Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Le jeu n'en vaut pas la chandelle

Cela n'en vaut pas la peine.
Cela ne justifie pas les frais envisagés ou les problèmes qui vont en découler.

Origine

Cette expression, sous une forme très approchante, date du XVIe siècle.
Il ne faut pas oublier qu'à cette époque la fée électricité n'existait pas encore et que ceux qui s'adonnaient aux jeux (cartes, dés...), particulièrement ceux donnant lieu à des enjeux, devaient s'éclairer à la chandelle, considérée comme un objet de luxe.
Il était d'ailleurs d'usage, dans les endroits modestes, que les participants laissent quelque argent en partant pour dédommager du coût de cet éclairage.
Et lorsque les gains étaient faibles, ils ne couvraient même pas le prix de la chandelle...

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Le jeu n'en vaut pas la chandelle » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Arabe Arabe Ma teswa altaab Elle ne vaut pas la peine
Maroc Arabe Matadi mach atnaghi sannik Tu n'auras rien de la personne avare
Allemagne Allemand Das lohnt sich nicht Cela ne vaut pas la peine
Angleterre Anglais The game isn't worth the candle Le jeu ne vaut pas la chandelle
États-Unis Anglais It isn't worth breaking your neck over Ça ne vaut pas de se casser le cou
États-Unis Anglais It isn't worth it Il ne le vaut pas
Espagne Espagnol No merece la pena Cela n'en vaut pas la peine
Espagne Espagnol No vale la pena Ça ne vaut pas la peine
Espagne Espagnol Para ese viaje no se necesitan alforjas Pour ce voyage, on n'a pas besoin de sacoches
Espagne Espagnol Vale mas el entierro que la abuela L'enterrement vaut plus que la grand-mère
Canada Français Cela ne vaut même pas un sou noir
Israël Hébreu המאמץ אינו כדאי/שווה Pas la peine de faire des efforts
Israël Hébreu יצא שכרו בהפסדו Les pertes dépassent les bénéfices
Italie Italien Il gioco non vale la candela Le jeu n'en vaut pas la chandelle
Italie Italien Non nni vàli 'a pèna Ça n'en vaut pas la peine
Belgique Néerlandais Het sop is de kool niet waard Le bouillon ne vaut pas le chou
Pologne Polonais Gra nie warta świeczki Le jeu ne vaut pas la chandelle
Roumanie Roumain A strica orzul pe gaste Gaspiller l'orge pour les oies
Roumanie Roumain Mai mare daraua decât ocaua Plus grande la tare que la pinte (le contenu)
Roumanie Roumain Mai mult a?a decât fa?a [Vaut] plus le fil que la face (le tissu)
Belgique Wallon El' quié vaut bé l' collet ! Le chien vaut bien l'collier ! (ironique)
Belgique Wallon Li cîse ni vât nin les chandelles La soirée ne vaut pas les chandelles
Belgique Wallon Moustrer s'cul pou deu liards è bruler pou deu sous d'tchandèle Montrer son cul pour deux liards et bruler pour deux sous de chandelle
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Le jeu n'en vaut pas la chandelle » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 24/03/2006 à 05:56*
    Bonjour Monsieur,
    Petite information complémentaire.
    J’écoutais ce matin à la RTBF (radio belge), un extrait du "Jeu des dictionnaires", au cours duquel un invité doit trouver la signification d’un mot, ou les caractéristiques d’un nom propre (personnage), très peu connus évidemment, chaque fois parmi 4 propositions souvent farfelues, ou encore l’origine d’une expression, etc...
    On y a signalé que l’expression mentionnée ci-dessus apparaît notamment dans la pièce "Le menteur" (1644) de Pierre Corneille.
    Cordialement
  • #2
    • God
    • 24/03/2006 à 09:09
    • En réponse à <inconnu> #1 le 24/03/2006 à 05:56* :
    • « Bonjour Monsieur,
      Petite information complémentaire.
      J’écoutais ce matin à la RTBF (radio belge), un extrait du "Jeu des dictionnaires", au... »
    C’est possible. Mais je ne connais pas tout Corneille par coeur pour pouvoir confirmer... 😉
    Mais une chose est sûre, c’est que "ne pas valoir la chandelle" s’utilisait déjà un siècle avant.
  • #3
    • <inconnu>
    • 24/03/2006 à 12:34*
    • En réponse à God #2 le 24/03/2006 à 09:09 :
    • « C’est possible. Mais je ne connais pas tout Corneille par coeur pour pouvoir confirmer... 😉
      Mais une chose est sûre, c’est que "ne pas valoi... »
    Certes, Pierre Corneille n’a fait que reprendre une expression existante, comme on le verra ci-dessous.
    Entretemps, par curiosité, j’étais en effet allé faire une recherche relative à Pierre Corneille, sur l’encyclopédie wikipedia à laquelle vous vous référez régulièrement.
    (http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil)
