A Dieu ne plaise ! - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

A Dieu ne plaise !

Se dit pour indiquer qu'on repousse telle ou telle supposition ou éventualité qu'on ne veut pas envisager
Espérons que cela n'arrivera pas !

Origine

La syntaxe et le sens de cette expression peut paraître étrange à notre époque.
Mais comme elle nous vient, sous une forme un peu différente, du XIe siècle, dans la chanson de Roland, on ne s'en étonnera pas trop.
On y trouvait en effet "ne placet Deu" dont la traduction est à peu près "que [cela] ne plaise pas à Dieu" et qu'il faut comprendre comme "que cela lui déplaise tellement qu'il ne le permette surtout pas".

C'est donc bien une formule que l'on est susceptible de prononcer lorsqu'on ne souhaite pas qu'une chose arrive, en espérant que, comme elle lui déplaît, Dieu fera le nécessaire pour qu'elle ne se produise pas.

Exemple

« À Dieu ne plaise que je vous déplaise, monsieur le baron. »
Alfred de Musset - On ne badine pas avec l'amour - 1834

» Ce n'est pas à moi sans doute a rechercher si André Chénier et son frère, ont toujours vécu en bonne intelligence ; à Dieu ne plaise que je porte un œil inquisiteur sur les affections d'une famille, et que je suppose que deux frères ont pu être ennemis malgré la nature qui les avait créés pour s'aimer (...) »
François-Antoine Boissy, comte d'Anglas - Les études littéraires et poétiques d'un vieillard - 1825

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « A Dieu ne plaise ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Tunisiear Allah laa ey-kadderQue Dieu repousse l'éventualité !
Algériear b3id e char / بعيد الشرQue le mal soit loin !
arabear لا قدر الله Dieu nous en préserve
République tchèquecz Nedej Boze!Que Dieu ne veuille pas
Danemarkda Gud forbyde det !Que Dieu l'interdise !
Allemagne / Autrichede Gott bewahre!Que Dieu nous en garde !
Allemagnede Gott behüte uns !Dieu nous garde !
Angleterreen Heaven forfend!Que le Ciel l'interdise !
États-Unisen God forbid!Dieu l'en garde !
Angleterreen Heaven forbid !(Que le) Ciel interdise !
Irlandeen God willing!Si Dieu le permet !
Espérantoeo al Dio ne plaĉu !à Dieu ne plaise !
Espagnees No mientes ruina !Ne parle pas de ruine (malheur) !
Espagnees Dios nos libre... !Que Dieu nous épargne... !
Mexiquees ¡Dios no (lo) quiera!Dieu ne (le) veuille pas !
Cubaes El Señor nos ampareQue Dieu nous protège!
Espagnees ¡Dios no lo quiera!Que Dieu ne le veuille pas !
Espagne (Catalogne)es Dèu no ho vulgui!Que Dieu ne le veuille point !
Hongriehu Isten /meg a/ ments!Que Dieu m'en sauve.
Italieit (Che) Dio non voglia!(Que) Dieu ne veuille pas !
Italieit A Dio piacendo!En plaisant à Dieu !
Pays-Basnl God verhoedeA Dieu ne plaise
Pays-Basnl God behoede!Dieu en préserve !
Pays-Basnl Moge God het verhoeden!Puisse Dieu le prévenir !
Brésilpt Deus me livre!Dieu m'exempte !
Roumaniero (Să mă/te/îl/o/ne/vă/îi) Ferească Dumnezeu!Que Dieu (me/te/le/la/nous/vous/les) garde!
Russieru не дай БогQue Dieu ne laisse
Slovéniesl Bog ne daj!Dieu ne laisse !

Vos commentaires
Moi le premier ? A Dieu ne plaise !
C’est au hasard d’une insomnie
Que j’en prends ici à mon aise
Et vous soumets cette avanie.

Vous direz : "C’est une foutaise,
Une maladresse infinie,
C’est une tentative niaise
Qui toute politesse nie."

Je demande votre indulgence :
Ayez la belle intelligence
De tolérer ce charabia.

J’ai lu nombre de vos critiques,
Et vous sens assez politiques
Pour supporter mon noviciat.
réponse à . deLassus le 28/09/2009 à 03h28 : Moi le premier ? A Dieu ne plaise ! C’est au hasard d’une ...
Bienvenue, Roland !
Ton noviciat, non seulement nous l’acceptons, mais plaise au ciel qu’il fût souvent d’aussi belle qualité que celle-ci.

