Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

La goutte d'eau qui fait déborder le vase

Le petit détail supplémentaire qui rend une situation intolérable ou insupportable et qui provoque parfois une réaction violente.

Origine

Sous cette forme, cette expression apparaît chez Stendhal, au début du XIXe siècle, mais Madame de Sévigné, au XVIIe, en utilisait une variante de même sens avec un verre au lieu d'un vase.
On a tous observé ces récipients remplis un peu au delà de leur bord, la limite bombée du liquide 'accrochée' au bord du récipient, avec le trop-plein prêt à s'écouler à l'extérieur au moindre choc ou dès qu'on y rajoute une goutte.
L'expression fait bien le parallèle entre la tension ou l'énervement qui monte (le vase qui se remplit jusqu'à être bien plein) et l'explosion qui suit (le vase qui finit par déborder dès que la petite goutte de trop y a été versée).

Compléments

On peut rapprocher cette expression de "La coupe est pleine" ou de "En avoir ras le bol".

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La goutte d'eau qui fait déborder le vase » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Arabe Arabe El katra ellati affadhat el ca's / القطرة التي أفاضت الكأس La goutte qui fait déborder la coupe
Liban Arabe Tafaha al kayl/طفح الكيل La coupe / le verre doseur a débordé
Bulgarie Bulgare Капката, от която чашата преля La goutte qui fait déborder le verre
Pays de Galles Gallois Pennog gyda phwn dyrr asgwrn cefn ceffyl Le hareng en plus du chargement qui casse le dos du cheval
Danemark Danois Dråben der får bægeret til at flyde over La goutte qui fait déborder la coupe
Allemagne Allemand Das bringt das Fass zum überlaufen Ça fait déborder le fût
Angleterre Anglais The straw that breaks the camel's back La paille qui brise le dos du chameau
Angleterre Anglais The straw that broke the camel's back La paille qui a brisé le dos du chameau
États-Unis Anglais The last straw (the straw that broke the camel's back) La dernière paille (la paille qui cassa le dos du chameau)
Argentine Espagnol La gota de agua que rebalsó el vaso La goutte d'eau qui fait déborder le vase
Argentine Espagnol La gota que derramó el vaso La goutte d'eau qui fait déborder le vase
Espagne Espagnol La gota que colma el vaso La goutte d'eau qui fait déborder le vase
Canada Français La goutte qui fait déborder le vase La goutte d'eau qui fait déborder
Israël Hébreu Ha kach che chover et gav ha gamal La paille qui casse le dos du chameau
Israël Hébreu Ze a kach che chavar eth a gav a gamal C'est la paille qui casse le dos du chameau
Hongrie Hongrois Az utolsó csepp a pohárban La dernière goutte dans le verre
Italie Italien La goccia che fa traboccare il vaso La goutte d'eau qui fait déborder le vase
Belgique Néerlandais De druppel die de emmer laat overlopen La goutte d'eau qui fait déborder le seau
Pays-Bas Néerlandais Een stap te ver gaan Aller un peu trop loin
Pays-Bas Néerlandais Over de schreef gaan Dépasser les bornes/franchir les limites
Brésil Portugais A gota d'água que faltava La goutte d'eau qui manquait
Roumanie Roumain Picatura care umple paharul La goutte qui remplit le verre
Russie Russe Последняя капля в чаше терпения La dernière goutte dans le vase de la patience
Serbie Serbe Kap koja je prelila casu La goutte qui déborde le vase
Serbie Serbe Kap u prepunoj casi (C'est) la goutte qui fait déborder le verre
Turquie Turc Bardağı taşıran damla La goutte qui fait déborder le verre
Ajouter une traduction

Déformée

  • L'étincelle qui fait déborder le vase
  • La goutte d'eau qui met le feu aux poudres

