Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

A la bonne franquette

Sans façons, simplement.

Origine

Cette expression est très souvent associée à une invitation, lorsque l'hôte fait savoir à ses invités qu'il ne mettra pas les petits plats dans les grands ou, même, que chacun peut amener son manger, l'un sa quiche froide et l'autre sa salade de nouilles...
Au milieu du XVIIe siècle, on disait "à la franquette", la forme actuelle n'étant apparue qu'un siècle plus tard.
La signification initiale était "en toute franchise", 'franquette' étant un mot dérivé de 'franc' venu des régions normandes et picardes. Cette franchise s'est progressivement transformée en simplicité pour donner le sens actuel.
Duneton ajoute que cette expression aurait pu apparaître en opposition à celle du XVIe siècle, "à la française", qui voulait dire "avec beaucoup d'obligeance et d'arrangementt" et même "luxueusement".

Exemple

« En redingote, une cravate montante et un col cassé (…) c'était un peu ridicule par cette chaleur (…) le laisser-aller du docteur, à la bonne franquette, était autrement sympathique. »
Louis Aragon - Les beaux quartiers

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « A la bonne franquette » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Ohne großes Aufheben zu machen Sans faire une grande levée
Allemagne Allemand Ohne Umstände Sans façons
Angleterre Anglais Potluck lunch / dinner Déjeuner / diner à la fortune du pot
Argentine Espagnol A la que te criaste Comme t'as été elevé
Argentine Espagnol De entre casa Comme chez soi
Espagne Espagnol A la buena de Dios À la bonne de Dieu
Espagne Espagnol A la pata la llana À la patte la plate
Espagne Espagnol A la pata la llana Simplement / Sans affectation (= A la bonne franquette)
Espagne Espagnol Al estilo compadre Dans le style compère (complice, familier, amical)
Espagne Espagnol De andar por casa Comme à la maison
Espagne Espagnol Llanamente Bonnement
Espagne Espagnol Sin ceremonias Sans cérémonies
Italie Italien A' bbòna a' bbòna À la bonne à la bonne
Italie Italien Alla buona À la bonne
Italie Italien Senza complimenti Sans façons
Belgique Néerlandais Zonder poespas Sans façon
Pays-Bas Néerlandais Eten wat de pot schaft Manger ce qui se trouve dans la marmite
Pays-Bas Néerlandais Heel gewoontjes Très simplement
Pays-Bas Néerlandais Zonder heisa / zonder rompslomp Très simple, sans effort spécifique
Pays-Bas Néerlandais Zonder parafernalia Sans éléments personnels, tout simplement
Pays-Bas Néerlandais Zonder plichtplegingen Sans formalités
Pays-Bas Néerlandais Zonder poppenkast.....(théâtre de marionnettes, Guignol) Sans mascarade
Pologne Polonais Czym chata bogata A la richesse de la chaumière
Brésil Portugais Sem frescura Sans affectation (argotique)
Roumanie Roumain F?r? fasoane Sans façons
Roumanie Roumain Fara ceremonii Sans cérémonies
Roumanie Roumain Fara pretentii Sans prétentions
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « A la bonne franquette » Commentaires

  • #1
    • cotentine
    • 31/10/2007 à 00:32
    FRANCLAORANA ... c’est ???? ’Ana’ qui ’la-haut’ nous honorera en nous recevant à la bonne ’franc"_quette ???
    nul ! capillotractée et pas réussie ... c’est une
    banale quête non tarf ! (loupée aussi l’anagramme !)
    bon, je vais me coucher ! 😡
  • #2
    • OSCARELLI
    • 31/10/2007 à 05:50
    • En réponse à cotentine #1 le 31/10/2007 à 00:32 :
    • « FRANCLAORANA ... c’est ???? ’Ana’ qui ’la-haut’ nous honorera en nous recevant à la bonne ’franc"_quette ???
      nul ! capillotractée et pas ré... »
    Bien le bonjour de cette nuit étoilée, enfin, au-dessus des nuages, sans doute...
    C’est à la bonne, Franquette qu’elle s’appelle, que j’avais demandé d’allumer mon PC.
    "Ben quoi", m’a-t-elle dit, "Vot’ porc-table?" Et elle m’a allumé, la bougresse.
    "Mame Franquette", qu’elle a ajouté, "c’est pas la femme à M’sieur Franquin, hein, faut pas faire le spirou avec moi".
  • #3
    • OSCARELLI
    • 31/10/2007 à 05:53*
    • En réponse à cotentine #1 le 31/10/2007 à 00:32 :
    • « FRANCLAORANA ... c’est ???? ’Ana’ qui ’la-haut’ nous honorera en nous recevant à la bonne ’franc"_quette ???
      nul ! capillotractée et pas ré... »
    Franclaohara et sa soeur, Miss Quand Ide, quand les reverra-t-on? Ca fait longtemps, maintenant, qu’on ne lit plus rien d’oeufs. Pardon, plus rien d’ailes...
    Enfin, que voulez-vous, c’est volatile, tout ca... 😉
    .. Dites-moi, où, n’en quel pays,
    Est Flora, la belle Romaine (ma salade, achetez ma belle salade!)
    Alcipiade, ne Thays,
    Qui fut sa cousine germaine
    ...(La Balade des dames du Temps Jadis, Francois Fillon Villon, le brigand au grand coeur)
  • #4
    • OSCARELLI
    • 31/10/2007 à 05:57
    Allez, je vais m’apprêtr maintenant et aller prendre mon petit dej’, à la bonne franquette, dans cet hotel où j’ai passé la nuit... Ni dans une auberge espagnole, ni à la cloche de bois... Bonjour encore à tout le monde, et à ce soir, si tout va bien... 🙂
  • #5
    • momolala
    • 31/10/2007 à 07:53
    et l’autre sa salade de nouilles...