    Deux liens plus tard, j’accédais rapidement au texte de cette "comédie baroque".
    Une rcherche de mot m’a fait trouver le passage concerné à l’acte I, scène 1.
    Cliton, valet de Dorante, dit à ce dernier :
    "Loin de passer son temps, chacun le perd chez elles
    Et le jeu, comme on dit, n’en vaut pas les chandelles".
    Donc, certaines personnes "favorisées", comme le disent maintenant "les politiques" chez nous (le terme "riche" est tombé en désuétude), utilisaient au moins deux chandelles !
  • #4
    • cotentine
    • 27/10/2007 à 00:50
    le jeu de chandelle est pourtant distrayant ! surtout quand on est gamin ...chacun a l’impression d’être à un moment ou à un autre le favori dans ce jeu de poursuites au milieu des cris et des rires ... et un mouchoir ou autre objet suffit !
    qui n’a pas joué à la chandelle et pensé que ç valait le coup, le temps de la récré, n’a pas vécu son enfance au XXème siècle ! 😉
  • #5
    • cotentine
    • 27/10/2007 à 01:00
    Remède de grand’mère : et le jeu vaut bien la chandelle ! surtout si l’on est guéri !
    Pour une rage de dents ou même une forte angine, il suffit d’une pomme et d’une chandelle, genre bougie ... la pomme entre les dents, la chandelle dans le fion ... on allume la chandelle (bougie) ... quand la pomme est cuite le mal est parti = guéri ! 😄
  • #6
    • momolala
    • 27/10/2007 à 08:39
    Notre ami Pierrot a pensé que jouer avec Colombine n’en valait pas la chandelle, le niais, alors qu’Arlequin, dans sa boutique avait des bouts de réglisse meilleurs que votre bâton et des pralines grosses bien plus grosses que le poing (voir cette page).
    Belle journée à tous !
  • #7
    • tytoalba
    • 27/10/2007 à 08:53
    • En réponse à cotentine #4 le 27/10/2007 à 00:50 :
    • « le jeu de chandelle est pourtant distrayant ! surtout quand on est gamin ...chacun a l’impression d’être à un moment ou à un autre le favori... »
    Bonjour et bon week-end à tous et toutes.
    Je ne connais pas ce jeu, mais les jeux sont souvent les mêmes partout et le tien doit porter certainement un autre nom ici. Pour ce qui est de ton remède, tu me permettras de m’en abstenir. 🙂
  • #8
    • chirstian
    • 27/10/2007 à 09:38
    en direct de la Bourse de New York, où le marché a ouvert en hausse de 0.75% je confirme que le jeu ne s’inscrit plus que dans une parité de 1 à 2.5 avec la chandelle.
    Je vous conseille de vendre le plus rapidement vos jeux, en fixant un cours plancher de 1.45 et de vous reporter sur des titres plus prometteurs (Eurotunnel , Eurodisney ...).
    Je suggère en même temps une prise de bénéfice partielle sur la chandelle, qui a sans doute capitalisé maintenant la plus grande part de la hausse attendue.
  • #9
    • OSCARELLI
    • 27/10/2007 à 09:39
    Bien le bonjour, de retour dans ma Vienne d’adoption.
    Le jeu à Mar-y-Bor en valait-il la chandelle? Je ne sais. Même si elle fut brûlée par les deux bouts...
    Dieu, que les intervenants étaient polis, il y a un an et demi: avez-vous vu le chapeau de Zozo? l’intervention de Carpe_diem?: "Bonjour Monsieur".
    Prenons-en de la graine, les djeunes: ils savaient parler en ce temps-là!
    Curieusement, quand même, cette expressio.fr n’avait pas provoqué de vagues, à l’époque. C’est vrai aussi que celles-ci auraient mouché la chandelle.
    Quant à la recette de ta grand’mère, ma Cotcot, il suffit de demander le résultat à notre Louisann, bien sûr, elle qui est accro-bate à ce point qu’elle peut y mettre la tête également... 😄
    C’est quand la Castafiore donne de la voix qu’on entend le chant d’elle.
    Et quand on entend une voix divine, superbe, pure et cristalline, on dit c’est un chantre, elle? On parle ici bien sur du rire de notre Jonalayette, n’est-ce-pas...
  • #10
    • chirstian
    • 27/10/2007 à 11:17
    si, comme le dit Pascal, "le moi est haïssable" , alors que vaut le je ?
    Quoi ? une chandelle ? même pas ! Et pourtant , dans une chandelle y a pas mêche ! Enfin, si, y a, mais à peine !
  • #11
    • chirstian
    • 27/10/2007 à 11:22*
    on ne dit pas la chandelle . On dit : son chant.
    et on ne fait pas de comparaison déplacée ! M’enfin, quoi !
    ah m... pardon filou, je n’avais pas lu la fin de ton #9 ...
  • #12
    • Elpepe
    • 27/10/2007 à 11:35*
    • En réponse à chirstian #8 le 27/10/2007 à 09:38 :
    • « en direct de la Bourse de New York, où le marché a ouvert en hausse de 0.75% je confirme que le jeu ne s’inscrit plus que dans une parité d... »
    Je suggère [...] une prise de bénéfice partielle sur la chandelle

