Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Des goûts et des couleurs, on ne dispute / discute pas

Chacun peut légitimement avoir ses propres goûts, opinions et méthodes.

Origine

Faut-il que tout le monde se comporte comme des moutons de Panurge ?
Certainement pas ! Si c'est à cause des différences que des conflits entre personnes éclatent, c'est aussi grâce aux différences que les progrès existent, que l'Homme avance[1]. Il faut donc les cultiver et accepter que l'autre ait des goûts ou des opinions différents des siens (sinon, les longues conversations autour d'un verre seraient bien tristes).
Selon le Dictionnaire de Trévoux, cette expression existait au XVIIIe siècle sous la forme "il ne faut pas disputer des goûts" mais Larousse indique que la nôtre viendrait des scolatisques[2] du Moyen-Âge () et serait une traduction du latin médiéval "gustibus et coloribus non est disputandum".
Selon Rey et Chantreau, le sens actuel n'est probablement pas le même que dans la version initiale où l'apparent libéralisme de l'expression serait trompeur. Si les goûts alimentaires de chacun sont effectivement si variables qu'il n'est pas la peine de se disputer à leur propos, le goût au sens de "valeurs esthétiques" est imposé par la société et le contexte culturel, et il est donc totalement inutile d'en discuter (au point de se disputer).
[1] Une citation connue qui illustre de manière sympathique que la différence est nécessaire au progrès : « Tout le monde savait que c'était impossible à faire. Puis un jour quelqu'un est arrivé qui ne le savait pas, et il l'a fait ». Citation attribuée, selon les sources, à Mark Twain, Winston Churchill ou Marcel Pagnol..
[2] Qui n'étaient ni des pratiquants du saut à l'élastique, ni des amérindiennes très souples communément appelées des squaws élastiques !

Exemple

« Il faut disputer des goûts et des couleurs. D'abord parce que toute dispute se réduit à cette espèce, et qu'il faut que l'on dispute. »
Paul Valéry - Rhumbs
« Veux-tu mettre un habit neuf à une vieille sentence ? tu n'en as pas besoin pour dire que du goût et des couleurs il n'en faut pas disputer. »
Alfred de Musset - Fantasio

