Chassez le naturel, il revient au galop

Il est impossible de se débarrasser totalement de ses tendances naturelles ou de tenter de les dissimuler.

Origine

Il y a bien longtemps que l'homme a couché sur le papyrus cette presque systématique vérité qui veut que quelqu'un ne puisse longtemps dissimuler sa vraie nature. Quels que soient ses dons pour tromper autrui, il est probable qu'il y aura toujours des circonstances où il finira par laisser transparaître son véritable caractère, ses véritables penchants[1].

C'est en effet chez Horace, au cours du dernier demi-siécle avant Jésus-Christ, que, dans ses Épîtres, on trouve la phrase "naturam expellas furca, tamen usque recurret" qu'on peut à peu près traduire par "chasse la nature à coups de fourche, elle reviendra toujours en courant".

Mais c'est Destouches qui, en 1732, dans sa comédie "Le Glorieux", a fait passer notre expression à la postérité.
Dans cette histoire, le protagoniste est un homme infatué de sa personne qui, noble ruiné, s'est mis dans la tête d'épouser la fille d'un riche bourgeois. Mais la promise hésite fortement devant l'orgueil trop visible du prétendant dont la suivante, Lisette, lui conseille de moins montrer ses défauts en lui disant :

Je ne vous dirai pas : changez de caractère ;
Car on n'en change point, je ne le sais que trop ;
Chassez le naturel, il revient au galop.

[1] Et comme ils ne penchent pas forcément du bon côté, socialement parlant, la personne peut finir par se faire détester ; en effet, ne dit-on pas "honni soit qui mal y penche" ?

Exemple

« Le marquis arrive, et étale ses grâces et son esprit aux yeux de la jeune personne, qu'il croit captiver avec le ton tranchant et les airs du grand monde qu'il a puisés à la cour. Mais il se trompe ; Lucile veut un peu moins d'esprit et beaucoup plus de sentiment. Il s'arrange pour paraître tel qu'on le souhaite : mais, chassez le naturel, il revient au galop. »
Babault - Annales dramatiques

Compléments

De la comédie "Le Glorieux" de Destouches, on a aussi retenu deux autres grands classiques dont la forme a pu un peu varier depuis le XVIIIe siècle : "Si quelqu'un vient me voir, je n'y suis pour personne" et "La critique est aisée et l'art est difficile", cette dernière étant si connue qu'il suffit parfois de n'en citer que le premier hémistiche "la critique est aisée" pour être immédiatement compris.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Chassez le naturel, il revient au galop » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Marocar غلب الطبع التطبعLe naturel domine le simulé
Algériear illi fih tbi3a ma ybedelhach / اللي فيه طبيعة ما يبدلهاشQui a un vice ne peut jamais le changer
Allemagnede Die Katze lässt das Mausen nicht.Le chat ne renonce pas à chaparder.
Angleterreen A leopard cannot change its spots.Un léopard ne peut pas changer ses taches.
Angleterreen What's bred in the bone comes out in the fleshCe qui naît dans l'os transparaît dans la chair
Espérantoeo Kutimo estas dua naturo.L'habitude est une deuxième nature.
Espagnees Aunque la mona se vista de seda, mona (se) quedaBien que la guenon s'habille en soie, elle reste une guenon
Espagnees La cabra tira al monteLa chèvre a toujours envie de / veut toujours aller vers la montagne
Espagnees Genio y figura hasta la sepulturaCaractère et silhouette jusqu'à la sépulture
Espagnees La cabra tira al monte La chèvre va à la montagne
Espagnees El perro mudará las lanas, no las mañasLe chien changera de pelage, pas les habitudes
Israëlhe היהפוך נמר חברבורותיו ?Un tigre peut-il renverser ses rayures ?
Israëlhe היהפוך כושי עורו ?Un noir peut-il retourner sa peau ?
Italie (Sicile)it 'U lupu càngia 'u pìlu ma 'u vìzziu noLe loup change son poil, mais il ne change pas ses vices
Italieit Il lupo perde il pelo ma non il vizioLe loup perd la fourrure mais pas le vice
Pays-Basnl De vos verliest wel zijn haren, maar niet zijn strekenLe renard perd ses cheveux, mais pas ses intrigues
Pays-Basnl Aard is een vast kleedLa nature est un tapis fixe
Pays-Basnl Een vogeltje zingt zoals het gebekt isUn oiseau chante comme il a été conçu
Brésilpt Quem é rei nunca perde a majestadeQuand on est roi, on ne perd pas la majesté
Brésilpt O lobo perde o pelo mas não perde o vícioLe loup perd sa fourrure mais il ne perd pas le vice
Russieru Сколько волка не корми, он все в лес смотритOn peut beaucoup nourrir le loup mais il regarde toujours la foret
Russieru Гони природу в дверь, она войдет в окноChasse le naturel par la porte, il revient par la fenêtre

Déformée

Chassez le naturiste, il revient au bungalow (Jean-Paul Grousset)
Le naturel ne se trouve pas sous le galop d'un cheval

Vos commentaires
Vrai!quand on quitte un peu expressio on y revient aussi vite!Même si on n’écrit pas tous les jours,on participe en silence...Bonne journée les amis...
L’actualité nous montre comme cet axiome est bien vrai: j’ai vu il y a quelques minutes au journal télévisé l’accueil réservé par un journaliste Irakien à doubbeliou bouche: il lui a lancé ses godasses à la tête.
Et les bonnes manières, alors? Et le devoir de réserve, alors? Et l’obligation à neutralité, alors?
Sur les plages dites "normales", comment reviennent-ils donc, les naturistes chassés?
Oh, gars, l’eau?
réponse à . file_au_logis le 15/12/2008 à 08h03 : L’actualité nous montre comme cet axiome est bien vrai: j’ai ...
Il lui a lancé :"Oh bouche !" avant de lui balancer sa bas-bouche !

Là, mon Filo, oserais-je te rétorquer que l’obligation de neutralité eût pu être respectée par l’autre partie il y a longtemps. Les naturels d’Irak ont quelques dizaines de milliers de bonnes raisons de vouloir chasser au galop Georges W. J’espère que leur avenir sera meilleur, car pire il ne peut être beaucoup. Liberté pétrolifère, que de crimes on commet en ton nom !
réponse à . file_au_logis le 15/12/2008 à 08h05 : Sur les plages dites "normales", comment reviennent-ils donc, les naturistes cha...
Chassez le naturiste, il revient au bungalow...
réponse à . file_au_logis le 15/12/2008 à 08h03 : L’actualité nous montre comme cet axiome est bien vrai: j’ai ...
C’est vrai, quoi! De quoi il semelle ce journaliste ? Il a voulu prendre son pied ?
et comme on ne prête qu’aux riches, cette maxime (comme "la critique est aisée...") est systématiquement attribuée à Boileau.
réponse à . chirstian le 15/12/2008 à 08h57 : et comme on ne prête qu’aux riches, cette maxime (comme "la critique...
Le pote à Narcejac ?
je vais répéter ce que je disais ce weekend à propos du verbe chasser : il a curieusement deux sens contradictoires : celui de repousser (je vous chasse ! ) et celui d’attraper (je me mets à l’affut* et j’imite le cri du naturel pour pouvoir le capturer).
Selon le sens donné à "chasser" ,on pourrait donc dire aussi bien : chassez le naturel, il revient au galop, que chassez le naturel , il s’enfuit au galop.

