Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Avoir / mettre du coeur au ventre

Avoir / donner du courage, de l'énergie

Origine

À notre époque, on ne voit pas bien l'intérêt qu'il y aurait à avoir le coeur dans le ventre au lieu de la poitrine, et en quoi cette position nouvelle pourrait correspondre au courage et à l'énergie.
Mais ce serait méconnaître deux choses.
La première, c'est qu'au Moyen-Âge, le ventre désignait aussi bien l'abdomen (comme aujourd'hui) que la poitrine et même l'intérieur de la tête.
Plus tard, la poitrine est devenue le "petit ventre"[1]. Donc, avoir le coeur dans le ventre n'avait rien de bien étonnant pour les gens de cette époque.
La deuxième, c'est que, dans l'ancienne anatomie grecque, le coeur était considéré comme le siège de nombreuses qualités comme la sensibilité, l'intelligence ou le courage.
Avec cette image du coeur bien accroché à sa place normale, il était donc assez logique, pour l'époque, que avoir du coeur au ventre veuille dire "avoir du courage" et que mettre du coeur au ventre veuille dire "donner du courage" ou 'encourager'.
[1] À propos de Ravaillac plantant sa dague dans Henri IV, d'Aubigné écrivit "l'assassin tira de sa manche un couteau, duquel il lui donna dans le petit ventre".

Exemple

« Baudruche bariolée qui fait fantasmer les filles pour rire ou grand gaillard qui n'a pas froid aux yeux et peut redonner du coeur au ventre des soldats en stimulant leur orgueil. »
Sylvie Chalaye - Tirailleurs en images

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Avoir / mettre du coeur au ventre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Sein Herz in beide Hände nehmen Prendre son Coeur dans ses mains
Grèce Grec εγκαρδιώνω Donner du coeur (à quelqu'un)
Angleterre Anglais To have fire in one's belly Avoir du feu au ventre
Angleterre Anglais To have guts Avoir des tripes
Espéranto Espéranto Energion inspiri Transmettre de l'énergie
Espagne Espagnol Echarle cojones (al asunto) Y mettre des couilles (dans l'affaire / dans la bataille)
Espagne Espagnol Hacer de tripas corazón Faire le coeur avec les tripes
Espagne Espagnol Tener agallas Avoir des ouïes / du cran
Espagne Espagnol Tenir pebrots Avoir des poivrons
Italie Italien Avere coraggio Avoir du courage
Italie Italien Avere del fegato Avoir du foie
Italie Italien Fare animo Faire âme
Pays-Bas Néerlandais (Goede) moed hebben Avoir du (bon) courage
Pays-Bas Néerlandais De burger moed geven Donner courage aux citoyens
Pays-Bas Néerlandais Een hart onder de riem steken Mettre un coeur sous la ceinture
Brésil Portugais Fazer das tripas coração Faire de ses tripes le coeur
Portugal Portugais Atacar o touro pelos cornos Attaquer le taureau par les cornes
Ajouter une traduction

