C'est le cadet de mes soucis

Cela ne m'importe pas, ne m'intéresse pas du tout, m'est égal.

Origine

Un souci, tout le monde sait ce que c'est, car tout le monde en a eu, en a ou en aura, qu'il soit grand ou petit (bien sûr, il n'est question ici ni de la fleur Lien externe, ni du sushi Lien externe, mais de l'embêtement, autrement prononcé 'souçaï' par quelques djeuns).

Dans les mauvaises périodes, il arrive même qu'on en ait plusieurs simultanément. Il se produit alors plus ou moins consciemment, un classement de ces soucis, de celui qui est le plus embêtant à celui dont on se moque un peu, comparativement aux autres. Et c'est ce dernier qui est le cadet de nos soucis.

Pourquoi le 'cadet' ?
Dans toute famille à la progéniture nombreuse, d'abord, il y a l'aîné, lui qui est comme un melon, lui qui a un gros nez... (suite ici Lien externe), puis il y a les intermédiaires et, enfin, le plus jeune, le plus petit, le cadet[1].

Cette expression date de la fin du XVIIe siècle. Elle est une variante de "c'est le moindre de mes soucis" qui a un siècle de plus.
Elle est une métaphore qui assimile les soucis avec les enfants d'une famille, le moins important, le plus petit étant le cadet. Elle indique qu'on porte tellement peu d'intérêt à la chose désignée, qu'elle ne risque certainement pas de devenir un véritable souci un jour.

[1] En réalité, même si l'expression "le cadet de la famille" désigne bien le dernier-né, à part l'aîné, tout enfant, quel que soit son rang d'apparition dans notre monde, est le cadet d'au moins un autre, puisque 'cadet' désigne un enfant quelconque né après un autre dans la même famille.

Exemple

« Vous n'avez pas encore marqué depuis le début de la saison, ni avec Arsenal ni avec les Bleus, est-ce que cela vous inquiète ?
- Thierry Henri : Je l'ai déjà dit je le répète: c'est le cadet de mes soucis, si l'équipe gagne. »
Eurosport / AFP - 05/09/2006

Compléments

Alain Rey donne une explication intéressante sur l'origine du mot 'cadet' :
« C'est un emprunt au gascon 'capdet', qui correspond au provençal 'capdel' (du latin 'capitellus', diminutif de 'caput' pour 'tête'). 'Cadet' signifie donc étymologiquement 'tête, chef'.
Les grandes familles de Gascogne ayant coutume au XVIe siècle, d'envoyer les enfants puînés [qui est né après un frère ou une sœur] servir comme volontaires en France, le mot 'cadet' qui signifia "gentilhomme servant comme bas officier ou soldat" (les fameux "Cadets de Gascogne") se mit à désigner les enfants puînés.
De là à "plus jeune, benjamin", il n'y avait qu'un pas. »

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « C'est le cadet de mes soucis » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Angleterreen It's the least of my worriesC'est le moindre de mes soucis
Angleterreen That's the last thing I'm concerned aboutC'est la dernière chose qui m'importe
Angleterreen That's the last thing on my mindC'est la dernière chose dans mon esprit
Espagnees Me importa un comino (un pito, un rábano, una mierda). Cela m'intéresse un cumin (un sifflet, un radis, une merde).
Espagnees Lo que menos me importeCe qui m'importe le moins
Espagnees Es el menor de mis problemasC'est le plus petit de mes problèmes
Grècegr Σκοτούρα μου μεγάλη! (Skotoùra mou méghàli)J'en avais une inquiétude!
Israëlhe מדאיג אותי כמו השלג דאשתקד (mad'ig oti kmo hacheleg de eshtakad)Je m'en soucie comme de la neige de l'an dernier
Israëlhe מדאיג אותי כמו השלג דאשתקדJe m'en soucie comme de la neige de l'an dernier
Hongriehu Ez (legyen ) a legkisebb gondom!C'est le moindre de mes soucis
Italie (Sicile)it Nan mi nni fùtti nènti (vulgaire)Je m'en fous
Italieit E' l'ultimo dei miei pensieriC'est la dernière de mes pensées
Italieit L'ultimo delle mie preoccupazioniLa dernière de mes préoccupations
Pays-Basnl Dat is de minste van mijn zorgen.La moindre de mes préoccupations.
Pays-Basnl Dat zal me worst zijnCa me sera un saucisson
Portugalpt O menos de minhas preocupaçõesLa moindre de mes préoccupations
Brésilpt É o menor dos problemasC'est le plus petit des problèmes.
Roumaniero Este ultima mea grija C'est mon dernier souci