*parce que le naturel ne se chasse plus à courre depuis des siècles : trop de frais pour entretenir une meute, des chevaux etc... Il se chasse à l’affut avec un appeau à naturel qui émet un sifflement sur l’air de ne pas y toucher. C’est une chasse pour le plaisir, car le naturel n’est généralement pas comestible. Sauf en Chine, où l’on mange -dit-on- des nids de naturel ainsi que du naturel laqué, mais il s’agirait de naturel d’élevage.  
naturam expellas furca, tamen usque recurret"
naturam : la nature,
expellas : tu expulses, tu chasses
furca : fouchtra (juron romain)
tamen : t’ amènes
usque : où ce que
recurret : il récure
Fouchtra ! cela récure ce que tu amènes et expulses de façon naturelle : ce texte concerne à l’évidence la découverte de la chasse d’eau dans les WC romains ( Vespasianus Imperator, qui merdituri te salutant). Le texte complet -traduit en français- est disponible sur cette page
certains habitants naturels des lointaines contrées conquises par l’homme ont été chassés et ne sont jamais revenus, souvent sous le prétexte un peu léger d’extermination..
où va se nicher l’ingratitude, tout de même !!
réponse à . charlesattend le 15/12/2008 à 09h26 : certains habitants naturels des lointaines contrées conquises par l&rsquo...
charlesattend pour rien : ils ne reviendront plus ! Ingratitude ? Je dirais même plus : totale mauvaise foi ! Mais il faut relativiser : si tous ces hommes n’avaient pas été exterminés, ils seraient morts de toutes façons, depuis le temps, non ?
Non ?  
réponse à . chirstian le 15/12/2008 à 09h32 : charlesattend pour rien : ils ne reviendront plus ! Ingratitude ?...
Je pensais surtout au Dodo de l’ile Maurice..
C’es pas trop bon, de penser trop souvent au Dodo, de nos jours..
réponse à . charlesattend le 15/12/2008 à 09h40 : Je pensais surtout au Dodo de l’ile Maurice.. C’es pas trop bon, de ...
aimertrop dodo ? boulot !
D’un naturel "curieux"
et "en chasse",
Je reviens au galop
Avant de partir au boulot!
Retrouver Expressio!  
réponse à . chirstian le 15/12/2008 à 09h32 : charlesattend pour rien : ils ne reviendront plus ! Ingratitude ?...
C’est dans le naturel de l’homme de chasser ce qui le gêne, et les primitifs océaniens, si tu les abhorres y gênent.
Bonjour bonjour, les gosses. Cette expression vient de la Marine, et je vous le chanterai dès que j’aurai un éditeur de partoche.
Si !
En fait, l’expression date de la période : Galop-Romaine.
C’est évident !
L’Homme tenterait donc vainement d’agir en trompe-l’œil mais se perdrait très vite à son propre jeu ? Donner l’illusion, c’est parfois offrir le (mauvais) rêve…
Je dis moi, que cet homme-là est un peu "galop" sur les bords… voire salaud !
quand un clou chasse l’autre, ce dernier revient-il au galop ?
il revient au galop ? C’en est trot !
chassez le galopin, il revient au galop hein !
réponse à . Elpepe le 15/12/2008 à 10h21 : Bonjour bonjour, les gosses. Cette expression vient de la Marine, et je vous le ...
Bonjour,on ne dirait pas "chassez le cachalot il revient sur le tirant d’eau.":)
au pas, ... "le galop" c’est un pas de danse celtique ...
essayez donc d’attraper ce pas de danse ... cette page ça leur semble naturel, ils viennent au galop, (après de longues séances d’entrainement ... pour une parfaite synchronisation).
réponse à . Elhouu le 15/12/2008 à 11h57 : Bonjour,on ne dirait pas "chassez le cachalot il revient sur le tirant d’e...
Chassez trop le thon au naturel, et il ne reviendra pas du tout.
Marceeeeeeeeel ! C’est l’heure de l’apéro ! Et au trot !
réponse à . chirstian le 15/12/2008 à 11h35 : quand un clou chasse l’autre, ce dernier revient-il au galop ?...
Ça dépend. Tiens, je vais enfoncer le clou : s’il s’agit d’un clou du spectacle, il pourra revenir au galop, tout particulièrement si c’est un numéro de cirque avec des canassons.
Dans les autres cas, ma réponse ne vaut pas un clou.
réponse à . <inconnu> le 15/12/2008 à 09h46 : C’est dans le naturel de l’homme de chasser ce qui le gêne, et...
si tu les abhorres y gênent.
proverbe bushman : chassez le boomerang il revient au galop.
(commentaire du Bush man : "ça marche aussi avec des chaussures" )
Seul le dahut, naturel de nos montagnes, quand on le chasse ne peut pas revenir au galop. Demandez à l’écho.
chat, c’est le nature, elle. Il rêve : "viens oh Galles, Oh !" (Camilla Parker Bowles) *
* il y a effectivement quelques fautes d’accords. Les anglais ont toujours eu des problèmes avec le genre français. C’est sans espoir : ne dit-on pas, d’ailleurs : chassez le naturel il revient au galop ?
réponse à . chirstian le 15/12/2008 à 13h02 : chat, c’est le nature, elle. Il rêve : "viens oh Galles, Oh&nbs...
Henni soit qui mal y panse !
réponse à . chirstian le 15/12/2008 à 12h49 : si tu les abhorres y gênent. proverbe bushman : chassez le boomeran...
ça marche aussi avec des chaussures
J’homologue le lancer de God Ass au Bushman.
Guy Ness
- Le phare tint au gouvernail, classez-le.
- En VRP net, il chasse le gui à la tarlouze.
- Passez le tunnel au varech, il tire : Goal !
- L’Ute neige assez la varlope, natürlich...

