de la rue, une possiblité de se ravitailler ... quand tous les autres commerces sont fermés, à Paris et en banlieue (ailleurs aussi, peut-être) on peut dire merci au "travail de l’Arabe" qui reste ouvert tard le soir !

Le Maroc est membre de l’Union du Maghreb arabe, de la Francophonie, ...(je n’ai pas visité les autres pays du Maghreb) ... J’ai eu l’occasion, lors de mon séjour en 2006, à Marrakech et ses environs, de voir du travail d’arabe ! Magnifique ! les mosaïques cette page les sculptures, ... j’ai vu à l’oeuvre, les ferblantiers, les tourneurs sur bois, les tisserands, et tant d’autres ... on constate l’amour du travail bien fait ... dans des conditions pas forcément faciles !
- Au Var, le baratin !
- A un avare tribal.
- Ré : un bail avatar.
- Barre au vantail.
- Un rat bave l’Aria.
- Au brave trial. Na !
- Un abri te ravala.

Anna Gramme
Il fut un temps où le travail d’arabe était un travail de bougnat...
L’auvergnat des "montagnes" devenu charbougna (charbonnier) à Paris, vendant charbon et bois de chauffage et tenant débit de boissons. Il livrait les sacs de charbon par tous les temps, des sacs de 50 kg à dos d’homme dans les ruelles et escaliers raides et étroits.
Si certains d’entre eux se sont enrichis dams les cafés-brasseries, l’immigré de l’intérieur a simplement été remplacé par l’immigré de l’extérieur.

Dans les deux cas, les conditions de vie de l’homme venu d’ailleurs le maintenant dans la crasse et l’obligeant à se concentrer sur la quantité plus que sur la qualité pour survivre.

Avec l’éternelle suspicion envers l’autre - celui qui n’est pas du village ou du pays - passer de l’étranger sale au travail salopé ne pose pas de problème éthique à grand monde...
Je retire ce que j’ai écrit car c’est un "doublé".
L’arabe ne se limite pas à l’Afrique du Nord. Selon Larousse, l’arabe est quelqu’un qui parle une langue sémitique répandue sous différentes formes en Afrique du Nord et dans le Proche-Orient, originaire ou habitant de l’Arabie Saoudite et de la République arabe unie. L’hébreu, l’arabe, et l’égyptien sont des langues sémitiques.
Je ne connaissais pas l’expression du jour. Elle fait sans doute partie des clichés qu’on a tous un jour entendu. Exemples : Saoul comme un polonais - fort comme un turc. Il y a sans doute d’autres expressions, mais à cette heure, elle ne me reviennent pas.
Il y a aussi l’expression synonyme "Travail pour l’exportation" qui désigne un travail ni fait ni à faire et dont le résultat envoyé sous d’autres latitudes ne pourra être critiqué par le destinataire.
Nous avons tous - bonjour tout le monde, d’abord - été bien heureux, un jour ou l’autre, d’avoir un Arabe, un Italien, un Espagnol, un plombier Polonais, un Etranger (avec majuscule, oui), pour faire le travail que l’on ne voulait pas faire, ou que l’on ne voulait plus faire, parce que trop éreintant, trop salissant, trop en dessous de notre condition. Voyez donc nos mineurs, nos cantonniers, nos plombiers, nos balayeurs de rue, ...
Merci à Fernand Reynaud de nous le rappeler chaque jour dans son sketch magnifique sur l’Etranger, que les habitants du village ont réussi à chasser parce qu’il était étranger. Et depuis, les mêmes habitants n’ont plus de pain: c’était leur boulanger.
Quelle honte! Et cela ne s’améliore pas...
Chacun d’entre nous a "son Arabe" quelque part.
réponse à . <inconnu> le 26/07/2007 à 04h05 : Il fut un temps où le travail d’arabe était un travail de bo...
Il fut un temps où le travail d’arabe était un travail de bougnat...
ne trouvant pas de travail chez eux, les "bougnats" venaient à Paris faire un travail dur, et probablement mal considéré. Le rapport avec les immigrés "arabes", africains ou autres à une certaine époque est donc évident , mais pour autant, je ne suis pas certain qu’un travail de bougnat ait désigné un jour un travail mal fait ?
réponse à . cotentine le 26/07/2007 à 00h42 : quelle que soit l’heure, en soirée, il y a toujours au coin de la r...
on peut dire merci au "travail de l’Arabe" qui reste ouvert tard le soir !
en Algérie la majorité de ces petits commerces étaient tenus par des Mozabites. Au Mzab, seuls les hommes pouvaient quitter leur pays, et venaient travailler en célibataire quelques années, après quoi ils repartaient dans leur famille et étaient remplacés par un parent. Le mozabite vivait dans son magasin, la nuit il dormait dans la boutique, et on pouvait donc venir chez lui à n’importe quel moment.J’ignore si cette émigration temporaire existe encore en Algérie. En France elle a été bloquée par les règles d’hygiène, par la concurrence des grandes surfaces et par la politique de visas qui part de l’idée qu’un émig*a*t n’aura pas envie de retourner dans son pays après quelques années.
réponse à . cotentine le 26/07/2007 à 00h42 : quelle que soit l’heure, en soirée, il y a toujours au coin de la r...
J’ai eu l’occasion, lors de mon séjour en 2006, à Marrakech et ses environs, de voir du travail d’arabe
le terme "arabe" recouvre effectivement une réalité mal comprise.
Si l’expression était ancienne, on pourrait rappeler que les populations arabes étaient majoritairement des bédouins, nomades, éleveurs et guerriers et qu’ils étaient donc probablement moins à l’aise dans l’artisanat ou la construction que les peuples qu’ils envahirent , comme les Berbères du Maghreb.
Mais, à l’évidence, cette expression remonte seulement à la colonisation : l’arabe désignait alors l’indigène* -quelque qu’il soit- et le travail "arabe" c’était le travail que le colonisateur lui faisait faire selon les techniques et habitudes occidentales, et qui était jugé selon des critères qui n’étaient pas ceux du colonisé.
(lorsque le touriste juge le service français selon les critères du service américain il est tout aussi surpris, et voit désinvolture ou manque de professionnalisme, dans ce qui n’est que le signe d’exigences différentes.)
Je me demande si cette expression n’est pas un peu tombée en désuétude depuis que les Magrébins sont venus travailler sur nos chaînes de construction automobile et les chantiers. En tous les cas, je ne l’ai jamais entendue. En revanche j’ ai souvent entendu celle-ci : "Faire suer le burnous"
réponse à . chirstian le 26/07/2007 à 09h27 : on peut dire merci au "travail de l’Arabe" qui reste ouvert tard le soir&...
la majorité de ces petits commerces étaient tenus par des Mozabites
Effectivement, lorsque je vivais à Alger-Plage, mes parents m’envoyaient faire les courses "au Mozabite". Et lorsque j’en revenais avec le pain, il en disparaissait souvent un bout, comme par enchantement, pendant le trajet du retour...
Ce racisme, parfois même pas réellement perçu[1] a participé à la dévalorisation de toute une culture.
C’était à mon avis un racisme sociétal répandu dans tout le monde occidental. La colonisation s’est faite par la force, au mépris des cultures locales, au mépris des "indigènes". Obtenir la nationalité de la puissance occupante "se méritait" en fonction des intérêts locaux du vainqueur, au mépris du vaincu.

Les premiers colons n’avaient pour eux que d’être des nationaux de l’occupant, fuyant la misère de leur condition dans leur propre pays quand ils n’étaient pas déportés vers les colonies. C’était leur seule distance avec les autochtones et je sais de quoi je parle, et dans quelle misère extrême vivait la famille, française parce que juive, de mon père en Algérie. C’est quand même une des causes essentielles de la révolte algérienne, de mon seul point de vue, que d’avoir refusé, malgré les promesses faites, la nationalité française aux Algériens.

Quant au travail "ni fait, ni à faire" j’en connais PLEINS qui en sont coutumiers et qu’on paie très cher parce qu’ils sont censés respecter les règles strictes et compliquées qui nous gouvernent ici et qui sont Français jusqu’à la quinzième génération, non mais : ....a & Fils ; ...i & Frères ; ....o & .....o, ...
réponse à . God le 26/07/2007 à 10h13 : la majorité de ces petits commerces étaient tenus par des Mozabite...
Quoi ! Tu as vécu à Alger-Plage, God ! Ah, ben ça alors ! Et tu nous l’avais caché ! C’est-y pas du travail arabe, ça ? Hmmm ? 
Bon, une anecdote, semblable à la tienne : pendant toute mon enfance là-bas, mes parents avaient un compte ouvert chez les Mozabites* du quartier, qui avaient la haute main sur le commerce de l’épicerie citadine de détail, fréquentée essentiellement par les Européens, partout sur la côte algérienne. L’épicerie étant sur le chemin du lycée Gautier, depuis chez moi, je passais prendre une tablette de chocolat, en rentrant, le midi ou le soir, et mon père payait la note à la fin du mois. Pratique, isn’t it ?
La boutique fonctionnait en deux équipes d’hommes, toujours les mêmes, qui se relayaient tous les six mois. Lorsque mon père, en faisant les courses, demandait une boîte de cassoulet, le mozabite lui demandait de descendre lui-même la boîte du rayon, au motif qu’elle contenait du rhallouf (porc), animal impur disaient-ils. Mais nul ne saura jamais qui l’y avait mise là...
* habitants du Mzab, soit la région de Ghardaïa, 600 km au Sud d’Alger, dans le Sahara (note pour les Chtimi, Bretons, Alsaciens, Américains, Carthaginois, Berrichons, Wallons, Quebecois, Normands et autres Etrangers fréquentant ce merveilleux site).
réponse à . momolala le 26/07/2007 à 10h27 : Ce racisme, parfois même pas réellement perçu[1] a particip&...
La colonisation s’est faite par la force, au mépris des cultures locales
certes, mais il faut rappeler les priorités de l’époque : avoir une seule langue et une seule culture était, aux yeux de nos parents, la condition à la création d’un pays moderne. Il semblait indispensable que le français s’imposât au détriment du basque, du breton ou de l’alsacien, et les maitres de l’Ecole Publique ont appris aux enfants à avoir honte de la culture de leurs parents ... Nous avons reproduit dans l’empire ce que nous avions conçu pour la France (naturellement amplifié par l’écart de développement).
avoir refusé, malgré les promesses faites, la nationalité française aux Algériens.
ce fut, certes, une erreur mais était-ce l’essentiel ? Il me semble qu’il y a un double besoin : celui d’une égalité économique, qui rend insupportable l’écart de situation entre indigènes et colons (mais le fait d’accorder ou non la nationalité n’y change rien : il y avait le même écart de fortune entre tes parents -français- et des gros colons, qu’entre des fellahs et certains bachagas, ou en France entre un SDF et certains milliardaires)
et le besoin viscéral d’être gouverné par quelqu’un de très proche de nous : membre de la famille ,enfant du pays ... et pas seulement le droit de voter librement pour quelqu’un d’étranger. Les Corses qui militent pour l’indépendance de leur ile n’ont-ils pas la nationalité française ? Les écossais qui préparent la séparation n’ont-ils pas la nationalité britannique ?
Vaste débat où je risque d’être très très long !

Il ne faut pas confondre : un travail arabe sur une terre arable , et un travail arable sur une terre arabe.(de lapins)
réponse à . chirstian le 26/07/2007 à 12h28 : La colonisation s’est faite par la force, au mépris des cultures l...
On veut ton travail en rab !
Pour ceux et celles qui ont des liens forts avec le Maghreb, il est touchant de voir à quel point vos souvenirs remontent à la surface.
Je ne me risquerais pas à commenter le travail dit « Arabe » qui en vaut bien souvent et largement plus qu’un autre, je souligne aujourd’hui en vous lisant agréablement ses vertus thérapeutiques... J’ai deux question à vous poser mais peut-être serez vous peu enclins à répondre… ?