Utinam-Hobbes
réponse à . HoubaHOBBES le 28/09/2009 à 07h02 : Bienvenue, Roland ! Ton noviciat, non seulement nous l’acceptons, mai...
Bien le bonjour de ma part aussi, Mont deLassus, de Montmartre, je pense...
Ah, le versificateur de sévices est revenu! Joliiiiii !
Une info qui n’a sans doute pas grand chose à voir avec l’expressio du jour. Mais un fantastique coup de coeur: lisez toutes et tous le livre magnifique d’Amin Maalouf: "Le Premier Siècle Après Béatrice",qui décrit, à Dieu ne plaise, une catastrophe humainitaire, ce qui provoque une réflectiob de bon aloi. C’est magnifique et ce livre doit avoir sa place dans toutes les bibliothèques. Plaise au ciel que ce genre de démence humaine n’arrive jamais et que le reste d’intelligence sociale (je préfère parler d’intellignece que de conscience) qui subsiste au sein de l’humanité la protégera de tous les docteurs Maboul.
Ah, si on en parle, alors : à dieu ne plaisent les famines et les guerres, la méchanceté et la jalousie, les maladies et les souffrances, les inondations et les tremblements de terre, l’injustice et le malheur, l’égoïsme et l’hypocrisie, la solitude des âmes, l’impuissance des mères, la déchéance des pères, les intégrismes, la violence, les violences... Pardonne-moi Filo mais si la vertu du mal est de faire du bien quand il s’arrête, il vaudrait mieux qu’il n’existât point.

Ici je viens car God qui a conçu seul ce merrrveilleux site le maintient par plaisir et c’est bien là pour moi le signe de sa toute puissance, et de ses limites avouées.
réponse à . deLassus le 28/09/2009 à 03h28 : Moi le premier ? A Dieu ne plaise ! C’est au hasard d’une ...
Pour supporter mon noviciat.
Supporter, certes, n’est pas le mot,
Nous nous délectons à l’envie.
Car ces vers, Mon Dieu, sont fort beaux
et je bénis ton insomnie !
l’expression existe aussi bien dans son sens positif : "Plaise à Dieu", "Plût à Dieu que..." et on l’entend toujours dans les tribunaux : "plaise à la Cour ..."

Exemple : plût à Dieu qu’il ne plût pas! Qu’il ne lui plût pas qu’il pleuve ? Non : s’il ne Lui plût pas qu’il plût c’est qu’il Lui plût que la pluie ne plût point. Moi la pluie ne me déplait pas : j’ai mon plaid. Mais plus de pluie sur mon plaid et plaie de pluie rend mon plaid laid.
Avant qu’Elpépé la fasse :
mon éditeur de partoches, à God ne plaise !
es-tu sûr de vouloir dire : "en espérant que, comme elle lui déplaît, Dieu fera le nécessaire pour qu’elle ne se produise pas." ? Si c’est le cas, tu peux seulement éviter de lui réclamer !  
réponse à . chirstian le 28/09/2009 à 09h22 : es-tu sûr de vouloir dire : "en espérant que, comme elle lui d...
Elpépé n’a pas besoin d’éditeur de partoches il est déjà sur Youtube
réponse à . chirstian le 28/09/2009 à 08h32 : Pour supporter mon noviciat. Supporter, certes, n’est pas le mot, Nous n...
Grand merci, mes très chers Chirstian,
HubbaHobbes, File_au_logis.
Vos encouragements confiants,
Sont si précieux que j’en rougis.
Nan nan nan... la persistance d’une absence d’éditeur de partoche sur ce meeerveilleux site serait dommageable à long terme au crédit et à la renommée d’Expressio, ce qu’à God ne plaise !
réponse à . chirstian le 28/09/2009 à 08h52 : l’expression existe aussi bien dans son sens positif : "Plaise &agrav...
Respects.
Mais bon maintenant il est temps de prendre tes petites gouttes.
Epuisée par cet excercice de lecture je retourne me coucher pftttttttttttttttt 
A Gaude plaise est un pléonasme.
réponse à . deLassus le 28/09/2009 à 09h56 : Grand merci, mes très chers Chirstian, HubbaHobbes, File_au_logis. Vos en...
Vingt fois sur le métier remets au salon rose
L’objet de ton plaisir ou ton désir de braise,
Et viens souventefois, de tes vers ou ta prose,
Réjouir nos oreilles en ramenant ta fraise.