Anna Turelle
Il faut croire que sur expressio, on n’essaie pas de chasser le naturel (on sait bien que c’est inutile) car pour la plupart, on pourrait dire l’auteur du commentaire sans qu’il soit noté au début. Vous ne trouvez pas? Donc, virtuel ou pas, ce n’est pas un site où l’on se terre (de sienne) ni où l’on se cache (à l’eau). DE L’AUTHENTIQUE!!! Du naturel, qui, s’il part parfois au trot, voire en ruade, revient toujours au galop, pour notre plus grand plaisir. 
réponse à . horizondelle le 15/12/2008 à 13h35 : Il faut croire que sur expressio, on n’essaie pas de chasser le naturel (o...
Ça se voit tant que ça ?
Assez, le naturel ! Il revient aux galoches.
Pour chasser le naturel, il faut d’abord que la chasse soit ouverte.
Cette expression ne vient pas de la marine comme le chante si bien LPP, mais du monde cynégétique.
Au début le mot "naturel" de l’expression était le mot "sauvage". Mais à la suite d’une plainte de sos animaux racistes, la Fédération a changé sauvage en naturel. Bigard d’ailleurs l’a très bien dit, un lâcher de naturel d’élevage, on le voit tout de suite, elles se sauvent pas, elles voient pas qu’elles vont se faire tirer ! Elles reviennent au galop.

(scuze mon amiral je m’a gouré de bouton)
réponse à . Elpepe le 15/12/2008 à 13h21 : - Le phare tint au gouvernail, classez-le. - En VRP net, il chasse le gui &agrav...
ne poursuivrait alléchante* gazelles...
(oui, dans certains cas "alléchant" s’accorde en genre , mais pas en nombre. Tout le monde sait cela, même les gazelles !)

Anna Chasse
réponse à . horizondelle le 15/12/2008 à 13h35 : Il faut croire que sur expressio, on n’essaie pas de chasser le naturel (o...
ce n’est pas un site où l’on se terre (de sienne
mais bien un site ou l’on se lune (de mienne) , foi de Sélénite !
réponse à . chirstian le 15/12/2008 à 13h52 : ne poursuivrait alléchante* gazelles... (oui, dans certains cas "all&eacu...
Je préfère la léchante. Et en nombre !
réponse à . Elpepe le 15/12/2008 à 13h21 : - Le phare tint au gouvernail, classez-le. - En VRP net, il chasse le gui &agrav...
Centraliseraient : phallus, ovule, gaze, ... (peu ragoutant, je trouve.)
Congratuleraient phallus zélé, avisé ... (Qui ça ? Peu-être les gazelles de Chirstian.)

Anna 2phallus
réponse à . SagesseFolie le 15/12/2008 à 14h55 : Centraliseraient : phallus, ovule, gaze, ... (peu ragoutant, je trouve.) Co...
phallus zélé à visée ? On n’arrête pas le progrès !
réponse à . Elpepe le 15/12/2008 à 12h29 : Chassez trop le thon au naturel, et il ne reviendra pas du tout....
Euh,

Ca serait pas "chassez le thon au naturel, il revient à l’huile" ?
Chasselas naturel, il revient au goulot!
Chassez le Breton, il revient au Gallo
réponse à . cotentine le 15/12/2008 à 12h21 : au pas, ... "le galop" c’est un pas de danse celtique ... essayez donc d&r...
Remarquable ce galop ! Mais on n’a pas envie de les chasser, on ne peut que leur demander de revenir, et au galop !
réponse à . chirstian le 15/12/2008 à 12h49 : si tu les abhorres y gênent. proverbe bushman : chassez le boomeran...
"ça marche aussi avec des chaussures"
Là je ne pige pas. Tu lances un boom heu rang, et il te revient dans la figue Hure.
Mais quand tu jetes une chaussure, elle ne reviens pas, non ?

Ah j’ai compris. Le gars qui l’a prise dans la figure, de colère, te la renvoie dans la Tronc che ! D’où chasser la chaussure en cuir naturel, elle vous revient au galop dans la g...
Enchâssez l’Immortel, il revient, Max Gallo...
réponse à . PtiPat le 15/12/2008 à 16h22 : "ça marche aussi avec des chaussures"Là je ne pige pas. Tu lances ...
Regarde l’actualité, avant d’ouvrir la Bush...
Chassez le Père Noël, et rien dans les sabots.
réponse à . horizondelle le 15/12/2008 à 13h35 : Il faut croire que sur expressio, on n’essaie pas de chasser le naturel (o...
Oh, tu as bien raison :
on pourrait dire l’auteur du commentaire sans qu’il soit noté au début
C’est bien vrai, il y a le marin, l’amiral, le contrepéteur, l’Anna grameur, le celtique, le belge, l’antik, le dessinateur, celle qui pense aux Annie Vers Aire, le poête, le palindromeur, le sous-la-ceinture-y-a-que-ça-qui-l-interesse, le feru d’informatique ... et le Zeus sans qui nous ne serions pas là à cogiter sur les mots !
Et encore j’en oublie plein. Sans rancune.
réponse à . PtiPat le 15/12/2008 à 16h22 : "ça marche aussi avec des chaussures"Là je ne pige pas. Tu lances ...
Mais quand tu jetes une chaussure, elle ne reviens pas, non ?

Vrai,
"Die Hard" est l’histoire d’un gars qui cherche sa paire de chaussures, total, il est obligé d’abattre une bande de truands et de faire sauter la moitié de Los Angeles avant de mettre la main dessus et les pieds dedans.
réponse à . Elpepe le 15/12/2008 à 16h30 : Regarde l’actualité, avant d’ouvrir la Bush......
cette page
Effectivement je me renseignerai dans le futur avant d’ouvrir la Bush, sinon on se prend un scud qui revient au galop !
réponse à . PtiPat le 15/12/2008 à 16h42 : cette page Effectivement je me renseignerai dans le futur avant d’ouvrir l...
Ben vi... comme quoi, y apas que les tapis qui volent, dans le coin : les babouches aussi. Et beaucoup d’autochtones ne se déplacent pas en auto, contrairement à ce qu’on pourrait penser, mais à babouches volantes.
Elles devraient d’ailleurs se méfier de Chirstian... 
réponse à . chirstian le 15/12/2008 à 09h09 : je vais répéter ce que je disais ce weekend à propos du ver...
il a curieusement deux sens contradictoires : celui de repousser (je vous chasse ! ) et celui d’attraper
Je trouve ça très intéressant.
Peut-être il existe d’autres verbes de ce genre, totalement schizo ?
chirstian ou quelqu’un d’autre le sait sans doute. Merci d’avance !!!  