La nostalgie que vous éprouvez pourrait-elle trouver un essor différent ou de multiples ressorts nouveaux avec des pèlerinages sur les lieux de votre enfance ?

Et deuxième question : Vous arrive t’il de rêver la nuit ou au petit matin de ces endroits là qui ont bercés votre enfance ?
réponse à . <inconnu> le 26/07/2007 à 10h11 : Je me demande si cette expression n’est pas un peu tombée en d&eacu...
Je connais une variante à l’expression du jour, c’est : "Travailler comme un sagouin… ". Ce mot sagouin venant du Portugais "sagui…" sans doute lié au petit singe... malpropre.
salamalikoum tout le monde
Il fut un temps...
Non très cher, lors de mon dernier passage en Espagne j’ai entendu cette expression, mais encore dans le sens positif Finesse détails etc. cela m’a étonnée mais surtout ravie. Je rebondis à chaque fois que l’occasion m’en est donnée (trop souvent) pour dire qu’en Espagne (peu d’immigrés maghrebins surtout ds les campagnes) elle est encore admirative du travail effectué.
Je connais certains travailleurs qui pourraient inspirer "du travail de Martin ou Dupond t, parisien, pas de calaisien ou marseillais!!!!
Merci à tous les arabes qui se battent pour changer Cà.
Merci à ceux qui font que cette expression subsiste, de se mettre un coup de pied aux fesses, et de faire en sorte qu’une majorité ne paye pour une minorité.
réponse à . <inconnu> le 26/07/2007 à 13h13 : salamalikoum tout le monde Il fut un temps... Non très cher, lors de mon ...
Bonjour Fraisette ! C’est joli ça Fraisette 
Est-ce à moi que tu réponds ? Alors, lorsque tu veux répondre à quelqu’un, tu cliques sur le crochet là en haut d’un commentaire. La flèche qui part vers la droite... de god je pense qui dirait d’ailleurs : voir en haut > Mode d’emploi...

Travailler comme un sagouin, on me l’a souvent dit et ça n’avait pas l’air d’un boulot vite fait bien fait de ma part... J’étais jeune, apprenti et forcément abruti mais pas au point d’aller chercher une échelle de paveur… Ensuite, j’ai rencontré des femmes fines, savantes, romantiques et sublimes... Y’en a ! Ne cherchez pas les mâles, c’est moi qui les aie eues… 

Quoi des preuves ???
"ne te lasse pas de crier ta joie d’être en vie et tu n’entendras plus d’autres cris" (proverbe touareg) ... c’est le seul moyen de ne plus entendre des critiques du genre :" Mais c’est du travail d’arabe" ! 
réponse à . cotentine le 26/07/2007 à 13h43 : "ne te lasse pas de crier ta joie d’être en vie et tu n’entend...
NOTE DE L’AMIRAUTÉ :

D’un bout nommé bâtard, on dit qu’il travaille à rague.
réponse à . <inconnu> le 26/07/2007 à 10h11 : Je me demande si cette expression n’est pas un peu tombée en d&eacu...
Cette expression serait donc en voie de disparition. La France se mettrait-elle au « politiquement correct » ? Il y a entre 15 et 25 ans, le travail d’arabe était reproché au black autant qu’au beur. Faire suer le burnous vise les mêmes communautés sans les nommer...

On reconnaît heureusement les beautés du monde arabe en architecture, bijouterie… La reconnaissance du travail manuel de la culture arabe a refait son chemin, mais sur le plan intellectuel ? Qui lui donne le crédit qui lui revient dans le développement de la médecine, des mathématiques…

je ne suis pas certain qu’un travail de bougnat ait désigné un jour un travail mal fait ?
Je l’ai maintes fois entendu dans mon enfance mais cette acceptation était peut-être locale.

La colonisation s’est faite par la force, au mépris des cultures locales, au mépris des "indigènes"
C’est tout aussi vrai en Amérique du Nord, incluant le Québec, où l’autochtone – amérindien ou inuit - est encore largement méprisé par le Blanc. C’est d’ailleurs surprenant pour le « maudit Français » venu du vieux continent de voir en régions éloignées les pancartes « Hommage aux colons ». Et ce que les Québécois trouvent raciste chez les Français, ils le considèrent chez eux comme défense légitime de leur identité distincte…
Pas confondre : travail de fourmi et travail de roumi.
réponse à . <inconnu> le 26/07/2007 à 13h10 : Pour ceux et celles qui ont des liens forts avec le Maghreb, il est touchant de ...
La nostalgie que vous éprouvez pourrait-elle trouver un essor différent ou de multiples ressorts nouveaux avec des pèlerinages sur les lieux de votre enfance ?
Et deuxième question : Vous arrive t’il de rêver la nuit ou au petit matin de ces endroits là qui ont bercés votre enfance ?
je ne peux te donner qu’une réponse personnelle (et je me méfie des généralisations, dans ce domaine comme dans les autres : il y avait autant de situations que de familles, et la même proportion de cons, de salauds, de racistes, de gens ordinaires ou de héros que n’importe où ailleurs. Chacun a vécu "son" départ!). J’ai encore aujourd’hui le souvenir des lieux de mon enfance, et le regret de celle-ci, mais j’aurais quitté Bordeaux, Tours ou Lille pour aller habiter ailleurs, j’aurais sans doute une nostalgie identique, et je n’en rêverais probablement ni plus ni moins.
Y retourner ? C’est un peu comme revoir son premier amour : il y a des moments où on en rêve , mais pas pour rencontrer la femme qu’elle est devenue : pour revoir celle qu’elle était. Sans doute vaut-il mieux que cela demeure un rêve, non ?

#24 : "hommage aux colons" ? La situation n’a pas changé : l’occident envoie chaque jour en Afrique des cargaisons d’armes, mais aussi de médicaments, des français y vont comme mercenaires , mais d’autres comme docteurs : partout le pire et le meilleur. Je pense qu’on peut évoquer les bienfaits de la colonisation, sans nier aucun de ses crimes, et qu’on peut de même la condamner sans pour autant nier les actes positifs de certains. Paix et Hommage aux hommes de bonne volonté ...
réponse à . <inconnu> le 26/07/2007 à 13h12 : Je connais une variante à l’expression du jour, c’est : ...
Ouais, ceux qui parlent de travail d’arabe n’ont jamais bossé avec un Portugais !
dictons forestiers :
c’est l’arabe qui cache la forêt.
il ne faut pas mettre le doigt entre l’arabe et les corses.
réponse à . chirstian le 26/07/2007 à 16h18 : La nostalgie que vous éprouvez pourrait-elle trouver un essor diff&eacut...
Beaucoup de Sagesse dans tes propos... auréolés de finesse et de tendresse.
Le souvenir a un statut, celui d’être fidèlement figé comme l’est la statue au milieu d’un beau parc de promenade. L’Homme aime à errer dans dans ces endroits là, normal, le plus beau chêne de son propre parc, c’est lui-même. Donc, il reste là dans son décor planté comme un gland...  Comme disait mon grand-père : "On ne déracine pas les vieux chênes pour les replanter ailleurs..."
réponse à . chirstian le 26/07/2007 à 16h53 : dictons forestiers : c’est l’arabe qui cache la forêt. il...
Bûchons cela et scions scions Dubois, la tête de turc de l’école et fils de la mère Nicolas... Je suis sciure que vous fredonnez là...
réponse à . <inconnu> le 26/07/2007 à 18h06 : Beaucoup de Sagesse dans tes propos... auréolés de finesse et de t...
moi j’aime quand mon gland se dé-chêne ...

exemple typique de travail arabe : les pyramides ! ( on a retrouvé le permis de construire et les plans d’époque : les mecs devaient construire des cubes )
réponse à . chirstian le 26/07/2007 à 18h39 : moi j’aime quand mon gland se dé-chêne ... exemple typique d...
Ouais et lorsqu’un ouvrier se prenait un de ces cubes sur la tronche, ils disaient dans un langage singulier au contremaître : « A périt Cube ». Aussitôt, tout le monde cessait le travail pour boire un coup. L’idée de l’apéro était née…
réponse à . <inconnu> le 26/07/2007 à 13h32 : Bonjour Fraisette ! C’est joli ça Fraisette  Est-ce &agra...
on dit aussi "du travail de cochon" et là ç’à peut s’appliquer a toutes les races ou nationalités
réponse à . chirstian le 26/07/2007 à 12h28 : La colonisation s’est faite par la force, au mépris des cultures l...
Je suis tout à fait de ton avis sur la première partie du propos, qui s’entend généralement pour toutes les colonisations, menées militairement. Je suis moins convaincue du souci républicain de transposer ailleurs la pratique de la langue française. On parlait encore beaucoup l’Arabe en Algérie au moment de l’indépendance et les enseignants recrutés pour enseigner dans le "bled", les instructeurs, n’avaient pas le même niveau que ceux qui enseignaient ailleurs.

En ce qui concerne la deuxième partie de ton sujet, je ne me prononce pas du tout, sincèrement, n’ayant pas vécu cette situation. Le Maroc était un protectorat et nous savions bien ne pas y être chez nous. J’ai du mal à comprendre, mais pas admettre, ces besoins sécessionnistes régionaux au moment où on fait l’Europe. Mais c’est normal, je n’ai aucune racine locale. J’aime la pluralité de ces différences et de ces ressemblances culturelles qui fait la richesse de notre pays, de tous les pays et je ne vois pas ce qu’apporterait le fait de se replier sur soi-même. Peut-être qu’on me l’expliquera.

@Yannou
Où que ce soit déroulée notre enfance, si on a quitté les lieux qui l’ont bercée, je suppose que la nostalgie est la même.
réponse à . momolala le 26/07/2007 à 18h53 : Je suis tout à fait de ton avis sur la première partie du propos, ...
d’accord avec toi en ce qui concerne l’Europe. Les Anglais ont l’Ecosse, la France a les Bretons et Corses. Nous avons les Flamands, les Wallons (francophones) et les Bruxellois, pour peu que les cantons rédimés (allemands) s’y mettent un jour, on va se marrer. On a voté en juin et toujours pas de gouvernement, les futurs ministres se bouffent le nez. Il parait qu’on reconnait la Belgique à partir de l’espace, grâce à notre réseau autoroutier largement éclairé. Malheureusement, nos ministres sont loin d’être des lumières, diviser pour régner est devenu leur devise. Si je n’aimais pas autant mon pays, il y aurait de quoi émigrer vers des cieux plus démocratiques. Mais où est-ce ?  Grrrrrr, c’était mon coup de gueule du jour.
réponse à . SyntaxTerror le 26/07/2007 à 16h33 : Ouais, ceux qui parlent de travail d’arabe n’ont jamais bossé...
Salam aleîkum,Je ne sais pas si tu considère que les portugais travaillent mal, mais en 1985 et 86 j’étais en al jazaïr, à Guelma exactement ou mon entreprise devait réaliser 4000 logements. Le contrat prévoyait que toute la main-d’oeuvre serait locale. Au bout de 6 mois de chantier, nous avions 3 mois de retard à cause des malfaçons et de la nonchalence des locaux. Nous avons fait venir 350 portugais et le chantier s’est terminé avec plusieurs mois d’avance et a la grande satisfaction du client.
ne crachons donc pas sur les portugais qui sont venus manger le pain des algériens en france.
réponse à . <inconnu> le 26/07/2007 à 19h12 : Salam aleîkum,Je ne sais pas si tu considère que les portugais trav...
Travailler ! Ce mot qui dans le dictionnaire veut d’abord dire sur la base du latin, je cite : "Torturer, faire souffrir, tourmenter".
Et le bourreau s’appelle : " Le travailleur "
Dingue non ?

