Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Entrer comme dans un moulin

1. Entrer sans politesse, sans se gêner
2. Entrer très facilement

Origine

Vous savez ce qu'est un âne. Peut-être même en avez-vous vu un vrai de près. Mais pensez-vous qu'un âne frappe avant d'entrer dans un lieu ? Si vous êtes comme moi, vous vous doutez bien que ce n'est pas le cas, sauf, peut-être, si c'est le compagnon de Shrek ; mais celui-là est un peu spécial et fort peu représentatif de la réalité de notre univers.
Là, vous vous demandez probablement où je veux vous emmener avec mon âne. Dans un moulin, certainement, mais que vient faire un bourricot dans cette histoire ? Rassurez-vous, vous n'aurez pas à donner votre âne au diable en échange de l'explication.
En effet, c'est très simple à comprendre une fois qu'on sait que la version initiale de l'expression, telle qu'elle est apparue au début du XIXe siècle, était « entrer comme un âne dans un moulin ».
Car il ne faut pas oublier que nos têtus équidés, autrefois, avaient de bonnes raisons de s'approcher d'un moulin, et même d'y entrer. En effet, non seulement il y avait ceux qui transportaient le grain à moudre, mais il y avait aussi ceux qui, dans certains types de moulins, servaient à entraîner le mécanisme de la meule. Et ces ânes, donc, lorsqu'ils entraient dans le moulin, le faisaient bien évidemment sans frapper à l'entrée, sans dire bonjour et sans se préoccuper de savoir s'ils dérangeaient ou pas. Ils étaient incontestablement sans gêne et impolis.
Voilà qui suffit à expliquer à la fois le fait qu'une telle expression ait pu naître et, surtout, son premier sens.
Puis, inexorablement, le temps a passé, l'âne si doux marchant le long des houx a quitté l'expression dont l'origine s'est du coup un peu perdue, ce qui a entraîné une déformation de son sens où la notion d'impolitesse a disparu pour être remplacée par celle de facilité.

Exemple

« On dit, en France : "Entrer quelque part comme un âne dans un moulin". Ce n'est, certes, pas ainsi qu'on peut entrer chez un Chinois. Quels préliminaires ! Quelle étiquette pour faire une simple visite à un ami ! »
Musée des familles, Volume 28 - 1861
« En premier, les postes de police du coin, pour vérifier la façon dont on exécutait les consignes des ministres ; dans l'un, on entrait comme dans un moulin, toutes les armes pendues à la porte, les flics alanguis sur une belote (...) »
Roger Quilliot,Claire Quilliot - Mémoires, volume 2 - 2001

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Entrer comme dans un moulin » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Algérie Arabe Dar khali Moh La maison de l'oncle Moh (abréviation de Mohamed)
Pays de Galles Gallois Rhuthro i mewn fel bwmbeili Se précipiter dans une pièce comme un huissier
Allemagne Allemand Hier geht es zu wie im Taubenschlag Ici ça circule comme dans un pigeonnier
Canada Anglais To barge in Entrer sans invitation
Argentine Espagnol Como Pedro por su casa Comme Pierre chez soi
Argentine Espagnol Entrar como Pancho por su casa Entrer comme Pancho chez soi
Espagne Espagnol Entrar como Pedro por su casa Entrer comme Pierre dans sa maison
Espagne Espagnol Entrar como Perico por su casa Entrer comme petit Pierre chez lui (= Entrer comme dans un moulin)
Mexique Espagnol Como Pedro por su casa Comme Pierre dans sa maison
Canada Français Entrer comme dans une grange
Pays-Bas Néerlandais Binnenstormen zonder te kloppen Entrer en trombe sans frapper
Pays-Bas Néerlandais Binnenvallen Tomber dedans (envahir)
Pays-Bas Néerlandais Met de deur in huis vallen Tomber/s'introduire dans la maison avec la porte dans les mains
Pays-Bas Néerlandais Met de klompen in het spul komen Entrer avec les sabots dans la maison
Pologne Polonais Wchodzić jak do stodoły Entrer comme dans une grange
Brésil Portugais Entrar com tudo Entrer avec tout
Brésil Portugais Entrar com um pé na porta Entrer avec un pied dans la porte
Brésil Portugais Entrar como se fosse a casa da mãe-Joana Entrer comme si c'était chez mère-Jeanne
Roumanie Roumain A intra ca la han Entrer comme dans une auberge
Roumanie Roumain A intra ca la moară Entrer comme dans un moulin
Turquie Turc Ahıra girer gibi girmek Entrer comme dans une écurie
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Entrer comme dans un moulin » Commentaires

