Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Être mal en point

Être en mauvais état

Origine

Cette expression fait partie de celles qu'on prononce régulièrement sans se rendre compte qu'elle est assez étrange. En effet, si l'on n'est pas mal-comprenant, on comprend très bien le qualificatif mal bien assorti au sens de l'expression.
Mais que vient donc faire ici ce point, au point de nous troubler ?
Pour le savoir, il faut se pencher sur une des acceptions de ce mot qui désigne ici un « état » pour une chose susceptible de changer ou un « degré ».
Si vous vous demandez pourquoi, n'oubliez pas que, sur une carte ou une courbe, le point matérialise une position[1]. Or, un degré ou un état, marque également une position, mais cette fois dans la plage des valeurs ou états possibles.
Ainsi, votre steack « à point » est à un certain degré de cuisson et, lorsque vous ne progressez pas, vous en restez « au même point » dans l'échelle de votre progression potentielle.
Au XIIe siècle, on avait déjà l'expression em boen poent pour « en bon état » (et qui a donné embonpoint, peut-être parce que, jusqu'à un certain point, l'embonpoint est un signe de bonne santé). C'est au XVe qu'apparaissent les formes à la syntaxe bizarre bien en point, qui a disparu de notre vocabulaire, et notre mal en point, toujours très vivace (qui, selon certains dictionnaires, s'écrit aussi parfois avec des traits d'union).
[1] Au point où en en est, on profitera de l'occasion pour rappeler cette phrase de l'excellent donc regretté Pierre Dac : « La ligne droite est le plus court chemin d'un point à un autre ; à condition bien entendu que les deux points soient bien l'un en face de l'autre. ».

Exemple

« Ce fut sur ces entrefaites qu'un soir, comme le ciel grisâtre du Brabant devenait tout à fait noir, et que la clarté des étoiles scintillait a travers les nuages, Robert, pâle et mal en point, se présenta à la porte du château de Horn. »
Marie Aycard - Le comte de Horn - 1834

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Être mal en point » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Pays de Galles Gallois Does dim siâp arnoch Il n'y a pas de forme sur vous
Allemagne Allemand In schlechtem Zustand sein Être en mauvaise forme
États-Unis Anglais To be in bad shape Être en mauvaise forme
Argentine Espagnol Estar malucho Se sentir patraque
Espagne Espagnol Estar hecho polvo Être devenu de la poussière
Espagne Espagnol Estar mal parado Être mal arrêté (= Être en mauvaise position/posture)
Espagne Espagnol Estar pachucho Être patraque
Espagne Espagnol Estar para el arrastre Être "mort", très mal en point (image du taureau mort en fin de corrida, prêt à être traîné par terre jusqu'à l'abattoir)
Canada Français Filer un mauvais coton Spinning a bad cotton
Hongrie Hongrois Rossz állapotban lenni Être in mauvaise forme
Belgique Néerlandais In slechte staat zijn Être en mauvais état
Pays-Bas Néerlandais Er beroerd aan toe zijn Avoir des nausées
Pays-Bas Néerlandais Gevloerd zijn Être plaqué au sol, assommé, K.O
Pays-Bas Néerlandais In de vernieling liggen Se trouver dans la destruction (être quasiment foutu)
Brésil Portugais Estar na pior Être dans le pire
Roumanie Roumain A nu fi în apele sale Ne pas être dans ses eaux
Ajouter une traduction

Voir aussi


Commentaires sur l'expression « Être mal en point » Commentaires

  • #1
    • lalibellule1946
    • 13/09/2012 à 01:34
    Quand tu prends trop d’embonpoint tu arrives au point d’être mal en point. Je ne sais si la ligne entre ces trois points est droite. Mais je crois que si tu fais attention à la ligne tu n’auras point de problème. 😐
  • #2
    • mickeylange
    • 13/09/2012 à 04:28
    Toute la difficulté de la navigation consiste à savoir lire une carte.
    Quand vous êtes près des côtes c’est pas trop compliqué, il y a des repères comme le phare ouest d’expressio par exemple. Mais dès que la côte disparaît à l’horizon les problèmes commencent.
    Les cartes n’indiquent pas les vagues qui changent tout le temps de place (ces salopes), ce qui fait que c’est pas fiable. Il fallait donc trouver autre chose. Avant d’avoir des montres pour faire le point les marins belges mesuraient le temps en nombre de bière bues. L’arrière-arrière grand-père de Rikske disait ça fait cent quarante cinq bières qu’on navigue on va bientôt arrivé. De là vient la mauvaise réputation des marins.
    La ligue antialcoolique a donc inventé le GPS pour luter contre cette façon de faire le point. Vous comprenez bien que sur des longues navigations celui qui mesurait le temps était mal en point. Ce qui confirme que cette expression vient bien de la marine.
    Les belges boivent toujours de la bière mais ils ne se rappellent pas pourquoi. Maintenant grâce à Expressio ils le sauront.
  • #3
    • Bouba
    • 13/09/2012 à 05:25
    Hé les gars, une expression toute neuve où qu’on n’a pas besoin de relire point par point tout ce qu’ont écrit les voisins du dessus sous peine de commettre un doublon !
    Cà mérite un bon point, non ?
  • #4
    • joseta
    • 13/09/2012 à 05:52
    Si ce qui est en mauvais état est la main, dans ce cas on dira: mal en poing.
  • #5
    • <inconnu>
    • 13/09/2012 à 06:06*
    • En réponse à Bouba #3 le 13/09/2012 à 05:25 :
    • « Hé les gars, une expression toute neuve où qu’on n’a pas besoin de relire point par point tout ce qu’ont écrit les voisins du dessus sous pe... »
    sous peine de commettre un doublon !

