A vos souhaits !

Formule traditionnelle adressée à une personne qui éternue.

Origine

Qui éternue, disais-je ! Il ne s'agit donc pas de la première phrase que pourrait prononcer un djinn, tonique mais un peu courbatu, lorsqu'il sort de sa lampe magique.

Mais d'où vient donc l'habitude de cette expression équivalente à "Dieu vous bénisse !" ?

Selon Théodore de Jolimont, au début du XIXe siècle (Lien externe), cela remonte à très loin.
Dans la Mythologie, tout comme dans les croyances chrétiennes et juives, la première réaction du tout premier homme aurait été d'éternuer. Par la suite, ce serait donc 'logiquement' devenu le premier réflexe de tout nouveau-né. Or, que souhaiter de mieux à un bébé que d'être béni par Dieu et que tous ses futurs souhaits se réalisent ?

Mieux encore, l'éternuement aurait aussi été le tout dernier acte d'un mourant, car Adam serait mort en éternuant, ainsi que tous ses descendants jusqu'à ce que le Patriarche Jacob demande à Dieu de faire cesser cette mauvaise habitude, un signe de joie (la naissance) ne pouvant aussi être un signe de deuil.
Mais même si, grâce à Dieu, l'éternuement du mourant a disparu, l'habitude de bénir celui qui va se présenter devant son Créateur est restée.

Il faut aussi savoir qu'il n'y a encore pas si longtemps, en Angleterre et en Ecosse, les nourrices croyaient que, tant que l'enfant n'avait pas éternué, il était habité par les fées et comme ensorcelé.
Il fallait donc user de stratagèmes pour que l'enfant éternue trois fois, seul moyen de le débarasser des mauvais esprits.

Mais les explications sur cette expression ne manquent pas. Si les miennes ne vous satisfont pas, vous en trouverez encore trois autres ici Lien externe.

Compléments

J'ai aussi entendu dire après un éternuement : "Que Dieu te bénisse... et te fasse le nez comme j'ai la cuisse !" Je ne suis pas vraiment sûr qu'il fallait prendre ça comme un souhait très positif.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « A vos souhaits ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Arabear Yarhamuka AllahQu'Allah t'accorde sa miséricorde
Marocar Afak allah oua aslaha balakQue dieu te donne bonne santé et bon moral
Bulgariebg Наздраве!A la santé
Allemagnede Gesundheit!Santé !
États-Unisen Bless you! / God bless you!Que vous soyez béni! / Que Dieu vous bénisse!
Angleterreen God bless youQue Dieu vous bénisse
États-Unisen Gesundheit!Santé ! (de l'allemand)
Argentinees Salud!Santé !
Espagnees Jésus!Jésus !
Espagnees ¡Jesús!Jésus !
Mexiquees Jesús!Jésus !
Iranfa Afiat bashehA vos souhaits
Israëlhe (Labriout) לבריותÀ ta santé!
Italie (Sicile)it Gesùzzu!Jesus !
Italieit Salute!Santé !
Pays-Basnl Gezondheid!Santé !
Portugalpt Santinho!Petit Saint !
Brésilpt Saúde!Santé !
Roumaniero Sănătate!Santé !
Roumaniero Noroc!Chance!
Russieru На здоровье!Pour votre santé !
Russieru Будь здоров!Sois en bonne santé !
Suèdesv Prosit (latin)Que cela apporte quelquechose de bien
Turquietr Çok yaşaVive beaucoup (longuement)

Vos commentaires
J’ai déjà ouï dire, à une personne qui venait d’éternuer:
" A vos amours, qu’elles soient nombreuses et courtes " .
réponse à . papycel le 26/04/2006 à 07h07 : J’ai déjà ouï dire, à une personne qui venait d...
Ne pas oublier de signaler qu’user de cette expression est contraire au savoir vivre
Pour ajouter aux "Compléments" ci-dessus, ma grand mère disait :
"A tes souhaits, que Dieu te bénisse et te rabonisse (???), qu’il te fasse le nez comme j’ai la cuisse et le menton comme j’ai le croupion !!!"
Et pourtant c’était une femme "très bien" !!!
réponse à . Japo38 le 26/04/2006 à 09h10 : Pour ajouter aux "Compléments" ci-dessus, ma grand mère disait&nbs...
Quand j’étais petite, on disait :
que le seigneur vous bénisse,
qu’il vous fasse le nez comme j’ai la cuisse,
et les oreilles en proportion
pour pas gêner la respiration

L’art de la rime ...
J’ai entendu dire : "Que Dieu vous bénisse, vous fasse le nez comme la cuisse, et le menton en proportion".
Les Anglais disent "God bless you" à quelqu’un qui éternue, les Espagnols "Jesùs".
Quant au fait que l’usage de cette expression soit contraire au savoir-vivre, bof ! Je ne vois vraiment pas pourquoi, et je m’en fiche royalement. De toutes manières, dans la société actuelle où tant de personnes ne savent même plus dire bonjour ni merci, c’est un petit détail !
Une autre expression, prononcée par une personne de la vieille noblesse française :
"Que tous ceux qui se promènent sur les remparts de ton coeur soient bénis." Et "l’éternuant" doit répondre :
"Les remparts de mon coeur sont si étroits que ne s’y promènent que ma mie et moi."

Ne dit-on pas aussi que l’éternuement correspond à une fraction d’état de mort ?
réponse à . claudebf le 26/04/2006 à 09h59 : Une autre expression, prononcée par une personne de la vieille noblesse f...
Même si c’est poétique, c’est peut-être parce que c’est un peu long que cette façon de dire est tombée dans l’oubli.

En tous cas, je constate avec plaisir que cette expression, quoique très ordinaire, a suscité la participation de quelques-uns faisant habituellement partie de la majorité silencieuse.
Pour compléter encore, cheu nous (normandie) on dit :
A tes amours
L’éternuant répond
Que les tiennes durent toujours !
réponse à . Japo38 le 26/04/2006 à 09h10 : Pour ajouter aux "Compléments" ci-dessus, ma grand mère disait&nbs...
’rabonnir’ (XIIIe siècle) de ’re-’ et ’abonnir’, voulait dire ’rendre meilleur’. Au XIXe, il signifiait "devenir encore meilleur" ("le vin rabonnit en bouteilles").
Puissiez-vous tous rabonnir !
Pour moi, je suis déjà au maximum...  
Chez nous, on disait:
Que le bon Dieu te bénisse
Et qu’il te change en pain d’épices.

Un grand merci pour l’expression quotidienne.

