Vouloir le beurre et l'argent du beurre - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Vouloir le beurre et l'argent du beurre

Tout vouloir, sans contrepartie.
Vouloir gagner sur tous les plans.

Origine

L'usage de cette expression nous vient au moins de la fin du XIXe siècle.
Le bon sens paysan veut qu'on ne puisse pas, honnêtement, vendre le beurre qu'on vient de fabriquer (Lien externe), en garder l'argent, mais garder aussi le beurre, histoire de pouvoir le revendre encore et encore.

Vouloir toujours tout garder à soi, vouloir tout gagner sans rien laisser aux autres, c'est vouloir le beurre et l'argent du beurre.

Compléments

Même si on réussit temporairement et honnêtement à garder le beurre et l'argent du beurre, il ne faut jamais perdre de vue que le beurre, comme l'argent, peuvent fondre très facilement et rapidement.

Dans certains quartiers chauds des banlieues, il arrive qu'on trouve ensemble le beur et l'agent du beur.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Vouloir le beurre et l'argent du beurre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Libanar Ekil el bayda wel te2chiraVouloir manger l'oeuf et sa coquille.
Tunisiear Yékol eddénia ou yetssahhar bel lékhraIl mange l'ici-bas et soupe avec l'au-delà
États-Unisen Have your cake and eat it, too.Avoir son gâteau et aussi le manger.
Angleterreen To want to have your cake and eat itVouloir à la fois garder son gâteau et le manger
Angleterreen To have one's bread and eat itAvoir le pain et le manger
Espagnees Querer el oro y el moroVouloir l'or et le maure
Argentinees Querer la chancha y los veinteVouloir la truie et les vingt (sous)
Espagne (Catalogne)es Voler la dona borratxa i el vi al botVouloir la femme saôule et le vin dans le tonneau.
Grècegr Θέλει και την πίτα ολόκληρη και το σκύλο χορτάτοIl veut la tarte intacte et le chien rassasié
Hongriehu Olyan nincs, hogy a kecske is jól lakjék és a káposzta is megmaradjon.On ne peut pas ménager la chèvre et le chou en même temps.
Italieit Volere la botte piena e la moglie ubriacaVouloir le tonneau plein et la femme ivre
Roumaniero A vrea s? fii ?i frate cu dracul ?i cu sufletul în rai.Vouloir être et frère avec le diable et avoir l’âme au paradis.
Roumaniero A avea ?i sl?nina-n pod ?i buzele unseAvoir et le lard au grenier et les lèvres graissées.
Russieru И рыбку съесть и на хер сестьEt manger le poisson et se faire enculer

Vos commentaires
Le beurre , l´argent du beurre et la fermière en porte-jarretelles par dessus le marché.....!
Le Président Mobutu du Congo-Zaïre voulait conserver de l’argent liquide, donc
dans son beau costume il y avait une poche étanche pour conserver l’argent
... liquide. Le même Président était reçu au Palais de Bruxelles vers 1980.
Lors du festin, il s’étanche la soif en buvant le rinçe-doigt ! Très embarrassé,
le roi Baudouin fit de même, ainsi que les autres convives, pour le pas mettre
le Président mal à l’aise ... Dans le film "Palais Royal", le scénariste n’a donc
rien inventé : la Japonaise remplace le Zaïrois ...
Variantes :

Vouloir le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière / fermière.
Vouloir le beurre, l’argent du beurre et la fille de la crémière / fermière.
Vouloir le beurre, l’argent du beurre et la crémière / fermière.