Vos commentaires
ben chez mes "petiots" (qui sont adultes maintenant), l’aîné a toujours eu une bonne santé, mis à part des accidents tels que des entorses, fractures car c’était un cascadeur dans l’âme, mais son cadet, 3 ans plus jeune m’a causé bien des soucis par sa santé fragile dans sa jeunesse ... quant au benjamin, tout comme son aîné, ce ne fut qu’entorses ou fractures diverses ... c’est fut donc le cadet qui me soucia ... quant à la p’tit’ dernière elle fut fragile et forte à la fois !
Bizarrement, chez nous, ce n’est pas le cadet qui est un "gradé" ... c’est l’aîné ! (dans l’Armée de l’air) décidément, j’étouffais j’ai tout fait à l’envers ! ... c’est rien que pour fausser l’Expression du jour 
Ca pourrait êt’ le cadet de mes soucis, mais c’est quoi c’t’embrouille God ?
Dans une famille à la progéniture nombreuse, le plus petit c’est pas le benjamin ?
L’ainé étant le premier, le cadet est donc le second ou faisant partie des seconds, enfin ceux du milieu entre l’ainé et le benjamin. Comment pourrait-il être le dernier et le plus petit hein ? "Les cadets de mes soucis", quand y en a plusieurs (des cadets et des soucis), peut également fonctionner non ?

Que le cadet soit le plus jeune et donc le dernier dans une famille à "deux progénitures" où il est à la fois le cadet et le benjamin j’veux bien, mais autrement je vois pas comment celasepeut-ce marcher dans ton essplicatiopn !

Mais te fais pas de soucis, t’as du te gourer quéque part, et y a qu’ceux qui foutent rien qui s’trompent pas, à moins que, logée à la même enseigne que toi, j’me fusse gourée idemitou.
réponse à . eureka le 30/04/2007 à 01h08 : Ca pourrait êt’ le cadet de mes soucis, mais c’est quoi c&rsqu...
Une seule chose est vraiment posée: le cadet est un puiné, comme [slurp] notre Godemichou adoré [/slurp] est un puyricard. Et ca, c’est pas du pastis!
Mais à part cela, que le cadet puiné soit le benjamin, ou le pénultième, ou l’antépénultieème, cela ne dépend que de la grandeur de la famille... Et tou le monde sait que lorsque l’enfant paraît, le cercle de famille applaudit à grands cris... (*)
(*) Ad hoc, je ne sais pas qui a écrit une connerie pareille. Moi, c’est avec les mains, que j’applaudis. Parce que, même si je claque fort mon maxilaire inférieur contre son conjoint supérieur, c’est vrai, je crierai, mais plutôt de douleur, après avoir cassé les quelques chicots qui me restent... Et le bruit sec du ce claquement, même baignant dans le sang (que mon dentiste se fera sûrement mauvais en lisant cela), et bien, il sera quand même plus silencieux qu’un claquement de mains, aujourd’hui...
réponse à . eureka le 30/04/2007 à 01h08 : Ca pourrait êt’ le cadet de mes soucis, mais c’est quoi c&rsqu...
Extrait de la définition du Robert :
Le dernier-né des enfants. -> Benjamin. | La cadette de la famille, la plus jeune.

Autrement dit, le ’dernier-né’ est une des acceptions du mot et c’est dans ce sens là qu’il est utilisé dans l’expression.
Ce qui n’empêche, ainsi que je l’ai clairement écrit (notule [1]), que tout enfant né après l’aîné est bien un cadet.
il y a entre le cadet de mes soucis et l’ainé de mes soucis, la valeur d’un plat de lentilles.
Et ça n’aurait pas un lien avec le droit d’aînesse, cette expression ? Une fois que l’aîné était né (et non pas l’aînée, d’ailleurs) la succession du titre et du patrimoine étant assurée, les cadets, les puînés, quel que soit leur ordre d’arrivée, comptaient comme une guigne, dans la noblesse en particulier. (Dans les campagnes, c’était des bouches à nourrir mais aussi des bras, ils avaient donc quelque intérêt supplémentaire.) Il me semble d’ailleurs que si on les envoyait si généreusement engraisser les rangs des troupes royales ce n’était pas par souci de leur avenir personnel : pour un qui a réussi (d’après Alexandre Dumas), combien ont péri dans l’anonymat le plus complet ?
combien de chapeaux a l’ainé des Rouselle ?
Littré :
"Capdet donne l’étymologie : capitettus, diminutif roman de caput, chef ; le capdet ou cadet est le petit chef, à la différence de l’aîné qui est le premier chef de la famille".

Je pense, God, que ta phrase "’Cadet’ signifie donc étymologiquement ’tête, chef’." est à corriger en " Cadet signifie donc étymologiquement "petit chef" , et tout devient clair !
Bonjour. J’ajouterai une définition entomologique et non pas etymologique au souci. C’est également le nom vulgaire du Colias Edusa, papillon de jour dont les ailes sont d’un beau roux-orangé et bordées de noir. Alors vous qui avez des soucis, ne vous inquiétez pas, ils finiront par s’envoler.