Qui a dit : « Le travail, c’est la santé ! »…??? Donc, si je suis la célèbre phrase en vogue que je détourne : "Torturer plus pour gagner plus..". De quoi ? De souffrances ou de sous en France ? Quel cachot/ier le Big Boss... 
réponse à . tytoalba le 26/07/2007 à 19h07 : d’accord avec toi en ce qui concerne l’Europe. Les Anglais ont l&rsq...
Je vois en Bretagne s’installer des Anglais bien sûr mais aussi des gens du Nord de la France et même des Belges qui affirment se sentir mieux ici que "plus au nord"...
Saint Ptomatik ?
réponse à . tytoalba le 26/07/2007 à 19h07 : d’accord avec toi en ce qui concerne l’Europe. Les Anglais ont l&rsq...
Si je n’aimais pas autant mon pays, il y aurait de quoi émigrer vers des cieux plus démocratiques. Mais où est-ce ?
idée ! Que les belges gardent Johnny et nous envoient Tyto la blanche. Je tiens à t’assurer - parlant au nom du peuple français tout entier - que ce serait un honneur pour nous (et une joie immense) si tu trouvais nos cieux à ton goût.
réponse à . momolala le 26/07/2007 à 18h53 : Je suis tout à fait de ton avis sur la première partie du propos, ...
On parlait encore beaucoup l’Arabe en Algérie au moment de l’indépendance
 : j’expliquais pourquoi la France souhaitait l’uniformisation. Je ne disais pas que des moyens suffisants avaient été mis en oeuvre !
Ce que tu veux dire c’est que la France a fait en Algérie un travail d’arabe ? 
Téléphone arabe :
- Allo ?
- Non, Ali.

Allez, bonne nuit, yaouleds. Au lit, les mains sur les couvertures en poil de chèvre.
réponse à . chirstian le 26/07/2007 à 19h34 : Si je n’aimais pas autant mon pays, il y aurait de quoi émigrer ve...
ta proposition est alléchante, slurp. Mais ce ne serait pas bien pour ceux qui resteraient. D’autant que le sieur que tu cites, ne sait pas lui-même ce qu’il veut. On garde Annie Cordy, excellente actrice et chanteuse aussi. Et tant d’autres artistes, belges ou non, qui ont librement choisi notre pays et pas pour des raisons fiscales.
Et comme on dit : l’herbe est bien verte aussi ici. On râle bien un peu (surtout moi, héhé). Mais finalement , on est attaché à ce petit pays. Le pays des frites, de la bière, de l’absurde, de l’auto-dérision et d’encore tant de choses.
Bonne fin de soirée à tous et toutes.
réponse à . <inconnu> le 26/07/2007 à 19h12 : Salam aleîkum,Je ne sais pas si tu considère que les portugais trav...
j’étais en al jazaïr, à Guelma
Tiens, marrant ça ! J’ai aussi vécu à Guelma, mais 20 ans avant.
réponse à . God le 26/07/2007 à 10h13 : la majorité de ces petits commerces étaient tenus par des Mozabite...
"il en disparaissait souvent un bout, comme par enchantement, pendant le trajet du retour..."

Preuve de la toute puissance qui t’habitait déjà, ô God !

Sluurp-Hobbes
En Lorraine (belge ou française), on dit volontiers à propos d’un travail bâclé,IL a pouchelé son travail. Est-ce que notre correspondant qui raille si bien les Belges est un ...pouchela? A noter qu’en turc ce mot est une insulte grave.
réponse à . <inconnu> le 28/07/2007 à 18h49 : En Lorraine (belge ou française), on dit volontiers à propos d&rsq...
Salut, Richard.
Oui, elle est belge, si tu parles de Tyto la Blanche. Et si elle raille, comme tu dis, je ne crois pas qu’elle déraille. Je dirais plutôt qu’elle zwanze. Comme tout bon Belge qui se respecte. Y a que les Belges pour râler comme ca, sans méchanceté.
J’en suis un aussi, même si j’ai émigré il y a plus de 20 ans: importé par mon épouse en hôte riche. Et je puis te dire, ici, c’est pas mieux, avec un gouvernement constitué par les deux partis les plus importants, et qui ne font que se mettre des bâtons dans les roues l’un de l’autre. Le pied, quoi! On reconnaît aussi ce pays depuis l’espace, la nuit: c’est celui où tout est éteint: ni les ministres, ni les fonctionnaires sont des lumières! Et j’aime autant te dire qu’il y en a, de cette race.
Quant aux Arabes,... ici, nous avons des Turcs. Des têtes, il paraît...

@20 fraisette: bien le bonjour, et bienvenue, par Minou!
Si tu m’y autorises, j’ajoute le mien à ton merci. Je ne suis ni Arabe, ni Maghre-bain turc, je suis simplement quelqu’un qui croit à la complémentarité des gens et des cultures. Je regrette cependant que la situation de racisme, de non-compréhension et d’exclusion se développe de plus en plus, et malheureusement, dans les deux sens...
Et ne cherchons pas qui a commencé, ce serait un faux débat. Nous sommes tous responsables. Merci à toi, et reviens-nous souvent!
réponse à . tytoalba le 26/07/2007 à 07h45 : L’arabe ne se limite pas à l’Afrique du Nord. Selon Larousse,...
Oui, vous avez raison ,c’est pour cela que j’ai demandé plus d’explcation sur cette expression.
la réponse m’a bien sur satisfait
Une expression du 30 juillet, resservie un 31 juillet... C’est du travail arabe, manifestement !
réponse à . Elpepe le 31/07/2009 à 01h07 : Une expression du 30 juillet, resservie un 31 juillet... C’est du travail ...
Et dire qu’on se la cognera de nouveau en 2011, le 32 juillet...
réponse à . Elpepe le 31/07/2009 à 08h05 : Et dire qu’on se la cognera de nouveau en 2011, le 32 juillet......
Pour la convention du 22, quand je me collerai en cuisine, ce sera pour y faire un travail d’Arabe, promis !
Un petit bonjour en passant, avant d’aller sur mon chantier faire du travail breton( loin d’être toujours parfait car on ne peut pas être bon partout)
@49 : Excellent, comme d’hab ! Pas de rapport avec la marine, hormis sur les felouques !
@50 : Mo t’aurais pu laisser ce numéro d’intervention à Cot’ qui n’est visiblement pas encore debout !
réponse à . momolala le 31/07/2009 à 08h18 : Pour la convention du 22, quand je me collerai en cuisine, ce sera pour y faire ...
Et moi, je me charge du rhalouf. Parce que je suis un Roumi... 
réponse à . Elpepe le 31/07/2009 à 01h07 : Une expression du 30 juillet, resservie un 31 juillet... C’est du travail ...
Disons pour être exacts, du 26 juillet 2007 et commentée jusqu’au 30, puis reprise le 31 juillet 2009, donc si on la commente encore un ou deux jours, parions pour une reprise début août 2011. 
L’Alhambra, la mosquée de Séville ...un long travail, raffiné, respecté,(pour reprendre:Bâclé, mal fait, exécuté négligemment)
La cathédrale de Séville où Art Arabe et Art Chrétien cohabitent élégamment dans le même édifice. 
réponse à . <inconnu> le 31/07/2009 à 09h38 : L’Alhambra, la mosquée de Séville ...un long travail, raffin...
Et Cordoue itou.
Cette expression date vraiment d’une autre époque : entre temps, Arabe est devenu Beur qui est à son tour devenu Rebeu. Et tout ça sont des signes de l’évolution de la langue française.
Il y en a qui devraient faire un procès à Gogole : dans son bandeau de droite (forcément) il propose des cours d’Arabe et la fin de la mauvaise haleine.  Maladroite association d’idées, quelque soit le sens qu’on lui donne. Décidément après la M de N, on ne s’en débarrasse pas de ce truc pour ceux qui refoulent du goulot.
Je vous l’avais promis hier, je vais vous conter la belle, la vraie histoire d’Expressio.

Asseyez vous confortablement dans votre fauteuil préféré et ouvrez grands vos yeux émerveillés par tant de poésie:

Il était une fois un petit village au bord de la mer, (mais non pas en Bretagne commencez pas) Hé oui à cette époque PuitRicard (qui ne s’appelait pas encore Puitricard) était au bord de la mer. Marceel Ricard le puisatier du village était obligé de travailler très dur pour nourrir ses six filles. Deux sont devenues célèbres Patricia dont Pagnol a raconté l’histoire et Marcelle qui avait repris la petite fabrique de pompes de son Grand père pour continuer la traditions des shadoks (les fabricants de pompe sont des shadoks, comme les fabricants de moules sont des conchyliculteurs) et de plus c’était une activité complémentaire à celle de papa Marceel qui vendait une pompe chaque fois qu’il creusait un puits.
Marceel avait un tout petit bout de terrain sur le vieux port, hérité de sa mère. Comme il se faisait vieux et qu’il en avait marre de creuser pendant que sa fille pompait il fit construire un cabanon (comme on dit par chez nous) pour y faire le bistrot.
Evidement son honneur de puisatier exigeait qu’il creusa lui même son propre puits, et comme c’était le dernier il y mit tous son cœur. Il creusait, creusait jusqu’au jour où il sentit comme une odeur d’anis, quand le sable devint humide comme à chaque fois qu’il creusait un puits et qu’il arrivait au niveau de l’eau. Mais bizarrement plus le sable était humide plus l’odeur devenait forte. Fallait se rendre à l’évidence ce n’était pas de l’eau. Pas du pétrole non plus. (sinon vous pensez bien que Rudolf Diesel qui n’était pas du coin aurait fait un moteur moins polluant et surtout vous imaginez cette bonne odeur dans les embouteillage ?) Bon revenons à notre histoire. Marceel remonta une bouteille de ce liquide pour le faire voir à Escartefigue le marin qui avait de l’expérience et des connaissances éthyliques. Escartefigue qui était un aventurier goûta ce liquide odorant, et le lendemain il était toujours vivant et près à renouveler l’expérience de la veille. Il fallut même le freiner un peu, car il trouvait ça très bon. Hé oui vous l’avez deviné, Marceel venait de découvrir le premier gisement d’un liquide qui deviendra célèbre et qui portera son nom le Ricard. Son bistrot ouvert, il le baptisa le bar de la marine, mais tout le monde dans la région disait le puits Ricard.
Les affaires marchaient à merveille pour notre ancien puisatier reconverti, et chaque année il faisait rajouter un étage à son bistrot, pour loger plus confortablement ses six filles. Ce qui fait qu’au bout de quelques années il avait une maison toute en hauteur qui se voyait à des miles à la ronde. Pour que son commerce soit visible de plus en plus loin, il installa au sommet une grosse bouteille rouge et la nuit il faisait un feu à l’intérieur pour la rendre plus visible. C’était merveilleux de voir ce gros feu rouge à une hauteur énorme. certains disent qu’on la voyait de la Corse. On lui disait tout le temps, ta bouteille Marceel est pharamineuse, elle attire les marins, comme les essuie-glaces attirent les papillons.
Marceel n’avait plus qu’un seul souci, ses filles. Elles étaient de peu de vertu.
Patricia c’était fait engrosser par un aviateur, Marcelle avait plusieurs nouveaux copains tous les jours, elle avait revendu sa fabrique de pompes, et elle avait une mauvaise influence sur ses sœurs qui commençait à faire comme elle.
A tel point que la lanterne rouge du sommet devint un symbole de débauche repris par tous les bordels. Par la suite une de ses filles, Marthe, reconvertie dans la politique fit fermer tous les bordels qui n’avaient pas payés les droits à son papa.
A ce point de cette belle histoire, vous allez me dire, où est le rapport avec d’Entrecasteaux ?