ou plus trivialement :
Vouloir le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière / fermière.
réponse à . <inconnu> le 28/03/2007 à 18h01 : Variantes : Vouloir le beurre, l’argent du beurre et le sourire de l...
Variantes bien connues ici (en Normandie, faut dire...), et, sauf respect, bien avant les années 80... de même que l’expression originale ..! J’entends dire ça -et le répète niaisement, donc...- depuis mes plus tendres années s’il en fut, et je rampe gaillardement vers mes 57 broquilles ..!!
En italien on dit "Volere la botte piena e la moglie ubriaca" (Vouloir le tonneau plein et la femme ivre) pour signifier "vouloir l’impossible". Dire: "Avere la botte piena e la moglie uibriaca" (Avoir le tonneau plein et la femme ivre) signifie exactement le contraire, c’est-à-dire:"Avoir réalisé l’impossible"
réponse à . AnimalDan le 29/03/2007 à 13h47 : Variantes bien connues ici (en Normandie, faut dire...), et, sauf respect, bien ...
Oui, cette expression date bien de bien longtemps avant les annees 80.
Personellement, je l’ai entendue dire apres la deuxieme guerre mondiale.
On se moquait aussi des "parvenus" grace a leur commerce de BEURRE-OEUFS-FROMAGES au marche noir, les B.O.F. Peut-etre y-at-il un lien ?
Certains disent aussi "vouloir la chaine et la montre" , sans doute un clin d’oeil
aux voleurs a la tire.
réponse à . <inconnu> le 24/01/2008 à 10h01 : Oui, cette expression date bien de bien longtemps avant les annees 80. Personell...
En août 2005, date de parution de cette expression, aux tous débuts d’expressio, je n’avais pas encore les mêmes ouvrages de référence qu’aujourd’hui.
Et en y faisant quelques recherches, ceux qui évoquent cette expression parlent encore d’une chose récente (XXe siècle), mais sans préciser de date.
Cela dit, le dictionnaire des expressions et locutions de Rey et Chantreau indique que cette expression "est devenue usuelle au début des années 80", chose que j’ai abusivement traduite par "date du début des années 80".
Faudra que je corrige...
Vouloir le beurre et l’argent du beurre... Bon moyen pour en mettre dans les épinards, mais risque d’en attrapper un au beurre noir, surtout si l’on compte pour du beurre.
l’expression semble assez récente, surtout sous sa forme égrillarde, mais le beurre, lui est connu depuis la nuit des temps !
Venant du grec boutyron, en passant par le latin butirum, le beurre servait d’onguent. + ou - parfumé aux fleurs, ... il faisait office de gomina (gel pour cheveux) et jadis, il y avait intérêt à se laver la crinière assez souvent avec des saponaires, car les jours passant, cette bandoline (pommade à base de fleurs du cognassier) devait rancir ... 
j’ai lu, mais je ne sais plus dans quel ouvrage, (je ne lis pas Hérodote, ni Pline l’Ancien ) ... que ce serait les Scythes de la Mer Noire qui auraient fait connaître le beurre en tant qu’aliment.
Dans le monde romain, le beurre devint une nourriture courante par l’influence des Francs et autres tribus germaniques.
Pline le désignait même comme un "délicieux mets chez les Barbares" (voir cette page qui offre aussi quelques autres expressions avec du beurre

en Wallonie, pas besoin de le vendre et de le garderen même temps puisque, là-bas, quand on a "le cul dans le beurre c’est qu’on est déjà très riche ! 
réponse à . <inconnu> le 09/05/2009 à 00h45 : Vouloir le beurre et l’argent du beurre... Bon moyen pour en mettre dans l...
quand on a les mains de beurre , c’est que l’on est maladroit, qu’on laisse les objets nous échapper, sans pouvoir les rattraper (avec un seul ’p’ ... comme dans ’Epicure’ ou ’farces et attrapes’)
je n’ai pas vérifié, mais l’oeil au beurre noir, comment le chope-t-on ?