(je connais la dualité du verbe partager qui, pour la démontrer, doit être utilidé dans 2 constructions syntaxiques différentes, ce qui n’est pas le cas de chasser).
réponse à . <inconnu> le 15/12/2008 à 17h12 : il a curieusement deux sens contradictoires : celui de repousser (je vous ...
d’autres verbes de ce genre, totalement schizo
Euh... sans déconner ?
réponse à . Elpepe le 15/12/2008 à 17h21 : d’autres verbes de ce genre, totalement schizoEuh... sans déconner&...
c’est sûr, PP, déconner n’est pas comme chasser (déconner la biche =\= chasser la biche). Mais si on commence a énumérer tous les verbes qui ne sont pas comme chasser, on s’ennuiera vite. non ? et puis, si quelqu’un y tenait vraiment, il faudrait commencer par la lettre a. 
réponse à . <inconnu> le 15/12/2008 à 17h12 : il a curieusement deux sens contradictoires : celui de repousser (je vous ...
Un autre verbe. Niquer par exemple. Si tu as niqué ta voiture ça n’a pas le même sens que si tu as niqué ta femme. Quoique... non je déconne !
 :&rsquo)
réponse à . mickeylange le 15/12/2008 à 18h12 : Un autre verbe. Niquer par exemple. Si tu as niqué ta voiture ça n...
Ca je peux le deviner aussi, mick ! Je suis pas aussi gateux, moi.
Parlant de niquage, il faut pas rester au stade de déconnage tout le temps.
mais bon, quand on a à choisir entre sa meuf étiquetée et le manche de la vitesee, je comprends. 
réponse à . PtiPat le 15/12/2008 à 16h35 : Oh, tu as bien raison : on pourrait dire l’auteur du commentaire sans...
Je ne pense pas que vous ayez, Horizondelle et toi, totalement raison, car beaucoup parmi nous sont polyvalents et capables de commettre plusieurs types de jeux de mots ou des poésies diverses .
S’il n’y avait pas le pseudo, je pense que je serais assez souvent incapable de dire qui a écrit tel ou tel texte, et pourtant je suis moins nouveau que vous deux.

Prenons l’exemple du contrepet : vous avez sur ce site plusieurs spécialistes (je ne vais pas les citer : j’ai trop peur d’en oublier) et peu de choses leur échappent, surtout si c’est dans le patrimoine commun (et largement disponible sur le net).
Si vous voulez commettre un contrepet qui leur échappe vous avez intérêt à l’inventer (ce qui est déjà plus difficile que de le pomper sur le net ou sur un livre) et qu’il ne soit pas trop simple.

Là est d’ailleurs, tout l’intérêt du jeu : il est jouissif de trouver un contrepet caché dans un texte et l’on peut dire d’untel (ou d’untel) que c’est sur’ment un chasseur (ou une chasseuse) qui y prend plaisir.
Personnellement, j’arrive rarement à écrire un texte un peu important sans en mettre *: chassez le naturel, il revient au galop !( pour les textes, évitez les trop courts et les trop longs.) 

* Il y en à deux (volontaires) ici : un très connu et un autre que je me suis amusé a concocter pour l’occasion.
réponse à . chirstian le 15/12/2008 à 09h22 : naturam expellas furca, tamen usque recurret" naturam : la nature, expell...
Ah ! m....e alors ! Voilà du latin que je comprends bien.  
réponse à . SagesseFolie le 15/12/2008 à 19h36 : Je ne pense pas que vous ayez, Horizondelle et toi, totalement raison, car beauc...
C’est vrai que c’était un peu vite dit, mais c’était surtout pour montrer que j’appréciais la personnalité de chacun que l’on retrouve bien dans les commentaires. Bien sûr, c’est facile lorsque le pseudo est inscrit en gras juste au dessus... Mais quand-même, ce serait amusant d’essayer...
A part ça, je peux t’assurer que lorsque tu nous fais la grâce d’un dessin, on n’a pas besoin du pseudo, on choisit juste le début ou la fin selon celui qui correspond le mieux au dessin 
"Le Galop:c’est une allure dissymétrique, sautée et à 3 temps, dont une phase de projection. Vitesse moyenne : 20 à 30 km/h, soit environ 400 à 450 m/min.

On distingue deux mécanismes : galop à droite et galop à gauche.
Postérieur gauche (droit), diagonal gauche (droit), antérieur droit (gauche), projection."

La phase de projection, ça doit être le naturel qui pointe le bout de son nez.
Quant à gauche et droit, cela dépend sous quel jour (ou plutôt quel côté) on (se) montre. (Bon, d’accord...j’admets que c’est un chouïa capilotracté)
Vivement l’été prochain en baie du Mont Saint-Michel, là que le flot arrive au galop, qu’on puisse chasser le Rasurel !
Aldo
réponse à . <inconnu> le 15/12/2008 à 17h12 : il a curieusement deux sens contradictoires : celui de repousser (je vous ...
Un autre verbe avec deux sens contradictoires ? Je ne sais pas.

Par contre pour les verbes avec deux sens très différents, un de mes préférés est le verbe bouquiner.

Un rat (de bibliothèque) ne bouquine pas du tout de la même manière qu’un lapin, un lièvre ou un bouc ! Voir --> cette page.

Vous trouverez un petit poème que m’avait inspiré ce verbe à cette page, contribution numéro 4. 
réponse à . Elpepe le 15/12/2008 à 20h44 : Vivement l’été prochain en baie du Mont Saint-Michel, l&agra...
Tu ne proposes que des Rasurel sur le retour, épuisés qu’ils sont ! Vois sur cette page le "gibier" à venir pour réserver les bracelets qui iront bien. Il y a des images sublimes là-dedans pour alimenter les rêves et les voeux de chacune et chacun en cette période propice...
réponse à . <inconnu> le 15/12/2008 à 17h12 : il a curieusement deux sens contradictoires : celui de repousser (je vous ...
Peut-être il existe d’autres verbes de ce genre, totalement schizo ?
il ne m’en vient pas à l’idée. Il y a par contre un certain nombre de verbes, ou de mots, dont le sens est contextuel : la phrase : "je cuis." ne permet pas de me situer dans la casserole, ou devant-elle ...
Je pense que c’est dans l’argot qu’on trouverait le plus grand nombre de cas : avoir les boules, c’est trop, c’est mortel ... peuvent exprimer des sentiments opposés.
Le cas de chasser s’explique par le fait que le verbe exprimait le mouvement. A ce titre, quand on évoque le geste du chasse-mouches, on ne cherche pas à savoir si c’est l’aller ou le retour qui a de l’importance.
réponse à . Elpepe le 15/12/2008 à 13h21 : - Le phare tint au gouvernail, classez-le. - En VRP net, il chasse le gui &agrav...
J’aimerais connaître les "règles"
de tes étranges écrits.
Sont-ce contrepèteries?
Bien étrange poésie
Qui me plaît et qui m’interpelle
Mais j’avoue que j’y comprends...tchi!