Contrairement à ce que vous pensez tous l’amiral d’Entrecasteaux n’est pas un ancêtre de notre amiral rillettes, même s’ils ont en commun la pratique du bateau zavoiles.
En effet l’amiral d’Entrecasteaux est né à Aix le 8 novembre 1737.
Le six sa mère, Marine, enceinte jusqu’aux yeux eut une envie de femme enceinte, aller boire un Ricard chez Marceel. Mais arrivée à Aix, dans la banlieue de Puitricard, elle a perdu les eaux (c’est depuis qu’Aix est une ville thermale où l’on vient prendre un bain.( Aix-les-bains)

L’amiral donc, avait pour patronyme Antoine Bruni d’Entrecasteaux. Donc sa descendante aujourd’hui est beaucoup plus proche du Président de la république que du phare d’expressio, même si elle a en commun avec LPP la guitare (et pis vous voyez Sarkozy épouser Elpépé vous ?)
Le pèlerinage qui commence le 22 Août n’a donc que pour but, que de vous faire savoir que le phare d’expression a des racines au XVIIIe siècle par l’intermédiaire de notre amiral, qui par cette cérémonie s’invente une parenté avec la présidente.
Tout amiral qui se respecte a au moins un bateau à son nom. la preuve cette page J’ai recherché dans les archives de la Marine, à Vincennes, aucun bateau ne c’est jamais appelé " El pépé" même en Espagne. Pas plus une trirème ou un autre objet flottant, et je suis remonté jusqu’à Noë.(avant les archives ont pris l’eau)
Nous sommes donc en présence cette année d’une tentative de captation d’ancêtre. A quelles fins ? je sais pas. Peut être parce qu’il a commandé (le vrai) la frégate "la mignonne" qu’il l’a menée à l’île du Levant, excite-t-il le subconscient libidineux de notre marin d’aujourd’hui ?
Si un ami d’expressio a une explication qu’il parle, ou se taise à jamais pour éviter la colle du samedi qui ne manquerait pas de s’abattre sur sa tête injustement. Ou plutôt qu’il vienne au pèlerinage du 22/8 (fête Nationale d’expressio) faire éclater la vérité sur cette affaire un peu zarbi.
Voilà ma prose sera traitée de travail d’arabe par les pieds-noirs de ce site, mais au moins mainant vous connaissez la véritable histoire d’expressio et de son phare.
réponse à . lorangoutan le 31/07/2009 à 09h37 : Disons pour être exacts, du 26 juillet 2007 et commentée jusqu&rsqu...
Disons pour être exacts
Manqu’rait pus qu’ça ! Et la tradition, t’en fais quoi ? Hmmm ? :&rsquo)
réponse à . Elpepe le 31/07/2009 à 09h08 : Et moi, je me charge du rhalouf. Parce que je suis un Roumi... ...
Je me définirais plutôt comme "Salibi", ne reconnaissant pas l’autorité de Rome !

Si vous voulez voir (et entendre) du travail d’arabe (et de roumi), allez donc à cette page
En hollandais l’espression pour du travail baclé est:
"Met de Franse slag"
(avec le coup francais)
L’Arabe d’Ollioules dit : "un travail de Bougnat".
Zorbec le Gras
réponse à . lorangoutan le 31/07/2009 à 09h37 : Disons pour être exacts, du 26 juillet 2007 et commentée jusqu&rsqu...
Bon, alors pour éviter toute surprise désagréable et toute vaine attente, sachez qu’une rediffusion ne sera jamais rere-dix fusées.
Car (et pas seulement de touristes) :
- Les rediffusées sont marquées comme telles et ne peuvent donc être à nouveau sélectionnées pour une rediffusion par mon méga-super-algorithme (endiablé) aléatoire.
- Le taux annuel de rediffusions est si faible comparé au taux annuel de nouvelles productions, que le volume de potentiellement rediffusables ne cesse d’augmenter rendant ainsi la rerediffusion inutile.
Voilà.

@Mickey : dans quel ouvrage as-tu trouvé une genèse d’expressio aussi very dick ?
réponse à . God le 31/07/2009 à 10h21 : Bon, alors pour éviter toute surprise désagréable et toute ...
genèse d’expressio aussi very dick

Histoire de Nice et de Villefranche -sur-Mer
Hervé Forniéri
Le chat sauvage éditeur
réponse à . SyntaxTerror le 31/07/2009 à 10h07 : Je me définirais plutôt comme "Salibi", ne reconnaissant pas l&rsqu...
ne reconnaissant pas l’autorité de Rome
Tu as des alibis ?
réponse à . God le 31/07/2009 à 10h21 : Bon, alors pour éviter toute surprise désagréable et toute ...
sachez qu’une rediffusion ne sera jamais rere-dix fusées
Même pas les 32 juillet ? C’est toute ma finesse_49 qui se dérobe sous les pieds -noirs- 
réponse à . mickeylange le 31/07/2009 à 09h52 : Je vous l’avais promis hier, je vais vous conter la belle, la vraie histoi...
ta bouteille Marceel est pharamineuse
La boutanche de rosé est à Mickey Marcel ce que le salon rose est au phare à minous.
réponse à . mickeylange le 31/07/2009 à 09h52 : Je vous l’avais promis hier, je vais vous conter la belle, la vraie histoi...
Ooooooouuuuuuh ! Eh bé, tu m’en bouches un (petit) coin ! Queel taaalent de conteur !
Un complément de ma veine : A Entrecasteaux, entre châteaux et coteaux, visitez les caveaux.
réponse à . SyntaxTerror le 31/07/2009 à 10h07 : Je me définirais plutôt comme "Salibi", ne reconnaissant pas l&rsqu...
C’est-à-dire ? Comme protestant ? ou comme disciple de Salibi ? Intéressant point de vue historique mais je ne vois pas en quoi il conteste l’Eglise Vaticane, sans doute parce que je manque d’informations. Je sais, si tu m’éclaires, on digressera grave, mais, au point où en est...
réponse à . momolala le 31/07/2009 à 10h45 : Ooooooouuuuuuh ! Eh bé, tu m’en bouches un (petit) coin !...
Parce que tu croyais le choix conventionnel de l’Amiral innocent, peut-être ? Ce serait bien mal connaître la rouerie du marin, dont la barre à roue rit (sous cape)...

ESPACE RÉSERVÉ RILLETTES CONVENTIONNELLES
réponse à . <inconnu> le 31/07/2009 à 10h14 : En hollandais l’espression pour du travail baclé est: "Met de Frans...
Toi, déjà que tu persistes, si tu signes, ça va chauffer ! Non mais : les dentelles de Calais, les crêpes de Bretagne, la cathédrale de Chartres, la Tour Eiffel, le Pouce de César, la tartiflette de nos belles Alpes françaises et les rillettes du Mans, c’est pas la fleur du savoir-faire franco-françois ça ? Sans parler de la deux-chevaux Citroën ni de la quat’chevaux Renault !
réponse à . momolala le 31/07/2009 à 10h50 : C’est-à-dire ? Comme protestant ? ou comme disciple de Sa...
Comme calviniste.
Je signale aux mécréants et aux autres que 2009 est l’année Calvin, il est né il y a 500 ans à Noyon, charmante bourgade picarde et unique objet du ressentiment de Clemenceau.
réponse à . mickeylange le 31/07/2009 à 09h52 : Je vous l’avais promis hier, je vais vous conter la belle, la vraie histoi...
elle avait une mauvaise influence sur ses sœurs qui commençait à faire comme elle
Accessoirement, elle en avait contracté une mauvaise haleine, ce que Google_57 a si brillamment subodoré, Momolala. Tout s’explique, vois-tu ?
réponse à . momolala le 31/07/2009 à 10h54 : Toi, déjà que tu persistes, si tu signes, ça va chauffer&nb...
Laisse béton : les Hollandais habitent déjà des villas "pieds dans l’eau", et le cas Noé les guette... Persisto voulait juste relever le niveau. 
réponse à . SyntaxTerror le 31/07/2009 à 11h01 : Comme calviniste. Je signale aux mécréants et aux autres que 2009 ...
Je signale aux mécréants
Ouiiiiiiiiiiii ? On m’appeeeeeelle ? J’arrive !
réponse à . momolala le 31/07/2009 à 10h54 : Toi, déjà que tu persistes, si tu signes, ça va chauffer&nb...
les rillettes du Mans, c’est pas la fleur du savoir-faire franco-françois ça ?

Lèche bottes !
réponse à . Elpepe le 31/07/2009 à 09h08 : Et moi, je me charge du rhalouf. Parce que je suis un Roumi... ...
Et moi, je me charge du rhalouf

C’est quoi le rhalouf ? C’est comme le broumitch pour les allahtchs ?
A moins que ça soit la traduction de "Rillettes" en arabe ?

Expressio, le site où certain écrivent comme des arabes !  

contribution anonyme
Je n’avais jamais entendu ni "travail d’arabe" ni "travail de bougnat". En revanche j’ai plusieurs fois entendu sur mon lieu de travail des petits chefs dire élégamment à un jeune apprenti : "ça mon vieux c’est du travail de bougnoul !"
réponse à . mickeylange le 31/07/2009 à 11h26 : les rillettes du Mans, c’est pas la fleur du savoir-faire franco-fran&cced...
Jaloux ! Quand on a une trirème à vie, on peut tout oser. Mais pas quand on est collé tous les samedis...
réponse à . mickeylange le 31/07/2009 à 11h30 : Et moi, je me charge du rhalouf C’est quoi le rhalouf ? C’est ...
C’est la transcription phonétique du mot arabe signifiant "porc".
Salut !
réponse à . <inconnu> le 31/07/2009 à 11h34 : Je n’avais jamais entendu ni "travail d’arabe" ni "travail de bougna...
C’est kif kif, la même chose, pareil, douce Isabelle ! Une Isabelle est toujours douce. Bougnoul est un mot péjoratif pour désigner l’Arabe, le larbi, le "gris" aujourd’hui. Pas de quoi se vanter dans son vocabulaire. Pas un mot pour Isabelle !
réponse à . SyntaxTerror le 31/07/2009 à 11h01 : Comme calviniste. Je signale aux mécréants et aux autres que 2009 ...
Option fort honorable quand elle est sincère, comme celle de mécréant d’ailleurs. Pourquoi donc cette référence à Sabini qui m’intrigue ?
réponse à . momolala le 31/07/2009 à 12h03 : Option fort honorable quand elle est sincère, comme celle de mécr&...
Option fort honorable
C’est ça, mon lapin. J’allais le dire ! 
Quand Abraham Lincoln signa la déclaration d’émancipation des esclaves, son chef de cabinet, lui tendant un rouleau de papier, lui dit: "C’est du travail d’Art, Abe!"
Et voilà donc la vérité historique (Part One) rétablie.