Nonobstant le Mickey, champion de couperose,
Ne déserte ce lieu si tu t’y sens à l’aise.
De Puyricard au Mans, en passant par Formose,
La poésie, ici, Erato n’en déplaise,

Est l’affaire de ceux qui ne sont point moroses.
Quand il y en aurait, et ce qu’à God ne plaise,
Ils seraient condamnés, mais faut-il que je l’ose,

Au cul-de-basse-fosse, à rempailler des chaises.
Tel est notre Expressio, mon ami, et j’arrose
Ta venue par le concerto d’Aranjuez !
J’ai l’impression qu’il y a beaucoup d’athées sur ce merveilleux site, parce que seulement 15 contributions à midi, God ne fait pas florès !
réponse à . mickeylange le 28/09/2009 à 11h59 : J’ai l’impression qu’il y a beaucoup d’athées sur...
Je pense que c’est la forme négative de l’expression qui est en cause. Il y aurait tant à souhaiter en utilisant n’importe laquelle des formes positives énoncées par Chirstian en 7. Personnellement, la crainte du grand barbu à l’oeil colérique et au doigt vengeur ne m’anime plus depuis longtemps.
réponse à . momolala le 28/09/2009 à 12h07 : Je pense que c’est la forme négative de l’expression qui est ...
Ah, mécréante ! Redoute l’ire godesque, quand il verra sa belle expression du jour snobée pour le compte, lui qui s’est décarcassé pour nous la mettre en forme ! Car c’est cette forme négative qui en fait la beauté : une sorte de conjuration du mauvais sort, kif-kif le cousin du lièvre dont on ne prononce pas le nom à bord. Tu mords ?
réponse à . mickeylange le 28/09/2009 à 11h59 : J’ai l’impression qu’il y a beaucoup d’athées sur...
Je ne me suis point "athée" pour mettre ma contribution, non que je ne crois pas en God tout puissant (qui qu’Il soit d’ailleurs), mais par respect pour les très beaux vers que je vois fleurir dans ces échanges.
Chapeau bas, Messieurs Dames ... Je n’osais point mélanger ma prose à ces beaux écrits.

La syntaxe et le sens de cette expression peut paraître étrange à notre époque

N’oublions (pas) que ce n’est (pas) le "pas" qui fait la négation, mais le "ne", et que même si cette forme est peu usitée de nos jours, elle l’était beaucoup plus auparavant.
réponse à . Elpepe le 28/09/2009 à 12h18 : Ah, mécréante ! Redoute l’ire godesque, quand il verra ...
kif-kif le cousin du lièvre dont on ne prononce pas le nom à bord.

Dieu n’est pas mon cousin en quelque sorte, hein mon lapin !
réponse à . mickeylange le 28/09/2009 à 12h24 : kif-kif le cousin du lièvre dont on ne prononce pas le nom à bord...
Non, je ne suis pas ton cousin, mon canard. Et ne soyons pas superstitieux, ça porte malheur. Moi, j’aime beaucoup ces vieilles croyances de la Marine d’antan, dont il faut bien perpétuer la tradition, avant que la grand Cric nous croque (ce qu’à Dieu ne plaise) !
réponse à . Elpepe le 28/09/2009 à 12h33 : Non, je ne suis pas ton cousin, mon canard. Et ne soyons pas superstitieux, &cce...
Non, je ne suis pas ton cousin, mon canard.

Ma cousine alors ? j’aurais pas cru.
Dieu, lorsqu’il le créa, pensa l’appeler Blaise.
N’avait-il point été modelé dans la glaise ?
Mais Lui qui prévoit tout, se dit : s’il est à l’aise
Ne va-t-il pas de suite me dire : "quand est-ce qu’on baise ?"
De sorte qu’il lui faudra... une’femme ! A Moi ne plaise !
Je ne pourrai pas faire que jamais elle se taise,
Ni l’empêcher un jour de commettre le lèse
Majesté qui ensuite, éternellement vous pèse.
Ne tentons pas Satan :
Je vais l’app’ler Adam.