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Des goûts et des couleurs, on ne dispute / discute pas » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Pays de Galles Gallois Hanner pan A moitié foulé
Pays de Galles Gallois Pawb at y peth y bo Chacun au goût qui soit
Allemagne Allemand Die Geschmäcker sind verschieden Les goûts sont dissemblables
Allemagne Allemand Jedem Tierchen sein Plaisirchen A chaque petit animal son petit plaisir
Allemagne Allemand Über Geschmack lässt sich (nicht) streiten Les goûts (ne) sont (pas) discutables
Grèce Grec Peri orexeos... oudis logos Pour les questions d'appétit...(de choix), on ne peut avoir d'avis (critique)
Angleterre Anglais Horses for courses Il y a des courses qui conviennent a certains chevaux
Angleterre Anglais There is no accounting for (no disputing about) tastes Il n'y a pas de compte (dispute) pour les goûts
États-Unis Anglais De gustibus non disputandum est / De gustibus non est disputandum [en latin dans le texte] Des goûts, on ne dispute pas
États-Unis Anglais Different strokes for different folks Coups différents pour gens différents
États-Unis Anglais There's no accounting for taste On n'explique jamais les goûts
Argentine Espagnol Sobre gustos no hay nada escrito Sur les goûts il n'y a rien d'écrit
Cuba Espagnol Para gustos se han hecho los colores Pour les goûts on a fait les couleurs
Espagne Espagnol Cada uno es de un padre y de una madre Chacun est d'un père et d'une mère
Espagne Espagnol Contra gustos no hay disputas Contre les goûts on ne se dispute pas
Espagne Espagnol De gustos no hi ha res escrit En matière de goûts il n'y a rien d'écrit
Espagne Espagnol Para gustos, los colores Question goûts, il y a les couleurs
Espagne Espagnol Sobre gustos y colores no discuten los doctores Sur des goûts et des couleurs ne discutent pas les docteurs
Mexique Espagnol El gusto se rompe en géneros Le goût dépend des genres
Israël Hébreu Al ta'am ve'al reyah ein lehitvakeyah Sur le goût et sur l'odeur il n'y a rien à disputer
Italie Italien Ogn'ùnu cch'i so' gùsti Chacun avec ses propres goûts
Italie Italien Tutti i gusti sono giusti Tous les goûts sont justes
Latin Latin De gustibus et coloribus, non disputandum Des goûts et des couleurs, il ne faut pas discuter
Pays-Bas Néerlandais Ieder diertje zijn pleziertje Chaque petit animal à sa méthode propre pour avoir du plaisir
Pays-Bas Néerlandais Over smaak valt niet te twisten Il n'y a rien à disputer de goût
Pays-Bas Néerlandais Smaken verschillen Des goûts et des couleurs, on ne discute pas
Brésil Portugais Gosto não se discute Des goûts on ne discute pas
Roumanie Roumain De gustibus (et de coloribus) non disputandum [en latin en original] Des goûts (et des couleurs), on ne dispute pas
Roumanie Roumain De gustibus, nihil sine Deo (version combinée avec la devise de la maison royale de Roumanie) Des goûts, rien sans Dieu
Roumanie Roumain Gusturile nu se discuta Des goûts on ne discute pas
Russie Russe О вкусах не спорят Des goûts, on ne dispute pas
Serbie Serbe O ukusima ne treba razgovarati On ne parle pas des gouts
Serbie Serbe O ukusima ne vredi diskutovati On ne discute pas des gouts
Turquie Turc Renkler ve Zevkler tart???lmaz Exactement les mêmes mots qu'en Français
Belgique Wallon Chaque si gosse, fait l' troîe qui magnîve on stron Chacun son goût fait (dit) la truie qui mange un étron
Belgique Wallon Chasqu'eun' si goss, onk des fritches è l'aut' des mosses Chacun son goût, l'un des frites et l'autre des moules
Belgique Wallon L'amour si tape ossi bin so on cherdon, qui so on' rose L'amour se jette aussi bien sur un chardon que sur une rose
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Des goûts et des couleurs, on ne dispute / discute pas » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 31/03/2008 à 04:26
    J’habite au Québec et je n’avais jamais entendu cette expression. Parcontre, j’entends à l’occasion "tous les goûts sont dans la nature". Je ne sais pas si c’est un équivalent parfait à la première, ou bien si elle s’utilise pour souligner l’absurdité de certains goûts... Une recherche dans google me montre que cette expression n’est pas unique au Québec.
