A votre santé ! - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

A votre santé !

Formule traditionnelle lancée lorsque des personnes boivent ensemble.

Origine

À part s'il s'agit d'un véritable ennemi ou d'une personne haïe, verrait-on quelqu'un souhaiter 'à ton malheur' ou bien 'à ton décès' à quelqu'un d'autre ?
Il semble plus que naturel, bien au contraire, de souhaiter une excellente santé à la personne à qui on s'adresse, d'autant plus lorsqu'on est fermement convaincu que c'est un des atouts indispensables pour mener une vie confortable.

Dans une société où les formules de politesse, de bienvenue, de souhaits de bonnes choses sont habituelles, pour ne pas dire nécessaires, une telle expression fait partie de la panoplie de base, comme un "bonjour !" ou un "bon appétit !"
C'est dès la fin du XVIe siècle qu'on a commencé à "boire à la santé de quelqu'un" (mais c'est très longtemps avant que l'habitude de boire tout court est apparue, je vous rassure). Cette expression a donné notre formule qui est même souvent raccourcie en "santé !" ou en "à la vôtre !"

Exemple

« - Puisqu'il ne veut pas boire, il ne faut pas que cela nous en empêche. À ta santé, filleul.
- À la vôtre, parrain ; Bigre, mon ami, bois avec nous. »
Denis Diderot - Jacques le fataliste

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « A votre santé ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Marocar B'sahaÀ votre santé
Algériear Bsahtek / sahha likAvec ta santé / santé à toi (selon les régions)
Tunisiear Sahha / Sa7aSanté
Pays de Gallescy Iechyd da!Santé bonne!
Danemarkda Skål!Bo l!
Allemagnede Prosit ! / Zum Wohl !À votre santé !
Allemagnede Auf ihr Wohl !À votre santé !
Angleterreen To your healthÀ votre (ta) santé
Angleterreen Cheers ! (Excl. used for a toast)Hourra ! (Excl. pour porter un toast)
Espagne (Catalogne)es Salut i força al canutSanté et force dans le sexe
Argentinees A su salud/ a tu salud/A votre sante/ a ta sante.
Espagnees Salud y prosperidadSanté et prospérité
Espagne (Andalousie)es chinchinSalut
Espagnees A tu salud !À ta santé !
Iranfa به سلامتی ات À ta santé!
Finlandefi Terveydeksi!Pour la santé !
France (Franche-Comté)fr À la bonne nôtre !
Écossegd Slàinte mhàth, slàinte mhór!Bonne santé, grande santé !
Grècegr Stin yghia sou / sasÀ ta / votre santé
Israëlhe לחיים! A la vie!
Israëlhe ?????Le'haym : à la vie
Israëlhe לייםÀ la vie !
Hongriehu EgészségedreÀ votre santé
Hongriehu Isten éltessen!Que Dieu te laisse en vie longtemps !
Italieit Cin Cin !Tchin Tchin !
Italieit Alla vostra ! / Tua salute ! / Salute !À la vôtre ! / À ta santé ! / Santé !
Japonjp Campai !À votre santé !
Belgique (Flandre)nl Gezondheid !Santé !
Pays-Basnl ProostÀ ta santé
Norvègeno ska°lsanté
Polognepl Na zdrowie!A la santé !
Portugalpt Saúde !Santé !
Brésilpt Saúde !Santé !
Roumaniero Noroc !A ta santé et à ton bonheur !
Roumaniero În s?n?tatea ta/dumneavoastr?!A ta/votre santé !
Russieru За (на) ваше здоровье (pron : za (na) vasche zdarov'ié)À votre santé
Slovaquiesk Na zdravie !A votre santé !
Serbiesr NazdravljeÀ votre santé
Serbiesr U vase zdravljeÀ la votre santé
Turquietr SağlığınızaÀ votre santé !
Chinezh ???(Ganbei!)A sec verre !

Vos commentaires
Marceeeeeeeeeeel ! Tu vas avoir du taf, aujourd’hui !
à ta santé ! à la tienne ! à une santé qui m’est chère, la mienne !  et on chante a capella (et pour cause !
"Ayez pitié, je vous en prie
De la charmante Rosalie
Prenez garde à ce trou
Qu’est devant vous, qu’est devant vous
N’allez pas chez l’marchand d’vin
Qui fait l’coin, coin, coin
A la tienne Etienne
A la tienne mon vieux
Sans ces gueuses de femmes
Nous serions tous des frères
A la tienne Etienne
A la tienne mon vieux
Sans ces gueuses de femmes
Nous serions tous heureux."
à la tienne, Etienne ! ("ton chien a mordu le mien" ajoutait-on (Tétons !) chez nous ...
Il en existe une version paillarde  à cette page qui veut bien dire : "à ta santé" !
Formule traditionnelle lancée lorsque des personnes boivent ensemble.
certaines coutumes veulent qu’on ne lance pas cette formule, même si l’on boit ensemble ! Je pourrais prendre bien des exemples ... mais je ne veux froisser personne ! 

Les "Roms" consacrent une grande attention aux cérémonies funèbres.
Ils croient encore aujourd’hui que celui qui meurt reçoit la visite d’un membre de la famille, défunt antérieurement, qui reste chez lui jusqu’à son enterrement, pour le conduire ensuite dans l’univers de l’au-delà. On met dans le cercueil des objets personnels du défunt, même s’ils ont une certaine valeur: bagues, boucles d’oreille, montres, violon, guitare, pipe, cigarettes, lunettes, petite bouteille d’alcool, cartes et, pour les croyants, un livret de prières et un chapelet. La famille met dans les mains ou dans la poche du défunt de l’argent (le plus souvent de petites pièces de monnaie). Entre la mort et l’enterrement, la famille veille sur le défunt.

La veillée a ses règles strictes: on joue aux cartes, on raconte des histoires de la vie du défunt, il est interdit de chanter, danser, trinquer. Avant de boire son premier verre, (sans trinquer ensemble) chacun en verse d’abord un peu par terre - à la mémoire du défunt.

pour nos chers disparus, nous (je ne parle que pour mon entourage et moi, les autres, je ne sais pas) pratiquons le même rite ! Après la cérémonie du souvenir et du recueillement près du défunt, enterrement ou incinération, c’est une pratique courante de se réunir, famille et amis, pour parler de façon conviviale de celui ou celle qui a entrepris "le grand voyage" en nous laissant au bord du chemin ... et nous nous retrouvons autour d’un verre, des petits gâteaux, brioches, etc ... en nous remémorant des "tranches de vie" avec lui (elle) ... et chacun a son anecdote personnelle ! et souvent on découvre les mille et une facettes du DCD ! il revit intensément durant cette "fête" ... où tous les vivants réunis parlent et boivent à leur (propre) santé ... bien heureux, malgré leur chagrin, de n’être pas à sa place !
Tchin tchin !
Bonjour de l’aube bleue !

Dans mon village où le maire est aussi le médecin, j’ai remarqué que dans toutes les réunions auxquelles il participe on ne boit plus à la santé des autres mais à l’amitié, au village, ... et qu’il est le seul à lever son verre à notre santé ! A ceux qui se moquent, il explique que c’est au fond sa vocation, la santé d’autrui.

