Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Mettre en boîte

Se moquer de quelqu'un, de sa naïveté.
Par extension, l'énerver.

Origine

Se moque-t-on des sardines avant de les enfermer dans leur huile ?
A chaque fois que j'ai posé la question à l'une d'entre elles, après l'avoir séparée de ses congénères et sortie de sa boîte, et avant de m'en délecter, je n'ai obtenu qu'un silence dédaigneux ou des réponses sans queue ni tête.
Ce n'est donc pas sur elles qu'il faut compter pour connaître l'origine de cette expression.
Ce qu'on sait quand même, c'est qu'à la fin du XIXe siècle, on disait 'emboîter' pour 'railler', 'conspuer' ou 'siffler' quelqu'un (les acteurs de théatre craignaient d'ailleurs beaucoup "l'emboîtage"). Puis c'est en 1910 et en argot, que notre expression est apparue avant de se répandre vers 1930.
Mais pourquoi le fait de mettre en boîte correspond-il à une moquerie ? D'autant plus qu'on a là l'image d'une immobilisation, alors qu'en général, quand on se moque de quelqu'un, on le fait plutôt bouger en "l'emmenant en bateau" ou en "le faisant marcher".
Peut-être cela vient-il d'une signification que donne Maurice Rat à cette expression : "Lui rendre impossible tout moyen de répliquer, de se tirer d'affaire". Là, même si on s'éloigne du sens principal d'aujourd'hui, on comprend nettement mieux l'image de l'immobilisation et de l'enfermement dans une boîte.
Et pour finir, on imagine bien que quelqu'un dont on se moque finisse par s'énerver, ce qui explique la signification étendue et récente de cette expression.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Mettre en boîte » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Pays de Galles Gallois Gwneud hwyl am ben rhywun Se moquer de la tête de quelqu'un
Allemagne Allemand Jemanden auf den Arm nehmen Prendre quelqu'un sur le bras
Grèce Grec Τον δουλευω Travailler quelqu'un
Angleterre Anglais To have a good laugh at Avoir un bon rire sur
Angleterre Anglais To make fun of someone Se moquer de quelqu'un
Angleterre Anglais To pull someone's leg Tirer la jambe à quelqu'un
Angleterre Anglais To take somebody for a ride Prendre quelqu'un pour un tour
Angleterre Anglais To take the piss (out of somebody) Faire sortir la pisse de qqun
Angleterre Anglais To try it on with somebody L'essayer avec quelqu'un
États-Unis Anglais To josh someone Faire Josh a (se moquer de) quelqu'un
États-Unis Anglais To make fun of somebody Faire amusement de quelqu'un
Argentine Espagnol Tomar de punto Prendre de point
Colombie Espagnol Mamar gallo Sucer le clitoris
Espagne Espagnol Burlarse de / reírse de alguien Se moquer de / rire de quelqu'un
Espagne Espagnol Cachondearse de alguien Se moquer de quelqu'un
Espagne Espagnol Tomar el pelo a alguien Prendre les cheveux à quelqu'un
Panama Espagnol Huevear a alguien Faire un oeuf de quelqu'un
Canada Français Niaiser quelqu'un
France Français Bacher quelqu'un
Israël Hébreu ????? ??... La'avod al Travailler sur
Italie Italien Burlarsi di Se moquer de
Italie Italien Prendere in giro Prendre en tour
Italie Italien Prendere per il culo Prendre par le cul
Japon Japonais からかう Se moquer
Corée Coréen ~을 놀림감으로 만들다 Faire avec Faire avec l'objet du ridicule, de moquerie
Pays-Bas Néerlandais Chasser quelqu'un sur l'armoire Iemand op de kast jagen
Pays-Bas Néerlandais Iemand in de zeik nemen Prendre quelqu'un dans la pisse
Pays-Bas Néerlandais Iemand op stang jagen,(ou) iemand stangen (expr. du 20e S.) Provoquer, énerver, taquiner quelqu'un comme forme de jeu malicieux
Pays-Bas Néerlandais Iemand opfokken (ou) iemand opnaaien Pousser/chauffer quelqu'un (avec des mots) pour qu'il s'énerve excessivement
Pologne Polonais Robi? sobie jaja z kogo? Faire des oeufs de quelqu'un
Portugal Portugais Fazer chacota de Faire moquerie de
Portugal Portugais Fazer troça de Faire la moquerie de
Portugal Portugais Zombar de Plaisanter de / Se moquer de
Roumanie Roumain A lua la mi?to Prendre au "mi?to" (mot tsigane avec le sens de "bon" utilisé en argot comme superlatif - ici raillerie)
Roumanie Roumain A lua peste picior Prendre de par dessus de la jambe/du pied
Chine Chinois 取笑 Se moquer
Chine Chinois 取笑 Se moquer de / Taquiner
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Mettre en boîte » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 24/04/2006 à 12:27*
    Bonjour Monsieur l’amateur de sardines. (Passez-vous vos vacances à Douarnenez ?) 🙂

    Suite à expression du jour, la notion de "boîte" n’évoque t’elle pas directement celle du cercueil, comme pour signifier : "il est mort et enterré donc ne parlera plus, ne gênera plus..." surtout lorsque l’on connaît les siècles de complots et de secrets que tant de personnes avaient à se soucier et à se préserver aussi.. ?