Part Two: la vérité tout aussi historique m’oblige à ajouter que cette déclaration ne visait cependant que les esclaves résidants dans les Etats n’ayant pas fait sécession (on peut donc franchement douter de l’égalité de tous les humains, n’est-ce-pas)*, et que cette décöaration ne stipulait en aucun cas que l’affranchissement serait immédiat. Si mes souvenirs sont bons, la loi d’affranchissement devenait d’application au plus tard le 1er janvier 1900, soit plus de 35 ans plus tard! Ce qui veut dire en clair, que le cher Abe s’en foutait comme de l’an quarante, de ce qui se passerait après lui...
* Complément d’info: en édictant cette loi de cette facon, ce cher Oncle Abe a donc reconnu implicitement le fait de la Sécession... puisque une loi édictée au niveau féderal se doit d’être appliquée dans tous les Etats de l’Union. Cette loi a donc mis des tas de gens dans tous leurs états.
Revisitons donc - en pensée - l’Histoire comme elle aurait dû politiquement évoluer après cela...
TRRRREEEEESSSSSSSS intéresant...
réponse à . <inconnu> le 31/07/2009 à 11h34 : Je n’avais jamais entendu ni "travail d’arabe" ni "travail de bougna...
Je pense, mais c’est sous toutes réserves que "bougnoule" est le mot qui en wolof signifie "étranger"
A confirmer par nos amis Sénégalais de ce merveilleux site.
réponse à . Elpepe le 31/07/2009 à 11h45 : C’est la transcription phonétique du mot arabe signifiant "porc". S...
Pffff... encore des cochonneries !
Bienvenue par Minou à persisto et à IsabelleC que je rencontre pour la première fois sur ce [slurp] mêêêêêêrveilleux site crée par notre grandiose petit Godemichou adoré, encore appelé Lapin [/slurp].
Cela fait plaisir de voir que du sang nouveau continue à abreuver les sillons de la culture.
Le 28 jullet dernier, nous avons oublié - je crois - de souhaiter des tas de bonnes choses à Karasu, dont c’était l’anniversaire. J’espère que tu ne nous en voudras pas de trop. Vacances et congés annuels - payés, en plus! - sont probablement les causes de cet oubli impardonnable.
Marceeeeel et Bernaaaard, double ration sur le compte de l’Amiral, qui nous est revenu sain et sauf (euh, enfin, j’espère) d’Eire...
Et voici le gâteau avec toutes les bougies, pour éclairer la route d’expressio!

iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
============================
============================
============================

Donnez-nous donc vos dates d’anniversaire, vous deux aussi, que nous puissions les ajouter à notre liste déjà longue...
le travail arabe c’est pas nouveau ! La création du monde , avec Dieu qui s’arrête en plein milieu du chantier, sous prétexte qu’on est dimanche et qu’il a déjà fait ses 35 heures, c’est vraiment parce qu’il n’y avait personne pour l’encadrer, hein ?
réponse à . momolala le 31/07/2009 à 12h03 : Option fort honorable quand elle est sincère, comme celle de mécr&...
A l’instar de Catherine Frot comme professeur lors de ses émissions de savoir-vivre qui disait :
- Je vais t’apprendre la politesse, petit con.
- Pourquoi, petit con ?
- C’est une marque d’affection
j’utilise le terme "mécréant", comme je dit "sale con" à mes copains.
En revanche "pôv’ con" est réservé à d’autres.

J’ai dit "salibi" qui désigne les chrétiens, de "salib", la croix. Tous les gens se nommant Salibi ou Saliba sont sans doute cousins et descendants des premiers chrétiens.
réponse à . chirstian le 31/07/2009 à 12h35 : le travail arabe c’est pas nouveau ! La création du monde , av...
Il ya de ça.

Un pasteur qui avait dit à un paysan que Dieu s’était arrêté de bosser le samedi soir s’est en tendu répondre : Possible, monsieur le pasteur, mais lui, il avait fini.
Rye yet each day, rye yet always.
George W
réponse à . chirstian le 31/07/2009 à 12h35 : le travail arabe c’est pas nouveau ! La création du monde , av...
[Dieu] il n’y avait personne pour l’encadrer
J’y étais pas, j’ai rien vu, mais je témoigne que l’encadrement a fauté. Des sanctions seront prises, et les colles vont pleuvoir. Qu’on se le dise ! D’ailleurs, tiens : je téléphone à MAM, qu’elle ouvre une enquête préliminaire.
God, je me dois de te signaler l’intervention N° 94 signée d’un certain Elpeupeu qui n’a rien vu mais qui demande l’ouverture d’une enquête à ton encontre, directement à la ministre de la Justice, sans passer par la case départ (donc sans toucher 20 000 au lieu des 30 pièces d’argent que Judas Iscariote avait touché pour te trahir)
Si la délation n’est plus rémunérée tout est foutu !

PS: Tu fais comme d’habitude pour le virement.
réponse à . mickeylange le 31/07/2009 à 13h19 : God, je me dois de te signaler l’intervention N° 94 signée d&rs...
Excès homo... Mais qu’est-ce que c’est que ce boulot ? Ça vaut pas un denier du Culte, ton histoire. Tu peux te brosser, t’as le bonjour d’Alfred ! (non, pas le coiffeur amant de Berthe, l’autre : le saint)
Momolala ! Viens vite, y’a d’la colle dans l’air... Gnarf gnarf !

Note du Vatican : avec ses 30 deniers, Judas, y s’carotte tout seul, le con : pas assez pour acheter sa place au Paradis... (Banca Vaticana*)
* l’est à la noce, là, le Mickey, hein, les gosses ?
C’est pas "a rye yet a day keeps the doctor away" ?
réponse à . SyntaxTerror le 31/07/2009 à 12h38 : A l’instar de Catherine Frot comme professeur lors de ses émissions...
Je n’avais pas pris une once d’ombrage, pas plus que le mécréant patenté de ce merrrveilleux site, j’en parierais, du sens que tu peux donner au mot mécréant, et pourtant de l’ombrage, on aimerait bien en avoir davantage !

J’ai tout compris et appris pour salibi. Je croyais qu’il y avait un rapport avec la doctrine de ce Salibi qui situe la genèse* en Arabie. Ma foi, il dit ce qu’il veut ... mais si la kaaba devient aussi le tombeau du Christ ... Tu me diras le Mur des Lamentations restera où il est et ça réglera au moins un problème !

*La genèse, j’ai dit la genèse ! Non, l’eucharistie, euh, je crois !
réponse à . momolala le 31/07/2009 à 15h44 : Je n’avais pas pris une once d’ombrage, pas plus que le mécr&...
mais si la kaaba devient aussi le tombeau du Christ

Ah ben, non !
Des tombeaux du Christ on en a déjà deux, plus authentiques l’un que l’autre !
En un sens on a du pot, ils sont tous les deux vers Jérusalem, la Courneuve, ça aurait pas fait sérieux.
J’ai trouvé :
An orgasm yet a day keeps the doctor away
A beer a day keeps the doctor away
A JOKE A DAY KEEPS THE DOCTOR AWAY.

But what a rye ? because of whiskey ?

Chez nous on dit : quand le Mistral entre par la fenêtre, le médecin sort par la porte. A chacun son plaisir...
Ah ben, ça le fait aussi.
réponse à . momolala le 31/07/2009 à 15h53 : J’ai trouvé : An orgasm yet a day keeps the doctor away A beer...
C’est un dicton naturellement sot qu’on peut traduire par :
Une tartine de rillettes (rye yet) par jour éloigne le médecin.

Bon, faut avoir l’accent local.
réponse à . momolala le 31/07/2009 à 15h53 : J’ai trouvé : An orgasm yet a day keeps the doctor away A beer...
La Génèse, en Arabie ? C’est quoi, ce travail, là ? Non,ma petite médême : c’est au phare que ça s’est passé. Au début, il y avait le néant, et puis God a aligné ses bits.
Et alors ? Et oualà !
Saint Elpépé, disciple d’Expressio
réponse à . SyntaxTerror le 31/07/2009 à 16h04 : C’est un dicton naturellement sot qu’on peut traduire par : Une...
Il manque l’éditeur de partoche, je te dis ! Car la musique des mots, la phonétique, n’est pas toujours accessible. Mais que fait God ?
Bon, d’accord, il m’a promis de me le remettre solennellement le 22 août, à la Convention d’Entrecasteaux. Mais en attendant...
Rye yet each day, rye yet always

Quand j’étais jeune, on m’a appris que "chasseur un jour, chasseur toujours".
Les sonneries étaient différentes chaque jour en fonction du numéro du bataillon de chasseurs évoqué.

Pour le rapport avec l’expression du jour, en voici deux d’une délicatesse extrême :

Dix-huitième bataillon :
Encore un arbi d’enfilé, rompez, encore un arbi d’enfilé !

Vingt-deuxième bataillon :
Encore un arbi de tombé dans la merde, encore un arbi d’emmerdé !
réponse à . Elpepe le 31/07/2009 à 13h25 : Excès homo... Mais qu’est-ce que c’est que ce boulot ? &...
Quelle noce, celle de Cana ? Voici un reportage exclusif sur le repas et moi je dis qu’il y en a un qui parle drôlement mal à sa mère avant de se décider à faire ce qu’elle lui dit. Pfff ! Quel exemple ! Jugez plutôt :

Les noces de Cana : intercession de Marie

1. Le troisième jour il y eut des noces à Cana de Galilée et la mère de Jésus y était.
2. Jésus aussi fut invité à ces noces, ainsi que ses disciples. Et ils n’avaient plus de vin, car le vin des noces était épuisé.
3. La mère de Jésus lui dit : « Ils n’ont plus de vin. » Jésus lui dit : « Que me veux-tu femme ? Mon heure n’est pas encore arrivée. »
4. Sa mère dit aux servants : « Tout ce qu’il vous dira faites-le. »
5. Or, il y avait là six jarres de pierre, destinées aux purifications des Juifs, et contenant chacune deux ou trois mesures.
6. Jésus leur dit : « Remplissez d’eau ces jarres. » Ils les remplirent jusqu’au bord.
7. Il leur dit : « Puisez maintenant et portez-en au maître du repas. » Ils lui en portèrent.
8. Lorsque le maître du repas eut goûté l’eau devenue vin – et il ne savait pas d’où il venait, tandis que les servants le savaient, eux qui avaient puisé l’eau – le maître du repas appelle le marié.
9. Il lui dit : « Tout homme sert d’abord le bon vin, et quand les gens sont ivres, le moins bon. Toi tu as gardé le bon vin jusqu’à présent ! »
10. Cela, Jésus en fit le commencement des signes et il manifesta sa gloire et ses disciples crurent en lui.


Et il n’a même pas dit : "Merci Maman" !" Malpoli !
réponse à . SyntaxTerror le 31/07/2009 à 16h20 : Rye yet each day, rye yet always Quand j’étais jeune, on m’a ...
Et que chasses-tu, aujourd’hui ?
réponse à . momolala le 31/07/2009 à 16h44 : Quelle noce, celle de Cana ? Voici un reportage exclusif sur le repas et mo...
Ne raconte pas ça à Mickey, malheureuse, qu’il va encore croire aux miracles !
Mickey, qui n’est pourtant qu’un blanc-bec de 534 ans, vient de démontrer avec talent, de façon incontestable et avec une admirable rigueur historique en 58 ci-dessus qu’Expressio, ce bambino, avait à peu près 350 ans et précisé par la même occasion que le 22 août en est le jour de fête nationale.
Le 22 août, c’est aussi l’anniversaire d’Epicure, qui aura deux mil trois cent cinquante et un ans (2.351) à cette date… Ca vous a une autre allure, non ? A l’instar de Mathusalem, ce petit joueur mort à 969 ans si vert qu’il en paraissait à peine 600, Epicure ne paraît pas son âge. Une nourrissonne qui approche la soixantaine lui à même déclaré, pas plus tard que ce-matin, qu’il ne faisait pas plus vieux qu’elle, avant d’ajouter, la garce, … ou à peine.
Il ne viendra pas à Entrecasteaux le 22 août, non pas que les 1093 kms qui l’en sépare (dixit son GPS qui précise, « dont 1035 d’autoroutes, soit environ 11 heures de route », hors arrêts pipis) lui fassent peur mais parce qu’il est déjà prévu avec les filles de fêter son anniversaire la veille et de rentrer à Paris le 22 car ces demoiselles passent les 24 et 25 le concours qu’elles préparent en mettant les bouchées doubles tout à la fois en philosophie, histoire, géographie, sociologie, culture générale, se piégeant sans cesse avec des QCM diaboliques de perversité mitonnés par des profs de Sciences-Po. Ce n’est pas un travail d’arabe qu’elles accomplissent, d’ailleurs aucune des trois ne connaissait l’expression, même celle dont le père est d’origine algérienne.
réponse à . momolala le 31/07/2009 à 16h44 : Quelle noce, celle de Cana ? Voici un reportage exclusif sur le repas et mo...
C’est la version de Jean, ma préférée.

