Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Régler son compte (à quelqu'un) / Son compte est bon !

Donner (à quelqu'un) ce qu'il mérite (punition, mauvais traitements...), lui faire un mauvais parti / Il aura ce qu'il mérite !

Origine

Comment a-t-on pu passer d'un 'compte' qui est du domaine du calcul à un 'compte' correspondant à une punition, une volée de coups ou un châtiment pouvant même aller jusqu'au meurtre ?
Eh bien nous allons quand même partir de la version arithmétique, puisque depuis longtemps le 'compte' (de quelqu'un) a été l'argent qui lui était dû, d'abord sous la forme d'un comptage des pièces de monnaies à lui remettre.
Il en a naturellement découlé au XVIIIe siècle la locution "régler son compte (à quelqu'un)" pour dire "lui verser son dû".
Or l'argent qu'on verse à quelqu'un en échange du travail qu'il a fourni, n'est-ce pas ce qu'il mérite ?
C'est ainsi que, par dérision, on est passé de l'argent mérité à la punition méritée[1] et que, familièrement, on peut maintenant régler son compte à quelqu'un sans lui donner le moindre argent mais en lui faisant plutôt un plus ou moins mauvais parti.
La forme son compte est bon ! suppose la certitude que la menace va être appliquée.
[1] On peut noter que la notion de 'mérite' est ici quelque peu subjective puisque, par exemple, un truand peut parfaitement, au cours d'un "règlement de compte", envoyer ad patrès un de ses confrères qui, si on avait pu l'interroger juste avant, aurait certainement considéré n'avoir pourtant rien fait pour mériter réellement un tel traitement.

Exemple

« Les nationalistes, les capitalistes, tous les gros, on les retrouvera après ! Et on leur réglera leur compte (...) »
Roger Martin du Gard - Les Thibault - Tome VII - 1937
« Alors, vous faites pas d'illusion, votre combine est mauvaise mais votre compte est bon. »
Jacques Prévert - Choses et autres - Recueil posthume - 1972

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Régler son compte (à quelqu'un) / Son compte est bon ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Tunisie Arabe Saffilou hsèbou Purifier son compte (à quelqu'un)
République Tchèque Tchèque Vyrovnat si s někým účty Regler ses comptes avec quelqu´un
Allemagne Allemand (Mit jemandem) ein Hühnchen rupfen Plumer un poulet (avec quelqu'un)
Allemagne Allemand (Mit jemandem) eine Rechnung begleichen Règler un compte (avec quelqu'un)
Allemagne Allemand Jemandem den Garaus machen Faire à quelqu'un le "complètement terminé"
Allemagne Allemand Restaurant, Rechnung, Trinkgeld : "Stimmt so!" Le compte est bon! (Resto, pourboire)
Angleterre Anglais To give someone his just deserts Donner à quelqu'un ce qu'il mérite
Angleterre Anglais To settle accounts (with someone) / He's for it Régler son compte (à quelqu'un) / Il va recevoir (vengeance, punition) !
États-Unis Anglais - - - / He's a dead duck - - - / C'est (il est) un canard mort
États-Unis Anglais - - - / He's dead meat - - - / Il est de la viande morte
États-Unis Anglais - - - / He's dogmeat - - - / Il est (comme) de la viande pour chiens
États-Unis Anglais - - - / He's done for! C'est fini pour lui !
États-Unis Anglais - - - / He's toast - - - / Il est grillé (il est du pain grillé)
États-Unis Anglais - - - / His chickens are coming home to roost - - - / ~Ses poulets (mauvaises actions) retournent se percher dans son poulailler
États-Unis Anglais His/Your ass is grass! Son/ton cul, c'est du gazon !
