Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Toucher du bois

Conjurer le mauvais sort.

Origine

La signification de cette expression est explicite : il ne s'agit là que d'un geste superstitieux, souvent accompagné de la parole "je touche du bois !", tout aussi efficace que de "croiser les doigts" ou de se signer, selon les convictions ou les habitudes de chacun.
Ce geste est supposé empêcher que des bâtons viennent se mettre dans les roues des projets de celui qui y participe ou lui permettre d'exaucer ses voeux de santé, de gain au Loto...
Apparemment, cette superstition remonte à très loin, puisque les les Perses et les Egyptiens la pratiquaient déjà.
Pour les premiers, ce serait parce qu'ils pratiquaient le 'mazdéisme' [1], religion dans laquelle le fait de toucher du bois permettait de se mettre sous la puissance protectrice d'Atar, le génie du feu.
Pour les seconds, ce serait parce qu'il pensaient que le bois diffusait une forme de magnétisme bénéfique.
Au Moyen Âge, les chrétiens disaient que l'habitude de toucher du bois venait de ce que le Christ avait été sacrifié sur une croix en bois : toucher du bois était donc une forme de supplication ou de prière qui permettait de se protéger de l'adversité.
[1] Comme ceux qui, aujourd'hui, adorent les voitures Mazda...
Plaisanterie mise à part, le nom de cette religion viendrait de la langue zend dans lequel 'mazda' voulait dire 'loi suprême' (voir ici pour plus d'informations sur le sujet ).

Compléments

Mais ce geste ne doit être effectué que si on a réellement du bois à toucher à portée de main, sous peine d'obtenir l'effet exactement inverse de celui souhaité, c'est-à-dire une pluie de calamités venant entraver les projets (surtout si un chat noir passe sous l'échelle au même moment !).
C'est pourquoi à une époque pas si lointaine où le formica régnait en maître dans les maisons, certains préféraient, par facilité, employer l'expression "je touche du formica" à la place. Mais forcément, l'effet positif était largement moindre...