Et merci à chirstian qui m’a obligée à consulter Larousse, j’écrivais éthymologie.  La consultation est-elle remboursée par la sécurité sociale ?
POUCE !
Votre attention, siouplait :
C’est aujourd’hui l’anniversaire d’Antigoneaway (qui me semble plus souvent away que back).
Alors Joyeux anniversaire à la gamine ! Ainée ? Cadette ? Puînée ? Allez saouar ?
réponse à . chirstian le 30/04/2007 à 08h54 : Littré : "Capdet donne l’étymologie : capitettus, ...
Perso, je ne m’autorise pas à changer une phrase de Rey.
Mais rien ne t’empêche de lui signaler ta découverte et l’éclair de compréhension qui t’a soudain envahi grâce à Littré.
A cheval sur mon bidet
Description : Jeu de portage pour découvrir et rire des lois de la pesanteur 
quel petit enfant n’a pas joué et rit aux éclats, sur les genoux d’un de ses parents ou grands-parents qui chantait cette comptine (ou contine) ???
"A cheval sur mon bidet
Quand il trotte il fait des pets
Prout, prout, prout cadet !
Il a tant galopé
Qu’il est tombé sur le nez ..."
et on continuait avec "au trot, au trot", puis "au galop, au galop" ...
jeu ... sans doute en hommage aux "cadets de Gascogne" !
et Jacques Dutronc s’en souvenait quand il écrivait, en 1968, "Fais pas ci, fais pas ça" réminiscences d’enfance ... (et de la maternelle)
réponse à . God le 30/04/2007 à 09h43 : Perso, je ne m’autorise pas à changer une phrase de Rey. Mais rien ...
Un litron aide souvent à comprendre le Littré...
Un doigt au-dessus de la Rey...
réponse à . God le 30/04/2007 à 09h43 : Perso, je ne m’autorise pas à changer une phrase de Rey. Mais rien ...
si je me permets parfois de douter d’une phrase de God, tu peux bien douter d’une phrase de Rey, non ? 
cela dit : Rey relève bien que Capdet est un diminutif. C’est curieux qu’il l’oublie dans sa définition.
Mais ta réflexion en entraîne une autre : as tu eu un contact quelconque avec les pros de l’expression , et comment jugent-ils cette façon d’aborder par le jeu, leur domaine ?
Bonjour bonjour, les gosses ! Bien dormi ?
Bon, ce matin, je suis allé voir mon banquier, chez lequel je vaux mon pesant d’or, et lui ai signalé qu’au fil du temps, j’acquiers une surcharge pondérale brisant tout net une carrière de mannequinat, pourtant longtemps envisagée.
Et là, il m’a sorti sa fiche de judicieux conseils n° 2618 AZ/TAPIE, pour faire encore fructifier mon magot.
C’EST UN CAS D’AIDE DE MES SOUS. SI !
Loréal m’a offert un shampoing pour sourcils, parce que je le vaux bien :
c’est le cadeau de mes sourcils !
réponse à . chirstian le 30/04/2007 à 10h01 : si je me permets parfois de douter d’une phrase de God, tu peux bien doute...
Il y a un bon moment, déjà, j’ai tenté deux fois de contacter Duneton, mais comme c’était par des intermédiaires, je ne sais pas s’il n’a pas reçu mes requêtes ou s’il n’a pas voulu y répondre.

Sinon, il y a eu un échange avec Pierre Enckell, un autre spécialiste de la langue, à cette page.
réponse à . chirstian le 30/04/2007 à 10h54 : Loréal m’a offert un shampoing pour sourcils, parce que je le vaux ...
Salut, Moussaillon. Jette donc un œil à samedi (à hue et à dia)_43. Et encore bravo !
réponse à . tytoalba le 30/04/2007 à 09h18 : Bonjour. J’ajouterai une définition entomologique et non pas etymol...
C’est également le nom vulgaire du Colias Edusa,
merci ! Je vais essayer de retenir l’expression : "c’est le cadet de mes Colias Edusa".
Succès garanti, si le contexte s’y prête  : par exemple "la couleur de mon noeud papillon est le cadet de mes Colias Edusa !"
Ce qui n’est pas prioritaire serait donc secondaire dans un certain ordre d’importance. Ca s’appelle de la discrimination. Je connais le nom des protagonistes :

Kad et Olivier. « Un Ticket pour l’Espace » à condition de ne pas caner (Guillaume Canet) en route. Film dans lequel ce dernier cherche à venger son frère jumeau mais de là à vous dire si c’est là, le cadet de son souci, faut voir le film pour en connaître la suite : cette page