On sait c’qui arriva :
Car mesdames...vous êtes là !
réponse à . chirstian le 28/09/2009 à 12h44 : Dieu, lorsqu’il le créa, pensa l’appeler Blaise. N’avai...
C’est très bien, ça, mon petit Chirstian... Alors comme ça, chez vous aussi, sur la Lune, elles vous les soufflent, les braises, en ramenant leur fraise ?
réponse à . Elpepe le 28/09/2009 à 12h56 : C’est très bien, ça, mon petit Chirstian... Alors comme &cce...
Si il y a des femmes sur la Lune je retire ma candidature à la NASA.
Je veux plus y aller maman...
réponse à . mickeylange le 28/09/2009 à 13h04 : Si il y a des femmes sur la Lune je retire ma candidature à la NASA. Je v...
On est cerné par les femmes, mon petit Mickey ! Tiens, là, présentement, du haut de la diagonale de ton écran, douze mille lectrices avides nous contemplent...
réponse à . chirstian le 28/09/2009 à 12h44 : Dieu, lorsqu’il le créa, pensa l’appeler Blaise. N’avai...
J’avais un aïeul as de pine,
Qui disait : « Las, Dieu à épine !
Vois ma femme et qu’a Dieu ne plaise,
N’la change pas en aile de punaise ! »

Anna Ôssiféedévair
réponse à . chirstian le 28/09/2009 à 12h44 : Dieu, lorsqu’il le créa, pensa l’appeler Blaise. N’avai...
Ah, vrai, tu n’es point balaise!
J’ai failli en rester sur ma chaise!
De quelle femme parles-tu: l’Agenaise?
Ou plutôt, comme du pape, l’Avignonaise?

Allons, répond donc et ne biaise.
Ainsi, ma curiosité s’apaise
Je ne devrai me jeter du haut de la falaise,
Du démon ne devrai visiter la fournaise.

Il faut ici que j’arrête, cher God, ne vous en déplaise,
Je crois savoir qu’elle va tourner, ma béarnaise,
Voilà où j’en suis, avec toutes ces fadaises,

Et donc, avant trop tard, je file à l’anglaise,
Pour cela, j’enfile mes charentaises
Et vous salue bien bas, du haut de ma cimaise!
Les desseins de Dieu sont bien souvent obscurs et incompréhensibles...Et il arrive qu’on lui déplaise!
Enfin dans son infinie, incommensurable bonté il comprend et pardonne!!!
Et s’ils ne comprend pas...tant pis!
réponse à . <inconnu> le 28/09/2009 à 13h23 : Les desseins de Dieu sont bien souvent obscurs et incompréhensibles...Et ...
Non! Pardon! S’il...sans S!
Quand même...
Dans le Coran deux ou trois fois par page il est écrit "craignez Dieu" Quand je lis ça je les plains d’avoir un Dieu qui joue les terreurs.
Moi God il me dit jamais des choses comme ça.
Feraient mieux de venir ici, ils rigoleraient plus. Et pour faire la bombe on craint personne, quoique.... cette page
réponse à . chirstian le 28/09/2009 à 12h44 : Dieu, lorsqu’il le créa, pensa l’appeler Blaise. N’avai...
On sait c’qui arriva :
Car mesdames...vous êtes là !

Un jour Adam demanda à Dieu Toupuissant :
« Je voudrais que Tu m’octroies une compagne qui soit : Belle, intelligente, spirituelle, généreuse, calme de bonne nature et toujours de bonne humeur… »
D’accord, lui répondit Dieu, mais ça te coutera : un œil, un poumon, un bras et une jambe.
Alors Adam réfléchit et Lui dit :
«…Heuuuu…, et pour une côte, je pourrais avoir quoi ? »
Je ne suis pas plus misogyne qu’un autre, mais je la trouve trop mignonne celle-là... :&rsquo)
réponse à . mickeylange le 28/09/2009 à 14h43 : Dans le Coran deux ou trois fois par page il est écrit "craignez Dieu" ...
A dieu ne plaise que je plaise à un dieu que je craindrais. Le Coran l’écrit mais toutes les cultures religieuses prônent préceptes et coutumes pour ne point offenser dieu ni dieux depuis la nuit des temps. Un progrès toutefois dans notre culture : le sixième jour dieu a créé l’homme et le 7ème l’homme a créé dieu qui se reposait. Il fallait ça pour créer la femme de Lebo_Dan_ibbleu. Sinon tout pareil, le tonnerre, le foudre, la colère du chef, la punition pour les humains qui n’avaient même pas demandé à naître. Et la promesse d’un endroit meilleur après cette vie. Occupons-nous nous-mêmes de nous rendre heureux pour pouvoir rendre heureux ceux et celles que nous aimons et les autres aussi loin que notre petite Terre le permet tant que nous sommes en vie. C’est déjà bien assez de boulot.
Il y a tellement de choses qui ne plaisent pas à Dieu mais que les humains font quand même.
Je ne crains ni Dieu ni God, mon Dieu est celui qui nous a fait remonter hors du pays d’Egypte, et nous a délivré de la maison de servitude, comme dit le prophète Michée.