mais j’ai trouvé un gadget à cette page pour un rapide petit déj.
réponse à . cotentine le 09/05/2009 à 01h05 : l’expression semble assez récente, surtout sous sa forme égr...
Tu viens de m’apprendre que le vieux cognassier qui survit au fond de mon jardin,des fruits duquel plus personne ne songe à faire de la gelée depuis des lustres, fabrique de la bandoline. Confirme-moi que c’est mieux que le viagra et tu sauves la vie du vieil arbre.
réponse à . cotentine le 09/05/2009 à 01h24 : j’ai lu, mais je ne sais plus dans quel ouvrage, (je ne lis pas Hér...
Il m’arrive encore parfois de lire les "anciens" mais en trichant... Les principaux textes, je les possède dans une collection bien connue: original en grec ou latin page de gauche, traduc en vis-à-vis page de droite...Pour l’histoire du beurre, nous avons manifestement puisé aux mêmes sources.
Les bourgeoises wallonnes ont le cul dans le beurre, c’est intéressant et plus pratique que de l’avoir bordé de nouilles, même si les deux expressions ont des sens sommes-toutes voisins, je préfère largement le premier.
réponse à . cotentine le 09/05/2009 à 01h33 : quand on a les mains de beurre , c’est que l’on est maladroit, qu&rs...
Vue la très haute tenue de notre échange, je m’attendais au pire en allant ouvrir ton lien vers un gadget. Il dépasse de loin mes espérances. Certes éventuellement il peut même être utile pour un petit déj.
Loi de Murphy, ou loi de l’emmerdement maximum, ou loi de la tartine beurrée : s’il existe deux ou plusieurs manières de faire quelque chose et que l’une de ces manières est susceptible de se solder par une catastrophe, on peut être certain que quelqu’un se débrouillera pour la choisir. En résumé, si quelque chose peut mal tourner ça tournera mal. La tartine tombera sur la face beurrée. Cette loi déclinée à toutes les espèces de l’activité humaine à ses principes, horaires, etc… Quelques exemples. Pour l’amour, tous les bons partis sont pris. Vous ne rencontrez de jolies auto-stoppeuses que quand vous avez mangé beaucoup de haricots. Loi du prince charmant : avant de le trouver, il faut embrasser beaucoup de crapauds. Baby sitting : les enfants habituellement sages seront odieux et le téléphone n’arrêtera pas de sonner. Chômage : vous trouverez du travail juste avant les vacances de votre femme. Education : quoi que vous fassiez, vous le ferez mal. Si un bébé pleure dans le train, vous vous apercevrez que les piles de votre walkman sont à plat. Si tout semble bien marcher, vous avez forcément négligé quelque chose. Cette dernière formulation s’appliquant à l’informatique, bien-sûr.

Une exception : quand la tartine de Nicolas S. tombe, le beurre change de côté.
Sur ce dernier sujet, si j’ose dire, j’ai une trentaine d’aphorismes de même acabit, si vous les voulez, demandez, je me ferai un plaisir de vous les faire partager si God tolère, pour une fois par exception, que nous nous écartions du sujet imposé du jour.
Mon pépé qui avait deux vaches mais qui ne portait pas le seau sur sa tête lui, bien posé sur un coussinet...tu parles! passait donc par une coopérative.Un des premiers dans le coin.
Au petit matin, très petit matin, le camion passaitsur la place et emportait les bidons vers la ville.
Et la bouchère, qui habitait en contre-bas de la place le voyait passer car elle voyait tout celle-là!
Elle était allée inventer et ragoter que mon pépé écrémait son lait en cachette , pour s’en faire son beurre et ajoutait un peu d’eau pour remplacer la crême...
Il y eut une scène terrible entre la bouchère et ma mère qui défendait son beau-père bec et ongles!
Nous les gosses, je dis pas...quand on ramenait le seau du pré...on trempait un peu nos lèvres dans la mousse mais pas plus.
On est en pleine lactation ces jours-ci!!! 
réponse à . <inconnu> le 09/05/2009 à 07h17 : Mon pépé qui avait deux vaches mais qui ne portait pas le seau sur...
Non, môssieu, ce n’est pas une expressio à caractère raciste: ce n’est pas parce que je veux l’argent du beur, que je veux celui-ci aussi. Il peut rentrer chez lui, il est libre.