Je ne sais pas chez vous, mais ici on dit "Santé !" à propos de quelqu’un qui a du tempérament (bon ou mauvais), qui force l’admiration ou au contraire qui a un fichu caractère. Il faut avoir de la santé soi-même pour tenir le coup face à cette force de la nature.
réponse à . cotentine le 06/11/2007 à 01h18 : Formule traditionnelle lancée lorsque des personnes boivent ensemble.cert...
Quand j’étais gamine, j’accompagnais ma grand-mère en Valais (Suisse) dans ses tournées "funèbres".
Le mort était exposé dans le salon, cercueil ouvert bien entendu et volets fermés !
Il était d’usage de faire une photo du mort. On imprimait ensuite des cartes de prières avec en médaillon le portrait du mort. On distribuait ces cartes aux amis qui les glissaient dans leur missel . J’ai encore dans mon missel (qui ne sert plus depuis belle lurette ) quelques échantillons de ces cartes . Il me semble que je prenais plaisir à les contempler quand le sermon du curé s’éternisait ou manquait d’intérêt !
Allei Santei, comme on dit chez nous, enfin chez eux, à Bruxelles...
et
Prost (en France) - Senna (au Brésil)
Gezondheid
Gesundheit
zum Wohl
Na Sdravia
Na Drazi
Salute
Salud
en écossais, et plutôt phonétiquement qu’autre chose: slang Chivar (je n’ai alors là aucune idée de comment un truc pareil s’écrit, mais je sais comment cela s’écrie)
A vot’ bon coeur, m’sieurs-dames... Ah non, ca c’est dans un autre film...

n’en jetez plus, la coupe est pleine!
réponse à . momolala le 06/11/2007 à 06h53 : Bonjour de l’aube bleue ! Dans mon village où le maire est au...
Pour garder la Santé, il vaut mieux l’éviter, non?
réponse à . momolala le 06/11/2007 à 06h53 : Bonjour de l’aube bleue ! Dans mon village où le maire est au...
Ben, oui, faut s’adapter. Connaissant les méfaits de l’alcool sur la santé... mieux vaut trinquer à l’amitié.
réponse à . file_au_logis le 06/11/2007 à 07h18 : Allei Santei, comme on dit chez nous, enfin chez eux, à Bruxelles... et P...
Ca est une fois une expression qu’on emploie jamais à Bruxelles, tenè !
réponse à . file_au_logis le 06/11/2007 à 07h18 : Allei Santei, comme on dit chez nous, enfin chez eux, à Bruxelles... et P...
Ein Prosit, ein Prosit, Der Gemütlichkeit (bis) à cette page

O mein Gott ! Wenn wir ein Editeur von Partoche haben... 
réponse à . momolala le 06/11/2007 à 06h53 : Bonjour de l’aube bleue ! Dans mon village où le maire est au...
on ne boit plus à la santé des autres mais à l’amitié, au village

Je suis sûre, alors, que tu as déjà chanté aux retrouvailles, avec ce vieux Graeme... Allright ?

cette page
*
Venant de boire mon thé, je n’ose encore rinquer (sans T!) à la vôre (sans T!). Plus tard, à l’heure de la Perrot (à la sans T de Péula).
réponse à . syanne le 06/11/2007 à 08h39 : on ne boit plus à la santé des autres mais à l’amiti&...
Vi vi... Santé !
réponse à . file_au_logis le 06/11/2007 à 07h18 : Allei Santei, comme on dit chez nous, enfin chez eux, à Bruxelles... et P...
En Suisse nous avons eu dans les années" septante" une terrible affaire d’espionnage avec le colonel Jean-Marie Jeanmaire. Jeanmaire était un bon vivant,
et il aiimait bien la dive bouteille. Sa formule habituelle au moment de trinquer était
"santé prostate"!
Lors des sièges, les troupes assaillantes, histoire de mettre les assiégés dans l’ambiance, leur criaient : "à votre sang, té !"
On boit à la santé de ses amis, de sa famille, et on porte aussi un "toast" **
et chacun boit son verre tandis que les autres l’encouragent :
"Prends bien ton verre
Et surtout
Ne le renverse pas

Et porte le
Du frontibus
Au nasibus
Au mentibus
Au pedibus
Au dosibus
Au coudibus
Au fessibus
Au ventribus
Au goulibus !
Glou glou ! Glou glou ! (...) Glou glou !

"Refrain:"
Il est des nôtres
Il a bu son verre comme les autres"
à vore = à votre sans t

Oups, déjà vu ! Je suis confus.
réponse à . cotentine le 06/11/2007 à 09h10 : On boit à la santé de ses amis, de sa famille, et on porte aussi u...
** "toast" Je cite :
Extrait de "Paris ma bonne ville", 3e tome de "Fortune de France", de Robert Merle.
Le narrateur est un jeune homme vivant au 16e siècle.
« - Mais devant que nous nous laissiez, mes mignons, dit Corinne, je veux que nous portions une tostée à M. de Soriac, ...
Ayant dit, elle plaça au fond d’un beau verre de cristal garni de filets d’or une croûte de pain rôtie qu’en Paris on appelle tostée (dont les Anglais, à ce que j’ouïs, on fait toast, cette nation étant accoutumée à nous singer en tout), lequel verre elle emplit à ras bord d’un beau vin de Bourgogne, ... »
réponse à . <inconnu> le 06/11/2007 à 08h57 : En Suisse nous avons eu dans les années" septante" une terrible affaire d...
Jeanmaire était un bon vivant, et il aiimait bien la dive bouteille.

Je croyais que l’équation "buveur=bon vivant" était spécifiquement française... mais je vois qu’elle est valable en Suisse aussi, et découvre, avec étonnement, à
cette page que les Luxembourgeois sont encore "meilleurs vivants" que nous (qui n’en somme qu’à quarante mille décès par an). Rassurons-nous, tout de même, nous tenons le 4ème rang mondial : ce n’est déjà pas si mal.

A la nôtre !
réponse à . <inconnu> le 06/11/2007 à 08h57 : En Suisse nous avons eu dans les années" septante" une terrible affaire d...
C’est celui qu’avait un grand Zizi, Jeanmaire, non?
réponse à . Elpepe le 06/11/2007 à 08h35 : Ein Prosit, ein Prosit, Der Gemütlichkeit (bis) à cette page O mein...
Es tut mir furchtbar Leid, mein Freund, aber ich verstehe nicht Deutsch.
réponse à . cotentine le 06/11/2007 à 09h13 : ** "toast" Je cite : Extrait de "Paris ma bonne ville", 3e tome de "Fortune...
J’adore cette saga des Siorac de Robert Merle. Je la trouve super bien écrite, truculente au possible et en plus elle colle à la réalité historique (enfin pour ce que j’en sais, je n’étais pas né). C’est vraiment du roman historique comme je l’aime, et puis comme chacun sait, la bonne lecture c’est bon pour la santé.
réponse à . <inconnu> le 06/11/2007 à 09h21 : J’adore cette saga des Siorac de Robert Merle. Je la trouve super bien &ea...
... et la belle poésie, même mise en bouteille, aussi !
cette page
réponse à . cotentine le 06/11/2007 à 09h10 : On boit à la santé de ses amis, de sa famille, et on porte aussi u...
Je n’ai bu que du lait avec du Nes cuite et pourtant ta page est invisible.
réponse à . syanne le 06/11/2007 à 09h24 : ... et la belle poésie, même mise en bouteille, aussi ! cette ...
Certes, et il sera difficile de rivaliser avec Charly (c’est un intime) mais quand même vous pouvez (re ?) découvrir cette page
réponse à . syanne le 06/11/2007 à 08h39 : on ne boit plus à la santé des autres mais à l’amiti&...
Venant de boire mon thé, je n’ose encore trinquer
sans thé ... sobriété ?
réponse à . God le 06/11/2007 à 09h21 : Es tut mir furchtbar Leid, mein Freund, aber ich verstehe nicht Deutsch....
Wirklich kein Deutch ? Ich auch nicht ! Zum Wohl !
réponse à . tytoalba le 06/11/2007 à 09h24 : Je n’ai bu que du lait avec du Nes cuite et pourtant ta page est invisible...
désolée, je n’avions point ajusté mes binocles et j’ai mis le mot "refrain" entre accolades au lieu de parenthèses ! maudites balises !
Pour me faire pardonner, avec l’éditeur de partoche : et à cette page
"Allez viens boire un p’tit coup à la maison
Y a du blanc, y a du rouge du saucisson
Et Gillou avec son p’tit accordéon
Vive les bouteilles et les copains et les chansons ..." 
"Buvons à ma santé !
Que l’on boive avec moi,
Que l’on vienne chanter,
Qu’on partage ma joie !