États-Unis Anglais To fix someone's wagon / - - - "Régler" (saboter) son wagon à quelqu'un / - - -
Espagne Espagnol Ajustar cuentas Ajuster les comptes
Espagne Espagnol Ajustarle las cuentas (a alguien) / Ajustar cuentas (con alguien) Régler les comptes (à quelqu'un) / Régler des comptes (avec quelqu'un)
Espagne Espagnol Darle su merecido / Tiene lo que se merece Lui donner ce qu'il mérite / Il a ce qu'il mérite
Italie Italien Fare i conti (con qualcuno) Faire les comptes (avec quelqu'un)
Italie Italien Farla pagare Laisser la payer
Pays-Bas Néerlandais Boontje komt om zijn loontje (ancienne expr ; 17e siècle) On récolte ce que l'on sème
Pays-Bas Néerlandais Een appeltje met iemand te schillen hebben Avoir une petite pomme à peler avec quelqu’un
Pays-Bas Néerlandais Een rekening met iemand vereffenen Acquitter un compte avec quelqu'un
Pays-Bas Néerlandais Iemand er van langs geven Donner à qqn les coups qu'il mérite
Pologne Polonais Odpłacić komuś pięknym za nadobne Payer à quelqu'un du (un acte) beau pour du (un acte) gentil
Brésil Portugais Acertar as contas com alguém Régler/ajuster les comptes avec quelqu'un
Brésil Portugais Ajustar as contas Ajuster les comptes
Brésil Portugais Dar o troco Donner de la monnaie
Brésil Portugais Ele/Ela me paga! Il/Elle va me payer!
Roumanie Roumain A regla conturile (cu cineva) Régler les comptes (avec quelqu'un)
Serbie Serbe Rasčistiti račune Régler les comptes
Turquie Turc HESABINI GÖRMEK Identique
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Régler son compte (à quelqu'un) / Son compte est bon ! » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 11/09/2009 à 00:15
    Qu’il faille le lui le régler ou qu’il soit bon… Nouvelle fois deux expressions pour le prix d’une. Faut-il faire son affaire à God ?
  • #2
    • <inconnu>
    • 11/09/2009 à 03:11*
    expression mauvaise qui ne manque pas de faire mauvaise presse, cynique, qui plus est, dénote de l’anti-tolérance (du latin tolerare).
    Moi je ne veux régler le compte à personne, d’ailleurs mon compte bancaire humain ne me le permet pas même s’il est assez riche et que les divers enseignements de la vie vont certainement encore l’augmenter.
    Moi, je préfère au règlement de compte, une meilleure réglementation des comptes (bancaires/ ban-coeurs/ bons-coeurs). Comme ça, les pauvres ne se plaindront plus, vu que leur compte sera éternellement bon!
  • #3
    • syanne
    • 11/09/2009 à 07:02*
    • En réponse à <inconnu> #2 le 11/09/2009 à 03:11* :
    • « expression mauvaise qui ne manque pas de faire mauvaise presse, cynique, qui plus est, dénote de l’anti-tolérance (du latin tolerare).
      Moi j... »
    Un p’tit peu d’étymologie, tôt le matin ?
    Compter, c’est le doublet de conter, du latin computare. Mais le premier, nous dit le Bourciez, a évolué "naturellement" par effacement précoce de la labiale p, et dans le second, je cite : " le p étymologique a été réintroduit par l’orthographe moderne".
    Comme quoi, si la langue orale évolue toujous dans le sens de la facilité, l’orthographe savante sait la remettre dans le droit chemin de la complexité !
    Faut-il régler son conte à l’ortograf ? La question (récurrente) reprend ces jours-ci du poil de la bête...
    Bonne journée !
    @ anaderrami : cette contrib ne t’était pas spécialement destinée, j’ai cliqué un peu vite (mais il est encore tôt !). Ton message est bien plus profond que le mien, et j’aime ta conception du compte "bon-coeur" !