NOTE pour les lecteurs et lacteuses qui ne me connaîtraient pas: il est clair que toute ressemblance avec moi serait absolument fausse et montée de toutes pièces...
réponse à . God le 24/01/2008 à 10h44 : En août 2005, date de parution de cette expression, aux tous débuts...
en tous cas l’expression n’est pas actualisée. Aujourd’hui on dirait par exemple :
vouloir le beurre sans la matière grasse, ou
vouloir un vrai beurre sans le prix du bio ...
réponse à . <inconnu> le 09/05/2009 à 03h00 : Loi de Murphy, ou loi de l’emmerdement maximum, ou loi de la tartine beurr...
Loi de Murphy, ou loi de l’emmerdement maximum, ou loi de la tartine beurrée
sans doute la loi qui a fait couler le plus d’encre (entendez : qui a fait tomber le plus de tartines). Par exemple, cet excellent site
réponse à . <inconnu> le 24/01/2008 à 10h01 : Oui, cette expression date bien de bien longtemps avant les annees 80. Personell...
m^me reponse que "inconnu" !
Ce que je préfère dans le beurre, c’est le petit. Voir à cette page. On prend du lait qu’on fait bouillir, on y met un peu de sucre, de la crème pudding. Prenez un plat (peu importe la matière, pourvu qu’il soit carré ou rectangulaire). Vous y mettez une couche de crème, une couche de Petit Beurre, et vous continuez ainsi jusqu’à remplir votre plat. Mettre quelques heures au frigo (si vous avez la patience d’attendre plus d’une heure  ) et consommez.
Un petit beurre, des touyous, c’est pour demain. Bon week-end à tous.
réponse à . <inconnu> le 09/05/2009 à 02h03 : Il m’arrive encore parfois de lire les "anciens" mais en trichant... Les p...
Donc en Wallonie on se contenterait du cul de la crémière, alors que chez nous on dit plus longuement "vouloir le beurre, l’argent du beurre et le sourire/le cul de la crémière. Sans doute un reste de déni de l’enrichissement des crémiers du temps du marché noir. Ils détenaient en effet à la fois le beurre et l’argent du beurre.
la spéculation c’est vouloir l’argent et l’argent de l’argent.
réponse à . cotentine le 09/05/2009 à 01h33 : quand on a les mains de beurre , c’est que l’on est maladroit, qu&rs...
l’oeil au beurre noir, comment le chope-t-on
on le chope ici 
Voici ce que je me dis chaque matin en faisant ma tartine !!! ça débute bien la journée !!!! ah ! les mâtins !
réponse à . <inconnu> le 09/05/2009 à 03h00 : Loi de Murphy, ou loi de l’emmerdement maximum, ou loi de la tartine beurr...
À propos de la loi de la tartine beurrée, je rappelle qu’il suffit d’un chat pour la rendre caduque (cette page).
réponse à . tytoalba le 09/05/2009 à 09h21 : Ce que je préfère dans le beurre, c’est le petit. Voir &agra...
J’ai le petit panier de la pub de l’époque, en fer , avec ses deux petits couvercles. La boite à LU de l’époque.!
Merci pour ce joli souvenir! 
On regardait par les petits trous et on grignotait les dents. en commençant par un coin
Tout ce qui m’est venu à l’esprit en lisant l’expressio a déjà été dit. Je reviendrai sans doute faire un petit tour plus tard. belle journée à tous.
réponse à . God le 09/05/2009 à 10h22 : À propos de la loi de la tartine beurrée, je rappelle qu’il ...
Merci, ô mon petit Godemichou adoré, pour cette référence ô combien instructitionnelle.