Bonjour à Tous et particulièrement à Amapola. 
Le fait d’éternuer n’évoque t’il pas une action du cerveau qui ferait de lui-même « reset » ? Et de ce nouveau départ, on souhaiterait donc instinctivement de nouveaux souhaits au concerné, fraîchement régénéré ? Les dégénérés chroniques eux, le restant, en général, pour un bon moment. Bon, je sais, c’est une libre interprétation de ma part…

Par contre, en extension, est-ce que quelqu’un ou le Bien-aimé Maître des lieux, en saurait plus sur l’onomatopée « Atchoum » ?
Pourquoi donc « Atchoum », pourquoi pas : bahhh ! briiii ! bouhhh !
Je ne sais pas pourquoi mais Atchoum dans son aspect me fait penser au mot magique : « Abracadabra », bien plus long à dire en éternuant mais correspondant lui aussi à des souhaits se réalisant. Je crois savoir que ce dernier mot : « Abracadabra » est un mot magique authentique…

Yannn
Bonjour à tour les amateurs d’Expressio de monsieur Planelles.
Pour ma part, je croyais que cette expression avait à voir avec les croque-morts qui, entre autres pratiques, s’assuraient que le défunt fût bien mort en lui chatouillant le nez. Si ce dernier se réveillait et éternuait, il était accueilli par un "A vos souhaits" heureux. Enfin, ça remonte très loin dans mes souvenirs.
réponse à . <inconnu> le 26/04/2006 à 11h02 : Bonjour à Tous et particulièrement à Amapola.  Le fai...
Il me semble que ce n’est que la trascription écrite du bruit entendu lorsque quelqu’un éternue. Certains écrivent même "Atchi". Il en va de "atchoum" comme les bruits caractéristiques écrits (bang, pan, pif...) orthographiés différemment selon la langue que l’on pratique. Un de nos coqs fait "cocorico", mais en Espagne, il fait "kikiriki". Alors, à chacun de l’écrire comme il l’entend, tant que l’on puisse se rendre compte de ce que c’est.
réponse à . francisbeaujean le 26/04/2006 à 15h43 : Bonjour à tour les amateurs d’Expressio de monsieur Planelles. Pour...
Et pourtant, quelqu’un m’affirme aujourd’hui et je ne sais pas si cela est vrai, qu’il est impossible d’éternuer les yeux ouverts... Qu’en pensez-vous ? Yannn
réponse à . francisbeaujean le 26/04/2006 à 15h49 : Il me semble que ce n’est que la trascription écrite du bruit enten...
Oui, une sorte de conjonction de synthèse avec la langue parlée. Merci.
réponse à . God le 26/04/2006 à 10h25 : ’rabonnir’ (XIIIe siècle) de ’re-’ et ’abon...
Merci, oh vénéré maître !
Déjà je me rabonnissais tous les matins en prenant connaissance de la "Spéciale dernière" d’Expressio... Maintenant je le sais !
Continuez longtemps !
Très juste ! Cocorico ici, Kikiriki en Espagne (pas très ressemblant, on dirait le chant d’une souris) et dans une récitation flamande, quand j’étais gamin, un coq chantait Kukelukûk. Je vais essayer de savoir comment les flamands éternuent de nos jours...
réponse à . <inconnu> le 26/04/2006 à 21h41 : Et pourtant, quelqu’un m’affirme aujourd’hui et je ne sais pas...
Exact : la sternuation fait effectivement un "reset" dans le cerveau et pendant quelques fractions de seconde nous sommes comme "mort" : pas de vision,et surtout aucun contrôle de soi. il faut donc éviter à tout prix d’éternuer en conduisant à 120 à l’heure sur l’autoroute, en pleine opération micro-chirurgique ect...
autre expression liée à l’éternument :
- Atchoum
- A tes souhaits belle plante
- Merci fleur charmante
- y’a pas de quoi vieille branche.
réponse à . <inconnu> le 27/04/2006 à 10h32 : Exact : la sternuation fait effectivement un "reset" dans le cerveau et pen...
J’attendais, hypocrite comme je suis, qu’on dégaine celle à laquelle je pense, mais puisque personne ne s’y colle...
on dit aussi : éclate, saucisse !
mais je ne pense pas que ce soit très aimable.
Bonjour. Cela dépend d’où elle vient label saucisse...
Yannn
Je m’en doutais du "reset" car dès que j’éternue, j’ai ensuite de géniales idées neuves.
Ma femme cat321 me raméné sur terre en me disant :" tes idées, ça vaut queue de chique..."

D’ailleurs, d’où peut venir cette expression Cher Maître des lieux...?

Yannn
réponse à . <inconnu> le 27/04/2006 à 15h21 : Je m’en doutais du "reset" car dès que j’éternue, j&rs...
À cat321.

C’est p’tét "queue de bique", qu’elle veut dire... Car elle, même grimpées dans les arganiers, ont toujours leur petit queue, qui "couette" et frétille sans arrêt.
C’est précisément ce qu’appréciaient les légionnaires... probablement.
La connaissant, je pense que vous parlez juste !!! lol
Par contre je ne me sens pas concerné par ces bètes-là, à part le frétillement.
De plus, je ne suis pas légionnaire, du moins pas encore, mais si elle me casse les pieds, il est possible que je m’engage... On ne peut prévoir de rien dans la vie, surtout à deux. 
Yannn
Bravo God etJapo38.

Moi, je m’amieute (et j’espère que chacun comprendra ce mot québécois, savoureux entre nous), chaque jour en lisant ces textes du Seigneur et Maître, GOD...

Mais où prend-il tout ÇA, et surtout le temps d’être toujours là ?

MERCI à vous, cher Maître du savoir.
réponse à . Japo38 le 26/04/2006 à 09h10 : Pour ajouter aux "Compléments" ci-dessus, ma grand mère disait&nbs...
Japo38... Oui, je pense que ta gd mère était une "femme très biren".

Mais pourquoi ce souhait évoquant Dieu ?... C’est que, ( et je ne me souviens plus si gplanelles nous l’a dit, on croyait, dans ces permiers temps où le diable était omniprésent. que l’éternuement était le rejet d’un démon ; d’où cette idée d’invoquer le bénédiction du Seigneur.

En Poitou, le seconde partie : "et qu’il vous fasse le nez comme j’ai la cuisse", était la réponse (assez insolente) de celui qui avait reçu ce souhait... Encore heureux que "bitte" ne rimait pas avec "bénisse", car on aurait eu une belle rime.CBR ! ....( c’est le corresponadnt de LOL, qui est anglais, et qui correspond en québécois à "crampé ben raide").

Salut à tous. Très amusant et fort instructif à la fois, ces échanges.
Ma collègue - bien française - éternue en "disant" : "Hutch" (sans Starsky). C’est vrai que l’éternuement ibère est transcrit par "atchi", j’aimerais savoir comment on éternue en chinois, en japonais, en russe, en javanais...
Ceci dit j’éternue souvent mais je ne suis jamais enrhumée - ou alors une fois par an, et ça dure deux jours au maximum. L’éternuement a-t-il parfois une vertu préventive ?
Quant au coq anglais il dit soi-disant "cock a doodle do" - alors kikiriki ou cocorico c’est quand même plus simple. Mais les Anglais sont des gens à part, les coqs anglais certainement aussi !
réponse à . amapola le 30/04/2006 à 11h56 : Ma collègue - bien française - éternue en "disant" : "...
Amapola, pour vous répondre (mais seulement pour l’une des langues), on dit "tchiha" en russe (le deuxième "h" étant prononcé comme la jota espagnole). Bonne soirée. Gaëlle
Bonjour à tous. D’aprés le calendrier des anniv, c’est au tour de " mramottotaf " (A vos souhaits, Atchum en sélénite, aussi dur à lire qu’à écrire) a payer sa tournée au bar du phare d’Expressio. Alors bon anniverssaire à:(ouf, je ne le réécris pas une deuxième fois). :&rsquo)
Maaaarceeeeel, Bernaaaaaaard, au boulot, ç’a fait un sacré moment qu’on vous a laissé dormir, alors debout, là-dedans.
réponse à . francisbeaujean le 26/04/2006 à 15h43 : Bonjour à tour les amateurs d’Expressio de monsieur Planelles. Pour...
Selon la légende, la personne qui fermait le cercueil devait s’assurer que son occupant était décédé en lui croquant l’orteil à la hauteur de la deuxième phalange… Apparemment, la douleur est si vive à cet endroit qu’elle peut réveiller un mort.