C’est vrai que pour un Juif, parler comme çà à sa mère, c’est péché, mon fils.
Mais on est à la fin du repas et ils ont déjà sifflé tout le pinard avec les conséquences qu’on imagine. D’ailleurs, Marie a eu du mal à trouver son fils sous une table.
Chez Jean, le ministère de Jésus commence par un repas bien arrosé.

Deuxio (en partie pour LPP), Jean ne parle jamais de miracles, il parle de signes.
réponse à . <inconnu> le 31/07/2009 à 16h53 : Mickey, qui n’est pourtant qu’un blanc-bec de 534 ans, vient de d&ea...
Ah ben, on va arroser ça, à Entrecasteaux !
L’Amiral
Juan habla por l’amor du signe ?
Santiago de Compostela y Camille Cinsault
réponse à . Elpepe le 31/07/2009 à 17h04 : Juan habla por l’amor du signe ? Santiago de Compostela y Camille Cin...
l’amor du signe ?

Non, blessé, seulement !
réponse à . <inconnu> le 31/07/2009 à 16h53 : Mickey, qui n’est pourtant qu’un blanc-bec de 534 ans, vient de d&ea...
Ce n’est pas un travail d’arabe qu’elles accomplissent, d’ailleurs aucune des trois ne connaissait l’expression, même celle dont le père est d’origine algérienne.

Des fois, on se dit qu’il y a des trucs qui se perdent et qu’on ne regrette pas.
ATTENTION COCOTTE : couler un bronze peut nuire gravement à ta santé et à celle de ton entourage. Surtout les cloches. Tu parles d’un manche ! (cette page)
réponse à . Elpepe le 31/07/2009 à 16h48 : Ne raconte pas ça à Mickey, malheureuse, qu’il va encore cro...
Moralité:
God à Cana son efficacité est prouvée, à Toulon drink oualou !

C’est pas de la rye yet pour les allatches ça men !
réponse à . <inconnu> le 31/07/2009 à 16h53 : Mickey, qui n’est pourtant qu’un blanc-bec de 534 ans, vient de d&ea...
Mickey, qui n’est pourtant qu’un blanc-bec de 534 ans

Tu sais ce qu’il te dit le blanc-bec ? Epis, non je n’en ai, cure, je mets ça sur le compte de ta frustration de ne pas t’appeler Fête Nat. alors que tu est né le 22 Août !
réponse à . Elpepe le 31/07/2009 à 17h17 : ATTENTION COCOTTE : couler un bronze peut nuire gravement à ta sant&...
couler un bronze peut nuire gravement à ta santé et à celle de ton entourage.

Pas pour tout le monde il y en a qui se prépare à faire Popo avec sciences
réponse à . mickeylange le 31/07/2009 à 17h45 : Moralité: God à Cana son efficacité est prouvée, &ag...
God boit du lait, macache rosé (proverbe provençal)
réponse à . Elpepe le 31/07/2009 à 17h59 : God boit du lait, macache rosé (proverbe provençal)...
God boit du "petit" lait, oui, pour le lait il attend que les vaches mangent raisin.
Bon, les gosses : Pépé a rendez-vous avec BB en ville, pour... mais ça ne vous regarde pas !
Au lit, les mains sur les couvertures, garnements.
réponse à . mickeylange le 31/07/2009 à 17h59 : couler un bronze peut nuire gravement à ta santé et à celle...
Les intéressées viennent de déclarer d’une seule voix ou presque: Mickey, oarfois, il en fait des maousses!
réponse à . file_au_logis le 31/07/2009 à 12h26 : Bienvenue par Minou à persisto et à IsabelleC que je rencontre pou...
Le 28 jullet dernier, nous avons oublié - je crois - de souhaiter des tas de bonnes choses à Karasu, dont c’était l’anniversaire.
Je ne voudrais pas me vanter, mais j’y avais pensé. Heureusement que certain(e)s y pensent. Sinon à quoi servirait une liste d’anniversaire ? MMMMMMM, je te le demande. 
réponse à . mickeylange le 31/07/2009 à 09h52 : Je vous l’avais promis hier, je vais vous conter la belle, la vraie histoi...
Que voilà une histoire joliment contée.

Mais où est donc Lovendric, lui qui narre aussi bien les choses.

Bienvenue aux nouveaux zé nouvelles.
réponse à . tytoalba le 31/07/2009 à 18h57 : Que voilà une histoire joliment contée. Mais où est donc ...
Alors, bel oiseau nocturne, où étais-tu cachée, la tête sous ton aile, en ce beau jour de rediff ?
réponse à . tytoalba le 31/07/2009 à 18h57 : Que voilà une histoire joliment contée. Mais où est donc ...
Lovendric a, a-t-il dit, quelques soucis de santé dont j’espère qu’il se remettra vivement pour revenir nous conter la vie d’autrefois. J’aurais été ravie qu’il me donne son avis sur la théorie du sieur Sabini. Mais peut-être nous lit-il et le fera-t-il un peu plus tard. Le 22, à Entrecasteaux ? Pas mieux que le rosé du pays du rosé pour guérir toutes les blessures ! Nan nan, Mickeylange était en bonne santé : le rosé, c’est comme les antibiotiques, c’est pas automatique.
Des fois, on se dit qu’il y a des trucs qui se perdent et qu’on ne regrette pas.

Je suis bien de ton avis, y compris d’ailleurs avec ta préférence pour la version de Jean (110 ci-dessus).
réponse à . mickeylange le 31/07/2009 à 17h54 : Mickey, qui n’est pourtant qu’un blanc-bec de 534 ans Tu sais ce qu&...
Je n’ai évidemment nulle idée de ce que me dit le blanc-bec! Mais tu as raison, Fête Nat, c’est beaucoup mieux qu’Epicure, et m’irait comme un gant...
réponse à . <inconnu> le 31/07/2009 à 19h50 : Je n’ai évidemment nulle idée de ce que me dit le blanc-bec!...
Je n’ai évidemment nulle idée de ce que me dit le blanc-bec!

moi non plus mais je cherche !
réponse à . momolala le 31/07/2009 à 19h15 : Alors, bel oiseau nocturne, où étais-tu cachée, la tê...
où étais-tu cachée
Je ne me cachais nullement. Les oisillons reviennent parfois au nid avec armes et bagages. Un de mes oisillons l’a fait. Me voilà donc bien occupée, mais laissons cela, le canal 12 est plus propice et mieux indiqué pour ce genre de confidence.
Puisque tu es en communication avec Lovendric, transmet-lui mon amitié.
réponse à . mickeylange le 31/07/2009 à 20h38 : Je n’ai évidemment nulle idée de ce que me dit le blanc-bec!...
Rassure-moi: L’idée ne t’effleure pas de manquer de respect à un philosophe de mon âge, même si je ne le fais pas, et de mon importance?
réponse à . tytoalba le 31/07/2009 à 18h54 : Le 28 jullet dernier, nous avons oublié - je crois - de souhaiter des tas...
chère Tyto, bien merci d’y avoir pensé et excuse mon aplomb impromptu...
Mais voilà, la liste sert aussi à y revenir de temps à autre, quand on n’a pas la possibilité d’être en ligne tous les jours... Montagnes obligent...
J’ai une photo de chouette hibou pour toi... L’orginal eût été encombrant sous le bras...
réponse à . file_au_logis le 31/07/2009 à 22h36 : chère Tyto, bien merci d’y avoir pensé et excuse mon aplomb ...
Rassure-toi, je ne disais pas cela pour te culpabiliser. C’est gentil de penser à moi, et laissons les originaux, là où ils sont bien, dans leur milieu naturel. Tu peux m’envoyer la photo par le canal 12.
réponse à . <inconnu> le 31/07/2009 à 21h21 : Rassure-moi: L’idée ne t’effleure pas de manquer de respect &...
Mickeylange ne manque de respect à personne. Sauf, peut-être, à l’Amirauté, mais alors il est collé samedi.
Expression dont la pertinence est loin d’être tombé en désuétude...
Dans je suis un voyou Georges chante ce couplet

J’ai perdu la tramontane
En perdant Margot
Qui épousa, contre son âme
Un triste bigot


Lors d’un tour de chant un nord africain vient le trouver en lui disant qu’il était surpris de trouver des propos racistes dans ses textes......

Surprise de l’intéressé !........Lui, raciste ?

L’autre avait compris "triste bicot"........

Une anecdote vécue par bibi-Bouba ?........Ouiiiiiiiiii !!!!!!

Bon alors à la demande générale......

Mon pote et moi descendions à Bamako en voiture via l’Espagne, le Maroc et la Mauritanie lorsque la pompe à eau de notre antique 505 breack rendit l’âme du côté de Ouarzazate.........

Un mécano local se pencha sur notre problème et notre moteur mais impossible de trouver une pompe à eau du bon modèle.
Il fouilla dans le bric à brac de son garage, trouva son bonheur, bricola tout l’après midi et à la tombée de la nuit notre voiture ronronnait de satisfaction......

Il posa fièrement ses outils et un large sourire lui fendant la figure il nous déclara:
"Ca, travail d’arabe !"

Et le travail d’arabe nous mena sans encombre jusqu’à Bamako.......

Je vous fais un pur arabica ? Mais attention, il viendra d’Ethiopie.......
Bon alors ce sera thé à la menthe parce que ça ils savent le faire ..........

Bon week end et لقاموس المحيط........
Une autre anecdote juste avant le départ:

لكل شخص الحق في التعلم. ويجب أن يكون التعليم في مراحله الأولى والأساسية على الأقلبالمجان، وأن يكون التعليم الأولي إلزاميا وينبغي أن يعمم التعليم الفني والمهني، وأن ييسر القبول للتعليم العالي على قدم المساواة التامة للجميع وعلى أساس الكفاءة.
يجب أن تهدف التربية إلى إنماء شخصية الإنسان إنماء كاملا، وإلى تعزيز احترام الإنسان والحريات الأساسية وتنمية التفاهم والتسامح والصداقة بين جميع الشعوب والجماعات العنصرية أو الدينية، وإلى زيادة مجهود الأمم المتحدة لحفظ السلام.
للآباء الحق الأول في اختيار نوع تربية أولادهم.
المادة..............

Avouez qu’elle est bonne !..........Bon allah allez, j’y vais......