Quand je lis:
Pour respecter les lois de la thermodynamique, on peut donc conclure qu’une tartine beurrée essaiera toujours de tomber avec le côté beurré vers le bas.
c’est donc bien la démonstration tant attendue et enfin dévoilée au grand jour que une tartine beurrée est intelligente.
Ce que l’on ne peut pas toujours dire d’une personne beurrée, n’est-ce-pas?
réponse à . file_au_logis le 09/05/2009 à 10h49 : Merci, ô mon petit Godemichou adoré, pour cette référ...
A ce propos, je me demandais s’il vous était déjà arrivé de dépenser tout l’argent du beurre au bar et de finir complètement beurré? Ah oui? Et ben, c’est du propre!!
J’ai évoqué l’argent du beurre devant ma crémière. Elle a rosi. C’est joli une rose crémière ! "On a des frais vous savez ! D’ailleurs c’est marqué : rayon frais . L’argent du beurre c’est un leurre" m’a-t-elle assurée. Je la crois, mais cela ne résout pas la question : faut-il vouloir le leurre et l’argent du leurre ?
Il faudra que je demande son avis à ma soeur, celle qui bat le beurre et ensuite lèche le bâton. Autrefois je sais que ça payait, et j’ai connu plus d’un zouave qui aurait bien voulu ma soeur et l’argent de ma soeur. Mais elle a fait un mariage d’amour. Avec un beur. Très exactement un berbère beur,qui est beurman au bar :"le barbare". C’est un bar à graisse, à Grasse. Pas en Grèce. Ambiance relax : pas collet-monté, juste cholestérol.
Elle veut tout cette page . Quelle exigence 
Pourtant, on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre, ou alors comme dans cette ancienne pub (sans doute pour un beurre allégé, mais coûtait-il moins cher ??) qui disait "je veux tout, les bons petits plats, et en plus t’as vu ça?...."
God a été bien inspiré d’expliquer cette expression dès le 22 août 2005 ... pour permettre à une charmante bloggeuse canadienne d’en mettre une tartine, le 23 octobre 2006, à sa page intitulée "vol de mots" son intitulé n’est pas un leurre ! ... c’est du ’mot à mot’ (sans citer sa source ) cette page
réponse à . cotentine le 09/05/2009 à 11h14 : God a été bien inspiré d’expliquer cette expression d...
chère CotCot,
j’ai déposé le commentaire suivant sur son site. Voyons voir si cette personne réagira...

Chère Etolane,
auriez-vous s’il-vous-plaît l’honnêteté de bien vouloir citer vos sources, plutôt que de faire honteusement un copier-collér qui, en fait, se marie très bien avec le titre de votre page.
Je suis curieux de savoir aussi si vous aurez l’honnêteté d’approuver ce commentaire.
Si vous ne l’avez pas, je vous serais reconnaissant de retirer votre page de la toile.
réponse à . file_au_logis le 09/05/2009 à 11h56 : chère CotCot, j’ai déposé le commentaire suivant sur ...
Je tiens à préciser qu’Étolane, il y a bien longtemps de ça, après s’être fait souffler dans les bronches par ma pomme, a eu mon autorisation pour recopier de temps en temps des textes de mon site, à la condition expresse qu’elle cite sa source, ce qui est maintenant fait systématiquement (elle en met deux ou trois par mois).

Me signaler ce genre de pompage est important (j’en ai encore constaté deux récemment plus un signalé par Eureka), mais ensuite, je me débrouille avec le Shadok.
réponse à . file_au_logis le 09/05/2009 à 11h56 : chère CotCot, j’ai déposé le commentaire suivant sur ...
Non seulement je ne peux pas voir ton commentaire (commentaires "0"), mais c’est l’écriture, à défaut su site qui semble sympathique. Partout où je passe mon curseur, le mot disparaît  (Oui, je sais il faut cliquer, mais le principe va avec le reste...)
réponse à . file_au_logis le 09/05/2009 à 11h56 : chère CotCot, j’ai déposé le commentaire suivant sur ...
tu penses bien que moi aussi, j’ai déposé, dès ce matin un commentaire ! mais plus gentil ... et moqueur !  mais ce n’est pas l’appât du gain ... et on verra bien demain sur la "maîtresse" du blog a approuvé nos commentaires !
on ne peut être pillard et avoir la gloire ! pas plus que le beurre et l’argent du beurre ... C’est un peu l’histoire du film où joue Bénabar : "Incognito" qui s’est approprié les paroles d’un copain ... et en a fait des "tubes" ... mais lui, il en a honte ... (c’est le scénario et non une autobiographie, car j’aime beaucoup Bénabar et je ne voudrais pas que l’on confusionne !)
réponse à . <inconnu> le 28/03/2007 à 18h01 : Variantes : Vouloir le beurre, l’argent du beurre et le sourire de l...
Quand on a le sourire de la crémière on peut espérer avoir le reste,non?si on lui fait un effet"BOF"!!!
réponse à . horizondelle le 09/05/2009 à 10h58 : A ce propos, je me demandais s’il vous était déjà arr...
De quel côté tombe une personne beurrée ?
Je le clame, je le réclame, sans honte ni pudeur : je veux l’argent du beurre, le beurre, et même le crémier si affinités. Je le CLAME !!! ..... Qui oserait, en définitive, avouer qu’au fond de lui c’est ce qu’il souhaite vraiment. J’OSE ! pour toutes les sexe-à-génère : on veut du beau, du bon, du beau et du bon, et même du meilleur ! A table, au dessert, au café, au pousse-café. Non, non, la nuit, c’est fait pour dormir; nous on a toutes nos journées toute la journée. A bon entendeur, salut !
réponse à . God le 09/05/2009 à 12h20 : Je tiens à préciser qu’Étolane, il y a bien longtemps...
eu mon autorisation pour recopier de temps en temps des textes de mon site,
C’est dans son immense mansuétude que l’on reconnait la Grandeur de God. 
Alors que nous, pauvres humains, nous ne sommes capables que de critiquer.
réponse à . file_au_logis le 09/05/2009 à 10h49 : Merci, ô mon petit Godemichou adoré, pour cette référ...
c’est donc bien la démonstration tant attendue et enfin dévoilée au grand jour que une tartine beurrée est intelligente.