Buvons puisqu’il est l’heure
Tavernier sans tendresse,
Je serai soûl dans une heure
Je serai sans tristesse !"

Voilà : une vraie première grande joie pour moi aujourd’hui, une qui vous libère le coeur et fait monter les larmes aux yeux. Je ne vous raconterai pas ma vie, mais je vous propose de trinquer virtuellement ou pas à l’avenir ! Qu’il vous soit doux et vous garde en bonne santé pour en profiter, et moi aussi !
réponse à . cotentine le 06/11/2007 à 09h13 : ** "toast" Je cite : Extrait de "Paris ma bonne ville", 3e tome de "Fortune...
J’ai vraiment beaucoup aimé cette suite de romans dans lesquels je trouve que Robert Merle a su faire évoluer la langue au pas de l’histoire de ces trois générations de Siorac. Une rareté, de ce point de vue, qui les rend encore plus vivants.
réponse à . chirstian le 06/11/2007 à 09h54 : Venant de boire mon thé, je n’ose encore trinquer sans thé...
"La santé, c’est la sobriété," écrivait Francis Blanche dans son refrain "L’alcool "et si vous voulez écouter un incroyable morceau de bravoure chanté par les Quatre Barbus sur l’air de la rapsodie N° 2 de Franz Liszt, c’est du grand art par des interprètes inoubliables et c’est à cette page au n° 18 (MP3).
réponse à . momolala le 06/11/2007 à 10h38 : "Buvons à ma santé ! Que l’on boive avec moi, Que l&rs...
Je ne sais pourquoi - même si je devine un peu...- mais oui, de grand coeur, je bois à ta santé (virtuellement, à c’t heure) un vin que j’aime. Un vin d’une jolie région, qui a un joli nom, du corps et de l’esprit, qui vous met du "beaumes" au coeur et vous transporte en gondole...

cette page
réponse à . syanne le 06/11/2007 à 10h59 : Je ne sais pourquoi - même si je devine un peu...- mais oui, de grand coe...
Chez Michel-Edouard, le chef de rayon liquide a mis du Beaumes en tête de gondole.
Cette expression n’est peut-être pas sans lien avec la pratique même de trinquer ensemble, qui, selon certains, avait pour bu de s’assurer que le vin n’était pas empoisonné, du moins par quelqu’un de présent puisque tous les convives devaient commencer à boire ensemble (sachant que la pratique du poison était courante à la fin du Moyen-Age et à la Renaissance..)...
Souhaiter la bonne santé des autres convives soulignerait la portée du geste.
J’ai demandé : garçon, un thé. Il m’a dit : la santé c’est mieux sans thé. J’ai demandé : et les thés ? Il m’a dit, té! ,l’été on boit les thés frais. Et où se met-on au frais ? ai-je demandé? Il m’a dit : à la Santé !
Entêté comme j’étais, j’ai tout tenté. Tenté tant et plus d’avoir du thé. Mais j’étais sans thé. J’ai crié : sans thé, je sors! Il m’a dit : ne sortez pas, c’est un sort : vous êtes hanté! J’ai dit : si j’étais en thé je ne vous en demanderais pas ! Et puis j’ai eu une idée : j’ai demandé : vous avez la télé ? Il m’a dit oui. Alors je lui ai dit : servez moi le thé et gardez le lait.
Eh bien, ce fut un thé mérité !
réponse à . jany30 le 06/11/2007 à 11h29 : Cette expression n’est peut-être pas sans lien avec la pratique m&ec...
la pratique du poison était courante à la fin du Moyen-Age et à la Renaissance

Au XVIIe encore, il ne faisait pas toujours bon trinquer avec Voisin (C’était un brin villiers, et même risqué).
A votre santé ! Quelle connerie ! Connaissant tous les dégâts occasionnés par l’alcool et ses dérivés, il est temps que cette expression disparaisse... Malade alcoolique abstinent, j’ai suivi une cure de désintoxication et je suis fier de l’avoir faite.
7 ans sans une goutte d’alcool, je vire vert quand j’entends cette expression à des tables où les gens sont complètement ronds comme si l’alcool avait pour pouvoir d’égayer les soirées... On voit le résultat le lendemain, n’est-ce pas les habitués ?
A la santé, est aussi une expression très utilisée dans les tribunaux de la région parisienne.
Et pas thé, je suis.
réponse à . Chouettemania le 06/11/2007 à 12h25 : A votre santé ! Quelle connerie ! Connaissant tous les dé...
Nous savons tous, ici, qu’il existe effectivement un risque d’addiction à l’alcool, comme à n’importe quelle drogue à action psychotrope. Pour autant, tout le monde n’a pas de propension à l’addiction éthylique, que ce soit par éducation, histoire personnelle, structure psychologique et j’en passe.
Aussi, sachant combien il est difficile de s’affranchir d’une addiction quelconque, je ne peux que saluer ta détermination personnelle. Pour autant, si le seul moyen efficace qui te convienne est effectivement une abstinence totale et définitive, ta problématique ne doit en aucun cas s’appliquer à tous ceux qui peuvent -les petits veinards- consommer, même plus que "de raison" au décours d’une soirée, et marcher à l’eau minérale les jours suivants sans aucun problème.
L’alcool a bien ce pouvoir d’égayer les soirées, nonobstant ce que tu sembles en penser, sans qu’il produise nécessairement des "habitués".
Car tout le problème est précisément là.
Bonjour à tous,

A votre santé, c’est aussi une très jolie chanson de Benabar.
réponse à . Elpepe le 06/11/2007 à 12h55 : Nous savons tous, ici, qu’il existe effectivement un risque d’addict...
Pas soûle je suis ! Pépé, j’ai goûté à un vrai bon whisky pour la première fois : ça chauffe, ça échauffe mais ça ne me fait pas rougir, ni au propre ni au figuré ! Désolée Chouettemania, moi qui ne boit que de l’eau le plus souvent, après un délicieux café gourmand, j’ai succombé à un mini-baby pour me faire plaisir ! Je n’y prendrai pas habitude car j’aime garder la maîtrise de moi-même et puis si le plaisir est de tous les instants, il n’est plus.
réponse à . jany30 le 06/11/2007 à 11h29 : Cette expression n’est peut-être pas sans lien avec la pratique m&ec...
Il me revient également que le fait de trinquer n’était pas sans rapport avec la peur de l’empoisonnement : on entrechoquait les hannaps, afin que quelques gouttes de la boisson de l’un tombent dans l’autre, ce qui permettait en principe de s’assurer qu’il n’y avait de poison ni dans l’un ni dans l’autre ... à moins de mithridatisation, spa ... cette page
Beaucoup moins facile à faire aujourd’’hui avec des coupes de champ’ 
réponse à . Chouettemania le 06/11/2007 à 12h25 : A votre santé ! Quelle connerie ! Connaissant tous les dé...
" Oui, je ne sais pas pourquoi, aujourd’hui j’ai la gueule de bois"
Signé : Pinocchio
Résumons : l’eau ferrugineuse, oui, la dépendance, non.