( je veux dire : les écrits de Anna ...machin ...)
réponse à . <inconnu> le 17/12/2008 à 09h37 : J’aimerais connaître les "règles" de tes étranges &eac...
Cher inconnu, Elpépé n’est malheureusement plus là pour te répandre répondre. Il est parti rejoindre un autre de nos inoubliables dans les plaines de chasse éternelles...
Il s’agit - dans ses étranges écrits - d’anagrammes de l’expression du jour.
Tu prends la-dite expression, jettes toutes les lettres éparses par terre, les ramasses et les ranges dans un ordre différent. Parfois, cela marche. C’est un sport que je ne pratique pas moi-même, cette poésie du Pépé étant bien trop belle! Je n’ai de cesse que de l’admirer, la lire et relire, et même la polir à la brosse à reluire...
Aujourd’hui, nous célébrons et fêtons Maryna pour son anniversaire!

Maaaarceeeeeeeeeeeelllllllllllllllllllllllllll
Regarde, Maryna, la v’la, dis!
réponse à . chirstian le 16/12/2008 à 09h20 : Peut-être il existe d’autres verbes de ce genre, totalement schizo&...
A ce titre, quand on évoque le geste du chasse-mouches, on ne cherche pas à savoir si c’est l’aller ou le retour qui a de l’importance.
Eh, le spécialiste spécialiste des mouches et autres diptères! Met-toi un peu à la place de la mouche, et tu verras que pour elle, c’est une question existencielle, une question de vie ou de mort.
Il est vrai que, avec ce que tu leurs fais, je comprends que tu ne veuilles pas te mettre à sa place
J’aime bien!!!!

(Je vois maintenant que celle-là a été proposée par God)

Bonjour, God. Comment ça-va? Bien, j’espère!
Mais arrêtez de le chasser ! Lâchez–lui la bride !
Parce que, finalement, l’est pas bien futé... l’est carrément sot et même ...... comme le balai dont on se sert pour le chasser.
Il en prend plein la tête depuis des années mais l’a toujours pas compris ; il revient et au galop en plus !
Etonnant, non ?
Grâce à Mosanto, les produits MacDo à emporter sont servis dans des sacs vomitifs.
Chasser le naturel, il se rend au galop.
réponse à . <inconnu> le 25/01/2012 à 05h06 : Grâce à Mosanto, les produits MacDo à emporter sont servis ...
Je me souviens de mon premier repas MacDo, c’était il y a 30 ans, cela m’était tout de suite clair que ce repas n’était pas normal, n’était pas naturel. Le gout du ’pain’ était plutôt du carton, la ’viande’ était plutôt du caoutchouc. Je n’ai mangé de MacDo depuis que s’il n’y avait rien d’autre dans les environs à manger. (Monsanto, c’est une société de St. Louis, dans le Missouri, ma ville natale et la ville de ma résidence actuelle)
M........., c’est fait en # 5...Même God nous le donne dans "déformées"...faut que je trouve aut’ chôse......Je vais me faire un caoua.....@+
réponse à . chirstian le 15/12/2008 à 08h57 : et comme on ne prête qu’aux riches, cette maxime (comme "la critique...
Je ne savais pas que Boileau faisait de l’équitation.
réponse à . lalibellule1946 le 25/01/2012 à 05h37 : Je me souviens de mon premier repas MacDo, c’était il y a 30 ans, c...
C’est ce qu’on appelle le néfaste-food.
Chassez l’hydromel, il revient au bistrot........
Chassez le naturel, il revient au galop.
Sachez le rat tunnel, il veut rien au lago. cette page
Le gaz est naturel, il revient au galop.
Rien n’empêche les naturistes de faire des gaz dans leur bungalow. (cf. Les déformées)
Les gitans espagnols: on a beau chasser leur patois non naturel, ils reviennent au calo.*

*calo: langage des gitans espagnols.
réponse à . lalibellule1946 le 25/01/2012 à 05h37 : Je me souviens de mon premier repas MacDo, c’était il y a 30 ans, c...
Je me suis laissé entraîner par ma fille pour un p’tit déj chez McDo... Servi à table je découvre du sirop "au goût d’orgeat". je l’ai invitée à déjeuner r’ailleurs...
En parlant de la chasse d’eau:
- Si tu la chasses, c’est naturel, elle revient mon gars, l’eau!
J’ai connu quelqu’un qui n’avait pas besoin de chasser. Naturel il l’était déjà :

* Quand tu lui demandais « d’où viens-tu ? », il répondait « d’un utérus. »

* Il parlait souvent avec les mains et terminait ses phrases par un poing.

* Quand il dormait, il rêvait qu’il dormait. Il lui fallait donc se réveiller deux fois pour se lever.

* Jeune, les animaux étaient ses amis : il était donc végétarien. Adulte, la plupart de ses amis étaient des légumes, il mangea donc de la viande.

* Comme il avait les bras longs, il devint presbyte plus vieux.

Bon là je dois y aller ! Je vous invite à continuer les aventures de ce « naturel » imaginaire.
Bonne journée.
Chassez le naturel, on en revient à Boileau.
réponse à . SagesseFolie le 25/01/2012 à 09h43 : J’ai connu quelqu’un qui n’avait pas besoin de chasser. Nature...
* Comme il avait les bras longs, il devint presbyte plus vieux.
As-tu remarqué comme le corps humain est bien fait? Et c’est tout naturel , tout ça!
Voilà: quand tu es assis à table, devant ton assiette, et que la longueur de tes petits bras musclés te le permet, tu manges. Mais voilà, plus tu manges, plus tu grossis. Plus tu grossis, plus tu t’éloignes de la table. Il devient donc de plus en plus difficile de manger. Donc, tu finis par avoir faim et, ainsi, par maigrir. Tu te rapproches donc à nouveau de la table, et ainsi, la longueur de tes bras est à nouveau suffisante... Et après quelques aller-retour - même si ce n’est pas au galop (pas vrai, Max?) - ton appétit et ton poids se stabilisent.

Conclusion:
ton apétit et ton poids sont directement proportionnels à la longuer de tes bras.
La nature est bien faite!
réponse à . SagesseFolie le 25/01/2012 à 09h43 : J’ai connu quelqu’un qui n’avait pas besoin de chasser. Nature...
Tu n’as pas abordé le point suivant, mais il est également important:
As-tu remarqué comme le corps humain est bien fait? Et c’est tout naturel , tout ça!
Voilà: ta boîte cranienne est en dur. Pour protéger ton cerveau et ta cervelle.
Ton cerveau est le siège de ton intelligence, qu’elle soit naturelle, atavique ou aprise. Bon. Donc, plus tu deviens intelligent, plus ton cerveau grossit. C’est évident (de sagesse), non? Bon. Mais comme ta boîte cranienne... (voir ci-dessus), ton cerveau ne peut donc presser que vers le bas. Cette surpression descend, comprime les poumons dans la cage thoracique, qui elle non plus ne peur se développer (sauf chez la gent féminine) et arrive donc ainsi au niveau de la ceinture. Et là, oh joie! le développement du cerveau devient possible: La dilatation des tissus au niveau abdominal (homme des neiges) permet tous les niveaux d’intelligence, chez la gent masculine.