    Vive le houblon !
    @ mickeylange : ton explication était par trop partielle !
  • #6
    • <inconnu>
    • 13/09/2012 à 06:13*
    Il était mal en points... il s’est changé en virgule, mais les gens ont pris plaisir à l’apostropher.
  • #7
    • Rikske
    • 13/09/2012 à 07:32*
    • En réponse à mickeylange #2 le 13/09/2012 à 04:28 :
    • « Toute la difficulté de la navigation consiste à savoir lire une carte.
      Quand vous êtes près des côtes c’est pas trop compliqué, il y a des r... »
    Avant d’avoir des montres pour faire le point les marins belges mesuraient le temps en nombre de bière bues.

    Ouaips, mais y’a un blème: en fonction du type de bière, le temps calculé sera différent ! Tu n’avales pas une bête pression comme tu dégustes une triple Westmalle, hein ? :’-))
  • #8
    • <inconnu>
    • 13/09/2012 à 08:02
    • En réponse à Rikske #7 le 13/09/2012 à 07:32* :
    • « Avant d’avoir des montres pour faire le point les marins belges mesuraient le temps en nombre de bière bues.
      Ouaips, mais y’a un blème: en... »
    Tu as parfaitement raison ; Lange serait capable de confondre "vin de Corbières" avec "encore une bière". Le point risquerait de prendre un coup astronomique dans l’aile !
  • #9
    • saharaa
    • 13/09/2012 à 08:05*
    jusqu’à un certain point, l’embonpoint est un signe de bonne santé

    Ne devrait-on pas dire : jusqu’à un certain poids, l’embonpoids.... ? 🙂
  • #10
    • saharaa
    • 13/09/2012 à 08:23
    D’abord la bière ça fait grossir ça favorise l’embonpoint 🙁
  • #11
    • joseta
    • 13/09/2012 à 08:35
    En Bretagne, on appelle sonneur le musicien qui joue de la bombarde ou du biniou.
    À ce propos, et dans le metro de Paris, un ami tomba sur un de ces musiciens, et qui avait mauvaise mine, et lui dit:
    - Je te vois mal en point sonneur de Lille, là...
  • #12
    • saharaa
    • 13/09/2012 à 08:38
    bien en point, qui a disparue de notre vocabulaire

    hem....je trouve qu’on devrait remettre cette formule au goût du jour, exemple:
    -comment ça va ce matin?
    -je suis bien en point!

    ça sonne bizarre! non? mais bon pour le moral 🙂
  • #13
    • chirstian
    • 13/09/2012 à 09:01
    être mal en point, j’ai connu ça : c’est pas le pied !
    être mâle en point G : connu ça ! C’est prendre son pied !
  • #14
    • chirstian
    • 13/09/2012 à 09:02
    • En réponse à mickeylange #2 le 13/09/2012 à 04:28 :
    • « Toute la difficulté de la navigation consiste à savoir lire une carte.
      Quand vous êtes près des côtes c’est pas trop compliqué, il y a des r... »
    Il fallait donc trouver autre chose
    demander son chemin aux poissons ?
  • #15
    • OSCARELLI
    • 13/09/2012 à 09:33
    Marcel Cerdan était un mâle en poings.
  • #16
    • OSCARELLI
    • 13/09/2012 à 09:36
    • En réponse à joseta #11 le 13/09/2012 à 08:35 :
    • « En Bretagne, on appelle sonneur le musicien qui joue de la bombarde ou du biniou.
      À ce propos, et dans le metro de Paris, un ami tomba sur u... »
    Pourquoi ne pas dire:
    - Je te vois mal en point sonneur de l’île, là...
    Il y a plus d’îles que de Lille, en Bretagne...
  • #17
    • <inconnu>
    • 13/09/2012 à 09:50
    • En réponse à OSCARELLI #16 le 13/09/2012 à 09:36 :
    • « Pourquoi ne pas dire:
      - Je te vois mal en point sonneur de l’île, là...
      Il y a plus d’îles que de Lille, en Bretagne... »
    Île y a des Lille partout, en Bretagne comme au_logis !
  • #18
    • mickeylange
    • 13/09/2012 à 10:25
    • En réponse à <inconnu> #8 le 13/09/2012 à 08:02 :
    • « Tu as parfaitement raison ; Lange serait capable de confondre "vin de Corbières" avec "encore une bière". Le point risquerait de prendre un... »
    Le point risquerait de prendre un coup astronomique dans l’aile !

    Certainement pas Môôsssieur Mintaka.
    Tu sembles oublier que j’ai été capitaine du ferryboite qui traverse le port de Saint Raphaël. Et si quelqu’un avait un coup astronomique dans l’aile c’était pas le point.
  • #19
    • <inconnu>
    • 13/09/2012 à 10:36
    • En réponse à mickeylange #18 le 13/09/2012 à 10:25 :
    • « Le point risquerait de prendre un coup astronomique dans l’aile !
      Certainement pas Môôsssieur Mintaka.
      Tu sembles oublier que j’ai été capi... »
    Ton ferryboîte, c’était un véritable car naval ! 😄
  • #20
    • Rikske
    • 13/09/2012 à 12:04
    • En réponse à <inconnu> #19 le 13/09/2012 à 10:36 :
    • « Ton ferryboîte, c’était un véritable car naval ! 😄 »
    c’était un véritable car naval !

    Meuuuh non ! Tout au plus un bateau-lavoir ! 😄