Toutefois, l’expression pourrait aussi découler de l’ancien mot «croquer», qui voulait dire «faire disparaître» : jadis, on utilisait un crochet pour traîner le mort enveloppé dans son suaire jusqu’à la fosse commune.

cette page

Je vous souhaite de ne pas vous faire croquer la dôye
réponse à . <inconnu> le 27/04/2006 à 13h04 : Bonjour. Cela dépend d’où elle vient label saucisse... Yannn...
Peut-être de la croque-mort démoniaque , voir cette page
Mais nous voilà bien égarés, et retournons à l’expresion du jour
À vos soués: à vos soifs !
Levons donc nos verres à mramottotaf
réponse à . <inconnu> le 27/04/2006 à 10h32 : Exact : la sternuation fait effectivement un "reset" dans le cerveau et pen...
"reset", je ne sais pas, mais j’ai lu (S.G.D.G.) que si les paupières ne se fermaient pas au moment de l’éternuement, les globes oculaires jailliraient hors des orbites. Ne vous "retenez" jamais en éternuant (par "politesse" paraît-il...): l’air que vous expulsez part à quelque 200 km/h, et vous vous bousillez les sinus. Abriter votre éternuement derrière votre main et vous détourner -quand même- de vos vis-à-vis est bien plus sage et largement suffisant, noooon..?
réponse à . jacklouis le 28/04/2006 à 23h00 : Bravo God etJapo38. Moi, je m’amieute (et j’espère que ch...
J’ai entendu aussi " s’enmieuser", et son contraire " s’empironner"...
réponse à . Japo38 le 26/04/2006 à 09h10 : Pour ajouter aux "Compléments" ci-dessus, ma grand mère disait&nbs...
" te fasse le nez comme j’ai la cuisse et le menton comme j’ai le croupion !!! " : On dit encore couramment ça cheu nô en Normandie cauchoise...
Reçu... SIX fois l’expressio, aujourd’hui... à la même heure. Qui dit mieux ..?! 
Savoureux ..! cette page
Cette expression vient de la narine !
Heureux anniversaire à Mramottotaf.
Un salut tout particulier à tous ceux que je ne connais pas et qui étaient là bien avant moi.
Et enfin excellente journée ensoleillée à tous les Expressionautes, d’où qu’ils soient.

Les anciens regardaient l’éternuement comme un présage heureux le soir, et funeste le matin; de là leur coutume de dire à qui éternuait "Jupiter vous conserve" ou "Jupiter vous détourne de ce destin funeste". Cette coutume a été christianisée dans le "Dieu vous bénissse".
Larousse

J’ai aussi entendu dire que si on se retenait d’éternuer, on pourrait provoquer un dommage au sternum. L’expulsion de l’air n’ayant pû avoir lieu à l’extérieur du corps se produit à l’intérieur au niveau du sternum et ressemblerait à une explosion.

Dans ma région, on dit : " Que Dieu vos bénisse et que l’ diable vos apisse". Ce qui signifie "Que Dieu vous bénisse et que le diable vous emporte". Pourquoi le diable  ? Sans doute pour que celui-ci emporte avec lui les microbes que vous expulsez lors d’éternuements.
à vos souhaits signifie donc : que vos souhaits se réalisent. Lesquels ? Ceux que l’éternuant est censé avoir formulé en arrosant ses vis à vis , comme le prêtre lorsqu’il asperge les fidèles d’eau bénite . C’est la forme polie du : "eh m... tu peux pas faire attention, pauvre c...". Malheureusement , 9 fois sur 10, les seuls voeux de l’éternuant sont : attrapez donc mon rhume, que je ne sois pas le seul à me moucher ! Et le plus triste c’est que ça marche souvent  !
Comme signes secondaires de l’éternuement , notons le déplacement de la perruque , façon élégante quoique involontaire de se découvrir devant les dames. Et dans les cas limites : la projection du dentier. Dans ce cas : " il est de bon ton de l’attraper au vol, et de le rendre à son propriétaire en disant seulement : "à vos souhaits", d’une façon amicale et discrète, et de se détourner pudiquement tandis qu’il le remet en place." (Nadine de R. Traite de savoir vivre)
réponse à . electre le 26/04/2006 à 07h50 : Ne pas oublier de signaler qu’user de cette expression est contraire au sa...
Ne pas oublier de signaler qu’user de cette expression est contraire au savoir vivre
logique quand on lit que  : "l’éternuement aurait aussi été le tout dernier acte d’un mourant, " : ce n’est pas médire des mourants que de souligner qu’ils n’ont plus aucun savoir vivre !
Bon anniv comme de juste à mramo...taf, et paf!
Maaaaarrrrrceeeeeeeeeeeeeeeeeeelllllllllllllllllllllllllll, Bernaaaaaaaaaaaaaarrrrrrrrdddddddd, comme il a dit, là plus, haut, not’ Machin bien à nous!