  • #1
    • DiwanC
    • 04/07/2011 à 01:00*
    Chut ! le meunier dort... et il croit que sa belle meunière en fait autant... mais elle, vive comme une truite, s’en est allée avec un ânier de gouttière, un passant, un bon à rien qui ne sait pas moudre le grain, qui ne sait pas faire le pain... Et tout à l’heure, quand il va s’éveiller, le moulin où l’on entre si facilement sera vide et froid comme l’était le four du boulanger avant que ne revienne la Pomponette...
    cette page : rien que pour le plaisir du dialogue.
  • #2
    • joseta
    • 04/07/2011 à 05:58
    Ce meunier s’appelait Alphonse, et, ma foi, il était dodu. Il vivait seul et n’aimait que son moulin.
    - Amoureux, moi? Je veux bien l’être de mon moulin, disait Alphonse, dodu.
  • #3
    • OSCARELLI
    • 04/07/2011 à 07:55
    Don Quichotte, mon ami au sang chaud, pensa à juste titre qu’il serait facile d’entrer dans les moulins de mon cœur...
    O mon God, qu’il avait donc raison!
    Se battre contre les moulins, avant de me connaître, était sa seule occupation....
  • #4
    • OSCARELLI
    • 04/07/2011 à 07:57
    • En réponse à DiwanC #1 le 04/07/2011 à 01:00* :
    • « Chut ! le meunier dort... et il croit que sa belle meunière en fait autant... mais elle, vive comme une truite, s’en est allée avec un ânie... »
    cette page : rien que pour le plaisir du dialogue.

    Allons fêter ce retour magnifique. Tiens, prends donc ce verre: c’est pas gnôle, mais presque!
  • #5
    • mickeylange
    • 04/07/2011 à 07:58*
    • En réponse à DiwanC #1 le 04/07/2011 à 01:00* :
    • « Chut ! le meunier dort... et il croit que sa belle meunière en fait autant... mais elle, vive comme une truite, s’en est allée avec un ânie... »
    La mule du pape après le célèbre coup de pied qu’elle a donné à Tistet Védène a été revendue à Maître Cornille pour transporter ses gravas et tenir compagnie à la chèvre de Monsieur Seguin, que Maître Cornille avait racheté pour faire des fromages pour les touristes, qui entraient comme dans un moulin chez lui.
    La Pomponnette n’a rien à voir avec cette expression Germaine. 😉
  • #6
    • joseta
    • 04/07/2011 à 08:17
    • En réponse à OSCARELLI #4 le 04/07/2011 à 07:57 :
    • « cette page : rien que pour le plaisir du dialogue.
      Allons fêter ce retour magnifique. Tiens, prends donc ce verre: c’est pas gnôle, mais pr... »
    c’est pas gnôle, mais presque!