J’ai réussi à caser God et Michée dans la même contribution, que le ciel me tombe sur la tête.
réponse à . momolala le 28/09/2009 à 15h34 : A dieu ne plaise que je plaise à un dieu que je craindrais. Le Coran l&rs...
aussi loin que notre petite Terre le permet tant que nous sommes en vie.
à Dieu ne plaise d’oublier notre petite Lune ... 
réponse à . chirstian le 28/09/2009 à 15h50 : aussi loin que notre petite Terre le permet tant que nous sommes en vie. &agra...
notre petite Lune

Parle pour toi !
Mes pantalons taillent 44.

Ca me fait penser à une autre expression : T’as un p’tit Q, mais j’ t’aurai !
réponse à . file_au_logis le 28/09/2009 à 07h41 : Une info qui n’a sans doute pas grand chose à voir avec l’exp...
[C’est magnifique et ce livre doit avoir sa place dans toutes les bibliothèques.]

Ach, a Tieu ne plaisse,

pas tans la pipliothhhèk, pas comme un eunuque tans son harem !

hem, hem,

Ach, a Tieu ne blesse !
Commencé dans la fièvre du poète à l’aube, cette belle journée d’automne me donne l’occasion d’une immense satisfaction personnelle à 15 h 30.

Plaise à Dieu que tout le monde connaisse des joies comme celle-là !
(Je ne crois à rien, mais parfois, quand tout se passe vraiment bien, j’ai un doute).

Allez, je vais essayer de répondre à la contribution n° 15 d’Elpepe, qui a placé la barre très très haut.
réponse à . SyntaxTerror le 28/09/2009 à 15h49 : Il y a tellement de choses qui ne plaisent pas à Dieu mais que les humain...
et nous a délivré de la maison de servitude
... pour accéder au paradis d’Expressio, là que tu gagnes la colle du samedi dans le cul-de-basse-fosse. Mais attention, hein : virtuels ! Qu’en réalité, tes samedis sont bien plus tristes... 
Elpépé, qui a placé la barre très très haut
Ah, tu trouves aussi ?
BB
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 28/09/2009 à 15h20 : Je ne suis pas plus misogyne qu’un autre, mais je la trouve trop mignonne ...
C’est normal, c’est une histoire pour Irlandaises: Miss o’Gynn!
Elpepe, que fais-tu ? - Mon ami, je réponds
A un petit nouveau. - Son pseudo ? - deLassus.
Debout en pleine nuit, bien avant l’Angélus,
Il réveille Expressio comme un Colin-Tampon (1)

Je m’en vais lui coller aux basques (2), moussaillon.
Il ne sera pas dit que je ne veille au grain (3)
Ou que ce sous-jeunot me met dans le pétrin (4).
D’onze heures je prévois de donner le bouillon (5)

(1) Expressio, 03/08/07
(2) Expressio, 13/02/06
(3) Expressio, 13/07/05
(4) Expressio, 17/11/06
(5) Expressio, 15/11/05
réponse à . deLassus le 28/09/2009 à 18h26 : Elpepe, que fais-tu ? - Mon ami, je réponds A un petit nouveau. - So...
(5 bis) : la savoureuse contribution n° 15 d’Elpepe a été envoyée à 11 h 10. On peut admettre ce qu’on appelle la licence poétique...
réponse à . deLassus le 28/09/2009 à 18h26 : Elpepe, que fais-tu ? - Mon ami, je réponds A un petit nouveau. - So...
Mais pour l’avoir placée, cette barre, aussi haut,
Il n’en est pas moins vrai que ce fut dans la fièvre
D’une grippe tenace, en fermant mon manteau,
Beurré par quelques grogs mémorables… de lièvre !

Ah, je l’eus transpirée, poète, sang et eau,
Si bien que maintenant me voici fatigué,
Vidé, anéanti, tout mouillé le maillot,
Et que je vais d’ici me laver et coucher.

Ma rime en est étrange, ourlée d’écume folle,
Je ne ressens plus rien que grande lassitude
A penser, ordonner et guider mes guibolles,

Et tandis que décline déjà le soleil,
Vers une nuit empreinte de vicissitudes,
Je sais qu’il sera dur de trouver le sommeil.

La grippe A d’ Aubigné-Racan (la pire).