    Deuxième chose, "mettre en boîte" pouvait peut être avoir une relation avec le fait qu’à cet instant précis de la mort et lors d’une mise en bière, on pouvait sans aucun reproche enfin se moquer de quelqu’un que l’on avait craint toute sa vie...
    Y’a les djeuns aussi qu’on enferme comme des sardines dans les boîtes (de nuit) par contre les mâles ont dans ces boîtes là, la queue qui dépassent souvent du pantalon. Forcément devant de jeunes sardines femelles, ils ne peuvent réprouver certains désirs... naturels. lol.
    Bon, je sais, supputations, supputations... En savez-vous plus ?
    Bonne journée.
    Yannn
  • #2
    • God
    • 24/04/2006 à 13:07*
    • En réponse à <inconnu> #1 le 24/04/2006 à 12:27* :
    • « Bonjour Monsieur l’amateur de sardines. (Passez-vous vos vacances à Douarnenez ?) 🙂
      Suite à expression du jour, la notion de "boîte" n’évoq... »
    Ce ne sont là que supputations, effectivement, parfois osées (mais j’ai bien compris que se sont les sardines femelles qui sont sans queue et les mâles sans tête) !
    Et en aurais-je su plus que je me serais empressé de vous le faire connaître...
    Dernier point qui n’est pas du tout lié à l’expression, je me permets de vous conseiller d’éviter de laisser votre adresse mail bien visible, comme ça, dans un forum. Elle risque en effet de devenir la proie de maîtres spammeurs qui n’hésitent à aspirer le contenu des sites pour en extraire toute adresse mail reconnaissable et l’inonder ensuite d’e-mondices®.
  • #3
    • chirstian
    • 24/04/2006 à 16:37
    une question sérieuse (je précise, parceque ce n’est pas ma spécialité !) : je suis surpris du sens d’énervement que vous citez en évolution récente à cette expression. Je ne me souviens pas l’avoir rencontré ni à l’écrit, ni à l’oral . J’entends bien que derrière la question "vous me mettez en boîte ?" pourrait poindre mon énervement, mais ce n’est pas l’expression elle-même qui en prendrait le sens.
    ???
    christian
  • #4
    • God
    • 24/04/2006 à 16:59*
    • En réponse à chirstian #3 le 24/04/2006 à 16:37 :
    • « une question sérieuse (je précise, parceque ce n’est pas ma spécialité !) : je suis surpris du sens d’énervement que vous citez en évolution... »
    La précision était d’importance. Je réponds donc.
    Si, si (comme disait Romy) ! Je vous confirme pour l’avoir moi-même vécu que, même si ce n’est pas son usage initial et peut-être par incompréhension ou déformation (c’est bien souvent comme ça que le sens des expressions évolue (*)), j’ai bien entendu des gens en ’mettre en boîte’ d’autres, les agacer, les énerver, sans passer obligatoirement par la case moquerie.