Voir aussi


Commentaires sur l'expression « Avoir / mettre du coeur au ventre » Commentaires

  • #1
    • AnimalDan
    • 04/11/2008 à 00:03*
    Et "avoir du poil au coeur"..! la belle expression...
  • #2
    • cotentine
    • 04/11/2008 à 00:43
    Celui qui n’a RIEN DANS LE VENTRE (ou quand ça se dégrade = rien dans la culotte) celui-là, qu’est-ce donc qui lui manque ? : l’art d’heure l’ardeur, le courage …
    God nous affirme et nous explique que cœur et courage ont même racine et même peuvent être synonymes dans « cœur au ventre ». Le cœur n’est pas celui qui aime (aimant) ... mais le cœur fier, énergique …
    Je suis étonnée de ne pas voir nommer Furetière (qui avait, une curieuse connaissance de l’anatomie ! 😉 … mais vu l’époque !!!) : Ventre signifie poitrine & c’est en ceste seconde concavité où est situé le cœur. En ce sens on dit de celuy à qui on oste ce qu’il aime c’est lui arracher le cœur du ventre, & de celui qu’on a encouragé, on lui a remis le cœur au ventre »
    Au XVIème, Jean Nicot disait : « Homme de petit cœur : homo angusti animi » (homme à l’âme étrécie) ... = je fais la savante, … mais je viens de découvrir cette expression latine qui en abrégé relie l’homme à l’animal et ça m’amuse ..
    Moi, je préfère l’expression : le cœur sur la main » 😄
  • #3
    • momolala
    • 04/11/2008 à 06:38
    • En réponse à cotentine #2 le 04/11/2008 à 00:43 :
    • « Celui qui n’a RIEN DANS LE VENTRE (ou quand ça se dégrade = rien dans la culotte) celui-là, qu’est-ce donc qui lui manque ? : l’art d’heure... »
    ...ce qui demande aussi d’avoirdu coeur au ventre et la tête sur les épaules quand on a ta générosité naturelle ou celle de Syanne, pour celles que je connais le mieux ici. Sans parler d’Eureka qui dure trop dans on absence : en Eurekasie (comme dit Hobbes) la liberté d’expression me semble en exiger davantage encore que dans nos pays occidentaux.
  • #4
    • momolala
    • 04/11/2008 à 06:56
    Le coeur inspire notre langue et la plume de quelquezuns ou zunes qui en déclinent ici les expressions avec le sourire qui va bien aussi à notre merrrveilleux site : voir cette page.
  • #5
    • lejnan
    • 04/11/2008 à 08:10
    • En réponse à momolala #4 le 04/11/2008 à 06:56 :
    • « Le coeur inspire notre langue et la plume de quelquezuns ou zunes qui en déclinent ici les expressions avec le sourire qui va bien aussi à n... »
    Voir aussi cette page mais les fouilleurs de mots que sont les expressionnautes doivent bien déjà la connaître.
  • #6
    • OSCARELLI
    • 04/11/2008 à 08:16
    avoir du coeur au ventre, si je comprends bien, cela voudrait aussi dire avoir des tripes (peut-être sans la notion d’audace que l’on retrouve dans cette dernière.
    Bienvenue dans la triperie d’Expressio.
    La triperie, femelle du tripot. Et il faut bien un tri-pot, pour une triple Westalle, pas vrai, Rikske?
    Et quand la la tripe rit, elle a la rate qui se dilate 😉
  • #7
    • lejnan
    • 04/11/2008 à 08:33
    • En réponse à OSCARELLI #6 le 04/11/2008 à 08:16 :
    • « avoir du coeur au ventre, si je comprends bien, cela voudrait aussi dire avoir des tripes (peut-être sans la notion d’audace que l’on retrou... »
    avoir du coeur au ventre, si je comprends bien, cela voudrait aussi dire avoir des tripes (peut-être sans la notion d’audace que l’on retrouve dans cette dernière.

    Certains disent aussi "avoir des nouilles", zut il manque un "c" sur mon clavier.😉
  • #8
    • chirstian
    • 04/11/2008 à 09:21
    • En réponse à momolala #3 le 04/11/2008 à 06:38 :
    • « ...ce qui demande aussi d’avoirdu coeur au ventre et la tête sur les épaules quand on a ta générosité naturelle ou celle de Syanne, pour cel... »
    celui qui a du coeur au ventre et l’estomac dans les talons est un self made man qui aurait mieux fait de lire la notice de montage !
  • #9
    • chirstian
    • 04/11/2008 à 09:26
    cette confusion entre le coeur et le ventre se retrouvait dans les méthodes pédagogiques : on apprenait par coeur mais on retenait par ventre.
    cf la petite madeleine de Proust. et tous ces goûts , découverts enfant, qu’on n’oubliera jamais : la cuillère d’huile de foie de morue, le goût de la colle blanche, la soupe de mémé etc...
  • #10
    • <inconnu>
    • 04/11/2008 à 09:27
    • En réponse à lejnan #7 le 04/11/2008 à 08:33 :
    • « avoir du coeur au ventre, si je comprends bien, cela voudrait aussi dire avoir des tripes (peut-être sans la notion d’audace que l’on retrou... »
    C’est Memphis qui te l’a fauché pour le mettre sur son site.cette page
  • #11
    • <inconnu>
    • 04/11/2008 à 09:29*
    • En réponse à OSCARELLI #6 le 04/11/2008 à 08:16 :
    • « avoir du coeur au ventre, si je comprends bien, cela voudrait aussi dire avoir des tripes (peut-être sans la notion d’audace que l’on retrou... »
    La triperie, femelle du tripot. Et il faut bien un tri-pot,