(Avec Cadet Olivier et Guillaume Canet)
réponse à . chirstian le 30/04/2007 à 11h09 : C’est également le nom vulgaire du Colias Edusa, merci ! Je ...
j’en parlerai au ministre Elio Di Rupo, célèbre en Belgique pour ses noeuds papillons. Aucun autre commentaire à son sujet, nous aurons bientôt des élections. PSSSSSS
Cest facile en fait de différencier le benjamin du cadet , simplement en les touchant : seul le cadet colle ..CQFD
Pour Caïn, son cadet Abel fut à l’évidence un souci.
réponse à . momolala le 30/04/2007 à 14h25 : Pour Caïn, son cadet Abel fut à l’évidence un souci....
tu as raison de rappeler Caïn, puisque, à l’origine les enfants s’appelaient :
ca-un : l’ainé
ca-deux : le second etc...
pourquoi a-t-on déformé cadeux en cadet ? Pourquoi se souvient-on de ca-six , de ca-sept et pas des numéros intermédiaires ? De la ville fondée par ca-dix (ou se réfugia Abel : d’où l’expression : la belle de ... : y en a 3 qui suivent !) ? Mystères insondables qu’Expressio nous abel à découvrir .
Loué soit le saint nom de God !
L’expression était claire mais je viens d’apprendre que "cadet" est synonyme de "benjamin", alors que j’avais toujours cru qu’il s’intercalait entre "aîné" et "benjamin" : me voici donc plus instruit aujourd’hui et débarassé du cadet de mes soucis intellectuels.
Merci, ô God, pour ce double décryptage par ricochet!
réponse à . lorangoutan le 30/04/2007 à 15h17 : L’expression était claire mais je viens d’apprendre que "cade...
Ne pas confonfre : Ben Jamin
et  : Ben Laden qui est le souci premier de l’oncle Sam.
réponse à . lorangoutan le 30/04/2007 à 15h17 : L’expression était claire mais je viens d’apprendre que "cade...
Dans certaines utilisations, dont celle de l’expression, il est bien synonyme de benjamin (qui n’est pas mon oncle, pour rester avec Brel).
Mais un cadet est aussi tout enfant de la famille à partir du deuxième, benjamin inclus, puisque chacun de ces enfants est le cadet du précédent. Les intermédiaires en sont donc bien aussi.
réponse à . lorangoutan le 30/04/2007 à 15h17 : L’expression était claire mais je viens d’apprendre que "cade...
Eh bé nous sommes au moins deux ! Comme quoi, bien qu’y soit le pù jeune de nous tous, c’est notre ainé sur ce coup (entre autres bien sûr). Faut croire qu’on sera toujours ses cadets ...mais pas le cadet de ses soucis pisqu’il s’investit à fond pour combler nos lacunes. Ët j’le dis hô et for...la brosse à reluire c’est pas du tout ma tasse de thé !
En ce qui me concerne, j’ai eu ce jour l’ainé de mes soucis qu’a nullement t’été le cadet ni le benjamin de mes soucis pour m’avoir trituré la cervelle le plus clair de la matinée.

Une petite parenthèse, pour mett’ un peu de muscade sur la soupe, dans les familles généralement l’ainé des enfants est toujours le plus respecté, le benjamin le plus choyé, et on leur accorde des faveurs que le cadet, dont on se soucie le moins, n’a pas. Ca s’est vu et se voit toujours. L’expression fait peut-être allusion à "la valeur ou le poids" du cadet et non à son "rang" dans la famille.
réponse à . eureka le 30/04/2007 à 16h40 : En ce qui me concerne, j’ai eu ce jour l’ainé de mes soucis q...
L’expression fait peut-être allusion à "la valeur ou le poids"
Exact !
Autrefois, c’est l’aîné qui avait de l’importance dans les familles (c’est pas pour rien que seuls les cadets étaient envoyés au casse-pipe). Il y a donc une connotation de dévalorisation, de dédain qu’on retrouve dans le sens de l’expression ("cela m’importe peu").
Luc reprend le boulot mercredi : Luc a dès deux mai soucis. Capillotracté, j’en conviens...
réponse à . momolala le 30/04/2007 à 17h01 : Luc reprend le boulot mercredi : Luc a dès deux mai soucis. Capillot...
Euréka aussi ? (Eureka dès 2 mai....) 
Ah ! elle tombe bien cette expression !! car aujourd’hui mesdames et messieurs les champions de la syntaxe (je parle aussi à vous, monsieur "je suis Dieu"), mes soucis me donnent du fil à retordre comme c’est pas permis !!
Je passe actuellement des concours très pointus sur la grammaire, l’orthographe et autre connerie (hi hi)..., et j’ai aujourd’hui un exo que je n’arrive pas à finir sur les...EXPRESSIONS DE LA LANGUE FRANCAISE !!! Ca tombe bien hein ?
Bon, alors il s’agit de relier le mot de gauche avec un (ou plusieurs ) de droite:

Par exemple: FER: lance/amitié/main/paille/savoir ça donne "main de fer", "fer de lance", etc...
voici ceux sur lesquels j’hésite: GORGE: serrer/sauter/chaud/bleu/ployer; TERRE: ver/vide/plein/bruyère/complet; CIEL: ouvert/juste/prendre/traîne/mûr
voici voila le triple ainé de mes soucis !! A bon entendeur...
réponse à . <inconnu> le 30/04/2007 à 17h06 : Ah ! elle tombe bien cette expression !! car aujourd’hui mesdame...
eh bien, et bien, là: kestunoufé, là, qu’a pu’ sine?
serrer la gorge de qqun, sauter à la gorge de qqun, rire à chaude gorge, faire les gorges bleues, rire à gorge dé-ployée...
Ver de terre, j’ai un pb avec vide, terre-plein, terre de bruyère, autre pb avec complet
à ciel ouvert, juste ciel!, pb avec prendre, un ciel de traîne, pb avec mûr...

Ca t’aide, là?
prendre le ciel à témoin, ça irait ? pour gorge, je dirais faire des gorges chaudes ; pour les autres, je cherche.
voui voui voui ! mais soucis en bouquet offert par sous-ci (avé l’accent qu’on connait bien), sous-là et les autres, après le muguet ... Tiens pour toi, pour cottentine, qu’elle aime tant les fleurs et la phyto et pour tous les autres cette page et cette page
J’ai trouvé ceci : "Mûr pour le ciel, en langage mystique, se dit d’une personne morte jeune, ou, simplement, dont la vie a été bien remplie."
j’ai un pb avec vide
sauf erreur, dans ce type d’exercices , il n’est jamais question d’appareiller tous les mots ! Si vide ne se relie pas avec terre, ce n’est pas un problème : la réponse consiste seulement à trouver les mots qui se relient de façon naturelle.
Serait-ce la Terre fait un tour complet du Soleil en une année ? ou la Lune un tour complet de la Terre en 28 jours, ou une journée =un tour complet de la Terre sur elle-même ?

et tout ça dans le vide de l’espace ?
Ca veut dire koi faire les gorges bleues , terre de bruyère et ciel de traîne ??
réponse à . eureka le 30/04/2007 à 16h40 : En ce qui me concerne, j’ai eu ce jour l’ainé de mes soucis q...
c’est super ! je serai toujours l’aînée de mes cadets et cadettes ! et après avoir été la p’tite chérie pendant 2 ans + 2 ans, ce fut le tour des autres car ensuite les chouchous ont été les 2 frangins ... puis la p’tit’ dernière a été entourée et choyée par nous les grands + les parents ... et ma place dans la hiérarchie familiale a toujours été le cadet de mes soucis tellement nous nous entendions comme larrons en foire (surtout derrière le dos des parents ! 
@ capucine ... j’ai essayé mais tout ne s’enchaîne pas comme dans trois p’tits chats, chapeau d’paille, paillasson ... etc
réponse à . <inconnu> le 30/04/2007 à 17h45 : Ca veut dire koi faire les gorges bleues , terre de bruyère et ciel de tr...
Les gorges bleues, tu demandes à Filou qu’il serre moins. La terre de bruyère est une variété de terre de jardin (du type de celle où pousse naturellement la bruyère) et le ciel de traîne est un ciel où traînent encore des nuages après le gros de l’orage ou de l’averse.
réponse à . momolala le 30/04/2007 à 17h34 : J’ai trouvé ceci : "Mûr pour le ciel, en langage mystiqu...
Eh bien eh bien, c’est du beau Madame Dézécoles et l’aut’ Filou complices de fauss-co !! Ca va chercher loin tout ça. God y vas sévir !! Y suffit du cadet de rien du tout pour vous inciter à la débauche, c’est du beau tiens !
Quand tu fais des gorges bleues, c’est avec du bleu de méthylène ?
réponse à . momolala le 30/04/2007 à 17h57 : Quand tu fais des gorges bleues, c’est avec du bleu de méthyl&egrav...
Momo, le soutien-gorge bleu ça existe aussi ...
Je me suis demandé ce que Freud pensait de la place du cadet dans la famille (je me demande n’importe quoi parfois...souvent !) et j’en suis toute ébaubie : quand il en parle, c’est bien le dernier de ses soucis comme vous pourrez le lire sur cette page si vous en avez la patience ! Je résume : il part pour Athènes avec son frère cadet et, en fin de compte, ne reste qu’Athènes et lui-même et ses émotions, ses sentiments, ses motifs et ses raisons ... Freud, enfin...
J’y ai pensé bien évidemment mais je ne suis pas sûre que ce soit ce que Filou voulait dire 