    Et comme une de mes sources cite aussi cette signification, cela me rassure un peu sur le fait que ce n’est pas un pur délire de ma part (chose que j’essaye, autant que faire se peut, d’éviter dans les parties sérieuses de mes textes).
    (*) Comme dit Saussure, ""Il nous arrive parfois d’estropier les mots dont la forme et le sens nous sont peu familiers, et parfois l’usage consacre ces déformations".
  • #5
    • <inconnu>
    • 24/04/2006 à 17:31
    • En réponse à <inconnu> #1 le 24/04/2006 à 12:27* :
    • « Bonjour Monsieur l’amateur de sardines. (Passez-vous vos vacances à Douarnenez ?) 🙂
      Suite à expression du jour, la notion de "boîte" n’évoq... »
    Dans mon beau pays une "boîte" peut signifier le sexe de la femme. La queue qui dépasse du pentalon à la vue d’une "boîte" et "la mettre en boîte" vont très bien ensemble.
  • #6
    • God
    • 24/04/2006 à 17:48
    • En réponse à <inconnu> #5 le 24/04/2006 à 17:31 :
    • « Dans mon beau pays une "boîte" peut signifier le sexe de la femme. La queue qui dépasse du pentalon à la vue d’une "boîte" et "la mettre en... »
    Ayant eu beaucoup de mal à trouver un lien avec la moquerie ou l’énervement, je m’étais abstenu de la faire, celle-là.
    Mais je m’attendais plutôt à ce queue ce soit chirstian qui s’y colle. Eh ben non !
    Comme quoitout le monde peut se tromper.
  • #7
    • <inconnu>
    • 24/04/2006 à 18:24
    • En réponse à God #6 le 24/04/2006 à 17:48 :
    • « Ayant eu beaucoup de mal à trouver un lien avec la moquerie ou l’énervement, je m’étais abstenu de la faire, celle-là.
      Mais je m’attendais p... »
    Vous avez raison. Je ne faisais que répondre à Christian.
  • #8
    • <inconnu>
    • 25/04/2006 à 11:34*
    On s’est modernisé en ne "pliant" plus , (comme on dit pour - envelopper- à St Etienne dans la Loire ) tête à queue comme jadis les sardines d’une longueur de un mètre en boîte plate, mais en les roulant dans une boîte ronde, comme pour le thon. Les sardines en boîte depuis ne bouchent plus les ports dont l’entrée fait un mètre de long vu depuis le large. Bon, c’est une vraie boucherie de mot, ce "mètre en boîte" ,mais je n’ai rien trouvé d’autre pour tailler une bavette, ce qui me manque souvent.
  • #9
    • mickeylange
    • 18/10/2008 à 00:45
    CETTE EXPRESSION VIENT DE LA MARINE
    C’est god qui l’a dit:
    quand on se moque de quelqu’un, on le fait plutôt bouger en "l’emmenant en bateau"

    CQFD
  • #10
    • AnimalDan
    • 18/10/2008 à 03:19
    J’en connais un qui s’est fait Maître en boîte (privée à vocation S.M.).
    Naaan, je rigooole ..!
  • #11
    • AnimalDan
    • 18/10/2008 à 03:23*
    En ce moment, pas mal d’"huiles" se font sacrément mettre en boîte, sans pour autant trouver que ça baigne..!
    Y a comme qui dirait une arête dans l’cassoulet...
    La criiiiiiiiiiiiiseuuuuuuu..!! (Coluche)
    Meets de l’huiiileu... (Zebda)*
    *Zebda = ... beurre, en Arabe. Eeh oué.
  • #12
    • AnimalDan
    • 18/10/2008 à 03:44
    Cuisine "en boîte", à l’huile ou au beurre... les Géants sur cette page
  • #13
    • momolala
    • 18/10/2008 à 06:49
    Saint-Exupéry mit, avec beaucoup de poésie, un éléphant en boa T.E.* (voir cette page pour le plaisir).
    *T.E. : Très Etrange
  • #14
    • momolala
    • 18/10/2008 à 09:09*
    J’assure la garde par tours successifs ! Je vous invite instamment à regarder l’illustration de l’expression du jour sur cette page (commentaire de l’auteur : titre a double sens se faire mettre en boite ou ce fer,mètres ,en boite) et à découvrir dans son ensemble le blog de l’auteur qui devrait trouver sans peine sa place sur notre merrrveilleux site sur cette page . Et au pastel en plus ! Superbe de technique, d’esprit et d’humour : que du talent !