L’ai-je bien descendu ?
réponse à . Chouettemania le 06/11/2007 à 12h25 : A votre santé ! Quelle connerie ! Connaissant tous les dé...
je ne peux que te féliciter et t’encourager à continuer à t’abstenir, je sais combien le chemin est difficile. J’ai la chance, ou la malchance diront certains, de ne pas bien supporter l’alcool et donc quand il m’arrive d’en consommer aux fêtes, je m’arrête après deux verres. Ce qui fait que je suis souvent le Bob. Pour ceux qui ne connaissent pas, le Bob est celui qui ne boit pas d’alcool et ramène les autres. C’était une campagne réalisée en Belgique.cette page
Pour ça je bois à tasse en thé.
réponse à . Elpepe le 06/11/2007 à 12h55 : Nous savons tous, ici, qu’il existe effectivement un risque d’addict...
Loin de moi l’idée de blâmer ceux qui consomment de l’alccol mais si certaines fêtes sont plus joyeuses grâce à cela, d’autres dégénèrent aussi. Disputes, bagarres quand ce n’est pas pire. Certaines personnes ont l’alcool gai, d’autres triste et d’autres encore deviennent violent(e). Tout est encore dans la mesure. Hélas la société de consommation ne nous aide pas beaucoup. Avez-vous remarqué que dans beaucoup de grandes surfaces, le premier rayon quand vous entrez est le rayon alcool. C’est en tout cas comme cela dans les enseignes au Lion.
Alors, à votre santé, mais avec modération. 
réponse à . Elpepe le 06/11/2007 à 12h55 : Nous savons tous, ici, qu’il existe effectivement un risque d’addict...
Archimèèèèèèèèdeeeeeee ! Un thé au rhum, stp... sans thé.
Je suis allée voir sur la page indiquée par Tytoalbob, et voici ce qui m’y a été révélé :
"Etre Bob, c’est tout simple: on a tous un Bob en soi."

Je dois dire que j’ignorais totalement cette part cachée de moi-même, j’ai donc poussé un peu plus avant l’investigation en tapant sur Google « on a tous quelque chose de… ». Je vous livre un premier bilan qui vous économisera peut-être, comme à moi, une longue et fastidieuse introspection :

Y a quelque chose en nous de Tennessee...
on a tous quelque chose en nous de chimpanzé
Ils ont tous quelque chose de Modiano
On a tous quelque chose en nous d’un Alcoolique Anonyme
on-a-tous-quelque-chose-de-superman
On a tous en nous quelque chose de qui vous savez

(je sais pas pour vous, mais, à part la dernière, je me reconnais assez bien dans ces affirmations)

P.S. Je m’amuse, Tyto : surtout ne vois dans ce petit jeu aucune critique des Belges, des Bobs ou des campagnes anti-alcoolisme au volant !
réponse à . tytoalba le 06/11/2007 à 13h19 : je ne peux que te féliciter et t’encourager à continuer &agr...
... Et de toutes façons, depuis Canada Dry, ce n’est plus l’alcool qui fait les héros
 
réponse à . syanne le 06/11/2007 à 13h42 : Je suis allée voir sur la page indiquée par Tytoalbob, et voici ce...
Et moi qui n’ai pas de bob en soie... 
réponse à . Jonayla le 06/11/2007 à 13h43 : ... Et de toutes façons, depuis Canada Dry, ce n’est plus l’a...
Avec les héros de la SNCF, chez nous, la France qui se lève tôt consomme de la grève d’rail jusqu’à plus soif, et ça la soule.
MESSAGE DE L’AMIRAUTÉ

Une bie, ce n’est pas un bollard (cette page)
le médecin qui trinque à la santé de ses patients, moi je dis que c’est juste un putain d’hypocrate !
réponse à . chirstian le 06/11/2007 à 17h12 : le médecin qui trinque à la santé de ses patients, moi je d...
Un quoi ? Un putain d’au picrate ?
buvez donc un peu avant de me quitter !
Ah ! ce coup de blanc m’a grisée ... ©
Faut avoir la santé ! 
réponse à . momolala le 06/11/2007 à 10h38 : "Buvons à ma santé ! Que l’on boive avec moi, Que l&rs...
Ca, c’est du Grand Jacques, ca. Pourquoi tu le dis pas?
Pour ta première grande joie, félicitations! Bravo! A la tienne!
Bonsoir à tous
C’est 2 bourrins du pack d’avants du club de rugby local qui se retrouvent au fin fond d’une bodega lors d’une 3ème mitemps.
Les tournées défilent et ils trinquent chaque fois en disant : A L’INTELLIGENCE !!!!
Un estivant s’approche et leur dit: Drôle de façon de trinquer, on dit plutôt " A votre santé...."
les 2 bourrins en choeur: Eh, nous, la santé, on l’a déjà, connnggg !!!!!
réponse à . Chouettemania le 06/11/2007 à 12h25 : A votre santé ! Quelle connerie ! Connaissant tous les dé...
Effectivement, cette formule peut paraître contraire aux conseils de nos médecins et de ceux qui imposent des mises en garde aux pubs pour l’alcool.

Il faut aussi faire la part de l’irrationnel chez les humains. Et depuis la première tournée de bière ou d’alcool de manioc, ils se sont toujours inventé des rituels de socialisation et de déculpabilisation pour excuser ce qu’ils vont faire, sachant pertinemment qu’ils vont déroger à leur humanité pendant une heure ou deux, mais qu’ils vont du moins le faire ensemble. Responsabilité abdiquée puisque rejetée sur le groupe, ou même sur nous, les dieux, censés être distributeurs de santé et de bonne fortune. Lever le verre ensemble, ce n’est pas seulement un acte collectif, c’est une invocation à Dionysos pour qu’il vous protège des conséquences personnelles de votre acte.
réponse à . Chouettemania le 06/11/2007 à 12h25 : A votre santé ! Quelle connerie ! Connaissant tous les dé...
Ben oui, à ta santé! Je sais ce que c’est... Non pas que je fus alcoolique, j’étais fumeur... Dans les 40-50 clopes/jour.
J’ai eu énormément de chance, cela fait maintenant depuis 1981 que j’ai arrêté. Et quand je sens l’odeur de tabac froid dans une pièce, c’est horrible. Par contre, une cigarette allumée à mon côté me donne encore parfois des frissons... d’envie. Donc, pas touche...
Cela ne veut quand même pas dire que je vais porter aux gémonies tous les fumeurs du coin, des environs et d’ailleurs...
Boire un petit coup c’est agréable, dit la chanson.
Comme dans tout, c’est une question de mesure: fumer, boire, baiser ... causer même pourquoi pas, à condition de savoir s’arrêter,...
Toi comme moi, et beaucoup d’autres, nous avons eu le courage d’arrêter l’intox, et la chance d’avoir réussi. Soyons-en fier! Oui.
Je ne comprends pas la jeunesse actuelle qui boit jusqu’à tomber en coma ethylique. Celui qui tombe le premier a gagné. Ah, bon. Il a gagné quoi, le .... (censure perso).
Une hospitalisation, une désintoxication, etc. tous frais payés par les parents, non, je ne comprends pas, il n’y gagne que des emmerdes...
C’est comme pour tout: de la mesure, du bon sens... et on y arrive. Comme nous, à retardement peut-être, mais on y arrive.
Voilà! Ne tourne pas vert, on risque de te filer "un p’tit r’montant"!
réponse à . <inconnu> le 06/11/2007 à 18h51 : Effectivement, cette formule peut paraître contraire aux conseils de nos m...
Tu parles d’une invocation à un groupe canado-cubain, là:
Céline Dion y sos Cubana Libros!
réponse à . jany30 le 06/11/2007 à 11h29 : Cette expression n’est peut-être pas sans lien avec la pratique m&ec...
Dis-moi, Jany30, t’es nouveau/nouvelle, ou on t’a déjà lu, ici? Si déjà lu, pas souvent alors, ca j’ai un doute.
Mais rassure-toi, tant que tes impertinences seront pertinentes, pas de problème, reviens-nous voir quand tu veux. C’est avec plaisir que Marceeeeeeeeeeeeeeeeellllllllllllllll te servira une menthe à l’eau... (avec ou sans jules, hep!, comme tu préfères)
réponse à . syanne le 06/11/2007 à 13h42 : Je suis allée voir sur la page indiquée par Tytoalbob, et voici ce...
ce n’est pas la seule campagne de ce genre. Nous avons vu sur nos antennes (non je ne suis pas un papillon) TV : "tu t’es vu quand t’as bu ? " et puis aussi "Un verre ça va, deux verres, bonjour les dégâts" Rassure-toi, je n’y vois même pas de critique. Et même si cela était, chacun est libre de s’exprimer. 