Bon, mon casse-pied de petit-fils m’attend et il ne saurait être le cadet de mes soucis, seul et unique comme il est ! A plus tard peut-être !
réponse à . God le 30/04/2007 à 17h00 : L’expression fait peut-être allusion à "la valeur ou le poids...
(c’est pas pour rien que seuls les cadets étaient envoyés au casse-pipe)
que ce soit dans les familles nobles, ou les autres, l’intérêt de la famille primait de façon absolue.
Compte tenu de la grande mortalité infantile, il fallait faire de nombreux enfants, pour espérer en garder quelques uns. Les cadets avaient donc l’importance ...des roues de secours. Mais dans certaines régions, le domaine était légué , non systématiquement à l’ainé, mais au plus méritant, selon l’appréciation du père de famille.
Les autres ? En faire entrer un dans l’église était un moyen pour la famille d’obtenir considération (et parfois bénéfices!). D’autres trouvaient à épouser une veuve, une héritière , même s’ils n’avaient pas de fortune , car le talent était jugé à sa vraie valeur. On l’oublie, mais si les classes sociales étaient marquées, les passerelles étaient nombreuses : un bon soldat pouvait devenir maréchal, un enfant de tailleur , ministre de l’économie etc... Chaque épidémie , chaque famine tuait des adultes qu’il fallait remplacer. Et naturellement, l’armée était prête à recruter tout le surplus !

Pour prendre des exemples dans la littérature, le sort de D’Artagnan -cadet- était-il plus dur que celui du baron de Sigognac -ainé, et seul héritier... d’un chateau en ruine ?
réponse à . <inconnu> le 30/04/2007 à 17h06 : Ah ! elle tombe bien cette expression !! car aujourd’hui mesdame...
Filo (34) a un pb avec "complet" ...mais si on le prend dans le sens du costume 3 pièces = vêtements masculins ... ça s’appelle aussi un "complet" et il peut être couleur marron, soit "terre de Sienne" et voilà un "complet (couleur) Terre de Sienne" !

pour le vide, je n’ai pas trouvé autre chose qu’une "terres vides" comme on nomme un terrain vague, c’est-à dire vide de cultures et de constructions, ou l’espace vide = terres de la steppe et de la pampa ...
réponse à . <inconnu> le 30/04/2007 à 17h06 : Ah ! elle tombe bien cette expression !! car aujourd’hui mesdame...
le gorge-bleue est un oiseau passereau dentirostre, le gorge-bleue du nord émigre en afrique et en inde. Son nom scientifique est cyanecula. J’entends déjà les commentaires  Pour le fer, il y avait bien sûr la paille de fer, pour le nettoyage.
réponse à . tytoalba le 30/04/2007 à 21h20 : le gorge-bleue est un oiseau passereau dentirostre, le gorge-bleue du nord &eacu...
et c est quoi gorge-profonde?????????,
et c est quoi gorge-profonde?????????
pauvre" innocent(e)" ... il va falloir réviser le Kamasutra ! 
un sous-vêtement féminin ne s’appelle-t-il pas "soutien-gorge" ? entre ces deux jumeaux-là existe une "gorge profonde" ... je laisse la suite à ton imagination !
Et Antigoneaway ? Elle a pas droit à son anniversaire, elle aussi ?
HAPPY BIRTHDAY TO YOU, ANTIGONEAWAY !
réponse à . cotentine le 30/04/2007 à 23h54 : et c est quoi gorge-profonde?????????pauvre" innocent(e)" ... il va falloir r&ea...
merci de ta precision, je ne savais pas mais peut etre que je suis mec! c est pour cela.........
réponse à . Elpepe le 01/05/2007 à 11h32 : Et Antigoneaway ? Elle a pas droit à son anniversaire, elle aussi&nb...
Aurait fallu lire la contrib n° 10, mon cher ?
Traiter d’un tel cas dès le matin, quel souci ! Rendez-vous vers midi près de mon cadet préféré !
Ben, je suis plus trivial, alors, car mon expression (ma version, donc), c’est: «Je n’en ai strictement rien à foutre» SRAF, ou encore RAB (Rubrique-à-Brac).

signé: Pr Burp expert en RAB.
réponse à . <inconnu> le 09/10/2010 à 07h33 : Ben, je suis plus trivial, alors, car mon expression (ma version, donc), c&rsquo...
Ben, je suis plus trivial,
En petite forme ce matin, cher Jacques27 ?
Pour moi, RAB, c’était autre chose, à l’armée !
Les cas A de mes soucis : Angélique et Aimé,
Amour, Amant, Amis,
Les cas B de mes soucis :
Grand B : un BAISER
Petit b : bisous bisous bisous bisous
Les tout cas C de mes soucis :
Mes genoux, un verre en cristal, la voix de Bruel et la mienne …
LES CAS D de mes soucis :
Un dodu dindon, le dos de la cuillère, le do de la clarinette
Perdu depuis longtemps, le diable et les dieux, les drosophiles et autres diptères,
La danse des canards, la dent de la mâchoire à Jean,
Les dromadaires d’Apollinaire et de Don Pedro D’Alfaroubeira
La Dame au camélia, comme celle en noir ou bien du lac,
La dîme, le dôme et la dune du Pilat...
et ding ding dong…

Et pis c’est voilà.
réponse à . momolala le 09/10/2010 à 07h57 : Les cas A de mes soucis : Angélique et Aimé, Amour, Amant, A...
Et pis c’est voilà.
Eh bé, dis donc, la voix est peut-être cassée, mais la "plume" est intacte !

