Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Une tête brûlée

Une personne exaltée, qui se jette dans toutes sortes d'aventures, au mépris des risques.

Origine

Cette expression apparaît chez le duc de Saint-Simon au XVIIIe siècle, dans ses "Mémoires" publiés bien après sa mort en 1829.
Si la 'tête' désigne évidemment l'esprit ou la raison qui guide son possesseur, le qualificatif 'brûlé' peut sembler étrange.
Pourtant, il ne faut pas oublier que lorsque vous êtes calme ou faites les choses posément, après en avoir pesé les risques, c'est que "gardez la tête froide".
Il paraît donc clair que les deux extrémités de la plage des températures usuelles sont devenues des symboles d'un état d'esprit, avec d'un côté le froid qui est associé à la raison et de l'autre le chaud qui représente l'extravagance, la folie, voire la bêtise.
Et lorsque la température est très élevée, donc lorsque le niveau de déraison devient déraisonnable, ça brûle !
Accessoirement, on peut aussi imaginer qu'avec un cerveau 'brûlé', son possesseur n'est plus en état de réfléchir et prend vraiment n'importe quel risque.

Exemple

« Le parti janséniste se récria contre l'injustice de lui attribuer l'hérésie de quelques têtes brûlées qu'il désavouait entièrement. »
Saint-Simon - Mémoires - 1829
« Mais un certain nombre de voyageurs avaient été immédiatement séduits par la proposition. Elle plaisait particulièrement au colonel Proctor. Ce cerveau brûlé trouvait la chose très faisable. Il rappela même que des ingénieurs avaient eu l'idée de passer des rivières "sans pont" avec des trains rigides lancés à toute vitesse, etc. »
Jules Verne - Le tour du monde en 80 jours - 1873

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Une tête brûlée » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Hitzkopf (masc.) Tête chaude
Angleterre Anglais A hot-head Une tête chaude
Angleterre Anglais To be a dare devil Oser défier le diable
Canada Anglais A hot head Une tête chaude
États-Unis Anglais Hot-headed Une tête chaude
Espagne Espagnol Un cabeza loca Une tête folle
Espagne Espagnol Un calavera Une tête de mort
Espagne Espagnol Un locuelo Un petit fou
Espagne Espagnol Un/una cabeza loca Une tête folle
Canada Français Une grosse tête enflée
Écosse Gaélique écossais Fear-braiseid Un homme de grande imprudence
Écosse Gaélique écossais Neach-dùraigidh Casse-cou
Italie Italien Una testa calda Une tête chaude
Pays-Bas Néerlandais Een driftkikker (intraduisible) Une tête exaltée
Pays-Bas Néerlandais Een heetgebakerd persoon Quelqu'un de colérique (tête brûlée)
Pays-Bas Néerlandais Een heethoofd Une tête très chaude
Pays-Bas Néerlandais Een waaghals Un casse-cou
Pays-Bas Néerlandais Losbol Bobine détachée du corps
Pays-Bas Néerlandais Tintelhoofd Une tête scintillante/picotante (en somme une tête brûlée)
Brésil Portugais Ter a cabeça quente Avoir la tête chaude
Portugal Portugais Cabeça no ar Tête en l'air
Roumanie Roumain Un cap/minte înflăcărat/ înflăcărată Une tête/esprit enflammée/enflammé
Russie Russe Очертя голову Après s'être signé la tête
Serbie Serbe Usijana glava Une tête brûlée
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Une tête brûlée » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 15/06/2009 à 00:36
    Aïe! Je viens d’ajouter mon dernier apport à l’expression d’hier avec une histoire de bittes, d’amarrage, bien-sûr. Avec celle du jour naissant, voilà bonne raisons d’aller dormir non plus avec une mais deux poches à glace. Je vais avoir l’air malin.
  • #2
    • Elpepe
    • 15/06/2009 à 00:40
    Lueur nette bée, tutu réel ne bée. Un tee réel bute lettrée bue nue.
    Anna Pamisson-Kask
  • #3
    • momolala
    • 15/06/2009 à 06:20
    Surtout qu’Emeu ne nous mette pas en lien cette vidéo affreuse sous très haute tension à laquelle forcément l’expression du jour va le faire penser, lui qui a encore sa tête. Certes la connerie humaine n’a pas de limites mais doit-on en faire un spectacle à partager ? Enfin il fait comme il veut, mais il prévient car je ne veux pas y retourner, même par inadvertance.
  • #4
    • momolala
    • 15/06/2009 à 06:25
    Au rayon des souvenirs de la télévision débutante et de la génération d’après-guerre, on ne peut manquer d’évoquer cette page, quand Robert Conrad était déjà un peu moins sexy que dans "Les mystères de l’Ouest".
  • #5
    • OSCARELLI
    • 15/06/2009 à 07:25*
    • En réponse à momolala #4 le 15/06/2009 à 06:25 :
    • « Au rayon des souvenirs de la télévision débutante et de la génération d’après-guerre, on ne peut manquer d’évoquer cette page, quand Robert... »
    Chère Momo, j’ai été voir la page que tu nous renseignes.
    Les Têtes brûlées (Baa Baa Black Sheep puis Black Sheep Squadron) est une série télévisée américaine comportant un pilote de 120 minutes et 35 épisodes de 47 minutes