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Toucher du bois » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Liban Arabe De2 3al Khachab Taper sur du bois
Bulgarie Bulgare Да чукаш на дърво Frapper sur du bois
Allemagne Allemand Auf Holz klopfen Taper du bois
Grèce Grec Χτύπα ξύλο Frappe sur bois
Angleterre Anglais To touch wood Toucher du bois
États-Unis Anglais To knock on wood Taper sur du bois
Argentine Espagnol Tocar madera Toucher du bois
Espagne Espagnol Cruzar los dedos Croiser les doigts / Conjurer le mauvais sort
Espagne Espagnol Tocar ferro Toucher du fer
Espagne Espagnol Tocar madera Toucher du bois
Italie Italien Toccare ferro Toucher du fer
Italie Italien Tuccàri fèrru Toucher le fer
Belgique Néerlandais Hout vasthouden Tenir du bois
Pays-Bas Néerlandais Afkloppen Taper (sur le bois)
Pays-Bas Néerlandais Unbeschriehe, unberufe, oy toy toy (oi toi toi) Touchons du bois (expr. Jiddisch du 20e S. utilisé par les marchands du Waterlooplein, maintenant les fameuses 'puces' d'Amsterdam)
Catalogne Autre Tocar fusta Toucher du bois
Pologne Polonais Odpuka? w niemalowane drewno Frapper à bois non peint
Pologne Polonais Odpuka? w niemalowane drewno Frapper à bois non peint
Brésil Portugais Bater na madeira Frapper du bois
Brésil Portugais Cruzar os dedos Croiser les doigts
Portugal Portugais Bater na madeira Taper sur du bois
Roumanie Roumain A bate în lemn Toucher du bois
Russie Russe постучать по дереву Battre du bois
Serbie Serbe Kucnuti u drvo Frapper du bois
Suède Suédois Ta i trä! Toucher le bois
Turquie Turc Tahtaya vurmak Frapper le bois
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Toucher du bois » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 17/02/2006 à 09:05
    Aujourd’hui , lorsqu’on n’a pas de bois sous la main on peut également toucher sa tête....
  • #2
    • <inconnu>
    • 17/02/2006 à 18:52
    Je me rapelle d’un numéro d’"HARA-KIRI", que nous lisions bien entendu en cachette à l’école, où l’on voyait une photo très explicite, sous-titrée de la légende: "faites l’amour sur du formica: un coup d’éponge, et c’est propre !"
    Rikske
  • #3
    • <inconnu>
    • 19/02/2006 à 17:58
    Je complète l’explication de doudoujess: lorsqu’on n’a pas de bois on peut toucher sa tête parce qu’on a en général la tête aussi dure (si pas plus...) que du bois. C’est l’explication que j’ai reçu étant enfant.
  • #4
    • <inconnu>
    • 20/02/2006 à 03:13
    • En réponse à <inconnu> #3 le 19/02/2006 à 17:58 :
    • « Je complète l’explication de doudoujess: lorsqu’on n’a pas de bois on peut toucher sa tête parce qu’on a en général la tête aussi dure (si p... »
    Exact, j’ai reçu la même en mon jeune temps. "Tête de mule" et "Tête de bois" auraient donc à peu près la même signification.
  • #5
    • fabrou
    • 14/03/2006 à 11:08
    S’il n’y a pas de bois à proximité, on peut dire aussi "toucher de la peau de singe", en touchant la tête de son voisin...
  • #6
    • <inconnu>
    • 14/02/2007 à 22:07