Commentaires sur l'expression « La goutte d'eau qui fait déborder le vase » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 13/10/2006 à 21:57
    La mode est aux mélangex judicieux de proverbes. J’ai entendu dire "La cerise qui fait déborder le vase"... rigolo non ?
  • #2
    • <inconnu>
    • 14/10/2006 à 11:47
    • En réponse à <inconnu> #1 le 13/10/2006 à 21:57 :
    • « La mode est aux mélangex judicieux de proverbes. J’ai entendu dire "La cerise qui fait déborder le vase"... rigolo non ? »
    Y’a aussi "la goutte d’eau sur le gateau"...
  • #3
    • <inconnu>
    • 14/10/2006 à 11:54
    Vous dépassez les bornes !
  • #4
    • <inconnu>
    • 14/10/2006 à 12:56
    • En réponse à <inconnu> #2 le 14/10/2006 à 11:47 :
    • « Y’a aussi "la goutte d’eau sur le gateau"... »
    Y’a "baleine sous caillou" dans cette affaire
  • #5
    • lorangoutan
    • 14/10/2006 à 14:16
    • En réponse à <inconnu> #3 le 14/10/2006 à 11:54 :
    • « Vous dépassez les bornes ! »
    C’est la goutte de vase qui fait déborder l’eau...
  • #6
    • <inconnu>
    • 14/10/2006 à 22:20
    • En réponse à lorangoutan #5 le 14/10/2006 à 14:16 :
    • « C’est la goutte de vase qui fait déborder l’eau... »
    C’est donc vaseux.
  • #7
    • lorangoutan
    • 15/10/2006 à 18:13
    • En réponse à <inconnu> #6 le 14/10/2006 à 22:20 :
    • « C’est donc vaseux. »
    Ou alors la goutte d’eau qui fait déborder la vase...
  • #8
    • <inconnu>
    • 16/10/2006 à 11:41
    • En réponse à lorangoutan #7 le 15/10/2006 à 18:13 :
    • « Ou alors la goutte d’eau qui fait déborder la vase... »
    Ou alors la pétale qui tombe dans l’eau et fait déborder le vase...
  • #9
    • cotentine
    • 16/10/2006 à 22:15
    • En réponse à lorangoutan #7 le 15/10/2006 à 18:13 :
    • « Ou alors la goutte d’eau qui fait déborder la vase... »
    ou le commentaire de trop qui "fait mousser" God ... et les autres !
    (voir l’expression"se faire mousser")
  • #10
    • Aire__Azul
    • 22/08/2010 à 00:03*
    Splaouch! Bonsoir à tous!
    Il fait aussi chaud ce soir chez moi que cet après-midi. Vivement les gouttes d’eau de la douche...Je vais me faire mousser pour pas cher, tiens!
  • #11
    • cotentine
    • 22/08/2010 à 00:33
    et la goutte qui tombe et s’écrase sur la faïence avec une régularité de métronome ? Splash, spalsh, toc, toc, toc ....c’est le supplice chinois cette page qui ne fait certes pas déborder le vase, mais fait exploser l’énervement de quiconque cherche le sommeil sans boule Quiès
  • #12
    • Aire__Azul
    • 22/08/2010 à 00:44*
    Oui, j’en frémis rien que d’y penser, Cotentine.
    Citons les grands classiques: quel roman commence par « Plik, plank, plonk, plink, plink »?
  • #13
    • deLassus
    • 22/08/2010 à 05:33*
    • En réponse à <inconnu> #1 le 13/10/2006 à 21:57 :
    • « La mode est aux mélangex judicieux de proverbes. J’ai entendu dire "La cerise qui fait déborder le vase"... rigolo non ? »
    La mode est aux mélanges judicieux de proverbes.