  • #15
    • tytoalba
    • 18/10/2008 à 09:16
    Pour reprendre ce que dit l’inconnu du 1, "mettre en boîte" c’est chez moi aussi, mettre dans le cercueil. Bien que, au vu de mon pays, on dit plutôt "mettre en bière".
    Depuis un peu plus d’un an, j’ai aussi essayé de mettre en boîte (crânienne) tout ce que j’apprends sur ce site, mais mon disque dur personnel commence à saturer.
    Ce qui n’exclut pas la signification que donne God de l’expression du jour. 🙂
    Bon week-end à vous.
  • #16
    • Emeu29
    • 18/10/2008 à 09:34
    Je n’ai jamais utilisé cette expression qu’au sens énoncé par Maurice Rat, alors... 🙂
    Je suis donc un déformateur Ferdinandien (de Saussure) ! 😉
    God, Mes respects du matin !
    Les autres , un grand bonjour ensoleillé de Bretagne (si, si, comme disait...)
    Un jour, il faudra mettre en boite la météo (à défaut de la mettre en grève) 😄
  • #17
    • <inconnu>
    • 18/10/2008 à 09:51
    Ma première réaction a été de mettre en doute votre «sens principal d’aujourd’hui». Je n’ai jamais vu dans «mettre en boîte» l’aspect moquerie ou énervement, mais seulement comme Maurice Rat, celui de coincer, de fermer toute possibilité de répliquer.
    On apprend une langue par l’usage, pas par définitions. Donc on peut traîner toute sa vie une acception personnelle parce que jamais le contexte ne l’a mise en défaut. Il se peut que ne n’ai jamais entendu l’expression qu’en contexte où l’interprétation Rat était aussi acceptable que celle de moquerie et donc qu’aucune situation ne m’a corrigé.
    Je découvre que Le Robert va dans votre sens, et j’ai une édition de 1989. Dans le TLFi (http://atilf.atilf.fr/) on donne le même sens (moquerie) avec une citation de Vialar en 1947. Ce n’est donc pas une question d’âge.
    Peut-être que dans l’apprentissage par l’usage intervient aussi une rationalisation. Lorsqu’on utilisait l’expression pour une moquerie, je voulais sans doute entendre blocage à cause du mot boîte. Je faisais passer une reconstruction à partir des mots avant l’usage. Peut-être Maurice Rat est-il comme moi un peu trop logique.
  • #18
    • Emeu29
    • 18/10/2008 à 09:52*
    • En réponse à momolala #14 le 18/10/2008 à 09:09* :
    • « J’assure la garde par tours successifs ! Je vous invite instamment à regarder l’illustration de l’expression du jour sur cette page (comment... »
    Merci pour ce lien Momo !
    Pour passer du coq à l’âne...
    J’ai connu une fille, dans ma jeunesse dont le sport favori était de se faire mettre, en boite. Jeu risqué ! Elle ne s’est fait jetée du night club qu’une seule fois, pour flagra*t délit(RE) 😮
  • #19
    • Emeu29
    • 18/10/2008 à 09:55
    • En réponse à <inconnu> #17 le 18/10/2008 à 09:51 :
    • « Ma première réaction a été de mettre en doute votre «sens principal d’aujourd’hui». Je n’ai jamais vu dans «mettre en boîte» l’aspect moquer... »
    Ah, tu vois God ! Je ne suis pas le seul !
    D’ailleurs je préfère mon sens... puisqu’il va dans le mien. :’-))
  • #20
    • chirstian
    • 18/10/2008 à 10:59
    Peut-on se moquer de tout ? Oui, mais pas avec n’importe qui, répondait Pierre Desproges.
    Ergo : on peut se moquer d’une boîte. Pourquoi ? Je ne sais pas moi ... parce qu’elle est trop grosse. Ou bien, parce qu’elle boite. Oui : entre amis on peut mettre en boîte une boîte qui boite.
    Comment ?
    En la traitant de poupée russe.