Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Un moulin à paroles

Une personne très bavarde

Origine

Il y a le moulin qui est nommé d'après ce qu'on y moud, comme le moulin à blé, le moulin à café ou le moulin à poivre ; mais il y a aussi celui que l'on nomme d'après ce qu'il produit comme le moulin à huile, par exemple.
Et notre moulin à paroles fait incontestablement partie de la deuxième catégorie, la personne bavarde produisant, par son bavardage incessant, une quantité intarissable de paroles.
Mais qu'y moud-t-on (sachant que ce ne sont pas des moutons) ?
Eh bien rien ! Le moulin à paroles produit inlassablement son bavardage, hélas, sans qu'on l'alimente de quoi que ce soit, sans même qu'il ait besoin d'être branché sur une prise de courant, ce qui rend d'autant plus difficile la localisation de l'interrupteur qu'on aimerait parfois trouver pour lui couper le sifflet.
Cette expression, avec son sens actuel, nous vient de la deuxième moitié du XVIIIe siècle. Le 'moulin' symbolise la mécanique qui tourne sans arrêt, entraînée par le vent ou l'eau.
Mais un siècle avant, elle existait déjà. En effet, elle a d'abord désigné la langue, cet organe qui s'agite constamment dans la bouche de celui qui ne sait pas se taire.
C'est par métonymie, que celui dont le moulin à paroles fonctionne sans discontinuer est devenu lui-même un moulin à paroles.

Exemple

« La Bury fait fort joliment tourner son moulin à paroles. »
« Je sais maintenant ce qui est arrivé du moulin à paroles de Mme Reinié. »
Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné - Lettres
« C'était une femme ravagée par le temps et surtout par les passions. Elle avait à peine trente-cinq ans ; on lui en eût donné cinquante au premier coup d'œil. Elle était séche et cassée ; elle agitait sans cesse de grands bras et de grandes jambes comme un faucheux ou comme un moulin à vent. C'était un moulin à paroles. Mais elle avait encore je ne sais quoi dans le regard et dans le sourire qui révélait une vie meilleure. Dans son beau temps, elle avait montré ses jambes dans les chœurs de l'Opéra. »
Arsène Houssaye - L'amour comme il est

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Un moulin à paroles » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Pays de Galles Gallois Ceg fawr Une grande bouche
Allemagne Allemand Plappermaul / Plappertasche Gueule / poche bavarde
Grèce Grec έφαγε γλυστρίδα Avoir mangé du pourpier (porpulaca oleracea)
Grèce Grec Λογοδιάρεια Avoir la diarrhée de la parole
Angleterre Anglais A chatter box Une boite à paroles / commérages
Angleterre Anglais To have verbal diarrhoea Avoir la diarrhée verbale
États-Unis Anglais A chatterbox Une boîte à bavardage
États-Unis Anglais A motormouth Une bouche à moteur
États-Unis Anglais A windbag Un sac à vent
Argentine Espagnol Hablar hasta por los codos Parler jusque par les coudes
Argentine Espagnol Una máquina de hablar Une machine à parler
Espagne Espagnol (Parlar com) una cotorra (Parler comme une perruche
Espagne Espagnol Hablar como una cotorra Parler comme une perruche
Espagne Espagnol Hablar màs que un sacamuelas ! Parler plus qu'un arracheur de dents !
Espagne Espagnol Hablar por los codos Parler par les coudes
Uruguay Espagnol Es una máquina de hablar C'est une machine à parler
Canada Français C'est un vrai moulin à paroles ! Même sens qu'en France
Canada Français C'est une vraie mémère Personne qui parle sans cesse
Canada Français Le clapet ne lui arrête pas
Canada Français Une pie
France Français Il a toujours son pot qui bout La bouilloire sur le feu écume en continu
Écosse Gaélique écossais Cop mu bhus Bouche écumante
Italie Italien Chiacchiarùni Bavard
Italie Italien Parlare a macchinetta Parler comme une petite machine
Italie Italien Un fiume in piena Un fleuve en crue
Pays-Bas Néerlandais Een kletsmajoor Un major dans le domaine des bavardages
Pays-Bas Néerlandais Een lulkous / kletskous Un bavard qui n'arrête pas
Pays-Bas Néerlandais Een ratel Une crécelle
Pays-Bas Néerlandais Een spraakwaterval Une cascade à paroles
Pologne Polonais Klapaczka jej sie nie zamyka Son "klapet" ne se ferme pas
Brésil Portugais Falar pelos cotovelos Parler par les coudes
Brésil Portugais Uma matraca Une crécelle
Roumanie Roumain A vorbi ca o moara stricata Parler comme un moulin détraqué
Russie Russe мели, Емеля, твоя неделя Mouds, Émile, toute la semaine est à toi
Serbie Serbe Melje kao mlin Moudre comme un moulin (bavarder sans cesse)
Suède Suédois Pratkvarn Moulin à bavardage
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Un moulin à paroles » Commentaires