    Moi j’aime bien "C’est la goutte d’eau qui met le feu aux poudres".
  • #14
    • mitzi50
    • 22/08/2010 à 08:03
    • En réponse à cotentine #11 le 22/08/2010 à 00:33 :
    • « et la goutte qui tombe et s’écrase sur la faïence avec une régularité de métronome ? Splash, spalsh, toc, toc, toc ....c’est le supplice chi... »
    Pour ne pas être énervé par le petit bruit de la goutte d’ eau dans le lavabo, il suffit de prendre un joint et de rester "zen"(allons, bon, voilà que je me mets à donner des conseils pouvant être mal interprétés)....
  • #15
    • chirstian
    • 22/08/2010 à 09:05
    • En réponse à mitzi50 #14 le 22/08/2010 à 08:03 :
    • « Pour ne pas être énervé par le petit bruit de la goutte d’ eau dans le lavabo, il suffit de prendre un joint et de rester "zen"(allons, bon,... »
    il suffit de prendre un joint et de rester "zen"
    absolument , et voici le moyen d’utiliser le joint de façon zen. cette page
  • #16
    • chirstian
    • 22/08/2010 à 09:11
    • En réponse à cotentine #11 le 22/08/2010 à 00:33 :
    • « et la goutte qui tombe et s’écrase sur la faïence avec une régularité de métronome ? Splash, spalsh, toc, toc, toc ....c’est le supplice chi... »
    et la goutte qui tombe et s’écrase sur la faïence avec une régularité de métronome
    puisqu’il y a répétition, nous ne sommes pas dans l’esprit de l’expression. Sauf que, parmi toutes ces gouttes qui tombent pendant des heures, il y en a une qui fait déborder le vase. Pourquoi celle-ci au lieu d’une autre ? Difficile à expliquer, mais tout d’un coup le point de saturation est atteint et c’est l’explosion , de sorte qu’il y a les gouttes d’avant et les gouttes d’après ...
  • #17
    • mitzi50
    • 22/08/2010 à 09:20
    • En réponse à chirstian #15 le 22/08/2010 à 09:05 :
    • « il suffit de prendre un joint et de rester "zen"
      absolument , et voici le moyen d’utiliser le joint de façon zen. cette page »
    Parfait. Y’ a pas "aumenter le débit d’ un robinet entartré", dans la série ?
    Et après avoir pris deux cafés, j’ ai les idées plus claires... et je me demande si trop de "goutte" (sous la forme de calva dans la région que j’ habite), ne fait pas devenir "vaseux" ?
    N.B. On peut remplacer le calva par lu genièvre, du marc de Bourgogne, du cognac, de l’ armagnac ( NON ! Pas du vieillard maniaque !), du kirsch, de l’ eau de vie de poire, ou de mirabelle, ou de .... tout ce que vous voudrez. On a déjà connu les effets de la vodka sur Boris Eltsine.....Finalement, Baudelaire avait-il raison d’ écrire "Enivrez-vous. De vin, d’ amour ou de poésie, à votre guise..." Et la poésie enivre-t-elle mieux que l’ amour, ou le vin ... Plus vite... Rend-elle plus malade... je ne sais. Mais passer une nuit en cellule de dégrisement pour excès d’ amour, ou de poésie, jamais je n’ en ai entendu parler.
  • #18
    • OSCARELLI
    • 22/08/2010 à 09:27
    la limite bombée du liquide ’accrochée’ au bord du récipient

    Cela s’appelle l’effet pelliculaire. C’est comme qui dirait une membrane pelliculaire qui se forme à la surface de l’eau pour empêcher le vase de déborder, malgré que la surface de l’eau soit plus élevée que le bord du vase. En fait, il s’agit tout simplement de la tension entre les molécules d’eau...
    Et quand vous laissez tomber vous pellicules dans le verre d’eau, ... bêêêêêrk!
  • #19
    • OSCARELLI
    • 22/08/2010 à 09:28
    • En réponse à mitzi50 #17 le 22/08/2010 à 09:20 :
    • « Parfait. Y’ a pas "aumenter le débit d’ un robinet entartré", dans la série ?
      Et après avoir pris deux cafés, j’ ai les idées plus claires..... »
    Mais passer une nuit en cellule de dégrisement pour excès d’ amour

    C’est pourtant là qu’on se fait des cheveux blancs...
  • #20
    • OSCARELLI
    • 22/08/2010 à 09:30*
    • En réponse à mitzi50 #17 le 22/08/2010 à 09:20 :
    • « Parfait. Y’ a pas "aumenter le débit d’ un robinet entartré", dans la série ?
      Et après avoir pris deux cafés, j’ ai les idées plus claires..... »
    aumenter le débit d’ un robinet entartré

    Pour cela, il faut le démonter et le détratrer... Tu l’immerges donc une nuit entière (par exemple) dans du vinaigre de ménage. Mais toi, la mécanicienne des moteurs diesels, tu le sais quand même, non?
    Et si tu veux le dérouiller en plus, après l’avoir rincé, tu l’immerges à nouveau dans du caca collant (pour ne citer aucune marque), parce que la soude va attaquer le chrome et que tu peux alors tout jeter. Si c’est pour en arriver là, autant le jeter tout de suite. Et on se tutoie, d’accord?