Un cas A (comme Admirateur)
réponse à . DiwanC le 09/10/2010 à 02h10 : Traiter d’un tel cas dès le matin, quel souci ! Rendez-vous ve...
Chez moi, mon Cadet préféré, c’est du Mouton... hips...
réponse à . <inconnu> le 30/04/2007 à 17h45 : Ca veut dire koi faire les gorges bleues , terre de bruyère et ciel de tr...
Gorge bleue: quand t’as le sang bleu et que tu t’es envoyé un bas-bleu derrière la cravatte, à ton avis, elle est de quelle couleur, ta gorge? Mmmmh? Qu’elle soit profonde ou non n’importe pas.
réponse à . deLassus le 09/10/2010 à 07h48 : Ben, je suis plus trivial,En petite forme ce matin, cher Jacques27 ? Pour m...
Pas vraiment, mais cela fait une sorte de quiproquo avec les "conférences" (sic) du Pr Burp, de Gotlib.
Une blague qui m’a parue bonne en son temps au sujet du paresseux, l’aï: «C’est un aï au lit»...
Non, breuke, t’es pas le cadet de mes soucis...
Tu t’appeles pas Jef non plus et t’es pas tout seul non plus. Cela te va, comme cela?
Si le fait d’être "cadet" signifie être "plus jeune qu’un autre", je ne vois pas bien (et je remet un peu d’huile sur le feu) pourquoi il serait "insignifiant". Il est plus jeune, et pis sait tout.
Il y a des jours - heureusement pas comme aujourd’hui - qui sont pluvieux. Ce n’est quand même pas pour cela qu’ils sont les nez de mes sous, si?
réponse à . deLassus le 09/10/2010 à 08h08 : Et pis c’est voilà.Eh bé, dis donc, la voix est peut-ê...
Et pis c’est voilà

J’ai appris en peinture que l’im-pertinence d’une tache de couleur est le début de la créativité. L’im-pertinence du voilà me plaît bien à l’oreille et à la tête. Merci de l’avoir remarquée. Mitzi, c’est de cette im-pertinence-là que je te parlais !
Je crois beaucoup à l’influence du prénom sur le comportement de l’individu ... et il me semble que ce serait un souci de se prénommer Cadet !  
réponse à . file_au_logis le 09/10/2010 à 08h43 : Si le fait d’être "cadet" signifie être "plus jeune qu’u...
Le cadet, le benjamin, c’ était encore pire quand ils étaient au féminin (et ça l’ est encore dans certaines contrées). Il me revient tout à coup une phrase de Rumer Godden, dans "Le Fleuve", roman qui se passe en Inde : lors de la naissance d’ une petite fille, les "félicitations d’ usage" se résumèrent à : "Encore une petite calamité ?"
Quant au Pauillac que tu as mentionné plus haut, le Mouton-Rothschild est bien mieux que son Cadet. Mais bien plus cher.
réponse à . momolala le 09/10/2010 à 09h05 : Et pis c’est voilà J’ai appris en peinture que l’im-per...
Mais, quand on fait de l’ aquarelle (comme moi, mais rarement), il y a le "repentir". Qui n’ empêche pas que la feuille, souvent, finisse déchirée et à la corbeille.
P.S. Ton im-pertinence me fait pense, je ne sais pourquoi, au "petit toit jaune" de Vermeer....Sans lui, le tableau paraîtrait plus fade....
réponse à . cotentine le 09/10/2010 à 09h12 : Je crois beaucoup à l’influence du prénom sur le comportemen...
Un côté napoléonien, etc... et Nicolas, ton site en dit quoi ?
Anchise eut deux fils. Il baptisa son cadet Enée, et son ainé, Souci. Souci était donc l’ainé d’Enée, et Enée le cadet de Souci.
On sait par ailleurs que le cadet de Cléopâtre, s’appelait Ptolémée. Mais comment s’appelait son ainé ? L’histoire est muette sur ce point qui est le cadet de ses soucis. Il ne s’appelait pas Plucour , en tous cas, car si l’ainé de Cléopâtre s’était appelé Plucour, la face du monde eut été changée. C’est en tous cas ce qu’affirmait Pascal, pour qui le blase était si important qu’il se faisait appeler Blase Pascal.
ne pas confondre : le cadet roux c’est le second, le blond, c’est l’ainé et le brun Sélénite.
réponse à . momolala le 09/10/2010 à 09h05 : Et pis c’est voilà J’ai appris en peinture que l’im-per...
L’im-pertinence du voilà me plaît bien à l’oreille et à la tête.