La matraque et la tartine, tombent toujours du coté du beur.
Mais il n’y a pas plus d’intelligence dans l’une que dans l’autre. 

CRS non CQFD
réponse à . momolala le 09/05/2009 à 14h52 : Je le clame, je le réclame, sans honte ni pudeur : je veux l’a...
Moi la nuit j’dors pas, c’est là que j’fais bien mon beurre (ou plutôt que j’y fais bien son beurre tu crois ?) ! Mais le matin (enfin le midi du matin) on pourrait me qualifier de sexe-dé-génère.

Alors le beurre, ah oui le beurre parlons-en ! On peut ne pas vouloir systématiquement le beurre et l’argent du beurre en même temps. Il y a ceux qui veulent le beurre uniquement et ceux qui veulent seulement l’argent du beurre, beurrer en duo ou versa-vice. Le Dernier Tango à Paris en est un bien bel exemple quant à l’une de ces deux alternatives ou les deux à la fois, chais plus ! Il y a ceux qui font ça en groupe, l’un d’un côté et les autres plusieurs de l’autre ou à l’inverse, les uns plusieurs d’un côté et l’un seul (sans bière ni macchab) de l’autre. Dans tout les cas, on fait la part des choses, on ne mélange pas le beurre avec son argent. God par exemple, y l’aime pas le beurre, il le rejette, il le refuse, regard’ à quel point c’mec y se sacrifie aux délices beurrals, il en met même pas dans ses épinards. God il est beurricide à mort ! Par contre l’argent du beurre on sait de source sûre qu’il crache pas dessus. Mais attention, achtung, le beurre lui il y touche pas, jamais, il a autour de lui c’qu’y faut comme crémiers et crémières, culs inclus (eh oui, y vont pas s’déculotter quand même) qui s’en chargent pour la tranfo du beurre en roupiecettes. Mais c’est qu’les bougres(ses) aiment ça, eux, le beurre, surtout qu’ils l’adorent en pommade, et ils sont même très heureux de lui en passer, ce qui comme chacun sait fait toujours plaisir et lui bombe la motte ! Ah ce beurre, ça paie pas de mine mais ça paie fort ! Qui dit mieux ?