    je doute de la véracité de cette origine.... car si cette superstition remonte aux perses et aux égyptiens, comment se fait-il qu’en italien? ALORS QUE NOUS AVONS COMME PATRIMOINE CULTREL COMMUN LE LATIN QUI ARRIVA APRES LES EGYPTIENS ET LES PERSES, l’expression soit : "tocca ferro" toucher du fer... ? rien à voir avec le magnétisme du bois, ni le feu d’atar...(qui vivait dans les veines du bois)
    Qui a une piste ?
  • #7
    • HoubaHOBBES
    • 15/02/2007 à 21:13
    • En réponse à <inconnu> #6 le 14/02/2007 à 22:07 :
    • « je doute de la véracité de cette origine.... car si cette superstition remonte aux perses et aux égyptiens, comment se fait-il qu’en italien... »
    Bonjour Lianette (c’est belge ça comme pseudo ?),
    sois bienvenue sur cet espace, mais sache que God a toujours raison. ( c’est l’article 1 de notre charte)
    Bon, ceci mis à part, tu écris "LORS QUE NOUS AVONS COMME PATRIMOINE CULTREL COMMUN LE LATIN" et je te réponds : et les Grecs alors ?? ne peuvent-ils pas , eux, nous avoir transmis le bois plutôt que le fer, et puis, pourquoi les Italiens n’auraient -ils pas pu évoluer, indépendamment d’un héritage culturel qu’ils nous auraient transmis auparavant ??
    Ce ne sont que des questions ...
    Interr-Hobbes
  • #8
    • borikito
    • 16/02/2007 à 08:14
    • En réponse à <inconnu> #6 le 14/02/2007 à 22:07 :
    • « je doute de la véracité de cette origine.... car si cette superstition remonte aux perses et aux égyptiens, comment se fait-il qu’en italien... »
    Très intéressante ta suggestion, lianette !
    Je connaissais aussi "pita ferro".
    Et alors là je me pose la question : comment se dit ’siffler" en italien ?
    Car elle était sensée signifier : "siffler en touchant du fer", toujours pour conjurer le mauvais sort. Je crois que la mienne était d’origine espagnole.
  • #9
    • deLassus
    • 10/04/2010 à 00:08*
    Bonjour à toutes et à tous en cette année 2010.
    Je pense qu’on doit pouvoir tirer quelques idées et textes de cette expression diablement plus usuelle que la Conduite de Grenoble d’hier.
    Mais je reviens d’un concert (je n’y étais pas soliste, nous étions plusieurs), et ma journée fut longue.
    Pour le moment je vais, si je puis dire, toucher plutôt le bois de mon lit.
    A demain sans faute !
  • #10
    • DiwanC
    • 10/04/2010 à 00:37*
    Y’a bois et bois ! Celui qui touchait le bois de justice ne voyait pas souvent son voeu se réaliser... à moins d’une grosse déprime...
  • #11
    • BeeBee
    • 10/04/2010 à 02:03*
    Bon, alors, on va toucher du bois, et pourquoi pas de la peau de singe, pour conjurer le mauvais sort !!!! et, en plus, comme je suis un peu casse-cou(ille), je vais passer sous une échelle avec un chat noir qui vient de la gauche. Oh, my God, ça va donner quoi tout ça ? Bin, on va voir, faut être un peu aventurière dans la vie !!!😄
  • #12
    • <inconnu>
    • 10/04/2010 à 02:28*
    Aujourd’hui , lorsqu’on n’a pas de bois sous la main on peut également toucher sa tête....