PS : pour les trucs et astuces d’édition de ta partoche perso, Nono, va donc faire un tour du côté du Mode d’emploi...
Elpépé, qui a placé la barre très très haut

C’est tout le problème de la relativité. Si tu marche le long d’une voie ferrée tu avances à 6 km. Si tu marche dans le train (dans le sens de la marche) et que le train va à 200 Km par rapport au sol ta vitesse est de 206 km. De même Elpépé dans son phare a la barre beaucoup plus haute dans la lanterne que dans bar. Pourquoi tu crois qu’il a mis le salon rose tout en haut ?
Albert E.
réponse à . Elpepe le 28/09/2009 à 18h38 : Mais pour l’avoir placée, cette barre, aussi haut, Il n’en es...
Malade, Elpepe ?
Qu’à Dieu ne plaise !
Pire : complètement schlass, nazebrock en grand, mon pauvre. Le cerveau baignant dans la morve et le clavier dans les éternuements, avec les doigts qui glissengt sur les trouchesq, que ça relève du patinage artistique, ma contribution de ce jour !
Elpépé est revenu
Il n’est donc pas mourru
Loin des vanités, de la magnificence d’expressio

Toussant, crachant, pestant et dans son pieux faisant le sot
Si vous fûtes témoins de mon contentement
inquiétude
Soyez-le désormais de mon inquiétude contentement

(c’est un plagia)
En guise de distributeur de dragée haute (pour dames), God m’a fait un marchepied de 12, avec un coussin moelleux pour les genoux desdites.
Merci qui ?
réponse à . mickeylange le 28/09/2009 à 18h57 : Elpépé est revenu Il n’est donc pas mourru Loin des vanit&ea...
Un plat GIA, oui ! Terroriste ! Naufrageur ! Boit-sans-soif ! Pirate ! Amiral de bateau-lavoir ! ... Collé samedi, tiens...
réponse à . Elpepe le 28/09/2009 à 19h05 : Un plat GIA, oui ! Terroriste ! Naufrageur ! Boit-sans-soif ...
Finalement t’es pas si malade que ça !
Tu veux juste te faire dorloter et rester sous la couette.
réponse à . mickeylange le 28/09/2009 à 19h19 : Finalement t’es pas si malade que ça ! Tu veux juste te faire ...
Arghhhh ! Je me meurs... et il en profite, le lâche ! Si demain à l’aube, vous n’avez aucune nouvelle de l’Amirauté, mes louloutes, c’est que j’aurai succombé à la cigüe par Mickey instillée dans mes mouchoirs jetables. Ce qu’à Dieu ne plaise, évidemment. Tiens, je vais de ce pas me mithridatiser à la cigüe écossaise, moi, histoire de me purifier un brin : le H12N12 ne supporte pas l’écossais.
Va savoir pourquoi, l’expressio du jour m’a ramenée en pensées dans le si joli petit village de Dieulefit,où, à Dieu n’en déplaise, j’ai passé de jolis moments...
réponse à . <inconnu> le 28/09/2009 à 20h25 : Va savoir pourquoi, l’expressio du jour m’a ramenée en pens&e...
...à sucer des nougats ?
Bon, les gosses : ce soir, BB se plaint de courbatures dans une jambe, quand le méchant virus H12N12 m’avait attaqué les deux en tenaille. Il lui reste donc une jambe opérationnelle, pour l’Amazone ça va le faire.
Au lit, les mains sur les couvertures, garnements !
PS : Jon’, tu m’excuses pour notre rancart raté au salon rose, je reviendrai quand j’aurai une forme plus digne de toi ! 
adieu me pèse,
mais faut y aller quand même...
Ce qu’à Dieu ne plaise... soit. Mais
Frères humains qui après nous vivez...
... priez Dieu que tous nous veuille absoudre