Hé deLassus, pas la peine de fouiller les archives, tu la trouveras pas celle là.......
Une réparation chez un milliardaire
le contremaître: - Et attention ! je ne veux pas un travail arabe, c’est un travail ’à fric’ !
réponse à . BOUBA le 07/08/2014 à 09h28 : Une autre anecdote juste avant le départ: لكل ش...
deLassus, pas la peine de fouiller les archives
Les archives d’expressio peut-être pas, mais il me semble bien que c’est un extrait de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme...
Me trompé-je ?
réponse à . God le 31/07/2009 à 10h21 : Bon, alors pour éviter toute surprise désagréable et toute ...
Bon..., sachez qu’une rediffusion ne sera jamais rere-dix fusées.
Car :
- Les rediffusées sont marquées comme telles et ne peuvent donc être à nouveau sélectionnées pour une rediffusion par mon méga-super-algorithme (endiablé) aléatoire.
- Le taux annuel de rediffusions est si faible comparé au taux annuel de nouvelles productions, que le volume de potentiellement rediffusables ne cesse d’augmenter rendant ainsi la rerediffusion inutile.
Parole de God !
Sans autre commentaire...
Le 10/10/2013, il nous était annoncé que Expressio allait "bientôt rejoindre la galaxie Reverso".
Le 20/05/2014, votre humble serviteur appelait Reverso pour avoir des nouvelles du chantier. Il lui était répondu, je cite :
"- Dans environ un mois, refonte de l’interface
- Dans environ trois mois, de nouvelles expressions"

Le rapport avec l’expression du jour ? A vous de dire !
réponse à . <inconnu> le 26/07/2007 à 18h53 : on dit aussi "du travail de cochon" et là ç’à peut s&...
on dit aussi "du travail de cochon" et là ç’à peut s’appliquer a toutes les races ou nationalités

Non, pas au musulmans !
réponse à . Elpepe le 31/07/2009 à 13h25 : Excès homo... Mais qu’est-ce que c’est que ce boulot ? &...
avec ses 30 deniers, Judas, y s’carotte tout seul, le con :
Comme dit Nagui (un arabe catholique, si ça existe) Jésus organise une bouffe avec 12 copains, en Israël, et il n’y a que des Jean, Pierre, Paul etc? et pas un Moshé ni un Mohamed !
- Vous êtes bien le transcripteur de Monsieur Rabelais ?
- oui Monsieur.
- et bien il m’a dit que vous bâclez le travail !
- c’est normal...
- normal ? pourquoi ça ?
- c’est du travail arabe laid ! 
Arabesques
- À Grenade, mon petit Alphone s’est fait mal à un pied et j’ai dû le porter, mais j’ai vu l’Alhambra !
- tu l’as vue, l’Al en bras ?
- puisque j’te l’ dis...
réponse à . BOUBA le 07/08/2014 à 07h44 : Dans je suis un voyou Georges chante ce couplet J’ai perdu la tramontane ...
Je ne connaissais pas l’anecdote du tour de chant... mais c’est vrai qu’on s’amusait à déformer - sans idée de racisme, ce n’était pas le genre de la maison ! - "bigot" en bicot"...

J’avais un peu oublié ; ce qui fait que, tôt ce matin, suis venue faire un tour dans les bacs... mais suis repartie sur la pointe des pieds en poussant silencieusement la porte (pour ne pas te/vous réveiller) car je n’avais rien à proposer...
réponse à . mickeylange le 07/08/2014 à 11h16 : avec ses 30 deniers, Judas, y s’carotte tout seul, le con :Comme dit Nagu...
Dis-nous l’artisss (sans aucun rapport - mais vraiment aucun, j’insiste - avec l’expression du jour), tu exposes toujours le 10 ? Demande au correspondant journaleux du lieu de faire une photo pour qu’on puisse en profiter !
Dans les années 60670 c’était encore l’époque des grands chantiers autoroutes urbaines, périphériques et grands ensembles parcs urbains etc. A l’époque un pote à moi bossait dans une grosse boite d’espaces verts où le travail ne manquait pas, l’activité alors peu mécanisée demandait beaucoup de main d’œuvre
essentiellement étrangère algérienne et portugaise . Le travail se faisait par petites équipes de huit ou dix travailleurs sous les ordres d’un chef. Une équipe type était formée de dix travailleurs portugais et un chef algérien (ou vicieux de Versailles ) Je vous dis pas les nom d’oiseaux qui partaient du chantier  :Caralho et toute la famille de nardin..
Ça marchait bien ils bossaient comme des nègres pour faire un travail de Romains et vu les salaires de l’époque pas la peine de les faire bosser comme des Portugais.
réponse à . joseta le 07/08/2014 à 12h14 : Arabesques - À Grenade, mon petit Alphone s’est fait mal à u...
J’ai trouvé un truc : de l’arabe/bic..
Euh... non... vaut mieux gommer.
réponse à . DiwanC le 07/08/2014 à 14h04 : J’ai trouvé un truc : de l’arabe/bic.. Euh... non... vau...

.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.--..-
Ils travaillent peut-être à l’arabe...mais au Maroc, on trouve de tout...
crustacés Omar
cacahuètes à Rachid
boulangerie Azîm
chambres Ali
pâtisserie au rhum Baba
droguerie Faysal
clinique sans douleur Jamal
promenades en barque Khader
crayons Amîn
etc
Industrie de la peau
J’ai connu un maroquin qui travaillait à l’arabe 
réponse à . joseta le 07/08/2014 à 16h32 : .-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.--..- ...
Boxeur poids Miloud
réponse à . DiwanC le 07/08/2014 à 14h04 : J’ai trouvé un truc : de l’arabe/bic.. Euh... non... vau...
’Jour à vous. Merci pour votre mot d’hier -233-. Préfère encore vouvoyer -j’ai marché sur un nid de déjantés-. C’est un compliment. Juste un mot: au Québec on entend davantage "un travail botché", ou mieux encore "c’est broche-à-foin". Je connais pas la guerre d’Algérie, mais je me dis pauvres Algériens. Si je commente tard, faut voir que Paris est 5 heures en avance sur Montréal. Bye.
réponse à . ipels le 07/08/2014 à 17h17 : ’Jour à vous. Merci pour votre mot d’hier -233-. Préf&...
... plutôt 6 heures en avance.
Les organisateurs d’un banquet, travaillant à l’arabe, choisissant les desserts:
- les hommes, fruits...
- et les dames ?
- l’Edam ? fromage !
Pour nous les ricains c’est un travail mexicain ou même made in China...
réponse à . ipels le 07/08/2014 à 17h17 : ’Jour à vous. Merci pour votre mot d’hier -233-. Préf&...
Préfère encore vouvoyer -j’ai marché sur un nid de déjantés-. C’est un compliment.
Donc, je vais te voussoyer... Enfin, je vais essayer.
Quand je suis arrivée sur ce mêêêrveileux site, j’avais comme vous beaucoup de mal à écrire "tu". Me suis un p’tit peu fait remonter les bretelles (prépare-toi !) et puis je me suis pliée aux habitudes expressionautes...
Bon... enfin tu fais comme vous voulez !

Quant aux horaires de nos échanges : il y a toujours un amionaute qui traîne dans les couloirs, alors à votre/ta guise !

Deux choses encore :
1. le "Mode d’emploi" - tout là-haut dans la rubrique "Vos commentaires" est plein de renseignements bien utiles lorsqu’on aborde ici.
2. "les déjantés"... c’est qui ? les gens d’ici ? 
réponse à . DiwanC le 07/08/2014 à 22h29 : Préfère encore vouvoyer -j’ai marché sur un nid de d&...
... Parbleu, mais les déjantés c’est vous tous, à commencer pas votre dieu lui-même! (m’en veuillez pas pour le petit d). Pour le tu ça viendras sans doute, mais j’ai de bonnes bretelles. Pour le mode d’emploi, en effet, c’est good! C’est là que j’ai su que les premiers seront les premiers, et que ça pouvait pas être le vrai God, c’est pour ça le petit d! Moi qui croyais que la vitesse de la lumière était partout pareille, déjà que j’ai 6 heures de retard, v’la en plus que mes électrons vont partir bons derniers! Allez, bons rêves.
réponse à . ipels le 08/08/2014 à 02h00 : ... Parbleu, mais les déjantés c’est vous tous, à com...
Certes... sauf que "God", c’est le pseudo que Sa Divinité* a choisi ! Alors, on est bien obligé d’y mettre une majuscule, sinon - malgré sa graaande bonté et sa graaande tolérance pour toutes les connbêtises qu’on peut écrire ! - on risque l’excommuni-désabonnement.. au moins !

"Déjantée", veux bien... ici, c’est comme un compliment ! une fleur qu’on reçoit à peine a-t-on franchi la porte et qu’on porte à la boutonnière comme une décoration...
Donc, pour t’vous, trop tard : bienvenue au club !!! 

*Pour sourire, tu vous en doutes !
Schund
Au Québec, on ne dit pas, du moins sur une grande échelle, "un travail de nègre"; on entend, par ailleurs, assez souvent un travail "botché"., ce qui équivaut à un travail bâclé. Je trouve que, quelquefois, certaines expressions associées au Québec sont plutôt le fait d'une seule personne ou de quelques personnes.
Travail bâclé, mal fait, exécuté négligemment... Tout cela ne saura convenir à not' Georges qui peaufinait ses textes encore et encore...

Il paraît que, levant au ciel un œil complice,
Ell' dit : "Bravo, Seigneur, c'est du joli travail ! "
Puis qu'elle ajoute avec encor plus de malice :
"La cambrure des reins, ça, c'est une trouvaille ! "
Et les enfants de chœur souffrent un vrai supplice.


Les mots... et les notes. Écoutez...

Bonjour,
Est-ce à l'occasion du ramadan que vous ressortez cette expression?
Et ne pouvez-vous pas l'expliquer simplement, sans y aller de votre petit couplet moralisateur et anti-raciste?
Pourquoi nous ressortir la fable d'Alhambra et ses merveilles?
Vous devriez savoir que les architectes étaient juifs et chrétiens, et que ceux qui portaient un nom arabe avaient été contraints de se convertir à l'islam, et donc de porter un nom du cru...
L'apport musulman aux civilisations est quasi nul : ils n'ont su que transmettre, dans le meilleur des cas, mais n'ont rien inventé. Et si leur médecine ét
...et si leur médecine était si avancée, pourquoi viennent-ils se faire soigner en France (à nos frais), à commencer par Bouteflika?
La colonisation de l'Algérie, initiée pour mettre fin aux exactions barbaresques en méditerranée, a fait d'un marécage un pays fertile. Il suffit de voir ce que ce pays est devenu depuis le départ du blanc honni...ce qui expliquerait pourquoi les autochtones sont tellement nombreux à s'installer au pays du colonisateur, pour tenter de retrouver ce qu'ils n'ont pas su garder.
réponse à 163. DiwanC le11/06/2016 à 04h17  : Mais encore?...

Je dirai même plus : "Mais encore ?" 
--- non, rien, juste Expressio qui me fait bisser !  ---
réponse à . le 11/06/2016 à 06h19 : ...et si leur médecine était si avancée, pourquoi viennent-...
Si vous voulez du politically correct, allez voir ailleurs !

Si vous voulez refaire l'histoire des civilisations, allez déblatérer ailleurs !
Catherine
Juste pour féliciter pour la mise au point claire et honnête qu'exprime l'analyse de cette expression
réponse à . le 11/06/2016 à 06h10 : Bonjour, Est-ce à l'occasion du ramadan que vous ressortez cette exp...
Hé bé !
Comme ramassis de contre-vérités, d'inexactitudes et de mensonges, on a rarement fait aussi fort !
N'hésite pas à revenir, les occasions de rire un bon coup se font rares en ces temps de crise.
LE JEU DES MOTS CACHÉS (233)
J'ai planqué, dans le texte suivant, 14 pays, membres de la ligue arabe .
Trouverez-vous des pays en rabe ?