@ file_au_logis :
Je ne comprends pas la jeunesse actuelle qui boit jusqu’à tomber en coma ethylique. Celui qui tombe le premier a gagné.
Je ne comprends pas non plus ceux qui sortent pour boire et se battent contre les gars du village voisin. Et tout ça n’est pas d’aujourd’hui. C’était aussi fin des années 40. Dixit mon papa.  
Bon, les gosses : Pépé va rejoindre BB en ville, pour un pot de départ (et une p’tite bouffe) d’un membre de la LPP qui s’en va s’expatrier.
Alors, une camomille et au lit, les mains sur les couvertures, hmmm, garnements ?
réponse à . <inconnu> le 06/11/2007 à 18h51 : Effectivement, cette formule peut paraître contraire aux conseils de nos m...
Evohe !
réponse à . tytoalba le 06/11/2007 à 19h20 : ce n’est pas la seule campagne de ce genre. Nous avons vu sur nos antennes...
"la 1ère gorgée de bière", c’est celle qui compte ! celle qui procure du plaisir, qui apaise la soif grâce à son amertume, qui fait partie des "autres plaisirs minuscules", comme l’écrit si bien Philippe Delerm ... mais pourquoi continuer, puisque seule la 1ère est importante !
une gorgée, pour trinquer, pour dire :"à ta santé !" ... mais ce peut être avec de l’ice tea, du coca (ma fille ne jure que par ça + le thé + le café + l’eau à bulles) et rien ne nous empêche de faire "tchin-tchin" avec un jus de fruits (surtout quand c’est avec le petit fils de 4 ans 1/2 !!!)
Quant à la camomille (ou autres tisanes) préconisée(s) par Elpepe, il faut attendre la fin du dîner ou du souper ... juste pour la digestion, le plaisir avant d’aller fermer les yeux ..
réponse à . chirstian le 06/11/2007 à 17h12 : le médecin qui trinque à la santé de ses patients, moi je d...
Normal, c’est passqu’il a prété le serment d’hypocrite !
Bonjour du soir à tous, en particulier aux gentes bien féminines (traduc : gentes dames, si si), n’en déplaise à certains !! J’arrive à peine à casa et j’va m’en j’ter un derrière mon poulover vert à votre santé à tous, Cheers cheers !!
réponse à . Elpepe le 06/11/2007 à 10h25 : Wirklich kein Deutch ? Ich auch nicht ! Zum Wohl !...
Estime toi heureux, d’habitude c’est JE SAIS PAS LIRE qu’y dit God s’pas !
J’crois bien qu’c’est grâce à nous tous ces progrès, il nous doit une fière chandelle !Une chandelle qu’si é pouvait faire d’la zizique ce s’rait chouette. Mais bon, parait qu’le renne du papa Nouel l’a coulé une bielle ! Ca va êt’ coton pour c’t’année... encore!
réponse à . cotentine le 06/11/2007 à 19h56 : "la 1ère gorgée de bière", c’est celle qui compte&nbs...
bien sûr qu’on peut faire tchin-tchin avec n’importe quelle boisson, mais tu me permettras de bouder le thé et les tisanes, je n’ai jamais aimé cela. Par contre si c’est pour juste boire une gorgée de bière ou autre boisson alcoolisée je préfère m’en passer. En été quand il fait très chaud, j’aime boire tout à mon aise une bonne gueuze ou une abbaye d’où qu’elle soit. Sans pour autant que ce soit tous les jours et qu’elle soit suivie d’une deuxième. Personne ne pourra m’enlever ce petit plaisir surtout si c’est en bonne compagnie.
C’est comme si on me disait que si je mange une crème glacée, je devais me contenter d’une cuillère. Et c’est comme cela pour tous les plaisirs de la vie.  A chacun de connaître ses limites.
réponse à . God le 06/11/2007 à 09h21 : Es tut mir furchtbar Leid, mein Freund, aber ich verstehe nicht Deutsch....
Ach, das ist toll !

Zum-Hobbes
réponse à . Chouettemania le 06/11/2007 à 12h25 : A votre santé ! Quelle connerie ! Connaissant tous les dé...
Mais c’est bien la santé ! Quand la santé va tout va !! Moi j’aime bien c’te connerie !
Il faut se dire une chose, c’est que y pas que l’alcool et la cigarette dans la vie. Y a d’autres plaisirs (ni fumée, ni liquide) auxquels on prend goût (et les goûts diffèrent) avant d’être accro à mort, qui occasionnent beaucoup plus de dégâts que tu n’imagines ! Je pourrais t’en citer des douzaines...mais c’est pas le jour. Le tout c’est de savoir s’arrêter....et ça c’est pas toujours facile, et quand c’est pas facile on s’en prend au monde entier !

Y en a beaucoup ici qui prennent encore du plaisir avec ces plaisirs et qui n’ont pas encore envie d’arrêter, alors tu vois ... mais ce que je souhaiterais c’est que le jour où ils décideront d’arrêter, qu’ils n’en dégoutent pas les autres

Allez à ta santé (alcohol free)
Du grand art,té !
Chapeau bas Ctshirnai !, du grand art !!

Bravissim-Hobbes
réponse à . eureka le 06/11/2007 à 21h32 : Mais c’est bien la santé ! Quand la santé va tout va&nb...
Ah, Eurêka, je pars en Tunisille pour une semaine au Nouvel-An, du côté de chépuoù (pas à Port-el -Kantanon, mais pas loin) : on t’y verra ?

Tourist-Hobbes
réponse à . HoubaHOBBES le 06/11/2007 à 21h36 : Ah, Eurêka, je pars en Tunisille pour une semaine au Nouvel-An, du cô...
Sousse p’têt ? Kantaoui, c’est à une centaine et des broutilles de kms, à vol de charrette. Ce s’rait avec grand plaisir, donne moi plus de détails par le canal 12.
Ah si on pouvait faire une convention par ici...pour changer, hein Filou ?
C’serait magifantastiwonderful !
T’es têtu ! mais y a de quoi s’mettre à téter du thé ! A ta sans thé ! ok j’me thé
Ach das ist göttlich !
Ach das ist göttlich !
à tes souhaits ! et à ta santé !!! 
Hast du geniest?
Ich spreche deutsch nicht ...
réponse à . eureka le 06/11/2007 à 21h32 : Mais c’est bien la santé ! Quand la santé va tout va&nb...
cette pagemais ce que je souhaiterais c’est que le jour ils décideront d’arrêter, qu’ils n’en dégoutent pas les autrescette page