    Marceeeeeel!!!
  • #7
    • joseta
    • 04/07/2011 à 08:45
    Renoir entrait partout comme dans le moulin de la galette: impressionnant!
  • #8
    • monamipif
    • 04/07/2011 à 08:53
    Il y a en a quelques us qui s’imaginent qu’ils vont entrer dans l’Elysée, comme on entre dans un moulin ! Il va y avoir des déçus! Et une cocue de la Marine !
  • #9
    • chirstian
    • 04/07/2011 à 09:24*
    Là, vous vous demandez probablement où je veux vous emmener avec mon âne.
    j’avoue, oui ! Je ne connaissais pas l’expression sous sa forme initiale, et je n’aurais pas cherché dans cette direction. J’imagine que j’aurais plutôt fait le rapprochement avec un lieu "ouvert aux quatre vents" , bien adapté à ce que les ailes y tournent, ou bien avec l’expression "au four et au moulin" qui récuse l’ubiquité, mais affirme l’importance de ces deux endroits où il y avait donc un passage important. Merci God.
    A rapprocher de l’expression ancienne "entrer qq part comme dans une écurie" qui avait le sens de "se comporter très grossièrement" (Le Robert ,dict des Expressions d’A Rey)
  • #10
    • OSCARELLI
    • 04/07/2011 à 09:31
    • En réponse à chirstian #9 le 04/07/2011 à 09:24* :
    • « Là, vous vous demandez probablement où je veux vous emmener avec mon âne.
      j’avoue, oui ! Je ne connaissais pas l’expression sous sa forme i... »
    l’ubiquité

    Tu parles ici sans doute du don qu’avait Ubi de devenir rou, pardon, Ubu de devenir roi?
    J’a ri quand j’y a pensé...
  • #11
    • OSCARELLI
    • 04/07/2011 à 09:36*
    • En réponse à chirstian #9 le 04/07/2011 à 09:24* :
    • « Là, vous vous demandez probablement où je veux vous emmener avec mon âne.
      j’avoue, oui ! Je ne connaissais pas l’expression sous sa forme i... »
    j’avoue, oui !

    Aaaah, quand même! Je pense que le Grand Jury en tiendra compte, mon cher...
    C’est vrai quand même, au Dôme, y nique!
    Et Gériane, la femme de chambre? Elle? Elle nie, Gériane!
    Quand on lui demanda où elle rangea sa serpillère qui servit à effacer les traces, "Au seau" fit-elle.
  • #12
    • Gilbiere
    • 04/07/2011 à 10:03
    • En réponse à chirstian #9 le 04/07/2011 à 09:24* :
    • « Là, vous vous demandez probablement où je veux vous emmener avec mon âne.
      j’avoue, oui ! Je ne connaissais pas l’expression sous sa forme i... »
    c"ouvert aux quatre vents"/c
    Ta première idée ne me semble quand même pas étrangère à l’expression ; bien que j’aurais plutôt dit "ouvert aux deux vents". En effet, les moulins à vent ronds, en pierre (dont pas les flamands en bois), avaient le plus souvent deux portes situées diamétralement opposées : une pour l’entrée de l’attelage, l’autre, on s’en doute, pour la sortie, car pas de demi-tour possible à l’intérieur. Et il n’y avait pas que les attelages qui entraient et sortaient ; le vent aussi, et pendant que le meunier dormait...
  • #13
    • mitzi50
    • 04/07/2011 à 10:10*
    Il y a une autre raison. Les paysans apportaient leur grain à moudre à tout moment, que ce soit à dos d’ âne, de mulet, de cheval, etc... Mais avez-vous remarqué qu’ un moulin a toujours deux portes en vis-à-vis ? L’ une pour entrer, l’ autre pour sortir sans avoir à faire demi-tour, car la place manque, dans un moulin, pour un équidé. Autrefois il n’ y avait pas de panneaux "sens interdit". Mais tous les habitués savaient quelle voie prendre pour entrer dans le moulin. Sortir, ma foi, il suffisant d’ aller droit devant soi ! Et, durant la journée, pour plus de commodité (et hormis cas de tempête où, de toute manière, personne ne se serait rendu au moulin), les portes restaient ouvertes !Zut, je vois que Gilbière m’ a précédée... tant pis....je ne pouvais savoir qu’ elle écrivait en même temps que moi. Mille z’ excuses !
  • #14
    • joseta
    • 04/07/2011 à 10:13
    Elle entra chez la voisine comme dans un moulin: elle voulait lui demander un peu de farine.
  • #15
    • Gilbiere
    • 04/07/2011 à 10:25
    • En réponse à mitzi50 #13 le 04/07/2011 à 10:10* :
    • « Il y a une autre raison. Les paysans apportaient leur grain à moudre à tout moment, que ce soit à dos d’ âne, de mulet, de cheval, etc... Ma... »
    Je sais que les "elles" aiment de plus en plus l’infusion de houblon mais, sans être intransigeant, Gilbière, c’est "il". Amitié.
    (Je n’ai pas réussi à retrouver le mode d’emploi pour insérer une citation : la page s’affiche blanche.)
  • #16
    • mitzi50
    • 04/07/2011 à 10:51
    • En réponse à Gilbiere #15 le 04/07/2011 à 10:25 :
    • « Je sais que les "elles" aiment de plus en plus l’infusion de houblon mais, sans être intransigeant, Gilbière, c’est "il". Amitié.
      (Je n’ai p... »
    Désolée... Ce doit être plus ou moins l’ habitude de voir les masculins se terminer par "er" et les féminins pas "ère". Je n’ avais pas pensé à un breuvage, bien que ce soit logique ! Pour une insertion, voir au-dessus des commentaires, cliquer sur "mode d’ emploi". Tout ce qui est faisable est expliqué. Mais ça ne fonctionne pas à tous les coups, du moins pas toujours comme on le voudrait (du moins pour moi qui ne suis pas une experte ès informatique...)
  • #17
    • DiwanC
    • 04/07/2011 à 12:16*
    • En réponse à mickeylange #5 le 04/07/2011 à 07:58* :
    • « La mule du pape après le célèbre coup de pied qu’elle a donné à Tistet Védène a été revendue à Maître Cornille pour transporter ses gravas e... »
    ...Cornille avait racheté pour faire des fromages pour les touristes, qui entraient comme dans un moulin chez lui.