Le rabbi vivait avec son neveu, un jeune qui ne faisait que des bêtises...Le rabbi en avait marre, oh, comme il en avait marre ! L'homme en avait vu de toutes les couleurs ces derniers temps, et ce matin-là , il le surprit , soudant deux barres de fer...
- Qu'est-ce que tu fais , Danny ? Et au juste, où est mon lit-banc ?
- À la scierie...mon oncle...je vais vous faire un lit biplace ! Mais il me faudra un peu d'argent...
- Ai-je or Danny à la banque ? Non ! j'ai juste de quoi vivre tous les deux, parce que pour n'importe quoi c'est toujours le rabbi qui raque, hein ?
Mais c'est de l'art rabbi ça, ou dites vous ne croyez pas que ce soit de l'art ?
- Je n'ai pas besoin de faire des sommes à lits artistiques, celui que j'avais m'allait parfaitement !
- Mais, mon oncle, vous êtes comme hors de vous...calmez-vous...mon intention, c'était de vous faire plaisir !
- Ce qui me ferait plaisir, c'est que tu ailles chez ton ami Al, le cathare, pendant un temps !
- Avec Al j'ai ri, j'ai bien ri même, l'autre jour, mais je préfère vivre avec vous rabbi....
- Ça y est, mène ça au terrain sentimental...tu sais que c'est mon faible...combien il te faut pour la scierie ?
- Vous êtes le meilleur des oncles !
réponse à . Pierre Lincourt le 11/06/2016 à 01h53 : Au Québec, on ne dit pas, du moins sur une grande échelle, "u...
un travail "botché"
Slepi, (ex 007) nous en parlait déjà à l'étage 153. J'ai bien peur que ce soit un anglicisme (to botch = bâcler).
((Clap clap clap !)²)² et encore ² et encore ² et encore... ad libitum 

Sauf que je n'ai même pas réussi à en sourire, qu'il m'a gâché mon Brassens matutinal et le bon goût de mon café (au lait mais pas au lit) ! 
réponse à . le 11/06/2016 à 06h19 : ...et si leur médecine était si avancée, pourquoi viennent-...
Très cher inconnu, c'est sympa l'anonymat total, pour vomir ce genre de conneries, spa ?
Au moins, on sait pour qui vous votez.
Sachez quand même que le ramadan n'a rien à voir là-dedans, le tirage de l'expression du jour parmi celles disponibles est totalement aléatoire. Le hasard a juste bien fait les choses pour que vous puissiez vous lâcher et montrer votre racisme primaire à la face du monde (enfin, de ce monde qui visite expressio où, en général, il n'y a que des gens biens qui s'expriment - mais il y a visiblement quelques rares exceptions) .
réponse à . joseta le 11/06/2016 à 09h06 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (233) J'ai planqué, dans le texte suivant...
Je pense avoir trouvé les 14 dès la première lecture, je vais juste vérifier maintenant qu'ils sont bien tous de la Ligue arabe. Et puis j'en chercherai peut-être un ou deux de plus, mais je doute d'en trouver. 

Un peu plus tard : mes 14 sont bons et je ne pense vraiment pas qu'il y en ait d'autres dans le texte ; je ne vois pas comment tu aurais pu y placer les 8 membres qui n'y sont pas.
réponse à . joseta le 11/06/2016 à 09h06 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (233) J'ai planqué, dans le texte suivant...
À la scirie
Pour bien faire scier, il convient de mettre un "e" à "scierie"
Signé : la Mère Nicolas
réponse à . SyntaxTerror le 11/06/2016 à 09h57 : À la sciriePour bien faire scier, il convient de mettre un "e" ...
Comment j'ai pu oublier le 'e' ? Ça m' sci ! 
(Naturellement, je savais écrire scierie)
Un groupe de chanteurs, dont Philippe Clay, voulait lancer un disque où ils chanteraient ensemble...
- Qui va se charger du travail publicitaire ?
- bah, Clay...
- ah, non ! je ne veux pas un travail bâclé !
- Tu sais où je pourrais trouver des nids artificiels pour orner ma volière ?
- Va voir l'Amaury, t'as nids pas chers...
- Et qu'est-ce que j'irais bien faire en Mauritanie, même si c'est pas cher ?
Éphémérides :

11 juin, Saint Barnabé. En Lorraine, il n'a pas plu à la saint Médard mais il pleut aujourd'hui. On ne sait plus à quel saint se vouer. 

11 juin, Journée mondiale du Bien-être. Le bien-être serait plus grand sans la pluie, quand même. 
réponse à . momolala le 31/07/2009 à 15h44 : Je n’avais pas pris une once d’ombrage, pas plus que le mécr&...
mais si la kaaba devient aussi le tombeau du Christ
oh ! Femme de peu de foi ! Tout est possible, si tu y crois très fort. Mais vraiment très, très fort !
La preuve: on a retrouvé, l'an passé, la tombe de Adam et Eve, en Irak.
Et si tu ne le crois pas... Couic !
réponse à . Ratanak le 11/06/2016 à 11h13 : Éphémérides : 11 juin, Saint Barnabé. En Lorra...
Au resto
- C'est vous qui avez cuisiné ce plat ? c'est un mets d'art !
- un Médard ? heu, non, c'est un Bernard...je m'appelle Bernard !
réponse à . Ratanak le 11/06/2016 à 11h13 : Éphémérides : 11 juin, Saint Barnabé. En Lorra...
- Allez on va faire du tir à l'arc...vous avez pris vos flèches ?
- oui, Médard...
- O.K., vos dards si vous voulez....
réponse à . God le 11/06/2016 à 09h40 : Très cher inconnu, c'est sympa l'anonymat total, pour vomir ce ...
Ah ! que ton intervention fait du bien !
Itou celles de Syntax et de Ratanak.

Se lever si tôt pour écrire pareilles... billevesées... C'est à pleurer...
Pourtant, j'en ai lu ici des sornettes, des platitudes, des délires... Pour ne pas que ça manque, je gâche moi-même beaucoup d'encre !
Mais pareilles souilleries...

Certes, dans cette auberge espagnole qu'est Expressio, chacun a droit de pousser la porte, droit de s'exprimer... mais on n'apporte pas ses ordures ou, au moins, on les dépose avant d'entrer...

réponse à . joseta le 11/06/2016 à 09h06 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (233) J'ai planqué, dans le texte suivant...
! 'ana 14
réponse à . Elpepe le 26/07/2007 à 00h53 : - Au Var, le baratin ! - A un avare tribal. - Ré : un bail avat...
ANAGRAMMES
Aval baratineur
Abritera un aval
- J'ai un de mes patients à l'hôpital, un cas de diabète...
- ça peut arriver, non ?
- j'ai vu l'cas tard !
- ah... et ça t'a plu l'Qatar ?
Un superbe travail d'arabe pour occuper les nuits de l'Inconnu de 6 h du mat...

Et quand il aura terminé (dans trois ans !), il lui restera - entre autres écrits - ceux de ce "passeur de culture" qu'est Tahar Ben Jelloun.

Dialogue entre réalisateurs
- Il me semble que Tracey fait un travail d'arabe, dans ce film...
- Mais ça va pas ? c'est ma muse !
- C'est bien c' que j'dis: la muse Ullman !

1) MAROC (marre, oh, comme...)
2) OMAN (l'homme en avait...)
3) SOUDAN (soudant)
4) LIBAN (lit-banc)
5) SYRIE (scierie)
6) LIBYE (lit biplace)
7) JORDANIE (ai-je or Danny ?)
8) IRAK (qui raque)
9) ARABIE SAOUDITE (l'art rabbi ça, ou dites...)
10) SAMALIE (sommes à lit...)
11) COMORES (comme hors...)
12) QATAR (cathare)
13) ALGÉRIE (Al, j'ai ri)
14) YÉMEN (ça y est, mène...)
Voilà !
réponse à . joseta le 11/06/2016 à 17h47 : Dialogue entre réalisateurs - Il me semble que Tracey fait un travail d'a...
13 sur 14 : mon tapis volant n'a pas survolé l'Oman...
réponse à . DiwanC le 11/06/2016 à 17h54 : 13 sur 14 : mon tapis volant n'a pas survolé l'Oman... ...
Un tapis volant ? Oman pas...c'est pas beau de mentir !  
En tout cas, du moins pour ce qui me concerne, c'est la toute première fois que je prends connaissance de cette vilaine expression. En revanche, malgré que ce soit devenu quasi interdit - quelle absurdité ! - travailler comme un nègre disait bien.
réponse à . DiwanC le 11/06/2016 à 17h38 : Un superbe travail d'arabe pour occuper les nuits de l'Inconnu de 6 h du mat... ...
Faudrait qu'il sache lire pour ça, la lecture éloignant l'ignorance !
réponse à . joseta le 11/06/2016 à 09h06 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (233) J'ai planqué, dans le texte suivant...
١٤ !
réponse à . 750 le 11/06/2016 à 19h07 : En tout cas, du moins pour ce qui me concerne, c'est la toute premiè...
C'est celui qui bosse en récoltant des citrons qui travaille comme un aigre...
Chez certaines gens, c'est mal vu une blague sur les Noirs.
Je dis ça comme ça.
Si je faisais une blague sur le taureau de la plaine fertile, celui de Tordesillas,
pas sûr qu'elle serait bien reçue.
Je bisse, ma contrib a disparu! Surprise, les bras m'en tombent des fesses: on nourrit un troll en 164-165, c'est t'y possible! Le mot arabe, ça les excite? Leur faut pas grand chose! N'importe quoi!
réponse à . Cadichon le 12/06/2016 à 16h36 : Je bisse, ma contrib a disparu! Surprise, les bras m'en tombent des fesses:...
Alors, dès qu'on ne pense pas comme vous, on est un "troll"? Je parierais fort que vous étiez Charlie, mais de ces Charlie qui ne tolèrent la liberté d'expression que quand elle va dans leur sens...
Revenez vous cultiver sur Al Andaluz (je vous recommande la Nouvelle Revue d'Histoire qui sort aujourd'hui en kiosque). Et on en reparle...
Un troll, c'est un intervenant qui s'introduit dans un débat pour y semer des "opinions" qui n'ont rien à voir avec le sujet. Ici c'est d'expressions de la langue française qu'il s'agit, par d'opinions sur les Andaluz. Expressio n'est PAS une tribune dédiée à ce genre de polémique.
réponse à . le 14/06/2016 à 22h18 : Alors, dès qu'on ne pense pas comme vous, on est un "troll"...
Troll ou pas, là n'est pas la question...

Vous avez commencé en... "regrettant" - on va dire comme ça... - que l'expression du jour "travail d'arabe" apparaisse en plein ramadan. C'est méconnaître Expressio que penser ainsi.

Si vous avez un peu parcouru nos échanges, souvent souriants voire délirants !, vous aurez pu lire également quelques belles empoignades, quelques beaux désaccords... Ils sont toujours exempts de la moindre trace de racisme qui n'est pas le bienvenu ici.

Récapitulons :

- Première diffusion : 26 juillet 2007 ; cette année-là, le ramadan commence le 13 septembre...
- Deuxième diffusion : 31 juillet 2009. Le ramadan commencera le 22 août.
- Troisième diffusion : 07 août 2014. Le ramadan a commencé le 29 juin.
RACISTE!!!!!!
Ah ! Non ! C'est un peu court !
On pouvait dire... bien des choses en somme... en variant le ton*
...

Un ton qui n'aurait eu aucune peine à être plus gracieux*... Un ton que vous auriez pu choisir plus truculent*... ou plus emphatique*... ou plus lyrique*...

Mais ce simple mot que vous jetez comme on jette une pierre ou un crachat, oui, vraiment, c'est un peu court.

À qui adressez-vous cette apostrophe écrite au singulier ?

* Edmond Rostand.
Très immodestement, je me permet de citer mon #168 :

Si vous voulez du politically correct, allez voir ailleurs !
Je crois que je connais l'inconnu, il me semble bien que sur debunkersdehoax, il m'a déjà "traitée" de Charlie, ce Charlot, ya pas bien longtemps. Il se bisse dessus, quoi! Faut briquer le chameau!.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Un travail (d')arabe » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?