Moi, mesdames et mes mies, c’est à vos dessous, hé, que je bois, en ce beau jour d’aujourd’hui, où j’ai quand même réussi à me connecter depuis Gotheborg...
dans ma famille nous disions " à la tienne! " ce qui est parfait en ce jour d’anniversaire....bien le bonjour à vous tous et toutes!
réponse à . sylphide le 04/05/2008 à 10h51 : dans ma famille nous disions " à la tienne! " ce qui est parfait en ce jo...
"à vos souhaits", c’est ce que l’on dit en général, à des inconnus ou à de vagues connaissances, mais pour les amis, chez nous, après l’éternuement, nous disons : "à tes amours !" ... ce à quoi, il faut répondre gaiement : "Que les tiennes durent toujours !" 
j’ai rencontré mon percepteur. ISF. J’avançais des arguments valables : ISF. Je tente de l’apitoyer : ISF ( après j’ai compris : ISF ça veut dire : Il S’en Fout !). Et tout d’un coup, il éternue. Je lui ai dit poliment : "à vos souhaits". Il me répond : "à vos sous, hé !" .J’espère que son souhait ne va pas se réaliser. Je me retrouverais sur la paille. Tout nu. De quoi m’enrhumer.
Quoique...
Quoique, si je m’enrhume, je vais éternuer et quelqu’un me dira : "à vos souhaits". Et je redeviendrai riche. Si ça marche ! Mais on n’est jamais certain : des fois on n’a pas éternué assez fort, et tout se dérègle : par exemple je me retrouve avec son scooter rose dans mon lit et Luisann dans mon garage. Debout, appuyée sur sa béquille. Je fais croire que c’est ce que je voulais, mais on sait bien que celui qui éternue ment.
je plains l ’âme errante, enrhumée, qui dans l’éther, nue, éternellement éternue.
Ce matin je me réveille avec une xylocéphalie dans un lit qui n’est pas le mien.
Etant hydroluxophobe je suis pas trop surpris, ça m’arrive de temps en temps de me réveiller dans un lit qui n’est pas le mien au côté d’une femme qui n’est pas la mienne. C’est le lot des pyropyges. Ce matin je suis vraiment céphalorectal. Mais franchement, mon hôtesse d’une nuit, est vraiment atripodanatoclaste. Hier soir je devais être complètement latérograde, sinon j’aurais fait comme d’habitude dans ce cas, de l’hellénépiphanisation. Mais que voulez-vous le phallosophe n’est pas un phocéodocte, même quand il est pseudopyge et plombocaste.
Je veus pas hêtre orchidoclaste, ni podoclaste, mois qui suit ateint d’erratippexodactylographisie je peux pas faire autrment.
Ne faisons pas de potogyration, on est pas podoclaste sur expressio, même si nous avons un nautonoxylopode par Minou (comme dirait Filo) lequel est turbidinaute, zoocopulateur, mais il c’est perdu dans le yachtitropicomythivorotrièdre.
Trève de paludoludiverbisme je ne suis qu’une paleobovinoderme microgonadoclaste atteint d’intraoculodigitalie. J’arrête de faire de la gérontopropulsion c’est pas hilarothanatogène.
Pour en revenir à l’expression du jour c’est effectivement très délicat d’éternuer si on est endonasodigital ou alors je suis intraoculodigital !
Rhinoscopiquement à part les diptérosodomites de ce merveilleux site, sans vouloir entomoquester, ni chercher la céphalocaptation à part les capillotétratonomes qui ne trouveront pas mon discours hilarothanatogène, ce n’est je l’avoue que du paludoludiverbisme et cacographie.

Désolé Syanne
(j’ai honte d’être scatopode, mais tout supragastrophtalmologue un jour fait de l’uroluditélémétrie)
décodeur sur demande.
réponse à . cotentine le 04/05/2008 à 11h14 : "à vos souhaits", c’est ce que l’on dit en géné...
ah! oui mince cotentine , j’avais oublié !! suis trop avec le beau soleil moi...aussi, je connais une autre version de ma grand-mère qui du " à vos amours" , elle répondait " que les tiennes finissent un jour, que les miennes durent toujours", ceci étant pour une personne qu’elle aimait peu, ce qui n’est pas le cas ici !!
Mais, c’est complètement idiot ce " à vos souhaits", petite en l’église où c’est l’endroit le plus merveilleux pour attraper un rhume , je souhaitais vivement un radiateur, et si j’éternuais, non pas un radiateur mes les yeux furieux de la vieille tante...
réponse à . mickeylange le 04/05/2008 à 13h23 : Ce matin je me réveille avec une xylocéphalie dans un lit qui n&rs...
à tes souhaits ! 
Une personne qui éternue laisserait éclater sa joie.
En effet, postillonner tout autour de soi est signe d’une recherche évidente d’ami(e)s et ce dans un petit périmètre aussi appelé : "Mouchoir de poche".
Glaire de rien, ça marche !

Bon Anniversaire à Mrommatataff ! 
réponse à . mickeylange le 04/05/2008 à 13h23 : Ce matin je me réveille avec une xylocéphalie dans un lit qui n&rs...
Désolé, mais là, tu n’es déjà plus de ce monde…
réponse à . mickeylange le 04/05/2008 à 13h23 : Ce matin je me réveille avec une xylocéphalie dans un lit qui n&rs...
décodeur sur demande.
Belle recherche de mots dont on ignore la signification, mais il faudrait aussi que tu t’appliques à vérifier l’orthographe des mots les plus simples. 
Un exemple dès le début
Ce matin je me réveil avec une xylocéphalie dans un lit qui n’est pas le mien.
Il m’arrive aussi de faire quelques fautes. On laisse sonner le réveil, mais on se réveille Je te laisse relire et retrouver les autres.
réponse à . chirstian le 04/05/2008 à 11h53 : j’ai rencontré mon percepteur. ISF. J’avançais des arg...
je me retrouve avec son scooter rose dans mon lit et Luisann dans mon garage. Debout, appuyée sur sa béquille.

Allons, allons, un vieux cow-boy comme toi sauras où placer sa selle, ainsi que le harnachement indispensable à une longue et tumultueuse cavalcade. Marche–t-elle au super ? Pas lui demander ça non plus, sinon tu te prendrais un vent… 
réponse à . cotentine le 04/05/2008 à 11h14 : "à vos souhaits", c’est ce que l’on dit en géné...
Les nouvelles générations disent : "Tais-toi, on n’entend plus la télé !"
Ce dernier mot étant une apocope (pour faire plaisir à Syanne)
Atchoum ! 
réponse à . tytoalba le 04/05/2008 à 14h21 : décodeur sur demande. Belle recherche de mots dont on ignore la significa...
Le décodeur,
Ce matin je me réveille avec une xylocéphalie (gueule de bois) dans un lit qui n’est pas le mien.
Etant hydroluxophobe (qui ne boit pas d’eau) je suis pas trop surpris, ça m’arrive de temps en temps de me réveiller dans un lit qui n’est pas le mien au côté d’une femme qui n’est pas la mienne. C’est le lot des pyropyges (ceux qui ont le feu aux fesses). Ce matin je suis vraiment céphalorectal (qui a la tête dans le cul). Mais franchement, mon hôtesse d’une nuit, est vraiment atripodanatoclaste (qui casse pas trois pattes à un canard). Hier soir je devais être complètement latérograde( à côté des mes pompes), sinon j’aurais fait comme d’habitude dans ce cas, de l’hellénépiphanisation (aller se faire voir chez les grecs). Mais que voulez-vous le phallosophe (qui ne résonne pas avec sa tête) n’est pas un phocéodocte ( savant de Marseille), même quand il est pseudopyge (faux cul) et plombocaste (qui pète les plombs).
Je veus pas hêtre orchidoclaste (casse-couilles), ni podoclaste (casse-pieds), mois qui suit ateint d’erratippexodactylographisie (tendance caractérisée à la faute de frappe) je peux pas faire autrment.
Ne faisons pas de potogyration,(tourner autour du pot) on est pas podoclaste sur expressio, même si nous avons un nautonoxylopode (marin pourvu d’une "jambe" de bois) par Minou (comme dirait Filo) lequel est turbidinaute,(Personne qui sait naviguer en eaux troubles) zoocopulateur,(qui baise comme une bête) mais il c’est perdu dans le yachtitropicomythivorotrièdre.(triangle des Bermudes)
Trèves de paludoludiverbisme (tendance à pratiquer le jeu de mots vaseux)
je ne suis qu’une paleobovinoderme(vieille peau de vache
) microgonadoclaste (qui a une fâcheuse tendance à vous les briser menu) atteint d’intraoculodigitalie (action de se fourrer de doigt dans l’oeil
). J’arrête de faire de la gérontopropulsion (pousser mémé dans les orties) c’est pas hilarothanatogène.(désopilant)
Pour en revenir à l’expression du jour c’est effectivement très délicat d’éternuer si on est endonasodigital (les doigts dans le nez) ou alors je suis intraoculodigital !
Rhinoscopiquement (à vue de nez) à part les diptérosodomites (sodomiseurs de diptères) de ce merveilleux site, sans vouloir entomoquester (chercher la petite bête), ni chercher la céphalocaptation (prise de tête) à part les capillotétratonomes (coupeurs de cheveux en quatre) qui ne trouveront pas mon discours hilarothanatogène , ce n’est je l’avoue que du paludoludiverbisme (tendance à pratiquer le jeu de mots vaseux
) et cacographie ( écriture épouvantable).