    C’est quoi, ca, "un pilote de 120 minutes"?
    Je me souviens, quand j’avais cet hebdomadaire entre les mains, mâtin quel journal!, il me fallait bien plus que 120 minutes pour en venir à bout.
    Je n’en avais jamais marre, à bout!
  • #6
    • OSCARELLI
    • 15/06/2009 à 07:29
    Messieurs, si vous allez voir Melle Lapompe, n’oubliez pas votre petit chapeau, sinon, vous aussi, vous aurez une tête brûlée.
    Cela ne vous fera quand même pas servir une crème brûlée. Quoique, si vous lui demandez ce qu’elle en pense à Melle Lapompe,,...
  • #7
    • mickeylange
    • 15/06/2009 à 07:40*
    C’était le problème de Landru d’avoir des têtes brûlées. Elles ne passaient pas par l’ouverture de sa cuisinière.
    (en fait il ne brûlait que la tête, les mains et les pieds de ses victimes et enterrait le reste)
  • #8
    • mickeylange
    • 15/06/2009 à 08:02
    J’ai rencontré plus de personnes (charmantes d’ailleurs) qui avaient le feu au cul que de personnes qui avaient la tête brûlée. Est-ce normal ?
  • #9
    • Bouba
    • 15/06/2009 à 08:12
    Ah qu’est ce que j’aimais Papy Boyington et ses "têtes brulées" sur leurs Corsairs !!
  • #10
    • momolala
    • 15/06/2009 à 08:53
    • En réponse à OSCARELLI #5 le 15/06/2009 à 07:25* :
    • « Chère Momo, j’ai été voir la page que tu nous renseignes.
      Les Têtes brûlées (Baa Baa Black Sheep puis Black Sheep Squadron) est une série té... »
    Un pilote, c’est un film d’introduction qui sert à tester une série. S’il a du succès, on envoie les épisodes, sinon, on les enterre... ou on les sert en été.
  • #11
    • momolala
    • 15/06/2009 à 08:54
    • En réponse à mickeylange #7 le 15/06/2009 à 07:40* :
    • « C’était le problème de Landru d’avoir des têtes brûlées. Elles ne passaient pas par l’ouverture de sa cuisinière.
      (en fait il ne brûlait que... »
    Il faisait donc du tri sélectif avant l’heure !
  • #12
    • momolala
    • 15/06/2009 à 08:56
    • En réponse à OSCARELLI #5 le 15/06/2009 à 07:25* :
    • « Chère Momo, j’ai été voir la page que tu nous renseignes.
      Les Têtes brûlées (Baa Baa Black Sheep puis Black Sheep Squadron) est une série té... »
    Tu lisais ce torchon, toi ? Tu as trop de bon goût pour ça. Ce n’est qu’un de tes bons mots, rassure-moi !
  • #13
    • momolala
    • 15/06/2009 à 08:58
    • En réponse à mickeylange #8 le 15/06/2009 à 08:02 :
    • « J’ai rencontré plus de personnes (charmantes d’ailleurs) qui avaient le feu au cul que de personnes qui avaient la tête brûlée. Est-ce norma... »
    Celles et ceux qui ont le feu au cul, comme tu dis, sont les têtes brûlées des choses de l’amour, non ?
  • #14
    • chirstian
    • 15/06/2009 à 08:59
    • En réponse à OSCARELLI #6 le 15/06/2009 à 07:29 :
    • « Messieurs, si vous allez voir Melle Lapompe, n’oubliez pas votre petit chapeau, sinon, vous aussi, vous aurez une tête brûlée.
      Cela ne vous... »
    affirmatif : la pipe brûle la tête de noeud.
  • #15
    • chirstian
    • 15/06/2009 à 09:04
    l’expression me rappelle mon prof de mathématiques statistiques qui nous faisait comprendre qu’une moyenne arithmétique n’a aucun sens, en nous rappelant que celui qui se mettrait la tête dans un four et le pieds au congélateur aurait son corps à température moyenne idéale.
  • #16
    • chirstian
    • 15/06/2009 à 09:11
    traiter Jeanne d’Arc de tête brûlée me semble un peu réducteur ! 😐
  • #17
    • paperpy
    • 15/06/2009 à 09:34
    • En réponse à chirstian #16 le 15/06/2009 à 09:11 :
    • « traiter Jeanne d’Arc de tête brûlée me semble un peu réducteur ! 😐 »
    je ne sais pas se que sont des cookies ?
  • #18
    • paperpy
    • 15/06/2009 à 09:38
    • En réponse à paperpy #17 le 15/06/2009 à 09:34 :
    • « je ne sais pas se que sont des cookies ? »
    Excusez moi j’ai eu des problemes pour repondre a ’menphis ’ hier au soir , il etait question de ’java et de cookies ’ bref j’ai bidouller tout ça et ça marchait pas !
    v’la que ce matin c’est bon !!!
    la nuit porte conseil a mon ordi , non ,,?
  • #19
    • paperpy
    • 15/06/2009 à 09:41
    • En réponse à paperpy #18 le 15/06/2009 à 09:38 :
    • « Excusez moi j’ai eu des problemes pour repondre a ’menphis ’ hier au soir , il etait question de ’java et de cookies ’ bref j’ai bidoulle... »
    ainsi donc je ne tarrirais pas d’eloges pour ce site et God est merveilleux
  • #20
    • Elpepe
    • 15/06/2009 à 10:00
    • En réponse à paperpy #17 le 15/06/2009 à 09:34 :
    • « je ne sais pas se que sont des cookies ? »
    Les cookies sont de petits gateaux américains, cuits à point sans être brûlés, dont internet explorer est très friand. S’il n’a pas sa ration, il fait la grève.