  • #4
    • Bouba
    • 11/09/2009 à 08:00
    Personnellement j’ai beaucoup de problèmes avec l’aristocratie, notamment le Comte Anbank dont le trésorier en chef me dit souvent qu’il est à découvert alors que je le vois toujours passer avec un manteau.........Alors je ne voudrais pas que vous pensiez que je vous conte un conte au sujet du Comte de mon conte dont son compte à lui ne s’en laisse pas conter. Il faut vous dire qu’il l’a ouvert à Contes -06390- ( Alpes-Maritimes )
  • #5
    • <inconnu>
    • 11/09/2009 à 08:14
    • En réponse à Bouba #4 le 11/09/2009 à 08:00 :
    • « Personnellement j’ai beaucoup de problèmes avec l’aristocratie, notamment le Comte Anbank dont le trésorier en chef me dit souvent qu’il est... »
    Ah! c’est dans un petit village juste à côté de Contes que je passe moultes congés, à Sclos de Contes...et c’est vrai que je clôture tout pour m’y rendre!
  • #6
    • Bouba
    • 11/09/2009 à 08:39
    • En réponse à <inconnu> #5 le 11/09/2009 à 08:14 :
    • « Ah! c’est dans un petit village juste à côté de Contes que je passe moultes congés, à Sclos de Contes...et c’est vrai que je clôture tout po... »
    Ah, la vallée du Paillon et ses villages pittoresques et perchés de l’arrière pays Niçois sur la route de l’Italie...........Coarraze, Bendejun, Luceram.......j’y ai vécu une vingtaine d’années......à Drap.
  • #7
    • <inconnu>
    • 11/09/2009 à 08:59
    • En réponse à Bouba #6 le 11/09/2009 à 08:39 :
    • « Ah, la vallée du Paillon et ses villages pittoresques et perchés de l’arrière pays Niçois sur la route de l’Italie...........Coarraze, Bende... »
    te voilà dans de beaux draps ! Pas surprenant que ton Comte Anbank pète dans la soie !
  • #8
    • chirstian
    • 11/09/2009 à 09:03
    à moi compte, deux mots ...!
  • #9
    • charlesattend
    • 11/09/2009 à 09:16
    Les bons comptes font les bonzes amis ( proverbe tibétain)
  • #10
    • chirstian
    • 11/09/2009 à 09:17
    pour que le compte du soldat soit soldé, le Comte lui versait sa solde. S’il n’avait pas assez d’argent pour le solder il lui racontait un conte et lui jurait de le payer plus tard. Le soldat qui avalait ces couleuvres était victime du serment à sornettes. Celui qui refusait montrait au comte de quel boa il se chauffait. Dans son livre, Ana condamne cette conduite indigne et rappelle que les décomptes font les mauvais amis.
  • #11
    • AnimalDan
    • 11/09/2009 à 09:18
    Ne peut-on régler ses comptes avec quelqu’un sans aller jusqu’à lui régler son compte..? Le laisser, ce qu’il compte bien, s’en tirer à bon compte..?
  • #12
    • charlesattend
    • 11/09/2009 à 09:24*
    On se souvient aussi que c’est un aristocrate anglais ( encore eux !!) qui est chargé du décollage des fusées à la NASA. Le comte Harbour est en effet chargé du décompte du temps avant "ignition".
    Et il a interêt à ètre bon !
  • #13
    • Bouba
    • 11/09/2009 à 09:30
    • En réponse à <inconnu> #7 le 11/09/2009 à 08:59 :
    • « te voilà dans de beaux draps ! Pas surprenant que ton Comte Anbank pète dans la soie ! »
    C’est un Comte poète, il fait des vers à soi.............
  • #14
    • AnimalDan
    • 11/09/2009 à 09:44*
    Tout cela est très bien réglé: Le comte Harbourg ronge son frein, les comtes Agieux et Amine se fuient comme la peste, le comte Gouttes se mouche dans sa manche, le comte Inantal s’acclimate, le comte Inu [it]ite[/it] -missa est. Le comte Igu le serre de près. Le comte Orsion fait des pieds et des mains. Le comte Tours s’affole. Le comte Uzion aime at home. Et chaque comte d’y trouver son compte, et mon conte finit bien.