    BB, commettant plus souvent qu’à son tour des délits d’initiée, a vendu la moitié de son portefeuille hier soir, à la bourse de Rouperroux-le-Coquet, et passé ce matin l’ordre de vente du restant à la bourse cénomane. J’étais complètement raide, me voici donc ruiné... momentanément.
    Nonobstant ses nombreuses mises en examen, elle s’en tire toujours la tête haute, la gueuse...
  • #13
    • Elpepe
    • 27/10/2007 à 11:41
    Jeux de mains, jeux de chandelles.
  • #14
    • Chouettemania
    • 27/10/2007 à 12:00
    C’est pour ça qu’au championnat du monde de rugby, la France a perdu face à l’Argentine, qui envoyait des longs coups de pied en chandelle !
  • #15
    • Chouettemania
    • 27/10/2007 à 12:07
    • En réponse à <inconnu> #3 le 24/03/2006 à 12:34* :
    • « Certes, Pierre Corneille n’a fait que reprendre une expression existante, comme on le verra ci-dessous.
      Entretemps, par curiosité, j’étais e... »
    Donc, certaines personnes "favorisées", (...), utilisaient au moins deux chandelles !

    Non car ils étaient plusieurs, chacun leur tour, à visiter cette demoiselle !
    Cf : Explication de texte faite en 3éme de collège (c’est pas hier !)
  • #16
    • cotentine
    • 27/10/2007 à 13:29*
    • En réponse à OSCARELLI #9 le 27/10/2007 à 09:39 :
    • « Bien le bonjour, de retour dans ma Vienne d’adoption.
      Le jeu à Mar-y-Bor en valait-il la chandelle? Je ne sais. Même si elle fut brûlée par... »
    que les intervenants étaient polis, il y a un an et demi

    même abonné de longue date, la possibilité de s’exprimer en direct par l’intermédiaire de ce "forum" n’a été accordée qu’un peu plus tard ... et la timidité de certain(e)s (dont je faisais partie) ne leur a pas permis de s’exprimer plus tôt ! Il a fallu des "joyeux drilles" (dixit God) dans ton genre pour donner un peu le ton et l’envie de participer ! 😉
    quoique ... le 24 mars 2006, chacun devait être très occupé par ailleurs car à Noël 2005, nous étions déjà nombreux à "tenir la chandelle par les 2 bouts" !!! 😄
  • #17
    • Elpepe
    • 27/10/2007 à 16:27
    Oh, eh, tous les collés du samedi : on sèche la colle, là, hein ? Les jeux de mots sur l’expression du jour n’en vaudraient-ils pas la chandelle ?
  • #18
    • mident
    • 27/10/2007 à 17:31
    Lorsque j’était gamine, il était extrêmement humiliant de se faire traîter de "chandelle". Lorsqu’on n’avait pas remarqué à temps qu’il fallait se moucher et que le nez coulait bien épais !
    @Cotentine @Tytoalba Je crois bien que chez nous ce jeu s’appelait le mouchoir (d’après les explications de Coteke)
  • #19
    • OSCARELLI
    • 27/10/2007 à 17:36
    • En réponse à mident #18 le 27/10/2007 à 17:31 :
    • « Lorsque j’était gamine, il était extrêmement humiliant de se faire traîter de "chandelle". Lorsqu’on n’avait pas remarqué à temps qu’il fal... »
    Tu parles ici du jeu du mouchoir qui servaient à toutes les chandelles, c’est bien ca?
  • #20
    • mident
    • 27/10/2007 à 17:38
    • En réponse à OSCARELLI #19 le 27/10/2007 à 17:36 :
    • « Tu parles ici du jeu du mouchoir qui servaient à toutes les chandelles, c’est bien ca? »
    Attention.... ça dépend de la couleur !