(j’ai honte d’être scatopode (footeur de merde), mais tout supragastrophtalmologue (tendance à avoir les yeux plus grands que le ventre) un jour fait de l’uroluditélémétrie ( art de jouer à celui qui pisse le plus loin)

Le péda gogue
(WC pour les enfants)
merci aux xyloglottes
réponse à . file_au_logis le 04/05/2008 à 09h27 : Bon anniv comme de juste à mramo...taf, et paf! Maaaaarrrrrceeeeeeeeeeeee...
Eternuer avec une "Krisproll" dans la bouche, c’est réduire en miettes tout espoir de déjeuner tranquille.
Dis Filo, en Suède sous la statue de Poséidon, les "Craquottes" plantureuses, elles sont comment ? Non parce que nous faire croire que tu travailles, là, nous éternuons de bon cœur !

Je vais me prendre un pain moi... 
réponse à . chirstian le 04/05/2008 à 09h15 : Ne pas oublier de signaler qu’user de cette expression est contraire au s...
l’éternuement aurait aussi été le tout dernier acte d’un mourant

La p’tite goutte d’eau qui ferait déborder le nase, euh, le vase ?
réponse à . mickeylange le 04/05/2008 à 14h36 : Le décodeur, Ce matin je me réveille avec une xylocéphalie ...
moi je dis BRAVO !
réponse à . mickeylange le 04/05/2008 à 14h36 : Le décodeur, Ce matin je me réveille avec une xylocéphalie ...
pour dénominofélinoféliner, je dirais que, rhinoscopiquement, cela me semble relever d’un phrénoremplissement pour vésicolanternomanes !

(traduction : pour appeler un chat, un chat , je dirais que, à vue de nez, cela me semble relever d’un bourrage de crâne pour ceux qui prennent des vessies pour des lanternes !)
réponse à . mickeylange le 04/05/2008 à 14h36 : Le décodeur, Ce matin je me réveille avec une xylocéphalie ...
Merci pour le décodeur, je n’en demandais pas tant. Et bravo pour n’avoir pas corrigé les fautes d’orthographe.  Sauf celle que je te signalais.
Stop!
Non!
Ne m’inflige pas une troisième fois cette longue liste de mots dont j’ai déjà oublié les noms et traductions. 
réponse à . tytoalba le 04/05/2008 à 17h22 : Merci pour le décodeur, je n’en demandais pas tant. Et bravo pour n...
Tyto, pour la cas où ta mémoire flancherait, tu disposes du dictionnaire xyloglotte à cette page.
Le bras !
Le bras comme j’ai la cuisse !
Dieu te bénisse et te fasse le bras comme j’ai la cuisse = voeux de prospérité.

C’est le Diable qui tente de s’introduire dans le corps qui est refoulé par l’éternement, d’où une seconde couche, "Dieu te bénisse..., ou "à tes souhaits !(de virer cette vérole de Diable" !

Il faut éternuer de façon impaire pour s’attirer les faveurs du Ciel.

Et enfin, un éternuement propulse de l’air à 160 km/h, ça ne rigole pas...
réponse à . cotentine le 04/05/2008 à 11h14 : "à vos souhaits", c’est ce que l’on dit en géné...
Chez moi, en famille on disait "A tes souhaits" et mon père répondait "Merci, des sous".
réponse à . <inconnu> le 04/05/2008 à 14h38 : Eternuer avec une "Krisproll" dans la bouche, c’est réduire en miet...
Dis Filo, en Suède sous la statue de Poséidon, les "Craquottes" plantureuses, elles sont comment ? Non parce que nous faire croire que tu travailles, là, nous éternuons de bon cœur !
Ben, elles sont commes des alumettes, non?
Travail? Ah non, seulement à partir de deux mains! Aujourd’hui, j’ai été sur la grande bleue... J’ai pointé le bout mon cotre dans le port, et Elpépé est venu s’arrimer à côté de moi. Le reportage photographique suivra dans quelques jours, quand j’aurai rentré dans mon chez moi et que j’aurai mes outils de là-bas pour vous mettre cela en Picasa...
Allez, éternuez de bon coeur, et à vos-z-amours...
Mais toi, mouche ton nez et dis bonjour à la Madame, hein? Nooooon, pas dans ta Manche! Fais comme ici, dans ton Scat et Gat!
réponse à . God le 04/05/2008 à 17h27 : Tyto, pour la cas où ta mémoire flancherait, tu disposes du dictio...
Merci pour ce site, je l’avais déjà dans mes favoris et évidemment comme tout ce qui risque de saturer mon petit cerveau, je m’étais empressée de l’oublier.
Ma grand-mère disait : dieu te bénisse et le diable te rôtisse !
réponse à . sylphide le 04/05/2008 à 13h24 : ah! oui mince cotentine , j’avais oublié !! suis trop avec le ...
Respirer de l’éther, nue ! De quoi attraper la mort !
« à souée on va prendre une biée. Une bonne p’tite biée. Viens prendre une biée. Une biée, mon Marcel ? Débouche toi donc une biée pi viens t’assoué. »
(Frédéric Rappaz)