    Même qu’il s’est fait pécho lors d’un contrôle sanitaire !
    Les vieux s’en souviennent encore car ce jour-là, le vent chargé de toutes les senteurs de la montagne soufflait si fort que les petites sauterelles se réfugiaient sous les pierres des chemins*...
    Le meunier vit arriver un commissaire de carton pâte, un freluquet qui mordillait son cigare et ne se nourrissait que de sandwichs et de bière : Moulin s’installa chez Cornille comme chez lui...
    Et tu as raison : la Pomponette n’a rien à faire dans cette histoire parce que depuis quelques temps, elle fait ses gros ronrons dans un autre moulin, un de ceux par-dessus lesquels on jette les bonnets !
    *ça, c’est une phrase tout exprès pour M’sieur Ubbleu ! Ça devrait l’attirer 😄
  • #18
    • chirstian
    • 04/07/2011 à 13:32*
    • En réponse à Gilbiere #15 le 04/07/2011 à 10:25 :
    • « Je sais que les "elles" aiment de plus en plus l’infusion de houblon mais, sans être intransigeant, Gilbière, c’est "il". Amitié.
      (Je n’ai p... »
    tu as bien intégré ta citation entre un c et un /c, mais ces deux instructions doivent être mises entre [ ]
    En Beauce les moulins étaient de bois, et c’est le bâtiment entier qui était orienté en fonction du vent. Pas question donc pour les ânes de le traverser.Il en reste quelques uns à visiter : si vous passez près de Chartres je vous conseille ce détour : cette page
  • #19
    • chirstian
    • 04/07/2011 à 13:43
    les ânes allaient au moulin pour travailler, puis au Moulin Rouge pour finir la soirée. Quant aux chevaux ils étaient fous du Crazy Horse.
  • #20
    • chirstian
    • 04/07/2011 à 14:10
    je pensais que des belges auraient rappelé les efforts du capitaine pour trouver la solution Haddock afin d’empêcher cet âne de Lampion d’entrer dans le moulin_sart.
    Mais il semble que seuls les RG soient au courant !
    (oui, c’est codé, pour empêcher d’entrer dans le sens, comme dans un moulin.)