J’ai connu, trop brièvement, un fameux voileux qui terminait quelquefois ses interventions par "Voili-voilou !"
Il m’arrive de le relire...
réponse à . deLassus le 09/10/2010 à 10h24 : L’im-pertinence du voilà me plaît bien à l’oreil...
Je pense que peut être ’il faut savoir doser son impertinence
réponse à . file_au_logis le 09/10/2010 à 08h33 : Chez moi, mon Cadet préféré, c’est du Mouton... hips....
Mouton Cadet:
cette page
cette page
N’oublions pas, aussi, un certain... cadet de Gascogne !
réponse à . chirstian le 09/10/2010 à 09h28 : ne pas confondre : le cadet roux c’est le second, le blond, c’e...
A l’attention des Sélénites:
"La Lune née il y a 4,5 milliards d’années a rétréci dans un passé récent et rétrécit sûrement en ce moment même !
Son rayon de 1737 km aurait diminué d’une centaine de mètres au cours du dernier milliard d’années. La Lune se contracte"
(science et vie)
réponse à . mickeylange le 09/10/2010 à 11h54 : A l’attention des Sélénites: "La Lune née il y a 4,5 ...
Ceux qui y sont, dans la Lune, vont s’y trouver à l’étroit... 
Et comme en argon "lune" est le synonyme, de l’un des termes de l’expression d’hier, ils n’auront, peut-être, que peu de trajet à faire... 
réponse à . mickeylange le 09/10/2010 à 11h54 : A l’attention des Sélénites: "La Lune née il y a 4,5 ...
La Lune se contracte
Et toi, la contraques-tu, elle?
réponse à . mickeylange le 09/10/2010 à 11h54 : A l’attention des Sélénites: "La Lune née il y a 4,5 ...
Son rayon de 1737 km aurait diminué d’une centaine de mètres au cours du dernier milliard d’années.
Ce qui est bien la preuve que même la friction due à la rotation dans le vide Hérode! Et pour cela, tu n’as besoin ni de Pierre, ni de Ponce.
heu, là, ce mation, ça carbure.... 

signé Tungstène
Et en hommage à Elpepe signalons le Corps Royal des Cadets de la Marine...
réponse à . mickeylange le 09/10/2010 à 11h54 : A l’attention des Sélénites: "La Lune née il y a 4,5 ...
La Lune se contracte
c’est tout à fait exact, et je m’en rends compte dans mon jardin. Mais la contraction d’une sphère se traduit par des plissements, et sa surface développée reste donc la même. C’est juste un peu plus fatigant pour passer la tondeuse, mais nous ne sommes pas cons au point de le faire en période de pleine lune, hé, oh !
à Carrefour ce matin j’avais peur de perdre mon caddy. Oui, je sais, le souci de mon caddy c’est le caddy de vos soucis, mais vous pourriez faire semblant de partager mon inquiétude ! 
attention :la cadette est française, mais la cadet, mi-française.
J’étais la cadette et comme une éponge j’ai pris tous les soucis sur mon pauvre petit dos....
On dit souvent que c’est l’enfant du milieu qui est le plus à plaindre .Ma petite expérience dit le contraire .Chez nous, c’est celui du milieu qui a engendré les soucis familiaux et c’est la cadette qui a du être exemplaire ...bof, pas grave .Ca donne du punch pour la suite .
C’est le cadet de mes soucis .Ca , c’est bien vrai .
réponse à . chirstian le 09/10/2010 à 14h27 : à Carrefour ce matin j’avais peur de perdre mon caddy. Oui, je sais...
vous pourriez faire semblant de partager mon inquiétude !
C’est un cas d’ "Hééé !"
Pas de souci : nous sommes des milliers à faire semblant.
réponse à . deLassus le 09/10/2010 à 15h46 : vous pourriez faire semblant de partager mon inquiétude !C’es...
Jacqueline Maillan disait : Peu me chaut 
Je suis très étonné que personne n’ait fait allusion a "Cadet Rousselle" cette page 
réponse à . <inconnu> le 11/10/2010 à 01h50 : Je suis très étonné que personne n’ait fait allusion ...
mais si ! Chirstian en #7 évoque les "Rousselle" 
Et « Je m’en soucie comme de l’an quarante ? »
réponse à . <inconnu> le 30/10/2010 à 14h34 : Et « Je m’en soucie comme de l’an quarante ? »...
Il te suffit d’aller lire à cette page.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « C'est le cadet de mes soucis » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?