ça peut pas faire de mal, s’pas...
Merci M’sieur Villon ! 
Moi le premier ? A Dieu ne plaise !
C’est au hasard d’une insomnie
Que j’en prends ici à mon aise
Et vous soumets cette avanie.
Hasard d’une autre insomnie : c’est par cette contribution en forme de sonnet (voir #1) que j’ai démarré mes interventions sur ce merveilleux site, il y a un peu plus de 3 ans.
Je relis avec plaisir et émotion la qualité du comité d’accueil de l’époque : dans l’ordre d’apparition, chirstian, HoubaHobbes, Filo et bien sûr l’inoubliable Elpepe.
Par la suite, je suis devenu un peu beaucoup accro à Expressio, au point d’emm...der tout le monde avec par exemple des copier/coller de pages de dictionnaires !
Que toutes celles et ceux que j’ai fatigués reçoivent ici l’assurance de mes regrets. Par ailleurs, je prévois d’alléger les rediffusions à venir de tout ce que j’aurai envie d’annuler.
réponse à . deLassus le 04/10/2012 à 05h27 : Moi le premier ? A Dieu ne plaise ! C’est au hasard d’une ...
C’est ce qu’en peinture à l’huile on appelle des repentirs... Ne le fais que si tu l’estimes vraiment nécessaire, le premier geste étant souvent le bon. A dieu ne plaise que tu te repentes ici ! D’ailleurs on ne se repent que de ses remords et non de ses regrets. Plaise à l’équilibre du monde que tes remords te soient légers et gais et tes regrets seulement inéluctables, comme à chacun ici et ailleurs. Que la vie vous soit douce, belle journée à tous !
réponse à . momolala le 04/10/2012 à 07h40 : C’est ce qu’en peinture à l’huile on appelle des repent...
on ne se repent
Comme chacun sait, du verbe se rependre, se pendre une seconde fois, la première ayant avorté, parce que la corde était trop longue, et que les pieds touchaient le sol...
Un matin, de sang-froid, je glissai un nœud coulant autour de son cou, et je le pendis à la branche d’un arbre; je le pendis avec des larmes plein mes yeux, avec le plus amer remords dans le cœur; je le pendis, parce que je savais qu’il m’avait aimé, et parce que je sentais qu’il ne m’avait donné aucun sujet de colère; je le pendis, parce que je savais qu’en faisant ainsi je commettais un péché, un péché mortel qui compromettait mon âme immortelle, au point de la placer, si une telle chose était possible, même au-delà de la miséricorde infinie du Dieu Très-Miséricordieux et Très-Terrible.
(Le Chat Noir, Edgar Allan Poe)
DEVINETTE et réponse
Pourquoi les chefs créatifs, dans leur cuisine, ne plaisent pas aux Dieux?
- pasqu’ils les voient à la cuisine, leurs mets créant.
A Dieu ne plaise que, sous la pression, tu aies des remords, Pascal!
réponse à . ergosum le 04/10/2012 à 08h11 : on ne se repentComme chacun sait, du verbe se rependre, se pendre une seconde fo...
Et tu as pendu ton chat noir, un vendredi 13, après être passé sous l’échelle dont tu as eu besoin pour ce faire. Mais pourquoi es-tu passé dessous? Ah, pour balayer les éclats de verre blanc, du miroir que tu venais de casser, effrayé par le lapin aux yeux rouges que tu venais de voir...
Bah. Heureusement que tu n’es pas supersticieux...
réponse à . deLassus le 04/10/2012 à 05h27 : Moi le premier ? A Dieu ne plaise ! C’est au hasard d’une ...
je prévois d’alléger les rediffusions à venir de tout ce que j’aurai envie d’annuler.
Mon ami, qu’à Dieu ne plaise! car il n’y a pas un seul mot, dans tes contributions, qu’à d’yeux ne plaise.
Je ne connais aucun habitant de cette île , que d’Yeu ne plaise.
Deux gosses, sur le point de commettre une espièglerie:
gosse 1: - Tu crois que Dieu nous verra?
gosse 2: - Mais non bêta, i’ peut pas tout voir...
Dieu: Mon oeil!
réponse à . deLassus le 04/10/2012 à 05h27 : Moi le premier ? A Dieu ne plaise ! C’est au hasard d’une ...
je prévois d’alléger les rediffusions à venir de tout ce que j’aurai envie d’annuler.
Oh ben non, fais pas ça. Si tu as ennuyé quelqu’un par tes commentaires, c’est qu’il n’a pas zappé ta contribution. Imaginons que tu effaces certaines choses, quelqu’un ou quelqu’une y a peut-être répondu. Réfléchis un peu. De quoi aurait l’air cette réponse à un commentaire qui n’existe plus. Nos avis à tous sont (heureusement) parfois différents.

Donc, en conclusion, à Dieu ne plaise !
Et bravo à ceux et celles qui riment.
DEVINETTE et réponse
- Pourquoi les lits sont les meubles préférés de Dieu?
- parce qu’ils sont pieux.
réponse à . tytoalba le 04/10/2012 à 10h03 : je prévois d’alléger les rediffusions à venir de tout...
J’ en conviens, chouette amie. L’ ennui naquit un jour de l’ uniformité. Et, si nous étions tous parfaits, ce monde nous paraîtrait sans doute bien peu intéressant....
réponse à . tytoalba le 04/10/2012 à 10h03 : je prévois d’alléger les rediffusions à venir de tout...
Ai-je jamais déplu à quelque expressionaute que ce soit ? 