Bien au contraire, de façon à ce que ceux-ci (les autres) ne connaissent pas les affres du manque. C’est vers la quarantaine que l’on s’apperçoit de ça, avant on prend trop plaisir à faire comme les autres pour s’apercevoir que sournoisement, le mal te guette et que bien plus tard, il sera trop tard...
Lors de ma cure, j’ai connu des gens qui étaient là et qui attendaient leur libération pour recommencer ! Des jeunes trous du cul qui se voulaient supérieurs aux autres qui pour eux, si tu ne bois pas, (fumes pas, te cames pas, te piques pas) tu n’es pas un homme ! Dans ces conditions, je préfère ne pas être un homme que de redevenir l’épave que j’étais... et c’est le sort qui pend au nez de tous !
réponse à . chirstian le 06/11/2007 à 17h12 : le médecin qui trinque à la santé de ses patients, moi je d...
Pour Chirstian, hip hip hip aux crates! 
réponse à Eureka pour Tchin-tchin
Cin-cin est l’écriture phonétique de l’expression bien française de Tchin-tchin.
Celle-ci est une onomatopée qui nous vient du temps (Moyen Âge et Renaissance) où l’empoisonnement par breuvage était monnaie courante.
Pour pallier cet "inconvénient", il était d’usage de choquer son verre contre l’autre verre de façon à provoquer des éclaboussures qui rejaillissent dans le verre de l’autre buveur partageant ainsi l’éventuel poison; ce dernier, bien sûr agissait de même, preuve de confiance ou suicide à deux? Tchin-tchin représente donc le bruit des verres ou pots s’entrechoquant.
réponse à . file_au_logis le 06/11/2007 à 19h06 : Dis-moi, Jany30, t’es nouveau/nouvelle, ou on t’a déjà...
je reçois expressio depuis 2 mois, mais c’est la première fois que je fais un commentaire : donc je suis nouveau dans cés échanges, en effet.
Merci à File-au-logis de son accueil...
Quant à la santé réelle et au verre de vin ou de bière, il faut quand même souligner, vu certains avis prohibitionnistes ci dessus, que boire 2 ou 3 verres par jour se révèle bénéfique pour la santé, selon les résultats concordants d’une vingtaine d’études parues ces 30 dernières années.. De plus, avant le règne de l’hygiène et de l’assainissement des eaux usées, boire de l’eau pouvait se révéler très dangereux, alors que les boissons alcoolisées sont exemptes de tout microbe dangereux.. Ma grand-mère (bretonne) ne buvait jamais d’eau, c’était pour elle une boisson à réserver aux animaux... et elle a vécu bien vieille...
Bonjour
l’expression comment allez-vous ? Ne vient-elle pas de l’expression comment-allez vous à la selle ?
réponse à . Bouchky le 09/11/2007 à 20h03 : Bonjour l’expression comment allez-vous ? Ne vient-elle pas de l&rsqu...
Ça, c’est une origine qui circule beaucoup, mais pour laquelle je n’ai jamais trouvé aucune confirmation digne de foi.
réponse à . God le 09/11/2007 à 20h25 : Ça, c’est une origine qui circule beaucoup, mais pour laquelle je n...
Bonjour, et bravo pour le succés de cette "expression" à travers les commentaires qu’elle suscite
Je suis une nouvelle venue dans la famille "EXPRESSIO" je trouve l’idée d’échanges très sympa. et je m’y lance avec ce conseil aux mamans: (Je suis une mamy et grd.mamy de bientôt 90 printemps )
MAMANS: Bravo si déjà vous ne jetez pas le BB avec l’eau du bain...quoique parfois...hum...
Dans le cas présent ne portez jamais un toast: "SANS T" à votre BB il a encore trop besoin de ses TT. Mamy-gavroche
réponse à . <inconnu> le 11/11/2007 à 19h48 : Bonjour, et bravo pour le succés de cette "expression" à travers l...
Bonjour Jacotte et bienvenue sur ce merveilleux site ! Permets-moi de te présenter la BB de la famille, la Belle Blonde de notre Elpepe le marin. Elle est comme l’Arlésienne : on en parle souvent, mais on ne la voit jamais sur le site. Par contre, on la rencontre avec plaisir dans les Conventions qui s’organisent au fil des jours et des rencontres par ailleurs.

Nous serons heureux de te souhaiter ton anniversaire : pour cela il faut que tu nous donnes la date à célébrer afin que Jonayla l’inscrive dans le calendrier perpétuellement remis à jour des Expressionautes. Allez, on se retrouve à la date de ce beau jour, le 12 novembre !
réponse à . momolala le 06/11/2007 à 10h38 : "Buvons à ma santé ! Que l’on boive avec moi, Que l&rs...
une vraie première grande joie pour moi aujourd’hui
Je suis premier, j’en suis flatté.
Alors je vais boire mon thé
A ta santé, Momolala,
Qui fus heureuse ce jour-là.
Et pas thé, je suis.
Et toi, chef de l’Amirauté,
Je bois aussi à ta santé.
Certes, tu vogues sur ton cotre,
Mais pour toujours tu es des notres.
Alexandre !
Quand vous aurez fini de monter des cendres,
vous descendrez mon thé !
A votre santé, partenaires de ce merrrrveiiilleuuux site, mazette, quelle site ! fichtre, le bougre ! !
bonne journée !
réponse à . <inconnu> le 06/11/2007 à 08h57 : En Suisse nous avons eu dans les années" septante" une terrible affaire d...
En Suisse nous avons eu dans les années" septante" une terrible affaire d’espionnage avec le colonel Jean-Marie Jeanmaire
Le colonel Jean-Marie Jeanmaire, de Lausanne?
Si vous connaissez une pharmacienne qui se prénomme Sophie, proposez lui ceci comme slogan :
"Mademoselle, À vore"

Traduction : Mademoiselle (sauf I), à votre (sans T) !
Avec les fêtes patronales qui arrivent, il y aura de quoi souhaiter : "A votre santé".
En décembre; il y aura en effet saint Eloi (1/12), sainte Barbe (4/12), saint Nicolas (6/12), ensuite il y aura Noël et la saint Sylvestre.
Et comme je l’ai déjà signalé en 2007, autant d’occasions de penser à avoir son BOB, celui qui ne boit pas et reconduira les autres.