Que chacun lève son verre, son ver à soué, ça va de soué !
réponse à . <inconnu> le 04/05/2008 à 22h06 : « à souée on va prendre une biée. Une bonne p&rs...
Et je lève mon verre à moué avec toué.
Il semble que tu n’a pas été lire ma contrib 36 dans les rajouts d’hier. C’a peut t’interesser.
bisous.
PS: J’ai trouvé ç’à en cherchant un peu.cette page
réponse à . tytoalba le 04/05/2008 à 14h21 : décodeur sur demande. Belle recherche de mots dont on ignore la significa...
Au chapître "manque de savoir vivre", puisqu’il en a été plusieurs fois question ce jour, on me permettra -ou pas- de rappeler qu’au niveau de la Netiquette, signaler à autrui ses fautes d’othographe constitue l’un des plus lourds manquements...
"...mots dont on ignore la signification...": quant à cela, il existe un remède: le dictionnaire.
"...Il m’arrive aussi de faire quelques fautes...": Tu serais bien la seule. Pour autant, je doute que tu prises fort les éventuels redressements... Pinailler ainsi sur la forme aux dépends du fond dénote une certaine aîgreur -en plus d’une relative inthalassopotabilité... enfin... moi-je trouve.
réponse à . mickeylange le 04/05/2008 à 14h36 : Le décodeur, Ce matin je me réveille avec une xylocéphalie ...
Chapoba ..!
réponse à . AnimalDan le 05/05/2008 à 00h06 : Au chapître "manque de savoir vivre", puisqu’il en a ét&eacut...
Je te ferai aimablement remarquer que Mickeylange ne l’a pas mal pris. J’avais d’ailleurs mis les émoticones pour adoucir mon propos. Tu dois savoir également que ce n’est pas la première fois qu’on met les points sur les i en ce qui concerne l’orthographe. Certaines personnes fort aimables m’ont d’ailleurs fait un cours sur l’accord des participes passés que je ne maîtrise toujours pas.

God m’a donné le nom d’un site qui reprend les mots cités en 47. Je te signale quand même qu’il s’agit d’une langue qui n’a rien d’officiel. 
réponse à . AnimalDan le 05/05/2008 à 00h06 : Au chapître "manque de savoir vivre", puisqu’il en a ét&eacut...
Tu as raison c’est pas "chouette" 
réponse à . amapola le 26/04/2006 à 09h48 : J’ai entendu dire : "Que Dieu vous bénisse, vous fasse le nez ...
D’après les règles du savoir-vivre, quand on éternue, on s’excuse. Et donc, ce n’est pas aux autres de dire "A vos souhaits".
(PS: Le savoir-vivre est fait de règles bien définies, qui n’ont rien à voir avec ce que nous considérons de correct ou de malpoli dans notre vie de tous les jours).
réponse à . <inconnu> le 05/05/2008 à 09h39 : D’après les règles du savoir-vivre, quand on éternue,...
Pour compléter, le savoir-vivre veut qu’on ne s’excuse pas, mais qu’on demande de nous excuser.
réponse à . Le_Ravi le 04/05/2008 à 17h35 : Le bras ! Le bras comme j’ai la cuisse ! Dieu te bénisse ...
Et enfin, un éternuement propulse de l’air à 160 km/h, ça ne rigole pas...

Par exemple, tu éternues sur une femme bien profilée, elle s’en réjouit puisque cela lui glisse dessus. 
Aimant la bise, elle apprécie un accès de fraîcheur bienvenu. De là, à dire que l’éternuement serait un début dans les préliminaires, c’est aller un peu vite en besogne mais autrefois, les Dames ne laissaient-elles pas tomber leurs mouchoirs en espérant qu’un Gentilhomme ne le ramasse promptement ? De la drague au passage à l’acte, il n’y a juste que la surface du drap qui augmente.
"In the pocket"... se dit le morveux !

Quoi ?? Non, ce n’est pas "macho-man" comme discours…
réponse à . chirstian le 04/05/2008 à 11h53 : j’ai rencontré mon percepteur. ISF. J’avançais des arg...
Je me demandais pourquoi j’avais mal aux jambes,j’ai compris toute la nuit debout sur une béquille!!!!!!!!!!!!!!!!!
T’as rien de mieux à me proposer.
"Que Dieu te bénisse... et te fasse le nez comme j’ai la cuisse !" Je ne suis pas
vraiment sûr qu’il fallait prendre ça comme un souhait très positif."

Je pense qu’il faut prendre le "nez" pour la version édulcorée du "sexe masculin" que l’on retrouve d’ailleurs dans quelques expressions, ce qui vous en conviendrez, peut avoir alors un côté plus que positif, satisfaisant ainsi les fantasmes masculins de posséder un organe viril des plus avantageux.

Pour revenir à la sternutation, une anecdote prouvant que l’éternuement peut être mortel : un homme marié à une virago dont il espérait sans cesse le trépas, se mit à éternuer ; sa délicieuse moitié s’écria "à tes souhaits" et elle tomba raide morte.
Morte alitée : ça lui pendait au nez !
En Wallonie, partie francophone de la Belgique, il est d’usage dans la région de Namur de réagir à l’éternuement d’une personne en disant "Dieu te bénisse et
que le Diable t’apisse." En dialecte wallon, "apisser" signifie attraper, prendre, empoigner. La croyance populaire veut que, lors d’un éternuement, l’âme quitte quitte le corps un bref instant. Elle est dès lors exposée, vulnérable, susceptible d’être attrapée par le démon toujours aux aguets. La bénédiction d’autrui est une marque de compassion appréciable en cet instant crucial, immédiatement démentie par un voeux contraire - que le diable t’emporte - révélateur de la vraie nature humaine, d’un humour bien populaire ou du plaisir de la rime... Source : ma
maman, qui le tient de sa maman.
réponse à . <inconnu> le 07/05/2008 à 09h02 : En Wallonie, partie francophone de la Belgique, il est d’usage dans la r&e...
En Wallonie, partie francophone de la Belgique, il est d’usage dans la région de Namur de réagir à l’éternuement d’une personne en disant "Dieu te bénisse et que le Diable t’apisse."
C’est bien ce que j’écrivais déjà en 39. Non pas en 1939, mais dans mon commentaire au 39. 

Bienvenue sur ce site où nous sommes déjà quelques Belges à hanter les lieux. 
réponse à . Japo38 le 26/04/2006 à 09h10 : Pour ajouter aux "Compléments" ci-dessus, ma grand mère disait&nbs...
De quelle région était cette personne qui disait .....et te fasse le nez comme j’ai la cuisse et le menton comme j’ai le croupion  ? parceque ma grand’mère le disait et je ne connais pas ces origines
réponse à . <inconnu> le 26/04/2006 à 10h20 : Pour compléter encore, cheu nous (normandie) on dit : A tes amours L...
Eh bien, que de commentaires sur cette expression.

Lorsque j’étais collégien, j’avais un prof de Français qui, lors du premier éternuement, nous disait:
- A vos souhaits.
et il fallait lui répondre:
- Merci, que les vôtres soient exaucés.
Et pour le deuxième éternuement:
- A vos amours.
Et nous devions lui répondre:
- Merci, que les vôtre durent toujours.

C’était chouette, je trouvais...

Et sinon, je suis bien d’accord avec God: il faut bien demander à être excuser, et non pas s’excuser soi-même.
Si vous ne pouvez tout lire, arrêtez-vous au morceau de bravoure de Lange @47, décodé @55.
Et ouvrez le lien que propose God : @ 61
Je dis ça, mais vous faites comme vous le souhaitez !
Chez l’élégant Georges (l’autre !), on évite tous les bruits malséants : on ne vesse pas, on n’éructe pas, on n’éternue pas... ce qui n’empêche pas les souhaits. Ainsi :

Dieu sait que je n’ai pas le fond méchant
Je ne souhaite jamais la mort des gens
Mais si l’on ne mourait plus
J’crèverais de faim sur mon talus
J’suis un pauvre fossoyeur.