    Vous souvenez-vous du petit d’Alex Métayer qui avait invité à la bonne franquette son copain Boudini ? Impossible de trouver le sketch en entier. Je n’en ai trouvé qu’un extrait sur cette page. Dommage !
    J’ai le souvenir de dimanches fabuleux à la bonne franquette à la campagne où chaque famille partageait avec les familles amies sa spécialité fabriquée à grande échelle, forcément. Sauf un dimanche, où tout le monde avait apporté du poulet rôti ! C’était il y a longtemps, mais nous nous sommes retrouvés quelques uns récemment et tout le monde s’en souvient encore. Belle journée à tous !
  • #6
    • franclaorana
    • 31/10/2007 à 08:14*
    • En réponse à cotentine #1 le 31/10/2007 à 00:32 :
    • « FRANCLAORANA ... c’est ???? ’Ana’ qui ’la-haut’ nous honorera en nous recevant à la bonne ’franc"_quette ???
      nul ! capillotractée et pas ré... »
    Ah ma CotCot me voilà réveillée..et le Filou..voilà qu’il s’inquiette de savoir à quand la bonne franquette de la Francette (de franc-laorana).
    La misscandide est dans son nid - elle touffe - allergique aux plumes
    la franclaorana fait des omelettes de n’oeufs par ce que c’est plus convivial :9 – 18 – 27 – 36 – 45 – 54 – 63 – 72 – 81 – 90.quelqu’un lui avait dit : vate faire huire un neuf... je vous lis tous les jours..(oeuf!! pas toutàfait).J’ai adoré vos histoires de la con-vent-scion "les pieds dans le ruisseau et la tête dans le scion fion".
    signé une volatile...
    franc "la quète"
    franc le retour
  • #7
    • chirstian
    • 31/10/2007 à 08:16
    à la franche bonnette ?
  • #8
    • Rikske
    • 31/10/2007 à 08:37
    • En réponse à chirstian #7 le 31/10/2007 à 08:16 :
    • « à la franche bonnette ? »
    L’Amiral va se faire un plaisir de nous expliquer l’origine maritime... 😉
  • #9
    • <inconnu>
    • 31/10/2007 à 08:53
    • En réponse à momolala #5 le 31/10/2007 à 07:53 :
    • « et l’autre sa salade de nouilles...
      Vous souvenez-vous du petit d’Alex Métayer qui avait invité à la bonne franquette son copain Boudini ?... »
    La bonne franquette c’est aussi avec des rapports sociaux plus naturels, non guindés, au cours desquels on va échanger de vues sur des sujets très divers, dans des conversations "à bâtons rompus". dans bien des domaines la simplicité reste savoureuse, une invitation à la bonne franquette, on s’en régale d’avance !
    @ tytoalba
    il semble qu’il y ait nombre d’enseignants sur ce site en effet, les compter me parait inutile, n’y a t il pas
    "dans chaque femme une maitresse qui sommeille"
  • #10
    • Rikske
    • 31/10/2007 à 09:01*
    • En réponse à <inconnu> #9 le 31/10/2007 à 08:53 :
    • « La bonne franquette c’est aussi avec des rapports sociaux plus naturels, non guindés, au cours desquels on va échanger de vues sur des sujet... »
    Aaahh, myrtine, si un jour tu as l’occasion de participer à une convention d’expressio.unefois.be (ce que nous souhaitons à tous sur ce site), tu verras ce que c’est que la bonne franquette !
  • #11
    • chirstian
    • 31/10/2007 à 09:21
    • En réponse à <inconnu> #9 le 31/10/2007 à 08:53 :
    • « La bonne franquette c’est aussi avec des rapports sociaux plus naturels, non guindés, au cours desquels on va échanger de vues sur des sujet... »
    il semble qu’il y ait nombre d’enseignants sur ce site
    évitez de venir en saignant : ça tache ! A part cela, vous êtes les bienvenus : à la bonne franquette...
  • #12
    • <inconnu>
    • 31/10/2007 à 09:25
    • En réponse à Rikske #10 le 31/10/2007 à 09:01* :
    • « Aaahh, myrtine, si un jour tu as l’occasion de participer à une convention d’expressio.unefois.be (ce que nous souhaitons à tous sur ce site... »