@ chouettemania : J’espère que tu tiens la distance et que tu as fêté (sans alcool) tes dix ans d’abstinence.
Avec les radars, contrôles, etc - que je trouve par ailleurs justifiés la plupart du temps - trop trinquer peut conduire, dans certaines conditions, à... la Santé (Bd Arago, Paris XIV). Alors je préfère la liberté et l’ eau plate !
réponse à . tytoalba le 29/11/2010 à 09h13 : Avec les fêtes patronales qui arrivent, il y aura de quoi souhaiter :...
Et il y a un tas d’ autres saints et saintes qu’ on fête durant l’ Avent. Ste Lucie notamment (mais plutôt dans les pays nordiques). S’ ils faisaient tous l’ objet d’ un "arrosage", nous serions en piteux état... nos porte-monnaie aussi... à la fin de l’ année !
J’ ai un point commun avec toi, je ne bois quasiment pas d’ alcool. 2 doigts de champagne pour fêter la nouvelle année, une gorgée ou deux de vin les jours de grande fête... et c’ est tout ! Je ne me sens pas frustrée ; j’ aime goûter, mais pas vider un verre. Ca me donne mal à la tête !
réponse à . mitzi50 le 29/11/2010 à 09h44 : Avec les radars, contrôles, etc - que je trouve par ailleurs justifi&eacut...
Ben oui, si tu trinques de trop à la santé des autres (et à la tienne aussi, par la même occasion... Mais, je ne parles pas de toi, quand je parles d’occasion), tu risques de trinquer, à la Santé!
Allez, à la tienne, spa!
Je saute sur l’occasion, là, tu vois (mais non, pas sur toi! - Mais qu’est-ce-qu’elle a, aujourd’hui!)  :&rsquo)
Moi aussi, deux doigts de champagne: les deux majeurs en position verticale, l’un au-dessus de l’autre, le tout posé en équilibre au-dessus de la dive bouteille...
Et quand je dis "pouce", cela veut dire qu’il me reste encore assez de place pour une mesure allant de l’axtrémité du petit doigt jusqu’à l’extrémité du pouce de la même main, tout bien écarté, et toujours au-dessus de la bouteille. Tu vois, je sais me tenir et m’arrêter à temps. Hips!
réponse à . file_au_logis le 29/11/2010 à 10h09 : Moi aussi, deux doigts de champagne: les deux majeurs en position verticale, l&r...
C’ est bien ! Moi je ne "tiens" pas l’ alcool. Je me souviens d’ une belle soirée d’ été, on m’ a proposé un cocktail qui semblait inoffensif : jus d’ orange, "Soho" et je ne sais plus quoi. Il était trop chargé en Soho....Enfin trop pour moi. Quand je me suis levée, j’ ai titubé jusqu’ à la bagnole, et ai pris appui sur celle-ci, la pelouse étant en pente légère... Tout ce que j’ ai pu dire : "Ah ma salope, tu m’ as bourré la gueule...." J’ ai un témoin sur ce site... L’ affaire s’ est passée chez elle. Mais elle n’ est pour rien dans la préparation du cocktail !
P.S. Ne t’ inquiète pas, tu peux me "charrier" autant qu’ il te plait. Je ne suis pas si sotte, ni prude, ni...susceptible, et de plus, à mon âge je ne suis plus assez jolie pour qu’ on ait envie de me "sauter", même si le qualificatif d’ "occasion" me convient assez bien.Je ne me vois pas déjà à la casse, mais ne peux prétendre au titre de neuve !
réponse à . mitzi50 le 29/11/2010 à 10h22 : C’ est bien ! Moi je ne "tiens" pas l’ alcool. Je me souviens d...
Sois rassurée: je ne permettrais jamais de traiter quelqu’un "sérieusement" d’occasion". Il me reste encore une certaine couche de bonne éducation.

Parfois, je dis bien d’une accorte jeune personne: "même si c’est de la seconde main, cela ne me gêne pas, tant que je peux être cette seconde main!" Mais là aussi, en définitive, c’est un compliment! Peut-être un peu gris, vois-tu...

Et pi, entre "neuve" et "occasion", il y a encore "bien rodée"! 
moi je suis sobre comme un chameau.
Ce qui signifie en clair, que je suis capable de rester sans boire très longtemps... si j’ai constitué assez de réserves avant ma traversée du désert.
Et même que, en l’absence de God, si quelqu’un a la clef de la cave, nous pourrions en profiter pour boire à sa santé !
Et à ses frais !!! 
j’étais prêt à écrire que l’alcoolisme , c’est un vrai andycapp, mais certains auraient pu y voir l’effet d’un orthographe éthyliquement nébuleux. Alors, pour une fois, je mets les points sur les hanches, pour évoquer le personnage de Reg Smythe, que j’avais découvert, avec les Peanuts, dans le Charlie mensuel des années 70.
J’envie ceux qui ne le connaissaient pas et vont le découvrir. Et si c’est grâce à moi, tu vois, oh Mon Dieu, que tu as bien fait de m’envoyer sur Terre. Athée sans tas !
"verrait-on quelqu’un souhaiter ’à ton malheur’ ou bien ’à ton décès’ à quelqu’un d’autre ?
Il semble plus que naturel, bien au contraire, de souhaiter une excellente santé à la personne à qui on s’adresse, d’autant plus lorsqu’on est fermement convaincu que c’est un des atouts indispensables pour mener une vie confortable."
et pourtant que de verres bus au bistrot de la place et à la santé du défunt qui n’a plus droit qu’à l’eau du goupillon .
Peut être pour cela que l’on rejoint le cimetière à pieds et à pas lents derrière le corbillard  ? Si il y a crémation cela donne le temps de perdre l’ivresse avant d’avoir le flacon
Merci ! Je ne connaissais pas du tout ! Il n’ est jamais trop tard pour découvrir... surtout le talent ! Et les tas... lents...
Quant au chameau, pourquoi pas le dromadaire ? C’ est vrai, on ne le cite jamais à propos de sobriété !
réponse à . file_au_logis le 29/11/2010 à 10h31 : Sois rassurée: je ne permettrais jamais de traiter quelqu’un "s&eac...
Si j’ étais une bagnole, je pourrais prétendre au titre de "voiture de collection". On se console comme on peut, et puis on ne peut pas être et avoir été ! (Ou très rarement, et encore, avec l’ aide de divers artifices et de la chirurgie esthétique...)
réponse à . cornelius le 29/11/2010 à 11h24 : "verrait-on quelqu’un souhaiter ’à ton malheur’ ou bien...
Et pourtant, je suis sûre qu’ il y a des personnes qui seraient soulagées de voir celui (ou celle) à la santé de qui elles trinquent le plus loin possible... voire 6 pieds sous terre.
réponse à . file_au_logis le 29/11/2010 à 10h09 : Moi aussi, deux doigts de champagne: les deux majeurs en position verticale, l&r...
sur cette page tu saura tout sur le service du champagne.
Petite précision sur une autre page : "ne pas mettre le liteau sous l’aisselle " ... pas bon chic , bon genre  ! le poivrot du coin , lui , peut y caser le litron
réponse à . mitzi50 le 29/11/2010 à 11h32 : Si j’ étais une bagnole, je pourrais prétendre au titre de "...
Si tu étais une voiture de collection, on ne parlerait pas de "bagnole".
Voir cette page
réponse à . mitzi50 le 29/11/2010 à 11h36 : Et pourtant, je suis sûre qu’ il y a des personnes qui seraient soul...
elles ont longtemps attendu pour pouvoir le voir enfin avec sa dernière bière cette page
le terme "beurré" vient-il de l’abus de toasts ? Pas sûr : car on dit qui abus boira. Pas qui abus beurra. Mais, toast ou tard, l’abus beurre. Non : l’albumine : le beurre albumine. Je veux dire : l’abus mine. Pas besoin de le boire pour le croire : c’est une question de foi. De foie : ça ne rate jamais ! La différence entre les deux est trémens , alors il m’arrive d’oublier l’e. Notez que ça ne se remarque pas trop souvent : sauf avec vous, quand vous êtes moins beurrés que moi. Ou que la poêle. Oui, car je n’oublie jamais de beurrer la poêle quand je fais une omelette. J’oublie seulement l’e. Mais une omelette sans oeufs c’est très gras. Je ne devrais pas mettre autant de beurre. Et rester à poêle. Rester près du poêle. Ne pas sortir à poil. Surtout quand je suis beurré. Parce qu’on ne sait jamais qui on va rencontrer et on pourrait croire que j’en suis. Alors que pas encore. Ou bien je devrais beurrer devant, mais pas derrière. Enfin ,pas partout. Mais quand je bois, je perds mes paires. Mes repères. Je perds et reperds mes paires et repères. Et dix de dard. De der. Deux der pour la route parce que ça glisse un peu. Pourtant j’ai beurré jusqu’à chez moi. Oui, je sais, ça ne manque pas de sel, mais justement, si ! Alors j’avais pris ce que j’avais. Mais en tous cas, je rentre à pieds ! Pas question de prendre ma biture dans cet état. Ma voilure. Ma... mon vélo. Parce que sans sel, un vélo, même avec du beurre, ça rend pal. Ca fait mal. Oulla ! La Terre tangue et Saturne de plus en plus. Laissez les nites ouverts : je reviens dès que je peux ...
C’est le jour où jamais et c’est l’heure !
Le jour pour se retrouver chez Marceeeel, et l’heure de lever son verre empli de champagne, de Glenfiddish ou de lagon bleu, de vin ou d’eau fraîche, qu’importe ! Nous sommes là pour nous divertir, pour rire après avoir jeté – l’espace d’une visite - nos soucis à la mer, pour sourire en lisant les folles élucubrasssions de chirsian (sans t !).
 :&rsquo) j’ai trouvé la clé de la cave !
réponse à . DiwanC le 29/11/2010 à 13h19 : C’est le jour où jamais et c’est l’heure ! Le jo...
Wouaaaaah ! Ce sont toutes les bouteilles vidées que vous exposez ainsi ? Chapeau !
réponse à . deLassus le 29/11/2010 à 11h42 : Si tu étais une voiture de collection, on ne parlerait pas de "bagnole". ...
Une "deuche" est - maintenant - aussi devenue une voiture de "collection". On en rencontrent encore de très bien entretenues, roulant de temps à autre. Ainsi que des 4CV Renault. L’ Aston-Martin de James Bond est bien trop sophistiquée pour que je puisse m’ identifier à elle. Et bien trop chère aussi. Je ne suis pas Liliane B.
réponse à . mitzi50 le 29/11/2010 à 14h44 : Wouaaaaah ! Ce sont toutes les bouteilles vidées que vous exposez ai...
Tri sélectif ! 
réponse à . DiwanC le 29/11/2010 à 13h19 : C’est le jour où jamais et c’est l’heure ! Le jo...
les folles élucubrasssions de chirsian
que nous brassions le cul élu est-ce une élucubration ? Non ! mais que nous l’embrassions, oui ! 
Nunc est bibendum, ce qui veut dire:
«À votre santé, le pneu Machin boit l’obstacle !»
réponse à . mitzi50 le 29/11/2010 à 10h22 : C’ est bien ! Moi je ne "tiens" pas l’ alcool. Je me souviens d...
Une astuce (sic ?) de dragueur ? dont ut as été une victime, disons, indirecte ? 
Et si elle sont consignées, les rapportés au magasin lui rapportera des pépettes ! Pas des pépées, des pépettes !, du blé, de l’oseille, du choux, bref des espèces sonnantes et trébuchantes !
réponse à . chirstian le 29/11/2010 à 18h01 : les folles élucubrasssions de chirsian que nous brassions le cul &eacut...
...mais que nous l’embrassions, oui !
Tu veux parler de Luc, l’élu, ’videmment ! 
réponse à . chirstian le 29/11/2010 à 12h17 : le terme "beurré" vient-il de l’abus de toasts ? Pas sûr...
Hé bien, sacré Sélénite, toujours plus loin dans le délire surréaliste ! Chapeau bas ! Avec ou sans beurre, c’est excellent !
réponse à . <inconnu> le 29/11/2010 à 21h25 : Une astuce (sic ?) de dragueur ? dont ut as été une vict...
Pas du tout. Seulement un mauvais dosage. Enfin, ne me convenant pas !
J’aime beaucoup cette mise au point qu’il créa suite à une rumeur qui courut au sujet de sa santé