    Gilbert Bécaud l’avait déjà chanté en son temps:cette page et cette page 😄
  • #13
    • deLassus
    • 10/04/2010 à 04:28*
    Un peu frustré : pas de beau texte trouvé pour le moment : rien que des brèves du genre answers yahoo ! J’essayerai d’en faire une synthèse plus tard.
    J’ai pourtant déniché ce résultat d’une enquête récente :
    cette page
    Les français interrogés disent ne pas être superstitieux, mais touchent volontiers du bois !
    Si j’avais été interrogé, j’aurais répondu moi aussi de cette façon.
    Si tout se passe aussi bien que prévu, dans exactement 2 semaines je serai pour la deuxième fois papy, d’une petite fille (de ma fille ainée, primipare à 40 ans). Inutile de vous dire que du bois,j’en touche assez souvent !
  • #14
    • deLassus
    • 10/04/2010 à 06:00*
    En hommage conjugué à Borokito et à notre très illustre Amiral :
    cette page
    On y trouve le "Pita ferro" de Borokito (#8), qui veut dire "Siffle le fer" : expression de nos anciens au passage d’un curé (les anciens de la marine oranaise bien sûr).
  • #15
    • deLassus
    • 10/04/2010 à 06:23*
    Marre ! Aucun extrait intéressant de livre sur l’expression du jour, et par contre j’en suis à 30 pages de Google Web ; je tombe maintenant sur des extraits de blogs qui n’apportent plus rien de neuf.
    Voici quelques éléments que j’ai glanés, dont certains évoqués par God.
    Dans un joyeux désordre :
    Origines : les Perses (mazdéiens) touchaient du bois pour se mettre sous la protection d’Atar (génie du feu). Les Egyptiens invoquaient le pouvoir magnétique du bois.
    Cette pratique a été christianisée avec le crucifix. certains chrétiens portaient une petit sac rempli d’éclats de bois dans le même but.
    Faute de bois, et surtout dans le Nord, certains se touchent la tête, de préférence avec 3 coups sur le front.
    Les Celtes touchaient des arbres : ils y puisaient leur énergie et leur vitalité.
    Les bûcherons canadiens du 19ème s. qui n’atteignaient pas leur zone de coupe disaient "ce mois-ci on a encore touché du bois", ce qui signifiait : l’avenir sera plus durable que le présent.
    Dans certains rites agraires, on touchait du bois rond non peint, pour invoquer la force vitale de l’arbre.
    Pour les sceptiques : "Quelle est la différence entre "Si Dieu le veut" et "Je touche du bois" ?
    Les enfants qjui jouent aux 4 coins reprennent sans le savoir une coutume des Indiens d’Amérique du Nord. Mais l’arbre devait être un chêne.
    En Italie les hommes se touchent les parties génitales, ce qui a le même effet que toucher du bois.
    Interview d’une femme turque sur Arte le 14/03 : "A chaque fois que j’étais contente, je devais taper 3 fois sur du bois en marmonnant "Machallah", mot intraduisible qui protège du mauvais oeil".
    Pratique très fréquente (voir enquête ci-dessus), toucher du bois conjure le sort.
    Et pour finir une citation d’Henri Jeanson : "Mieux vaut toucher de l’argent que du bois, car l’argent conjure plus sûrement le mauvais sort que le bois".
    Voilà. 2 heures pour si peu de choses, désolé. En plus, pour cause de prise de sang à 8 h, je n’ai pas pris de café.
    Dès mon retour, et après un vrai petit déjeuner, je serai à votre disposition pour tout échange. Avec toujours le même plaisir, et en vous souhaitant une pêche plus miraculeuse que la mienne.
  • #16
    • syanne
    • 10/04/2010 à 07:08
    Je ne suis pas superstitieuse.
    Je ne touche du bois que si, distraite par un chat noir qui traversait la rue, je suis par mégarde passée sous une échelle. Ou si j’ai renversé du sel sur la nappe, perturbée qu’un invité ait jeté son chapeau sur le lit tandis que sa femme était entrée avec son parapluie ouvert.
    Non, non, je ne crois pas à toutes ces balivernes. Je ne suis pas superstitieuse.
    Tiens, je touche du bois pour ne pas le devenir…
  • #17
    • comte_arebours
    • 10/04/2010 à 07:31
    • En réponse à syanne #16 le 10/04/2010 à 07:08 :
    • « Je ne suis pas superstitieuse.
      Je ne touche du bois que si, distraite par un chat noir qui traversait la rue, je suis par mégarde passée sou... »
    Bien, bien....moi je suis athée, Dieu merci.
  • #18
    • tytoalba
    • 10/04/2010 à 08:09*
    • En réponse à deLassus #14 le 10/04/2010 à 06:00* :
    • « En hommage conjugué à Borokito et à notre très illustre Amiral :
      cette page
      On y trouve le "Pita ferro" de Borokito (#8), qui veut dire "Sif... »
    On y trouve aussi sur la photo 3 du premier diaporama "Photos diverses" (par transparence), notre atomium qui est comme chacun le sait (ou pas), un cristal élémentaire de fer grossit 165 milliards de fois.
    Le bossu aurait dit : "touchez ma bosse monseigneur." Voir à cette page.
  • #19
    • <inconnu>
    • 10/04/2010 à 08:46*
    Le Bois, c’est la vie ! Il donne le bourgeon qui donne la fleur, le fruit… Il faut donc souligner la fertilité en puissance, celle qui est nécessaire pour survivre et aussi pour se faire respecter.
    Je ne suis pas de bois fait la transition entre la matière et la sacrée matière, les Italiens ont donc raison de se toucher les boules du loto et la trompe qui va avec, ça porterait chance.
    Simpliste mais toucher du bois revient à dire qu’en mariage ou en affaires, la réussite sera au rendez-vous, au grand contentement de toutes et tous.
    Les premiers oracles avaient lieu au cœur des forêts apprivoisées, (c’est-à-dire non obscures) c’était au milieu des bois que les augures s’exprimaient. La bonne fortune venait aussi de là… Enfin, un peu de croyance et de superstition ne font pas de bois tendre non plus.
    Pour épater la galerie, de tous temps, enfin presque, mieux valait faire croire que les Dieux vous avaient à la bonne.
    Qu’on s’la fasse ou pas, là n’était pas le problème, quoique. 😮
  • #20
    • <inconnu>
    • 10/04/2010 à 08:57*
    • En réponse à DiwanC #10 le 10/04/2010 à 00:37* :
    • « Y’a bois et bois ! Celui qui touchait le bois de justice ne voyait pas souvent son voeu se réaliser... à moins d’une grosse déprime...... »
    Robert Charlebois touche lui, car ça sème... des disques un peu partout sur la planète.