    pas de salade de nouilles,par pitié, elles me restent sur l’est hamac
  • #13
    • Rikske
    • 31/10/2007 à 09:41
    • En réponse à <inconnu> #12 le 31/10/2007 à 09:25 :
    • « pas de salade de nouilles,par pitié, elles me restent sur l’est hamac »
    Non, non, plutôt des p’tits plats bien bruxellois, avec une demi gueuze ou une triple Westmalle !
  • #14
    • <inconnu>
    • 31/10/2007 à 11:04
    franquette est un diminutif de la forme picarde. en français on devait dire franchette.
    pendant longtemps la prononciation populaire a été à la bonne flanquette
    on trouve déjà l’expression franquette chez Molière :
    "confessez à la franquette que vous êtes médecin (medécin malgré lui I,7
    et chez la FOntaine dans la coupe enchantée Sc 2
    Eh oui, vous autres grosses dames, vous n’allez point tout d’abord à la franquette.
  • #15
    • <inconnu>
    • 31/10/2007 à 11:16
    • En réponse à chirstian #11 le 31/10/2007 à 09:21 :
    • « il semble qu’il y ait nombre d’enseignants sur ce site
      évitez de venir en saignant : ça tache ! A part cela, vous êtes les bienvenus : à... »
    évitez de venir en saignant : ça tache !
    et si on met du coeur à la tâche ?
  • #16
    • eureka
    • 31/10/2007 à 11:20
    Pour la bonne, Frank quête, simplement, sans façons. C’est sympa !
  • #17
    • <inconnu>
    • 31/10/2007 à 11:49
    attention aux bègues : pour eux c’est à la bonne franck quéquette
  • #18
    • cotentine
    • 31/10/2007 à 12:39*
    dans le film de François Truffaut : "l’argent de poche", le petit Patrick remercie son hôtesse et croyant lui adresser un sublime compliment, en sortant de table, après le succculent repas qu’il vient de savourer, lui déclare :"merci pour ce frugal repas" (l’expression est restée - au moins dans ma famille - synonyme d’excellence !!!) 😉
    et dans cet autre film tiré d’une nouvelle de Karen Blixen : " le festin de Babette" ... reçoit-elle ses invités à la bonne franquette ??? cette page ou cette page
  • #19
    • cotentine
    • 31/10/2007 à 13:09
    J’utilise l’expression "à la bonne franquette" quand je propose à des amis de passage de rester dîner ou déjeuner et que je n’ai rien préparé de spécial (puisqu’il sont arrivés à l’improviste) ... Il faut donc très vite ouvrir le frigo, le congél., les placards, faire un tour vite fait au jardin et "improviser" rapidement un menu acceptable pour un repas qui se déroulera dans la bonne humeur et les rires ! 😄
    C’est là qu’il faut connaître "l’art d’accommoder les restes" !!!
  • #20
    • Elpepe
    • 31/10/2007 à 13:11
    • En réponse à Rikske #8 le 31/10/2007 à 08:37 :
    • « L’Amiral va se faire un plaisir de nous expliquer l’origine maritime... 😉 »
    Affirmatif, Commandant ! Dans la Marine à voile, la trinquette est l’une des voiles d’avant, la plus près du mât, plus petite en taille que le foc, puis le génois, puis le gennaker. La seule voile d’avant plus petite est le tourmentin.
    La trinquette permet, dans la brise carabinée (grand frais, force 7) d’augmenter l’écoulement laminaire de la grand voile et de diminuer la gîte du voilier qui, de ce fait, avance mieux et est plus confortable à la barre comme pour l’équipage.
    Quand le vent forcit, on passe donc du génois à la bonne trinquette.
    L’expression du jour n’est donc qu’un dévoiement de plus du langage des marins. Voili voilou, petits canaillous.
    Bon, je vous avais dit, hier, que Mateo, mon petit-fils franco-belge et futur Amiral de ce site, était dans les murs de la capitale mondiale d’Expressio. Eh bien, figurez-vous que, demain soir, mes fille et petite-fille, fils et petit-fils viennent dîner.
    Prémonition ? Ils viennent à la bonne blanquette de BB !