  • #2
    • OSCARELLI
    • 31/03/2008 à 07:30
    • En réponse à <inconnu> #1 le 31/03/2008 à 04:26 :
    • « J’habite au Québec et je n’avais jamais entendu cette expression. Parcontre, j’entends à l’occasion "tous les goûts sont dans la nature".... »
    Tout d’abord, bienvenue à toi par Minou, sur ce mêêêêêrveilleux site où l’on en apprend de toutes les couleurs, de toutes les aveurs...
    Un de mes profs nous disait toujours: "les goûts et les couleurs ne se discutent pas, me dites-vous? Peut-être avez-vous raison. Sachez cependant que cela s’éduque!"
    Et il n’avait pas tort, sacrebeu!
  • #3
    • momolala
    • 31/03/2008 à 08:04
    Bonjour ! Voilà une expression d’une logique imparable : si on les mêmes goûts et qu’on voit les mêmes couleurs, rien à discuter. Dans le cas contraire, non plus à moins de chercher chicane à tous ou d’austraciser les daltoniens. C’est davantage un principe qu’une sentence. Enfin, pour moi. Belle journée pluvieuse à tous et chauds les coeurs sur Expressio et autour de vous !
  • #4
    • chirstian
    • 31/03/2008 à 08:46
    il est effectivement peu ragoûtant de discuter de ce qui coule dans les égouts.
    D’où l’expression qui le dit si bien.
  • #5
    • memphis
    • 31/03/2008 à 08:49
    personne n’oserait je pense discuter mon goût prononcé pour "Expressio" 😄
  • #6
    • chirstian
    • 31/03/2008 à 08:58*
    "gustibus et coloribus non est disputandum".
    pour moi , le sens de l’expression est contenu dans la formule latine, et je ne souscris pas aux explications données ici. Non est disputandum : ils ne sont pas devant être disputés, que je traduis par : il n’est pas dans leur nature d’être discutés.
    L’expression indique seulement que nous ne sommes pas dans le domaine du rationnel, où des arguments ont une chance de convaincre, mais dans celui du perçu donc du subjectif. Vous pouvez m’expliquer pourquoi vous aimez le vert, de quoi il est fait, quelle est sa place dans l’histoire de l’art : je vais "comprendre" au sens de "saisir par l’intelligence" mais cela ne changera en rien ma propre perception.
    PS j’ajoute que c’est l’un des problèmes du racisme : ses adversaires cherchent à expliquer, à démontrer rationnellement à ses partisans qui ne font que ressentir subjectivement. Pas de dialogue possible !
  • #7
    • momolala
    • 31/03/2008 à 09:01
    • En réponse à chirstian #4 le 31/03/2008 à 08:46 :
    • « il est effectivement peu ragoûtant de discuter de ce qui coule dans les égouts.
      D’où l’expression qui le dit si bien. »
    Il paraîtrait qu’à partir de 2011 on ne pourrait plus le dire parce que toutes les communes auront leur schéma d’assainissement ! :’-)) Comme il faut ensuite s’assurer la maîtrise foncière, planifier les travaux et leur financement, pour peu que l’inspecteur de la police de l’eau change en cours de route, même un schéma approuvé aujourd’hui sera à peine achevé d’exécution (peut-être) en 2011 ! Tous les égouts ont donc le temps encore d’être dans la nature. 🙁
  • #8
    • momolala
    • 31/03/2008 à 09:04
    • En réponse à chirstian #6 le 31/03/2008 à 08:58* :
    • « "gustibus et coloribus non est disputandum".
      pour moi , le sens de l’expression est contenu dans la formule latine, et je ne souscris pas... »
    C’est exactement ce que j’ai voulu dire en §3 ! C’est bien plus clair quand c’est toi qui y mets les mots et les références culturelles.
  • #9
    • Emeu29
    • 31/03/2008 à 09:55*
    Dialogue:
    Sacher Masoch : Fais moi- mal ! (Johnny, Johnny,Johnny !)
    Donatien Alphonse François de Sade: NON 😏
    Ah les coups et les douleurs.... 😉
  • #10
    • mickeylange
    • 31/03/2008 à 10:18
    • En réponse à chirstian #6 le 31/03/2008 à 08:58* :
    • « "gustibus et coloribus non est disputandum".
      pour moi , le sens de l’expression est contenu dans la formule latine, et je ne souscris pas... »
    L’expression indique seulement que nous ne sommes pas dans le domaine du rationnel, ou des arguments ont une chance de convaincre, mais dans celui du perçu donc du subjectif.