Et touche pas à mon beur !
réponse à . mickeylange le 09/05/2009 à 18h39 : c’est donc bien la démonstration tant attendue et enfin dévo...
Ca c’est la TARTE AU BEUR !
réponse à . God le 09/05/2009 à 12h20 : Je tiens à préciser qu’Étolane, il y a bien longtemps...
Ah ben voilà, y sait p’têt pas vend’ du beurre le crémier en chef, mais la mèche...
M’en fous, ça caille pas l’lait d’la beur en beurre de cacao !
réponse à . eureka le 09/05/2009 à 19h18 : Moi la nuit j’dors pas, c’est là que j’fais bien mon be...
Les épouses (parce qu’il ne doit pas se gêner pour en avoir plusieurs) du roi d’Arabie Abdallah ben Abdel Aziz Ibn Saoud ont le beur et l’argent du beur. Enfin, j’espère pour elles...
réponse à . eureka le 09/05/2009 à 19h33 : Ah ben voilà, y sait p’têt pas vend’ du beurre le cr&ea...
Il est vrai que, comme moi, tu es une môme à lolos ! J’suis pas beur ma sœur mais j’pourrais l’faire sans qu’ça dérange, sauf les beurs et les anti-beurs du panier de cons.
réponse à . momolala le 09/05/2009 à 19h35 : Les épouses (parce qu’il ne doit pas se gêner pour en avoir p...
L’argent du beur c’est mega sûr, mais le beur y m’semb bien qu’sa motte é tient pù beaucoup debout tellement l’est flagada mollarde à c’t’heure, enfin je suppute ... mais y a toujours les béquilles anti-mollassonnes pour les polissonnes !
réponse à . tytoalba le 09/05/2009 à 09h21 : Ce que je préfère dans le beurre, c’est le petit. Voir &agra...
As-tu déjà essayé avec des macarons ? C’est encore meilleur, surtout lorsqu’on les écrase un peu.
Evidemment, il ne reste plus de beurre pour faire le commentaire.
réponse à . momolala le 09/05/2009 à 19h39 : Il est vrai que, comme moi, tu es une môme à lolos ! J’s...
Il est vrai que, comme moi, tu es une môme à lolos

Mamalolo !!
réponse à . mident le 09/05/2009 à 19h58 : As-tu déjà essayé avec des macarons ? C’est enc...
Quoi ? Comment ? Ecraser le mac Aaron ? Je ne me permettrais pas, même un peu. J’aurais peur des représailles .
Peu importe, une personne beurrée l’est de tous les côtés, donc la loi de la tartine s’applique 
Bonsoir à tous !
°
Cela fait un bail, hein !
Je m’échappe de Bercy,
Juste pour vous dire "Merci",
Pour vos commentaires toujours incommentables, à vous, d’Expressio, les Anciens.
°
Bon, comme d’hab j’avale de mon enième expresso,
Sans "i" SVP, de robusta méli et d’arabica, melo,

Et vous propose cette remarque unique,
En toute modestie et pure logique ...
°
Dans "Vouloir le beurre et l’argent du beurre",
On peut remplacer "beurre" par X,
Et cela marchera toujours, quelque soit de l’inconnue la valeur,
Ce qui veut dire que l’on se fiche du beurre, par Toutatix !
°
Moralité
On peut voir plus loin que le bout de son beurre !
°
Chào !
réponse à . ThanhBach le 10/05/2009 à 18h51 : Bonsoir à tous ! ° Cela fait un bail, hein ! Je m’&ea...
Dis donc, tu te fais rare. reviens un peu plus souvent.

Je ne vais pas battre le rappel, mais vous êtes plusieurs à jouer à cache-cache.
Peut-être que comme les hirondelles qui reviennent font le printemps, vous reviendrez au nid d’Expressio pour varier (encore un peu plus) notre plaisir.
réponse à . ThanhBach le 10/05/2009 à 18h51 : Bonsoir à tous ! ° Cela fait un bail, hein ! Je m’&ea...
Tu as été payé en heures supplémentaires pour tout ce travail en plus j’espère ! Travailler plus pour gagner plus qu’y disait, alors, c’est vrai ? En tout cas comme Tyto la blanche, je suis ravie de te retrouver ici !
Bon anniversaire à ceux que j’ai manqués hier. On ne peut pas être au four d’un repas familial et au moulin d’Expressio !
Il faut faire quelque chose pour que votre site reconnaisse les caractères spécifiques du roumain et d'autres langues, je présume.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Vouloir le beurre et l'argent du beurre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?