Double Conclusion:
Plus les femmes ont des gros lolos, plus elles sont intelligentes.
Plus les hommes ont un tour de taille développé, plus ils sont intelligent.
La nature est bien faite!
Chez les gamins de la guerre des boutons on pourrait dire:
Chassez le naturel, il revient en galopin et non je ne suis pas gallo-né... même si certains sont des gallo-pins.
Chassez le naturel et il revient haut.
s.: Max Gallo
réponse à . SagesseFolie le 25/01/2012 à 09h43 : J’ai connu quelqu’un qui n’avait pas besoin de chasser. Nature...
* Comme il avait les bras longs, il devint presbyte plus vieux.
sauf dans le désert et les zones arides (qui parfois sont à rides aussi)...
réponse à . file_au_logis le 25/01/2012 à 10h26 : * Comme il avait les bras longs, il devint presbyte plus vieux.sauf dans le d&ea...
Presbyte: ça ne serait pas porno ?
Si vous dite cela à un homo il répondra qu’il le savait déjà !
nota: authentique c’est arrivé à un collègue qui en était en réponse à une secrétaire médicale lors d’une visite annuelle de la médecine du travail à EDF.
Et sans ses lunettes le presbyte erre..
Jean-Jacques Rousseau opposait l’ état de nature, qui selon lui était un état de bonheur absolu, à l’ état social, qui était coupable de pervertir l’ homme... Il me semble, tout de même, qu’ un peu de bonne éducation ne fait pas de mal dans notre monde de brutes ! Qui se glorifierait de ne suivre que ses mauvais penchants ? (Oui, oui... je sais qu’ il en est que ça ne gêne pas outre mesure). Personnellement je pense qu’ il faut s’ efforcer de ne suivre que les bons et tenter de réprimer les mauvais. Ce n’ est déjà pas si facile.
réponse à . <inconnu> le 25/01/2012 à 10h32 : Presbyte: ça ne serait pas porno ? Si vous dite cela à un hom...
si vous dites cela à un homo...
J’ai connu un nain qui était devenu gay, pour qu’on dise de lui que c’était un gnome haut.
réponse à . mitzi50 le 25/01/2012 à 11h00 : Jean-Jacques Rousseau opposait l’ état de nature, qui selon lui &ea...
Bonjour mitzi50 !
Un de ces derniers jours, je me demandais si la langue russe était propice aux jeux de mots, comme le français. Comme tu as mis une expression en russe, je me disais que peut-être tu le parlais et pourrais répondre ?
réponse à . <inconnu> le 25/01/2012 à 11h23 : Bonjour mitzi50 ! Un de ces derniers jours, je me demandais si la langue ru...
Deux touristes en Russie :
– Comment appelle-t-on quelqu’un en russe ?
– Ben, on crie son prénom.
Et le type se met à crier : « Son prénom ! »
Etre en chasse c’est naturel pour ma chienne.
Pour faire référence à l’expression d’hier voici un poisson qui, n’en pouvant plus d’être chassé, à noyé son naturel.

/(_
/_ (_
/ O \
|_. |
\ |
| |\
/ | \
| \ (-.\
_)\ \ (
)_/\ \_(
\ /
) (
/ _ \
/ _// /
\\_/_/ \_\/
Les hippocampes ne galopent pas !
C’est vrai ? Arête ! ! (d’hippocampe) :&rsquo)
Ils campent sur place ! (Ouf)
Nan, ils dé-campent !
Mais c’est bien sûr ! Parce que leur naturel revient au galop !
réponse à . <inconnu> le 25/01/2012 à 13h35 : Mais c’est bien sûr ! Parce que leur naturel revient au galop&n...
Sauf les hippocrampes, eux ils vont pas très loin.
Vous avez déjà vu un combat entre un hippocrampe et un hippopotrame ?
réponse à . chirstian le 15/12/2008 à 09h22 : naturam expellas furca, tamen usque recurret" naturam : la nature, expell...
Quo usque tandem, Chirstina, abutere patientia nostra ?

Trad : Chassez Chirstian, il reviendra à vélo.
naturam expellas fuca

Trad : pour les besoins naturels, utilisez des dragées.
réponse à . SyntaxTerror le 25/01/2012 à 14h53 : Quo usque tandem, Chirstina, abutere patientia nostra ? Trad : Chasse...
Abusus non tollit usum !

Trad : C’est pas parce que j’ai trop bu que je peux pas prendre un apéro.
réponse à . file_au_logis le 25/01/2012 à 10h11 : * Comme il avait les bras longs, il devint presbyte plus vieux.As-tu remarqu&eac...
Pas de bras,pas de chocolat?
Chassez le naturiste, il revient au bungalow (Jean-Paul Grousset)

Et à Erdeven, il revient emmazouté cette page
réponse à . <inconnu> le 25/01/2012 à 11h23 : Bonjour mitzi50 ! Un de ces derniers jours, je me demandais si la langue ru...
Elle t’a répondu, voir # 85 de l’avant-hier, se retirer sur l’Aventin
En cette année électorale (au moins pour la France), il a été proposé d’arrêter cette folie des sondages, mais ils reviennent au Gallup.
réponse à . file_au_logis le 25/01/2012 à 10h11 : * Comme il avait les bras longs, il devint presbyte plus vieux.As-tu remarqu&eac...
* En fait il avait des yeux d’aigle : il pouvait lire le journal à 500m. Mais il lui fallait un bon quart d’heure aller-retour pour tourner la page.

* Il disait toujours "pour une bonne vision, il y a mieux que les carottes : les lentilles."

* Il a tenté, sans succès, de se guérir de sa peur bleue des piqures par l’acupuncture.

* A la fin de sa vie il voulut se retirer dans un coin perdu, mais sans succès non plus. Un coin perdu cela n’existe pas : la terre est ronde.