  • #15
    • <inconnu>
    • 11/09/2009 à 10:03
    • En réponse à Bouba #13 le 11/09/2009 à 09:30 :
    • « C’est un Comte poète, il fait des vers à soi............. »
    il avait le vers solitaire... c’était donc un taenieux !
  • #16
    • ThanhBach
    • 11/09/2009 à 10:44*
    • En réponse à syanne #3 le 11/09/2009 à 07:02* :
    • « Un p’tit peu d’étymologie, tôt le matin ?
      Compter, c’est le doublet de conter, du latin computare. Mais le premier, nous dit le Bourciez, a... »
    Bonjour syanne ( => alors certainement pas vache ?)
    Merci de vos expressions.
    Juste 3 grains de sel ( de compte et taxe):
    Uno
    Cf. aussi "computer"
    Deuxio
    Un KO n’est OK que lorsque le compte (jusqu’à 10, pour 10 secondes) est bon. Ce qui prouve bien que l’orsque l’on n’aime pas, on boxe et on compte.
    Troisio
    Last but not least ... Ach, 11 milliards d’euros de tonnerre de Brest, de marchand de tapis, de bachi-bouzouk, de sarKOpithèque, on va devoir compter avec càd. ... ach, und re-ach mein Gott ... SANS !
    Mais bon, on a sorti la taxe CARBONE (de Michel che Rocker-ma-doure mama mia) qui va les effacer ... ces 11 milliards de bouclier médiévalo-médiatico-fisco de (censuré). Ach, il faut bien ça, pour protéger les plus imposés ...
    "Ach, le Pouclier Viscal, ach, pelle infention franzosich" (Angela dixit à CL)
    ----
    Ach, chers expressonautes - et ne sombrez pas - je vais retourner au boulot après juste un expresso (’sans "i" svp). Aujourd’hui 80% d’arabica de Monterrey, Vuelta Abajo et 20% de robusta de Ciudad, Vuelta Arriba.
    Ach, ce fumet, cette saveur, ce délice pour vous faire oublier la taxe CARBONE que l’on aura à payer pour renflouer les VIP !
    Ach, sacré Fraternité Française. FORT, TRES TRES FORT ... le BOUCLIER fiscal, expression nouvelle à décortiquer par God (et Michou)
    Mais maintenant le compte va être bon à BERCY ... Merci Patronne. Ste Christine veillez sur nous !
    FX (-1) 😄))
  • #17
    • horizondelle
    • 11/09/2009 à 11:12
    Comptinuez comme ça et vous aurez votre compte...
    Bon, sur ce je vous laisse, j’ai des comptes à faire (à rendre?), donc, ne comptez pas sur moi 😄
  • #18
    • <inconnu>
    • 11/09/2009 à 11:27
    • En réponse à <inconnu> #2 le 11/09/2009 à 03:11* :
    • « expression mauvaise qui ne manque pas de faire mauvaise presse, cynique, qui plus est, dénote de l’anti-tolérance (du latin tolerare).
      Moi j... »
    Cynique oui...
    Brrrr! ça fait peur...🙁
    Compe à rebours
    3...
    2...
    1...
    0 !
    Bing...Boummm...
    Y’a pu!
  • #19
    • Bouba
    • 11/09/2009 à 11:31
    • En réponse à <inconnu> #15 le 11/09/2009 à 10:03 :
    • « il avait le vers solitaire... c’était donc un taenieux ! »
    bien vu !..........🙂
  • #20
    • mickeylange
    • 11/09/2009 à 12:50
    • En réponse à <inconnu> #15 le 11/09/2009 à 10:03 :
    • « il avait le vers solitaire... c’était donc un taenieux ! »
    C’est parce qu’il est teigneux que ton verre est solitaire.
    Apprends lui à trinquer avec les autres écolos, amicalement sans agressivité, et il te fera des petits vers galants et tu verras pas passer l’hiver.