Tout est prêt pour le p’tit déj, thé-café à volonté, et comme promis les croissants du lundimanche.
réponse à . mickeylange le 04/05/2008 à 14h36 : Le décodeur, Ce matin je me réveille avec une xylocéphalie ...
Wouf ! Où étais-je donc que j’ai manqué ce flamboyant étalage linguistique ?! Du grand Ange à oreilles de Mickey !
- Dites-moi, quel est le nom de ce magicien ?
- Atchoum !
- à vos souhaits...vous le connaissez son nom ?
Voilà un bel hommage à la vie. Café croissants sublimes.

"Eternuer dans le sac."

C’est ainsi que l’on illustrait le passage à la guillotine dans le parler populaire !

Mais ceci me rappelle aussi, chère DiwanC, que je vais - si Dieu me prête vie comme le rappelait F.Michelin - vers un âge qui induit la nécessité d’autobiographie.
19 septembre 47. Je précise l’année car vous pourriez ajuster en disant qu’un testament serait bien mieux. Mais à quoi bon déclencher chez ses ayant droits une crise de fou-rire suivie de vrilles stomacales.

Donc: les soixante-sept premières années, rien à signaler. Difficile à éditer mais a le mérite d’être simple.

Là, je sens que je suis dans le vrai. -( je vous rappelle quand même que G.Courbet, qui m’a intrigué un temps, ne semble commencer à exister qu’à partir de l’âge de 20 piges. Et qu’à part regarder ses sœurs au travers des planches mal jointées...)-

Quant à "éternuer dans le sac" , petit salut à Camille Desmoulins qui avait autour de 20 ans dans la sinistre charrette . Journaliste. On peut rêver.

Bouba fera peut être un lien avec les jeunes américains de 44.

Aujourd’hui est aujourd’hui. Et beaucoup d’images réjouissantes autour de ces éternuements, dans ces 85 interventions...
- À qui appartient cette entreprise ?
- à Tchoum !
- à vos souhaits...
- Bonjour Monsieur le Baron...tiens, vous qui avez des terres, vous savez que la valeur des terres nues a augmenté ?
- parfait ! comme ça ’j’ai terres nues à mes souhaits’ !
Ne jamais employer cette expression pour ceux qui voudraient votre mort.



Éternuer à la naissance et au décès: Atchoum...Atchoum les guillemets de la vie
Dans une commune des Landes
- Attention ! j’ai envie d’éternuer...
- ben, à vos souhaits...
- non, à Montsoué !
Magnifique, la tasse Express(i)o.
En revanche, les croissants ne ressemblent à rien, sauf aux infâmes "Danerolles" des années 70.
Enfin, ne pas aller trop tôt chez le boulanger, j’en connais un qui te refile sans rien dire les croissants de la veille au prix des frais. On en a fusillé pour moi que ça.
Aucun vent ne peut, nez magistral,
T’enrhumer tout entier, excepté le mistral !
[E. Rostand]

"Sachant qu’un éternuement propulse de l’air à 160 km/h...", dit un voisin du dessus [@62], quand ce nez-là sternuche, c’est l’autan tout entier qui souffle, le noroît qui s’affale, la tramontane qui se libère, le typhon qui se déchaîne...

Bref, ça fait du zef !
réponse à . platon07 le 09/06/2014 à 08h10 : Voilà un bel hommage à la vie. Café croissants sublimes. "...
19 septembre 47. Je précise l’année
Jusqu’ici, Lange était notre doyen, il est largement battu !
Au fait, c’est avant ou après Jicé ?
réponse à . SyntaxTerror le 09/06/2014 à 10h07 : Magnifique, la tasse Express(i)o. En revanche, les croissants ne ressemblent &ag...
Suis bien d’accord avec toi... seulement entre le "magnifique" et "l’infâme", il fallait faire un choix.
On donnera les croissants aux mouettes.
réponse à . mickeylange le 04/05/2008 à 14h36 : Le décodeur, Ce matin je me réveille avec une xylocéphalie ...
Pour toi, p’tit hommage de Rostand et de Cyrano réunis :

L’animal seul, Monsieur, qu’Aristophane
Appelle Hippocampelephantocamelos
Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d’os !

réponse à . DiwanC le 09/06/2014 à 10h08 : Aucun vent ne peut, nez magistral, T’enrhumer tout entier, excepté ...
AnimalDan en #33 prétend que c’est 200 km/h.
Mon souhait serait de savoir qui, comment et en quelle année a effectué les mesures.
DEVINETTE
Les moineaux éternuent-ils ?
- Oui, on les voit dans leur nombreuse envolée et terne nuée.
réponse à . DiwanC le 09/06/2014 à 10h13 : Suis bien d’accord avec toi... seulement entre le "magnifique" et "l&rsquo...
"l’infâme"
et celui-ci ? vous semble-t-il meilleur ?
Ps : en réponse à ton #254 hier, je réfléchis encore .... je suis toujours gênée que l’on me souhaite mon anniversaire, ( sauf de la part de certaines personnes qui n’ont pas intérêt à oublier  )... mais j’aime bien souhaiter ceux des autres... c’est ma logique, ne me demande pas pourquoi, je l’ignore ! Atchoum !
Dans le même sujet tu cites "armagnac" * je ne crois pas avoir vu ce pseudo sur le site, si comme je le crois tu voulais écrire Charmagnac, sa date est connue, nous lui avons déjà souhaité son anniversaire.
* à consommer avec modération  
réponse à . joseta le 09/06/2014 à 11h19 : DEVINETTE Les moineaux éternuent-ils ? - Oui, on les voit dans leur ...
Les moineaux éternuent-ils ?
Ça marche encore mieux avec les étourneaux : les étourneaux éternuent-ils ?

Bof...
Synthèse:

"Dieu te bénisse
Te fasse le nez comme j’ai la cuisse
Et le menton en proportion..."
ou bien (au choix)
"Et le menton comme le croupion" (version de ma grand-mère)

Tout ceci exclusivement dans un souci d’exhaustivité!
réponse à . deLassus le 09/06/2014 à 11h45 : Les moineaux éternuent-ils ?Ça marche encore mieux avec les &...
C’est vrai.
Justification
Pour aller avec ’terne’, il me fallait des oiseaux sans couleurs vives, alors j’ai pensé aux curés, drôles d’oiseaux, en haut d’une colline: ça m’a donné moines haut, d’où moineau.
Aussi simple que ça.   
réponse à . saharaa le 09/06/2014 à 11h29 : "l’infâme"et celui-ci ? vous semble-t-il meilleur ? Ps&nbs...
Aucune comparaison en effet !
On attend ta livraison pour le p’tit déj. de demain matin et ceux des jours suivants !
 
Quant à "armagnac" au lieu de "charmagnac"... sais pas si je dois faire appel à S. Freud ou à Marcel. Vais peut-être pas déranger Sigmund pour ça !
réponse à . SyntaxTerror le 09/06/2014 à 10h13 : 19 septembre 47. Je précise l’annéeJusqu’ici, Lange &e...
Le doute...toujours ce sacré doute !