* Né de parents inconnus et sans enfant, son arbre généalogique était un bâton.
réponse à . lalibellule1946 le 25/01/2012 à 16h06 : Elle t’a répondu, voir # 85 de l’avant-hier, se retirer sur ...
Pour te remercier, je te propose un petit Beatles, Surgeon Pepper.  
réponse à . SyntaxTerror le 25/01/2012 à 15h45 : Chassez le naturiste, il revient au bungalow (Jean-Paul Grousset) Et à E...
Erdeven... une des plus belles plages morbihannaises ; à marée basse, elle est deux à trois fois ce que vous voyez sur cette page, tellement la pente est douce.
Lorsque la mer remonte, elle se réchauffe sur le sable et l’été*, on fait trempette dans de l’eau à 22°. Un bonheur !

Aussi, pour s’échouer à cet endroit, il faut ou ne pas savoir lire une carte des fonds marins (ou tout autre instrument, genre sonar... suis pas marin), ou s’être endormi au « volant », ou avoir une énoooorme envie de faire des châteaux de sable !

*Je résume vos pensées ironiques du genre « Du soleil ? En Bretagne ? », etc. avec cette page. Comme ça, c’est fait !
Et pis c’est tout !
 
réponse à . SyntaxTerror le 25/01/2012 à 14h53 : Quo usque tandem, Chirstina, abutere patientia nostra ? Trad : Chasse...
N’est-ce pas plutôt abuteris, deuxième personne du singulier ? Je suis un peu "capillosécateur" (néologisme pour coupeur de cheveu (en quatre). Chassez le naturel....

Et Ciceron c’est pas carré !
réponse à . <inconnu> le 25/01/2012 à 15h04 : Abusus non tollit usum ! Trad : C’est pas parce que j’ai ...
Quae cum ita sint, Mintaka, perge quo cepisti

Trad . s’il te plaìt, Mintaka, ne t’arrête pas en si bon chemin !
réponse à . DiwanC le 25/01/2012 à 16h53 : Erdeven... une des plus belles plages morbihannaises ; à maré...
s’être endormi au " volant "

Germaine collée samedi, et attachée à la barre !
réponse à . <inconnu> le 25/01/2012 à 16h49 : Pour te remercier, je te propose un petit Beatles, Surgeon Pepper.  ...
Touchée ! Plus je chasse les surgeons, plus ils se reproduisent...

(Nature abhors a vacuum)
réponse à . charmagnac le 25/01/2012 à 17h22 : N’est-ce pas plutôt abuteris, deuxième personne du singulier&...
"Uti" et "abuti" sont des verbes déponents. Alors, le futur 2e pers. sing. ? (Ça fait 40 ans). Je vais chercher sur le net une grammaire ou un conjugueur latin.
réponse à . mickeylange le 25/01/2012 à 17h24 : s’être endormi au " volant " Germaine collée samedi, et atta...
s’être endormi au " volant "

Quand on s’endort au volant, c’est parce qu’il n’y a pas de place ailleurs pour dormir.
réponse à . <inconnu> le 25/01/2012 à 17h36 : "Uti" et "abuti" sont des verbes déponents. Alors, le futur 2e pers. sing...
Il y a bien longtemps, en cours de latin, on me donnait comme traduction de la phrase dont Syntax Terror a tiré son apostrophe à Chirstian : "jusqu’où abuseras-tu de notre patience..."

C’est donc bien un futur, encore que je suis prêt à faire amende honorable si je me suis trompé.
réponse à . mickeylange le 25/01/2012 à 17h24 : s’être endormi au " volant " Germaine collée samedi, et atta...
Ah ! bah non ! J’avais plein de trucs à faire samedi !
Attachée à la barre, en plus ? Tortionnaire ! Bourreau ! Tourmenteur ! Pfffffffffffff...

Puis–je au moins apporter mon bouquin : « Comment chasser le naturel et empêcher qu’il ne revienne au galop » ? passque : « La navigation hauturière en 125 leçons » l’est tombé par-dessus bord le jour où j’ai chaviré dans les bras d’un marin breton...
Un chasseur sachant chasser au naturel doit avoir froid.
réponse à . DiwanC le 25/01/2012 à 18h06 : Ah ! bah non ! J’avais plein de trucs à faire samedi ...
" le jour où j’ai chaviré dans les bras d’un marin breton..." 
Petite cachottière, tu ne nous en avais jamais parlé de ton marin breton.
C’était avant ou après le plombier* ? 

*Ou peut être en même temps
réponse à . <inconnu> le 25/01/2012 à 11h23 : Bonjour mitzi50 ! Un de ces derniers jours, je me demandais si la langue ru...
Je suis (ou plutôt j’ ai été...) capable d’ une conversation alimentaire et météorologique, ayant beaucoup voyage da&ns l’ ex-URSS pour raisons professionnelles. Mais je ne suis pas qualifiée pour répondre. D’ autre part, grammaticalement, le russe est un peu du "petit nègre". Par exemple, "comment ça va" ou "quoi de neuf" se disent "comment ça" ou à peu près. Ceci est un chat noir se dira : ça noir chat... Ce n’ est pas très propice aux jeux de mots. Par contre ils se rattrappent sur le vocabulaire, beaucoup de mots français, allemands et néerlandais (enfin, d’ origine).
réponse à . mitzi50 le 25/01/2012 à 18h23 : Je suis (ou plutôt j’ ai été...) capable d’ une ...
Merci beaucoup ainsi que pour l’autre réponse !
réponse à . mitzi50 le 25/01/2012 à 18h23 : Je suis (ou plutôt j’ ai été...) capable d’ une ...
"comment ça va" ou "quoi de neuf" se disent "comment ça" ou à peu près. Ceci est un chat noir se dira : ça noir chat
Et en anglais, il y a une synthèse avec "what’s new pussycat".
réponse à . charmagnac le 25/01/2012 à 17h22 : N’est-ce pas plutôt abuteris, deuxième personne du singulier&...
C’est bien "abuteris" comme tu le disais.

Ne pas confondre "abuti" et "abruti", ni "uteris" et "uterus".
réponse à . deLassus le 25/01/2012 à 18h47 : "comment ça va" ou "quoi de neuf" se disent "comment ça" ou &agrav...
Alors, en russe difficile de dire: comment ça va tau pied ?
voire même: comment vas tu yau de poele, etc...
réponse à . mickeylange le 25/01/2012 à 18h20 : " le jour où j’ai chaviré dans les bras d’un marin bre...
T’as lu comme ça cause sérieux aujourd’hui sur ce site de haute tenue ?
Un petit coup de scalpel par un surgeon anglais... Une petite once de Terror dans la Syntax latine... Un p’tit détour vers une rouge place moscovite...
Même M’sieur Ubbleu est venu agité son mouchoir !
Tout cela ponctué de dessins sages et de folles pensées...