Moi qui me porte bien, qui respir' la santé,
Je m'avance et je cri' toute la vérité


Il en reste une de Santé mais celle-ci mieux vaut ne pas la souhaiter.

On fera le café plus tard………..ad'taleur.....
réponse à . BOUBA le 05/06/2015 à 03h30 : J’aime beaucoup cette mise au point qu’il créa suite à...
Il en reste une de Santé...
Je l'ai !!! Elle est dans ce texte que je connais par cœur ! "Santé" figure dans d'autres chansons ; on s'en fera peut-être une petite dans la journée...

Les chats fourrés, quand ils l'ont su,
M'ont posé la patte dessus
Pour m'envoyer à la Santé
Me refaire une honnêteté.


Les notes sont là ! ♫♪♫  
et si le chameau peut travailler huit jours sans boire, moi je peux boire huit jours sans travailler.....

A la bonne votre !

Arrosé, le café ?.......
Nouvel employé à la gare
- Bon, ben vous verrez, votre boulot est très simple, il vous suffit d'annoncer, principalement, le train, le quai et l'horaire...et vous commencez toujours par train, quai...
- On commence par trinquer ? Chouette vot' boulot !
réponse à . eureka le 06/11/2007 à 22h06 : T’es têtu ! mais y a de quoi s’mettre à tét...
– Santé !
– Mais je t'assure que ça s'écrit avec un "t" !
Autrefois: le maire de Marseille trinquait avec un ami...
L'ami: - À ta santé Defferre !
Gaston: - oh, elle n'est plus de fer, tu sais...
- Santé !
- ben, non, moi je n' sens rien...
Avec ou sans ?
Ce qui se disait dans une compagnie d'assurances au moment de la création d'une filiale "Generali Santé" :
On n'a jamais écrit "Generali" avec un T !
réponse à . file_au_logis le 29/11/2010 à 07h44 : En Suisse nous avons eu dans les années" septante" une terrible affaire d...
Ce n'est pas parce qu'il a accepté l'argent des Russes qu'il s'appelait Jean-Marie !
C'était Jean-Louis Jeanmaire et c'est déjà assez compliqué comme ça.
réponse à . SyntaxTerror le 05/06/2015 à 09h47 : Ce n'est pas parce qu'il a accepté l'argent des Russes qu&...
Il était ouvert à tout le monde...comme il disait:
'Jeanmaire de' tout le monde
- Santé !
- et qu'est-ce que vous allez faire avec cent thés ?
Rediffusion
Un mexicain n'est jamais ivre; il ne boit que le thé qu'il a.
réponse à . joseta le 05/06/2015 à 10h27 : Rediffusion Un mexicain n'est jamais ivre; il ne boit que le thé qu&...
Et ses gueules de bois sont en teck parce que teck il l'a.
Marceeeeeeeeeeeeeel, l'apéro s'te plaît !
-"Santé........mais pas des pieds......"

bofffffff
Au Mali quand on boit un coup on verse quelques gouttes par terre.....
C'est pour les ancêtres.......
@Germaine
Le menuisier changeait les portes chez Germaine
Germaine: - C'est joli ces gonds verts à la porte de la chambre...et à la porte de la salle à manger, quelles charnières allez-vous mettre ?
le menuisier: - là gonds bleus !
Germaine: - avec deux glaçons, pour moi !
le menuisier: - pardon ?
Germaine: - heu, non, rien...(mais où avais-je donc la tête)...
Rome antique
- Boisson et femmes: prost Tibulle !
Je me rappelle l'époque lointaine où nous avions des "Mac" en réseau (une belle cochonnerie à mettre en œuvre, mais le responsable du parc informatique faisait des crises de tétanie quand on disait : PC). Il fallait installer dans la bête une carte Ethernet "Asanté" dont je vous donne, Émile, le nom dont on l'avait affublée : Atasanté.
réponse à . joseta le 05/06/2015 à 11h38 : @Germaine Le menuisier changeait les portes chez Germaine Germaine: - C'est...
Ah comme je regrette d'avoir eu la tête ailleurs... comme je regrette de n'avoir pu trinquer avec ce beau lagon si bleu... comme je regrette d'arriver si tard, ratant les rendez-vous de midi et du soir chez Marcel...

À demain cher joseta !
Germaine  

Si vous souhaitez savoir comment on dit « A votre santé ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?