    Tu veux dire en somme que le minitel rose n’était pas rose et que le salon rose ne l’est pas non plus. Demain le parti socialiste sans sa rose, monsieur Jourdain sans sa prose,
    Tu vas déclencher des névroses chez les moroses à couperose et arthrose.
  • #11
    • God
    • 31/03/2008 à 10:24
    • En réponse à Emeu29 #9 le 31/03/2008 à 09:55* :
    • « Dialogue:
      Sacher Masoch : Fais moi- mal ! (Johnny, Johnny,Johnny !)
      Donatien Alphonse François de Sade: NON 😏
      Ah les coups et les douleurs..... »
    Je tiens à rappeler que si le marquis de Sade prétendait s’appeler Donatien Alphonse, comme tout un chacun, en fait son véritable nom, qu’il avait un peu du mal à digérer, était Bicarbonoute de Sade.
  • #12
    • chirstian
    • 31/03/2008 à 11:16
    • En réponse à God #11 le 31/03/2008 à 10:24 :
    • « Je tiens à rappeler que si le marquis de Sade prétendait s’appeler Donatien Alphonse, comme tout un chacun, en fait son véritable nom, qu’il... »
    "bis car bonne hâte" c’est la devise d’un éjaculateur précoce qui assume, et récupère vite.
    C’est mauvais ? Meat coule pas dirais-je , si l’expression du jour n’interdisait de discuter des couleurs !
  • #13
    • chirstian
    • 31/03/2008 à 11:18*
    tous les absents ont parfaitement compris l’expression du jour, et ont trouvé ce moyen pour l’illustrer. Bien joué 🙂
  • #14
    • ThanhBach
    • 31/03/2008 à 12:50*
    • En réponse à Emeu29 #9 le 31/03/2008 à 09:55* :
    • « Dialogue:
      Sacher Masoch : Fais moi- mal ! (Johnny, Johnny,Johnny !)
      Donatien Alphonse François de Sade: NON 😏
      Ah les coups et les douleurs..... »
    🙂
    Des COUPS et des DOULEURS, ça se dispute et ça se discute au contraire !
    Ma SO et sa DO se font du BIEN en se faisant MAL, quel pied ! HENAURME !
    Ach ! Che paisse, ché pas assez môffais auchour’thui !
    Mais pon, che fais l’effort, car che travaille là !
    Ponne chournée à touss et n’oubliez pas de passer chez le poissonnier, HEIN ! Bitoules, Vinoudiouss, Cht’i (vie Wonder qui ne s’ussse que si l’on s’enserre !)
    🙂 🙂 🙂
    °
    Je m’en vais revoir ma blonde ,
    J’en m’en vais revoir ma mie !
    °
  • #15
    • eureka
    • 31/03/2008 à 13:14*
    • En réponse à chirstian #4 le 31/03/2008 à 08:46 :
    • « il est effectivement peu ragoûtant de discuter de ce qui coule dans les égouts.
      D’où l’expression qui le dit si bien. »
    Ni de ce qui est tombé dans les égouts ! C’est pour ça que God évite toujours la discussion autour de la fameuse clé des égouts, à la limite je dirais même qu’il en éprouverait un certain dégoût.
    Sur expressio d’égout "ça se discute" pas
    Bonjour et journée multicolore à tous
  • #16
    • Elpepe
    • 31/03/2008 à 13:37
    • En réponse à momolala #3 le 31/03/2008 à 08:04 :
    • « Bonjour ! Voilà une expression d’une logique imparable : si on les mêmes goûts et qu’on voit les mêmes couleurs, rien à discuter. Dans le c... »
    Austraciser les daltoniens ? Juste les Ostrogoths Alien comme Filou, alors ? 😄
    Bonjour bonjour, les gosses ! Sale temps en mer, il y a de gros dégâts à Trébeurden (entre autres) depuis la tempête du 10 mars. Donc, beaucoup de boulot pour réparer tout ça. Je me demande si God ne cherche pas à nous dégoûter de ses couleuvres, avec ses Sqaws élastiques : l’hévéa ne pousse pas en Amérique du Nord !
  • #17
    • eureka
    • 31/03/2008 à 13:41
    • En réponse à momolala #8 le 31/03/2008 à 09:04 :
    • « C’est exactement ce que j’ai voulu dire en §3 ! C’est bien plus clair quand c’est toi qui y mets les mots et les références culturelles.... »
    Ouais ouais il a le don ce petit, becoz moi j’en aurais parlé comme un aveugle de couleur
  • #18
    • Elpepe
    • 31/03/2008 à 13:42
    • En réponse à chirstian #6 le 31/03/2008 à 08:58* :
    • « "gustibus et coloribus non est disputandum".
      pour moi , le sens de l’expression est contenu dans la formule latine, et je ne souscris pas... »
    dans [le domaine] du perçu donc du subjectif

    Puis-je te citer auprès de mon percepteur, pour lui indiquer que le montant de mes impôts est des plus éminemment subjectifs, et que je dois en réalité beaucoup moins que ce qu’il me réclame ? Merci, Chirstian !
  • #19
    • eureka
    • 31/03/2008 à 13:44*
    • En réponse à God #11 le 31/03/2008 à 10:24 :
    • « Je tiens à rappeler que si le marquis de Sade prétendait s’appeler Donatien Alphonse, comme tout un chacun, en fait son véritable nom, qu’il... »
    Il avait tort de pas avoir raison, et s’il s’était appelé bicarbiroute, comme beaucoup, alors ?
  • #20
    • chirstian
    • 31/03/2008 à 13:58*
    • En réponse à Elpepe #18 le 31/03/2008 à 13:42 :
    • « dans [le domaine] du perçu donc du subjectif
      Puis-je te citer auprès de mon percepteur, pour lui indiquer que le montant de mes impôts est... »
    l’ISF augmente quand li fesse recule.
    J’ai contacté ton percepteur : il est d’accord pour reconnaître que ce tu perçois est subjectif, et te fait dire que ce qu’il perçoit de toi l’est tout autant. 🙂