Qu’esss–tu disais déjà ? Ah ! oui ! mon marin breton ! Et alors ?
Quant au plombier... ça ressemble à quoi au naturel ?
réponse à . DiwanC le 25/01/2012 à 19h09 : T’as lu comme ça cause sérieux aujourd’hui sur ce site...
C’est bien vrai, la haute tenue de ce site se vérifie de plus en plus !
Pour ce qui est du plombier " au naturel ", c’est p’t’être comme le thon au naturel..... dans son jus... ( Tu vois, j’essaie de m’adapter à la tenue de ce meeeerveilleux site ! )
Pour ce qui est de ton marin breton, tu l’as barré, mais comment ? Attachée ? Allez, raconte-nous....:&rsquo)
Je lis : D’ autre part, grammaticalement, le russe est un peu du "petit nègre".
Tolstoï, Dostoïevski, Tchékhov, Gogol, Pouchkine, dormez en paix...
réponse à . <inconnu> le 25/01/2012 à 19h01 : C’est bien "abuteris" comme tu le disais. Ne pas confondre "abuti" et "ab...
Dans la phrase latine interrogative de Ciceron, l’infinitif, car "abutere" est bien un infinitif, a valeur de futur. C’est ce qu’on m’a appris en 5ème. Mais je ne me souviens plus du nom qu’on donne à cette construction. C’est trop lointain …
réponse à . BeeBee le 25/01/2012 à 19h34 : C’est bien vrai, la haute tenue de ce site se vérifie de plus en pl...
Il était grand, il était beau, il sentait bon le sable chaud des plages lorientaises... Voilà : tout est dit !
Ajouter quoi que ce soit serait superflu, d’autant qu’il faut faire court et résumé, sinon Sa Divinité va encore râler parce qu’on dépense trop d’encre !
réponse à . Elpepe le 15/12/2008 à 12h31 : Marceeeeeeeeel ! C’est l’heure de l’apéro ! E...
Mais non: au galop !, comme le naturel...
Milles excuses, je me suis trompé.
réponse à . <inconnu> le 25/01/2012 à 19h41 : Dans la phrase latine interrogative de Ciceron, l’infinitif, car "abutere"...
Abutere n’existe pas, mais bien abuti comme infinitif d’un verbe déponent, c’est-à-dire un verbe qui se conjugue à la voix passive en ayant un sens actif.
Autre exemple: labi, tomber et labor au passif = je tombe. De plus, labor veut aussi dire travail, d’où possibilité de jeu de mots.
Attention, tous les surgeons !

Monsanto ne fait pas que des sacs vomitifs pour McDonald’s. Monsanto fait aussi le RoundUp. Vous savez ce que c’est, mes petits rejetons rudes, le RoundUp?

C’est un herbicide total !  
réponse à . <inconnu> le 25/01/2012 à 20h02 : Mais non: au galop !, comme le naturel... Milles excuses, je me suis tromp&...
Et pourtant, le serveur crie : ça marche !
réponse à . <inconnu> le 25/01/2012 à 20h05 : Abutere n’existe pas, mais bien abuti comme infinitif d’un verbe d&e...
Mea maxima culpa ! Je ne suis pas foutu de zyeuter proprement un dico.
cette page
réponse à . <inconnu> le 25/01/2012 à 20h05 : Abutere n’existe pas, mais bien abuti comme infinitif d’un verbe d&e...
Pour mettre tout le monde d’accord, les formes en -eris du passif, et donc des déponents peuvent aussi s’écrire -ere, surtout en poésie. (mais Cicéron, dans la première Catilinaire a bien écrit "abutere", je l’ai assez récité en des temps anciens)
Mais c’est bien pour faire avancer le chmilbilibli,
d’accord, j’ai été pris de vitesse. Je dirai plus rien
réponse à . <inconnu> le 25/01/2012 à 20h29 : Mea maxima culpa ! Je ne suis pas foutu de zyeuter proprement un dico. cett...
Expressio est heureux d’offrir
à l’auteur de la 140 contrib. du jour
une visite gratuite chez
♫ ♪♫ ♪♫ Optic 2000 ! ♪ ♫ ♪ ♫
réponse à . <inconnu> le 25/01/2012 à 20h29 : Mea maxima culpa ! Je ne suis pas foutu de zyeuter proprement un dico. cett...
Après avoir bien lu : abutere est l’infinitif futur de abuti, abutor. En français, l’auxiliaire introduisant l’infinitif futur est "devoir" : "devoir aller quelque part", sans notion d’obligation.
Mais là, je suis en train de noyer le poisson !
réponse à . jurass le 25/01/2012 à 20h54 : Pour mettre tout le monde d’accord, les formes en -eris du passif, et don...
Merci pour tes explications.
Reste maintenant à se poser la question : n’est-ce pas Cicéron qui s’est trompé, entraînant ainsi des légions bimillénaires de latinistes dans l’erreur ?
réponse à . DiwanC le 25/01/2012 à 19h38 : Je lis : D’ autre part, grammaticalement, le russe est un peu du "pet...
Ce n’ est en aucun cas une critique. Le mandarin, langue parlée par le plus d’ individus au monde, probablement, a également une grammaire très simplifiée, mais n’ en a pas moins une littérature classique et moderne très riche. Le russe est comme le latin, une langue à déclinaisons. C’ est d’ après la désinence que l’ on sait la fonction de chaque mot, pas forcément par la forme de la phrase elle-même. Et dans de nombreuses expressions courantes, il n’ y a pas de verbe. Même pas à l’ infinitif.La richesse de la langue et la difficulté de sa grammaire ne font pas la qualité de sa littérature, elles aident seulement. A ce compte-là, Isaac Bashevis Singer, qui écrivit exclusivement en Yiddish, n’ aurait pas dû écrire du tout. C’ est en effet une langue orale, dérivée de l’ allemand...Singer était pourtant citoyen américain, et son choix linguistique ne l’ a pas empêché de recevoir le prix Nobel de littérature !
Chasser le naturel, il revient au galop ....oui !!!
Mais seulement si il est à cheval !
réponse à . <inconnu> le 25/01/2012 à 20h59 : Après avoir bien lu : abutere est l’infinitif futur de abuti, ...
mais où faites-vous vivre Cicéron ?
L’infinitif futur de abutor, Marcus Tullius vient de m’envoyer un tweet, ne peut être que abusurum esse, si quelqu’un en a l’usage au jour d’aujourd’hui.
et abutere restera à jamais la forme snobinarde de abuteris.
J’ai dit!
Quand les latinistes commencent à perdre leur latin, c’est que la fin du monde s’approche.
réponse à . jurass le 26/01/2012 à 02h01 : mais où faites-vous vivre Cicéron ? L’infinitif futur d...
Merci pour le topo.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Chassez le naturel, il revient au galop » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?