  • #1
    • Elpepe
    • 23/12/2008 à 01:33
    - La Lune à prion mou.
    - Un mouron a pallié.
    - Ron nu : poil au mâle !
    - On aure un malpoli.
    Anna Passommeil
  • #2
    • <inconnu>
    • 23/12/2008 à 04:29
    Tout potin apporte de l’eau à son moulin,
    Elle se mêle de ce qui ne la regarde pas,
    Il est difficile de lui fermer le clapet.
    Ne pas piper mot quand elle est là,
    Cette belette de Mme Pipelet !
    Un moulin, mais aussi une moule, hein ?
  • #3
    • OSCARELLI
    • 23/12/2008 à 06:07
    Ah, ce bon vieux moulin à parole!
    Que n’a-t-elle fait couler d’encre, cette casserole,
    Quand son proprio en perdait le contrôle
    Et, pas incognito, sortait de son rôle.
    Il arrivait qu’il nous en fasse baver, le drôle,
    Quand il enroulait tout de ses banderoles
    Et nous disait, comme à Eve dans le Jardin "Viens, je t’enrôle"
    Non, ce n’est pas capillotracté, rentre tes crolles*!
    *crolles: boucles de cheveux, en belge
  • #4
    • momolala
    • 23/12/2008 à 07:06
    Voici une expression qui me laisse muette. Fort heureusement, d’autres la servent mieux que moi, comme sur cette page : on dirait du slam. Ce moulin a du rythme, je trouve.
  • #5
    • momolala
    • 23/12/2008 à 07:31
    On peut en faire un métier, comme sur cette page.
  • #6
    • SagesseFolie
    • 23/12/2008 à 07:38*
    Si j’ai tout bien compris, un moulin à paroles;
    (Ne pas confondre avec un lapin à roues molles !)
    Est source inépuisable, vraie fontaine de mots.
    Être parlant beaucoup, cachant sous ses propos
    Un réel mal-être. Babil incontinent,
    Infos en quantité, délires surement.
    Quand le mot est mal dit, il y a "mal a dit" !
    Sans doute manque d’amour, détresse infinie.
    Au cas ou ce malheur, arrive à ton ami,
    Parles donc à son cœur, écris une poésie.
  • #7
    • chirstian
    • 23/12/2008 à 08:31
    Il y a le moulin qui est nommé d’après ce qu’on y moud, ...; mais il y a aussi celui que l’on nomme d’après ce qu’il produit
    et puis il y a le moulin qui est nommé d’après son principe de fonctionnement, son énergie... le moulin à vent ou arrière, le moulin à eau, ou à bas ...
  • #8
    • Emeu29
    • 23/12/2008 à 08:35*
    Eh bien rien !

    Mais si ! un produit souvent visqueux appelée logorrhée* !
    *Bien que celle-ci tire l’esprit "à hue(-rrhée) et à dia(...)" et soit bien souvent dénué de sens !
  • #9
    • chirstian
    • 23/12/2008 à 08:38
    le moulin ad hoc c’est le Moulinsart. C’est un moulin à paroles très spécialisé dont la production est résumée sur cette page 🙂
  • #10
    • Emeu29
    • 23/12/2008 à 08:40*
    • En réponse à Elpepe #1 le 23/12/2008 à 01:33 :
    • « - La Lune à prion mou.
      - Un mouron a pallié.
      - Ron nu : poil au mâle !
      - On aure un malpoli.
      Anna Passommeil »
    J’aime bien "la lune à prion mou" !
    Vache folle molle de la messe fesse ?
  • #11
    • Elpepe
    • 23/12/2008 à 08:45
    • En réponse à OSCARELLI #3 le 23/12/2008 à 06:07 :
    • « Ah, ce bon vieux moulin à parole!
      Que n’a-t-elle fait couler d’encre, cette casserole,
      Quand son proprio en perdait le contrôle
      Et, pas inco... »
    crolles: boucles de cheveux, en belge