J’ai entendu à deux ou trois reprises des enseignants expliquaient que pour les petits bouts de choux, disons jusqu’à 10 ans ?, il était parfaitement évident que les vieux délabrés avaient connu les dinosaures. -( à cet âge là, on n’émet pas d’avis sur la classe politique )-.

Or, la vérité sortirait -( est ce une expressio ? )- de la bouche des n’enfants.

J’ajoute deux petits sourires en ce lundimanche:

- il existe, en Bretagne, une association de ridés qui refusent d’être appeler "vieux", comme si cela...-( je n’ai toujours pas compris l’argument.)-

- et en Afrique, mais je ressasse, quand on m’appelait "vieux blanc", c’était une barrière importante de franchie dans la confiance.

Et puis ces fameuses minutes de la vie qui "pèsent" des siècles.

Alors, en toute rigueur, je ne sais s’il s’agit d’avant ou après JC.

Belle après midi...
réponse à . SyntaxTerror le 09/06/2014 à 10h18 : AnimalDan en #33 prétend que c’est 200 km/h. Mon souhait serait de ...
160... 200... Suis toujours étonnée devant ces gens qui se posent des questions quasi existentielles : "À quelle vitesse se produit un éternuement ?" et tout aussi étonnée devant ceux qui font des expériences (en labo., soufflerie, et tout le toutim) pour trouver la réponse !

"La plupart du temps, bien sûr, éternuer n’a aucune conséquence fâcheuse. Au contraire, dit le Dr Saul Frenkiel de McGill, éternuer est salutaire puisque cela permet au corps de se débarrasser de stimuli étrangers. Agnes Makowski, de l’Association canadienne de physiothérapie évalue à au moins 160 kilomètres jusqu’à 1000 kilomètres à l’heure la « vitesse » d’un éternuement, qui peut survenir en deux centièmes de millisecondes. Mille km/h c’est à peu près 85% de la vitesse du son".

Et puis, à cette page, quelques commentaires complémentaires.
réponse à . platon07 le 09/06/2014 à 08h10 : Voilà un bel hommage à la vie. Café croissants sublimes. "...
Merci Jeune Homme ! 19 septembre... c’est noté. Ce sera la fin de l’été... 
réponse à . DiwanC le 09/06/2014 à 13h05 : Aucune comparaison en effet ! On attend ta livraison pour le p’tit d...
Pour la commande de croissants, prière de voir avec mon assistant !
cette page

Quant à "armagnac" ... Marcel va devoir réapprovisionner.... depuis que tout le monde s’est mis au café ! les affaires vont mal !
réponse à . DiwanC le 09/06/2014 à 13h44 : 160... 200... Suis toujours étonnée devant ces gens qui se posen...
des questions quasi existentielles
Non seulement ils vont vite mais ils vont loin nos postillons ! jusque dans les clims...
Assez loin de GB....

En parcourant ces opinions et témoignages bien riches, une chansonnette émerge de mon subconscient -( ouaff !)-

Marc Charlan. "Ma Petite Irène".

......
" Tu as les yeux rouges, tu as les dents qui bougent
Quand tu éternues ça résonne jusqu’à Montrouge."
.....

Ces lieux où souffle l’esprit.
réponse à . joseta le 09/06/2014 à 11h19 : DEVINETTE Les moineaux éternuent-ils ? - Oui, on les voit dans leur ...
Les hirondelles de mer (pas de saucisson) n’ont pas d’éternuements mais des sternutations.
réponse à . platon07 le 09/06/2014 à 19h26 : Assez loin de GB.... En parcourant ces opinions et témoignages bien rich...
Merci de réhabiliter Marc Charlan, alias Rocky Chignole.
Il y a des choses qui resteront dans la chanson française : "C’car de Stains" et "J’ai la fièvre du sam’di soir" !
réponse à . saharaa le 09/06/2014 à 16h16 : des questions quasi existentiellesNon seulement ils vont vite mais ils vont loin...
Je me demandais plus haut qui faisait ces mesures, j’étais loin de penser que ce pouvait être le MIT. En général, Boston ne fait pas dans la gaudriole.
La journaliste semble ignorer que les tours de climatisation sont surveillées de près par les autorités sanitaires françaises, surtout en période de pic viral.
Platon et Syntax !
Merci de m’avoir fait découvrir Marc Charlan.
J’ai écouté "Ma petite Irène" et "C’car de Stains"... Grands moments !
réponse à . DiwanC le 09/06/2014 à 20h40 : Platon et Syntax ! Merci de m’avoir fait découvrir Marc Charl...
Pas de quoi !
Dans sa bio (je ne donne pas le nom du site par charité chrétienne), on peut lire cette joile perle :
Il aurait également été animateur sur l’une des 1ères radios libres, Radio 7
Toutes celles et ceux qui ont "fait de la radio pirate" sous Giscard de Stains se souviennent que Radio 7 était la septième radio du service public (d’où le nom) et certainement pas une radio libre.
réponse à . DiwanC le 09/06/2014 à 20h40 : Platon et Syntax ! Merci de m’avoir fait découvrir Marc Charl...
C’est encore une découverte "terrible"...

Rocky Chignole, c’est -( mon ?!)- âge d’or de l’insouciance.

nb: Une supposition que GOD décide de suspendre quelques temps le flux vivifiant de ce site. Il s’exposerait à du confidentiel défense, mais nous pouvons révéler que les dix plaies d’Egypte, en comparaison, seraient délices de Capu.
Sans compter les représailles des torréfacteurs pour cause de manque à gagner.
réponse à . platon07 le 09/06/2014 à 23h22 : C’est encore une découverte "terrible"... Rocky Chignole, c’...
Rocky Chignoles !

Mais comment se fait-il que pareil artiste soit méconnu du grand public ! Les faiseurs de vedettes devraient rougir de honte ! Comment ont-ils pu laisser le bon peuple de France (et de Navarre !) dans l’ignorance d’un tel créateur ! Ah ! les traîtres, méprisables et vils !

Déjà, son nom fait rêver. Quant aux paroles...

J’veux imprimer Champs Élysées
Je cherche poupée à emballer
Je sonne bizarre chez les costards
J’suis sûr qu’leur soute a p’tits cafards
Tiens des Johnny qui tirent photo
J’exclusive pas, j’suis pas Brando

Oh Olivia, oh Olivia
J’te love super j’te love extra


...elles s’approchent du sublime ! Le tout est à cette page.
:&rsquo)
réponse à . <inconnu> le 07/05/2008 à 09h02 : En Wallonie, partie francophone de la Belgique, il est d’usage dans la r&e...
Très intéressant, mais une fois que l’âme est bénie, qu’importe que le diable t’emporte . Pour moi, cela confirmerait l’idée que l’éternuement est vécu comme un seuil potentiel de la mort .
réponse à . mickeylange le 04/05/2008 à 14h36 : Le décodeur, Ce matin je me réveille avec une xylocéphalie ...
C’est un bon travail, il faut faire un livre de ce style !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « A vos souhaits ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?