    J’aurais bien vu la tripote moi comme féminin . . .
    Le tri-pot lui n’est pas déplaisant : il me tri-plait bien. A condition, bien sur, que ce tri-pot ne soit pas triple-laid , car alors autant se faire cuire un neuf.
    L’important est de ne pas avoir le cœur dans le bas-ventre, spa ?
    On peut cependant dire . . . à postériori, que Joseph Pujol, le célèbre Pétomane, avait du chœur au bas-ventre. 🙂
  • #12
    • mickeylange
    • 04/11/2008 à 09:38
    • En réponse à <inconnu> #11 le 04/11/2008 à 09:29* :
    • « La triperie, femelle du tripot. Et il faut bien un tri-pot,
      J’aurais bien vu la tripote moi comme féminin . . .
      Le tri-pot lui n’est pas dé... »
    L’important est de ne pas avoir le cœur dans le bas-ventre

    D’après ces dames il y a déjà le cerveau des mecs à cet endroit, donc à moins d’être hypertrophié de l’endroit ya pas la place.
    Vantard va !
  • #13
    • <inconnu>
    • 04/11/2008 à 09:42
    A vot’ bon coeur, M’ssieurs Dames!
  • #14
    • mickeylange
    • 04/11/2008 à 09:45
    Quand mon coiffeur dit "le ventre, et le bas ventre ya que ça de vrai"
    il y met tous son cœur.
  • #15
    • mickeylange
    • 04/11/2008 à 09:47
    Mettre du cœur au ventre.
    L’expression du jour pourrait être la devise des Restos du cœur, non ?
  • #16
    • syanne
    • 04/11/2008 à 09:59
    • En réponse à chirstian #9 le 04/11/2008 à 09:26 :
    • « cette confusion entre le coeur et le ventre se retrouvait dans les méthodes pédagogiques : on apprenait par coeur mais on retenait par ventr... »
    la cuillère d’huile de foie de morue, le goût de la colle blanche, la soupe de mémé…

    … l’odeur moisie des vieux livres trouvés dans le grenier, l’onctueuse douceur de la crème sur les fraises du jardin, encore chaudes de soleil, le parfum tentateur de la pomme et du coing mêlés dans la bassine de cuivre.
    Moi aussi, longtemps, je me suis couché[e] de bonne heure
  • #17
    • tytoalba
    • 04/11/2008 à 10:07
    • En réponse à <inconnu> #10 le 04/11/2008 à 09:27 :
    • « C’est Memphis qui te l’a fauché pour le mettre sur son site.cette page »
    J’attends avec impatience demain, pour découvrir la signification du D. Memphis me l’a déjà amicalement envoyé par le canal 12. 😉
    J’en profite pour adresser un clin d’oeil d’encouragement à tous les écorchés de la vie.
    Ventres dorés : pièce en 5 actes, d’Emile Fabre (1905). Les "ventres dorés" sont les hauts financiers, d’une mentalité et d’une moralité spéciales, avant tout hommes de proie, et dont l’unique conduite se résume en deux mots "réussir". (Larousse)
    Cela ne vous rappelle rien ?
  • #18
    • cotentine
    • 04/11/2008 à 10:09
    • En réponse à syanne #16 le 04/11/2008 à 09:59 :
    • « la cuillère d’huile de foie de morue, le goût de la colle blanche, la soupe de mémé…
      … l’odeur moisie des vieux livres trouvés dans le gren... »
    en duo, Chirstian et toi, vous pourriez écrire un recueil de textes comme philippe Delerm dans sa " La 1ère gorgée de bière et autre plaisirs minuscules" 😄
  • #19
    • cotentine
    • 04/11/2008 à 10:14
    • En réponse à mickeylange #12 le 04/11/2008 à 09:38 :
    • « L’important est de ne pas avoir le cœur dans le bas-ventre
      D’après ces dames il y a déjà le cerveau des mecs à cet endroit, donc à moins d’... »
    faudrait pas mélanger tout ! pour avoir du coeur au ventre il faut avoir une raison et elle se trouve dans la tête ... quoique tout en notre corps n’est pas forcément d’accord ! Il suffit d’écouter "Grand Corps Malade" : cette page 😉
  • #20
    • <inconnu>
    • 04/11/2008 à 10:50
    Les commerciaux consciencieux mettent du coeur au ventes.