Pénalisé ? Adieu !(Ne vous réjouissez pas trop vite, ce n’est qu’une anagramme) 
L’ ennui naquit un jour de l’ uniformité
J’en conviens. C’est pour cela qu’à l’armée, que l’on soit alarmé, voire mallarmé, on s’ennuie... (pas vrai, Stéphane?)
réponse à . <inconnu> le 04/10/2012 à 11h26 : Ai-je jamais déplu à quelque expressionaute que ce soit ?&nbs...
Que nenni, tu as toujours plu, même n’etant pas plus vieux...
réponse à . file_au_logis le 04/10/2012 à 11h27 : L’ ennui naquit un jour de l’ uniformitéJ’en conviens. ...
T’avais l’uniforme mité, à l’armée ? 
réponse à . file_au_logis le 04/10/2012 à 11h27 : L’ ennui naquit un jour de l’ uniformitéJ’en conviens. ...
Quoi que ...

L’ ennui naquit un jour de l’ uniforme ôté.
Moi je ne crois pas en Dieux.....Dieu merci!
Il me semble que c’est Lichtenberg (1742-1799) qui a inventé la formule.
On lui doit aussi le fameux couteau sans lame dont on a perdu le manche.
Un spécialiste du néant, en quelque sorte.
réponse à . SyntaxTerror le 04/10/2012 à 16h24 : Il me semble que c’est Lichtenberg (1742-1799) qui a inventé la for...
Se perdre dans le néant, n’est-ce pas déjà le transcender ?
Le créer ?
réponse à . deLassus le 04/10/2012 à 05h27 : Moi le premier ? A Dieu ne plaise ! C’est au hasard d’une ...
Pas touche ! Ce qui est écrit est immortel.
En plus c’est super amusant et "culturant" 
réponse à . <inconnu> le 04/10/2012 à 18h53 : Pas touche ! Ce qui est écrit est immortel. En plus c’est supe...
c’est super amusant
A voir ...
A suivre ...
réponse à . <inconnu> le 04/10/2012 à 16h48 : Se perdre dans le néant, n’est-ce pas déjà le transce...
Certes, mais à condition d’en avoir fait le choix en connaissance de cause....et des effets possibles !
Attention décollage immédiat, attachez vos ceintures !
ne pas oublier de placer "à déguster" entre ton "A voir" et ton "A suivre"
réponse à . <inconnu> le 04/10/2012 à 16h48 : Se perdre dans le néant, n’est-ce pas déjà le transce...
Se perdre dans le néant, n’est-ce pas déjà le transcender ?
Le créer ?
Mais t’es né où, là, pour proposer cela?
Le néant, il y fait noir. Il te faudra donc un néon, pour y mettre ton nez haut...
Et puis, tu vas écrire... A la craie, hé!
réponse à . file_au_logis le 04/10/2012 à 20h01 : Se perdre dans le néant, n’est-ce pas déjà le transce...
"La terreur de ce néant inévitable, détruisant toutes les existences" (Maupassant)
Allumez vos néons, asticotez vos neurones !
Vous avez 4 heures, puis je ramasse des copies. 
réponse à . file_au_logis le 04/10/2012 à 20h01 : Se perdre dans le néant, n’est-ce pas déjà le transce...
Mais t’es né où, là, pour proposer cela?
À Herstal parce que l’homme de néant d’Herstal *. D’ailleurs pas loin, il y a l’homme de Spy.

* À ne pas confondre avec l’homme de nederlandse taal, l’homme de langue néerlandaise.
réponse à . <inconnu> le 04/10/2012 à 20h16 : "La terreur de ce néant inévitable, détruisant toutes les e...
Happée par le vent du néant, étourdie par le tourbillon du rien, entraînée dans les profondeurs du vide, me suis pris les pieds dans le tapis de l’inexistant, renversant au passage les tiroirs de la vérité : dans ma boîte « neurones » : un gouffre sans fond privé de toute vie...
Qu’esss-tu veux que j’asticote ? Résultat : copie blanche.
Pas loin, pas loin ! Tout est relatif. Ce n’est pas la marche de Bornem mais 80 kms quand même. 
Croire en Dieux, c’est être un peu superstitieux. Moi je ne suis pas superstitieux, ça porte malheur.
L’homme de Spy !
Tu connaissais l’inventeur du joint et tu ne le disais pas !
Herstal est plus connu pour des fabrications plus guerrières.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « A Dieu ne plaise ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?