    Wallon, ou flamand ? Précise bien la langue, pas froisser les susceptibilités, surtout... :’-))
  • #12
    • SagesseFolie
    • 23/12/2008 à 08:53*
    • En réponse à Elpepe #1 le 23/12/2008 à 01:33 :
    • « - La Lune à prion mou.
      - Un mouron a pallié.
      - Ron nu : poil au mâle !
      - On aure un malpoli.
      Anna Passommeil »
    Mouilleras un paon. (n’allez pas chercher de significations exotiques !)
    Pallierons à un mou (comme disent les amants).
    Manipulons la roue (comme disaient les bourreaux).
    Allumions un opéra (comme disait le pyromane mélomane) !
    Un salaud l’aumônier (comme disait le prisonnier athée) !
    Un polo à lamineurs (l’amiral en fera des lamineurs, quand il aura l’éditeur de partoche) !
    Anna T’es réveillé maintenant ?
  • #13
    • <inconnu>
    • 23/12/2008 à 08:54
    Au risque d’être censurée...
    Moi je suis "moule à part, lol!"
  • #14
    • tytoalba
    • 23/12/2008 à 08:55*
    N’oublions pas le moulin à prière, qu’Elpepe ne cesse d’utiliser pour demander à God un éditeur de partoche. Voir à cette page.
    Et puisque Momolala nous parle de slam, je ne peux m’epêcher de vous envoyer des paroles du bout du monde à cette page.
  • #15
    • tytoalba
    • 23/12/2008 à 08:58
    • En réponse à Elpepe #11 le 23/12/2008 à 08:45 :
    • « crolles: boucles de cheveux, en belge
      Wallon, ou flamand ? Précise bien la langue, pas froisser les susceptibilités, surtout... :’-)) »
    Il semblerait que pour une fois, nous soyons tous d’accord, voir à cette page. 😄
  • #16
    • charlesattend
    • 23/12/2008 à 09:16
    "Vas tu enfin parler, racaille !!" hurla le commissaire Moulin en balançant une grande claque à Jo le Claudo qui refusait obstinément de l’ouvrir
  • #17
    • Elpepe
    • 23/12/2008 à 09:22
    • En réponse à momolala #5 le 23/12/2008 à 07:31 :
    • « On peut en faire un métier, comme sur cette page. »
    Ou sur cette page ? Quand le camelot t’a fourgué son produit miracle qu’il a fait marcher devant toi, une fois rentré à la maison, t’es incapable de t’en servir.
    T’es vraiment nul, hein !
    Et patati et patata, et padati et padada, le meilleur os est pour :
    - Temenos*
    - Darcos*
    - Marina Carrère d’Encausse*
    C’était ma contribution à l’expression du jour.
    • biffer les mentions inutiles
  • #18
    • Elpepe
    • 23/12/2008 à 09:52
    • En réponse à SagesseFolie #12 le 23/12/2008 à 08:53* :
    • « Mouilleras un paon. (n’allez pas chercher de significations exotiques !)
      Pallierons à un mou (comme disent les amants).
      Manipulons la roue (... »
    - Souleiman par l’ONU ?
    - Le Mans Roi, ou un pal !
    - Le son mou à nul pari*
    - Romain ? Un sale loup.
    - Paul Morin n’use AOL.
    - Un moulin rasa lope.
    - Un parasol mouline.
    - Par l’os, le minou à nu.
    Anna Plussommeil
    • gros paveton dans le jardin japonais de God
  • #19
    • mickeylange
    • 23/12/2008 à 09:59*
    Derrière un moulin à paroles on peut mettre une machine, à cette page une machine à faire des discours pendant des heures.
  • #20
    • SagesseFolie
    • 23/12/2008 à 10:09
    • En réponse à SagesseFolie #12 le 23/12/2008 à 08:53* :
    • « Mouilleras un paon. (n’allez pas chercher de significations exotiques !)
      Pallierons à un mou (comme disent les amants).
      Manipulons la roue (... »
    Loup usa Normalien.
    Normalisa un loupé.
    On a un pis-aller mou !
    Un mur, la Polonaise !
    Un piano slalomeur.
    Pollueras nain mou...
    Marsupial non loué ! ! (dédié spécialement à tous les "grands gourous" d’Expressio...)
    Anna très riche aujourd’hui 🙂